jeudi 7 janvier - par MrMétaphysique

USA, Prise du Capitole - Une victoire pour Donald Trump

 

Contrairement à l'analyse de la prise du Capitole véhiculée par les médias, Donald Trump en est le grand gagnant et s'impose comme l'homme politique le plus puissant d'Occident. Cette insurrection ouvre la voie à d'autres. Nous sommes entrés dans l'ère du populisme où la violence fait retour en politique. 

Suite à la couverture médiatique des événements de ce 6 janvier 2021, j’ai décidé de vous proposer mon analyse aux conclusions diamétralement opposées à celles qu’on vous assène dans les médias. Je tenais juste à préciser en préambule qu’il n’est pas question pour moi de porter un jugement de valeur sur ces événements, je me contente d’essayer d’en tirer les conséquences et les leçons politiques à partir des informations disponibles à cette heure. Je m'excuse d'avance pour les fautes de frappes restantes, j'ai terminé tard et j'étais fatigué...

 

***

 

JPEG

 

Hier soir, nous avons vécu l’histoire, celle à laquelle nous ne sommes plus habitués : avec une majuscule.

Assis confortablement dans nos canapés de l’autre côté de l’Atlantique, nous avons découvert éberlués ce qu’on ne peut pas nommer autrement que le peuple en armes, dans la capitale de la première puissance mondiale, Washington aux États-Unis d’Amérique - et même plus précisément dans le lieu où siège le pouvoir législatif américain : le Capitole.

À tous les français, ces images auront rappelé immédiatement celle des Gilets Jaunes, cet autre peuple qui avait, lui aussi, pris les armes, il y a deux ans déjà, le 1er décembre 2018, pour aller conquérir glorieusement l’Arc de Triomphe au bout des Champs Élysées, dans la sidération générale de la classe politique et médiatique.

Si je rapproche ces deux événements, c’est parce qu’ils me semblent caractéristiques de la nouvelle ère politique dans laquelle nous entrons et qu’ils ont déclenché des réactions similaires, à savoir une union de classe entre les élites politiques et médiatiques pour les condamner unaniment en colportant une présentation des faits biaisée et une interprétation pauvre, alors qu’ils sont pourtant extrêmement riches en enseignements.

A l’inverse de la crise des Gilets Jaunes, Donald Trump nous avait pourtant prévenus.

Lors de son élection en 2016, alors qu’il était censé n’être, tout au plus, qu’un clown, il avait déjà surpris tout le monde en accédant à la Maison Blanche contre tous les pronostics - rappelons que par pronostics, il ne faut jamais entendre autre chose que l’avis de ces mêmes élites politiques et médiatiques qui définissent ce qui est attendu ou ce qui ne l’est pas, ce qui est une surprise ou ne l’est pas - grâce à une campagne populiste anti-élites qui lui permet de gagner le vote des classes populaires, c’est-à-dire celles-là même qui constituent, en France, les rangs des Gilets Jaunes.

Le 3 novembre dernier, alors qu’il était censé être mort politiquement, lui qui n’aurait jamais dû avoir de vie politique selon les commentateurs de la campagne de 2016, Donald Trump a réussi une incroyable résistance électorale, non seulement en ne se faisant pas battre avec l’écart initialement pronostiqué, mais en dépassant son score de 2016 et en atteignant le deuxième score le plus élevé de l’histoire de l’élection présidentielle américaine grâce à 74 millions de voix.

Là encore, la stupéfaction fut générale de le voir si haut - mais rapidement elle disparut dans le soulagement de le voir battu. C’était là baisser un peu rapidement sa garde.

Dès ce soir du 3 novembre 2020, Donald Trump annonce qu’il conteste le résultat de l’élection. Il le fait en utilisant d’un mot clé, le mot autour duquel tout va se cristalliser, le mot qui va remplacer celui même d’élection présidentielle et devenir le véritable enjeu : cette élection, ils nous l’ont « volé » ! Trump maintiendra cette ligne jusqu’au bout, malgré l’échec de tous les recours déposés, malgré la pression médiatique et politique, même au sein de son propre camp. Cette élection, il l’a gagnée. C’est un « vol ».

C’est dans ce contexte qu’a lieu la prise du Capitole du 6 janvier 2021.

Alors que les élites politiques certifiaient la victoire de Joe Biden, comme le prévoit la Constitution, dans l’entre-soi qu’est toute assemblée législative, qu’est le Congrès, séparé du peuple par les quatre murs du Capitole, Donald Trump, lui, dans le même temps, prononçait un discours non loin de là, celui-ci public, ouvert et accessible à tous par définition, lui permettant de rassembler des dizaines de milliers de supporters, et dans lequel, non seulement il contestait toujours la victoire de son adversaire, mais où son avocat Giuliani en appelait aux armes (« Let’s have trial by combat »).

De fait, le discours de Trump n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Je dirais même que le message est passé, il était suffisamment clair depuis novembre pour que tout le monde le comprenne sans que Trump n’ait jamais à le dire - n’ait jamais à dire : « prenez les armes ! »

C’est ainsi que les supporters venus spécialement pour l’événement de l’élection de Joe Biden ce 6 janvier, c’est-à-dire venus pour l’empêcher, se sont dirigés vers le Capitole où était en train d’avoir lieu ce qu’ils ne voulaient pas accepter : qu’on leur vole l’élection - ce que Trump leur avait raconté, que ce soit vrai ou faux.

Depuis novembre, Trump ne s’était pas contenté de dénoncer l’élection, c’est-à-dire de dénoncer les prétendues fraudes, mais, en qualifiant l’élection elle-même de « vol », en choisissant ce mot, dans une subtilité inouïe que seul l’inconscient peut percevoir et qui échappe à la conscience, le message subliminal de Trump était le suivant : s’ils ont volé l’élection, s’ils vous l’ont volé, ne vous laissez pas faire, et même, si vous le pouvez, allez le leur reprendre !

Idée de génie : ce que l’on vous vole, vous pouvez toujours le reprendre.

Ce n’est qu’une question de volonté.

Il suffit de le vouloir, de vouloir vraiment retrouver ce que l’on vous a volé, de vouloir le reprendre.

Comme ce qu’ils avaient volé, c’était l’élection, pour la leur reprendre, il fallait prendre le lieu même où avait lieu le vol : le Capitole.

C’est pourquoi les supporters de Trump ont envahi le Capitole, bravant les forces de sécurité, et même avant elles, l’obstacle psychologique de la force symbolique du lieu.

La prise du Capitole est la reprise par les supporteurs de Trump de ce qu’ils croient que les démocrates leur ont volé.

La conséquence, c’est que la prise du Capitole ne fut pas violente, elle ne pouvait pas l’être, car reprendre ce que l’on vous a volé n’est pas un acte de violence. C’est pourquoi les supporters de Trump étaient peu armés, et s’ils l’étaient, n’en ont pas fait usage, parce qu’ils se vivaient eux-mêmes non pas comme des séditieux, comme ceux qui venaient simplement récupérer ce qu’on leur avait volé. C’est la même raison pour laquelle non seulement les manifestants ne furent pas violents envers les forces de l’ordre qui gardaient le Capitole, et que celles-ci préférèrent de se retirer sans violence plutôt que de maintenir leur position coûte que coûte en tirant dans la foule, mais aussi qu’une fois à l’intérieur, ces dangereux séditieux décrits par les médias ne cassèrent même pas une chaise, se prirent en selfie dans les lieux du pouvoir auquel ils n’ont habituellement aucun accès et se livrèrent à une sorte de tourisme politique improvisé sous la forme d’une visite des lieux.

Aussi a-t-elle pris fin dans le calme, grâce à l’intervention de la garde nationale, dont on peut bien se demander pourquoi elle est venue puisqu’elle n’eut même pas besoin de faire usage de la force, comme si l’on demandait simplement à des usagers d’un service public de se presser de partir parce que le service allait fermer.

Voilà pour les faits.

Passons à l’analyse, et la première analyse à faire est la critique de l’analyse de l’événement faite par les journalistes et les politiques.

Le premier élément qui frappa tout téléspectateur, c’est l’unanimité de la condamnation de l’événement - tout tient d’abord, en première approche, c’est-à-dire comme première manipulation, à faire porter la condamnation sur l’événement lui-même, sans même encore savoir de quoi on parle, ce qu’il s’agit de condamner dans l’événement.

Officiellement, ce qu’il y a de condamnable dans cette prise du Capitole, c’est l’usage de la violence.

L’inénarrable Laurence Haïm, après nous avoir signalés qu’elle arrivait sur les lieux, nous assurant ainsi que la situation redevenait sous contrôle par sa seule présence, se livra à la description d’une foule haineuse, composée selon elles de « paramilitaires », ultraviolents bien évidemment, nous promettant d’une manière tout à fait ambiguë que nous allions assister à des événements d’une extrême violence, alors que ces événements étaient censés à la fois avoir déjà eu lieu et être en train d’avoir lieu.

Publicité

Depuis, nous attendons toujours des nouvelles des actes de violence, voire de barbarie, tant promis.

Cela ressemble furieusement à une fake news.

Et pourtant, tous les médias, américains comme français, toute la classe politique, américaine comme française, condamnent universellement cet événement parce qu’il serait violent. Même Jean-Luc Mélenchon eut son mot pour la paix universelle, assurant de son soutien tous les sénateurs américains, ceux-là même qu’ils traitent habituellement d’impérialistes. A n’en pas douter, c’est la violence insoutenable des images d’un homme au masque de vache au milieu du Congrès américain qui le mena à cette extrêmité qu’est l’amour pour ses ennemis.

De la violence, la condamnation tombait ensuite sur Donald Trump - mais c’est là que la comédie de la réaction commençait à laisser entrevoir qu’elle n’était peut-être pas tout à fait honnête sur ses motivations réelles.

Car, si vous voulez comprendre ce que signifient les événements de ce 6 janvier 2021 au-delà de l’écran de fumée journalistique, il faut percevoir dans les mots, dans le ton de la voix, dans les formules choisies, le mélange de peur et de fascination que Donald Trump provoque en eux, c’est-à-dire pour cette personne qui est considérée comme responsable de cet événement considéré comme condamnable.

L’essentiel de la manipulation médiatico-politique en cours consiste à faire croire ceci : la prise du Capitole, comme suite logique du refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite depuis le 3 novembre 2020, est son échec final, c’est-à-dire sa mort politique.

Il n’en est rien.

Les médias avaient déjà tenté de faire croire que Donald Trump est l’homme le plus détesté d’Amérique au cours de la campagne de 2020, ce que l’on sait faux grâce aux sondages ; aujourd’hui, ils tentent de faire croire qu’il est mort politiquement à cause de cet événement, à cause de ses partisans, à cause de la prise du Capitole.
Cette analyse est fausse et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’écrire cet article : non seulement Donald Trump n’est pas mort politiquement, mais il est bien vivant, plus vivant que jamais.

J’irai même plus loin : Donald Trump sort victorieux des événements de ce 6 janvier 2021.

Certes les médias et une partie de la population détestent Trump - pour, parfois, de très bonnes raisons, comme par exemple la peur de la violence politique -, mais ça, ce n’est pas nouveau. Toute la comédie consiste d’ailleurs à faire croire que ceux qui le calomnient aujourd’hui ne le calomniaient pas déjà hier, que ce qui s’est passé les a fait changé d’avis.

De ce point de vue, la prise du Capitole ne doit pas nous faire penser à la tentative de putsch des ligues fascistes en février 1934, elles qui firent usage de la violence et furent réprimer violemment également, mais au 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen est arrivé au second tour de l’élection présidentielle française. Là aussi, la même unanimité dans la condamnation avait surgit d’un coup en se parant du nom commode de « front républicain ». Vingt ans plus tard, ce front n’a jamais été aussi fragile et le Front national n’a fait que croître. L’unanimisme contre Trump n’est donc en rien la démonstration de sa mort politique. C’est peut-être même la meilleure preuve du contraoire.

Si cet événement ne fait que confirmer la détestation de Trump par les médias, cet événement n’est pas un événement de plus, un coup d’éclat de plus de ce personnage sulfureux qu’est Trump.

C’est un coup de maître.

Non seulement Donald Trump ne sort pas mort de ces événements, mais il en sort renforcé, je dirais même élevé, hissé au-dessus de toute la classe politique occidentale, à un niveau où aucun autre homme politique ne peut le rejoindre.

Car, que s’est-il passé ?

Sur le seul ordre d’un homme, Donald Trump, une foule, armée en partie, s’est dirigée, a pris le Capitole contre les forces de l’ordre qui le gardait et a occupé ce lieu du pouvoir législatif américain.

C’est dire que cet homme politique, à lui seul, peut, quand il le souhaite, s’il le souhaite, déclencher une insurrection contre le pouvoir d’État.

Aucun autre homme politique en Occident n’a un tel pouvoir, une telle autorité. Les partisans de Trump ont fait ce soir la démonstration qu’ils étaient prêts à le suivre jusqu’au bout, qu’ils étaient potentiellement prêts à mourir pour lui. C’est inouï !

Trump ordonne, ses supporters exécutent - les politiques et les médias, eux, tremblent.

Ce n’est donc pas une défaite, mais une démonstration de force.

Un détail le révèle : les médias ont beaucoup insisté lors des événements sur le fait que les sénateurs et tous les officiels réunis pour procéder à l’élection de Joe Biden ont dû être mis en sécurité.

Autrement dit, ils ont eu peur, physiquement, de se faire agresser, voire de se faire tuer.

La classe politique américaine s’est retrouvée l’arme sur la tempe.

Et au bout du fusil, il y avait le peuple.
C’est ça l’événement politique de ce 6 janvier 2021.

Toutes les émissions spéciales, les commentaires journalistiques et les communiqués politiques de tous les pays du monde ne cherchent qu’à cacher ce fait que la classe politique américaine a été prise en otage par son propre peuple, en parlant exclusivement des fausses accusations de fraudes du camp Trump, ce qui est totalement secondaire.

Le peuple est venu chercher ses élites là où elles exercent habituellement le pouvoir sans être dérangées, les forçant à se replier dans leurs derniers retranchements - ceux-ci ont un nom : le service d’ordre, quelques gardes du corps armés, rien de suffisant à empêcher leur exécution.

C’est ça qu’il faut retenir de ces événements : quand bien même les motivations des supporters de Trump étaient sans fondement parce que l’élection ne leur a pas été volé, cela, on s’en fiche éperdument, et si l’on vous en parle, c’est seulement pour vous divertir de l’essentiel, à savoir que des membres du peuple sont entrés en arme dans un lieu de pouvoir pour réclamer ce qu’ils croyaient qu’on leur avait volé.

On peut appeler révolte cette sorte de braquage politique par lequel un peuple en armes demande des comptes à ses élites politiques. C’est l’acte le plus hautement politique, à l’origine de tous les régimes politiques, dont le nôtre - il prend alors le doux nom de révolution. Son retour signifie le congé donné à la forme à laquelle est aujourd’hui cantonnée la démocratie : le respect d’une procédure, l’élection.

C’est quand on a compris cela qu’on peut tirer les enseignements plus larges de cet événement, au-delà de l’Amérique.

Les événements du 6 janvier 2021 confirment notre entrée dans l’ère du populisme marquée par le retour de la violence politique sous la forme d’insurrections des peuples contre leurs élites dans les pays occidentaux.

C’est pourquoi il ne s’agit pas d’événements isolés, ni d’accidents de l’histoire.

Ils ne disparaîtront pas avec Trump - qui, de toute façon, ne va pas disparaître.

Les médias vont essayer de vous faire croire que ce n’est qu’une erreur qu’il faut vite oublier.

Je vous affirme au contraire que ce type d’événement va se reproduire.

En Amérique ou ailleurs.

Pour le comprendre, on n’a ni besoin de le vouloir ni d’être devin, il suffit de comprendre que la crise de la démocratie que nous vivons n’est pas due à des manifestants qui se livrent, une fois tous les cinquante ans, à des actes de violence, mais à une caste qui a volé, non les élections, mais le pouvoir au peuple.

Publicité

Car, en prétendant qu’ils avaient volé l’élection, ce que les supporters de Trump prétendaient, c’est qu’ils avaient volé la démocratie.

C’est ça que le peuple est venu reconquérir, reprendre.

Et c’est pourquoi, après avoir envahi le Capitole, les manifestants n’ont rien fait de plus, parce que la démocratie est immatérielle, ce n’est pas un bien que l’on peut accaparer, c’est un rapport de force.

Prendre le Capitole, c’est uniquement recréer un rapport de force avec les élites pour montrer que, si c’est nécessaire, ou mieux, quand on le juge nécessaire pour une raison X ou Y, potentiellement fausse, alors, nous reviendrons, nous reviendrons reprendre ce que vous nous avez volé.

C’est-à-dire : « désormais, on vous surveille ».

Le populisme se laisse définir par une affirmation : « les élites nous ont volé la démocratie ».

Et ce soir, les supporters de Trump ont montré au monde entier comment il faut s’y prendre quand on veut la reprendre.

Ce message n’est pas adressé uniquement aux politiques américains.

Comme tel, c’est-à-dire seulement en tant que rappel aux élites politiques de la source à laquelle ils tirent leur pouvoir, à savoir le peuple, il est adressé à toutes les élites politiques du monde entier.

En France, il entre en écho avec celui des Gilets Jaunes prenant l’Arc de Triomphe.

Le retour de la violence en politique n’est que la conséquence de ce vol premier de la démocratie par les élites.

Soit les élites acceptent le retour à la démocratie, soit le peuple cherchera à la reprendre par la violence.

Telle est l’alternative.

De ce point de vue, le Brexit est un modèle de résolution démocratique de la crise de la démocratie : les élites anglaises ont fini par accepter de se soumettre au résultat auquel elles étaient opposées et qui était sociologiquement le choix du peuple.

A l’inverse, en France, depuis 2005, nous savons que les élites n’acceptent plus le principe démocratique.
Toute la manipulation médiatique consiste à faire croire que c’est le peuple qui refuse la démocratie en basculant dans la violence pour récupérer ce qu’on lui a volé.

C’est pourquoi, face à ces images venues d’Amérique, les élites politiques français ont tout à fait compris le message.

Elles ont regardé les supporters de Trump entrés dans le Capitole comme si c’était des Gilets Jaunes qui entraient à l’Élysée.

Leur empressement à prendre la défense des élites américaines vient du fait qu’elles ont ressenti dans leur chair la peur de voir le peuple en armes en France, comme il y a deux ans, mais en pire.

On peut s’attendre dans les années qui viennent à de nouvelles lois afin d’endiguer la possibilité de tout mouvement social ou politique spontané.

C’est en cela que les événements de ce 6 janvier 2021 sont hautement politiques et auront des conséquences incalculables : les supporters de Trump ont réussi à faire changer la peur de camp.

Les élites commencent à avoir peur de ce qu’elles méprisaient hier : le peuple.
Elles commencent à se méfier.
Parfois, elles le disent ouvertement.

Plus souvent, de manière indirecte : comme ce soir, dans la « condamnation de la violence ».

Dans la désignation du peuple comme une foule sanguinaire.

Ce soir, dans le monde occidental, singulièrement en Amérique et en France, les élites ne se posent qu’une question, qu’ils n’osent même pas se poser ouvertement et à haute voix, mais bassement et entre eux, dans le « OFF » des plateaux de télévision : s’ils sont capables de prendre de force le Capitole, jusqu’où iront-ils la prochaine fois ?

« De quoi le peuple est-il capable ? » est devenue la question politique de notre temps.

Tout le monde connaît la réponse à cette question, mais elle nous fait tous peur : c’est l’insurrection réellement armée (pas comme ce soir) et donc le coup d’Etat.

Cette possibilité hante désormais le monde politique.

 

***

 

En l’espace de deux ans, les ploucs des deux côtés de l’Atlantique auront plus fait trembler le pouvoir que toutes les manifestations de l’intersyndicale depuis cinquante ans, que tous les professionnels de la révolution et les rebellocrates institutionnels.

C’est parce qu’un événement politique majeur s’est produit : le peuple est de retour dans le jeu.

Aujourd’hui, Donald Trump est l’homme politique le plus puissant au monde, bien plus puissant que Joe Biden, plus puissant que s’il avait été réélu président des États-Unis, car nombreux sont les présidents à s’être faits réélire, mais aucun n’a jamais commandé une invasion du Capitole par une foule sur leur seul ordre.

Singulier homme politique qui n’aura jamais autant triomphé qu’en perdant dans les urnes.



506 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 janvier 08:58

    Cette fois-ci, les oies n’ont pas prévenu ?


    • Fergus Fergus 7 janvier 09:09

      Bonjour, Séraphin Lampion

      Elles ont d’autant moins prévenu que l’administration Trump ne les avait pas sorties de leur enclos et avait  sans doute à dessein mis en place un service d’ordre allégé qui n’avait rien à voir avec les impressionnantes cohortes de troupes appelées à contenir il y a quelques mois les manifestants noirs de Black Lives Matter.

      Cela dit, pour rester dans les analogies romaines, Trump a, dans son déni démentiel, franchi le Rubicon, mais contrairement à César, cela a été pour se précipiter lui-même de la Roche Tarpéienne.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 janvier 09:12

      @Fergus

      De toute façon, la marmotte, elle continue à mettre le chocolat dans le papier alu : lien


    • Aristide Aristide 7 janvier 09:37

      @Séraphin Lampion

      Et je suppose que vous vous placez dans le camp de ce qui savent ?


    • Aristide Aristide 7 janvier 09:42

      @Fergus

      Vous êtes naïf, il s’agit d’un piège des démocrates qui ont laissé faire pour récolter le fruit de ces exactions désapprouvées même par les républicains !!! La preuve, le congrès est en train de « valider » les résultats des élections en urgence. 

      Comme dirait Séraphin, à qui profite le crime ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:05

      @Fergus
      mis en place un service d’ordre allégé qui n’avait rien à voir avec les impressionnantes cohortes de troupes appelées à contenir il y a quelques mois les manifestants noirs de Black Lives Matter.

      « Le Camp du Bien » trouve toujours la parade pour justifier ses propres violences, mais pas chez ses adversaires !

      • Souvenez-vous lorsque sur CNN, pendant les émeutes où les Antifas et Black Lives Matter cassaient tout dans les villes, Chris Cuomo déclarait :

      « S’il vous plaît, montrez-moi où il est dit que les manifestants sont censés être polis et pacifiques ».


      Alors, pourquoi dire des électeurs de Trump qu’ils ont fait « un coup d’état et qu’ils ont porté atteinte à la Démocratie américaine », alors qu’ils étaient pacifiques, et n’étaient qu’une centaine à l’intérieur du Capitole ?

      Vérité en deçà des Pyrénées et erreur au delà ??


    • Aristide Aristide 7 janvier 10:11

      @Captain Marlo

      C’est du comique involontaire ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:18

      @Aristide
      La preuve, le congrès est en train de « valider » les résultats des élections en urgence. 

      Valider des élections fraudées, est-ce bien intelligent et raisonnable ?
      Trump est Président jusqu’au 20 janvier.

      Les « progressistes », (autre nom donné frauduleusement à la Gauche / Droite mondialisée), ont demandé pendant des semaines : «  Elles sont où les preuves des fraudes ? »

      Et quand les preuves ont été publiées (et il en sort de nouvelles tous les jours !) soudain, les preuves ne les intéressent plus du tout...
      Pour eux, le Biden gâteux est Président, point final !
      Circulez, ya rien à voir !

      Car frauder aux élections, pour eux, ce n’est ni un coup d’état, ni attaquer la démocratie ! C’est normal, quand il s’agit « du Camp du Bien », n’est-ce pas ?
      ça leur va bien de critiquer les Républiques bananières !

      Ainsi que censurer celui qui est encore Président des USA, par Twitter, Facebook etc . La censure, c’est mal quand le camp du Bien en est victime, sinon, c’est normal aussi !


    • Aristide Aristide 7 janvier 10:24

      @Captain Marlo

      Deuxième acte du même spectacle affligeant ...


    • @Fer-gugus

      Alors la planche pourrie , j’espère que vous avez passé la nuit sur twitter ou F-B ou Odyssée ou zoom .

      Moi je crois que NON !

      Si c’était le cas vous auriez assisté à l’identification des groupes Anti-FASC de SOROS .

      IDIOT.

      Fer-gugus étant un maquereau abonné au PANDAL-Lusion , cet énergumène poursuit sa carrière de scientifique du mensonge avec il faut le reconnaître une certaine brillance . 


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:30

      @Aristide
      C’est du comique involontaire ?

      Non, c’est vous faire remarquer que les progressistes se prennent pour la queue de la poire et se croient tout permis. « Les élus et les Déplorables »

      "(...) Être « progressiste », c’est croire que quelqu’un d’autre doit être « réactionnaire ». Être progressiste, c’est pratiquement une forme sévère d’amour de soi même. En tant que tels, les progressistes et les libéraux se croient du bon côté de l’histoire et cette croyance légitime leur conduite, qui frise souvent l’autoritarisme pur et dur. Après tout, la « raison », selon les progressistes, est ancrée au cœur de leur perception libérale.

      (...)

      Curieusement, Trump est ce que Bernie et Corbyn ont prétendu être mais n’ont jamais été. Trump, lui-même, un personnage « hors compétition » exemplaire, est devenu le favori des « gens ordinaires ». La communication de Trump est axée sur l’existence. L’homme a réussi à enthousiasmer des dizaines de millions d’électeurs qui sautillent en chœur au son de la musique du YMCA. (...) 


    • oncle archibald 7 janvier 10:35

      @Captain Marlo : « Valider des élections fraudées, est-ce bien intelligent et raisonnable ? »

      Ça n’est pas du tout ce que dit l’auteur de ce billet. Pendant un instant de lucidité il confirme que Trump a bien perdu les élections mais il estime que la démocratie n’a plus lieu d’être. En gros il dit qu’il y a des citoyens dont l’avis vaut plus que celui des autres, même si les autres sont plus nombreux.

      Que chacun choisisse son camp : la question est pour ou contre la démocratie.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:37

      @Aristide
      Deuxième acte du même spectacle affligeant ...


      3e acte, encore plus affligeant ! 

      Quand la Gauche a abandonné les classes populaires pour s’occuper des minorités, et découper la société en rondelles, la Gauche a perdu sa raison d’être.

      "(...) C’est très facile à expliquer. Le Parti démocrate propose aux Noirs, aux homosexuels, aux Latinos et aux « minorités diverses » d’être marginalisés à jamais dans un amalgame d’ « Autres unis ».

      Le GOP « Great Old Party » (républicain) offre à ces personnes une intégration immédiate dans le royaume américain en tant que personnes ordinaires. Il vous suffit de vous procurer une casquette de baseball rouge et de vous joindre au prochain rassemblement local. C’est cette unité existentielle la plus fondamentale qui était si vive jadis dans le discours révolutionnaire de gauche, mais qui ne s’est matérialisée que sous la forme d’un tsunami populiste soutenu de résistance politique dans le contexte de la politique populiste de droite.

      Dans le monde à l’envers dans lequel nous vivons, le Parti Républicain est devenu le parti de la classe ouvrière américaine. Des gens qui se définissent par leur adhésion aux valeurs familiales, à l’église, au travail et qui se considèrent comme les « Américains ». Le parti démocrate, qui prétendait être la voix de ces travailleurs, s’est progressivement transformé en un conglomérat urbain identitaire. Un collectif de personnes « en tant que » : des humains qui insistent pour s’identifier à un corset réputé de nature biologique : « en tant que femme », « en tant qu’homosexuel », « en tant que trans », « en tant que noir », « en tant que juif »....etc


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 10:44

      @Captain Marlo
      Vous semblez souffrir de la même pathologie que Trump. Vous devriez peut-être consulter Doctorix ? smiley


    • velosolex velosolex 7 janvier 10:46

      @Séraphin Lampion
      On a toujours le même lampion en tête de gondole pour tenter de donner le la, en terme d’oie


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:47

      @oncle archibald
      Que chacun choisisse son camp : la question est pour ou contre la démocratie.


      Coucou Tonton, l’auteur dit ce qu’il veut, mais moi je ne suis pas comme lui au Front National, ou proche du FN ! Je me demande même comment les électeurs du FN peuvent être assez aveugles pour soutenir à la fois Trump & le FN ?

      Les USA sont un pays souverain, mais pas la France. Le FN est européiste et il ne peut pas y avoir de démocratie dans un système supranational où les dirigeants ne sont élus par personne !?

      On les a consultés sur le choix des dirigeants de la BCE ? Jamais.
      Sur la nomination des Commissaires européens ? Jamais.
      Ou sur la nomination des Juges de la Cour européenne de Justice ? Jamais.
      Sur les dirigeants de l’ OTAN ? Jamais.


    • cevennevive cevennevive 7 janvier 10:49

      @oncle archibald, bonjour,

      Vous avez bien compris l’article ! J’en suis heureuse.

      Ce non événement ne changera certainement rien dans nos vies, mais peut-être des questions naitront dans des cerveaux susceptibles de « gouverner autrement » ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 10:52

      @Michel DROUET
      Vous semblez souffrir de la même pathologie que Trump. Vous devriez peut-être consulter Doctorix ? 

      Et vous, vous devriez aller chez Afflelou et changer de lunettes !!
      Toute la Gauche nous a trahis, mais vous ne le voyez toujours pas.

      Voici une militante de Gauche, qui explique pourquoi elle a quitté la Gauche française, ce copié/coller des Zinzins Démocrates US, et pour les mêmes raisons que moi.


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 10:55

      @Captain Marlo

      Petit rappel de vos délires complotiste (la semaine dernière)

      Vous êtes une grande victime de la propagande ! Où avez-vous que Trump a perdu ? Dans l’Immonde, Libé, le Figaro, le Nouvel Obs ?
      Ce ne sont pas les médias qui décident qui sera Président des USA.
      « Le Congrès US a dit officiellement que Biden n’était pas Président élu. »
      .
      Trump est en train de démontrer aux électeurs américains l’étendue des fraudes des pseudos Démocrates  : Cf Rapport complet de Peter Navarro. Il porte plainte a tous les étages de la Justice, qui refuse de prendre en compte les preuves.
      Il démontre ainsi aux électeurs américains que la Justice est corrompue aussi, ainsi que le FBI qui a refusé d’enquêter !
      .
      C’est le 6 Janvier que Mike Pence décidera si l’élection a eu lieu.

      *******************

      Bon, ça y est c’est fait ! Quel complot allez vous nous inventer encore pour dire que Trump n’a pas perdu ? Et quand allez-vous nous présenter les preuves d’une fraude ?
      Vous êtes la preuve tangible qu’il ne faut pas voter Asselineau


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 10:57

      @Captain Marlo
      Je parlais de Trump, pas de la gauche ou de la droite française, mais visiblement on a dû procéder au grand reset de votre cerveau en haut lieu... smiley


    • Bendidon Bendidon 7 janvier 11:00

      @Captain Marlo
      Salut capt et dottorix il est passé OU ? KO Technique !
       smiley
      Une fois n’est pas coutume je viens d’aller sur BFM et ça BANDE DUR
      TRUMP aurait admis sa défaite et assure que tout va bien se passer dorénavant
      VIVE Joe BIDON la triche
      America is Kapoute smiley


    • Fergus Fergus 7 janvier 11:05

      Bonjour, Captain Marlo

      « Valider des élections fraudées »

       smiley  smiley  smiley

      Votre déception de voir l’étendard populiste jeté à terre par les électeurs vous fait dire n’importe quoi !

      Les Républicains étasuniens sont au moins aussi puissants et aussi retors que les Démocrates. Dès lors, penser, ne serait-ce qu’une seconde, qu’ils auraient pu se faire détrousser au plan électoral sans réagir relève du comique.

      Que vous le vouliez ou non dans votre délire partisan, Trump a bel et bien perdu tous ses recours, y compris dans les juridictions tenues par les Républicains.

      Cela démontre de manière éclatante qu’aucune fraude significative n’a été établie, au delà des petits incidents tels qu’il s’en produit à chaque scrutin dans quelques bureaux de vote tous les pays et qui, de surcroît, ne sont en général pas plus favorables à un camp qu’à un autre.

      Si la défense des intérêts de l’UPR passe par des argumentations aussi frappées au coin de la grotesque manipulation populiste, c’est qu’Asselineau et consorts sont tombés bien bas !


    • JulietFox 7 janvier 11:38

      @Captain Marlo
      La terre est toujours aussi plate ???


    • JulietFox 7 janvier 11:40

      @Captain Marlo
      Il y a une cinglée, qui a pris un pruneau. Trump en rigole.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 11:58

      @Michel DROUET

      Et oui, Pence n’a pas tenu sa promesse, on n’est jamais si bien trahis que par les siens, vous en connaissez un rayon, à Gauche, la trahison ne vous a jamais fait peur  ! Dès 1984, le gouvernement Mitterrand a trahi ses promesses de Gauche !

      "Le 24 janvier 1984, le PS votait la première loi bancaire au monde – qui mettait fin à 40 ans de séparation des activités bancaires en France.

      10 ans plus tard, ses effets commenceraient à se faire sentir, avec le début de la constitution des mégabanques universelles.

      Mais ce n’était que le début du processus de dérégulation massive du système financier français, déjà étudiée dans ce billet. N’oublions jamais…"

      .
      Fut un temps, la classe ouvrière était soutenue par la CGT & le PCF, qui étaient anti européens. Puis dans les années 80 le PCF est devenu euro béat ...
      Depuis, il n’y a plus que l’ UPR comme opposition.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 12:01

      @Bendidon

      Je suppose que Doctorix suit les évènements à Washington...

      "Résultat du décompte des listes : Joe Biden et Kamala Harris seront président et vice-président. Applaudissements mous. 306 votes pour Biden. 232 votes pour Trump."

      Il reste jusqu’au 20 Janvier pour voir la suite, patientons !


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 12:02

      @JulietFox
      La terre est toujours aussi plate ???

      Et vous toujours aussi menteuse ??


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 12:07

      @Fergus
      Cela démontre de manière éclatante qu’aucune fraude significative n’a été établie, au delà des petits incidents.

      Vous plaisantez ? Les votes frauduleux se comptent par centaines de milliers !
      Vous avez le rapport complet sur les fraudes des Démocrates ? Où bien vous continuez à recracher ce que racontent les médias de l’oligarchie ??


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 12:25

      L’auteur a raison en tous points, sauf deux :
      les contestataires n’étaient pas armés, et les quelques violences ont été le fait d’antifas et de BLM infiltrés, comme nous avons les mêmes en France pour pourrir tous les mouvements populaires.
      Ensuite, la fraude est bien réelle, elle est même monstrueuse, la seule question est de savoir si et quand elle sera révélée au grand jour.
      Mais le problème qu’il n’a pas abordé est celui de l’ingérence étrangère dans cette élection. Et c’est ce qui en fait un problème d’urgence de sécurité nationale, une urgence vitale.
      Et c’est là que nous allons voir si l’armée est capable de rétablir le droit dans un pays où la corruption est omniprésente.
      La suppression du twitter de Trump était un signal attendu et annoncé par Q depuis des mois, du genre « Les sanglots longs des violons de l’automne... »
      Les jours qui viennent vont nous montrer s’il s’agit d’un fantasme.
      La tactique de nos media pourris, de part et d’autre de l’atlantique, est de faire passer Trump pour un fou, de demander que Pence le destitue (quel intérêt, pour 13 jours qui restent ? Serait-il encore dangereux ?). j’ai écouté son discours d’hier, de 75 minutes, sans notes, et tout ce qu’il a dit, le détail des fraudes état par état, comté par comté, était impressionnant. 
      Ensuite, nous avons entendu Biden, qui récitait ce que lui dictait son oreillette : il n’y avait pas photo. Ni de quoi se réjouir pour les américains.
      Il reste un point qui n’a pas été mis en avant : la collusion de biden avec la Chine, et les scandales pédophiles.
      Je pense que ce seront les objets de nos prochaines discussions, et qu’il y a encore du blé à moudre.
      La foire n’est pas finie, je pense, et il est encore trop tôt pour compter les bouses.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 12:38

      @Bendidon
      America is Kapoute 
      Mais pas que l’Amérique.
      macron avait pris soin d’attendre le 7 pour faire ses annonces : elles dépendaient du résultat américain : ce soir, la note va être salée.
      Et d’autres annonces étaient prévues pour le 21, lendemain de la proclamation : même topo.
      Nous aussi, nous allons morfler, si rien ne se passe.


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 12:54

      @doctorix, complotiste

      Il y a 60 ans , tout le monde trouvait fabuleuse la marche pour les droit civique sur washingtown .... Mais la aujourdhui quand c’ est les trumpiste blanc tout le monde desaprouve ...

      De meme , quand c’ est MAI68 , c’ est fabuleux car c’ est la gauche ...
      Mais les quand c’ est des gilet jaune , ca plait moins smiley

      Oui l’ adition va etre salé , il vont lacher quoi cette fois ci ? EBOLA ?


    • berry 7 janvier 12:56

      @Bendidon
      Non, Trump n’a pas reconnu sa défaite.
      Pour une fois que vous êtes allé sur BFM, c’est une fois de trop !


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 13:07

      @ㄈϤ尺Цら
      Oui l’ adition va etre salée , il vont lacher quoi cette fois ci ? EBOLA ?
      C’est encore pire : ils vont lâcher Moderna (MODifier l’ARN).
      Les possibilités qu’ouvrent ce prétendu vaccin sont effrayantes :
      https://urlz.fr/eE5F
      En route vers « l’homme nouveau » et le transhumanisme.
      Je crains l’émergence d’un peuple de zombies, dociles, soumis, ce qui complèterait l’action des media.


    • Furax Furax 7 janvier 13:12

      @Fergus
      « Valider des élections fraudées »

      Vous devez être un fervent supporter de Loukachenko.
      Pas de fraude en Biélorussie ! Avez vous vu une juridiction de ce pays prendre en compte les protestations des manifestants !
      Et, comme vous êtes un novice en politique, je vous apprends que les « Républicains » qui ont planté Trump dans les juridictions contestées sont des « néocons » (pourquoi « néo » d’ailleurs !), supporters du clan Bush qui vont revenir en force pour notre plus grand bonheur. Vous retrouverez avec joie la politique Clinton/Nuland en Ukraine, les Irakiens, Syriens, Afghans bénéficieront à nouveau des progrès de l’armée américaine en matière de capacités bombardières.


      https://www.les-crises.fr/etats-unis-autour-de-biden-consultants-profiteurs-de-guerre-et-faucons-de-la-securite-nationale/


      https://fr.sputniknews.com/international/202011241044824863-antony-blinken-jake-sullivan-john-kerry-avec-joe-biden-vol-de-faucons-sur-la-maison-blanche/


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 14:04

      @Furax
      Si rien ne se passe d’ici le 20, et rien n’est exclu, les media recommenceront à nous vendre de bonnes vieilles guerres « pour la liberté e la démocratie », auxquelles les peuples moutons souscriront avec enthousiasme.
      Business as usual, avec 4 ans de perdus...
      Mais cette fois, il faudra compter avec 74 millions d’américains regroupés sous la bannière de Trump, s’il ne jette pas l’éponge. Un parti qui n’aura rien à voir avec les républicains.
      Ce peuple qui vient de comprendre l’immensité de son pouvoir, et qui va apprendre à s’en servir.
      Dommage pour le monde, ces 4 ans qui vont être perdus, cette fois pour nous, qui aimons l’humanité...


    • Aimable 7 janvier 14:38

      @Aristide
      Comme Trump n’a pas inventé la poudre ( vu que ce sont les chinois ) et qu’il est complétement aliéné pour ne pas dire fou , il peut dans les 15 jours qui lui reste a être au pouvoir déclencher un catastrophe mondiale , il faut qu’ils le mettent a l’écart de la mallette .


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 15:42

      @doctorix, complotiste
      Voilà ce que vous écriviez le 30 décembre :

      Trois voies pour annuler l’élection :

      1. Il fournit à DNI John Ratcliffe plus de détails pour son prochain rapport sur l’ingérence étrangère dans les élections américaines.
      2. Cela donne aux membres du Congrès une justification pour s’opposer à la liste des électeurs de Biden le 6 janvier et élire la liste de Trump à la place.
      3. Il fournit au président Trump la justification exécutive dont il a besoin pour déclarer l’élection comme un acte de guerre contre les États-Unis, déclenchant toute une série d’actions de défense nationale, y compris l’invocation de l’autorité militaire pour annuler l’élection truquée.

      C’est ce que nous attendons,et c’est ce qui va se produire.

      Je n’ai pas lu michalac, j’ai déjà BFM TV à la maison.

      Pour le reste des preuves, il suffit de lire cet article :

      https://www.naturalnews.com/2020-12-29-situation-update-dec-29th-extensive-evidence-of-foreign-interference-in-the-us-election-is-now-surfacing.html

      Donc loi sur l’insurrection, et mise en action des militaires pour les milliers d’arrestations prévues, toutes les preuves étant fournies par les coupables eux-mêmes par la ratification des votes truqués, ce qui relève de la haute trahison.

      Et je ne parle pas des preuves de la corruption des biden, qu’on a sous la main : il ferait beau de voir qu’un délinquant entre à la Maison Blanche...

      Ca n’arrivera jamais.


      Eh BIEN SI CA VA ARRIVER !

      Vous devriez changer votre marc de café

      La loose complète mon pauvre Doctorix !

      Qu’est-ce vous nous mitonnez comme complot actuellement pour rebondir ?


    • roby roby 7 janvier 16:07

      @doctorix, complotiste
      « Je crains l’émergence d’un peuple de zombies, dociles, soumis, ce qui complèterait l’action des media. »
      C’est un autre débat mais je ne peux pas m’empécher de penser aux millions de Français qui acceptent de se faire espionner par un compteur electrique nous ne sommes que quelques milliers à le refuser , la peur fait accepter tout et n’importe quoi alors je me dit effectivement que ce pays de moutons est foutu.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 17:33

      @Michel DROUET
      Je voudrais seulement vous faire comprendre de quel genre d’« élite » vous applaudissez l’élection.
      Si c’est trop long, attaquez directement à la page 17, sur une vingtaine de pages.
      https://resistance71.files.wordpress.com/2021/01/meurtre_par_decret_et_grand _reset_cov19.pdf
      Peut-être comprendrez vous alors que cela valait le coup pour moi de me battre, au risque de ne pas réussir (et d’ailleurs, que pouvais-je faire d’autre que d’informer ?).
      Et cela vaut toujours le coup.
      Bientôt, vous aurez un aperçu des pratiques pédo satanistes en vigueur au sein de cette « élite » de frapadingues, et j’espère que ça vous fera bien mal quand ça vous tombera sur la gueule.
      Alors vous penserez à moi, et regretterez votre mépris facile.
      N’oubliez pas que j’avais raison sur tout, mais que le Mal était plus fort, ni que ce n’est que partie remise.
      Les criminels auront leur Nuremberg, et j’espère qu’il n’y aura pas d’opération Paperclip pour les sauver.
      A la lumière de ce PDF, je pense qu’il faut regarder l’opération coronavirus et la vaccination mondiale sous un autre angle : les mêmes sont au pouvoir, maintenant, avec les mêmes buts. Quand ça vous tombera dessus, vous ne serez pas du côté des vainqueurs, mais des victimes, comme nous tous.


    • velosolex velosolex 7 janvier 17:43

      @oncle archibald
      Article de libe

      Depuis plusieurs jours, ils se coordonnaient sur des réseaux sociaux, discutant entre autres de la meilleure manière d’entrer avec des armes dans le Capitole. Depuis le 1er janvier, près de 1 500 comptes liés à la mouvance complotiste QAnon ont discuté du rassemblement prévu par Trump le 6 janvier en faisant référence à des actes de violence, selon l’agence de presse Reuters. Les membres des Proud Boys (« les garçons fiers » en anglais), un groupuscule suprémaciste blanc, n’avaient pas non plus caché qu’ils comptaient y participer. Leur chef, Enrique Tarrio, a été arrêté le 4 janvier par la police de Washington alors qu’il était en possession de deux chargeurs de munitions. Recherché pour avoir brûlé une bannière de Black Lives Matter d’une église de la ville, il a été relâché mais interdit de séjour dans la capitale.

      Alors que les manifestations de cet automne de partisans du mouvement Black Lives Matter avaient mobilisé des milliers de forces de l’ordre, lourdement armées, équipées de matériels antiémeutes et soutenues par des blindés et des hélicoptères, qui avaient cadenassé le centre de Washington, seule la police en charge de la sécurité du Capitole, qui compte 2 000 membres, était cette fois présente. A peine le discours de Trump achevé, plusieurs centaines de ses partisans se sont dirigés vers le bâtiment. Les policiers n’ont pu que tenter, en vain, de les empêcher de franchir les cordons de sécurité.

      Des images troublantes ont montré certains d’entre eux écarter des barrières métalliques pour les laisser avancer. L’élue démocrate de Californie Karen Bass s’est, elle, indignée de photos montrant un policier sympathiser avec un manifestant. « Prendriez-vous un selfie avec un braqueur de banques ? Je ne peux pas imaginer ce qui se serait passé si 2 000 manifestants de Black Lives Matter s’étaient approchés du Capitole. »

      Forteresse

      Une fois que les émeutiers ont atteint l’escalier d’entrée, le bâtiment, aux innombrables portes et fenêtres, ne pouvait plus être gardé. En 2013, la construction d’une barricade autour du Capitole avait été envisagée avant d’être abandonnée, à la fois pour conserver les accès pour le public et pour éviter de le transformer en forteresse.

      A l’intérieur du bâtiment, des élus, réunis pour certifier le vote des grands électeurs et entériner la victoire de Joe Biden, ont commencé à paniquer, se réfugiant sous leurs sièges avant d’être évacués. Quelques policiers ont tenté de bloquer les émeutiers à l’extérieur de la salle principale, entravant les portes avec des meubles, avant de reculer.

      Ils étaient alors seuls, sans renfort des multiples autres forces de sécurité, dont la police de Washington. Comment expliquer un tel retard ? Aucun officiel américain ne s’était exprimé publiquement jeudi.

      Selon Reuters, la maire de la ville, Muriel Bowser, a demandé la mobilisation de la Garde nationale vers 14 heures, soit quarante-cinq minutes après que les manifestants ont franchi la première barricade. Elle a été activée à 14h30. L’ensemble des 1 100 membres de la division de la Garde nationale du District de Columbia a été mobilisé, a indiqué Ryan McCarthy, le secrétaire à l’Armée de terre. Le Capitole était alors empli de fumées de gaz lacrymogènes.

      Etat d’urgence prolongé

      Au moins quatre personnes sont mortes, dont une supportrice de Trump, une ex-militaire venue de San Diego (Californie), abattue par un policier. « Des agents en uniforme de la police du Capitole ont affronté un groupe de manifestants et, à un moment, l’un d’eux a fait usage de son arme de service (et l’a touchée) », a déclaré lors d’une conférence de presse le chef de la police de Washington, Robert Contee. Une enquête interne a été ouverte. Trois autres personnes sont mortes des suites « d’urgence médicale », a ajouté Contee, sans plus de précision.

      Selon un premier bilan, seuls 52 manifestants ont été arrêtés, dont la moitié dans l’enceinte du bâtiment. La plupart l’ont été pour avoir violé le couvre-feu décrété par la mairie. La police et le FBI vont rechercher ceux qui ont été photographiés ou filmés après avoir forcé les cordons de sécurité. Des bombes artisanales ont par ailleurs été retrouvées dans les bureaux des sièges des comités nationaux démocrate et républicain. La police a aussi découvert une arme et des cocktails Molotov cachés dans une glacière abandonnée sur la pelouse du Capitole. L’état d’urgence a été prolongé de quinze jours à Washington. Il couvrira la fin du mandat de Donald Trump.


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 17:51

      @doctorix, complotiste

      Errare humanus est, perseverare diabolicum !

      Encore tout faux, mon pauvre Doctorix !

      Je n’applaudis en aucun cas l’élection d’une « élite » comme Biden dont je me contrefout royalement, comme Asselineau, d’ailleurs.

      Pour le reste, vos « complots », puisque vous êtes complotiste professionnel sentent vraiment trop les pissotières.

      Vous perdez totalement la main. Arrêtez avant le burn out, comme il y a quelques mois...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 17:57

      @Le Sudiste
      Où est-ce que vous avez trouvé tous ces figurants ? A la télé ? Tous ? Pas possible...
      Je croyais qu’ils n’étaient que 0,7% e France...
      Vous avez du tomber sur un nid.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 18:02

      @Michel DROUET
      Je ne compte pas sur vous pour savoir ce que je dois croire ou penser.
      Et je savais que le sort de ces malheureux enfants vous serait parfaitement indifférent.
      Ceux d’il y a 40 ans comme ceux d’aujourd’hui.
      Ce qu’on ne voit pas n’existe pas, pas vrai ?


    • Gollum Gollum 7 janvier 18:12

      @Michel DROUET

      On a beau mettre le doctor le nez dans sa merde il n’en reconnait pas l’odeur...

      Il s’est planté sur toute la ligne mais il continue de la ramener...

      Un vrai cas psy de paranoïa et de fatuité...

      Bref un disciple de QAnon...


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 18:17

      @velosolex. Limbé ? Le journal vendu par l’israélien Rothschild à l’israélien Drahi.
      A qui les crimes profitent-ils ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 18:21

      @Michel DROUET
      Je parlais de Trump, pas de la gauche ou de la droite française

      Mais Trump a gagné les élections ! La Justice est corrompue à tous les étages, et dans les Etats clés, elle a souvent refusé d’examiner les preuves.
      Des élus démocrates et républicains ont triché à tous les étages aussi.
      Si vous n’êtes pas informé, de quel droit m’insultez-vous ?

      Les machines Dominium ne doivent pas être connectées à Internet.

      Un audit des machines à voter du Dominion utilisées dans le Michigan a conclu que les systèmes sont conçus pour perpétuer la fraude électorale.

      Quelques exemples de fraudes des Démocrates.
      200 000 bulletins de vote envoyés à de mauvaises adresses au Nevada,Etat pivot.

      Dans 378 comtés américains, le taux d’inscription des électeurs dépasse 100 % de la population adulte, ce qui signifie qu’il y a plus d’inscriptions d’électeurs dans les fichiers que la population totale en âge de voter, selon une nouvelle analyse du groupe de surveillance conservateur Judicial Watch.

      La commission électorale renvoie plus de 99 000 bulletins de vote à Brooklyn . Les fonctionnaires s’inquiètent des nombreux originaux déjà remplis et envoyés

      Dans le Wisconsin, Biden a gagné plus de 138.000 votes contre 0 pour Trump en l’espace d’1% de dépouillement

      .

      À Detroit, dans le Michigan, il y a eu 32519 votes de plus que la population éligible pour voter

      1,6 million d’électeurs de plus que ceux inscrits dans 19 comtés de Californie, L.A. a 117% d’électeurs inscrits

      23 000 bulletins de vote jetés dans le Wisconsin

      50 000 bulletins de vote dans l’Ohio envoyés à de mauvaises adresses

      Les élections de Detroit, où 72 % des votes par correspondance ne correspondent pas aux électeurs inscrits

      Un officier du Texas et un observateur des sondages témoignent sur la fraude électorale de Houston en 2020 en utilisant des piles de permis de conduire, (a des photos)

      Des bulletins de vote par correspondance et par correspondance volés à Bâton Rouge retrouvés ouverts et jetés dans une poubelle à Houston

      Des bulletins de vote postaux trouvés dans un fossé routier dans le Wisconsin (Etat pivot)

      —De nombreux rapports font état de personnes faisant du porte-à-porte pour collecter illégalement des bulletins de vote

      300 livres de courrier, y compris des bulletins de vote, retrouvés dans une benne à ordures dans le New Jersey


      —60 000 bulletins de vote en Pennsylvanie manquants.etc etc etc !


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 18:23

      @velosolex
      Depuis le 1er janvier, près de 1 500 comptes liés à la mouvance complotiste QAnon ont discuté du rassemblement prévu par Trump le 6 janvier en faisant référence à des actes de violence, selon l’agence de presse Reuters. 
       Voilà typiquement un mensonge attendu.
      J’ai suivi depuis le début les déqodeurs.
      Chaque jour, était répété le message qu’il ne fallait en aucun cas utiliser la violence, que la cause défendue était suffisamment juste pour être traitée par la non-violence, à la Gandhi. Le rassemblement prévu était conforma à ce que permet le premier amendement
      « Le Congrès ne fera aucune loi qui touche l’établissement ou interdise le libre exercice d’une religion, ni qui restreigne la liberté de parole ou de la presse, ou le droit qu’a le peuple de s’assembler paisiblement et d’adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de ses griefs. »

      Que des antifas ou des BLM (pour se déguiser, il suffit d’une casquette rouge) aient été volontairement infiltrés pour pourrir le mouvement n’a rien d’étonnant, était même attendu, de la même manière que Castaner a utilisé et protégé les black blocks pour déconsidérer le mouvement des gilets jaunes.
      Les trumpistes n’étaient pas armés, j’ai tout suivi en direct. L’ambiance était très calme, familiale, même. La seule morte dans le capitole a été une femme sans défense, descendu par un flic qui a paniqué, je suppose. La « visite » des trumpistes, entrés là finalement parce que la porte était ouverte, ressemblait plus à une visite de musée qu’à une insurrection violente.
      Et donc vous relayez des mensonges, à votre habitude.


    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 7 janvier 18:24

      @Fergus

      Dans le déni démentiel ? Oui, les démocrates sont dans le déni, les démocrates fraudeurs. Biden est une farce. 
      Si vous acceptez d’écouter une minute une autre version que celle des medias de masse, la voici. Trump subit depuis 4 ans un coup d’Etat des démocrates, il se positionne comme vaincu mais pour mettre à jour la fraude massive avérée et faire sauter l’Etat profond. La fausse trahison de Pence qui a validé Biden va faire sauter le verrou démocrate en déclassifiant certains dossiers et les faire tomber tous. Trump a le peuple américain derrière lui. Au Capitole, hier, le peuple a montré sa détermination. Le 20 janvier sera décisif.


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 18:31

      @doctorix, complotiste

      La seule morte dans le capitole a été une femme sans défense, descendu par un flic qui a paniqué, je suppose.

      Non regarde , bien , on le voit tres neteùent ajusté son tir ... vers une cible non menacante ... ca ressmble bien plus a une « execution » , la police arrive meme pas quelque seconde après par les escalier...

      c’ est pas un tir accidentel , ou un tir de neutralisation dans un bras ou une jambe ..
      c’ est un tir au coup , pas facile a placer sans viser un peu .

      https://www.leparisien.fr/video/video-ashli-babbitt-la-femme-mortellement-blessee-par-un-tir-de-policier-au-capitole-07-01-2021-8417818.php


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 18:33

      @ㄈϤ尺Цら

      et pour rappelle , trump ne controle pas la police du capitole ...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/United_States_Capitol_Police


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 18:34

      @Fergus

      Si la défense des intérêts de l’UPR passe par des argumentations aussi frappées au coin de la grotesque manipulation populiste, c’est qu’Asselineau et consorts sont tombés bien bas !

      Je défends la démocratie ! Et vous défendez les dictateurs du Nouvel Ordre mondial, pas de quoi pavoiser, mais vous la ramenez quand même !

      D’ailleurs si on applique les grilles de lecture du fascisme d’Adorno :

      (...) Un examen actuel de l’échelle F d’Adorno et de la personnalité autoritaire révèle que ce sont en fait les progressistes et les libéraux qui manifestent la quintessence des tendances fascistes.

      Alors que la corrélation des conservateurs et des nationalistes contemporains avec l’échelle F ne peut pas dépasser 0,12 (1 trait sur 9), la corrélation des libéraux et des progressistes avec l’échelle F d’Adorno peut atteindre 0,88 (8 sur 9)....etc 


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 18:39

      @marlo

      Ca commence a avoir les chocotte chez nos deputé et senateur smiley


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 18:40

      @velosolex
      selon l’agence de presse Reuters.
      Vous prenez vos infos dans le caniveau.
      Trois grandes agences de presse dictent mot pour mot tout ce que les journaux, les télés et les radios doivent inculquer au bon peuple.
      Là vous avez choisi Libération (peut-être un autre, c’est la même soupe issue de la même marmite du diable).
      https://www.liberation.fr/planete/2021/01/07/a-washington-les-ratages-de-la-police-en-question_1810577
      Mais vous auriez pu choisir n’importe lequel des 20 torchons appartenant à 9 milliardaires qui diffusent des mensonges à longueur de journée avec notre argent que leur distribue généreusement macron.
      Pour mon info, je choisi les restaurants de haut de gamme : vous vous contentez de la soupe populaire... ça ne vous rend pas plus intelligent, ni plus instruit...
      Juste très très chiant à lire...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 18:51

      @ㄈϤ尺Цら
      Et la porte n’était même pas ouverte...
      Quand on a le doigt sur la gâchette et qu’on pétoche, ça peut partir tout seul...
      Je vois ça comme un accident à la con.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 19:01

      @velosolex

      Si vous croyez ce que racontent Libération, tant mieux pour vous.
      Pourquoi la police chez nous n’arrête jamais les black blocs ?
      .
      Etat d’urgence prolongé

       ? Oui pour cause d’ingérences étrangères, liées à la corruption et aux fraudes électorales. Par ce décret, le gouvernement américain peut saisir les biens immobiliers de toute personne jugée coupable de corruption ou d’abus des droits de l’homme.

      Une des priorités de Trump a été de lutter contre la pédophilie et la traite des êtres humains, Libé en parle ??
       


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 19:09

      @Silence, on pique !
      La fausse trahison de Pence qui a validé Biden va faire sauter le verrou démocrate en déclassifiant certains dossiers et les faire tomber tous.
      C’est l’hypothèse de Q.
      Je m’y accroche encore un peu, mais c’est dur, surtout avec ces roquets galeux qui me collent aux fesses..
      Côté Q, on dit que Pence est d’une fiabilité absolue, et qu’il joue un rôle de traître pour endormir l’ennemi.
      Je sais que Trump a les moyens intellectuels d’un tel plan diabolique.
      C’est un type qui prend des coups pendant 14 rounds, mais met KO ses adversaires au dernier round.
      Au fait, où est Flynn ? A la place des démocrates, son silence m’inquiéterait.


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 19:11

      @doctorix, complotiste

      Dans toute formation au tir serieuse , on t’ aprend justement a ne JAMAIS garder le doigt sur la gachette si tu n’ est pas en train de tirer ...

      de meme , on t’ aprend a ne jamais l’ ecraser trop vite pour eviter une hausse de tir accidentel ... on la presse graduelement , comme on presse l’ accelerateur ou le frein quand on conduit sur neige ...

      Mais je souhaite que tu ais raison et que ce ne soit qu’ un accident CON .

      NB : impossible de dir s’ il as le doigt sur la gachette avec la video ...


    • Eric F Eric F 7 janvier 19:12

      @doctorix, complotiste
      « C’est l’hypothèse de Q. Je m’y accroche encore un peu, mais c’est dur, surtout avec ces roquets galeux qui me collent aux fesses.. »
      qui vous collent au Q ?


    • The White Rabbit The White Rabbit 7 janvier 19:13

      @doctorix, complotiste

      Q est un formidable outil pour recenser les conspis rednecks dans votre genre.
      Comme ceux qui ont pénétré de force le Capitole, ils sont ravis de s’identifier par photos, vidéos ou via internet.

      Une aubaine pour le FBI et la NSA smiley


    • Gollum Gollum 7 janvier 19:19

      @doctorix, complotiste

      Au fait, où est Flynn ? A la place des démocrates, son silence m’inquiéterait.

      P’têt qu’il fait profil bas vu la tournure des événements.. Je dis ça, j’ai rien dit moi.. smiley

      Alors ce Kraken ? Bien nourri ? Il mord quand ? smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 19:20

      @doctorix, complotiste
      J’ai failli pleurer ! smiley
      Avec des arguments comme ça, on ne va pas loin et on reste dans son cercle étriqué de complotistes qui s’auto alimentent. C’est comme les virus, à un moment ou à un autre ils sont amenés à disparaître


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 19:20

      @ㄈϤ尺Цら
      Ca commence a avoir les chocotte chez nos deputé et senateur

      Il y a un moment qu’ils ont les chocottes... Depuis 2018, Castaner et Macron ont passé 4 commandes d’armes anti manifestants, y compris des armes de guerre, cf vidéo à 1’50.


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 19:24

      @Captain Marlo
      Aucun juge, même ceux nommés par Trump n’ont jugé recevable les « preuves » présentées.
      Tout est dit !
      Arrêter de vous faire du mal...


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 19:24

      @Michel DROUET
      Arrêtez ...


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 19:25

      @Captain Marlo

      Que c’ est beau un gouvernement qui aiment son peuple ...(SIC)

      Et cette appel a designer l’ ennemi « SEDITITIEUX » de bidens ,ca c’ est sur que ca va apaiser les tensions ... Si les BLM s’ en mele ca va etre catastrophique .

      J’ ironise beaucoup , mais c’ est dramatique que cela se passe comme cela , ce n’ est pourtant pas faute d’ avoir expliquer au PRO-bidens les danger des votes par correspondance et d’ une election truqué/volée ...

      La seule voie de sursis c’ est que bidens demissionne et qu’ on reconvoque des election , a default ca risque d’ etre le bain de sang ...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 19:27

      @doctorix, complotiste
      Une petit chose pour amuser les foules : une histoire de tour, et de date :
      Ezechiel 11-9 :
      C’est pourquoi on l’appela Babel : parce que c’est là que l’Eternel brouilla le langage de toute la terre et c’est de là qu’il les dispersa sur toute la surface de la terre.
      Les comploteurs sont fous de numérologie...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 19:32

      @Michel DROUET
      Aucun juge, même ceux nommés par Trump n’ont jugé recevable les « preuves » présentées.
      C’est la preuve même que l’ensemble du système est corrompu. Argent, ou chantage par le système Epstein. Ou CIA, ou Mossad, ou MI6. Ou menaces sur la famille.
      Vous n’aviez pas compris que l’état profond, c’était ça ?
      Ni pourquoi Trump a tant d’ennemis ?
      Ni pourquoi il était le seul a vouloir et à pouvoir détruire tout ça ?
      Et donc pourquoi je le défends avec tant de conviction ?


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 19:41

      @Michel DROUET
      Prenez le temps de regarder comment les satanistes fabriquent une future victime de chantage :
      https://www.dailymotion.com/video/x61tb1i
      L’autre manière, à la Epstein, c’est : invitation sur l’île, une arme, une petite fille (ou un petit garçon), et une caméra.
      Le jeu consiste à obliger à violer l’enfant sous la menace de l’arme, puis à le tuer, sous l’oeil de la caméra.
      Ca vous choque ? Tant mieux.
      Une vérité qui fait mal est plus salutaire que l’ignorance.
      Il vous reste une solution si vous voulez bien dormir : choisir de ne pas le croire.
      Comme les allemands dans les années 30.


    • The White Rabbit The White Rabbit 7 janvier 19:47

      @doctorix, complotiste

      Wiwi la numérologie comme dans vos codes barres avec le chiffre de la bête 666 !

       smiley


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 19:54

      @The White Rabbit
      Oui, j’ai ça en commun avec Christine Lagarde :
      https://www.youtube.com/watch?v=cU6kwbHArYo
      Regardez sa prestation devant le National Press Club. Même pas honte, la christine.


    • Gollum Gollum 7 janvier 20:01

      @doctorix, complotiste

      Les comploteurs sont fous de numérologie...

      Et donc ils ont percuté exprès le 11/9 pour donner du crédit à Ezéchiel... 

      Donc vos comploteurs sont des bigots tout comme vous, attendant l’apocalypse tout comme vous...

      Des frères galactiques peut-être ?

      Ah le doctor fou ne changez rien... 


    • tonimarus45 7 janvier 20:25

      @Captain Marlo---«  »«  »«  »«  » ! Dès 1984, le gouvernement Mitterrand a trahi ses promesses de Gauche ! «  »«  »«  »«  »dites vous—Oui comme le dit lui meme «  »« Chevenement »« ce fut un virage vers le »neo-liberalisme« ,ce qui provoqua la demission de tous le ministres communistes qui pourtant n’avaient pas demerites.De ce jour là’ mitterand »et les socialos qui suivirent ne furent plus a gauche.Rappelez vous« jospin » declamant a qui voulait entendre que son programme «  »n’etait pas socialiste« et plus pres, hollande avec sa casse des acquis sociaux, du code du travail,et des lois du »conseil national de la resistance«  ???????Sans oublier la mise a l’etrier de »macron" qui est entrain d’achever le sale boulot qu’il n’avait pas pu terminer


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 20:26

      @Gollum
      Vous faites erreur, comme d’habitude : ce sont ces frapadingues qui y croient, pas moi.
      Comme ils croient qu’en buvant le sang des enfants qu’ils torturent, ils obtiennent l’adrénochrome qui leur donne la vie éternelle.
      Il n’y a qu’à regarder Soros : on voit comme ça lui réussit.
      On dirait Delon à 20 ans, en cherchant bien.


    • velosolex velosolex 7 janvier 20:41

      @doctorix, complotiste

      Niveau Homer Simpson


    • velosolex velosolex 7 janvier 21:00

      @doctorix, complotiste
      Quand on ajoute « complotiste » à un son pseudo, le ton est donné. Pourquoi ne pas ajouter l’image du drapeau confédéré à votre avatar ?

      Ne vous manquerait plus que des cornes de bisons sur la tête, les tatouages nazis, pour vous aligner encore un peu plus sur les frapadingues. 

      Ces sympathiques beaufs issus de l’Amérique profonde font sans doute rêver les instrumentalistes de toutes espèces.
      Pas difficile à manipuler, assez cons pour se sacrifier. On comprend que vous poussiez à la roue voilée ...Pourquoi ne pas les importer ?
      Un éléphant ça trumpe énormément, On savait que la bête blessée allait faire un coup d’éclat. Mais caramba, c’est encore raté !.....


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 21:02

      Et ils choisissent les dates de leurs méfaits en fonction des dates de la Bible, ou bien qu’ils vont chercher ailleurs.
      Ainsi, en choisissant le 11/9 pour les tours, ils se trahissent : ce ne sont pas des musulmans qui auraient choisi une date dans la bible, plutôt dans le Coran.
      Enfin il me semble... 
      C’est difficile de se mettre dans la peau de malades mentaux ou de pervers.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 21:11

      @velosolex
      Vous faites bien de parler d’Homer Simpson.
      Qui aurait pu prédire en 2000 que Trump serait président , et qu’il aurait cette tronche, et qu’il tenterait de sauver l’amérique de la décadence ?
      Pourtant c’est là :
      https://www.youtube.com/watch?v=VXcYMvzZ7jk
      Moi je ne me l’explique pas.
      Je le constate.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 21:26

      @velosolex

      Ces sympathiques beaufs issus de l’Amérique profonde

      Et toujours le mépris pour le petit peuple.
      Les élites citadines et les bobos sont tellement plus évolués, ils ont des distractions tellement plus saines et passionnantes...
      Moi, ce sont ces petites gens qui m’ont fait vivre, et je les connais bien.
      En pensylvanie, toutes les campagnes étaient rouges.
      Philadelphie a elle seule a fait basculer le vote en bleu.
      Il est vrai qu’il était plus facile d’y apporter des brouettes de bulletins.


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 janvier 21:58

      @tonimarus45
       ce fut un virage vers le »neo-liberalisme« ,ce qui provoqua la demission de tous le ministres communistes qui pourtant n’avaient pas demerites.

      Exactement, la trahison des classes populaires a commencé à ce moment là.
      Et cela n’a pas cessé depuis, par la Droite et par la Gauche.

      Entre tous les Traités européens signés par la Gauche (ou Gauche de Droite), et les mesures pour favoriser la finance & les riches, une longue liste de trahisons : dérèglementation des marchés ; mobilité des capitaux ; baisse de la fiscalité sur les revenus du capital ; régime fiscal favorable aux stocks options etc

      Sans parler avec Hollande & Macron, de la fin des acquis sociaux.


    • The White Rabbit The White Rabbit 7 janvier 22:05

      @Le Sudiste

      C’est la science de Dr x smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 7 janvier 22:40

      @doctorix, complotiste
      Ah oui, j’avais oublié, chez les complotistes, l’absence de preuves est une preuve smiley


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 22:48

      @doctorix, complotiste

      Michel Brouete ca serais pas un copain a NoNos ?


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 7 janvier 22:52

      @The White Rabbit

      Au fait vous avez penser a comment vous allier empecher la guerre civile ?
      Parce que maintenant que Bidens s’ est auto-designé president , il as plutot interet a ce que ca parte pas en couille smiley


    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 7 janvier 23:09

      @doctorix, complotiste

      Où est Flynn ? C’est aussi la question que je me pose. 

      Pour Pence, Cosette de Radio Quebec reprend l’argument d’un plan concerté entre Pence et Trump. On verra.

      En France, les medias aiment les Américains en armes, seulement lorsqu’ils débarquent sur les côtes de Normandie le 6 juin 1944 et sortir les français de la merde. Là, ce sont des héros.
      Mais lorsqu’ils défendent leur patrie, leur drapeau, leur constitution et Trump, les medias et leurs discours pourris les présentent comme un ramassis de beaufs débiles. 
       Les Américains nous ont donné hier, une leçon de patriotisme. 


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 7 janvier 23:23

      @Silence, on pique !
      Trump a été le premier américain qui m’a fait aimer les américains.
      Et encore, j’ai mis du temps à comprendre, l’intoxication médiatique était suraigüe, même pour moi.
      Mais en écoutant ses discours, j’ai retrouvé une autre sorte d’Asselineau, un type qui aime profondément son pays, qui sacrifie sa vie pour lui.
      Comme Asselineau, qui aurait pu pantoufler à 100.000 euros par mois dans une banque, Trump a laissé une vie pépère pleine de pognon où il aurait pu jouer au golf tous les jours, pour trouver une vie de merde sous les insultes quotidiennes de gros débiles comme gollum, le lapin blanc ou autres crétins incultes.
      J’aime ça.
      Il y a aussi Sidney Powell qu’on ne voit plus.
      Ce n’est pas le genre à se cacher dans un trou de lapin.
      J’aimerais tellement qu’on ait raison, rien que pour me foutre de la gueule de ces gueux...


    • pemile pemile 8 janvier 00:07

      @ㄈϤ尺Цら « Au fait vous avez penser a comment vous allier empecher la guerre civile ? »

      Non, un fantasme d’abruti, par définition, ça peut polluer les réseaux sociaux mais ça reste un fantasme d’abruti.


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:13

      @pemile

      Les democrate ont allumer le feu , va peut etre falloir songer a l’ eteindre maintenant que bidens est devenu super POMPIER smiley


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:19

      @pemile

      Alors comment il va eteindre le feu SuperPompier Bidens Ier ...

      il ouvre juste le robinette ? je suis pas sur que ca cool beaucoup avec une prostate dans l’etat de celle a NoNos smiley


    • pemile pemile 8 janvier 00:26

      @ㄈϤ尺Цら « Alors comment il va eteindre le feu SuperPompier Bidens Ier »

      Le seul feu dangereux il est dans la boite cranière de Trump !


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:34

      @pemile

      ha bon il est pas dans les banlieue BLM qui ne pense qu’ as degommer du Trumpiste ... 

      https://www.instagram.com/p/CJuMtdDLfXC/

      on as de gentil democrate BLM qui regrette que y ais pas eu assez de mort trumpiste ...véridique smiley

       ca c’ est de l’ apaisement ... c’ est sur que ca va bien aider smiley


    • Ouam Ouam 8 janvier 00:35

      @pemile
      "@ㄈϤ尺Цら « Au fait vous avez penser a comment vous allier empecher la guerre civile ? »

      Non, un fantasme d’abruti, par définition, ça peut polluer les réseaux sociaux mais ça reste un fantasme d’abruti.« 

       

      Wiwi smiley smiley

      Comme ce qu’on à vu hier soir, si quelqu’un t’avais évoqué cela, grand , non immense analyste géopolitque que tu est, aurai balayé cette hypothèse dans l’archi improbable ou dans comment dis tu ? ah oui c’est vrai ... ^^

       

       » un fantasme d’abruti."

       smiley smiley
      t’est vraiment un nunuche 1er toi, tu me fais penser à Verdier-Jouclas lorsqu’elle s’exprime, serieux postule à LREM, tu y à ta place, tu est aussi doué qu’eux smiley
       
      Ps une question comme ca (je sais ca te dépasse toi de te poser des questions)
      La vente record d’armes et de cartouches aux USA il y a quelque mois, c’est pour chasser les piafs d’apres toi ? lol
       
      J’en profite pour saluer Cyrus qui au moins remonte un peu le niveau,
      imaginons 5 mn pour rire (ou pour en pleurer) A vox avec nonos, le lapin gris, et toi en « club de reflexion » ^^, meme momo par moment est plus « lucide » smiley


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:37

      @pemile

      Tient au fait pour ton visa d’ exfiltration et celui de NoNos , 
      j’ ais essayer de plaider ta cause aupres d’ OMAR et qu’ il t’ offre l’ asile politique ...

      Bhen c’ est bizard l’ idée l’ enchante pas vraiment smiley


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:40

      @Ouam

      salut Ouam , tu vient jouer a la baballe ...

      je te rend P1000 tout de suite , c’ est pâs juste si je suis le seul a profiter de ses extraordinaire rebon a contre courant du factuel smiley

      Ouep Momo est assez lucide , sur la question des visa a NoNos et P1000
      vont etre obliger de traverser a la nage ces deux la ...

      enfin bon j’ aurais tenter de negocier smiley


    • Ouam Ouam 8 janvier 00:44

      @pemile
      « Le seul feu dangereux il est dans la boite cranière de Trump ! »

      Ouhla, tu t’avance mon ami, on peutr faire bien pire ^^
       
      Un exemple ?
      On te nomme TOI à la tete des USA,
      en 10mn avec ton alayse géopilitique archi pointue, ta vision lucide du futur et de l’anticipation des possibles, ta vision élagie sur les points stratégiques (etc...)
       La seule qui en serai ravie c’est la pt’ite Greta,
      il n’y aurai plus de co2 ni de smartgrids, ni de pb de pollution en fait ...

      Vu que ca se terminerai en bain de sang généralisé chapeauté par quelques immenses champignons nucleaires disséminés sur l’ensemble de notre petite planète
       ...
      Mais ouf...
       
      Ca c’est impossible, et heureusement, je n’evoque que ce cas dans le cadre de « l’improbable-impossible » mais du cas réeelement dangeureux ^^
       
      Tu vois ce que c’est un cauchemard, un vrai c’est ca....
      mimile 1er pdt des usa smiley


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 00:52

      @Ouam

      Si on fait une TAVERNE , je suggere a philou de l’ appeller ...

      -« Les canard dechainés » smiley

      ps : anatidaephobie ca sonne bien smiley


    • Ouam Ouam 8 janvier 00:58

      @ㄈϤ尺Цら
      "Tient au fait pour ton visa d’ exfiltration et celui de NoNos , 

      j’ ais essayer de plaider ta cause aupres d’ OMAR et qu’ il t’ offre l’ asile politique ...

      Bhen c’ est bizard l’ idée l’ enchante pas vraiment « 

       

      Bah c’est vrai que si il reste quelques bribes de périodes de lucidité à momo,

      on peut le comprendre, il à déja assez d’abrutis en stock, puis l’autre il est pas »hallal made« ^^

       

       »salut Ouam , tu vient jouer a la baballe ...

      je te rend P1000 tout de suite , c’ est pâs juste si je suis le seul a profiter de ses extraordinaire rebon a contre courant du factuel"

      Itou

      Bah non meme pas, au début je pensais que p1000 faisait le con enfin pour troller... mais noin il est réllement fait comme ca, ca me désole plus qu’autre chose, et le pire c’est qu’il se crois intelligent et au dessus des autres, ca démontre à quel point c’est grave ^^

      Ps tu a raison, de mon coté je ne peut pas démontrer ou infirmer etc...

      qu’une guerre civile est improbable aux usa,

      Ce que je sais c’est que vu « la gueule » de l’ambiance actuelle,

      et ce depuis plusieurs années avec la rupture politique grave qu’il y a eu depuis au moins 4 ans,

      Comme moi t’a un peu de memoire et tu t’informes,

      tu te souviens le tabassage des « trumpistes » par des gens du clan des « démocrates » il y en a eu un sacré paquet à l’epoque visible sur youtube et ailleurs,

      la hier c’etais la situation inverse renversée, cad un coup de force de l’autre parti (les patriotes et anti mondialistes),

      il y à une sacrée rupture la bas, qu’elle soit idéologique ET racialiste, ce qui en général n’augure pas des moments archi paisibles...

      bref faut essayer de suivre et de rien exclure, sauf à etre un p1000 ^^

      Croire que cela va etre effacé d’un coup de baguette magique, seul un simplet peut l’imaginer ....


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 01:07

      @Ouam

      qualifier un président elu , de faction séditieuse c’ est se classer soi même dans le camp de la guerre civile (idem pour insurrection).

      On en as parler , bidens est un raciste en cheville avec des pro-segregation 
      un copperheads =https://fr.wikipedia.org/wiki/Copperheads
      selon la terminologie des partie politique americain , exactement comme trump est un alt-right ...

      Ca manifestement P1000 et NoNos on du mal a en percevoir les implication pour la paix raciales au etats unis ...

      PFFF j’ ais encore cassé P1000 smiley il va marcher moins bien qu’ avant smiley


    • Ouam Ouam 8 janvier 01:10

      @ㄈϤ尺Цら
      C’est pas avec les canards qu’il à un probleme c’est avec la reflexion et l’intelligence smiley
      Tu te souviens de son immlense lucidité du temps de Claire, Cadoudal, toi et moi et l’histoire de Biden ou je lui expliquais qu’il pouvais etre présidentiable et que quelqu’un dans sa position ne pourvais tenir de tels propos....
      Et sa réponse smiley
       
      La... il etais dans les tres tres hauts scores smiley
       
      Bref l’avis de pipile first en géolpolitique, c’est comme ....
      si tu demandais ce qu’en pense ton chat ou ton canari,
      quoique le chat ou le canari peuvent etrent plus pertinents...
      ou au moins ne pas t’étaler une connerie digne de celle sortie à l’époque qui à fait l’hilarité générale de ceux qui l’on lue et qui en sourient encore ^^

      et la tu remarque qu’il se barre la queue entre les jambes....


    • CYRUS ㄈϤ尺Цら 8 janvier 01:17

      @Ouam

      justement j’ etait dessus smiley 

      Même à une époque d’esprit de parti journalistique poussé, les journaux des « vipères cuivrés » détonaient par leur rhétorique agressive. Un directeur de journal du Wisconsin, Marcus M. Pomeroy qualifia Lincoln de « pourriture sortie du ventre corrompu de la bigoterie et du fanatisme » et de « pire tyran et boucher inhumain ayant existé depuis Néron… ». Il ajouta : « L’homme qui vote maintenant pour Lincoln est un traître et un assassin… Et s’il est élu pour mal gouverner encore quatre années de plus, nous sommes certains que quelqu’un de courageux lui percera le cœur d’une dague, pour le bien commun2. »


      de tres vieux ressort assez drole a deterrer :

      « pourriture sortie du ventre corrompu de la bigoterie et du fanatisme »
      => version moderne =« Le ventre de la bete immonde encore fecond » 

      « L’homme qui vote maintenant pour Lincoln est un traître et un assassin… »
      =Un noir qui vote trump n’ est pas un noir (J ;bidens)

      rien de bien neuf en fin de compte , le fascisme denonce toujours les autres c’ est une constante , denoncer les complotisme , les polueur , , ... une habitude smiley

      ca va encore facher P1000 tout ca smiley


Réagir