lundi 15 juin 2020 - par Marc Dugois

Un peuple est malade quand il pense que l’argent pousse comme les choux

En cette période extraordinaire où le covid 19 sert de prétexte bien commode à une prise de conscience que notre économie est aberrante et qu’elle doit être reprise à zéro, ce sont les fondamentaux qui doivent être vérifiés si nous voulons que la nouvelle maison tienne debout.

On nous bassine avec l’investissement, joli mot dont on trouve facilement la définition suivante :

Publicité

L’investissement est l’action d’investir, c’est-à-dire d’acquérir de nouveaux moyens de production, d’améliorer leur rendement ou de placer des capitaux dans une activité économique, dans une entreprise, etc. Le moteur de l’investissement est la perspective d’en retirer un profit.

Traduit en français compréhensible, c’est planter de l’argent et attendre qu’il en pousse davantage qu’il n’en a été planté. C’est le principe du potager et dans l’esprit du triumvirat universitaire politique médiatique à qui nous avons confié les rênes, le potager pour l’argent s’appelle l’entreprise.

Dans l’entreprise, les fournisseurs apportent tous les éléments nutritifs de la terre, les actionnaires apportent la graine qui doit pousser et les salariés apportent le soleil et l’eau qui vont tout faire pousser. Tout est tellement fondé sur la croyance qu’il va pousser des euros, que l’État vient prendre sa part d’une récolte évidemment totalement imaginaire.

La réalité est qu’en économie, tout est échange et uniquement échange. Une entreprise ne fait qu’aguicher le client avec sa production pour récupérer son argent et le partager entre ses fournisseurs, ses salariés, ses actionnaires et l’État dont on se demande bien ce qu’il a apporté et qui n’est en fait qu’un coucou vorace et mal élevé. L’État a besoin de faire croire que l’argent pousse comme les choux pour prendre sa part d’un gâteau inexistant et qui n’est que ponction de l’argent des fournisseurs, des salariés et des actionnaires qui vont ensute se battre entre eux pour se partager le reliquat. De son côté l’État va nourrir l’université et les médias pour qu’ils justifient l’injustifiable.

Publicité

L’université et les intellectuels vont apporter leur sémantique du faire croire avec ses fadaises de Produit Intérieur Brut, de Produit National Brut ou de Valeur Ajoutée qui font croire mensongèrement à une création alors qu’il ne s’agît que d’un échange avec l’argent du client dont l’origine n’est bien souvent plus un échange et dont l’énergie est de plus en plus faible, ce qui est un autre problème qu’il faudra aussi aborder.

Les médias vont faire leur travail de propagande en imposant par des journalistes incompétents ou corrompus, la pousse de la monnaie dans le potager ‘entreprise’.

Le peuple ayant accepté provisoirement de n’être que foule, s’est laissé lui-même corrompre en croyant ce qu’il sait au fond de lui-même être une stupidité.

C’est maintenant, avant l’ouverture du combat entre mondialistes de Davos et souverainistes du Front Populaire en présence des européistes en état de sidération, qu’il faut nettoyer, une par une, toutes les pièces avec lesquelles il nous faudra reconstruire. L’investissements est une dépense et n’est qu’une dépense. Si cette dépense a été faite avec de la fausse monnaie légale, elle devra être confisquée, sanctionnée et non sanctifiée. Si cette dépense a été faite avec de l’argent gagné par un échange d’énergie humaine, alors elle devra être récompensée comme l’est l’énergie humaine des salariés.



41 réactions


  • Agapit Agapit 15 juin 2020 17:16

    Les plus grands criminels de tous les temps ne sont pas les dictateurs, les galonnées de l’armée, mais bien les banquiers. La famille des banquiers est la plus grande mafia de la terre. Leur plus grand coup, était la fausse monnaie légale, ce qui leur a permis d’obtenir des richesses qu’il ne pouvaient jamais acquérir avec l’argent réel à savoir l’or. Si Trump réussi à miner le système et faire exploser Wall Street, alors il pourra récupérer des richesses détenues par ces banquiers criminels et leurs familles à travers le monde. Les choses ne peuvent plus demeurer comme avant. Les banquiers et leurs marionnettes du monde politique et économique le savent, et donc ils cherchent à changer le système pour une apparente transformation en faveur des sociétés et des peuples, mais tout en gardant le contrôle sur la circulation de ce sang qui sans lui ne peuvent vivre comme ils le font.


    • Marc Dugois Marc Dugois 15 juin 2020 17:27

      @Agapit

      La richesse n’est qu’un regard et les milliardaires ne le sont que parce qu’ils regardent avec concupiscence leurs actions en bourse.


  • oncle archibald 15 juin 2020 17:26

    Disons à nos enfants la vérité. On ne leur doit rien d’autre qu’une éducation.

    On doit les aider à acquérir d’abord le discernement qui leur permettra d’être des « honnêtes gens », qui savent à peu près distinguer ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

    Ensuite on doit les encourager à travailler pour acquérir les connaissances qui leur permettront de travailler et de gagner leur pain à la sueur de leur front comme tous les hommes l’ont fait depuis la nuit des temps.

    L’argent facile ça n’existe pas dans ce cadre là, l’argent facile ça pue l’embrouille, ça pue l’arnaque. L’investissement en bourse devrait être une réflexion sur l’intérêt et l’avenir d’une entreprise. On en achète un morceau parce qu’on pense qu’elle fabriquera un produit dont les hommes ont besoin, qu’il se vendra, et donc qu’on obtiendra une partie des bénéfices.

    Actuellement on n’investit plus, on spécule. L’entreprise et ce qu’elle fabrique « l’investisseur » s’en fout, pourvu qu’il puisse acheter une action au plus bas et la revendre beaucoup plus cher qu’il l’a acheté, de préférence à très court terme.

    Vous avez raison : l’argent ne représente plus une réalité, le prix d’un produit, le fruit d’un travail, mais simplement la possibilité d’en obtenir davantage. Idem pour les salaires extravagants des sportifs qu’on leur donne non pas pour leur « valeur » propre mais pour profiter de leur notoriété et générer des bénéfices colossaux sur les « produits dérivés » qu’ils vont permettre à leurs sponsors de réaliser.


  • lephénix lephénix 15 juin 2020 18:58

    nous en sommes toujours là au terme de cinq millénaires de conditionnement monétaire alors que « l’argent » a perdu tout arrimage avec son répondant physique  ce qui le garantit... le plus vieux métier du monde n’est pas celui que l’on croit mais bien celui qui met l’espèce toute entière présumée « humaine » au bagne...

    il lui suffirait pourtant (à la dite espèce...) de se ressourcer aux « lois » élémentaires de l’agriculture : avant de vouloir récolter, il faut d’abord penser à semer et prendre soin...

    on peut toujours s’indigner du gâchis universel provoqué par les prédateurs toujours inassouvis qui chercheront encore et toujours à s’approprier le travail d’autrui pour moins que rien.... ou enfin passer à autre chose...


  • Inquiet 15 juin 2020 19:57

    Non, l’argent est encore plus magique que les choux, si on en a besoin on le décrète.

    L’argent (la monnaie) est juste une écriture comptable lors de l’émission d’un crédit.

    Voir « l’argent dette » de Paul Grignon.

    Le problème, c’est qu’on a laissé la création monétaire au privé, et on s’est privé de la création monétaire smiley


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 07:21

      @Inquiet

      L’argent dette est la négation frontale de la monnaie et la base de notre économie actuelle. On ne peut rembourser cette dette que si l’argent pousse comme les choux, ce que je ne crois pas. La monnae ne peyt être créée qu’après le constat d’une nouvelle richesse.

      C’est le sujet essentiel du désastre économique qui s’annnonce.


    • Inquiet 16 juin 2020 08:23

      @Yaurrick
      Ce que vous « avez l’air » de ne pas comprendre :

      1. C’est que le privé ne fait pas mieux (voir pire) que le public (cf histoire récente et même passée)
      2. C’est que le public = peuple = souveraineté (si bien représenté dans le cas de représentation) et que le peuple peut faire des erreurs, mais c’est SES erreurs
      Après, on peut préférer tout sauf une vrai démocratie, les gens sont tellement bêtes n’est-ce pas ?

  • Francis JL 16 juin 2020 08:21

    La spéculation a pour objet le profit, qu’importe le moyen ;

    l’investissement a pour objet la création de richesses, qu’importe le profit.
     

     
    Le néolibéralisme est le nom de cette financiarisation de l’économie qui a créé les conditions d’une spéculation forcenée et à grande échelle et qui a tué l’investissement aussi sûrement que la mauvaise monnaie chasse la bonne : le capitalisme mafieux totalement je-m’en-foutiste et mortifère a pris les rênes des politiques occidentales.
     

     

     «  L’investissement produit l’avenir dont la spéculation ferme au contraire les possibilités. Le spéculateur agit contre les intérêts du monde dans lequel il vit, de sorte que la spéculation détruit le monde » Bernard Stiegler


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 08:38

      @JL
       
      Si la spéculation est en effet scandaleuse, affirmer que l’investissement produit l’avenir sans expliquer comment, est à mes yeux tout aussi scandaleux. Ecrire que quelqu’un l’a écrit avant vous après être sorti de prison ne donne pas à la phrase plus d’intellgence.

      L’investissement est une dépense et je n’ai toujours pas compris comment certains le voient comme une façon de s’enrichir.


    • Francis JL 16 juin 2020 09:10

      @Marc Dugois
       
      ’’affirmer que l’investissement produit l’avenir sans expliquer comment, est à mes yeux tout aussi scandaleux.’’
       
      De mon point de vue, c’est le fait pour un « avocat d’entreprises en difficulté »

      de ne pas voir la différence entre investissement et spéculation qui est inquiétant.
       
      A votre avis, un pionnier au Far West qui bâtissait son ranch de ses mains, ensemençait son arpent de terre, faisait naître ses veaux, que faisait-il ? De la spéculation ou bien un investissement ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 10:17

      @JL

      Accessoirement évitez de trop juger les autres pour ne pas découvrir les effets boomerang.

      Plus sérieusement votre exemple est exactement ce que je veux montrer. Le pionnier créait des richesses en dépensant de l’énergie humaine, pas en achetant le fruit de son travail. Sur ces richesses créées il était possible de créer de la monnaie. Aujourd’hui l’investissement c’est planter de l’argent pour en récolter davantage.


    • Francis JL 16 juin 2020 16:06

      @Marc Dugois
       
      ’’Le pionnier créait des richesses ... ’’
       
       N’avez vous pas remarqué que le monde a changé ? Qu’il y n’y a plus rien de comun entre le monde paysan du 19è siècle et celui des hautes technologies ?
       
      Est-ce que vous pourriez communiquer par Internet, si personne n’avait réalisé les investissements idoines ?
       
      Que puis-je vous dire ? Vous êtes englué dans ce refus de distinguer investissement et spéculation : cela ficherait parterre votre discours au sujet de la monnaie.
       
       Bonne continuation.


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 20:18

      @JL

      Vous avez raison. Le monde a changé et a survalorisé l’échange en négligeant la réflexion et l’action ce qui le rend délirant. Votre exemple d’internet en est un exemple. L’ouverture de la Sécu aux personnes dépendantes en est un autre.

      Est-ce rêver que d’espérer que nous serons de plus en plus nombreux à savoir qu’un délire n’est jamais durable ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 20:23

      @Marc Dugois

      Je rajouterai que la différence est morale entre l’investissement et la spéculation car la dépense de l’un a un but collectif alors que la dépense de l’autre n’a qu’un but individualiste. Mais les deux croient ou font semblant de croire que l’argent pousse comme les choux.


  • Aimable 16 juin 2020 09:18

    Par contre , l’oseille , elle , elle pousse bien dans le jardin .


  • julius 1ER 16 juin 2020 09:28

    L’investissement est une dépense et je n’ai toujours pas compris comment certains le voient comme une façon de s’enrichir.

    @l’auteur,

    Courte vue M Dugois ....bien sûr que l’investissement est une dépense mais lorsque celui-ci est bien ciblé .... c’est une façon de s’enrichir !!!

    la privatisation des autoroutes, de l’eau, de la pharmacie etc .... que des investissements regardez comme se portent Vinci ou Eiffage .... les autoroutes ou les parkings sont des « rentes énormes » pour ces sociétés bien mieux que la construction ou les grands travaux !!!


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 10:22

      @julius 1ER
      Oui c’est une façon de s’enrichir en en appauvrissant d’autres.
      Vos exemples montrent parfatement comment Vinci ou Eiffage ont beson d’appauvrir leurs usagers pour s’enrichir.

      Aujourd’hui un investissement, c’est l’achat d’une place à partir de laquelle on va pouvoir s’enrichir par l’appauvrissement forcé d’autres personnes.


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 12:46

      @assouline

      Bon exemple en effet que les autoroutes dont les péages ont été présentés à leur installation comme provisoires.

      Vinci pour le viaduc de Millau a emprunté 400 millions de fausse monnaie légale pour pouvoir, après remboursement et en remerciant la banque par l’intérêt versé pour cet argent créé ex nihilo, s’enrichir en appauvrissant tous les usagers.

      Que des universitaires déforment les esprits pour leur faire croire que c’est intelligent, est bien triste.


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 15:39

      @assouline

      Etre appelé profane excentrique par un anonyme formaté est plutôt un honneur.

      Cela dit, il faut vraiment être formaté jusqu’à l’os pour ne pas voir l’appauvrissement scandaleux de tous les usagers du viaduc pour le seul enrichissement de Vinci, et pour laisser courber son intelligence par ce qui est puissant et fournit des prébendes dans la nouvelle religion de la monnaie-dette.


    • Pcastor Pcastor 17 juin 2020 16:46

      @assouline
      Ce qui est intéressant dans cet exemple du viaduc de Millau, c’est qu’on a affaire à une remarquable prouesse technique, qui aurait pu couler Eiffage s’il s’étaient plantés, tant au niveau de la conception de l’ouvrage que de la mise en oeuvre du projet..Eiffage a donc pris un RISQUE ( quasi existentiel) tout en développant une technicité et un savoir faire très pointus. On peut bien sûr discuter des conditions de la concession, mais elle me parait moins scandaleuse que celles accordées aux sociétés d’autoroute qui ne courent aucun risque...


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 17:20

      @Pcastor

      Vous avez entièrement raison et pour le viaduc de Millau (j’ai repris sans réfléchir Vinci à Assouline alors que c’est évidemment Eiffage) il y a une énergie humaine de conception qui a été dépensée par l’architecte anglais et l’ingénieur en chef d’Eiffage qui justifie une création monétaire postérieure.

      Mais pour les autoroutes achetées par Vinci uniquement avec des prêts bancaires de monnaie créée pour cela, on se trouve vraiment dans le cas classique où Vinci ne s’enrichit que de l’appauvrissement des usagers.


  • gaijin gaijin 16 juin 2020 09:41

    pourtant chez nous on disait un choux c’est un choux

    (chuis auvergnat )


  • julius 1ER 16 juin 2020 09:51

    autre investissement Dunant le nouveau câble optique tiré et financé par Google pour 250 millions de Dollars (12 paires de fibres optiques 30 terabit par seconde par paire) le dernier câble tiré en 2001 entre la France et les USA le TAT14 il générait seulement 8 terabit par seconde, bien plus petit que Dunant ...

    et ce n’est pas finit, un câble sous-marin va être tiré entre Wall-street et la City de Londres plus de 6000 klms pour la modique somme de 300 millions de dollars....

    énorme investissement qui va profiter au Trading Haute Fréquence ... quelques millisecondes de gagnées pour donner des ordres sur les marchés et vous doublez les concurents ...

    et là on rejoint le thème de cet article .... de l’investissement pour spéculer encore plus efficacement !!!!!


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 10:23

      @julius 1ER
      Vous êtes sur le bon chemin.


    • julius 1ER 17 juin 2020 10:26

      Vous êtes sur le bon chemin.

      @Marc Dugois
      réponse sibylline  ?????????


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 12:31

      @assouline

      L’un de nous deux en effet n’y comprend rien. L’avenir dira lequel.

      Cela dit vous vous êtes très bien analysé : jeune homme très content de lui. Réfléchir vous améliorerait pourtant.


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 12:35

      @julius 1ER

      Je pensais que vous comprendriez ce que j’ai écrit par ailleurs : l’investissement, quand il n’est pas en travail mais en monnaie, est l’achat d’une place à partir de laquelle on va pouvoir s’enrichir par l’appauvrissement forcé d’autres personnes.


  • Pcastor Pcastor 16 juin 2020 10:18

    « En économie , tout est échange et uniquement échange » dites vous...

    Pour faire court sur un sujet complexe ( ou rendu complexe), la principale fonction du système monétaire est de garantir la fiabilité des relations d’échange.

    La responsabilité des gestionnaires de ce système est donc de préserver des déséquilibres pouvant perturber cette fiabilité : inflation , déflation, financiarisation effrénée déconnectée de la réalité économique ( le mal du siècle en fait : shadow banking, trading à haute fréquence, produits dérivés, titrisation , etc...)

    On peut aussi et surtout regretter que le peuple et ses représentants aient complétement perdu la main sur la politique monétaire, au profit d’un conseil des gouverneurs en zone euro...


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 10:25

      @Pcastor
      Vous avez raison. Le sujet est rendu complexe, il n’est pas complexe.


    • julius 1ER 17 juin 2020 10:54

      Vous avez raison. Le sujet est rendu complexe, il n’est pas complexe

      @Marc Dugois

      Vous trouvez que le sujet n’est pas complexe ???? bien sûr que si !!!!
      depuis l’abandon de l’étalon -or et la massification des échanges qui peut prétendre avoir raison contre tous ?????
      vous parlez de la Dette, mais vous demandez vous si l’Allemagne par exemple a bien payé ses dettes ???? 
      d’abattements en abattements la Dette de la 1ière Guerre mondiale sujet de tant de controverses (dont la manipulation par les Nazis pour dénoncer le Traité de Versailles ) l’Allemagne n’ pas payé le 1/10 ie de ce qu’elle devait payer initialement .......
      et que dire de la 2ie guerre mondiale où finalement après avoir anéanti de nombreux pays et détruit toute l’Europe de l’atlantique à l’Oural ...
      je vous demande M Dugois qu’a t-elle payé cette Allemagne tant bénie ?????

      rien ou presque ..... et de plus elle a reçu le crédit du Plan Marshall pour ne pas recommencer la « farce » du Traité de Versailles " !!!!!
      et aujourdhui l’Allemagne apparaît comme un modèle de vertu et de rigueur financière ????
      au vu de l’énoncé on peut -dire que c’est une escroquerie !!!!!
      en fait ce qu’il apparaît à l’analyse de l’Histoire avec un grand H c’est que l’on a des crédits illimités tant que la confiance est là et peu importe les sommes prêtées tant qu’il reste un dynamisme économique, il y aura toujours des gens pour vous faire crédit même à l’échelle d’un pays ..... en tous cas c’est la leçon que j’en tire !!


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 12:27

      @julius 1ER

      Lisez bien ce que j’écris. Le sujet é été rendu complexe et en effet maintenant il l’est. Mais en soi l’économie est quelque chose de très simple. C’est normalement un échange permanent d’énergie humaine avec une impossibilité d’être fainéant par l’invention de la monnaie.

      Tout le reste n’est que barratin pour faire croire à une corne d’abondance et transformer le peuple en foule pour qu’il y croit et qu’il laisse la fausse élite universito-politico-médiatique aux commandes. Lisez les commentaires et félicitez la fausse élite pour son succès.


  • aliante 16 juin 2020 10:30

    un peuple est lucide quand il se demande pourquoi il est esclave de ceux qui pensent que l’argent ne repousse pas alors qu’ils le créent à partir de rien


  • Polybe 16 juin 2020 12:44

    Il s’agit là d’un constat.

    Quel est le remède ?

    "C’est maintenant, avant l’ouverture du combat entre mondialistes de Davos et souverainistes du Front Populaire en présence des européistes en état de sidération, qu’il faut nettoyer"

    Comment ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 16 juin 2020 12:52

      @Polybe
      Le remède pour moi est l’arrêt de la monnaie-dette et la limitation de la monnaie à ce qu’elle doit être : la contrevaleur de richesses déjà constatées.

      Comment ? En commençant par se nettoyer l’esprit et par inviter autour de soi à le faire. Il n’y a pas de solutions tant qu’une majorité de gens croient à l’existence d’une corne d’abondance dont ils veulent leur part.


  • QAmonBra QAmonBra 16 juin 2020 19:56

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    « Un peuple est malade quand il pense que l’argent pousse comme les choux »

    Comment le lui reprocher quand il finit par comprendre que les marchands d’argent le multiplient usurairement à l’envie, (« réserves fractionnaires ») et/ou le fabriquent à volonté par trilliards ex nihilo (« Q.E. ») et plus facilement que faire pousser des choux ?

    Qui est vraiment le malade ?


    • Emohtaryp Emohtaryp 16 juin 2020 20:47

      @QAmonBra

      Qui est vraiment malade ?

      -

      Tout système fonctionnant de la sorte est une chimère en soin palliatif....


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 06:33

      @QAmonBra

       Vous touchez à mon avis un point essentiel. Mais ce traficotage de financiers en effet malades, n’est possible que parce que les peuples n’ont pas assimilé que l’argent n’est qu’un vecteur d’énergie humaine et qu’à leur manière, ces financiers réinventent l’esclavage avec notre passivité consentante.


  • Le421 Le421 16 juin 2020 21:08

    L’argent est un moyen. S’il devient un but, alors on est perdu.

    Et il n’est plus devenu qu’un but pour la grande majorité.

    Qui est de fait... Perdue !!

    Pas grave, la sanction sera donnée par la planète.

    Quand on se fout trop de la gueule de quelqu’un ou de quelque chose, ça finit toujours mal...

    Et là, ce sera « no way out » !!

    Le coronavirus ? Un gâteau apéro...


    • Kapimo Kapimo 17 juin 2020 01:19

      @Le421

      Pas grave, la sanction sera donnée par la planète.

      Les financiers salivent déjà du pognon qu’il vont gagner dans « l’économie verte » tant vantée par Macron et le système.
      Comme pour le big Pharma, il ne s’agira que d’éléphants blancs inutiles destinés à gaver les multinationales et les financiers. Le tout sur le dos de la majorité qui n’y verra que du feu, abrutie par les médias vantant le « Bien ».

      Réveillez-vous.


    • Marc Dugois Marc Dugois 17 juin 2020 06:38

      @Le421

      L’argent est en effet un moyen mais comme tout vrai moyen il a une raison d’être qui limite sa quantité.

      La vraie monnaie est un titre de créance sur n’importe quel membre de la communauté qui utilise cette monnaie, créance causée par un travail antérieur reconnu comme utile par le groupe.

      La fausse monnaie, même si elle est légale depuis 1971, est celle fabriquée par les banques sur les richesses à venir, espérées et surtout fantasmées.


Réagir