mercredi 15 avril 2020 - par Jean-Paul Tisserand

Traitement à la chloroquine : un traitement aux effets secondaires totalement aléatoires ?

Cette tribune libre, publiée à titre strictement personnel, ne saurait engager en rien le Centre national des indépendants et paysans.

L'article ci-joint de bfmtv.com
 
 
apporte un élément essentiel, peut-être décisif, à la controverse actuelle sur la chloroquine. Cet élément ne réside pas dans son titre, car il est bien connu que la chloroquine peut avoir des effets secondaires graves, surtout quand elle est prescrite aux doses du protocole Raoult. Il réside dans son dernier paragraphe, qui nous dit de manière implicite ceci :
 
1) la chloroquine provoque des effets secondaires éventuellement mortels, qui ne peuvent être traités qu'à l'hôpital ;
Publicité
2) la survenance de ces effets secondaires est aléatoire à un point tel que le médecin ne peut les anticiper, et donc que N’IMPORTE QUEL patient, au-delà des patients pour lesquelles la chloroquine est contre-indiquée, peut en être l’objet ;
3) le nombre de décès ainsi provoqués est tel que le "rapport vies sauvées/vies perdues" est défavorable.
 
Le point 1) est connu depuis fort longtemps. Il est un risque accepté (comme pour les vaccins), en raison de la forte mortalité liée au coronavirus ;
Le point 3) relève de comparaisons statistiques bien difficiles à effectuer en peu de temps. Peut-être l'étude mentionnée clôt-elle le débat ; peut-être des études contradictoires le relanceront-elles. On se trouve au coeur de la médecine de santé publique, et le non-médecin ne saurait rien dire à ce propos.
Le point 2) est le point crucial. S'il se vérifiait, il mettrait en cause tout ce qui a été dit à propos des contre-indications de la chloroquine, qui sont connues depuis des décennies (troubles cardiaques, diabète...). Et en effet, un médecin qui prescrirait de la chloroquine à un diabétique commettrait une faute lourde susceptible, contrairement à une faute légère, d'engager sa responsabilité pénale.
Il est très étonnant qu'un médicament bien connu puisse provoquer des effets secondaires mortels DE FACON TOTALEMENT ALEATOIRE CHEZ UN GRAND NOMBRE DE PATIENTS (bien au-delà, donc, des cas médicaux ne pouvant avoir été détectés par un médecin mettant en oeuvre toutes les règles de l'art). Serait-ce lié au caractère massif des doses prescrites dans le cadre du protocole Raoult ? En tout cas, s'il en allait ainsi, toutes les revendications tendant à rendre aux médecins de ville leur liberté de prescription de la chloroquine tomberaient d'elles-mêmes, puisque les effets secondaires ne peuvent être traités qu’à l’hôpital.
Publicité
Mais en est-on bien là ? Un non-scientifique ne peut proposer qu'un raisonnement logique fondé sur des faits scientifiques qui lui sont donnés, ou sur des évidences logiques. Si ces faits sont remis en cause de façon irréfutable, le raisonnement tombe.
Si le point 3) provenait d'un organisme officiel helvétique ou scandinave, il serait hautement crédible, sous réserve d'une éventuelle remise en cause d'ordre scientifique. Venant d'un organisme officiel français, il est certes à prendre en considération, mais on ne peut que penser à bien des fâcheux précédents en matière sanitaire dans notre pays, ayant eu à leur source les décisions, les déclarations ou tout simplement l'abstention de tels organismes. La liste en est longue : le nuage de Tchernobyl s'arrête à la frontière ; l'ostéopathie doit être interdite ; les produits Beljanski doivent être interdits ; la vaccination anti-variolique doit être maintenue, alors que la maladie est éradiquée depuis longtemps et que ce vaccin, inévitablement comme tout vaccin, cause des morts ; l'homéopathie ne sert à rien et doit être "déremboursée" ; il faut "dérembourser" un grand nombre de médicaments parce qu'ils sont inutiles ou nocifs... alors que leur mise sur le marché a fait l'objet antérieurement d'une autorisation on ne peut plus officielle ; et, tout dernièrement, la "découverte" par l'Académie de médecine de l'utilité du masque contre la propagation du coronavirus, "découverte" excellente en elle-même, mais faite le... 2 avril 2020.
 
La nouvelle information évoquée ici doit donc, certes, inciter à la prudence quant à une éventuelle possibilité pour les médecins de ville de prescrire le protocole Raoult mais, au-delà, il semble qu'elle pose un point d'interrogation beaucoup plus qu'un point final. Faute de données scientifiques suffisamment fixées, le raisonnement logique n'a pour l'instant plus rien à dire sur la question. Il reste aux scientifiques à poursuivre le débat. Espérons qu'ils le feront au rythme de l'état d'urgence sanitaire !
 
       Jean-Paul Tisserand


34 réactions


    • Le421... Résistant Le421 16 avril 2020 08:55

      @leypanou
      Par contre, si il y a incertitude sur la chloroquine, on est plus connaisseurs dans les effets du clonazépam.
      C’est marrant, on parle sans cesse du premier et jamais du second !!
      Et quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup...


  • rugueux 15 avril 2020 19:50

    Tous les médicaments ont des effets secondaires, plus ou moins importants et rarement prévisibles...Certains patient sont allergiques à l’aspirine ou la codéïne c’est impossible à prévoir avant d’en avoir absorbé, à contrario presque tous les cancéreux subissent des effets secondaires souvent graves de leurs taitements...et dans ce cas.c’est quasi garanti.

    Le paracétamol et l’aspirine ont des effets secondaires comme tous les autres, l’H-CHQ aussi, et ces effets secondaires sont non seulement connus de depuis très longtemps (plus de 50 ans) mais aussi parfaitement documentés. Il y a peu de médicaments, en dehors des mêmes aspirine et paracétamol, qui aient été prescrits, comme la chloroquine à des dizaines de millions de patients pendant 50 ans avec aussi peu d’effets secondaires, dont la plupart absolument insignifiants.

    Pour mémoire les effets secondaires ophtalmiques de la CHQ surviennent, selon les études, pour une dose totale cumulée de 600g à 1000g, oui un kilo…inutile de préciser que le traitement à Raoult est très loin de ces chiffres, c’est environ 6g…
    .
    Que CHQ et H-CHD aient également des effets secondaires cardiaques c’est tout aussi connu et documenté, un simple ECG avant la prescription suffit à éliminer les éventuels patients à risque, je rappelle que les millions de patients qui ont reçu de la CHQ en prophylaxie et/ou traitement du paludisme n’ont jamais subi d’ECG et il n’y a pas eu d’hécatombe…

    En Afrique on, les femmes surtout, se suicide avec ce que l’on a sous la main, donc cela fut souvent CHQ, c’est très efficace entre 5 et 10g en UNE prise UNIQUE et c’est bon…cf le crétin américain qui a pris un produit d’aquariophilie, et l’autre, le français dont on nous rebat les oreilles depuis 48 heures qui est en réa car il s’est soigné tout seul….Mais ces deux cas sont totalement anecdotiques et contribuent à l’amélioration de la race humaine.

    Le paracétamol est tout aussi toxique, 10 ou 12g en UNE prise UNIQUE et votre foie est KO, et vous aussi, c’est d’ailleurs pour cela qu’une boite de DOLIPRANE ne contient que 8g de paracétamol, c’est juste en dessous de la dose toxique pour un adulte…et personne n’emmerde les pharmaciens avec ce produit en vente sans ordonnance ni ne polémique pour faire des essais....

    Je rappelle que CHQ et H-CHQ était en vente sans ordonnance depuis des lustres et ce jusqu’en décembre 2019 ou Buzyn les a faits classer en liste II, donc avecprescription. Un médicament en vente libre qui aurait eu autant d’effets secondaires qu’allégués par les guignols de la télévision aurait été retiré depuis belle lurette.

    La polémique est artificiellement crée par des des tartuffes corrompus qui grenouillent entre politique et médecine, soit par jalousie ou par suivisme parisien, sans compter la haine farouche que le couple Buzyn/Levy voue au Pr Raoult..... Il y a aussi ce docteur Mignon qui est venu raconter n’importe quoi sur la chloroquine sur C8, le gars se dit médecin mais en fait son job c’est chroniqueur TV....BFM TV aussi raconte n’importe quoi !


    • foufouille foufouille 15 avril 2020 20:07

      @rugueux

      la dose maxi de paracétamol est de 1g toutes les 6h sinon tu es malade assez rapidement.

      8g est valable pour une personne qui surdose depuis longtemps progressivement sinon tu es mort.


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 15 avril 2020 21:29

      @rugueux
      Dans le protocole Raoult, la chloroquine est administrée à une dose élevée et, surtout, avec un antibiotique dont il se dit que l’alliance avec la choroquine multiplierait par un facteur très élevé les risques d’effets secondaires, tout particulièrement du point de vue cardiaque. Il pourrait en résulter de graves problèmes, y compris chez des patients qui ne sont pourtant pas cardiaques. Je ne veux pas m’aventurer plus loin sur ce terrain, car je ne suis pas médecin.

      Cette nouvelle tribune vise à prendre en compte une information récente qui, me semble-t-il, empêche désormais de préconiser EN SE FONDANT SUR LA SEULE LOGIQUE une plus large extension de la possibilité de prescrire la chloroquine. Au-delà, cette communication de l’Agence de sécurité du médicament (en laquelle je ne place pas toute ma confiance, mais dont les avis ne sont tout de même pas par nature nuls et non avenus) devrait susciter un débat scientifique. Dans mes précédentes tribunes, je me fondais exclusivement (puisque je ne suis pas médecin) sur un raisonnement logique pour préconiser la libre prescription de la chloroquine par les médecins de ville ; mais ce que nous dit l’Agence de sécurité du médicament pose une question à laquelle je n’ai cette fois aucune réponse d’ordre purement logique.

      Quant à la question de la vente libre de la chloroquine, permettez-moi de revenir un instant à la pure logique, parce qu’ici elle suffit au raisonnement. Il est bon que cette vente ne soit plus libre, parce que la chloroquine, de produit standard qu’elle était, est devenue un produit « à la mode ». Les pires dérives seraient donc à craindre si n’importe qui pouvait s’en acheter et en consommer en tentant de reproduire le protocole Raoult (voire d’en augmenter les doses !), et ce sans aucun contrôle médical (on ne parle même plus de prescriptions par les médecins de ville). Ne le comprenez-vous pas ?


    • rugueux 15 avril 2020 22:42

      @foufouille

      Non, la dose maxi de paracétamol c’est 6g par 24h à raison de 1g toutes les 6 heures pour un adulte.

      Tu as mal lu, j’ai dis que la dose toxique était de l’ordre de 10/12G en une prise unique et j’ai précisé que c’est pour cela par mesure de précaution qu’une boite de paracétamol type DOLIPRANE n’en contient que 8g pour éviter les accidents ou les tentatives de suicide, bien on peut toujours en acheter 10 boites...


    • rugueux 15 avril 2020 23:03

      @Jean-Paul Tisserand

      « Il se dit que » c’est pas de la médecine c’est de l’ordre de la rumeur ou des ragots...Citez-moi une seule étude ou l’association CHQ et azythromycine, tous deux censés avoir de rares effets secondaires cardiaques, ait été évaluée dans un rigoureux essai randomisé en double aveugle comme les ayathollahs parisiens corrompus le réclament pour les essais de Raoult....

      La CHQ et H-CHQ ont ét placées en liste II AVANT la première publication du Pr Raoult. Deux choses, soit les autorités avaient connaissance en avant-première des conclusion de Raoult et prévoyant un déferlement médiatique et une ruée comme sur le PQ et les pâtes ont voulu sécuriser les stocks pour les malades de lupus ou de polyarthrite et éviter les dérives, ce qui est du bon sens...ou alors ils ont voulu emmerder Raoult par jalousie ou parce que le couple Buzyn/Levy lui voue une haine farouche...A vous de choisir...

      Quant aux recommandation de l’agence de sécurité du médicament, l’ANSM, laissez-moi rire...cette agence a changé 3 fois de nom au gré des scandales sanitaires qui l’ont frappée mais les patrons et leur bureaux sont restés les mêmes ; Ca a été l’agence du médicament, puis l’AFSSAPS jusqu’au MEDIATOR et aujourd’hui ANSM.....


    • Le421... Résistant Le421 16 avril 2020 09:00

      @Jean-Paul Tisserand
      Honnêtement, si je vous suis, en laissant la chloroquine en vente libre, on aurait une hécatombe chez les imbéciles.
      Donc, ce produit miracle serait un remède anti-cons !!
      Et ça, ce serait déjà une excellente nouvelle.
      Vite, remettons ce produit en vente libre...  smiley


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 16 avril 2020 09:34

      @rugueux
      « Il se dit que » relève tout à fait de la médecine quand les personnes qui s’expriment sont des médecins. Du reste, je vous recommande la lecture d’Aristote et de ce qu’il dit au sujet de ce qu’il nomme « l’opinion commune ».
      En ce qui concerne l’Agence de sécurité du médicament, relisez mon texte et vous verrez que je ne prends pas ses déclarations pour argent comptant ; mais elles ne sont pas FORCEMENT mensongères. Il se pose là, en tout cas, une vraie question, alors qu’auparavant le panorama était le suivant : une situation d’urgence sanitaire + un remède incertain mais unique, dont les effets secondaires peuvent être anticipés (et donc évités) par le médecin de ville. Dans cette configuration, il n’y avait pas à hésiter à permettre au médecin de ville de prescrire, et les atermoiements officiels à l’égard de la chloroquine étaient choquants. S’il s’avère en revanche que les effets secondaires ne peuvent pas être anticipés (la question reste à trancher, mais elle se pose désormais), le raisonnement tombe.


    • Zeb_66 16 avril 2020 11:23

      @rugueux

      Wikipédia
      « L’hémoglobine, couramment symbolisée par Hb, parfois Hgb, est une métalloprotéine contenant du fer, présente essentiellement dans le sang des vertébrés au sein de leurs globules rouges, ainsi que dans les tissus de certains invertébrés.
      Elle a pour fonction de transporter l’oxygène O 2 depuis l’appareil respiratoire (poumons, branchies) vers le reste de l’organisme. »

      D’après des chercheurs américains, c’est le fer qui est éjecté des cellules,
      les poumons étant eux-mêmes absolument intacts, remplis d’eau et de glaires.
      En réalité les patients meurent d’asphyxie comme en haute altitude et ce n’est pas des ventilateurs qu’il faut mais de l’oxygène comme pour les aviateurs.
      Lorsque les globules rouges ont perdu tout le fer, c’est fini, le patient meurt asphyxié.
      C’est même pire car le fer circulant alors directement dans le sang induit d’autres pathologies encore aggravantes.

      Et c’est pour cela que le protocole de Didier Raoult fonctionne, il n’agit absolument pas au niveau des poumons mais au niveau des globules rouges, ce qui n’est pas du tout la fonction originale de l’Hydroxychloroquine.(anti-paludéique)
      D’ou l’opposition furieuse des pseudos mandarins, passablement bas de plafond...

      Au US le protocole du Dr Raoult est trés sensiblement amélioré par ajout de sulfate de zinc.
      Grossièrement, la chloroquine démarre le boulot avec l’Azithromycin et permet une forte pénétration du zinc (mortel pour le virus) dans les cellules.
      Le zinc achève le travail.

      Le protocole US est donc :
      200mg 2X daily Hydroxychloroquine
      500mg 1x daily Azithromycin
      220mg 1x daily Zinc sulfate
      (NB : Zinc as gluconate is known to be considerably more bioavailable than zinc as sulfate fwiw but that’s American Medicine imvho).
      On peut remarquer que le dosage de HCQ est diminué de 33% ce qui est une bonne chose et se rapproche du dosage normal, cependant grâce à l’ajout de zinc l’effet global est fortement amélioré.
      à NYC le dr. Vladimir Zelenko a traité selon cette formule plus de 2000 patients, sur 700 patients 4 seulement ont été hospitalisés, tous les autres sont rentrés chez eux avec la potion.

      - On peut remarquer également qu’étant donné l’implication de l’hémoglobine, une transfusion de sang (de sang, pas de plasma), peut encore sauver des patients très atteint, ce nouvel apport d’hémoglobine permet au protocole Raoult d’agir à nouveau.

      - Le ministre de la santé de Barhein à annoncé il y a une dizaine de jours que le protocole du dr. Raoult fonctionnait parfaitement ! le même genre d’annonce est faite un peu partout dans le monde mais rapidement étouffé par les média, tous liés aux élites malfaisantes, désormais en guerre ouverte contre la population
      mondiale.
      Mots d’ordre : réduction de la population mondiale...

      J’ai acheté l’hydroxychloroquine et le sulfate de zinc
      et si je choppe le virus je me soignerai moi-même, j’appliquerai
      le protocole du Dr. Raoult amélioré US.
      Après tout, c’est ma peau, pas celle de Bigpharma !


    • rugueux 16 avril 2020 11:36

      @Jean-Paul Tisserand

      Mon pôve monsieur vous ne comprenez décidément rien à rien....et Aristote ne serait être d’aucune aide pour les malcomprenants...

      Quant à ’l’opinion commune" c’est celle des sots et des ignorants...


    • foufouille foufouille 16 avril 2020 20:59

      @rugueux

      non c’est bien 4g par jour et 4x6=24, sinon c’est toxique pour un adulte.

      10g est mortel.


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 16 avril 2020 21:11

      @rugueux
      Puisque vous êtes incapable de débattre de façon civilisée, je vous laisse à votre complotisme sans issue. Inutile de « rebondir », je ne vous répondrai pas.


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 16 avril 2020 21:23

      @rugueux
      Dernière chose tout de même, cette citation, extraite de l’article en lien ci-dessous : "Aristote distingue par conséquent l’opinion courante de la masse des hommes et la conception commune de ceux qui s’intéressent à la philosophie, c’est-à-dire des hommes qui réfléchissent aux problèmes de l’existence humaine et qui s’efforcent de leur trouver une solution (16)."
      Quand un interlocuteur est incapable de comprendre le sens des mots et des expressions, toute discussion devient impossible...

      https://www.persee.fr/doc/phlou_0035-3841_1961_num_59_63_5083


  • Christian proctoconspirologue Ratatouille 2 le retour 15 avril 2020 21:17

    L’ on aimerait voir le doctorat en médecine ou pharmacologie de l’auteur.

    L’on à ici pas mal de médecins qui interviennent, et l’ on va devenir fou tellement ils ont tous raison.

    Tout ceci n’ est pas sérieux, les cobayes c’ est nous...


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 15 avril 2020 21:33

      @Ratatouille 2 le retour
      J’ai suffisamment dit que je ne suis pas médecin, et que pour cette raison je ne me fonde que sur la seule logique. Lisez bien ce texte et mes tribunes précédentes sur le sujet, et vous le verrez. Cette nouvelle tribune est justement due au fait que la communication de l’Agence de sécurité du médicament pose une affirmation sur laquelle je me déclare dans l’impossibilité de me prononcer. Le raisonnement logique peut se fonder sur des propositions d’ordre médical bien établies. S’il y a doute, il devient impossible tant que l’incertitude d’ordre médical n’a pas été levée.


    • Zeb_66 16 avril 2020 11:31

      @Bernard Dugué
      Bah, ils commencent à comprendre qu’à la sortie de crise, ils risquaient l’échafaud !


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 15 avril 2020 21:54


    https://www.mediterranee-infection.com/coronavirus-recul-de-lepidemie-a-marseille/

    https://www.mediterranee-infection.com/videosetcours/bulletin-dinformation-scientifique-de-lihu/

    De la quinine, moi et mes copains d’armée, nous en avons bouffés quand nous étions bidasses en Algérie ! ( perso :59/62),.. c’est vrai qu’a cette époque ceux qui crapahutaient là-bas, n’étaient, ni cardiaques ni diabétiques, en pleine bourre en sommes !

    J’ai un pote qui est né au Maroc en 1945, son père était militaire de carrière , ben pour lui régime quinine dès l’âge de 3 ans, et ce jusqu’à la fin du protectorat , je crois en 1954 ;

    à+ P@py 


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 16 avril 2020 09:38

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Oui, mais le protocole Raoult ajoute un antibiotique à ce produit, et le mélange des deux n’est pas innocent.
      Et puis, vous le relevez vous-même, un groupe de militaires est dans un état de santé très supérieur à celui de la moyenne de la population. Le rugbyman Chabal, après avoir été atteint par le coronavirus, a déclaré qu’il avait été « à plat pendant une semaine » : pour lui, le coronavirus a le même effet qu’un gros rhume pour des millions de gens !


    • Zeb_66 16 avril 2020 11:40

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      En 1940 j’étais réfugié en Algérie, j’avais 4 ans et je devais prendre de la quinine
      quotidiennement car j’avais choppé le palu.
      J’en ai bouffé pendant 4 ans et comme effet secondaire je m’en suis tiré avec
      un foie un peu fragile durant quelques années.


  • Christian proctoconspirologue Ratatouille 2 le retour 15 avril 2020 23:54

    Témoignage d’une personne soigné à ’l IUT de MARSEILLE

    et la photocopie de son ordonnance ci dessous

    Plaquénil 200 mg 1cp matin midi et soir pendant 10 jours

    Zitromax 250 2 le premier jours et 1 pendant 4 jours soit 5 jours au total

    https://storage.canalblog.com/70/05/1679409/126555851_m.jpg?280491

    vous pouvez télécharger le fichier et zoomer (faux ou pas ?)

    Témoinage --------------------------------------

    Salut à tous,
    Je vais vous raconter une petite histoire.
    J’ai passé 11 jours allongé entre 38.5 et 39.5 avec la majorité des symptômes COVID19 et sans aucune amélioration.
    J’ai été dépisté samedi dernier à l’IHU confirmé positif le dimanche. Une petite anecdote, nos chères « forces » de police sont arrivées tout muscle dehors pendant que je faisais la queue devant l’IHU pour disperser la foule qui n’avait rien à faire ici car il n’y avait soit disant pas de test. Bien sûr il était important d’être agressif devant des gens qui étaient une menace pour l’ordre public (quelques dizaines de covid+). Après avoir aboyé, ils sont, après que nombre d’entre nous leur ayons suggéré, ensuite allés se renseigner et ont créé la queue en zig zag que l’on voit à la télé avec les gens les uns sur les autres pour que la queue soit moins longue... riche idée en temps de confinement.
    Quand j’entends monsieur Alain Duhamel, notre critique indéboulonnable qui a toujours un avis sur tout, montrer sur BFM comment les gens de l’IHU ne sont même pas capable de gérer la queue et la promiscuité devant le bâtiment, il connaît maintenant la réponse (chez moi on dit « quand on ne sait pas on ferme sa gueule »).
    Cela fait 72h que j’ai eu la chance d’avoir récupéré le traitement du professeur Raoult à l’IHU de la Timone. L’amélioration est saisissante. La fièvre est de moins en moins présente (elle a même disparu cette dernière nuit). Je me lève, commence à remanger avec appétit (j’ai perdu 5kgs), je me sens lucide, la pression sur la poitrine décroît, je ne suis plus essoufflé.
    Au fait, sur la dangerosité cardiaque du traitement : je ne suis pas tout jeune (47), certes sportif mais ai été opéré d’une communication inter auriculaire à l’âge de 11 mois avec des complications et opéré il y a 5 ans pour l’ablation d’un flutter (trouble du rythme cardiaque).
    Je n’ai aucun effet secondaire lié au traitement jusqu’àlors (certes ça ne veut pas dire que d’autres ne pourraient pas en avoir) je respire complètement normalement. Pourtant, je vous garantie que mon ECG est symptomatique.
    Messieurs Macron, Philippe et consorts, vous attendez quoi ? Réveillez vous. Ce n’est pas la République en Marche avec vous mais l’immobilisme, la magouille, le copinage et la non décision.
    Un grand merci au personnel de l’IHU toujours très agréable, qui garde le sens de l’humour malgré la situation.

    vos réactions ?

  • Old Dan Old Dan 16 avril 2020 03:30

    En médecine véto tropicale, utiliser la famille des quinones fut extrêmement aléatoire... avant que l’on trouve autrechose !


  • Defrance Defrance 16 avril 2020 08:55

    J’ai pris ce médicament chaque fois que j’allais au Vietnam et comme vous le constatez , j’écris encore !

     Et même si il « tuait » un patient sur 100 pour en sauver 99 , ce serait triste pour la victime, mais moins triste que 50 victimes ?

     Prescris avec un bilan cardiaque auparavant c’est quasiment sans plus de danger que de prendre de l’aspirine si on est sujet à hémorragie cérébrale ou de manger du choux, bananes, tomates à gogo si on risque l’AVC !


    • Jean-Paul Tisserand Jean-Paul Tisserand 16 avril 2020 09:48

      @Defrance
      « si il « tuait » un patient sur 100 pour en sauver 99 », dites-vous. L’argument serait imparable si le coronavirus tuait 10 ou 20 % des malades. Mais le problème est que le taux de mortalité du coronavirus est du même ordre, soit de 1 à 3 % des malades (avec un système de soins fonctionnant dans des conditions convenables, et c’est bien le problème actuel). Une autre variable clef est le caractère prévisible ou non des effets secondaires. S’ils sont prévisibles, les médecins de ville doivent pouvoir prescrire le traitement, traitant ainsi de larges effectifs de patients qui n’ont aucune contre-indication. S’ils ne le sont pas, la position actuelle française (prescription uniquement dans un cadre hospitalier) est justifiée. La question reste à trancher (car je ne me fie pas aux seules déclarations de l’Agence de sécurité du médicament) mais elle se pose, et c’est une vraie question.


  • zygzornifle zygzornifle 16 avril 2020 11:50

    Avec les bêtabloquants j’ai donné , j’ai du arrêter cette merde qui me tuait encore plus vite que mes problèmes cardiaques .....


  • njama njama 16 avril 2020 11:57

    ACTUALITÉ DU TRAITEMENT IHU DE MARSEILLE
    14 avril 2020
    [………]
    Au vu de ces données de la littérature, les équipes médicales de l’IHU, comme médecins s’étant engagés à respecter le serment d’Hippocrate, ont pris la décision de poursuivre le traitement des patients atteints de COVID19 avec le protocole hydroxychloroquine+azithromycine, en l’attente de nouveaux résultats.

    Yanis Roussel, Didier Raoult

    lire : https://www.mediterranee-infection.com/actualite-du-traitement/


  • agent ananas agent ananas 16 avril 2020 12:13

    Il est bon de rappeler pour les ignorants que le Plaquenil ne contient pas de la chloroquine, mais un dérivé appelé hydroxychloroquine qui est 2 à 3 fois moins toxique ...

    La chloroquine est utilisé depuis 1949, notamment sous le nom de Nivaquine et des milliards de personnes en ont pris depuis comme anti paludéen (malaria).

    La toxicité de la chloroquine est jugée acceptable et fait partie de la liste modèle de l’OMS des médicaments essentiels. Selon l’OMS, les médicaments de cette liste sont essentiels pour répondre à des besoins prioritaires et doivent présenter des preuves suffisantes de leur innocuité, de leur efficacité, d’un rapport coût/efficacité acceptable et d’une disponibilité suffisante sur le marché.

    LISTE

    PS : Oui tous les médicaments sont dangereux en cas de surdose, mais le protocole du Pr Raoult se fait sous contrôle médical et non par auto médication.

    Qu’on ne vienne donc pas faire le procès de la chloroquine ...


    • Zeb_66 17 avril 2020 13:51

      @agent ananas
      Absolument, la différence entre les 2 molécules n’est pas anodine.
      Il est bon aussi de rappeler que la délivrance de l’AMM est accordée
      si le produit est bénéfique pour au moins 80% des patients, même
      s’il est problématique pour les autres 20%.
      De plus les essais cliniques sont systématiquement effectués sur des hommes
      dont la physiologie est plus stable pour ces essais.
      Un exemple perso, je suis atteint de spondylarthrite ankylosante, le seul traitement qui fonctionne pour moi est l’Indometacine (Indocide).
      Cet anti-inflammatoire (AINS) est l’un des plus puissant disponible mais de moins en moins prescrit car dangereux ( certaines personnes ont fait un ulcère à la première gélule).
      Mais c’est chez moi, le seul médicament efficace, pendant 12 ans, j’en ai consommé 6 gélules par jour. Je n’ai jamais ressenti la moindre brûlure d’estomac et après plus de 40 ans de consommation, j’ai toujours un estomac nickel..
      Les effets secondaires de toutes ces substances peuvent varier considérablement
      en fonction des individus, c’est inévitable, on ne peut pas pour autant les éliminer puisqu’ils s’avèrent positifs sur le plus grand nombre : Il faut juste avoir une approche prudente avec chaque individu.


  • xiaochu xiaochu 28 août 2020 07:15

    Deuxième phrase :

    surtout quand elle est prescrite aux doses du protocole Raoult

    doses qui sont celles préconisées : https://eurekasante.vidal.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-jplaqu01-PLAQUENIL.html

    L’article commence mal !

    Sans parler de la première phrase :

    L’article ci-joint de bfmtv.com


  • chantecler chantecler 28 août 2020 07:21

    Tiens mon commentaire d’hier a sauté .

    Pô grave .

    Salut Tisserand !


Réagir