samedi 24 février - par Scouffly

Les Verts, le PS, le PC, Place publique : qu’ils s’unissent pour les élections européennes !!!

Ras le bol de cette gauche toujours divisée.

Les Verts, le PS, le PC et Place Publique de Raphaël Glucksmann ne pourraient-ils pas s'unir pour les européenes ?

N'oublions pas que le PC a fait parti de plusieurs gouvernements sous la Vieme.
 

Quant à LFI après la déclaration des militants le 11 février 24, qui se plaignent de la verticalité du pouvoir, comment envisager la participation de LFI à une une liste unique ! Titre de l'article : "La France insoumise se déchire et redoute une hémorragie militante". Nous avions écrit sur Agoravox le 12 juin 2023 : "Mélenchon, c'est fini". Des personnes comme François Ruffin, Raquel Garrido, Alexis Corbières, Clémentine Autain, etc., ont été écartées de la Direcrion en 2022, alors qu' ils devraient avoir toute leur place dans une union à gauche. Depuis la situation ne s'est pas améliorée.

S'il y avait une seule liste qui serait le No 1 : Raphaël Glucksmann, la tête de liste actuelle de la liste commune avec le PS. Ce serait la meilleure solution pour éviter les egos personnels.

Et les têtes de chaque parti, immédiatement dessous, dommage qu'il ne puisse y avoir des seconds ex-aquo.
Qu'ils s'entendent entre eux pour qu'aucun des quatre puisse imposer sa langue ou celle de son parti aux autres.
 

Sans union de ces quatre partis, ce sera la Bérézina pour chacun d'eux.



62 réactions


  • Yann Esteveny 24 février 12:28

    Message à tous,

    L’auteur a tort de s’inquiéter. Tous ces partis sont déjà unis dans la destruction de la France avec Renaissance, Les Républicains, Rassemblement National et Reconquête.


  • Brutus S. Lampion 24 février 12:42
    1. le parlement européen n’a aucun pouvoir mais c’est une bonne gamelle, d’où l’afflux de candidats
    2. la commission européeenne dicte aux dirigeant des états membres ce qu’ils doivent imposer chez eux
    3. conclusion : s’il faut s’unir, c’est contre les dirigeants complices et le diktat européen : le reste est du bavardage

    • Fergus Fergus 24 février 13:18

      Bonjour, S. Lampion

      « la commission européenne dicte aux dirigeant des états membres ce qu’ils doivent imposer chez eux »

      Non, c’est faux  ! La Commission est le bras armé exécutif du Conseil européen, chargée de mettre en oeuvre les projets politiques décidés par ces « dirigeant des états membres » en déclinaison des Gopé.

      Hors UE, ces « dirigeants » appliqueraient le même type de politique néolibérale, mais sans pouvoir s’abriter  c’est bien commode ! derrière le bouc émissaire qu’est la Commission.


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 février 13:30

      @Fergus

      Blabla, blabla Fergus. COREPER, et « groupes de travail », sont les véritables instances où se forment les projets politiques décidés par les orientations des « traités » et non par les « dirigeants des Etats membres ».

      Vous êtes plutôt « Martine examine le fonctionnement de l’UE » ou « Bisounours découvre l’UE » ?

      Mais, peut être n’avez-vous jamais entendu parler du COREPER ni des groupes de travail ? 


    • Legestr glaz Legestr glaz 24 février 14:38

      @Fergus

      Arrêtez de nous raconter des histoires à dormir debout Fergus. Soit vous êtes dans la propagation de contrevérités, soit vous n’y entendez absolument rien.

      ... « La Commission est l’institution de l’Union qui a le monopole de l’initiative législative et elle dispose de pouvoirs exécutifs importants dans des domaines tels que la concurrence et le commerce extérieur. »...

      La Commission détient le plein pouvoir d’initiative : le pouvoir de proposition ! 

      a.Initiative législative

      Le pouvoir de proposition constitue la forme la plus achevée du pouvoir d’initiative en ce sens que, d’une part, il est toujours exclusif et que, d’autre part, il est contraignant pour l’autorité de décision dans la mesure où celle-ci ne peut statuer en l’absence de proposition et est tenue de fonder sa décision sur la proposition telle qu’elle a été présentée.

      La Commission élabore et présente au Conseil et au Parlement toutes les propositions législatives (règlements ou directives) nécessaires pour appliquer les traités (voir fiche 1.2.3).

      b.Initiative budgétaire

      La Commission élabore un projet de budget, qu’elle présente au Conseil et au Parlement, conformément à l’article 314 du traité TUE (voir fiche 1.2.5). Chaque année, chaque institution autre que la Commission établit un état prévisionnel de ses recettes et de ses dépenses, qu’elle transmet à la Commission avant le 1er juillet (article 39, paragraphe 1, du règlement financier). En outre, chaque organisme créé en vertu des traités, doté de la personnalité juridique et recevant une contribution à la charge du budget, envoie son état prévisionnel à la Commission au plus tard le 31 janvier de chaque année. La Commission transmet ensuite au Parlement et au Conseil les états prévisionnels des organismes de l’UE et propose le montant de la contribution pour chaque organisme de l’UE ainsi que les effectifs qu’elle juge nécessaires pour l’exercice suivant.


    • CN46400 CN46400 24 février 15:52

      @Fergus
      Commission où siège un représentant de chaque état membre et où règne la loi de l’unanimité......


    • Fergus Fergus 24 février 17:26

      Bonjour, CN46400

      Désolé, c’est faux  ! 
      Pour faire simple, l’unanimité ne concerne que les textes votés par le Conseil européen ou par les Conseil de l’UE thématiques (conseils des ministres), et encore ces derniers peuvent-il voter certains textes à la majorité qualifiée. 
      Les textes votés par la Commission européenne le sont à la majorité simple.

      A titre personnel, je plaide depuis fort longtemps pour que soit abandonnée la règle de l’unanimité au profit du vote à la majorité qualifiée (hors procédure d’adhésion).


    • Fergus Fergus 24 février 17:41

      @ Legestr glaz

      Les Coreper n’ont aucun pouvoir de décision, c’est le Conseil européen qui décide (ou les Conseils de l’UE).

      Or, et cela vaut pour tout texte ayant une valeur juridique, ce sont ceux qui votent qui prennent la responsabilité des décisions, en aucun cas ceux qui leur préparent le travail en amont !

      A vous lire, on croirait toujours que les membres du Conseil européen (ou ceux des Conseils de l’UE) sont des benêts, des écervelés, voire de parfaits abrutis prêts à gober n’importe quoi !!!


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 février 17:53

      @Fergus
       
       ’’ce sont ceux qui votent qui prennent la responsabilité des décisions ’’
      >
       La peste ou le choléra ? La valise ou le cercueil ? la piquouze ou l’exclusion ? Allez-y, prenez vos responsabilités ! Choisissez, votez.
       
       Pfff !


    • Scouffly Scouffly 24 février 18:53

      @S. Lampion
      Je suis d’accord avec ce que dit Fergus. C’est le Conseil Européen qui décide des décisions à prendre.
      Vous l’avez bien vu avec Orban. Sur certains sujets un seul pays peut bloquer une décision approuvée par les autres. ET si la majorité du Conseil est contre une proposition : elle n’est pas adoptée


    • Scouffly Scouffly 24 février 19:06

      @Legestr glaz
      Texte de « toute l’Europe » : Le Conseil Européen >>> En amont de la plupart des grandes décisions européennes, le Conseil européen constitue le centre d ’impulsion de la construction européenne.


    • Octave Lebel Octave Lebel 24 février 21:07

      @Scouffly

      L’objectif est de nous entraîner encore plus dans une UE fédérale sans demander l’avis des peuples européens. Le principe de la majorité qualifiée en soi se discute et n’est pas à rejeter mais ce qui est visé ce sont les principes de la souveraineté même, la politique étrangère, la défense, les accords économiques internationaux qui se feront par-dessus nos têtes. Ce serait intéressant de passer en revue le pedigree des présidents de la Commission Européenne, des commissaires européens, des présidents du parlement. Il y a un préalable c’est de faire du parlement européen un véritable parlement, ce qu’il n’est pas (ce n’est pas rien dans une organisation qui se réclame de la démocratie) et de revoir les modalités d’élection des députés européens. Qui cela dérange, un peu plus de démocratie, un peu plus d’information non orientée  ? Je crois que nous allons encore bcp nous amuser quand on verra tout ce que l’on va nous balancer dans les médias pendant la campagne. Le monde change à grande vitesse.Ce serait bien d’avoir une organisation capable de nous expliquer où sont nos intérêts et comment les décliner et les défendre. Parce que les autres pôles qui se développent ont bien l’intention de s’occuper des leurs.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 00:10

      @Fergus

      Si vous lisiez les réponses vous n’en seriez pas à énoncer des sottises.

      Avez vous lu que c’est la Commission européenne qui à le « pouvoir » d’initiative !
      Vous comprenez ou vous faites l’âne pour avoir du son ?

      Ainsi le Conseil européen ne peut prendre aucune initiative au plan législatif. Et même si les membres du Conseil européen ne sont pas des benêts ils n’ont strictement aucun pouvoir d’initiative. Ne venez pas faire l’effarouché !

      Seule de la mauvaise foi, crasse, peut venir dire l’inverse de ce que disposent les traités européens. 

      ... « La Commission est l’institution de l’Union qui a le monopole de l’initiative législative et elle dispose de pouvoirs exécutifs importants dans des domaines tels que la concurrence et le commerce extérieur. »...

      La Commission détient le plein pouvoir d’initiative : le pouvoir de proposition  ! 

      a.Initiative législative

      Le pouvoir de proposition constitue la forme la plus achevée du pouvoir d’initiative en ce sens que, d’une part, il est toujours exclusif et que, d’autre part, il est contraignant pour l’autorité de décision dans la mesure où celle-ci ne peut statuer en l’absence de proposition et est tenue de fonder sa décision sur la proposition telle qu’elle a été présentée.

      La Commission élabore et présente au Conseil et au Parlement toutes les propositions législatives (règlements ou directives) nécessaires pour appliquer les traités (voir fiche 1.2.3).

      b.Initiative budgétaire

      La Commission élabore un projet de budget, qu’elle présente au Conseil et au Parlement, conformément à l’article 314 du traité TUE(voir fiche 1.2.5). Chaque année, chaque institution autre que la Commission établit un état prévisionnel de ses recettes et de ses dépenses, qu’elle transmet à la Commission avant le 1er juillet (article 39, paragraphe 1, du règlement financier). En outre, chaque organisme créé en vertu des traités, doté de la personnalité juridique et recevant une contribution à la charge du budget, envoie son état prévisionnel à la Commission au plus tard le 31 janvier de chaque année. La Commission transmet ensuite au Parlement et au Conseil les états prévisionnels des organismes de l’UE et propose le montant de la contribution pour chaque organisme de l’UE ainsi que les effectifs qu’elle juge nécessaires pour l’exercice suivant.

       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 février 09:17

      @Fergus,
      Legestr glaz,
       
       Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’un pouvoir aussi grand et sans aucun contre-pouvoir institutionnel remis entre les mains de la Commission européenne, càd aussi peu de personnes corruptibles par définition, est une aberration du point de vue de la démocratie. Nous sommes à la merci des puissances étrangères toxiques et des lobbies les plus dangereux.
       
       Le seul frein à l’action nuisible de ce pouvoir dictatorial c’est sa crainte d’un réveil des citoyens suivi de révoltes entrainant la sortie de ce piège vu que nous y maintenir est leur mission. C’est pour cela qu’il mène une guerre d’information sans merci sur les médias alternatifs par la censure et la désinformation, et depuis toujours sur les médias de masse lesquels sont réellement sans contre-pouvoir.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 10:28

      @Francis, agnotologue

      La présentation qui est faite du fonctionnement de l’UE est absolument trompeuse. Il s’agit de faire croire à une « démocratie représentative ».

      C’est d’ailleurs très exactement le discours de Fergus qui nous parle des décisions du Conseil européen (des chefs d’Etat et de gouvernement élus démocratiquement), en oubliant, sciemment ou pas d’ailleurs, peu importe, que ce Conseil européen ne dispose pas du pouvoir d’initiative législatif qui est « réservé » à la Commission européenne, à savoir des personnes « non élues ». 

      Par ailleurs, le rôle et les « pouvoirs » du Parlement européen sont absolument dérisoires. Ce parlement a été crée pour « donner le change » pour « tromper les populations ».

      L’UE n’a donc même pas le fonctionnement d’une « démocratie représentative » parce que le pouvoir législatif appartient à une caste de « non élus » totalement soumise aux différents lobbies et aux représentants de la finance internationale.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 10:35

      @Scouffly

      Ce n’est pas vrai. C’est la Commission européenne, et non le Conseil européen, qui dispose du pouvoir d’initiative législatif.

      Le Conseil européen, de part le contenu des traités, ne peut pas, jamais, « insuffler une impulsion quelconque ». Le Conseil européen est réduit à l’état de « suiveur ». Le Conseil européen se prononce, éventuellement, sur les propositions de la Commission européenne. 

      Cette présentation que le Conseil européen constitue le centre d’impulsion de la construction européenne est une image d’Epinal. Une présentation totalement trompeuse.


    • Fergus Fergus 26 février 09:37

      Bonjour, Legestr glaz

      Inutile d’être insultant  ! C’est vous qui semblez ne rien comprendre, ce qui ne vous empêche pas d’être péremptoire dans vos affirmations.

      Encore une fois, oui, l’initiative législative est dans les mains de la Commission, et je n’ai jamais dit le contraire !

      Mais vous êtes muet  car cela contrarie votre démonstration sur la manière dont la Commission est mise en place. Or, c’est très éclairant sur la hiérarchie des responsabilités et le fonctionnement de l’Union européenne.

      D’une part, c’est le Parlement, et lui seul, qui a le pouvoir d’élire le ou la président(e) de la Commission mais, et c’est important, sur proposition du Conseil européen ! Pensez-vous sérieusement que ce Conseil va proposer une personnalité déterminée à appliquer une politique contraire à ses orientations, ou même simplement divergente ???

      Et c’est ce même Conseil européen qui valide (ou pas) les personnalités (représentatives des 27 états) pressenties par la présidence pour les postes de commissaires.
      Là encore, croyez-vous sérieusement que ce Conseil va accepter des personnalités susceptibles de prendre des initiatives personnelles en rupture avec les projets validés lors des séances plénières ?

      Je reformule donc :
      Le Conseil européen et la Commission européenne sont les deux faces d’une même pièce : le premier donne le pouvoir à la seconde de mettre en ouevre des projets sur lesquels il y a de facto consensus  !!! 


    • Yukimuras 26 février 11:07

      @Fergus
      « Je reformule donc :
      Le Conseil européen et la Commission européenne sont les deux faces d’une même pièce : le premier donne le pouvoir à la seconde de mettre en ouevre des projets sur lesquels il y a de facto consensus  !!! »

      Vous êtes sérieux ? Vous avez 12 ans ou bien ? Vous sortez d’un cours d’éducation civique de propagande ?
      C’est vrai, ils nomment les pires vérolent qui rentrent bien dans l’objectif mondialiste promu par les globalistes (finance, lobbying ...) et qui vont bien entendu dans le sens des intérêts des nations. On l’observe bien ...
      Comment ça c’est organisé et cousu de fil blanc ? Vous êtes fier d’avoir un français commissaire européen ? Même si c’est une pourriture comme Breton qui a pourri toutes les boîtes dans lesquels il est passé et autres vilainies à l’encontre de la France ...


    • Scouffly Scouffly 26 février 15:16

      @Legestr glaz
      c’est exact la Commission détient l’initiative législative , ses propositions doivent être approuvées par le Conseil et le Parlement
      C’est une bonne raison pour éviter que le côté progressiste aille aux élections chacun de son côté. pour !es élections de juin chacun nous fera ses propositions 


  • Legestr glaz Legestr glaz 24 février 12:58

    copié-collé : « Qu’ils s’entendent entre eux pour qu’aucun des quatre puisse imposer sa langue ou celle de son parti aux autres. »


    Ce que l’auteur de l’article n’a pas vu c’est qu’au sein du « Parlement européen » (pseudo Parlement d’ailleurs), les « élus » de chaque Nation de l’UE sont « regroupés » par « affiliation politique ».

    Les « élus », venant de France, sont donc « répartis » au sein de différents groupes du Parlement européen en fonction de leur « sensibilité politique ». Et, lors des élections, c’est le vote du « groupe » qui est pris en considération et non le vote du parlementaire en particulier.

    Au sein du Parlement européen, les élus venant de France sont dans l’impossibilité la plus totale de « grouper » leur voix. C’est ainsi que fonctionne le Parlement européen. Ceci est une garantie qu’il n’y aura jamais d’élus d’une seule Nation qui puissent se liguer pour obtenir un certain résultat.


    Le Parlement européen est l’équivalent du « Soviet suprem » du temps de l’URSS, c’est à dire une farce, une mascarade.


    • Fergus Fergus 24 février 17:35

      Bonjour, Legestr glaz

      « Ceci est une garantie qu’il n’y aura jamais d’élus d’une seule Nation qui puissent se liguer pour obtenir un certain résultat »

      Ce qui est une excellente disposition !

      Imaginez qu’au parlement français, les élus d’une région (ou d’un groupement de régions) votent à des fins de pur protectionnisme le même texte, tous partis confondus, pour s’opposer à d’autres régions sur des bases visant à privilégier leur territoire ! Ce serait ridicule, n’est-ce pas ?


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 février 18:02

      @Fergus
       
       ce qui est ridicule de c’est de demander que le vote d’une majorité quelle qu’elle soit ne soit pas respecté pour un motif arbitraire.
       
       Votre demande est absurde : les Sénateurs représentent leurs régions. Le cas que vous évoquez pourrait se produire. Qu’est-ce que vous diriez ?
       
       


    • Fergus Fergus 24 février 20:43

      Bonsoir, Francis, agnotologue

      « les Sénateurs représentent leurs régions »
      En réalité, non, car leur rôle législatif est bel et bien national comme celui des députés.
      Tout au plus ont-ils intérêt à ne pas trop se couper de leurs grands électeurs, et par conséquent à se rappeler à eux de temps à autre par le biais d’une proposition de loi  fût-elle vouée à l’échec de nature à servir les intérêts de leur région.

      Bref, le Sénat français n’a rien à voir avec le Bundesrat allemand dont les membres sont, eux, bel et bien des représentants de leur Land, en charge d’en défendre les intérêts.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 00:18

      @Fergus

      Vous êtes hors sujet concernant le fond de l’article. Dommage. 

      Mais, même dans votre hors sujet, vous racontez des âneries puisque le Parlement européen n’a strictement aucun pouvoir d’initiative législative contrairement au Parlement français (avant l’UE bien évidemment, parce que les lois françaises doivent respecter aujourd’hui le cadre des traités européens).

      Le parlement européen c’est le « Soviet suprem » revisité" ! Un Parlement croupion ! Alors l’hypothèse que vous formulez est absolument impossible. Vous écrivez n’importe quoi. 


    • Fergus Fergus 25 février 09:08

      Bonjour, Legestr glaz

      Curieuse, cette manie chez vous de déformer mes propos ou d’extrapoler : ai-je parlé du « pouvoir d’initiative législative » ?
      Non, pas du tout, et je vous donne acte que celui-ci est intégralement dans les mains de la Commission pour tout ce qui concerne ce que l’on nomme la « procédure législative ordinaire ». Ce qui n’enlève pas pour autant tout pouvoir au parlement dans de nombreux domaines.

      Mais vous parlez de « hors-sujet », et voilà que vous m’entraînez précisément dans cette voie une fois de plus.
      Par conséquent cessons-là d’alimenter une polémique d’autant plus vaine que vous et moi ne sommes que des insignifiants moucherons dont les babillages n’intéressent qu’un public dérisoire !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 février 09:24

      @Fergus
       
       ’’« les Sénateurs représentent leurs régions »
      En réalité, non, car leur rôle législatif est bel et bien national comme celui des députés.’’
      >
      Vous faites semblant ou bien vous avez réellement suivi un lavage de cerveau ?
      Vous parlez d’où ? Pour quel public ?
       


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 10:40

      @Fergus

      Votre présentation des choses, Fergus, veut faire penser à un fonctionnement de l’UE de type « démocratie représentative ». Ce n’est absolument pas le cas.

      Si vous n’êtes pas en mesure de comprendre ce que veut dire la phrase ci-dessous, c’est que vous avez un réel problème de compréhension. 

      « La Commission est l’institution de l’Union qui a le monopole de l’initiative législative et elle dispose de pouvoirs exécutifs importants dans des domaines tels que la concurrence et le commerce extérieur. »

      Le Conseil européen, dont vous nous parlez sans cesse, n’a pas le pouvoir de l’initiative législative. Cela ne me semble pas bien compliqué à comprendre.


    • Legestr glaz Legestr glaz 25 février 10:47

      @Fergus

      Curieuse manie écrivez-vous. Voici un copié-collé de ce que vous avez écrit : 

      ... « Non, c’est faux  ! La Commission est le bras armé exécutif du Conseil européen, chargée de mettre en oeuvre les projets politiques décidés par ces « dirigeant des états membres » en déclinaison des Gopé. »

      La Commission, qui dispose du monopole du pouvoir législatif au sein de l’UE, est donc el bras armé exécutif du Conseil européen ? 

      Vous n’auriez pas une petite tendance à inverser les rôles ou à comprendre tout de travers ?

      ... « Mettre en oeuvre les projets politiques décidés par ces dirigeants des Etats membres » ??? Mais c’est la Commission européenne qui « décide » des projets politiques, c’est bien ce qu’indiquent les traités et c’est bien ce qui se passe.

      Pourquoi voulez vous manipuler la « réalité » ? 


  • Samy Levrai Samy Levrai 24 février 13:08

    On peut voter à gauche , à droite, a l’extrême gauche ou à l’extrême droite on a toujours la même politique dans les colonies américaines...

    4 partis du parti unique euro atlantiste se crêpent le chignon pour un acces à la soupe... c’est comme d’habitude.


  • Octave Lebel Octave Lebel 24 février 13:14

    Nous sommes censés avoir un pois chiche dans la tête et ne pas comprendre la manœuvre comme il n’ y a pas si longtemps au 1er tour de la présidentielle smiley

    « Quant à LFI après la déclaration des militants le 11 février 24, qui se plaignent de la verticalité du pouvoir, comment envisager la participation de LFI à une une liste unique ! »

    Sinon.

    Votons à travers chaque élection avec à l’esprit les enjeux essentiels qui conditionnent tout le reste. En réalité jamais mis en avant en tant que tels. Comme hors de notre compétence ou compréhension. Remettre sur pied une démocratie fondée sur un citoyen correctement informé, respecté et responsable (tout cela s’organise. Fondée sur la prépondérance du pouvoir politique sur la puissance du marché, le partage équitable de la valeur produites, la responsabilité écologique qui ne peut être que sociale et équitablement partagée. Sur la réflexion géopolitique, nôtre rôle et place dans l’UE et dans la vie internationale qui n’est  pas qu’une affaire de spécialistes condescendants mais aussi celle du citoyen si tel nous sommes censés être. Sur le droit à une information de qualité et non pas la fluctuation des propagandes et éléments de langage qui conviennent à nos oligarques. Le plus riche (d’où provient ta richesse ?) imposant sa réalité et son point de vue. Tous les sujets qui sont au cœur de la conduite d’un pays et de notre vie citoyenne. Sommes-nous en réalité d’accord pour prendre le chemin de la guerre comme nous y sommes invités par exemple ?

    Votons en masse afin de poser en acte exemplaire une fois pour toute que la véritable  union des forces de la gauche républicaine, démocratique, sociale et maintenant écologique se fait d’abord et fondamentalement dans les urnes .C’est celle qui monte des citoyens appartenant à toutes les générations et couches sociales du pays, portée dans les urnes encore mieux cette fois-ci que quand nous avions donné une seconde chance à ceux qui, pourtant prévenus, s’étaient encore et encore égarés dans la dispersion des forces de gauche. Et qui, ayant reçu une leçon, s’étaient engagés vis-à-vis de nous sur 640 propositions de gouvernement. La colonne vertébrale pourtant et le socle d’un véritable pacte social fondé sur la responsabilité des mandants et le respect des citoyens. Le fruit des analyses et du travail politique, syndical, associatif, militant de dizaines d’années, qui avaient bénéficié de notre soutien et de nos espoirs. Certains, oubliant leurs engagements et qu’ils ne sont là en place que suspendus à nos votes, s’en sont déjà remis au jeu des partis, des ambitions personnelles et de la course aux mandats. Tant mieux au fond parce que pour le travail qui est à faire nous avons besoin d’élus fiables, solides, persévérants et engagés. La décantation se fait. D’autres sont déjà là.


    • Octave Lebel Octave Lebel 24 février 14:13

      @Octave Lebel

      Sinon aussi j’adore le spectacle des bienfaiteurs bien intentionnés qui nous conseillent du fond de leurs cœurs qui débordent de bienveillance de nous diviser pour mieux nous rassembler en suivant leurs bons conseils.

      Je ne sais pas pourquoi, ces gens me font penser aux sketchs de Blanche Gardin. Tiens je vais me les repasser. Le ton et l’esprit me font du bien. 

       

       


    • Iris Iris 24 février 14:26

      @Octave Lebel
      Condition nécessaire mais pas suffisante pour éviter la division, mettre Mélenchon à la retraite.


    • Seth 24 février 18:17

      @Iris

      Pour le remplacer par qui ? Ruffin peut être ? smiley


    • Octave Lebel Octave Lebel 24 février 19:40

      @Iris

      La routine. Vous venez en toute innocence bien sûr soutenir la gauche authentique dont LFI est une composante incontournable comme la corde soutient le pendu. Vous n’êtes ni le premier ni le dernier à pratiquer ce petit jeu. C’est la combientième fois déjà ? D’autres vous ont largement précédé jusqu’en être réduits à jouer les idiots utiles ou devoir en faire la comédie.C’est la trajectoire de ceux qui se sont dérobés trop longtemps devant des explications sur le fond au profit de cette facilité. À chacun ses plaisirs.

      Personne ne soutient Mélenchon de façon inconditionnelle. C’est vraiment nous prendre pour des imbéciles. Chacun se situe par rapport à une analyse de la situation et des faits bien au delà de ce que les filtres médiatiques nous donnent à voir. En observant les positions, propositions et méthodes des uns et des autres sur l’ensemble du champ politique. En cherchant à connaître et comprendre l’ensemble de notre société dans son mouvement. L’espèce de fixation et d’ hystérisation entretenue autour de JLM rassemble le RN, LR, LREM, une partie du PS ( ce qui reste de la comète UMPS pas encore partie chez Macron) et quelques aventuriers du jeu de dada politicien et bien sûr le système médiatique dans les mains de milliardaires. Afin de tenter de mettre la gauche authentique qui est passée à 1 point de la qualification au second tour en interdiction de séjour ou de la pousser vers l’éclatement. Dans la crainte permanente d’un revirement de l’abstention. Avec toujours la même erreur. En inversant le rapport citoyen/représentant politique. Dorénavant, le paramètre a changé, les citoyens ne veulent plus de délégations données sur des promesses, ils veulent être respectés, correctement informés et partie prenante des politiques publiques.LFI parle de révolution citoyenne tranquille. Une véritable provocation pour des caricaturistes énervés. L’acharnement et la fébrilité avec lequel c’est fait renvoie à la prise de conscience en train de monter qui inquiète ces gens à juste raison. Je vous renvoie au lien sur blast mis ici par Garibaldi2.Il y a là quelques belles caricatures qui peuvent vous inspirer.

       

       https://www.blast-info.fr/emissions/2023/fourest-enthoven-barbier-franc-tireur-le-journal-de-lextreme-centre-Hk28o4NwQnGRfWxl9OG9HQ

      Autrement, une pierre dans le jardin des Tartuffe qui, à la recherche de supposés idiots, tentent d’instrumentaliser des Rufin et autres.

       

      https://blogs.mediapart.fr/ruffin-francois/blog/billets_blog

       

       


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 février 20:00

      @Octave Lebel
      Arrête de tortiller du cul Lebel . On dirait Michou a un congrès de la SFIO.


    • Octave Lebel Octave Lebel 24 février 20:33

      @Aita Pea Pea

      Pour ceux qui aiment la caricature et cultivent l’esprit de finesse. Ce que peut être la réflexion politique. À chacun d’en juger.   Introduction par Jean-Luc Mélenchon (60 mn).Journées économiques de l’Institut La Boétie (janvier 2024).N’oubliez pas d’explorer l’onglet" La Boétie à la maison" qui renvoie à d’autres sujets. Pour ceux qui en ont assez des caricatures de ceux qui espèrent bien nous voir réagir avec nos tripes et laisser notre cerveau au vestiaire. Afin qu’ils puissent mieux nous égarer quant aux intérêts en jeu et nous tenir éloignés des analyses, des propositions mises sur la table et des évolutions en cours. Flétrir le messager pour flétrir le message. Une réflexion d’ensemble sur la nature et le rôle de l’économie politique. Le lien entre le pouvoir politique, l’économie et la démocratie. L’articulation des cycles de production humaine et des cycles de la nature. Les fondements de la géopolitique et le droit international, les sanctions économiques, le rôle de la monnaie, la circulation monétaire, la dédollarisation en cours et la mise en place progressive d’un système monétaire cogéré par les pays, les BRICS. Limite et avenir, le non-alignement comme posture de souveraineté et coopération. Rôle et place de la France dans l’UE, les leviers. La dette et son usage politique, l’économie mixte...Une présentation claire, articulée et accessible à tous .Quel autre homme politique possède cette clarté d’analyse et cette capacité à s’expliquer ? On comprend qu’il faille l’ostraciser en permanence. https://institutlaboetie.fr/journees-economiques-2024 https://institutlaboetie.fr/la-boetie-a-la-maison

    • Iris Iris 25 février 01:18

      @Octave Lebel

      Vous pouvez me prêter des intentions et me traiter d’idiot, ca ne changera pas le fait que JLM est devennu un boulet pour LFI. C’est un véritable gâchis !


    • Iris Iris 25 février 01:23

      @Seth
      Pourquoi l’hypothèse Ruffin vous fait-elle rire ? Vous trouvez les autres plus sérieuses ?


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 février 10:07

      @Iris

      Puisque vous aimez les diversions smiley

      Le fait politique (soyons humble, politicien) du moment, c’est quand même MLP par ici, Bardella par là, partout dans les médias mis en avant. C’est comme l’Ukraine, tous les jours une carte postale. MLP vient de passer de spécialiste des chats domestiques à sauveur des vaches, cochons, poulets et canards. Comme en 2022 pour la présidentielle, l’extrême-droite était alors partout sur les chaînes d’info. Même l’Arcom l’a mesuré alors. Bien sûr après la bagarre comme il se doit. Tant qu’à nous prendre pour des imbéciles, autant bien faire les choses n’est-ce pas ? La pauvre extrême-droite en France, elle a même des chaînes d’info de milliardaires au service de sa propagande, c’est dire à quel point c’est une victime du système en place. C’est la chouchou préférée de Macron, Darmanin, Vincent et les autres. Chacun connaît maintenant le jeu et à quoi il sert .Cocus volontaires, préparez vos mouchoirs. Nous, on a mieux à faire.


    • Samy Levrai Samy Levrai 25 février 10:18

      @Octave Lebel
      Pourtant ils veulent la même chose que toi :
      -rester dans l’UE
      -rester dans l’euro
      -rester dans l’OTAN ( c’est la défense de l’UE par l’article 42 du TUE )
      -faire a guerre à la Russie
      -lécher les fesses du régime ukrainien comme le demande les américains.
      Qu’est ce que tu pourrais avoir de mieux à faire ? de la com’ à deux balles pour les cocus ?


    • Iris Iris 25 février 16:50

      @Octave Lebel
      Pas de diversion, mon sujet était la division du LFI, et la responsabilité de JLM.

      Puisque vous venez sur le terrain du RN, lorsque Mélenchon sera à la retraite, il faudra procéder à quelques ajustements pour reconquérir les électeurs du RN.


    • Scouffly Scouffly 26 février 15:23

      @Seth
      Pourquoi pas  ? Il joue moins au chef autoritaire !


    • Iris Iris 26 février 19:58

      @Octave Lebel
      Je sais bien que les « tous pourris » lui trouveront les pires défauts, mais moi je le trouve sain, pour l’instant en tout cas. 


  • Fergus Fergus 24 février 13:21

    Bonjour, Scouffly

    Vous oubliez d’adjoindre à cette « union » la frange des militants et sympathisants LFIstes qui ne supportent plus les diktats et les exclusions de l’autocrate Mélenchon. smiley


  • Robert GIL Robert GIL 24 février 14:57

    EELV et le PS ne sont pas de gauche ... il est temps de se réveiller !


  • Seth 24 février 18:21

    Etant anti-europe, je ne vois pas comment je pourrais sur une seule liste voter pour des réformateurs soc-dem ramollos et des écolos fédéralistes.

    Mais tout cela n’a pas d’importance, j’aurais piscine ne voyant pas d’intérêt à me casser la tête pour les élus impotents d« un »parlement" d’opérette ne servant qu’à habiller un pouvoir central dictatorial. En encaissant la fraîche ça va sans dire.


  • leypanou 24 février 18:28

    Raphaël fils de l’autre c’est celui qui disait :« l’intérêt individuel doit s’effacer devant l’intérêt collectif ».

    Le PS et les Verts sont ceux qui ont permis le vote de la loi sur les dérives sectaires qui punit jusqu’à 15000€ d’amendes ceux qui ne veulent pas se faire injecter un produit décrété par des scientifiques intéressés pour votre bien.

    Aucun PC n’a voté contre la loi contre les dérives sectaires.

    Quant à Place Publique, vous pourrez trouver une video où l’un des eurodéputés Place Publique, un économiste membre des Économistes Atterrés, disait ce qu’il pensait de ceux qui refusent l’injection magique.

    Pour conclure : tous ces partis là sont pour la décarbonation magique.

    Si les prix de l’énergie flambent, c’est à cause d’eux entre autres.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 février 20:12

    C’est sur qu’ils s’unissent tous ces débiles. Ça va être super con.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 février 20:34

    Ces connards et connardes ont -ils lus Michea ou Guilluy ?


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 février 10:11

      @Aita Pea Pea

      Vous oui ? On cherche des traces avec une très grosse loupe.
      Il paraît même que les auteurs se sont plaint de contrefaçons smiley


  • L'apostilleur L’apostilleur 24 février 22:54

    « ..Les Verts, le PS, le PC et Place Publique de Raphaël Glucksmann ne pourraient-ils pas s’unir.. »

    Les verts ne savent dejà pas s’unir, alors...

    Vous reprendrez bien encore une primaire ?

     

    https://onenpensequoi.over-blog.com/2022/01/la-primaire-populaire-n-est-pas-populaire-pour-la-gauche-extreme.html


  • Par delà les mots Par delà les mots 25 février 08:12

    C’est à mourir de rire, de lire des conneries pareilles !!! aucune analyse politique, un vieux refrain éculé qui a conduit à chaque fois à l’échec, un Glucksmann (fils de... qui sent la naphtaline). Ils ont pas honte ? ils devraient se cacher. Depuis plus de 40 ans (mise à l’abandon des bastions ouvriers du Nord et de Lorraine qui votaient pour eux, qui les ont enrichi) ; les voilà qui réapparaissent avec leur gros sabots. Goinfrés par « Terra Nova » (les bobos parisiens dans l’entre-soi) en dehors de la réalité. 5 millions de personnes des classes populaires laissaient à l’abandon !!! 

    Spectacle de la société/société du spectacle !!! ils nous ont pris pour des cons, ils ont participé à la destruction de « l’âme » de la société française ; ils n’ont pas tiré les conséquences de ces dernières années (avec leur mépris, leur suffisance, ce que le peuple pensent d’eux !!!). Evoquer le petit marquis Glucksmann (et tous ces semblables) quelle guignolade !!!


  • Clocel Clocel 25 février 08:44

    En voila une idée qu’elle est bonne !

    Ils ont été si efficace pour détruire la France, l’Europe semble être une métastase naturelle pour cette engeance.

    On pourrait en douter, mais la tiers-mondisation est bien une construction politique.


  • L'apostilleur L’apostilleur 25 février 10:14

    @ l’auteur 

    « ..Nous avions écrit sur Agoravox le : »Mélenchon, c’est fini« ..

     

    Vous êtes qui »nous" ?


  • Scouffly Scouffly 26 février 15:31

    Vous avez raison , le nous c’est moi. Cela dit je rencontre très peu de personnes qui approuve son pouvoir personnel , autoritaire au sein de LFI.

    Imaginez le tout en haut de l’Etat !


  • CHALOT CHALOT 26 février 21:29

    Sur Mélenchon, je suis d’accord avec vous

    sur la liste unitaire de la « gauche » c’est de l’électoralisme de bas étage, ces organisations ont des positions divergentes sur l’Union Européenne....Il ferait l’unité uniquement pour des postes pendant que le peuple en a rien à faire de l’Union Européenne ? L’Union européenne, il faut l’abattre ! c’est une machine de technocrates contre la citoyenneté et pour le capitalisme !


  • suispersonne 27 février 14:08

    A l’intention des carencés cognitifs qui expriment leur aversion pour jlm.

    Avez vous trouvé quelque chose de faux dans ses déclarations ?

    Avez vous même été attentifs à ses déclarations ?

    Les éléments de langage hostiles à lfi ne se renouvellent pas.

    Personne n’a été écarté de quoi que ce soit chez lfi,

    où les ambitions personnelles sont forcément contrariées par la base,

    composée de volontaires tirés au sort à chaque assemblée représentative, seul organe décisionnel du mouvement,

    et dans les groupes d’action qui éliminent les apparatchiks (il y en a eu quelques uns ...) visiblement trop ambitieux pour leur « carrière » personnelle, trahis par leur aspiration à tout diriger.

    Notez que si jlm intervient, ce n’est pas en tant que « dirigeant » de lfi, mais en tant que fin connaisseur de la chose politique.

    Il détient le record anecdotique d’abonnés, dont sa chaîne youtube qui frôle le million.

    Alors essayez de trouver autre chose.

    Bon courage.


    • Scouffly Scouffly 1er mars 23:45

      @suispersonne
      le carencé cognitif  : personne n’ a été écarté de quoi que ce soit chez LFI  ! Comme par hasard ceux qu’on connaissait en plus de JLM ne sont plus à la Direction du fait du tirage au sort et les proches de JLM sont sortis du tirage au sort. Je vais tenter de trouver le règlement de LFI


Réagir