mardi 31 août - par Sylvain Rakotoarison

Élysée 2022 (1) : un peuple d’ingouvernables ?

« C’est quand votre ligne est la plus droite que l’adversaire vous attend au tournant. » (Robert Sabatier, 1991).



Ça y est, l’été est déjà terminé et la rentrée arrive. Autant dire qu’il n’y a plus qu’une courte "distance" avant la prochaine élection présidentielle, d’autant plus que pour des raisons de calendrier et de délai constitutionnel, le conseil des ministres du 13 juillet 2021 a dû fixer des dates quinze jours plus tôt que d’habitude : le premier tour aura lieu le 10 avril 2022 et le second tour le 24 avril 2022.

Il est vrai que la vie politique a été quelque peu perturbée par une série de crises plus ou moins graves : les gilets jaunes en 2018-2019, puis la pandémie de covid-19 depuis 2020 ont bousculé l’horloge du quinquennat, pas seulement celle du Président Emmanuel Macron mais aussi de ses éventuels concurrents de 2022.

La grave crie sanitaire, sa gestion tant sanitaire qu’économique et sociale, a montré que les programmes présidentiels ne valent rien lorsqu’on est au pouvoir. Les gouvernants d’aujourd’hui doivent faire systématiquement face à une série de crises et d’urgences qu’ils sont bien incapables de rendre compatibles avec des mesures concrètes imaginées plusieurs années auparavant.

La réforme des retraites n’a pas pu être faite pour diverses raisons, mais la question qui fera partie du débat présidentiel de demain est bien : Emmanuel Macron a-t-il eu raison ou tort d’y avoir renoncé pour se consacrer totalement au redémarrage de l’économie postcovid ? Ses opposants feront les deux : ils lui reprocheront de n’avoir fait aucune réforme des retraites …et d’en avoir préparé une qu’il ressortira après l’élection présidentielle.

Être à la tête de l’exécutif d’un grand pays comme la France, c’est d’abord créer des séries de mécontents, car toute décision crée des mécontents. C’est aussi être pragmatique, ne pas avoir d’idéologie, mais avoir quelques principes et réagir dans l’urgence, internationale, intérieure… tout en préparant l’avenir pour que les urgences d’aujourd’hui ne soient plus des urgences de demain.

Alors oui, plus que jamais, l’époque a besoin que le peuple choisisse une personnalité, un tempérament, un caractère, un dynamisme, plutôt qu’un programme politique qui sera périmé aussi vite que l’élection passera, plutôt qu’un parti qui ne donnera aucune clef pour comprendre l’avenir.

La situation de précampagne présidentielle est particulièrement floue. Des deux grands partis de gouvernement qui ont monopolisé le pouvoir pendant près de soixante ans, aucune personnalité ne se dégage clairement. Les Républicains se retrouvent dans un piège de candidatures, où le candidat supposé le plus efficace électoralement refuse de se soumettre à son ancien parti. Quant au préhistorique Parti socialiste dont on a oublié jusqu’à l’existence dans le débat politique, son salut résiderait plutôt à se désister en faveur du candidat écologiste, comme dans un retour d’ascenseur de 2017.

Malgré ces incertitudes, d’où pourrait sortir n’importe quelle personnalité, et certains parlent de l’éditorialiste Éric Zemmour, mais on pourrait en lister des pages entières, jamais la situation semble aussi figée que 2022. Tout porte à croire que les deux candidats du second tour de 2022 seraient les mêmes que ceux de 2017, et que l’issue de ce nouveau duel, au contraire de 1974/1981, resterait la même.

En clair, jamais un Président de la République sortant n’a eu autant de boulevards que maintenant. Emmanuel Macron a maintenu une certaine popularité grâce à sa gestion de la crise sanitaire qui a été approuvée par les gens (le militantisme anti-sanitaire est une véritable impasse politique). Pourtant, on disait aussi la même chose de Valéry Giscard d’Estaing en automne 1980, promis à une réélection triomphale.

Il y a une règle qui veut qu’aucun Président de la République élu au suffrage universel direct n’ait été réélu au suffrage universel direct, sauf en période de cohabitation où le Président ne gouverne plus en fin de mandat et peut donc être considéré plus comme un opposant qu’un sortant. Emmanuel Macron, qui a déjà fait exploser un certain nombre d’invariants politiques depuis 2017, pourrait rompre cette chaîne d’échecs électoraux.

Ce qui est curieux dans les sondages, c’est qu’une majorité de sondés rejette un duel entre les deux précédents adversaires du second tour de 2017, et "en même temps", ils ont l’intention en majorité de voter pour l’un ou l’autre de ces candidats.

Pour ceux qui ne veulent ni la droite extrême de Marine Le Pen ni la gauche extrême de Jean-Luc Mélenchon, la figure présidentielle d’Emmanuel Macron est aujourd’hui d’autant plus évidente qu’aucune autre personnalité, entre ces deux extrêmes, n’émerge de manière incontestable et consensuelle. Ces deux candidats professionnels, qui n’envisagent pas de ne plus être indispensables, sont en quelque sorte l’assurance-vie du Président Macron.

Le "dégagisme" a créé une situation nouvelle où le trop vide remplace le trop plein. Le risque d’une forte abstention est-il réel ? Je ne le crois pas. Les Français sont très attachés à l’élection de leur Président de la République et ils savent que c’est l’élection majeure, fondatrice, de la vie politique. Le Président sortant pourrait être victime de ce dégagisme, mais sa perpétuelle adversaire attitrée également, pour incompétence et incapacité à rassembler plus de la moitié des Français.

Du reste, le dégagisme n’est pas si flagrant qu’on ne le dit : aux dernières élections régionales, tous les sortants ont finalement été reconduits, parfois avec des scores flatteurs, à la tête des régions en métropole (les Outremers ont des situations intérieures très particulières).

À la différence de ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy et François Hollande où la haine qu’a provoquée leur Présidence (c’était également le cas de Jacques Chirac, très impopulaire jusqu’à son départ), n’a jamais été compensée par un mouvement spontané de sympathie, Emmanuel Macron jouit d’une forte adhésion du peuple raisonnable, celui qui travaille et qui réfléchit, celui qui, pragmatique, anti-idéologique, veut la raison à la passion.

Le prochain Président de la République devra être structuré pour affronter de nouvelles crises dont l’idée n’a même pas germé dans les plus imaginatifs des cerveaux de romancier. Cela nécessite une bonne connaissance de l’État, une bonne culture générale, un dynamisme qui n’est pas celui d’un papy ou d’une mamy, et un don d’improvisation exceptionnel. Tout en acceptant que son ego soit noyé dans une boue d’insultes et de critiques dont les réseaux sociaux amplifient l’expression, voire dans des délires complètement stupides.

Je détaillerai dans de prochains articles une partie de l’offre politique qui s’annonce pour la campagne présidentielle de 2022.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (30 août 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Élysée 2022 (1) : un peuple d’ingouvernables ?
Emmanuel Macron élu Président de la République le 7 mai 2017.
Le vote par anticipation.
Le vote proportionnel.
Le vote obligatoire.
Le vote électronique.
Vive la Cinquième République !

_yartiElysee2022AA03



69 réactions


  • Docteur Faustroll Lampion 31 août 13:31
    « un peuple d’ingouvernables »

    Vous n’allez pas nous refaire le coup des 258 variétés de fromages, non ? 

    (lien)

    ce serait du rassis réchauffé !


    • xana 1er septembre 09:42

      @Lampion
      Rakoto n’a pas osé le dire, mais il existe une solution :
      -------> Supprimer le peuple !


    • chantecler chantecler 1er septembre 09:47

      @Lampion
      Si Rakoto a raison :
      Si tous les citoyens français pensaient comme lui , notre pays serait si facile à diriger .
      D’ailleurs il n’y aurait même pas besoin d’un pilote .
      Un simple consulat ferait l’affaire , en attendant le grand homme .


    • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 14:35

      @xana

       il y a un vaccin pour cela


    • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 08:26

      @chantecler

       Macron est le chef de rayon de la mondialisation via l’Europe, tout les matins il reçoit ses instruction de la journée ....


    • ASTERIX 9 septembre 18:02

      @Lampion
      SUPPRIMONS LES ELUS leurs dirigeants  :  finance... labos pharmas PROFS DE MEDECINE marchand de biens et de sommeil les avocats baveux

      CE SONT EUX QUI SONT INGOUVERNABLES surtout avec un président ZOMBI ET FANTOCHE !!!!


  • Buzzcocks 31 août 13:50

    Le problème, c’est juste la 5eme République qui fait qu’un mec tout seul, gouverne selon son bon vouloir. 

    Dans un régime parlementaire, plusieurs partis sont obligés de s’allier et de trouver des compromis acceptables pour avancer.

    Culture du dialogue en France = 0.

    Ensuite, je ne sais pas si c’est du à notre culture judeo-chrétienne où il y a le bien et le mal, mais là encore, on est dans la caricature absolue en France. Soit on est un odieux macroniste téléguidé par la finance internationale ou alors un vil complotiste qui refuse le progrès. Il n’y a pas 50 nuances de gris... on est un gentil ou un méchant.

    Sur un autre fil de discussion, un mec vient de m’écrire « t’es macroniste donc pas la peine de débattre ».

    Bon, bah, partant de là, effectivement, dur de discuter.

    Ceci dit, ce n’est pas spécifique à l’échelle de Macron, vous assistez à un conseil municipal, vous avez le maire tout puissant qui fait rigoureusement ce qu’il veut. Et si vous êtes dans l’opposition, vous ne servez rigoureusement à rien. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 31 août 14:20

      @Buzzcocks
       
      ’’ Le problème, c’est juste la 5eme République qui fait qu’un mec tout seul, gouverne selon son bon vouloir. ’’
       

       ou selon les exigences de celui qui le tient par les c...


    • amiaplacidus amiaplacidus 31 août 15:42

      @Francis, agnotologue

      «  ou selon les exigences de celui qui le tient par les c... »

      Le problème en ce moment, c’est qu’il n’y a rien à tenir.


    • Docteur Faustroll Lampion 31 août 16:20

      @amiaplacidus

      y a pas besoin de tenir : les morpions, ça s’accroche tout seul !


    • véronique 1er septembre 08:09

      @Buzzcocks

      Ce problème d’absence de nuance, c’est aussi comme vous le dites à cause de la Vème république. Un vrai régime parlementaire avec suffrage proportionnel serait plus à même de laisser de la place aux nuances et au débat.


    • Mirlababo 1er septembre 10:36

      @Buzzcocks
      Macron = expérience de la vie zéro
      Macron = expérience de la famille zéro
      Macron = expérience de l’exercice de l’autorité parentale zéro 
      Macron = expérience de la sexualité ou du couple zéro 
      Macron = expérience professionnelle zéro 
      Macron = intellect en dessous de zéro 

      Et vous désirez qu’on parle avec vous ? C’est meugnon.

      Macron connaît les racistes (supermacistes) et les tafioles, son programme est résumé. Bravo à lui et à ses supporters étêtées.


    • Buzzcocks 1er septembre 16:46

      @Mirlababo
      Le jour où vous aurez des trucs intelligents à dire, vous sonnerez.


    • xana 1er septembre 20:44

      @Buzzcocks
      Il ne le dit peut-être pas élégamment, mais il le dit très justement.


    • Ruut Ruut 2 septembre 07:31

      @Buzzcocks
      La 5 eme République ne fonctionne qu’avec de Grands présidents qui aiment la France.
      Or, hélas, ça commence à faire un moment que nous n’avons que des petits présidents qui détestent la France.

      Forcément, ils font n’importe quoi et le peuple n’est pas content du résultat et du bilan de ces incapables qui se trouvent a des postes qui nécessitent du personnel de Talent et amoureux de la France, pour fonctionner correctement.

      Le bilan de Macron est particulièrement minable.


    • chantecler chantecler 2 septembre 07:40

      @Ruut
      "La 5 eme République ne fonctionne qu’avec de Grands présidents qui aiment la France.

      ..."
      Comme c’est biau !
      Mais c’est faux .
      La France est mon pays certes !
      Qui abrite théoriquement les Français .
      Peuple divers à tout point de vue .
      Les gouvernants ne s’intéressent qu’à une fraction des Français .
      Les autres peuvent crever.
      D’autant qu’ils n’entrent pas dans le logiciel de ses dirigeants .
      Par exemple si tu fais partie des potes à Macron tu ne seras pas déçu .
      Mais il faut une certaine mentalité pour l’être .
      Disons pognon et pouvoir .
      DRH par exemple .
      Et ça a été toujours comme ça .
      La politique c’est la manipulation d’une majorité par une minorité dite élite .
      Disons qu’en ce moment c’est particulièrement visible , tant les inégalités et la violence l’emportent .


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 2 septembre 07:42

      @chantecler
       
       ’’ Par exemple si tu fais partie des potes à Macron tu ne seras pas déçu .’’
       
      Je ne m’avancerai pas : on n’est jamais trahi que par ses amis.


    • chantecler chantecler 2 septembre 07:50

      @Francis, agnotologue
       smiley
      Oui, mais tout système a ses gagnants .
      Sinon il ne tiendrait pas .


    • troletbuse troletbuse 2 septembre 08:35

      @Mirlababo
      Vous avez oublié de préciser « hétéro » dans « couple » smiley
      Sinon, tout est juste.


    • ASTERIX 9 septembre 18:09

      @Buzzcocks

      enfin comprenons qu’il n’ y a pas de complotistes mais seulement des COMPLOTEURS état , élus corrompus labos pharmas , marchands de biens et de sommeil hospitalisation et education privé transports aussi les Ter puiîs le Tgv
      avocats baveux corrompus 2 MINISTRES capables SCHIAPPA ET PANNIER RUNNACHER les autres complotent tous  !!!!


  • jymb 31 août 16:17

    Jusqu’à présent, le choix était simple : Tout sauf Macron 

    Depuis hier et l’apparition de l’épouvantable Hidalgo le match du pire absolu est ré-ouvert...

    Qui pour battre le record d’interdits, d’obligations absurdes, de condescendance gluante, de dogmatisme militant, de radicalisme brutal, d’absence de démocratie directe, de démocratie confisquée à coup d’effarante convention citoyenne ? 


    • Docteur Faustroll Lampion 31 août 16:21

      @jymb

      vous n’aimez pas la bravitude ?


    • devphil30 devphil30 1er septembre 05:56

      @jymb

      C’est oublié la Sandrine Rousseau ....
      Avec un homonyme pareil on fait attention à ce que l’on dit


    • ASTERIX 9 septembre 18:14

      @jymb

      HIDALGO ET SES AMIS  Presque tous marchands de biens et de sommeil cabinets immobiliers louant les logements insalubres AuSSI CHERS QUE CEUX EN BON ETAT ET ENTRETENUS avec un loyer 2 FOIS TROP CHER !!!


  • Décroissant 31 août 16:43

    « ...pour affronter de nouvelles crises dont l’idée n’a même pas germé dans les plus imaginatifs des cerveaux de romancier. »

    Ben tiens, de Ravages de Barjavel (1943) à L’année du lion de Deon Meyer (2017), de nombreux romanciers ont fort justement traité de ce sujet. Ce genre d’affirmation à l’emporte-pièce est révélateur de l’inculture affligeante de ces technocrates libéraux qui confondent compétence dans un domaine avec compétence universelle et entendent nous faire entrer de force au nom de la raison (on croit rêver) dans le meilleur des mondes !

    L’organe de propagande semble en bout de souffle pour promouvoir son champion...


  • Samson Samson 31 août 19:00

    "Les gouvernants d’aujourd’hui doivent faire systématiquement face à une série de crises et d’urgences qu’ils sont bien incapables de rendre compatibles avec des mesures concrètes imaginées plusieurs années auparavant.« 

    Si déjà les gouvernants d’une République en sont aujourd’hui incapables ce qui, faute d’avoir essayé, reste encore à prouver ! -, que dire de la »com« et du »marketing« des pâles managers de la ci-devant start-up »France et de son très immature et narcissique petit Monarc, qui ne semblent avoir été mandatés par leurs riches commanditaires ni pour assumer la responsabilité de leurs effets d’annonce, ni pour se donner les moyens de leur réalisation. smiley smiley smiley


    • Samson Samson 31 août 19:06

      @Samson
      « Gouverner, c’est prévoir ; et ne rien prévoir, c’est courir à sa perte »
      Emile de Girardin in La politique universelle (1852)
       smiley


  • ETTORE ETTORE 31 août 21:13

    RâKoTO

    la grave crie sanitaire, sa gestion tant sanitaire qu’économique et sociale, a montré que les programmes présidentiels ne valent rien lorsqu’on est au pouvoir.


    Alors RâKoto, toujours dans les A-nanos politiciens ?

    Déjà la belle excuse toute trouvée, pour la suite de la corrida, de votre bouvillon écorné ?

    Vous allez nous parler de « réal politique » « de » l’adaptation forcée du pouvoir national, a l’International qui change ?« 

    Mais alors ? A quoi ont servi, les » parce que NOUS le valons bien « 

     » parce que c’est NOTRE choix ".... et patati et patata toujours avec cette voix de castrat essoufflé, à court de schnouf !

    As t-il simplement parlé de lui à la troisième personne de son égo ?

    Quand on vise un tel post au sommet de l’état, est ce que on ne prévoit rien du futur, à part le discours lénifiant, qui ne dessert que l’immédiateté du geste du bras, qui doit mettre le papier sélectionneur du pis aller, dans l’urne funéraire du pays ?

    Gouverner, n’est ce pas prévoir ?

    Et si le chef est mauvais, doit il sacrifier, par caprice honteux, son peuple, devenu son armée, chair à seringue , pour cacher toute l’hypocrisie de ses actes, encore et encore ?

    Et vous voulez, que la confiance des barricades, lui soit donnée ?

    Mais vous racolez pour rien herr Rakoto ! Vous fatiguez pas le Nano !

    Vous allez tomber de Charybde en Scylla, mais contrairement à Ulysse, jamais votre navigateur de pacotille ne réintégreras son Elysée.

    Il fileras quenouille, et le seul rêve est que l’aiguille l’endorme comme une ronce pour 100 ans.


  • jefresi 31 août 21:28

    "Emmanuel Macron, qui a déjà fait exploser un certain nombre d’invariants politiques depuis 2017, pourrait rompre cette chaîne d’échecs électoraux."

    Il est sympa Rakotoarison il nous dit déjà pour qui il va voter, en nous invitant à en faire autant, sympa... oui, très.... sympa !


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 31 août 21:51

    En bon macroniste, vous ne laissez jamais l’occasion de démontrer toute l’étendue de votre inculture en pensant être une lanterne.

    Si vous aviez jeter un œil sur les scénarios des présidentielles passés, vous vous rendrez compte que les surprises ont été plus nombreuses que les scénarios tracés.

    LREM et RN ont 3 gros problèmes, leur manque d’ancrage politique dans le pays, le niveau d’abstention et la fidélité des seniors.

    Vu cette configuration, un candidat LR est tout à fait en mesure de déjouer les pronostics, même si je n’ai aucune sympathie pour ce parti et ses membres.


  • lunatique 31 août 22:27

    Bon, comme d’habitude, je ne lis pas, la première ligne suffit, impayable (encore que ça dépend par qui) Rokotoarison, toujours la plume alerte et référence à des penseurs : « C’est quand votre ligne est la plus droite que l’adversaire vous attend au tournant. » (Robert Sabatier, 1991). 

    Vous manquer d’audace mon cher, n’aurait-il pas mieux valu le dantesque : « Notre route est droite, mais la pente est forte » (du magnifique Jean Pierre Raffarin, 2002)  !

    Dont vous êtes une sorte de cousin.

    Osez, foutre Dieu, osez, et vous nous impressionnerez.


  • phan 31 août 23:22
    Par un communiqué, Benjamin Griveaux a annoncé sa démission de son mandat de député de la macronie moribonde : Il va présenter le Journal du Hard ...

  • ETTORE ETTORE 1er septembre 00:01
    phan 31 août 23:22
    Par un communiqué, Benjamin Griveaux a annoncé sa démission de son mandat de député de la macronie moribonde : Il va présenter le Journal du Hard ...

    On l’attendait sur ANAL+ en flouté.
    Mais il en est rien, la tête glandeuse, veut faire de l’économie.
    Y a pas à dire, pour ces globuleux, tout, absolument tout, sans dégout, peut faire une renommée appelée « célébrité » .
    On avait pas vu pareille réussite audiovisuelle depuis l’affaire de la piscine, dans Loft Story. lol !
    Je me demande quel « investisseur » peut croire au sérieux d’un olibrius, qui commence par vouloir être maire de Paris, et qui en finalité, exhibe sa tour, même pas Eiffel, sur de la messagerie à la con, pour se faire piéger comme un vulgaire addo boutonneux.
    Je me demande quel nom, ils vont lui coller sur la porte de son bu(RN)eau !
    Peut être « ci gît la défonce » vu que sa porte avait déjà fait l’objet d’une « défonce » au matériel de chantier lors d’une manif.
    Puis allez savoir, avec le Poudré, peut être qu’il lui demanderas de porter la flamme olympique pour les jeux de Paris.....Il la tient si bien, que c’est dommage de perdre pareil savoir faire, pour allumer la grande torche !

  • lunatique 1er septembre 00:08

    Oulala Rokotoarison, tu exagères : tout en préparant l’avenir pour que les urgences d’aujourd’hui ne soient plus des urgences de demain.

    Si les urgences d’aujourd’hui sont encore des urgences demain, c’est qu’aujourd’hui ce ne sont pas des urgences.

    Si je dois freiner en urgence et que je ne le fais pas, je ne le ferai pas demain, il y aura des morts...

    Si je vais aux urgences de l’hôpital et que je ne suis pas soigné, l’urgence du lendemain sera de préparer mes obsèques.

    Si au travail, je ne rends pas ce dossier urgent et que rien ne se passe d’embêtant puisqu’il reste tranquillement urgent (oh, l’oxymore !) jusqu’à la fin des temps, c’est qu’il n’est pas urgent, mais éternel.

    Tu es un vrai marrant dans tes argumentations.

    Je prends les plus légères, parce que pour certaines autres, tu fais dans le lourd, le lourdaud même.

    A l’occasion, j’y reviendrai, comme cette proposition que tu fais de choisir le président en fonction de celui qui dit : c’est moi qui ai la plus grosse !

    Vraiment, tu es le boss !

    PS : Je sais, j’ai menti, j’ai dit que je ne lisais pas... Mais en vrai je n’ai pas lu, j’ai parcouru, et ça s’est mis à clignoter de partout...


    • Mirlababo 1er septembre 13:24

      @lunatique

      Ce mec échappe à la modération, zero burne pour vous répondre, il pond ses articles plus vite que les cafards ne pondent leurs œufs, et son blog est un monceau d’âneries.

      Comment des profils pareils peuvent exister, niveau zéro de l’intelligence, c’est grave ! 


    • lunatique 1er septembre 20:13

      @Mirlababo
      Oui, il échappe à tout, y compris à lui-même !
      Je me demande quand même, pour pondre des lignes de pisse copie, qui est-il ?
      Rouletabille, au-secours, c’est le mystère de la chambre agoravoxienne...
      J’ai regardé sur un site de généalogie, des Rakotoarison, depuis les années 60 et jusque dans les années 90, il en est né en France une petite cinquantaine. Ça fait pas foule, et certainement qu’il y en a 49 de sympathiques...et nous on a l’autre.


  • devphil30 devphil30 1er septembre 06:41

    Comme je ne sais pas où mettre ce lien , je le cale dans le fourre tout journalier

    Sur le thème de la girouette

    https://sun9-73.userapi.com/impg/wI_D4LCVsuZrIManZiPPFMPvJ_UegZZ8AQ5hyg/de-WhRrt_YI.jpg?size=1080x1080&quality=96&sign=c93ab1e973982cdae8e829a99d999862&type=album


  • véronique 1er septembre 08:30

    @ l’auteur

    Être à la tête de l’exécutif d’un grand pays comme la France, c’est d’abord créer des séries de mécontents, car toute décision crée des mécontents. C’est aussi être pragmatique, ne pas avoir d’idéologie, mais avoir quelques principes et réagir dans l’urgence, internationale, intérieure… tout en préparant l’avenir pour que les urgences d’aujourd’hui ne soient plus des urgences de demain.

    Alors oui, plus que jamais, l’époque a besoin que le peuple choisisse une personnalité, un tempérament, un caractère, un dynamisme, plutôt qu’un programme politique qui sera périmé aussi vite que l’élection passera, plutôt qu’un parti qui ne donnera aucune clef pour comprendre l’avenir’


    Quand je lis ça je comprends mieux pourquoi on en est là.

    Croire qu’un président n’a pas d’idéologie dans l’exercice de ses fonctions, c’est une grave illusion. C’est ce qu’ont toujours voulu faire croire les tenants de la Vè république, mais c’est totalement faux.

    Et penser que le peuple doit choisir une personnalité plutôt qu’un programme, c’est justement ce qui conduit aux dérives du pouvoir vers toujours plus d’autocratie, car la Vè république pousse à voter de cette manière, d’où le mécontentement populaire face au pouvoir.

    Il faut au contraire se recentrer sur les programmes et avoir davantage d’exigences sur les analyses proposées.


    • devphil30 devphil30 1er septembre 09:02

      @véronique

      Rakoto en appel à la dictature macronième ... !

      Quand à dire que toutes décisions créent des mécontents , c’est évident par contre gouverner c’est aussi contenter un maximum de personnes... !

      C’est pas en spoliant les pauvres ( réduction 5 € des APL et autres mesures dogmatiques ) et en réduisant l’assiette de l’ISF que l’on gouverne , c’est du dogme.

      Donc un vrai programme est de taxer les riches pour donner aux pauvres mais la France se complait dans l’égoïsme , l’individualisme et dans une pensée droitière qui nous conduit au chaos pour le plus grand contentement d’une caste supérieure ( en terme d’argent ) et qui s’enrichira sur la destruction comme ce fût le cas dans le passé

      Encore un article nauséeux et répugnant de servilité 


  • ETTORE ETTORE 1er septembre 08:52

    RakOto nano.....

    Article après article, vous puez irréméDIABLEMENT des pieds, que vous devez avoir fourchus, tout comme la langue de votre commanditaire.

    Pitoyable de se faire faire des suçons à ce point là !


  • Prends ça dans ta tronche de Rat-kontarré......


    « Je vais me faire vaxxiner ainsi j’aurais droit à mon pass-sanitaire et mon code Q R . Je retrouverais la vie d’ avant . »


    A un gros détail près , mais vraiment à un gros, gros détail près qui échappe totalement aux abrutis de la vaxxination, du pass et du code Q-Q.ReRe..Re.


    Dans la vie d’avant , il n’y a jamais eu de pass-sanitaire ni de code QR .


    Macron vous prend pour des CONS, Incultes et débiles .


    • ASTERIX 9 septembre 18:17

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

      pour une fois qu’l a raison OUI INCULTES ET DEBILES  !!!!!


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 11:52

    Le grand pervers jouera parfaitement son rôle de fossoyeur. 


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 11:54

    C’est sa capacité à résister qui le décrit comme parfait pervers-narcissique. Sans Surmoi, il peut foncer...


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 1er septembre 11:59

    Attention quand même. Pour Julien Sorel, cela finit mal.....


  • Ecométa Ecométa 1er septembre 12:10

    Comme d’habitude : prolifique, con-plaisant, sans « idées » et forcément insipide !

    Qui plus est il se réclame de l’Humanisme... d’un Humanisme sas aucun doute positivo-scientiste « en marche » vers le « transhumanisme » !

     


    • Ecométa Ecométa 1er septembre 12:40

      @Ecométa

      « toute décision crée des mécontents »
      dites-vous ! 

      Quand les solutions de uns, qui gouvernent en tout, se trouvent être les problèmes des autres qui sont gouvernés : comment l’entente est-elle possible en société ?

      Je propose l’Éthique de KANT

      « Agis de telle sorte que la maxime de ton action puisse être érigée par ta volonté en une loi universelle » et non individuelle ou personnelle".

       « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité en toi-même et en autrui comme une fin et jamais comme un moyen ». 

       « Agis comme si tu étais législateur et sujet dans la « République » des volontés libres et raisonnables »

       

      Emmanuel Kant nous dit que si la maxime de l’action (règle de conduite) a pour objectif une fin en soi, elle doit être le «  raisonnable ». Cette « civilisation du paroxysme » qui abuse tout vec tous ces mots en « isme » est tout sauf raisonnable : plutôt paranoïaque et schizophrénique en diable ! 

       

      Le droit, nous dit Kant, c’est "l’ensemble des conditions qui permettent à la liberté de chacun de s’accorder avec la liberté de tous« . Mais il se trouve qu’à l’origine le droit a été fait pour les »riches« pour régler des problèmes entre les riches ... c’est bien plus tard que le droit social, et le droit du travail est apparu et il est toujours bien manipulé et se réduit même comme peau de chagrin car il limite les profits ! 

      La concurrence pure et parfaite dans le théorie économique du 19 è siècle, équilibre économique et équilibre des prix (rien que çà), en matière de »pureté« , est un »pur sophisme«  et relève même du plus pur »cynisme«  !

      La »concurrence« , étymologiquement »courir ensemble" et non les uns contres les autre... la concurrence c’est la loi du plus fort économiquement parlant  ;  acculturation américano-anglo-saxonne oblige ! Il ne faut pas oublier les saxons, les Allemands, dans ce coup de Jarnac !

      L’Allemagne, vu son comportement dans l’U-E, n’a rien à envier à la perfide Albion ! 

       


  • Mirlababo 1er septembre 13:19

    Note = 1/5 mon pauvre...

    Trouve toi un métier fais quelque chose de ta vie.

    Tu ne sais ni écrire ni réfléchir et c’est à cause de gens comme toi que le pays n’avance pas.

    Pendant que toi et ton emploi fictif vous vous remplissez les poches en apportant ZERO, des soignants se retrouvent au chômage forcé à cause de ton idole (macron). 

    Le monde à l’envers, on encourage les inutiles comme toi à proliférer tout en méprisant les soignants (pilier d’une société viable)

    Pauvre loque ! 


    • Mirlababo 1er septembre 13:28

      @Mirlababo

      Et pendant ce temps... plus de 20 articles refusés/censurés sur votre site. 0 publié.

      Pourtant moi j’ai un cerveau fonctionnel contrairement au rat qui n’a pas besoin de passer par la modération pour diffuser ses écrits. Cerveau qui a déjà éprouvé plus d’un dans le réel ok mes mignons ? Pas comme votre idole le rat d’agora vox à qui vous offrez toute votre attention depuis des années en faisant des centaines de commentaire sur ses articles. Cela contribue à fournir des vues et des clics à agoravox. Bravo !

      Et vous parlez de droit de liberté d’expression n’est ce pas hi la rant ? 

      Crédibilité zéro.

      Cohérence kesse keu cé nia nia nia


  • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 14:34
    un peuple d’ingouvernables ?

    Quand on est gouverné par des incapables c’est ce qui arrive ....


    • Mirlababo 1er septembre 14:56

      Pauvre tâche qui se vaccine et qui voudrait faire payer aux autres son « choix » ! 

      Hey la tâche, 18 mois en première ligne jamais positif au covid 19 OK nieu nieu ? JAMAIS. Donc je n’ai jamais contaminé qui que ce soit.

      OK le cul assis ? Et toi ta chaise se porte bien ?

      Bon à rien...


    • Mirlababo 1er septembre 14:57

      @Mirlababo
       Message adressé au rat d’égoût 


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 1er septembre 14:52

    « Le prochain Président de la République devra être structuré pour affronter de nouvelles crises dont l’idée n’a même pas germé dans les plus imaginatifs des cerveaux de romancier. »

     

    Mais l’Apocalypse et quelques prophéties ont bien saisi ce qui se passait :

     

    « Et il se tint sur le sable de la mer. Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes (Les 10 premiers mandats de la 5è République) et sept têtes (Les 7 ministères régaliens), et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème (Parce que les noms des ministères disent le contraire de ce qu’ils font). :

    La bête que je vis était semblable à un léopard (USA) ; ses pieds étaient comme ceux d’un ours (URSS), et sa gueule comme une gueule de lion (IIIè Reich). Le dragon (Autorités morales, Pape, chefs de communautés, humanitaires), lui donna sa puissance, et son trône, et une grande autorité.

    Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort (le ministère de la santé blessé à mort par la gestion du covid) ; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête (Barratier entre autres).

    Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête ; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ?

    Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes (Macron) ; et il lui fut donné le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois.

    Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel.

    Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné autorité sur toute tribu, tout peuple, toute langue, et toute nation.

    Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé. » (Apo 13 :1-8)

    Prophétie de l’abbé Souffrant et de Marie-Julie Jahenny :

    https://www.agoravox.fr/commentaire6124085


  • ETTORE ETTORE 1er septembre 17:38

    Pays ingouvernable, qu’il dit le RâKotOnANO

    Faut voir aussi l’indigent, (et ses moussaillons), qui est à la passerelle.

    Je ne dis pas que des vagues sociales, et des vents politiques, ne soufflent pas...

    Mais à voir l’équipe de choc, qui a remporté l’appel d’offre, de la mise en cale sèche du radeau France.....

    Cela tient plus de la piraterie, que du commandement légal.

    Jour après jour, on pressent, on subodore, que cette affaire finiras comme le paquebot échoué en Italie, avec son capitaine, qui prend la première chaloupe, en se disant, « le plus gros est fait, il n’iras pas plus profond ».

    Il naviguent à la rame, et à la sonde.

    Il n’évitent pas les écueils, ils les cherchent. Parce que pour eux, c’est juste une partie de flipper, pour des parties gagnantes, qu’on leur a déjà offertes.

    C’est un équipage de NAUFRAGEURS, ni plus, ni moins !

    Et vous Rakotomobile, vous êtes le drapeau de la flibuste qui claque des dent au vent de la peur.


  • Mellipheme Mellipheme 1er septembre 18:01

    Sylvain Rako, Gabriel Attal même combat, même conviction !

    Que c’est beau les militants. On devrait les naturaliser et les exposer au Musée de l’Homme, section « Homo Militantus ». Notice  : Variété d’Homo très grégaires, s’observent souvent en groupe disciplinés tous les cinq ans".

    La section serait très vite débordée, sont des milliers ces oiseaux là smiley

    Quand même, en y réfléchissant, je l’envie notre Rako : il ne doute jamais, il est heureux, il a un chef bien aimé qui le guide sur les chemins triomphants. Tout baigne , nous dit-il, tout baigne. C’est nous les râleurs qui sommes bien malheureux  smiley

    J’ai bien peur que même le vaccin Pfizer ne me guérisse pas...


  • 1. En 2014, sous le président Obama, l’Institut national de la santé (NIH) arrête

    le financement fédéral de la recherche sur le gain de fonction (GOF). L’interruption du financement s’applique

    à 21 études "dont on s’attend raisonnablement à ce qu’elles confèrent aux virus de la grippe, du MERS ou du

    ou du SRAS des attributs tels que le virus aurait une pathogénicité et/ou une

    transmissibilité chez les mammifères par voie respiratoire". Les NIH ont ensuite autorisé 10 de ces

    études à reprendre. Pourtant Fauci a dit que ce n’était pas vrai !


    2. En 2015, le NIAID accorde une subvention de 3,7 millions de dollars sur cinq ans pour mener des études sur la fonction de gain sur le "risque d’émergence du coronavirus des chauves-souris". Dix pour cent de la

    de la subvention va à l’Institut de virologie de Wuhan, en Chine


    3. En janvier 2015, lors d’une apparition publique, Bill Gates déclare : ’’ Nous prenons

    des organismes génétiquement modifiés et nous les injectons dans les bras de petits enfants.

    Nous les injectons directement dans la veine’’.


    4. En 2018, le Forum économique mondial (« WEF ») a présenté une proposition pour de futurs « passeports vaccinaux ».


    5. En 2017, le Dr Marc Lipsitch, de l’école de santé publique de Harvard, déclare au New York Times que le type d’expériences de gain de fonction approuvées par le Dr. Fauci n’ont "presque rien fait pour améliorer notre préparation aux pandémies,

    et risquent pourtant de créer une pandémie accidentelle."


    6. En 2019, le NIAID accorde une subvention de renouvellement de six ans de 3,7 millions de dollars à EcoHealth

    Alliance et l’Institut de virologie de Wuhan (en Chine) pour poursuivre leurs études de gain de fonction sur les coronavirus de chauve-souris.


    7. Lors du Forum économique mondial de janvier 2019 à Davos, en Suisse, lors d’une interview sur CNBC, Bill Gates se vante de pouvoir espérer

    avoir un retour « vingt fois » sur son investissement de 10 milliards de dollars dans le vaccin avec les prochaines quelques décennies.


    8. Le 18 décembre 2019, des chercheurs du Massachusetts Institute of technologie (MIT) rapportent la mise au point d’un nouveau moyen d’enregistrer l’historique des vaccinations d’un patient, en utilisant des nano-cristaux lisibles par smartphone appelés

    ’’points quantiques’’, intégrés dans la peau à l’aide de micro-aiguilles.


    En bref, une puce vaccinale intégrée dans le corps. Ces travaux et recherches sont financés par la Fondation Bill et Melinda Gates.



  • ETTORE ETTORE 1er septembre 21:55

    Eh bien voilà, tout ça pour ça !

    En moins de temps qu’il en faut pour que ce virus soit éradiqué, l’OMS finance et rend opérationnel, en Allemagne, un Grand CENTRE DE RECHERCHE sur les prochains virus, et sur les moyen d’y répondre ( ou les répandre ? ),

    .....

    Global Hub for Pandemic and Epidemic Intelligence

    .....

    Qui dit OMS, dit Bill La Porte, Mais si vous savez, ce mec boutonneux sur le coin de la tronche, un peu beaucoup vérolé à l’ intérieur, qui en veut au monde entier, et qui se torche avec les milliards, comme il le fait avec la santé de ses cobayes !

    J’en connais un qui doit être furax, envers Mam Merckel, qui lui a encore mis un coup de pieds dans ses échasses égocentriques,.....

    (Peut être qu’elle lui enverras un petit morceau de ce ruban bi colore « danger », qu’elle à coupé avec délicatesse, comme une séquence ADN )

    C’est notre Poudré, qui se retrouve avec Pasteur, les doigts dans le nez, et un centre Marseillais, dont il va pouvoir changer l’orientation médicale, pour l’étude des morpions, et un centre mondial en recherche avancée, qu’il n’auras pas dans son beau pays. start up-riséE..

    Ah ! Quand ça veut pas, ça veut pas !

    C’est comme ça, les chiens aboient, la caravane Deutchland uber alles, passe...

    Même si les services rendus aux laboratoires semblent être portés au pinacle...

    Ben, das Franzosiche Président, il n’as rien vu, il n’a rien su, de ce beau montage en recherche cadavérique, qui s"est installé confortablement chez les teutons.

    D’abord parce que, c’est Global ( Ben, il ne semble pas en faire partie )

    C’est un HUB ( alors que lui est gérAnt-ologue de Start Up)

    C’est Pandemic ( c’est pourtant son deuxième nom )

    C’est Epidemic ( c’est pas sexuel, donc exit )

    C’est Intelligence ( c’est l’option manquante éliminatoire pour toute l’équipe)

    Mais c’est vrai, looser un jour, looser toujours, avec confirmation du statut aux prochaines érection démoCRAD&tiques.


  • troletbuse troletbuse 2 septembre 08:31

    Al l’Elysée, ce ne sont pas des ingouvernables mais des incompétents qui obéissent à leur maîtres. Des roquets, des cagnes


  • zygzornifle zygzornifle 2 septembre 08:32
    un peuple d’ingouvernables ?

    Peut être que le peuple est moins stupide que ce que l’on pensait ....
    Vive les gilets jaunes, les manifs, les anti-pass, les anti-dictature etc 
    Les autres les adorateurs de la pensée unique n’ont pas besoin de cerveaux leur moelle épinière suffit comme le disait si justement Einstein pour les militaires ... 


  • Qui, que quoi dont où sont des pronoms relatifs simples...

    Qui ?, que ? , quoi ? ,où ?,sont des pronoms interrogatifs simples ,,,,

    Ils structurent la langue française ....

    Macron, le gouvernement et McKinsey veulent tuer la langue française ....

    Les flics et la justice participent activement à cette chasse aux sorcières de la haine , activement provoqué par les communautaristes .


  • Tout est question de sens ou de bon sens ?


    Actuellement les gens affirment qu’ils se sont fait vacciner .

    Si je vous dis, vous êtes un con ou une conne !

    Vous allez me répondre que je suis grossier ..

    Un vaccin est, selon la larousse :

    Substance d’origine microbienne (microbes vivants atténués ou tués, substances solubles) qui, administrée à un individu ou à un animal, lui confère l’immunité à l’égard de l’infection déterminée par les microbes mêmes dont elle provient et parfois à l’égard d’autres infections.


    Actuellement si je vous dis que les produits Pfizer, Moderna ,,,et consorts ne sont pas des vaccins mais des thérapies géniques .

    Donc vous n’êtes pas vacciné mais modifié génétiquement .

    Vous allez insisté et me répondre que vous êtes vacciné .

    Alors je vous réponds avec le bon sens des mots, vous êtes un con ou une conne .


    Compris, les mots ont un sens et je vous l’accorde les politiciens sont des menteurs .

    Alors attention à vous , exiger la vérité avant de vous faire vaxxiner .


  • ETTORE ETTORE 2 septembre 10:48

    SPQR audacieux complotiste chasseur de complot


    Viendras un temps où ces « Organismes Génétiquement Modifiés » seront regardés d’un oeil méfiant, tout comme des produits «  Bas de gamme » bourrés de colorants et autres saloperies conservatrices.

    On leur colleras un pass « nutri score » qu’ils devront présenter à chaque restaurant, histoire de ne pas donner mauvaise réputation à la cuisine bio.

    Triste vie que celle qui les attend ! Il ne leur reste plus qu’à espérer, que les humains normaux, soient plus « conciliants » envers les transgéniques, que ces derniers ne l’étaient, avec leur inquisition à deux balles.

    Oui, triste sort pour ces survivants à éviter « coute que coute » !

    Assumer leur choix, juste par le fait d’avoir été CONvaincu, par la mort en masse des ainés, qui ont servi de piston à seringues, pour leurs épaules volontaires.

    Avoir assisté et applaudi, à une mise en scène de cafards financiers, sans aucune légitimation, que celle d’un pouvoir brutal.

    Assisteront ils au procès de leurs hypnotiseurs ?

    Se sentiront ils coupables mais pas responsables ?

    Avec autant de croix, peintes sur la carlingue de leur vie, se glorifiant de ceux dont ils ont fait, si facilement, leurs ennemis, et qui n’étaient que leurs frères ?

    On y arrive avec ce compte, même pas à rebours...1 et 2 et 3 et......clac, fit le couvercle se refermant d’un coup sec, avant l’enfoncement des clous !

    Même un condamné à mort pour crime odieux est gracié, si il survit à la première injection létale.....

    Vous faites pas d’illusions.....Ce ne seras pas votre cas, chers convaincus de la vie éternelle, promise par votre démonicus bouffeur d’âmes..


  • Daruma 3 septembre 22:37

    Tiens ! Je croyais qu’il ne fallait plus employer le mot « peuple » parce que soi-disant ça n’existe pas !


Réagir