lundi 19 avril - par Daniel MARTIN

Démographie : vu son évolution et ses impacts, cette question ne peut plus être ignorée

 

Il y a l’ONU qui prévoit une augmentation continue de la population, alors que les chercheurs de l'IHME, qui font référence pour leurs études mondiales en santé publique, prédisent un déclin jusqu'à 8,8 milliards en 2100. Quelle que soit l’évolution envisagée, la question démographique ne peut plus être ignorée des pouvoirs politiques.

3,7 milliards en 1970. Huit milliards probablement en 2022

Faut -il rappeler et rappeler encore à l’attention des anti malthusiens qui sont très nombreux et particulièrement influents chez EELV, mais pas seulement : Il nous a fallu plus de 200 000 ans pour atteindre 1 milliard d’humains (1800 ans de notre ère). Puis à peine plus de 200 ans seulement pour arriver à 7,7 milliards. La population mondiale se situait à 3,7 milliards en 1970, elle a grimpé rapidement dans les trois décennies suivantes, pour franchir la barre des 5 milliards dès 1987... En 2009 nous étions 6,7 milliards d’habitants, en 2019 nous sommes 7,7 milliards et sauf accident nucléaire majeur ou télescopage avec un astéroïde, les 8 milliards seront probablement atteints courant 2022, soit une augmentation d’un milliard d’habitants en une décennies. Si ce rythme se poursuivait ainsi, en 2050 il y aurait 11 milliards d’habitants… Et 16 milliards en 2100, soit une augmentation de 10 milliards en un siècle. (6 milliards en 2000)…

Pour rappel, les pays les plus impactant sur le plan écologique et climatique que sont l’Europe et les USA ont eu une progression démographique moindre par rapport à d’autres pays d’ Amérique latine, Afrique, Asie. Les USA plus l’Europe (l’UE + Russie et autres pays Européens) représentent 14,6 % de la population mondiale en 2019 (4,8 % pour les USA, 9,8 % pour l’Europe), quand en 1960, les USA représentaient 6,8 % et l’Europe 20 % de la population mondiale, soit un total de 26,8%. Sauf que la population Mondiale était de 3 milliards d’habitants en 1960 et 7,7 milliards en 2019. Ce qui signifie par exemple que pour l’ensemble de l’Europe cela faisaient 20 % de la population mondiale de 3 milliards soit 600 millions d’habitants, quand en 2019 avec 9,8 % de 7,7 milliards cela représentait 754,6 millions, soit quand même une progression de 154,6 millions d’habitants.

Un poids considérable sur les ressources naturelles

Avec une population qui augmente d’un milliard au cours de la décennie 2009 -2019, cela pèse considérablement sur les ressources naturelles. Par exemple, la demande en eau douce a augmenté de plus de 64 milliards de mètres cubes par an pendant cette période. Il est physiquement impossible de poursuivre dans cette voie. Faute d’aborder la question démographique et de prendre des mesures adaptées, nous filons vers l’abîme…Les pandémies, aussi nombreuses et violentes soient-elles, n’ont et ne devraient avoir pratiquement aucun impact sur l’évolution démographique, car l’homme échappant aux lois de la sélection naturelle, par sa capacité de découvertes en médecine, réussi toujours à enrayer ces pandémies.

Même en bloquant la consommation mondiale au niveau de celle de 2018, en 2050 avec une croissance de population qui évoluerait au rythme de la décennie 2009-2019, la consommation exploserait...

Par exemple : La consommation mondiale d’électricité était en 2018 de 3130 kW heure par habitant. La population mondiale était de 7,6 milliards d’habitants, soit 3130 kW heure X 7,6 milliards d’habitant= 23 788 milliards de kW/heures.

Avec la même consommation par habitant qu’en 2018, mais avec une population de 10 milliards d’habitants en 2050, cela ferait une consommation de 3130 kW/h X 10 milliards = 31 300 milliards de kW/heure, soit plus de 7 512 milliards de kW/heures.

Avec le niveau actuel de croissance démographique et les besoins économiques minimaux qui l’accompagne, il s’avère impossible de réduire les émissions globales de CO2 et autres rejets de gaz à effet de serre, dont le méthane.

Avec la nouvelle révolution numérique, toujours plus de population est synonyme de toujours plus de besoins en terres rares.

Les terres rares (qui ne sont pas toutes) désignent 17 métaux : le scandium, l'yttrium, et les quinze lanthanides : Lanthane, Cérium, Praséodyme, Néodyme, Prométhium, Samarium, Europium, Gadolinium, Terbium, Dysprosium, Holmium, Erbium, Thulium, Ytterbium, et Lutécium. Ces matières minérales aux propriétés exceptionnelles sont utilisées dans la fabrication de produits de haute technologie. Avec le boom du numérique et des nouvelles technologies dite abusivement « vertes » qui ne fonctionnent pas qu'avec le soleil et le vent, elles fonctionnent aussi sur l'exploitation de minéraux rares. Aujourd'hui, à l'échelle de l'économie mondiale, les terres rares sont considérées comme des métaux stratégiques. On retrouve ainsi des terres rares dans les batteries de voitures électriques et hybrides, dans les LED, les puces de smartphone, les écrans d'ordinateurs portables, les panneaux photovoltaïques, les éoliennes... L'industrie de la défense a elle aussi recours aux terres rares dans la fabrication de capteurs de radars et sonars ou de systèmes d'armes et de ciblage.
Il ne faut pas oublier, par exemple, que 40% d'énergie dite  » verte » exigera 200% de plus de cuivre et 100% d'énergie « verte » exigerait 500% de plus de cuivre. Le pic de cuivre se situera en 2030-2040 (Il n'existe pas de substitut réel pour le cuivre). Nous avons extrait 50% de tout le cuivre en seulement 30 ans. 
Au niveau actuel de consommation, sans progression de la population, en 2050 nous atteindrons les pics pour l'étain, l'argent, le nickel, le zinc, le cadmium... 

Et plus de 100 000 Km2 de perte annuelle de terres arable au niveau mondial

Si on y ajoute la perte annuelle moyenne mondiale de 100 000 km² de terres arables, qui correspond à l’étude de B. SUNDQUIST de l’institut du Minesota, étude un peu ancienne, mais toujours d’actualité et nullement contestée par les experts du climat, même s’ils estiment qu’aujourd’hui nous sommes plus près des 120 000 km². C’est, par exemple, presque la superficie totale de la France qui disparaît tous les 5 ans… Et en 40 ans, c’est la totalité de la superficie des 27 pays actuels de l’UE.

En France, la population augmente en moyenne d’un peu plus de 200 000 habitants par an (l’équivalent de la ville de Montpellier), avec un rythme moyen annuel de perte des surfaces agricoles de 60 000 hectares (ou 600 km², plus de trois fois la superficie de la ville de Nîmes qui fait 162 km2 ). En 2019, selon le gouvernement, l’ADEME et le Ministère de la transition écologique, ces institutions ont estimé que le bilan carbone d’un Français était de 12 tonnes d’équivalent CO2 par an. Soit un rejet en progression annuelle lié à l’augmentation de la population de plus de 2,4 millions de tonnes. Pour rappel, en théorie on ne devrait pas dépasser de 1,2 à 2 tonnes de CO2

Le rapport de la FAO indique quant à lui une perte annuelle de 25 à 40 milliards de tonnes de l’épiderme de la planète. Ceci se déroulant dans un contexte où la demande mondiale en nourriture augmente en flèche. Selon une projection 2009 de l’INRA-CIRAD, le besoin de nouvelles terres arables en 2050 devrait être de 590 millions d’hectares ( ou 5,9 millions km². Superficie bien supérieure aux 27 pays de l’UE qui est de 4,2 millions km² ). Comment y répondre si les terres se raréfient ? Si l’étude se penche exclusivement sur l’état des sols, l’agriculture chimique et intensive génère une foule d’externalités négatives : diffusion dans l’air de N2O, acidification des océans, développement incontrôlé d’algues, pollution des nappes phréatiques, pour ne citer qu’elles. ( à lire également : https://www.lesechos.fr/2016/01/la-fertilite-des-sols-part-en-poussiere-191459 )

Un million d'espèces, animales et végétales menacées

L'Homme dépend de la nature mais la détruit méthodiquement : jusqu'à un million d'espèces animales et végétales sont menacées d'extinction, dont beaucoup "dans les prochaines décennies", selon un projet de rapport de l'ONU sur la biodiversité ( https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/biodiversite/1-million-d-especes-pourraient-etre-menacees-d-extinction_133143 )

Selon ce rapport, notre planète est en cours de sa sixième extinction de masse. La sixième mais la première à attribuer exclusivement à l'Homme qui a déjà condamné près de 680 espèces de vertébrés depuis 500 ans. Quelques jours avant sa sortie, basé sur l'analyse des vertébrés ainsi que d’autres espèces moins étudiées comme les insectes, avec près de 5,5 millions d’espèces examinées, le rapport de l’ONU fait donc écho aux multiples alertes lancées par les chercheurs et scientifiques du monde entier depuis plusieurs années.

Les responsables de cette extinction sont indiscutablement les activités résultant de la surpopulation humaine

Même s'il y a des disparités en terme d'empreinte écologique entre pays riches et pays pauvres. L’utilisation des terres en terme d’agriculture, d’exploitation forestière ou de forage ainsi que l’exploitation directe des ressources naturelles, notamment, la surpêche et la chasse qui s'ajoutent à d’autres facteurs venant compléter le tableau : réchauffement climatique, pollution, sans compter certaines espèces invasives. Ces activités ont de plus gravement altéré 40 % de l’environnement marin et la moitié des cours d’eau.

Récemment, le requin-taupe, le requin le plus rapide au monde, a été placé sur la liste des espèces en voie d'extinction par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) à cause de la surpêche. huit espèces d'oiseaux ont disparu ces 10 dernières années. Les mines de saphir à Madagascar ont condamné les lémuriens à l'extinction. Une autre calamité de l'activité humaine avec les plastiques, par exemple : Des amphipodes vivant à plus de 9 km sous la surface des océans ont été retrouvés avec du plastique dans les entrailles et en juin 2016, le Melomys Rubicola (petit rongeur d'Australie) a été reconnue comme étant la première espèce à s’éteindre à cause du réchauffement climatique. Comme le Dodo, le Melomys Ribucola deviendra le sinistre symbole de la destruction de la biodiversité par l’humain.

Les insectes, pourtant moins étudiés que les vertébrés, sont en tête de liste. « 41 % des espèces sont en déclin, soit deux fois plus que pour les vertébrés » avance Jérôme Murienne, biologiste et chercheur au CNRS.

Malgré une approche de l’écologie plus soutenue lors des élections, La démographie est ignorée, y compris lors des conférences nationales ou internationales sur le climat

S’il est vrai qu’une approche de l’écologie a été de plus en plus présente dans les programmes des partis politiques, au fur et à mesure que la conscience du danger progressait dans l’opinion, elle n’a jamais consisté qu’en l’habillage d’un même projet économique dans les différentes déclinaisons de « la croissance verte ». « La croissance verte « est aussi illusoire que le mythe qui la fonde : le découplage entre la production des richesses et la consommation d’énergie, c’est-à-dire la possibilité de produire plus de richesses avec moins d’énergie. Un tel découplage n’a en effet jamais existé dans la réalité.

Alors qu’il s’agit d’une question essentielle, il est toutefois regrettable que la démographie fut totalement ignorée par EELV qui ne cesse de se réclamer de l’écologie, alors qu'avec ses ami(e)s de gauche productivistes, ils ne cessent de la "vitrifier". Mais aussi de la totalité des conférences nationales ou internationales (les COP...) traitant du climat. L’association « Démographie responsable  » dont Didier Barthès son porte parole national avait lancé une pétition pour que la problématique démographique soit enfin intégrée à l’ordre du jour de la COP 22 ( http://www.demographie-responsable.org/ ) mais hélas sans succès…

Rompre avec les politiques natalistes, c’est possible, la France doit montrer l’exemple avec des mesures équitables pour les remplacer ?

Concernant l’indispensable rupture des politiques natalistes, même si la France prenait seule dans le monde des mesures dans ce sens, y compris si elle devenait un îlot de vertus écologique, cela ne changerait rien si les autres pays Occidentaux et émergents n’en font pas autant... Si les pays pauvres, notamment ceux du continent Africain, ne sont pas concernés, car les Etats n’ont pas de politiques d’aides familiales, faut-il que les pays riches continuent pour autant de fermer les yeux à leur égard, plutôt que d’aider les femmes à vivre différemment en faisant moins d’enfants, notamment, grâce à l’éducation scolaire ? Si des mesures pour freiner les politiques natalistes doivent être prises au niveau Européen, ainsi qu’au niveau de l’ONU, la France doit toutefois servir « d’aiguillon » dans ce domaine.

L’émancipation de la femme, la scolarisation, la mise en place par les Etats d’une politique sociale à dominante anti nataliste suppose la suppression des prestations familiales sous leur forme actuelle, du quotient familial, des diverses réductions transport ( en particulier SNCF) et des majorations retraites qui existent aujourd’hui pour ceux qui ont élevés trois enfants ou plus. L’information et la diffusion des moyens de contraception doit être gratuite pour tous, notamment pour les élèves et étudiants à partir du collège.

La stabilisation de la population dans notre pays suppose un croît naturel (naissance moins décès) nul et un solde migratoire (entrées moins sorties) équilibré.

En France, ce n’est pas parce que les prestations familiales ne représentent qu’un peu moins de 10 % de l’ensemble des prestations sociales qu’il n’est pas nécessaire de les réformer par un système plus juste et moins onéreux

Rompre avec une politique familiale qui repose toujours sur une dynamique nataliste devient une urgence écologique au regard de l’impact de l’homme sur la planète par son nombre et son système économique, en particulier dans les « pays riches » et les pays dits » émergents ». Dans ce domaine, on peut imaginer un système beaucoup plus simple qui évite l’écueil nataliste, tout en assurant une aide équitable au personnes qui en ont le plus besoin et en réduisant de façon importante les charges budgétaires.

Assurer une allocation forfaitaire minimum à chaque foyer bénéficiaire de l’une des prestations sociales supprimées, autre que les dépenses de la santé et de l’emploi (chômage)

En excluant les dépenses de santé et celle liées à l’emploi, dont le traitement est à part, les prestations familiales se sont élevées, par exemple, à 72,6 milliards d’euros en 2018,

En 2018, les Caisses d'Allocations familiales ont versé au moins une prestation légale à 12,6 millions foyers d'allocataires, dont les seules allocations familiales à près de 5 millions de foyers. Le montant mensuel des allocations familiales, versées aux foyers ayant au moins 2 enfants à charge, varie également selon le nombre d’enfants à charge et selon le niveau des ressources. Pour en savoir plus : https://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_france4.html

Si l’on supprime ces allocations existant et qu’on attribue à chacun des bénéficiaires « une allocation universelle solidarité forfaitaire , par exemple, de 1000 euros mensuel, sans distinction du nombre d’enfants dans le foyer, cela ferait 12,6 milliards d’euros , soit une économie de 60 milliards milliards d’euros. (de quoi compenser largement le déficit de la sécurité sociale, tout en répondant à certains besoins des hôpitaux et de la recherche). Pour des familles nombreuses qui seraient en difficultés ce sont les services sociaux des collectivités locales qui sont plus à même d’examiner et traiter leurs problèmes, mais aussi de pouvoir distinguer les « familles à problèmes » (délinquance chronique) pour lesquelles des restrictions d’aide pourraient être prises... Il peut y avoir également des majorations lorsqu’il s’agit des personnes handicapées.

Cette « allocation solidarité forfaitaire », un moyen pour atténuer les problèmes d’emplois que va inévitablement générer la nouvelle révolution des « intelligences artificielles

Depuis le début des années 2010, La nouvelle révolution numérique qui se traduit par un système interconnecté reliant machines et méthode de gestion par des robots avec une nouvelle forme « d’intelligence artificielle » qui leur fait changer de statut, en particulier avec l’émergence de « l’entreprise 4.0 » qui fonctionne pratiquement sans personnel (gestion, production, transport). Certaines entreprises de la grande distribution ont déjà inauguré ce type d’organisation « 4.0 ». Il n’y a pas que les entreprises de la grande distribution qui peuvent et vont adopter la formule de « gestion et de production 4.0 ». Avec le développement inévitable de la 5G et l’informatique quantique, nul doute qu’un nombre sans cesse croissant d’entreprises fonctionneront sans très peu d’intervention humaine, laissant ainsi sur le »carreau » de nombreux salariés peu qualifiés. Parmi les 60 milliards d’euros économisé par le système de reconversion des prestations familiales, une partie peut servir à renforcer les dispositifs de formation dans le cadre d’une reconversion possible des salariés exclus d’activités à cause de la révolution numérique dans l’entreprise... Certes, comme nous ne pouvions imaginer au début des années 80 l’émergence des plateformes numériques actuelles, de nouvelle activités que l’on ne peut encore imaginer vont apparaître, mais cela risque fort de ne pas compenser pour autant les déficits d’intervention humaine dans l’entreprise de demain…

Pour conclure

Désormais c’est une certitude, sans une décroissance démographique choisie et la plus équitable possible, qui passe par une inversion des politiques natalistes actuelles, nous filons vers l’abîme, et toutes les mesures envisagées lors des conférences nationales ou internationales pour le climat seront vaines si l’on aborde pas en urgence la question démographique.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un conseil de lecture d'ouvrages, dont les auteurs mettent en évidence les impacts désastreux de la surpopulation humaine pour la planète et l'urgence d'aborder enfin cette question au plus haut niveau des Etats : 

Le futur a-t-il un avenir ? Pour une responsabilité socio-écologique Philippe Lebreton, 2012 Ed. Sang de la terre ( http://classiques.uqac.ca/contemporains/lebreton_philippe/le_futur_a-t-il_un_avenir/le_futur_a-t-il_un_avenir_couverture.html )

Moins nombreux plus heureux. L’urgence écologique de repenser la démographie, un livre dont l’un des coauteur est Didier Barthès porte parole de Démocratie Responsable. Coordonné par Michel Sourrouille. Préface d’Yves Cochet. Editions Sang de la Terre, Paris 2014. ( https://www.demographie-responsable.org/moins-nombreux-plus-heureux.html )

« Arrêtons de faire des gosses, comment la surpopulation nous mène à notre perte » de Michel Sourrouille Ed. Kiwi Editions 10- 2020. ( https://www.decitre.fr/livres/arretons-de-faire-des-gosses-comment-la-surpopulation-nous-mene-a-notre-perte-9782378830922.html )

 



79 réactions


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 19 avril 10:48

    Mais Dany cette question est à l’ordre du jour depuis longtemps

    Le GRAND RESET de Klaus barbie non Schwab

    Le premier commandement des GG : Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature

    Et cette FUREUR vaccinale alors qu’il existe des traitements efficaces contre le coronavirus (mais ils sont interdits  ??)

    Notre grand frère Bilou (Gates) veille sur nous

     smiley


    • @Bendidon Désolé, aucun traitement efficace existe.... Quand notre heure est venue de mourir. Elle est là. Point...accident de voiture ou autre..Dans les sociétés africaine se pratiquaient des rites de passage qui conduisait parfois à la mort. Mourir pour renaître. (Equivalent de la Saint-Verhaegen en Belgique). Manière de dire : mes parents m’ont voulu (c’est le printemps). Mais est-ce que Dieu m’a voulu ???? seconde naissance. Les fameux film avec James Dean : Le fureur de vivre.... https://www.youtube.com/watch?v=ksVbeKIj5yU. Homosexuel, il s’est malgré tout réellement crashé contre un arbre..


  • Clocel Clocel 19 avril 10:57

    Ça vient... Ça vient... Encore quelques réglages, et...


  • La différence entre Malthus et Hitler. Malthus avait compris que le problème de l’humain était de n’avoir aucun verrou biologique par rapport à sa procréation. Et moins on est éduqué (catholicisme) plus on fait d’enfants. Il faut vraiment être « inconscient » pour « TOMBER » (tomber, oui tomber, pas s’élever....) enceinte. Freud l’a bien dit. La grossesse est la revanche de la femme par rapport à l’homme parce qu’elle n’est pas pourvue (en apparence) de cet partie du corps qui semble-t-il donne tant de pouvoir. Que d’enfants conçus dans la « revanche »... Beau début...Hitler n’avait pas du tout le même objectif : son but, l’amélioration de la race (Lebensborn). C’était l’inverse : il fallait procréer, mais du parfait selon des critères vaguement entendus dans la société de Thulé (hyperboréen). Il y un centre en Belgique. Une fois conçus, les enfants étaient abandonnés à la charge d’une éducation nazie. Des personnes issues de cette horreur passent encore leur vie à la recherche d’un de leur ancêtre...Ayant travaille ne planning familial. Surtout pour expliquer au jeunes que l’éducation d’un enfant demandait au moins 18 ans. Que le présence d’un père qui s’assume était importante. Même les oiseaux l’ont bien compris qui s’assurent d’abord de la solidité du nid par rapport aux prédateurs avant de pondre. Enfants de manille. Soeur Thérésa. Bien gentille, mais interdisait la pilule. Je vais ici lever un coin du voile. Un médecin avait proposé une méthode naturelle pour que Fabiola tombe enceinte. Le couple a dit non. Si c’est la volonté de la nature et de Dieu, on ne va pas la contrarier. Malthus voulait simplement intervenir dans l’imperfection humaine. Bon il comptait surtout sur les catastrophes naturelles pour ramener l’équilibre. Mais le planning était aussi nécessaire. En Belgique, un socialiste a proposer de stériliser les femmes toxicomanes (au stade de la piqure). Non..En Suède ou dans le Nord on voulait stériliser les psychotiques (manifestement incapables d’élever un enfant, n’ayant aucun sens de la réalité). Encore un cadeau d’Hitler : eugénisme.... 


  • chui gentille. Evitez le vaccin. Caillots sanguins assurés...


  • J’ai vécu avec un homme que le père n’attendait pas. Un seul, cela suffit. Ce que je raconte est exact. il est monté en haut de l’Everest, et monté très haut sur l’Himalaya. A traversé seul l’Atlantique Europe, Etats-Unis à voile. A gagne 10 grands-prix en course automobile. Grand ami de Jacky ICKx. Jamais sur les photos car son père avait interdit ce sport qu’il trouvait dégradant... ;Comme Osiris s’est crashé une fois : treize fractures. Le médecin lui avait dit : six mois de repos. Il a appelé son grand-père. De la manipulation des os. Après deux mois sur pied. Une autre course l’attendait... Le Covid l’aura vaincu... à 49 ans. Dit PAPA : tu m’aimes...


  • LAO TSEU :

    知人者智,

    自知者明。

    Proche des humains, l’homme est sage,

    proche du détachement l’homme brille.

     

    胜人者有力

    自胜者强。

    L’homme qui vainc les autres détient la puissance,

    l’homme triomphant de lui-même est la force.

     

    知足者富。

    强行者有志。

    L’homme progressant avec détermination acquiert la fortune,

    l’homme qui sait se satisfaire est riche.

     

    不失其所者久。

    死而不亡者寿

    L’homme restant à sa bonne place demeure longtemps, 

    l’homme qui meurt sans périr, est éternel.

     

     


  • scorpion scorpion 19 avril 12:19

    Pas de problème, ils vont régler cela très vite. Les vaccins sont des chevaux de Troie, des bombes à retardement. Ce qu’ignorent ces crétins plein de fric c’est que la nature et le dérèglement climatique, dont ils sont les principaux responsables, vont leur revenir en pleine gueule et la direction du cimetière, ils la prendront comme ceux qu’ils ont assassiné... Malheureusement, une majorité de moutons lèche le cul des loups qui les dévorent donc, pour paraphraser un immense philosophe en slip kangourou :« Les hommes sont tellement con, qu’ils ne méritent même pas les bombes qu’ils se foutent sur la gueule ! »


    • mimi45140 19 avril 20:52

      @scorpion.
      Je ne crois pas au mythe du virus pour tuer la population,les cretins plein de fric comme vous dites ont les moyens de s’informer et connaissent le risque des mutations.
      Moi je pense que les phénomènes qui vont tuer une bonne partie de la population sont déjà connu depuis plus 40 ans cela s’appelle stress,pollution,plats préparés bas de gamme,fast food,sucres à tous les étages,logements de mauvaise qualité, vêtements de mauvaise qualité , surmenage .
      Cela va remettre de l’ordre dans la démographie mondiale.
      Pour la durée de vie si vous êtes curieux,par exemple allez faire la moyenne de la duré de vie des 4 ou 5 grands généraux français de la guerre de 14-18,je ne parle pas des poilus,pour eux l’espérance de vie n’était pas exactement la même,mais eux ils ont eu leurs monuments aux morts, ont ne peut pas tout avoir quand même. les nivelles et autres ont leurs avenues , boulevard ou rue.


    • Et hop ! Et hop ! 19 avril 21:54

      @mimi45140

      iI n’y a pas de plats tout préparés en Afrique, ni de particules fines de diésel dans les bidonvilles de Lagos.

      Il n’y a ni surpopulation, ni surnatalité en France, sauf dans la population immigrée.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 19 avril 12:26

    La population mondiale va atteindre son pic plus tôt que prévu.

    Le Covid-19 a été crée et balancée en réaction au pic pétrolier afin de faire augmenter la mortalité des improductifs ( les vieux ) et de faire baisser la natalité par les mesures d’isolement pour décourager les rencontres.

    Avec 3 millions de décès supplémentaires et sans doute un nombre 2 fois plus élevé de naissances en moins sur une année en plus d’une tendance en cours, on est sur la bonne voie.


    • buratino buratino 19 avril 15:33

      @Florian LeBaroudeur Euthanasie obligatoire dès 60 ans et avortement obligatoire on est déjà à 250’000, le tout remboursé par la sécu


    • Et hop ! Et hop ! 19 avril 21:56

      @Florian LeBaroudeur

      Sauf que c’est dans les continents comme l’Afrique où il y a la surpopulation et où il n’y a pas d’épidémie de covid19, donc ni pas plus de raison de vacciner.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 avril 12:48

    ’’des anti malthusiens qui sont très nombreux et particulièrement influents chez EELV,’’

     

     Vous êtes sûr ?

     

     https://twitter.com/ferghanea/status/1110970758304550914


    • sylvain sylvain 19 avril 15:03

      @Francis, agnotologue
      quelle connerie . Ce type, qui n’en a absolument rien a foutre des écosystèmes tape sur d’autres qui s’en foutent tout autant au nom de leur protection .
      On nous goinfre de publicité, tous nos produits sont construits par des esclaves sous le signe de l’obsolescence programmé et ce connard vient opposer le nucléaire au pétrole . C’est plus que pathétique


    • Et hop ! Et hop ! 19 avril 21:57

      @Francis, agnotologue

      Les EELV sont au contraire malthusiens.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 avril 08:52

      @Et hop !
       
       dites ça à rosemar.


  • Decouz 19 avril 13:52

    Difficile de faire des projections au-delà disons de 50 ans. Tous les pays en croissance démographique arrivent à un point de transition, ce point correspond à divers facteurs de développement socio-économiques.

    A partir de là, il peut y avoir une diminution de la population, le point d’équilibre est impossible.

    La croissance démographique des populations européennes est maintenant due principalement à l’immigration, le Japon est en perte, et la Chine va aborder une phase de vieillissement.

    Les pays qui vont continuer à gagner en population dans les dizaines d’années seront l’Inde et l’Afrique sub-saharienne.

    Les populations vieillissantes (moins de naissances pour simplifier) sont confrontées à d’autres problèmes comme celui de la vie des personnes âgées, la Chine est démunie, la vie des anciens était fondé sur la solidarité familiale, il n’y a pas de système de retraite.


    • Decouz 19 avril 13:57

      @Decouz
      Une chose est de considérer la population à l’échelle mondiale, trop pas assez par rapport aux ressources globales etc
      Une autre la politique des états, qui ne sont pas tous au même niveau de développement et qui n’ont pas tous les mêmes visions politiques, ni les mêmes intérêts à court terme.


    • Et hop ! Et hop ! 19 avril 22:04

      @Decouz

      Effectivement, parler du problème de la surpopulation ou de l’eau à l’échelle du monde, c’est s’interdire de comprendre quels sont les problèmes.

      La démographie est complètement différente d’un pays à l’autre, certains sont très peuplés, d’autres pas, certains ont un fort dynamisme démographique, d’autres une insuffisance, donc les mesures à prendre sont complètement différentes.


  • devphil30 devphil30 19 avril 13:55

    Allons la vaccination va permettre de régler le problème

    Il ne faudrait pas que les sans dents et les riens brûlent les ressources naturelles.

    Il faut laisser à l’élite les ressources et on va conserver quelques cerfs pour nourrir la haute société

    En quoi ce servage diffère du moyen age , de l’esclavage , du début de l’époque industrielle  ?

    La seule différence est que le servage est lié à l’argent et il n’y a plus assez de guerres pour réguler la population mondiale.


  • JC_Lavau JC_Lavau 19 avril 14:36

    Ah ! Les génocides frais et joyeux !


    • mmbbb 25 avril 13:28

      @JC_Lavau je n ai jamais considéré de vivre les pieds dans la merde est une vertu . Je suis assez distant avec ces problemes 
      Quoi qu il en soit la croissance demographique en europe a permis la revolution industrielle et la naissance des grandes fortunes .
      Desormais , le capitaliste a trouve son reservoir de main d ouvre au Bangladesh en l occurrence Il a permis a ces patrons de grandes marques de confections de devenir millionnaire . Je ne désapprouve pas , 
      Le gouvernement Chinois place ses pions en Afrique idem , un marche d avenir , Il faut que les chinois assoient leur hegemonie en vendant , je ne désapprouve pas 
      En revanche toi et moi payons via nos impots pour le developpement de l Afrique ( voir le Budget de l Europe ) mais l argent et comme l eau il se perd souvent dans les tuyaux 
      Si le changement climatique perdure , dans le sud , ils risquent de lecher des cailloux 
      J en ai rien a battre toutefois vive les riches les pauvres sont trop cons 


    • foufouille foufouille 25 avril 14:01

      @mmbbb
      tu es donc un bon esclave et sera heureux que tes enfants vivent comme en 1900.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 avril 13:40

      Le crédule ignare a prétendu : « Si le changement climatique perdure , dans le sud , ils risquent de lecher des cailloux ». Tel Sganarelle quand il plaçait le foie à gauche et le coeur à droite, le crédule ignare refait la physico-chimie des changements d’état sur des bases toutes nouvelles...


  • sylvain sylvain 19 avril 15:07

    bon ok on peut plus éviter la question, mais ça donne pas la réponse . La seule réponse que je vois qui n’implique pas un monde merdique est de modérer notre consommation et d’encourager le virage de la natalité qui s’est produit dans toutes les nations industriellement développées .

    Ca nécessite en premier lieu la fin de l’économie de guerre et de la concurrence comme motivation de base de participation a la société


  • Même les voiliers sont menacés puisqu’un écologiste élu, prétend que les voiliers polluent .
    On lui a posé la question des bateaux à rames , si ces derniers polluaient ?
    Il a répondu : Bonne question, je vais étudier l’impacte d’un bateau à rames sur la question climatique ....fin de propos !

    Maman, Papa, j’ai peur !!!!!


    • Clocel Clocel 19 avril 15:57

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

      Le bateau de José Bové, en aluminium mais avec des panneaux solaires et des toilettes sèches...

      On ne rit pas SVP !

      Z’avez noté que depuis que le guignol a les moyens de faire de la voile, il n’est plus question de mal-bouffe, comme quoi, un écolo ça s’achète avec des tickets de cantine comme n’importe quelle crapule politicarde.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 avril 16:07

      @Clocel
       
      les toilettes sèches sont utiles dans les mouillages.


    • Clocel Clocel 19 avril 16:17

      @Francis, agnotologue

      Sauf que dans la plupart des ports, les toilettes chimiques sont obligatoires, et en mer, ce sont les bons vieux WC marins qui prennent du service ou le bon vieux seau pour les petits budgets, une éponge gréé sur un bout et anda.


    • L'apostilleur L’apostilleur 19 avril 23:50

      @Francis, agnotologue

      A généraliser.
      Voir la « grande plage » de Houat interdite à la baignade l’été.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 avril 08:33

      @L’apostilleur
       
       j’ai souvent jeté mon ancre sur cette plage magnifique.
      Pourquoi est-il interdit de s’y baigner ? Depuis quand ? Et qui surveille ?
       
      Ps. généraliser quoi ? Les toilettes chimiques sont aussi clean sur les mouillages que les toilettes sèches, non ?


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 avril 18:38

      @Francis, agnotologue
      « ...j’ai souvent jeté mon ancre sur cette plage magnifique... »

      Moi aussi. A terre les panneaux municipaux justifient les interdictions de baignade l’été avec les résultats des prélèvements surtout par vent d’est...
      On comprend. 
      On pousse alors jusqu’à Hoëdic

      Depuis des années partout on impose les réservoirs à eau noire. Sauf en France, on préserve notre fleuron industriel et l’activité nautique en général. 


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 avril 15:58

    Avec tout ce qui est prévu comme ravage dans l’Apocalypse, ça va sérieusement diminué.

    Dans Apo 6 :8, le quart de la terre périt.

    Dans Apo 8 :9, le tiers des navires furent détruit.

    Dans Apo 8 :11, beaucoup d’hommes moururent par le tiers des eaux changé en Absinthe.

    Dans Apo 9 :18, le tiers des hommes fut tué par les 3 fléaux, le feu, la fumée, le soufre.


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 avril 16:05

    « Il nous a fallu plus de 200 000 ans pour atteindre 1 milliard d’humains (1800 ans de notre ère) »

     

    Pfff ! Encore des reliquats de la théorie de l’évolution. La Genèse est beaucoup plus réaliste :

    Je lis dans l’Est Républicain du Samedi 26 avril 2008 sous le titre : « L’humanité a frôlé l’extinction il y a 70.000 ans  » que l’humanité était descendue à 2000 personnes il y a 70 000 ans et que nous sommes maintenant 6,6 milliards sur la terre en 2008.


    Calculons avec ces données l’augmentation annuelle de la population depuis 70 000 ans en pour mille.

    La population est multipliée annuellement par ((6,6*10^9)/2000)^(1/70000) = 1,0002144

    Soit un taux de 0,214 personnes pour mille personnes.

     

    Or le taux d’augmentation de la population actuelle est de plus de 10 pour mille, donc 50 fois plus.

    L’augmentation de la population de 0,214 pour mille est donc tout à fait irréaliste.

     

     

     Prenons les données de la Bible : 8 personnes sorties de l’arche de Noé il y a 4344 ans et 6,6 milliards d’habitants en 2007.

    La population est multipliée annuellement par ((6,6*10^9)/8)^(1/4344) = 1,004736

    Soit un taux de 4,736 personnes pour mille personnes.

     

    Ce taux biblique est tout à fait convenable et le taux actuel de plus de 10 pour mille est simplement le double de celui calculé par la Bible, ce qui tient compte des guerres.

     

    Le calcul scientifique plus le bon sens refuse l’hypothèse des paléontologues et confirme les affirmations bibliques (une fois de plus) qui n’ont jamais pu être mises en défaut.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 avril 16:57

      @Daniel PIGNARD. Je vois que Daniel Martin a gagné l’interlocuteur qu’il mérite.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 avril 18:02

      @JC_Lavau
      Encore merci pour vos précieux arguments.
      6481 censures des écrivains d’Agoravox quand même.
      Le numéro 1 de la censure qui se plaint ensuite que les femmes lui font des bobos.
      C’est que c’est un petit sensible le père Lavau


    • Et hop ! Et hop ! 19 avril 22:38

      @Daniel PIGNARD

      Ces chiffres progressions continues et mondiales n’ont aucun sens, les variations sont très différentes d’un lieu à l’autre.

      Par exemple, selon Jacques Dupâquier, la Gaule était très peuplée avant la conquête de César, presque autant qu’en 1789, un peu moins de 30 millions d’habitants, donc une croissance extrêmement faible. Il y avait tout de même un très grand dynamisme démographique : quand la peste noire a tué 40 % de la population, la populatin s’est reconstituée en deux générations. La limitation des naissance était faite par le mariage des filles qui était tardif (23 ans), et limité à une seule fille établie par famille, les autres restaient célibataires. Il y avait donc beaucoup de réserve en avançant l’âge du mariage, ou en mariant d’autres filles.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 avril 09:46

      @Et hop !

      Bien sûr que ces chiffres que je donne ont un sens. Ils prouvent tout simplement que dire que l’homme est apparu il y a 200 000 ans est tout simplement impossible, même il y a 40 000 ans est impossible.

      Calculons la population mondiale avec 40 000 ans :

      Depuis le Déluge à 1998 se sont écoulés 4335 ans d’après la Bible. A raison d’une croissance de population de 4,72 pour mille par an (> 10 pour 1000 actuellement), les 8 personnes sorties de l’arche font en 1998 une population de 8 ×1,00472^4335 = 5,86 milliards.

      Si l’homme était apparu il y a 40 000 ans, la population devrait être, avec cette croissance de 4,72 pour mille par an, de 2 ×1,00472^40 000 = 1,27 × 10^73 milliards.

      Quelle est l’hypothèse la moins farfelue des deux ?


    • Et hop ! Et hop ! 20 avril 23:04

      @Daniel PIGNARD

      On ne peut pas prolonger des courbes, que ce soit vers le futur ou vers les origines, il y a un moment où la tendance se retourne, plusieurs même.

      Il a pu y avoir des périodes de fortes décroissances, liées aux modifications climatiques énormes comme la glaciation de Wurms, puis la submersion marine qui a suivi. Il a pu y avoir des épidémies.

      Dupâquier explique qu’il n’y a pas eu de peuplements par migration de populations mais par une augmentation rapide à partir de la même souche dès que la capacité d’accueil a augmenté pour dses raisons de progrès techniques, ou de dépopulation.

      Il montre qu’au Québec, très peu de couples ont proliféréré en peu de temps pour engendrer des millions d’habitants, jusqu’à ce que les capacités du territoires soient saturées.

      Il dit que les peuplements autochtones sont beaucoup plus anciens qu’on ne le pense, ils ont eu un étiage très bas pendant longtemps, et ont proliféré quand les conditions climatiques ou techniques ont changé. 

      Compte tenu du fait qu’il n’y a que 3 ou 4 générations par siècles, la différenciation des races humaines ne peut pas avoir eu lieu naturelement sans qu’il y ait des isolats de population pendant des très très longues durées, des dizaines ou des centaines de milliers de générations pour remonter à l’embranchement commun entre les Congolais et les Danois.

      La Genèse donne des étapes, et un ordre des étapes, dans des processus de différenciation, elle ne donne pas des chronologies absolues. Les 6 jours de la création, c’est six étapes. Les patriarches sont des noms de tribus, des séquences historiques, des dynasties. Hugues Capet a vécu 800 ans.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 avril 09:06

      @Et hop !

      Dupâquier plus fort que la bible ? Impossible, et je vous l’ai démontré par des chiffres d’accroissement de population.

      Vous êtes obligé d’inventer des évènements dans l’histoire qu’aucun récit ne vient confirmer, tandis que la bible nous offre une histoire continue des humains et du monde depuis le commencement jusqu’à Jésus-Christ, et tout cela est à peu près daté en plus.

       

      Bien sûr que la bible donne des chronologies absolues. Vous pouvez consulter la chronologie que j’ai moi-même établie sur le document à prendre dans : http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/

      Puis cliquer sur « La bible face à la science » bibliographie, puis chercher les liens correspondant à Daniel Pignard et prenez le lien « Quand Dieu cogne avec sa graine - extraits »


    • eddofr eddofr 21 avril 13:41

      @Daniel PIGNARD

      Je ne comprends pas pourquoi vous vous obstinez à vouloir prouver « scientifiquement » les écrits bibliques.

      Soit c’est la parole de Dieu et il n’est nul besoin d’essayer de le « prouver ».
      Soit ce n’est pas la parole de Dieu et il n’est nul besoin d’essayer de le « prouver ».


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 avril 11:12

      @eddofr

      Ce que vous ne comprenez pas, c’est que la bible est un livre d’histoire et de science aussi, et comme elle prétend être écrite par Dieu, tout, absolument tout, doit être véridique.

      Je démontre simplement que c’est le cas devant les incrédules.

      Autrement dit on croit l’écriture, mais aussi, on a raison d’y croire et on confond les incrédules.

       

      1 Corinthiens 1:27

      Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ;

      Psaumes 8:3

      Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif.


    • Et hop ! Et hop ! 23 avril 15:08

      @Daniel PIGNARD

      La Bible est écrite avec un style allégorique, quand la Genèse écrit que Dieu a créé l’univers en 7 « jours », cela veut dire 7 périodes qui sont dans cet ordre, ce n’est pas des jours de 24 heures, ce qui n’avait pas de sens avant la création du soleil.

      L’information intéressante est que Dieu crée par différenciation en deux opposés, qu’il crée en nommant ce qu’il crée, et qu’il crée d’un seul coup. C’est aussi qu’il crée l’homme à la fin, et qu’après la cration de l’homme, il arrête de créer, il se repose, il n’y a plus de création. C’est le contraire de l’hypothèse de l’évolution, laquelle n’a pas été vérifiée en trouvant de fossiles des états intermédiaires entre deux espèces, mais ça ne donne pas d’autre explication. 

      Quand il dit qu’il crée l’homme avec de la glaise et son soufle (qui veut aussi dire esprit), ça ne veut pas dire que l’homme a été créé avec de l’argile comme matériau, ça veut dire que l’homme, sa physiologie, est à la fois matérielle et spirituelle, pas seulement physique, chimique, électrique, comme le dit la science matérialiste actuelle.

      Quand il est écrit que Dieu crée l’homme à son image, ça ne veut pas dire qu’il lui donne une resssemblance physique ou physionomique, ça veut dire qu’il lui donne un attribut qui lui est propre, qui est divin. Je pense, parce que Dieu est assimilé au Logos, au Verbe, à la communication, qu’il lui donne le langage articulé, la parole, donc la conscience réfléchie, la capacité de représenter, donc le libre arbitre, que n’ont pas les autres animaux. La création de l’homme est un saut qualitatif, elle a pu consister à donner, en un seul instant et sans évolution, à une race de singes déjà existante le langage articulé, et toutes les potentialités qui vont avec.

      Comme pour la Genèse, la chronologie de l’histoire des hommes depuis la création ne donne pas une durée exacte en années de 365 jours, mais un ordre et des principes comme le fait que tous les hommes descendent d’une seule souche, que les nations ont chacune une origine commune, qu’il y a un embranchement commun entre les peuples de langues sémitiques, les indo-européens, et les peules africains, etc.. Il peut y avoir des lacunes pour les autres groupes de peuples. L’histoire de l’humanité est évidemment beaucoup plus longue que 6 000 ans et celle de la Terre de 7 jours. L’archéologie le montre.


  • rhea 1481971 19 avril 17:52

    Si l’on prend la courbe d’augmentation de la population mondiale que l’on

    trouve sur internet on remarque qu’avant 1840 c’est une droite que l’on

    prolonge jusqu’à nos jours sur le graphique et on se rend compte que la

    terre devrait être 5 fois moins peuplée . Que c’est il passé ?


  • Claude Courty Claudec 19 avril 17:55

    Ici et maintenant, parce qu’il doit impérativement ne serait-ce que se nourrir, se vêtir, se loger et se soigner, l’être humain plus que tout autre est un consommateur. Il l’est depuis sa conception jusqu’après sa mort – les marchés du prénatal et du funéraire en attesteraient s’il en était besoin – et il se double d’un producteur dès qu’il est en âge de travailler. Il est ainsi, avant toute autre opinion ou considération, un agent économique au service de la société et aux dépens de son environnement. Et plus le nombre de ces agents augmente, plus leurs besoins s’accroissent – outre ceux qu’ils s’inventent toujours plus nombreux –, plus ils produisent, consomment, échangent et s’enrichissent, avec l’aide du progrès scientifique et technique, quelles que soient les conditions du partage de leurs richesses. Qu’il s’agisse de ressources non renouvelables ou de pollution, les atteintes à l’environnement augmentent d’autant et s’ajoutent à celles d’une nature jamais avare de catastrophes inopinées ou cycliques.

    Le syndrome de l’autruche

    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html


  • troletbuse troletbuse 19 avril 18:08

    @l’auteur

    Ne vous en faites pas,nos dictateurs en herbe ont déjà commencé à régler cela.

    Mais ceux qui le prêchent en seront peut-être aussi les victimes collatérales, comme on dit.


  • Esprit Critique 19 avril 18:29

    C’est la grande question. Première donnée importante :

    Un seul pays s’est occupé de ce problème : La Chine.

    Deuxième donnée : l’Islam propose la natalité comme outils d’expansion et d’élimination des autres ...

    Troisième donnée : C’est vous qui voyez ....


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 19 avril 18:38

      @Esprit Critique

      L’Islam, Dieu va s’en occuper sérieusement :

      « Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales : pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. » (Apocalypse 12:15-16)

       

      «  Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)


    • Claude Courty Claudec 19 avril 18:43

      @Esprit Critique

      À critique, critique 1/2
      Toutes les religions du Livre et les innombrables sectes qui s’en inspirent sont dans ce cas :

      https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/des-saintes-ecritures-aux-richesses.html


  • Montdragon Montdragon 19 avril 18:34

    Accusée transition démographique, levez-vous !

    On ne peut nourrir, soigner des milliards en leur laissant le libre choix de leur fécondité.

    Vous me direz, tant que des vieilles rombières boomeuses donneront à l’unicef..


  • L'apostilleur L’apostilleur 20 avril 00:13

    @ l’auteur 

    La démographie ; un sujet intéressant généralement quasi ignoré car contraire aux modèles économiques qui adossent la croissance à la démographie, et délicat pour les croyants.

    Quelques chiffres suffisent pourtant à se convaincre de la gravité des problèmes à venir, et la planète fait l’autruche. 

    Décidément la Chine va finir par imposer encore une de ses options. 


  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 20 avril 00:14

    Ce qui est affligeant chez les malthusiens, c’est leur incapacité a faires des relations de causes a effets autrement que dans un jeu a somme nulle

    La démographie est liée aux systèmes de retraite dans les pays sous développés et aux systèmes par répartition dans les pays occidentaux

    Dans un pays pauvre, les enfant sont une assurance pour sa retraite

    Dans un système par répartition les politiciens favorisent les migrations et les politiques natalistes pour faire un max d’enfants.


  • Old Dan Old Dan 20 avril 05:47

    Cette question ne peut plus être ignorée...

    On sait tout ça depuis 1972 (Rapport meadows, Dumont en 74...) comme les scientifiques anticipaient déjà les drames du chngt. climatique, de la biodiversité, des famines, etc... Soit 50 ans d’évaporés en vain !

    Et les prochains 50 ans ? Bof, on s’en fout : La rentabilité et le foot d’abord, héhé !

    .

    [ J’ai vécu le feu à Sydney, avec d’autres qui ont entrevu ce que pourrait être la fin d’un monde... GRRR ! ]


  • fcpgismo fcpgismo 20 avril 07:46

    Mais merde c’est la seule activité qu’il leur reste à ces attardés mentaux, faire des gosses, ils n’ont jamais su pourquoi, peu importe dieu le leur commande et ils obéissent, les esclaves...


  • zygzornifle zygzornifle 20 avril 08:33

    Les pays qui font des gosses a tour de bras s’en fichent complètement, le jour ou ça ira encore mal ils nous les enverrons et en referont d’autres .....


  • popov 20 avril 09:36

    @Daniel MARTIN

    cela ferait une consommation de 3130 kW/h X 10 milliards = 31 300 milliards de kW/heure, soit plus de 7 512 milliards de kW/heures

    Le kW/heure n’est utilisé nulle part ailleurs que dans vos articles.

    Le watt est une unité de puissance, c’est à dire de débit d’énergie. Il a la dimension d’une énergie divisée par un temps. Pour obtenir un énergie à partir d’une puissance. il faut donc multiplier et non diviser par un temps.

    L’unité d’énergie dont vous parlez, c’est le kWh pas le kW/h.


  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 20 avril 09:48

    La surpopulation est l’une des pires erreurs conceptuelles en sciences humaines.

    Évidemment, les adeptes de cette théorie sont incapables d’expliquer pourquoi le taux de pauvreté n’a jamais été aussi faible quand les hommes n’ont jamais été aussi nombreux.


    • eddofr eddofr 21 avril 13:58

      @Spartacus Lequidam

      Tiens, pour une foi je suis d’accord.

      Il faut 100m² pour nourrir un être humain.
      Il faut 100m² pour « loger » un être humain.
      Il faut 100m² pour « produire » les biens de consommations pour un être humain (approximation de l’espace nécessaire pour les « usines de production »).

      Les terres émergées représentent 149 400 000 km2, soit 149 400 000 000 000 m2.

      Même si on en enlève un tiers comme « non cultivables » et un tiers pour la « diversité biologique » (la nature quoi), il reste 74 700 000 00 000 m2.

      La terre peut donc héberger et nourrir 166 milliards d’humains.
      Sans compter qu’on pourrait coloniser les océans ...


  • Les écolos qui se sont faits les ingénieurs, les promoteurs des centrales Bio-masse .
    Veulent pénaliser, taxés à DONF le chauffage au bois .

    Abruti quand tu nous tiens , tu deviens très con ! et pire que cela ...



  • Hé les écolos si vous trouvez qu’il y a trop de monde sur la planète .

    Alors tirez vous une balle dans la tronche et dégagé , ça nous fera des vacances .


  • racbel 20 avril 22:40

    Encore un article eugéniste fait sur mesure par un crétin pour des crétins


  • Depuis 2018 les services secrets américains signalaient au gouv.us qu’en Chine les apprentis sorciers notamment français jouaient avec le feu d’un virus hyper mortel . 

    UN MONDE MENTEUR

    https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/patrick-jaulent-force-de-jouer-avec-des-allumettes-finit-par-mettre-le


  • Hélas, 7 milliards de gueux, c’est une meute, les couteaux entre les dents. Voici un commentaires posé ailleurs où j’explique pour les psychopathes ont tendance à ce reproduire plus que les autres. COMBIEN DE MICHELLE MARTIN ????? QUATRE ENFANTS....Ah, j’abordais justement cette question chez le « païen » Mervis Nocteau. Le problème : David contre le Goliath de la grossièreté, vulgarité PHILISTINS, BAAL qui tourne toujours en violence brute. Le futur, L’ODIOCRACY. non, de la barbarie et de la violence à l’état pur. Chacun de se dire : les gilets jaunes : LE SOLEIL ; Même les intellectuels de gauche y ont cru. jaunes : non ,de la bile en concentré. Des gens de partout : de gauche de droite, d’extrême-droite. Il est vrai que la grossièreté de la classe politique y est aussi pour quelque chose. L’Oligarchie n’est pas la théocratie. Un Très bon film dystopique va sortir : NUOVO ORDEN de Michel Franco. Quand des malades du Covid commencent à s’en prendre au personnel hospitalier qui est à genoux. C’est que la barbarie va faire des ravages. L’argent et l’envie ont simplement pris la place du religieux. La religion a cet avantage : celui de l’humilité et de l’acceptation sereine de son sort sans s’en prendre aux autres (comme le font les complotistes). Le contraire, de ce qu’on appelle : la populace. Un condensé de violence et de haine à l’état pur. Prenons l’affaire George Floyd. Aucune leçon à en tirer. Juste deux violences à l’état pur qui se sont confrontée. Un délinquant qui devait refouler la haine de n’être pas né riche, blanc et dans une famille cultivée. De l’autre côte : un flic, blanc, qui au fond déteste sa vie et son boulot, ayant certainement eu un père alcoolique qui battait ses enfant et sa femme. 7 milliard de gueux, 7 milliard d’incultes, sept milliards de haine.....à l’état brut. Quant aux païens : cultivés (au sens de celui qui sait contenir sa violence, civilisé) : parfois oui, souvent non. Les psys sont clairs, la violence se transmet de génération en génération. Et plutôt que de dire stop comme le ferait une personne consciente, c’est le contraire : les familles de psychopathes on le plus tendance à la procréation. Enfants thérapeutes. Faux. Je viens de me remettre d’un cas hélas classique. Un couple où tout foire. Enfants rois violents. Ils consultent. On s’est rencontré, habitant dans le même immeuble. Les enfants sont venus, comme cela...On s’est dit, eux ne connaîtront pas ce que nous avons connus. Et voila que leur passé se déroule comme un tapis de sang : violence, meurtres, prostitution, grand-mère juive, riche qui a connu des viols à six ans (Folcoche).... la honte d’un tel passé qu’on tente tant bien que mal de cacher sous le tapis..... Non, la violence ne se transmet pas,...sauf que,..les enfants ont des comportement incestueux, l’un des enfants qui enfonce son doigt dans les fesses de son frère en classe, des couteaux dans les poches en classe,... des tyrans avec leurs parents. Et moi la nuit de rêver de Michelle Martin. Logique. Elle s’occupait de ses enfant alors que son mari.... 7 milliards de GUEUX, SEPT MILLIARD en forme de BOMBE A retardement . Mais pourquoi suis-je né dans telle famille. ?..en général ils ne se posent pas la question. Non, le mal, c’est la faute à la société... On déplace...Si Poutine tient si bien son peuple, c’est parce c’est une THEOCRATIE et qu’il est respecté...L’oligarchie est la porte ouverte à la boucherie...


  • Se défendre contre des pervers-narcissiques ou des psychopathes, n’est pas un génocide, mais un devoir...David contre le Golath de la surpopulation analphabète et grossière. LES PELASGES. Tiens l’ORPHIE (anguille marine aux arrêtes vert émeraude est une prédatrice des Pélasges (Cananéen ou philistin...)


  • Pour comprendre la surpopulation dans le monde, il faut remonter à 1789..... Début de l’Oligarchie, du consumérisme (BERNAYS),.......la fin des religions et du SACRE ; La chute dans la matière. Tomber enceinte


  • Enceinte : qui ne porte pas de ceinture : LIMITE... 


  • Berthe 25 avril 22:35

    Encore un malthusien en herbe... on nous fait le coup a chaque crise financière, c’est le discours bobo ... En plus, cessez de publier des textes à rallonge, c’est imbuvable. On ne vous a jamais dit que la démographie était tributaire du développement ? Mais dans un système de vases communicants ou c’est toujours le même qui se remplit au détriment de l’autre, je ne vois pas trop pourquoi vous trouvez la chose catastrophique.... C’est logique, d’autant qu’on a jamais mesuré la contenance possible de la terre, c’est chose impossible au demeurant. 


Réagir