lundi 17 octobre 2016 - par eau-du-robinet

La croisade des mondialistes

Existe-t-il une répartition « naturelle » des richesses ?

Un défenseur de cette mondialisation vous objecterait qu'en laissant les très riches s'enrichir, on fait baisser la pauvreté…


C'est l'argument de la « théorie du ruissellement ».

Les tenants de la théorie du « ruissellement » ou « trickle down », selon laquelle les revenus des plus riches contribueraient à la croissance, ont du souci à se faire : des économistes du Fonds monétaire international (FMI) contestent ouvertement cette approche. Dans une étude sur les causes et les conséquences des inégalités,
présentée lundi 15 juin 2015, ils établissent au contraire que, plus la fortune des riches s’accroît, moins forte est la croissance.

 

Un peu d' histoire

Dans les années 1930, pour faire face au Grand Krach de 1929, le président états-unien Franklin D. Roosevelt a imposé des réformes draconiennes afin d'enfermer la finance-casino dans une camisole de fer. Pour que les cours des monnaies ne déstabilisent pas l'économie, il a inspiré la mise en place, peu après sa mort, d'un système rénové de taux de change fixes. Pour que l'écroulement des banques qui jouent en bourse ne puisse plus contaminer l'économie réelle, il a séparé les activités des banques d'affaires et des banques de dépôt. Pour que l'économie réelle ne soit plus essorée par les dynamiques prédatrices de grandes firmes, que ce soit envers les richesses ou envers les peuples, il a érigé une économie mixte public-privé où l'Etat est puissant, ainsi que
de solides protections des droits des salariés.

A partir des années 1970 en revanche, ce « système rooseveltien » a été méthodiquement détruit, sous l'influence d'idéologies anti-Etat et anti-protections sociales, pour revenir aux règles, ou plutôt au manque de règles, de l'avant-1929. Les monnaies sont devenues cotées en bourse, avec toute l'instabilité qui en découle. La séparation des banques a été progressivement abolie, faisant ressurgir des mastodontes dans la banque et l'assurance. Il s'est ensuivi l'accumulation des krachs financiers et économiques, par exemple en 1979, jusqu'à la grande catastrophe de 2007-2009.

Si l' on pousse jusqu'au bout les considérations du FMI, on peut en déduire que le système de la mondialisation est condamné à l'effondrement économique, parce que les oligarques et leurs grandes firmes, en particulier financières, sont incapables d'autorégulation.

Et si l'incapacité d'autorégulation des riches, voire des ultra-riches, était assimilée à de "la boulimie" ?




La boulimie d’achat de Patrick Drahi, patron d’Altice, en quatre questions
http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/17/la-boulimie-de-patrick-drahi-en-quatre-questions_4760669_3234.html


Bernard Arnault, le milliardaire boulimique
https://www.mediapart.fr/journal/economie/230408/bernard-arnault-le-milliardaire-boulimique
Septième fortune mondiale, le PDG du groupe LVMH, Bernard Arnault, s'est encore formidablement enrichi en 2007, avec 4 millions d'euros de salaires, plus du quart des stock-options distribuées dans le groupe, des plus-values dépassant 80 millions d'euros et un dividende qui a atteint 371 millions d'euros. Les salariés de l'empire du luxe sont, eux, beaucoup moins bien traités.

Procès Bettencourt  : l’avocat général charge Banier et sa « boulimie de l’argent »
http://www.ladepeche.fr/article/2016/05/23/2350147-proces-bettencourt-confirmation-peines-prison-banier-compagnon-requises-appel.html

Le hommes politiques et la mondialisation

N'attend-on pas des hommes politiques qu'ils soient les représentants du peuple et qu'ils servent l'intérêt général qui doit primer sur l'intérêt privé ?

Malheureusement il y a encore un bon nombre de personnes "naïves / désinformées" qui croient que c'est les cas !

Les hommes politiques, en particulier les "Young Leaders", ne défendent plus l’intérêt général mais celui de l'oligarchie financière. Ils sont devenus des serviteurs / promoteurs de la mondialisation.

https://www.upr.fr/actualite/monde/macron-a-t-conference-a-french-american-foundation-theme-reve-americain-reve-francais

 

Emmanuel Macron et d'autres membres du gouvernement font partie des "Young Leaders" de la "French American Foundation France".

Ils s’emploient pour nous convaincre que la mondialisation est le meilleur système, la seule voie, pour faire reculer la pauvreté et pour lutter contre le chômage : c'est l'argument du « bilan globalement positif ». On met en avant le PIB, chiffre qui masque l'écart grandissant entre pauvres et riches / ultra-riches.

La politique économique européenne est alignée / soumise sur la mondialisation, elle vise à démanteler l'Etat-providence et à déposséder l'Etat-actionnaire.
 
En prenant le cas du démantèlement de la Yougoslavie « cobaye », Diana Johnstone démonte les enjeux, les motivations des pouvoirs, les déclarations officielles sur la défense des droits de l'homme et la manipulation des opinions publiques par le traitement médiatique pour, d’une part, la glorification de la guerre — une aubaine pour les complexes militaro-industriels — et, d’autre part, l’acceptation de réformes libérales nécessaires à la mise en place, dans les Balkans, de la globalisation du capitalisme.
https://chroniques-rebelles.info/spip.php?article178

La croisade des fous. Yougoslavie, première guerre de la mondialisation - Chroniques rebelles
La croisade des fous de Diana Johnstone est une dénonciation très documentée des pratiques médiatiques et, bien au-delà, du processus de (...)
https://www.amazon.fr/Croisade-fous-Yougoslavie-premi%C3%A8re-mondialisation/dp/2841095339

Autrement dit , la mondialisation encourage la mise en place de gouvernements dont « la fonction est réduite à la création de conditions favorables à l’investissement privé. Les moyens utilisés sont la dérégulation, la privatisation des services publics et la réduction des dépenses publiques à caractère social.  »
Il faut lire le livre de Diana Johnstone," La croisade des fous. Yougoslavie, première guerre de la mondialisation."

Il fallait donc casser un système fédéraliste et conforter l’hégémonie des Etats-Unis et, par là même, des puissances occidentales. Le principe de la « guerre humanitaire » dont la promotion a été largement relayée dans les médias, a banalisé le droit d’ingérence des puissances militaires occidentales au nom de la défense des droits
de l'homme, mais au mépris du droit international.

Le rôle des médias dans cette supercherie a été essentiel pour la préparation des opinions publiques. La propagation des idéologies officielles a battu son plein avec, notamment, les amalgames, la déformation des faits, l’absence de critiques et d’analyses différentes : la pensée unique à la Une !

Pour mieux comprendre ce qu' est la mondialisation, je vous invite à traverser, pour un court instant, l'Atlantique pour une visite à l'oncle SAM.

La Commission Trilatérale contrôle le gouvernement Obama

L’oligarchie US défend ses intérêts de classe et garde le contrôle du pouvoir politique à l’échelle nationale en s’appuyant sur des sociétés secrètes telles que les Skull & Bones (Crâne et os) ou des clubs sélects comme le Council on Foreign Relations (CFR)


http://www.voltairenet.org/article170269.html

Au plan international, elle utilise des groupes élitistes, par exemple le groupe de Bilderberg qui cherche à intégrer à son projet les oligarchies d’autres pays pour l’émergence d’une gouvernance mondiale.
vidéo Jacques Attali :

Jerusalem capitale du Nouvel ordre mondial par Jacques Attali

Pendant les dix premiers jours de sa présidence, Barack Obama a nommé onze hauts fonctionnaires issus de la Commission trilatérale à des postes clés de son administration, introduisant ainsi une puissante force extérieure dans le leadership de son gouvernement, mais avec un agenda de base qui porte plutôt préjudice aux citoyens des États-Unis.

Outre ces nominations, Obama a appelé à la Maison-Blanche plusieurs membres illustres de la Commission trilatérale, dont Zbigniew Brzezinski, son principal conseiller en politique extérieure. Brzezinski est le cofondateur de la Commission (1973) avec David Rockefeller.

La Commission trilatérale a une grande responsabilité dans l’état actuel du monde. Elle fut constituée en 1973 comme un forum mondial de « penseurs », devenus les artisans du tournant multinational pris par le capitalisme dans le sens d’une radicalisation du courant de pensée keynésien le plus classique de l’économie : rôle de l’État, intensification de l’exploitation mondiale du travail, hégémonie militaire mondiale des pays les plus riches de la planète et de leurs compagnies transnationales.

La décision de Nixon qui, en rompant avec l'étalon-or "comme par hasard" en 1973, a soumis les monnaies à la concurrence et aux appréciations fluctuantes du marché. Cela a permis aux USA d'exporter leur déficit au détriment des autres nations du globe.

La Trilatérale est une sorte de grand parti politique mondial.

La Commission Trilatérale (parfois abrégée en Trilatérale) est une organisation privée qui fut créée en 1973 à l'initiative des principaux dirigeants du groupe Bilderberg et du Council on Foreign Relations, parmi lesquels David Rockefeller, Henry Kissinger et Zbigniew Brzezinski. Regroupant plusieurs centaines de personnalités parmi les plus remarquées et influentes – hommes d’affaires, hommes politiques, décideurs, « intellectuels » – de l’Europe occidentale, de l’Amérique du Nord et de l'Asie du Pacifique (États dont la plupart sont également membres de l'OCDE), son but est de promouvoir et de construire une coopération politique et économique entre ces trois zones clés du monde, pôles de la Triade. À l'instar du groupe Bilderberg, il s'agit d'un groupe partisan de la doctrine mondialiste, auquel certains attribuent, au moins en partie, l'orchestration de la mondialisation économique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_Trilat%C3%A9rale

Beaucoup des membres européens de la Commission trilatérale sont aussi de hauts dirigeants de l’Union Européenne.

video avec François Asselineau (Président de l'UPR)

À quelles oscillations politiques et économiques sont-ils soumis par la branche états-unienne ?

L'actuel candidat à l'élection présidentielle aux Etats-Unis, Donald TRUMP, est hostile aux accords de libre-échange comme l’Accord de libre-échange nord-américain et le Partenariat trans-Pacifique qu’il compte remettre en cause, ce qui est en soit une bonne chose, mais il semble sous-estimer la puissance de l'oligarchie financière.
Donald TRUMP a au passage vivement critiqué la décision annoncée par Ford mercredi 14 septembre 2016 consistant à délocaliser la totalité de sa production de petites voitures vers le Mexique.
http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/09/15/donald-trump-promet-a-l-amerique-un-fort-rebond-de-la-croissance-et-des-millions-d-emplois_4998469_829254.html

Donald Trump promet à l’Amérique un fort rebond de la ...
www.lemonde.fr
Le candidat républicain a précisé son programme économique, jeudi 15 septembre, lors d’un discours prononcé devant l’Economic Club de New York. « Mon ...

Si on faisait un sondage sur la question, la grande majorité des ressortissants US diraient que les affaires des États-Unis leur appartiennent, et qu’ils doivent se fermer à toute influence étrangère dictée par des programmes non étasuniens. Mais l’immense majorité des citoyens US n’a pas la moindre idée de ce qu’est la Commission trilatérale, et encore moins de l’énorme pouvoir qu’elle a usurpé depuis 1976, quand Jimmy Carter a été le premier membre de la Trilatérale élu président des États-Unis.

Arrosés par les millions d'euros des subventions officielles, les grands médias vantent tous une “mondialisation heureuse” à la Davos-Goldman-Sachs, à laquelle plus grand monde ne croit – à l'exception des milliardaires, les Young Leaders, ...

Les grandes fondations philanthropiques aux États-Unis ont pour leur part exploité fréquemment leur abondante richesse afin d’utiliser les voix des dissidents et des mouvements de résistance dans des réseaux sécuritaires pour les gens au pouvoir. Comme l’a déjà dit Mc George Bundy, ancien président de la Ford Foundation : « Tout ce que fait la fondation est de rendre le monde sécuritaire pour le capitalisme. »

Par exemple, les fondations Rockefeller, Ford et John D. and Catherine T. Mac Arthur fournissent un immense soutien financier et organisationnel aux organisations non gouvernementales.

De plus, les médias alternatifs sont souvent financés par ces mêmes fondations, ce qui a pour effet d’influencer l’orientation de la couverture médiatique, ainsi que de supprimer l’analyse critique. (..)
http://senor-information.over-blog.com/article-manipulation-des-medias-desinformation-propagande-medias-et-cia-72159383.html

Manipulation des Médias, désinformation, propagande ...
senor-information.over-blog.com
Vérité, propagande et manipulation médiatique Médias et C.I.A. - Armée et Médias http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24026 Vérité ...

Les mondialistes imposent la PENSÉE UNIQUE

En janvier 1995, un éditorial du Monde Diplomatique dénonçait la pensée unique colportée par les suppôts du capitalisme néo-libéral :

- "La répétition constante, dans tous les médias, de ce catéchisme par presque tous les hommes politiques, de droite comme de gauche, lui confère une telle force d'intimidation qu'elle étouffe toute tentative de réflexion libre, et rend fort difficile la résistance contre ce nouvel obscurantisme. Aussi est-il choquant de constater à quel point, paradoxalement, une période de bouillonnement, de crises économiques et de périls de tous ordres comme la nôtre coïncide avec un consensus idéologique écrasant, imposé par les médias, par les sondages et la publicité grâce à la manipulation des signes et des symboles, et au nouveau contrôle des esprits."
(I. Ramonet, Géopolitique du chaos, éd. Galilée, 1997, pp.76-78).

Qu'est-ce que la "pensée unique" ?

- C'est la traduction en termes idéologiques à prétention universelle des intérêts d'un ensemble de forces économiques, celles en particulier du capitalisme international.
Premier principe : l'économique l'emporte sur le politique. [...]
L'économie est placée au poste de commandement.
Une économie débarrassée de l'obstacle du social.
Ce n'est plus l'État mais les marchés qui commandent l'économie...

La Stratégie de la Globalisation

La globalisation n'est pas un processus aléatoire. Elle avance selon une stratégie réelle, logique et bien planifiée. La régionalisation est une étape nécessaire et un composant essentiel de la globalisation. Elle sert surtout à démanteler / diminuer le pouvoir de l'Etat.
http://webduweb.free.fr/global.htm

Les paradis fiscaux au cœur de la mondialisation

Les paradis fiscaux jouent un rôle essentiel dans les flux bancaires internationaux, mais aussi dans les stratégies d'investissement international des firmes. Loin de l'image des petites îles ensoleillées, ces paradis tiennent d'abord aux activités des Etats les plus puissants.

Les paradis fiscaux ne facilitent pas seulement les magouilles financières, ils sont au centre des stratégies des firmes et des flux bancaires internationaux.

En 2005, les îles Vierges britanniques ont plus investi en Chine que le Japon ou les Etats-Unis. L'île Maurice était, et de loin, le premier investisseur en Inde. Ces petits territoires ne se sont pourtant pas réveillés un beau matin à la tête de multinationales puissantes prêtes à conquérir le monde ! En fait, les entreprises des pays industrialisés et des pays émergents se servent des paradis fiscaux pour y établir des filiales qui vont aller investir ailleurs : peu taxées par définition, ce sont elles qui enregistreront les profits, tandis que leurs propres filiales dans les pays de destination finale, plus taxées, en feront peu.
http://www.alternatives-economiques.fr/les-paradis-fiscaux—piliers-du-cap_fr_art__24148.html

L'économiste américain Simon J. Pack s'est fait une spécialité de traquer les incohérences dans les prix des importations et des exportations américaines. Ses dernières trouvailles, présentées l'été dernier, révèlent un véritable florilège de manipulations : du sable importé d'Espagne à près de 2 000 dollars la tonne (le prix mondial moyen est d'un peu plus de 10 dollars), des ampoules de flash venues de France à plus de 300 dollars (prix mondial environ 70 cents), tandis que notre beau pays importait des Etats-Unis des mitrailleuses à 364 dollars pièce (valant plus de 2 000 dollars) ou des pneus à moins de 8 dollars (valant près de 200 dollars)…

Les paradis fiscaux au coeur de l'investissement international

On imagine souvent les paradis fiscaux comme des acteurs purement financiers : c'est oublier qu'ils jouent également un rôle essentiel dans les stratégies d'investissement des entreprises, c'est-à-dire dans la division internationale du travail. D'après les données de la Cnuced, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, on peut dire que les paradis fiscaux représentaient, à la fin 2005, un tiers du stock des investissements directs à l'étranger des firmes multinationales, avec une tendance à la hausse depuis la seconde moitié des années 90.

Les grands médias, promoteurs de la mondialisation


https://mrmondialisation.org/wp-content/uploads/2016/02/bourdieu_television.jpg

La surabondance fait que le citoyen se trouve étourdi. De plus, les informations se multiplient en chœur, tous les médias parlent de la même chose en même temps. Les citoyens reçoivent cela comme un choc et ils ne savent pas bien distinguer quel est son sens. La deuxième chose, c’est qu’en même temps que je consomme cette information, la question que je dois me poser comme citoyen est : quelle est l’information qui ne me parvient pas ?

L’ordre néolibéral proclame la liberté de l’information depuis que l’État a renoncé à son monopole sur les moyens de communication audiovisuels. L’abondance des nouveaux réseaux et l’avènement de la société de l’information vaudraient promesse de pluralisme et garantie de la liberté d’expression. En réalité, les grands industriels et les grosses banques sont aux postes de commande, la concentration des médias s’accélère.

http://www.acrimed.org/Medias-francais-qui-possede-quoi

http://www.acrimed.org/IMG/png/6_-_medias_francais_v6.png

Ces industriels milliardaires qui possèdent des médias
http://www.ozap.com/actu/ces-industriels-milliardaires-qui-possedent-des-medias/468813


Photo : Serge Dassault propriétaire du Figaro ....

Ces industriels milliardaires qui possèdent des médias
www.ozap.com
Bernard Arnault : Après "Les Echos", "Le Parisien" ? Homme le plus riche de France, treizième fortune mondiale (avec 37,2 milliards de patrimoine selon Forbes ...

Mondialisation rime avec privatisation totale des services publics

L'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services, ou en anglais GATS - General Agreement on Trade and Services) est un accord multilatéral élaboré par l'OMC depuis 1995 sous l'impulsion des Etats-Unis, et qui concerne les "services" au sens très large du terme.

En fait de "services", l'AGCS prévoit la privatisation totale de L'ENSEMBLE DES SERVICES PUBLICS : la distribution d'électricité, la poste, les transports publics, mais aussi la santé et l'éducation dont l'accès sera ainsi réservé aux plus favorisés. A terme, cela signifie une baisse de l'espérance de vie, un retour massif de l'illettrisme, des populations de moins en moins intelligentes et de plus en plus manipulables...
http://www.syti.net/AGCS.html

L'AGCS - Vers la privatisation totale des services publics
www.syti.net

Avant même la signature de l'AGCS, les gouvernements européens ont déjà commencé à mettre en oeuvre la privatisation des services publics. Les projets de privatisation déjà annoncés de certains services publics (EDF, Air France, La Poste...) sont en fait dictés par l'AGCS retranscrit dans le droit européen (TUE / TFUE), que les gouvernements de droite et de gauche ont élaboré en secret, dans le dos des citoyens, et avec le silence complice des médias, mais aussi des organisations syndicales "collaborationnistes" du nouvel ordre économique (les dirigeants du premier syndicat français, la CFDT, sont des participants assidus du Forum de Davos). Des politiques identiques sont actuellement appliquées dans l'ensemble des pays occidentaux.

Le Word Economic Forum est une organisation qui rassemble les hommes les plus puissants et les plus riches de la planète. Le critère d'admission au sein de ce réseau est le niveau de pouvoir, de richesse, et d'influence du candidat, dans le domaine de l'économie, de la politique internationale, de la technologie, ou des médias. La principale réunion du World Economic Forum a lieu chaque année à Davos, en Suisse, à la fin du mois de Janvier. Tout au long de l'année, les membres les plus importants de cette organisation sont reliés par un super-réseau de vidéo-conférence, "Wellcom", qui leur permet de se concerter à tout moment sur les décisions mondiales importantes. Exactement comme dans le film "Rollerball", qui décrit un monde futur où les cartels économiques ont pris le pouvoir et où une élite planétaire prend ses décisions lors de vidéo-conférences similaires.
site officiel : https://www.weforum.org/

Les trilatéralistes

À la lumière de la crise financière actuelle sans précédent, les « trilatéralistes » seraient voués à l’exécration si les peuples lisaient les déclarations de Zbigniew Brzezinski (cofondateur de la Commission avec David Rockefeller) consignées dans son livre paru en 1971 intitulé « Entre deux âges : le rôle de l’Amérique à l’ère technotronique ».
Brzezinski signalait : « La nation-État, en tant qu’unité fondamentale de la vie organisée de l’homme, a cessé d’être la principale force créatrice : les banques internationales et les corporations transnationales sont [à présent] les acteurs et les architectes au sens que prenaient autrefois ces termes appliqués à la nation-État ».

[Autrement dit, il a jeté au placard les concepts de base d’État-nation, de souveraineté des pays et du rôle de l’État dans la société, pour défendre la vision d’un monde gouverné par les banques et les corporations transnationales].
http://www.voltairenet.org/article170269.html

La Commission Trilatérale contrôle le gouvernement Obama ...

C’est exactement ce à quoi nous assistons dans toutes les sphères. Les banques et les corporations mondiales sont des cercles qui étranglent de plus en plus les nations-États, y compris les États-Unis. Elles n’ont aucun respect pour aucun processus, ni pour le Congrès, ni pour la volonté des peuples.

http://www.mondialisation.ca/la-guerre-est-en-cours-elle-se-fait-par-les-medias-et-la-propagande-triomphe/5418720


La guerre est en cours, elle se fait par les médias et la propagande triomphe
www.mondialisation.ca
Pourquoi tant de journalistes ont-ils succombé à la propagande ? Pourquoi la censure et les distorsions sont-elles des pratiques courantes ? Pourquoi la BBC se fait-elle la voix d’un pouvoir rapace...

Comme l'AMI, l'AGCS (Accord général sur le commerce des services) vise à accorder toujours plus de liberté et de droits aux multinationales, à réduire le pouvoir économique des Etats, et à démanteler méthodiquement l'ensemble des réglementations sociales et environnementales. Ces attaques simultanées s'inscrivent dans ce qui doit être appelé une guerre. Une guerre sociale et économique, intérieure, une guerre des grandes entreprises contre les citoyens, les travailleurs et la classe moyenne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_le_commerce_des_services


https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_g%C3%A9n%C3%A9ral_sur_le_commerce_des_services

Grâce à l'apathie du public et des contre-pouvoirs syndicaux, cette guerre est sur le point d'atteindre ses objectifs : l'annulation de l'ensemble des droits sociaux acquis depuis un siècle, la suppression de toute entrave à la "liberté" des entreprises (liberté de polluer, liberté d'exploiter sans limites, liberté de détruire des vies par la misère et le chômage...), et l'anéantissement définitif du pouvoir des institutions élues (les Etats) et donc, de la démocratie.

Selon la doctrine libérale, le marché domine l'économie (« l'économie se régule d'elle-même ») et l'État doit laisser faire. Autant parler de dictature quand l'économie de marché refuse à l'État, notre pouvoir citoyen, de réagir contre les délocalisations, les licenciements abusifs entraînant la montée du chômage, et autres effets désastreux de la libéralisation (néolibéralisme).

La « globalisation » c'est un mythe au sens fort du terme, un discours puissant, une « idée force », qui influence durablement les esprits. C'est l'ouverture des marchés à la concurrence permettant le pillage planétaire des grandes firmes ou groupes transnationaux, avec l'arme principale de lutte contre les acquis sociaux et le Code du travail.

Pour répondre à cette guerre qui entre dans sa phase finale avec la conclusion proche des accords comme le CETA et le TTIP et dont les conséquences seront sans retour, le temps est venu pour les citoyens d'entrer en Résistance.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Merci à Gérard (un de mes amis), pour la lecture de ce document avant publication et les petites corrections tout en respectant ma pensée.

 



86 réactions


  • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 09:16

    Le ruissellement est au contraire une réalité....


    Simplement le gauchiste n’en comprend pas le principe.

    Il confond l’eau pour boire et l’eau pour faire pousser....

    Impossible a comprendre d’un point de vue gauchiste....
    Elle brise la haine systémique que doit avoir le gauchiste pour plus riche que lui. Pour lui le ruissellement devrait être une distribution. 

    La richesse elle pousse partout, et le ruissellement est l’un de ses premier carburant. 

    C’est ce qui fait que le balayeur de Paris est 500 fois mieux payé que celui de Bamako.

    Le gauchiste croit que la richesse est un gâteau a périmètre fixe. Il n’arrive pas à intellectualiser que la richesse est un volcan. Que le débit du cratère est variable, et que plus il crache, plus le périmètre s’élargit.

    N’importe qui qui sait lire un bilan sait que plus une entreprise fait des bénéfices, plus les salariés sont payés.... Mais allez dire cela a un gauchiste, qui n’en comprend pas le principe et voit le secteur marchand comme Zola.

    • Hecetuye howahkan howahkan 17 octobre 2016 10:27

      @Spartacus

      $sauf que ton monde idéal est basé sur l’élimination des autres, le vol du travail des autres, le vol du sous sol des autres , la destruction des autres cultures et de leur moyens de survivre pour mieux les voler, est la guerre qui tue en masse, est la misère organisé exprès qui tue, est la torture physique ou mental pour asservir et qui pousse au suicide, est l’organisation de la pollution qui tue ou rend malade pour vendre des « machins » censés guérir qui rapport encore plus de pognon

      ect..

      bref tu essayes de nous vendre ici ton monde de salopards..sans aucune honte, ce que je comprends car si jamais tu t’ éveilles à ce que tu es....tu changerais or cela te fou la trouille ..plutot continuer à vivre le connu abjecte que la vérité de l’inconnu, là ou st la vie..

      car comme tout le monde tu confonds survivre et vivre...

      essaye donc d’être riche sur ton travail...c’est impossible car tu ne survivras pas ..il est clair que pour la survie coopération et partage passent avant le reste..et là nous aurons la seule sécurité relative du fait de vivre qui sera donnée par la coopération volontaire entre tous...donc le partage entre tous de touts les nécessités vitales

      mais comme tu es détruit par ton refus de la mort alors tu te lances dans une opération de fuite de ce fait absolu donc de la vie par la conquête de biens volés aux autres et la haine que tu viens nous donner ici et qui est par polarité le signe de ta démence mentale..qui peut s’arrêter si....

       smiley

      bon etc bien sur..


    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 11:14

      @howahkan

      Les moches voudraient crever l’oeuil de la belle fille pour chercher l’égalité. smiley  smiley

      Ou la la.....Voici venir le procès d’intention....Pas beau d’approuver le capitalisme ! 

      Bill Gates est forcement méchant, il emploie 120 000 personnes dans 107 pays différents et leur permet de vivre, d’acheter maison, voiture, de consommer et d’avoir une vie sociale. 
      Forcement cruel et sanguinaire, chaque matin il trempe un pauvre dans son café et le mange en 2 bouchées...Evidemment. Et puis il exploite les autres....
      A lui seul il a vacciné plus que aucun état au monde en Afrique. C’est forcement contre leur grès.

      Éliminer les autres...Pourquoi ? On élimine pas les client potentiels dans le capitalisme. C’est ridicule.
      Y’a que les cocos qui veulent éliminer plus riches que eux au nom de l’égalitarisme débile.

      Le vol du travail ? Mais non, bien au contraire. Le travail est payé....
      C’est dans le « partage » qu’il n’a pas de valeur. Le branleur profite du résultat du travailleur 

      La pollution ? La Suisse capitaliste est elle le pays le plus polluée au monde ?....

      Ha oui les chimères ubuesques gauchistes ! 
      La coopération, le partage....Ce concept du vol légal de la richesse des autres basé sur la culpabilisation barbapa des sentiments moraux à 2 centimes.

      Ce concept irréaliste a préférer bouffer les tomates du voisin, plutôt que se faire chier a planter des plans soi-même chez soi.
      Le socialisme c’est tellement beau. Ce fanatisme qui voudrait faire croire que la vie est possible pour chacun aux dépens des autres.....
      On se demande pourquoi il échoue systématiquement partout ou il existe.....

      Encore un qui va nous expliquer comme les 100 précédents socialisme que le suivant sera le vrai...

    • Jean Pierre 17 octobre 2016 11:19

      @Spartacus
      « N’importe qui qui sait lire un bilan sait que plus une entreprise fait des bénéfices plus ses salariés sont payés ».

       C’est certainement en raison de cette règle que les enfants qui extraient les minerais rares en Afrique vont au boulot en limousine climatisée. Ben oui quoi. Comme Apple fait des bénéfs, ses salariés sont vachement bien payés ! C’est Spartacus qui le dis, ce dois être vrai. 

    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 12:02

      @Jean Pierre


      Apple n’a pas d’activité minière. 
      Pas plus qu’elle fabrique les pièces détachées de ses sous traitants.
      Pas plus qu’elle n’a de pouvoir sur les législations des états producteurs...

      Apple ne fournit pas de minerait mais des téléphones....
      60 000 Salariés directs plus des franchisés.

      Vous téléphonez ? Vous avez acheté un téléphone ? 

      Vil et irresponsable esclavagiste.....

    • biquet biquet 17 octobre 2016 12:37

      @Spartacus
      Si on prend le cas de Lactalis, c’est exactement le contraire qui se produit. Lactalis ne paye pas le lait au prix réel de fabrication. De ce fait il arrive à réaliser 350 millions d’euros de bénéfice en 6 mois, or ces 350 millions ne sont pas redistribués aux paysans, bien au contraire. Il s’agit bien ici d’un ruissellement mais contre les lois de la gravité, c’est le non payé qui remonte vers le haut.


    • Hecetuye howahkan howahkan 17 octobre 2016 13:59

      @biquet

      salut et merci
      ce troll sionisto-neocons , quoi d’autre pourrait il être en effet ? veut cacher le fait que c’est un collectif qui fabrique tout et que les cimetières sont remplis de gens irremplaçables....

      à la base de chaque fortune réside de grands vols et pas mal de crimes..

      prenons qui l’on veut ,seul , déjà il n’existe pas, mais si il existe et bien seul personne ne peut survivre...l’humanité entière a besoin de coopération..ce qui est déjà fait pour la fabrication car elle est incontournable ...l’univers entier est relié, uni..sauf les humains et le prix a payer cash est très lourd

      ce troll de + en, + agressif d’ailleurs, comme quoi « on » doit l’énerver un peu , essaye de cacher l’évidence qui est que nous les moutons n’avons pas besoin de berger pour exister..le berger donc le voleur,l’escroc lui a besoin des moutons..pour être un berger et un parasite du vrai travail..

      le problème n’est même pas le berger mais en fait le problème des moutons c’est le mouton lui même..

      et le rôle du troll de l’empire usioniste est grandement facilité par l’incroyable bêtise du troupeau..qui n’a strictement rien à dire sur le fond...car alors il va voir qu’il est coupable...plutôt servir de chair a canon que de reconnaître notre faute en gros donc..se dit la masse...

      qui continue a ne pas vouloir coopérer et partager et qui donc creuse sa tombe....

      qui continue à chérir les causes (compétition=élimination) dont elle déteste les effets ( pauvreté,violence, boulot de merde, guerres, conflits ,meurtres de masses ,destruction etc)

      qu’y puis je ? rien c’est un choix collectif désastreux...


    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 16:25

      @biquet

      Les agriculteurs Français vendent un lait aussi attractif qu’un cercueil à 5 places sur le marché funéraire.

      Le ruissellement pour qu’il pousse, il faut de l’eau (investissement). Il ne tombe pas tout cuit dans le bec sur des sols jamais arrosés et on sait seulement la boire.

      Prenons au contraire le cas de « Lactalis »....
      Lactalis est présent dans 43 pays. C’est une entreprise internationale.
      Lactalis achète le lait au prix normal qu’il doit être. Les producteurs Français de lait ne sont simplement pas capable d’en profiter.

      Lactalis achète du lait au prix du marché du lait industriel. Pas au prix du lait artisanal.

      Une seule ferme de même pas 1000 vaches sur toute la France ou des bobos des villes ont même empêché l’investissement et créé des taxes et contraintes administratives pour pas en avoir, combien de dizaines en Allemagne ou Pays bas de 2000 à 3000 vaches qui répondent à la demande de Lactalis ?

      Le lait est un produit basique qui n’a quasi pas de valeur ajoutée, il est vendu transformé en poudre ou en fûts.

      Depuis le 1er avril 2015, il n’y a plus de quotas laitiers. 

      Le ruissellement se fait ailleurs, comme en Allemagne qui a réalisé des investissements, là ou il est le moins cher d’Europe. Regardez les grandes exploitations en court de création.
      Certains agriculteurs conscient que l’important c’est la marge ajoutée qui fait le bénéfice se sont lancé dans le bio, le tourisme. Mais les autres habitués aux subventions et l’assistanat on perdu le bon sens. 

    • Jean Pierre 17 octobre 2016 17:13

      @Spartacus
      Donc, dans la chaîne de création de valeur depuis l’extraction des minerais jusqu’à la vente finale il suffit d’externaliser un maximum d’opérations pour que le ruissellement n’existe pas. CQFD.


      Quand vous dites qu’Apple n’a pas de pouvoir sur les législations des pays producteur, vous faites une grossière simplification. Les multinationales ont en fait un fort pouvoir de coercition sur les pays et cherchent en permanence à accroître ce pouvoir. C’est tout l’enjeu des traités (Ceta, Taffta) en cours de négociation. Le principe de ces traités étant de protéger les investissements de ces multinationales contre toute législation (c’est à dire toute décision prise démocratiquement) pouvant leur être défavorable.

      Sur le dernier point, l’opacité et les infinies ramifications du commerce international ne permettent pas une information fiable du consommateur lui permettant d’orienter librement et en connaissance de cause ses achats en fonction de considérations éthiques ou environnementales (par exemple). J’ai des témoignages de salariés d’une base logistique Française dans le secteur du textile ou les étiquettes made in Bengladesh étaient décousues et remplacées par des étiquettes made in France. En acceptant de payer un peu plus cher le client croit soutenir l’emploi local. En fait avec ce genre d’escroquerie à l’étiquette (jamais sanctionné), il participe a son insu à une exploitation éhontée de main d’oeuvre d’un coté et un enrichissement tout aussi éhonté de quelques commerçants véreux d’autre part.

      Il existe une filière fair-trade pour le téléphone portable. Le recyclage des terres rares, la traçabilité des approvisionnements, une charte claire, la fabrication sans obsolescence programmée et l’acceptation de modèles un peu moins bling bling permettent de ne pas participer à l’exploitation (voire à la mort sous des éboulements) d’enfants. Mais cette filière est peu connue et est donc peu développée. Les médias dominants, moyennant des contrats publicitaires énormes, préfèrent gagner plus en favorisant le renouvellement rapide des derniers modèles à la mode et évitent de parler de leur conditions de fabrication.

    • Pascal L 17 octobre 2016 18:02

      @Spartacus

      Le ruissellement est bien une réalité, mais ce n’est pas là que se situe le problème. 
      Le mécanisme qui crée la pauvreté est la création monétaire par la dette. La monnaie ne peut plus circuler aujourd’hui si une dette n’est pas créée en contrepartie. Malheureusement ce système a des fuites et il ne reste reste plus que la moitié de la monnaie créée par ce système. Comme le remboursement de la dette supprime la monnaie créée, nous n’aurons pas remboursé la moitié des dettes de la zones Euro qu’il ne circulera plus un seul centime à moins de s’endetter encore plus.
      Les Etats sont dans une spirale infernale où le remboursement des dettes tue l’économie par la disparition de la monnaie. Les seuls à vraiment s’enrichir par ce système sont ceux qui possèdent la dette et s’ils ne s’inquiètent pas aujourd’hui, c’est qu’ils pensent qu’il reste assez de richesse, même non gagée pour rembourser les dettes. Les impôts peuvent devenir confiscatoires pour dégager les Etats de la dette et on s’aperçoit que dans la réalité nous ne possédons rien. On commence à expliquer aux épargnants que leur épargne peut être mise à contribution. les propriétaires voient les impôts fonciers augmenter à un niveau insoutenable...

      La seule solution : décoréler la création monétaire de la dette. Nous avons bien des richesses à mettre ne contrepartie de la création monétaire, mais ceux qui possèdent la dette n’en veulent pas.

    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 18:24

      @Jean Pierre

      Vous mélangez plusieurs sujets différents pour refuser l’évidence du ruissellement qui va à l’encontre des préceptes gauchistes...
      Le ruissellement qui démontre le découlement que la richesse des uns enrichit celle des autres, qui est une évidence, et l’asymétrie d’information qui est un fonctionnement du marché (pas sa source).

      Le problème que vous soulevez est totalement différent, c’est l’asymétrie d’information parfaitement définie en économie de marché. 
      L’asymétrie d’information c’est le fait que le vendeur dispose de l’information que l’acheteur n’a pas pour disposer librement du choix et que le vendeur pourrait profiter de la crédulité de l’acheteur.

      Il en existe 2 réponses. 
      La régulation du marché libre.
      La régulation d’état.

      Il faut comprendre que le principe du marché libre (main invisible) fonctionne par « tâtonnements », c’est a dire qu’il s’auto-régule en fonction des informations qui s’accumulent et finissent pas éjecter les mauvais marchands des bons, par la réputation, les malfaçons, la concurrence, la comparaison et l’expériance. La régulation se fait au niveau « micro-économique » (local) sans perturber le marché au niveau macro-économique (marché global). La « régulation » est montante. L’entreprise est « obligée en fonction de ses ventes de s’adapter au besoin réel sous peine de perdre des parts de marché.

      La »régulation« imposée par le législateur ne peut faire qu’une régulation descendante, qui ne peut agir au niveau micro-économique comme le fait la main invisible. Elle est »globale« (macro-économique).
      Il ne peut avoir la masse d’information de chaque échange, comme peut avoir la régulation naturelle du marché libre, il ne peux qu’introduire que des normes »macro-économiques« qui n’auront jamais la précision de données micro-économique. En fait son geste est arbitraire, et favorise des uns contre les autres car ses sources d’information pour »réguler« ne peuvent venir que de »ressenti« et »groupes de pression". C’est l’entreprise qui s’adapte alors à la législation, mais pas aux besoin de l’individu. 

      C’est la régulation d’état qui crée les monopoles et les multinationales que vous prétendez lutter en réguler...
      C’est le marché libre et la concurrence qui met fin aux monopoles et assurent la destruction créatrice des multinationales et leur empêche de devenir monopole.

      C’est le diesel favorisé par l’état....qui fait que quelques années après on découvre pollue alorsq que si le marché avait été libre.
      C’est le marché du logement qui favorise les locataires...qui fait que quelques années après on s’apercoit qu’il n’y a plus d’offre de logements.
      C’est le marché de l’emploi qui favorise les CDI...qui fait que quelques années après le marche n’offre plus que des CDD.
      C’est l’état qui favorise l’investissement dans sa dette...qu’on s’apercoit après que le pays est endetté et qu’il n’y a plus d’argent pour le financement privé et que pour atirer le capital risque il faut donner de gros dividendes...
      Etc....etc...


    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 18:38

      @Pascal L

      Merci de voir qu’enfin il y a des gens qui dans notre environnement peuvent admettre que le ruissellement est une réalité...Une exception de nos jours.

      La dette n’est pas causée par la création monétaire. La dette est créé par les politiciens, leurs promesses, le clientélisme. L’inflation du socialisme de l’intervention de l’état.

      Décolleter la dette ? Et laisser l’état et ses Enarques créer de l’argent sans le compter ? Non. Catastrophe. Il sont des irresponsables avec l’argent des autres.

      Je vois plutôt la solution par la création d’un marché de la monnaie privée....
      Ne plus être lié à l’état par la monnaie, mais utiliser celle que l’on veut....
      La concurrence est le seul moteur de la transformation et obliger l’état s’adapter au monde et pas le monde s’adapter aux états.

    • Pascal L 17 octobre 2016 19:24

      @Spartacus
      Pour le lien entre la création monétaire et la dette, c’est bien la réalité des banques aujourd’hui et il a été démontré qu’il existe un lien entre la variation de la dette et le chômage de masse (lire « l’imposture économique » de l’économiste australien Steve Keen).

      Par contre, je vous suis sur la monnaie privée. Lorsque l’on a constaté que la valeur de la monnaie aujourd’hui est liée à la certitude que la dette sera remboursée, alors les banques centrales n’ont plus d’objet. Les papiers imprimés comme réserve dans les banques n’ont de valeur que l’énergie récupérée en les brûlant. Nous n’avons pas besoin de monnaie commune, mais d’une unité de compte commune qui permet les transactions dans une seule unité et les échanges interbancaires. Les banques peuvent proposer leur propre monnaie, mais l’effet de concurrence sera maximal si les contreparties à la création ou à l’émission monétaire ne portent pas sur les mêmes valeurs.
      Quand je parle de décoréler la dette, je ne dis surtout pas qu’il ne faut pas mettre de richesse en face, nous disposons de bien d’autres richesses possibles. L’or a été une de ces richesses, mais n’est plus très adaptée au développement économique. La dette peut continuer à être une contrepartie si et uniquement si la part de la dette dans la création monétaire ne dépasse pas 20 à 30%.
      Si les banques se font de la concurrence, celles qui créent de la monnaie de singe disparaîtront assez rapidement. L’Etat doit pouvoir se faire financer comme les entreprises par de la création monétaire en fonds propres, mais uniquement sur les projets d’investissement (Education, Autoroutes...). La durée des capitaux dans les fonds propres doit dépendre du cycle économique de l’objet investi et la monnaie doit être retirée au-delà, ce qui correspond pour l’entreprise à la distribution de dividendes.

    • djam1 (---.---.55.239) 17 octobre 2016 21:31

      @Spartacus Voys êtes juste totalement aveuglé par votre propre croyance. Prêt a tout pour n’y voir que ce que vous tenez à y voir depuis le moment où elle s’est imposée à votre esprit. Et vous répondrez tout ce qui pourra renforcer votre croyance... Nous vivons une époque assez grossière où la nouvelle religion Pognon omniprésent « ruisselle » jusqu’au tréfond des esprits faibles. Le vrai Spartacus doit se retourner dans sa tombe....


    • Ruut Ruut 18 octobre 2016 11:13

      @Spartacus
      Ah la magie de la sous traitance qui exclus de la moralité le vendeur final.

      Par contre Spartacus, vous avez raison, ou se trouve le concurrent a apple qui produit des produits similaires a des conditions sur toute la ligne acceptables (salaires décents et production locale) ?

      Et bien il a été racheté par un concurent moins moraliste et vidé de son contenu, puis mis en dépot de bilan.

      C’est ce qui se passe Tout concurrent a une entreprise US est réduit a néant dés qu’il est mis en bourse.


    • Sozenz 18 octobre 2016 12:54

      @Spartacus
      il y a un problème que vous n’évoquez pas. c est que le capitalisme telle qu’il est, s’approprie des terres par l argent et par le pouvoir que celui ci lui donne , empêchant aux simples de pouvoir cultiver ses plants de tomates comme vous dites .
      Par ce pouvoir et cet argent ils font éditer des lois, qui leurs permettent d’avoir en quelque sorte le droit et le pouvoir de vie et de mort sur les personnes . Ces lois sont faites de telle sortent que leur pouvoir ne puissent être contournées et que leur « suprématie » ne puisse être « remise en cause »
      Monsieur Gates donne du travail à x personnes , mais à tout moment ces X personnes peuvent être mises au rebut .
      Vous avez une vision du capitalisme « basique » , mais non réelle de ce qui se passe.
      Le capitalisme en lui m^me , n est pas négatif , comme le système du patronat n est pas négatif non plus . vous aurez toujours des personnes a caractère entreprenant et d autres moins .
      Mais ce qui se passe actuellement est je vais peut être vous choquer ou me faire passer pour une folle ; rentre dans le principe des 4 cavaliers.
      Ayez l honnêteté de regarder les citations des banquiers , hommes d affaire et politiciens , qui d’eux mêmes , avouent leur fautes , péchés et manigances sur le système capitaliste. Ne restez pas droit dans vos bottes et les yeux bandés.
      Je ne pense pas que vous ayez le vice de certains hommes qui eux sont sans scrupule, Vous réfléchissez selon vos principes , votre vision, et votre moral, mais ne voulez pas voir une réalité criante.


    • epicure 18 octobre 2016 18:01

      @Spartacus

      "
      N’importe qui qui sait lire un bilan sait que plus une entreprise fait des bénéfices, plus les salariés sont payés.... Mais allez dire cela a un gauchiste, qui n’en comprend pas le principe et voit le secteur marchand comme Zola.
      "
      N’importe qui qui sait lire et écouter, sait que des entreprises peuvent faire des profits, et baisser les salaires ou licencier.
      Cela s’appelle des licenciements boursiers.

      Tout le monde qui a un cerveau sait que si les actionnaires veulent se sucrer sans faire bénéficier les salarier, ils peuvent le faire, même si l’entreprise fait des bénéfices.

      Suffit de voir l’augmentation des dividendes ces dernières décennies par rapport aux salaires des travailleurs.

      Mais ça le droitard , qui ne veut pas comprendre le particularisme des capitalistes, il refuse de le voir.

      Pour rappel les 30 glorieuses sont al période où les plus riches, c’est à dire les rentiers, ont vu leur pouvoir financier limité, une période où le salaire était plus rentable que la rente.
      Depuis les 30 piteuses c’est l’inverse, et les économies se portent plus mal.

      Au dix neuvième siècle les riches ont accumulés des fortunes pendant que les ouvriers dénués de droits vivaient dans la misère.

      Ces faits historiques contredisant tes affirmations, qui ne reposent sur aucun fondement, et sur la négation de la mentalité des plus riches, c’est à dire le particularisme, l’hybris, la boulimie.


    • epicure 18 octobre 2016 18:12

      @Spartacus

      « 
      Le socialisme c’est tellement beau.
       »
      oui
      "
      Ce fanatisme qui voudrait faire croire que la vie est possible pour chacun aux dépens des autres.....

      "
      ça c’est le capitalisme, la lutte du tous contre tous, l’exploitation des travailleurs par les capitalistes.
      Les gens qui sont les milliardaires grâce à l’exploitation de petites mains, sont le meilleur exemple de vivre, largement au dessus de ses besoins, au dépend des autres.
      Quand les entreprises polluent, mettent en danger les travailleurs, ou les gens autour, au nom du profit, il s’agit bien de vivre au dépend des autres.

      Et que dire des capitalistes qui vivent des guerres, voire les encouragent pour faire encore plus de bénéfices.

      La grande richesse ne peut se faire qu’au dépend des autres. Cela a toujours été ainsi depuis l’antiquité.

      Le socialisme c’est le fait de vivre ensemble, de partager les ressources selon les besoins, de façon réciproque. C’est le refus que certains vivent largement au dessus de leurs besoins réels au dépend de la vie, de al santé, de l’éducation, etc... des autres.
      Donc le socialisme s’oppose à l’esclavagisme, au féodalisme et au capitalisme, c’est à dire les régimes économiques où les puissants vivent au dépend des autres.


    • JBL1960 JBL1960 20 octobre 2016 10:19

      @howahkan Merci pour votre commentaire auquel je souscris. Puis-je me permettre de le prolonger avec l’humour d’un affreux gauchiste qui sévit sur France-Inter (bou-hou) et qui dans son Instant Meurice permet aux riches d’exprimer leur point de vue tel que « Si y’a plus de riches, y pourront plus donner aux pauvres » ce qui justifie pleinement leur théorie du ruissellement à la con = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/18/si-ya-plus-de-riches/

      En ce moment, un autre génocide est en cours dans la vallée du Rojava dont tout le monde se fout = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/19/la-solution-finale-et-laneantissement-du-peuple-kurde/

      Car celui des Amérindiens, notamment en Colombie Britannique avec les disparitions des femmes indigènes et aujourd’hui de famille entière à toujours cours...


    • V_Parlier V_Parlier 23 octobre 2016 10:38

      @Spartacus
      Le dit « ruissellement » ne peut opérer que si l’espace d’échange de biens et services est homogène. Autrement dit : Dans un espace d’échange protégé et régulé (donc pas libéral, même si on n’a pas besoin de recourir au marxisme pour cela).
      Dans une zone de libre échange plus ou moins étendue sur le monde entier, le ruissellement, si on peut encore l’appeler ainsi (je lui préfèrerais : la chute de quelques miettes à ramasser par terre) s’opère de la façon que nous pouvons constater aujourd’hui. La différence entre le mondialiste de gauche et le mondialiste de droite, c’est que le premier n’assume pas clairement et endette l’Etat (et ponctionne ceux qui arrivent encore à travailler) pour acheter la paix sociale à coup de subventions compensatoires, sachant très bien que ce mode de maintien relève plutôt de la survie temporaire. Dans un cas comme l’autre, c’est à plus ou moins long terme la destruction des nations (le but recherché par les mondialistes).


  • Leonard Leonard 17 octobre 2016 09:25

    L’histoire omettra comme a son habitude, de dire qui était farouchement opposé à cette mondialisation de 1933...


    On a préféreé dire qu’ils tuaient des juifs parce qu’ils était juifs... mais non... cette vénération pour le veau d’or leur a couté chère... mais ca on ne vous le dira surement pas dans les livres d’histoire... il faut lire mein kampf pour comprendre a quelle point on nous a imposé ce capitalisme effreiné en 1945...

    Désolé de cette nouvelle... je suis pas fan du petit moustachu mais la réalité de ces écrits c’est la réalité de ces écrits...

    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 10:12

      @Leonard
      Hélas le nazisme était du socialisme nationaliste.....Du collectivisme, le contraire du capitalisme..


      Chaque pays à réécrit l’histoire à sa sauce. L’éducation nationale envahie de gauchiste peine a vous l’avouer. 

      Le parti s’appelait le parti National-Socialiste.
      En économie ils ont fait du Keynésianisme....De la dette pour créer de la croissance...

      « Huit des dix points (du Manifeste du Parti communiste de Marx et Engels) ont été exécutés par les nazis avec un radicalisme qui aurait enchanté Marx. Seuls deux points n’ont pas encore été complètement adoptés par les nazis, à savoir l’expropriation de la propriété foncière et l’affectation de la rente foncière aux dépenses de l’État (point n°1 du Manifeste) et l’abolition de l’héritage (point n°3). Cependant, leurs méthodes de taxation, leur planisme agricole et leur politique concernant la limitation des fermages vont chaque jour dans le sens du marxisme »  
      Ludwig von Mises

    • Jean Pierre 17 octobre 2016 22:42

      @Spartacus

      Les Etats-Unis de Reagan, et le Royaume Uni, de Thatcher, souvent cités, y compris par vous, comme modèles libéraux ont des dettes (en taux de PIB) supérieures à la France. Les programmes libéraux de Reagan et Thatcher ont été poursuivis par leurs successeurs. Ces gouvernements successifs ont choisis délibérément les allègements fiscaux et donc le déficit budgétaire et la dette qui en découlaient comme moyen de stimuler l’économie de leurs pays.
      La France était très endettée en 45. Le programme économique du CDR, programme très étatiste de nationalisations et de planification (tout les critères nazis d’après vous, ce qui fait sourire pour un programme venant de résistants au nazisme), avait résorbé cette dette en 30 ans. Elle est repartie à la hausse dès l’arrivée d’un libéral (Giscard) qui a, entre autres mesures, transféré la création monétaire aux banques privées.
      Keynes ne prônait une politique de relance par la dette que comme mesure ponctuelle dans les périodes de récession et prônait au contraire l’effacement de la dette grace à l’impôt dans les périodes de croissance (mesures stabilisatrices contra-cycliques). Les libéraux en faisant des cadeaux fiscaux une mesure clientéliste permanente ont fait perdre aux Etats cette fonction stabilisatrice. Pire encore, les mesures d’austérité budgétaire voulues par les libéraux y compris en période de récession ne font qu’aggraver cette récession (Grèce, Portugal)
      Comme le montre vos citations et vos affirmations, vous prenez les éléments d’une propagande douteuse pour des vérités économiques ou historiques. Dès que l’on s’informe un peu, on s’aperçoit que cette propagande vous fait patauger dans des incohérences flagrantes.


    • Spartacus Spartacus 18 octobre 2016 09:35

      @Jean Pierre


      Arrêtez d’inventer.
      Le Keynésiannisme n’a jamais marché, et ne marchera jamais. C’est une théorie qui permet aux politiciens de tous bord d’offrir des cadeaux à leurs clientèles....
      Un effet levier pour se faire élire ininterrompu depuis 1945. 

      La dette des 30 glorieuses.......Elle est toujours là ! 
      Elle n’a jamais, jamais été résorbée....Ridicule propagande.

      Le CNR. Aucune création de réserves pour les retraites, et envoi de la facture aux générations suivantes. Création d’un système pyramidal (chaîne de ponsi) qui permet de renvoyer aux générations futures la dette de leur retraite de cette 1ere génération qui n’a pas payé...
      Impossible de sortir de la prison de répartition actuellement sans solder la retraite de ces 1eres générations qui n’ont rien provisionné et qui fait suivre en chaîne leur dettes. 

      La vie payée bonheur payée par les générations suivantes. 

      La redistribution des 30 glorieuses ? Les gauchistes tirent le jackpot, cheminots, énergie. Début de la lutte des statuts et privilèges statutaires des castes d’état. Du corporatisme et implantation à vie des intouchables gauchistes qui accaparent l’état.

      De Gaule laisse 88 milliards de dette pour des investissements structurels et empêcher le communisme.
      Giscard l’augmente à 92 milliards pour ne pas adapter le pays à la crise de 73.
      Mitterrand l’augmente à 660 milliards pour offrir la retraite à 60 et embaucher des clientèles qui votent à gauche.
      Chirac passe à 1152 milliards en un festival absurde de relance Keynésiennes
      Sarkozy l’augmente à 1789 milliards pour une réponse Keynésienne absurde aux Subprimes.
      Hollande l’augmente à 2092 milliards en invention du concept de la baisse de la hausse tendancielle. 
      Droit d’absentéisme sans compter des fonctionnaires, aides massives aux corporations qui votent à gauche, culture, éducation, clientélisme exacerbé etc.....

      Les QE ? Réponse Keynésienne absurde a vouloir relancer par la demande. Vouloir absolument prêter de l’argent a des gens qui n’ont pas confiance en l’avenir. Que c’est con...

      Si Reagan a effectivement laissé courir des déficits, les états unis sont un cas spécial, car le UDS est une monnaie qui se vend. Les transactions mondiales sont en dollars. On échange entre chinois et brésiliens en USD, les USA ayant « vendu » la monnaie.

      Tatcher prend le pays après Wilson. Le pays est sous tutelle du FMI pour défaut de paiement....sic !. Vous l’avez oublié ?
       Elle réduira le déficit et sortira de la tutelle FMI. 

    • Jean Pierre 18 octobre 2016 11:12

      @Spartacus
      « La dette des 30 glorieuses, elle est toujours là. Elle n’a jamais été résorbée. »

      Vous êtes décidément fâché avec les réalités. En 45 et en % du PIB la dette française était supérieure à la dette actuelle. En 1975 la dette Française avait baissé très substantiellement (ce qui était possible puisque la croissance était forte) a n’a cessé de monter ensuite (de 88 à 2092 milliards, dites vous). Faite une petite recherche sur l’évolution de la dette de 45 à 75 et vous verrez a quel point les chiffres sont parlants.
      Ce qui a rendu la situation de la retraite délicate c’est la désindustrialisation et les délocalisations qui ont stoppé la croissance en France et donc les sources de financements des caisses de retraite. La désindustrialisation et les délocalisations sont des décisions rendues possible dans le cadre économique néo-libéral (découplage géographique des zones de production et des zones de consommation). Les difficultés de financement des caisses de retraites et le déficit sont donc exactement le résultat de la mondialisation néo-libérale.
      Plutôt que d’observer les faits et de rechercher des informations fiables vous distordez sans fin les réalités pour tenter de les faire correspondre à vos a-priori. Vos tentatives resteront vaines pour qui se moque des idéologies et se contente d’observer les faits.

    • Spartacus Spartacus 18 octobre 2016 17:11

      @Jean Pierre

      Au lieu de me faire des procès d’intention et de passer d’un sujet a un autre, vous remarquerez que la charge de la preuve est toujours de mon côté...
      Qu’a part l’affirmation de certitudes désuètes, alos que j’assure la contradiction preuves, chiffres et liens.

      Venir soutenez des clichés et des certitudes absconnes et ne comprenez pas le fonctionnement de l’économie....

      Sortir un chiffre officiel de 1945, période de ré-écriture de l’histoire, ou les stats relèvent du doigt mouillé que de la réalité est déjà amusant. 
      Confondre le plan Marchal avec du Keynésianisme est aussi amusant....

      Les dettes des annés 50, de cette époque sont des « crédits » nantis adossé à des marchandises Américaines libellées en USD. 
      Pas des crédits Keynésiens de distribution de pouvoir d’achat. De plus la monnaie de prêt de cette époque est adossé a un bien réel, l’or. 

      Ce qui a rendu les retraites caduques, c’est le collectivisme de son principe absurdePOINT.
      Ce sont les socialo-bolocheviques qui ont voulu imposer le collectivisme.

      Vous êtes en train d’expliquer que les collectivistes n’ont pas prévu la mondialisation. 
      Sans compter que la baisse de natalité non plus, sans compter l’évolution de la durée de vie....Et encore heureux que nous n’ayons pas eu un cataclysme ou maladie rayant d’un coup de plume toute la jeunesse....

      S’ils avaient lu un livre d’économie libérale, on leur aurait appris la dynamique du capital...

      Ces ânes collectivistes ont entraîné leurs générations futures dans la merde actuelle...
      N’accusez pas le libéralisme des tares des gauchistes collectivistes qui nous ont laissé leur dette....
      Le déni c’est pas d’accuser les libéraux, qui jamais ne nous auraient entraîné dans ces chimères, mais au contraire les cocos qui eux l’on fait...

      je sais c’est dur a admettre quand on est collectiviste !

      « responsable mais pas coupable » c’est bien la devise dans ce monde ?

    • epicure 18 octobre 2016 18:22

      @Spartacus

      « 
      Le parti s’appelait le parti National-Socialiste.

       »
      et ?

      et la Corée du nord s’appelle la République Démocratique Populaire de Corée.

      Si on suit ton raisonnement la Corée du nord est une démocratie puisque c’est sur son étiquette, Comme il y a socialiste dans parti nationale socialiste.

      Comme la politique d’inféodation au MEDEF de hollande avec le banquier macron, est une politique socialiste, puisque le parti de hollande s’appelle « parti socialiste » .

      Voyons le nazisme a été soutenu par les cartels industriels allemands, mais aussi américains, il a su travailler main dans la main avec les grosses compagnies privées allemandes, leur a fourni des esclaves ( camps de travail et de concentration ).

      Le pouvoir de l’(état n’était pas démocratique, donc cela ne répond pas à la définition du socialisme.

      Vraiment rien de socialiste.


    • Jean Pierre 18 octobre 2016 18:25

      @Spartacus


      @Spartacus
      Beaucoup de baratins et de points de vue personnels subjectifs et hors sujet pour contourner des données très simple : la France était très endettée en 45 (200% du PIB et peu importe s’il s’agissait de francs, de brouzoufs, d’or ou de dollars) et a résorbé cette dette en 25 ans (20 % du PIB en 70) dans le cadre d’une économie en partie administrée par l’Etat. La dette est repartie a la hausse dès la libéralisation économique démarrée dans les années 70 (80% du PIB en 2013). (Sources : Annuaire statistiques de la France pour SGF, puis Insee ensuite). Cette tendance est mondiale ce qui signifie que la dette s’envole avec la libéralisation économique.
      Vous pouvez tortiller du fion autant que vous voulez, les faits sont têtus.
      Vous arriverez peut-être un jour à faire la différence entre propagande et information. Je vous préviens : cela va vous faite tout drôle !


    • andromerde95 18 octobre 2016 20:22

      @epicure
      « Voyons le nazisme a été soutenu par les cartels industriels allemands, mais aussi américains, il a su travailler main dans la main avec les grosses compagnies privées allemandes, leur a fourni des esclaves ( camps de travail et de concentration ). »

      puis le nazisme a été combattu par wall street et la city durant la 2nd gm. 

    • Spartacus Spartacus 19 octobre 2016 10:18

      @Jean Pierre

      Hors sujet ?

      Qui passe du ruissellement à l’asymétrie d’information pour éviter l’évidence et rester dans le déni doctrinaire ?
      Qui passe de l’asymétrie d’information à 7 décennies en arrière pour essayer de justifier le n’importe quoi.
      Je passe sur la posture pseudo comparative de torchons et serviettes de soit disant des sources, alors que la simple histoire vous indique que la dette publique de 1945 a tout simplement été répudiée ou liquidée par l’inflation et la spoliation, sans compter que les années d’après guerres sont assez spécifiques, et des exceptions aux règles générales.

      Pour votre info : « Les énormes déficits de la Libération ont été presque immédiatement annulés par une inflation supérieure à 50 % par an pendant quatre années consécutives, de 1945 à 1948 et la répudiation et disparition des préteurs ».
      ........En 1950 la dette est a environ 30 % du PIB 
      Thomas Piketty
      Source c’est votre copain Piketty Le capital au XXIe siècle, Le Seuil, 2013....

      Alors le baratin c’est qui ? Les certitudes sont elle ébranlées ?

    • Spartacus Spartacus 19 octobre 2016 12:03

      @epicure

      Il vous faut les discours de Goebels pour vous le faire admettre ? « pourquoi je suis socialiste »

    • andromerde95 19 octobre 2016 13:07

      @epicure
      osef que wall street a aidé hitler mais à la 2nd gm, wall street et la city étaient surtout anti hitler. 


    • Jean Pierre 19 octobre 2016 13:53

      @Spartacus
      Tout le monde connait la formule de Goebels ministre de la propagande nazie : « un mensonge énorme porte en lui une telle force qu’il écarte le doute ».

      Vous avez trouvé dans Contrepoints (votre manuel du prêt à penser) la thèse selon laquelle le nazisme serait un socialisme. Cette propagande étant évidemment présentée pour ce quelle est par un de vos contradicteurs (c’est à dire un propagande ne tenant pas la route), vous tenter de l’étayer par un discours venant d’un maître en propagande et en manipulation en l’occurrence Goebels.
      Cette situation aussi absurde que cocasse (une propagande nazie est récupérée pour servir une propagande néo-libérale) montre au moins une chose que je vous ai déjà expliquée : vous prenez des systèmes de propagande (celle de Contrepoints comme celle de Goebels) pour des vérités historiques. 
      Votre cas est grave.


    • epicure 19 octobre 2016 17:19

      @Spartacus

      Tu prends les gens pour ce que tu es, pour me renvoyer au roi de la propagande....

      Il s’agit d’un discours de propagande pour attirer des ouvriers.
      Il manipule le mot socialisme pour se le réapproprier.

      Tu oublies la nuit des longs couteaux, ou la partie ouvriériste a été éliminée quand il a fallu passer aux choses sérieuses.

      Pour rappel, la base sociale du NSADP comme tout parti d’extrême droite, ce sont des artisans, commerçants, patrons, des bourgeois. D’ailleurs e programme du parti nazi de 1925 est très orienté pour répondre à ces catégories.

      il te faut le discours d’un arnaqueur qui dit qu’il est honnête pour comprendre ?

      L’idéologie nazi s’oppose aux idéologies socialistes, c’est tout simple à comprendre.
      Le nazisme c’est une idéologie autoritaire et particulariste.
       Les socialismes, même en étant large sont des idéologies universalistes, le socialisme cohérent est un universalisme individualiste, celui des grands penseurs ayant dépassé les premières utopies (de Leroux à Jaurès en France, Marx, bakounine, etc... ), même buts, mais moyens différents.
      Le nazisme a une vision du monde opposée à celle de ces socialisme là, donc cela n’a aucun sens de décrire deux idéologies antagonistes avec le même terme.
      Cela en a autant que de dire que la stalinisme est un libéralisme.

      Hormis les anarchistes comme Bakounine, qui rejettent fondamentalement l’état,, pour les autres l’état socialiste était un état démocratique.

      L’esclavage dans les camps c’est à l’opposé du socialisme.
      La politique guerrière nazi c’est l’opposé du socialisme qui aboutit à l’entente entre les peuples plutôt que la guerre pour des intérêts particuliers.
      L’alliance entre le régime nazi et les grands capitalistes industriels, c’est l’opposé du socialisme.
      Le racisme nazi s’oppose à la vision du monde socialiste basée sur l’unité du peuple, de l’humanité.
      etc....

      En fait ton discours repose sur le fait de prendre au premier degrés, les manipulations et propagandes, de régimes que tu es sensé détester. Ce qui est assez paradoxal, et surtout irrationnel.


    • epicure 19 octobre 2016 17:25

      @andromerde95

      chamberlain a faillit faire alliance avec hitler.
      une parti de la droite américaine a travaillé avec les nazis comme la famille bush.

      Ce qui a fait la différence c’est surtout que les deux dirigeants anglais et américains du moment étaient contre l’Allemagne nazi.

      Toujours rien à faire de ton avis d’ignorant.


    • andromerde95 19 octobre 2016 17:36

      @epicure
      « chamberlain a faillit faire alliance avec hitler. »

      il a déclaré la guerre à hitler.

      « une parti de la droite américaine a travaillé avec les nazis comme la famille bush. »

      oui et l’entièreté des usa a combattu hitler de 41 à 45.


      « Ce qui a fait la différence c’est surtout que les deux dirigeants anglais et américains du moment étaient contre l’Allemagne nazi. »

      oui et ils ont mobilisés l’industrie et la finance contre hitler.


      « Toujours rien à faire de ton avis d’ignorant. »

      c’est toi l’ignorant, je le démontre encore en te foutant le pif dans ta merde une fois de plus.



    • andromerde95 19 octobre 2016 17:38

      @epicure
      balablabla... voilà 25 articles qui montrent tous les liens entre le socialisme et le nazisme que tu ignores l’inculte : http://debunkonslegauchisme.blog4ever.xyz/articles/le-fascisme-est-une-ideologie-gauchiste-et-mondialiste


    • Jean Pierre 19 octobre 2016 21:40

      @Spartacus
       Il est curieux que vous ayez recours à Piketty pour appuyer vos démonstrations dans la mesure ou vous le considériez ici même il y a peu comme un truqueur de chiffres.


      Mais peu importe puisque finalement nous sommes d’accord sur les chiffres. 

      La dette est passée de 200% du PIB a environ 30 % du PIB entre 45 et 48. Elle descendait encore ensuite à environ 20% vers 1970 (donc en dehors de la période spécifique d’après guerre). Tout cela sous des gouvernements qui avaient repris en main l’économie (planification, nationalisations).
      Ensuite et jusqu’à aujourd’hui, c’est à dire dans un contexte de libéralisation progressive de l’économie, la dette est repassée de 20% à 80 % du PIB environ. Ce n’est d’ailleurs pas une particularité Française. La montée de la dette publique mondiale correspond à la libéralisation économique mondiale. Je n’y peux rien si ce simple fait connu et reconnu par tout le monde vous hérisse le poil.
      Pour votre information, essayer de trouver la courbe de la montée de la dette Française entre 70 et maintenant. Vous aurez la surprise de voir que cette montée de la dette, qui est quasiment ininterrompue (sauf sous Jospin !), est nettement plus forte pendant deux gouvernements : Balladur et Sarkozy, c’est à dire pendant les deux gouvernement de droite se revendiquant le plus du libéralisme. Etonnant, non ?
      Les certitudes, je vous les laisse. C’est figé et c’est mort. Je préfère les informations, c’est plus vivant.


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 octobre 2016 03:50

      @andromerde95
      Vous devez être très jeune pour ne pas savoir que c’est l’URSS qui a fait subir le plus de pertes à l’Allemagne nazie, au prix d’énormes sacrifices. Je vous conseille de lire « Le choix de la défaite » et vous découvrirez, preuves à l’appui, que ce sont les grosses industries de l’époque, les financiers qui ont préparé la capitulation de la France, avec l’extrême droite et l’entourage de Pétain. A la Libération, les USA auraient bien aimé occuper la France qu’ils considéraient comme pays soumis à Hitler et donc son allié.

      Je peux ajouter que les gens du peuple, dont ma famille faisait partie, pendant les 30 glorieuses, vivaient beaucoup mieux qu’aujourd’hui. Je me souviens encore des fêtes de famille qui rassemblaient plus de 20 personnes plusieurs fois par an. Elles étaient souvent offertes par un couple d’ouvriers de Renault parce que c’était eux qui avaient la maison la plus spacieuse. On m’a dit que l’inflation frappait surtout les petits revenus, mais ce n’est pas ce que j’ai vécu.


    • Arthaud Arthaud 20 octobre 2016 04:46

      @Danièle Dugelay


      Ah ! c’est pas maintenant que vous allez changer !

      NB : vous avez suivi le lien indiqué ? Là.. ! Clic ..

      Bonne journée

    • Spartacus Spartacus 20 octobre 2016 09:34

      @Danièle Dugelay

      Vous avez oublié que la guerre a été déclarée par l’alliance Gernano-soviétique et envahis ensemble la Pologne ?
      Que les soviétiques ont envahis plus de pays que l’Allemagne....
      Alzheimer ?

    • Arthaud Arthaud 20 octobre 2016 09:37

      @Spartacus


      .... l’alliance Gernano-soviétique et envahis ensemble la Pologne ? ....

      Oui, c’est bien de le rappeler : très-factuel ! 

      Mais faut souligner que la main de ma soeur était déjà dans la culotte du zouave et que les américano-godons se fendaient la pipe devant tant de conneries annonciatrices du NOM


    • Spartacus Spartacus 20 octobre 2016 10:10

      @Jean Pierre


      Non. Mes chiffres sont systématiquement sourcés et contredisent les votres qui sont affirmés.

      Vous êtes tellement dépassé par vos chiffres et arguments que vous demandez aux autres « d’essayer de trouver »......
      Vous affirmez, vous sourcez POINT. Ou alors vous n’argumentez pas, c’est du ressenti et n’a aucune valeur.

      D’une manière générale vos comparaisons sont dépassées...d’un monde qui n’existe plus et n’existera plus et en plus ré-écrites et fausses.

    • JBL1960 JBL1960 20 octobre 2016 10:29

      @Leonard Vous avez parfaitement raison sur l’intention et cela est parfaitement démontré, notamment dans cette vidéo, source Inexpliqué-Débat intégrée dans ce billet =
      https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/08/19/12-boites/ et qui ne laisse aucun doute sur les intentions du petit moustachu qui du reste à pris modèle sur celui du génocide des amérindiens ce que les Zuniens s’efforcent de cacher... Et en filigrane on comprend bien que leur seul moteur, c’est la richesse et le pouvoir qu’il procure... Et tout ça au N.O.M. du gaz, depuis 200 ans au moins, avant c’était au N.O.M. de l’or...


    • epicure 21 octobre 2016 21:10

      @andromerde95

      « 
      balablabla... voilà 25 articles qui montrent tous les liens entre le socialisme et le nazisme que tu ignores
       »
      blablabla

      toujours ton site de propagande merdique, fait par des ignorants pour des ignorants de ton genre.
      Rien que le les titres de tes liens sont risibles, qu’ils ne donnent même ^pas envie de lire des tonnes d’inepties, qui vont à l’encontre des connaissances en philosophie, en psychologie, etc....
      Tu serais l’auteur que je ne serais pas étonné, bouffon.

      1) tu ne connais que ce site comme source, donc tu n’as aucune source honnête.
      2) rien que le titre du site est débile

      Vu que tu comprends rien à ce que sont les idéologies, tout ce que tu dis c’est du vent, du pipeau.
      Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un ignorant menteur comme toi

      Tu es tellement ignorant que tu ne vois même pas ce qui oppose vraiment des idéologies, tu le nies.

      Alors un site de propagande qui soutint ton ignorance, c’’est un site inculte.

      Le socialisme ce sont les socialistes qui en parlent le mieux.
      Et quand on sait qu’un des fondateurs français du socialisme Pierre Leroux a définit le socialisme comme « la liberté, l’égalité, la fraternité, sans sacrifier l’un des termes » et que le nazisme était contre la liberté, l’égalité, la fraternité, donc la négation de la définition du socialisme, tes affirmations deviennent ridicules.
      elles en peuvent convaincre que des ignares du niveau intellectuel d’un caniche qui est contre l’autonomie de pensée comme toi.


    • epicure 21 octobre 2016 21:30

      @Spartacus

      La formidable alliance germano soviétique, qui a durée le temps que chacun fourbisse ses canons, ses avions et ses tanks. moins de 2 ans, avant qu’hitler n’attaque l’URSS.

      En fait ce sont les allemands tous seuls qui ont déclenchés la guerre, le 1er septembre. Il faudra attendre le 17 septembre, soit plus de 15 jours après pour que les soviétiques réclament leur part de gâteau. D’ailleurs les pertes soviétiques sont le signe qu’ils n’ont pas beaucoup combattu par rapport aux allemands.

      Les soviétiques ont chassé les armées allemandes des pays conquis par celle ci, pour détruire la menace nazi sur leur pays. Bon après staline en bon opportuniste a installé d’autres régimes à sa botte.


    • andromerde95 21 octobre 2016 21:39

      @epicure
      « blablabla

      toujours ton site de propagande merdique, fait par des ignorants pour des ignorants de ton genre. »


      crétin ignare mon site montre plein de faits que tu ignores pauvre inculte, les faits sont indéniables.



      « Rien que le les titres de tes liens sont risibles, qu’ils ne donnent même ^pas envie de lire des tonnes d’inepties, qui vont à l’encontre des connaissances en philosophie, en psychologie, etc.... »


      ah bons les faits vont à ’l’encontre des connaissances crétin ? ça va plutôt à l’encontre de tes connaissances d’inculte ignare. 



      « Tu serais l’auteur que je ne serais pas étonné, bouffon.

      1) tu ne connais que ce site comme source, donc tu n’as aucune source honnête. »

      bouffon les articles du site sont sourcées.



      « 2) rien que le titre du site est débile »


      en quoi crétin ? c’est ton gauchisme qui est débile.



      « Vu que tu comprends rien à ce que sont les idéologies, tout ce que tu dis c’est du vent, du pipeau.
      Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un ignorant menteur comme toi »

      Tu es tellement ignorant que tu ne vois même pas ce qui oppose vraiment des idéologies, tu le nies.

      Alors un site de propagande qui soutint ton ignorance, c’’est un site inculte.« 

      tu parles encore toi l’ignare insulteur avec 0 argument ? et prouve ce que tu affirmes mr 0 argument.



       »Le socialisme ce sont les socialistes qui en parlent le mieux.

      Et quand on sait qu’un des fondateurs français du socialisme Pierre Leroux a définit le socialisme comme « la liberté, l’égalité, la fraternité, sans sacrifier l’un des termes »« 

      tiens la devise française est socialiste lol

      et la liberté éco est bafouée par le socialisme.

      et non les socialistes ne sont pas des références pour savoir ce qu’est vraiment le socialisme car ils vont chercher à embellir leur idéologie qui en réalité est morbide.




        »et que le nazisme était contre la liberté, l’égalité, la fraternité« 

      liberté égalité et fraternité =/= socialisme.


       » donc la négation de la définition du socialisme, tes affirmations deviennent ridicules.« 

      non c’est vos définitions du socialisme que vous cherchez par manipulation à faire passer pour ce qu’il n’est pas.



       »elles en peuvent convaincre que des ignares du niveau intellectuel d’un caniche qui est contre l’autonomie de pensée comme toi."

      tu parles encore de toi ? sinon tu es pas autonome au niveau de la pensée car t’es obligé de te référer à une seule et pauvre phrase pour savoir ce qu’est le socialisme.



      sinon le nazisme était idolâtre, anti-religieux, dirigiste, moderniste, anti-famille, anti-tradition, moderniste, darwiniste, féministe, etc... comme les socialistes.

      m’enfin mes 25 articles montrent tous les liens entre le socialisme et le fascisme...et t’as aucunement argumenter contre mes 25 articles.



  • Hecetuye howahkan howahkan 17 octobre 2016 10:16

    Salut

    regardons qui possède ce dont le monde occidental a besoin ..facile,cherche là ou il y a un conflit ouvert..et de suite la nécessité de mondialiser où voler apparaît..

    l’occident pourrait très bien acheté....il préfère voler donc tuer,donc détruire...au nom du peuple, nous donc, qui votons pour de telles personnes..leur donnant un chèque en blanc par là même..

    aussi longtemps que la masse ne veut pas collaborer et partager équitablement, la masse est alors le principal créateur de ce désastre et c’est bien la masse qui permet aux pires humains de prendre le contrôle de la planète car ils le veulent, par le biais de la pseudo compétition admise sans rien y comprendre par tous ..ceci génère des gagnants qui....gagnent, et alors tout ce qui se passe est conforme à ce que la masse des moutons veut encore pour le moment...ceci est le cœur de ce qui peut changer proche de la racine des problèmes, proche mais pas encore la racine.....mais pour cela si je ne vois pas ma propre responsabilité de pseudo individu cela ne peut arriver et c’est que la maître essaye d’éviter car là il est cuit..

    en profondeur ceci à des ressorts dans la psyché de chacun et a à voir avec la peur ,sujet totalement inconnu, on ne sait même pas que fuite = peur , l’utilisation du mot peur au lieu de fuite est savamment orchestré par le maître bien sur car il ne dit rien du tout...il ne veut pas que l’on comprenne..ce qui n’est pas dur car « on » n’essaye pas du tout bien sur....la fuite de cette sensation d’insécurité qui est une souffrance et une terreur comme l’est le refus de la vie car elle dit tu vas mourir !! ...qui se transforme en désir de sécurité, là je ne comprends toujours rien du tout bien sur..

    comme ma quête du bonheur indique en fait que je suis malheureux...voyez la polarité ? le langage indirect de L’Origine qui guide...

    bon etc..« on » n« va pas régler 3 à 4000 ans de démence en un post..surtout que sur ce sujet, personne ne peut rien pour un autre sauf de montrer des portes....çà c’est possible...mais attention ici l’intellect , l’analyse , la pensée n’a pas sa place , car sur ces sujets elle n’a pas de compétences du tout....elle est même l’origine ultime du désastre humain car elle empêche nos autres capacités de fonctionner..

    celles que les »anciens" connaissaient..

    respect et robustesse......


    • JBL1960 JBL1960 20 octobre 2016 10:35

      @howahkan Vous avez raison de souligner l’importance de la déresponsabilisation des actions ; Le tout ce qui est fait en notre nom, notre complicité passive induite par notre vote à des Zélites.
      L’auteur Zénon que je relaie, l’a parfaitement démontré dans son texte « En notre nom » dont vous avez la version PDF ici (de 6 pages !) et tout y est = https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/08/ennotrenomzenon072016.pdf et je prétends que pour tout s’arrête il suffit de dire NON...


  • Etbendidon 17 octobre 2016 10:47

    Toujours un plaisir de lire eau du robinet
     smiley


  • GERMES GERMES 17 octobre 2016 12:00

    Il n’y a jamais eu une telle concentration de la finance propriétaire des médias, qui sont dans les mains de 10 groupes, 10 milliardaires (comme Patrick Drahi et consorts). Ils font en sorte de formater les esprits pour nous persuader que le système ultra-libéral, la mondialisation, est la seule solution à tous nos problèmes , or c’est tout le contraire : ce système dérégulé, sans limites, prône la croissance alors que les matières premières sont limitées, la croissance n’est pas éternelle, c’est une évidence. Ce système fou n’a qu’un but : accroître la domination des classes aisées sur les autres pour mieux les asservir (c’est ce qui se passe avec la destruction des services publics qui rend les gens moins instruits, plus dépendants, donc plus manipulables). La primaire de droite, les débats pour la présidentielle, nous cachent qu’en réalité la personne qui sera élue en 2017, qu’elle soit « de gauche » ou « de droite » sera interchangeable, ce sera quelqu’un agréé par les Bilderberg, la Trilatérale, les Young Leaders, qui poursuivra l ’oeuvre de destruction des services publics, de l’Etat (régionalisation, soumission toujours plus grande à l’U.E, à l’OTAN), au service de la finance et des complexes militaro-industriels qui opposeront au réveil des peuples une 3ème guerre mondiale vers laquelle nous nous dirigeons tout droit avec les faucons (surtout les vrais) qui sont au pouvoir partout, comme le sera cette pas hilarante Clinton....


    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 12:30

      @GERMES


      Le gauchiste confond « milliardaire » et « capitaliste ».

      Y’a que les gauchistes qui croient que les milliardaires sont tous pour le marché libre et la mondialisation.

      C’est tout le contraire.
      La « régulation » par l’état est la demande des propriétaires de médias. Et ces gens n’ont rien de capitalistes.
      Le premier soutien des journaux c’est l’état. Les subventions. L’inverse de la description capitaliste qui prône la concurrence. 

      Surement pas la dérégulation contre l’interventionnisme d’état et le marché libre....

      Drahi ou Niel sont sur des marchés ou l’état est « régulateur » (telecom) d’un monopole d’entre soi...Il militent surement pas pour la libéralisation ou la fin des subventions à la presse.

      Pigasse est dirigeant d’une banque spécialisée en redressement de dette d’état...C’est surtout pour promouvoir l’idée de l’endettement sans compter de l’état.

      Se plaindre du capitalisme en mettant en évidence un marché qui est tout sauf libre est une absurdité. 


    • bourrico 7 17 octobre 2016 12:38

      @Spartacus

      Alors mon petit idéologue, encore en train de voir des gauchistes partout ?

      Ne pas s’apercevoir que plus on dérégularise plus ça part en couille c’est quoi ?
      Tes marchés libres ne mènent qu’à l’anarchie, à la loi du plus fort, bref au bordel total.

      T’inquiet, personne ne vas t’humilier en te demandant de réfléchir deux seconde, continue à faire le pitre. smiley



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 10:36

      @GERMES
      Les Français n’auront aucun choix, si Asselineau n’obtient pas les 500 signatures ! Le système ne leur propose, en fait, que des variantes d’un seul Parti, TINA, le Parti de l’ UE et de la mondialisation, servies par des larbins divers. Les primaires sont le concours de beauté du meilleur larbin de TINA.


      Pour comprendre comment les économistes de l’ Ecole de Chicago sont arrivés à imposer la pensée unique « du ruissellement », un petit livre indispensable : « Les Evangélistes du marché ».

    • epicure 18 octobre 2016 18:41

      @Spartacus

      décidément ton déni du réel est grave.

      1 ) « gauchiste » n’a de sens qu’à l’intérieur de la gauche, venant de gens de gauche pour désigner certaines personnes aux comportements spécifiques .

      2) le droitard confond capitalisme et libéralisme

      Tous les milliardaires sont des capitalistes. CQFD

      Hormis quelques têtes couronnées, les milliardaires sont des capitalistes.

      Vu que les milliardaires sont à la tête de multinationales, sauf peut être certains qui se sont enrichis sur leur marché national , ils sont effectivement pour la mondialisation.

      Le fait qu’ils fassent appel à l’état pour conserver leur pouvoir capitaliste, ne retire rien au fait qu’ils sont toujours capitalistes. ils perdent pas leurs actions, leur rente, leurs possessions privées, avec la complicité des états.

      Les milliardaires militent toujours pour des dérégulations qui leur sont favorables, par contre ils peuvent pousser à limiter les dérégulations favorables aux autres.
      Les capitalistes qui en sont pas au sommet de la hiérarchie , ont intérêt à la dérégulation du marché contre les grosses sociétés, cela ne rend pas forcément ces capitalistes plus philanthropes .

      L’exploitation du capitaliste sur les prolétaires, c’est le capitalisme, que le marché soit dérégulé ou pas. La preuve c’est que la dérégulation, permet aux entreprises de délocaliser chez les moins disant.

      Se plaindre du capitalisme en marché régulé ou dérégulé, est cohérent, car c’est dénoncer le pouvoir oligarchique capitaliste qui détruit nos société, notre environnement, etc....


    • Jean Pierre 18 octobre 2016 20:28

      @Spartacus
      Vanter le libre marché sans intervention et sans régulation de l’Etat, situation qui n’a jamais existé nulle part (la Somalie peut-être ... ?) c’est faire des plans sur la comète. Autant nous conseiller, pour améliorer notre sort, de nous rendre sur l’île d’Utopia ou la vie est douce, les paysages idylliques, le climat idéal, les femmes belles, ou les vins les meilleurs coulent aux fontaines des villages et ou tout le monde est riche, libre et heureux. C’est franchement l’île idéale et il faut beaucoup de mauvaise foi pour critiquer une telle perfection. Mais elle a le même défaut que votre société imaginaire de libre-marché sans Etat : elle n’existe pas. Dommage. 


    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 20 octobre 2016 04:03

      @Fifi Brind_acier
      Désolée, Fifi, mais Asselineau, classé à droite, n’est heureusement pas le seul à vouloir sortir des griffes de l’Union Européenne et Américaine. D’autres candidats se proposent et, heureusement, il y en a plusieurs à gauche, mais la vraie gauche. J’ai suivi avec passion les travaux de la Convention des Insoumises et Insoumis autour de Jean-Luc Mélenchon. Ce projet élaboré essentiellement par des citoyens, dont certains tirés au sort, est une expérience enthousiasmante d’une nouvelle démocratie plus directe et créative.


    • Spartacus Spartacus 20 octobre 2016 09:37

      @Jean Pierre
      Vous avez si peu d’arguments qu’il vous faut faire des procès d’intention et caricaturer ce que je « penserait ».

      Incroyable, savez vous que le capitalisme limite l’intervention de l’état au régalien....
      Oui oui l’état existe dans un monde libéral.....



  • tashrin 17 octobre 2016 13:53

    Les tenants de la théorie du « ruissellement » ou « trickle down », selon laquelle les revenus des plus riches contribueraient à la croissance, ont du souci à se faire

    Mouais, si seulement
    aujourd’hui le FMI se prononce contre. Hier encore il en faisait la promotion partout
    La theorie du ruissellement sert de justification ideologique au plus grand hold up jamais réalisé sur les finances publiques depuis 40 ans. Politique de l’offre, reduction des charges pour les entreprises, tout est bon pour mettre en application cette theorie tellement puissante que... personne n’en a jamais observé les moindres resultats autres que l’appauvrissement generalisé à l’exception des beneficiaires dudit systeme
    Et n’en deplaise à tous les liberaux qui nous rebattent les oreilles avec ce truc : sortez nous un chiffre, un seul, qui demontre réellement le bienfondé de cette theorie. il n’en existe aucun... et pour cause...


    • Spartacus Spartacus 17 octobre 2016 16:34

      @tashrin

      Un chiffre, mais plein de chiffres......

      Voici la liste des pays dans l’ordre qui sont les plus libéraux économiquement....

      Voici dans l’ordre la liste des pays ou la vie est la meilleure :

      Incroyable, on croirait son copié collé.
      On y trouve pas le Venezuela et la Coree du Nord.




    • Jean Pierre 17 octobre 2016 22:58

      @Spartacus


      Parmi les pays ou la vie est la meilleure (voir votre propre liste) on trouve le Danemark, la Suède, la Norvège c’est à dire les pays ayant les plus forts taux de prélèvements obligatoires de la planète. A l’opposé, dans les pays à très faible taux de prélèvements obligatoires on retrouve tout les pays misérables (Madagascar, Soudan, etc). 
      Pour le vérifier, il suffit de consulter les données mondiale sur les prélèvements obligatoires.
      Incroyable pour vous !
      La propagande néo-libérale passe mieux sur Contrepoints qu’ici, n’est-ce pas, Spartacus ? 

    • Yaurrick Yaurrick 18 octobre 2016 11:22

      @Jean Pierre
      Sauf qu’avoir un faible taux de prélèvements n’est pas signe d’un état de droit. Un pays libéral ne se résume pas qu’à son taux de prélèvement.
      Si vous regardez plus attentivement les sources, vous verrez que les pays que vous citez sont globalement bien plus libéraux que le France .
      Et dans le cas où ils arriveraient à diminuer leurs taux de prélèvements, vous verriez sans aucun doute une amélioration de leur situation.


    • escoe 18 octobre 2016 18:43

      @Jean Pierre Elle passe encore mieux sur Challenges journal de la ploutocratie sioniste du Nouvel Obs


    • epicure 18 octobre 2016 19:12

      @Spartacus

      où c’est qu’il y a le plus de liberté , et où il vaut mieux travailler :

      https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lib%C3%A9ralisation_du_travail_2014.png?uselang=fr

      en norvège, horrible pays noté en rouge ?
      ou l’arabie saoudite pays de liberté bien noté en vert clair ?

      il vaut mieux être en france et en suède ( orange ) ou en inde et afghanistan (vert clair)

      En tout cas l’indice de liberté individuelle ne coïncide pas du tout avec l’indice de libéralisation du travail.

      Ce qui invalide nombre de tes affirmations.

      aller le pompom anti spartacus :

      https://commons.wikimedia.org/wiki/File:D%C3%A9pense_du_gouvernement_2014.png?uselang=fr

      qui sont les terribles états oppresseurs qui sont très dépensiers ?

      les pays les plus démocratiques, où il y a le plus de libertés individuelles....

      confirmé par un site bolchévique :

      https://libertarianisme.fr/2013/01/02/la-liberte-dans-le-monde/

      Les états les plus dépensiers sont ceux qui assurent le plus les libertés politiques et liberté de presse.

      Donc si tu es pour les vrais libertés, celles qui concernent et profitent à tout le monde, tu devrais défendre les dépenses d’état.


  • fred.foyn 18 octobre 2016 06:50

    La libéralisation des prix fut la mort de l’économie et surtout les marchés boursiers ouvert à toutes les spéculations... !



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 11:19

      @fred.foyn
      Les activités boursières sont déconnectées de l’économie réelle. Elles fonctionnent au rythme de la planche à billets des Banques Centrales, BCE comprise. L’économie réelle mondialisée fonctionne sur les 4 Libertés, inscrites dans le marbre des Traités européens : liberté de circulation des marchandises, des capitaux, des hommes et des services...


      Ce sont ces libertés que Thérésa May est en train de ficher en l’air ! Olala ! quelle affaire ! C’est le monde à l’envers, voilà les Conservateurs qui ont mis en place TINA, qui sont en train de tourner la page ! Ces Anglais m’étonneront toujours..., (sauf en ce qui concerne l’ OTAN, auquel ils s’accrochent comme des moules à leur rocher ! )

      Pour le reste, les Mamamouchis européens en restent comme deux ronds de flan !
      " Il semble qu’elle n’en veuille pas ; c’est énorme ! », constate, sidéré, un haut fonctionnaire. La politique commerciale ? Bof ! Le Royaume-Uni préférerait à l’avenir négocier ses propres traités commerciaux. Les règles du marché intérieur ? Pfff ! Londres se veut désormais « rule maker » et non « rule taker ». Et pour finir, « s’il y a une chose qu’elle a dite très clairement, c’est qu’elle veut reprendre le contrôle de l’immigration », ajoute cette source.

      Dégagées, les quatre libertés ! Souverain jusqu’au bout des ongles, le Royaume-Uni ne comptera à l’avenir que sur ses propres forces.« 

      Voilà la voie de l’avenir : Eurowars : quitter l’ UE, il nous faut, et l’euro aussi ! »


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 octobre 2016 11:03

    Les inégalités de la répartition des richesses aux USA sont bien pires que ce que les Américains imaginent dans leurs pires cauchemars !


    En France, grâce aux luttes sociales et au Conseil National de la Résistance, nous avons un système qui redistribue plus de 50% de la richesse produite, ce qui fait faire des cacas nerveux à Spartacus et à tous les libertariens de France et de Navarre... Ils comptent bien sur l’UE et les larbins de TINA, dont ils font l’élevage en batterie dans chaque pays, pour en finir avec pareille situation...

    Seulement, voilà, il y a un os dans le bouillon. Les Français sont égalitaristes et très attachés à la solidarité nationale. Ils ne trouvent pas normal du tout la privatisation des services publics, la vente des autoroutes, les déserts médicaux, la fin du Droit du travail, la baisse des salaires, l’austérité et le chômage etc. La Grèce est le repoussoir absolu. Non seulement les Grecs sont ruinés mais aussi pillés.

    Et nos « TINA - Evangélistes du marché », sont bien incapables de démontrer qu’en continuant dans cette voie, cela ira mieux demain... Voilà pourquoi le fossé se creuse inexorablement entre les Français et leur classe politique, incapable de justifier cette politique, ni de proposer autre chose.

    • Yaurrick Yaurrick 19 octobre 2016 20:40

      @Fifi Brind_acier
      Les inégalités, c’est un bon prétexte pour faire les poches des riches, c’est à dire les autres que soi-même. Au nom de votre idéologie, vous devriez, en tant que Français même au smic, donner la quasi totalité de votre revenu aux moins bien lotis que vous sur Terre.

      Il faut arrêter ce délire de considérer la richesse comme une masse fixe, et que les riches ne font qu’appauvrir les autres. Si c’était le cas, nous serions toujours dans la misère la plus totale, avec famine et aucun espoir.

      Si l’état arrêtait de piocher allégrement la moitié des revenus de chacun, et pour en gaspiller une large part, le peuple serait bien plus prospère. Mais l’important pour c’est que tout le monde soit égal, même si ça signifie la misère.

      Oui, on peut déplorer que la pauvreté soit encore présente (bien qu’en forte baisse grâce à la mondialisation) et que le temps soit encore long afin de l’éradiquer, mais ce n’est pas le collectivisme qui résoudra le problème, bien au contraire.


  • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 2016 12:17

    Merci @ l’auteur du partage.

    Excellent article, confirmant de façon claire et solidement argumentée ce que la sagesse populaire sait déjà : Nos vies sont, dès à présent, dirigées par des malades ayant prétention de les diriger davantage, à échelle planétaire et gare à tous ceux qui se mettent en travers, de l’individu aux nations.

    Le titre choisi pour cet article est, à la fois, juste et faux : Juste au sens qu’il s’agit bien d’un fanatisme combatif de type croyance religieuse, faux par sa référence au Christ, sauf a déduire que les croisades n’étaient déjà plus chrétiennes.

    Reste donc et surtout a définir précisément quelle croyance est le moteur de ce fanatisme ayant pour masque la finance . . .


    • Odin Odin 18 octobre 2016 14:12

      @QAmonBra

      En étudiant par vous-même les différentes informations que vous communique « eau-du-robinet » dans son excellent article, je vous conseille de regarder dans la direction des créateurs et membres de :

      CFR, Bilderberg, Davos, Trilatérale, Ur Loge, French-American Foundation (Young Leaders), FMI, ONU, OTAN, OMC, OMS

      vous aurez ainsi la réponse à vos questions.  


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 octobre 2016 14:27

      Bonjour QAmonBra,
      .
      Pourquoi avoir choisi le tritre « La croisade des mondialistes » ?
      .
      Pour moi les croisades évoquent une guerre contre les mécroyants, il fallut à tout prix imposer le christianisme comme « croyance (pensée) unique ».
      .
      Les croisades du Moyen Âge sont des pèlerinages armés, prêchés par le pape, par une autorité spirituelle de l’Occident chrétien

      Transposé au monde de la finance nous sommes dans une guerre économique, idéologique, de pouvoir ou les oligarques veuillent faire primer la « pensée unique » prêché pas par des prêtres mais par les grands médias, par les hommes au pouvoir financier voire le pouvoir politique.
      .
      Cette guerre fait des nombreuses victimes !!!
      .
      Si je transpose les valeurs spirituelles du christianisme au monde de la finance l’idéologie des boulimiques du FRIC sont se résument notamment par
      - l’ultra-libéralisme
      - la suppression des services publics
      - la précarisation de travailleurs
      - de laisser les banques et multinationales dicter les règles du vivre ensemble aux hommes politiques
      - de spolier l’état (nous les simples citoyens, travailleurs et classe moyenne)
      -etc.
      .
      En ce qui concerne les croisades il y les mythes et la réalité.
      .
      J’aime bien, si possible, de regarder la réalité en face.
      .
      Pendant des siècles les croisades ont fait rêver l’Europe, il y encore 50 ans, elles étaient un souvenir positif dans la mémoire des Français... et cela reste encore le cas aujourd’hui pour quelques personnes, mais pas pour moi.
      .
      De nos jours , dans les manuels d’histoire, le sujet des croisades est assimile à la repentance.
      Chez les humanistes, comme moi, les croisades sont considérées comme une horrible agression, perpétrée par des occidentaux violents et cupides à l’encontre des musulmans, contre de cathares, etc.
      .
      La croisade organisée par le pape Innocent III sur les terres languedociennes au début du 13ème siècle a prémédité, mis en pratique, de façon planifiée, de façon systématique, sur un critère idéologique et religieux, l’extermination de la totalité des cathares en tant que groupe humain : cela s’appelle évidemment un génocide parfait. Plusieurs historiens ont avancé un nombre de victimes de l’ordre d’un million, d’autres l’évaluent plutôt à une centaine de milliers. Il s’agit bien d’un crime de masse. La phrase « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens », prononcée par le légat du pape correspond à la mentalité générale des croisés et symbolise une volonté génocidaire.
      .
      En partent notamment de cet exemple, ce que fait le monde de la finance, la grande majorité des hommes politiques, les grands médias de nos jour avec nous est également un forme de crime à l’encontre de l’humanité entière d’où le titre « La croisade des mondialistes » ?
      .
      Suicide en France : « une autre conséquence de la crise économique »
      D’après l’Observatoire national du suicide, près de 10 500 personnes se tuent volontairement chaque année en France. Un chiffre en partie lié aux conditions économiques et sociales des Français, comme le démontre notre contributeur Frédéric Pennel de Délits d’Opinions. 
      .
      Exemple : Suicides chez les agriculteurs
      Agriculture : au bout de la crise, le suicide
      Un suicide tous les deux jours, un par jour ? Ces derniers mois, avec l’effondrement des cours du lait ou du porc, et la menace de se voir lâché par sa banque, les langues ont commencé à se délier, pour témoigner de la mort d’un voisin ou de sa propre tentation d’en finir. Au Salon de l’agriculture, les éleveurs abordent le sujet spontanément. Ils évoquent un confrère dans le Finistère, un copain dans le Morbihan, deux éleveurs la même semaine dans les Côtes-d’Armor... Retrouvés dans leur grange, à la poutre de l’étable... « On en connaît tous », confirme à l’AFP le président de la FNSEA, le principal syndicat agricole, Xavier Beulin. .... 600 croix ont été plantées, symbolisant les 600 agriculteurs qui, selon lui, se donnent la mort chaque année, « deux par jour ». Sa pétition a recueilli près de 20 000 signatures depuis l’été.
      http://www.lepoint.fr/societe/agriculture-au-bout-de-la-crise-le-suicide-04-03-2016-2022951_23.php
      .
      La logique des grandes entreprises d’obtenir la plus grande rentabilité à court terme fait de plus en plus de victimes dans le monde....


  • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 2016 15:38

    @ Odin

    C’est bien « la direction des créateurs et membres » qui m’intéresse, particulièrement chez eux, une très ancienne pratique culturelle et cultuelle, consistant a masquer leur véritable croyance, religieuse ou politique, en affichant ostensiblement et avec zèle une autre, ainsi que l’auto-absolution annuelle et religieuse de tous leurs mensonges, tromperies et autres parjures commis.

    La relation historique de cette secte à la finance et à la monnaie, par l’usure qu’elle permet, en s’interdisant de la pratiquer entre eux, est aussi très connue, mais, à présent, totalement occultée bien que jamais autant flagrante que de nos jours si endettés . . .

    @ l’auteur

    Merci pour vos éclaircissements, ma remarque sur le choix du titre trouve son explication, vous l’aurez compris, dans ma réponse ci dessus à Odin.


    • Odin Odin 18 octobre 2016 16:05

      @QAmonBra

      C’est avec grand plaisir que je constate que vous savez lire entre les lignes. Je partage votre commentaire en changeant le mot occultée par interdite.

      Cordialement.


    • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 2016 16:46

      @Odin

      Juste un éclaircissement, pour être sur que nous avons une façon similaire de lire entre les lignes : Je ne mets pas dans le même sac les majoritaires ayant certains écrits pour livre de chevet et les autres, certes minoritaires, mais qui ont l’honneur d’exister, heureusement pour nous et pour leur croyance.

      (. . .) « changeant le mot occultée par interdite »

      J’ai effectivement, après hésitation, choisi l’autre mot, car j’estime que ce stade, même s’il est proche, n’est pas encore factuellement atteint, mais nous ne perdons rien pour attendre . . .


    • Odin Odin 18 octobre 2016 19:41

      @QAmonBra

      Je respecte toutes les croyances lorsqu’elles restent spirituelles et déteste les phalanges ayant un objectif politico-économique sectaire, que ce soit passé, présent ou futur. 


    • QAmonBra QAmonBra 18 octobre 2016 20:10

      @Odin

      D’accord, merci pour la réponse que je partage totalement.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 octobre 2016 10:48

    Une vidéo à regarder :
    .
    Youssef Hindi - L’immigration (celle provoque par les guerres) conséquences de la stratégie mondialiste
    .
    http://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/youssef-hindi-strategie-globaliste-70950


    • JBL1960 JBL1960 20 octobre 2016 10:44

      @eau-du-robinet Oui vous avez raison, on ne perd jamais son temps à lire ou regarder Youssef Hindi, j’ai intégré son excellent analyse ici = https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/14/468/
      Et dans laquelle il nous explique que notre complicité passive est meurtrière ici et partout :
      Une chose est certaine, la France n’a pas été frappée par le terrorisme en raison de sa lutte contre celui-ci, mais indirectement à cause de son soutien aux terroristes. À savoir ces rebelles réputés modérés comme ceux d’Al-Nosra, alias Al-Qaïda, dont Laurent Fabius nous disait, en décembre 2012, qu’ils faisaient « du bon boulot ». Plus largement, les français ont payé le prix de la politique intérieure et étrangère de la France qui s’est alignée sur celle de ses ennemis objectifs : les États-Unis et leurs alliés historiques.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 octobre 2016 01:11

      Bonjour JBL1960,
      .
      Merci pour votre commentaire et le lien smiley

      C’est justement pour le soutien de la France de la politique des néoconservateurs que je ne suis pas « Charlie ».
      .
      Sous Sarkozy avec la participation d’Alain Juppé et sous le lobbying de BHL sans y oublier L. Fabius qui pense le Front Al-Nosra (branche terroriste d’Al-Qaïda) à fait du bon boulot, ils ont agresse la Libye et participe au lynchage de Mouammar Kadhafi et au K.O. qui règne aujourd’hui dans ce pays.
      .
      Michel Collon
      Charlie, USA, Daesh : les 7 médiamensonges
      https://www.youtube.com/watch?v=kq5q17DDzJk&t=4s
      .
      Michel Collon - L’OTAN est une association de criminels

      https://www.youtube.com/watch?v=dZmUhw9CtJ8
      .
      La France est la vassale des États-Unis, voilà la seule chose à retenir de la visite de François Hollande outre-Atlantique
      https://www.upr.fr/actualite/monde/la-france-est-la-vassale-des-etats-unis-voila-la-seule-chose-retenir-de-la-visite-de-francois-hollande-outre-atlantique


  • HELIOS HELIOS 19 octobre 2016 17:12

    .. ; le ruissellement n’existe pas.... la menagère qui secoue le miette de la nappe apres le repas nourrit les moineaux...

    La ménagère a-t-elle besoin du chant des oiseaux ? ben non, c’est juste pour qu’ils soient là a nettoyer ces miettes qui salissent le par terre !

    • JBL1960 JBL1960 20 octobre 2016 10:50

      @HELIOS Permettez-moi de vous contredire, gentiment, car perso, j’ai besoin du chant des oiseaux et de tout temps, mes miettes sont réservés aux oiseaux ! D’ailleurs, je suis entrain de réaliser un bain d’oiseaux façon rocaille et l’hiver, quand il fait froid, je leur met un peu de graisse d’oie ou de canard et ils en sont friands et l’été ils me régalent à se baigner et à se chicailler... Je préfère les regarder pendant des heures qu’écouter certains hommes dit « évolués »...


    • HELIOS HELIOS 20 octobre 2016 11:26

      @JBL1960

      mon commentaire est une image n’est-ce pas ?

  • bonalors 24 octobre 2016 08:11

    ben oui il faut que le pauvres arretent de procreer et que l on oblige les vieillards a travailler jusqu a ce que mort s en suive, mais avec des travails de moins en moins longs et durs, voir uniquement intellectuels
    Je suis pour une extinction progressive de cette humanite qui n en est absolument pas une ... mais pas par la violence, le froid et starvation, mais par la natalite,
    Il est imperatif que l on castre systématiquement tous les jeunes males avant qu il progree.

    Moi on m aurait demande si je voulais naitre comme je suis d une intelligence extreme bien superieure a la moyenne cad un sur doue a la puissance dix milles, il est bien evident que j aurais repondu, bien sur que non.
    Pourquoi naitre dans un monde aussi con, malhonnete, violent peuple en tres grande majorite de trous du cul qui s ignorent ...

    Ma foi
    Allez tiens avant que l on degaine, je me suis moi meme le plus gros trou du cul de l univers, mon seul regret etant que toutes considerations faites, je suis pas encore adapte, merde, c est le cas de le dire

    Bon enfin tout ca ca pue, moi je ne m interresse qu a Mozart, la beaute, et ma famille, qui malheureusement sont honnêtes, un tres grand malheur bref ....


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 novembre 2016 09:54

    Richard Labévière sur l’histoire des 25 dernières années de terrorisme mondialisé et de la nécessité de ce dernier dans la construction de la « mondialisation » actuelle
    .
    À l’occasion de la sortie de son dernier livre, Terrorisme, face cachée de la mondialisation, et de sa présence au SILA (salon international du livre d’Alger), Richard Labévière livre une analyse intéressante sur la situation syrienne. Il est question aussi de la propagande occidentale, de l’histoire des 25 dernières années de terrorisme mondialisé et de la nécessité de ce dernier dans la construction de la « mondialisation » actuelle.
    À voir et diffuser au plus grand nombre.
    https://www.youtube.com/watch?v=hriSDzuulbc
    .
    source :
    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/richard-labeviere-sur-la-71118


Réagir