mercredi 24 juin 2015 - par Séraphin Lampion

Wikileaks : tempête dans un verre d’eau

Le président Hollande réunit aujourd’hui à 12h15 des responsables parlementaires à l’Elysée «  pour faire le point  » sur les écoutes américaines entre 2006 et 2012. Selon les documents de WikiLeaks publiés mardi soir, même les communications des téléphones portables des dirigeants français ont été écoutées et enregistrées.

Les documents américains divulgués, marqués « top secret », font état d’écoutes téléphoniques et figurent dans un document NSA étiqueté « Espionnage Elysée" (Elysée Spy), d’après Libération et Mediapart. Ainsi donc, les États-Unis écoutaient les conversations de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, et François Hollande.

Il paraît que les conversations enregistrées, ne révèlent pas de secrets d'Etat, mais sont une preuve de l'ampleur de l'espionnage américain sur ses propres alliés. Selon les documents publiés par Wikileaks, Sarkozy aurait affirmé avoir eu l’intention de redémarrer les pourparlers de paix israélo-palestiniens sans la participation des États-Unis. Ils montreraient aussi que Hollande craignait une sortie des Grecs de la zone euro grec. De quoi changer le cours de l’univers !

Les documents contiendraient des résumés de conversations entre les représentants du gouvernement français sur la crise financière mondiale, l'avenir de l'Union européenne, la relation entre l'administration de Hollande et le gouvernement de Mme Merkel, les jeux d’influences français pour déterminer la composition de gouvernements étrangers, et un différend entre les gouvernements français et américain au cours de la dernière vague d’espionnage sur la France.

En 2012, quelques jours seulement après sa prise de fonctions, Hollande aurait "approuvé la tenue de réunions secrètes à Paris pour discuter de la crise de la zone euro, en particulier les conséquences d'une sortie de la Grèce de la zone euro". Hollande aurait été convaincu qu’Angela Merkel "avait renoncé à [la Grèce] et ne voulait pas bouger. Cette conviction l’aurait rendu très inquiet pour la Grèce et le peuple grec, qui aurait pu réagir en votant pour « un parti extrémiste".

Autres « révélations » : la France donne plus de pouvoirs à ses services de renseignement et de surveillance nationaux pour lutter contre les réseaux djihadistes, en autorisant la surveillance de masse sur Internet et les téléphones ! Ce « scoop » avait été communiqué dès le 12 janvier par Manuel Valls lui-même, et les spécialistes américains n’avaient pas besoin de se donner du mal pour découvrir ce qui s’étale dans les journaux depuis le massacre de Charlie-Hebdo.

Mediapart a déclaré : « Depuis presque 10 ans, les États-Unis ont écouté les présidents français ... tout était classé top secret ».

Ned Prix, porte-parole du Conseil national de sécurité des États-Unis, a déclaré hier : « Nous ne ciblons pas les communications du président Hollande et nous n’avons pas l’intention de le faire... nous travaillons étroitement avec la France sur toutes les questions de préoccupation internationale, et les Français sont des partenaires indispensables. D'une manière générale, nous ne menons pas d'activités de surveillance du renseignement étranger, sauf qu'il y a un but spécifique de sécurité nationale. Cela vaut aussi bien pour les citoyens ordinaires quepour les dirigeants du monde. "

L'Elysée n'a pas commenté les révélations mais s’interroge sur l’origine des « fuites ».

Le Parti Socialiste a publié une déclaration disant que les rapports montrent "une paranoïa d'Etat stupéfiante", et affirme que le silence de l’Elysée ne signifie pas que le gouvernement considère comme tolérable ces écoutes massives et systématiques.

Michèle Alliot-Marie, elle, a déclaré à la chaîne iTele que la France était au courant depuis longtemps de l’interception de conversations par les Etats-Unis :"Nous ne sommes pas naïfs : les conversations qui ont eu lieu entre le ministère de la Défense et le Président n'a pas eu lieu sur le téléphone. Cela dit, cette question soulève le problème de la relation de confiance entre les alliés."

 

Décidément, tout le monde y va de son couplet pour maintenir l’illusion que les pays européens sont indépendants du « libérateur » américain. Ces révélations qui n’en sont pas permettent sans doute, en livrant des secrets de polichinelle, de se faire peur dans les salons de thé et de se donner des petits frissons, comme il sied aux œuvres de fiction.



20 réactions


  • baron 24 juin 2015 13:49

    Ne minimisez vous pas l’ampleur du problème ?

     Certe cette information est une demi surprise, mais n’a t-elle pas un but autre ? 
    Comme de nous faire admettre et accepter sans y consentir que nous sommes devenu un état américain et notre président un vulgaire gouverneur d’une colonie US ? 
    Que ces infos soient délivrés par deux médias connus pour travailler de concert avec certaines puissances étrangères et diverses officines lobbyistes.
     Cela donne un argument supplémentaire à ceux qui pensent que l’intégration de la France aux USA est une urgence et qu’il convient de la dévoiler pour que les peuples se sachant soumis concèdent d’aller encore plus loin dans le processus.

  • baron 24 juin 2015 14:35

    Il faut souligner ici, les attaques répétés contre deux grands hommes ayant largement démontré la puissance et la force de la France dans l’histoire de l’humanité.

    Deux hommes certainement imparfait et critiquable, mais quui semble encore déranger puisqu’il convient de les enfouir dans les poubelles de l’histoire.
    S’agit-il de faire passer l’idée que nous ne somme ni une grande puissance ni un grand peuple ?
    Mais qui a donc intérêt à faire disparaitre ce qui nous à construit en tant que nation libre, indépendante et forte ?
    Pourquoi ces attaques en ce moment et qui sont ces auteurs qui publie bien opportunément contre ceux qui pourraient pour faire envisager notre destin autrement que de façon soumise et résignée ?


  • Le p’tit Charles 24 juin 2015 14:50

    Allo Julie. ? ne téléphone plus les USA (mes amis intimes) m’écoute...ils sauront tout sur le zizi..(P.P)


    • Buzzcocks 24 juin 2015 16:27

      @Le p’tit Charles
      Obama au chef de la NSA « Bordel, je suis un sex symbol, je me tape la même meuf depuis 25 ans, en France, entre DSK qui culbute tout le monde, Sarkozy qui se tape une chanteuse nymphomane, le gros Hollande qui change de partenaire tous les 6 mois, ils font comment ces français ? Tu m’écoutes tout ça, mec, ils ne ressemblent à rien, et ils pécho graves ».
      Le chef de la NSA « on met aussi Moscovici ? Le mec vient d’épouser une étudiante de 18 ans »
      Obama « La vache, sont forts ces froggys, ouais tu me l’ajoutes ».
      Le chef de la NSA « Je vous mets aussi Besson, il se coltine une tunisienne de 20 ans »
      Obama « Non ???? même lui ? Bon, mets tout le monde sous écoute »


    • Le p’tit Charles 24 juin 2015 16:44

      @Buzzcocks.....écoute..écoute...C’est François Hollande et Mannuel Valls dans un hélicoptère.

      Mannuel Valls balance 5 billet de 10€ par la fenêtre et dit « 5 français heureux ».

      François Hollande balance 10 billets de 5€ par la fenêtre et dit « 10 français heureux ».

      Le pilote balance Valls et Hollande par la fenêtre et dit 65 millions de français heureux".


    • hunter hunter 24 juin 2015 19:49

      @Buzzcocks

       smiley  smiley  smiley

      Excellent !

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 24 juin 2015 19:57

      @Le p’tit Charles

      Crois-tu que la NSA a aussi des vidéos des ébats de Pépère avec Julie ?

      Un revenge porn potentiel, c’est à a mode visiblement, il y a eu un papier hier sur ce sujet.

      Sur que les agents US ont truffé de gagdets l’appart de Julie.....eh Barack, quand est-ce que tu publies sur youtube, qu’on rigole...

       smiley

      Adishatz

      H/


  • oncle archibald 24 juin 2015 15:32

    Dans le monde tel qu’il est à ce jour quelqu’un disposant d’un QI normal et qui s’étonne à haute voix que nos dirigeants soient écoutés en douce ça s’appelle un hypocrite, tout simplement. Un faux cul ! Et les écoutés, qui savent savent depuis toujours qu’ils le sont mais feignent de s’en indigner ça s’appelle aussi des hypocrites.


    Réunion d’urgence d’une chambre de sécurité, consultations, convocation de l’ambassadeur : des moulinets de bras à usage des naïfs et des cons. Ces braves gens qui nous gouvernent ne semblent pas se rendre compte que le bon peuple est de moins en moins naïf et s’aperçoit beaucoup plus rapidement qu’avant que l’on est en train de le rouler dans la farine.

    • foufouille foufouille 24 juin 2015 16:46

      @oncle archibald
      surtout que nous écoutons aussi


    • hunter hunter 24 juin 2015 19:52

      @oncle archibald

      Un de mes contact aux USA m’a dit qu’Obama et son équipe tremblaient de peur ce matin, en apprenant que Hollande organisait un conseil de sécurité.......

      Non j’déconne !  smiley

      Cette classe politicarde est de plus en plus PITOYABLE !

      Adishatz

      H/


    • Herby 25 juin 2015 06:12

      @oncle archibald
      Effectivement, je ne comprends comment cela peut encore exister alors que le grand manu avait déjà pris le problème à bras le corps il y a un an :
      https://www.youtube.com/watch?v=Euia6LtnKRg

      Comme vous le dites si bien... « des moulinets de bras à usage des naïfs et des cons » !!!


  • agent ananas agent ananas 24 juin 2015 16:43

    « YES, WE SCAN »  smiley  smiley  smiley


  • Jean 24 juin 2015 18:26

    N’oubliez pas les propos d’obama tout récement : nous sommes les propriétaires d’nternet....


  • jean-marc D jean-marc 24 juin 2015 18:56

     @ l’auteur

    Bonjour,
    Parfaitement d’accord sur le fond avec vous.
    Si l’on en croit les « révélations », seuls les EU espionnent.........MDR
    Bien à vous,

  • baron 24 juin 2015 19:07

    @Sampiero

    Bien vu, effectivement nous pouvons nous contredire parfois.
     Mais le sujet est différents, je vais botter en touche quoi que...
    Le problème n’est pas qu’une puissance étrangère hostile nous espionne, cela tout le monde le sait
     Ce qui est dangereux c’est qu’elle y parvienne, il faut donc forcément enquéter, des trahisons sont probables, nos services ne sont entre les mains de clowns enfin je ne le crois pas.

  • baron 24 juin 2015 19:41

    Une info a méditer.

    Une personne tenu par le secret défense a dit :
     « la France ne pratique pas la surveillance et le ciblage des communications des dirigeants politiques de ses partenaires européens ou de ses alliés »
    En fait, il s’agit d’une information hautement confidentielle. Un état ne dévoile jamais ce qu’il fait ou ne fait pas en matière de renseignement.
    Du point de vue purement juridique si le secret défense n’est pas levé ?
    Alors ?

  • Spider 25 juin 2015 07:03


    Le plus savoureux, je crois que c’est encore Sarkozy qui se prenait pour le roi du monde, mais qui prenait sa petite valise de VRP de luxe pour aller plaider la cause de Ricard (tiens encore un héritage de Pasqua) .. à mourir de rire tant cette question devait paraître saugrenue aux USA smiley

    Pendant qu’on y est, on peut peut-être demander à la NSA s’ils ont des infos sur les enveloppes de Mamie Zinzin ou sur les affaires avec la Libye ou sur les tableaux de Mr Gueant ou encore Pigmalion .. oopsss Bigmilions smiley


  • Trelawney Trelawney 25 juin 2015 07:23

    Les USA espionnent (ou écoutent pour les diplomate) les conversation des dirigeants de pays alliés et c’est dévoilé au grand jour et ils ne peuvent démentir.

    Cela veut tout simplement dire que si un pays allié a envi d’espionner les USA, ils n’auront plus à se justifier. C’est ce que fera ou que fait déjà (ne soyons pas naïf) la France et l’Allemagne à propos des USA et de la GB.

    Dans cette histoire, la question est : qui a le plus à cacher ? Parce que le chantage de Reagan sur Mitterrand à propos de Mazarine a permis aux USA d’avoir une hégémonie sur la France à cette époque et cela malgré des ministres communistes au gouvernement


  • gogoRat gogoRat 25 juin 2015 11:33

     L’espionnage, les indiscrétions  : un verre d’eau ? 
     
    --------------- 
     
     sur le plan matérialiste :

     
     ce serait ignorer le pouvoir premier de l’information : plus efficient que le pouvoir politique (au sens large), lui-même plus efficient que l’argent, lui-même plus efficient que la force brute .... !
     
     Il faudrait alors passer à la trappe, secrets d’états, secrets stratégiques, secrets industriels, secret de l’instruction, confidentialité des sources , secrets de Recherche ... autant que secrets d’alcôve !
     Sacrée révolution ! Chiche ? 
     
     Difficile de croire qu’une telle révolution soit en marche ! Qui sont les naïfs ?!
    ------------------ 
     
     sur le plan moral, civilisationnel, culturel, ou même seulement de la pertinence intellectuelle : 
     - cf C. Dejours parlant de ’banalisation du mal’ et d’inversion des valeurs ...
     
    rappel de vocabulaire :
     - http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/indiscr%C3%A9tion/42638
     
     Je maintiens : vanité prétentieuse et manque de respect !
     
     Que faire d’une prétendue ’civilisation’ (hôpital qui se fout de la charité) qui se gausse de la politesse (réserve, retenue, discrétion) ? La politesse, autre nom du ’savoir vivre’, étant la clé du vivre ensemble. 
     Sans compter, pour qui vouerait un culte à l’intelligence ( cf anglicisme smiley) ) que les gens avisés ne sauraient oublier que toute mesure impacte l’objet mesuré : lorsque chacun devra se considéré épié en permanence, poussé à se la jouer en permanence, en représentation et comme sur les feux de la rampe à chaque instant, sans plus aucune intimité, restera-t-il des hommes ?
     ( Qui prétendrait démontrer qu’un parallèle (voire ellipse smiley ) avec la notion de décohérence quantique ne saurait avoir aucune pertinence  ? 
     cf wikipédia : ’Naturellement, le fait de mesurer volontairement un système quantique provoque des interactions nombreuses et complexes avec un environnement constitué par l’appareil de mesure. Dans ce cas, la décohérence est pratiquement instantanée et inévitable.’ )


Réagir