lundi 9 septembre - par Séraphin Lampion

Boris Johnson : trop tard pour faire demi-tour, l’avalanche est déclenchée

Il a perdu le contrôle du Brexit, du Parlement et du calendrier des élections.

Pour lui, démissionner serait peut-être l’option « la moins pire » ?

BoJo entretient une relation surréaliste avec la réalité et désinvolte avec la vérité. Cela se traduit par une tendance marquée à ne rien prendre au sérieux, à commencer par lui-même, y compris dans les rares moments où il s’exprime sans arrière-pensée. Il faut donc prendre avec recul et dérision sa déclaration selon laquelle il « préférerait être trouvé mort dans un fossé » plutôt que de demander à l'UE de prolonger le délai imparti pour le Brexit.

Et si cette demande était votée par le parlement cette semaine comme il en est question, préférera-t-il enfreindre la loi et se retrouver mort dans un fossé ou en prison ? Comme il est peu probable que la pitance servie dans les établissements carcéraux britanniques fût en conformité avec les exigences que son éducation aristocratique lui a inculquées, et comme l’humidité des fossés de la campagne anglaise risquerait de corrompre trop rapidement son cadavre exquis, il n’aurait plus qu’à démissionner de son poste de Premier Ministre plutôt que d'exécuter les ordres du parlement.

Malgré le positionnement de sentinelles dans plusieurs camps, il s’est laissé encercler par des votes parlementaires qui ne l’autoriseront pas à effectuer une sortie de l’UE sans accord. Il a été « blackboulé » par l'opposition qui lui a refusé l’élection qu’elle réclamait l’an dernier, mais qui ne pourra pas l’empêcher de quitter son poste de Premier Ministre et de mettre en demeure les députés de trouver quelqu'un d’autre pour exécuter leurs instructions. « Se déposer » soi-même pourrait finalement s’avérer être le seul atout qui lui reste en main.

L’équipe de Johnson était convaincue que l’élection était une offre que l’opposition ne pourrait jamais refuser. Après tout, les travaillistes avaient facilité l'élection anticipée de Theresa May en 2017, même si elle avait une énorme avance au moment du vote du Parlement pour valider son plan et que la plupart des députés travaillistes pensaient que cela signifierait un glissement de terrain des conservateurs. Johnson croyait que ce stratagème fonctionnerait, mais il s'avère que certaines personnes du parti travailliste peuvent encore penser autrement. Avec les autres partis d'opposition, ils ont décidé de refuser à M. Johnson une élection programmée pour des raisons d'opportunité.

Tout ça ne faisait pas partie du plan sournois qui était le sien quand il est arrivé à Downing Street. Le projet ne prévoyait pas qu’il devrait rendre son tablier à la reine quelques semaines seulement après son accession au poste de Premier Ministre. S'il doit en arriver là, ce sera le résultat d'une série de stratagèmes calamiteux qui l'ont conduit à perdre le contrôle du Brexit, du Parlement et du calendrier des élections en moins d'une semaine.

Sa première erreur a été d'annoncer la prorogation du parlement. Plutôt que de donner la priorité à un Brexit sans accord, cette décision a provoqué des appels devant les tribunaux et des manifestations devant le palais de Buckingham. Encore plus fort, cette bévue a galvanisé les opposants à la Chambre des Communes qui étaient en léthargie depuis le départ de Mme May. Il a réussi l'exploit de réconcilier à la fois le parti travailliste avec lui-même, mais aussi avec d'autres partis de l'opposition. Il a fait l’unanimité contre lui là où d’autres avaient su diviser pour régner, une vieille recette sans originalité, mais efficace.

Après avoir passé une grande partie de l'été à se disputer sur le meilleur moyen de contrecarrer un Brexit sans négociation, ces partis se sont rabibochés autour de la sacro-saint défense des droits parlementaires « contre un pouvoir dictatorial ». Ils ont ensuite fait cause commune avec les rebelles conservateurs pour légiférer contre un Brexit en faillite.

La seconde erreur a été de Faire de ce vote une question de confiance. Purger le parti conservateur de ses 21 rebelles a été la plus effroyable effusion de sang de l'histoire moderne de ce parti aux allures respectables peu enclin à l’affichage d’une violence vulgaire. Parmi les victimes figurent sept anciens ministres, dont Ken Clarke, qui a fait partie des gouvernements Heath, Thatcher, Major et Cameron. Il avait été élu député quand Boris Johnson était « un petit bambin ». Traiter quelqu'un qui est un député conservateur depuis près d'un demi-siècle comme un traître ne manque pas de sel, mais ça coûte cher.

Dernier coup, un uppercut fatal : en prévision d'élections des élections qui s'annoncent, quelques conservateurs en bonne position ont déclaré qu'ils ne se représenteraient pas, parmi lesquels le frère cadet du premier ministre, Jo. « Le coup passa si près que la chapeau tomba… »

Mais il est trop tard pour faire demi-tour maintenant. Ne pas appliquer les directives du parlement serait enfreindre la loi et le conduirait devant les tribunaux. Demander une prolongation tout en protestant qu'il y ait été contraint parce même parlement ne serait pas mieux. Aux yeux des Brexiter, cela le transformerait en un premier ministre fantoche. Bien que personne dans les partis d'opposition ne soit prêt à l'admettre en public, le coup de pouce que cela donnerait au parti du Brexit aux dépens des conservateurs est la véritable raison pour laquelle l'opposition souhaite retarder une élection après la fin du mois d'octobre.

Moralité, quand on veut faire du hors-piste, il ne faut déjà pas traverser les couloirs d’avalanches, mais il est encore plus inconscient de les retraverser dans l’autre sens en aval du niveau que l’on vient de déstabiliser soi-même. Le sketch de l’arroseur arrosé est un numéro de clown éculé !



144 réactions


  • Clocel Clocel 9 septembre 08:10

    Et,,, la « démocratie » dans tout ça !? smiley

    Nan... Je déconne, plus personne n’y croit, mis à part les rentiers et les ramollis du bulbe...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 08:25

      @Clocel

      Dans le dictionnaire de Novlangue, le lexique est très réduit. Le vocabulaire est réorganisé en trois classes A, B et C. Très peu de mots sont communs aux trois classes.

      Le vocabulaire A ne contient que les termes nécessaires au travail et à la vie quotidienne : manger, boire, travailler, etc. Il est formé sur des mots anciens. L’univocité des termes empêche tout usage littéraire, politique ou philosophique.

      Le vocabulaire B contient les mots composés construits à des fins politiques. Il est formé par des nom-verbes et contient une foule de néologismes.

      Le vocabulaire C est spécialisé. Il est entièrement composé par des termes scientifiques et techniques.

      Le mot « démocratie » se trouve dans le vocabulaire B utilisé par les alphas pour imposer la double pensée.


    • Clocel Clocel 9 septembre 08:42

      @Séraphin Lampion

      On va donc lui donner une définition pour pouvoir la ranger dans la catégorie A.

      Démocratie : La plus grosse enculade depuis les croisades.

      Ranger Macron parmi les Alphas, moi je dis, audacieux, tant sa « virilité » semble improbable, mais bon, nous vivons des temps de dévaluation « heureuse », n’est-ce pas ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 08:51

      @Clocel

      vous savez bien que les alphas se reproduisent par fécondation in vitro sur base de sperme et d’ovules sélectionnés. Après, c’est une question d’éducation... Ceux qu’Orwell classait dans le alphas sont aujourd’hui appelés « pervers-narcissiques ». L’eugénisme a évolué.


    • Clocel Clocel 9 septembre 10:07

      @Séraphin Lampion

      Hors sujet : (?) https://www.youtube.com/watch?v=yYNsT-gBX9w


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 08:18

    votes parlementaires qui ne l’autoriseront pas à effectuer une sortie de l’UE sans accord

    Dans ce cas, ce sont les Députés qui violent le Droit européen, qui est supérieur aux Droits des Etats, je l’ai écrit 100 fois. Tant qu’ils ne sont pas sortis, c’est le droit communautaire qui s’applique.

    On peut sortir de l’ UE sans accord au bout de 2 ans.

    Que veulent les Députés britanniques ? Ils veulent des élections, puis n’en veulent plus, ils refusent 3 fois l’accord de Thérésa May, ils sont contre le no deal, puis redemandent un accord, puis encore un délai...

    Il faut revenir au texte de l’article 50, il est possible de sortir de l’ UE au bout de 6 mois avec un accord, ou à défaut, au bout de 2 ans sans accord.

    Ce n’est pas du tout illégal comme vous semblez le croire. Pourquoi ne lisez-vous pas les textes européens avant de commenter ? Le texte permet aussi de jouer les prolongations... indéfiniment, et de rendre le vote de Britanniques nul et non avenu.

    C’est sans doute ce que l’auteur préfère, mais dans ce cas, évitez de faire comme les Américains, de mettre la démocratie à toutes les sauces qui vous arrangent.

    L’article 50 :

    « 1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

    2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

    3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

    4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.

    La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

    5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49. »


    • doctorix doctorix 9 septembre 09:06

      @Fifi Brind_acier
      Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement,
      et les mots pour le dire arrivent aisément.

      Cet article 50 est parfaitement limpide.
      On voit beaucoup d’agitation et de mauvaise foi pour détourner un vote populaire « au nom de la démocratie ».
      Alors que le texte est parfaitement clair.
      Ces parlementaires britanniques sont des faussaires et des délinquants.
      J’ai vu qu’ils envisageaient de mettre BOJO en taule...
      Il a juré qu’il ne demanderait pas d’extension à l’UE (« Plutôt mourir dans un fossé », a-t-il promis). Mais dans ce cas, il enfreindrait la loi et risquerait la prison, a prévenu l’ancien Procureur général, conseiller du gouvernement pour les affaires légales, Dominic Grieve.
      https://www.liberation.fr/planete/2019/09/08/demissions-en-cascade-bagarres-au-parlement-boris-johnson-dans-l-impasse_1750038

      Ils l’accusent aussi de collusion avec les russes : ben voyons !
      « Il parle russe, il a des connexions »
      http://www.leparisien.fr/international/brexit-dominic-cummings-ame-damnee-de-boris-johnson-08-09-2019-8147925.php
      Mais ça, c’est du déjà vu aux USA.
      Il reste au peuple britannique à descendre dans la rue.


    • JL JL 9 septembre 09:49

      @doctorix
       
       ’’Il reste au peuple britannique à descendre dans la rue.’’
       
       Avec une répartition fifty-fifty pour et contre le Brexit ? Faut pas rêver !


    • doctorix doctorix 9 septembre 10:52

      @JL

      répartition fifty-fifty
      D’abord c’est pas fifty fifty.
      Ca pourrait même se rapprocher de sixty-forty, aujourd’hui (dans les faits si pas dans les media, car la colère doit gronder).
      Ensuite, les uns ont la légitimité et les autres ne l’ont pas.
      Ca change tout.


    • JL JL 9 septembre 11:12

      @doctorix
       
       mais oui, mais oui.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 11:23

      @Fifi Brind_acier

      ah, vous avez déjà changé de disque ?

      Jusqu’à avant hier, je croyais que Thérésa May était la cause de tous les maux.

      Vous préparez votre retournement contre Johnson ? smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 12:00

      Vous avez lu l’accord en 8 points ?

      Une période transitoire jusqu’en 2022, alors que le Brexit pouvait être acté en 2018. Je devrais féliciter Thérésa May pour son non respect de l’article 50 ?

      Je parle de la responsabilité de Johnson ou de celle des Députés ?

      De celle des Députés actuellement.

      C’est l’article qui torpille Johnson, pas moi.

      Essayez de comprendre ce que vous lisez.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 septembre 17:14

      @doctorix
      Ah ! Vous savez lire et comprendre les lois ! Mais alors celles qui condamnent les PV automatiques que j’ai citées, ne pouvez-vous pas les comprendre ?


    • doctorix doctorix 9 septembre 10:49

      @Fifi Brind_acier
      Il est très bien, ce garçon !
      C’est forcément un UPR, non ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 11:16

      @doctorix
      Oui, évidemment il est à l’ UPR ! A part le PRCF, qui a fait un très bon article sur le financement des retraites, sur qui pouvons nous compter d’autre, pour cesser de nous faire rouler dans la farine ?


    • Drugar Drugar 10 septembre 11:55

      @doctorix
      Oui, Trouble Fait est un excellent youtuber qui crée d’excellentes vidéos argumentées et très documentées. Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille de regarder l’ensemble de ses vidéos : c’est très instructif et ça donne du grain à moudre pour argumenter smiley

      Bien à vous.


    • doctorix doctorix 10 septembre 18:23

      @Drugar

      Merci


  • San Jose 9 septembre 08:34

    @l’auteur 

    .

    Je vous félicite de faire vivre le subjonctif, mais encore ne falusse-t-il pas se prendrasse les pieds dans le tapisse. 

    .

    Ecrivez plutôt  :  « comme il est peu probable que la pitance.........................soit en conformité....... »


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 08:42

      @San Jose

      Dont acte : la concordance des temps est un des piliers du bon usage !
      Merci pour cette correction qui met en évidence mes principaux défauts : approximation et précipitation (qui se trouvent aggravés par une ignorance crasse).


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 10:00

      @Séraphin Lampion
      approximation et précipitation (qui se trouvent aggravés par une ignorance crasse).

      C’est bien de reconnaître ses défauts, vous avez oublié dans la liste votre soutien aux Députés qui refusent de reconnaître le vote des citoyens.

      On va vous décerner le Prix Charlemagne donnés à tous ceux qui défendent activement l’Union européenne.... !


    • San Jose 9 septembre 10:12

      @Fifi Brind_acier
      .
      Et de recevoir le prix Charlemagne à signer dans la légion Charlemagne, à votre avis il n’y a pas loin ! 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 10:16

      @Fifi Brind_acier

      je ne suis pas britannique et ne soutiens pas les députés du parlement du Royaume Uni, pas plus que je ne suis favorable à l’Union Européenne qui est une relais de l’empire US qui a annexé cette zone en 1945 et s’est ingénié ensuite à mettre en oeuvre le plan Hallstein pour administrer ses territoires occupés, à l afois débouché pour ses produits manufacturés et culturels et contributeurs financiers et militaires de son emprise sur une partie de la planète

      mais la fin ne justifie pas les moyens, et Johnson a tout autre que moi dans la tête quand il milité pour la sortie de l’UE
      son but est de redistribuer les capital britannique en se rapprochant encore plus de Wall Street et lever l’ancre qui retient l ile au continent européen pour s’agréfer carrément au continent nord américain
      le peuple britannique dans cette histoire est le dindon de la farce, et il est malhonnête de transposer la situation d’outre-manche à la nôtre alors que les enjeux et les manipulations (plutôt que stratégies) des vrais décideurs, ceux qui détiennent les cordons de la bourse sont différents sinon opposés de chaque c^été de la Manche.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 10:20

      @Séraphin Lampion

      quand Faust a fait un pacte avec le diable, il avait une excuse : son diable à lui était beau


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 10:29

      @exol
      Ce qui est ignoble, c’est la réalité que vous refusez de regarder en face.
      Ce qui est ignoble, ce sont les mensonges servis depuis 70 ans aux européens.

      Oui, la CIA a financé la construction européenne.

      Oui les Américains ont recyclé des tas de nazis et Hallstein a servi les nazis non seulement pour la mise en place des réformes juridiques iniques, mais il était aussi très proche des grandes entreprises allemandes.

      Oui, les Américains sont à l’origine de la zone euro, c’est dans les archives déclassifiées en 2000, découvertes par le journaliste britannique Pritchard.
      Nos journalistes n’ont pas eu la curiosité d’aller les examiner, ils doivent être allergiques à la vérité autant qu’à la poussière des archives.


    • samy Levrai samy Levrai 9 septembre 10:30

      @Séraphin Lampion
      Je pense que tu n’as pas lu le fameux accord de May avec l’UE, sinon tu comprendrais pourquoi Farage et Johnson sont si populaires...
      tu fais la bonne analyse en ce qui concerne ce qu’est l’UE et l’OTAN mais tu ne sembles pas capable d’aller au bout de ton raisonnement, tu t’arrêtes avant l’orgasme et tu restes devant l’obstacle à le contempler.
      Tant que tu n’es pas souverain , indépendant, tout n’est que blabla par contre quand tu l’es tout devient possible, alors que faut il d’abord et avant faire quand on a un peu de jugeote ? 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 10:35

      @samy Levrai

      gérer son orgasme est plus adulte que subir les affres de l’éjaculateur précoce immature


    • samy Levrai samy Levrai 9 septembre 10:39

      @Séraphin Lampion
      sauf quand on devient un peine à jouir, il faut savoir se laisser aller et accepter ce qui doit arriver pour le meilleur...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 10:39

      @ Séraphin Lampion,

      Si c’était aussi clair que vous le dites, le Députés Conservateurs, un modèle de néolibéralisme, et qui s’intéressent plus à la City qu’aux conditions de vie de leurs citoyens, devraient appuyer le Brexit à 100% et larguer les amarres du continent.

      Or ils votent contre et demandent sans cesse des délais. Depuis 3 ans, personne ne les a mis au courant des secrets que vous détenez, alors ?

      Vous devriez aller leur expliquer !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 10:43

      @Séraphin Lampion
      Voici l’accord en 8 points signé par Thérésa May et la Commission européenne.

      Pourquoi les Députés l’ont refusé 3 fois ?


    • doctorix doctorix 9 septembre 11:02

      @Fifi Brind_acier
      Il est illusoire de vouloir discuter avec une dictature.
      L’UE se croit très forte (et peut-être l’est-elle) et n’accepte aucune concession.
      Je rappelle les mots du général :
       : C’est de la rigolade ! Vous avez déjà vu un grand pays s’engager à rester couillonné, sous prétexte qu’un traité n’a rien prévu pour le cas où il serait couillonné ? Non. Quand on est couillonné, on dit : « Je suis couillonné. Eh bien, voilà, je fous le camp ! » Ce sont des histoires de juristes et de diplomates, tout ça. »
      Vous ne voulez pas proposer un accord convenable ? Donc vous me couillonnez et je fous le camp en claquant la porte.
      Et vos 40 milliards, vous pouvez toujours vous les accrocher.
      Voilà ce qu’aurait dit De Gaulle.


    • JL JL 9 septembre 11:11

      @doctorix
       
       ’’ je fous le camp en claquant la porte. Et vos 40 milliards, vous pouvez toujours vous les accrocher.’’
       
      Et il aurait ajouté : "et l’article 50, je m’en torche le c.. ’’


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 11:20

      @JL
      Et il aurait ajouté : "et l’article 50, je m’en torche le c.. ’’

       smiley l’UPR ne va pas aimer smiley


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 11:23

      @Olivier Perriet

      Salut je suis chaud patate chamalowable.

      Préparez vos passeports ou certificats d’exhumation, je reviens dans 15 mn, et je relève les copies/Cops E/copy !


    • doctorix doctorix 9 septembre 11:33

      @JL
      L’article 50 n’a pour but que de fixer une date limite (c’est raté) et de faire preuve de bonne foi.
      Ici, sa tentative d’application ne fait que souligner la mauvaise foi de l’UE, et que les traités européens sont des traités léonins, où l’on n’a d’autre choix que d’obéir.
      Il est la preuve que les articles des traités européens dans leur ensemble sont juste de la poudre aux yeux, et ne s’appliquent que selon le bon vouloir de l’oligarchie bruxelloise.

      La clause d’un contrat est dite « léonine » lorsque les charges en sont supportées par une seule des parties alors que l’autre en tire tous les avantages. 

      Mais il n’est pas nécessaire d’attendre deux ans si les demandeurs sont motivés, ce qui n’est évidemment pas le cas ici. Les parlementaires ne font que faire semblant de demander un accord, en espérant qu’il suffira de n’en accepter aucun pour que l’affaire capote.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 11:43

      @JL
      Et il aurait ajouté : "et l’article 50, je m’en torche le c.. ’’

      Absolument ! Mais on ne peut pas faire autrement que de passer d’abord par l’article 50, par respect pour les autres pays signataires, il n’y a aucune raison de se fâcher avec eux. Et pour que la décision de sortie soit actée, car c’est à partir de cette date que courent les 2 ans.

      Il est clair que si la Commission et le Conseil sont de mauvaise foi, une sortie sans accord s’imposera, mais au moins, ils ne pourront pas dire que la France viole les Traités et le Droit international. Il ne faut jamais donner des billes à des gens qui se servent du Droit comme d’une arme de guerre.

      Après la sortie de l’ UE, un pays va signer d’autres accords dans le monde entier.
      C’est facile de faire savoir aux Nations Unies et dans les médias, que ce pays n’est pas fiable, qu’il peut violer un accord sans préavis, et qu’il faut éviter de signer avec lui quoi que ce soit... Là, pour le coup, on se retrouve isolés.

      La Crimée a eu droit à un referendum, malgré cela, les européistes continuent depuis 5 ans à leur refuser la reconnaissance.
      Alors violer les Traités, ils vont vous pourrir la vie jusqu’à la 7e génération !


    • doctorix doctorix 9 septembre 14:01

      @exol

      des années 1920 à la seconde guerre mondiale. Pour les Etats-Unis, le nazisme n’est pas un problème. Comme l’exprime un historien cité, le nazisme (à l’instar du fascisme mussolinien) n’est qu’une forme possible du capitalisme. De ce point de vue, les élites économiques américaines ont accueilli sans aucun trouble particulier l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Les grandes entreprises américaines ont continué à faire des affaires avec l’Allemagne nazie, que ce soit par le commerce extérieur ou par les filiales allemandes des multinationales américaines. Selon Pauwels l’effort de guerre nazi n’aurait même pas été possible sans l’apport décisif d’entreprises comme ITT ou Standard Oil. On sait par ailleurs le rôle capital que la filiale allemande d’IBM a joué dans le fichage des juifs, préalable à leur extermination. Coca Cola, Kodak, Du Pont, Esso (entre-temps devenu Exxon), Ford, Union Carbide et tout le fleuron industriel états-unien ont développé fortement leurs investissements après l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Bref, « l’élite au pouvoir aux Etats-Unis (…)appréciait le fascisme pour la (…) raison qu’il favorisait les affaires » (p. 45).

      (

      Jacques R. Pauwels, Le mythe de la bonne guerre. Les Etats-Unis et la Deuxième Guerre mondiale,


       )


    • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 9 septembre 16:13

      @exol
      Êtes-vous si cohérent et bien certain que le nazisme fut tout à fait endogène à l’Allemagne ?
      Voir
      Qui a financé les campagnes électorales d’Hitler : la liberté en échange du silence ? Des noms et des faits.

      https://www.nidieunimaitre.ovh/histoire/article/qui-a-finance-hitler-la-liberte-en-echange-du-silence-des-noms-et-des-fait


    • Paul Leleu 9 septembre 22:57

      @Fifi Brind_acier

      on va finir par penser que c’est Jacques Nikonoff qui avait raison... il faut sortir sans article 50... « à la de Gaulle »... il avait dit à Asselineau que l’article 50 et les négociations, c’était un marais dans lequel on s’enfoncerait...

      là-dessus, ça fait réfléchir


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 07:37

      @Paul Leleu
      Je viens d’expliquer exactement le contraire !
      Du temps de de Gaulle il n’y avait aucune clause de sortie aux Traités. 

      Maintenant, il y en a une, depuis le Traité de Lisbonne.
      Alors on joue le jeu du Droit, et en cas de mauvaise foi, on sort sans accord.
      Dans le cas du Brexit, l’article 50 n’y est pour rien, ni Thérésa May, ni les Députés britanniques ne l’ont respecté, ils ne voulaient pas du Brexit.

      Croire que les européistes n’ont pas de moyens de rétorsion, c’est être bien naïf !

      Lorsque Tsipras a rué dans les brancards, la BCE a fermé le robinet bancaire, il a été obligé de plier. Les européistes sont capables de fabriquer des campagnes internationales de diffamation afin d’isoler le pays sortant, pour l’empêcher de signer des accords avec d’autres pays.

      Ceux qui critiquent l’article 50 ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.
      Ils se prennent pour de grands révolutionnaires, sans songer à la suite, bien plus importante que la sortie de l’ UE, si on veut que cette sortie soit une réussite.

      Je rappelle aussi que les Traités ont été signés par chaque pays, avec chacun des autres pays européens. Ils n’ont pas été signés avec la Commission européenne.

      Il y a une vie après l’ UE, il faut donc garder de bonnes relations avec les autres pays européens, qui ne nous ont rien fait, qui sont dans la même mouise que nous, et qui resteront nos voisins et nos partenaires commerciaux.
      Et ne rien faire juridiquement qui ne nous mette en tort.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 09:19

      @Fifi Brind_acier

      Plus fin serait de se faire sortir de l’Europe en appliquant des mesures de bon sens plaisant au peuple mais ne plaisant pas à l’Europe. Ils s’en trouveraient donc les premiers coupables et si on ne peut plus traverser la France librement, les échanges européens s’en trouveront fortement affectés.

      On peut obtenir le Frexit sans désobéir, parce que les droits de l’homme de 1789 qui sont constitutionnels sont suffisamment explicites pour les opposer à celui qui voudrait nous faire des remarques sur notre attitude.

      S’occuper d’abord de la misère des Français de France selon les paroles de Jésus-Christ.

      « Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Marc 7-26)


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 09:28

      @Paul Leleu

      La Constitution de la France est supérieure à tout traité, traité d’ailleurs qu’en l’occurrence, La France a refusé en 2005. Si l’Europe a accepté de suivre ceux qui lui ont fait croire que la France était derrière eux, tant pis pour elle, elle n’a pas été sans remarquer que les Français n’en voulaient pas.

      Or il se trouve que Notre Marseillaise fait partie de notre Constitution et donc ses couplets 1 à 4 aussi. Eh bien lisez-les et chantez-les au Parlement européen et vous ne manquerez pas de vous faire remarquer.

       

      Montrez-nous l’article voté par les français qui dirait que la Constitution de La France est supplantée par les traités européens.

       Ils ont fait un coup d’état foireux en se cachant du peuple, ils se le prendront en pleine poire le moment venu et avec le droit en plus. On va wigoler.

       

      Si on démontre en droit au peuple que l’autorité de l’UE qu’elle se donne est usurpée, le coup d’Etat contre elle devient justifié et ce n’est pas avec ses deux bâtiments l’un à Bruxelles et l’autre à Strasbourg qu’elle va résister à la pression de l’armée.

      Ils méritent les châtiments qu’ils auront d’ailleurs, les prophéties sont assez claires là-dessus.

       Le peuple veut maintenant du conflit parce qu’il a été floué. Ce sont les tenants de l’Europe qui veulent éviter le conflit car il ne sera pas en leur faveur et la colère est déjà largement montée.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 10:19

      @Daniel PIGNARD
      La Constitution de la France est supérieure à tout traité,

      Dans vos rêves ! Et en plus vous voulez faire un coup d’état militaire...
      La supériorité du Droit communautaire sur les Droits des états est absolue !
      Extrait, mais puisque vous vous intéressez au droit, je vous conseille la lecture complète du texte :

      (... ) " La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. Ainsi, tous les actes européens ayant une force obligatoire en bénéficient, qu’ils soient issus du droit primaire ou du droit dérivé.

      De même, tous les actes nationaux sont soumis à ce principe, quelle que soit leur nature : loi, règlement, arrêté, ordonnance, circulaire, etc. Peu importe que ces textes aient été émis par le pouvoir exécutif ou législatif de l’État membre. Le pouvoir judiciaire est également soumis au principe de primauté. En effet, le droit qu’il produit, la jurisprudence, doit respecter celui de l’Union.

      La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen.(...)


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 11:33

      @Fifi Brind_acier

      « La Cour de justice a estimé que les constitutions nationales sont également soumises au principe de primauté. Il revient ainsi au juge national de ne pas appliquer les dispositions d’une constitution contraire au droit européen.(...) »

       

      Premièrement, vous ne dites pas d’où vous tirez ce texte.

       

      Deuxièmement, montrez-nous que le peuple français a accepté que sa Constitution soit soumise au principe de primauté du droit européen.

       

      Troisièmement, c’est une estimation de la Cour de Justice, mais quelle Cour de justice ? et est-ce qu’elle parle au nom du peuple français ? Comment se serait-elle attribué ce droit ?

       

      Quatrièmement, le juge national juge au nom du peuple français et non au nom de l’UE.


    • Attila Attila 10 septembre 14:07

      @Daniel PIGNARD
      "Premièrement, vous ne dites pas d’où vous tirez ce texte.« 
      Fifi vous a mis le lien sous le nez : vous ne savez pas clicquer ?

      La supériorité du Droit communautaire sur les Droits des états est absolue !

      .
       »Deuxièmement, montrez-nous que le peuple français a accepté que sa Constitution soit soumise au principe de primauté du droit européen.« 
      On ne lui a rien demandé. C’est le parlement qui a voté le Traité de Lisbonne et c’est le Congrès (députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles) qui a voté la modification de la Constitution, conformément à la dite Constitution.
      .
       »Troisièmement, c’est une estimation de la Cour de Justice, mais quelle Cour de justice ? et est-ce qu’elle parle au nom du peuple français ? Comment se serait-elle attribué ce droit ? « 
      C’est écrit dans le document que vous n’avez pas été capable de trouver malgré le lien que Fifi vous a mis : la Cour de Justice de l’Union Européenne.
      Cette Cour de Justice de l’UE ne s’est pas attribué ce droit, ce sont vos chers présidents, députés et sénateurs français qui le lui ont donné en votant le Traité de Lisbonne.
      .
       »Quatrièmement, le juge national juge au nom du peuple français et non au nom de l’UE. « 
      Le juge national respecte la Constitution Française qui lui dit que les Traités Internationaux ont une force de loi supérieure aux lois nationales.
      Article55 de la Constitution :
       »Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie. "
      C’est ici qu’il faut clicquer !

      .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 18:16

      @Attila

      Le document fourni en lien ne dit pas s’il fait partie du traité ou s’il fait état de rajout ou de précision qu’il n’y a pas lieu d’accepter.

       

      Quelle modification de la constitution française dit que le traité de l’UE a la primauté sur notre Constitution ? Je n’en vois pas. Mais je vois en revanche que le Président veille au respect de la constitution et est le garant de l’indépendance nationale.

      « Le Président de la République veille au respect de la Constitution…Il est le garant de l’indépendance nationale. » (Article 5 de notre Constitution)

       

      « ce sont vos chers présidents, députés et sénateurs français qui le lui ont donné en votant le Traité de Lisbonne. »

      Veuillez nous dire où cela est-il écrit et nous citer les textes qui l’affirment dans ce traité SVP et non pas dans le document fourni qui n’a aucune autorité parce que non ratifié apparemment.

       

       « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, UNE AUTORITE SUPERIEURE A CELLE DES LOIS, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie. »

      Ben oui, mais la Constitution est au-dessus des lois et il n’est pas précisé que le traité a une autorité supérieure à notre constitution.


    • doctorix doctorix 10 septembre 18:28

      @Attila
      Laisse tomber, c’est une buse.
      Il veut rester sur son petit nuage ?
      Il n’y a qu’à l’y laisser.


    • Attila Attila 10 septembre 18:51

      Tu as raison, il va finir par me demander d’aller border son lit ce soir.

      .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 septembre 13:54

      @doctorix
      L’UPR dans ses derniers retranchements.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 11 septembre 13:56

      @Attila
      L’UPR dans ses derniers retranchements. Ah ça va être beau s’ils se mettent à régner.


    • Attila Attila 11 septembre 16:10

      @Daniel PIGNARD
      « Veuillez nous dire où cela est-il écrit et . . . blablabla. »
      Non mais ho ! Nous ne sommes pas vos employés, nous avons la bienveillance de vous guider, à vous de chercher un peu.
      Ou alors payez vous une consultation chez un spécialiste du droit constitutionnel.

      .


  • leypanou 9 septembre 09:12

    Dernier coup, un uppercut fatal

    ... quelques conservateurs en bonne position ont déclaré qu’ils ne se représenteraient pas 

     : en général, on ne se représente pas quand on a peur de ne pas gagner.

    En obligeant l’accord de la Chambre des Communes pour le Brexit, la Chambre des Lords bafoue la volonté du peuple britannique de quitter l’UE.

    Je ne suis pas sur la même longueur politique que B Johnson, mais au moins il veut respecter le désir de la majorité des gens : à mon avis, la Chambre des Communes au moins devrait être dissoute, i.e élections générales car incapable de trouver un accord qu’elle accepte.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 09:20

      @leypanou

      « Le meunier eut peur et blanchit sa patte. Eh oui, les gens sont ainsi !

      Pour la troisième fois le loup arriva à la porte de la petite maison, frappa et cria :

      - Ouvrez la porte, mes chers petits, maman est de retour de la forêt et vous a apporté quelque chose.

      - Montre-nous ta patte d’abord, crièrent les chevreaux, que nous sachions si tu es vraiment notre maman.

      Le loup posa sa patte sur le rebord de la fenêtre, et lorsque les chevreaux virent qu’elle était blanche, ils crurent tout ce qu’il avait dit et ouvrirent la porte. Mais c’est un loup qui entra. »

      La Fontaine – le loup et les sept chevreaux


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 11:57

      @Séraphin Lampion

      Bien joué, pile à l’heure, mais pourquoi donc y’a trois clampins qui l’ouvrent comme si de rien n’était en suivant, pose toi bien la question.

      Si pas de réponse, dans 3 mn ils giclent.

      Là encore pose toi bien la question des conséquences pour toi...

      PS : vilelur de ravioli.e.s

      Gaffe, toi aussi à ce qui va s’afficher !


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 11:59

      @VR2

      à tout tour...


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 12:00

      @VR2

      A ton tour reload...


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 12:05

      @Joël de de ROSNAY

      Final countdown : dans trois minutes tu gicles définitivement si je n’obtiens pas totalement satisfaction selon mes propres et uniques critères, sauf objection circonstanciée, nominative, en clair, en fixe, et irréductiblement recevable !


  • SamAgora95 SamAgora95 9 septembre 10:35

    Il faut surtout comprendre que l UE est une organisation sectaire et tyrannique qui fera tout pour empêcher l’un de ses membre de quitter la secte.

    Elle ira jusqu’à nier la démocratie et à corrompre des députés pour saboter la mise en oeuvre d’un choix populaire.Ils trouveront le moyen de ridiculiser n’importe quel partisan du Brexit.

    Car enfin c’est quand même un comble pour une démocratie ! Des députés qui refusent d’appliquer une décision citoyenne !

    Ils savent une chose, si l’Angleterre se casse et qu’elle s’en porte mieux, c’est toute la propagande concernant l’UE qui s’écroule.


    • leypanou 9 septembre 11:05

      @SamAgora95
      et à corrompre des députés pour saboter la mise en oeuvre d’un choix populaire 

       : quand une majorité de députés britanniques a été incapable de trouver un accord depuis 2016 que de toute façon l’UE est incapable de donner car contraire à ses intérêts, il n’y a qu’une solution, c’est le Brexit sans accord.

      De toute façon, la corruption n’est même pas nécessaire : ce parlement ne représente plus la majorité du peuple britannique.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 11:31

      @leypanou

      mais bien sûr, c’est l’UE qui a inventé le conflit de l’Ulster, et l’irrédentisme écossais, la duplicité des travaillistes. Vous vous moquez du monde :

      si les Britanniques étaient unis sur le sujet, le Brexit serait effectif depuis bien longtemps.

      Raconter mille fois des mensonges ne les rend pas vrais pour autant.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 11:34

      @leypanou

      réflexion comme ça au hasard : vous croyez que le parlement (députés + sénat) français représente le peuple français ?
      quelle « démocratie représentative » représente le peuple ? 
      Vénézuéla ?


    • doctorix doctorix 9 septembre 11:54

      @Olivier Perriet
      Les écossais représentent 8% de la population britannique.
      C’est comparable à la Bretagne chez nous, un peu plus.
      Jusqu’ici, la Bretagne ne dirige pas la politique française.
      Elle a son mot à dire, mais il n’est pas question de lui donner son indépendance.
      Donc même si les écossais sont moins d’accord avec le Brexit, ils font juste partie du pays et doivent se plier à l’opinion majoritaire.
      Je doute fortement que la majorité des écossais veuillent faire sécession dans leur pays.
      En 2014, un référendum avait rejeté la sécession par 55%. Aujourd’hui, on nous dit qu’on serait à 46 pour et 43 contre en cas de brexit. Mais je doute fortement de ces chiffres, on sait ce qu’il en est des sondages, et ce 1,5% est fortement suspect.
      Donc les écossais feront comme les bretons : ils accepteront le vote majoritaire. Bon gré ou mal gré.
      Vous parlez aussi du labour party, ses représentants sont aussi en pleine trahison de leurs électeurs, et le peuple qui les a élus n’y est pour rien.


    • leypanou 9 septembre 12:08

      @Olivier Perriet
      L’UE ne veut pas du Brexit : il faut être idiot pour ne pas l’accepter.
      Une majorité du RU veut du Brexit : qu’il ait été trompé ou non ne change rien à l’affaire.
      Et puis de toute façon, parler de mensonge pour des gens comme ... (vous mettez qui vous voulez) c’est se moquer du monde.


    • leypanou 9 septembre 12:14

      @Séraphin Lampion
      Laissez le Vénézuela en dehors de tout çà.
      Une démocratie représentative peut représenter le peuple quand il y a unicité de position sur des sujets faciles à trancher comme le Brexit : ce qui s’est passé en France en 2008 après le TCE du 2005 et ce qui se passe actuellement au RU concernant le Brexit sont identiques : le parlement ne représente pas la volonté du peuple.


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 septembre 11:28

    Une mention spéciale pour Corbyn le chef des travaillistes britanniques, qui joue une sorte de rôle à la Mélenchon, en savonnant la planche des conservateurs, tout en ne voulant surtout pas gérer le Brexit, parce qu’il est encore plus emmerdé qu’eux par le sujet.

    Sur le moment ça marche, mais à l’ong terme ça m’étonnerait que ça lui réussisse.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 11:41

      @Olivier Perriet

      c’est pour ça que le meilleur tour que pourrait leur jouer Johnson serait de démissionner et de les mettre « devant leurs responsabilités » !


    • doctorix doctorix 9 septembre 12:02

      @Séraphin Lampion
      Il devrait dire : « Je démissionne si on organise de nouvelles élections. Et je me représente »
      Mais il y a mieux : ça date d’hier :

      Nigel Farage a promis à Boris Johnson qu’il pourrait « l’aider à réunir une majorité de 100 députés lors des élections » en déclarant qu’ils pouvaient battre ensemble Jeremy Corbyn, tant que le Premier ministre s’engageait à quitter l’UE sans négocier
      • Nigel Farage a offert son soutien aux conservateurs s’ils acceptent un Brexit sans compromis
      • L’offre a été envoyée sous forme d’annonces dans des journaux, y compris The Mail on Sunday

      Il faut aussi virer Cummings.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 12:09

      @Olivier Perriet
      La participation de la Gauche en 2007 pour voter le Traité de Lisbonne n’a pas porté chance à la Gauche. Toutes les saloperies finissent par se payer un jour, et le Parti Travailliste n’y échappera pas non plus.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 12:09

      @doctorix

      ça se décante, on dirait


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 12:14

      @Séraphin Lampion

      Parfaitement, avec juste la petite couche de secret qui fait toute la différence ! smiley smiley


    • doctorix doctorix 9 septembre 12:39

      @Séraphin Lampion
      Oui, ça se décante, mais on n’en parle pas dans les media (on n’y parle que des revers de bojo).
      Une suggestion : virez shaw avant que votre article ne soit complètement pourri.
      Il faut commencer par « signaler un abus ». en rouge en bas
      Puis à ce moment là on peut « bloquer le commentateur ».
      Si vous ratez, on saura qu’il est « protégé ». Moi je n’ai pas pu.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 septembre 12:46

      @Shaw
      Ils sont beaux les démocrates tiens ^^ ..allé couche-couche Shaw, c’est pour les grandes personnes ici smiley


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 septembre 17:43

      @doctorix

      « Il faut commencer par « signaler un abus ». en rouge en bas Puis à ce moment là on peut « bloquer le commentateur ». »   Oh ! Mais on a là un avant goût de la façon qu’aura l’UPR de régner. Censure, censure, censure malgré la loi qui énonce :

      ART. 10. — Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.

      ART. 11. — La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.


    • doctorix doctorix 9 septembre 19:57

      @Daniel PIGNARD
      Si vous appréciez tant les interventions de shaw (après les avoir relues), vous n’avez qu’à les plusser.
      Nous elles nous emmerdent, sont vides de sens, et perturbent les débats. Elles sont faites pour ça, (et certains sont payés par l’UE pour casser les discussions sérieuses, elle a débloqué un budget pour ça).
      Essayez de ne pas faire les mêmes, vous avez déjà bien commencé, avec vos pv, et le trollage n’est pas loin.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 08:41

      @doctorix

      J’ai actuellement deux sujets d’articles en attente d’agrément, l’un sur deux prophéties bibliques éclaircies qui intéressent la France, l’autre sur la vidéo d’un ptérodactyle volant dans le ciel de l’Idaho, ces deux articles ne sont pas des travaux de trolls et sont pourtant arrêtés par la censure ; Pourquoi ? Est-ce à cause de l’UE ou à cause des censeurs de ce site ?

       

      Pour le sujet des PV automatiques, vous n’attaquez jamais les arguments mais le bonhomme en lui prêtant des pensées et intentions qu’il n’a pas.

      Si vous appréciez tant les PV automatiques pour faire baisser les accidents, vous n’avez qu’à proposer de baisser encore et encore les vitesses limites. J’attends votre article à ce sujet, on va se régaler.


    • Attila Attila 10 septembre 08:42

      @Fifi Brind_acier
      Oula ! Oui, c’est du lourd. Même les trolls officiels sont d’un niveau lamentable.

      .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 08:53

      @Fifi Brind_acier

      Ça fait partie de la liberté d’expression et le moyen de lutter contre ça est de sortir des scandales, des enseignements erronés en histoire, en science, en mœurs, en fourberies, en contradictions, en droit, en bon sens, etc…

      A chaque intervention d’un UE, une nouvelle dénonciation de ses erreurs. Je l’ai fait avec l’UPR qui demandait à ce qu’on trouve une seule critique d’Asselineau et il a été servi. La réponse ne s’est plus fait sur les arguments mais sur l’invective.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 10:22

      @Daniel PIGNARD
      C’est ce que nous faisons tous les jours depuis plus de 12 ans.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 12:15

      @Fifi Brind_acier
      On vous sait gré de le faire, mais c’est largement incomplet et surtout, Asselineau évite les questions de sociétés et de moeurs et évite de parler d’affrontement comme si la France n’avait pas d’armée pour défendre les citoyens français derrière leur constitution.
      Notre Marseillaise n’est pas faite pour les chiens, relisez les couplets 1 à 4 en élevant un peu votre esprit.


    • Attila Attila 10 septembre 20:33

      @bouffon(s) du roi
      Je ne retrouve plus nos échanges à partir de votre message « si ça marche, je fais amende honorable »
      S’ils ont été supprimés cela ne vient pas de moi.

      .


    • doctorix doctorix 10 septembre 23:14

      @Daniel PIGNARD

      l’un sur deux prophéties bibliques éclaircies qui intéressent la France,
      Vous devriez laisser tomber ça.
      Moi, ça fait dix ans qu’ils m’emmerdent parce que j’ai osé évoquer la possibilité d’une terre creuse, une thèse envisagée par Haley, comme la comète, et bien d’autres après.
      Ici, on manque de poésie comme d’imagination, et on a la science aussi abrupte qu’inébranlable et inquisitoriale. Ici, on ne doute pas, puisqu’on sait. Alors les prophéties, laissez tomber.
      Mais je suis allé plusser votre article sur le ptérodactyle. Et je demande à d’autres d’en faire autant, et voici votre vidéo pour leur donner envie :
      https://www.youtube.com/watch?v=YreRe_vkTp4&feature=youtu.be
      Mais votre artcle est à +8 -7 : +1
      Il ne passera sans doute pas : je vous le dis : ils n’ont aucune imagination.
      Peut-être que votre oiseau vient de ma terre creuse, par le trou du pôle, où il était en compagnie du mammouth décrit par l’amiral Byrd, allez savoir...


  • the clone the clone 9 septembre 12:47

    Boris c’est un prénom Russe non ?

    Il y a du Poutine la derrière ....


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 08:11

      @the clone
      Chuttt..., faut plus rien dire de méchant sur Poutine, c’est le nouveau copain à Macron ! Bon d’accord, il s’agit juste de mettre le bouzin entre la Russie et la Chine, mais c’est fini, on ne critique plus la Crimée, le Donbass, les Skripal c’est du passé ! Va falloir que nos trolls anti russes d’Agoravox se recyclent  !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 10 septembre 11:30

      @Fifi Brind_acier

      les Skripal, c’étaient les amis de Vladimir qui pondaient mille articles par jour sur le sujet, il semble.

      La Crimée, le Donbass, demandez à Christelle Néant. Ce n’est pourtant pas un troll anti russe.

      Et Fifi Brind_Acier, c’est aussi un troll du Mouvement pan européen, section France ??? smiley


  • Croa Croa 9 septembre 14:34

    Je ne pense pas, comme le répète l’auteur tout au long de son article, que ce Johnson ait commis des erreurs. Il est juste tombé sur plus puissant que lui c’est tout.
    Doit-il démissionner ? Lorsque de forces occultes vous empêchent de mener la mission qui vous est confié, OUi bien sûr ! Les britanniques apprécieront.


  • Ruut Ruut 9 septembre 15:12

    Pour que les Européistes craignent tant le Brexit, c’est qu’il ne peut qu’être bénéfique au peuple Britannique, sans quoi ce serait un exemple pour tous les autres.
    CQFD


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 16:37

      @Ruut
       drôle de raisonnement !
       primo, je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout européiste, je pense seulement que Johnson roule pour des intérêts privés qui ne sont pas plus intéressants pour le peuple britannique que ne l’est l’UE
      mais deuxio, les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis


  • popov 9 septembre 15:18

    @Séraphin Lampion

    Bonjour et merci pour l’analyse.

    Vous auriez pu ajouter cette photo.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 16:31

      @popov

      merci pour cette photo explicite
      un bon plan vaut mieux qu’une longue explication et une bonne image en dit plus long qu’un discours


  • Fergus Fergus 9 septembre 15:30

    Bonjour, Séraphin

    Excellent article, et excellente conclusion qui résume parfaitement le pari de Johnsson !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 16:29

      @Fergus

      merci Fergus, je savais que j’allais au casse-pipe en l’écrivant, mais je n’avais pas prévu assez de cartouches et je me suis senti bien seul un long moment !


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 9 septembre 20:47

      @Séraphin Lampion

      Vous ne ferez pas boire une âne qui n’a pas soif, alors faire entendre raison quant aux réalités de ce monde .. ^^


  • leypanou 9 septembre 17:29

    Dernière nouvelle sur SkyNews tout à l’heure : la Chambre des Lords vient de confirmer que la Reine a validé la proposition de loi pour interdire un no deal Brexit.

    Comment vont-ils faire car le gouvernement a décidé qu’il ne cherchera pas une extension au-delà du 31 Octobre et que B Johnson vient d’affirmer que le RU quittera l’UE le 31 Octobre ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 septembre 17:41

      @leypanou

      c’était justeent le sujet de cet article !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 septembre 17:42

      @leypanou
      Pour que les Députés britanniques puissent obtenir encore une prolongation, il ne suffit pas que la Reine soit d’accord. Il faut aussi que le Conseil européen soit d’accord.

      Article 50 (...) sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

      "Johnson a répondu qu’il comptait conclure un accord sur le Brexit le 18 octobre, lors du Conseil européen, tout en affirmant ne pas être « intimidé » par les initiatives du Parlement pour bloquer une sortie sans accord. « Je pense que ce que souhaite le peuple britannique, c’est conclure un accord et partir le 31 octobre », a-t-il affirmé."



    • leypanou 9 septembre 17:56

      @Fifi Brind_acier
      Si Macron ne se désavoue pas, il n’y aura pas d’extension au-delà du 31 Octobre.
      La nouvelle loi oblige B Johnson d’envoyer une lettre à l’UE demandant une extension au-delà du 31 Octobre. Mais elle n’interdit pas à B Johnson d’envoyer une autre lettre dans la foulée indiquant qu’il ne veut pas d’extension.

      C’est là où on voit pour quoi roule cette Chambre des Lords.

      Qu’est ce qui peut se passer si B Johnson refuse de demander un délai supplémentaire ?
      PS La Chambre des Lords avec cette loi veut que le résultat du référendum soit lettre morte.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 10 septembre 07:48

      @leypanou
      Les Députés britanniques ont refusé à nouveau des élections.

      Ils vont partir en vacances, ils en ont bien besoin !

      PS : Grève maousse chez British Airway ! Pour des augmentations de salaires.


    • doctorix doctorix 10 septembre 08:51

      @Fifi Brind_acier
      Macron est en train de virer UPR !!!
      Extrait de son discours aux ambassadeurs le 27Aout :
      Et au fond, ce que les brexiteurs ont proposés au peuple britannique qui était un très bon mot d’ordre : reprendre le contrôle de nos vies, de notre nation. C’est ce que nous devons savoir penser et agir dans une nation ouverte. Reprendre le contrôle. Fini le temps où on expliquait à nos concitoyens la délocalisation, c’est l’ordre des choses, c’est une bonne chose pour vous. Les emplois vont en Pologne ou en Chine, au Vietnam et vous allez retrouver le … on n’arrive plus à expliquer cette histoire. Et donc, nous devons trouver les moyens de peser dans la mondialisation mais aussi de repenser cet ordre international.
      Si ce discours n’a pas été repris par la presse, c’est sans doute parce que c’est une suite de bévues au plan de l’ordre mondial. Il y parle même de l’état profond...
      A lire, cette curiosité, cette incongruité macroniques...
      https://lesakerfrancophone.fr/discours-du-president-de-la-republique-a-la-conference-des-ambassadeurs


Réagir