vendredi 23 janvier 2015 - par j-p. bédol

Charlie Hebdo, HyperCacher... : ce n’est pas la religion qui tue, mais les hommes !

Depuis les massacres barbares perpétrés par Coulibaly et les Kouachi, on entend ici ou là des croyants chrétiens, juifs et musulmans répéter dans les médias : ce n'est pas la faute de la religion, ni de Dieu, mais des individus ! Et, beaucoup de rajouter : Dieu est amour, Christ est notre sauveur, comme l'est aussi le prophète et le Seigneur.

Quelle est la vérité ? Pour ces gens-là, la Vérité est bien sûr dans leur livre. Livre que Dieu, le Dieu d'Abraham (*), a révélé aux uns par Moïse et aux autres, par l'ange Gabriel messager auprès de Muhammad, dit le prophète.

Celles et ceux qui me lisent depuis plusieurs années savent que ce que je pense de la Bible chrétienne. Un vrai conte pour enfants. Je n'y reviens pas ici, ce n'est pas aujourd'hui le sujet.

Mais, qu'en est-il du Coran, d'ailleurs fortement inspiré par la Bible. Le mot "Bible" n'est pas présent dans le Coran, car pour lui seul compte le Livre (mot présent 269 fois dans le Coran).

Le Coran est-il aussi un ouvrage qui prône l'amour d'autrui, quel que soit cet autrui et notamment sa croyance ?

Je feuillette donc le Coran (je l'ai sous forme électronique, c'est facile pour faire des recherches).

Je cherche le mot "mécréant". C'est le mot qui a souvent été traduit dans le langage courant par : infidèle.

Si quelqu'un ne mérite aucune considération pour le Dieu d'Abraham dans le Coran : c'est bien lui, le mécréant.

Le mot "mécréant" est présent 241 fois dans autant de versets contenus dans le millier de pages du Coran. Coran qui contient 6 561 versets. Ainsi, noyé dans des millions de mots, il n'est pas facile pour le croyant de tous les jours de tomber sur le mot mécréant. D'autant plus que si son prédicateur est modéré, ce n'est bien sûr pas sur les versets qui contiennent ce mot qu'il va l'aiguiller.

Comme je ne vais lister ici tous les versets qui parlent du mécréant et du sort que Dieu lui réserve, je vous donne un seul exemple, quelques versets de la sourate de La Vache (l'une 114 sourates du Coran), en copie/coller :

[2:6] Quant aux mécréants, il leur est indifférent que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas ; ils ne croient pas. [2:7] Dieu a mis un sceau sur leurs cœurs et sur les oreilles, et un voile couvre leurs yeux. Un châtiment terrible les attend.

[2:89] Lorsque leur parvint, venant de Dieu, un Livre confirmant ce qu'ils avaient déjà reçu, et alors même qu'ils demandaient auparavant la victoire sur les mécréants, - lorsque leur parvint ce qu'ils connaissaient déjà, ils le renièrent. Que la malédiction de Dieu tombe sur les mécréants !

[2:90] Combien est exécrable ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes en reniant ce que Dieu a révélé et en refusant que Dieu gratifie de Sa faveur ceux qu'Il veut parmi Ses serviteurs. Ils ont encouru colère sur colère. Un châtiment ignominieux est réservé aux mécréants.

[2:104] O vous qui croyez ! Ne dites pas [au Prophète] : " Ecoute-nous ! ", mais dites : " Regarde-nous ! ", et écoutez ! Un châtiment douloureux attend les mécréants.

[2:126] Et Abraham dit : " Mon Seigneur ! Accorde à cette contrée la sécurité, dispense des fruits à ses habitants, à ceux d'entre eux qui croient en Dieu et au Jour dernier ". Le Seigneur dit : " Au mécréant J'accorderai une brève jouissance et Je le précipiterai ensuite dans le châtiment du Feu ". Quelle misérable fin !

Les 236 autres versets qui annoncent une fin douloureuse pour toute personne affublée de ce nom, comme l'étaient les 17 assassinés par les 3 barbares, sont exactement du même acabit.

Je rappelle ici que le terme de mécréant est un terme de la religion que Dieu a révélée au Prophète par l'intermédiaire de l'ange Gabriel. Ce terme n'est donc pas une invention de l'homme, être immensément inférieur à Dieu. Ni même le châtiment que Dieu leur réserve. Cette invention, c'est celle de Dieu lui-même. De personne d'autre.

Alors, dire que les crimes commis au nom d'un Dieu, sont l'œuvre des hommes et non de la religion est une grosse connerie, que seuls les croyants littéralistes peuvent accepter. Comment d'ailleurs leur dire que tout cela est une fable mythologique, inventée par quelques individus géniaux (des mâles naturellement) qui ont créé des centaines de dieux, depuis plus de 5 000 ans, pour assoir leur pouvoir personnel sur des millions d'individus en quête d'un être suprême pour expliquer leur malheur, leur souffrance, leur inculture et leur ignorance de tout ou presque de tout. Rappelons-nous le procès de Galilée en 1633. L'église chrétienne n'a jamais reconnu par écrit qu'il avait raison. Rappelons-nous aussi, qu'il y a quelques siècles les chrétiens envoyaient sur le bûcher celles et ceux qui ne croyaient pas en leurs dieux (le père et le fils). Le bûcher était alors la AK47 de l'époque !

Donc, pour les assassins des 17 individus de paix, leur commanditaire direct, c'est la religion, leur Dieu, leur livre et aussi leurs prédicateurs. Ceux qui ont poussé ces 3 barbares à lire les "bons-mauvais" versets écrits directement par Dieu, le seul, et l'unique bien sûr, pour leur faire voir ce qu'il (Dieu) attendait d'eux.

Quand des esprits faibles et ignorants, lisent quelques-uns de ces versets (ceux ci-dessus par exemple), que Dieu a révélés, que faire d'autre que d'y croire et de passer à l'acte. Passer à l'acte puis mourir est par ailleurs gratifiant, car on devient alors un martyr et on va directement au paradis retrouver des dizaines de vierges qui les attendent impatiemment comme le laissent présager les deux versets des sourates suivantes :

- Les Femmes  : [4:69] Ceux qui obéissent à Dieu et à l'Envoyé sont réunis à ceux que Dieu a comblés de Sa Grâce : les prophètes, les véridiques, les martyrs, les vertueux. Que ce sont là de beaux compagnons  !

- L'événement : [56:35] En vérité, Nous avons donné aux houris une forme parfaite. [56:36] Nous les avons faites vierges, [56:37] aimantes et d'égale jeunesse [56:38] pour les compagnons de la droite.

De fait, ces barbares, ces assassins (Coulibaly et les Kouachi) sont bien les instruments de leur religion, de leur croyance, de leurs prédicateurs et directement de leur Dieu.

Je me pose alors la question : qui sont les vrais croyants ? Ceux qui croient aux légendes ineptes que raconte un livre ou ceux qui n'y croient pas, car ils pratiquent leur religion sans avoir jamais vraiment lu leur livre seuls comme des grands, sans l'aide de leur imam, leur pasteur, leur curé ou leur rabbin.

Peut-on être croyant et ne pas croire un mot de ce que son Dieu a révélé dans son livre ? Difficile. Cela mérite une réflexion. À mon avis, les vrais croyants, ce sont malheureusement ces criminels au cerveau si petit qu'ils croient à tout et à n'importe quoi, et sûrement encore au Père Noël. Cet être suprême qui venu du ciel descend par la cheminée chaque Noël.

Alors, quelle morale tirer modestement de tout cela ?

IL FAUT EN FINIR AVEC LES RELIGIONS ou bien les contraindre à réécrire leur livre !!

Ça prendra du temps, mais on y arrivera. Combien de temps a-t-il fallu pour que l'on ne croie plus au Dieu Mercure, au Dieu Jupiter, à la Déesse Vénus, au Dieu Mars, au Dieu Saturne, au Dieu Soleil, etc. alors qu'ils nomment encore chaque jour de notre semaine ?

Charlie.

(*) Vous savez, celui qui a créé l'homme directement berger, laboureur, forgeron, constructeur de villes, comme cela est écrit dans la Bible hébraïque :

Genèse 4.2 : Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.

Genèse 4.17 : Caïn connut sa femme ; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.

Genèse 4.22 : Tsilla, de son côté, enfanta Tubal Caïn, qui forgeait tous les instruments d'airain et de fer. La soeur de Tubal Caïn était Naama.

Et tout cela y'a moins de 10 000 ans. Pour le forgeron du fer, c'est encore mieux, il y a environ 2 700 ans. Quelles idioties, quelles conneries de croire que l'homme a été créé directement forgeron, berger, maçon, etc. y'a donc moins de 3 000 ans.



23 réactions


  • Le p’tit Charles 23 janvier 2015 08:56
    (Charlie Hebdo, HyperCacher... : ce n’est pas la religion qui tue, mais les hommes !)...Endoctrinés par les dogmes des religions...

  • luxwalker 23 janvier 2015 09:32


    Bonjour

    Le titre est ambigu !

    Les religions sont inventées par certains hommes pour en dominer d’autres

     smiley


  • eric 23 janvier 2015 09:39

    Sur le service public de TV, quand un type se rue sur 10 personnes avec un couteau, mais en Israel, on dit un agresseur. Pas un terroriste.
    Comme « nous sommes »tous Charlie« , la moindre des choses est bien nommer les coses par le même nom.
    Donc, les trois »agresseurs« récemment mort en France, on trouve toute leur histoire perso. sur le net.

    Prenons les deux frères, orphelins de père très tôt, leur mère meurt, ils ont dans les 13 ans, de mémoire.

    Ils ont passé beaucoup plus de leur vie avec des fonctionnaires et apparentés qu’avec des islamistes et même avec des musulmans. A l’age ou on est en age de comprendre vaguement quelque chose, ils étaient encadrés de gens dont on peut résumer le profil ainsi : plus que la moyenne, alterécolobiopostnéomarxistes, lecteurs de Charlie, pas mal branchés sur la »violence non violente civile civique citoyenne en réponse à la violence première du système« proche de l’un ou l’autre parti qui financent ( pour le PS) ou soutiennent ( pour les autres), les antifa divers et en tout genre, dont le slogan officiel est »un flic, une balle, justice sociale« .
    Ils ont sans doute à peut prêt tous lu Stéphane Essel, ( »Israël c’est pire que Hitler« ).

    Après, arrivé à l’age adulte, ils constatent que leurs bon maitres, tous ce qu’il savent faire, s’est de s’indigner en rond et en couronne sur les places des centres ville à portée de journaliste.

    Très naturellement, vient la tentation de suivre ceux qui disent en gros les mêmes choses (vous êtes victimes du colonialisme de l’impérialisme, de la ségrégation de type apartheid, de la stigmatisation et de l’occident hyperlibéralmondialié », mais agissent.

    Ces gens ont été utilisé par des jihadiste. ils ont dans une large mesure été produits par l’idéologie de gauche.

    La preuve ? Un bon quart n’ont rien à voir par leurs origine avec l’islam.

    C’est pourquoi il ne faut pas faire d’amalgame. Avant d’avoir un problème avec l’Islam, nous avons un bilan à faire de l’efficacité de ceux qui vivent aux crochets des migrants en faisant mine de s’en occuper.

    Une preuve supplémentaire ? Le pouvoir socialiste s’apprête à inonder de fric tous azimut ces mêmes gens qui ont échoué à donner une chance aux gamins en question ?

    Aucun ciblage ; ce sont nos gosses à nous, plus nombreux, qui vont recevoir des leçons de laïcité par des « associations avec lesquelles nous collaborons déjà » (dixit le ministère). Combien vous voulez parier qu’ils sont plus à l’aise sur l’interdiction des crèches et des sapins de noël que sur les distinguo entre chiisme duodécimain et salafistes ?

    Le vrai danger pour « la liberté, le vivre ensemble, l’intégration, l’assimilation », ce ne sont pas les musulmans, ce sont ces tartuffes idéologisés et incompétents, qui ont découvert qu’il était plus facile de bourrer le crane des gamins en difficulté ou en révolte que de leur apprendre à lire....

    Encore une preuve , ce sont ces mêmes guignols qui avaient mis en place l’apprentissage des langues d’origine, c’est à dire que forçaient de petits kabyles à apprendre l’arabe littéraire, souvent avec le recrutement d’imams traditionalistes, faute de profs d’arabe, et qui nous expliquent doctement que les même ont des difficulté de maitrise du français avec la maitrise de 250 mots...


  • doslu doslu 23 janvier 2015 10:01

    En regardant cette video y’a rien qui vous choque ?
    vers 45 secondes les policiers pétent les plomb ou ils obeissent aux ordres ?
    pas de prisoniers ?

    https://www.youtube.com/watch?v=uQfzltS4W1s


    • MagicBuster 23 janvier 2015 10:26

      Examinons seulement le parcours du tueur dit de Montrouge : Amedy Coulibaly :
      Comme on dit, Amedy Coulibaly était bien connu des services de police. Son casier judiciaire fait état de plus de sept condamnations. L’homme a écopé de multiples peines de prison. Jugez plutôt :
      •  2001 : 3 ans de prison (dont 2 avec sursis),
      •  2001 : 4 ans de prison (dont 2 avec sursis), les deux peines sont confondues et il bénéficie d’une peine aménagée !
      •  2002 : 1 an de prison (dont 9 mois avec sursis),
      •  2004 : Cour d’assise pour braquage, 6 ans de prison ferme,
      •  2005, alors qu’il est en prison : 3 ans ferme,
      •  2007, nouvelle condamnation pour trafic de drogue, Libéré en 2009,
      •  2011 : mis en détention préventive pour complicité d’évasion d’un terroriste,
      •  2013 : 5 ans ferme pour la complicité d’évasion
      •  mars 2014, libération avec bracelet électronique,
      •  mai 2014 : totalement libre. Il prépare l’attentat de janvier 2015 !
      Amedy Coulibaly aura ainsi été condamné 7 fois,
      à plus de 22 ans de prison, en moins de … 12 ans !!!


    • MagicBuster 23 janvier 2015 10:27

      Beaucoup de questions doivent être posées :
      •  Comment est-il possible d’avoir dans la même année, deux peines avec sursis ?
      •  Le sursis de la première condamnation n’aurait-il pas dû entrainer automatiquement l’application de la première peine.
      •  Dans ces conditions, est-il normal que les deux peines aient été confondues et pire que ce délinquant ait bénéficié d’une peine aménagée ?
      •  Le caractère multirécidiviste avéré de cet homme ne justifiait-il pas de le maintenir en détention pour purger l’ensemble de ses peines ?
      Sans parler de la conclusion terroriste de la carrière de cet individu,
      on a ici une preuve patente du laxisme incroyable de la Justice !
      J’ai perdu 6 points sur mon permis, à chaque fois pour des dépassements compris entre 1 et 5 km/h. Si je perds les 6 qui me restent, et que je conduis sans permis, je risquerai 2 ans de prison ! Amedy Coulibaly, lui, a dû passer effectivement moins de 10 ans en prison ! Ma dangerosité pour la société est-elle seulement 5 fois moins élevée que celle de ce multirécidiviste ?
      Est-il exagéré de dire qu’après les 5 personnes exécutées par Amedy Coulibaly,
      la Justice devrait, au minimum, se sentir éclaboussée de leur sang ?
      Et ce que nous a préparé Christiane Taubira pour 2015 avec sa réforme pénale ne fera qu’aggraver les choses :
      •  Suppression des peines planchers dont le but avoué était de limiter le laxisme des juges,
      •  Institution de la contraine pénale qui va réduire considérablement les emprisonnements réels.
      •  Après 2017, la contrainte pénale pourra s’appliquer à des détenus condamné jusqu’à 10 ans de prison !
      •  Généralisation des libérations anticipées.
      Et Roland Cayrol, le béni oui oui de la gauche bobo, ne voit pas ce que cette réforme va aggraver !!!


    • MagicBuster 23 janvier 2015 10:30

      Conclusion : La police abat comme un chien ce genre de personnage, plutôt que de les envoyer à la justice qui les fera ressortir tôt ou tard.

      Pas de quoi se satisfaire - C’est très inquiétant !!!


    • eric 23 janvier 2015 12:15

      Non ! Il faut regarder en amont. Quand ils commencent à être condamnés, ils ont déjà tout un passé de gibier à subventions pour les professionnels militant du secteur social, éducatif and co.

      Je me souviens d’une famille « à problème » qui était suivie par 14 services sociaux différents. Certaines, manquant de « clients » faisaient même des pubs pour recruter.

      Les frères Kaoushi ont nourri par leur existence même des foules de gens qui les ont encadré, suivi, instruit formé, entouré.

      A la fin, ils ont été récupéré par des « islamistes » oui. Mais ce ne sont pas les islamistes qui les ont produit. Et si c’est « notre société », il en est une part très spécifique qui a eu plus que toutes les autres l’occasion de faire quelque chose. Je pense que ces sujets mériterait d’être étudiés.

      Quel lien entre une enfance et une adolescence entièrement entre les mains des « ingénieurs sociaux » et leur destin ? Est ce que ceux ci n’était juste pas au niveau ? Est ce qu’ils ont eu un rôle dans ces dérives ? Vu ce que cela a coûté et les résultats au final, ces questions méritent au moins d’être osées.


    • MagicBuster 23 janvier 2015 13:54

      Je comprend votre point de vue, mais je n’y adhère pas.

      Vous croyez que l’école ou les organismes sociaux ont un impacts sur des terroristes, c’est tout à fait votre droit - c’est une opinion comme une autre...

      Visiblement, l’actualité ne vous donne pas raison . . . ni en France ni ailleurs.
      C’est plus simple d’accuser les services sociaux.... Selon vous - Qu’aurait du faire ces services ?


    • eric 23 janvier 2015 21:53

      A 13 ans, quand les frères Kouachi ont été pris en main à 100% par les services publics en tous genre, ils n’étaient pas des terroristes.

      Ces services ont échoué à donner une chance dans le vie à ces gens au minimum.

      Ma supposition, compte tenu de ce que j’en connait, c’est qu’au delà de cet échec, ils ont sans doute aussi bien préparé le terrain idéologiquement aux recruteurs islamistes qui ne sont arrivés que beaucoup plus tard dans leurs vie.

      Je pense même que cela mériterait une enquête parlementaire/ entre les mains de qui sont passés les frères aux âges ou on se forme ?

      Parce qu’il reste des tas de gamins entre les pattes de ces flopées d’agitateurs très idéologisés.


  • mic0741 mic0741 23 janvier 2015 10:57
    Il faut être extrêmement naïf pour affirmer que :

    « le terme de mécréant est un terme de la religion que Dieu a révélée au Prophète par l’intermédiaire de l’ange Gabriel. Ce terme n’est donc pas une invention de l’homme »
    comme si un dieu avait vraiment dicté quoi que ce soit aux hommes.

    Ensuite, les versets rapportés en exemple prédisent un sort exécrable aux mécréants, mais rien n’y mentionne que l’homme soit le bras armé de Dieu. Une lecture littérale ferait plutôt penser à un châtiment que dieu - pour ceux qui y croient - se réserve de donner dans « l’au delà ». Il est donc clair que ceux qui s’en réclament ne prennent ces « paroles » que pour prétexte à assouvir leur propensions sanguinaires, ou à en pousser d’autres à les assouvir.

    Le problème de l’Islam est qu’aucun de ses adeptes - hormis le mufassir - n’a le droit de faire une analyse critique du coran. Les musulmans en sont, à ce point de vue, à peu près où en étaient les chrétiens au Moyen-Age.

    • j-p. bédol 23 janvier 2015 11:28

      D’après les religions c’est bien dieu qui a dicté la Tora à Moïse et le Coran au prophète via l’ange Gabriel. C’est ce qu’elles disent. Pourquoi les contredire sur ce point.


  • howahkan Hotah 23 janvier 2015 11:33

    Sans homme il n’y a pas de religion........
    les deux,homme et religion sont une seule et meme chose..comme il n’y a ps non plus de « moi je » et de souffrance....souffrance de moi je il y a

    sans homme il n’y a pas de guerre, de business, de crimes, de tortures,

    comment vivre avec cela ? alors que c’est une horreur, car notre espèce est présentement démente...mais je sais our moi que notre être en profondeur ne l’est pas du tout....

    oh c’est simple, la pensée crée une illusion conceptuelle, il y a moi d’un coté et la guerre de l’autre...

    alors que je suis la guerre....

    tout est faux ,mensonges..............


  • JL JL 23 janvier 2015 11:50


    Bonjour JP Bedol,

    vous écrivez : ’’dire que les crimes commis au nom d’un Dieu, sont l’œuvre des hommes et non de la religion est une grosse connerie, que seuls les croyants littéralistes peuvent accepter.’’

    l’erreur que commettent les fous de dieu c’est de transposer ici-bas ce que leur Livre promet dans l’au-delà. J’ai cherché en vain dans vos exemples où il serait fait mention que le châtiment réservé aux mécréants devrait être un châtiment infligé ici-bas, car c’est bien de ça dont il est question ici.

    Le cléricalisme est un positionnement idéologique qui prône la prédominance des idées religieuses et du clergé dans la vie publique et politique. Le positionnement opposé est l’anticléricalisme. Le cléricalisme trouve son aboutissement dans différents systèmes politiques : religion d’état, concordat ou théocratie. Il s’oppose par définition à la laïcité. Par extension, le cléricalisme désigne la domination ou oppression sur les consciences par des personnes ayant un savoir et occupant une fonction dont ils abusent par emprise : cléricalisme médical, pédagogique, juridique, etc. Il existe des cléricalismes dans tous les domaines de la vie sociale et auxquelles s’oppose l’anticléricalisme basé sur la liberté absolue de conscience.

    Henri Atlan a écrit : « Il y a trois pouvoirs de prise de parole : politique, scientifique (experts), médiatique  ».

    Il a seulement oublié de préciser pour qui ces pouvoirs sont légitimes. Dès lors que ces pouvoirs, qui sont les seuls reconnus par la République, commettent des excès et des abus insupportables - le pouvoir médiatique est sans limite disait Rocard -, ils sont discrédités au profit des autres pouvoirs, notamment le pouvoir religieux.

    Et je dis : Le cléricalisme religieux serait la réponse du berger à la bergère ’’experts es libéralisme’’ laquelle bergère ne se démarque guère par son cléricalisme des autres cléricalismes, j’ai nommé le cléricalisme du profit.

    On ne peut pas crier d’un coté ’’liberté d’expression, liberté d’expression’’ en sautant comme des cabris, et de l’autre accepter que les grands médias soient des machines à profit au service du profit.

    Un exemple qui interpelle : L’affaire de Signes

    Extraits :’’ L’ANACR rend chaque année hommage aux dix maquisards assassinés par les nazis à la ferme de La Limatte, près de Signes dans le Var, le 2 janvier 1944. ... Cette manifestation annuelle, qui revêt un caractère sacré pour les Résistants, leurs familles et les amis de la Résistance du Var, attire toujours de nombreux élus auquel se joint le représentant du préfet. Rien ne laissait présager que la dernière commémoration, le 2 janvier donc, donnerait lieu à un vif incident. Qui l’a provoqué ? Est-ce le discours iconoclaste de la présidente départementale de l’ANACR, Claude Roddier, résolue à dénoncer l’hypocrisie de ceux qui laissent « se dissoudre la France » ou bien, très en amont, ceux-là même qu’elle a dénoncés parce qu’ils ont déclaré une guerre totale au programme du Conseil national de la Résistance ? La présidente, rappelant que les martyrs de la La Limatte avaient aussi combattu pour l’instauration d’un monde plus heureux, expliqua que les Résistants et leurs amis ne pouvaient plus longtemps accepter ces atteintes réitérées aux acquis du CNR, en particulier les mesures contre les retraites et le démantèlement en cours de la Sécurité sociale. ’’

     ps. Je suis athée et je crois en la laïcité.


    • JL JL 23 janvier 2015 11:54

      Précision : ci-dessus, il s’agissait de l’hommage rendu le 2 janvier 2001.


  • Pascal L 23 janvier 2015 12:11

    La Bible ne parle que d’une chose : la relation entre Dieu et les hommes. En la lisant attentivement, on peut comprendre que l’idée que l’homme se fait de Dieu a évolué en permanence. Il est donc normal que cette idée continue à évoluer.

    Quand les auteurs écrivent au Vème ou 7ème siècle avant JC, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il écrivent comme au XXIème siècle après JC. Malgré tout, ce cheminement reste riche d’enseignements à condition de ne pas se fixer sur une période particulière.

    Vous pensez que Dieu n’existe pas parce que vous ne l’avez pas rencontré, mais vous ne pouvez pas démontrer qu’il n’existe pas. Pour ceux qui ont ressenti la présence de cet amour total en eux, cela a changé leur vie et la question de l’existence de Dieu ne se pose pas. Pour ceux-ci, la violence ne peux pas venir de Dieu mais des hommes. Vous pensez que Dieu n’inspire pas, mais quelqu’un qui vit la présence de Dieu témoigne de cette vie. Les mots qu’il utilise sont les siens et ont parfois du mal à retranscrire ce qui est vraiment vécu car cela nous dépasse complètement.

    Tout le monde peut accéder à cette présence, mais il faut s’y préparer en vivant dans la vérité. Il faut vider les placards de leurs cadavres.

  • Gollum Gollum 23 janvier 2015 12:47

    Combien de temps a-t-il fallu pour que l’on ne croie plus au Dieu Mercure, au Dieu Jupiter, à la Déesse Vénus, au Dieu Mars, au Dieu Saturne, au Dieu Soleil, etc. 


    Ah ben moi j’y crois encore… smiley Je peux même affirmer que ces dieux sont une réalité d’une certaine manière..

    Pourquoi n’y aurait-il pas de la même façon derrière l’apparente absurdité des textes religieux un savoir ancestral qui ne s’ouvre qu’à celui qui cherche ?
    Mais je suis bien d’accord que prendre un texte sacré de façon littérale mène à des absurdités

    Mais il faut savoir aller au-delà des apparences.

  • howahkan Hotah 23 janvier 2015 13:01

    Je remarque à quel point il est inconsciemment ancré (hypnose ou auto hypnose) que un humain ne peut rien trouver par lui meme en étant ce qu’il est....

    je ne suis responsable de rien, c’est tout sauf moi...par contre je ne sais rien non plus, les autres qui savent, des gens connus des livres, des écrits ,des médias etc etc eux ils savent ....et de citer alors Mr X ou y qui eux savaient...ou savent

    est il possible d’être encore plus ignorant, irresponsable ,idiot,stupide etc etc je pense que là on atteint le sommet du gouffre smiley

    le désastre est notre création à tous, ah non pas moi, ah non panou panou...disent les membres de la secte des panous panous

    plus con tu meurs..........

    tel est notre destin sur cette route...la mort prématurée, cela dit peut on mourir en ne vivant pas ??

    si notre corps était dirigé par la pensée qui est tout ce qu’il reste de notre cerveau , on en a perdu une partie ,l’humain aurait disparu à l’instant même de sa création ...


    • gaijin gaijin 23 janvier 2015 13:28

      «  peut on mourir en ne vivant pas ?? »
      pas mal smiley
      j’en ai une autre : ce qui vit vraiment peut il mourir ?


  • Loatse Loatse 23 janvier 2015 15:10

    Le pharisianisme est une plaie pour l’humanité.. Hélàs il est présent dans toute idéologie


     Dés lors que l’homme renonce à son sens critique, à user de la réflexion et ce, en vue de s’assurer de la reconnaissance d’un corps social, il devient dangereux...car manipulable.

    et ce, d’autant plus qu’il ne trouve pas ailleurs ce qu’on lui donnera dans ce corps social : la valorisation, un but, l’argent, un statut, la consolation, l’affection (sous conditions bien entendu mais ceci il ne le perçoit pas)

    Maintenant, nombreux sont ceux qui regardent le doigt qui montre la lune plutôt que la lune...même si celle ci brille de tous ses feux. Sont ils fous, sont ils sages ? seul l’avenir nous le dira..












  • Bergegoviers Bergegoviers 23 janvier 2015 15:45

    @ l’auteur : j’en suis pour ma part arrivé à la conclusion, suivant en cela la vision gnostique narrée dans les manuscrits de Nag Hammadi, que ce « Dieu » qui jadis posséda Abraham est en fait le pire Démon que l’humanité ait jamais eu à affronter.

    Le concept d’une autorité toute puissante invisible, celui d’un lieu de tortures éternelles pour l’insoumis tout comme celui de l’homme providentiel surgi du ciel étant les inventions les plus vicieuses jamais imaginées, pour dominer les hommes et les manipuler, puisqu’elles lui dénient toute responsabilité (il doit suivre aveuglément les ordres), toute inventivité et toute intelligence.
    Il est évident que tant que les trois monothéismes abrahamiques seront pratiqués, leur volonté de dominer sur la terre entière « par droit divin » ne pourra apporter à la terre que ce qu’elle a toujours apporté : le chaos, l’horreur, la haine et la misère.

  • Le421 Le421 23 janvier 2015 19:39

    Oh putaing !!
    Qu’est-ce que je suis heureux !!
    Heureux de ne pas être croyant. Heureux d’être convaincu que le monde n’a pas été fait en sept jours(contrairement à mon Citroën Picasso !!), heureux de savoir que pour avoir un gosse, il faut un père et une mère (certains abrutis admettent que seule une mère, pourvu qu’elle s’appelle Marie-ou Rachida-peut faire un gosse toute seule, les mêmes qui affirment tout et son contraire), heureux de savoir que je me ferais cramer quand je serais mort pour ne pas polluer, heureux de ne pas avoir besoin de torturer, tuer, mentir, haïr, etc, au nom d’un quelconque dieu.
    Bref aussi, heureux d’appartenir à la première croyance de mon pays, l’athéisme.
    Par contre, beaucoup moins heureux que, par la porte ou par la fenêtre, les religions s’invitent dans ma vie, en ce moment c’est matin, midi et soir et même à quatre heures !!
    Bref encore. Ca commence, tout en étant poli, à me casser sérieusement les couilles qu’on disserte en permanence de choses auxquelles je ne crois pas, alors que le prix de ma baguette de pain, il paraît, n’a pas augmenté depuis quarante ans.
    Décidément, ce que je crois, c’est que tout le monde prends les types comme moi pour des cons.
    Politique, religion ou économie, ça part en couille de partout.
    Bon, ce n’est peut-être qu’une impression. Je ne suis pas tout le monde...


Réagir