samedi 5 janvier 2013 - par Piere CHALORY

Web schizophrénie : Hi Tech pathologie

C'est une nouvelle maladie, pas encore répertoriée. Pour ceux qui l'ignorent, la schizophrénie est une maladie mentale qui se définit ordinairement par le dédoublement de la personnalité. Le Web, tous les gens qui lisent cette phrase le connaissent forcément, c'est internet : Google, Safari, Firefox. C'est l'interface codé qui fait que nous communiquons directement par écran interposé. Moi derrière le mien et vous la même chose. 

Le Web-Schizophrène est un malade mental qui se sert du Web pour se transformer en un ou plusieurs personnages à qui il rêve de ressembler, pour résumer. Vous en connaissez certainement. Une des caractéristiques du dialogue sur un forum du Web est l'utilisation possible d'un ou de plusieurs pseudos. Ces pseudos inventés au départ pour protéger la vie privée des internautes, sont malheureusement utilisés par certains comme une cyber délinquance verbale.

La schizophrénie, si l'on en croit Wikipédia, est généralement associée à des personnes au comportement ambivalent dans les films, sortes de Dr Jeckyll & Mr Hyde. En réalité, tout ceci n'étant qu'une question d'étiquette médicale, la schizophrénie est la difficulté à dissocier la réalité de son esprit, de sa propre personnalité si vous préférez.

Après c'est assez compliqué, les troubles de la personnalité passeraient souvent à tort pour de la schizophrénie. Mais c'est plus commode et on comprend tout de suite à quoi on veut faire allusion en utilisant le mot schizophrène. Même si le terme est inadéquat, je vais donc tenter de définir le Web-Schizophrène.

Tout a commencé sur Internet. Face à l'écran de son ordinateur, connectés en temps réel au Monde Entier, le grand élan de la Communication Universelle a commencé. Ne nous y trompons pas, il s'agit d'un véritable Big Bang à l'échelle humaine, dont on a pas encore mesuré toutes les conséquences.

 

le Web est plus qu'une révolution, car il n'a pas de frontière, pas de langue, pas de visage, pas de pitié. No limit.

Lors d'une conversation normale, à l'ancienne, notre mode de communication millénaire qui risque bien de disparaître bientôt si l'on y prend garde, on parle à Quelqu'un. On l'identifie. On voit à qui on parle.

Suivant les réactions de la personne qu'on a en vis à vis, suivant ses réponses audibles, modulées par une voix dont la tonalité détermine le sens, notre discours se modifiera, s'adaptera (en principe).

Les paroles non écrites au clavier, portées par une présence humaine sont infiniment plus riches en informations qu'une phrase en pixels noirs imprimée derrière un écran glacé par Monsieur Du ?o ?t ou Madame Y. Quand vous conversez, postez, clavez sur le Web entre pseudos, il s'agit d'une conversation sous X entre 2 entités inventées. 2 ou plusieurs gens qui n'existent pas.

Oui, sur le Web on parle souvent à Personne. Par Personne, j'entends que vous ne connaissez généralement rien de l'individu,e à qui vous parlez. C'est ainsi que parfois, vous tombez sur un Web-Schizophrène.

Le danger du Net, c'est précisément que les pseudos utilisés par les faibles d'esprits peuvent être particulièrement nocifs pour leur intégrité mentale. À la longue, ces avatars finissent par prendre une consistance telle chez ces web timbrés, qu'ils en viennent à ne plus savoir qui ils sont réellement.

Le pseudo substitué à nous même est d'ailleurs, allez savoir pourquoi, rarement quelqu'un de bien. Le faux nom autorisé qu'est le pseudo favoriserait plutôt le glissement vers la grossièreté, le rejet systématique d'avis contraire. Parfois la haine. Nul doute que si certains Web-Schizophrènes pouvaient tuer leur contradicteurs du bout de leur clavier Azerty, sans risque évidemment, ils le feraient sans hésitation.

 

Ces web clônes pas nets, ces sosies égoïstes finissent toujours & heureusement par se retourner contre le ''Web Master''.

Protégé par un ou plusieurs pseudos, le Web-Schizophrène peut ainsi déverser son délire sans contrôle, et surtout pas le sien. Oubliant de peser le pour et le contre avant de taper n'importe quoi sur son clavier de plastique, il vomit son fiel sans risquer d'être dénoncé par le voisin, moqué par la famille, reconnu dans le métro.

 

Oh Web, Gloire à Toi  ! Grâce Te soit rendue ! Désormais, je n'ai rien ni personne pour Me contredire, pense le Web-Schizophrène. Miséreux identitaire, sdf d'opinion vraie, planqué derrière son ou SES anonymats...

Sur le Web, on parle seul. Ainsi, moi qui vous parle, je suis seul ici à taper des phrases qui ne prendront un sens autre que celui que je veux y donner qu'à partir du moment où elles seront lues par Quelqu'un d'Autre que moi.

Mais voilà, je dois pour cela m'identifier clairement comme l'auteur réel de ce que j'écris. Ceci responsabilise de facto ce que je dis, et aussi, jusqu'où j'ose aller, en paroles écrites.

 

À ces seules conditions un dialogue, un échange véritable de mots revêtus de sens est envisageable,

Les paroles s'envolent, les écrits restent. N'oubliez pas que sur le Web rien ne s'efface. Tout peut être retrouvé, les insultes mêmes effacées sont bien rangées quelque part, et n'importe quel web master sait où les retrouver. Ceci étant, les insultes envers un pseudo n'ont aucune valeur juridique, puisque l'insulte s'adresse à quelqu'un qui n'existe pas.

À contrario, lorsque vous insultez quelqu'un qui utilise sa véritable identité sur le Web, moi par exemple, vous insultez une personne physique. Et là, même planqué derrière un pseudo, vous risquez autant qu'en vrai. Vous pouvez être très facilement retrouvé, démasqué et condamné, de la même manière que dans le réel.

Pour le Web Schizophrène, En aucun cas il ne s'agit de dialoguer, d'échanger des idées. Le web schizophrène dit n'importe quoi en espérant tomber sur quelqu'un qui est du même avis que lui, uniquement pour renforcer ses certitudes et convictions. Convictions qui peuvent d'ailleurs être totalement différentes d'un instant à l'autre, s'inverser au gré des délires passagers du nouveau cyber cinglé qu'est le Web Schizophrène

Sur le Web, tout le monde se fout de tout le monde. Le respect de l'autre est absent, forcément puisque l'interlocuteur est invisible. Et au cas ou vous utilisez un pseudo, plusieurs n'en parlons pas, le danger de basculer dans la web schizophrénie est grand.

Qu'importe ce que je dis, c'est pas moi, c'est l'autre, les autres, qui parle, parlent.

Attention ! Cet autre n'est rien d'autre que vous même, ce que vous voudriez faire, paraître, ou à défaut dire.

L'avatar que l'on se choisit sur le Net reflète d'ailleurs souvent un espèce de Zorro frelaté, un redresseur de tort égoïste et masqué. Qui vous représente symboliquement, que vous le vouliez ou non.

Derrière le Zorro du Web, le pourfendeur d'idées reçues, l'engagé, ou le dégagé politique, l'encyplodédiste wikipédien de circonstances, se cache bien souvent un minable. Un présomptueux théoricien qui ne fait rien que se défouler sur les autres, sachant qu'il ne risque rien.

 

Web Schizophrénie = Transfiguration de solitude désespérée en existence imaginée, supposée, affichée comme très importante aux yeux de la Web-foule. Vip à l'envers.

Certains n'hésitent pas d'ailleurs à converser avec eux mêmes, dans des pseudos conversations entre pseudos intervenants différents. Ca peut aller loin ; dialogue totalement inventé, pervers. Web schizophrénie totale, troubles graves de la personnalité.

Il n'est qu'à lire dans certains fora*, maints ''fils'' de conversation. Il semble bien que pour certains, aucune communication avec l'autre ne soit possible. Les posts successifs ne sont que des monologues auto glorifiants, ponctués d'insultes ou de mépris, voire de haine envers un ennemi imaginaire.

*pluriel de forum

 

Imaginaire, car la plupart du temps, vous ne connaissez, ni ne connaîtrez JAMAIS les personnes avec qui vous croyez dialoguer.

Bon. Dans la vraie vie c'est pas beaucoup mieux. Sans être un acteur professionnel, dûment rétribué pour cela, job qui demande entre parenthèse un authentique grain de folie, beaucoup de gens jouent des rôles toute leur vie. Mais ils ne trompent qu'eux mêmes. Le mythomane est vite détecté.

Sur le Web, comment savoir qui est qui, et que pense réellement celui ou celle à qui l'on dévoile ses pensées intimes ?

On pourrait certes objecter que même lors d'une conversation réelle avec quelqu'un, difficile de savoir ce que pense la personne qui est en face de vous. Combien de fois à titre personnel, ai-je pu me fourvoyer totalement sur l'apparence et le but d'une personne semblant bienveillante, amicale, ou l'inverse.

Mais l'expression du mortel basique, le ton de sa voix, sont quand même difficiles à travestir pour la majorité de la planète. Sauf pour les professionnels ; acteurs, hommes politiques, dont la duplicité est le fond de commerce.

En même temps, il faut reconnaître que le pseudo utilisé honnêtement permet d'émettre des idées qu'on ne verrait jamais éclore, par peur du ridicule, de la police, ou que sais-je.

C'est un fourre tout de réflexions irréfléchies dont la spontanéité jaillit clairement.

Le tout étant de savoir relativiser l'importance de mots et de phrases qui n'ont comme auteur qu'un hypothétique être intelligent, mais dénué d'identité, impalpable et éventuellement artificieux.

 



30 réactions


    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 12:03

       Bonjour Durae.leges.sed.leges,



      Merci de votre intervention. J’ai lu votre texte : les fora électroniques virtuels de la toile géante comme arrière conscience de l’humanité, effectivement, ce pourrait être un prolongement de l’opinion que j’exprime ici. Vous avez été cependant beaucoup plus loin dans l’analyse du phénomène, en proposant une liste quasi exhaustive des comportements inhérents à la blogosphère.

      Bon weekend

    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 15:47

      @ Christian Nevis,


      Merci de votre appréciation. Je ne suis pas spécialiste en la matière loin de là, mais comme vous je pense que l’irréalité des mondes virtuels est la cause de dysfonctionnements inattendus chez l’homme. Nous ne sommes pas encore formatés pour vivre 24/24 heures devant un écran subterfuge de nos vies, exutoire de nos pulsions, quelles qu’elles soient.

  • Deneb Deneb 5 janvier 2013 12:47

    Le problème, cher Pierre, c’est qu’Agoravox pullule littéralement des schizophrènes de ce genre. En publiant cet article vous stigmatisez la majorité des intervenants, notamment la clique islamo-propagandiste qui n’hésite pas utiliser les techniques les plus tordues pour saborder toute critique saine de cette idéologie politique. En effet, la très coranique « taqqiya » recommande l’hypocrisie face à des infidèles. Entre Allan Julles et autres morice, vous allez vous en faire, des ennemis !

    Reste qu’il y ait un moyen très simple de lutter contre les tricheries et trollages malfaisants : la transparence des votes. Un site comme Huffington Post permet de voter les commentaires, mais aussi de savoir qui a voté quoi. Bon, les commentaires sont certes soumis à une modération très sévère, la censure y est omniprésente, mais le bon côté c’est le faible pourcentage des multi-pseudos. Agoravox devrait s’en inspirer, hormis pour la censure, bien entendu.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 13:06

      Bonjour Deneb,


      Je ne cherche pas à stigmatiser qui que ce soit dans cet article, même si évidemment, certains acteurs d’Agoravox ont inspirés en partie ces lignes. Il s’agit de considérations sur ce que l’anonymat du pseudo a tendance à générer chez beaucoup de monde, moi y compris, c’est pour cela d’ailleurs que j’ai abandonné le pseudo que j’avais ici.

      Il est bien évident que l’on a tendance à se lâcher plus sous couvert d’anonymat qu’en son propre nom.
      Je crois aussi que ce qui fait la particularité d’Agoravox, c’est cette non modération des commentaires à la base. Ça nous permet de bien nous amuser en lisant certains fils, que je ne nommerai pas...

    • Deneb Deneb 5 janvier 2013 13:34

      Se lâcher, c’est bon, ça. Mais pour certains, ça veut systématiquement dire : insulter. Pourtant, quand je me lâche, je n’ai pas forcément un besoin irrépressible de crier des insultes.


    • Deneb Deneb 5 janvier 2013 13:45

      Un pseudonyme à la place de son vrai nom, ce n’est pas un crime. Moi, ça me permet de ne pas m’autocensurer, principalement en ce qui concerne mon aversion envers les religions. Parce que, particulèrement chez les bigots, il y en a qui ne savent pas se limiter aux paroles, à voir ce qui est arrivé à Charlie Hébdo, plastiqué, ou à certains écrivains de talent qui doivent vivre dans la clandestinité à cause de quelques excités qui se prennent trop au sérieux. Je n’ai donc pas envie de risquer une fatwa parce qu’un jour je me suis lâché et que ça m’a fait du bien.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 14:02

      Dans certains cas, il est sûr que le pseudo est indispensable, hélas.


    • morice morice 8 janvier 2013 00:40

      oh je vais vous en donner un exemple simple...


      ici, je me suis coltiné pendant près de deux ans les attaques d’un belge fan de Bob Dénard et aux idées proches du Vlaams.

      avec moi, il a tout fait, prenant des avatars de Ben Laden, de leaders islamistes ou même d’un commandant nazi : il m« a poursuivi pendant 3 ans en me traitant d’islamiste, ce que je ne suis aucunement = mais lui étant islamophobe a considéré que tout texte n »allant pas dans son sens allait dans le sens du terrorisme islamiste, ce qui montrait son ouverture d’esprit.

      en moins d’un an, il m"avait menacé de me loger une balle dans la tête, ce que je n’ai pas pris au sérieux.

       Il s’avère que ce monsieur avait laissé des traces sur le net que d’autres ont retrouvé. Il avait effectivement fait de la prison pour MEUTRE, 6 années.

      et ce n’est pas fini.

      Alors que la modération lui avait sucré son compte, il est allé se répandre ailleurs, un peu comme Navis, pour s’attaquer à la direction d’Agoravox.

      Mais il a continué aussi, en ce qui me concerne

      un soir, 4 ans après le début de ses invectives ici, et alors qu’il ne postait plus, il a posté à 1 heure du matin un message simple : il a mis en ligne la photo de la porte de ma maison vue sur Google View. Ce qui signifiait bien ce que vous pensez en effet.

      Ici, pour faire taire les gens, voilà quelle méthode on emploie : dois-je y penser tous les jours et penser à mes enfants quand j’écris ici : OUI. Mais ils n’ont pas encore gagné, ces graves schizos du net qui viennent vous foutre en l’air votre vie de famille car ils ne savent pas répondre à vos textes....

  • easy easy 5 janvier 2013 14:52

    Quasiment toutes sportes de gens s’expriment sur le Web, dont des schizophrènes.
     
    Ceux que j’ai connus, qui se reconnaissaient comme tels et que j’ai vraiment rencontrés, avaient tous un comportement réglo sur le Net : même pseudo et no-trollage.

    Ce qu’ils disent est très variant d’humeur et aucun thème de société ne les intéresse hormis la psychiatrie et l’art surtout pictural ainsi que la poésie et la musique.

    Le thème social qu’ils abordent le plus souvent est celui qui tourne autour de l’écologie au seul sens de « L’homme détruit tout, ça me mine » mais ça ne va guère plus loin. 
    Jamais ils ne disent quoi que ce soit d’un tant soit peu scientifique. Ce qui fait qu’ils aiment bien surfer sur les fumeries de type Bogdanov. Ils ne disent jamais rien de pratique.
    Ils déploient souvent des océans d’amours et de larmes.

    Ils passent assez facilement aux insultes après avoir cristallisé sur une moindre parole mais leur vomi en torrent est caractéristique du délire.

    C’est le délire qui les caractérise non le dédoublement de personnalité.
    Ils ont une personnalité qui est OK hors crise puis passent délirants en crise (qui se développe autour de toutes sortes d’émotions dont le rire à contresens).
    Ca ne leur fait pas deux personnalités, mais une viable, souvent agréable mais peu touchiste + des crises ingérables.

    Ils ont horreur qu’on leur mente et paranoïsent souvent à le croire.
    Rien ne les blesse autant que le rejet dont ils sont l’objet

    Sur les fora ils parlent souvent de leur souffrance, de leur épuisement et en live rarement en différé.
    Ils font rarement des récits et s’intéressent rarement à l’histoire.
    Ils aiment partager des poèmes et tableaux ou photos artistiques (Il ne peuvent pas être intéressés par AVox)

    Chaque schizophrène est un cas particulier

    Vous faites une très mauvaise utilisation du mot schizophrène.
     


    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 15:04

      Bonjour Easy,


      J’ai précisé en début d’article que le terme de schizophrène était inadéquat à décrire les troubles de la personnalité définissant le sujet de cet essai sur les dérives éventuelles de l’utilisation d’un ou de plusieurs pseudos.

      Mais dire 10 fois : utilisateur web atteint de troubles de la personnalité aurait alourdi le texte, simplement.

    • easy easy 5 janvier 2013 15:23

      Savoir que le terme est inadéquat, savoir qu’il concerne de véritables personnes n’ayant rien à voir avec ce que vous essayez de désigner en lune, mais l’utiliser quand même, c’est manquer de discernement, de responsabilité et se laisser aller à la manipulation.

      En insistant encore en cette position après ma remarque, vous démontrez votre incapacité à vous ressaisir


      On peut tous se fourvoyer mais il faut savoir le reconnaître au plus vite


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 janvier 2013 16:33

    Bonjour PC,

    «  beaucoup de gens jouent des rôles toute leur vie. Mais ils ne trompent qu’eux mêmes. Le mythomane est vite détecté. »... vite, c’est vite dit. tous les partis politiques sont infestés de schizophrènes du camp d’en face. les gagnants sont les banquiers au pouvoir qui ont boulé Ségolène et Juppé. La schizophrénie pousse même les grands groupes à changer de nom : vinci, véolia, n’existaient pas il y a peu chez nous.

    Il est normal d’avoir deux tendances en soi exprimées d’abord à son nom, puis sous pseudo par méfiance puis ne plus en changer en se montrant en face. Tous les autres, s’échappent et sombrent dans la folie puis disparaissent chichement. L.S.


    • Piere CHALORY Piere Chalory 5 janvier 2013 17:04

      @ Lisa Sion,


      Effectivement, face aux professionnels du mensonge que sont les politiques en général, dans ces ’’sphères’’ou la mythomanie passe pour de la prestance, difficile de distinguer le vrai du faux. Il n’y a qu’à voir le schéma qui nous est proposé, du pain et des jeux, comme au temps des romains.

      Football, loto, restaurant du coeur, youporn, contenteront la Web plèbe jusqu’à la mort.

  • Christian Labrune Christian Labrune 6 janvier 2013 00:50

    @Pierre Chalory

    Votre critique des comportements qu’on peut observer quotidiennement sur AgoraVox et sans doute sur d’autres sites me semble tout à fait pertinente mais je ne suis pas persuadé qu’il faille parler nécessairement de schizophrénie. Le crétin qui, caché derrière un pseudonyme, délivre un message de trois phrases (ça va rarement au-delà !) ou du copié-collé de propagande, je doute un peu qu’il puisse être un autre tout autre en même temps que l’auteur des déjections qu’il nous livre. Autrement dit, je ne pense pas qu’il joue - fût-ce à son insu - à paraître ici un pur crétin. Il me semble au contraire qu’il se livre et se découvre entièrement, à proportion de l’indigence même de ce qu’il propose. La duplicité, le machiavélisme, la ruse intellectuelle, cela ne peut se concevoir qu’à partir d’un certain niveau de culture, et cela suppose une maîtrise de l’écriture dont la plupart des intervenants sont malheureusement bien dépourvus. Par conséquent, l’insulteur pseudonymisé que vous décrivez, et auquel nous avons tous eu affaire ici, je ne le vois pas du tout clivé, mais plutôt bien monolithique : il est un concentré isotropique de connerie pure et il y a tout lieu de penser qu’il est cela aussi bien dans son être intime que dans les phénomènes qu’il produit et qui viennent s’imprimer un jour sur notre écran.

    Autrefois, l’individu qui ne disposait pas de la culture qui permet de dialoguer sur des questions un peu abstraites était bien conscient de son insuffisance. Il se méfiait de lui-même, préférait souvent se taire, à tout le moins se montrer prudent. Aujourd’hui, on peut aisément être à bac+2, tout à fait illettré, et sans même le savoir. On a bien « le droit » de « s’exprimer », que diable ! et même si on n’a rien à dire ! 


    • Piere CHALORY Piere Chalory 6 janvier 2013 08:24

      @ Christian Labrune,



      Vous dites que l’insulteur auquel nous avons tous eu affaire ici ou ailleurs, serait monolythique plus que machiavélique, je vous rejoint tout à fait. Dans une majorité de cas le crétin proférant des grossièretés comme seule argumentation est bien un imbécile jusqu’au bout des ongles.

      Mais une petite proportion de gens employant l’insulte couramment ajoute à ce comportement primaire la mutiplication des pseudos, leur permettant d’inventer des personnages ’’contradictoires’’ dont les dialogues décohérents envahissent parfois nos écrans.

    • Piere CHALORY Piere Chalory 6 janvier 2013 08:38

      la décohérence est un terme employé en physique quantique, dans la mesure où les phénomènes qu’elle décrit sont bien décohérents pour notre intellect limité. Plutôt qu’incohérent, j"ai préféré employé décohérent, plus parlant, à mon sens.


    • rouge sang 7 janvier 2013 17:35

      christian labrune

       

      on peut aussi prendre internet aussi pour ce qu’il est, et pas forcement envi de déployer une énergie trop grande « intellectuellement parlant’, l’intellectualisme de faineant existe aussi. Pour reprendre un exemple qui m’est assez cher, face a A morice, quoique vous disiez il replie, insulte, etc, je ne focalise pas c’est une exemple. A quoi bon faire un effort incommensurable. PArfois, on peut, et l’orsqu’on est pas sur un sujet grave, le prendre avec légerté, chacun intervenant avec ses armes, certains c’eest le sérieux d’autres l’humour, certains menace et violence. Elle n’est pas toujours caractérisant l’intelligence. je connais des gens extrêments intelligents et reconnu comme tel, ayant des comportements violents ou grossiers. D’autre pensent qu’une simple phrase synthétique est préférable a »l’affaire squarsini bien plus qu’un ratage" en 253 épisodes tous plus longs les un que les autres plutôt que de proposer des livres à des éditeurs. Je sais pas si on peut être aussi schématique, en tout cas, c’est souvent vrai mais pas systématique.


    • morice morice 7 janvier 2013 23:52

      vous êtes venu m’accuser d’antisémitisme forban, allez ailleurs faire croire que vous êtes une oie blanche !!! 


    • rouge sang 8 janvier 2013 09:26

      forban, dois je prendre cela comme un compliment vu que c’est plus mesuré que salopard. Non je ne vous ai pas traité d’antisémite et je ne le pense pas, j’ai fait un paralèle avec vous et la colaboration quand vous dénoncez repliez(même quand le commentaire est dans les cordes) et demandez l’éviction.l’intox, ça ne marche pas toujours


    • Piere CHALORY Piere Chalory 6 janvier 2013 09:01

      Il est certain que l’emploi d’un pseudo est parfois indispensable, mais il n’autorise pas tout et n’importe quoi. Quant à capacité de nuisance de certains intervenants ici bas, ne la surestimons pas. En ce qui me concerne, je préfère ignorer les ’’malfaisants’’, qui peuvent bien raconter ce qu’ils veulent, surtout sous couvert d’anonymat, quels qu’ils soient. 


      Bon dimanche, je dois m’absenter et ne pourrait plus répondre aux commentaires, merci de votre compréhension.

    • Deneb Deneb 6 janvier 2013 09:01

      En trichant avec des pseudos multiples, on se met justement au niveau du morice. Ce n’est pas glorieux. En cherchant à devenir netocrate, on reste au niveau du script-kiddie un peu primaire.

      C’est le cas des multis notoires sur AV : Allan Julles, Michel Maugis....


    • morice morice 7 janvier 2013 23:54

      En trichant avec des pseudos multiples, on se met justement au niveau du morice. Ce n’est pas glorieux. 


      vous allez me faire le plaisir de retirer cette insulte grave, Deneb ; je n’ai jamais eu ici de double inscription : allez me diffamer ailleurs !


  • fred 6 janvier 2013 23:23

    Le mec qui a écrit cet article est frappa dingue et à mon avis complètement schizotroll.


  • rouge sang 7 janvier 2013 14:51

    il y a un autre type déviant de schizophréni, mais je ne suis pas sur et cerain que ce soit votre popos. On peut parler également des sites de rencontre. Nombres d’homme courrent plusieurs lièvres a la fois devant cette pléthore, ce grand magasin de consommation. Et ils arrivent a leurs fins. Certains se réinscrivent ou tout bonnement continuent. Certain sont mariés et le dissimulent. J’ai une amie qui a fait une rencontre jusqu’a ce qu’elle se rende compte que le gars sortait avec 6 filles en même temps pour lui dire "estimes toi heureuse, tu fais partie des 6 retenues... on pourrait dire pas de rapport, pourtant c’est bien la facilité d’internet qui permet de dissimuler une partie de soi même puissance 10


  • morice morice 8 janvier 2013 01:58

    Si vous ne remarquerez que des gens qui vous en veulent gratuitement,


    GRATUITEMENT ? Non, vous n’avez pas fini de payer, ici....

    ex cancrela, viré après une campagne de 4 mois d’injures à répétitions.... et déjà revenu sous le nom de postillon...
    rappel :


    Je remercie tous les dieux que mes enfants n’aient eu à subir son « enseignement ».

    Vous remarqurez que dans ce post je n’ai ni diffamé, ni insulté, et pourtant je me ferais certainement supprimer mon compte, alors que je n’émets qu’une opinion.


    FAUDRAIT SAVOIR ; vous venez de m’insulter la ligne d’avant, pauvre cloche ! si vous ne vous rendez même pas compte de ce que vous écrivez...


    en fait vous venez vous venger d’avoir été viré... d’ici !!!


    il faut dire que vous m’avez déjà harcelé ici et pas qu’un peu :


    en petit en bas il signe « ex-cancrela »


    la modération se souvient de « cancrela » et de ses insultes ??? elles ont duré des mois !


    il a fait ça par exemple :



    ** Affaire Merah : on a menti sur les circonstances de sa mort


    * Continue tes démonstrations débiles peu concordantes.


    Dans l’affaire merah, il y a un gros blême mais avec tes divagations, tu joues le jeu des manipulateurs.


    Tu as as voté socilao communiste (tu l’as tjs revendiqué), alors explique moi pourquoi Flamby ne dénonce tjs pas l’affaire Mérah.


    Tu veux que vraiment, Kmarade morice que je te donne la réponse.


    Et continue bien à faire supprimer mes interventions qui respectent strictement la charte.


    ou ça 




    * Agoravox, je vous ai à maintes reprises signaler le comportement de fasciste et de néonazi du troll morice.


    Il empêche tout le monde de s’exprimer.


    Ras le bol de de ce facho qui envahit le site !!!!


    Qu’attendez-vous pour le virer ?


    Je vais vous donner des liens sur des sites où il sévit (négationnistes et pro islamistes et antisémites) sous un autre pseudo dès que je les aurais trouvés.


    j’ai ajouté ça à ma demande de retrait :



    bravo pour les menaces, le salopard cancrela : on atteint un sommet là le « iens sur des sites où il sévit (négationnistes et pro islamistes et antisémites) sous un autre pseudo »


    c’est une vraie saloperie, ça !!!!


    ou ça :


    ** Affaire Merah : on a menti sur les circonstances de sa mort


    * Sais tu que te lire, j’en suis las.


    Tu montres bien ta personnalité et j’espère simplement qu’Agoravox va laisser cet échange.


    Mais là je rêve, à mon age c’est impardonnable. 


    J’aimerais bien t’avoir au téléphone pour t’expliquer certaines choses, comment tu peux te montrer odieux et méprisant envers des personnes qui sont loin de le mériter. 


    un autre exemple 


    ras le bol de vos MENACES ICI, Cancrela : la modération a retiré celle que vous avez balancé à trois heures du matin..


    que les lecteurs sachent QUELLES SONT ICI VOS METHODES DE FACHO car la voici :



    * Cher kamarade, il y a eu procès.


    Vous vous êtes mis kamarade stalinien fasciste (si si c’est compatible) dans une mauvaise situation. Je me suis permis simplement de faire un collé copié, de réveiller un huissier (ça coute cher) il s’vient maintenant de se connecter sur le site, je l’ai au téléphone, il a contasté.. 


    Je remonte tout ça à la blondasse. Je t’embrasse Kamarade


    Cela n’a duré qu’une dizaine mn, suis désolé pour les problèmes à venir Kamarade


    ma réponse :


    voilà vos méthodes ; celles de la manipulation et de la menace, celle d’un fasciste EVIDENT avec cette façon de faire d’une crétinerie sans nom qui montre que vous n’avez aucun ARGUMENT, alors vous me MENACEZ.


    de la façon la plus idiote qui soit, en prime !!


    les crétins comme vous ne ne font pas peur, tout au contraire : à lire vos débilités, vous me CONFORTEZ dans mon ANALYSE : les partisans de LePen sont de fieffés crétins, dont vous êtes l’un des fleurons ici.


    La modération : comment pouvez-vous laisser le COMPTE de cet individu ouvert après pareille action ?


    c’est le rayer des listes de posteurs qu’il convient de faire.


    Vous êtes en cause là, par votre laxisme : après pareilles menaces, il n’a plus rien à faire ici ; à moins de rayer de votre étiquette le mot « site démocratique »....


    le compte de « cancrela » a fini par être supprimé, après plus de 7 mois d’injures répétées....


    c’est fou comme ceux qui me visent tentent le vocable « antisémite » dès qu’on a décelé chez eux le fait que ce sont des négationnistes...


    ce sont vos METHODES de fachos, qui vous dénoncent, la meute revenue.... vous avez tous été virés et êtes tous des réinscrits m"attaquant en meute car vous ne savez rien dire sur les textes que je propose. Vous m’attaquez, car j’ai révélé ici que vous étiez islamophobes, racistes, et négationnistes.


  • rouge sang 8 janvier 2013 10:25

    celui je le garde, a défaut de Morice agaçant, je viens de pleurer de rire pendant 5 minutes, les larmes me coulent. Un grand merci Morice, sans vous tout cela ne serait pas possible !

     


  • rouge sang 8 janvier 2013 17:13

    une question sur l’occasion a 500 €.. peut on le recycler ?


  • rouge sang 9 janvier 2013 14:24

    bon bien personne ne s’est porté réclamateur.. je m’en doutais un peu


Réagir