jeudi 13 octobre 2022 - par Jean-Luc ROBERT

Une éducation positive sans limites prônée par la Conseil de l’Europe

Nous y sommes ! La punition vient définitivement d'être relayée à une pratique d'un autre temps par le Conseil de l'Europe. Les moins lucides qui n'ont pas voulu savoir que nous passerions de l'interdiction des châtiments corporels à l'interdiction de toute punition, ne sont pas plus contrariés aujourd'hui par ce nouveau "conseil" en matière d'éducation, qui s'imposera à n'en pas douter comme une nouvelle norme au royaume de l'éducation dite positive.

LezAPe : La face cachée de la psychologie de l'enfant

Une promotion de la parentalité positive à son apogée

Selon Maud de Boer-Buquicchio, secrétaire adjointe du Conseil de l'Europe : «  la parentalité positive se réfère à un comportement parental fondé sur l'intérêt supérieur de l'enfant : elle vise à l'élever et à le responsabiliser et lui fournit reconnaissance et assistance pour lui permettre de s'épanouir pleinement.  »

Ainsi, dans le beau monde de l'éducation positive, on responsabilise l'enfant, et l'on suppose que l'irresponsabilité qui va avec l'immaturité due à son jeune âge, pourra être raisonnée sans qu'on lui fasse supporter de contraintes. Car la punition est désormais une contrainte jugée inacceptable, une pratique barbare qui irait à l'encontre de l'intérêt supérieur de ce dernier.

La production d'un rapport intitulé : "Evolution de la parentalité" ne laisse en effet plus de place au doute quant à la farouche volonté du Conseil de l'Europe de promouvoir une parentalité dite positive, qui impose la création de relations qui seraient uniquement "positives" entre l'enfant et ses parents.

Cette évolution au départ réellement positive des droits de l'enfant, qui visait en effet à les protéger contre la maltraitance morale et physique, glisse doucement mais sûrement, vers une évolution négative sans limites, favorisant plus que jamais l'émergence d'un enfant-Roi, puis d'un parent-Roi qui invective sans vergogne les professeurs jugés trop sévères avec son enfant.

Dans cette société où l'on se demande pourtant désespérément où est passée l'autorité - une jeunesse qui pousse au burn-out les professeurs, policiers, pompiers, ou tout autre figure d'autorité qu'elle vomit - le Conseil de l'Europe nous affirme pourtant droit dans les yeux, qu'il faut une parentalité encore plus "positive", où l'on doit s'interdire de mettre la limite suivante à son enfant : "ça suffit, maintenant tu vas dans ta chambre pour te calmer."

On suppose alors que lorsqu'un enfant harcèle ses parents un dimanche après-midi pour obtenir quelque chose qu'on lui a refusé, chose normale pour un enfant qui doit faire l'apprentissage de la frustration et des limites, il suffit désormais que l'on s'agenouille pour lui faire entendre raison. Ce dernier, attentif à ce discours positif, s'inscrira avec grâce dans cette logique positive et arrêtera de bondir sur le canapé. Parce que figurez-vous que dans ce monde merveilleux, si l'adulte entend l'enfant dans son désir, alors il est en retour entendu dans les limites qu'il lui pose. Ainsi le la régulation du ça Freudien pulsionnel, qui doit progressivement tenir compte des limites posées par la réalité, est un apprentissage qui se ferait dans la douceur, sans agir de méchantes punitions qui laisseraient à jamais des traces mnésiques néfastes (traumatisantes) chez l'enfant.


Une belle utopie qui conduira au drame

Mais nous sommes bien là dans une surprotection néfaste de l'enfant à mon sens. Car en voulant éviter des punitions supposées maltraitantes et traumatisantes, l'on en oublie que l'enfant est un être immature qui ne sait pas ce qui est bon pour l'adulte en devenir qu'il est. Lui demander ce qu'il veut à tout instant est même une erreur qui lui fera croire qu'il a toujours le choix. Il ne comprendra pas alors que les adultes se trouvant dans son école lui imposent des choses non négociables, puis ne comprendra pas une fois adulte, que bien des choses lui soient également imposées sans qu'il puisse avoir son mot à dire.

Pour cette raison, j'affirme sans trembler un seul instant, que cette idéologie hélas dominante de l'éducation positive, nous prépare une société de violence, d'individualisme et d'intolérance, ce qui est tout l'inverse de ce qu'elle prône.

╰(◉ᾥ◉)╯

PAR JEAN-LUC ROBERT https://www.jeanlucrobert.fr/ 

auteur de :

Ma vérité sur l'autisme

LezAPe : La face cachée de la psychologie de l'enfant

L'ENFANT : L'instrument du Conflit Parental

Les Amours Nues

La pensée du jour : Livre de sagesse

Mots-clés : #Education_positive, #barême_des_punitions, #comportement_problème, #impuissance_parents, #autorité, #violences_urbaines, #éducation, #ensauvagement, #Oedipe, #castration, #sanctions, #délinquance, #toute-puissance, #phénomènes_de_groupe, #psychologie_enfant, #LezAPe_La-face-cachée-de-la-psychologie-de-l-enfant

 



41 réactions


  • Com une outre 13 octobre 2022 12:11

    Une preuve de plus que nous sommes dirigés par des imbéciles « éveillés », quelle que soit l’institution que l’on regarde. La « pensée » est rabaissée à un simple outil de communication vulgaire, entre le caniveau et les pâquerettes. Mais comme dirait J. Baud, nos dirigeants ont le QI d’une boîte à chaussure, alors une réflexion à deux ou trois bandes, ce n’est pas dans leurs capacités.


    • Wladimir 13 octobre 2022 20:47

      @Com une outre
      Pour moi , la première critique , c’est qu’ils se mêlent de ce qui ne les regarde pas . 
       Ils envahissent la vie privée alors qu’ils n’ont aucune réelle compétence . Il s’agit de leur part d’unne intrusion .


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 26 octobre 2022 12:05

      @Com une outre
      « imbéciles « éveillés » » ... sacrée mouvance wokiste !


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 12:39

    Je me suis déjà longuement expliquée sur le Site de réflexion du miroir..... Il s’agit bien sûr d’un assassinat d’enfants car ainsi, il ne pourra se constituer ses propres défenses immunitaires... ni se battre dans la course pour la survie qui s’annonce inéluctable... j’avais peur de nager, mon père m’a pris sour les bras et m’a jetée dans l’eau sans bouée... Je suis toujours là et je sais maintenant nager....


  • Clocel Clocel 13 octobre 2022 12:40

    Responsabiliser un enfant, c’est juste un moyen raffiné de le priver de cette étape décisive qui s’appelle l’enfance...

    Douce période d’insouciance et d’ennui constructif.

    La bonne recette pour fabriquer un futur élément docile qui pourra sans problème, rejoindre le troupeau.


    • charlyposte charlyposte 13 octobre 2022 12:50

      @Clocel
      Ce n’est pas un hasard si les falaises s’écroulent via l’affluence de la plèbe trop près des bords !!! smiley


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 12:42

    En Afrique, il y a des rites de passages de l’adolescence à l’âge adulte. Un peu style FORT BOYARD.... Ces rites perdus, contribueront indirectement à avoir un effet darwinien.... Peut-être est-ce le but ???? Non avoué....


    • charlyposte charlyposte 13 octobre 2022 12:58

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Le réveil de l’Afrique va être terrible dans les années à venir.


    • Rincevent Rincevent 13 octobre 2022 17:17

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      En France aussi, il y en avait.

      D’abord la communion solennelle à 12 ans. Même pour les modérément croyants parce que ça réunissait toute la famille, y compris ceux qui étaient loin et qu’on ne voyait pas souvent. Généralement l’enfant, héros du jour, avait droit à son premier beau costume et à sa première montre.

      Plus tard, l’appel au service militaire qui permettait, entre autre, de détecter les analphabètes et les éventuels troubles mentaux. La ‘’journée défense et citoyenneté’’, instituée depuis serait une sorte d’équivalence ? J’en doute…


    • mmbbb 14 octobre 2022 11:30

      @Rincevent  s il fallait attendre le service militaire pour détecter les analphabètes !


    • mmbbb 14 octobre 2022 11:39

      @charlyposte  Les africains ( noire t du maghreb ) viendront apporter leur modele d education aux enfnts de nos bisounours .
      On voit les prémices 


  • charlyposte charlyposte 13 octobre 2022 12:47

    On me souffle à l’oreille : il faut cesser de lobotomiser les gens normaux ! hum smiley


    • Astrolabe Astrolabe 13 octobre 2022 12:50

      @charlyposte
       
      Votre trépanation s’est mal passée, c’est ça ?
      Merci pour cette explication logique concernant votre constance dans vos inepties quotidiennes.
      Je vous souhaite néanmoins un bon rétablissement (si c’est encore possible)


    • charlyposte charlyposte 13 octobre 2022 12:54

      @Astrolabe
      Je suis pourtant à cet instant encore à l’apéro avec quelques amis et amies .... tout baigne parfaitement dans mon monde sans oublier dans quel monde je vis cher internaute smiley


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 13 octobre 2022 13:06

    Une belle utopie qui conduira au drame

    Chassez le naturel, il revient au galop


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 13:19

    Vous connaissez certainement ces enfants qui se scarifient ou s’auto -mutilent. C’est justement hélas pour remplacer ces limites qu’ils n’ont pas eues. Pierre Bergé qui reçu une éducation Montesseri, demandait à son chauffeur de flageller jusqu’au sang. IDEM.


  • Clark Kent Clark Kent 13 octobre 2022 13:48

    "cette idéologie hélas dominante de l’éducation positive, nous prépare une société de violence, d’individualisme et d’intolérance, ce qui est tout l’inverse de ce qu’elle prône. "


    Elle ne le prépare pas, elle le justifie dans tous ses modèles (far-westn ubérisation, loi du plus fort, rejet des « losers », utilisation du LBD, etc.)

    Et elle ne prône pas le contraire, elle pervertit le bon sens en renversant la logique (discrimination positive, wokisme, LGBT). Une illustration claire de ce glissement est l’appellation « gay pride » : pourquoi faudrait-il être plus fier d’être homo qu’hétéro ? Ce n’est pas à la violence et à l’individualisme ’ou égoïsme ?) déjà en place que cette idéologie prépare, mais à la dépression chronique et au recours aux antidépresseurs chez les « non-dominants » qui ne seront plus seulement « soumis », mais réduits à l’états de larves. Le processus est en route, en effet.


    • Ecométa Ecométa 14 octobre 2022 15:10

      @Clark Kent
      Le positivisme ne prône rien !
      Il est même la négation de toute chose existant par nature, puisque tout doit être réduit à la seule science et à son corollaire la technoscience ! 
       
      Le positivisme c’est du « négationnisme », la négation du « tel quel » : de toute réalité ! Même de la nature humaine, de la « métaphysique humaine », qu’il faut réduire à la science qui est manipulatrice dans l’âme !


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 14:04

    C’est oublier que l’enfant est confronté à ses propre dilemmes de culpabilisation. Il vient au monde avec une violence fondamentale de survie. A ce stade il veut dévorer la vie et même le sein de sa mère. Ce qui induit de retourner cette haine vers soi. Au risque de s’auto-dévorer (ulcère entre autres...). Si la limites ou punitions vient de l’extérieur, d’une certiane manière cela le décharge d’un Surmoi écrasant. Raison pour laquelle, de nombreux criminels inconscienmment laissent des traces pour être repérés et mis en prison... Paradoxalement cela les soulage, d’une auto-destruction masochiste... 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 14:07

    Idem pour Don-Juan face à la statue du Commandeur. Dans son inconscient, cette rencontre, il la sollicite. Voilà pourquoi nous sommes en guerre. Parce qu’au fond, nous le voulons..... 


  • ZenZoe ZenZoe 13 octobre 2022 14:09

    Toute aussi inquiétante est l’immiscion grandissante de l’Europe dans la vie juridique des Etats-nations et dans la vie privée des gens.

    Virons d’abord et avant tout cette Europe dévastatrice et après on s’occupera des mômes !


    • Clocel Clocel 13 octobre 2022 19:09

      @ZenZoe

      « Virons d’abord et avant tout cette Europe dévastatrice »

      Ach... C’est une mamelle généreuse pour les larbins de Babylone, il va falloir mettre une grave menace en face pour qu’ils lâchent le steak...


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 28 octobre 2022 12:29

      @ZenZoe
      Effectivement il y a d’autres problèmes en Europe qu’il faudrait mettre en priorité que celle de savoir s’il faut punir ou non nos enfants, mais toutefois punir son enfant en l’envoyant dans sa chambre fait aussi partie de son éducation, et demeure une chose importante.


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 octobre 2022 14:12

    Voilà pourquoi le « politiquement correct » est directement responsable de la guerre. Poutine s’est placé en Statue du Commandeur..... La république de Weimar sans limite (film CABARET) a précédé la seconde guerre mondiale... 


  • Ruut Ruut 14 octobre 2022 06:57

    Donc c’est cet organe qui tend expliquer aux parents comment éduquer les enfants, qui faillit chaque jour à l’école à les éduquer et qui comme exemple de bonnes pratiques non violentes les a obligés à porter un masque inutile de manière totalement non sanitaire et qui incite à les piquer avec un produit expérimental potentiellement dommageable a leur cœur et a leur vie, et ça ce n’est pas de la violence...

    Qu’ils montrent l’exemple en mettant leurs gosses dans le public avant d’oser nous donner des leçons.


  • Jean Keim Jean Keim 14 octobre 2022 07:33

    Alors peut-on remplacer le cas échéant et avec discernement ‘’punition’’ par ‘’réparation’’ adaptée à l’enfant bien sûr ?

    Sur le principe que le châtiment corporel et des mesures punitives soient mises à l’index peut être une bonne chose, mais que valent ces interdictions quand elles sont édictées par un système pervertit ?

    Cela me fait penser à ces jeunes déjà délinquants et qui font la nique au système en se retranchant derrière leur absence de responsabilité pénale du fait de leur minorité.


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 14 octobre 2022 08:15

      @Jean Keim,
      Le mesures punitives sont pour moi une chose positive pour le développement du moi, contairement à l’éducation dite positive.


    • mmbbb 14 octobre 2022 11:59

      @Jean-Luc ROBERT on est passé d une extrême à l autre .

      La punition, il faudrait néanmoins que celui qui l inflige ne soit pas un abruti .

      J appartiens à cette génération de l entre d eux, la précédente avait certains instits dont la violence physique ne servait qu a établir leur autoritarisme .

      Ce fut le mieux avant que certains soutienne sans discernement .

      Quant à la génération actuelle ’ on a voulu tuer le père " Il est évident que certains mioches ont besoin d un autorité forte 

      Mais il est assez caricatural de vouloir adopter un schéma unique alors que les individus sont si différents 

      Je fus interne et il est vrai que certains gamins etaient déjà tres cons , Ce fut ma grande question lors de mes jeunes années Pourquoi nait on con ! Je n ai toujours pas la réponse 

      Moi même je suis devenu con, je me sens moins seul dans la foule 


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 14 octobre 2022 13:09

      @mmbbb
      Vous ne m’avez pas l’air si con que ça.


    • L'apostilleur L’apostilleur 14 octobre 2022 13:30

      @mmbbb
      « ...Moi même je suis devenu con, je me sens moins seul... »

      Rassurez vous, on est toujours le con de quelqu’un. 

      Seule importance être droit dans ses bottes, confortable dans ses chaussons ou à l’aise dans ses baskets. 


    • Ecométa Ecométa 14 octobre 2022 14:52

      @Jean-Luc ROBERT
      Il semblerait que le « positiviste » qui est un « scientiste », ait peur de se faire puni, et c’est pour cette raison qu’il bannit toute possibilité de punition ! 
      Il n’y a pas de doute qu’ils sont à l’aise les positiviste car ils règne en maîtres absolus dans tous les domaine : nous sommes au firmament « scientisme » !


    • Ecométa Ecométa 14 octobre 2022 14:54

      @Ecométa
      Trop de fautes : ils faut prendre le temps de se relire avant d’envoyer ! 


    • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 2022 09:02

      @mmbbb

      La connerie est le club le plus fréquenté au monde, nous en franchissons tous le seuil ... et pas qu’une fois, seulement le savoir ou ne pas le savoir telle est la question.


    • chantecler chantecler 17 octobre 2022 08:27

      @mmbbb
      « Pourquoi nait on con ?
      Je n ai toujours pas la réponse ... »
      ...
      Salut ,

      J’ai au moins une certitude : on ne nait pas con .
      Mais totalement dépendant de son environnement .

      Le premier étant familial ,avec les liens fondamentaux maternels puis paternels .

      Il est de bon ton de mettre aujourd’hui systématiquement la famille au pinacle .

      Ce qui n’est pas mon cas !
      Les gens issus « de la cuisse de Jupiter » , ou dont « les fées se sont penchées sur leur berceau » cad ayant dès le départ toutes les conditions favorables pour s’épanouir, sont selon moi très minoritaires .

      Et encore faudrait il s’entendre sur ce qui fait la valeur des individus ...

      Dans la réalité les familles pathologiques sont légions qui fabriquent des monstres et des cons à la chaîne .

      Comment éviter tout ça , prévenir , soigner , là est la question .... ?!
      Ce serait le sens de la civilisation...

      Et ne me dites pas que la religion est la solution .
      Par ses oeillères et ses clercs elle a commis d’immenses erreurs et dégâts ....
      ...


    • mmbbb 17 octobre 2022 12:11

      @chantecler un peu vite dit l éternel débat entre l innée et l acquis 

      «  Dans la réalité les familles pathologiques sont légions qui fabriquent des monstres et des cons à la chaîne . » 

      j acquiesce , problème délicat , l eugénisme est interdit !! L eugénisme c est un truc que l on maitrise mal, c est comme les armes on a tendance a vouloir appuyer sur la gâchette .

      la religion, non j ai été baigné dedans et ce ne fut pas l abbé Breuil ! 


  • Ecométa Ecométa 14 octobre 2022 14:44

    Le positivisme à ceci de particulier : de ne jamais se poser la question du « pourquoi » et uniquement celle du « comment » ! Ce qui est une aberration intellectuelle en terme d’intelligence : d’entendement humains !

    Pour le « positivisme » il n’y a pas de fondamentaux, pas d’état de nature de quel que sorte que ce soit : pas de cause fondamentale ! 

    Il n’y a pas non plus de d’introspection possible ! Il n’y a que des conséquence sur lesquelles il nous faut agir. C’est la raison pour laquelle nous ne faisons qu’ajouter des conséquences à des conséquences et forcément des problèmes à des problèmes !

    Le « positivisme », en politique, comme en économie, et même en science et technoscience qu’il transforme en scientisme et technoscientisme ;  c’est la plaie de notre monde moderne au modernisme paroxysme de modernité et plus simple modernité ! 

    Le positivisme comtien, le « comment sans le pourquoi », relève d’une véritable imposture intellectuelle ! Ajouté au rationalisme c’est une double peine au plan de la connerie humaine !  


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 octobre 2022 18:08

    Bravo à l’auteur qui fait bien le tour du problème mais, à mon sens, manque la solution qui ne saurait provenir d’un simple retour au fait que les adultes « imposent des choses non négociables ».

    C’est (seul ?) l’intérêt de la culture victimaire qui s’affole actuellement : elle montre les points où on peut être meilleur qu’on ne l’a été par le passé. En matière d’éducation, c’est pas difficile, il y a de la marge de manoeuvre ! Je ferai un article là-dessus.

    Mais quoi qu’il en soit, c’est déjà une très bonne chose de pouvoir s’accorder sur l’importance de ne pas tomber dans le piège de cette « éducation positive » dont le pouvoir subversif est tel que l’idée même d’éducation s’en trouve vidée de sa substance.


    • Jean-Luc ROBERT Jean-Luc ROBERT 15 octobre 2022 23:06

      @Luc-Laurent Salvador
      Merci pour votre commentaire. J’attends donc votre prochain article sur le sujet. Au plaisir de vous lire.


  • hamia 16 octobre 2022 09:52

    Les punitions pour enfants sont restreintes par de nombreuses conditions et limites que l’éducateur ne devra pas transgresser s’il désire offrir à ses enfants une éducation exemplaire et un développement positif. Et c’est un signe de réussite et de sagesse que de faire usage de la punition de manière adéquate, de même qu’il est tout aussi pertinent d’utiliser la subtilité et la douceur lorsque cela est nécessaire.

    Dans le cadre de l’éducation, les punitions pour enfants sont souvent nécessaires, pour apprendre et rectifier les comportements.


Réagir