vendredi 15 juin 2012 - par menou69

Nicolas Sarkozy aurait demandé une fellation à une élue avant un discours

Après les dérapages sexuels de DSK, c'est Nicolas Sarkozy qui est en ligne de mire concernant ses exigences sexuelles dans le cadre de sa fonction. Une véritable bombe qu'a lancé Marie-Célie Guillaume, directrice de cabinet de Patrick Devedjian au Conseil général des Hauts-de-Seine, sur le plateau du Grand Journal de Canal + mercredi soir 13 juin.

Elle était invitée pour parler de son livre "Le monarque, son fils, son fief", qui devait sortir en librairie le lendemain jeudi 14 juin (Editions du Moment). Un livre qui sous des apparences de fable politique, dresse un portrait au vitriol de Nicolas Sarkozy, présenté sous les traits de "Rocky" ou du "Monarque" : un homme cynique, brutal, pervers doublé d'un obsédé sexuel. (voir vidéo ci-dessous à partir de 12:53 à 21:12).

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Ce livre révèle sur quelques lignes seulement une scène troublante, une "scène microscopique", minimise l'auteur, mais qui va déclencher un scandale.

La scène se déroule dans le bureau du président de la République. Nicolas Sarkozy attend une élue locale qui vient lui demander des subventions pour un musée. Lors de son arrivée, elle découvre le chef de l'État très excité sexuellement. Il lui aurait alors réclamé "une gâterie" :

"Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! " a-t-il imploré. L'acte sexuel qui s’ensuit aurait été "bref ", le "monarque", comme le surnomme l'auteur Marie-Célie Guillaume, "étant pressé", car il doit remettre la légion d'honneur à Isabelle Balkany, c'était le 30 janvier 2008, soit trois jours avant son mariage avec Carla Bruni !

Sur Canal + elle explique : "Tout le monde fait semblant et se voile la face. Ce sont des choses qui existent. Dans les milieux du pouvoir, certains hommes se permettent des choses. Toutes les femmes qui sont dans cet environnement sont exposées à des situations qui ne sont pas toujours très agréables et qu'elles doivent affronter."

Essentiellement basé sur les coulisses de la guerre à droite entre Patrick Devedjian, baptisé "l'Arménien" dans le livre et l'ex-locataire de l'Élysée. L'auteur nous dépeint la chronique des règlements de compte (notamment à travers l'affaire de l'EHPAD) dans ce département, pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Marie-Célie Guillaume a mis des surnoms sur les protagonistes du roman, mais qui sont facilement reconnaissables. Ainsi Nicolas Sarkozy devient Rocky, Claude Guéant, Préfet Tigellin et Henri Guaino est surnommé Maitre Jourdain, les époux Balkany deviennent ainsi les Thénardier et Patrick Devedjian, c’est l’Arménien.

Par ce stratagème, elle voulait poser un regard distancié sur ces événements, qui ont été d'une extrême violence pour elle. Le Monarque, baptisé Rocky, s'est acharné sur une petite collaboratrice, "la baronne", Marie-Célie Guillaume en l'occurrence. Dans une interview à France Info hier jeudi, elle nous raconte : "Ce livre a été une façon pour moi de m'extraire de cette violence, en y jetant un regard satirique. Et la forme de la fable politique m'a permis d'atteindre ce but." (voir vidéo ci-dessous)

D'après Marie-Célie Guillaume, les événements et dialogues rapportés dans le livre sont basés sur des faits. Elle a déclaré à l’hebdomadaire "Marianne", qu’elle avait fait l’objet d’insultes et de menaces dès lors que des articles au sujet de son livre ont été publiés dans la presse.

L'UMP redoute le scandale qui risque de se déclencher à la sortie de ce livre, alors qu'elle tente désespérément de sauver les meubles en vue du second tour des législatives ce 17 juin 2012.

Sources : Wikipédia, Bakchich, Marianne,



135 réactions


  • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 18:19



     Haaa et bien voila pourquoi le conseil constitutionel contre toute attente à abrogé la loi sur le harcelement sexuel, si la petite dame vient pour demander des sous et quand échange on lui demande de souffler dans la corne de jéricho , un coup de main à l’enfant chéri, celui à qui ce même conseil autorise de se présenter sous un faux nom.
    Ceci pourrait expliquer cela.


  • Argo Argo 15 juin 2012 18:26

    Sait-on s’il lui a demandé poliement ?


    • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 18:36



       Sarko et la politesse ..... et pourquoi pas Stephen Hawking dans un numéro de claquettes ?

       Mon cher Argo, vous êtes un pince sans rire, vous travaillez l’antinomisme en orfevre. j’aime !!


    • Vista Vista 16 juin 2012 02:48

      « Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! » 

      Traduction : Allez sois gentille, tu vois bien comme je bande, regarde ma braguette, fais moi une gâterie tu peux pas me laisser comme ça.
      Et dire que l’on a eu ce voyou pendant cinq ans.Le priapisme de Sarko la Braguette était connu depuis longtemps dans les milieux autorisés « à savoir ».


    • appoline appoline 16 juin 2012 21:03

      Si le contenu de sa braguette est aussi vilain que le reste, je comprends que ça lui reste en travers de la gorge.

      La solution quand ce cas de figure se présente, quitte à être virée autant l’être avec panache, j’en appelle ces dames à planter les dents profondément dans l’appendice, même si elles y laissent quelques cheveux, le quidam n’osera pas porter plainte de peur d’être obligé d’exhiber l’objet du crime ; un viol est passible de la cours d’assises devant ses accusateur

  • Vipère Vipère 15 juin 2012 18:34

    Bonjour à tous

    Sait-on si c’est une élue de Droite ?


  • menou69 menou69 15 juin 2012 18:45

    Dans un chapitre de ce livre qui est intitulé intitulé « Rockyforce One », l’auteur reproduit un dialogue entre Bernard Kouchner, alias Muet d’Orsay et le conseiller diplomatique, Jean-David Levitte, alias « Sherpa Marly », ce dernier analysant les relations plutôt hypocrites entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel : "Tu sais comment ils l’appellent, notre Monarque, chez nos voisins ? souffle-t-il à sa voisine. Monarque Duracell, le petit lapin rose qui ne s’arrête jamais ! La grosse, comme il l’appelle si gracieusement, ne le supporte plus. Sa manie de l’embrasser à tout bout de champ, de lui prendre le bras, de lui envelopper l’épaule. Elle déteste qu’il la touche !"


    • Abou Antoun Abou Antoun 16 juin 2012 19:57

      Comme la plupart des allemands d’ailleurs.
      Si NS avait pris la peine d’étudier un peu les codes de nos voisins germaniques il saurait qu’ils ne sont pas du genre touche-touche avec les gens qu’ils ne connaissent pas. Attitude qui a d’ailleurs plus de sens que nos bisous systématiques si peu hygiéniques.


  • menou69 menou69 15 juin 2012 18:57

    Autre extrait du livre de Marie-Célie Guillaume dans lequel elle décrit par exemple le quotidien du "Préfet Tigellin" dont les traits ne sont pas sans rappeler un certain Claude Guéant : "Chacune de ses journées commence immuablement par la lecture, à l’aube, des relevés d’écoutes téléphoniques et rapports de surveillance de la police. Encore plus que les adversaires du Monarque, ce sont ses amis qui l’intéressent..."


  • soimême 15 juin 2012 21:57

    Triste Sire, il a fait toute les gaffes !


  • katakakito 15 juin 2012 22:32

    Bonjour la France qui travaille !


  • Constant danslayreur 15 juin 2012 22:49

    C’est du propre

    A quelques hommes et femmes d’honneur près, ce n’est plus une classe politique, c’est carrément le lupanar de pompéi juste avant l’érection, l’éruption puis le dégoulis tous zizimuth de tante vésuve.

    Quand je pense que face à Flavius, il faisait sa sainte nitouche donneuse de leçons sur le cas DS, culotté l’abuseur de pouvoir, montreur de loup ambulant, amateur de déculottée au propre comme au figuré,
     
    Quand je pense qu’il appelle les autres à plus de dignité alors qu’il en est quasi à ramper pour une gâterie

    Cette fille a pompé la république, en récompense elle a droit à son best-seller, lui pour l’instant c’est plutôt l’air qu’il me pompe. 


  • Yohan Yohan 15 juin 2012 23:51

    Flamby est encore en campagne ?. Pourtant, je croyais qu’il avait été élu président


    • Wendigo Wendigo 16 juin 2012 06:02

      Non, c’est Devedjian, qui rêgle ses comptes !
      Le coup de l’EPAD, il n’a semble t’il pas apprécié.
      Les attaques aussi basses, cela ne peut venir que d’un parti, alons ; c’est signé.


    • Jerome 16 juin 2012 14:04

      Je dirais même qu’un déballage pareil ne peut venir que d’un ami de 30 ans ! Faut se méfier de l’Arménien qui dort...


    • fullwood fullwood 17 juin 2012 12:26

      Yohan, ton avatar montrant le vide intersidéral - derrière l’enveloppe métallique rigide symbolisant probablement le crâne - est fort bien choisi.
      Comme quoi il existe encore des personnes lucides.
      Le cas n’est donc pas tout à fait desespéré.


    • menou69 menou69 16 juin 2012 00:32

      Premièrement Mr Le Sudiste elle ne s’appelle pas Marie-Cécile, mais Marie-Célie,

      Deuxièmement ce n’est pas elle qui a taillé une pipe, mais une député de 58 ans qui était venue solliciter auprès de Sarko des aides pour le musée de sa ville et dont le nom n’a pas été révélé dans le livre.

      Cécilia avait dit de son ex-époux Nicolas qu’il était un « sauteur », ce livre le prouve,d’ailleurs tout le monde sait que l’ex-président est un homme cynique, brutal, pervers. Mais de plus il est obsédé sexuel, une face cachée de son caractère qui aurait du lui interdire de se gausser de DSK, lui ne se sert pas des call-girls mais des députés femmes, en utilisant son pouvoir comme droit de cuissage tout en sachant que ces femmes ne diront rien si elles veulent garder leur place dans le parti politique !


    • wesson wesson 16 juin 2012 10:16

      Bonjour le sudiste,


      « je n’ai pas vu les vidéos »

      gros dégoûtant va !

    • Fergus Fergus 16 juin 2012 23:05

      Bonsoir, Menou.

      « Cynique, brutal et pervers », certes, mais aussi menteur, manipulateur, mesquin et amoral.


    • fullwood fullwood 17 juin 2012 12:15

      A Menou69,

      A vous lire, on croirait que les obsédés sexuels sont à mettre dans le même panier que les violeurs ou ceux qui utilisent leur pouvoir pour obtenir des faveurs.
      Il n’en est rien.
      Ma compagne et moi somme particulièrement porté sur les joies du sexe, n’importe quand, n’importe où, la différence résidant dans le fait que nous avons posé comme principe (sans même y penser d’ailleurs) l’envie partagée, l’envie mutuelle, et ce bien avant de se rencontrer.

      Ceci étant dit, il suffit de voir le comportement de clients mâles de cafés ou restaurant pour comprendre que dés que certains (assez nombreux malheureusement) hommes se sentent un peu en situation de domination, ils se lâchent et deviennent insistant, grossiers parfois, lourd souvent.
      Autant obsédé sexuel, je revendique (obsédé de vivre !) autant ce type de comportement en effet me rebute tant ces brutos lourdingues font honte au genre masculin.


    • nicog 18 juin 2012 09:45

      bonjour

      quand tu as Carla bruni sous la main,une journaliste du figaro très mignonne + celle qui ne demande que cela !!! (le pouvoir et l’argent attirent ) tu contraint ??? une députée en fin de carrière qui ne se représente pas ,donc qui n’a rien à attendre ! et qui de + a une certaine expérience du monde politique ............cela sent le bidonnage ......
      travaillant pour les politique depuis prés de 20 ans je vous confirme qu’il y a quelques salauds !!! mais il sont entourés par pas mal de salopes qui n’ont pas fait carrière uniquement sur leurs compétences politique !!! 

    • menou69 menou69 18 juin 2012 13:38

      @ Fergus

      Un petit bonjour pour vous dire que nous sommes sur la même longueur d’onde sur les qualités de notre cher ex-président !!!!!!!!

       smiley


  • LaLuz LaLuz 16 juin 2012 00:05

    C’est ce que j’allais dire... En quoi elle était obligée de le satisfaire ?


  • SamAgora95 SamAgora95 16 juin 2012 00:19
    Ce n’est pas que la fellation antan que tel me choque (ça fait partie des plaisirs sexuels) mais pourquoi tout le monde semble prendre cette affaire à la légère ? aussi bien les personnes présentent sur le plateau télé, que les commentaires associés à cet article ! 

    Ou est passé la vertu, la dignité ,le respect de la fonction de président, l’exemplarité, la retenue, le respect des personnes ?

    Est-ce que le monde est devenu fou ?

    Comment des personnes aussi vulgaires arrivent-elles à de tels sommets ?



    • Wendigo Wendigo 16 juin 2012 06:13
      « Comment des personnes aussi vulgaires arrivent-elles à de tels sommets ? »

       Elle couche, visiblement .

    • SamAgora95 SamAgora95 16 juin 2012 13:20

      @wendigo


      Je parlais du président.

    • Wendigo Wendigo 17 juin 2012 08:21

      Oui moi aussi .....


    • SamAgora95 SamAgora95 17 juin 2012 12:07

      @ Wendigo


      Bien joué le Cylon. 

      Mais Sarko n’est pas Brad Pitt (mais plutôt Brave Bite,... facile celle là smiley ) , et s’il avait compté sur ses petites fesses pour avancer, je pense qu’il vendrait des fleurs ou des pizzas à Neuilly en ce moment, ou aurait fini dans une boite de pervers adorateurs de petites fesses de nain sur talonnette. 



    • fullwood fullwood 17 juin 2012 12:19

      « Comment des personnes aussi vulgaires arrivent-elles à de tels sommets ? »

      Arrêtez de parler de Morano tout le temps !


  • bergerlotois 16 juin 2012 00:19

    Après tout, il baisait bien la claude chirac alors qu’il était déjà avec cécilia (1985 ou 1986). On est dans la routine finallement, pour lui et pour les autres au passage...


    • Jerome 16 juin 2012 14:09

      Ben oui il l’a marié donc forcement c’est devenu sa maitresse ;)

      Ce qui n’est pas dit c’est que le mari de Claude Chirac s’en est suicidé que Claude Chirac a commencé une grave dépression et est devenue anorexique.
      Faut pas s’étonner que Jacques Ier se soit ému du sort de sa fille et ait une haîne viscérale contre Sarko One The Hongary Power !
      Ah les pères et leur fille ;). Par contre mémé pièce jaune ça ne l’a pas ému.Ahhh les mère et leur fille :/

      Jérôme

  • pens4sy pensesy 16 juin 2012 00:25

    Quel plaisir de savoir que le peuple français a fait descendre cet avorton de Monarque du trône ou il se plaisait tant qu’il y réchauffait le coussin pour son rejeton.


    • Croa Croa 17 juin 2012 08:24

      Une partie du peuple seulement « a fait descendre » l’avorton dont une très petite partie vraiment scandalisée. Les français sont des beaufs qui trouvent ça normal ou ne veulent pas le croire. Non, Finalement il n’y a aucun plaisir de vivre au milieu des cons !


  • heraclite 16 juin 2012 00:36

    AGORAVOX se déshonore en publiant des articles aussi bêtes qu’ignominieux.


    • Solivo Solivo 16 juin 2012 00:47

      Et toi tu devrais être décoré pour ton com.
      Oh shit ! Sarko n’est plus là.. tu l’auras pas ta rosette.
      Parce qu’entre un média d’info alternatif et ta pensée unique... il t’aurait bien choisi tellement ton dévouement est juste !



    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 16 juin 2012 12:02

      @ Héraclite,

       

      Sans compter les commentaires de certains, tous aussi grossiers les uns que les autres. Et qui visiblement n’élèvent pas le niveau d’Agoravox.

       

      Cordialement.


    • Yohan Yohan 17 juin 2012 13:06

      Ici, plus la benne à ordures déborde, plus les gens sont contents. 


    • Emmanuel Aguéra LeManu 17 juin 2012 18:50

      Ahhhhhhhhhh, votre petit échange me remonte le moral... Je me demandais d’où arriveraient les soupçons de complot, eh ben voilà, bravo Héraclite, bravo Nicole, nous y voilà...


  • Nestor 16 juin 2012 01:10


    "Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! «  a-t-il imploré. L’acte sexuel qui s’ensuit aurait été »bref « , le »monarque« , comme le surnomme l’auteur Marie-Célie Guillaume, »étant pressé".

    P’tain si DSK apprend ça il va vraiment avoir les boules de s’être fait gaulé au sofitel et ne pas avoir eu la change d’être président ....


    • Valerianne Valerianne 16 juin 2012 11:22

      Bonjour Babylon,

      Bien d’accord avec vous. Et dieu sait que je n’aime pas Sarko...

      Mais ce type de bouquin racoleur, avec le côté victimisation pour rajouter du piment, ça me débecte, perso. Et tant que la personne concernée par le titre de l’article (cette élue de 58 ans qui aurait fait une fellation) ne porte pas plainte, ça reste pour moi du niveau de la médisance gratuite et de la diffamation.

      Le pire dans tout ça, c’est de constater comme bon nombre d’anti-sarkozystes primaires tombent dans le panneau, tout contents d’avoir un os à ronger... mais vous savez, il ne faut pas croire bêtement tout ce qu’on lit, sous prétexte que ça vous arrange !!  smiley

       


    • menou69 menou69 16 juin 2012 14:15

      @ valerianne

      Vous connaissez le droit de cuissage qui existe encore partout dans le milieu professionnel et aussi dans le milieu politique. Comment voulez-vous qu’une député UMP qui dépend du bon vouloir du chef de son parti puisse porter plainte sachant que si elle le fait sa carrière est foutue. Car tout le monde connait le caractère violent, autoritaire, de l’ex-président et tout le monde sait ce qu’il en a coûté à ceux qui ne se sont pas pliés à ses ordres et à ses exigences ( Préfets, policiers, ambassadeurs etc....).

      Je pense que ce que l’auteur révèle dans ce livre est exact, car elle connait Sarkozy et sait qu’elle risque gros, si elle mentait. Actuellement il s’est entouré de nombreux confrères avocats et les meilleurs pour se défendre dans les procès qui l’attendent et si elle a menti il va l’attaquer en justice. Je pense qu’elle aussi elle s’est entouré de protection et qu’elle a du biscuit pour prouver ses déclarations.

      Je pense qu’il est difficile de ne pas être anti-sarkozyste vu dans l’état psychologique qu’il a laissé le peuple français, on a frôlé la guerre civile tellement il a remonté les français les uns contre les autres : les travailleurs contre les chômeurs, les riches contre les pauvres, les employés du privé contre les fonctionnaires, les français de souche contre les français issus de l’immigration etc.....

      Nous avons vécu pendant cinq années dans des tensions, de la violence extrême qui a fait que les gens ne toléraient plus rien et devenaient violents eux-mêmes n’a-t-on pas vu des sympathisants UMP agresser des journalistes dans le meetings de Sarko, n’a-t-on pas vu des gens l’agresser à Bordeaux, et bien d’autres faits. D’ailleurs si actuellement il craint pour sa sécurité en réclamant 10 policiers de plus pour le protéger il n’a qu’à s’en prendre qu’à lui, il a agressé le peuple par ses déclarations, ses actions, maintenant le peuple lui retourne ses agressions ! Qui sème le vent récolte la tempête.


    • fullwood fullwood 17 juin 2012 12:31

      Vous avez raison Babylon, car il suffit en effet à l’anti Sarkozyste primaire d’étudier objectivement le parcours et la personnalité de Sarkozy pour devenir immédiatement....
      ... anti Sarkozyste secondaire.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 17 juin 2012 18:52

      "tant que la personne concernée (...) ne porte pas plainte, ça reste pour moi du niveau de la médisance gratuite et de la diffamation"

      lol

      Tu veux aussi les aveux pour y croire ? t’en as fait autant pour DSK ?
      Y’en a des... j’vous jure !


    • Valerianne Valerianne 17 juin 2012 21:14

      vous croyez naturellement ce qu’on vous dit ? ce que certains médias écrivent ? vous êtes un mouton ? cette histoire (fellation par une septuagénaire) vous paraît crédible ?... et bien, moi non.

       


    • Jade Jade 16 juin 2012 14:40

      Je me posais la même question. Un ministère, ça se mérite....



  • Micka FRENCH Micka FRENCH 16 juin 2012 07:24

    De l’Ecossaise, goguenarde...

    Et maintenant tous ensemble pour l’ex :

    « Une p’tite pipe hourrah » !!!!!

    Micka FRENCH sur le le Web...
    http://Mickafrench.unblog.fr


  • Massaliote 16 juin 2012 07:28

    Mais c’est un scaaaandale ! Encore un complot visant à déstabiliser un homme politique exemplaire. Comme pour DSK. smiley smiley smiley


    • Massaliote 16 juin 2012 07:34

      La version donnée n’est pas bonne. L"élue, une couguar redoutable, entre dans le bureau présidentiel. Saisie d’ une irrésistible envie, elle se jette à la Nafissatou sur la braguette présidentielle et satisfait sa pulsion malgré les dénégations de sa victime traumatisée. smiley


    • Psychophile Psychophile 17 juin 2012 01:50

      Ce souvenir le hantant, il loupa son érection présidentielle smiley


  • Marine 16 juin 2012 07:32

    On dit que les quatrains de Nostradamus attribués à la tragédie des tours jumelles visaient en fait la prise de Naples par les Normans qui s’accomplit lors de l’éruption d’un volcan dans la mer. Quoi de pire qu’une folle qui vous poursuit dans les rues de Paris en peignoir blanc ? Ça justifie sürement les 12 gardes du corps et l’argent des contribuables, pas vrai ?


  • katakakito 16 juin 2012 08:35

    Ah voila Mesdames ce que voulait dire « travaillez plus pour gagner plus » . Une morale de maquereau en fait !
     La dame a-t-elle eu un plus beau musée


  • citoyenrené citoyenrené 16 juin 2012 08:38

    le pouvoir amène un sentiment d’impunité et une certaine perte de repère...

    en quoi cela est étonnant ? d’où l’urgence d’une révolution démocratique et d’un autre système d’exercice du « pouvoir »

    le gouvernement représentatif est pourri par nature, après 200 ans, on devrait le comprendre


  • 65beve 65beve 16 juin 2012 09:28

    Bonjour,

    « car il doit remettre la légion d’honneur à Isabelle Balkany »

     Personnellement quand j’observe Isabelle Balkany, ça ne me provoque aucune réaction.

    cdlt


    • Spider 16 juin 2012 21:57

      mais peut etre qu’elle a des talents cachés smiley et qu’il en était tout émoustillé d’avance smiley


  • Tipol 16 juin 2012 09:41

    On pourrait aussi écrire un très long roman noir dans une une dictature anti-populaire ultra-libérale, ultra-corrompue, oligarchique masquée sous le nom de démocratie et de république, une oligarchie de fourailleurs.
    Une « république » dirigée par des repris de justice, un groupuscule de corporatistes religieux diabolique, spécialistes en commerces illégaux d’organes humains.
    On pourrait y romancer des voyages au Maroc, des voyages en Thaïlande... des réseaux de pédophilie protégés par la justice, des faits de viols sur jeunes garçons et de jeunes fille enfants mêmes pas adolescents.
    On pourrait y décrire des scènes de viols et meurtres sur des jeunes filles par des élus députés d’un « Parti de la Solidarité », ça se passerait dans des péniches, par exemple...
    Evidemment, ça ne serait qu’un roman de narrations sans aucune corrélation avec une quelconque situation réelle.


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 juin 2012 10:21

    je me méfie toujours des traitres à leur camp, ce n’est pas parce qu’une chose est écrite dans un livre qu’elle est vraie.... cela se saurait !

    je pense que le bilan de Sarkozy et ses échecs politiques suffisent à eux même.


  • silencieuse silencieuse 16 juin 2012 10:47

    Elle n’aurait pas fantasmé la Guillaume. Pourquoi attendre maintenant pour sortir son brûlot ? Pourquoi ne pas l’avoir sorti pendant la campagne présidentielle ? Courageuse sans doute !


    • contre-vent 16 juin 2012 13:17

      (...) Pourquoi ne pas l’avoir sorti pendant la campagne présidentielle ? (...)

      Parcequ’il ne bénficie plus de l’immunité présidentiel que depuis cette semaine. Tacticquement, ses adversaires ont compris que sali avant d’être poursuivi, les affaires de financement illicites qui l’impliquent n’en seront que plus graveleuses ; une véritable mise à mort politique.


    • menou69 menou69 16 juin 2012 13:41

      @ silencieuse

      Vous n’avez vous non plus pas visionné la vidéo dans laquelle elle explique qu’elle n’a pas fait paraître son livre pendant la campagne présidentielle car elle ne voulait pas interférer dans celle-ci. N’oublions pas qu’elle fait toujours partie de l’UMP et qu’elle est toujours directrice de cabinet de Patrick Devedjian au Conseil général des Hauts-de-Seine.

      Son livre est destiné avant tout pour expliquer les magouilles et les pressions qui ont eu lieu dans les Hauts-de-Seine par les Balkany qui sont appelés à l’UMP les Ténardiers et aussi par Nicolas Sarkozy, notamment pour la nomination de Jean Sarkozy à l’ÉPADH. Elle veut également défendre et réhabiliter Patrick Devedjian, victime de l’ex-président.

      Par ce livre elle veut également révéler la violence qui existait sous le règne de Sarko, violence vis-à-vis des politiciens et des élus qui l’entouraient, notamment les menaces et les insultes.

      Par contre elle minimise la « gâterie » demandée par l’ex-président, un passage microscopique d’après elle dans le livre en semblant accepter et se résigner sur ces pratiques courantes dans ce milieu et peut-être de la part du « Monarque ». Dans la vidéo de Canal Plus elle dit : "Tout le monde fait semblant et se voile la face. Ce sont des choses qui existent. Dans les milieux du pouvoir, certains hommes se permettent des choses. Toutes les femmes qui sont dans cet environnement sont exposées à des situations qui ne sont pas toujours très agréables et qu’elles doivent affronter.« 

      Pour ma part ce passage sur la »gâterie« est le plus important du livre, car il dévoile la face cachée d’un ex-président qui s’est offusqué des frasques sexuelles de DSK et qui voulait s’en servir et s’en est peut-être servi pour le démolir politiquement.

      Il faut quand même noter que DSK faisait appel à des call-girls, alors que le »Monarque" lui a fait pression sur des élues, fragilisés par leur situation politique dépendante de son bon vouloir. Tout le monde sait que losqu’il avait quelqu’un dans le nez il le faisait virer de son poste (préfets-policiers etc...) ou s’il ne pouvait pas lui pourrissait la vie par des pressions et des menaces jusqu’à qu’il démissionne.

      Je pense que, n’en déplaise à ses fervents admirateurs actuels, ce livre doit ouvrir les yeux du peuple qui a encore voté pour lui et qui est près à le faire revenir en 2017 sur sa véritable personnalité. Cécilia a essayé de le faire, mais on l’a fait taire.


    • silencieuse silencieuse 16 juin 2012 14:09

      Ok Sarko a abusé de sa position, je reste dubitative. 


      Mais que dire de Mitterrand, il a fallu attendre son décès pour se rendre compte, le jour de son enterrement, qu’il avait une double vie aux frais de la princesse. Et maintenant Hollande avec sa tribus et ses turpitudes, que l’on découvre après l’élection pour des gens comme moi pas abonnés aux magazines people. Il aurait fait un enfant à Hidalgo, trompé Ségo avec sa journaleuse qui maintenant nous fait un caca nerveux. La gôche n’a rien à envier à la droite de ce point de vue.

    • menou69 menou69 16 juin 2012 14:41

      @ valérianne

      Je pense qu’imposer une fellation à une femme est bien plus grave, surtout quand elle est votre obligée dans sa situation professionnelle ! Ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. En France on est trop laxiste sur ce sujet d’ailleurs les autres pays nous en ont fait la remarque lors de l’affaire de DSK.

      C’est une agression sexuelle tout simplement, de quel droit un homme détenant le pouvoir de faire et de défaire une situation professionnelle peut tout s’autoriser sexuellement. D’ailleurs il ne risque plus rien car il n’y a plus de loi concernant ce crime.

      Je vois que vous n’avez pas vécu une situation d’agression sexuelle dans votre entourage professionnel, car vous réagiriez différemment. Ce genre d’agression démoli pour la vie la victime.

      Alors ni Mitterrand, ni Hollande n’ont imposé jusqu’à preuve du contraire une fellation aux personnes de leur entourage que vous citez.

       Alors je vous le redis comparez ce qui est comparable et ce n’est pas un problème de gauche ou de droite, c’est un problème de personne possédant un pouvoir quelconque qui du fait de celui-ci se permettent d’imposer un geste que la victime ne peur refuser

      Mon propos concerne aussi bien les patrons que les hommes politiques ayant du pouvoir.

      En ce qui concerne Sarkozy, il pouvait très bien se soulager tout seul sans impliquer une tierce personne !


    • Valerianne Valerianne 16 juin 2012 15:04

      Bien sûr que si le fait était avéré, il s’agit d’une agression sexuelle grave, et qui doit être condamné !

       

      Mais encore une fois, pour l’instant, cela reste une supposition, et tant que la personne ne portera pas plainte (qui avait donc 69 ans en 2007), on ne peut être sûr de rien. Et ce genre de dénonciation est de l’ordre de la diffamation. Ne vous en déplaise.


    • silencieuse silencieuse 16 juin 2012 15:04

       Ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. En France on est trop laxiste sur ce sujet d’ailleurs les autres pays nous en ont fait la remarque lors de l’affaire de DSK.



      Vous parlez d’amalgame, pourtant DSK aurait agressé Nafissatou Diallo, Sarko aurait fait une vanne foireuse vous ne voyez pas de différence.

    • Valerianne Valerianne 16 juin 2012 15:07

      (et je pense que vous m’avez confondu avec « silencieuse », car je n’ai fait aucune comparaison dans mon tout premier post...)


    • Nangala 16 juin 2012 15:10

      CE N’EST PAS UNE AGRESSION SEXUELLE ! C’EST UN VIOL !

      Il lui a mis le sexe dans la bouche ? C’est un viol. UN VIOL ! 

    • menou69 menou69 16 juin 2012 15:33

      @ valérianne
       
      Tout d’abord cette agression a eu lieu le 30 janvier 2008, soit trois jours avant son mariage avec Carla, et pas en 2007 comme vous l’écrivez.

      Et puis vous vous référez sur un article du « Canard Acharné » qui selon ses sources exclusives déclare que cette élue locale, appelée « Madame P » dans le roman, n’est autre que Marie-Josée Roig, actuelle maire d’Avignon et députée de la 1re circonscription de Vaucluse depuis le 20 juin 2007 ; et qui ne se représente pas à ces élections législatives. Si c’est bien elle, car seul ce site donne ce nom, il est exact qu’elle est née le 12 mai 1938.

      Elle aurait bien reçu la subvention demandée pour un projet dans sa ville de la part du ministère de la Culture.


    • menou69 menou69 16 juin 2012 15:35

      Ce commentaire m’est attribué et j’y ai répondu smiley


    • menou69 menou69 16 juin 2012 15:40

      @ silencieuse

      Ce commentaire qui commence par :

      "Je pense qu’imposer une fellation à une femme est bien plus grave, surtout quand elle est votre obligée dans sa situation professionnelle ! Ne comparez pas ce qui n’est pas comparable. En France on est trop laxiste sur ce sujet d’ailleurs les autres pays nous en ont fait la remarque lors de l’affaire de DSK......... etc......

      vous concerne et non valérianne oups !

      Excusez-moi valérianne.


    • menou69 menou69 16 juin 2012 15:54

      @ silencieuse

      Une vanne vous dites alors que l’acte sexuel a eu lieu, très rapidement d’ailleurs parce qu’il était pressé. « Voici le texte du livre :  »Cela ne dure que quelques instants. Le Monarque est pressé et Madame de P. compréhensive." car il doit remettre la légion d’honneur à Isabelle Balkany, c’était le 30 janvier 2008, soit trois jours avant son mariage avec Carla Bruni !

      DSK a agressé sexuellement Nafissatou Diallo, Sarkozy a agressé lui aussi sexuellement ce n’est pas une vanne, agression car du fait de son autorité la député ne pouvait refuser, il a utilisé le droit de cuissage.

      C’est une agression, même un viol, car Une agression sexuelle désigne tout acte de nature sexuelle non consenti, de manière physique ou psychologique. L’agression est commise avec violence, contrainte ou surprise mais sans pénétration, de quelque manière qu’il soit.

      Un viol est un acte de pénétration sexuelle non consenti, que ce soit au sein d’un couple ou dans un schéma différent. Une fellation imposée ou une pénétration digitale sont donc considérées comme un viol.


      Dans ce cas qui nous intéresse c’est donc un viol !

    • silencieuse silencieuse 16 juin 2012 16:24

      Pourquoi ne pouvait-elle pas refuser ? Etait-elle contrainte ?


      Ou craignait-elle de perdre ce qu’elle était venue quémander.

      On peut toujours dire non ! Prendre aussi ses responsabilités en tant que femme. Se battre pour que ces messieurs ne nous prennent plus pour des « libres-services ». Dénoncer les faits sur-le-champs comme Nafissa, Porter plainte, ne pas attendre pour en faire un bouquin le moment opportun, c’est trop facile et c’est déguelasse pour les vraies victimes. 

      Témoignage qui a perdu toute crédibilité.

    • menou69 menou69 16 juin 2012 19:48

      @ silencieuse

      Pourquoi mettre en cause la femme qui n’est qu’une victime et pourquoi pas mettre en cause l’homme qui outre passe ses droits et la considère comme une prostituée en l’assujettissant à ses besoins sexuels ?

      Et puis je vous fait remarquer que ce n’est pas la victime de la fellation qui a rédigé le livre, si vous aviez lu le texte comme il faut et visionné les vidéos vous ne n’auriez pas écrit : « ne pas attendre pour en faire un bouquin le moment opportun, c’est trop facile et c’est déguelasse pour les vraies victimes »

      Car d’après vous ce n’est pas une victime ? Vous allez donc dans le sens des islamistes intégristes qui disent que les femmes sont responsables de la faiblesse des hommes et que les hommes eux sont les victimes de ces suppôts du diable ?

      L’ex-président a des mains et il peut se soulager tout seul sans abaisser une femme !!!

      Quant à porter plainte quand l’agresseur est un président de la République protégé par son immunité et aussi par la magistrature, c’est à pur perte et pourra plus nuire à la femme qu’à lui !

      Vous connaissez mal votre ancien président qui est capable de tout pour faire taire quiconque s’oppose à lui et veut lui faire du tort. C’est un monstre d’orgueil, de vanité, cynique, brutal, pervers et violent. De plus étant lui-même avocat, il a tous les atouts pour s’en sortir et enfoncer ceux qui osent s’attaquer à lui.

      C’est facile de dire il y a qu’à porter plainte quand vous n’êtes pas concerné par cela, c’est-à-dire une agressions sexuelle. Comme on dit : « Y a cas faut qu’on ! ».

      Quand vous sortez d’une agression de ce genre, vous vous sentez sali, abaissé, vous avez envie de vous cacher au fond d’un trou et de plus vous culpabilisez en vous disant que c’est peut-être de votre faute. Bien souvent ce n’est que sur les conseil d’une tierce personne, qui insiste, pour que vous vous décidiez à faire une main courante. Je ne vous souhaite pas de vivre cette expérience
       


    • silencieuse silencieuse 16 juin 2012 20:10
      Pourquoi se complaire dans ce rôle de victime, on est tous acteurs de nos vies, se prendre en main, arrêtez de pleurer sur son sort. Réagir bordel !

      Nafissa contre un DSK, le pot de terre contre le pot de fer, en est un bel exemple.

      Et s’il vous plait, épargnez-moi votre complainte sur les islamistes vous êtes hors sujet.

    • contre-vent 17 juin 2012 07:40

      @menou69

      Je suis d’accord avec vous sur la violence faite aux femmes dans le milieu politique, tous bords confondus. Et on se doute bien, que si le premier magistrat de France a eu ce genre de comportement avec une femme, son cas n’est pas isolé. 

      Souvenons-nous des dossiers de DSK soudainement remontés à la surface au moment du Sofitel (hotesses Air France, député Filipeti etc...). Ajoutons à cela, un très méchant ressentiment du PS en souvenir de leur candidat.

      DSK, Tron, Sarko... Combien sont-ils ,

      @ silencieuse

      Sérieux, vous êtes une femme ?

      Ou alors vous êtes sans doute très jeune, en souhaitant que vous n’ayez jamais à subir un choix de la sorte (pour pouvoir nourrir vos gosses par exemple). Et gardez-vous d’avoir des certitudes du genre ’moi jamais !". Et compte tenu de la teneur de votre première question, je pense que vous êtes très jeune.


    • Moldine 17 juin 2012 09:22

      Salut !


      Tout cela n’est pas nouveau : on sait que Nicolas Sarkozy, alors Maire de Neuilly - qui avait été surpris par sa première épouse en de faire en train de copuler avec Cécilia - avait séduit cette dernière quelque temps après avoir célébré son mariage avec Jacques Martin à Neuilly !

    • silencieuse silencieuse 17 juin 2012 09:54
      @ silencieuse

      Sérieux, vous êtes une femme ? Oui vous en déplaise

      Et non je ne suis plus très jeune et je sais de quoi je parle, à mon époque on parlait de droit de cuissage c’est pour vous dire. Les certitudes je les aie acquises de part mon expérience (viol et harcèlement). 

      J’ai réussi à nourrir mes gosses sans avoir à m’abaisser à ce genre de pratique. Mettre un décolleté et des talons le jour des augmentations, caqueter dès que le patron fait son entrée, à celle qui se fera remarquer et aura les faveurs du boss. Ne me dites pas que ce sont des cas isolés, j’ai suffisamment bourlingué pour savoir de quoi je parle.

      Sans doute que maintenant vous allez me dire que j’étais trop moche... (même pas).


      Cela vous dérange tant qu’une femme d’un certain âge (voire d’un âge certain) vous dises d’arrêter de pleurer sur votre sort et de vous battre, c’est si dur à entendre. 

      Je pleure sur les vraies victimes, celles qui ne peuvent pas se défendre parce qu’elles sont menacées physiquement, je pleure sur les viols ethniques, je pleure sur ces enfants agressés par des adultes pervers.

      Je ne pleure pas sur celles qui font le choix entre leur honneur et leur carrière, qu’elles assument.




    • scaalaire68 17 juin 2012 10:20

      pour répondre à Contre-vent, cette dame de 58 ans était-elle dans un cas de force majeure (du type « avoir besoin d’argent pour nourrir ses gosses », comme vous dites ??) A t’elle eu la possibilité de partir, voire de crier « au secours » (sans obtenir la subvention espérée, évidemment...) bon, pas facile, on pourrait en débattre pendant des heures et à l’instar du sofitel on était pas là pour voir et on ne saura jamais exactement ce qui s’est passé............ Mais comme dit justement Silencieuse, malgré les aléas de la vie, on est tous acteurs/actrices de nos vies, surtout passé la quarantaine, enfin j’espère ! smiley


    • scaalaire68 17 juin 2012 10:38

      je suis bien d’accord avec vous, les vraies victimes sont celles qui ne peuvent pas se défendre physiquement parce qu’elles sont trop faibles (enfants par exemple) ou vivent dans un pays où aucun recours n’est possible... nous avons la chance de vivre dans un pays et à une époque où il est encore possible de refuser (ou bien d’accepter si on le souhaite ! smiley ) certaines pratiques... Après c’est à chacun/chacune d’avoir si possible une ligne de conduite et savoir ce que l’on accepte ou refuse dans telle ou telle condition... à 58 ans j’imagine qu’on a une idée sur ses choix de vie et ses éventuels compromis ?? ceci-dit, je la plains sincèrement, je n’ai heureusement jamais été confrontée à ce type de situation...


    • scaalaire68 17 juin 2012 10:41

      bien d’accord avec Silencieuse, je voulais dire smiley


    • contre-vent 17 juin 2012 11:26

      @ Silencieuse

      D"aprés vous, Parcequ’il y a des carriéristes allumeuses, il ne faut comprendre qu’il y ait des agressions sexuelles ou des abus de pouvoir ? Vous jugez et condamné cette femme, qui de toute façon était en position de faiblesse.

      ET MOI PAR PRICINPE (AUSSI CON QUE LES vOTRES, J EN CONVIENS) JE LA DEFENDS.

      ON SE CONTREFOUT DE SAVOIR SI ELLE EST HABILLEE SEXY OU NON

      (à 58 ans mdr)

      VOUS VOUS LE METTEZ DANS LE CRANE

       

      Sérieusement, j’ai un profond respect, pour une mère célibataire en CDD, OS en usine qui se lève à 3h45 le matin et qui fait une turlutte à son contre-maître pour pouvoir renouveller son CDD et nourrir ses gosses ; Vous savez pourquoi ? Parceque la pouriture dans l’histoire, ce n’est pas elle. Et vous n’avez pas l’air, malgré un certain âge de savoir que cela existe ni de le comprendre.


    • silencieuse silencieuse 17 juin 2012 11:52
      @ Contre-vent

      Vous êtes obligé d’hurler pour vous faire entendre, vos arguments seraient-ils si faibles ?

      Que cela existe je ne le nie pas. 

      Je n’ai aucun respect même pour une mère-célibataire,je l’ai été en foyer pour fille-mère à 17 ans (cadeau d’un viol), qui s’abaisse à ce que vous trouvez être un acte de bravoure.

      Le respect se gagne et certainement pas de cette façon. Le respect c’est déjà de se respecter soi-même.

      Mais vous avez tout à fait le droit de préférer la médiocrité.

  • ALasverne ALasverne 16 juin 2012 11:03

    On comprend mieux la valeur de l’avertissement qu’avait donné Sarko à DSK, avant qu’il ne parte pour les USA...


  • foufouille foufouille 16 juin 2012 11:08

    il suffit de voir dati et son eufellation
    tous des detraques, ces gens la


  • Intelle Intelle 16 juin 2012 11:49
    Il n’y a pas que les hommes de gauche qui sont de chauds lapins !

    Depuis toujours les hommes de pouvoir on montré leur addiction au sexe sur les femmes de leur environnement professionnel, que ce soit une relation consentie (ils ont le droit d’avoir une maîtresse) ou bien de harcèlement. DSK est le plus connu récemment, mais il y a eu aussi Tron, dont on a parlé tardivement, car ses victimes étaient sous la menace de « dossiers » constitués par leur harceleur.

    Et Sarkozy, pourquoi aurait-il échappé à la règle ? Il y a eu Mitterrand et sa famille cachée, Chirac qui aimait bien batifoler avec les femmes en public sous les yeux de Bernadette. Je suppose que les autres présidents précédent ont eu aussi des « histoires.

    Et combien d’autres parmi les députés et les ministres, à croire que la sphère du pouvoir est un vaste lupanar.

    Mais, consentantes ou pas, il faut que les hommes comprennent bien que les femmes, même leurs subordonnées, ne sont pas que des « trous » où ils peuvent impunément se lâcher, à plus forte raison s’ils sont drapés de bleu-blanc-rouge.

     


  • Solivo Solivo 16 juin 2012 11:54

    " Nicolas Sarkozy attend une élue locale qui vient lui demander des subventions pour un musée. Lors de son arrivée, elle découvre le chef de l’État très excité sexuellement. Il lui aurait alors réclamé « une gâterie »


    Ou l’expression une pompe à Fric prends aussi nouvelle tournure.... 

    • lionel-pg44 16 juin 2012 13:04

      Finalement, BLING-BLING, ne serait-ce pas le bruit que faisaient ses clochettes quand on lui secouait le manche ?


  • ETTORE ETTORE 16 juin 2012 13:04

    Un comportement qui démontre une fois de plus que :


    Le cerveau de l’homme se déplace en fonction de la position sociale de l’individu, et ne tend qu’à faire qu’UN avec les organes géniteurs.
    Une façon naturelle de le rendre plus accessible aux aspirations de ses administré[e]s.

  • captain beefheart 16 juin 2012 13:10

    On sait de Jacques Chirac qu’il était grand amateur de cocaïne . Les milieus politiques ,showbiz ,publicité et barbouzerie sont très friand de cette matière .Thierry Gaubert proche de Sarkozy a des villas en Colombie . Pour quoi faire à votre avis ? . C’est connu_ que la consommation quotidienne de la cocaïne fait monter l’appetit sexuel à son apogée ,voire l’autobiographie de Miles Davis qui en parle dans des termes comme il ne pensait que fesses seins et culs ,même sans s’intéresser du tout pour la personne du partner sexuel . Quand j’entendais parler de l’affaire DSK j’ai tout de suite pensé qu’il était cocaino-erotomane, comme Sarkozy donc . Bizarrement ces affaires sont jamais revelé au grand public ,donc tus par les policiers et les juges,probablement àfin de faire croire au citoyen que la drogue c’est la banlieue.


    • Nangala 16 juin 2012 15:25

      Yves Bertrand, le patron des RG, fait état de la cocaïnomanie de Sarko (comme Carla de la sienne dans ses chansons). Il suffit de voir la propension de ce type à se toucher le nez pendant ses discours. Et ses malaises vagals... Et ce discours où il parait complètement bourré (alors qu’il ne boit jamais d’alcool). 


      http://www.dailymotion.com/video/x3dc5j_sarko-bourre_news?search_algo=2 

      La coke rend priapique, c’est possible, mais ça rend surtout très CON, avec la sensation imbécile d’invulnérabilité. Sarko a tout à fait le profil de ce type de cocaïnomane.

      Lui et sa clique de ministres = une belle bande de petites frappes. Il n’est jamais trop tard pour les passer là où ils méritent d’être : dans le goudron et les plumes.

    • captain beefheart 17 juin 2012 12:13

      Oui,en plus la cocaine promeut la desinvolture ,change le caractère pour de pire , et surtout fait perdre graduellement l’empathie .


  • sisyphe sisyphe 16 juin 2012 13:50

    Se maintenir au pouvoir est une turlute de tous les instants ... comme aurait dit Rachida Dati..


  • Jerome 16 juin 2012 14:13

    Un truc me turlupine : Denisot a dérapé ce jour là. Il a du se laissé aller... Confidences pour confidences !

    J’ai bien entenduµ. Il a dit et Rachida Dati la 2ème dame de l’état ! Ben voilà le père perdu de l’enfant de Rachida. 

  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 16 juin 2012 14:16

    Tout ça c’est que des méchancetés ,il lui aurait simplement demandé de lui astiquer le micro ,et la dame ayant les mains mouillées a pris une décharge .


  • Biloo 16 juin 2012 14:24

    L’accession au titre de président de la république est un chemin difficile pavé d’ambition, de manipulation, de séduction et de beaucoup d’autres formes de violences. Les gens les mieux naturellement armés pour réussir en cela sont les pervers narcissique...


Réagir