jeudi 6 septembre 2018 - par VICTOR Ayoli

Gauche : Un vent de fraîcheur et de renouveau souffle d’Allemagne

Elle est belle, elle sait parler, elle séduit, elle a des idées qui tranchent avec la doxa rabougrie des gauches en pleine crise existentielle. Elle allie la générosité avec le réalisme en osant regarder autrement qu’avec une désolante naïveté les problèmes de l’immigration et n’hésite pas à dénoncer "l’ouverture incontrôlée des frontières".

« Elle », c’est « la belle Sarah » comme disent les Allemands. Sahra Wagenknecht, fille d’une artiste allemande et d’un étudiant iranien « disparu » lors d’un voyage fatal dans son pays… Tôt immergée en politique, elle est une des fondatrices et coprésidente du groupe Die Linke au Bundestag, et épouse d’Oscar Lafontaine, une des plus brillantes figures de la gauche outre-Rhin.

Elle vient de lancer, le 4 septembre, le mouvement politique « Aufstehen » (« Debout » ou « Levez-vous »). « Nous comptons près de 80 initiateurs de tous bords, des politiques mais aussi des artistes et des écrivains, ainsi que plus de 100 000 membres qui se sont déjà inscrits, via une plate-forme internet participative nommée Po.lis » assure fièrement Sahra Wagenknecht. Le but de ce mouvement : tenter de réunir les diverses composantes de la gauche allemande, le SPD, Die Linke et les Verts.

Elle brocarde la politique du gouvernement fédéral, considérant que la politique de Mme Merkel est délibérément au service des intérêts des super-riches et des sociétés et non des intérêts de tous. Ses propos donnent des boutons au Gouvernement autant qu’au patronat lorsqu’elle assène que ce que la droite et le patronat aiment dans ce pays, c’est une politique d’ouverture des frontières. Parce qu’amener beaucoup de gens qui travaillent pour deux ou trois euros de l’heure, c’est formidable pour eux ! « Ce n’est pas sans raison que la Fédération des industries allemandes se bat pour une loi sur l’immigration depuis des années. La migration de main-d’œuvre se traduit par une concurrence accrue pour les emplois, en particulier dans le secteur des bas salaires. »

Sa position face au problème des migrants est nouvelle en Allemagne, surtout dans les rangs de la gauche : « Nous sommes pour le droit d’asile et le défendons. Il doit y avoir des frontières ouvertes pour les personnes qui sont persécutées. Mais l’ouverture des frontières pour tous n’est pas réaliste. La perte de contrôle, qui a eu lieu à l’automne 2015, a changé ce pays, et pas pour le mieux. Cela ne doit pas se reproduire.

./… Ma position est, que plus d’immigration signifie de plus en plus de concurrence pour les emplois, en particulier dans le secteur des bas salaires. Nous ne rendons pas non plus le monde plus juste en promouvant l’émigration ; au contraire, elle appauvrit encore plus les pays pauvres. Parce que c’est toujours la classe moyenne qui migre, les plus pauvres ne sont même pas en mesure de le faire. C’est pourquoi nous devons aider sur le terrain.

./… J’ai toujours défendu le droit d’asile, qui a été mis à mal ces dernières années. Je suis convaincue que les personnes persécutées ont besoin de protection - mais que le problème de la pauvreté dans le monde ne peut être résolu par une immigration sans frontières. Au contraire, nous devons tout faire pour que l’Allemagne et l’Europe ne continuent pas à détruire les perspectives de vie dans les pays pauvres. Les gens ont besoin d’une perspective dans leur pays d’origine.

/… Une frontière ouverte à tous, c’est naïf. Ce n’est surtout pas une politique de gauche », a-t-elle ainsi déclaré, expliquant que les milliards dépensés par le gouvernement pour accueillir les demandeurs d’asile en 2015 « auraient pu aider beaucoup plus de nécessiteux en Allemagne ». Enfin, pour elle, « plus de migrants économiques signifient plus de concurrence pour décrocher des jobs dans le secteur des bas salaires. Le nombre de logements sociaux n’est pas non plus illimité ».

Si elle ose s’attaquer à ce tabou qui est de prôner la limitation de « l’immigration économique », c’est pour récupérer des voix parties à l’extrême droite faute de trouver dans les partis de gauche une réponse lucide et pas d’une naïveté bêlante à l’immigration incontrôlée.

Depuis des années les électeurs de gauche abandonnent les partis ouvriers d’inspiration marxistes pour se réfugier – le plus souvent à leur corps défendant – dans les partis dits « populistes ». Pourquoi ? Voilà la question que se pose Mme Wagenknecht. Elle a compris, elle, que la gauche se suicide avec des idées qui ont eu leur succès et leur utilité, mais au siècle dernier : internationalisme prolétaire, ouverture des frontières, rejet du fait national, culpabilisation pour des fautes collectives comme le colonialisme et l’esclavage, etc. Mais ça ne marche plus… Parce que les électeurs de la gauche se sentent oubliés, à tort ou à raison, au profit de nouveaux venus qui viennent sur un marché du travail déprimé. Pour la plus grande satisfaction du patronat, les migrants acceptent n’importe quel travail à n’importe quel prix. A cette concurrence s’ajoutent des problèmes de logement, d’école. Mais aussi un fossé culturel profond entre notre mode de vie fondé sur la liberté, l’égalité entre homme et femme, la laïcité, la séparation entre l’État et les religions et des traditions archaïques voire sanguinaires. Enfin beaucoup de ces nouveaux venus non seulement ne se sentent pas, ne se veulent pas Français, Allemand, Suédois, etc. mais ils prétendent imposer leur mode vie à l’opposé de nos valeurs essentielles. Avec pour résultat un communautarisme porteur d’affrontements à venir. Sous peu, hélas.

Mais ces réalités sont tues, cachées, éliminés du débat par la collabobosphère des crétins utiles qui se prosterne devant tout ce qui vient « d’ailleurs » et crache sur cette civilisation dont ils sont issus, qui les a élevés, qui les nourrit, qui leur garantit leur liberté de s’exprimer et de sévir.

Eh ! L’ami Méluche, si tu allais faire un tour auprès de la belle Sarah ?

 

Photo X - Droits réservés.



127 réactions


    • microf 7 septembre 2018 12:20
      @JP94

      Très très bon commentaire « die Sarah ist einfach sehr sehr gut », unmöglich in Frankreich so zu haben, die Französen hätten ihr schon Tot gemacht.

    • jakem jakem 8 septembre 2018 14:49

      @microf
      Verbesserung : solch ( ou : so ) eine Frau ist in F. undenkbar, die F. würden sie köpfen.


    • jakem jakem 8 septembre 2018 15:31

      @JP94

      Ce n’est pas Sahra qui est pote avec Mélenchon, mais son mari, selon les articles en français et en allemand que je lis.

      Elle n’affirme pas que l’ennemi, c’est le patron. Mais le système qui permet de jouer et de gagner avec les bas salaires et la mise en concurrence des travailleurs indigènes avec les immigrés.

      Voir ses entretiens avec T. Sarrazin sur youtube.

      Lequel Thilo a réussi récemment , non seulement à faire imprimer son dernier opus, mais aussi à donner une conférence de presse.

      « Feindliche Uebernahme : wie der Islam den Fortschritt behindert u. die Gesellschaft bedroht »

      = prise de contrôle hostile, ou comment l’islam empêche le progrès et menace la société.

    • microf 8 septembre 2018 22:41
      @jakem
      Danke für die verbesserung.
      Umgangssprache war es.

    • jakem jakem 9 septembre 2018 08:56

      @microf

      Bitte schön ! mais, sans le moins du monde vouloir vous offenser, je pense que vous n’utilisiez pas la « Umgangssprache » mais que vous avez commis une traduction mot à mot du français.

      Ca fait longtemps que je n’ai plus la possibilité de parler en allemand mais il me reste le sens de la langue ( ma langue maternelle est le patois francique utilisé en Sarre ), l’intuition des tournures alldes. et un peu de vocabulaire.

    • Paul Leleu 6 septembre 2018 22:38

      @pascal58


      le problème c’est que Mélenchon n’est pas au niveau... ses voyages en Allemagne et en Russie montrent ce « gap » intellectuel, entre notre social-démocrate méditerrannéen, et les communistes européens... 

      Mélenchon est sympathique et fort talentueux... mais il n’a pas la niveau culturel face aux continentaux... il ne comprend même pas vraiment les français de métropole... 

      le problème vient aussi de nos peuples occidentaux... les peuples de l’Est restés plus longtemps dans le communisme ont également conservé une plus grande culture et dignité... nous ça fait plusieurs générations qu’on est cons (américanisés)... ça finit par se voir... dans les moments comme aujourd’hui... nos mouvements populistes ouest-européens (de gauche comme de droite) puent le plastique, le rock et l’asparthame... les peuples recrachent ce qu’ils ont ingurgité... nos révolutions puent la cellophane... 

    • jakem jakem 9 septembre 2018 09:21

      @pascal58

      En lisant votre phrase de commentaire je crois comprendre que vous suggérez fortement ( vidéos et images à l’appui ) que Mélenchon est très proche de S. Wagenknecht.

      Il est incontestable qu’ils se sont rencontrés souvent, ils ont peut-être déjeuné / dîné ensemble, et aussi avec Oskar, ils ont sans aucun doute des connivences politiques, MAIS ils ne sont pas du tout d’accord sur le sort des « arrivés » chez nous en Europe.

      Il-y-a quelques jours j’ai écouté Mélenchon à Marseille où il a prôné l’accueil des immigrés en s’y prenant de façon magistralement fourbe selon la démonstration, l’explication suivante :

      1- nous devons accueillir les réfugiés et fugitifs ; personne ne s’y oppose

      2- quant à ceux qui sont là, qui sont arrivés, on ne peut pas les rejeter à la mer. ( donc on les garde)

      3- on ne fait pas de tri, d’enquête ( il n’a même pas effleuré en le sous-entendant cet aspect essentiel ) pour trouver les délinquants, criminels, djihadistes, polygames, extrémistes... qui se trouvent parmi les « arrivés » ( donc quand on les a trouvés, on les garde aussi)

      4- il a évoqué Frontex, mais sans remettre en cause le mandat de cette orga eurokraturiste, qui consiste de toute façon à RECUEILLIR les gens qui sont dans des embarcations dangereuses et qui veulent rejoindre nos côtes. Les bateaux de Frontex ne font systématiquement le taxi comme les machins de Sorros et apparentés, mais ils servent davantage à ramener des « arrivants » en Europe qu’à les empêcher d’y arriver.

      5- il n’a pas parlé d’expulsions ( nécessaires ), ni des pressions possibles sur les pays d’origine pour qu’ils reprennent leurs indésirables.


      Alors que S. Wagenknecht a exprimé clairement ( je cherche le reportage ) la nécessité de « faire le tri » et d’expulser ceux qui n’ont rien à faire chez nous, en Europe.

      Et ça, ça fait une énorme différence : un menteur professionnel d’une part et de l’autre une politicienne lucide.

    • jakem jakem 9 septembre 2018 11:36

      @jakem

      Reportages ( 3 parmi d’autres — je traduis de façon rapide et approximative, càd sans tout traduire mais en respectant le sens )

      1- @zeit on line, le 11-08-18 : S. Wagenknecht will keine ausländische Fachkräfte.
       = elle ne veut pas importer de techniciens étrangers car l’Allemagne doit former ses propres
       employés.

      2- @focus on line, le 11-05-18 : elle réclame la limitation de l’immigration et affirme que Marx s’est trompé car le capitalisme contemporain est différent de celui du 19° s.

      3- @epoch times, le 09-09-17 : « Die Menschen wurden belogen » : on a menti aux gens.

       « Migrantenkrise verschärft soziale Probleme erheblich » : la crise migratoire aggrave considérablement les problèmes sociaux.

      Sahra Wagenknecht et Mélenchon N’ONT PAS DU TOUT LE MEME DISCOURS !



  • Désintox JPB73 6 septembre 2018 23:12
    Insupportable sexisme.

    On parle d’une femme politique. Premiers mots « Elle est belle ».

    Et si c’était un homme, vous diriez « il est beau » ?

    Et si elle n’était « pas belle », cela changerait quelque chose à la qualité de ses idées ?

    Cela résume le niveau de l’article !

    • Paul Leleu 6 septembre 2018 23:56

      @JPB73


      n’importe quoi ! ...les ménagères qui ont voté Macron « le trouvent beau »... ma mère trouvait que « Chirac est beau »...et elle juge aussi ainsi des présentateurs télé... etc. Oui, les hommes politiques font attention à être beaux, et les femmes y sont sensibles (et même les hommes, toute question homosexuelle mise à part, car l’image compte). 

      De même, Sarah Wagenknecht est une belle femme, elle le sait, et qui plus est elle sait s’habiller et se tenir. Ce n’est pas un défaut. Et il est normal que des hommes expriment leur émotion. Ce qui n’empêche pas de garder du discernement politique. 

      Sarah Wagenknecht (tout comme Angela Merkel) viennent de RDA, et ont une autre conception de la liberté de la femme que nous autres occidentaux. Pas dans l’hystérie débile. Et ça marche, vu que ces deux femmes sont au top (chacune dans leur camp politique). Donc vous devriez réfléchir. Le féminisme américain est une connerie. Rien à voir avec le féminisme communiste. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2018 23:59

      @Paul Leleu. Sahra, je te prie.


    • Ouam Ouam 7 septembre 2018 04:43
      @JPB73
      Bah pas forcément car il parles bien plus de ses idées...
      Et puis peut etre c’est le genre de filles qui le fait « triper », alors il l’exprime.
       
      Nous en avons entendu bien plus ici chez nous avec
      Jupiter il est bôô , avec en sus du politiquement completement..... creux !

    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 7 septembre 2018 17:02

      @JPB73


      Sur la question de la beauté, vous aurez beau vous débattre, l’humain qui est en nous a lui déjà choisi !
      Et le sexisme n’a rien à y voir.

  • cyborg 7 septembre 2018 01:02

     
     
    « En Allemagne, il y aura en 2100 environ 35 millions de Turcs et à peu près 20 millions d’Allemands [... Erdogan félicite les Turcs d’Allemagne d’être restés des Turcs] »

     
    Thilo Sarrazin, ’L’Allemagne disparaît’, plus 2 millions d’exemplaires vendus...
     
    Il n’y aura pas de Hinterland Russie-Allemagne, Merkel la goôôcho a détruit les espoirs d’une Europe puissance.
     
    Ce discours de BonnicheDeVoiture est obsolète, elle se fait donc des illusions ! smiley
     
    Deutschland sera islamique et colonie mondialiste, les burkinis sont jetés.
     
    Gôôôcho a réalisé le rêve des US (puis des mondialistes)


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 septembre 2018 13:30

      @cyborg
      [... Erdogan félicite les Turcs d’Allemagne d’être restés des Turcs]

      Juste une correction :

      si les Turcs allemands sont restés des Turcs, c’est aussi parce que les Allemands le voulaient. Le vent a commencé à changer il y a quelques temps, ce qui explique les tensions entre Merckel et Erdogan, qui veut continuer à faire comme avant.


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 7 septembre 2018 02:48

    Mes camarades de gauche vont-ils enfin s’indigner pour cette bonne raison ?

     

    C’est publié sur Riposte laïque en mars 2015 ici :

     

    https://ripostelaique.com/mes-camarades-de-gauche-vont-ils-enfin-sindigner-pour-cette-bonne-raison.html

     

    Note : la photo d’illustration n’a pas été choisie par moi. Les militants de la France soumise à l’islam n’ont jamais été mes camarades de gauche.


    • Ouam Ouam 7 septembre 2018 04:52

      @Pierre Régnier

      Ah... l’oumma et la coercition intellectuelle qu’elle engendre.

      Vous avez totalement raison, et je souscris à vos propos de votre article de 2015

  • baldis30 7 septembre 2018 06:37

    bonjour,

    « Elle est belle, »

    La beauté est une qualité ! qui en douterait ! Mais j’ai quelques doutes sur le critère auqul il faut rattacher la beauté !

    Doit-on assimiler cette beauté à celle de Praxitèle ?

    Ou bien doit on se référer à ce que Jacques Brel nous apprit, qu’ « être beau » pouvait s’associer le plus souvent avec un « avec italien » !


  • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 7 septembre 2018 10:00

    Plusieurs choses à ajouter sur Sahra Wagenknecht :


    1) Elle vient de l’ex DDR (ou RDA en français) et y a suivi sa scolarité jusqu’au bac. Dans ces 6 Länder les allemands n’ont pas subi le matraquage du politiquement correct qu’ont subi (de façon justifiée ou non, mais ça c’est une autre histoire) leurs coreligionaires de l’Ouest. Ils ont juste subi le lavage de cerveau communiste à la sauce allemande tentant d’en faire des Hommes Nouveaux (cf Bertolt Brecht...).

    2) Dans ces Länder du temps de la DDR se pratiquait une drôle de réminiscence esclavagiste : le peuple frère vietnamien recevait des bateaux remplis de matériel technologique est-allemand et en échange ils leurs livraient des « travailleurs volontaires » (sic) : en bref des esclaves. Vous pouvez imaginer les relations entre ces deux type de populations ! Début du racisme en DDR.

    3) Sahra a un titre universitaire de docteur. Elle est Frau Doktor Wagenknecht, ce qui en Allemagne est infiniment respecté. Voir vidéo où elle claque le bec à Angela Merkel, à propos vous remarquerez bien sur le bandeau : Dr. Sahra Wagenknecht, Die Linke.
    Elle est de gauche jusqu’au bout des ongles, au point que -dénonçant les parasites du systèmes en ex-DDR- elle a été interdite de poursuite d’étude par le Parti ! Et ça ce n’est pas du tout rendu dans la version française.

    4) Les conséquences du 1) et 2) font que les lobotomisés par 70 ans d’auto-flagellement et de politiquement correct de l’Ouest ne comprennent pas du tout ceux de l’Est de l’Allemagne et ça donne les événements de Chemnitz. Sahra tente de faire le lien entre les deux conceptions de la gauche de l’Allemagne.



    • amiaplacidus amiaplacidus 8 septembre 2018 17:37
      @Michael Gulaputih

      Lorsque vous dites « et en échange ils leurs livraient des « travailleurs volontaires » (sic) : en bref des esclaves. » vous démontrez que vous ne connaissez absolument pas le sujet.

      S’agissant des travailleurs vietnamiens, non seulement ils étaient volontaires, mais en plus privilégiés. Il fallait soit avoir un piston efficace dans le PCVN, soit payer une enveloppe copieuse pour avoir la chance d’aller travailler dans les pays est-européens.
      Ceux qui ont eu cette chance et qui sont revenus au Vietnam maintenant vivent très bien, la plupart du temps ils ont ouvert un commerce ou une entreprise avec l’argent économisé.
      .
      Si le reste de votre intervention est du même tonneau que cette phrase, alors, insignifiant.

  • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 2018 12:48

    Elle est belle, elle sait parler


    les nôtres sont moches et ne savent pas se taire .....

  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 7 septembre 2018 21:49

    Cette personne est-elle médiatisée ?

    Si oui, le système n’a manifestement pas peur d’elle.

    Il est de nos jours impossible de créer un nouveau parti vraiment dissident sans l’assentiment des zélites financières et médiatiques.


    • Macondo Macondo 8 septembre 2018 07:34

      @dr.jambon-beurre ... Bonjour. Entièrement d’accord sur le propos, rappelant que trois passages à la télé devraient attribuer directement un numéro d’écrou. Pour le reste dans le vaste puits sans fond où certains cherchent la gauche il doit rester un bouquin de Michéa posé sur la margelle, son explication du bleu-blanc-rouge devenu bleu-bleu-bleu est plus évidente que la théorie des cordes. Dont on aura grand besoin, un jour prochain ...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 septembre 2018 11:56

      @Macondo

      Oui, il faut lire Michéa mais aussi, de François Brune à l’harmattan :

      SOUS LE SOLEIL DE BIG BROTHER, précis sur 1984 à l’usage des années 2000.

      On y voit très bien comment on allait déconner, notamment « à gauche », en 2018.


  • generalchanzy generalchanzy 9 septembre 2018 09:18
    « Gauche : Un vent de fraicheur… »
    Vous en êtes encore à croire que c’est une histoire de droite(s) ou gauche(s) ?
    C’est quoi cette allusion au fait qu’elle soit belle ? Avec une moche s’aurait été moins bien ?
    « Elle sait parler. » Macron aussi… et alors ?
    Les Allemands comme les Français en ont marre de ces nouveaux partis qui fragmentent leur société au lieu de l’unir.
    Une « belle » de « gauche(s) » ne fait pas une chancelière.

  • Yohan Yohan 9 septembre 2018 16:02

    On peut être pour le droit d’asile et contre la migration économique débridée. C’est encore plus vrai pour tous les mâles bourrés de testostérone qui débarquent chez nous sans y être invités appâtés par les émissions TV occidentales captées sur les antennes paraboliques qui montrent des blondes à gros nichons faciles et notre CAF à gros tétons. Pour rappel récent, les afghans ont encore tué en Allemagne. Beaucoup des migrants qui arrivent sur le sol européen sont des délinquants de droit commun dans leur pays qui fuient surtout les geôles de leur pays et qui n’ont pas l’intention de changer leur coutumes rétrogrades. 


Réagir