lundi 9 novembre 2009 - par Yohan

Tracasseries pour faire renouveler sa carte d’identité : Sarkozy n’est pas à l’abri...

« Je me permets de vous dire notre stupéfaction devant le refus de l’antenne de la Préfecture du 191, rue de Charenton (Paris 12ème), de renouveler la Carte Nationale d’identité de mon époux au motif qu’il ne peut fournir un certificat de nationalité française.... »

... Son père est né en Italie en 1905 et a été naturalisé français à son arrivée en France au moment de la guerre. Mon mari est né à Bry-sur-Marne en 1932. Depuis lors, il a toujours eu la nationalité française qui ne lui a jamais été contestée lors des renouvellements successifs de sa carte d’identité.

Il a participé à la guerre d’Algérie et détient à ce titre une reconnaissance de la Nation et une carte d’ancien combattant. Nous ne pouvons comprendre que tout son passé soit remis en cause et qu’il doive engager des démarches de plusieurs mois, afin de prouver une nationalité qu’il détient depuis 77 ans. Merci de nous indiquer le chemin à suivre pour sortir de cette aberrante situation"

Telle est la lettre récemment adressée au Préfet par un couple de retraités, sitôt après s’être trouvé face au mur de l’administration.

Une guichetière, peu amène, droite dans ses bottes et visiblement ravie de manier le "mais Madame, je vous ai dit que.... nous avons des consignes..." venait de renvoyer son français de mari vers les services de l’immigration.

Même situation chez la famille D.G. dont le mari, âgé de 76 ans, français d’ascendance italienne, devait lui aussi faire renouveler sa CNI.

Éconduit par les services de la même Préfecture, et croyant à une mauvaise blague, l’épouse apprend de la bouche d’un juriste qu’elle devra bien effectuer les fastidieuses démarches, seule au demeurant, son époux sortant d’une lourde opération.

Sa carte d’identité, la Préfecture pourra bien lui envoyer dans les nuages, puisque le monsieur en question est entre-temps décédé, une situation qui reste en travers de la gorge de la dame. Depuis, outre le deuil à faire, une question la taraude : son mari est-il mort apatride ?

En théorie, du jour où vous êtes français, vous ne cessez jamais de l’être. Et pourtant....

Les titres d’identité qui hier étaient renouvelés sur simple présentation du précédent document sans autre vérification, ne sont plus acceptés. Pour le législateur, cette facilité était visiblement de trop.

Au nom de d’impératifs de sécurité liés principalement aux affaires de terrorisme, la redoutable machinerie administrative à la française s’est remise en marche, sans avoir besoin d’une seule goutte d‘huile.

Aussi légitime que soit l’intérêt de concevoir un dispositif sûr pour reconnaître et garantir l’identité des citoyens, fallait-il en arriver là ?

Actuellement, de nombreuses préfectures exigent le certificat de nationalité française, même pour des personnes âgées, qui ont parfois l’impression de revivre les heures sombres de la Stasi....

Tenez vous le pour dit : votre ancienne carte d’identité pourtant "sécurisée" ne vaut rien face à une administration butée et parfois désobligeante, surtout lorsque vous vous appelez Ramirez, Revelli, ou....Sarkozy.... ?

Si votre ascendance n’est pas française, et bien que né en France et français de nationalité, il vous faudra vous aussi prouver bientôt votre nationalité française, quand bien même votre passeport l’atteste et que vous venez d’être invité à voter aux dernières élections.

Une situation qui peut parfois virer au cauchemar quand l’administration exige de vous des certificats qu’elle-seule est habilitée à vous fournir.....

Du boulot en perspective pour le médiateur de la République...



69 réactions


    • polygarche polygarche 9 novembre 2009 19:12

      Né de père et de mère algériens (ils étaient français, avant 1962) au maroc sous protectorat français. Sur mon acte de naissance délivré à nantes il est stipulé que mon père et ma mère sont français et malheureusement je n’ai pu obtenir un certificat de nationalité même si j’avais la CNI française. La greffière qui m’a reçu pour me signifie le refus me conseilla d’introduire une demande de nationalité française au titre de réintégration. Même me sentant français j’ai dû opter pour cette option pour rester tranquille moi et ma famille. Eh oui...


  • zelectron zelectron 9 novembre 2009 10:38

    Une guichetière, peu amène, droite dans ses bottes et visiblement ravie de manier le « mais Madame, je vous ai dit que.... nous avons des consignes... »

    Ce sont les mêmes fonctionnaires (mêmes profils) qui servent dans d’autres lieux, temps et circonstances : inutile de le rappeler, on en parle trop souvent. Leur conscience inconsciente du mal inouï qu’ils commettent a la faculté d’effacer de leur mémoire ces attitudes immorales, leur « satisfaction du devoir accompli » leur servant d’alibi en toute bonne-mauvaise-foi.


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 9 novembre 2009 11:38

      vous avez raison de de rappeler ces faits tragiques


    • Traroth Traroth 9 novembre 2009 16:00

      Je pense que la guichetière a bon dos. Ce n’est effectivement pas elle qui décide des conditions de renouvellement des papiers d’identité. Il serait peut-être temps de déterminer les véritables responsables de ce genre de situation ubuesque ?

      Aux armes, citoyens !


    • zelectron zelectron 9 novembre 2009 20:33

      Traroth, vous oubliez les fonctionnaires dont le sens de l’obéissance et de la soumission aux ordres ou instructions est tel que sans leur demander quoique ce soit ils se mettent à abuser de leurs prérogatives : ça s’appelle l’excès de zèle. A ce moment là c’est leur hiérarchie qui leur sert de pseudo-justification.
      On pourrait continuer ainsi de polémiquer ad-vitam...


    • aeroplanman aeroplanman 10 novembre 2009 08:19

      Bien dit Zelectron ! Complètement d’accord avec toi.


    • Yohan Yohan 9 novembre 2009 16:32

      exact Shaw


  • Fergus Fergus 9 novembre 2009 10:43

    Salut, Yohan.

    Il est vrai qu’il y a de plus en plus de situations kafkaïennes de ce type. A la décharge des autorités, il fallait faire quelque chose pour lutter contre la prolifération des vraies fausses cartes d’identité. Mais comme toujours dans ces cas-là, on risque de faire face à des comportements intégristes totalement dénués d’humanité et même parfois de simple bon sens. C’est toute la difficulté des consignes administratives relayées par des serviteurs zélés incapables de faire la différence entre la lettre de la loi et son esprit.
     
    Bonne journée. 


  • Serpico Serpico 9 novembre 2009 11:37

    La voila l’identité nationale !

    Un roman de Courteline. Des mentalités de concierge. Une France rance. Une odeur d’urine de vieux.

    Et il y en a qui ont le culot de parler pour parler, sans aucune conviction, des « italiens qui sont intégrés depuis un siècle »...en se basant sur l’unique fait qu’ils sont encore là et bien vivants et sans se poser de questions.

    La France éternelle n’oublie jamais de rappeler éternellement à « l’étranger » qu’il est éternellement étranger.

    Le reste : principes bidons, devise de circonstance, grandes déclarations lyriques n’ont jamais JAMAIS tenu la route.


  • Samuel Moleaud 9 novembre 2009 11:51

    Quand un nom célèbre est associé à la personne, il n’y a pas de souci là pour renouveler sa carte !
    Un bon pied de nez à leur foutu débat sur l’identité nationale : être français, c’est l’être même sans la carte que l’administration refuse de donner.
    Avant 1750, il fallait prouver ses titres de noblesse... l’histoire se répète !


  • fwed fwed 9 novembre 2009 11:53

    « nous avons des consignes... »
    ou
    « ce sont les procédures qui sont comme çà »

    Comme ci les procédures étaient des lois naturelles qu’on ne peut remettre en cause, on oublie toujours que ces consignes sont initiées par des hommes.

    Il me semble que Nuremberg avait permis de mettre en exergue les sombres dérives de la logique « on ne faisait qu’obéir aux ordres ».


    • Traroth Traroth 9 novembre 2009 16:02

      Vous êtes en train de rendre cette guichetière responsable de décision sur laquelle elle n’a aucune influence. Il s’agit ici de l’application de consignes politiques. La responsabilité est donc elle aussi politique.

      Aux armes, citoyens !


    • Bigre Bigre 9 novembre 2009 16:28

      Pas trop d’accord ... cette brave fonctionnaire devrait aussi utiliser son cerveau et son jugement.

      Dernièrement, je n’ai dû mon salut qu’à la voisine de la guichetière. Je faisais immatriculer une caravane et la brave dame me demandait un passage « aux mines » pour certifier la puissance fiscale. Merci à sa voisine qui lui a dit de laisser tomber !

      Un fonctionnaire peut avoir des instructions mais être trop obtu pour les comprendre !


  • LE CHAT LE CHAT 9 novembre 2009 12:03

    kafka et cie ......


  • Ronny Ronny 9 novembre 2009 12:10

    A l’auteur,
    Merci de soulever ce problème que j’ai crois‚ au quotidien récemment.
    Ma mère est née à l’étranger et est devenue
    Fran‡aise par le mariage avec mon père. Celui ci, né à Paris, a servi dans l’armée fran‡aise de 1936 à 1938, puis de 1939 à 1946. Il a particip‚ aux campagnes d’Afrique, d’Italie, et d’Allemagne dans les forces fran‡aises a‚riennes, ce qui lui a ouvert un droit à pension militaire. Au décès de mon père, ma mère devait toucher la pension de reversion. Pour se faire, on lui a demandé de prouver qu’elle était fran‡aise, cette pension ne pouvant être versée à des étrangers.
    C’est la que Kafka est sorti de derrière le rideau ! Ni la carte d’identité, ni le passeport
    fran‡ais de ma mère n’ont suffit aux yeux de l’administration à justifier sa nationalité. L’argument du mariage nous a été‚ retourné en nous demandant de prouver que mon père était « bien Français ». Or lui même était né d’une mère italienne, et d’un père français né au Pérou à la fin du 19eme siècle de parents Fran‡ais. L’administration a jugé que cette filiation remettait en cause la réalité de la nationalité fran‡aise de mon père. L’argument des états de service dans l armée a été balayé d’un coup de manche par les administrations concernées, de même que l’a été son accréditation « secret d‚fense » dont il a bénéficié ultérieurement pour d’autres raisons !
    En fait, ce qui est insensé dans cette histoire, c est que les administrations demandent de faire la preuve de sa nationalité française, alors que ce devrait être elles qui devraient apporter la preuve de la non nationalité française du demandeur. Il y a là une inversion de la charge de la preuve qui est insupportable.
    La situation s’est
    démelée miraculeusement grâce à un certificat de mariage délivré par le tribunal de police de Paris où mes parents se sont mariés et qui stipulait que mon pere était de nationalité Française. Sans cette pièce, je pense que c était mort...
    Tout cela pour dire que le débat sur la
    nationalit‚ est quelque part assez malsain. Des Français issus de Français issus de Français pur beure pur sucre, je n’en connais pas dans mes amis. Dans mon cas, je tente de représenter au mieux la France dans mon domaine à l’étranger. Mon pere s’est battu contre le nazisme pendant la seconde guerre, et mon grand père travaillait pour les services secrets français. Sans le certificat de mariage que je garde précieusement, je ne peux certifier de ma nationalité. Ceci me fait dire que l on ne demande pas trop quelle est la nationalité des individus quand ceux ci rendent service à la France. En revanche, lorsque ceux ci tentent de faire valoir leurs droits, l’affaire se complique.
    Et tout cela pour quoi ? Tout cela, tout ce battage autour de l identité nationale, c’est simplement pour piquer des voies à la droite de la droite
    sarkosienne, déjà très vichiste ! C’est très puant !


    • Yohan Yohan 9 novembre 2009 16:26

      Voilà un témoignage qui est une des explications au malaise d’une partie de notre jeunesse. La France pratique la porte ouverte à tous les vents, propose des emplois non déclarés dans ses propres administrations (homme de ménage etc..) encaisse certaines cotisations qui ne seront au final jamais portées au crédit de celui qui sera resté dans l’ombre à travailler pour ce pays. Une belle hypocrisie qui se solde par un rejet de leurs enfants à qui tôt ou tard, on fera comprendre qu’ils ne sont pas véritablement français, bien qu’ayant ça inscrit sur leur carte. On souffle ici le chaud et le froid imprudemment il me semble..
      Beaux discours devant, et portes qui se ferment derrière. Beau sujet de méditation pour Besson et son thème de l’identité française.


  • Mmarvinbear mmarvin 9 novembre 2009 12:57

    Bon les filles, si vous arrêtiez de vous plaindre un instant pour réfléchir ?

    Déjà pourquoi, lorsque vous faites les démarches, vous ne vous munissez pas des documents demandés par l’administration ? Vous croyez que votre sourire ou que le certificat médical spécifiant que votre papa s’est fait quelque peu trouer pour le France va vous donner un passe-droit ? Vous savez bien que seul un certain patronyme d’origine hongroise a cette faveur en ce moment mais bon...

    Si on vous demande un certificat de naissance, pourquoi vous ne faites pas les démarches pour en obtenir un comme demandé ??? J’admet que certains cas peuvent compliquer la démarche, mais c’est l’assurance de n’avoir aucun soucis avec les employés de mairie.

    Et si vous vous posez la question de savoir pourquoi une CI ou un Passeport ne suffit pas, prenez un dictionnaire et cherchez le sens du mot « faussaire », vous n’aurez pas perdu la journée !


    • Blakesnake 9 novembre 2009 13:37

      "Et si vous vous posez la question de savoir pourquoi une CI ou un Passeport ne suffit pas, prenez un dictionnaire et cherchez le sens du mot « faussaire », vous n’aurez pas perdu la journée !"

      Il est pourtant bien plus facile de reproduire un acte de naissance ou de mariage, qu’un passeport ou une CI, donc l’argument du faussaire de papiers d’identités n’est pas valable.


  • Yohan Yohan 9 novembre 2009 13:43

    cette affaire emmerde plus le citoyen que le faussaire


  • cariboo cariboo 9 novembre 2009 13:44

    C’est dramatique !
    Voilà un article qui me semble inspiré par une parano galopante à moins que ce soit simplement de la mauvaise foi. En attendant les preuves de ce qu’il affirme, que l’auteur refroidisse et qu’il comprenne que l’excès est contre productif.
    Je ne suis pas d’accord avec ce régime, je pendrais volontiers ce nabot à son croc de boucher favori, mais trop c’est trop et émettre des stupidités sur un sujet rend tous les autres propos non crédibles !
    Allez dodo, yohann, c’est pas encore le jour des exécutions capitales !


  • kitamissa kitamissa 9 novembre 2009 13:47

    ben oui,

    moi aussi,j’ai pas un nom franchouillard ,ma femme non plus de par son nom de jeune fille et née à l’étranger de surcroit !....

    alors plusieurs fois on nous a demandé des certificats de nationalité Française !

    sauf le Trésor Public !.. smiley


  • hellwood 9 novembre 2009 14:30

    bonjour

    je suis en guadeloupe, et dois partir pour paris en janvier.
    ma CI expire ce mois ci, et il faut deux mois pour refaire ma carte.
    mais impossible car plus de formulaires de demande de CI...
    nulle part en guadeloupe ?
    ben non, nulle part.
    « mais monsieur, décalez donc votre voyage », m’a t-on repondu...
    en gros, apres une matinée et une apres midi a courir les mairies et polices municipales, c’est « monsieur, demerdez vous ! »

    même galère pour recuperer mon permis moto le mois dernier, avec 100 mètres de queue chaque matin a 6h30 devant la sous pref de pointe a pitre... m’a fallu une sacrée dose de patience pour pas peter la g***le a la fonctionnaire joliment manucurée quand, arrivé enfin devant son minois, elle refuse de me donner le precieux sesame... car je n’ai pas ammené de photocopie de ma carte d’identité. alors que le dossier complet est (normalement) transmis par l’auto ecole, et que la simple presentation de l’ancien permis suffit a recuperer le nouveau.

    j’ai constaté par la suite qu’en fait, mon permis n’etait pas encore imprimé (apres 3 mois !) et qu’elle voulait gagner du temps en me faisant revenir un autre jour...

    j’en ai marre de cette administration française qui ne sert plus que les interets de ses propres fonctionnaires.

    p*tain, je comprend qu’ils soient dans le jus, tout le monde l’est un jour ou l’autre, mais c’est pourtant simple et facile d’etre au moins HONNETE et AIMABLE , ça passerai mieux !


  • Polemikvictor Polemikvictor 9 novembre 2009 14:37

    « Actuellement, de nombreuses préfectures exigent le certificat de nationalité française, même pour des personnes âgées, qui ont parfois l’impression de revivre les heures sombres de la Stasi.... »
    Si elles racontent cela au guichet, elles auront du mal a faire croire à leur nationalité Française depuis toujours !!!


  • Yohan Yohan 9 novembre 2009 14:59

    Même pour renouveler ma carte parking de résident, je me suis retrouvé devant une fonctionnaire pas souriante du tout qui a épluché tous mes papiers et m’en a demandé d’autres. Comme on a souvent l’impression qu’en allant chercher le papier en question, on va nous faire revenir une fois de plus, on finit par développer un sentiment de peur diffuse. Apparemment, il y en a toujours comme Cariboopour pour trouver normal que administration nous fasse perdre notre temps, tout en nous traitant comme des sous merdes. A croire que c’est génétique


  • Arunah Arunah 9 novembre 2009 15:05

    Curieux ! Dans mon arrondissement à Paris, il suffit de se présenter muni d’un certificat de naissance, du livret de famille, de justificatifs de domicile, de photos et timbre fiscal pour le passeport et la carte d’identité infalsifiable ou le passeport sont délivrés en moins de vingt minutes... Il est vrai qu’une fois, lors du renouvellement du passeport ( en vingt minutes ), on m’a délivré un passeport de l’autre sexe... qui m’a été changé le lendemain... et sans repayer le timbre fiscal. 


    • hellwood 9 novembre 2009 15:38

      ah ouais ? t’as bien de la chance alors ! viens voir ici en Guadeloupe, ou môssieur notre pwésident viens de déclarer tout plein de jolies mesures pour l’outre mer, dans quelle état de déliquescence se trouve l’administration... et je ne parle pas du climat social en général...


  • Markoff 9 novembre 2009 15:30

    faussaires... faussaires...

    Si tous les papiers fournis par l’administration peuvent être soupçonnés d’être des faux, 
    alors, plus la peine aux forces de l’ordre de vous demander d’un ton péremptoire « vos papiers svp ! »

    Je propose qu’on mette aux « vrais français » de souche (dont l’ascendance remonte au moins à Jeanne d’Arc ), une puce électronique dans la fesse gauche à la naissance. Comme ça, plus de problème !

    Je trouve aussi scandaleux qu’un titulaire de la carte de combattant n’ait pas d’office, la nationalité du pays pour lequel il a risqué sa vie ( double nationalité s’il en a une autre ).

    Enfin, il y a sûrement des fonctionnaires stupides et butés, mais s’ils appliquent des textes, c’est aux auteurs de ces textes qu’il faut demander des comptes.

    Si l’administration n’est pas capable de fabriquer des cartes infalsifiables, ce n’est pas aux citoyens honnètes d’en payer les conséquences toute leur vie !


  • citoyen 9 novembre 2009 15:41

    c’est ubuesque , kafkaien , vexant au possible , tout ce que vous voulez , les tracasseries que vous decrivez . Toutefois , juste un détail . Environ 25 pour cent des français ont un (au moins ) grand-parent étranger . Donc 75 pour cent n’en ont pas ....

    Dire que des français « pur jus » , il n’y en a pas , c’est une affirmation inexacte ( que j’ai entendue la premiere fois il y a 25 ans , lors d’une journee de sensibilisation à la diversité pour la coopération) . Y en a , et ils sont majoritaires .
    J’en connais plein .
     Moi même , tiens . Dans mon arbre généalogique , rien en dehors de l’hexagone... 
    Au passage : je n’en retire ni fierté , ni honte , vu que c’est le hasard de la naissance et que ce n’est ni une preuve de qualités particuliéres , ni un indice de leur absence .C’est la personne qui compte , pas la nationalité .. c’est comme cela , c’est tout .
    Je voulais juste rectifier une contre vérité qui , à force d’être répétée partout , finirait par passer pour une évidence.


    • apami 9 novembre 2009 16:51

      Hum... Loin de moi l’idée de porter un jugement sur vos ancêtres mais on estime que 4% à 8% (selon les études) des enfants ne sont pas en fait des enfants de leur père déclaré. (tests de groupes sanguins, de couleurs des yeux et tests adn dixit). Inutile de remonter très loin dans un arbre généalogique pour que ce détail en fausse fortement la validité... Évidemment ca ne change rien à leur nationalité, mais si vous nous parlez de « grand parents »... je suppose à ce titre que vous voulez dire « grands parents déclarés »... et dans ce cas votre expression « français pur jus » est totalement inadéquate car dépourvue de sens.

      Même en mettant tout cela de côté, si je me base sur votre affirmation de 25% des français ayant un grand parent étranger... ca laisse à penser que environ 43% (1-0.75*0.75) des français on un .......... arrière arrière grand parent étranger.

      Si j’étais de mauvaise foi statistique je dirais même que si 1 français sur 4 a un ou plusieurs grands parents étrangers, et comme (presque) tout français à 4 grand parents, alors l’un de ces grands parents a un grand parent étranger.... Mais ce serait tricher avec les stats, et c’est un domaine réservé au gouvernement actuel.


    • claude claude 9 novembre 2009 18:25

      @ apami,

      et ???

      où voulez-vous en arriver ?

      un excellent site pour remettre les neurones dans le bon ordre :

      https://genographic.nationalgeographic.com/genographic/lan/fr/atlas.html


    • apami 9 novembre 2009 22:08

      @Claude
      Je répondais à « citoyen » qui nous expliquait qu’il y avais des français « pur jus » et qu’il y en avait beuacoup. J’essayais de lui faire comprendre que « français pur jus » ca n’existe pas.

      Et je ne parle même pas des frontières qui se sont déplacées...


    • citoyen 10 novembre 2009 15:29

       Mais Adami , vous ne démontrez rien du tout , ne le voyez vous pas ? Si , bien sur que cela existe des français pur jus, et qu’ils sont majoritaires tant qu’on reste à des horizons temporels raisonnables . 
      De plus , n’oubliez pas qu’avant on ne voyageait pas comme cela : c’était bien rare ; on ne peut pas projeter ainsi un mode de vie actuel dans le passé. 
      Le niveau grand parent « pur jus » , c’est grosso modo celui au dela duquel les petits Courteline vous lachent normalement la grappe ; Voila pourquoi je parle de cela .
      Quand au pére réel , « biologique » , il y aurait plutôt actuellement plus de 8 pour cent de cas . O tempora , o mores ....
      Si vous remontez à Vercingétorix , effectivement , on ne peut pas retrouver de filiation continue. Pour personne . En revanche , dans les familles ordonnées, pour les grands parents , il y a des photos de famille , des ressemblances physiques frappantes ( ce n’est pas toujours vrai, il faut le dire ) .
      Et ensuite , qu’est ce qui prouve que ceux qui revendiquent un arrière grand parent étranger officiel , n’en ont pas en fait un « pur jus » officieux ? Je connais au moins un cas . tout cela s’équilibre et on retombe sur la même chose , même quand il y a eù un peu de « générosité de la fesse » , dirons nous.
      au niveau « raisonnable » des grands parents , il y a donc bien 75 pour cent de pur jus . Chacun est toutefois tlibre de penser que les grands parents , ce n’est pas assez enraciné dans le temps.
      il ne faut pas avoir des à priori idéologiques : on regarde d’abord et on conclut aprés . on ne choisit pas une conclusion qui vous arrange pour ensuite batir un argumentaire qui la justifie - à tout prix .


    • citoyen 10 novembre 2009 15:34

      adami , ce n’est pas cela la formule des probabilités composées que vous crfoyez utiliser dans votre dernier paragraphe . Enfin , enfin , c’était au programme de terminale C . Decidémment , vous racontez n’importe quoi . Je ne pense pas vous convaincre , pour les raisons évoquées dans le post plus haut ( le contraire serait pour moi une heureuse surprise ) . Mais les gens vous lisent . Que diable . La plupart des agoravoxiens ont quand même - au moins -quelques notions de statistiques et de probabilités. Ils jugeront


  • Traroth Traroth 9 novembre 2009 15:57

    Que reste-t-il à aimer en France ?

    Aux armes, citoyens !


  • bling 9 novembre 2009 17:06

    le certificat de l’infamie !
    infâme certificat !


  • Bill Grodé 9 novembre 2009 17:12

    N’exagérons rien : la stasi , c’est autre chose .
    J’ai entrevu l’angoisse que ça pouvait être pour certains, alors que je bénéficiais de passe-droit inouïs pour des Allemands de l’ est : passeport français, tous mes visas en règle, liberté d’aller et de venir dans la zone Berlin, y compris à l’est. 
    Un simple oubli de tampon de séjour m’a valu une sortie du pays retardée de quelques heures, enfermé dans un commissariat jusqu’à 20 heures, sans pouvoir prévenir qui que ce soit.
    Comparons ce qui est comparable : une administration tatillonne et bornée, c’est très loin d’une gestapo.


  • HELIOS HELIOS 9 novembre 2009 17:29

    Y’a deux moyens de s’assurer de la legitimité d’un document d’identité...

    --- soit verifier son authenticité au moment du contrôle... comme par exemple consulter le fichier national pour verifier si le numero physique du document correspond bien a l’identité inscrite sur ce même document lorsqu’il a été délivré.... mais attention, cela permet de reveler un grand nombre de faux, avec obligation de suite pour faux, usage de faux, situation illegale etc... que des actions qui coutent et qui remplissent les prisons de gens en provenance de l’exterieur de la France, notament d’un grand continent plus au sud de chez nous.... C’est la solution utilisée par la majorité des pays de ce continent...

    --- soit de delivrer avec beaucoup de controles les documents diminuant de fait la possibilité d’obtenir des faux, des vrais-faux etc...
    C’est la solution qu’a choisi le gouvernement, sachant que cela n’emmerde que les citoyens et pas du tout les illegaux et autres faussaires. On ne risque pas de les attraper, Même la plus mal immitée des cartes de sejour passe comme une lettre a la poste ! il faut bien comprendre le flic de bases : attraper un porteur de faux, c’est moins de temps pour les contraventions au code de la route qui rapportent beaucoup, c’est du temps et des complications pour ecrire un rapport, c’est un embastillage en règle de l’individu qui s’est fait gauler, c’est faire chier un juge qui n’a deja pasassez de temps pour persecuter ceux qui payent... bref c’est contre productif en Sarkozie, pays des quotas...

    Un peu comme les DRM sur la musique...


  • kitamissa kitamissa 9 novembre 2009 18:22

    et la cerise sur la gâteau ,ça a déjà commencé en 1969 ,date où j’avais paumé mes papiers lors d’une ballade en barque ( elle a chaviré et mon portefeuille perdu ) le pire ça a été pour récupérer mon permis passé à Tamanrasset en 1960 du temps ou l’Algérie était Française ...

    et ensuite devenue indépendante en 1962 ,il a fallu demander un duplicata à Alger ,vu le chamboulement de toute l’administration ,j’ai donc roulé avec une attestation de perte établie par le commissariat qui avait lui aussi appuyé ma demande ,puis l’administration Algérienne qui trainait des pieds ,et enfin le précieux papelard au bout de xxxxxxx semaines !...

    et puis dans les années 70 ,je me suis fait piquer mes papelards ,là ça s’est déroulé normalement et j’ai pu récupérer les nouveaux papiers sans difficultés ....

    et puis en 2003 ,mon duplicata de permis étant en loques,je suis allé à la sous préfecture de Fontainebleau pour m’en faire refaire un autre.....

    mais comme le fichier a été informatisé ,les anciens permis ne l’étaient pas tous,et mon permis auparavant déclaré dans l’Essonne ne figurait nulle part,c’est à dire que pour la loi,je n’avais pas de permis .....

    et on voulait me reprendre l’ancien  !....il a fallu que je demande un audience au Sous Préfet,qui a pris acte,demandé à faire les recherches,et enfin,au bout de 3 bon mois,j’ai reçu une lettre comme quoi c’était ok !....

    alors maintenant,je ne vais plus en barque avec mes papelards ,et je serre bien mon larfeuille dans ma poche ,vu le parcours du combattant pour ce putain de permis !
     
    ....


  • frédéric lyon 9 novembre 2009 18:28

    C’est quand même dégueulasse de demander une preuve de la nationalité française à quelqu’un qui demande le renouvellement de sa carte d’identité !


    Quelle drôle d’idée !

    Ma belle soeur s’est fait braquer dans sa bagnole à un feu rouge récemment, les types lui ont demandé.....sa carte d’identité. Ils n’ont même pas touché à sa carte bancaire.

    Il y une forte demande pour les papiers d’identité on dirait !

  • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 9 novembre 2009 19:09

    Ceux qui braquent les nanas au feu rouge pour voir leurs papiers à défaut de pouvoir en faire plus, ce sont sont les Flics. Et faites gaffe aux gardes à vue.

    On ne sais jamais un palper rectalossimus est si vite arrivé que si vous êtes du genre récalcitrant, vous risqueriez de subir une séance de sadomasochisme entièrement gratuite pour vous et à la charge de l’état, ce n’est que du bonheur pour les amateurs. Vive la France.


  • Radix Radix 9 novembre 2009 19:47

    Bonsoir Yohan

    Ma femme a vécu la même aventure, heureusement il y a un certain moment.

    A l’époque la filiation ne pouvait être établie que par le père et c’est cela qui a posé problème.

    Elle était née au Kenya de père et de mère française mais le père n’était pas né en France, ni le grand-père, ni l’arrière grand-père etc... Il a fallut remonter à l’an II de la révolution pour trouver un ancêtre mâle né en France !

    Bon d’accord ils avaient la bougeotte, mais c’est pas une raison pour faire chier les gens et heureusement ils portaient un nom « bien français » !

    Même dans leur droit avec un patronyme à consonance étrangère cela « n’aurait certainement pas été possible » !

    Radix


    • Yohan Yohan 9 novembre 2009 20:52

      Bonsoir Radix

      C’est ubuesque. Si au moins il y avait un peu de compréhension et d’aide, mais ces gens de l’administration donnent l’impression qu’ils ont des comptes à régler avec tout le monde. Il serait temps que l’on recrute autrement que par concours.


    • Radix Radix 9 novembre 2009 21:46

      Bonsoir Yohann

      Ces pauvres fonctionnaires ne font qu’appliquer des circulaire (qui contrairement à leurs dénominations sont rectangulaires) dont la principale fonction est de revenir à l’émetteur sous forme de comptes-rendus (qui ne ne sont pas des comptes remboursés contrairement à leur appellation) mais qui sont un état des lieux (qui ne rend compte ni de l’état, ni des lieux) mais de l’activité du susdit fonctionnaire !

      Ce qui compte dans ce boulôt c’est de ne pas contrarier le petit chef situé juste au-dessus de vous sous-peine de se faire rétrograder dans la classe inférieure où, si vous n’aviez pas été rétrogradé, vous seriez devenu votre propre chef !

      Enfin c’est ce qu’a déclaré en substance le commandant du camp d’Auschwitz pour sa défense à son procès !

      Radix


  • clostra 9 novembre 2009 19:56

    C’est vrai après tout, « ils » pensent peut-être que c’est Ben Laden qui se cache derrière ces pauvres gens de 77 ans cloués dans un lit d’hôpital...


  • Christoff_M Christoff_M 9 novembre 2009 21:01

    tracasserie pour certains, aucun problèmes pour d’autres pas forcément demandeurs !!!

    C’est la cacophonie de la nationalité et de la demande de papiers sous Sarkozy, ou comme dans les dossiers du Pole Emploi, la plus grande cacophonie règne !!!

    N’y a t il pas une volonté certaine de mettre en défaut les services de l’état et de renvoyer les gens dos à dos, de créer des tensions, pour ensuite mieux sanctionner des « incompétents »...

    Notre cher président enchaine séjours de vacances, fêtes royales en Italie, fêtes du mur idéalisé... les problèmes de paperasses et les tracas des gens d’en bas, il s’en tape un peu, il jouit grassement de sa place de petit napoléon...


  • furio furio 9 novembre 2009 21:31

    Je connais un ex-allemand de l’Est qui depuis la fin de la guerre 1945, réside (et travaillait ) en France et n’a jamais pu obtenir la nationalité française. Il est même actuellement sans carte de séjour ! Une fois entre les mains de l’Administration, vous êtes foutus !


  • furio furio 9 novembre 2009 21:36

    Eh ! oui le beau monde de droite de France a beau se pavaner avec cet anniversaire de la chute du mur ! il ferait mieux de faire tomber les murs comme celui que je décris plus haut. Une honte tout simplement. Il a toujours manqué un papier, un extrait d’acte de naissance, des attestations etc.... Et cet homme depuis 1945 n’est toujours pas français ! Le mur français que je dépeins n’est toujours pas tombé lui ! Et encore cet homme a de la chance, il est blanc !!


    • Christoff_M Christoff_M 9 novembre 2009 23:36

      Vous exagérez depuis Sarkozy nous avons l’immigration la plus foutoir de la planète...

      est ce que vous pensez aux dizaine de milliers de gens qui font des dossiers ailleurs pour rentrer légalement en France et qui se font doubler par les trafics, les dealers de faux papiers et les mafias de passeurs qui prospèrent dans une Europe qui n’a su développer qu’une chose, c’est un grand territoire de jeu pour toutes les mafias mondiales de plus en plus contrôlées ailleurs...

      Si vous voulez que votre ami régularise ses papiers, il suffit de payer, ça « se sait » à l’étranger ou un passage en France est facturé en moyenne 10000euros, encore une fois tous ces problèmes ne concernent pas les plus pauvres qui attendent naïvement derrière les ambassades partout dans le monde...


  • Defrance Defrance 9 novembre 2009 22:07

    en fait tous ceux dont le numero de securité sociale ne comporte pas un numero de departement francais (01 a 95) ont le même probleme ! ma femme s’est même vue dire  : « votre carte d’identité est Francaise ....... » sur un air voulant dire , seulement votre carte ! Si on avait pas été dans un lieu public je lui aurait collé mon poing sur la G.. bip ..


  • Defrance Defrance 9 novembre 2009 22:11

    Le comble , je connais un flic , pardon un policier qui est d’origine polonaise .... sky, il a un permis de conduire qu’il ne retrouve pas , lui même dans les fichiers !!!


  • moebius 9 novembre 2009 22:40

     Etes vous tous absolument et authentiquement français ? ...That is the question par les temps qui court....


    • Christoff_M Christoff_M 9 novembre 2009 23:52

      Pour être français sous Sarkozy, il suffit de sortir ses liasses et d’acheter des papiers...

      Si vous avez beaucoup d’argent vous pouvez aussi acheter ou louer un appart sur l’ouest parisien, et la il n’y a pas de problème de faciès...

      le débat sur l’identité, la nationalité est encore une vaste fumisterie, faisant partie des plans com du pouvoir actuel, idée de Séguéla ou d’un mentor de la com, vaste fumisterie pour éviter de parler des déficits, du chômage et de l’emploi au point mort depuis l’arrivée de Sarkozy...

      Pour éviter les conflits, les accrocs, les affrontements dans ce pays, il faut de l’emploi et de la dynamique, ce gouvernement saute à pieds joints sur les sujets sérieux, et lance des com et des sondages et des coms idiots...

      Le chômage et la progression de la pauvreté sont bien plus préoccupants, que l’immigration dont on fait un faux-problème national, car les deux premiers sujets amèneront bien plus vite le pays au bord de l’explosion...
      Et pourquoi nous bassiner tous les jours avec l’immigration et l’assimilation alors qu’il y a un chomage massif en France !!! j’y vois la l’ouvre des mondialistes démagos, qui eux cherchent une seule chose, neutraliser nos nationalités, faire plonger les salaires, et s’engraisser de plus belle comme au temps des colonies...

      Expliquez moi pourquoi autrement les administrations des pays de l’Ouest auraient une telle tolérance avec le travail au noir et les gens non déclarés ; quand à ceux qui travaillent et n’obtiennent pas de papiers depuis longtemps, cela sent l’aberration...

      Encore une fois preuve d’une zizanie, d’une cacophonie entretenue, par les experts du gouvernement Sarkozy, experts au service de l’Europe libérale et des trusts internationaux, pour qui pauvreté et travail au noir, n’ont jamais rapporté autant !!


  • sisyphe sisyphe 10 novembre 2009 06:37

    Vous soulevez un problème tout à fait réel, et carrément hallucinant.

    Outre les problèmes récents posés à de nombreux amis, français depuis leur naissance, ayant toujours eu leurs papiers ; cartes d’identité, carte d’électeur, ayant fait leur service militaire, et qui se retrouvent pris dans des imbroglios administratifs proprement ubuesques pour le simple renouvellement de leurs cartes d’identité, j’ai une amie, âgée aujourd’hui de 48 ans, née française, en France, de parents français, travaillant depuis 15 ans au service photo du Ministère des Sports, qui, voulant renouveler récemment son passeport, pour une séjour à l’étranger, s’est vue contrainte d’annuler ce voyage (avec perte de tous les frais engagés ; billet d’avion, etc ... ) parce que repoussée de délai en délai, sous prétexte que ses parents, français, ne sont pas nés en France !

    Identité nationale, hein ?

    Pétard, comme je te leur foutrais dans la gueule, le débat sur « l’identité nationale » !

    Ce pays est devenu une véritable honte ; à tous les niveaux.


  • frédéric lyon 10 novembre 2009 08:07

    Les Français nés à l’étranger ont un service d’état civil à Nantes qui leur est réservé et ils n’ont AUCUN problème pour prouver leur nationalité française et pour obtenir un certificat de naissance. 


    Les certificats de naissance des français nés à l’étranger sont signés par l’Ambassadeur de France dans le pays où ils sont nés, car les Ambassadeurs de France sont également Officiers d’Etat Civil.

    Il se trouve que tout le monde sait que beaucoup d’immigrés ont des faux papiers, ou bien volent de vrais papiers pour les falsifier, car la plupart des immigrés en France sont des « touristes » qui ont « oublié » de rentrer chez eux à l’expiration de leur visa. 

    Ils n’ont AUCUN droit de séjour dans notre pays.

    C’est pour cela qu’on a inventé les documents d’identité (plus ou moins) infalsifiables, de même que l’on a inventé les billets de banque (plus ou moins) infalsifiables pour lutter contre les faux-monnayeurs.



    • Gazi BORAT 10 novembre 2009 08:11

      @ F. Lyon

      « la plupart des immigrés en France sont des »touristes« qui ont »oublié« de rentrer chez eux à l’expiration de leur visa.  »

      Des sources ou des chiffres SVP pour étayer de telles énormités ?

      gAZi bORAt


    • frédéric lyon 10 novembre 2009 08:33

      Les régularisations de clandestins fournissent l’exemple parfait de ces faux touristes à qui on a donné des papiers en règle, après qu’ils se soient introduits en fraude dans un pays européen. 


      C’est par centaines de milliers que ces clandestins ont été « régularisés » par le passé, en France, en Espagne, en Allemagne et partout en Europe.

      Par ailleurs on voit tous les jours des « manifestations » d’immigrants illégaux qui demandent des « régularisations » auxquelles ils n’ont pas droit. Il suffit de lire les journaux.

      Le problème de ces gens est qu’ils savent très bien qu’il n’y aura PLUS de régularisations massives de clandestins, c’est pourquoi ils manifestent, ou bien volent des papiers pour les falsifier, ou bien fabriquent des faux-papiers, comme d’autres faussaires fabriquent de faux billets de banque.

      Tout le monde le sait, l’Administration le sait aussi, et c’est pourquoi les contrôles sont devenus systématiques, notamment au moment des renouvellements de documents d’identité. 

      Et c’est aussi pourquoi on délivre aujourd’hui des documents informatisés et codés qui sont de plus en plus difficiles à falsifier.

      Et pour ce qui concerne les français nés à l’étranger, je répète qu’ils n’ont aucun problème pour prouver leur nationalité, car ils ont un Service d’Etat Civil qui leur est réservé à Nantes et où ils sont TOUS enregistrés. ils n’ont également aucun problème pour obtenir une immatriculation à la Sécurité Sociale.

    • apami 10 novembre 2009 13:35

      @frederic lyon

      Inutile de « crier ». Le fait d’écrire « aucun » en majuscules ne rend pas votre phrase plus vraie.

      Le service d’état civil à Nantes ne délivre pas de certificat de nationalité française, document qui n’a rien à voir avec l’acte de naissance. Vous ignorez le déroulement réel de la demande de carte d’identité. Le fait d’avoir un acte de naissance à Nantes ne prouve aucunement que vous êtes français.

      Le code civil définit les différents moyens d’être français :
      - est français la personne née en France d’au moins un parent lui/elle même né en france.
      - est français la personne née de parent français.
      - est français la personne née en France et ayant vécu 5 ans de son enfance en France, et présent en France le jour de ses 18 ans
      - etc...

      Mais en pratique les choses ne se passent simplement que pour les personnes nées en France de deux parents nés en France.. métropolitaine de préférence. Dans ce cas l’acte de naissance qui précise les lieux de naissance de la personne et de ses parents suffit.

      Kafka montre son nez dans déjà lorsque l’un des deux parents n’est pas né en France. Alors que clairement le code civil déclare : « Article 19-3 Est français l’enfant né en France lorsque l’un de ses parents au moins y est lui-même né. », dès que l’un des deux parents n’est pas né en France on lui demande un certificat de Nationalité Française, document complexe à obtenir. En fait il est prévu de demander ce document (ou l’acte de naturalisation ou l’ampliation de la déclaration d’acquisition) dans tous les cas autres que « deux parents nés en France ».

      Pourquoi ?

      Pour le cas d’une personne née en France avec un seul parent né en France, on découvre la réponse à l’Article suivant : « 19-4
      Toutefois, si un seul des parents est né en France, l’enfant français, en vertu de l’article 19-3, a la faculté de répudier cette qualité dans les six mois précédant sa majorité et dans les douze mois la suivant.Cette faculté se perd si l’un des parents acquiert la nationalité française durant la minorité de l’enfant. »

      Il existe donc une possibilité que la personne née en France d’un seul parent né en France ne soit pas Français. On pourrait se demander s’il est fréquent de répudier la nationalité Française ? On comprend au vu des références à la majorité qu’il s’agit le plus souvent d’une affaire de service militaire : un binational peut désirer perdre sa nationalité française pour effectuer son service dans un autre pays dont il se sentirait proche.

      D’ailleurs le simple fait de se faire recenser rend impossible la répudiation de la nationalité française. Donc une personne recensée née en France d’au moins un parent né en France est française.

      Mais bien sûr (c’est l’administration...) on n’explique pas ce(s) point(s) de détail à la personne. On la renvoie vers la demande de certificat de Nationalité, ce qui place le demandeur devant un problème auquel il ne s’attendait pas du tout : est-il vraiment Français ? Alors que la réponse est « très certainement... », on lui jette à la figure un « on ne sait pas ».

      Le fait d’être né de parent Français ne permet pas de convaincre non plus... car il faut d’abord prouver que le parent est effectivement français, ce qui n’est pas assuré.

      entre les lois illisibles (un article 19-3 clair, contredit par un article 19-4 , lui même contredit par d’autres textes...) et la mauvaise volonté de l’administration, on obtient la destruction du sentiment d’appartenance à la nation.


  • frédéric lyon 10 novembre 2009 08:40

    Pour ce qui concerne les immigrants illégaux, il ne peut y avoir que deux cas de figure :


    1) Ils sont entrés en France clandestinement, c’est à dire sans visa d’entrée.

    2) Ils sont entrés avec un visa temporaire et ont oublié de rentrer chez eux à l’expiration du visa. C’est de loin le cas le plus fréquent, car il est plus facile d’entrer et de passer la frontière avec un visa temporaire, que d’entrer sans visa.

    Il n’y a que Gazi Borat qui ne sait pas !

    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, les visas temporaires ne sont plus distribués qu’au compte goutte par les Consulats de France situés dans les pays d’origine les plus courant de cette immigration illégale et notamment dans les pays du Maghreb.

    • Gazi BORAT 12 novembre 2009 07:12

      @ FREDERIC LYON

      Toujours des allégations car aucun chiffre ne vient étayer vos évidences de Café du Commerce..

      Quant au « nettoyage » des fichiers CAF, il est fait en permanence, rassurez-vous...

      Même si, selon les fantasmes de chacun, il est rempli, soit de faussaires, soit d’allocataires du RSA qui attendent chaque mois leur versement installés devant leur écran TV ou leur site internet préféré..

      gAZi bORAt

      gAZi bORAt


  • frédéric lyon 10 novembre 2009 08:48

    La prochaine étape du contrôle des immigrants illégaux consistera sans doute à nettoyer les fichiers de la Sécurité Sociale, des Allocations Familiales et de l’ANPE, afin de vérifier qu’ils ne sont pas bourrés de clandestins qui ont obtenu une immatriculation à l’aide de faux documents pour toucher des allocations et des aides auxquelles ils n’ont pas droit, puisqu’ils ne sont pas des résidents légaux sur le territoire. 


  • citoyen 10 novembre 2009 15:47

    mais pourquoi n’ont ils pas un ficjier des répudiateurs . ils regardent dedans et basta ! Ce qui est agaçant , c’est la tendance de l’administration à nous faire faire SON boulot


    • Christoff_M Christoff_M 10 novembre 2009 23:57

      A votre avis pourquoi dans ce pays les moyens d’enregistrements, les systèmes sont aussi complexes et archaïques...

      Cela dépasse le problème de l’immigration, le problème c’est comme sur la route le nombre de gens qui roulent sans papiers sans assurances, et qui ne sont pas contrôlés pendant des années jusqu’à vous cartonner et vous l’avez dans le baba !!!

      Pourquoi cette tolérance de l’état sous Sarkozy contrairement à ce qu’on nous fait croire, vis à vis du travail au noir... idem en Angleterre, en Italie, en Espagne...

      Jackpot pour les secteurs du bâtiment, de la restauration, de l’agriculture, ce qui fait que beaucoup d’annonces en France meme au pole emploi sont affichées à 1000euros/mois...
      qui à votre avis prend ces boulots... des gens en extrême difficulté.

      A qui profite le crime, aux gros bonnets, de l’agriculture, du bâtiment, de la restauration et à toutes les combines bien françaises avec l’état français très peu regardant, digne de certains régimes africains, on ne peut penser qu’à la corruption....

      Expliquez moi pourquoi MacDo ne baisse ses prix que sur un produit !!! pas sur sept...
      et empoche quelques centaines de millions depuis la nouvelle loi sur la TVA sans embaucher plus qu’avant, en se la coulant douce en France et en étranglant ses fournisseurs... nos grandes surfaces ne sont pas en reste, avec des boulots à temps partiel, qui obligent de nombreuses personnes à faire deux boulots !!

      Et en plus un gouvernement d’arriérés qui vantent les mérites des états unis alors que tout le monde se détourne de leur modèle... un gouvernement d’amis qui arrose continuellement ses réseaux et ferme les yeux sur de nombreuses irrégularités...

      Mr Besson peut lancer un débat avec des paroles fumeuses, qu’il commence par régulariser et traiter les papiers dans son ministère, on peut dire la même chose pour la sécu et le pôle-emploi !!!

      On a filé des moyens pharaoniques a monsieur Borloo pour quel résultat !!!
      Alors que le secteur travail formation, éducation, santé, justice sont astreints à des régimes et qu’ils sont la base de la démocratie française !!

      A coté de cela tous les « nantis » du système se gavent allègrement, profitant d’une main d’œuvre illégale et sous pression, qui doit leur rappeler les bons jours du colonialisme et du début de l’industrialisation...

      l’immigration est un problème qui se règle, le racisme n’est pas vraiment un problème en France, mais par contre la manipulation de ces idées de manière démagogique et mensongère est bien une émanation de la caste sarkozyenne et de tous les courtisans qui se gavent avec un système faussé volontairement...

      Et les naifs et les pas fut fut en bas de l’échelle tombe à fond dans le panneau de se chamailler pour des bétises au lieu de travailler ensemble et de se rendre compte qu’il n’y a que deux ou trois personnes en France à faire tomber pour que ce système infernal, diviseur, créateur de tension, usant et divisant les gens, s’arrete net...

      Comme il vous suffit d’arreter d’acheter dans les grandes surfaces et vous ferez le plus grand geste utile pour la planète et pour le commerce et l’agriculture locale...


  • MortytheReaper 11 novembre 2009 20:05

    Leçons de droit sur la nationalité sur le blog de Maître Eolas, qui serait lu à l’Elysée mais pas en Préfecture,
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/11/04/Qu-est-ce-qu-%C3%AAtre-fran%C3%A7ais
    pour découvrir les joies de la « précarité » d’une CNI et aussi en profiter pour comprendre que le FN a tout faux a stigmatiser l’étranger ou le français d’origine étrangère. « Etre françaiss » faut vraiement le vouloir !


  • scoubidou92 11 novembre 2009 20:09

    Oui, je me suis retrouvé dans le même cas au renouvellement de ma CNI et au moment de mon mariage car mes 2 parents sont nés à l’étranger.
    Il n’y a pas de quoi fouetter un chat : il suffit juste de fournir les documents demandés (dans mon cas : une attestation de naturalisation de mon père). Après, ça va vite.

    Conclusion : tribune ininteressante d’un antisarkoziste de base.


Réagir