jeudi 21 août 2008 - par Philou017

Afghanistan : une guerre perdue

Dix soldats français viennent de mourir en Afghanistan. Au mois d’avril, M. Sarkozy avait décidé de renforcer le contingent français en Afghanistan, engagé dans une guerre qui dure depuis sept ans. Mais où en est vraiment cette guerre ?

La guerre en Afghanistan a été déclenchée en 2001, suite aux attentats du 11-Septembre 2001. Dans cette intéressante rétrospective de l’année 2001, on voit que, le 12 septembre, pour la première fois de son histoire, l’Otan annonce sa décision d’avoir recours à l’article 5 du Traité de Washington qui prévoit la solidarité de tous ses membres en cas d’agression contre l’un d’eux.
Le 6 novembre, dans un discours adressé au sommet est-européen de Varsovie,
George W. Bush hausse le ton et presse les pays de la coalition d’« agir ». Il
appelle fermement à resserrer les rangs (« Ou bien on est avec nous, ou bien on
est contre nous »).
Cette guerre n’est pas prévue pour durer : le 14, le Conseil de sécurité autorise la « constitution pour six mois d’une force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) pour aider l’Autorité intérimaire afghane à maintenir la sécurité à Kaboul et dans ses environs, de telle sorte que l’Autorité intérimaire afghane et le personnel des Nations unies puissent travailler dans un environnement sûr ».

Où en est-on aujourd’hui ?

Les objectifs de la guerre

Il ne semble pas en tout cas que la violence ait diminué dans cette région. Elle augmente régulièrement depuis 2001, où les combats se limitaient au sud-est du pays. Aujourd’hui, elle s’étend à presque tout l’Afghanistan.
Le général américain James Jones dirigeait les opérations de l’Otan en Afghanistan, jusqu’à sa récente retraite. Il porte un regard très sévère sur la situation de la coalition. « Nous sommes en perte de vitesse, dit-il. Les secteurs sous le contrôle des insurgés sont aujourd’hui plus nombreux qu’ils ne l’étaient il y a deux ou trois ans. » On pourrait rapporter des dizaines de citations similaires émanant de commandants des forces de la coalition.

L’attaque de soldats français n’est que le signe d’une tendance forte à l’aggravation :
"Neuf soldats de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) ont été tués dimanche (13/07/2008) au cours de combats dans le nord-est de l’Afghanistan, près de la frontière pakistanaise. Quinze soldats de l’Isaf et quatre soldats afghans ont été blessés", a indiqué l’Isaf dans un communiqué.
Au moins deux cent cinquante civils afghans ont été tués ou blessés lors d’attaques des insurgés ou d’opérations militaires au cours des six derniers jours, avançait la Croix-Rouge (10/07/08).

Ni Ben Laden ni Al-Zawahiri, son bras-droit, n’ont été capturés. De nombreux indices montrent qu’ils ne sont pas sérieusement recherchés. Quant à la légitimité et l’autorité du gouvernement en place, ils sont risibles.
Alors, que fait l’Otan en Afghanistan ?

Les dérives se sont accumulées
Il semble que les "erreurs" et les bavures soient le résultat d’une politique brutale et aveugle.

D’abord, n’importe qui peut être pris et emprisonné à Guantanamo ou dans d’autres geôles de la CIA, comme le rapporte le journaliste Andy Worthington : des travailleurs sociaux ont été capturés près de la frontière, où ils s’étaient rendus pour fournir une aide dans les camps de réfugiés, et d’autres – dont des missionnaires, des entrepreneurs, des migrants économiques, des réfugiés et des étudiants – ont en fait été capturés ailleurs au Pakistan, dans des villes et villages loin des « champs de bataille » d’Afghanistan.
Et puis il y a aussi les détenus afghans qui constituent environ ¼ de la population totale de Guantanamo. Beaucoup d’entre eux étaient des conscrits forcés, qui ont été obligés de servir les talibans, et la plupart de ceux restants ont été capturés sur la base de faux renseignements – parce que les forces américaines ne savaient pas à qui faire confiance – ou ont été livrés par leurs rivaux, en affaire ou en politique, qui ont raconté des fausses histoires aux Américains.
De quoi alimenter la propagande anti-occidentale.

Des "escadrons de la mort" opèrent aussi en Afghanistan, selon Philip Alston, rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires pour le Conseil des droits de l’homme des Nations unies :
Alston a fait état de « plusieurs raids pour lesquels aucun État ou commandement militaire ne reconnaît sa responsabilité ». « J’ai parlé à plusieurs personnes en lien avec l’activité d’unités de renseignement étrangères. Je ne veux pas les nommer, mais elles occupent les plus hauts niveaux dans les régions où j’ai mené mes enquêtes. Ces forces opèrent avec ce qui semble être une entière impunité. »

Selon quotidien britannique The Independent : « Un responsable occidental bien informé de l’enquête a dit que les unités secrètes sont aujourd’hui encore connues comme des forces de campagne qui furent déployées alors que les Forces spéciales américaines et les espions de la CIA recrutaient des soldats afghans pour les aider à renverser les talibans lors de l’invasion de 2001 sous direction américaine. "Nous avons gardé les plus brillants et plus intelligents parmi les hommes de cette milice, a dit le responsable. Nous les avons entraînés et réarmés et ils sont toujours en action. »

Les bavures et massacres de civils se sont multipliés depuis 2001. Pour ne parler que des plus récentes :
A Ashogo, des hélicoptères de l’Otan ont tiré des missiles sur trois maisons du village.
"Si tout ce qu’ils vont faire pour nous, est de nous tuer, ils devraient partir," crie Gulab Shah, un homme d’âge moyen d’Ashogho dans le Sud-Kandahar après que neuf de ses voisins furent tués dans leur sommeil quand une bombe de l’Otan a détruit leur maison.
Le gouverneur du Kandahar, Asadullah Khalid, partage cette frustration. "Comment peut-on supposer une sécurité dans le pays avec cette sorte d’événement ?", a-t-il demandé.
Récemment, l’Otan a bombardé... un mariage :
"Un reporter de la BBC a pu se rendre sur les lieux du bombardement américain qui a massacré en trois frappes successives quarante-sept personnes, pour la plupart femmes et enfants, participant à une cérémonie de mariage dans la province de Nangarhar. Les témoignages qu’il a recueillis sont accablants."

Philippe Juvin, maire et militant UMP, fait le même constat : "En Afghanistan, l’absence de contrôle politique des militaires américains est en train de nous faire perdre la guerre".
"En deux mois de présence en Afghanistan, tous les témoignages que j’ai pu recueillir concordent. Quelles que soient les origines et la catégorie sociale de dizaines d’Afghans interrogés, l’attitude brutale des militaires américains est désormais l’obstacle numéro 1 à la pacification. Les militaires américains font détester chaque jour un peu plus les Occidentaux. Leur brutalité et leur absence de discernement dans leurs opérations est permanente", poursuit cet élu, peu soupçonnable d’anti-américanisme.

La résistance s’accentue
La sécurité n’a pas progressé, au contraire :
Selon le rapport du Center for Strategic and International Studies, les Afghans se sentent moins en sécurité en 2007 qu’en 2005, en grande partie en raison des combats menés de parts et d’autres. L’ONU révélait pour sa part que dans les six premiers mois de l’année 2007, les troupes étrangères avaient provoqué la mort de centaines de victimes civiles, plus que n’en avaient tué les milices des insurgés.
« Nous sommes extrêmement préoccupés par l’aggravation de la situation humanitaire en Afghanistan. L’insécurité est de plus en plus grande, et le conflit armé s’est nettement intensifié ; en effet, il ne se limite plus au sud du pays, mais s’est étendu à l’est et à l’ouest », a déclaré M. Kellenberger.

La défaite des talibans en 2001 a provoqué une révolte contre leur dure autorité et un appui pour le nouveau gouvernement.
De la province du Zabul dans le sud-est l’Afghanistan, 2 000 jeunes hommes sont allés à Kaboul s’engager pour la nouvelle armée nationale ou la police. Tous sont revenus, dit un policier ; se disant frustrés par le faible salaire ou une partialité ethnique perçue dans le nouveau gouvernement. Tous sauf quatre ont rejoint les talibans.
La milice religieuse exploite la colère et la frustration des civils Afghans contre leur gouvernement soutenu par l’étranger, vu comme profondément corrompu et lent pour apporter des améliorations ou simplement une sécurité basique aux régions les plus éloignées du pays.

Qui sont vraiment les combattants « talibans » ?

Selon des études, il y aurait en réalité deux courants distincts dans le vaste mouvement de résistance.
Le premier serait composé de vrais talibans, soit de miliciens porteurs d’une conception dogmatique et autoritaire de l’islam, reprenant à leur compte l’idéologie des talibans des années 1990. Ces miliciens proviennent souvent du Pakistan.

Le second courant, de loin le plus dynamique, regroupe une grande diversité d’individus et d’organisations. On y trouve des chefs de guerre, des trafiquants de drogue et de simples individus motivés par une volonté de puissance, des intérêts économiques, une frustration et une désillusion à l’égard de la situation économique, sociale et politique, ou encore par un désir de vengeance contre les forces gouvernementales et étrangères.

Les bombardements aveugles au Pakistan de centres de "talibans" ne font qu’amplifier la colère de tribus ou clans proches des talibans. Les forces de l’Otan utilisent même des missiles tirés... par des drones. Au mois de juin, onze soldats pakistanais ont été victimes de ces bombardements souvent aveugles.

Le Pakistan avait même protesté officiellement de ces massacres (2006) : "Les autorités pakistanaises ont convoqué, samedi 14 février, l’ambassadeur des Etats-Unis pour protester contre le bombardement d’un village proche de la frontière afghane qui visait le numéro deux d’Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, et a fait dix-huit morts au moins parmi les civils."
L’Afghanistan est en guerre depuis des dizaines d’années. Les Russes s’y sont fourvoyés et sont partis piteusement. Emmanuel Todd avertit  : "L’organisation sociale des Pachtounes est faite pour la guerre, tout comme celle des clans somaliens : la guerre est l’état normal de ces sociétés, ce n’est donc pas un problème dans la durée. A partir du moment où les belligérants sont alimentés par des fournitures d’armes régulières venant de l’extérieur, il est évident que ces systèmes sociaux vont venir à bout de quelques milliers d’hommes venus de loin et difficilement approvisionnés. On peut se demander, à la limite, si ça va se terminer par un Dien-Bien-Phû ou par un retrait paisible."

La société afghane :

Le gouvernement d’Hamid Karzai est l’un des plus corrompus de l’histoire de l’Afghanistan. Téléguidé par les forces d’occupation, il s’appuie sur des chefs de clans dont l’enrichissement et le trafic de drogue paraissent être des sujets de préoccupation bien plus importants que le bien-être des gens.

La situation en Afghanistan est pourtant dramatique.
"La situation est effectivement plus grave que l’année dernière", affirme Mohammed Daud Miraki, sociologue américain d’origine afghane. "Je peux décrire la situation en Afghanistan seulement avec les mots de désespoir, pauvreté, maladie, manque absolu de travail quelconque et une économie artificielle adaptée aux besoins des ONG étrangères et des forces armées. Chaque jour, les Afghans sont poussés davantage à bout.
Chaque jour, les gens sont préoccupés seulement de savoir où ils peuvent se procurer assez d’argent pour se payer un repas chaud, mais pour la plupart la seule nourriture est un morceau de pain ; quelques-uns ont peut-être plus de chance et mangent une fois par jour un repas chaud, mais, pour la majorité des gens, c’est un vrai luxe."
"Bien sûr, il y a beaucoup d’orphelins, déjà de la dernière guerre, lorsque les Russes ont massacré 1,5 million de gens. Un grand nombre d’orphelins viennent encore de cette période. Puis les bombardements des Américains et de leurs alliés ont encore dégradé la situation déjà précaire des orphelins. Les orphelins sont vraiment les victimes principales."

Lorsque l’équipe de recherche du Conseil de Senlis demandait aux Afghans ce qu’ils pensaient du gouvernement du président Hamid Karzaï à Kaboul, plusieurs répondants ne comprenaient pas de quoi il était question ou n’avaient aucune idée de ce que faisait réellement le gouvernement, sinon envoyer des soldats ou des policiers pour contrôler les régions du sud du pays.
L’occupation a déclenché « une crise humanitaire de famine et de pauvreté... Les politiques des Etats-Unis en Afghanistan ont recréé un asile pour le terrorisme que l’invasion de 2001 visait à détruire. »

« Nous constatons que de vastes régions du sud, du sud-est, de l’est, ainsi que de plus en plus de communautés de l’ouest du pays, sont confrontées à ce que nous considérons comme une situation d’urgence », a confié à IRIN Reto Stocker, responsable de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge en Afghanistan, le 21 octobre à Kaboul, la capitale afghane.

Pour les populations civiles, cette « situation d’urgence » se traduit par une insécurité permanente, l’absence de services de base et une capacité limitée de l’Etat et des organisations humanitaires à apporter une solution rapide à ces problèmes, a poursuivi M. Stocker.

Un villageois de la province de Kandahar explique ainsi que « les étrangers ont amené l’éradication, mais pas l’irrigation ni les cliniques médicales. » Un résident de Kandahar dira pour sa part que l’« enjeu de cette guerre n’est pas les talibans, mais le pavot. [...] Les seigneurs de la drogue mènent la guerre contre le gouvernement. Le vrai problème, c’est l’opium », dont l’Afghanistan fournit 90 % de la production mondiale.
La pauvreté encourage beaucoup de paysans à continuer ces cultures, par ailleurs profitables aux talibans et au gouvernement.

Un autre facteur du renforcement de la résistance est le sentiment de colère vis-à-vis de la croissance des inégalités entre les Afghans ordinaires et l’élite qui s’est enrichie en collaborant avec les forces de l’occupation menées par les Américains. Mohammed Siddique, un représentant de charité Afghans pour demain, a dit à la presse cette semaine : « Pourquoi le gouvernement n’aide-t-il pas les pauvres ? Pourquoi les gens du gouvernement et les commandants construisent-ils de grandes maisons et les pauvres vivent encore dans de mauvaises conditions ? Pourquoi, alors qu’il y a tout cet argent qui arrive des pays étrangers en Afghanistan les gens vivent si misérablement ? Les gens disent que les talibans sont mauvais, mais les gens disent aussi que ses gens du gouvernement sont mauvais. »

Un problème dont on parle peu : l’uranium appauvri : "Ils les utilisent en énormes quantités. Ils ont utilisé plus de 1 200 tonnes métriques de munitions à l’uranium appauvri. Cela a provoqué une quantité de malformations congénitales chez les nouveaux-nés. Cela a provoqué des cancers et de nombreuses autres maladies inexplicables", dit Mohammed Daud Miraki.
Le UMRC dit que la province de Nangarhar a été une zone cible stratégique durant le conflit afghan pour le déploiement d’une nouvelle génération d’ogives à pénétration profonde, "casseuses de grottes" et provoquant des chocs sismiques. "Deep-penetrating ’cave-busting’ and seismic shock warheads."
Il déclare que son équipe a identifié plusieurs centaines de personnes souffrant de maladie et de conditions physiques similaires à celles des vétérans de la guerre du Golfe, probablement parce qu’ils ont inhalé de la poussière d’uranium.

Bref, la situation est dramatique et semble empirer. Rien n’a été résolu.

Conclusion.

Le centre de réflexion Oxford Research Group est cinglant : "L’engagement des États-Unis et de ses alliés en Irak et en Afghanistan est « catastrophique » : il a non seulement échoué à pacifier ces pays, mais il a également offert un terrain fertile à Al-Qaïda", selon son rapport.

Il continue : « Mettre fin au régime taliban par la force militaire en 2001-02 n’a pas réussi à ramener la sécurité en Afghanistan. Les milices talibanes ont été relancées et le pays est dorénavant le premier producteur d’héroïne », souligne l’institut de réflexion stratégique.
L’occupation de l’Irak a elle aussi été une « grave erreur » et a « fourni un terrain d’entraînement au jihad pour des générations à venir de partisans d’Al-Qaïda, comparable à celui dont avaient bénéficié les insurgés combattant les troupes soviétiques dans les années 1980 » en Afghanistan, ajoute le rapport de quelque 130 pages.
« Les détentions massives sans procès de plusieurs milliers de personnes, la torture généralisée, les mauvais traitements infligés aux prisonniers, jouent en faveur des organisations extrémistes et sont une source continue de propagande », estime le groupe. « Al-Qaïda a plus de soutien qu’il y a six ans », tranche-t-il.

Le chroniqueur William Pfaff, de l’International Herald Tribune, pense que la guerre en Afghanistan est ingagnable et va sonner le glas de l’Otan. Il appartient, dit-il, aux Européens d’amener les Etats-Unis à reconnaître cette réalité, car ils en seront incapables par eux-mêmes.

M. Sarkozy ose fanfaronner : "Ma détermination est intacte. La France est résolue à poursuivre la lutte contre le terrorisme, pour la démocratie et la liberté", a assuré le président. "La cause est juste, c’est l’honneur de la France et de ses armées de la défendre", a-t-il ajouté.
Discours creux, foutage de gueule, les mots me manquent. Laissons Emmanuel Todd répondre : "Je peux tout imaginer de Nicolas Sarkozy, même qu’il ne sache pas où est l’Afghanistan. Mais je ne peux pas imaginer que les gens qui l’entourent ignorent ce que tout le monde anglo-saxon sait, à savoir que cette guerre est perdue."
Dégoûté, il lâche : "La guerre, c’est la pédagogie du mal."

Je dirais simplement que, devant ce gâchis inhumain, mes pensées et ma sympathie vont au peuple afghan.



64 réactions


  • Bobby Bobby 21 août 2008 15:31

    Bonjour,

    Excellent article !

    Comme d’ahbitude, l’intervention armée provoque par réaction une opposition qui devient capable de constituer une véritable structure dont les moyens mettent en péril les intervenants ! On a vu le même phénomène au Viet-Nam, ce sera exactement le même en Afganistan !

    "... when will they ever learn ?"



    • Avatar 21 août 2008 15:56

      Mensonge du petit Nicolas sur l’Aghanistan :

      http://fr.youtube.com/watch?v=i-YSylGjkfc


    • titi 21 août 2008 16:11

      Ces deux conflits ne sont dans l’immédiat pas comparable.
      1. Les troupes engagées sont bien moindre ;
      2. Les talibans ne disposent pas d’une aide internationale comparable : derrière le VietCong il y avait le VietNam du Nord et la Chine. Et ceux ci fournissaient matériels et hommes ;
      3. Surtout, l’engagement ou non des troupes de l’OTAN n’est pas en enjeux de politique intérieure : Ohama ne fait pas campagne sur le thème si je suis élu tout le monde rentre au bercaille.
      A part en France ou visiblement certains ont trouvé là le moyen d’exister.


    • Philou017 Philou017 21 août 2008 16:41

      Titi : "Ces deux conflits ne sont dans l’immédiat pas comparable. "

      J’ai tendance à penser que si. Il s’agit de la même capacité d’une résistance à s’organiser et à contester une armée d’occupation bien équipée. Les zones où les troupes de l’Otan peuvent agir en sécurité se restreignent.
      Les moujahidins savent où trouver des armes et ils ont l’argent du pavot.

      Mais il est vrai qu’il ne s’agit pas d’un enjeu intérieur. Malheureusement, dirais-je, quand on voit ce qui se passe et qui est bien peu médiatisé.


    • Alpo47 Alpo47 21 août 2008 18:15

      L’élément décisif qui a contribué à la défaite Russe en Afghanistan, c’est la fourniture, par la CIA de missiles sol-air stinger aux combattants Afghans.
      Aujourd’hui, le problème est le même , la supériorité matérielles des soldats occidentaux est surtout due à l’apport de leurs hélicoptères et avions.
      Si les Afghans (idem pour les Palestiniens) parvenaient à s’équiper d’un matériel équivalent, et en nombre, la défaite occidentale viendrait très vite.


    • mariner valley mariner valley 21 août 2008 18:27

      @Alpo47

      D’ailleurs pour illustrer l’aide de la CIA aux talibans de l’epoque le film Charlie Wilson’s War est un film pas mal du tout sur le sujet.


  • aquad69 21 août 2008 16:18

    Bonjour Philou017,

    merci de vos articles, c’est un plaisir de les lire.

    Mais je remarque que l’ on parle toujours sur ce sujet des combats contre les "Talibans", mots qui est devenu aujourd’hui le terme spécialisé pour désigner les "méchants" dans cette région.
     
    Un peu de la même manière qu’il y aurait chez nous un peuple dit des "délinquants" qu’il faudrait incarcérer par précaution dès leur naissance, si on le pouvait, et dans l’ensemble du Monde celui des "terroristes", tous poussés par la fatalité de leur nature-même à être "méchants", malgrès tout le "bien" que nous essayerions de leur faire..

    En vérité, qu’est-ce qui nous prouve qu’il s’agirait précisément de Talibans ? Il est à craindre qu’en Afghanistan nous n’ayons en face de nous tout simplement que des Afghans, combattants courageusement contre l’occupation illégitime de leur pays.

    Après tout le pathos qu’on nous a fait pendant quarante ans, et que l’on continue à nous faire d’ailleurs, sur la "résistance française", la "libération" et le "devoir de souvenir", il est absolument hallucinant que les habitants de ce pays, et d’Europe en général, ne comprennent pas clairement que les autres, eux aussi, n’aiment pas être envahis de manière la plus inique, ni massacrés avec femmes et enfants.

    Non seulement ces méthodes techniques - pour ne pas dire industrielles !" de conquêtes sont barbares et en contradictions avec tous les principes qui en théorie fondent nos sociétés, mais en plus elles ne peuvent apporter ni victoire - et d’ailleurs comment définirait-on ce terme, et au bénéfice de qui ? - ni bienfaits, à nous comme à eux bien sûr.

    Tout celà ne peut que contribuer à amplifier un peu plus encore un ressentiment général qui se développe à l’échelle du Monde contre l’avidité et l’irresponsabilité de ce qui nous dirige.

    Nous aimerions pouvoir nous désolidariser de gouvernants qui ne nous représentent pas, mais il nous faut prendre conscience que tout celà est fait en notre nom, et donc que, quelque soit notre impuissance, nous en sommes responsables collectivement.

    Et nous devrions prendre garde à ce que le nom de notre peuple et de ce pays que nous aimons ne devienne un jour aussi haï et méprisé par la majorité du genre humain que celui des américains, car associé à lui...


    Amicalement Thierry


    • Philou017 Philou017 21 août 2008 16:35

      Aquad69 : " Mais je remarque que l’ on parle toujours sur ce sujet des combats contre les "Talibans", mots qui est devenu aujourd’hui le terme spécialisé pour désigner les "méchants" dans cette région. "

      Bonne remarque. En fait le mouvement de résistance ne se réduit certainement pas aux Talibans. Des observateurs rapportent que des Pachtounes font de plus en plus partie des mouvements de résistance.
      D’autre part, de nombreux moujahidins étrangers sont aussi présents, dont pas mal de Pakistanais.
      A propos un lien que j’ai oublié de mettre à ce sujet : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1585


      "Nous aimerions pouvoir nous désolidariser de gouvernants qui ne nous représentent pas, mais il nous faut prendre conscience que tout celà est fait en notre nom, et donc que, quelque soit notre impuissance, nous en sommes responsables collectivement."
      C’est pourquoi j’ai écrit cet article. Nous désintéresser de cette affaire revient à la cautionner. Et il faut savoir ce que l’on cautionne.


    • titi 21 août 2008 21:38

      "Et nous devrions prendre garde à ce que le nom de notre peuple et de ce pays que nous aimons ne devienne un jour aussi haï et méprisé par la majorité du genre humain que celui des américains, car associé à lui... "

      Comment pouvez vous avancer "par la majorité du genre humain ".
      Un sondage a-t-il été produit  ?


  • MKT 21 août 2008 17:02

    A l’auteur,

    Je vous remercie pour cet article.
    Je propose un complément (autre angle) pour appréhender une des facettes de la population afghanne.

    Il s’agit d’un DVD, "A Ciel Ouvert" qui date de 2006. Il est fourni avec le tome 3 de la BD "Le photographe".
    Ce film de 40 minutes environ relate une mission de MSF en 1986 juste avant que la résistance contre l"armée russe ne se voit dotée de matériel américain sophistiqué. Il a été tourné par les membres de la mission.

    On peut percevoir la résilience et la capacité des populations à résister. Cela laisse songeur quand à l’issue de "notre combat pour les droits de l’homme".

    Hélas même si nous ne sommes pas d’accord avec ce qui se passe là-bas, nous en sommes un peu responsable dans la mesure où celui qui décide de l’engagement de la France, et bien c’est 53% des français qui l’ont élu.


  • QuidNovi QuidNovi 21 août 2008 17:09

    La guerre est la pire des solutions. Sarko n’a qu’à envoyer son fils de battre en Afghanistan.
    Il devrait voir les images de ces enfants afghans déchirés par les bombes, de ces familles broyées qui ne rentrent jamais dans le décompte des victimes de la guerre.
    Saro comme Bush et Blair devraient être jugés pour crime contre l’humanité et au contraire on les voit se pavoiner aux JO devant une presse lâche, hypocrite et aux ordres des puissants.


  • keiser keiser 21 août 2008 18:59

    Bon article , mais ...

    Faut pas exagerer ,il y a quand même des bons cotés à cette guerre

    Deja , dans le monde libre , grace à l’heroine afghane , les jeunes peuvent se droguer pas cher , facilement et à profusion .

    Grace aussi à l’heroine , les marchands d’armes augmentent sensiblement leur pouvoir d’achat .

    Malgré les vacances , on peut voir Sarko à la télé et pendant une matinée entiere .

    On peut aussi nous ressortir du Al-Quaida , Ben Laden et tous les grands epouvantails ennemis de notre "meilleur des mondes"

    Au fait , autre bonne nouvelle , avec les benefices de la drogue , le mollah omar à pu changer de mobylette .

    Et puis rien de tel pour ressouder la population et faire gagner quelques points à Litlle big man .

    Par contre , j’ai appris un nouveau truc , ben la guerre ... ça tue .
    Moi qui croyais que les chevaliers du monde libre etaient immourables .



    • Philou017 Philou017 21 août 2008 23:14

      Désolé, mon article est assez noir dans sa description de l’Afghanistan, mais je n’ai pas constaté réellement de choses vraiment positives à dire.
      A noter un bon article sur rue89 : www.rue89.com/explicateur/la-guerre-en-afghanistan-a-t-elle-encore-un-sens
      qui complete le mien.

      L’auteur parle de pourparlers avec les Talibans, mais cela présuppose le départ de l’OTAN à mon avis et le remplacement par une force neutre de l’ONU.
      Il y aurait d’ailleurs beaucoup à dire sur l’ISAF, qui ressemble à une force de l’OTAN, et qui représente la force d’intervention de l’ONU.


  • Antoine Diederick 21 août 2008 19:40

    A l’auteur, merci pour cet article ....

    Certains diront que ce sont des "dommages collatéraux"....je ne crois pas que cela le soit...

    S’il fallait se débarasser de la drogue , comme le pensent certains, il suffirait de passer les champs de pavots au défiolant ....avec des avions militaires équipés comme des avions épandeurs....

    Je ne me souviens plus des sources d’un rapport que j’ai lu rapidement sur Internet, rapport qui affirmait que le "terrorisme" ne sera pas éliminé par une guerre "offshore", ni par l’emploi de forces militaires mais par la mise en place d’une vision juridique internationale en déclarant de manière multilatérale le terrorisme comme étant hors la loi. C’est le seul moyen de "pacifier" les vélléités de déstabilisation que nous voyons fleurir un peu partout dans le monde.

    Ensuite, il serait souhaitable que les grands pays industrialisés entament un grand mouvement d’éducation dans le monde et dans les pays défavorisés.

    La violence peut-être étatique, institutionnelle mais elle prend aussi ses racines pour l’essentiel dans des structures parfois archaiques et anachroniques par rapport au possible dévelloppement mondial.

    J’espère que nos responsables politiques pourront mener le combat de la civilisation et de l’échange et non celui de la contrainte et de l’asservissement des autres.

    Avec ce post , je ne me prononce pas sur la notion de sécurité, bien que je suis très conscient qu’il y aura toujours des irréductibles et des malfaisants. Il serait bien de leur montrer que leurs jours sont comptés, lorsque un jugement international ne les laisseront pas impunis.



    • Antoine Diederick 21 août 2008 20:23

      correction " ne leurs laissera" merci


    • Philou017 Philou017 21 août 2008 23:27

      A Diederick : "Certains diront que ce sont des "dommages collatéraux"....je ne crois pas que cela le soit..."

      Il faut peut-être penser que la résistance Afghane arrange certains pouvoirs, car si elle n’était pas là, qu’est ce qui justifierait encore la présence de l’Otan (appelé ici l’IFSA) en Afghanistan ?


    • Manggiofagioli 22 août 2008 14:27

      Mais, c’est quoi le terrorisme, au fait ?
      Le fait de semer la terreur ?
      Tuer des innocents ?
      La résistance ?


  • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 21 août 2008 20:37
    Excellent papier, les événements du 11/09 ont servi de prétexte pour envahir l’Afghanistan, mais le but était le contrôle des "pipe lines". Les talibans n’ont ils pas été armés par les USA, et Ben Laden dit "l’arlésienne "introuvable, pourtant des témoins l’ont vu en train de partir tranquillement de Kaboul dans une colonne de 4X4, et n’était il pas une création de la CIA ?

    La preuve de l’imbécilité des étasuniens, c’est lors d’une tentative d’assassinat d’Hamid Karzai, je crois en 2002, mal escorté par des marines, un afghan est intervenu pour empêcher le meurtrier d’agir, l’escorte US a criblé de balles l’assassin et le pauvre gars qui seul avait vaillamment défendu Karzaï. Cet "incident" est très symptomatique de l’incompétence totale de l’administration Bush et du commandement militaire...

  • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 21 août 2008 22:40

    Les talibans même si on ne partage pas leurs idéologies sont avant tout des guerriers afghans et sur leurs terres avec ou sans opium ; d’ailleurs ils ont été les premiers à essayer d’éradiquer la culture du coquelicot sauvage.
    N’étant un géopoliticien patenté, faire l’amalgame Talibans = Al Qaîda est une pure escroquerie. Les résistances dans tous les pays occupés ont toujours été multiples France 39/45 Algérie 54/62 Vietnam Palestine etc ...
    Par contre, O.B.L est devenu un symbole fédérateur mort ou vif et ce n’est pas sa disparition qui changera les mouvements de guérilla surtout dans les pays du Moyen Orient et bientôt de l’Asie les marches de l’Empire du Milieu pollué ont bien l’intention de faire valoir leurs droits. La Russie n’en a pas encore fini avec les soubressauts de ses satellites......
    Quand à notre pays, il n’a strictement rien à gagner dans cette guerre car les Afghans ne les ont jamais invités à venir guéroyer sur leurs terres, ce sont les Américains qui nous ont dicté leur loi et nous avons fait du suivisme.
    Au J.O de Pékin, la moisson de médailles pour notre pays risque d’être plus indigente que celles que l’Ingénu va devoir accrocher sur des cercueils que sur des poitrines.
    Et puis pourquoi ne retournons pas en Algérie ou au Soudan etc car il y a le feu aux portes de Marseille à 24 heures en ferry bref gloire à l’Islande et aux Iles Féroé et leurs ministres des affaires peu étrangères...
    Malgré leur engagement professionnel dans l’armée, se faire tirer comme des lapins et être morts par obligation mais pas pour la France ( Pas de déclaration de guerre contre l’Afghanistan) est une pure injustice et une blessure faite à l’armée qui risque de provoquer des dégats collatéraux aux conséquences difficiles à mesurer ......Merci Qui ????


  • Antoine Diederick 21 août 2008 23:00

    Je crois qu’il faut vraiment se rendre compte qu’aujourd’hui nous sommes dans une situation et un contexte grave. Il y a l’Afghanistan bien sûr, qui fait partie de ces enjeux "tout-géopolitiques" qui ne sont pas nouveaux mais montrent leur effet maintenant au grand jour, il y a la crise financière qui pourrait amener un crise plus grave si elle se combinait avec une récession durable. Il y a une menace de nouveau sur l’Europe qui n’est pas forcement le fait d’un nouveau totalitarisme russe mais de provocations multiples qui servent des fins pas encore claires, semble-t-il.

    Gardons-nous !

    Informons-nous car nous allons vers de grandes difficultés si aucun changement plus positif tardait.

    L’Europe continentale doit faire un pas en avant pour être plus responsable et la classe politique aussi.


  • Philou017 Philou017 21 août 2008 23:03

    Dans un article du "Monde" où il y a des choses relativement (et je dis bien relativement) objectives, je tire ces deux extraits :
    www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/08/20/l-otan-tenue-en-echec-par-les-talibans_1085647_3216.html#ens_id=1049814

    Les talibans profitent du vide du pouvoir central au Pakistan, où la crise politique vient d’être marquée par la démission du président Pervez Musharraf.
    Les islamistes bénéficient de réseaux de soutien réactivés au sein des services secrets militaires pakistanais (ISI), qui agissent comme un Etat dans l’Etat. Cette connivence est de plus en plus perçue par les services occidentaux comme la source principale des problèmes en Afghanistan.

    Là, on est en pleine propagande. Cette journaliste s’aperçoit que l’ISI trempe dans les mouvements "terroristes", alors que ca fait des annnées que ça dure. Ce n’est certainement pas la crise relativement récente au Pakistan qui permet d’expliquer la montée de la résistance Afghane.
    Inquiétant de voir que, au moment où mr Musharaf, fidèle allié de Washington, est contraint de partir, on s’aperçoive de ce genre de chose et que on commence à accuser "la vacance" du pouvoir dans un pays qui commence réellement à accéder à la démocratie (le Pakistan).


    En Afghanistan, tandis que les talibans engrangent les revenus de la drogue (auxquels s’ajouteraient des financements en provenance de réseaux salafistes basés dans le Golfe), le pouvoir du président Hamid Karzaï reste rongé par la corruption, en dépit des mises en garde qui lui ont été adressées lors de la conférence des donateurs à Paris, en juin. Hamid Karzaï a en vue l’élection présidentielle de 2009, et il protégerait l’enrichissement de certains proches, qui détournent une partie des aides étrangères. Face à cet écheveau de problèmes, la stratégie des Occidentaux, Etats-Unis en tête, semble être de "tenir" coûte que coûte, en s’efforçant d’augmenter les effectifs du contingent international, en poursuivant la formation de l’armée afghane, et en adressant des messages virulents à l’ISI. Mais les luttes politiques en cours au Pakistan rendent peu probable une vraie mise sous pression de ces réseaux opaques liés aux militaires. L’attaque subie par le contingent français, au moment même où il se renforçait et se lançait dans des opérations de combat au sol, constitue une déconvenue pour l’Elysée. Depuis le printemps, le risque encouru par les militaires dans cette zone de l’Est, où des djihadistes se regroupaient, avait été à la fois anticipé et redouté.

    Là c’est mieux, mais toujours cette référence à l’ISI, dont on entendait si peu parler jusque là, et dont le role etait pourtant évident. J’espere que chacun voit comment fonctionne ce genre de propagande, probablement orchestrée par quelques plénipotentiaires que doit fréquenter cette journaliste du "Monde".


  • Radix Radix 21 août 2008 23:05

    Bonjour

    La solution du conflit afghan est ... au Pakistan !

    Radix


    • Christoff_M Christoff_M 22 août 2008 01:07

      les russes ont au moins eu l’intelligence de laisser tomber le bourbier afghan...

      les américains au pouvoir les néo cons prouvent encore une fois leur niveau en venant foutre la merde en Europe, à la limite de la Russie, à la limite de l’IRAN, ils passent toujours par des voies détournées, ce sont des gens fourbes et faux, qui prétendent amener la démocratie, mais ne font qu’amener des armes leur culture hamburger, et leur besoin de faire du fric avec des armes, de mettre la main sur les matières premières et les industries locale, de voler les idées artisanales...

      ils me semble qu’ils se sont déja servi grassement avec les traités de paix de 45, ils ont recommencé au Vietnam, maintenant en IRAK, ils recommencent en Afghanistan...

      ils ont amené misère, désolation et pillé les pays ou ils sont passé en leur injectant leur "culture de consommation de masse" et en détruisant les coutumes locales, s’emparant des industries et des moyens de production....

      pour aboutir à des zones d’entrainement pour soldats et mercenaires gros consommateurs d’armes, quitte à mettre en fuite la populmation et à déstabiliser une région du monde qui est loin de chez eux !!

      tout conflit est source de profits et depuis 1945, les états unis prospèrent quand les conflits dégénèrent...

      l’ ONU l’OTAN étant à leur bottes, les lobbies oeuvrant jusqu’à Bruxelles, on peut se demander ce qui les arrètent !! quand on voit un pays qui se dit démocratique, qui n’est resté qu’un pays de cow boys et de paysans déguisés en citadins et roulant en 4x4, favoriser le commerce des armes meme chez lui, on peut se demander ou est le coté bénéfique de la pseudo démocratie que ce régime de type dictatorial cherche absolument à exporter partout...

      si ce n’est pour transformer le monde en vaste champ de bataille pour exporter tous ses produits, n’a t on point vu ces pauvres géorgiens ou du moins les services de sécurité rouler dans de super 4x4 américains et des hammers choppés par l’armée russe... qui joue à quoi ? ?

      en IRAK on voit se profiler ce qui est arrivé au Liban des mercenaires super armés à la solde des américains pour controler les puits, et surtout pas la pour la paix ou le bien etre de la population...

      la Géorgie n’est qu’une mise en scène criante de mensonge mise en scène savamment par la propagande américaine !! depuis le début de l’été, j’ai l’impresssion que notre service public diffuse de plus en plus d’infos prédigérées par des conseillers du pouvoir et sous controle américain !!

      qu’on arrete avec les méchants russes et les méchants talibans !! les envahisseurs et les menteurs en IRAK et en AFGHANISTAN sont les américains, et si notre charmant président se range à genoux derrière BUSH nous devenons nous aussi, complices menteurs et envahisseurs, donc susceptibles de représailles !! encore une fois BUSH exporte ses problèmes, ses conflits et ses responsabilités loin de chez lui, entraine et salit des européens naifs ou intéréssés....

      et nous mele à un conflit qui ne nous concerne plus, meme les russes se sont retirés de l’Afghanistan !!
      nous n’avions pas de problème avec les musulmans en suivant Bush nous nous mettons en danger pour rien !! nous n’avons rien à faire en Afghanistan et les américains non plus en Géorgie....

      Arretons ces simagrées et ces discours de paix aussi stupides que fallacieux des américains au pouvoir pour plus longtemps et de certains européens "achetés" qui se croient obligés de suivre...

      il n’y a que mr BUSH, les Saoudiens, mme RICE, et toutes leur clique de vendeurs d’armes et de pétroliers qui ont gros à gagner à nous entrainer dans des conflits dont nous seul, Europe de l’Ouest supporterons les conséquences !!

      pourquoi pas un petit onze Septembre à l’Ouest de L’Europe pour mettre tout le monde d’accord et rallier tous les indécis pour une guerre contre l’IRAN et pourquoi pas contre la Russie !! Bush et Rice en fin de mandat sont capable de tout dans la haine et l’énervement qui les conduisent, Poutine étant tjrs au pouvoir, et la guerre d’IRAN n’arrivant pas pour masquer leur naufrage économique...


  • Fergus fergus 22 août 2008 09:02

    Légion d’honneur. En marge de ce drame, on ne peut s’empêcher de noter que par leur sacrifice les dix soldats morts en Afghanistan ont mérité de figurer au côté de la délinquante Isabelle Balkany, de la juge qui a prononcé le divorce de Sarkozy ou de la coiffeuse de Bernadette Chirac, pour ne citer que ces trois scandaleuses distinctions. C’est à de tels voisinages que l’on mesure à quel point cette décoration a été dévoyée et corrompue par les politiques !


    • Fergus fergus 22 août 2008 09:06

      En marge également du drame afghan, je conseille vivement à ceux qui le peuvent de regarder le très beau film du cinéaste afghan Siddiq Barmak « Osama » (Golden Globe du meilleur film étranger 2004). Ce film montre comment, pour survivre avec sa mère et sa grand-mère, veuves et pourtant interdites de travail par les talibans, une fillette est contrainte de se déguiser en garçon pour trouver un petit job chez un artisan. Jusqu’au jour où « il » est arrêté par des talibans et envoyé de force dans une école coranique... Un film superbe et révoltant dont je retiens la très impressionnante manifestation des femmes disparaissant sous leur burqa bleue, et notamment les inoubliables plans filmés à travers la grille qui cache leur visage.


    • ASINUS 22 août 2008 09:07

      legion d honneur
      a titre posthume et militaire

      ça fait une sacrée difference avec la bimbeloterie que s accorde nos eminences UMP/PS
      dans leur congratulations confraternelles et consanguines



    • katalizeur 22 août 2008 09:33

      @ fergus ( l’imbecile sur pattes (quatre pattes et de grandes oeilleres)
       arrete ; tu vas me faire pleurer
      donc il faut bombarder des peuples et des civilisations entieres,pour obliger les femmes afgannes a se promener en string et pantalon taille basse qui decouvre la moitie des fesses
      moi je demande au GANA ET au MALI de venir bombarder l’europe pour sortir tous les SDF .CHOMEUR et RMISTES de la misere dans laquelle l’UMPS ET ASSOCIES les ont mis

      tu ne te doutes meme pas des relent racistes que vehicule tes propos


    • katalizeur 22 août 2008 09:46

      par rameur (IP:xxx.x8.136.87) le 22 août 2008 à 09H07

       



      KABOUL, 12 juillet - RIA Novosti. La commission parlementaire instituée sur l’instruction du président Hamid Karzaï pour enquêter sur les récents bombardements aériens de l’OTAN dans l’est du pays a accusé les militaires étrangers de massacrer les civils.

      Selon le chef de la commission, Bohranullah Shinvari, le 6 juillet dernier l’aviation de l’OTAN a bombardé des noces afghanes dans la province de Nangarhar, tuant 47 civils, dans leur majorité des femmes et des enfants.

      Au début du mois, l’aviation de l’OTAN a porté un coup contre une localité située dans la province de Nuristan, tuant, selon le gouverneur de la province, 17 civils et en blessant neuf autres. La frappe a eu lieu au moment où les habitants d’un quartier quittaient à la hâte leurs maisons, cherchant à se sauver des bombes.

      Dans tous les cas le commandement de l’OTAN a déclaré que l’objectif de ces frappes était des concentrations de Talibans et que les civils n’en avaient pas souffert.

      La mission du Comité international de la Croix Rouge à Kaboul a déjà appelé toutes les parties en présence en Afghanistan à s’abstenir de tuer des civils. Selon la déclaration du CICR diffusée le 9 juillet dans la capitale afghane, plus de 250 civils ont été tués dans le pays du 4 au 10 juillet, pour ne s’en tenir qu’à cette période-là.

      nous occidentaux on enverra les petites filles a l’ecole a coup de phosphore ..........non mais c’est qui les chefs de la liberté et de la demoncratie.


  • lowlow007 lowlow007 22 août 2008 09:30

    Ils ont envoyés des gamins inexpérimentés (1 année de formation) au casse-pipe, il n’y a pas d’autres mots !
    dix hommes contre une centaine de soldats talibans surentrainés et surtout n’ayant aucune peur de mourir ?

    Sarko est un fin stratège, bravo, c’est LUI le responsable, point barre.et après ça il vient (avec sa gueule de chien battu) demander pardon aux familles tout ça....gouvernement de pourris...je suis de plus en plus écœuré.

    • lowlow007 lowlow007 22 août 2008 09:34

      Sarko, démission !


    • lowlow007 lowlow007 22 août 2008 09:35

      Comme il n’a aucun honneur...


    • katalizeur 22 août 2008 11:14

      il y a une petite erreur les talibans n’estaient pas 100 mais plutot 1OOO
      encore du premaché au relent raciste
      nous rambo intelligents eux cons en guenilles donc eux pas reglo ils attaquent a 10000 contre 1
      C’est pas du jeux ,on va demander a l’arbitre (ONU) de mettre un carton rouge car ils ne comprennent pas les regles du jeux :
       £ eux ils doivent perdre et nous gagner
      les rois de la liberté et de la demon cratie c’est nous ............ merde alors


    • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 22 août 2008 11:38

      Exact Katalizeur !
      J’adore aussi cette relecture préformatée ("10 contre 100").

      Selon toutes les informations recueillies par les journalistes bien rencardés, la colonne coalisée comptait, de la tête de la section du 8 à la queue de section du RMT, une centaine hommes, qui furent ensuite renforcés par deux sections supplémentaires (+ 60 hommes). "Une petite centaine" en face, pas plus d’une soixantaine selon Jean Guisnel.

      Ca parait presque inconscient, un peu du même ordre que le moteur mental de la théorie du complot pour le 911 : "Pas possible que les Ricains aient été aussi nuls... que ces cons en turban les aient à ce point cartonnés"
      Eh ben si mon pote !
       


    • Philou017 Philou017 22 août 2008 11:58

      Bien d’accord. L’information montre une image extrêmement manichéenne de l’Aghanistan, entre le Taliban obsédé de religion et violent et les paysans incultes.

      C’est à rapprocher de la façon de présenter les morts, là-bas. On fait tout un ram-dam pour les dix soldats tués, mais les milliers de morts Afghans chaque année, dont une bonne partie de civils, font quelques lignes dans les journaux.
      Une vie Afghane ne vaut pas grand chose en face d’une vie occidentale.
      Cette vision tres présente dans les médias Français, pas seulement pour l’Afghanistan, est une sorte de racisme néo-colonial, dont l’idéologie sous-jacente est la "supériorité" du monde occidentale.
      Quand je vois toutes les barbaries que nous cautionnons en Afghanistan, je me demande où se situe notre "supériorité".


    • Traroth Traroth 22 août 2008 12:08

      Ce raisonnement est absurde. En situation de combat, on ne se comporte pas avec un esprit chevaleresque. Si l’ennemi peut vous surprendre à 100 contre 1, il le fait, et si on peut peut faire l’inverse, on le fait aussi. Vous imaginer quoi ? Que les talibans vont dire "pouce, on est trop nombreux, c’est pas loyal, on se casse et on reviendra quand ils seront plus nombreux, eux" ? Faut quand même arrêter !


  • nephilim 22 août 2008 11:36

    Nous n’avons rien à faire la bas.
    Sarko se prend pour bush ; intellectuellement il n’en est pas loin !!
    Il se fout des ces soldats tués et ca lui permet d’argumenter pour continuer sa lutte d’homme d’etat present et actif au coté de ce connard de bush et son administration dans ce conflit, les veaux vont suivre et les soldats francais vont continuer à mourir petit a petit.
    Bon en même temps intégrer l’armer c’est savoir que l’on sert de chair à canon je ne plaindrais donc pas ces hommes qui partent en etant entrainé à tuer^^ manque de chance ce coup là ce sont eux les morts.
    Des volontaires ????


  • Traroth Traroth 22 août 2008 11:52

    "Escadrons de la mort" : Le terme fait peur. On ose espérer que les troupes françaises ne participent pas à ce type d’exactions...


  • Deneb Deneb 22 août 2008 12:03

    La guerre n’est pas perdu pour tout le monde. Les banques ont faît de beaux profits dessus.


  • Traroth Traroth 22 août 2008 12:03

    Maintenant que j’ai lu l’article en entier, je me dis que j’ai vraiment honte que la France participe à cette monstruosité. Encore merci, Sarkozy !


    • Traroth Traroth 22 août 2008 12:04

      Les coupables, Bush, Sarkozy, Chirac, etc, seront-ils un jour jugés par la CPI ?


    • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 22 août 2008 12:44

      Je crois me souvenir -je l’ai de mes oreilles entendu à la TV- que lors du débat à l’Assemblée, le 8 avril, Jean François Copé s’est permis de déclarer pour le groupe UMP, que les militaires français en Afghanistan seraient susceptibles de devenir des exemples et de consolider ici une "identité nationale fissurée" !!!

      Triste connard

      Voilà un bon moment que nous était connu l’agenda en politique étrangère du trio Sarkozy-Kouchner-Levitte


  • morice morice 22 août 2008 12:25

    Bravo !! excellent !!


    • Traroth Traroth 22 août 2008 17:58

      Abus signalé. TALL, vous avez reconnu ouvertement que vous ne croyiez pas vraiment que Morice était un islamiste. Ce n’est donc rien d’autre que du harcélement. Pas très glorieux...


  • saint_sebastien saint_sebastien 22 août 2008 12:27

    Bon article , bien rédigé.

    yen a vraiment assez , sérieux. C’est toujours les mêmes qui se font massacrer, on peut se demander si le but des américains n’est pas d’exterminer toute vie dans ce pays. L’attaque contre les talibans ,qui ont soutenu BEN LADEN, était peu être justifiée , sauf que maintenant qu’est ce qu’on fait ? on ne peut pas gagner une guerre en tuant tout les habitants du pays adverse. On ne peut pas gagner contre les Talibans qui trouvent refuge au Pakistan.
    On a juste l’impression que les américains ont des armes, ils ne savent tellement pas quoi en faire qu’ils font du tir au pigeon.

    Pour ma part je suis sur , que les politiques américains savent en faite très bien ce qu’ils font. Ils veulent créer un conflit interminable pour créer un NO MAN’S LAND , et pouvoir faire marcher indéfiniment l’effort de guerre.
    On ne peut rien faire contre cela , et qu’importe le camp que choisiront les électeurs américains , cela ne changera rien à l’affaire.

    On peut par contre dire non , à l’implication de la France dans ce bourbier , en ne relachant pas la pression sur nos politiques.

    Franchement , c’est une guerre purement idéologique , ou nous n’avons rien à gagner , à part quelques attentats chez nous...



  • Bof 22 août 2008 12:55

    Vous vous présentez en écrivant : " je pense que tout citoyen épris de démocratie se doit de dénoncer la désinformation des médias et leur soumission à l’empire de la finance."...mais, c’est TOUTE notre société entière qui est sous l’emprise des finances ! Alors, pourquoi juste les médias à dénoncer ?
     Pour ce qui en est du sort de la guerre...je me suis toujours laissé dire par mes professeurs d’histoire que " les plus grandes victoires étaient les plus grandes défaites.....et inversement donc ". Vous semblez avoir perdu de vue qu’une guerre n’est pas un jeu tq nos jeux vidéo ...et aborder de tels sujets est jouer avec la Liberté de tout à chacun, ce qui n’est pas une mince affaire. Il s’est ajouté le mensonge dans le mode de fonctionnement de toute notre société comme je l’ai amèrement constaté avec nos nationalisations à crédit en 1981 avec la grande incompétence de ceux qui se proclamaient les plus honnétes.
     Et, je crois que le mensonge est à l’origine de toutes nos difficultés car nous doutons de tout et de tous maintenant.
     Par contre, c’est bien de ce pays qu’était l’origine programmée de la mort d’une partie de l’humanité par la drogue qui devait remplacer les dégats de l’alcool dans nos familles... alors, permettez moi de ne pas partager vos conclusions et de laisser les responsables élus , et cette fois élu sans aucun processus déviant télévisuel comme ce fut le cas en 1981 , conduire ces tristes affaires d’Etat.


  • lowlow007 lowlow007 22 août 2008 16:26

    SARKO, DEMISSION !


    • Traroth Traroth 22 août 2008 18:01

      On risque de l’entendre encore longtemps, et de plus en plus fort, ça. Mais les gens comme Sarkozy n’ont pas suffisamment d’honneur pour démissionner. Il lui suffit de faire comme si de rien n’était, et personne, et surtout pas les journalistes ne viendra jamais lui mettre le nez dans son propre caca...


  • franc 23 août 2008 17:38

    Bon article habituel de Philou mais je regrette ,je ne suis pas d’accord avec l’opinion de l’auteur sur ce sujet------------------------------------je pense que cette guerre contre les talibans est juste

    quand les talibans étaient les maitres absolus du pays ils mettaient des bases au profit d’al quaeda et entrainaient, armaient les terroristes venus du monde entier et les envoyaient faire le djhad en posant des bombes un peu partout ,dans les bus,les trains,les avions ,les marchés et les écoles tuant à chaque fois des dizaines ou centaines de femmes,d’enfants et de vieillards

    d’ailleurs cette guerre est autorisé par un mandat de l’ONU ,mais ce n’est pas une raison suffisante

    si un Etat quelconque abrite,entraine,arme et finance le terrorisme,là c’est une raison suffisante pour lui faire la guerre

    il ne faut pas confondre pacifique et pacifiste
    le pacifiste est contre toute guerre,du principe de la guerre en soi
    le pacifique est contre toute agression envers celui qui ne lui a rien fait mais se défend contre celui qui l’agresse et n’est pas contre une guerre contre l’agresseur
    je ne suis pas pacifiste et je pense que la guerre contre le nazisme hitlérien est juste,de même je pense que la guerre contre le terrorisme est juste et en particulier la guerre contre le nazisme islamique qui veut s’imposer dans le monde aujourd’huis


    • Philou017 Philou017 23 août 2008 22:48

      franc : "quand les talibans étaient les maitres absolus du pays ils mettaient des bases au profit d’al quaeda et entrainaient, armaient les terroristes venus du monde entier et les envoyaient faire le djhad en posant des bombes un peu partout ,dans les bus,les trains,les avions ,les marchés et les écoles tuant à chaque fois des dizaines ou centaines de femmes,d’enfants et de vieillards "

      Pas si simple. C’est al qaida qui est accusé de terrorisme (et il y aurait bcp à dire la-dessus).
      Votre description de ce terrorisme est purement fantasmatique. Rien de ceci n’a eu lieu en Afghanistan avant 2001. Il s’agissait de guerres claniques. Un terrorisme dur a eu lieu au Pakistan, et continue, mais on ne peut guere en accuser les Talibans.
      Qu’al qaida ait entrainé à cette époque des terroristes venus du monde entier ne me parait pas prouvé.
      Al qaida est accusé de 3 actes terroristes : deux en Afrique de l’est et un à New-York. Point barre.
      Le reste c’est autre chose.

      "d’ailleurs cette guerre est autorisé par un mandat de l’ONU ,mais ce n’est pas une raison suffisante

      si un Etat quelconque abrite,entraine,arme et finance le terrorisme,là c’est une raison suffisante pour lui faire la guerre"


      La guerre a eu lieu il y a sept ans. Il n’y a aucune raison de la continuer. Aujourd’hui , cette guerre se transforme en guerre civile à l’échelle du pays pour cause de l’incurie de l’Otan et du gouvernement fantoche mis en place. Elle ne représente d’aucune façon une solution d’avenir dans quelque domaine, surtout pas dans celui de risques terroristes.


  • ZEN ZEN 23 août 2008 18:56

    Excellent article !


  • 9thermidor 24 août 2008 14:22

    la République laïque très tolérante a proclamé urbi et orbi qu’il y a maintenant une race infâme , qui n’ a pas le droit à la parole , ni à la vie : 

    les talibans de la tribu truc-much.

    C’est une race infâme à éliminer

    pour quelle raison ?
    par quelle autorité ?

    Kouchner l’ a dit , donc c’est vrai.

    qui est le plus fanatique des deux ?


    La République avait déjà décidé cela avec les chouans , d’infâmes paysans bretons catholiques et têtus.
    ( 200.000 morst)
     


  • franc 24 août 2008 18:11

    Je ne puis être d’accord avec vous Mr Philou,des inombrables livres écrits par des journalistes et enquêteurs prestigieux courronnés par le prix Pulitzer relatent l’existence de bases d’entrainement de terroristes en Afghanistan pendant le règne absolu des talibans( et même des français de la région parisienne et lyonnaise ont été pris ou tués là bas),et Al quaeda avec ses cellules dans les réseaux mondiaux n’a pas fait 3 attentats mais des dizaines voire des centaines d’attentats dont les plus spectaculaires sont Paris,Londres,Madrid,Moscou,Bali,Casablanca,Alger, et dans presque tous les pays du monde des 5 continents comme en Philippine,Thaïlande,Inde,Pakistan,Egypte....et des pays d’Afrique et bien sûr en Amérique

    je suis un peu déçu de votre part de vouloir minimiser le rôle des talibans et d’al quaeda dans le tezrrorisme juste pour conforter votre position pacifiste ...




    je vois que notre intégriste catholique tridentin anti-Révolution Française le dénommé 9thermidor vole au secours des intégristes islamiques ---------qui se ressemble s’assemble


    • franc 24 août 2008 18:19

      Je ne vois pas en quoi il faudrait arrêter la guerre contre le terrorisme ou le nazisme d’origine islamique ou autre

      il n’ y a pas le choix du moins pour l’être moral adhérent au principe du bien,la guerre est imposée par les forces du mal

      Il faut se rappeler de Daladier à son retour de la signature de paix de Munich avec Hitler ,à la foule en liesse qui l’acclamait il aurait répondu :-------------les cons !


    • Philou017 Philou017 24 août 2008 18:30

      Vous voyez la guerre et le terrorisme partout.
      Essayez de voir la paix.
      Et esayez de voir les hommes derriere les clichés et les préjugés.



    • 9thermidor 25 août 2008 12:55

      le catho tridentin contre -révoltionnaire de service vous répond :


      - je ne viens pas au secours des talibans : mes aïeux ont fait les croisades et je suis partant pour recommencer

      - seulement je m’ étonne - et veux faire partager mon étonnement - de ce que la République , grande , laïque, magnanime, tolérante, définisse si facilement , et sans explication rationnelle , ce qui est bien , ce qui est mal , qui doit vivre , qui doit mourrir.

      - les religions s’ appuient sur une révélation pour définir le bien et le mal

      - la République n’ écoute que la secte intolérante et hypocrite qui la dirige pour nous imposer sa doctrine avec ses fatales conséquences ( depuis la Révolution la France creuse sa fosse).

      vive le roi très chrétien et m.. pour la république


  • franc 24 août 2008 18:52

    là dessus je suis d’accord avec vous ,même en faisant la guerre il faut voir les hommes derrière les clichés et les préjugés


  • franc 25 août 2008 15:25

    mr le contre -révolutionnaire vous dites que les "religions s’appuient sur une révélation pour déterminer le mal et le bien"
     
    le problème est que si chaque religion spécifique que j’appelle en fait une croyance particulière s’appuie sur une révélation spécifique qui est un dogme particulier relevant d’une opinion particulière il en résulte autant de manières différentes de détermination du bien et du mal et donc autant de systèmes de valeurs absolues différents que que de révélations spécifiques relevant de croyances particulières différentes

    ce qui ne manque pas de susciter des tensions ,d’oppositions et donc de guerres entre ces différentes religions-croyances nécessairement contradictoires de par la différence de leur système de valeurs absolues lesquelles par la nature même de leur absoluïté tendent à s’imposer naturellemment aux autres par l’universalisation du caractère religieux

    Non,il n’ y a de révélation au sens théologique de ce terme que la révélation de la Raison ,raison universelle,absolue et transcendante--------------------------------et c’est ce qu’affirme d’ailleurs la doctrine catholique dans ces différentes encycliques depuis la Somme Théologique de St-Thomas d’Aquin(entre autres les récentes encycliques Pacem in terris,Splendeur de la Vérité,Foi et Raison) et l’élaboration du dogme de la Trinité où la Raison, appelée aussi Logos par les anciens présocratiques et que St-jean appelle le Verbe ou l’Esprit de Vérité,est élevé au rang de la divinité par le principe plotinien de l’union hypostatique

    cependant que la République ,je vous le concède,érige son système de valeurs sur le tryptique Liberté,Egalité, Fraternité qui n’est pas le tryptique suprême et donc ne relevant pas de la Raison suprême

    c’est le tryptique platonicien Vérité,Justice ,Beauté qui est le tryptique suprême


  • franc 25 août 2008 16:07

    "Dans le domaine des actes humains c’est la raison qui détermine le bien et le mal"

    (St-Thomas d’Aquin,Somme Théologique)


    • 9thermidor 25 août 2008 17:05

      à "franc"

      d’ accord , la raison est le guide du bien et du mal

      où est la raison dans l’ agression de ces talibans du bout du monde inaccessible ?

      on voudrait les exciter à nous haïr qu’on ne s’y ’prendrait pas autrement.

      le bien et le mal , en l’ occurence c’est le caprice fanatique de Mr KOUCHNER , ou plutôt , de ses patrons

      est-ce à nous de dire qui doit régner à KABOUL  ?


  • franc 25 août 2008 17:33

    La raison a déterminé que les talibans sont des êtres nuisibles qui soutiennent,forment,arment et envoient des terroristes dans le monde entier faire leur djihad en faisant sauter des bus,des trains des avions,des marchés des écoles tuant des milliers d’innocents enfants ,femmes et vieillards qui ne leur ont rien fait sinon de ne pas être ou penser comme eux


    • 9thermidor 25 août 2008 17:53

      à "franc"

      que pensent la LICRA et le MRAP sur ce sujet , eux qui nous dictent impérieusement le prêt à penser ?

      d’ après leurs ukases , il est interdit de parler comme vous le faites


  • franc 25 août 2008 17:56

    Je m’en fous de mr Kouchner ou de ses patrons


Réagir