mercredi 10 mars - par alinea

Big Pharma est en train d’enterrer méthodiquement la très efficace ivermectine

Longue lettre de Xavier Bazin, qui contient quelques preuves supplémentaires, pour ceux qui douteraient encore !

Big Pharma est en train d’enterrer méthodiquement la très efficace ivermectine

 

 

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Si vous pensez encore qu’il n’y a pas de « complot » sur les traitements contre la Covid-19, lisez bien ce qui suit.

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron a fait autoriser la prescription d’un médicament « innovant » à plus de 1 000 euros le traitement.

Ce médicament, appelé bamlanivimab, est très controversé : 

  • Il n’a même pas passé la phase 2 des expérimentations (normalement un médicament doit avoir passé la phase 3 pour être autorisé) ;

  • Les tests préliminaires ne montrent pas d’efficacité probante… et on sait déjà que ce médicament sera inefficace contre les nouveaux variants ;

  • Il doit être prescrit à l’hôpital, donc bien après le début des symptômes, alors qu’il n’a de chances d’être efficace qu’au début de l’infection ;

  • Et pour couronner le tout, c’est le genre de médicament qui favorise l’apparition de nouveaux variants[1].

Bref, il n’y a vraiment aucune bonne raison d’accorder une « autorisation temporaire d’utilisation » à ce médicament.

Mais c’est pourtant ce que vient de faire l’Agence du Médicament.

« Une autorisation temporaire d’utilisation délivrée sur un niveau de preuve aussi faible, c’est probablement du jamais-vu »[2], a déclaré le Pr Mathieu Molimard, chef de service de pharmacologie clinique au CHU de Bordeaux.

Alors pourquoi avoir fait une chose pareille ? 

Pour une seule raison : il y a derrière ce médicament un Big Pharma au lobbying puissant, le laboratoire Eli Lilly. 

Les grands laboratoires comme Eli Lilly ont des relais chez les « grands pontes » de la médecine, les politiques et les hauts fonctionnaires bien placés.

Généralement, on ne sait pas trop qui a corrompu qui, qui a influencé qui.

Mais ici, on en a appris de belles !

Figurez-vous que parmi les grands directeurs du laboratoire Eli Lilly, on trouve une certaine Béatrice Cazeneuve.

Or, tenez-vous bien[3] : 

  • Son mari, Jean-René Cazeneuve, est député LREM, le parti d’Emmanuel Macron ;

  • Son fils, Pierre Cazeneuve, est conseiller technique à l’Elysée ;

  • Sa fille, Marguerite Cazeneuve, était cheffe du pôle santé, solidarités et protection sociale auprès du Premier ministre Jean Castex.

Comme cela a été résumé sur twitter : 

« Donc le médicament miracle identifié par Macron qui ne marche pas (1) est commercialisé par Eli Lilly, dont la directrice des nouveaux produits France (2) est l’épouse d’un député LREM (3), la mère de l’adjoint au chef de cabinet de l’Élysée (4) et de sa conseillère santé (5). » [4]

Et comme si cela ne suffisait pas, le mari de la fille, Marguerite Cazeneuve, est le très influent patron de l’agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France !!

Et voilà comment un médicament à 1 000 euros, inefficace et risqué a été approuvé par nos autorités.

C’est honteux.

Mais ce qui est beaucoup plus grave, c’est que ce sont les mêmes autorités qui bloquent un traitement pas cher, qui sauve des vies.

Et « en même temps », le gouvernement refuse l’efficace ivermectine à 8 euros !

Croyez-le ou non, mais l’ivermectine n’a toujours pas reçu de « recommandation temporaire d’utilisation » (RTU).

Elle ne peut donc toujours pas être prescrite largement par les médecins contre la Covid-19.

Comme je vous le dis depuis des mois, c’est pourtant un remède à l’efficacité extraordinaire contre la Covid-19.

Plus de 40 études scientifiques ont prouvé son efficacité au-delà de tout soupçon, à tous les stades de la maladie : en prévention, dès le début de l’infection, et même à l’hôpital. 

Des grands médecins du monde entier se sont élevés pour recommander ce traitement salvateur : 

  • L’Alliance FLCCC aux États-Unis, menée par le Dr Kory, qui a témoigné en décembre dernier de l’efficacité hors norme de l’ivermectine devant le Sénat américain[5] ;

  • Le groupe BIRD en Grande-Bretagne, emmené par la Dr Tess Lawrie, qui vient de publier un rapport d’expert de 105 pages en faveur de l’ivermectine[6] ;

  • Le Dr Andrew Hill, consultant pour l’Organisation Mondiale de la Santé, qui a réalisé une revue d’études concluant à une probable réduction de la mortalité de 75 %[7] ;

  • Au Japon, l’association médicale de Tokyo a recommandé publiquement ce médicament[8]

En France, c’est le courageux Dr Gérard Maudrux qui a rédigé une synthèse implacable de toutes les preuves de l’efficacité de l’ivermectine[9].

Plusieurs États dans le monde ont déjà autorisé massivement ce traitement, avec d’excellents résultats : 

  • L’État indien Uttar Pradesh, qui a distribué un « kit » anti-Covid-19 à base d’ivermectine et de zinc ;

  •  

  • Au Mexique, l’État du Chiapas et la ville de Mexico ont fait reculer l’épidémie et la mortalité de façon magistrale avec l’ivermectine ;

  • Tout récemment, dans l’Union européenne, la Slovaquie et la République tchèque ont approuvé ce traitement.

Mais dans la plupart de pays occidentaux, sous influence de Big Pharma, RIEN.

Il y a quelques semaines, à l’Assemblée nationale, le ministre Olivier Véran s’est même cru permis de ridiculiser la députée Martine Wonner à ce sujet.

La député Wonner avait courageusement interpellé le Ministre sur l’ivermectine… et Olivier Véran lui a répondu par la moquerie, en invoquant des remèdes à l’eau de javel, en référence à Trump !

Il a fallu que des associations traînent l’Agence du Médicament devant les tribunaux pour qu’elle daigne accepter d’examiner le dossier de l’ivermectine[10] !

Et le pire, c’est que je pense déjà connaître la réponse de l’Agence, prévue pour fin mars : malgré l’avalanche de preuves scientifiques en faveur de l’ivermectine, il est à craindre que l’Agence du Médicament lui oppose un refus – comme elle a opposé un refus injustifié pour l’hydroxychloroquine.

Car les mêmes manipulations sont à l’œuvre : corruption au plus haut niveau et manipulation de la science.

Lisez-bien ce qui suit : ce qui s’est passé sur l’hydroxychloroquine est en train de se reproduire, sous nos yeux !!!

Je suis sincèrement sidéré, en plus d’être révolté, car l’ivermectine était une cible beaucoup plus difficile à balayer que l’hydroxychloroquine.

Je vais vous expliquer pourquoi.

Il était pourtant beaucoup plus difficile de nier l’intérêt de l’ivermectine !

Mais commençons par les points communs entre l’hydroxychloroquine et l’ivermectine : 

  • Les deux sont des vieux médicaments connus de longue date, figurant sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS et déjà utilisés par des centaines de millions de personnes à travers le monde ;

  • Ils font partie des médicaments les plus sûrs qui existent, raison pour laquelle ils sont donnés en prévention (pas seulement en traitement), y compris à des enfants et personnes âgées – dans certains pays, ils sont même en vente libre, sans ordonnance ;

  • Ils coûtent moins de 10 euros la boîte, parce que ce sont des médicaments génériques : aucun laboratoire pharmaceutique ne peut donc faire de profits avec ces molécules ;

  • Contrairement aux médicaments à 2 000 euros comme le remdésivir et le bamlanivimab, qui sont des médicaments expérimentaux devant être prescrits à l’hôpital, donc une fois que l’état du patient s’est détérioré, l’hydroxychloroquine et l’ivermectine peuvent être données par des médecins généralistes dès les premiers symptômes ;

  • Et, contrairement aux vaccins et autres médicaments « innovants » et hors de prix, ces deux médicaments peuvent être facilement fabriqués en masse et distribués à toute la planète très vite, sans retard ni discrimination.

Bref, l’hydroxychloroquine et l’ivermectine sont, sur le papier, des remèdes parfaits pour faire face à une épidémie mondiale comme la Covid-19.

Mais l’ivermectine présente aussi des qualités assez nettement supérieures à l’hydroxychloroquine : 

  • L’ivermectine est encore plus sûre que l’hydroxychloroquine

L’hydroxychloroquine est très sûre aux doses normales, mais peut être dangereuse en cas de surdosage… ce qui n’est pas le cas de l’ivermectine : avec ce médicament, on n’a même pas décelé d’effet indésirable à 10 fois la dose habituelle[11] ! 

Par ailleurs, dans de très rares cas (1/10 000), l’hydroxychloroquine peut provoquer un trouble du rythme cardiaque – on ne connaît pas de problème de ce type pour l’ivermectine !

Il n’y a donc strictement rien à perdre et tout à gagner (des hospitalisations à éviter et des vies à sauver !) à prescrire massivement l’ivermectine en cas d’infection au coronavirus.

  • L’ivermectine est nettement plus efficace que l’hydroxychloroquine

Quoi qu’en disent BFM TV ou l’AP-HP, il est clair que l’hydroxychloroquine est efficace contre la Covid-19, surtout quand elle est donnée précocement. C’est la conclusion qui ressort de plus de 200 études scientifiques réalisées dans le monde[12], sans même parler des excellents résultats du Pr Raoult à Marseille. 

Mais cette efficacité n’est pas parfaite : elle est peut-être de 50 % en prévention, et entre 10 et 50 % en traitement précoce et à l’hôpital.

C’est déjà beaucoup mieux que rien, évidemment, et il était criminel d’interdire ce médicament.

Mais avec l’ivermectine, les résultats sont beaucoup plus spectaculaires : 

  • En prévention, l’ivermectine marche mieux que le meilleur des vaccins (et sur n’importe quel variant du virus), avec une réduction de plus de 90 % du risque d’infection ;

  • En traitement, l’ivermectine permet une réduction de la mortalité qui pourrait aller jusqu’à 75 % !

C’est la conclusion des méta-analyses qui ont été réalisées sur la question, celle du Dr Andrew Hill[13] comme celle du Dr Pierre Kory[14].

Il y a même eu quelques articles de presse sur cet effet spectaculaire sur la mortalité, dans le Financial Times[15] :

Et l’ivermectine a un dernier atout dans sa manche :

  • L’ivermectine montre, sans doute possible, une réduction de la charge virale

Cerise sur le gâteau, contrairement à l’hydroxychloroquine qui agit de façon différente sur la Covid-19, l’ivermectine a un effet direct et évident sur la « charge virale ».

Or la charge virale est un indicateur d’efficacité que les biologistes aiment bien, car on peut facilement le mesurer : cela permet de savoir si, grâce au médicament, vous avez moins de virus dans votre corps – et si c’est le cas, c’est la preuve qu’il a une action bénéfique !

Or sur ce sujet, TOUTES LES ÉTUDES montrent un effet majeur et sans équivoque de l’ivermectine.

…..

Il est donc évident pour toute personne de bon sens, qu’il faut prescrire massivement l’ivermectine, sans attendre une seconde.

Il y a encore quelques semaines, les sceptiques de mauvaise foi disaient se méfier des études menées dans des pays comme l’Égypte, la Turquie, l’Argentine, le Nigeria ou le Bangladesh.

Mais tout récemment en Israël, pays phare de la médecine moderne, une étude parfaitement menée, par un professeur renommé (le Pr Schwartz), a montré une réduction de la charge virale multipliée par 3 au 6ème jour, un résultat extraordinaire[17] !

Bref, en apparence, il paraît difficile de nier l’efficacité et l’innocuité de l’ivermectine… et IMPOSSIBLE de faire croire à son inefficacité et à sa dangerosité, comme cela a été fait avec l’hydroxychloroquine.

Et pourtant, c’est ce qui est en train de se passer.

Comme en 2020 avec l’hydroxychloroquine, interdite au profit du remdésivir inefficace à 2 000 euros…

…l’année 2021 commence par l’autorisation du bamlanivimab inefficace à 1 000 euros… et le refus de l’ivermectine !

C’est fou, mais les méthodes qui ont permis d’écarter l’hydroxychloroquine sont méthodiquement appliquées contre l’ivermectine :

Méthode 1 : censurer les études favorables !

Le complot – j’ose le mot – est évident avec ce qui est arrivé au Dr Kory.

Le Dr Kory et plusieurs de ses collègues ont rédigé un article de synthèse sur l’ivermectine, concluant bien sûr à sa très forte efficacité contre la Covid-19.

Ils ont transmis leur article pour publication à un journal médical de premier rang, Frontiers of Pharmacology.

Leur article a été évalué de façon très stricte, par trois grands experts mondiaux, dont deux membres de l’autorité de santé américaine (FDA).

Ces évaluateurs ont examiné l’article et donné leur feu vert à sa publication, car sa rigueur scientifique était incontestable.

En janvier, la revue Frontiers of Pharmacology a donc annoncé la publication prochaine de l’article, et affiché le résumé de cet article sur son site Internet.

Normalement, à partir du moment où les experts commandités par la revue ont validé l’article, plus rien ne peut s’opposer à sa publication.

Plus rien… sauf des pressions et du lobbying au plus haut niveau.

De façon hallucinante, la revue Frontiers of Pharmacology a annoncé il y a quelques jours qu’elle ne publierait pas cet article !

……..

J’aimerais que vous mesuriez l’importance et l’ignominie de ce qui est en train de se passer.

Un traitement ultra-efficace contre la Covid-19 est en train d’être censuré, à nouveau.

Il faut bien comprendre les conséquences de la censure de cet article.

Le processus « normal » est de publier des essais dans des revues médicales de premier plan – et c’est généralement sur ces articles que se basent les autorités pour trancher.

Donc si les grands journaux médicaux, sous influence de Big Pharma, refusent de publier les articles favorables à un médicament, cela a énormément de poids dans la décision finale des autorités.

Et c’est exactement ce qui se passe avec l’ivermectine.

Méthode 2 : éviter de publier les études favorables !

Comme l’a expliqué la Dr Tess Lawrie, chercheuse indépendante et sans conflit d’intérêts : 

« Il y a tout un tas d’étude sur des sites de pré-publication et les chercheurs ont toutes les peines du monde à faire publier leurs études sur l’ivermectine.
Ce qui est arrivé avec l’étude du Dr Kory est sans précédent.
Il se passe donc quelque chose de très très louche. Des personnes ou des organisations très puissantes empêchent la diffusion des informations sur l’ivermectine. »[19]

Dans le cas du journal Frontiers of Pharmacology, il leur a fallu censurer en catastrophe un article favorable à l’ivermectine, déjà approuvé pour publication.

Mais habituellement, la manipulation est plus facile et moins visible : il suffit de ne pas approuver une étude pour publication !

Comme ça, les auteurs peuvent difficilement crier à la censure : il y a toujours des raisons valables d’accepter ou refuser une étude.

C’est ce qui s’était passé avec le Pr Raoult. Il a réalisé une étude montrant l’intérêt de son protocole sur près de 7 000 patients et a essayé de la publier dans The Lancet, journal très prestigieux (mais corrompu)…. lequel a non seulement refusé de le publier, mais choisi à la place de publier le fameux article frauduleux concluant faussement à l’inefficacité et même à la dangerosité de l’hydroxychloroquine.

Dans le cas le Pr Raoult, grâce à sa réputation internationale, il a fini par pouvoir publier ses études dans un autre journal médical.

Mais dans le cas des études sur l’ivermectine, dont beaucoup ont été réalisées par des pays en développement (Egypte, Iran, Pakistan, etc.), il est très facile aux journaux médicaux de refuser leur publication, sous des prétextes plus ou moins fallacieux.

Et c’est ainsi que vous avez des idiots utiles, journalistes ou médecins, qui vous disent que l’ivermectine ne marche pas, simplement parce que les essais cliniques favorables n’ont pas tous été publiés dans des revues médicales de premier plan.

C’est ce qu’a fait « AFP factuel »[20], par exemple, dans un article d’une incroyable mauvaise foi, qui cite la Société française de pharmacologie et de thérapeutique : parmi les arguments évoqués contre l’ivermectine, il est indiqué que les essais cliniques sont « dans la grande majorité des prépublications non validées par leurs pairs »[21].

Je répète que c’est un argument fallacieux : n’importe quel expert digne de ce nom est capable d’analyser une étude tout seul, sans avoir besoin qu’elle soit publiée dans une revue.

Et ce n’est pas fini.

Pour enterrer définitivement l’ivermectine, il faut aussi publier très vite, dans de grands journaux, des études qui lui sont défavorables, au moins en apparence !

Méthode 3 : vite publier des études « défavorables » dans des journaux prestigieux

Rappelez-vous qu’il s’est passé la même chose avec l’hydroxychloroquine.

Toutes les études en traitement précoce aboutissaient à des résultats favorables à l’hydroxychloroquine.

Mais faute de patients en nombre suffisant, ces résultats n’étaient pas statistiquement significatifs – ce qui veut dire qu’on ne pouvait pas conclure avec certitude à leur efficacité.

Mais plutôt que de dire cela – « le signal est positif mais on ne peut pas conclure avec certitude » – les auteurs en conflit d’intérêts concluaient à l’inefficacité du traitement !

Et ces articles-là étaient immédiatement publiés, dans les revues les plus prestigieuses, et cités comme la preuve que l’hydroxychloroquine ne marchait pas.

Avec l’ivermectine, cela recommence.

Il faut dire qu’il est très facile d’obtenir un résultat « négatif » en apparence. 

Il existe une recette simple, déjà éprouvée avec l’hydroxychloroquine : il suffit de tester un remède sur des patients jeunes et en bonne santé.

Comme tous, ou presque, vont guérir de la Covid-19 sans problème, il est impossible d’avoir un résultat probant.

Et c’est ce qui vient de se passer avec un essai clinique colombien publié dans le JAMA, journal prestigieux mais corrompu par Big Pharma.

Les auteurs de l’article eux-même sont en conflit d’intérêts majeurs, avec de l’argent reçu par plusieurs grands laboratoires

Dans leur étude, ces chercheurs ont donné de l’ivermectine a des patients positifs à la Covid-19 âgés de 37 ans en moyenne – donc très jeunes, et peu à risque.

Puis, ils ont regardé l’état des patients au bout de 21 jours et… sans la moindre surprise, ils n’ont pas trouvé de différence majeure entre ceux qui ont reçu le médicament et les autres.

Forcément, la plupart ont guéri sans problème !

Et les auteurs concluent faussement à l’inefficacité de l’ivermectine !

Immédiatement, cette fausse étude a été bien relayée : le New York Times a publié un article sur « l’échec » de l’ivermectine, et sera sans doute suivi par les journaux français… ainsi qu’Olivier Véran pourra lui aussi brandir cette étude, comme il le faisait avec les études contre l’hydroxychloroquine !

Mais une fois de plus, cette « étude » est une énorme manipulation.

Sans même parler de ses défauts méthodologiques énormes, cet essai clinique est en réalité favorable à l’ivermectine car les patients sous ivermectine : 

  • Ont été moitié moins nombreux à connaître une « détérioration » de leur état, selon 8 indicateurs ;

  • Et ont été moitié moins nombreux à recevoir de l’oxygène (à domicile).

Comme toujours, ces résultats ne sont pas « significatifs statistiquement », faute de patients en nombre suffisant.

Mais ils sont positifs et parfaitement cohérents avec les autres études sur l’ivermectine !

Problème : une fois de plus, on monte en épingle comme « négative » une étude peu concluante statistiquement, mais globalement positive !

Et tous les corrompus et idiots utiles du système vont pouvoir vous dire en chœur, « vous voyez, il n’y a pas de complot, l’ivermectine ne marche pas ! ».

Alors qu’il ne fait aucun doute que l’ivermectine est très efficace contre la Covid-19 !

Plus de 20 études randomisées le prouvent !

Des médecins du monde entier observent de leurs yeux son efficacité, avec des patients qui s’améliorent en quelques heures, après la prise du traitement !

La mortalité a chuté dans les États et les régions qui ont massivement utilisé ce médicament.

Cette omerta, cette censure et ce sabotage, c’est CRIMINEL, HONTEUX, INSUPPORTABLE !!!!

Transmettez cette lettre autour de vous. 

On ne peut pas accepter, une nouvelle fois, la censure d’un traitement qui marche.

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : DERNIÈRE MINUTE – les médecins courageux commencent à se multiplier, c’est heureux ! 

Tout récemment, le Pr Pierre-Jean Guillausseau, ancien chef de service à l’hôpital Lariboisière et professeur émérite à l’université Paris 7, a examiné les études en présence et conclu[22] : 

« Je termine une revue sur Ivermectine et COVID-19 à paraître dans Horizons&Thérapies.
Les résultats des trois méta-analyses sont tous concordants et mon analyse critique de 3 essais randomisés et contrôlés de prévention et de 20 essais randomisés et contrôlés de traitement permet de conclure sans discussion à une diminution de 92% du risque de transmission en prophylaxie par l’ivermectine et à une diminution de la mortalité de 75%, ainsi qu’à une diminution significative de la durée d’hospitalisation et du délai de guérison grâce au traitement par l’ivermectine de patients atteints d’une COVID-19… et pourtant ce traitement n’est ni recommandé ni même autorisé (quoi que nous ayons le droit de prescrire hors AMM sous certaines conditions).
Il faut savoir que l’Ivermectine n’a pas d’effets secondaires.
Message à nos politiques et à nos autorités de santé : de grâce, d’urgence donnez ou faites donner une RTU (Recommandation Temporaire d’Utilisation) à l’Ivermectine ! »

Espérons qu’il sera écouté ! 

Transférez ce message autour de vous, et sur les réseaux sociaux !


 

sources : Big Pharma est en train d’enterrer méthodiquement la très efficace ivermectine – Santé Corps Esprit

 



376 réactions


  • Clocel Clocel 10 mars 11:33

    « Le laboratoire Eli Lilly. »

    Rien que le nom m’amuse...


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 11 mars 09:54

      Dieu nous a donné l’ivermectine et Satan le vaccin.
      Dieu nous a donné Raoult et l’HCQ et Satan veran et macron.
      Eternel combat du Bien et du Mal.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 11 mars 12:28

      J’ajoute que dans ce monde Orwellien où le mensonge, c’est la vérité, on diabolise Raoult, l’HCQ et l’Ivermectine, et qu’on prend les discours de veran et macron pour parole d’évangile.
      Ici, une petite louche de bon sens avec les coups de gueule de Jean Marie Bigard sur France-Soir :
      https://www.facebook.com/LeveilleurQuantique/videos/190725205800958/
      Ca fait du bien d’entendre ça.


    • Baron de Risitas Jean Guillot 11 mars 14:09

      @doctorix, complotiste

      Et Trumpette qu’est ce qui devient XD


    • velosolex velosolex 11 mars 14:43

      @doctorix, complotiste
      Perfect Sense - Regarder le film complet | ARTE https://bit.ly/3l6SJO6

      Film étonnant qui est visible encore deux jours. Un petit bijou réalisé en 2010, en angleterre, et qui parle d’une pandémie, débutant insidieusement.

      Les gens perdent le gout, au début, puis sont obligés de porter des masques, avant que le virus ne les perturbe un peu plus. 

      On se demande où les rosbifs vont chercher des trucs pareils. Le scénariste de « Perfect sense » a aussi entrevu la perte des intelligences, le déni, qui sont semble t’il de plus en plus récurent sur ce site.

      Le covid n’agit pas que sur le gout, mais aussi semble t’il sur le jugement. Sur l’agressivité bien sûr, comme on peut le voir. Il est petit , mais fait le maximum !Il semble que certains pensent qu’ils peuvent lutter contre le covid en moinsant les autres, en enfonçant leur pouce prompteur avec la même force qu’il s’enverrait un suppositoire dans le cul ! Ca soigne pas, mais ça peut faire jouir chez les gens de peu.

      Il semble que personne ne voie la relation possible entre les rixes d’adolescents, les passages à l’acte démentiels, et la pandémie...Pendant ce temps là certains préfèrent faire des articles sur des professeurs mabouls, qui seraient les sauveurs de l’humanité, ou font l’apologie de la vit D, en disant « comment se fait il qu’on nous cache ce médicament miracle ? » Le covid est vraiment étonnant. C’est un canalisateur de connerie. Un catalyseur aussi. Il devrait travailler dans le BTP. Ou dans le spectacle. Comme humoriste, on ne fait pas mieux. 


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 11 mars 15:00

      @doctorix, complotiste

      Salut, pas mal merci,

      juste un « petit » mot sur éternel combat du bien et du mal...pour moi ça ne concerne que les humains et seulement une partie limité en nous, or celle ci a pris le contrôle total de notre psyché il y a un temps x, empêchant celle ci de marcher selon ses principes issus et donc liés à L’Origine.
      Et il n’y a rien d’éternel là dedans bien au contraire mais juste un bug majeur dans nos cerveaux, enfin ce qu’il en reste encore en fonction.
      ..pour être plus précis cela concerne une de nos capacités seulement,la seule encore en marche , la pensée analytique, qui pour analyser, crée une dualité moi/pas moi, en clair le cerveau à un endroit x se scinde en deux parties pour créer un analyseur ou « je » et un objet analysé..qui n’est pas ce « je »
      Pour marcher et ne pas tomber de la falaise, ne pas butter contre tout le monde et les arbres, tomber dans la marre aux canards etc ça marche.
      Pour voir comment organiser la vie pratique , ça marche...des fois bien des fois pas bien..mais on fait autre chose.
      Mais voila, je ne suis pas seul et il y a des milliards d’autre « je », or la référence de ce « je » est...........lui même..
      Ce qui fait que ce « je » à cet instant n’est pas relié aux autres « je » sauf par....par. ??? ..intérêt.
      et oui la pensée est une machine , un outil point barre..qui évalue, analyse SA mémoire au travers de SES désirs donc de ses peurs...la pensée est toujours du passé quand à sa base, son passé, pas LE passé mais son passé ! D’imaginer le futur sur des plans pratiques lui fait croire, enfin s’illusionner sur sa toute puissance, l’égal de Dieu, de L’Origine, puis celle ci ou celui ci disparaît d’un claquement de mot..et hop cela devient « l’humain est un dieu » qui devient « je suis un dieu »..
      Schizophrénie est un bon mot pour parler de cela, mais dans le sens d’avant les psychos blabla pour le pognon bien sur dans le sens de séparés du réel..
      Et là, la machine, moi donc ce « je » va alors commettre l’irréparable faute de considérer les autres « je » comme des obstacles ou des moyens que « je » peux utiliser à son profit...ce « je » ne contient pas la vie profonde donc pas le sens...normal c’est pas son rôle. C’est un outil,un moyen qui a un rôle d’outil et de moyen dans les domaines pratiques.
      Nous sommes coincés là depuis des milliers d’années, pour la date du désastre voir quand fut réellement écrit Adam et Eve et comprendre en mode vision il faut, la pensée ne peut le faire..
      et là d’une manière ou d’une autre ce cirque humain va toucher à sa fin...soit on grandit et sortons de nos 3 à 4 ans d’age mental au mieux, et alors nos autres capacités se mettent en route quand elles le doivent, à la naissance elles ne sont pas en marche, le cerveau n’étant pas câblé comme il le faut,
      elles se mettent en marche comme elles le veulent ces autres capacités.

      ceci implique un énorme changement radical dans notre psyché, dans la perception et compréhension de soi avant tout, qui va s’étendre au reste des aspects de la vie humaine et plus seulement à la survie physique..

      pour cela il faut a minima savoir que nous sommes le probleme, et que ce probleme vient de notre psyché...qui utilise un seul outil machine qui ne sait pas vivre mais juste organiser la survie, voir Hiroshima..

      voila entre autre d’où vient ce refus de la mort..la pensée relative à moi moi moi moi, ne peut rien faire avec la mort qui est un absolu, or elle essaye de modifier, de nier, de refuser etc mais cela c’est pas son job, de plus un absolu se vit point barre..
      soit on garde le même cap que là comme depuis si longtemps et.......à part bonne bourre et bonne chance, what else ??


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 13 mars 17:46

      @velosolex 
      « comment se fait il qu’on nous cache ce médicament miracle ? »

      C’est très simple : s’il y avait un médicament qui marchait, il n’était plus question d’une AMM pour le moindre vaccin.
      On a donc diabolisé l’HCQ, puis l’ivermectine, l’artémisine, la colchicine, la vitamine D et le zinc, sans compter les antibiotiques.
      On a coupé les pattes aux médecins.
      On peut donc maintenant semer la mort avec le vaccin.
      Ce matin, au Samu, j’ai faxé 4 ordonnances d’ivermectine et + pour 4 patients négligés par la médecine.
      Et je me fous de ce qu’en pense l’Ordre.
      L’OMS est sur le point d’autoriser l’ivermectine avec 1 an de retard, avec des milliers de morts à la clé, alors qu’elle évite 75% des morts. Idem pour l’HCQ.
      https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/tess-lawrie-livermectine-bientot-approuvee-par-loms-video
      Il lui faut encore quelques semaines, pendant ce temps les gens crèvent.
      Désolé de mettre en péril votre message de mort.


    • alinea alinea 13 mars 18:07

      @velosolex
      C’est comme Charlie, le regard sur la Russie de Poutine, la guerre en Syrie, et la crise grecque, ce covid révèle, s’il en était encore besoin, les affidés au système en qui, de fait, ils ont tout confiance.
      Grand bien leur fasse ; la tâche pour nous est plus dure, mais la vérité toujours triomphe.


    • HELIOS HELIOS 14 mars 12:20

      @alinea

      Ne dites pas cela comme ça !

      En deux phrase vous faites plus de publicité pour Marine Le Pen que tous les cacas nerveux des média contre le RN !
      Beau nom que « RN »... Rassemblement National. 

      RN c’est ce qui nous manque pour affronter les réalités économiques qui n’ont comme objectifs que la prédation sur le monde en ecrasant tout ce qui peut les gener comme la diversité (c’est bon la diversité à condition qu’elle soit localisée car sinon c’est la soupe de l’uniformité), les appartenances physiques, philosophiques, sociales  vous vous souvenez les confreries ?  ça n’existe plus que pour des « ordres » dont l’usage est strictement politico-economique, à la place de la gestion des metiers qu’ils devraient representer !
      Exemple : qu’est-ce qu’il a fait l’ordre des médecins pour D Raoult et les autres ?

      Voyez vous, nous avons devant nous un immense défi que met en lumière cette pandemie, ce defi c’est notre identité a tous europeens, africains, asiatiques qui doit etre gommée pour prélever la dîmes des marchands.

      Et bien non, choisissons, peu importe l’homme  ou la femme  qui le prenne en charge, bien ou moins bien, mais surtout qu’on entame ce chemin du retour vers une humanité que rien n’empêche d’exister partout... dans le respect de nos différences...
      Ne nous égarons pas dans un faux humanisme de gauche, dans une fausse performance de droite, commençons par nous respecter nous même, assurer notre propre existence... justement pour pouvoir défendre celle des autres.

      Autre exemple, si Dassault ne cede pas aux instances européennes et surtout allemandes, la France sera plus forte et nous défendrons beaucoup plus effacement notre continent et tous ceux qui sont balayés par la puissance américaine aujourd’hui et celles des chinois, indiens ou russes demain

      Nous ne l’avons pas fait pour les vaccins et nous voyons ce qu’il se passe... ceux qui défendent leur histoire et leur identité, encore une fois russes, chinois, américain et ... anglais... vont gagner... nous regardons passer les trains, nous sommes descendus du wagon, nous devons gérer les feux d’artifice, c’est tout !!!

      Attaquons donc, battons nous pour notre avenir, il sera bien temps ensuite de gloser sur les choix quand nous auront réussi.
      Je ne vous dirais pas pour qui voter, vous avez une tête, n’est-ce pas ?


    • alinea alinea 14 mars 12:34

      @HELIOS
      Je ne comprends ce qui, dans ce constat que je fais à velosolex, serait une pub pour marine !
      peut-être parce que je ne sais pas ce que dit Marine, c’est sûr, mais je n’ai pas l’impression qu’elle se mette tellement hors de la doxa !
      Dire autrement : ne pas suivre comme des moutons la pensée dominante, qui se dit bonne mais qui est plutôt égocentrée ! : en gros, nous sommes bons, nous sommes les meilleurs, tous les autres sont des dictateurs tandis que nous sommes les chantres de la démocratie !
      ( c’est mieux comme ça ?)


    • HELIOS HELIOS 14 mars 15:21

      @alinea

      ... c’est vrai qu’il faut comprendre la nuance du... bon sens !

      Je ne sais pas trop bien faire moi-même, mais, quand on prône comme votre article le laisse entendre, une certaine souveraineté d’un pays face a des laboratoires (des industriels), on ne peut pas faire abstraction des divers équilibres.

      Je ne défends personne, malgré ce qu’on me fait dire, je défends mon pays et en ce sens je m’attaque à tous ceux qui acceptent ou participent à la soumission, directement ou indirectement, je le dis et le fais savoir. C’est dirons nous, génétique, je suis français.

      Comme pour la fable de la grenouille et du scorpion (c’est toujours dans la nature des hommes) ma vision pour ce que nous avons fait lors de cette pandemie qui n’est pas encore terminée comme ne le dit pas le vieil ami africain d’autres fils d’Agoravox... : je ne suis pas pilote d’hélicoptère, je ne sais pas ou on fait le plein et comment le faire démarrer... mais, quand je vois un pilote de cette machine décoller et se vautrer lamentablement au bout de la piste, je sais que ce mec a merdé ! 
       
      Je ne suis pas politique ni industriel, je suis un pro quelque part ailleurs, mais quand je vois où nous en sommes aujourd’hui, je sais que Macron, Veran, Delfraissy et les multiples « présidents de.. », « responsables de.. », « chargés de.. », « conseillés... », « professeurs.. » ont tous complètement merdé et c’est nous qui en payons le prix, pas eux, ils gardent leur residences secondaires a la mer, a la montagne et leurs séminaires a l’autre bout du monde où l’on mange des langoustes... je le sais.

      Voyez le pb des vaccins et voyez autre chose a titre d’exemple : croyez vous qu’envoyer quelques pingouins ayant la covid à grands frais d’un hopital a un autre, à l’autre bout de la France est intelligent  ??? non, vous le savez bien, c’est de la mise en scène.
      Si la chose est grave, je vide un hôpital a Brest et/ou ailleurs où c’est calme, et j’envoie normalement en voiture, en avion, en train ceux qui doivent se faire soigner pour des maladies « normales » (pas Covid), j’y envoie aussi les chirurgiens et autres soignants non substituables qui les traitent... je fais de l’efficacité sans culpabiliser personne, je traite tous le monde comme on doit le faire : je n’attends pas !

      Alors, je réalise, je sais que le choix de virer notre « élite » pour ne garder que ceux qui tentent au moins de faire bien est difficile et je ne me fais aucune illusion sur rien ni personne, mais, même si ce n’est que dans le discours et que cela ne change quasi rien... ce « quasi » est suffisant et je voterai pour le virer tous.
      Actuellement la probabilité raisonnable, arithmetique de changer la néfaste sédimentation des corrompus et incompetents me démontre que c’est Marine le Pen et le RN qui rempli la condition, donc je choisi... et pour rester dans la santé, peu importe si le médicament est amer pourvu qu’il soigne. et même si dans le lot, il y en a qui echappent...

      Voila, il faut vous le dire a vous aussi...
      Puisque vous m’avez lu, et je vous en remercie, ma première phrase était à prendre au n-ème degrés. Je ne vous ferais pas l’insulte de ne pas l’avoir compris... et vous devriez comprendre comme moi car nous avons probablement les mêmes objectifs.


    • HELIOS HELIOS 14 mars 15:30

      @alinea

      NOTE : oui, je sais c’est long !

      Ne dites pas que je suis hors sujet, même si évidement ont peut faire plus concis.

      Mon intervention, comme souvent, envisage un aspect des choses plus large ou plus etroit selon le cas et le thème.

      J’ai chois de ne pas ecrire d’articles lorsque je ne maitrise pas suffisament le sujet.
      cela ne m’empeche rien (...l’hélicoptère) mais cela me permet d’apporter une vision differente de ceux qui approfondissent sans oter leurs oeillères.

      Chacun sa perception, son avis, son action.


    • alinea alinea 14 mars 16:04

      @HELIOS
      Oui, d’autant plus que j’aime bien les fins d’articles où on prend le temps de discuter, on est presque tout seul, rien ne bouscule... je reviendrai sur votre commentaire précédent...voir si je rebondis, mais ça m’a paru plein !


    • Et hop ! Et hop ! 15 mars 10:46

      @Clocel : « Rien que le nom m’amuse... »

      Lilly, c’est le laboratoire du Prozac et du Zyprexa.

      Après avoir quitté la CIA en 1977, George H. W. Bush devint un des dirigeants de Eli Lilly. (c’est-à-dire personne grassement payée à ne rien faire pour le remercier)

      Eli Lilly a été condamnée à payer une amende de 1,4 milliard de $ aux États-Unis en 2009, la somme la plus importante payée par une firme à cette date. Cette condamnation concernait le scandale de la promotion de l’usage hors-AMM de son médicament Zyprexa (olanzapine), pour le traitement de la démence, de l’agitation, de l’agressivité, de la dépression ou des troubles du sommeil...


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 10 mars 11:40

    Merci pour cet article qui espérons, va réveiller l’agora (en nombre de réactions)

     smiley

    Parce que depuis lundi c’est ronronronron, faut dire qu’en modé ya pratiquement rien sauf cet article et ceux de doctorix ou du panda qui sont systématiquement refusés ?

    Dommage parce que, eux ils n’endorment pas, enfin faut faire avec les méchants modos !

    Sinon oui il y a complot ou plutôt grosse magouille des labos

    Ah elle est belle la clique citée ici et il n’y a pas qu’eux, il faut écouter la députée européenne Michèle RIVASI qui déclare sans cesse que BIG PHARMA corrompt tout le monde (médecins, journalistes, politiques)

    Bon on attend les trolls de big pharma qui ne vont pas tarder et à qui je fais smiley


    • robert 10 mars 11:45

      @Bendidon
      à force d’éjecter les commentateurs, à la fin cela va se voir.


    • Le Panda Le Panda 10 mars 13:52

      @Bendidon
      L’article est chouette et la grosse magouille des labos est évidente, merci à toi de nous le préciser à nouveau .
      Certains vaccins restent au frigo, sans connaitre les degrés, comme le PSG ce soir via le REAL.
      Mais qui a dit que je ,n’avais pas que des amis ici ? réellement il y a des gens méchants !! 


    • Le Panda Le Panda 10 mars 14:06

      @robert
      C’est un évidence que personne ne peut contester !


    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 10 mars 14:50

      @ Le Panda

      Certains vaccins restent au frigo, sans connaitre les degrés

      Question très intéressante que vous soulevez. La chaîne du froid est-elle respectée, depuis les moins 80 ° celcius requis pour conserver le vaccin ARN Messenger, jusqu’à sa destination : les centres de vaccinations et les pharmacies ? Les centres de vaccinations et les pharmacies sont-ils équipés pour conserver à moins 80 ° les vaccins ? Cela demande des installations spécifiques et très couteuses.

      Il serait temps de s’en préoccuper ou bien allons-nous assister à une autre scandale comme celui du sang contaminé ?


    • Eric F Eric F 10 mars 17:26

      @Bendidon

      « oui il y a complot ou plutôt grosse magouille des labos »
      Le lobbying des laboratoires pharmaceutiques est en effet une évidence, qui déborde d’ailleurs du cadre de la présente épidémie. Les collusions d’intérêts entre ces labos et les autorités médicales devraient faire l’objet d’une enquête indépendante (non parlementaire, mais par des magistrats).
      Un « complot » étant une action occulte, on ne peut pas considérer que les « grosses ficelles » employées par les grands laboratoires soient de cette nature, il y a opportunisme et manipulation.

    • vesjem vesjem 10 mars 20:22

      @Silence, on pique !
      le coup des -80 degré, c’est pour interdire aux médecins de vacciner
      ils ne seraient pas assez fiables pour l’exécution réelle de l’opération ;
      la confiance règne
      c’est vrai que s’ils instaurent un passeport sanitaire, je trouverai le moyen de frauder 


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 20:24

      @vesjem

      frauder ? c’est legitimer le laisser passer


    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 10 mars 20:37

      @vesjem

      Je ne suis pas sûr que le contenu ARN supporte des températures « normales ». Mais l’info des  80 ° est tout de même à contrôler. 
      Si cette température extrême s’avère une vraie info, alors les moutons qui se feront vacciner aurant du souci à se faire au niveau décongélation. Quelle sorte de bouillie va-t-on leur injecter ? 


    • alinea alinea 10 mars 20:59

      @Xenozoid
      C’est un sujet en soi !


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 21:02

      @alinea

      oui


    • alinea alinea 10 mars 21:08

      @Xenozoid
      J’ai conscience de ça depuis très longtemps et, dans la mesure du possible ( il faudrait que je me remémore toutes les situations peu ou prou importantes !), je me conforme à une attitude qui ne se faufile pas, en fraude ou autre entourloupe ; je resserre, je me retire, je laisse tomber !
      Je n’aime pas cette manière de toujours trouver le truc pour contourner l’abject imposé.J’y vois, comme tu le sous-entends, un encouragement à la perpétuation des restriction liberticides...


    • vesjem vesjem 10 mars 21:09

      @Xenozoid
      oui, et çà m’emmerde, mais je veux pratiquer mon sport et d’autres activités pour ne pas me couper des moutons ; donc j’intégrerai le cheptel
      avec un vaccin à base d’eau bénite
      avec des mafieux, il faut utiliser les mêmes méthodes...et il y en a de nombreuses
      je faisais une bouffe avec 2 potes ce midi : prêts pour le vaccin, le vrai ; rien à faire des conséquences qu’ils ignorent d’ailleurs ; de même qu’ils ignorent complètement l’arnaque ; mes arguments ne les effleurent même pas ; bref, rien à tirer de leur peau
      les mafieux aux manettes connaissent le rapport de force en temps réel (sondages payés avec nos impôts)


    • alinea alinea 10 mars 21:16

      @vesjem
      C’est un point de vue ; je le vois souvent et je le respecte même si je pense que multiplié par quelques centaines de milliers, ça fait que la restriction devient vivable pour une assez grande partie des gens, et que, du coup, personne ne pense plus à se rebiffer !
      Je mettrais même sur ce compte, la dégringolade de nos espaces de liberté, qui laisse, oui, aux plus démerdards, celui de s’en foutre ou s’en satisfaire ! Je veux dire que c’est assez jouissif de trouver une porte de sortie cachée, et que le jeu excite assez pour voir en chaque privation de liberté le lieu de montrer son ingéniosité ou son audace !
      Faire jeu perso, quoi !


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 21:26

      @alinea

      yep car.au-delà des limites, se trouvent les ténèbres extérieures de « l’anomalie » et de « l’extrémisme », dont aucune personne « normale » ne veut. Pour éviter d’être jeté dans cette obscurité extérieure, les gens se conformeront aux absurdités les plusgrotesques et paranoïaques que vous pouvez imaginer. 


    • vesjem vesjem 10 mars 21:35

      @alinea
      il nous reste l’espoir d’un soulèvement style « gilets jaunes »


    • reptile CYRUS 10 mars 21:41

      @Xenozoid

       les ténèbres extérieures de « l’anomalie » et de « l’extrémisme », dont aucune personne « normale » ne veut.

      c’ est donc ca ton programme ... dire ce qui est normal , et exterminer tout ce qui ne s’ y conforme pas ...

      Tu sait que meme les islamistes ont l’ air plus soft a coté ?


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 21:42

      @CYRUS




    • reptile CYRUS 10 mars 21:42

      @CYRUS

      PS personne ne l’ avais lu j’ augmente ton audience ...
      https://www.agoravox.fr/commentaire6006875

      t’ est deja a court de fuel ?


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 21:44

      @CYRUS




    • reptile CYRUS 10 mars 21:47

      @Xenozoid

      tu devrais rajouter un ou deux PROUT ou un je t’ ecoute pas pour faire bonne mesure smiley


    • reptile CYRUS 10 mars 21:53

      @Xenozoid

      meme OUAM il as plus de chance d’ enflammer miss putois que toi ...
      https://twitter.com/anissaputois?lang=fr

      Il est tout pret , et se deguise pâs en zombi bouffeur de cadavre ...
      Parle lui klingon pendant que tu y est smiley 

      Etre vegane dans ce genre de domaine tu sait ca fait pas tout smiley

      mais puisque tu est NECROPHILE , je peut peut etre te brancher avec maité smiley
      on sait jamais sur un malentendus ...


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 21:54

      @CYRUS



    • vesjem vesjem 10 mars 23:13

      @alinea
      tout passe par le vote ; la bande de crapules risque de repasser en 2022, grâce au système de vote français et pour affiner : le vote électronique
      de toutes façons, aucune illusion, celui qui gagnera la timbale aura déjà quelques casseroles
      la résistance radicale, il faut la faire secrètement 


    • alinea alinea 10 mars 23:16

      @vesjem
      Résistance !


    • reptile CYRUS 10 mars 23:24

      @vesjem

      t’ as tout compris ...
      le flicage internet est efficace a 98%

      ressord la gutenberg ... paye ton encre et ton paier en liquide , 
      ecrit et distribut au hasard , hors camera , et avec ton GPS/smarphone sur toutou qui fait sa balade AILLEURS que la ou tu est . 


    • reptile CYRUS 10 mars 23:37

      @Le Sudiste

      toi je te sent tres faché smiley


    • reptile CYRUS 11 mars 01:53

      @Le Sudiste

      l’ amadou c’ est un champignon pas de l’ ecorce ... 
      tu vera secher dans une boite delacre ca sera top pour allumer ton feu quand il fera froid smiley


    • reptile CYRUS 11 mars 02:00

      @Le Sudiste

      Pour le covid 19 ... si quelquun te tousse sur le bras je t’ assure faut absolument amputer tout de suite avant que ca se propage ...
      (comme dans walking dead smiley)


  • Doume65 10 mars 12:00

    « Mais commençons par [les points communs entre l’hydroxychloroquine et l’ivermectine] Ils coûtent moins de 10 euros la boîte, parce que ce sont des médicaments génériques : aucun laboratoire pharmaceutique ne peut donc faire de profits avec ces molécules »

    FAUX !

    Les labos qui les fabriquent font bien évidemment des bénéfices, sinon plus personne ne les fabriqueraient ou alors cette industrie ne fonctionnerait que par des subventions, ce qui n’est pas le cas. Par contre il est vrai que ceux-ci sont bien moindres que pour des molécules vendues plusieurs milliers d’euros, les labos profitant de l’absence de concurrence.


  • cevennevive cevennevive 10 mars 12:15

    Merci alinea pour cet article.

    Je vais relayer, mais seulement à des personnes susceptibles de comprendre, car j’ai des doutes sur le passage d’une telle lettre sur FB...

    Je dirais simplement « les salauds » !

    Comment peut-on encore les croire ?

    Ce ne sont pas des virus dont j’ai peur, mais de l’inconscience et de la soumission de mes semblables et de la malfaisance de certains, pour du fric.


  • joletaxi 10 mars 12:15

    on va pas y revenir, mais je vous livre 2 expériences vécues

    une jeune femme covid, alitée, fièvre, mal de crane, affaiblie

    après 3 jours d’ivermectine, sur pied, en pleine forme

    la fille d’une voisine,jeune, à l’hosto, état nécessitant le maintien à l’hosto

    2 jours d’ivermectine, sortie rapide qui provoque la question des médecins:vous avez pris quelque chose ?

    alors un médoc, pas cher, sans risque, même si cela ne prouve rien que vous ayez guéri rapidement, alors que votre bon docteur vous prescrit du doliprane, je ne comprends même pas que l’on se pose des questions

    tout ce barnum est ahurissant


    • Patrick Samba Patrick Samba 10 mars 21:45

      @joletaxi
      « tout ce barnum est ahurissant » :

      ce qu’il y a d’amusant dans cette histoire c’est que certains individus font l’expérience intime similaire à celle d’autres éveillés face au nucléaire...


  • njama njama 10 mars 12:17

    L’affaire n’est pas pliée, enfin pas encore

    Ivermectine près du but à l’ANSM ? Verdict fin mars

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/ivemectine-pret-du-lansm-verdict-avant-fin-mars

    Covid-19 : l’Ivermectine victime d’attaques malhonnêtes
    14/02/21
    Tribune du Dr Gérard Maudrux, après avoir été pendant 18 ans président de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF), ce médecin urologue continue à s’exprimer sur son blog dans le Quotidien du médecin. Médecin engagé puisqu’il a soutenu la demande de règlement temporaire d’utilisation pour l’Ivermectine devant le conseil d’état avec l’assistance de Me Teissedre. Il se retrouve aujourd’hui convoqué devant le conseil de l’ordre pour s’expliquer sur son blog.
    (...) l’Ivermectine, tombée dans le domaine public ne rapporte plus rien. Si un jour l’Ivermectine devient LE médicament contre le Sars-Cov-2, ce sont des milliards et des milliards de pertes pour l’industrie pharmaceutique mondiale. Avec de telles sommes en jeu, tout sera fait pour que cela n’arrive pas.

    On pouvait s’y attendre, le scénario que l’on a vu pour l’Hydroxychloroquine se reproduit...

    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/livermectine-victime-dattaques-malhonnetes


    • alinea alinea 10 mars 12:36

      @njama
      Salut njama, je crois que tes liens renvoient aux liens qu’il donne en fin de lettre !
      la démocratie, ce n’est pas le pouvoir du peuple, mais celui de la majorité décervelée par le pouvoir.... !


    • njama njama 10 mars 13:06

      @alinea
      Certaines croyances ont la peau dure...

      Alfred Russel Wallace (1823-1913) : Quarante-cinq ans de statistiques d’enregistrement, prouvant que la vaccination est à la fois inutile et dangereuse

      https://guyboulianne.com/2021/03/08/alfred-russel-wallace-quarante-cinq-ans-de-statistiques-denregistrement-prouvant-que-la-vaccination-est-a-la-fois-inutile-et-dangereuse/


    • pipiou2 10 mars 13:47

      @njama
      L’industrie pharmaceutique se fait des milliards avec le doliprane, vous êtes sûr ?

      Bon on retient déjà que l’hydroxychloroquine n’est pas très efficace et présente des risques de surdosage..


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 mars 14:01

      @pipiou2
       
      ’l’hydroxychloroquine ...présente des risques de surdosage..’’
       
      Le Doliprane aussi présente des risques de surdosage.
       
      Et je suis sûr qu’il a fait énormément de dégâts au point qu’il n’est plus délivré désormais qu’avec un message de mise en garde.
       


    • Emohtaryp Emohtaryp 10 mars 14:05

      @pipiou2, troll surdosé

      Eh asshole chicken plein de goudron et de plumes, faut que tu dises aussi à tes maitres d’interdire l’ail et l’échalote, ils sont aussi efficaces contre le couillonacircus......

       smiley


    • alinea alinea 10 mars 14:06

      @Francis, agnotologue
      Mais il y a l’alcool aussi, et le gras de cochon, la cigarette.. enfin on sait que tout est affaire d’abus !
      Normalement, je le dis pour piupiou, ce sont les médecins qui prescrivent ; en général, ils essaient de ne pas surdoser.


    • pipiou2 10 mars 14:28

      @Francis, agnotologue
      Sauf que justement dans le protocole Raoult il faut surdoser l’hydroxychloroquine ...


    • Ben Schott 10 mars 14:38

      @pipiou2
       
      « Sauf que justement dans le protocole Raoult il faut surdoser l’hydroxychloroquine »
       
      D’où sors-tu cette ânerie ?
       


    • reptile CYRUS 10 mars 14:41

      @pipiou2

      Sauf que justement dans le protocole Raoult il faut surdoser l’hydroxychloroquine ...

      Tu dit encore des connerie ....

      pour le paludisme il est donnéa 100mg
      pour la polyar-thrite et le lupus , il est donné a 300mg
      pour le covid il est donné a 200mg

      cf https://www.santemagazine.fr/traitement/medicaments/hydroxychloroquine-chloroquine-et-covid-19-12-questions-pour-tout-savoir-433196

      Le surdosage n’ as eu lieu que dans l’ essai discovery sur des malade mourant 1000mg et en supprimant l’ azythromycine


    • alinea alinea 10 mars 14:44

      @Ben Schott
      J’ai lu ça il y a longtemps, mais le rapport que j’ai retenu est celui-ci : pour devenir dangereuse, l’hydroxychloroquine devait être surdosée dix fois ! Au début de cette affaire Raoult a dit, une fois dans une vidéo, qu’on pouvait aller jusqu’à.. une fois et demi la dose ( c’est très approximatif car c’est de mémoire, mais c’est à peu près dans les rapports)... il a donné, sans le savoir, du grain à moudre à piupiou ! et du fil à retordre à nous autres !


    • reptile CYRUS 10 mars 14:45

      @Ben Schott

      « Sauf que justement dans le protocole Raoult il faut surdoser l’hydroxychloroquine » 
      D’où sors-tu cette ânerie ?

      De son portefeuille d’ action , son banquier a été tres rassurant sur son placement assurance vie ...

      Tout nos troll sont motivé par ca , on devrais nationaliser tout ces labo sans contrepartie financière ...


    • alinea alinea 10 mars 14:47

      @CYRUS
      Bon, je n’ai pas pu vous lire avant de répondre !!! smiley dommage ! je me serais abstenue


    • reptile CYRUS 10 mars 14:47

      @alinea

      Non au contraire alinea , il faut le dire et le redire ...


    • reptile CYRUS 10 mars 14:48

      @alinea

      peut importe le messager c’ est le message qui compte 
      garder l’ article sous le coude il est tres bien pour expliquer ...


    • reptile CYRUS 10 mars 14:53

      @alinea

      en complement voila le detail des essai discovery 
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/06/11/essai-recovery-les-chercheurs-ont-ils-administre-plus-de-trois-fois-la-dose-d-hydroxychloroquine-aut_1790733/

      c’ est assez probant les media et les « pipiou » font porter a raoult le chapeau de ce qu’ on fait les chercheur de discovery dont fait parti une certaine karine lacombe tres presente dans les media smiley


    • alinea alinea 10 mars 15:07

      @CYRUS
      C’est un monument ce texte !! on y lit à peu près tout ce qu’on peut imaginer d’épouvantable dans les essais !!
      Beaucoup aimé la réponse de Perronne !! ( vous le connaissez, Perronne ? ce complotiste.... ?!) smiley

      Vivement que ça s’arrête, on ne va pas tenir longtemps avec juste quelques articles et rigolades...


    • reptile CYRUS 10 mars 15:30

      @alinea

      Le monde des essai comporte aussi pas mal de zone d’ ombre sur la provenance de certain « element biologique » , la pas de tracabilité possible ....

      Le pire etant sur les greffe d’ organe , il y a 3 fois plus de greffe efectué que de donneur « volontaire » ... Les guerre ou les ouighours chinois fournisse la viande des charognard pour que de vieux vautour puisse vivre un peut plus longtemps .

      J’ aime bien perronne il dit clairement les chose ...
      raoult aussi ...

      l’ HCQ + AZT posse bien quelque probleme cardiaque , mais on sait l’ eviter en faisant passer un EEG a J0 et en le comparant a un autre J1 , et un troiseme a J2 .
      c’ est ce qu’ on fait depuis des année au debut du traitement .

      le probleme n’ est donc pas la toxicité de l’ HCQ , mais le manque de moyen hospitalier pour tester les gens pour savoir s’ il peuvent supporter ce traitement ou pas ...

      c’ est donc bien la reforme hospitaliere , les compresion de budget et le numerus clausus qui sont en cause .... Alors qu’ en fait , meme une aide soignante ou un infirmier debutant pourrais reperer une anomalie de l’ onde QT pouvant causser une torsade de pointe ...

      Voila ce qu’ on cache derreiere la pretendu toxicitée de l’ HCQ ( alors qu’ en fait c’ est plutot l’ azythro et les autre macrolide qui genere ce phenomene)


    • reptile CYRUS 10 mars 15:33

      @alinea

      tient meme toi sans formation medicale tu va voir le soucis 
      https://www.e-cardiogram.com/torsades-de-pointes/

      meme un reperateur de TV a l’ habitude des oscillograme et pourrais le reperer ...


    • pipiou2 10 mars 16:11

      @CYRUS
      Dans ses pratiques Raoult le dosait à 600mg ; comme le dit Alinea Raoult utilisait couramment un surdosage fois 1,5 (la dose maximale habituelle étant 400 mg pour la malaria).
      Cultive-toi le sous-doué.


    • pipiou2 10 mars 16:14

      @CYRUS
      C’est vrai que tu sais pas lire boulet !
      "La combinaison utilisée par l’équipe du Pr Didier Raoult est une association d’hydroxychloroquine (Plaquenil®) à 200 mg trois fois par jour pendant 10 jours,..."

      Bref surdosage de Raoult avéré, connerie galactique de CYRUS : avérée.


    • reptile CYRUS 10 mars 16:21
      • @pipiou2

        faut vraiment que tu apprenne a lire .C’ est bien l’ orthographe mais comprendre un texte c’ est fondamental avant meme de savoir bien ecrire ...

        En prévention du paludisme, la chloroquine était utilisée à la dose de 100 mg, soit un comprimé par jour pendant tout le séjour en zone d’endémie, et jusqu’à 4 semaines après le retour.

      • Aprendre a compter ne te ferais pas de mal non plus .
      • Une « dose de charge » de 2 400 mg

        Concernant le sujet du dosage, lorsqu’un participant à l’étude Recovery se voit attribuer le traitement « hydroxychloroquine », il reçoit immédiatement 800 milligrammes de sulfate d’hydroxychloroquine (l’équivalent de 4 comprimés de Plaquenil), dosage qui sera répété six heures plus tard, et auxquelles succédera six et douze heures plus tard une dose de 400 mg. Soit une « dose de charge » de 2 400 mg atteinte après la quatrième prise de médicament (à la 24e heure, soit au tout début du 2e jour de traitement). Durant les neuf jours suivants, le sulfate d’hydroxychloroquine est administré à hauteur de 400 mg toutes les douze heures (soit 800 mg de Plaquenil quotidiens). cf https://www.liberation.fr/checknews/2020/06/11/essai-recovery-les-chercheurs-ont-ils-administre-plus-de-trois-fois-la-dose-d-hydroxychloroquine-aut_1790733/

      • 2400 mg represente 24 fois la dose et non pas 1,5 fois 

      • et c’ est bien siscovery qui surdose , pas raoult .
      • c’ est de plus tirer de checknews et pas d’ un site complotiste .
      • il est grand temps de nationaliser les laboratoire sans contrepartie financiere et tant pis pour les profiteur boursier comme toi .

    • pipiou2 10 mars 16:27

      @CYRUS
      Apprends à lire ce que TU as écrit : "pour le covid il est donné a 200mg

      "
      Non, Raoult le donne à 600 mg.


    • reptile CYRUS 10 mars 16:28

      @pipiou2

      @CYRUS
      C’est vrai que tu sais pas lire boulet !
      « La combinaison utilisée par l’équipe du Pr Didier Raoult est une association d’hydroxychloroquine (Plaquenil®) à 200 mg trois fois par jour pendant 10 jours,... »

      Bref surdosage de Raoult avéré, connerie galactique de CYRUS : avérée.

      600mg , 3fois 200mg , correspond au traitement compassionel administrer au cas les plus grave , les cas leger on recu la 200mg pâr jour max ...

      si tu veut des details , tu as tout a l’ IHU ...n’ eiste pas a les contacter
      il ont de meillieur renseignement que ton banquier ...

      https://www.mediterranee-infection.com/

      IHU – Méditerranée Infection
      19-21 Boulevard Jean Moulin
      13005 Marseille

      ACCUEIL IHU : + 33 (0)4 13 73 20 01


    • pipiou2 10 mars 16:29

      @Ben Schott
      Donc 600 mg pendant 10 jours est un surdosage.
      Pourquoi tu donnes les infos pour te ridiculiser ?

      Les Dupond et Dupont sont en forme aujourd’hui !


    • reptile CYRUS 10 mars 16:32

      @Ben Schott

      il comprend pas la notion de traitement compassionel et palliatif
      ( essayer de sauver ou au moins d’ atténuer les soufrance)
      de celui d’ un usage curatif et therapeuthique .

      des gens comme ca ne devrais pas etre au conseil des actionaire 
      car des gens comme ca pilote les labo pour le fric et non plus pour la medecine . 


    • pipiou2 10 mars 16:40

      @CYRUS
      Le commentaire du jour !!
      Le protocole Raoult est un traitement compassionnel : "Quand on donne un traitement de ce type, il est évident que l’on n’attend pas amélioration et encore moins une guérison du patient " .
       smiley  smiley  smiley


    • reptile CYRUS 10 mars 16:42

      @pipiou2

      Tu comprend pas l’ Evaluations des dose ...
      Elle se fait selon le benefice risque .

      La suppression de la douleur et de la degradation des articulation justifie ce surdosage a 600mg dans le lupus ... le patient est clairement informé des risque .
      et doit signer une decharge (comme pour la morphine)

      la dose lethale commence a 25mg par kg de poid ...
      un adulte de 100kg peut aller a 2500mg , un adulte de 50kg lui prendra 1250 

      mais ca peut etre atenuer a l’ adrenaline et au diazepam ...

      source du gouvernement ...histoire que tu ne refute pas smiley

      http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R

      4.9. Surdosage 

      Symptômes de surdosage en hydroxychloroquine :

      · Doses absorbées ≥ 25mg/kg.

      Céphalées, étourdissements, troubles visuels, nausées, vomissements. En cas d’intoxication grave, un élargissement du complexe QRS, des bradycardies, un rythme nodal, un allongement de l’intervalle QT, un bloc auriculo-ventriculaire, une tachycardie ventriculaire, des torsades de pointes et une fibrillation ventriculaire peuvent survenir. Certains symptômes sont de valeur pronostique très péjorative : hypotension, collapsus cardiovasculaire, signes ECG (aplatissement de l’onde T, allongement de l’espace QT, élargissement du QRS) ; un arrêt respiratoire et cardiaque peut survenir brutalement et précocement. Une hypokaliémie peut avoir lieu, probablement due à une entrée de potassium dans les cellules, augmentant ainsi le risque de dysrythmie cardiaque. L’évolution peut être fatale en cas d’insuffisance cardiaque, respiratoire ou de dysrythmie cardiaque.

      Conduite à tenir  :

      Toute suspicion d’intoxication par l’hydroxychloroquine impose l’hospitalisation. Quelle que soit la dose supposée ingérée, toute intoxication par l’hydroxychloroquine impose une prise en charge pré-hospitalière par un service mobile d’urgence. En attendant l’ambulance, une perfusion IV avec une solution de remplissage peut être posée. En cas d’intoxication grave (dose supposée ingérée ≥ 4g ou hypotension et/ou signes ECG), le schéma thérapeutique d’urgence suivant est préconisé :

      · Adrénaline : 0,25 microgramme/kg/min.

      · Intubation, ventilation assistée.

      · Diazépam : 2 mg/kg en 30 minutes, puis 2 à 4 mg/kg/24 heures.

      L’hémodialyse ne permet pas une élimination rapide de l’hydroxychloroquine en cas d’intoxication (la clairance de dialyse représente 15% de la clairance totale). L’acidification des urines, l’hémodialyse, la dialyse péritonéale et l’exsanguinotransfusion n’apportent pas de bénéfice en cas de surdosage à l’hydroxychloroquine.

      Un surdosage en amino-4-quinoléine est particulièrement dangereux chez les nourrissons. De faibles doses de 1 à 2 g se sont avérées mortelles.


       

    • pemile pemile 10 mars 16:43

      @CYRUS « 600mg , 3fois 200mg , correspond au traitement compassionel »

      Donc, 2400mg c’est encore plus « compassionnel » ?


    • Ben Schott 10 mars 16:43

      @pipiou2
       
      « Donc 600 mg pendant 10 jours est un surdosage »
       
      Moi ce que je vois c’est que tu es en surmenage. Demande à ton pharmacien, lui il sait ce qu’est un « surdosage » ; pas toi, tu sais à peine te servir d’une clé à molette.
       

       

       
       


    • pipiou2 10 mars 16:44

      @pemile
      Excellent ! smiley


    • reptile CYRUS 10 mars 16:46

      @pipiou2

      t’ est bete a bouffer le linoleum si on imprime des fleur dessus smiley
      compationel n’ est pas forcement paliatif ...

      c’ est bien pour ca que dans le lupus , et la polyarthrite ou le covid on prend un risque a long terme pour eviter un risque certain de degradation a court terme .

      rassure moi t’ est pas dans le domaine de la santé ???
      la maconerie en loge peut etre ?



    • reptile CYRUS 10 mars 16:49

      @pemile

      Sur une mamie de 50 kg , c’ est deux fois le debut de la zone dangereuse ...
      toit non plus tu comprend rien smiley

      Je vous ais pourtant mit les doc du gouvernement ... tout y est expliquer ...
      et ca donne raison au profeseur RAOULT ...

      pas a des gens comme vous ...


    • pipiou2 10 mars 16:55

      @CYRUS
      "compationel n’ est pas forcement paliatif

      "  smiley

      Alors c’est quoi compatio .. tio ... tionel, on t’écoute .


    • reptile CYRUS 10 mars 16:55

      @pipiou2

      c’ est donc bien l’ azythromicine qui provoque un sur risque 
      comme la pluspart des antobiotique de spectre large ...

      c’ est pour ca que le medecin traitant vous donne le plus souvent de l’ amoxyline dopé a l’ acide clavulinique , ou des peniciline en deuxieme intention 
      et non pas ces antobio dont le risque cardiaque est connus depuis longtemps .

      le plaquenil , ou meme la nivaquine , ne presente qu’ un tres faible risque en comparaison des milions de gens le prenne chaque jour en zone de paludisme .

      voila ou est le mensonge smiley 

      + Médicaments connus pour allonger l’intervalle QT / susceptibles d’induire une arythmie cardiaque

      L’hydroxychloroquine doit être utilisée avec prudence chez les patients traités par des médicaments connus pour allonger l’intervalle QT, par exemple les anti-arythmiques de classe IA et III, les antidépresseurs tricycliques, les antipsychotiques et certains anti-infectieux (les antibactériens comme les fluoroquinolones (par exemple la moxifloxacine), les macrolides (par exemple l’azithromycine), les antirétroviraux (par exemple le saquinavir), les antifongiques (par exemple le fluconazole), les médicaments antiparasitaires (par exemple la pentamidine) en raison du risque accru d’arythmie ventriculaire (voir rubriques 4.4, 4.8 et 4.9). L’halofantrine ne doit pas être administrée en association avec l’hydroxychloroquine.


    • pemile pemile 10 mars 16:56

      @CYRUS « Je vous ais pourtant mit les doc du gouvernement ... tout y est expliquer ... et ca donne raison au profeseur RAOULT ... »

      Ben non, d’après l’article que tu as donné en lien, il est plutôt dit que même la dose de 2400mg puis 800mg/jour est insuffisante et qu’il faudrait des doses encore plus élevées pour avoir un effet.


    • reptile CYRUS 10 mars 16:58

      @pipiou2

      pour ton syndrome de la tourette et pour t’ eviter de te ridiculiser je ne vois que ca 
      https://media.tenor.com/images/3714a4d991386252dfa9cd3d5aa92a3b/tenor.gif


    • reptile CYRUS 10 mars 17:05

      @pemile

      l’ HCQ n’ est pas une panacée , quand on parle d’ effet on parle de reussite a 100% sur tout le monde , et si on aplique ca on ferme les pharmacie , et les labo 

      seul , chaque molecule est « insufisante et toxique » , c’ est les traitement d’ association qui permette d’ obtenir l’ effet sur une large population .

      exactement comme pour le sida , il as falut trouver une association tritherapique pour sauver 90% des gens ...

      et meme la le 100% n’ est pas atteint et il y a plus de complication qu’ avec de l’ HCQ seule ou meme la bitherapie HCQ/AZythro.

      l’ avenir c’ est certainement une quadritherapie HCQ/AZT/ivermectine/artémisinine

      pas des masque placebo , ou des vaccin inneficace contre les variants ...


Réagir