jeudi 13 janvier 2011 - par Paul Villach

Tunisie, Algérie : Plantu se plante le crayon dans l’œil !

Un dessin de Plantu paru dans Le Monde du 9/10 janvier 2011, est révélateur de l’odieuse représentation qu’un microcosme persuadé d’appartenir à l’élite éclairée de la terre, se fait du peuple de son propre pays. Les émeutes de Tunisie et d’Algérie en fournissent le prétexte de façon assez incompréhensible. Deux vignettes d’une ultra-courte bande dessinée campent dans un contraste les deux réactions successives que, selon Plantu, ces émeutes sont censées susciter chez les Français.

Une caricature d’une outrance inouïe
 
Par métonymies symboliques présentant une partie pour le tout avec vocation à représenter l’ensemble d’un groupe, un Français moyen est dans un plan d’ensemble mis en scène devant son poste de télévision. On ne saurait mieux exagérer sa caricature en exhumant les stéréotypes les plus éculés : on le voit assis en robe de chambre, charentaises et béret basque. Et comme si la stigmatisation du pantouflard franchouillard, à l’esprit aussi borné que son quartier, ne suffisait pas, un drapeau tricolore lui est planté dans le béret, histoire que le lecteur ne se trompe pas sur l’identité de l’épave étiquetée. Il lui manque la baguette sous le bras. Il a dû l’engloutir avant de se mettre devant le « 20 heures » ! 
 
Le même procédé, la métonymie symbolique, prétend traduire les situations tunisienne et algérienne : elles se résumeraient, selon Plantu, à un appel humanitaire.
 
- Dans la première vignette, un pauvre hère en haillons, bras levés, crève l’écran pour appeler au secours, sous le regard d’une tête à casquette de policier. L’effet est immédiat. Le Français moyen est saisi d’un réflexe de compassion : sur sa trogne coule une larme et de sa bouche s’échappe une plainte de commisération : « Les pauvres !...  »
 
- Dans la seconde vignette, le même appel humanitaire se fait plus pressant et précis. Le pauvre hère, toujours bras levés pour appeler au secours, est cette fois entouré de deux personnages dont une femme, chevelure voilée, et s’écrie : « On veut se réfugier en Europe !! ». Les métonymies de la stupeur et de la répulsion chassent aussitôt celles de la compassion chez le Français, qui, renversé dans son fauteuil jambes en l’air, éructe, gorge déployée, un borborygme de nausée : « ARGH !! ».
 
Les émeutes de Tunisie et d’Algérie dénaturées
 
Cette scène de farce fait-elle sourire ? L’humour tempèrerait-il la violence de la charge anti-française ? Que signifie d’autre ce que Le Monde appelle « Le regard de Plantu  », si ce n’est que le Français moyen ne ferait que feindre la solidarité envers les émeutiers tunisiens et algériens, puisqu’en dehors d’une compassion très convenue, ils ne seraient pas prêts à les accueillir sur leur sol ?
 
Mais est-ce en ces termes que se posent les crises que vivent aujourd’hui la Tunisie et l’Algérie ? La solution d’une émigration en Europe préconisée par Plantu est-elle envisagée par les intéressés ? Est-elle même souhaitable ? Non, évidemment ! Les émeutiers protestent contre une situation socio-politique qui les prive d’avenir et même de présent, une minorité accaparant pouvoir et richesses depuis des années.
 
La parti pris de Plantu par mise hors-contexte grossière
 
En revanche, Plantu saisit l’occasion de ces émeutes pour dénigrer gratuitement le Français moyen dont l’altruisme ne serait qu’apparent et l’égoïsme sa nature. Mais il lui faut pour parvenir à ses fins maquiller la réalité en pratiquant une mise hors-contexte grossière :
- en en faisant un leurre d’appel humanitaire, il dénature, d’une part, les objectifs des émeutiers dont la solution à leurs problèmes n’est sûrement pas l’émigration en Europe, mais une vie décente dans leur propre pays, si beau qu’il est une destination touristique très prisée !
- D’autre part, il jette l’opprobre sur les Français en leur prêtant des sentiments qui frisent la xénophobie devant nouvelle vague d’immigration purement imaginaire.
 
Plantu révèle moins par cette caricature une conduite majoritaire française qu’il ne trahit ses propres préjugés multiculturalistes, voire communautaristes et - qui sait ? - xénophobes envers ses propres concitoyens. Cette représentation lui serait-elle inspirée par le dépit à la lecture d’un récent sondage qui heurte ses tabous et ceux de son microcosme ? Selon l’enquête Ifop/Le Monde réalisée du 3 au 9 décembre 2010, et publiée le 4 janvier 2011, « 68% des Français et même 75% des Allemands estiment que l’intégration des personnes d’origine musulmane n’est pas réalisée  » et de 40 à 42 % jugent que l’Islam est « plutôt une menace  » ! Ce microcosme s’est-il jamais interrogé sur les motifs économiques, sociaux et culturels de cette intolérance grandissante envers l’Islam en France et en Allemagne ? Pour une fois, Plantu se plante le crayon dans l’œil. Paul Villach


55 réactions


  • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 2011 11:11

    Ouille, ouille dirait un Belge.
    Shocking dirait un Anglais.
    « Met ton nimie », chéri dit le Français.
     smiley


  • daniel daniel 13 janvier 2011 11:32

    Plantu veut toujours donner des leçons. Ce « père la morale » cumule les avantages. Il n’est responsable de rien et en plus il est payé pour nous dire ce qu’il pense. Le privilège des « humoristes » est de pouvoir être indigne. Sans risque.


  • Peyo 13 janvier 2011 12:13

    Plantu a raison. Tout comme Zemmour.
    Arretez de ne pas vouloir regarder les faits en face et vouloir nier les évidences. Sortez de Paris. Venez dans nos campagnes (la mienne se situe à moins de 20km de La Rochelle) On ne veut pas de noirs ou d’arabes ici et ils le savent bien : il n’y en a pas. Ils peuvent passer , lorsqu’ils sont en voyage, en vacances etc. Mais pas y vivre.
    C’est ça la vraie Province, la campagne. Quant aux ligues anti-racistes et Cie, elles n’ont jamais mis les pieds ici, et n’y viendront pas d’ailleurs. Nous ne sommes pas leurs publics, encore moins de généreux donateurs.
    Appelons un chat un chat !


    • Avérroès Avérroès 18 janvier 2011 02:41

      cà a au moins le mérite d’être clair de part en part ! Vous arrive-t-il de voyager ? de traverser des pays ? de rencontrer des Noirs, des Arabes, des turcs ? Non ? très bien nous sommes quitte !


  • Francis, agnotologue JL 13 janvier 2011 12:27

    Oui, on sait bien que tout ce que la grande presse sait faire, c’est diffuser du prêt à penser. En l’occurence, le prêt à penser c’est que notre voisin est égoïste et raciste. Une telle pensée ne peut que conforter un pouvoir dont le pire ennemi est la solidarité des opprimés, et ça fait du monde, entre eux.


    • Sachant Sachant 13 janvier 2011 14:00

      Bon allez, je vais vous remonter le moral
      Les français que je côtoie s’inquiètent à cette occasion
      Du manque de démocratie croissant dans le monde
      Du sort réservé à la jeunesse en Tunisie et Algérie pour les semaines qui viennent
      (Et les suivantes)
      Ainsi que de la volonté de ne rien commenter de la part de notre majorité politique
      Qui semble ne pas vouloir froisser des dirigeants amis autant qu’éclairés

      Il s’inquiètent aussi des souffrance qui s’annoncent pour le peuple ivoirien
      Et n’avaient pas oublié les soufrances du peuple haïtien en attendant le triste aniversaire

      Et commencent à l’avoir mauvaise de toutes ces lois liberticides à l’encontre du peuple de France

      Ca dépend des gens dirait-on


    • Avérroès Avérroès 18 janvier 2011 02:46

      Ces Français là, ils nous ont fait souffrir pendant 132 ans et les blessures sont loin de cicatriser. Ceux des nôtres qui sont venus chez vous, c’était à votre demande et pour travailler à construire la France, normal que maintenant ils y vivent. Ce ne sont pas ceux là que Plantu fustigeait, mais ceux qui sont restés ici et qui luttent pour un monde meilleur, foutez leur la paix ! c’est pas trop vous demandez M’sieur ?


  • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 13 janvier 2011 12:43

    Mise en garde contre les abonnements dits « à durée libre » via Internet au Monde.fr :

    Très simple de souscrire cet abonnement par Internet ; mais vous ne pourrez pas résilier par le même moyen Internet (contrairement au Figaro) ; le Monde interactif exige une lettre recommandée avec accusé de réception pour toute résiliation.


  • Hadj Ahmed 13 janvier 2011 12:57

    Vous atteignez des sommets (si je puis dire).
    « On ne saurait mieux exagérer sa caricature en exhumant les stéréotypes les plus éculés »

    Et comment représenteriez-vous un Français moyen de sorte à ce qu’il soit reconnu en tant que tel, vous ?

    «  Le même procédé, la métonymie symbolique, prétend traduire les situations tunisienne et algérienne : elles se résumeraient, selon Plantu, à un appel humanitaire. »

    Ah il a métonymé ça plantu ? Pure spéculation doublée d’un procès d’intention.

    - « … commisération : « Les pauvres !...  »

    Normal le Français moyen est très humain mais cette partie du message vous avait échappé je suppose.
     
    - « … un borborygme de nausée : « ARGH !! ».

    Tu parles d’un scoop, mais c’est très exactement ce que vous borborygmez à chaque fois que vous croisez une burqa ou un voile, non ?
     
    « feindre la solidarité envers les émeutiers tunisiens et algériens, puisqu’en dehors d’une compassion très convenue, ils ne seraient pas prêts à les accueillir sur leur sol ?  »

    Vous avez une de ces logiques, comment pourrait-il feindre s’il est seul dans son salon lorsqu’il pleure banane.
    J’affirme quant à moi, qu’il n’y a aucune charge anti-française, Plantu souligne simplement la vérité à savoir que le Dupont moyen qui ne veut pourtant plus entendre parler d’immigration, n’a rien contre les maghrébins envers lesquels il est même capable d’une empathie non feinte pour des raisons historiques évidentes. C’est du reste ce que serinent 90% des Dupont moyens d’AV cette fois « Attention hein, n’allez pas croire que je sois « raciste »… »

    Puis le clou de la soirée :
    « Mais est-ce en ces termes que se posent les crises que vivent aujourd’hui la Tunisie et l’Algérie ? La solution d’une émigration en Europe préconisée par Plantu est-elle envisagée par les intéressés ? Est-elle même souhaitable ? Non, évidemment ! Les émeutiers protestent contre une situation socio-politique qui les prive d’avenir et même de présent, une minorité accaparant pouvoir et richesses depuis des années. »
     
    Ouh là, d’abord grosse diffamation : Plantu préconiserait la solution d’une émigration en Europe, un bon avocat vous ferait payer cher ce raccourci.

    Ensuite c’est vous qui feignez, vous n’en avez strictement rien à cirer des émeutiers pas plus que des maghrébins en général, qui sont avant tout des musulmans et donc pour vous des « islamistes », j’ignorais que la santé des « islamistes » vous empêchait de dormir.

    Le reste est à l’avenant et n’est là que pour vous permettre de revenir sur le fameux sondage du monde. En revanche comme vous êtes dans votre bulle, les critiques qui ont descendu ledit sondage en flèche au point que le monde lui même en parle, ça vous glisse dessus... Comme tout le reste en fait.


  • FJPJ 13 janvier 2011 13:21

    Si le beauf français carbure au pinard, le fils de Cabu carburé à l’heroine et en est mort.
    Avant de faire la morale aux autres on balaye devant sa porte, ce gauchiste n’a même pas été capable de donner une éducation à ses enfants.
    C’est beau de critiquer les Français. Ordure de cabu, va faire le beau chez dorothée, grace à toi et à elle on a eu de belles génération d’abrutis élevés au manga japonais.


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 13 janvier 2011 13:57

      Qu’est-ce que Cabu a à voir dans cette histoire ? pourquoi calomnier son fils ?

      Ce commentaire est un paquet de merde sorti tout droit d’un cerveau malade,
      pauvre type FJPJ !!!


    • Sachant Sachant 13 janvier 2011 14:12

      Ouais, manifestement, les gens qui stigmatise l’Arabe
      Et amalgament mahgrébin, arabe, délinquant et musulman

      N’ont pas grand chose à envier à ceux qui stigmatisent le Français
      Et amalgament français, raciste, beauf et poivrot

      Ni à ceux qui amalgament Plantu, Cabu et heu... Galabru, tiens, ça finit en « u »


  • docdory docdory 13 janvier 2011 13:45

    Cher Paul Villach

    Ce dessin de Plantu traduit bien la tendance fâcheuse des humoristes français à prendre la grosse tête au bout de quelques années d’exercice et à se transformer en moralisateur ennuyeux.
    Ce même syndrome avait déjà touché naguère des gens comme Guy Carlier ou Stéphane Guillon,qui étaient passés insidieusement de comiques en donneurs de leçons.
    Je vois aussi l’influence de l’idéologie politiquement correcte du journal « Le Monde », dont ce dessin de Plantu pourrait être considéré comme un résumé caricatural !
    Finalement, ce dessin de Plantu ne témoigne t-il pas du mépris d’une certaine presse qui se dit « de gauche » pour le « bas-peuple  », mépris qui avait atteint son paroxysme dans l’éditorial, resté tristement célèbre, de Serge July, dans « Libération » ( journal dont l’idéologie est très proche de celle du « Monde » ) au lendemain du résultat négatif du référendum sur le TCE.
    Le « Français moyen » décrit en dessin par Plantu n’est rien d’autre que celui qui était vilipendé par July en 2005, et témoigne du divorce complet entre les « élites » journalistiques et politiques et le peuple ( forcément « populiste » ) .
    Il est toujours intéressant à ce sujet de lire les commentaires des articles du « Monde » sur internet par les lecteurs. La différence entre le point de vue des journalistes et celui des lecteurs est souvent abyssale !

    • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 14:16

      @ Cher Docdory

      N’est-ce pas une xénophobie anti-française que distille ce genre de dessin ? Paul Villach


    • Le gros Le gros 13 janvier 2011 14:27

      il est clair que docdory a le droit de faire passer une opinion lui en tant que commentateur avisé mais que les humoristes n’ont pas ce droit élémentaire d’avoir une opinion et de la donner.

      si vous n’aimez pa Plantu, ne le lisez pas
      si vous n’aimez pas guillon, ne l’écourez pas
      si vous n’aimez pas Carlier, ne l’écoutez pas

      allez devinette, je n’écoute/lis plus l’un des trois depuis des années, devinez lequel ?

      au fait, malgré tout, je continue de lire Paul Villach, allez comprendre.


    • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 15:01

      @ Legros

      Vous avez raison de continuer à me lire. On finira peut-être par se comprendre. Paul Villach


    • docdory docdory 13 janvier 2011 16:49

      @ Paul Villach


      Je ne vois effectivement aucun autre terme mieux approprié.
      Mais curieusement , je n’ai pas l’impression que le MRAP, la LICRA et autres organisations gardiennes de la « rectitude politique » ( comme l’appellent nos amis québécois ) iront porter plainte en correctionnelle pour « racisme » contre « le Monde » et « Plantu » .
      Bizarre, bizarre !...

    • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 16:55

      @ Cher Docdory

      C’est tout de même curieux, cette incapacité à tenir les deux bouts de la chaîne !

      Le rejet de la xénophobie doit-il exclure de son champ une xénophobie anti-française que l’on peut pratiquer impunément  ? Paul Villach


    • jean 13 janvier 2011 17:25

      Mr Villach « xénophobie anti-française » je sais pas mais je vois cela plutot comme xénophobie anti-cons, chacun ses lunettes smiley 


    • Avérroès Avérroès 18 janvier 2011 02:52

      Et pourtant !


  • Alpaco 13 janvier 2011 13:55

    P.Villach vous tombez dans le piège de l’information simplifiée.

    Aucun sondage ne dit que : de 40 à 42 % jugent que l’Islam est « plutôt une menace  ». Cela est l’information diffusée en choeur par les journalistes, et comprise par les lecteurs assurés que l’information a été vérifiée et recoupée. Le vrai sondage révèle que 42% des gens interrogés jugent « que la présence d’une communauté musulmane est plutôt une menace pour l’identité de son pays ». (http://www.ifop.com/media/poll/1365-1-study_file.pdf , page 7)

    C’est vrai qu’une menace pour l’identité d’un pays, on ne sait pas trop ce que cela signifie. Mais cela ne signifie pas menace « tout court ».

    De plus il n’y a pas « 68% des Français et même 75% des Allemands estiment que l’intégration des personnes d’origine musulmane n’est pas réalisée  », mais pour la France, 48% qui estiment « plutôt pas » et 20% « pas du tout ».

    Et sur quoi se basent tous ces braves gens pour faire leurs estimations ? sur les informations et analyses biaisées des journalistes ?


    • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 14:14

      @ Alpaco

      Je ne conteste pas la nécessité d’être prudent avec un sondage. Je me suis reporté au site de l’IFOP. Et je ne crois pas m’être trompé.

      Il reste que le dessin de Plantu est à mes yeux honteux ! Il traduit une xénophobie anti-française !
      Je ne l’accepte pas plus que toute autre xénophobie. Paul Villach


    • Alpaco 14 janvier 2011 23:05

      Cher Paul, vous vous êtes reporté au site de l’IFOP, tout comme moi.
       
      Vous confirmez donc la nuance entre « menace » (qui inspire une idée sécuritaire) et « menace pour l’identité de son pays » (qui inspire une idée culturelle) ?
      Sur ce point il s’agit d’analyse de l’information.

      « Il reste que le dessin de Plantu est à mes yeux honteux ! Il traduit une xénophobie anti-française !
      Je ne l’accepte pas plus que toute autre xénophobie. »
      A mes yeux le dessin de Plantu est une caricature qui opppose la réaction solidaire aux problèmes d’une nation, opposée à la réaction non solidaire au régard de l’immigration posée par ce problème.
      Il s’agit d’opinion, liée a l’interprétation d’une caricature.




    • Paul Villach Paul Villach 15 janvier 2011 10:59

      @ Cher Alpaco

      « Vous confirmez - écrivez-vous - donc la nuance entre »menace" (qui inspire une idée sécuritaire) et « menace pour l’identité de son pays » (qui inspire une idée culturelle) ?
      Sur ce point il s’agit d’analyse de l’information
      .« 

      1- Vous avez raison : il s’agit d’une analyse de l’information.
      2- Mais vous avez tort, à mes yeux, en introduisant une différence de nature, semble-t-il, entre »menace« tout court et »menace pour l’identité de son pays".
      La sécurité d’un pays commence par une conscience de son identité propre avec ses valeurs et ses usages et qui est forcément différente de celles des autres. Toute menace contre cette identité porte à terme une menace contre son existence même.

      Quant au dessin de Plantu que je trouve honteux, il traduit bien, selon moi, l’état d’esprit d’une minorité multiculturaliste qui est la première à se bunkériser dans ses privilèges et sa fortune et à fermer ses portes à ses propres compatriotes : la contre-réforme des retraites en est le dernier exemple.
      Alors accueillir toute la misère du monde ? C’est généreux, mais pour maintenir les salaires à la baisse dans le pays tandis qu’on délocalise les entreprises là où les bougres sont payés un bol de riz !
      Je ne goûte pas cette solidarité à la Tartuffe ! Paul Villach
       Paul Villach


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 13 janvier 2011 14:01

    L’auteur pourrait-il analyser un rond de café sur une toile cirée et nous en faire trois page... 


  • Le gros Le gros 13 janvier 2011 14:04

    @ l’auteur : sous couvert d’une érudition savante, vous étalez votre suffisance, le français est beau, intègre et non raciste. Vous accusez Plantu d’exagération, d’utiliser des stéréotypes.
    la caricature est le fait d’accentuer un détail vrai ou faux afin de faire rire et de faire passer un message par la même occasion. le fait que vous soyez blessé est le signe même que vous vous sentez visé au travers de vos propres lachetés (et par là même que Plantu a atteint son but).
    le dessin de Plantu résume très bien la lacheté du français moyen (si un tel français existe), il est pétri de bons sentiments, la solidarité, l’entraide mais pas chez lui.

    des pauvres, des noirs, des arabes oui, bien sur mais surtout pas chez moi.

    depuis 6 mois, on batit des logements sociaux en face de ma maison et depuis 6 mois, je subis les discours compatissants de dizaines gens sur mon manque de chance d’avoir des « cas sociaux » en face de chez moi. J’ai déjà été cambriolé 20 fois par anticipation et mes enfants agressés 50 fois.

    le dessin de Plantu se moque des français donneurs de leçons mais qui ne veulent surtout pas les appliquer et ne demande pas d’accepter les algériens et tunisiens en france. il est facile de faire semblant de ne pas comprendre le message. De la part d’un « érudit » comme vous, je suis stupéfait.

    pour finir, de grâce, arretez avec votre terme de métonymie, vous le resortez « ad nauséam »

    @ marc gélone, je pleure la pauvreté de votre entourage si vous ne parlez qu’avec des gens qui sont du même avis que vous, car ça veut dire que vous vivez vous aussi dans un monde à part composé d’égoïstes et d’individualistes, racistes ? (j’adore la phrase, « Ils ont voulu l’indépendance, ils l’ont, qu’ils se démerdent avec ». l’histoire a prouvé tous les bienfaits de la colonisation française)
     je suis de « gauche », c’est vrai et certainement pas du même bord que vous mais moi, je discute avec tout le monde, il y a des gens qui pensent ce que vous dites, j’en cotoie, je discute avec eux, vertement car nous n’avons pas tout les mêmes opinions mais heureusement qu’ils y en a d’autres, qui n’ont pas peur de la différence et de la solidarité et ils sont certainement plus courageux que vous qui surfez sur une islamophobie qui devient de bon ton. 
    je n’ai jamais eu honte d’être français, j’ai juste honte que des gens comme vous soit français.


    • Paul Villach Paul Villach 13 janvier 2011 14:20

      @ Le gros

      Vous êtes à vous tout seul une métonymie d’un type d’individu que Molière a croqué dans « Tartuffe » ! Paul Villach


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 2011 14:27

      Mets ton Nimie ou mettons Nimie ?
      Faut savoir.... smiley


    • croche 22 janvier 2011 18:36

      @ Paul Villach,

      je vous touve véritablement insultant envers Le gros et trouve votre comportement véritablement indigne d’un ancien professeur.

      Il n’y a que la vérité qui blesse vraiment et surtout la vérité psychologique de ses sentiments mis a nu par l’analyse juste.

      bien vu, le gros, en effet Plantu n’est pas un ignare et n’a pas voulu de raccourci, il s’est mis juste dans la peau d’un Français moyen et imaginer une vanne tordante qui trahit le nombrilisme culturel français.


  • Marc Viot Marc Viot 13 janvier 2011 14:53

    Mythomanie : tendance constitutionnelle présentée par certains sujets à altérer la vérité, à mentir, à créer des fables imaginaires (fabulations), enfin à imiter des états organiques anormaux qu’il voyait comme des simulations, d’où le lien à l’hystérie.


    Attention, je ne juge pas : Tout un chacun a une tendance à la mythomanie. Le tout est de le savoir et de ne pas trop se prendre au sérieux ...

  • jluc 13 janvier 2011 15:54

    oui Plantu se met le crayon dans l’œil.

    Son dessin aurait pu avoir un message positif : " ce n’est pas parce qu’on l’on peut avoir peur de l’autre et de sa différence que l’on est un gros salaud qui n’éprouve pas de compassion pour les malheurs des autres ". Le dessin aurait pu être drôle en montrant la complexité et les contradictions de nos sentiments. Il aurait pu nous donner l’occasion d’une réflexion sur nous même.

    Mais le béret et le petit drapeau français sur la tête désigne le « français moyen ». Le message retombe dans les préceptes éculés des années 80 : il y a le gentil antiraciste d’un coté (comme moi Plantu) et le gros raciste, beauf et égoïste « français moyen ».

    C’est un message négatif, méprisant, qui veut stigmatiser, condamner ceux qui peuvent avoir éprouvé de mauvais sentiments (que seul Plantu n’a jamais éprouvés, visiblement). On sait depuis les années 80, qu’il constitue un appel à la rancœur et à la haine ou au mépris de l’autre et de ses différences. La haine est un sentiment naturel : on ne peut la condamner ; mais l’appel à la haine oui. Le gros beauf raciste n’est pas celui que l’on croit, monsieur Plantu !


    • Marc Viot Marc Viot 13 janvier 2011 16:30

      Cela me semble une simple résonnance par rapport à l’article ...


      Un j’aime aurait suffit, non ?

    • jluc 13 janvier 2011 17:02

      @ Marc Viot

      désolé de m’exprimer quand même.

      Si mon message n’est qu’une simple résonance, tout le monde s’en ait aperçu... me moinsser comme vous l’avez fait aurait suffit, non ?


    • Marc Viot Marc Viot 13 janvier 2011 17:27

      Oui, je suis bien d’accord : pourquoi vous moinssez ?


      Vous me prêtez des actes que je n’ai pas besoin d’effecuer. Je m’assume et je n’ai pas besoin de rajouter des effets de manches pour dévaloriser qui que ce soit.

  • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 13 janvier 2011 15:59

    Comme chaque chef d’etat croit parler au nom de son pays alors que ce n’est que son point de vue, chacun dans son pays à tendance à penser que les peuples partagent l’avis de leur chefs d’etats, hors il n’en est rien, en tous cas en ce qui me concerne et beaucoup de gens de mon entourage.
    Ca m’a toujours fait rire d’ettendre le président dire : la france pense que...la france est fiere de...la france ce félicite de ....


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 2011 16:16

      spartacus,
       Voilà une différence avec notre Roi, il est Roi des Belges mais pas de la Belgique.
       En plus , il a de l’humour.
       Si vous ne connaissez pas Kroll, vous ne connaissez pas les caricatures « à la belge ».
       J’ai son autorisation de les utiliser pour agrémenter mon site.
       Est-ce que l’auteur de cet article en a demandé l’autorisation ?
       smiley


  • Krokodilo Krokodilo 13 janvier 2011 16:10

    Pitié pour les dessinateurs de presse, ils ont déjà sur le dos les intégristes musulmans, et il s’en faut de peu qu’ils n’aient aussi les cathos, bien qu’ils soient bien moins féroces qu’au début du 20es.
    Ils peuvent être moins inspirés, plus ou moins amusants, et visent à faire réagir, à pointer des ambigüités - comme sur ce dessin, qui ne me choque pas.


    • jluc 13 janvier 2011 16:49

      Non, il n’est pas choquant en soi ! Mais c’est un message de plus à tous ceux qui ont peur aujourd’hui et qui se sentent visés dans ce dessin : on ne veut pas prendre leur peur au sérieux, on les méprise et qu’encore une fois on ne les écoutera pas ! Bref, un motif de plus d’avoir peur ! Et certains sauront l’utiliser, cette peur. Plantu s’est plantu, c’est tout.


  • qui m'a mis ça ? qui m’a mis ça ? 13 janvier 2011 17:39

    Le béret et le petit drapeau Français vous va si bien , msieur Villach  ! 


  • Tartiflette Tartiflette 13 janvier 2011 18:00

    Bonsoir,

    Plantu a raison et Zemmour a raison. La France est une république démocratique et chacun a le droit de s’exprimer et d’exprimer ce qu’il ressent à sa façon.

    Quant aux évènements en algérie et en tunisie, ils laissent complètement froids 99% des français d’origine. A chacun ses problèmes.

    Occupez-vous plutôt de ce sale esprit qui pollue la France depuis trop longtemps et fait régner une très mauvaise atmosphère en créant des situations qui n’existent pas et en les envenimant pour gagner quelques voix aux élections et en profiter pour se remplir les poches en passant.

    Je trouve très drôle les dessins de ces humoristes que l’on ne remerciera jamais assez de nous faire rire ou sourire en allégeant l’atmosphère empoisonnée par d’autres nauséabonds individus.


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 janvier 2011 19:57

      Tartiflette,
       Il faut savoir, Maître Villach ne connait pas l’humour. Tony Mayer disait : « L’humour est un déguisement sous lequel l’émotion peut affronter le monde extérieur ». smiley


  • Traroth Traroth 13 janvier 2011 18:17

    « Plantu saisit l’occasion de ces émeutes pour dénigrer gratuitement le Français moyen dont l’altruisme ne serait qu’apparent et l’égoïsme sa nature » : Ça, c’est votre interprétation de cette image, Villach ! Mais c’est loin d’être la seule, ne vous en déplaise. On peut aussi simplement y voir une tentative pour souligner l’étrange schizophrénie des Français sur ce type de sujet. C’est quelque chose qui a déjà été évoqué lors du séisme d’Haïti : les Français n’ont pas été les derniers à donner, mais on a entendu des protestations quand on fait venir des réfugiés haïtiens en France...


  • E.Desvignes E.Desvignes 13 janvier 2011 19:44

    Sauf erreur, à l’exception de l’hydrogène, les métaux, dans le tableau périodique de Mendeleïev, se situent à la gauche d’une diagonale tracée par les éléments métalloïdes. Par ailleurs, si les mites semblent attirées par la lumière, c’est parce que le mouvement de l’aile située du côté frappé par la lumière est réduit, ce qui les oblige à tourner dans cette direction. Il apparaît donc hasardeux de qualifier les caricatures de Plantu de préjugés multiculturalistes puisqu’ils ne sont ni métaux, ni mites. Si les métaux n’imitent pas le français moyen, comment des mites en charentaises et béret basque pourraient-elles se planter un crayon dans l’oeil ?


  • Deneb Deneb 13 janvier 2011 20:12

    Il y a des vérités que certains ne sont pas prets à entendre.


  • yvesduc 13 janvier 2011 21:05

    Vous caricaturez, vous aussi, le propos de Plantu. Il y a bel et bien une hypocrisie occidentale à s’émouvoir des révoltes populaires lointaines tout en acceptant nos ingérences et pillages là-bas.


  • manusan 14 janvier 2011 07:25

    Le texte n’est pas assez ironique, j’aurais préféré un : Envoyons nos franco-maghrébin révolutionnaires lutter aux cotés de leurs camarades pour la démocratie au Maghreb.

    Là, cela aurait drôle, .... bien que trainé en justice par la police de la pensée.


  • Deneb Deneb 14 janvier 2011 07:45

    Paul:parfois je trouve un certain intéret dans vos analyses, mais votre nationalisme et l’absence totale d’autodérision gâchent singulièrement le tableau. La pire des choses qui puisse arriver à un humain, c’est de se prendre trop au sérieux.


    • Francis, agnotologue JL 14 janvier 2011 09:01

      @ Deneb : est-ce que d’être excessif ce n’est pas, quelque part, se prendre trop au sérieux ?


    • Francis, agnotologue JL 14 janvier 2011 09:06

      Personne n’a dit ici, à la défense de Plantu, que ce n’est pas lui qui décide du dessin qui paraîtra : il propose seulement. Les paroles comme les dessins trahissent parfois la pensée, ceci dans les deux sens possibles. Et si un dessin convient au rédacteur en chef, le dessinateur serait mal inspiré de se rétracter.


    • Deneb Deneb 14 janvier 2011 10:27

      JL : « est-ce que d’être excessif ce n’est pas, quelque part, se prendre trop au sérieux ? »

      Non, puisque on peut être excessif dans l’autodérision. L’excès est une faille dans la responsabilité que l’on s’inflige, il est d’ailleurs souvent risible volontairement. Par ailleures, si l’on lit Paul au 2ème degré, on pourrait considérer son article comme du pince-sans-rire un peu excessif, je crains toutefois que ce n’est, dans ce cas, pas volontaire.


    • Francis, agnotologue JL 14 janvier 2011 10:47

      Deneb, votre remarque m’interpelle, vous dites : « on peut être excessif dans l’autodérision »

      Je ne le crois pas un instant : l’autodérision est « auto-performative ». Autrement dit, ou elle est juste, ou elle s’auto-justifie ! Si je dis que je suis un âne, alors, à l’instant où je le dis sinon toujours, je suis un âne.


    • Deneb Deneb 14 janvier 2011 11:06

      Je vous signale que l’on partage une grande partie du génome avec l’âne. Encore plus avec le cochon. Donc, le cochon et l’âne qui sommeillent en nous, c’est juste une partie de nous que l’on essaie de cacher, parfois bien mal. Quand on est excessif en autodérision, pour peu que l’on le fasse de bon coeur, on arrive facilement à faire rire les autres. Et le rire est cette valeur universelle génératrice de plus-value dans l’immatériel, qui peut se transformer aussi très facilement en bénéfices sonnantes et trébuchantes, si toutefois on ne fait pas que penser à ça, c’est ce que j’appelle de le faire de bon coeur. C’est même un critère rédhibitoire pour un humouriste.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 janvier 2011 09:58

    Si « démocratie » veut dire remplissage des bidons des urnes par la paperasse des bulletins, alors je vous rassure : AU MAGHREB, LA DEMOCRATIE EST ABSOLUE !

    LES REGIMES corrompent la population par la distribution des sacs d’argent et la population le lui rend bien en lui accordant à chaque fois 99 pour cent de OUI pour son candidat !

    Tous les « prétendants maghrébins » passent au premier tour quand les candidats occidentaux sont toujours élus et avec une infinme différence de voix seulement au deuxième tour , Chirac avait même utilisé toute la sorcellerie pour voler la victoire au FN !

    Il n’ya pas de projet social, pas de programmes vraiment politiques, pas de volonté de construction nationale, pas de vision du proche lendemain... Mais avec tout cela les peuples ne subissent pas des coups d’Etat ; ils élisent librement leurs dirigeants !

    Qui doit changer les populaces ou leurs misérables élus : Dieu peut-être le sait !

    Allez donc sur www.elwatan.com vous aurez de plus amples explications...

    Mohammed MADJOUR.


  • moumou moumou 19 janvier 2011 01:54

    Oufti !

    Comment vous faites pour lire tout ça dans une caricature ? smiley

    A part le descriptif précis du dessin (mais c’était pas la peine, on le voit ! ), j’ai rien compris !

    Merci quand même.


Réagir