lundi 16 septembre 2019 - par C’est Nabum

La machine à nuages

La splendeur d’une lourde menace.

Il fut un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent connaître durant lequel, quand nous longions la Loire, nos châteaux servaient de point de repère. Plus nous nous approchions, plus nous jouissions d’un spectacle majestueux qui nous enchantait. Nous avions nos petits cailloux semés sur notre parcours, de merveilleux petits cailloux, dressés avec amour par des ouvriers anonymes, il y a fort longtemps.

Puis tout a basculé du côté de Chinon à Avoine précisément à la confluence de l’Indre et de la Loire. Nous passions là et nous évoquions à mots couverts, la construction de ce que nous nommions alors : « Une pile atomique ! » Il faut avouer qu’à l’époque le mot portait à la fois la terreur semée par Hiroshima et la magie d’un progrès qui semblait n’avoir aucune limite.

Puis d’autres monstres sont venus défigurer nos rives. Elles se firent plus hautes, plus voraces, plus menaçantes aussi. Saint Laurent-des-Eaux, Dampierre-en-Burly, Belleville-sur-Loire furent bientôt nos nouveaux points de repère avec des volutes qui se voyaient à des kilomètres à la ronde. Nos châteaux étaient dégradés, disparaissant derrière ses maudites machines à nuages.

Le temps passe, la menace sourde perdure et l’esthétique de nos tours de refroidissement ne me saute toujours pas aux yeux. Je me souviens pourtant d’avoir lutter bec et ongles pour empêcher la construction de la dernière née celle de Belleville. Participant à des manifestations, des marches, un Festival sans lendemain et étant un des acteurs d’un film de lutte, tendant la perche à Paul qui allait être exproprié sans ménagement le contraignant à quitter sa belle ferme.

Nous n’avons plus de girouettes ! Où que nous soyons, il nous suffit de lever les yeux pour apercevoir ces messages inquiétants qui montent dans le ciel. Il y a des villages qui ont la « chance » d’en voir deux à la fois. Quel bonheur sans pareil quand surviendra la grande catastrophe, ils n’ont pas besoin des pastilles d’iode si dérisoires.

Nous n’avons pas que le plaisir des yeux, les inconvénients sournois ne se mesurent pas officiellement. Pourtant les cancers de la thyroïde sont à la mode en bord de Loire, un privilège dont on se passerait volontiers ! Nous avons encore l’immense privilège de profiter de lignes à haute tension qui viennent défigurer en maints endroits une Loire pourtant classée au Patrimoine de l’humanité. Ces pylônes sont si beaux que nous devrions nous en réjouir.

Et puis, cerise sur le radeau, il y a encore ces barrages qui interdisent la navigation sur la Loire. Des panneaux inquiétants annoncent la chose, ce mur qui barre la rivière et contraint les kayakistes à mettre pied à terre. Ils se rendent vite compte qu’on s’est moqué d’eux puisque les injonctions précèdent l’obstacle de plusieurs centaines de mètres ce qui les contraint à porter leur embarcation dans des conditions délicates.

Pour ceux qui passent outre, ils trouveront à Belleville une écluse réservée aux bateaux de Loire tandis qu’à Dampierre un toboggan leur fournira des sensations fortes. C’est à Saint Laurent qu’EDF montre son vrai visage. La Loire est barrée et rien de mieux. Débrouillez-vous ! Et ne vous aventurez pas à pointer une paire de jumelles vers ces merveilleuses installations civiles, vous auriez immédiatement la visite d’escouades sécuritaires. Les Centrales sont sans risque parait-il mais enfermées derrière des barbelés qui en disent long sur la sérénité de l’endroit.

Vous l’aurez compris, je ne goûte guère à ces géants sournois qui tôt ou tard se réveilleront pour semer la mort et la destruction. Ne soyez pas impatients, tout vient à point pour qui sait faire confiance les yeux fermés aux apprentis sorciers. En la matière, Thanatos est venu s’installer en bord de Loire. Il dispose de quatre demeures princières qui honorent les futures ténèbres. 

C’est ainsi que lorsque je vois de charmants touristes sur les chemins de la Loire à vélo, perchés sur une bicyclette électrique, je ne peux m’empêcher de leur faire remarquer que c’est pour eux qu’on a défiguré notre belle rivière. Ils ne peuvent comprendre, ils sont formatés par la propagande honteuse d’un pouvoir qui s’est toujours vendu au plus offrant. Nous autres les ligériens nous aurons au moins la chance d’être les premiers irradiés quand vos machines à nuages perdront la tête. 

Nous nous consolons par ces beaux clichés qui nous viennent de l’Enfer. Le diable autrefois, lançait des ponts sur la rivière, il a grandement amélioré ses compétences. Le génie civil n’a pas de limite. Ces grandes tours que vous admirez au long sont en fait les futurs incinérateurs de tous nos espoirs. Elles ne sont jamais aussi belles que dans le soleil couchant, celui de la fin des temps. Pensez-y !

Apocalyptiquement leur.

JPEG



38 réactions


  • ZXSpect ZXSpect 16 septembre 2019 11:38

    .

    « les cancers de la thyroïde sont à la mode en bord de Loire, un privilège dont on se passerait volontiers ! »

    .

    C’est Nabum, outre ses talents de bonimenteur, est un épidémiologiste sérieux, justifiant et documentant ses déclarations, ses assertions alarmantes. Sur les sujets de santé publique, c’est le moins qu’un spécialiste puisse faire !


    .


    « ces beaux clichés qui nous viennent de l’Enfer. »

    .

    Coucher de soleil en contre-jour sur des volutes de vapeur d’eau !!!


    • ZXSpect ZXSpect 16 septembre 2019 18:42

      @ZXSpect
      .

      https://www.cancer-environnement.fr/287-Cancer-de-la-thyroide.ce.aspx
      un site du Centre LEON BERARD https://www.centreleonberard.fr/

      «  »«  »« 
      * Le cancer de la thyroïde est un cancer rare et de bon pronostic. Il touche plus souvent les femmes que les hommes. Son incidence a beaucoup augmenté depuis 1975.

      * Il existe deux facteurs de risques environnementaux avérés du cancer de la thyroïde : les radiations ionisantes, et la carence en iode.

      * Il semble peu plausible que l’accident de Tchernobyl ait provoqué un excès de cancers de la thyroïde dans la population française : l’augmentation de l’incidence des cancers de la thyroïde a débuté bien avant l’accident ; de plus, des pays beaucoup plus exposés aux retombées connaissent les mêmes taux de progression que la France.

      * Le rôle de l’indice de masse corporelle (IMC), de la multiparité, de l’exposition à certains pesticides ou produits chimiques, de l’irradiation médicale dans l’augmentation du risque du cancer de la thyroïde sont en cours d’évaluation.

      * A ce jour, aucune situation professionnelle n’a été identifiée comme à risque de cancer de la thyroïde.
       »«  »«  »
      .
      ---
      .
      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/notre-carte-interactive-de-l-incidence-des-cancers-en-france_131124
      source Agence Santé Publique France
      .
      https://www.ouest-france.fr/sante/cancer/cartes-il-y-plus-de-cancers-en-hauts-de-france-pays-de-la-loire-et-bretagne-6193855
      «  »« Parmi les autres faits marquants, les experts ont relevé «  une surincidence prononcée des cancers de la thyroïde dans les départements du Sud-Est et en Corse, ainsi que sur le pourtour Atlantique  », ajoute Édouard Châtignoux, statisticien à Santé publique France. »«  »

      .
      Alors C’est Nabum, que vous regrettiez la présence des Centrales pour leur impact sur les paysages de votre région, que vous vous inquiétiez sur le risque potentiel en cas d’accident majeur et à terme celui du vieillissement des infrastructures... je vous l’accorde. Mais si vous évoquez le taux de cancers de la thyroïdes... il faut justifier vos propos, c’est trop sérieux et trop grave pour écrire, à la légère, sur ce sujet.


    • sls0 sls0 16 septembre 2019 17:36

      @Loatse
      Quand on voit la production éolienne européenne on peut tabler sur 15% de la puissance installée.
      Je parle européen parce qu’un anti cyclone sur l’Atlantique ne s’arrête pas aux frontières. S’il y a du vent c’est partout. En plus avec les pertes par effet joules des échanges sur de grandes distances est impossible.
      Les 15% c’est du retour d’expérience sur plusieurs années et non une projection d’un bureau d’étude.
      Pour un ONG j’ai installé du solaire, de l’éolien et de la micro hydraulique.
      C’est génial pour les gens qu’on équipe, ils passent d’une vie très rustique à une vie moins rustique.
      Ces énergies me vont très bien, je vis d’une façon rustique, le soleil tropical et une consommation max de 84kWh par mois ça passe sans problème.
      Le français consomme de mémoire plus de 5MWh par an, c’est 5 fois plus que moi. Pas très rustique comme style de vie. Adieu lave vaisselle, sèche linge, machine à laver automatique, aspirateur.
      En ce moment je fais ma lessive, je suis donc au toc en consommation avec 0,37kW.
      Chez moi c’est beaucoup de barrages je ne devrai pas trop avoir de scrupules mais localement la mode est au rustique.
      On équipe les français avec des compteurs qui permettent 0,8 ampère et l’électricité renouvelable conviendrait parfaitement.
      Pour moi les gens qui consomment plus de 100 kWh par mois sont des gaspilleurs qui n’ont pas le droit de l’ouvrir coté production. Si on implante des centrales ce n’est pas pour faire chier le peuple, c’est parce qu’il y a beaucoup de gaspilleurs.
      Je paie mon kWh 0,077€, au dessus de 100kWh le prix double est au dessus de 200 le prix triple. Pas difficile de motiver les gens surtout dans un pays où les salaires sont 3-4 fois moindres.


    • exocet exocet 16 septembre 2019 21:32

      @sls0
      Je paie mon kWh 0,077€, au dessus de 100kWh le prix double est au dessus de 200 le prix triple. Pas difficile de motiver les gens surtout dans un pays où les salaires sont 3-4 fois moindres.

      .
      Hé oui, beaucoup de Frnaçais se serrent la ceinture et chauffent très peu en hiver car pour eux l’électricité est chère.
      .
      Une mesure efficace d’économies et qui renflouerait cette machine à pertes que sont EdF et ErdF serait que leurs employés paient l’électricité son vrai prix au lieu de ne payer que 10% du prix, là ces gens feraient attention à ce qu’ils consomment....


    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 06:35

      @sls0
      Le français consomme de mémoire plus de 5MWh par an

      le résidentiel en France c’est environ 150 TWh annuels soit environ 190 kWh mensuels soit moins du double que toi ... si on enlève le chauffage électrique soit 15% environ on descend à 160 kWh par français ... avec un poil de confort en plus, l’écart n’est pas si grand ...


  • sls0 sls0 16 septembre 2019 14:48

    L’électricité qui a permis à l’auteur d’écrire et de faire paraitre cet article vient de l’enfer et non des chateaux.

    Dans les années 70 nos forêts étaient mise en danger par les pluies acides dues aux centrales classiques.

    A proximité c’était des taches sur la peinture des voitures dues à l’acide.


  • alinea alinea 16 septembre 2019 19:04

    Je vois qu’il y a de l’ambiance sur ce fil ; je souhaite à tous ces béats de service d’en prendre une bonne dose, de radiations... mais c’est peut-être parce que vous n’avez pas parlé de l’accident de 69, ni de celui de 80, dont on va fêter le secret bien gardé les pauvres meurent en secret sans déranger le bourgeois pour ses cinquante ans, quant aux quarante ans du second, l’année prochaine, il nous réservera des surprises ! il y en a qui sortent enfin de leur réserve.

    Parce que, sIsO,Loatse, ZXSpect, il y a des gens qui savent et vous tombez dans le piège du pouvoir qui vous manipule sans vous faire mal !

    Personne ne nie que le charbon donne la silicose et a tué des milliers de mineurs au cours des siècles, mais le plutonium jeté par des mains maladroites dans la Loire, dans des milliers d’années il pourrira encore la vie des riverains !


    • sls0 sls0 16 septembre 2019 20:43

      @alinea
      Pour la dose c’est déjà fait, de mémoire environ 5 rems ou 50 milliSv. Ca veut aussi dire que je parle de ce que je connais.
      J’aimerai un peu plus de précision au sujet des morts suite aux accidents de Dampierre.
      Il y a bien Stephane Lhomme qui a porté plainte pour les rejets de plutonium, ça été classé sans suite,. C’est l’équivalent de 0,3gr le rejet, c’était inférieur aux autorisations de rejet de l’époque, on comprend le classement sans suite.
      Par contre je suis d’accord avec vous les pauvres meurent plus facilement que les bougeois. Cela dit face à la radioactivité tous sont égaux.
      Pour votre info, le charbon contient naturellement des éléments radioactifs. Une simple règle de trois avec la production de charbon démontre qu’avec le charbon on envoit dans la nature l’équivalent d’un Tchernobyl par an en radioactivité. C’est un peu plus que les 0,3gr de Dampierre.
      Quand on parle charbon on pense silicose, il n’y a pas que cela,en Chine le charbon c’est 0,5 million de morts annuels, en Europe ce n’est que 23.000.

      J’espère pour vous que vous consommez moins de 100kWh par mois, sinon ça fait un peu gros gaspilleur qui est la cause d’un surproduction d’électricité qui rend nécessaire le nucléaire.
      Pour moi un sale gosse gâté gaspilleur n’a pas à l’ouvrir, c’est indécent.
      Source pour le charbon voir journal de l’environnement dont je n’arrive pas à coller le lien.


    • exocet exocet 16 septembre 2019 21:36

      @sls0
      "Une simple règle de trois avec la production de charbon démontre qu’avec le charbon on envoit dans la nature l’équivalent d’un Tchernobyl par an en radioactivité.

      "
      .
      Vu que pendant Tchernobyl la radioactivité en France est montée à plusieurs millions de fois la radioactivité naturelle, cette assertion ne peut être que complètement fausse. Encore un pistonné du nucléaire pret à tous les mensonges pour conserver sa rente de situation...


    • sls0 sls0 17 septembre 2019 01:48

      @exocet
      Pour vos millions de fois plus élevé j’aimerai des sources, si vous en trouvez pas en voilà une.
      https://images.app.goo.gl/dVRwR3uBaFkFpxzj7
      On emploie presque pas de charbon en France, difficile d’en trouver des traces rafooactives.
      C’est pas la Chine ici.

      N’allez pas remettre en cause une simple règle de trois. Le charbon est naturellement radioactif, pas autant que de l’uranium bien sûr mais il y a la quantité. 
      Selon la dernière étude de l’Unscear, pour le charbon selon qu’il s’agisse d’une vieille installation ou d’une centrale dernier cri, les niveaux de doses collectives oscillent entre 1.400 et 670 homme-sievert par gigawatt (homme.mSv/GW) installé. A comparer à une tranche nucléaire (130 homme.mSv/GW) ou à une centrale à gaz (55 homme.mSv/GW).
      Une centrale au charbon c’est du radon à la cheminée. Les cendres sont radioactives, 0,13µSv. Ils faut y rester 24h/24h pour dépasser la dose légale de 1mSv sur un an. Oui c’est faible.
      Ces cendres on en fait du ciment, on la retrouve sous les routes, les terrains de foot, ect...
      Ce sont des doses insignifiantes comme Tchernobyl a été insignifiant au niveau santé pour la plupart des habitants de la terre. Oui il y a eu un pic pendant 5 jours en France. Tout ceux qui ont passé un anthropographie ces jours là on a vu le pic de césium, très visible mais inférieur à l’alerte.

      Au fait je ne suis pas pistonné, je suis retraité donc indépendant d’une quelconque pression.
      Retraité mais avec de la connaissance et expérience en radioprotection.
      Du connu, non du fantasmé.


    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 05:21

      100 kWh par mois c’est franchement très peu avec un frigo, un congèl, un ballon, une MAL ... le minimum de l’équipement standard

      et la comparaison Tchernobyl charbon ...

      Tchernobyl c’est environ 12000 PBq ...

      ce qui ferait pour une production annuelle de charbon de 7460 millions de tonnes environ (sauf erreur de calcul de ma part) 1600 Bq le g ... 1600 désintégrations par seconde dans 1 g de charbon

      c’est pas un peu beaucoup ?



    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 05:31

      @sls0
      on a vu le pic de césium, très visible mais inférieur à l’alerte.

      ah bon ... je me demande comment est possible de trouver encore des zones (rares mais réelles) dans le Mercantour, entre autres, à 100 000 Bq par kg pour du césium 137 qui a une période de 30 ans ...


    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 06:01

      @nono le simplet
      1600 désintégrations par seconde dans 1 g de charbon
      toujours sauf erreur ça ferait 1 million de fois plus que le granit ... ce qui expliquerait bien pourquoi on ne construit pas de maisons en charbon ...


    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 14:35

      @nono le simplet
      Tchernobyl c’est environ 12000 PBq ...
      si des fois quelqu’un a lu ça sans comprendre ... le nuage de Tchernobyl suite à l’explosion a relâché dans l’atmosphère des matières radioactives (essentiellement du Xénon et de l’Iode, mais aussi du Césium, du Plutonium ... )
      la radioactivité de ce nuage exprimé en Becquerels a été estimé à 12000-13000 PBq (désintégrations par secondes en Péta Becquerels)
      soit 12 000 000 000 000 000 000 Bq ... cette radioactivité a rapidement décru du fait que de nombreux éléments ont une période de vie assez courte (en une semaine environ la radioactivité diminue de moitié ) comme l’Iode, le Xénon ou le Tellurium


    • sls0 sls0 17 septembre 2019 16:46

      @nono le simplet
      L’ASN qui ne sont pas neuneu en radioactivité s’y intéresse aux terrils de cendres.
      Un extrait d ’un de leur rapport : Trois ans plus tard, il se confirme que des pilotes précurseurs de l’extraction industrielle de l’uranium 238 ont été mis en œuvre dans les années 1970 et que les recherches sont relancées en Chine, en Afrique du Sud et dans l’Union Européenne, plus précisément en Hongrie dont les gisements de cendres de combustion de charbon des centrales thermiques sont connus pour leur caractère uranifère fort. Source :
      https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.asn.fr/Media/Files/RNTR_P1_CH1_depots_cendre_de_charbon&ved=2ahUKEwiUkquh8tfkAhUuo1kKHYncCGw4ChAWMA56BAgAEAQ&usg=AOvVaw2Eg22Zmu6PlswDxXzNhsok

      Sparton Resources, une entreprise basée à Toronto a signé un accord avec la China National Nuclear Corporation (CNNC), l’autorité qui gère les centrales nucléaires du pays, afin de récupérer l’uranium contenu dans les cendres de charbon sur un site de Lincang, dans la province du Yunnan.

      Oui le charbon est un million de fois moins radioactif que l’uranium mais comme il en faut une masse 10 millions de fois plus importante que l’uranium pour faire un MWh au final de charbon rejette plus.

      Bon, c’est dilué.
      Les cendres sont radioactives ? Les cendres c’est un problème de métaux lourds et d’arsenic, la radioactivité c’est pas bien impactant. C’est chimique donc pas trop réglementé. Si on s’intéresse à la radioactivité ça devient imbitable car fortement réglementé. Il n’y a pas que les terrils, les cendres ont été employées partout. S’il faut tout contrôler même le terrain de foot à coté de chez vous c’est imbitable. Ça risque d’être une zone classée, bleu peut être mais classée.
      Il y a des zones radioactives naturelles qui crachent bien plus, comme c’est naturel ce n’est pas soumis à la réglementation. Les cendres c’est du naturel qui a été concentré donc soumis à réglementation si ça dépasse un certain débit de dose.
      C’est imbitable, c’est pour cela qu’on y regarde pas trop avec tout ce que ça impliquerait.
      Certains diront il faudrait modifier les seuils, au niveau radioprotection ça ne changerait pas grand chose, ces des normes internationales, dur dur et je ne crois pas que les gens aprécieraient que des fûts de type A se retrouvent dans des décharges. Et oui certains fûts ne seraient plus soumis à réglementation.

      Il y a des pays qui envisagent de récupérer l’uranium et le strontium des cendres et en même temps ne classent pas les sites, allez comprendre.
      Bon le charbon tue pas mal mais ce n’est pas sa radioactivité qui est responsable.
      Sauf peut être dans une mine au Brésil où le cancer dû au radon tue plus que la silicose. La dose de radon est 30 fois supérieure à une mine normale.

      Je ne vois pas où est le problème que le charbon rejette plus ? C’est dilué à la cheminée. Les cendres c’est peut être parfois hors des clous mais c’est des normes très strictes pour le nucléaire.
      Il y a des capteurs de radioéléments au bord de certaines rivières. On les fait déclencher avec certaines eaux minérales que l’on boit.
      Les seuils sont très bas c’est tout.


    • nono le simplet nono le simplet 17 septembre 2019 19:50

      @sls0
      tu confirmes donc que le charbon c’est 1.6 GBq/kg ?


    • sls0 sls0 17 septembre 2019 22:49

      @nono le simplet
      Je ne confirme que ce que j’ai écrit.
      Le plus complet que j’ai trouvé sur la radioactivité du charbon c’est ici : https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.robindesbois.org/wp-content/uploads/rad_nat_techno.pdf&ved=2ahUKEwjAneaT19jkAhXPxlkKHboEAtsQFjAHegQICRAB&usg=AOvVaw1DorIPm1DnTKtIyuvwLdX
      Il y a tout les chiffres qu’il faut pour ce faire plaisir.
      J’y ai même appris que la dosimétrie est obligatoire en Pologne depuis 1989.


    • sls0 sls0 18 septembre 2019 02:11

      @nono le simplet
      Ils refont l’électricité en ville c’est coupures sur coupures. J’ai un peu plus de temps pour regarder.
      Le charbon peut arriver à 3000 Bq si je me base sur la note que j’ai mis en lien au dessus. Effectivement il y a un rapport de 500 entre les deux.
      Erreur de ma part, j’aurais dû contrôler la source qui me paraissait sérieuse.
      Le problème avec le charbon c’est qu’après la combustion les éléments radioactifs se retrouvent concentrés dans les cendres. On peut se retrouver avec un débit de dose qui peut apporter le 1mSv de plus par an, l’apport max légal pour le public. 1 mSv c’est 0,114µSv/h en 24h/24h. Ça un rapport avec le temps d’exposition.
      C’est de la faible dose, il y a une grosse marge de sécurité et c’est normal. Un scanner on se prend 20mSv pour se faire une idée. Une scintigraphie du coeur c’est 37 mSv. Pour l’avoir vu, une personne qui a fait une scintillographie déclenche les alarmes du poste de garde d’une centrale nucléaire à 10-15m.
      Ensuite c’est une tonne de paperasse pour la DRIRE.
      C’était pour un dessinateur, par la suite c’était le fax à la DRIRE pour prévenir de l’arrêt des alarmes le temps qu’il rentre et sans alarme aucune sortie de site est autorisée. Ça explique un peu que classer des terrils c’est aller devant un gros paquet de complications style scintigraphie. Ils ne sont pas trop pressé d’y regarder.
      L’endroit où je suis allé et où ça crachait pas mal j’ai pris 3,5mSv en 60 secondes, ça fatigue un peu, je peux dire que ça fait effet, peut être dû au stress d’après coup. Je tient compte du débit de dose pour les effets suite à expérience personnelle.
      Il y a des gens qui ne connaissent pas et qui s’affolent de peu. Leur peu est encore en dessous en dose d’un terril, un remblai de route ou terrain de foot qui ne les dérangent pas.
      Pour celui qui connait cette peur est un peu absude mais est bénéfique pour les conditions de travail en zone irradiée.


    • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2019 02:32

      @sls0
      merci pour le lien que je lirais à tête reposée


    • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2019 03:11

      @sls0
      Le charbon peut arriver à 3000 Bq si je me base sur la note que j’ai mis en lien au dessus.

      ce qui pourrait se traduire en extrapolant à outrance que Tchernobyl c’est l’équivalent de 500 ans de production de charbon balancé dans l’atmosphère en quelques jours et une cinquantaine d’années ultérieurement si on enlève les radioéléments à courte période ...
      après, la radioactivité technologiquement renforcée est certainement un problème par concentration dans les déchets de combustion, entre autres, sans commune mesure avec le fonctionnement « normal » d’une centrale nuclèaire ...
      mais un accident de niveau 5 et les déchets des centrales sont sans commune mesure avec les déchets de l’industrie des phosphates ou du charbon ...
      pour le reste, le questionnement et l’inconnue restent le rapport entre le débit de dose et le risque sanitaire réel ...
      on peut tout de même remarquer que les mesures de précaution prises dans tous les pays d’Europe, sauf en France, en 1986 sont loin d’être saugrenues ...


    • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2019 03:20

      @nono le simplet
      ce qui pourrait se traduire en extrapolant à outrance que Tchernobyl c’est l’équivalent de 500 ans de production de charbon balancé dans l’atmosphère en quelques jours et une cinquantaine d’années ultérieurement si on enlève les radioéléments à courte période ...
      après, la radioactivité technologiquement renforcée est certainement un problème par concentration dans les déchets de combustion, entre autres, sans commune mesure avec le fonctionnement « normal » d’une centrale nuclèaire ...
      mais un accident de niveau 5 et les déchets des centrales sont sans commune mesure avec les déchets de l’industrie des phosphates ou du charbon ...
      pour le reste, le questionnement et l’inconnue restent le rapport entre le débit de dose et le risque sanitaire réel ...
      on peut tout de même remarquer que les mesures de précaution prises dans tous les pays d’Europe, sauf en France, en 1986 sont loin d’être saugrenues ...

      Ah, toi aussi t’étais au XIème symposium de Bucarest avec le camarde Mélenchon, ben dis donc, ça nous rajeunit pas...

      Mais sinon, le camarade Ceausescu, c’est pas le gus qui s’est étouffé avec sa langue de bois ?

      Putain, ça doit être douloureux...lol...


    • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2019 03:29

      @Cadoudal
      qu’est ce que Mélenchon vient faire là dedans ? Mélenchon, pour lequel j’ai une admiration plutôt modérée d’ailleurs ...
      tu fumes du pschitt la nuit ? lol


    • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2019 03:49

      @nono le simplet
      Toi aussi t’es de Lambé ?

      Après avoir tenté de relancer la marque sur le marché des adultes nostalgiques de la boisson de leur enfance en 2005, 50 ans après sa création, la marque disparait

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pschitt_(boisson)


    • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2019 03:54

      @Cadoudal
      ah non ... erreur de ma part ... tu es un obsessionnel compulsif ... pas besoin de pschitt, l’auto-alimentation suffit ... lol


    • nono le simplet nono le simplet 18 septembre 2019 04:03

      @Cadoudal
      té une histoire vraie qui va te faire rire ...
      un de mes copains a un copain black ... un jour quelqu’un a demandé à ce black quelles étaient ses origines ... né en Bretagne, il a répondu « je suis breton pure souche » ...
      elle est rigolote, hein ? lol


    • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2019 04:12

      @nono le simplet
      tu es un obsessionnel compulsif

      Ça à l’air sympa ton truc...

      ne pas tenir un couteau en présence d’autrui de peur de le frapper

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_obsessionnel_compulsif

      Bizarrement les Argentins sont champions du Monde.

      Un rapport avec l’armée de l’air...lol...


    • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2019 04:21

      @nono le simplet
      elle est rigolote, hein ? lol

      On me la fait souvent ici en me traitant de lébou...
      https://www.family-trip.eu/Les-bretons-noirs_a182.html

      Mais si t’es pas de Lambé et que t’as jamais mis ton cul sur un chalutier tu peux pas comprendre...lol...

      Sinon, je peux te dire qu’ici au port Nadine à plus la cote que Sibeth, mais ça aussi....lol...

      https://www.ndf.fr/politique/16-09-2019/nadine-morano-sibeth-ndiaye-fait-honte-a-la-france-et-honte-au-senegal-video/


    • Cadoudal Cadoudal 18 septembre 2019 04:24

      @Cadoudal
      Oh putain, j’avais pas relu ma source...

      Je te confirme que lui non plus n’a jamais mis le cul sur un chalutier et que c’est pas mon cousin, même par alliance...lol...

      Ce sont des grands enfants au corps sculptés, élancés, toujours prêts à rire, jouant au foot sur la plage

      https://www.family-trip.eu/Les-bretons-noirs_a182.html


    • sls0 sls0 18 septembre 2019 18:06

      @nono le simplet
      J’ai eu une partie de ma carrière dans le nucléaire.
      Il y a un moment on se pose la question : « en cas d’accident à quelle dose max je m’expose ? »
      En cas d’accident il y a sa personne mais il y a aussi les autres. Dans les années 70, on savait déjà que le rapport entre le cancer et la dose était linéaire qu’après 10-20 rems (0,1-0,2Sv) en dessous pas de corrélations. Je m’étais donné 5 rems comme limite et 10 rems comme extrême limite. A titre d’étude à cette époque il n’y avait que les suites d’explosions atomiques pour les personnes environnantes. 
      Fin des années 90, il y avait le retour d’expérience des travailleurs du nucléaire. Ils vivaient plus longtemps et arrivaient en meilleure santé à la retraite. La cause n’en est pas l’irradiation mais le fait qu’on discute de sa prise de sang tout les 6 mois avec le médecin. Le moindre écart il allume.
      On a aussi fait des études épidémiologiques dans des zone naturellement radioactive comme au Kerala (30 fois la normale) rien de visible.
      Pour le réglementaire sécuritaire on emploie le linéaire. Pour l’épidémiologique on fait du linéaire après 0,2Sv.
      Avec du linéaire à l’époque de Tchernobyl on parlait de morts en centaines de milliers. Il y en a eu 40.
      Des cancers il y en a eu surtout dus à l’incompétence des autorités qui ont laissé les gens dehors et qui n’ont pas distribué d’iode rapidement.
      Quand on voit les zones d’exclusion, il y en a c’est inférieure aux plages du Kerala, haut site touristique.

      Il y a une réglementation qui dit pas plus de 1mSv pour le public ça me va très bien.
      Le jour où il y aurait un accident et qu’un personne a pris 50 fois cette dose et qui s’affole je lui dirai que c’est la dose annuelle au Kerala.
      S’il a pris 5000 fois il y a 50% de chance d’y passer et à 10000 aucune chance de survie.
      Sur wikipédia il y a un page sur les échelles de dose et leurs effets. Wiki c’est un peu le consensus.


    • nono le simplet nono le simplet 20 septembre 2019 19:29

      @San Jose
      Les accidents de 69 et 80 sont amplement documentés

      on peut penser des accidents ce qu’on veut mais dire que les accidents sont « amplement documentés » relève du foutage de gueule ou de la bêtise la plus crasse, « l’enquête » ayant été faite plus de 20 ans après ... et sur la foi des témoins à décharge ... on a vu mieux smiley


    • exocet exocet 20 septembre 2019 20:11

      @San Jose
      c’est curieux : je me base sur le discours de l’époque du tristement célèbre professeur machin qui a désinformé au maximum en France durant Tchernobyl :
      a sa première intervention télévisuelle il a indiqué « aujourd’hui la radioactivité est un million de fois plus faible qu’hier »
      ça y est c’est le professeur Pellerin, soutien sans faille de la politique de l’atome, lui aussi...


    • nono le simplet nono le simplet 21 septembre 2019 03:50

      @San Jose
      allez au chapitre sur le charbon et vous y trouverez une activité alpha allant de très peu à une paire de Bq au gramme. 
      sls0 me donnait un maximum relevé de 3000Bq/kg ...les 500 ans de comparaison découlent de ce chiffre ... si on tombe à 1000Bq/kg on arrive à 1500 ans de production de charbon ... et 150 ans en rayonnement α

      ...
      tout ça pour dire que la comparaison entre les radioactivités de Tchernobyl et de la production de charbon est saugrenue en quantité ... sans pour autant nier la radioactivité des suies dans les centrales à charbon où elle est concentrée ...
      encore une fois tu détournes le sujet ... ce que n’a pas fait sls0 ...



    • Xenozoid Xenozoid 22 septembre 2019 16:35

      @nono le simplet

      il a changé ,il met le lien qui est dans fdsouche, pas fdesouche,m’enfin


  • juluch juluch 16 septembre 2019 21:34

    Si on continue dans le tout électrique....vous avez pas finis de râler. smiley

    On peut se consoler en pensant que les progrès réalisés permettrons de faire des centrales moins dangereuse avec la fusion.....


    • ZXSpect ZXSpect 17 septembre 2019 19:03

      @juluch
      .
      votre copain C’est Nabum nous parle de cancer, et vous pensez le « consoler » avec les réacteurs de fusion nucléaire...
       smiley


  • ZXSpect ZXSpect 17 septembre 2019 19:24

    Mais où est C’est Nabum, l’épidémiologiste, lanceur d’alerte ?

    Pas de réaction, pas de sources fiables ?


  • sylviadandrieux 18 septembre 2019 16:07

    Que j’aimerais avoir le long de ma route, des châteaux en ligne de mire. 

    Mais il n’y a que des panneaux publicitaires, des « 3X4 ». 

    Mais il est vrai que je ne navigue pas sur la Loire, moi !

    Vous vous plaignez, ce qui est votre droit aussi. 


Réagir