lundi 12 avril - par gruni

Covid19 et Ultracrépidarianisme

Nous sommes tous plus ou moins des ultracrépidariens. Rares sont ceux qui échappent à ce "comportement consistant à donner son avis sur des sujets à propos desquels on n’a pas de compétence crédible ou démontrée". Les exemples d'ultracrépidarianisme sont nombreux sur la toile et nul besoin de chercher très loin de son ordinateur pour en trouver un. En fait, les experts sont partout, et pour commencer à la télé et sur les papiers de presse, mais aussi sur les réseaux sociaux et les forums où les spécialistes de rien qui savent tout sur tout pullulent comme des virus. L'exemplarité vient d'en haut, avec nos élites politiques, énarques, scientifiques et autres intellectuels éclairés qui parleront avec le même talent du réchauffement climatique que de l'ARNm ou du Kamasutra.

Le premier exemple d'ultracrépidarianisme sera une citation d'un haut fonctionnaire au sourire grimaçant avec un regard à vous glacer le sang. Sa connaissance limitée de la nature humaine et des gilets jaunes auront fait du préfet de police de Paris un véritable connaisseur de la pandémie. Sont jugement sans appel sur les fraudeuses victimes de la maladie avait été aussi violent qu'un coup de matraque de CRS :

« Ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations, ce sont ceux qui, au début du confinement, ne l’ont pas respecté, c’est très simple, il y a une corrélation très simple » (Le préfet de police de Paris, Didier Lallement)

Le second cas d'ultracrépidarianisme s'avère beaucoup plus sévère, car l'ultracrépidarien en question a dirigé la plus grande puissance militaire du monde pendant quatre ans, sans pour autant déclencher une guerre nucléaire. Mais, certaines de ses déclarations sur la Covid resteront des modèles d'un genre inimitable. Depuis son départ de la Maison Blanche, beaucoup d'Américains qui s'ennuient depuis l'arrivée de Joe Biden au pouvoir, attendent avec impatience le retour de l'homme qui avait imaginé, sérieusement ou pas, un traitement de choc pour guérir d'un virus inventé par les Chinois : 

"Imaginons qu’on traite le corps avec beaucoup d’ultraviolets, ou une forte lumière. Supposons qu’on amène cette lumière à l’intérieur du corps. Cela n’a pas été vérifié, mais vous allez le tester". "Le désinfectant [eau de javel] neutralise ce virus en une minute. Est-ce qu’on pourrait faire quelque chose comme une injection à l’intérieur, comme un nettoyage. Voyez-vous, le virus va dans les poumons..." (Donald Trump)

Notre troisième spécimen d'ultracrépidarien n'est autre que le Président Macron, et personne ne lui accordera de circonstances atténuantes. D'ailleurs il s'en moque puisqu'il ne se trompe jamais.

En effet, le 6 mars 2020, le couple élyséen avait assisté à une représentation de la pièce "Par le bout du Nez" au théâtre Antoine à Paris. Le chef de l'Etat avait alors déclaré :

"La vie continue. Il n’y a aucune raison, mis à part pour les populations fragilisées, de modifier nos habitudes de sortie".

La veille dans un Ehpad, sa vision de l'avenir avait déjà frappé la France entière :

"Si on prend des mesures qui sont très contraignantes, ce n'est pas tenable dans la durée"

Il faut préciser que le 16 mars 2020, le pays dénombrait seulement 6 378 cas confirmés dont 285 pris en charge dans un service de réanimation et 161 décès. Rien d'autre qu'une petite grippette du niveau H1N1 que notre chef de guerre allait éliminer en un éclair. Aussi facilement que l'armée française devait en quinze jours terrasser les Allemands en 40, avant que...

 Aujourd'hui, la situation est devenue bien différente et bien plus grave avec l'apparition des variants et une vaccination à retardement. Emmanuel Macron qui est devenu selon son entourage de courtisans, un véritable épidémiologiste, prendrait seul les décisions sanitaires qui s'imposent. Aussi, lorsque le maître des horloges prétend :

« Oui, il y aura des assouplissements pour cet été et, oui, les commerces vont rouvrir là, à partir de mi-mai »

Nous ne pouvons qu'espérer, avec un brin de scepticisme quand même, que cette fois le président de la République sait vraiment de quoi il parle et ne fait pas encore de l'ultracrépidarianisme.

Pour terminer, en relation avec la vaccination, ce commentaire d'un internaute sur le journal "Le Monde" :

"Avis au corps médical du forum, a t’on des billes sur des intra-musculaires qui auraient été faites en IV Ou en intra-artérioles et qui auraient favorisé des CIVD ?
Ça me semble possible d’une part je vois que les retours veineux fait par les soignants lors de l’injection ne sont pas fréquents ou fait à l’arrache de plus avec les seringues scellées et les si fines aiguilles , il faut patienter une ou deux secondes pour éventuellement voir apparaître un retour veineux...je vois que c’est rarement fait dans les règles.
Autre sujet : est ce une ineptie de proposer un peu d’aspegic face à ce léger risque de civd ? Le bénéfice risque est il favorable ?"

Alors, ce commentateur est-il compétent ou seulement un ultracrépidarien qui veut se faire mousser ? Peu importe après tout, car les hypothèses sur le Covid ou d'autres sujets polémiques dont nous discutons souvent avec conviction sur le web, n'engagent que nous et ne mettent pas en danger l'ensemble de la population dont nous n'avons heureusement pas la responsabilité. 

Mais, attention : « À chacun son métier, les vaches seront bien gardées ».

 



154 réactions


    • Daruma 14 avril 12:41

      @Francis, agnotologue

      Le syndrome du larbin est le syndrome de celui qui a peur de perdre son confort, de perdre ce qu’il possède, et qui se tourne vers celui qui représente la force et dont il pense qu’il va le protéger. Il est l’idiot utile du système car tant que le système a besoin de lui il est conservé.

      L’immense majorité des gens aspire à une vie tranquille, sans pénurie et sans danger. Quand tous les besoins essentiels sont satisfaits, il n’y a pas de conflits. Étant donné que la plupart des gens (les gens normaux) ne recherchent pas le pouvoir, ils se laissent conduire par une minorité (les grands patrons, les dirigeants et les politiques). Ces élites qui dirigent le troupeau font en sorte que le troupeau reste un troupeau. On fait croire aux moutons qu’ils sont libres et qu’ils ont leur mot à dire en organisant des élections où ils vont élire leurs maîtres, pardon leurs représentants.

      Le soumis est fabriqué en quantités industrielles. En cas de problèmes sérieux (besoins non satisfaits) et donc quand le pouvoir se durcit, les soumis se scindent en trois catégories :

      - Les collabos ou pro-système : trop bien adaptés à un monde malade et profondément injuste, ils trouvent que dans l’ensemble tout est normal, à part quelques défauts à corriger. Le terme « collabo » paraît sévère, mais il est justifié si le peuple est menacé ou maltraité par les élites.

      - Les révoltés ou anti-système : ils se rendent compte que le monde ne tourne pas rond, que le système est une supercherie monumentale dans laquelle les élites se reproduisent entre elles, et ils ne comprennent pas que les autres ne s’en rendent pas compte ou qu’ils l’acceptent comme une fatalité.

      - Et entre les deux les amibes qui suivent le courant (les « j’sais pas j’y comprends rien j’m’en fous on verra bien »). Tiens ! Ça fait un alexandrin.  smiley


    • Hervé Hum Hervé Hum 14 avril 13:44

      @Daruma

      Merci de vous être prêté au jeu !

      Pour répondre à la question du père Fouras, je dirai l’Univers lui même.,

      Cela dit, vous citez Philip K Dick, si je ne connais pas du tout son oeuvre, il se trouve que je me suis servi de sa définition de la réalité pour écrire un article, mais que je doute publier en l’état et prépare plutôt une autre version plus facile à lire. Sa définition étant « la réalité est tout ce qui refuse de disparaître lorsqu’on cesse d’y croire » ce qui peut aussi s’écrire « la réalité est tout ce qui refuse d’apparaître lorsqu’on veut y croire », mais pour ma part, je préfère dire « la réalité est le lieu commun de tous nos imaginaires ».

      En fait, la réponse à ma question est qu’il est impossible d’imaginer quoi que ce soit à partir de l’imaginaire, excepté une chose, la réalité !

      Mais pour comprendre cela, il faut savoir ce qu’est la réalité du point de vue de la seule raison et non de Shakespeare, K Dick, vous ou moi. Et l’incroyable, c’est que la réponse est une forme de tautologie, car la réalité n’est rien d’autre que le principe de causalité et lui seul.

      La réponse au pourquoi il est impossible d’imaginer quoi que ce soit d’autre que la réalité à partir de l’imaginaire, c’est que, comme le laisse entendre K Dicks sans le dire, la causalité est un ordre secondaire de l’imaginaire et non un ordre premier, faisant que vous pouvez établir les lois qui vous plaisent et l’instant d’après, les changer, en partie ou totalement. Alors que dans la réalité, ce n’est pas possible, vous ne pouvez changer aucune loi physique, sauf dans votre imaginaire. Vous pouvez croire pouvoir le faire comme le font les scientifiques, mais c’est une illusion.

      Autrement dit, partant de l’imaginaire où il n’y a aucune causalité qui tienne, vous n’avez aucune base pour créer quoi que ce soit et votre exemple ne dit pas autre chose, parce que l’auteur A, partira obligatoirement d’un monde où il établira des lois de causalités pour le faire exister, sans cela, il n’y aura pas de monde qui tienne en dehors d’un instant éphémère, tel un rêve où on n’arrive pas à établir de relations de causalité entre les moments, Surtout, c’est oublier un tout petit « détail », c’est que l’auteur A, part de la réalité et non pas de l’imaginaire, alors que j’ai bien spécifié « à partir de l’imaginaire », ce qui rend caduque votre exemple !

      Pour expliquer pourquoi la réalité est une condition nécessaire de l’Univers physique, il y a une autre raison, dont la réponse se trouve dans la définition que je donne, c’est à dire, « le lieu commun à tous nos imaginaires ». Mais cela introduit une composante que la plupart des scientifiques ne veulent surtout pas entendre.

      A partir de là, s’ouvre tout un champ d’investigation pour le cogito qui peut se révéler fatal à celui qui n’y est pas préparé. Surtout, la causalité n’est pas, ici, celle d’Aristote, bien qu’elle en reprenne le postulat de base qu’est la cause première, le principe du tiers exclu et de non contradiction, mais totalement insuffisant et même piège à cogito pour comprendre la réalité et tutti quanti. Pour comprendre, il faut avoir connaissance de trois autres principes que sont la récursion, l’itération et le dernier, connu depuis peu qu’est la fractale ou fractalisation.

      Pour finir, mais peut être le savez vous déjà, l’être en tant que tel n’a de choix que des finalités, pas des moyens, ces derniers sont le domaine exclusif et totalitaire de la causalité. Autrement dit, la fin ne justifie pas les moyens, elle les nécessites.


    • Daruma 14 avril 14:29

      @Hervé Hum
      Je n’ai pas le temps de tout lire maintenant, je lirai votre texte plus tard. Juste une chose, en attendant. En lisant en diagonale, je me suis arrêté sur l’exemple de l’auteur A et de l’auteur B. Je ne vois pas ce qui cloche dans mon raisonnement. Je n’ai jamais dit que l’auteur A partait de l’imaginaire. C’est l’auteur B qui part de l’imaginaire créé par l’auteur A. Donc oui, il crée en partant de l’imaginaire, même si cet imaginaire a été créé à partir du réel. Sans vouloir vous offenser, j’ai l’impression que vous enculez des mouches. Mais je vous promets que je vous lirai attentivement ce soir car peut-être que je me trompe.


    • Hervé Hum Hervé Hum 14 avril 15:50

      @Daruma

      prenez tout votre temps, je l’écris moi même, tout cela est élémentaire, quasiment tautologique, pour autant l’essentiel vous échappe, sinon cela se saurait depuis longtemps !

      Si vous voulez une comparaison, c’est le même principe selon lequel on ne peut pas expliquer un mot par lui même, ou une couleur ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs. Ou faire comme les inconnus expliquant la différence entre un bon chasseur et un mauvais chasseur. Caricatural me direz vous, pourtant, c’est bien l’explication que donne les chasseurs eux mêmes dans la réalité lorsqu’il y a un accident de chasse mortel !

      Selon le principe de relation de causalité qui me sert de cogitation, un principe est invariant dans ses conditions d’existences (qui définit le fond), quelle que soit l’échelle ou le domaine où il est appliqué. C’est la réponse que j’aurai donné au père Fouras, hélas, c’est lui qui n’aurait rien compris et qui m’aurait dit la même chose que vous, que j’encule les mouches !!! smiley

      Et si d’aventure j’encule bien les mouches, ben, je m’en fous, parce je doute qu’elles vont porter plainte. smiley

      Bref, ravi de rencontrer quelqu’un qui prend le temps de la réflexion, c’est plutôt rare par les temps qui courent.


    • Daruma 16 avril 20:07

      @Hervé Hum
      Je vous ai relu attentivement. C’est trop difficile pour moi. Ou alors c’est parce que vous ne donnez pas d’explications suffisamment claires, considérant certaines choses comme évidentes alors qu’elles ne le sont pas. Vous devriez écrire un livre sur le sujet.


    • Hervé Hum Hervé Hum 20 avril 09:59

      @Daruma

      je ne sais pas si vous lirez ce commentaire car ayant laissé passer4 jours, ce qui sur internet équivaut à autant de semaines dans la réalité, relativité oblige !

      Juste pour dire qu’écrire un livre me tente bien, mais je suis sans doute trop désordonné et pas assez discipliné pour rester vraiment centré sur le sujet. Pour cela, il me faudrait quelqu’un qui me « force » à rester concentrer se charge de la mise au propre, avec qui je puisse dialoguer et dont la construction du livre se fasse sur la base de sa propre compréhension.

      Vous pourriez être celui là ! si vous lisez ce commentaire, qu’en dites vous ? 


  • BA 13 avril 11:36

    Brésil : le Covid-19 a fait 354 617 morts.


    Covid-19 : au Brésil, la majorité des patients en réanimation ont moins de 40 ans, selon une étude.


    Les personnes âgées entre 30 et 40 ans contractent le plus de formes graves du Covid-19 et non plus les personnes âgées, selon une étude. En cause : le variant brésilien.


    Au Brésil, plus de 4 000 personnes décèdent du Covid-19 chaque jour dans le pays. La pandémie a fait plus de 354 000 morts en un an, le pire bilan au monde après les États-Unis. Et les mauvaises nouvelles ne cessent de s’accumuler : la majorité des Brésiliens souffrant du coronavirus en soins intensifs ont désormais moins de 40 ans, a révélé dimanche 11 avril le coordinateur d’une étude de l’Association brésilienne des soins intensifs (AMIB).


    Près de 11 000 patients hospitalisés en soins intensifs sont âgés de moins de 40 ans. Ils sont devenus majoritaires (52,2%) au mois de mars, alors qu’ils n’étaient que 14,6% au début de la pandémie il y a un an.


    "Cela pourrait être dû au nouveau variant local"


    Pour le docteur Ederlon Rezende, l’un des auteurs de cette étude, le variant brésilien serait responsable de ces changements.


    "On peut dire que le profil des patients en thérapie intensive est très différent actuellement de ce qu’on a connu au début de la pandémie dans notre pays, explique-t-il. Ce sont des patients plus jeunes qui arrivent dans un état plus grave en thérapie intensive, et cela pourrait être dû au nouveau variant local puisqu’il a été prouvé qu’il était plus contagieux mais aussi plus virulent et provoque une maladie plus grave."


    Au Brésil, les plus jeunes s’exposent davantage aux risques que leurs aînés, soit parce qu’ils doivent travailler, soit parce qu’ils se croient moins vulnérables. Les personnes de plus de 80 ans ne représentent plus que 7,8% des malades en soins intensifs grâce à un confinement plus strict et surtout après la vaccination.


    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-au-bresil-la-majorite-des-patients-en-reanimation-ont-moins-de-40-ans-selon-une-etude_4370409.html


    • julius 1ER 13 avril 13:33

      @BA

      tu ne vas pas te faire des amis en publiant cela..... les Nocteau, Huysmans et consorts vont te tomber sur le paletot ..... la Covid est une invention qui ne tue personne c’est juste une invention de la gouvernance mondiale pour faire taire les progressistes ..... heu j’ai tout juste !!!!!


  • Djam Djam 13 avril 11:56

    @ Gruni

    Et les ministres interchangeables, y sont compétents en quelque chose d’après vous, cher gruni ?


    • Albert123 13 avril 12:10

      @Djam

      « Et les ministres interchangeables, y sont compétents en quelque chose d’après vous »

      pour l’auteur c’est la validation ou non au délires de l’idéologie gauchiste et la capacité à créer de faux problèmes qui nourrissent cette idéologie qui déterminent la compétence d’un individu.


    • gruni gruni 13 avril 12:12

      @Djam

      Oui et non !
      Oui, s’il sait s’entourer de bon conseillers et ne se laisse pas manipuler par les hauts fonctionnaires de l’Etat, s’il travaille beaucoup ses dossiers. Je vous laisse deviner ce que fait le mauvais. 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 avril 12:41

      @gruni
       
       Vous parlez de ce que vous ignorez.
       
       Vous ignorez qu’il y a mille et une façon de comprendre ou parler d’un sujet, et que dire est lié à ce que l’on comprend.
       
       Et la compréhension est une adéquation à nos intentions. Donc ce qu’on dit dépend de nos intention et donc pas toujours de ce qui est juste. Et les imposteurs en savent quelque chose.
       
       Pour conclure je dirai que le mot ultracrépidarianisme pourrait être employé comme les mots complotisme ou antisémisme, s’il n’était pas si compliqué à prononcer.
       


    • gruni gruni 13 avril 14:04

      @Francis, agnotologue

      Vous ignorez qu’il y a mille et une façon de comprendre ou parler d’un sujet, et que dire est lié à ce que l’on comprend.
       

      Vous ce que vous ignorez c’est le sens de l’ultracrépidarianisme. Parler sans connaître le sujet et dire n’importe quoi, d’une façon ou d’une autre et le comprendre d’une manière ou d’une autre, c’est toujours n’importe quoi. Ensuite qu’il y ait des faussaires des profiteurs, des charlatans ne fait aucun doute. Mais il est vrai qu’un spécialiste de la médecine se laissera pas prendre par les délires d’un faux médecin, c’est moins sûr pour les candides. Maintenant cela ne remet pas en cause la liberté d’expression, sinon depuis 2014 que la forme française de l’ultracrépidarianisme

      existe, ça se saurait.

      « Cordonnier, pas plus haut que la chaussure » 


  • Pale Rider Pale Rider 13 avril 12:18

    Vous n’avez pas osé dire qu’AgoraVox est la parfaite illustration du mal que vous dénoncez. Nous comptons ici pas mal d’experts doués pour parler de tout, la plupart du temps sans la moindre compétence.

    En ce qui me concerne, j’apparais rarement parce que (bien que je sois journaliste) j’essaye de ne parler que de ce que je crois connaître un minimum. Il me semble que c’est un principe à observer si on veut servir à nos lecteurs des propos de qualité, ne croyez-vous point ?

    Je me suis demandé si je serais capable de rédiger une fiche Wikipedia (il m’arrive , rarement, d’aller y faire des corrections). En fait, peut-être trois de manière vraiment compétente, et encore... Ce constat a de quoi rendre modeste. Les vrais savants sont rarissimes.


    • gruni gruni 13 avril 14:19

      @Pale Rider

      « Vous n’avez pas osé dire qu’AgoraVox est la parfaite illustration du mal que vous dénoncez. Nous comptons ici pas mal d’experts doués pour parler de tout, la plupart du temps sans la moindre compétence. »

      J’étais sûr que quelqu’un le dirait à ma place. Seulement ce n’est pas spécifique de ago. Cela devient encore pire depuis le Covid

      « j’essaye de ne parler que de ce que je crois connaître un minimum. Il me semble que c’est un principe à observer si on veut servir à nos lecteurs des propos de qualité, ne croyez-vous point ? »

      Le minimum est important, faire des recherches pour améliorer ses connaissances est également indispensable. Mais, vous le savez parfaitement.

      Ici, le métier de journaliste est un handicap, c’est courageux de l’avoir dit. N’empêche que vous devriez apparaître plus souvent smiley


    • Pale Rider Pale Rider 13 avril 15:18

      @gruni
      Merci pour votre réponse, et pour votre petit mot sympa. smiley


  • Daruma 13 avril 12:44

    Deux remarques :

    1. Pourquoi créer une nouvelle catégorie servant à étiqueter les gens si nous sommes tous, à un moment ou un autre, et à des degrés divers, victimes de cette tendance ? Si nous sommes tous peu ou prou des ultracrépidariens, alors il n’y a pas d’ultracrépidariens. Je trouve que la tendance à essentialiser les gens est encore plus nuisible que l’ultracrépidarianisme.

    2. Pourquoi créer un mot nouveau – qui plus est un terme si alambiqué qu’on se croirait revenu à l’époque de Molière, avec ses médecins au galimatias jargonnant – pour désigner un phénomène qui existe depuis toujours et que Descartes a déjà parfaitement décrit ? Les défauts que sont la précipitation (jugement hâtif) et la prévention (confiance accordée à des préjugés) sont si banals et répandus qu’ils devraient être désignés par un terme plus simple. Ce n’est pas comme si c’était une maladie rare. En plus, le terme existe déjà : la sottise. Voici la définition qu’en donne André Comte-Sponville dans son Dictionnaire Philosophique :

    SOTTISE : « Le mal le plus contraire à la sagesse, disait Alain, c’est exactement la sottise, j’entends l’erreur par précipitation ou prévention. » La sottise se distingue par là de la bêtise, qui serait plutôt le contraire de l’intelligence et se trompe par lenteur ou incapacité.


    • gruni gruni 13 avril 14:34

      @Daruma

      le mot n’est pas nouveau, sauf peut-être pour sa forme française qui est réapparu à l’occasion du Covid, on se demande pourquoi.

      le nom anglais 
      ultracrepidarianism est attesté pour la première fois en 1819 dans un texte de l’écrivain William Hazlitt (1778-1830) à propos du critique littéraire britannique William Gifford (1756-1826). La forme française serait apparue seulement en 2014

      Si vous dite à quelqu’un qu’il est sot, il pourrait vous en mettre une ! Si vous le traiter de ultracrépidarien, il va se croire intelligent et vous remerciera.


    • arthes, Britney for ever arthes 13 avril 16:19

      @gruni

      Si vous dite à quelqu’un qu’il est sot, il pourrait vous en mettre une ! Si vous le traiter de ultracrépidarien, il va se croire intelligent et vous remerciera.

      Ainsi, vous le prendrez doublement pour un imbécile, ce qui n’est pas très charitable ni fraternel.

      Hummm....Ainsi, faut il continuer à laisser son libre arbitre s’effacer devant un bible, quelle qu’elle soit.

      La peste soit de ces réformistes smiley  smiley


    • Daruma 13 avril 16:20

      @gruni

      Merci pour l’historique du mot, je ne le connaissais pas. Mais je pense qu’on a suffisamment de noms d’oiseaux, inutile d’en ajouter d’autres qui ne serviront qu’à s’écharper encore plus et à enfermer son interlocuteur dans une petite case.

      Si vous ne voulez pas employer le mot « sot », vous pouvez employer le mot « sottise » : « c’est de la sottise » passe mieux car vous ne jugez pas la personne mais seulement ce qu’elle dit. Personne n’aime être traité de sot, ce qui est normal. En réalité, cette injure est une erreur car la sottise n’est pas un état permanent comme la bêtise. Il nous arrive à tous d’être sots, surtout quand on est fatigué ou quand on est stressé. Dans ma famille, il y a un vrai sot. Il n’est pas bête, c’est juste qu’il parle d’abord et qu’il réfléchit ensuite. Comme sa sottise est chronique et, apparemment, incurable, peut-être que finalement on peut parler de sot véritable, c’est-à-dire d’un sot dont la sottise est l’état permanent. En d’autres termes, peut-être que la sottise, dans sa forme grave, entraîne des complications qui conduisent à la bêtise. Rassurons-nous en pensant que nous sommes tous des sots en puissance, mais des sots asymptomatiques.


    • gruni gruni 13 avril 16:37

      @arthes

      « Ainsi, faut il continuer à laisser son libre arbitre s’effacer devant un bible... »

      à mon avis, votre libre arbitre ne s’effacera devant personne smiley


    • gruni gruni 13 avril 16:48

      @Daruma

      De toute façon le mot « ultracrépidarianisme » est trop imprononçable pour devenir populaire. Croire le contraire serait une « sottise ». Toutefois, ce nouveau mot présenté pour la première fois sur Agoravox, a au moins le mérite d’ouvrir un débat que je n’ai pas trouvé inintéressant.


    • Daruma 13 avril 19:28

      @gruni

      « Toutefois, ce nouveau mot présenté pour la première fois sur Agoravox, a au moins le mérite d’ouvrir un débat que je n’ai pas trouvé inintéressant. »


      Très juste. On pourrait aussi (peut-être dans un nouvel article ?) prendre le contre-pied de la thèse actuellement à la mode selon laquelle il faut laisser les manettes du pays à ceux qui savent, en écartant la masse qui ne sait pas. Idée que, personnellement, je trouve dangereuse. On pourrait creuser le sujet en problématisant la notion d’expertise en lien avec la notion de démocratie. Est-il souhaitable d’être gouverné par des experts ? La connaissance peut-elle faire l’économie des valeurs ? Les choix de société doivent-ils être décidés par des experts et des technocrates ?

      Exemple : Doit-on confier aux ingénieurs et aux physiciens le soin de décider pour nous quel sera le modèle énergétique que nous adopterons ?


    • arthes, Britney for ever arthes 14 avril 18:35

      @gruni
      à mon avis, votre libre arbitre ne s’effacera devant personne 

      D’autant que les spécialistes ne manquent pas....lol
      Qui se contredisent et s’invectivent gaiement, que ce soit sur les plateaux ou bien sur les résociois ou/et ici même.

      Spécialiste peut aussi signifier : Imbécile spécialisé.
      A notre époque plus que jamais. (nyark)

      Je ne vais pas développer, à moins que vous le souhaitiez , tellement c’est évident, mais c’st un des « maux » de notre temps. 
      Je préfère l’éclectisme au spécialisme, cela n’enlève en rien le sérieux que chacun apporte aux disciplines ainsi étudiés, au contraire , il les intègre dans une vision plus large et réaliste qu’aura celui qi n’étudie qu’une seule discipline. 


    • gruni gruni 14 avril 20:25

      @arthes

      Il est vrai qu’un spécialiste dans son domaine peut aussi se montrer ultracrétin dans la vie

      Bonne soirée


  • troletbuse troletbuse 13 avril 14:50

    @Grounichou

    Si vous le traiter de ultracrépidarien, il va se croire intelligent et vous remerciera.

    C’est Fergus, l’autodidacte qui vous l’a dit ? smiley


  • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 16:02

    Jusqu’à présent, les vaccins à ARN messager restent efficaces contre les variants existants.
    Et dans l’hypothèse où ils ne seraient plus, ils présentent l’avantage immense, contrairement aux vaccins classiques, d’être très facilement adaptables à de nouveaux variants.

    En temps qu’expert du covid, j’ai étudié toutes les facettes du covid sous toutes ses formes, j’ai analysé les données que nous avons du covid, pour moi Il est évident qu’on ne pourra pas revenir exactement au mode de vie d’avant-covid, même si 95% de la population est vaccinée.
    Des précautions seront toujours à prendre, en particulier dans les lieux populeux (transports, commerces, spectacles ...).
    L’abandon du masque, ça n’est pas pour tout de suite, ni même pour demain.

    La vaccination est la seule solution. Il faudra revacciner régulièrement, les occidentaux n’ont plus d’imminuté naturelle qui s’est affaibli au fil des ans, le covid fait courir un grand risque pour nos sociétés, la vaccination nous protégera des formes les plus graves du covid, ce qui cassera les chaines de contamination. Pour toutes les maladies infectieuses, le vaccin est l’arme de base. La vaccination a suffi pour se débarrasser de beaucoup de maladies infectieuses. Prenez les MST, le vaccin a éliminé la variole.

    Le vaccin suffit. Cette stratégie fonctionne à la perfection dans les pays où elle est appliquée. Il est important de conserver en parallèle les mesures de confinement plus ou moins strictes, et de distanciation pour enrayer à tout prix la circulation des virus. Cela doit être constamment réajusté, et ce ne sont pas des revirements de stratégie, comme le disent les persifleurs de service, afin, d’un côté, de « libérer » un maximum la société notamment pour des raisons économiques, et de l’autre de limiter l’envolée des cas et donc le nombre d’hospitalisations.

    Concernant les variants, si la population générale est vaccinée, il est impossible que du jour au lendemain on ait un variant qui échappe à 100% au vaccin. On aura toujours le temps de faire face avec des mises à jour du vaccin obligatoire, d’où l’intérêt d’un passeport vaccinal.


  • Ben Schott 13 avril 16:05

     

    « En temps qu’expert du covid »

     

    Elles sont où tes publications, farceur ?...  smiley

     

    Sinon, il fait quel tant dehors ?...

     


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 16:12

      @Ben Schott
      J’écris rapidement, pourquoi tenir compte d’une ou deux fautes, c’est le contenu de mon commentaire qui devrait vous interpeller Monsieur l’ayatollah des fautes d’orthographe smiley


    • Ben Schott 13 avril 16:13

      @Ben Schott
       
      Message qui s’adresse au clown Vercassivellaunos...


    • Ben Schott 13 avril 16:15

      @Vercassivellaunos
       
      Ouais, dans le contenu, je vois que tu es un expert en covid, et je te demande où sont tes publications ?... c’est ça qui m’interpelle...  smiley
       


    • SMART MR GREEN CYRUS 13 avril 16:18

      @Ben Schott

      mais ou sont les publications ? Qui as voler le travaille de pépé debile ?
      personne ne sort tant qu’ on ne les as pas retrouvée smiley


    • SMART MR GREEN CYRUS 13 avril 16:20

      @Vercassivellaunos

      Et pas touche a la medaille en chocolat c’ est tout ce qui reste du prix NoNosBell


    • troletbuse troletbuse 13 avril 16:23

      @Ben Schott
      Il les écrit quand il est sur le trône avec du PQ.


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 16:32

      @Ben Schott
      Il n’est pas nécessaire de publier quoi que ce soit pour être un expert d’un domaine ou d’un sujet, il suffit d’avoir une expertise fine avec l’aide des données les plus récentes et des connaissances éprouvées, au fil du temps, on le devient.


    • Ben Schott 13 avril 16:45

      @ Vercassivellaunos

       

      « Il n’est pas nécessaire de publier quoi que ce soit pour être un expert d’un domaine ou d’un sujet »

       

      Ah ben si, il me semble ! Surtout dans le domaine de la médecine !

      Sinon, imagine, n’importe quel connaud inculte peut se prétendre spécialiste de tout et n’importe quoi !

       

      Pour tout le monde, officiellement, tu es le spécialiste de tes crottes de nez et rien d’autre, tu piges ?

       

       smiley

       


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 16:54

      @Ben Schott
      Je n’ai pas prétendu faire de la médecine, je donne mon point de vue sur la covid sur ce forum et les stratégies à employer pour une bonne gestion de la crise que nous subissons. Les lecteurs pourront se faire par la suite une idée sur la question.

      Allez Ben Gaga, une petite pilule et au dodo.

       smiley


    • Ben Schott 13 avril 16:59

      @Vercassivellaunos
       
      « Je n’ai pas prétendu faire de la médecine »

      Ben si quand même, tu as écrit « en temps qu’expert du covid,... ». Tu donnes un point de vue mais en précisant que tu es un expert, ce qui peut tromper le chaland, reconnais-le !
       
      Or, tu n’es qu’un charlot et ton point de vue n’est qu’une bouillie pré-digérée des médias menteurs. Pas très original, mais très prétentieux et péremptoire.
       
      T’en veux encore ?
       


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 17:13

      @Ben Schott
      La covid peut être dissocié de la médecine, on peut être un expert du covid sans être un expert de la médecine, pour ça, on a des données, des études etc...

      les fausses informations autour de la vaccination se sont accéléré ; et vous vous êtes un propagandiste Ben Gaga, un charlot...
      Il est de plus en plus facile de convaincre de pseudo-vérités ! La seule manière démocratique de résister à cette vague, c’est l’école au sens large, incluant, la culture, les connaissances scientifiques, les lectures signifiantes, etc. Les universités ont certes un grand rôle à y jouer, ainsi que les parents. Malheureusement, l’école (au sens large) d’aujourd’hui a moins la faveur des jeunes. Peut-être y a-t-il trop de pseudo-sources d’informations alternatives... Dans toutes (ou presque) les sociétés occidentales, depuis quelques décennies, la culture et la connaissance ne sont plus celles du passé. Peut-être le temps est-il venu de corriger le tir..., avant un retour en arrière préjudiciable à nos sociétés.

      Vous avez raté l’école vous, et ça se confirme de jours en jour... Je m’inquiète pour vous smiley


    • Ben Schott 13 avril 17:21

      @Vercassivellaunos
       
      « La covid peut être dissocié de la médecine »
       
      Oui, et la pluie peut être dissociée de la météo... Ça se tient !  smiley
       
      « on peut être un expert du covid sans être un expert de la médecine, pour ça, on a des données, des études etc... »
       
      Je viens de t’expliquer que non, t’es bouché ou quoi ? Sinon, n’importe quel clampin peut s’autoproclamer expert de n’importe quel domaine ! Ce sont les autres qui font de toi un expert, pas toi ! Tu piges ou pas ? D’autant que tu as pas l’air d’avoir inventé l’eau tiède, hein...

       
      Donc je répète, tu es un expert de tes pets dans la baignoire, et rien d’autre.
       


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 17:34

      @Ben Schott

      Le meilleur moyen de devenir un expert dans un domaine est tout d’abord d’y être impliqué et vous y sentir concerné, c’est bien mon cas Ben Bidule et elle est le fruit de l’expérience ou de recherches sur un sujet donné « pov con » comme dirait Sarkozy.


      Allez donc faire du violon le covid c’est un sujet pour adultes smiley N’oublie pas la camomille champion smiley



    • Ben Schott 13 avril 17:41

      @Vercassivellaunos
       
      Le meilleur moyen de devenir un expert dans un domaine c’est d’y avoir consacré des années d’études, avec des bons professeurs si possible et, critère important voire essentiel, d’avoir un cerveau capable de comprendre et d’en tirer la substantifique moelle.
       
      Toi, tu es un expert wikipedia, autant dire que tu vaux pas une cacahuète.

       
      Comment faut te le dire, andouille ?
       
       smiley
       


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 17:56

      @Ben Schott
      Il y a différents niveaux d’expertise mon « cochon ». Pour être un expert, il faut obtenir un niveau de connaissances bien supérieur à la moyenne, et pour cela, on a des études, des ouvrages scientifiques, oui je sais la lecture ce n’est pas votre fort, des données etc., je connais parfaitement toutes les facettes du cov id contrairement à vous qui venez étaler votre venin ici :-)


    • SMART MR GREEN CYRUS 13 avril 18:09

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      chais pas si t’ as remarquer mais quand l’ ultime lombric boude , 
      le requin baleine boude egalement smiley


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 18:26

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      A mon humble avis, ils sont devenue complotistes, vous en savez un rayon, vous êtes complotologue, c’est vous l’expert ! smiley


    • Ben Schott 13 avril 18:46

      @Vercassivellaunos
       
      Tu veux jouer encore ?
       
      « Pour être un expert, il faut obtenir un niveau de connaissances bien supérieur à la moyenne »
       
      Je me tue à t’expliquer que c’est pour cette raison que tu ne peux pas être un expert.
       
      « je connais parfaitement toutes les facettes du cov id contrairement à vous »
       
      Tu peux le répéter autant de fois que tu veux, je te dis que tu n’es qu’un cuistre. J’en connais plus que toi sur le sujet.
       

       smiley
       


    • Vercassivellaunos Vercassivellaunos 13 avril 18:49

      @Ben Schott
      Un expert du complot permanent, à ça, certainement, j’ai une grande confiance sur vos acquis dans ce domaine tartempion smiley


    • Ben Schott 13 avril 18:52

      @Vercassivellaunos
       
      Ah non, comme je te disais, il faut des années d’études dans le domaine et je les ai pas, désolé ! Je ne suis donc pas un expert du complot, tout comme toi tu n’es pas un expert du covid !...
       
       smiley
       


    • eresse eresse 14 avril 00:08

      @Vercassivellaunos
      J’ai un excellent livre pour vous, ’Martine soigne le COVID’


    • eresse eresse 14 avril 01:20

      @Vercassivellaunos
      Faux, tout juste un amateur éclairé par sa longue pratique.
      Elle est ou votre pratique du covid ?


  • troletbuse troletbuse 13 avril 16:26

    Aurait mieux fait de faire un article sur l’ultra crétinisme qu’il connaît bien  smiley


  • JC_Lavau JC_Lavau 13 avril 22:20

    « Outrecuidance » aurait-il disparu du vocabulaire français ?


Réagir