mardi 26 juillet 2016 - par alinea

La guerre de l’information russe

JPEG On a beau dire, c'est mieux en le lisant. Cela fait belle lurette que je ne lis plus les médias mainstream ( et j'y inclus Politis et Mediapart) , en bon français parce que courant principal ne le fait pas, mais la magie web, en bon français toujours, fait que je reçois un truc appelé « Sauvons l'Europe » dont je ne sais d'où il vient et que je supprime avant ouverture. Pourquoi l'ai-je ouvert aujourd'hui, je n'en sais fichtre rien, peut-être à cause du titre : « la guerre de l'information russe : pour une réponse globale ».

J'ai du mal à comprendre ceux de mes concitoyens qui relayent le discours dominant, ce que j'ai lu là aggrave mon incompréhension, mais au moins ai-je les mots sous les yeux.

« La guerre de l’information est l’une des composantes de la guerre tout court. Elle combine ce qu’on appelle soft power et hard power et n’est pas limitée à la Russie. Moscou l’a toutefois développée avec une ampleur inégalée en termes de moyens financiers et humains et d’extension géographique. Cette guerre a une dimension à la fois interne et externe : elle vise, d’un côté, à laver le cerveau de ses citoyens en leur faisant perdre tout repère tout en instillant la crainte et, de l’autre, à gagner à ses thèses une partie des dirigeants et de l’opinion publique à l’étranger. »

Ça commence comme ça, et ça donne envie de continuer :

« La pratique de la désinformation ne se limite pas au mensonge, mais elle combine fausseté et vérité partielle. Elle entend chambouler le monde et priver les citoyens de toute référence et de toute évidence. Elle dérobe le sol où nous nous tenons, déforme l’histoire, subvertit le sens des mots et annihile la distance entre le jour et la nuit, la réalité et le cauchemar, la guerre et la paix. En cela, 1984 de George Orwell reste la référence indispensable. Cette mécanique a été bien décrite pour la face interne de la désinformation par Peter Pomenrantzev. Elle la conduit à reproduire l’argument de cour de récréation : « C’est celui qui dit qui est. » Elle dénoncera avec d’autant plus d’aplomb la guerre de l’information de l’Occident ou la menace de l’OTAN qu’elle lance la première et envahit ses voisins. »

Là je relis deux fois, voyons, une autocritique ? Le dernier bout de la dernière phrase me détrompe.

Je n'ose dire depuis combien de temps je ne supporte pas ceux qui accusent, avec force conviction, les autres de leurs propres turpitudes. À l'époque je ne connaissais cela que pour des broutilles de jalousies scolaires, puis amoureuses, broutilles qui pourtant faisaient mal ; grandissant en même temps que ma tranche d'âge, je n'ai pas rencontré ce type de comportements pendant des décennies, et voilà qu'à presque sixty four je retrouve cela dans les plus hautes sphères de l'État, par l'intermédiaire il est vrai, de gens ordinaires qui ne savent pas qu'ils le sont.

Dans les premières phrases de cet extrait, si elles étaient en exergue, on jurerait une vérité. Seulement pour moi, les protagonistes sont inversés ; dans un extrait la dernière phrase nous éclairerait. Ici nous savons d'où vient le texte aussi ne nous attendons-nous pas à lire quoique ce soit d'impartial. Je me demande si ceux qui sont convaincus de la dangerosité de Poutine ne s'arrêtent pas à un texte qu'ils croient neutre sorti tout droit d'esprits droits. À moins que le préssuposé idéologique ne soit le leur, il y a tant de gens issus de la reproduction, et pas de la procréation. J'ai, parmi mes connaissances, énormément de gens sincères, qui lisent, s'instruisent et qui n'ont pas manqué de me regarder avec effroi et ce petit rien de condescendance quand je leur disais que l'occident était responsable des guerres au moyen Orient, tout persuadés qu'ils étaient des révolutions non seulement sincères mais encore nécessaires en ces contrées , sans se rendre compte qu'ils pensaient : pour nous ressembler puisque nous sommes les meilleurs, et qui, aujourd'hui ayant un peu dessillé, ponctuent néanmoins leurs phrases, de, oui bon, quand même, Poutine el Assad sont des dictateurs sanguinaires ; ceci bien entendu sans avoir jamais écouté leurs discours ou entrevues mais ayant entrevu dans les médias quelques entorses à leur bien-pensance ; ils se maintiennent donc dans un vacillement autorisé. À leur égard c'est juste moi qui ai changé car il y a désormais beaucoup trop de motifs d'énervement pour que je puisse les suivre tous.

Donc en lisant ces phrases, qui m'écorchent vive, je me dis que le préssuposé de l'occident terre de liberté, à la presse libre, unique au monde, est bien ancré. Et je comprends pourquoi nous n'avons que des râleries quotidiennes et pas de violentes colères dans les rues : notre fonds de pensée reste : nous sommes un peuple libre, rien à voir avec les masses malmenées de par l'Histoire, chacun d'entre nous étant responsable, libre bien sûr, et qui, cela coule de source, le vaut bien.

Mais poursuivons :

« Représentation du ministère de la Vérité, l’un des lieux du roman de George Orwell : « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force. ».
Wikimédia Commons, CC BY

À l’extérieur, cette stratégie emprunte plusieurs voies. L’une des plus connues est la mise en service de la propagande d’une armée de trolls, très présente sur Twitter, qui vise à la fois à harceler l’adversaire, à lui répondre par des contre-vérités, à essayer de le faire douter si ses certitudes ne sont pas suffisamment assises et à saper son moral, y compris par des remarques agressives, parfois racistes et antisémites. Les trolls sont des taons dont l’impact est fort chez les personnes vulnérables.

Cette propagande est aussi développée par les canaux officiels du Kremlin, comme Russia Today et Sputnik, qui diffusent et tweetent dans plusieurs langues. Ces canaux répètent les thèses de Moscou : pas d’armée russe en Ukraine jusqu’au demi-démenti officiel, guerre contre Daech en Syrie alors que les forces russes attaquent principalement les rebelles qui s’opposent au régime d’Assad, « nazis » de Kiev, etc. Mais ils font aussi appel à tous ceux qui, à l’étranger, soutiennent la politique de Poutine. Selon une tactique classique, ils visent aussi à saper le moral de l’adversaire, en propageant prioritairement les nouvelles qui peuvent l’affaiblir – ainsi en montrant à l’envi l’irrésolution de certains responsables européens en matière de sanctions. »

J'en connais qui seraient capables d'en rire, malheureusement j'ai le rire sain, le jaune, l'aigre, la dérision ne font pas partie du panel de mes exutoires.

Là on atteint des sommets tout de même ! Il est notable qu'il va sans dire qu'il n'y a pas de nazis en Ukraine, que la Russie a principalement bombardé nos amis qui font du bon boulot, pardon, je m'égare, Poutine ne bombarde que nos alliés, disons ceux qui ont le même ennemi que nous. Nulle part n'est ne serait-ce que rappelé pourquoi donc el Assad est notre ennemi, ah mais bien sûr, un homme qui réprime les manifestations de rue ; pas comme chez nous où le dialogue est ouvert, mais comme eux sont des barbares, c'est dans le sang, dans l'horreur qu'on réprime ; il faut bien faire la différence.

Bachar el Assad est notre ennemi parce qu'il a réprimé dans le sang des manifestations de rue, Poutine, lui, c'est parce qu'il emprisonne ses journalistes qui ne sont pas aux ordres ; je crois qu'il est milliardaire aussi et qu'il a des visées impérialistes. Pas comme les nôtres. Nous sommes grands tout de même, des ennemis, à ce point haïssables, juste parce qu'ils sont arriérés, comparés à nous. Ça nous grandit tout ça, nous œuvrons pour le bien, pour le juste, pour le beau. On en pleurerait.

Mais le plus drôle et qui nous touche de près, ce sont les trolls, drôles de trolls.

On me dit taon mais qui n'impacte que les personnes vulnérables. C'est déjà ça. Mais on note que les amis de Poutine sont racistes et antisémites, cela ne coûte rien de le dire.

La jalousie patente est que les Russes propagent en plusieurs langues ; nous, nous n'avons que l'anglais ! Il nous faudrait peut-être faire un petit effort ! C'est vrai que les Russes ont à se hisser, à conquérir, nous nous n'avons qu'à nous baisser pour ramasser les idolâtres à nos pieds. Nous devrions peut-être nous réveiller non ? ( si vous saviez ce qu'il me coûte ce « nous »)

 

Encore, ils sont intarissables :

« La présence régulière sur ces chaînes de personnalités d’extrême droite et de partisans du Brexit – soutenu par le régime russe –, ainsi que la reprise des propos de ceux qui demandent la levée des sanctions, en constituent un signe. Cette guerre est aussi le fait de médias apparemment plus anodins qui diffusent des informations de toute nature de manière apparemment neutre, mais qui soit reprennent les positions russes dès qu’il s’agit de la Russie, de la Syrie ou du Brexit, soit alimentent les thématiques que Moscou agite en Europe, notamment la peur des réfugiés. Leur action installe dans le paysage, de manière discrète, les thèses du Kremlin. »

 

Là on resserre un peu le champ : extrême-droite, Brexit. On touche à la culpabilisation du lecteur ; si jusqu'ici vous aviez été pas tout à fait convaincu par un argumentaire inexistant qui met le lecteur d'office dans le camp des bons, voilà que votre hésitation vous plaçant à l'extrême droite, vous la zapper pour rentrer dans le droit chemin. Car, c'est l'argument ultime, et ceux de mes connaissances , ou ici même, le brandissaient à mon encontre, avec un étonnement apitoyé.

Je ne dis pas que certains ne se laisseraient pas convaincre par l'extrême droite, après tout, hein, pourquoi pas ? C'est un peu facile, mais très efficace.

Quant au Brexit !!!

 

Enfin :

« Cette stratégie de désinformation ne peut avoir un impact large qu’en prenant appui sur les nationaux. Ceux-ci relaient beaucoup plus efficacement les thèses de Moscou que les réseaux aisément identifiables. En leur sein, il existe toutefois plusieurs catégories. Les plus connus sont les thuriféraires quasi officiels du régime de Moscou, comme certaines personnalités politiques, universitaires ou médiatiques qui ne cachent pas leur attachement au régime de Poutine.

Une partie est située à l’extrême droite : le Front national, certains sites « complotistes », des personnes connues pour leur révisionnisme, le journal Valeurs actuelles, le révisionniste Alain Soral, récemment invité en grande pompe à Moscou. D’autres à l’extrême gauche : Mélenchon et un universitaire, Jacques Sapir, qui fait le pont avec l’extrême droite, mais aussi Chevènement… Enfin, certains sont membres de partis de la droite classique – Sarkozy, Fillon, Mariani, Pozzo di Borgo, etc. –, et ne font pas mystère de leur allégeance. Il en va de même pour une partie de la communauté d’affaires située en Russie qui fait le lien, parfois direct, entre Poutine et certains grands patrons français.

Il faut aussi citer ceux qu’on nomme les « idiots utiles », peu au fait de la réalité russe et de son action, mais dont l’anti-américanisme et la nostalgie sentimentale d’une Russie éternelle font des jouets aisés pour la propagande russe. Parce qu’ils ont une forme d’expression moins brutale, leur pouvoir de conviction paraît parfois plus élevé. Cette catégorie doit toutefois être complétée par quatre autres qui concourent à populariser les thèses du Kremlin de manière plus argumentée. Citons d’abord les « gentils », toujours prompts à l’apaisement, qui ne sont que les successeurs des pacifistes de la guerre froide, soutenus par Moscou, et sur lesquels Mitterrand avait eu une phrase définitive.

Viennent ensuite les naïfs – sincères ou non – qui pensent que la négociation avec la Russie peut permettre de maîtriser la situation, qu’on ne peut oser un bras de fer avec elle et qu’elle peut nous aider à combattre le terrorisme – ce que les faits infirment. Une troisième catégorie est constituée par les « modérés », ceux pour lesquels les fautes sont toujours équilibrées entre les deux côtés, qui estiment que l’Ouest n’a pas toujours fait ce qu’il fallait avec la Russie et rejouent le refrain de l’humiliation de l’Allemagne après la Première Guerre mondiale.

Viennent, enfin, ceux qui se désignent eux-mêmes comme réalistes ou pragmatiques, mais dont le réalisme se résume à la non-riposte. »

Ici, vous choisissez votre catégorie : Idiots utiles ? Naïfs ? Complotistes ?

Racaille ? Non, c'est pas marqué.

La question que l'on peut se poser à ce stade, est celle de savoir si le PS, si malin si supérieur, a bien réalisé que les idiots naïfs et complotistes modérés d'extrême-droite sont, à n'en pas douter majoritaires dans ce pays, d'autant plus qu'il y inclut Mélenchon, Chevènement, Sarkozy...

Je n'ai pas le rire facile aujourd'hui, mais la larme oui ; tout ça est triste à pleurer, je ne vais pas m'empêcher de dormir à cause de ce pauvre PS, efflanqué ridicule, mais c'est encore lui qui gouverne.

Ce texte a un auteur, que je ne nommerai pas, parce que j'ai oublié son nom et que je ne le connais pas, mais il est noté dans le texte intégral que je vous donne en lien.

Mais pour finir, si vous avez la flemme de lire tout, voici le sommet :

 

« Comprendre comment ces relais sont utilisés dans la guerre de l’information requiert la connaissance des intentions de Poutine. Son objectif central consiste à avoir les mains libres pour continuer ses actions agressives en Europe et en Syrie et, partant, à annihiler toute velléité de réponse. Dans cette perspective, il entend démanteler l’Europe – « divide et impera » – et propager la discorde entre ses membres et chez chacun d’entre eux. Pour ce faire, sa propagande entend simultanément faire apparaître la Russie comme un pays plutôt victime qu’agresseur et propager une forme de peur – risque terroriste, migrants – à laquelle Moscou pourrait apparaître comme une solution. Les tensions internes aux pays européens ne peuvent aussi que favoriser la montée des partis extrêmes. Tout ce qui vise à baisser la garde et à minimiser le risque russe va dans ce sens. »

 

L'heure est grave.

 

http://sauvonsleurope.eu/la-guerre-de-linformation-russe-pour-une-reponse-globale/

 



70 réactions


  • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 10:32

    faut vite prendre des vacances..votre article sent la fosse septique de la gauche malsaine au pouvoir..Quelques séances chez un Psy vous aidera je pense pour vos prochains articles...Allez faire du « Pédalo » made in Hollande.. !


    • alinea alinea 26 juillet 2016 10:40

      @Le p’tit Charles
      Oui !! la fosse septique, c’est bien comme image ! c’est exactement ce que je dénonce ; ôtez moi d’un doute, vous l’avez lu en entier ? Si oui, c’est que j’ai vraiment raté mon coup smiley


    • Etbendidon 26 juillet 2016 10:52

      @Le p’tit Charles
      Il est en forme ce matin n’ot p’tit charlot
      Mais là du calme, vous crachouillez sur une icône de agoravox
       smiley


    • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 10:58

      @alinea...Bonjour alinea..en entier et vraiment de la propagande de l’Elysée..Allez jusqu’au bout....de la prose a la Fabius et con-sort...


    • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 11:00

      @Le p’tit Charles...pas terrible...heureusement vous faîtes nettement mieux...


    • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 11:02

      @Etbendidon...J’l’aime bien..mais là c’est à côté de sa plaque il me semble.. ?


    • alinea alinea 26 juillet 2016 11:10

      @Le p’tit Charles
      Désolée, je ne comprends pas votre position !! Pourtant je la connais par ailleurs...


    • Michel Maugis Michel Maugis 26 juillet 2016 17:07

      @alinea


      Le p’tit Charles se lève très tôt pour faire son petit caca.
      C’ est une grande fierté pour lui d’ être le premier à faire un commentaire , pardon un caca, 
      Il a l’impression d’être très grand.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 06:37

      @alinea
      Bonjour,
      Voilà, vous avez bien compris, si vous remettez en cause le discours officiel, c’est que vous êtes d’extrême-droite... C’est l’un de multiples usages du couteau suisse FN.


      Jacques Sapir l’a appris à ses dépends, il prône la sortie de l’euro. Marine le Pen l’a cité dans un débat avec Moscovici, et Moscovici a traité Jacques Sapir « d’économiste d’extrême-droite ».
      Réponse de Jacques Sapir : « Sartre aurait parlé de saloperies ».

      Mélenchon est cité, car il a commencé à expliquer qui avait créé Daesh et Al Qaïda. La référence est à la fin du texte.

  • sarcastelle 26 juillet 2016 10:50

    Merci Alinéa de nous faire connaître cette utile publication. 


    • alinea alinea 26 juillet 2016 12:04

      @sarcastelle
      y’a pas de quoi sarcastelle ! j’aime partager vous savez, les bonnes, et les mauvaises choses !! smiley


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 juillet 2016 10:52

    bonjour Alinéa


    Certains soldats de cette guerre sont même affectés sur le front des commentaires d’Agoravox. La veille idéologique qui n’a rien à envier à celle d’Israël.

  • leypanou 26 juillet 2016 10:57

    Je n’ose dire depuis combien de temps je ne supporte pas ceux qui accusent, avec force conviction, les autres de leurs propres turpitudes. : avec çà, vous avez parfaitement résumé ce qu’il faut penser d’eux.

    Il y a effectivement une offensive actuellement pour tenter de contrer une plus grande méfiance des gens sur la propagande atlantiste ou russophobe dont le PS est tête de file. Bizarrement, le LR paraît avoir plus de jugement sur la Russie (enfin, quelques personnes, car A Juppé, je ne l’ai jamais entendu tenir des propos anti-atlantistes, on n’est pas invité au Bilderberg pour rien).

    Mais ce qu’on fait là au niveau ré-information est pea-nuts par rapport à ce qu’on entend ou lit à longueur de journée sur RFI, FranceCulture, TF1, FranceTélévision, Le Monde, Libé, l’Obs, etc, etc.

    Il y a une question que vous pourrez poser à vos connaissances mal informées : est-ce qu’ils ont entendu parler du journaliste allemand Udo Ulfkotte et ce qu’ils en pensent : vous finirez peut-être par leur ouvrir les yeux.


    • alinea alinea 26 juillet 2016 11:09

      @leypanou
      J’ai l’impression qu’il reste quelque chose d’ancré comme une névrose dans l’esprit de certains ; il faut dire que la prise de conscience n’est jamais une partie de plaisir, qui met à bas nos convictions ou nos vérités, souvent nos illusions !
      J’ai trouvé que ce texte était, comment dire, exemplaire, un ramassis des poncifs bien de chez nous ! mais à ce point, rassemblés dans un si petit espace, ça fait un choc !
      ( oui j’avais lu il y a quelque temps le repentir de ce journaliste)


    • sarcastelle 26 juillet 2016 12:07

      @alinea
      .

      J’ai trouvé que ce texte était exemplaire, un ramassis de poncifs
      .
      En réalité vous avez pris un risque. 
      Selon les a priori du lecteur, il sera de votre avis ou au contraire jugera lire une bonne analyse qui met bien les points sur les i.
      .
      Si vos propres a priori contre le contenu du texte sont suffisamment forts, vous ne supposerez même pas qu’autrui puisse y trouver du bon. Persuadée qu’à votre instar il haussera les épaules, vous lui rendez en fait service en le documentant utilement de son point de vue. 
      .
      Vous détestez qui accuse l’autre de ses propres turpitudes, sans voir que celui dont vous pensez qu’il accuse autrui de ses propres turpitudes pensera précisément que vous l’accusez des vôtres. 
      Ce point a été récemment illustré sur Agoravox, où un auteur russophile dispensait de donner des leçons à la Russie des pays coupables d’une longue liste de fautes très réelles contre la liberté et la paix. Bien entendu cet auteur qui a le goût du risque s’est immédiatement vu répondre à coups de goulag, d’holodomor, de purges et d’hôpitaux psychiatriques. Comme quoi entre grandes personnes il faut être plus circonspects qu’entre ados excités.

    • alinea alinea 26 juillet 2016 12:16

      @sarcastelle
      Oui je sais bien, je prends chaque fois des risques quand je propose un article !
      Je m’adresse à mes pairs, par principe puisque je n’ai de leçons à donner à personne, mais je sais ( oh ! combien !) que les autres me lisent aussi.
      Mais la neutralité n’existe pas ou du moins n’est-elle plus une position possible aujourd’hui.
      Mais si on fait la liste de ceux nommés comme étant des taons qui s’attaquent aux plus faibles, au fond, j’ai plus de chance de trouver des pairs, sur ce point là en tout cas ; quand on affine, il arrive toujours le moment où on se heurte à une barrière, infranchissable.
      Néanmoins je privilégie les points communs ; mais pour être franche, je n’arrive pas à comprendre que qui que ce soit d’un peu critique ( donc libre) puisse approuver cet article à 100% !! il est tellement claffi de grosses ficelles !!


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 juillet 2016 14:13

      @alinea. « Névrose » ? J’en doute. Plutôt un noyau psychotique sous télécommande.


    • alinea alinea 26 juillet 2016 14:25

      @JC_Lavau
      Non, pas en ce qui concerne ceux dont je parle ; certes cela existe, mais je ne les fréquente pas !
      Non, je vois très bien comment on construit sa vie sur des données qu’on ne remet pas en question, et comment cela est possible en période paisible sans poser de problèmes particuliers, mais quand on vit une époque comme celle-ci, il y a des révolutions qui doivent s’opérer en nous-mêmes, et cela ne semble pas accessible à tous ! le cul entre deux chaises ou fondations chancelantes me semble le lot de beaucoup.


  • Jacques_M 26 juillet 2016 11:15

    Bonjour alinea.

    Et dire que ce site est financé par notre argent :

    le site en question :


    On devrait supprimer les aides et subventions à tous ces organismes puants ainsi qu’à tous les merdias, et réserver les aides uniquement aux personnes qui sont dans la misère.


    • alinea alinea 26 juillet 2016 12:08

      @Jacques_M
      Le problème est que ceux qui gèrent notre argent, trouvent que c’est cela qui sent bon !
      On dit « les goûts et les couleurs », on pourrait dire aussi « les goûts et les odeurs » !!


  • Owen The Saints (---.---.239.239) 26 juillet 2016 14:45

    Bonsoir alinea,
    .

    J’étais étudiant en 1989, pendant l’effondrement du mur de Berlin.
    Revenu à un repas de famille, il y avait un général d’armée, vieille connaissance de mes parents, il était alors le n° 3 de l’armée française.
    Il disait qu’il fallait rester méfiant de Gorbatchev (c’est un apparatchik, rien ne disait qu’il n’y avait pas un piège tendu par l’idéologie communiste). Je plaidais qu’il s’agissait du démembrement d’un empire contre lequel il ne luttait pas, et que si l’Occident ne le soutenait pas, l’ex URSS pouvait tomber dans une crise (nationaliste, économique, politique...) qui serait préjudiciable pour eux comme pour nous.
    Il n’en démordait pas. Vu sa position et sa spécialité, je ne prétendais pas lui changer d’opinion, dans une simple conversation, mais je voulais comprendre.
    .
    Je lui ai fait la liste : retrait des troupes d’Afghanistan, désarmement nucléaire, fin du Pacte de Varsovie, souveraineté des état d’Europe centrale, fermeture des goulag, réforme démocratique, liberté religieuse, liberté d’entreprise, renoncement en l’état à l’idéologie totalitaire...
    Il faisait des petits « oui, oui » avec le ton indulgent de quelqu’un qui écoute un naïf.
    Je lui ai demandé alors "Que faut-il qu’il fasse pour que tu le considères comme quelqu’un bien ?". Il n’a pas répondu, s’en est sorti par une blagounette sur la qualité du repas, ne cachant pas que ma question l’avait mis en panne.
    .
    Cela m’avait désespéré.
    C’est un type charmant, toujours serviable, qui allait toutes les semaines participer à des actions associatives de lutte contre la pauvreté.
    .

    Je pense qu’on a des schémas de valeurs, - ou mentaux -, définitivement établis, soit dès l’enfance, soit après l’adolescence et qui ne bougent plus. Même si des décennies d’existence et d’expériences contredisent notre schéma. Et, hormis le cas du religieux, ce sont les plus « éduqués » socialement qui ont le plus de peine à résilier leurs valeurs personnelles car elles fondent les raisons d’être à leur vie telle qu’elle leur est reconnue, ou souhaitent qu’elle le soit.
    .

    Sinon, en apparté, encore quelques Nice et Saint Etienne du Rouvray et je crois que le sens des priorités va vite revenir : Le problème n’est pas Poutine. Bachar, ben ça va peut-être servir. Et ça va devenir vraiment compliqué avec l’Arabie Wahabbite et le Sultan turc.
    Le cortex n’apportant plus grand chose, cela va être le retour du cerveau primitif dans la politique française.
    .

    Deuxième apparté : sans le criminel de guerre Hollande, bien sûr. Tuer 164 civils en Syrie comme réponse à l’attentat de Nice, son cortex ne sert vraiment à rien et devient encombrant... Et pourquoi pas il ferait le 165ème ?


    • alinea alinea 26 juillet 2016 14:54

      @Owen The Saints
      Absolument d’accord avec ton cinquième paragraphe, et peut-être simplement parce que les plus nantis, les plus lettrés, s’approprient des vérités avec les mots de leur intellect. Dans le peuple on a des valeurs, de décence, de respect, mais on vit le présent.
      Sinon pour ce qui s’est passé en Syrie dernièrement, cela laisse sans voix ; non seulement on n’en fait pas la Une, mais cette occultation a l’air de convenir.
      Oui, pour le cent soixante cinquième ; ça commence à bien faire tout ça, et une année, c’est long aujourd’hui.
      l’exemple de ton militaire me paraît tout à fait symptomatique d’une classe, même si le militaire est, de fait ou d’idée, plus caricatural.


    • leypanou 26 juillet 2016 15:52

      @Owen The Saints
      Et pourquoi pas il ferait le 165ème ? : le 165ème est peut-être d’envoyer des troupes au sol au MO, dans le respect de la loi, dixit le PR tout à l’heure.


    • Owen The Saints (---.---.239.239) 26 juillet 2016 15:54

      @alinea

      Les journalistes sont comme « mon » militaire : leur système de valeurs n’en présente pas les mêmes aspérités, mais la même rigidité. Ils ne peuvent pas parler du massacre de civils innocents que Hollande vient de faire en Syrie car c’est incasable dans leur schéma. On a vu sur le site Les Crises que ces journalistes des médias mainstream sont réellement convaincus de ce qu’ils écrivent et ne font pas semblant.

      Je ne sais pas si tu as vu le film Goodbye Lénin
      http://www.film-streaming.co/good-bye-lenin !-streaming.php#

      C’est raconté de manière touchante, mais la mère, dans le film, est du même fonctionnement mental que le militaire (j’ai de la peine à écrire « mon ! ») et les journalistes.

      Je pense à ce film car j’ai rencontré en Inde un Allemand de Belin Est de 49 ans, qui voyageait à vélo. Je ne lui ai pas demandé s’il est pote à Niko Paech, mais il pourrait. Je lui ai demandé s’il préférait Le pays d’avant ou d’après le Mur. Il a répondu tout de suite qu’il préfère l’Allemagne de maintenant, presque choqué par ma question.

      Je n’ai pas insisté et je me suis rendu compte qu’il avait le droit d’avoir sa vision des choses comme moi la mienne. Il est important que les histoires se fassent, même différentielles. L’important est de se suivre, le danger est de s’arcbouter dans des oppositions à partir de nos visions qui accumulent l’animosité, ou les hostilités.
      J’ai passé deux très bonnes journées avec lui et il était intéressant sur l’émergence de ces nouvelles économies : résilientes, locales, réutilisatrices des énergies, qui recomposent les sociétés entre soi...


    • Owen The Saints (---.---.239.239) 26 juillet 2016 16:15

      Bonsoir Lepanyou,

      La seul chose qui peut m’intéresser d’Hollande est de savoir quand il sera jugé et exécut... heu, condamné pour crimes de guerres.

      Oui, je suis pacifiste.
      J’ai aimé Villepin qui s’est exclamé à feu Ce Soir Ou Jamais :« C’est trop facile de faire une guerre ! »

      Après, je n’ai pas non plus de sentiment pour ces barbares qui prennent à plaisir à tuer en égorgeant. Et ne pas s’en débarrasser c’est d’autres tueries qui vont continuer, tuant des innocents et ravageant des pays.

      Alors c’est Chevènement « Si l’on veut réussir une guerre, il faut qu’elle soit courte » (quelque chose du genre). Avec Bachar et Poutine. Avec un doute quand même sur notre légitimité à le faire tellement notre pays a pourri la situation, notamment en boostant les ventes d’armes à l’un des pires pays au monde.

      Et un principe de cohérence. Je ne voterai jamais NKM car elle est atlantiste, mais je partage son voeu de déclarer le salafisme comme secte et fermer en France toutes les assos et mosquées wahhabistes ou des Frères Musulmans.


    • alinea alinea 26 juillet 2016 18:00

      @Owen The Saints
      je réfléchissais à toutes ces professions, et avant elles à toutes ces formations qui donnent cette aise, cette assurance d’être élite et qui implique des épousailles avec les valeurs en cours, valeurs qui sont de plus en plus loin des valeurs morales de base, celles qui ont bercé mon enfance et sûrement la tienne aussi. Cette assurance est celle aussi de l’impunité.
      Mais le militaire dont tu parles ne s’en tenait peut-être qu’à ce sur quoi il avait basé sa vie, là comme beaucoup d’autres.
      J’ai divorcé de ces valeurs, avec moult empoignades, au moment de l’Afghanistan, puis plus fort encore au moment de la Syrie, il y a plus de trois ans ; désormais, le divorce étant consommé, on n’aborde plus ces thèmes, et la vie coule !!
      « Ton » Allemand ( décidément !) devait connaître Nico Paech ( finalement, il me semble que c’est un « c » et pas un « k » !!). Les Allemands restent allemands, comme les Français français,etc, ce qui fait dire aux défenseurs de l’UE que celle-ci n’a pas détruit les différences !
      J’ai vu ce film, mais guère de souvenir ; le cinéma ne laisse jamais trop d’empreintes dans ma mémoire mais j’ai souvenir de toutes les manigances faites par l’entourage de la mère pour lui cacher la réalité.


    • microf 26 juillet 2016 22:56

      @Owen The Saints
      Formidable votre commentaire, il est l´un des meilleurs que j´ai lu jusqu´á ma réponse, sur cette rubrique.
      Je dois vous dire que tout en appréciant votre commentaire, j´ai beaucoup rigolé tout en le lisant, vous me demanderez pourquoi, c´est surtout á certains passages tels lá oú vous dites á votre militaire ce qu´il faudrait faire pour la Paix, oú vous décrivez votre militaire comme un homme bien, prêt á aider son prochain etc... Cela m´a fait penser á une interview avec Jean Ziegler á qui on demandait si PDG de la société Nesclé ne pouvait pas changer certaines choses, la société Nesclé étant accusé de plusieurs maux.
       Il répondit ceci, oui le PDG de Nesclé en particulier est un homme gentil, cultivé bref dans de nombreux aspects très bon lorsque vous parlez avec lui en apparté, mais lorsqu´il prend son vêtement de PDG de la Nesclé cela devient autre chose, il devient une autre personne.
      Ceci pour dire que votre militaire cultivé, philantropique etc... est ou a été formaté pour réfléchir comme il l´a fait lorsque vous ennummérez ce qu´il fallait faire pour qu´il y ait la Paix, il ne pouvait pas vous entendre, car comme on le dit au Liban, il vit dans une vallée et vous dans une autre.

      J´ai été á Budapest en novembre 1989 et a assisté et vécu les évènements du changements et j´ai tenu le même language que vous pour vivre en Paix á certains officiels.
      Je n´oublierai jamais le 31 décembre 1989, pour ceux qui ont été á Budapest ce jour lá la ville était pleine, toutes les rues y compris dans les quartiers réculés de la ville étaient pleines de monde, tous dansant pour la liberté retrouvée.
      Assis dans mon hotel de Vaci Utca, j´ai beaucoup rigolé, disant á certains de mes amis avec lesquels je me trouvais, que c´est vrai, vous retrouvez la liberté, car le système que vous quittez, n´était pas bon, mais que celui dans lequel vous allez entrer sera aussi difficile, je vous plains dans quelques années.
      Ils m´ont dit non que tout allait être bien, le bonheur pour tous, aujourd´hui lorsqu´ils m´appelent au téléphone, ils me donnent raison.
      Alors que faut-il faire aujourd´hui ? il n´ya que les peuples qui peuvent renverser la situation en se soulevant contre les élites qui ont conduits á cette situation. Il ne faut pas que les Francais tombent dans le piège qui est entrain de leur être tendu, celui de la guerre civile, car la plus mauvaise des guerres, c´est la guerre civile, les frères qui luttent entre eux, on peut reconcilier deux pays, la preuve la France et l´Allemagne, mais très difficile de reconcilier les frères qui luttent entre eux.


    • Owen The Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 04:56

      Bonjour microf,

      Je vous remercie de votre appréciation.

      Puisque vous avez aussi des anecdotes sur ce décalage que peuvent vivre des gens qui coexistent, eu égards aux histoires qui ont formé leur existence dans leur pays, j’ai deux lectures qui m’ont bien instruit :

      - la 25ème Heure, de Virgil Gheorghiu, (pour une fois, le résumé dans Wikipédia donne un peu le ton de livre). Pour ma part, je n’ai pas tenté le film la lecture du roman.
      - la BD « Partie de Chasse » de Pierre Christin et Enki Bilal


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 07:14

      @Owen The Saints
      Ce que vous dites est vrai, jusqu’au moment où la réalité entre en contradiction avec les croyances.
      Ce qui s’est passé en Syrie et en Irak depuis une année, montre que l’ OTAN ment sur son combat contre les terroristes. Et que c’est bien l’autre Coalition ( Russie- armée syrienne- Hezbollah- iraniens) qui combat le terrorisme.


    • Owen The Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 09:08

      @Fifi Brind_acier

      Vous m’expliquez ce que j’ai écrit dans ce même fil de commentaires.

      Contrairement à vous, je n’ai pas de racolage à faire pour un parti politique, ni le besoin d’utiliser des commentaires à droite et à gauche comme des paillassons.

      Je vous l’ai déjà écrit et je répète : foutez moi la paix, raus, allez phagocyter ailleurs.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 19:06

      @Owen The Saints
      Je ne vois rien dans vos commentaires qui recoupe les informations que je donne.
      En somme, vous êtes pour la liberté d’expression, mais seulement la vôtre...


  • Xenozoid Xenozoid 26 juillet 2016 17:41

    y’a longtemps que le pouvoir sait que l’information est son essence...



    et mettre tout dans des boites sous emballage me fait penser a une chanson primitive dans le temps

    ­des p’tites boites ,des p’tites boites 
    toujours des p’tites boites
    des p’tites boites ,des p’tites boites 
    encore des p’tites boites


    lalala.la...lalalala.....lalala.la.....lalalala 


    merci pour ce morceau    


  • filo... 26 juillet 2016 18:16

    Alinea peut être que vous êtes repérée par : 

    http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule


    • alinea alinea 26 juillet 2016 18:28

      @filo...
      Oh non !! ça m’étonnerait qu’on m’ait repérée, ça serait bien la première fois !! smiley
      Non, je pense plutôt à des échanges de fichiers, enfin d’adresses, mais sans savoir d’où ça peut venir vu que je ne suis pas de près, ni même de loin, les publications « autorisées ».


  • alinea alinea 26 juillet 2016 18:31

    Tiens, personne n’a relevé l’excellente photo que j’ai piquée à l’article en question ! On sait que les photos ne se retouchent pas si bien que pour sûr, une telle gueule, ça inquiète !


  • Ratatouille Ratatouille 26 juillet 2016 21:21

    EN DIRECT de saint étienne d u rouvray 768sang
    On c’en tape de poutine
    la couse inter-ville des égorgeurs est en évolution
    âpres les bagnoles brulées, j’en ai fait plus que ta ville.
    la publicité médiatique est lancée.
    qui va tuer le plus mieux ,le plus pire le p^lus original
    des villes de France.
    ma ville marque un gros point avec le vieux curé de ma commune.
    toujours plus toujours encore pire.
    le maire communiste à pleuré à la télé ,c’est plus ce que c’était
    les communistes....


    • alinea alinea 26 juillet 2016 21:44

      @Ratatouille
      Je vous fais part de toute ma sympathie ratatouille, très sincère. C’est vrai, si les communistes se mettent à avoir un cœur où va-t-on !  smiley


    • Ratatouille Ratatouille 26 juillet 2016 22:53

      @alinea
      les ancien étripeurs de curés et démolisseur d’églises
      sont dépassés par les événements.
      le taux d’alcoolémie de notre maire va faire un bon.


    • alinea alinea 26 juillet 2016 22:58

      @Ratatouille
      Oui enfin, les cocos ont bouffé du curé, ils n’allaient jusqu’à les estourbir (quoique en Espagne...), mais c’est du passé, c’était à une époque où il fallait sortir de l’emprise de l’Église ! aujourd’hui, elle est quasi sans pouvoir, les curés rares.
      C’est pas du vin de messe au moins, qu’il boit votre maire ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 07:42

      @Ratatouille
      « On c’en tape de poutine » Devriez pas vous en taper, Poutine combat avec l’armée syrienne, les terroristes en Syrie, ce que n’ont pas fait les armées de l’ OTAN.


      Il faut se poser des questions simples :
      ** Qui a créé Al Qaïda et Daesh ? C’est bien la question essentielle à se poser, sinon, on ne peut rien comprendre aux attentats actuels en Europe.

      **Qui était responsable des attentats en Europe pendant la guerre froide ??
      «  GLADIO- Réseaux Stay Behind- Les armées secrètes de l’ OTAN pendant la guerre froide » par Danièle Ganser. Pour empêcher la Gauche d’accéder au pouvoir.

      ** A qui profite le chaos actuel et la politique de la peur, provoqués par les attentats ?
      Devant la montée du mécontentement dans l’ UE, la montée du chômage, l’austérité, les lois contre les acquis sociaux, il faut peut-être diviser les populations ??
      Empêcher qu’elles ne se rassemblent pour sortir du piège européen ?

    • Ratatouille Ratatouille 27 juillet 2016 13:28

      @alinea
      non, je ne pense,mais sa prestation pathétique va faire
      le tour du monde,des journalistes sont passés ce matin au bar de la
      cité (que des barbus,et des chômeurs ,pas de gonzesses évidement)
      la mec on raconté cette épisode au journaliste en se marrant.
      traduction : le chef de la police local est une tapette,c’est la fête.


    • Ratatouille Ratatouille 27 juillet 2016 13:32

      @Fifi Brind_acier
      je t’ai dit lors de notre dernier entretient (suréalistoartistique) que je reviendrai prendre ta température dans un an.
      le délai n’est pas écoulé.
      je vois que tu est en forme c’est bien.
       smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 2016 06:16

      @Ratatouille
      « tu est » s’écrit plutôt « tu es ». Et « entretient » s’écrit « entretien ».
      Bonne journée et à l’année prochaine !


  • Helicos (---.---.191.149) 26 juillet 2016 22:22

    Nous pouvons donc être certain de l’impartialité idéologique et politique de Monsieur Tenzer, membre actif de Aspen Institute France. Le dit institut dont les membres les plus éminents se nomment : M.Albright, Condoleezza Rice, David Koch etc...

    Qui vous paie pour relayer ici cette propagande atlantiste grossière ?


    • alinea alinea 26 juillet 2016 22:40

      @Helicos
      Je ne vous le dirai pas, je suis payée très cher !


  • Ratatouille Ratatouille 26 juillet 2016 23:12

    en directe de saint étienne du rouvray
    un tire de feu, pétards et fusées éclairantes vient d’être tiré par
    à 600 métres de la cité musulman .
    le pinard commence a faire effet ,un avertissement ?
    ça chauffe, toute la commue à entendu.


  • nours77 nours77 26 juillet 2016 23:26

    Je serai a classé dans les modérés, rien n est jamais tout noire ou tout blanc... Je n apprécie la politique russe, mais pas plus celle des usa... Et si l ennemie de mon ennemie n est pas mon amis, il est sans aucun doute une opportunité, car va viser les points faibles de notre adversaire, c est en général la raison pur laquelle un match a trois fini souvent par tous ko ou un match nul...

    Je dirais que la raison du le fait que M al Assad soit notre ennemie tient justement dans cette guerre froide... En effet si l infâme dictateur ne s était pas mit d accord en ce qui concernait le gazoduc des brics au momment ou les étatsuniens et l europe cherchaient a isoler la Russie énergétiquement... si M al assad avait fait le contraire, aurait il peut etre recu la légion d honneur francaise, il la donne aussi au dictateur en France, mais seulement a ceux qui servent l intérêt...

    Il parait plutôt pas mal, un ras le bol justifier, puis après avoir parler de M al Assad cela part en prose anti russe très marqué... La population russe est comme nous autre, avec un gouvernement capitaliste, dirigés par des hommes politiques, avec des élections très similaires aux nôtres... mascarade russe. Comme la tva, tout le monde l a...


    • alinea alinea 26 juillet 2016 23:40

      @nours77
      Bien sûr il y a toutes les nuances de gris mais ce n’est pas tellement cela que l’on juge dans la politique internationale, certains d’entre nous ne supportent pas la volonté hégémonique des USA, qui sont prêts à tout, qui on déjà fait le pire et dont nous sommes nous-mêmes les victimes ; alors ceux du monde qui ne se soumettent pas sont véritablement porteurs de liberté. Et on voit quel prix ils le payent
      la question n’est pas de trouver Monsieur Poutine sympathique mais de savoir s’il a l’envergure pour résister à cet ennemi amoral, sans parole et particulièrement guerrier. Et il semble qu’il l’ait.
      Après si les autres le poussent à bout, nous trinquerons les premiers ; les Américains s’en foutent, au contraire cela arrangerait leurs affaires que l’Europe soit à terre !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 07:28

      @nours77
      « Rapport anti-Empire n° 140 » de William Blum.
      Assad n’est que le dernier sur la liste, mais il est coriace, le Bachar ! Il a refusé que le gazoduc qatari passe chez lui, la Syrie n’aurait pas été détruite s’il s’était soumis !

      Et pour ceux qui ne l’ont pas encore lu : « Confessions d’un assassin financier » de John Perkins.


      Depuis 1945, les USA ont destitué ou assassiné plus de 50 Chefs d’États, la plupart élus démocratiquement, qui refusaient de se soumettre aux volontés des USA.
      Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont :
      • Tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers, dont la plupart étaient élus démocratiquement.
      • Bombardé la population de plus de 30 pays.
      • Tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers.
      • Tenté de réprimer un mouvement populiste ou nationaliste dans 20 pays.
      • Gravement interféré dans les élections démocratiques d’au moins 30 pays.
      • De plus… bien que cela ne soit pas facile à quantifier… ont plus trempé dans la pratique de la torture que n’importe quel autre pays au monde… depuis plus d’un siècle… pas seulement en infligeant concrètement la torture, mais en l’enseignant, en fournissant des manuels et des équipements.

    • Michel Maugis Michel Maugis 27 juillet 2016 14:26

      @nours77

      « Je dirais que la raison du le fait que M al Assad soit notre ennemie .... »

      Vous pourriez me dire pourquoi Assad est notre ennemie, je n’ ai pas très bien compris. ?

      En quoi est il un infâme dictateur ? Parce que VOTRE ORDURE de dictateur le dit ?

      Quand est ce que Assad a traité de dictateur notre crapule qui gouverne et le bombarde en armant les terroristes ?

      etc...

      Sortez de votre lâcheté imbécile et parlez clairement.



  • alinea alinea 27 juillet 2016 11:32

    Les choses se durcissent apparemment, on emploie les armes à plusieurs coups pour bien nous faire rentrer dans la tête que, ma foi, si une guerre éclate ce ne sera pas, mais pas du tout de notre faute !! Voir ailleurs si cela se vérifie.

    http://www.les-crises.fr/faut-il-craindre-une-guerre-avec-la-russie-a-lhorizon-2030-par-fredrik-wesslau-et-andrew-wilson/


  • wesson wesson 27 juillet 2016 11:34

    Bonjour Alinéa,

    personnellement, je zappe maintenant sur ce genre de texte, ce sont franchement des récessions bien trop harassantes qui n’apportent absolument rien. Mais comme vous avez attiré l’attention dessus, je vais faire 2 remarques : 

    une sur l’auteur : Comme vous je ne le nommerai pas, mais je nommerai son employeur, Science Po, qui est une véritable fabrique à crétins infestée d’atlantiste. Une des rare école qui n’est à ce que l’on dit même pas doté d’une bibliothèque, et pour cause : il n’en ont pas besoin dans l’histoire fantasmée qu’il y enseignent. 

    et une sur une petite partie de son texte : les moyens « considérables » du Kremlin pour sa propagande (je ne récuse pas le terme) extérieure. 

    Et bien si on regarde les chiffres, on s’aperçoit qu’il sont d’environ 370 millions d’€. Il inclut Rossiya Segodnya (Sputnik news, Sputnik radio, ex Ria Novosti - 90 millions), RT (212 millions), et TASS (le reste). A noter que leur budget est en baisse assez sensible

    On peut comparer cela au budgets alloués par les occidentaux pour la même chose, et je ne vait parler que des budget d’état (c’est à dire je ne vais pas inclure CNN ou FOX).

    Pour les Américains, c’est la BBG qui chapeaute toute la galaxie RFE-RL (Radio Free Europe - Radio Liberty), qui lorsque les Américains craignaient encore que le France soit un peu socialiste y diffusait VOA (Voice Of America). Budget 1 milliard de $ pour l’année dernière, et en forte hausse pour « contrer la propagande Russe »

    pour la BBG (Broadcasting Board of Governors), on est à 672 millions € (739 m$)

    pour la BBC World Service (CAD uniquement l’extérieur), je n’ai trouvé que le budget 2008 - 257 millions £, et le fait qu’il est en augmentation constante, et que le gouvernement Anglais vas mettre un bonus de 300 millions £ sur 5 ans justement pour aller faire encore un peu plus de propagande chez les Russes. Ce qui nous fait un 370 millions €, comme les Russes

    Et nous les Français, les divers médias extérieurs (TV5 monde -108 millions, RFI, France24, France Media Monde, MCD - 249 millions) ce qui nous mets à 357 millions €.

    Donc, en totalisant la propagande occidentale de France, Angleterre, USA, nous avons 1.4 milliards € de budget, pratiquement 4 fois le budget Russe. Et pour que tout ceci soit comparable, j’ai bien pris soin de prendre les chiffres uniquement que de l’audiovisuel PUBLIC, payés respectivement par chaques états.

    Autant dire, voir la paille dans l’œil du voisin sans voir la poutre dans le sien. 


    Et pendant que cette propagande occidentale reçoit des budgets en constante augmentation spécifiquement pour « contrer la propagande Russe », la Russie elle de son coté coupe le budget de RT de 30%, et de 25% sur tout le reste. Assurément ils misent tout sur la propagande !!!

    PS : J’ai bien entendu tous les liens pour les chiffres que je donne, mais j’ai la flemme de faire une mise en forme. Quelques requêtes google permettront de tout retrouver.

    • alinea alinea 27 juillet 2016 11:41


      Je vous crois sur parole wesson ; ce qui serait bien aussi c’est de connaître les chiffres des armées !
      Je viens de poster en commentaire un autre article du genre, à croire qu’il s’agit véritablement d’un bourrage de crâne qui s’intensifie. Il faudrait que des hommes politiques se lèvent et dénoncent un peu plus fortement cela !


    • wesson wesson 27 juillet 2016 12:33

      @alinea
      vous avez quelques chiffres ici, par RT (ce n’est pas les sources que j’ai utilisées, je suis allé directement sur les sites des médias concernés pour trouver leur budget, comme ici pour la BBG)


      Sur le budget des armées, vous avez un comparatif ici 

      USA : 597.5 milliards $
      Russie : 66.5 milliards $

      Soit un budget USA presque 9 fois supérieur à celui de la Russie. 

      A noter l’Arabie Saoudite, 87.2 milliards de $ pour une population de 30 millions d’habitants (contre 145 millions en Russie), et une part dans le PIB de 13.9% (contre 4.9% pour la Russie). Si il y a un pays le plus militarisé au monde en pourcentage, c’est bien des Saoudiens dont il s’agit, avec pourtant des résultats militaires absolument pitoyables (il n’arrivent même pas à mater une révolte de paysans Houthis au Yemen.




    • JC_Lavau JC_Lavau 27 juillet 2016 12:52

      @wesson. Ces auteurs, Fredrik Wesslau et Andrew Wilson.
      Ce genre de délires projectifs, hélas je connais bien : c’est celui qu’ont pratiqué ma très charmante ex-épouse et son gang de calomniatrices à gages. On accuse un bouc émissaire de toutes ses propres turpitudes.
      Un résultat peu diffusé, est qu’il y a bien plus de dégâts psychiques collatéraux chez les complices et comparses que sur la cible visée, si la victime était déjà avertie des intentions criminelles du gang.
      Sur le plan psychiatrique, Fredrik Wesslau et Andrew Wilson sont des gens qui ne s’en relèveront pas. Au fil des années leur paranoïa ne fera que durcir toujours davantage. On prend les paris ?


    • Owen The Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 13:38

      Pour compléter les recherches de Wesson (que je salue en passant), il y a celles d’O. Berruyer qui a trouvé pour les budgets 2015 :
      - Russie : 91 milliards de dollars
      - OTAN : 905 milliards de dollars

      https://www.les-crises.fr/lotan-appelle-les-allies-a-se-preparer-face-a-la-menace-potentielle-de-la-russie/&nbsp ; (Tableau en dessous du court article).


    • Michel Maugis Michel Maugis 27 juillet 2016 14:33

      @wesson


      OUI, mais il faut être juste. Ce n’ est guerre comparable la propagande US et Russe.

      Eux, les US, ils sont obligés de répéter 1000 fois pour que ce qu’ils disent soit vrai.


    • alinea alinea 28 juillet 2016 12:02

      @wesson
      Merci wesson ! À voit tous ces chiffres on constate que, effectivement, la Russie met le paquet, tandis que de notre côté nous travaillons, tranquilles, au bien des peuples ! Elle menace la paix des peuples ! Il faudrait que tous le sachent !! smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juillet 2016 17:39

      @alinea.
      Encore eût il fallusse que vous le sussiez vous-même, et que eux aussi le sachiassent.


  • arthes arthes 27 juillet 2016 15:47

    En fin de compte, Poutine n à pas besoin de dépenser tant que ça dans son budget propagande pour qu on parle de lui ...Ce sont les autres qui s y emploient et de telle manière que la Russie est de nouveau crainte et respectée. ..Quant à la guerre...Vu les propos de la propagande Russe et la teneur des discours de Poutine, je me demande si il ne s agit pas de faire peur aux américains pour qu ils votent Trump. ..Et de combine avec des americains en place qui veulent dezinguer la Clinton...Sont pas tous cons.

    C est ma manière de voir les choses...

  • Owen The Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 17:21

    Un truc que je ne comprends pas.
    .

    Mickael Moore pronostique la victoire de D Trump.
    http://www.huffingtonpost.fr/michael-moore/trump-president-etats-unis_b_11192430.html
    .

    Il n’aime pas Trump, cela je le comprends. S’il est élu il va ressembler à Tapie, Berlusconi et Sarkozy, les trois réunis. Mais en face, on est à peu près assuré que sous un mandat d’H Clinton, il y aura au moins trois guerres d’Irak même temps, si ce n’est plus.
    .

    Cet extrait me perturbe :
    Je crois malheureusement qu’Hillary Clinton va nous entraîner dans d’autres aventures militaires, car elle est un « faucon » perché à droite d’Obama. Mais peut-on confier le bouton de nos bombes nucléaires à Trump le psychopathe ? Poser la question, c’est y répondre.

    .
    Et il écrit juste avant que :
    En premier lieu, je dois avouer que j’aime bien Hillary Clinton. Je crois qu’elle est la cible de critiques non méritées. Même s’il dit par ailleurs qu’il a décider de ne pas voter pour elle quand a soutenu la guerre en Irak.
    .

    Pas lui... C’est pourtant le même qui dénonce depuis tant de films la belliqueuse Amérique, autant pour ses concitoyens que pour le monde.
    .

    Je comprends qu’un N Chomsky ait choisi H Clinton. C’est comme S Heyssel qui soutenait DSK : cela n’enlève rien à son parcours et à sa valeur, mais il arrive un âge où l’on ne peut plus dénier ses vieux repères et à nouveau réenvisager le monde autrement (« mon » militaire, tiens...).
    .

    Mais Moore a encore toute sa flexibilité intellectuelle et sa clairvoyance. Et c’est quelqu’un pour qui je tiens compte de ce qu’il dit. Alors soit c’est lui qui déconne, soit c’est moi, je ne sais pas...
    Ou il y a un calcul de sa part (intelligent ou pourri, je ne préjuge rien), que je n’ai pas saisi.


    • JC_Lavau JC_Lavau 27 juillet 2016 19:17

      @Owen The Saints. Pour Killary Rodham Clinton, il ne s’agit pas de moins qu’espionnage au profit d’Israël, détruire la Syrie pour le profit d’Israël, etc. etc. Coqueriquer après l’assassinat de Gaddafi : « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». De plus soyez certains que « Fuck the Europe » sera secrétaire d’état.

      Les brouilleuses de cerveaux hurlent que nous sommes tous des misogynes si nous exprimons la moindre réserve au sujet de Killary et de « Fuck the Europe ». Après des décennies de martelage de la propagande féminazie style Dworkin, elles comptent bien sur un vote sexiste de la part des électrices.

      Décervelages...


    • OwenThe Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 19:31

      Bonjour JC Lavau,

      Je redoute, comme vous, les projets de la Reine du Chaos.

      Je suis étonné que M Moore, sachant ce qu’il est (ses films, ses bouquins), préfèrerait voir cette candidate élue plutôt que D Trump.


  • arthes arthes 27 juillet 2016 19:49

    Bin c est peut être qu il ne touchera plus de subventions pour produire ses documentaires avec Trump...En fait je ne sais pas s il en touche, mais il me fait penser au front républicain contre Marine Le Pen...En France il voterait Hollande contre le FN par exemple...Puis c est un socialiste engagé. .Il reste dans l idéologie. 


    • Owen The Saints (---.---.237.193) 27 juillet 2016 20:15

      Pas bête...

      Espérer que les ricains votent Trump dans leur pays pour limiter un peu les bombes partout et refuser dans le sien de tenter le Pen, ça cloche un peu.
      - Ben ouais...
      - Et dans ce fil de commentaires, j’expliquais doctement le déni réalité
      - Oui oui...


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 21:21

    Les propositions de Trump répondent à la situation économique catastrophique du pays. « Implosion de l’économie américaine, les 15 points que nous cachent les médias. » La situation économique aux USA (102 millions de chômeurs), fait que l’opinion publique est sur les nerfs.


    Trump ne propose rien d’extraordinaire, apparemment :
    " Nous allons prendre soin de ce pays d’abord, avant de nous inquiéter du reste du monde« , a-t-il déclaré à propos de la phrase »America First« .

    Les USA ont largement délocalisé les entreprises, au Mexique en particulier, leur Tiers monde à eux. Ce que propose Trump répond aux dégâts de la mondialisation, qui sont les mêmes aux USA qu’en Europe : il veut s’occuper des Américains, ce qui semble naturel, mais pas aux USA.

    Car c’est totalement à l’opposé de la »destinée manifeste", et de l’ exceptionnalisme américain, qui imposent depuis le 19e siècle, que les USA mettent leur nez et leur dollar partout...
    Et s’opposer aux dégâts et aux profits générés par la mondialisation, c’est aux USA, proprement révolutionnaire...
    Savoir s’il fera ce qu’il promet est une question à laquelle pour l’instant personne ne peut répondre.

    Mais après les révélations des magouilles des responsables Démocrates pour savonner la planche à Sanders, la question est de savoir pour qui les électeurs de Sanders vont voter, s’ils ne votent pas pour la reine du Chaos ???? pour Trump ? pour les écologistes ?? 

  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 2016 21:37

    J’ai lu le texte de Mickael Moore, il n’appelle pas à voter Trump, il explique pourquoi Trump va gagner.

    Moore explique les grandes réussites des Démocrates, qui sont de Gauche comme je suis moine tibétain... :
    « Je vais bien, tout va bien, comme dirait Hollande »...


    "(...) Des choses ont changé pour le mieux. La gauche a remporté les grandes batailles culturelles. Les gais et lesbiennes peuvent se marier. La majorité des Américains expriment un point de vue libéral dans presque tous les sondages. Les femmes méritent l’égalité salariale ? Positif. L’avortement doit être permis ? Positif. Il faut des lois environnementales plus sévères ? Positif. Un meilleur contrôle des armes à feu ? Positif. Légaliser la marijuana ? Positif. "

    Moore est un crétin de Gôoche, comme nous en avons à foison, qui n’a pas compris que les réformes sociétales ne compensent pas les 102 millions de chômeurs.

Réagir