vendredi 5 octobre - par Vera Mikhaïlichenko

« Doigt dans le cul », « Fist Fucking » : La lettre ouverte décapante de Michel Onfray à « Manu » Macron

Michel Onfray n'a pas digéré sa mise à l'écart par France Culture, et semble y voir la main d'Emmanuel Macron. Sa riposte, dans une lettre ouverte au président de la République, publiée le 4 octobre sur son site personnel, est cinglante. D'aucuns diront même excessive, voire suicidaire, tant le philosophe se lâche et enfreint toutes les règles de la bienséance. Mais, selon Onfray, c'est Macron, par son attitude, qui autorise, voire appelle ce ton hautement irrévérencieux.

Fin septembre, Michel Onfray annonçait qu'il renonçait à sa participation à l'Université populaire de Caen, dépité par la décision de France Culture de ne plus diffuser ses conférences l'été prochain. « Je n'ai même pas été prévenu directement. C'est mon éditeur, Patrick Frémeaux, qui m'a transféré un mail qu'il avait reçu de la directrice de France Culture », explique-t-il au Figaro. « Sandrine Treiner met fin unilatéralement à [cette] collaboration sur la chaîne qu'elle dirige - avec pour tutelle un ministre nommé par Emmanuel Macron », écrit-il dans son communiqué, laissant entendre que la décision est de nature politique.

Contactée par Le Figaro, la directrice de France Culture a réagi vertement aux propos du philosophe :

« Il n'y a aucune pression politique, c'est ridicule. Nous l'avons énormément soutenu, mais il n'y a pas de passe-droit à France Culture et, en termes de pluralisme, la question se posait de diffuser chaque été un seul et même essayiste. Notre antenne est libre de tout pouvoir, du pouvoir politique, mais aussi du pouvoir de Michel Onfray. »

« Évidemment, personne n'admettra de pression politique », soupire Onfray, qui estime que la liberté d'expression est en péril dans notre pays. « Certains en ont marre de Zemmour ou de Finkielkraut. Quand il y a une pensée critique, on préfère déconsidérer le penseur plutôt que d'affronter sa pensée. Il faut qu'Éric Zemmour soit raciste. Je ne sais pas ce qu'on va me trouver », lâche-t-il, moqueur.

Ce 4 octobre, le philosophe publie un écrit qui fera date. Pour le meilleur ou pour le pire. Certains jugeront que c'est le signe manifeste de sa déchéance, de sa dérive populiste, tant il va loin, tant il fleurte avec l'homophobie par exemple, d'autres se réjouiront de le voir larguer les amarres, rompant définitivement avec le politiquement correct. A vous de juger.

Bonne lecture...

Lettre à Manu sur le doigté et son fondement

Votre Altesse,

Votre Excellence,

Votre Sérénité,

Mon cher Manu,

Mon Roy,

Mais aussi :

Mon Chéri,

  Je me permets en effet cette familiarité, mon cher Manu, car des photos t’ont récemment montré partout sur la toile aux Antilles enlaçant un beau black, bodybuildé en prison, luisant de sueur tropicale, ce qui semblait te ravir jusqu'au plus profond – si tu me permets l’expression… Ton sourire béat montre en effet que ta dilection va plus facilement à qui accompagne son selfie avec toi d’un doigt d’honneur qu’aux intellectuels qui n’ont pas l’heur de te plaire parce qu’ils ne te font pas la cour. Décidément, tu sembles n’aimer que ceux qui te font savoir leur amour d’une façon qui ne prête pas à confusion : il faut t’enlacer torse nu pour te plaire, essuyer sa transpiration sur ta chemise blanche, et passer plus de temps en salle de sport qu’en bibliothèque. Je comprends dès lors que le philosophe Etienne Balibar, avec lequel tu dis avoir rédigé un mémoire universitaire sur Machiavel, n’ait plus le souvenir de toi. Il n’est probablement pas assez couvert de sueur, trop âgé et trop intellectuel à ton goût.

  A ceux qui voudraient augmenter un peu leur culture, ce qui n’est pas de trop ces temps-ci, consultons l’encyclopédie en ligne Wikipédia, soyons fous ! Elle nous donne cette signification du doigt d’honneur : "Le majeur dressé autour des autres doigts baissés évoque un phallus et le reste de la main, un scrotum". Traduction pour qui ne maîtriserait pas toutes ces subtilités lexicales, il s’agit tout bonnement d’un "doigt dans le cul". Le doigt, on voit bien à qui il appartient, le cul, on se tâte – si je puis dire ! Est-ce le tien personnellement ? Auquel cas c’est ton affaire, mais n’en fais pas un étalage public : un président, ça ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre… Ce cul, est-ce le nôtre en tant que tu incarnes la souveraineté populaire ? Est-ce celui de la France dont tu es le corps mystique ? On ne sait. Mais cette fois-ci, ça nous concerne. Et permets qu’on puisse ne pas jouir d’une pareille intromission dans notre intimité sans notre consentement. Demande à madame Schiappa : c’est la définition légale du viol.


  Quoi qu’il en soit de ce fondement et de son propriétaire, c’est proprement manquer de doigté envers la République que de se laisser mettre de la sorte en arborant ce sourire radieux qui témoigne de ton contentement. Pareil goût relève de ta vie privée qui est celle du second corps du roi, elle ne devrait pas affecter ton premier corps qui est politique et républicain. Ce sourire, c’est le même que tu arborais sur les marches de l’Elysée le jour de la fête de la musique en compagnie d’une brochette d’individus, eux-aussi férus de ce très subtil langage des signes. On ne dira pas que tu caches ton jeu. Il n’y a que les crétins pour feindre que tu dissimules. Tu es du genre à nous le mettre bien profond, pour dire clairement ce qui ne devrait pas te choquer sous forme de mots, puisque la chose te ravit quand elle se trouve exprimée sous forme de geste. Mais mettre ou ne pas mettre, là est la question…

  Or, cette question, tu l’as franchement résolue. Car, depuis quelque temps, tu montres en effet que, toi ou tes services, vous n’avez pas grand souci de la légalité (je ne parle plus de moralité, on sait désormais dans quelle estime tu tiens toute morale…), je parle de légalité. En adoptant cet angle de vue, on voit bien comment tu nous la mets, tu nous le mets, tu nous les mets…  

  D’abord, premier doigt, il y eut cette étonnante évaporation de tes bénéfices en tant que banquier chez Rothschild : tu sembles en effet avoir habilement fait disparaître cette somme considérable de ta déclaration de patrimoine avant les présidentielles. Quid en effet des cinq millions d’euros que tu as engrangés comme banquier pendant huit ans et dont personne ne retrouve la trace ? (source : "Cinq millions d’euros en huit ans, où est l’argent, Emmanuel Macron ?" dans Economie Matin du 16 février 2017). Cinq millions, ça en fait des billets de cinq euros que tu voles dans la poche des étudiants qui reçoivent l’APL !

  Ensuite, deuxième doigt, il y eut cette soirée de levée de fonds à Las Vegas qui a permis, via des facturations de Havas-Business, le prestataire de service de cette soirée apparemment effectuée sans appel d’offre, donc illégalement, de dégager de considérables marges, en dizaines de milliers d’euros, pour le candidat que tu étais alors. Qui organisait ce genre de soirée fort peu légale ? Muriel Pénicaud, ton actuelle ministre du travail (source : "Déplacement de Macron à Las Vegas : la très chère soirée organisée par Havas" dans Le Parisien du 8 juillet 2017). Fillon est tombé pour trois costumes : cette seule soirée t’aurait permis d’acheter des pardessus et des pantalons pour tout ton gouvernement et leurs cabinets pendant de longues années. Or, ce ne fut pas la seule soirée ayant permis des largesses à ton endroit.

  Troisième doigt, devenu président, il y eut l’affaire Benalla. Chacun a eu le loisir, durant ce feuilleton de l’été débordant sur la rentrée, de voir combien et comment tu couvrais qui te couvre. Entre mensonges, stratégies de communication, enfumage, intoxication, désinformation, instrumentalisation, bien malin qui peut désormais savoir où se trouve la vérité. Dans cette affaire, je veux n’en retenir qu’une. C’est une affaire dans l’affaire. Quand ton petit protégé s’est retrouvé en garde à vue, la police n’a pu effectuer une perquisition à son domicile pour cause de légalité : elle n’intervient pas la nuit. Comment se fait-il qu’une équipe ait pu être diligentée pendant ce temps-là au domicile de Benalla pour ouvrir son coffre et faire disparaître son contenu, dont des armes à feu ? Qui a dit quoi, et à qui, pour que ce forfait qui entrave la bonne marche de la justice ait été commis ? Et par qui ? Il faudrait demander à feu Gérard Collomb et lui demander si ça n’a pas un peu à voir avec sa récente démission… On ne fera croire à personne que ce faux cambriolage ait pu avoir lieu à cette heure, dans ce lieu, dans cet endroit de l’appartement d’un homme que tu protèges contre vents et marées, sans que tu sois un peu au courant ! Qu’y-a-t-il entre lui et toi pour que se trouvent détruites les preuves des coups tordus de cette affaire ? De quels doigts et de quels fondements symboliques, ou non, est-il ici question ? (source : "Affaire Benalla. Compagne introuvable, coffre-fort disparu… les zones d’ombre subsistent" dans Ouest-France du 23 août 2018)

  Puisque nous sommes dans la cambriole, ajoutons un autre forfait, ce sera le quatrième doigt, nous ne sommes pas bien loin de toute la main. Chacun sait désormais que la communication de monsieur Benalla, qui mettait tant dans l’embarras monsieur Collomb (un nom qui, je le jure sur ta tête, n’entre en rien dans ma métaphore filée du doigt et du fondement…), est pilotée par la Reine Mimi.

  Qui est Mimi ? Laissons parler les éditions Grasset qui publient bientôt une biographie non autorisée du personnage. Voici la quatrième de couverture du livre en question : "On l’appelle 'Mimi'. Michèle Marchand, la papesse des paparazzis, la gardienne des rumeurs, des secrets de la politique et des affaires. Elle collectionne les scoops sur les puissants mais elle a compris que le plus utile n’était pas de les vendre. Les posséder suffit. Et en parler, ici ou là. Elle ne dispose d’aucun titre officiel mais 'Mimi' se rend tous les jeudis à l’Elysée. Son agence de presse, Bestimage, a l’exclusivité de l’image de la Première Dame et de celles, privées, du couple Macron. (sic !) Une manne. Et une première. Jamais un couple présidentiel n’avait concédé un tel passe-droit à une 'petite marchande de photos'. Comment 'Mimi' a-t-elle pris le contrôle des secrets de Paris ? Pourquoi lui est-il accordé tant de privilèges ? Que sait-elle ? Que tait-elle ? Difficile d’enquêter sur cette femme, puissante et redoutée. Ses amis se taisent et ses obligés ont peur." Et puis ceci, qui ne manque pas de piment : "Garagiste, tenancière de boîte de nuit, mariée à des braqueurs puis à un policier, championne de ski, reine de la presse people… avant d’arriver au cœur du pouvoir. La vie de 'Mimi' est une énigme et un vertige."

  On comprend que ce vertige en donne à d’autres. Voilà pourquoi, fort étrangement, l’appartement de l’un des journalistes a été cambriolé. Par qui ? Toi seul le sait me semble-t-il. Ou Monsieur Collomb, qui a récemment fait ses valises… comme un voleur ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que l’équipe de monte-en-l’air qui a œuvré sur le coffre fort de Benalla était aussi de service chez l’un des biographes de la désormais fameuse Mimi. (source : "Un des biographes de 'Mimi' Marchand mystérieusement cambriolé" dans L’Obs du 26 septembre 2018).

  Pour les besoins de ma démonstration, je sais que tu me comprendras, j’ai besoin d’un cinquième doigt. De sorte qu’ainsi, nous pourrons franchement parler d’un "Fist Fucking" – autrement dit, pour ceux qui se trouveraient autant déroutés par cette expression formulée dans la langue de Shakespeare que par les subtilités lexicales du corps humain, voici une libre traduction de mon cru : "La main, puis tout le bras dans le cul". Tu m’excuseras toutes ces variations proctologiques, mais c’est toi qui m’y contrains, après avoir commencé aux Antilles…

  A plusieurs reprises, celui qui te sert de Benalla pour tes discours, Sylvain Faure, a fait savoir que tu n’appréciais pas un certain nombre d’intellectuels - dont ma pomme ! Il fut dit un temps qu’un genre de "cellule riposte" allait être mise en place pour répondre aux idées "nauséabondes", bien sûr, de ces personnes dont j’étais et dont je suis. Notre Sylvain avait alors sorti du chapeau les noms de Michel Serres et de Pierre Nora : tu voulais du sang neuf et rajeunir la société française, ces académiciens totalisent 174 ans à eux deux, c’est réussi. (source : "Le devoir de mémoire de Macron" dans Le Parisien du 11 juin 2017).

  Tout le monde a pu voir que tu étais capable de changer la loi pour récompenser Philippe Besson qui est à ta personne ce que Heidegger fut à Hitler, Sartre à Staline, Sollers à Mao puis à Balladur… Tu as en effet décidé de faire voter un texte permettant d’ouvrir une vingtaine de postes de consuls généraux supplémentaires à des fonctionnaires comme à des non-fonctionnaires afin de rendre possible ce hochet à offrir à ton ami avec l’argent de la République. (source : "Ce décret qui permet de nommer Philippe Besson consul à Los Angeles" dans Le Parisien du 30 août 2018).

  Un homme qui est capable de passer par-dessus la loi pour récompenser un intellectuel qui le…, qui le…, disons, qui chante ses mérites, n’aurait pas à se forcer beaucoup pour faire savoir combien il lui plairait que ce philosophe, qui lui déplaît, cesse de voir ses cours diffusés sur le service public ! Je dis ça comme ça ! Après la fraude fiscale, trois doigts, les cambriolages, deux doigts, la promotion d’un ami comme avers d’une médaille dont le revers est l’éviction d’un ennemi, cinq doigt, voilà, le compte est bon : la main est passée tout entier, le bras peut suivre…

  Voilà un an que Votre Altesse, Votre Excellence, Votre Sérénité, Mon cher Manu, Mon Roy, mais aussi : Mon Chéri, tu es au pouvoir. Et tu nous régales chaque semaine avec de nouvelles aventures. Il te reste quatre ans de règne. 

  Je t’annonce une bonne nouvelle : comme je dispose de plus de temps pour moi depuis que mes cours à l’Université populaire sont passés dans la moulinette de ton rectum citoyen, je me réjouis de pouvoir t’annoncer que je t’écrirai plus souvent que je ne l’avais prévu lors de ma première lettre. Cette perspective nouvelle me donne le même sourire que toi, mais pour d’autres raisons : je suis ravi !

  On sait que le sage montre la lune et que l’imbécile regarde le doigt : pour ma part, j’en prend le ferme engagement, je ferai part égale entre la lune et le doigt…



  Salut Manu

Michel Onfray

***

Michel Onfray fait allusion à une autre lettre ouverte adressée à "Manu" Macron ; en date de début septembre, on peut la lire ici, ou l'écouter, lue par son auteur :

"On dirait du Dieudonné"...

La dernière sortie d'Onfray n'a pas manqué d'être dénoncée pour ses "métaphores scatologiques", ses "blagues homophobes" et son "humour sur le viol" par Marilyn Maeso, enseignante en philosophie :

Florilège de quelques autres réactions de même teneur :

« Onfray, toujours plus bas dans l'immonde (et je n'ai lu qu'une qz de lignes). Dommage que le délit d'offense au chef de l'État n'existe plus mais il y a matière à condamnations pénales nombreuses ici.

Cet homme m’inspire un profond dégoût. Sa lettre est à son image, immonde.

On dirait du Dieudonné.

Je suis d'accord avec toi Marylin. Je suis triste que Michel Onfray use de telles méthodes pour sa démonstration. Ça ne lui ressemble pas. La lecture de cette lettre m'a fait penser à un intellectuel à bout de souffle. Juste aigri.

Comment en est il arrivé là ? les suites de l'AVC ? c'est possible ? en tout cas c'est très loin des conférences qu'il a pu donner il y a quelques années...

Pauvre Michel Onfray qui se noie de plus en plus dans sa haine putride. J'ai pas continué la lecture plus loin que la 1ère allusion grassement homophobe ("jusqu'au plus profond") digne des pires fachos de Twitter. Sidérant. On est bien loin du Onfray du début allant chez Pivot. »

A l'inverse, la lettre d'Onfray a ravi (mais aussi inquiété quelque peu) le journaliste Clément Weill-Raynal :

Public différent, réactions différentes... Petit aperçu :

« A lire absolument. C'est du très très lourd. Et c'est très drôle.

Merveilleux et drolissime ! Et remarquablement écrit ! J'ai peur pour lui... Effectivement !

Génial merci mr Onfray de nous offrir ce fist fuking du fondement présidentiel un grand moment orgasmique.

Magnifique lettre j'applaudis des 10 doigts... bravo Mr Onfray de lutter contre cette dictature digne de l'URSS.

Une Vérité crue. Des mots assassins et sans concession. Un président mis au pilori. L'histoire est en marche. »

Laissant chacun libre de son jugement, je finirai sur un tweet qui renvoie les deux hommes dos à dos, à leur commun narcissisme :



94 réactions


  • Clocel Clocel 5 octobre 09:22
    Le respect n’est pas un dû, il se suscite, il ne peut donc être exigé a priori.

    Macron ne se contente pas de brader le pays, d’aliéner son peuple, il faut encore qu’il nous humilie, la revanche des collabos qu’il représente doit être terrible...

    Dommage que les bourreurs d’urnes tardent à en prendre conscience.

    • V_Parlier V_Parlier 5 octobre 10:24

      @Clocel

      C’est « vilain » et impoli, mais c’est marrant, en effet !(*) Tout en restant bien écrit, il est vrai. C’est ça qui change avec le style racailloux que Macron veut nous imposer, tout en le parodiant.
      Il est clair que là Onfray n’est plus politiquement correct du tout, il est passé dans la zone dont on ne revient pas, et lui il n’aura pas droit à un gros câlin sensuel comme un repris de justice (mais je pense que ça ne lui manquera pas).

      (*) Quant à celle au début dont j’ai déjà oublié le nom qui fait l’effarouchée, je croyais que les bobos en mal d’encanaillement aimaient le trash ! Oui mais seulement quand on rigole de vraies victimes d’agressions peut-être... enfin... sauf si c’est en milieu mondain, c’est clair.

    • baldis30 5 octobre 11:04

      @Clocel

      bonjour,

      je relève très positivement deux cours propos de votre part :

      « la revanche des collabos qu’il représente doit être terrible... »

      Elle a effectivement mis très longtemps à se dessiner, en accumulant les rancœurs nées de 1936 d’une part et des nationalisations et autres à la suite de la deuxième guerre mondiale : le terme de collabos s’appliquent donc parfaitement.

      Ils n’ont pas encore osé refaire le procède Riom mais peu s’en faut .... !

      « Dommage que les bourreurs d’urnes tardent à en prendre conscience »

      ben oui quoi ... il y a des déçus dans le quartier .... en 1945 on chantait « Il y a des cocus dans le quartier » ... cocus... déçus .... certes l’actualité devrait obliger le singulier pour ces substantifs chacun s’appliquant à un individu précis, peut-être que le pluriel anticipe la multiplicité .... 
      Alors tant que le navire est à flot autant profiter d’un exercice de sauvetage pour mettre à profit son évacuation ... Ainsi définissait-on un attentiste en janvier 1943 : « n’est plus pétainiste mais pas encore résistant ». Les choses évoluèrent en février de la même année ...

      Mais n’y aurait-il pas le risque d’un procès du Grand-Bornand ?

    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 5 octobre 11:47
      @Clocel@Parlier

      « Omnia vincit amor et nos cedamus amori » (Virgile, Bucoliques X, 69)

      Vous avez raison.

      "Le respect n’est pas un dû, il se suscite, il ne peut donc être exigé a priori.
      Macron ne se contente pas de brader le pays, d’aliéner son peuple, il faut encore qu’il nous humilie, la revanche des collabos qu’il représente doit être terrible..« 

      Pour reprendre une expression qui trouve sa source chez une spécialiste de la communication qui s’agite dans l’entourage de l’intéressé, je dirais : »Le Jupiter, il est dead « .

      M.Onfray est donc passé de l’autre côté du miroir.
      Le dépit amoureux ? Je ne sais.
      Du ressentiment ? L’explication est plausible.
      Un signal d’alarme pour crucifier l’intéresser avec des clous nickelés ? Assurément.

      Toujours est-il qu’il a quand même eu le courage de dire et d’écrire quelques vérités plus que sensées et qu’il n’appartient qu’à celui auxquelles elles sont destinées de ramener à leur plus simple expression :

      - en répondant de manière précise aux questions précises qui lui sont posées
      - en permettant à son contradicteur de reprendre ses cours qui sont de qualité, s’il le souhaite
      - en cessant de galvauder et avilir la fonction présidentielle qu’il est supposé incarner
      - en y mettant fin avant que les gens le prennent au mot pour »venir le chercher« .

      Le climat politique est devenu singulièrement électrique.
      La France est fatiguée du style »racaillou(x)" (jolie expression copyright V. Parlier)

      Ce n’est donc pas sans raison que les gens réagissent comme le fait aujourd’hui cette plume acérée que représente M. Onfray dans un pamphlet qui restera sans doute, malgré la crudité de son style, même s’il se veut être le miroir de l’image que M. Macron a cru vouloir donner de lui-même, volontairement (ce qui est inepte) ou involontairement (et alors là la Médecine ne peut plus rien).

      Cordialement,
      Renaud Bouchard


      .

    • Alavavite Alavavite 5 octobre 14:44

      @Renaud Bouchard

      .
      « 
      « Omnia vincit amor et nos cedamus amori » (Virgile, Bucoliques X, 69) »
      .
      On ne peut dire mieux..
      C’est ce qu’il faudrait rappeler à certains prétentieux de la tête de gondole.
      .
      Les Nabum, Rosemar et Groshouplon qui , sans cesse , invoquent, qui l’injure, qui la haine, pour justifier leur refus de la critique voire de la moindre observation.......
      ..
      On peut y associer les poisson pilote genre Plotina qui ,toute nouvelle venue, semble porter une rancœur bien plus vieille qu’elle.à qui dérange le bon ordonnancement du renvoi d’ascenseur révérencieux établi entre comparses.


    • Piere CHALORY Piere CHALORY 5 octobre 16:38

      @Renaud Bouchard


      ’’Pour reprendre une expression qui trouve sa source chez une spécialiste de la communication qui s’agite dans l’entourage de l’intéressé, je dirais  : »Le Jupiter, il est dead « .’’


      Tout à fait Renaud, je dirai même plus ; 

      Capri c’est Fini, 
      les Feuilles Mortes se ramassent à la pelle, 
      Il Faut Savoir, 
      Noir c’est Noir, 
      Les Coups ça fait mal, pour paraphraser quelques titres de chansons qui s’accordent bien avec le sujet dont nous parlons...

      Bravo Onfray !

      Bien sûr, on pourra critiquer les termes peu avenants, et le mot est faible, qu’il emploie envers le super-zélite juché dans son délire verbal et physique, du moins celui qu’il emploie à haute voix envers cet horrible peuple de France, entité qu’il,méprise de + en + ouvertement mais ; la vulgarité (inouïe) de jupiter appelle la vulgarité, un chat est un chat, pas un poisson rouge ni un lézard.

      Quant aux ou à la Spécialiste en Communication dont il paraît qu’elle borde le lit de mots et d’images plus ou moins salaces véhiculés tous azimuts par l’intéressé, elle ferait bien de changer de braquet tant qu’il est tant...

      Avant que les gaulois excédés n’aillent effectivement chercher le coquelet anabolisé qui s’est pris pour un aigle ; la dernière saillie spontanée ou dictée par les communicants aussi hors sol que le volatile sur dimensionné dont la planète entière se gausse, est assez significative...

      il est donc désormais ’’interdit de se plaindre’’ en France, selon le résident élyséen, tout un programme...


       smiley

      Breaking news ; Onfray déprogrammé de france 5 le 8 octobre (tu m’étonnes)














    • Paul Leleu 5 octobre 22:22

      @Clocel

      « Le respect n’est pas un dû, il se suscite, il ne peut donc être exigé a priori »... ça fait un peu gauchiste 68ard, de votre part M. Clocel... On passe son temps sur AVox à exiger pourtant le respect des racailles mal élevées, mais finalement Onfray en fait autant, pour convenances personnelles. 

      « Macron ne se contente pas de brader le pays, d’aliéner son peuple, il faut encore qu’il nous humilie, la revanche des collabos qu’il représente doit être terrible... »

      Les collabos en France, ça fait un paquet de monde smiley ... et Mitterand, Chirac et les autres n’ont pas attendu pour baisser le froc devant Rothschild et l’OTAN... quant à la connerie et l’humiliation, je crois qu’on n’a pas attendu Macron et ses supposées frasques homosexuelles. Qu’est-ce que ça révèle ? Pendant des décennies on a supporté la déchéance parce-que c’était politically correct (pétasses à gros seins au lieu de gangsta musclés). Macron ne fait que mettre à jour notre hypocrisie, et ça nous énerve. 

    • L'Astronome L’Astronome 6 octobre 10:54
       
      @Clocel
       
      Qu’est-ce que vous avez tous à vous exciter contre Emma Cron, cette petite chose qui prétend diriger nos destinées ? Dans peu de temps, il sera balayé par le vent de l’histoire.
       

    • ASTERIX 7 octobre 10:17
      @Renaud Bouchard

      non MACRON N EST PAS CENTRISTE MAIS TRES A DROITE il est son seul parti :culte de la personnalité cynique et méprisant au milieu de députés a100% INCAPABLES  !!!!!!

      au milieu de ses ministres lobbyistes SANQUER ( glyphosates...pesticide labos médicaux faisant les pesticides et les médicaments)°


      buzyn et mr levy inserm PENICAULT borne parly et ………...dégagez EMPOISONNEURS DU PEUPLE ET DE LA TERRE ;; ;; ;; ;des enfants naissent sans mains suite a votre CUPIDITE°

      vous etes des SALAUDS SANS FOI NI LOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • ASTERIX 7 octobre 10:19
      @ASTERIX

      ET NYSSENS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • math math 5 octobre 09:31

    La macronie est cramée, pas la peine d’appeler les pompiers pour ramasser les cendres !


  • Le Panda Le Panda 5 octobre 09:39

    On n’a pas le droit de trahir son pays : C’est ce que la macronie a fait en tuant tous les acquits sociaux et le reste. La parole là est en « Or »


    • baldis30 5 octobre 11:07

      @Le Panda
      bonjour

      c’est pour cela que dans une autre réponse j’ai mentionné Riom et Grand-Bornand ...


    • Le Panda Le Panda 5 octobre 11:27

      @baldis30
      Bonjour

      c’est pour cela que dans une autre réponse j’ai mentionné Riom et Grand-Bornand …

      Je reconnais là les divers échanges que nous avons pu avoir, je le dis aussi dans mon article en ligne ce jour…..

      Cdt


  • Ruut Ruut 5 octobre 09:41
    Cette lettre n’est que le bilan de notre président en quoi est elle honteuse ?


    • baldis30 5 octobre 11:08

      @Ruut

      bonjour

      « Cette lettre n’est que le bilan »

       ou le dépôt de bilan ....


    • Paul Leleu 5 octobre 19:50

      @Ruut


      cette lettre est surtout le bilan de Monsieur Onfray... Onfray est un riche bobo introduit depuis des décennies dans le petit milieu des subventions publiques et des médias officiels... la roue tourne, il vient de se faire vider au profit d’autre courtisans... alors il le vit mal... 

      cette déferlement pornographique nous indique peut-être qu’Onfray passe plus de temps à se branler sur internet qu’à faire l’amour avec sa conjointe... 

      En attendant, le problème de Macron, c’est plutôt sa politique... c’est pas ses frasques sexuelles (supposées), qui ne choquent le bourgeois que parce-qu’elles sont homo... bref... c’est de l’homophobie pure... Car, sinon, sur ce plan, Macron n’est ni pire ni mieux que ses prédecesseurs

      Parce-que, sur le fond politique, Onfray n’en a rien à foutre... Parce-que Onfray est un riche... il a des problèmes et des colères de riche et de parvenu. 

    • CORH CORH 8 octobre 11:54

      @Paul Leleu
      vous oubliez de dire pour être complet qu’il est raciste, homophobe, facho et antisémite, heureusement qu’il y a des gens comme vous pour nous montrer le vrai. :)


  • Montagnais Montagnais 5 octobre 09:53

    C’t un peu violent tout-de-même .. Y’a effectivement matière à poursuites


    Bon, des lettres, c’est bien .. Mais du concret : vous y serez le 21 janvier ? Charivari à l’Elysée ..

    Bonne journée

    • Ruut Ruut 5 octobre 10:23

      @Montagnais

      Pour se faire matraquer par des Bénalla qui ont tous les droits et aucuns devoirs ?
      Car pour le moment il a eu droit a quoi face a toutes ses infractions graves ?


  • Chourave Bécassine 5 octobre 10:20

    On constate avec cette lettre ouverte qu’à l’ère du micro-ondes, même la vengeance semble se consommer chaude. Dommage, car une vengeance trop prompte court le risque de n’être qu’une riposte !


    • baldis30 5 octobre 11:12

      @Bécassine
      bonjour,

      En ce centième anniversaire de la mort d’Edmond Rostand le panache de Cyrano prend toute sa valeur ... c’est qui en fait la force ...et la durée

      Ouf heureusement il y aura en même temps l’anniversaire du décès de Johny .... pour étouffer le génie par la médiocrité ..., et l’art de la maîtrise par le jeu de l’illusion ... 


    • Paul Leleu 5 octobre 19:54

      @Bécassine


      Onfray n’est qu’un pâle courtisan en perte de vitesse... voilà tout... sa lettre exprime parfaitement ce qu’il est... 

      Il ne critique pas Macron sur le fond de sa politique, mais sur ses frasques homosexuelles supposées... c’est just minable... si Macron baisait des jeunes femmes à l’Elysée, tout le monde trouverait ça « super cool » et « très gaulois »... 

      Onfray devrait regarder un peu moins de films porno (qui marquent son vocabulaire et ses expressions), et s’occuper de sa compagne réelle... 

  • Taverne Taverne 5 octobre 10:23

    La valeur d’un philosophe se reconnaît à sa capacité à penser. Je constate que Onfray, ayant renoncé à penser, n’est plus philosophe. Le voici bouffon comme Coluche, sauf que Coluche était drôle, lui.


    • Hector Hector 5 octobre 12:07

      @Taverne
      Non, la valeur d’un philosophe se reconnait à la véracité et à la justesse de sa pensée et à celle de son propos.
      Ce jugement ne peut être quantitatif, il ne peut être que qualitatif.
      Quant à vous, mon cher Taverne, pseudo choisi pour votre tendance à la philosophie de bistrot, je suppose, s’il vous reste du cirage....
      Comme disait Coluche.


    • Mandyvila Mandyvila 5 octobre 18:10

      @Taverne

      .
      Il est vrai que le philosophe Taverne est au dessus de tout ça........

  • Buzzcocks 5 octobre 10:27

    Encore un qui a intérêt à être rigoureux dans sa compta, parce qu’il va se prendre un méga contrôle fiscal. C’est ainsi que les pouvoirs font pour intimider les « rebelles ».


    • Paul Leleu 5 octobre 19:56

      @Buzzcocks


      Onfray un rebelle ? C’est surtout un vieux courtisan qui perd ses prébendes... il a grenouillé pendant 20 ans dans le petit monde très fermé des subventions publiques, des médias officiels et des éditeurs à grand tirage... 

      à mon avis, il connait parfaitement le tarif... 

  • Étirév 5 octobre 10:41

    Hier, hypocrite, il mangeait sa part du gâteau et se taisait.

    Aujourd’hui, privé de dessert, blessé, meurtri, Michel Onfray règle vulgairement ses comptes.

    Dans ce pamphlet anti Macron, c’est moins l’intelligence et la lucidité qui parlent que l’orgueil chez M. Onfray. Il faut assumer tous ses choix.

    L’orgueilleux cherche toujours à justifier les fautes commises, au lieu de les avouer : « L’orgueil est le signe ordinaire de la pauvreté de l’esprit. », et nous savons que M. Onfray n’est réellement pas pauvre de ce côté-là.

    De plus, à moins d’être aveugle et sourd (et encore), tout le monde se rend compte, depuis quelques années déjà, de cette grave dérive de la présidence de la République et de ses institutions.

    Aujourd’hui, cela semble véritablement irréelle, tant la confusion qui règne dans notre Société est grande et ses valeurs morales quasi absentes, voire inversées.

    Aussi, que M. Onfray ne perde plus son temps et son énergie avec des personnages qui finiront dans les urinoires de l’histoire, mais qu’ils continue à mettre son talent au service de l’Esprit de ceux qui continuent d’œuvrer pour le Beau, le vrai et le Bien.

    Le Bien et le mal


    • Paul Leleu 5 octobre 22:10

      @Étirév

      « Hier, hypocrite, il mangeait sa part du gâteau et se taisait.

      Aujourd’hui, privé de dessert, blessé, meurtri, Michel Onfray règle vulgairement ses comptes. » 


      En plus, si je comprends bien, il suffirait que Macron fasse danser des pétasses écervelées à la prochaine fête de la musique, pour redevenir un bon président ? Il faut croire... Onfray a du se sentir angoissé de voir tous ces beaux mecs musclés et jeunes, avec lesquels il ne peut certes pas rivaliser smiley 


    • Désintox JPB73 7 octobre 10:37

      @Étirév

      Oui, c’e sont la V° république et son présidentialisme absurde qui sont en cause.

      On touche le fond.

    • Désintox JPB73 7 octobre 10:37

      @Étirév

      Oui, ce sont la V° république et son présidentialisme absurde qui sont en cause.

      On touche le fond.

  • bonnes idées 5 octobre 11:43

    Mais nous sommes les premiers responsables de nos défaillances car nous confondons orgueil et vanité et dés lors nous emportons avec nous toutes nos imperfections. Encore une fois le véritable orgueil a été vidé de toute sa belle substance comme quelqu’un qui ne s’avoue jamais vaincu devant le mystère et la plus belle vertu est de se vaincre soi même comme un désir de se recréer afin de renaître dans cet âge d’or qu’était la vrai paix.


  • lala rhetorique lala rhetorique 5 octobre 12:04

    Cette lettre est un vrai régal !


  • Magna carta 5 octobre 12:35

    Monsieur , il est vrai que je ne suis pas d accord avec vous, votre façon de dénoncer un ras le bol à la lecture de votre discours je suis effaré par le ton de votre vulgarité mais passons ! !!! Vous criez à qui veut entendre que monsieur le président est un moins que rien vos métaphores sont assez explicite mais il y a un ik ??? Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, visé par de nouvelles accusations de conflit d’intérêts !!!! vous n en parlez pas est ce volontaire de votre part dans ce cas beaucoup de chose s explique !!!! Ou bien vous faite manque d intelligence vive l Europe n est ce pas car la les français c est tout un corps qu ils ont pas du tout senti les pénétré au ditrement du bon fonctionnement de leur corps . Je finirais par un de quel bord êtes vous monsieur Onfray


  • Pale Rider Pale Rider 5 octobre 12:35
    Pas pu m’empêcher de penser à l’affaire Benalla depuis le début de ce texte d’Onfray, qui y va fort, mais qui synthétise des informations inquiétantes vues ailleurs. Il est peut-être parano, mais Manu va devoir faire avec lui désormais.
    Cela dit, les confs d’Onfray sur France Cul étaient barbantes. Et il n’a pas à devenir une institution inamovible, ce qui est contraire à sa propre pensée, elle-même fort discutable.

  • BM 5 octobre 13:06
    roOOuf ! C’est du lourd... de l’uranium enrichi...

    Enola Gay pour Little boy !!





  • jymb 5 octobre 15:13

    Les 40 millions d’automobilistes qui ne peuvent plus s’assoir depuis des années et encore moins depuis qu’une infernale couche d’autophobie rance, passéiste et confiscatoire a été rajoutée applaudissent des deux mains 


  • Dom66 Dom66 5 octobre 15:48
    Que deux choses à dire

    L’auteur:merci du partage et merci pour votre article


    Bravo Michel Onfray






  • troletbuse troletbuse 5 octobre 16:43

    Hollandouille était souvent hué lors de ses déplacements mais les merdias ne montraient rien. Il y a eu, grâce à l’opportuniste Valls la Quenelle, considérée comme un salut nazi-On se demande où il a été cherché ça, peut-être pendant ses cours virtuels à la fac de droit-. Aujourd’hui, la mode a changé : quand le minet fera un déplacement, tous les spectateurs érigeront leur doigt. Ce sera très marrant. smiley


  • Emohtaryp Emohtaryp 5 octobre 17:00

     Quand micron se lève tous les matins, il a déjà sa pelle en main pour creuser, Dieu seul sait jusqu’où va t-il finir de s’enfoncer de plus en plus profond chaque jour........
    Onfray mieux de lui confisquer sa pelle et de lui laisser juste le manche, ça pourrait lui servir encore........ smiley



    • Paul Leleu 5 octobre 22:01

      @Emohtaryp


      en attendant, Macron est président, et le Marquis Onfray de l’UPC n’a pas de problèmes de fins de mois... 

      la vérité, c’est que Onfray n’est qu’un marquis vieillissant, frustré de perdre quelques unes de ses prébendes... on n’en a rien à foutre que Macron se tape (supposément) des jeunes mecs musclés et membrés, plutôt que des pétasses débiles aux gros seins... ça c’est les problèmes des riches et des homophobes... 

      le problème de Macron, c’est la politique qu’il mène... exactement la même que les (supposés) hétérosexuels qui l’ont précédé à l’Elysée... 

    • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 22:12
      @Paul Leleu
      « des jeunes mecs musclés et membrés, plutôt que des pétasses débiles aux gros seins »


      J’ai rien trouvé sur les amateurs de tarlouzes zairoises et le rapport avec leur statut économique...



    • Paul Leleu 5 octobre 22:32

      @Cadoudal


      vous ne répondez pas au sens de mon intervention. 

      Par contre, mon navigateur ne peut pas ouvrir votre premier lien... concernant le second lien, je suppose que je suis pauvre smiley 

    • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 22:51
      @Paul Leleu

      Le professeur Adriano Segatori est un psychiatre et psychothérapeute italien. Son analyse du profil d’Emmanuel Macron, basée notamment sur sa biographie et ses images de campagne, le pousse à conclure, de manière très argumentée : « Macron est un psychopathe qui travaille uniquement pour lui-même. »


    • Paul Leleu 6 octobre 10:18

      @Cadoudal

      on la connait par coeur cette interview... les psy qui travaillent à distance, c’est tout un programme ! Et Madame Soleil qui fait des horoscopes à la télévision ? 

      Sans doute que le psy en question n’est pas lui-même « un psychopathe qui travaille uniquement pour lui-même » ??? 

      C’est exactement pareil pour le narcissique Onfray... qui fait exactement ce qu’il reproche à Macron : exposer en public un genre de jubilation langagière qu’on devrait garder pour l’intimité. N’est-ce-pas ? 

      Au fond, Onfray est un pur produit de mai 68 et de son esprit libéral-libertaire, qu’il prétend dénoncer... 

  • L'enfoiré L’enfoiré 5 octobre 17:02
    Amusant de lire les différences d’approches dans les commentaires d’un article qui perle du même événement
     smiley

  • BM 5 octobre 17:47
    Aaa...Bébert... ne soyez pas si dur avec des gens couillus qui osent dénoncer des choses.

    Si des gens comme lui ne bousculent pas les bonnes manière, comment sauriez-vous ce qui se passe dans un monde où vous n’avez pas vos entrées ?





    • bébert 5 octobre 19:32

      @BM
      Un petit enculé s’amuse a supprimer mes posts , je lui conseille de lire l’article ci dessus qui fait référence justement sur ce sujet . Serait ce que ce sinistre censeur ai des griefs personnels à mon endroit ???


    • Paul Leleu 5 octobre 20:04

      @BM


      « des gens couillus qui osent dénoncer des choses » ... 

      mais que dénonce Onfray ? des frasques homosexuelles supposées de Macron ? Ou bien la perte de ses subventions et de ses prébendes personnelles ? on a du mal à comprendre... 

      il apparait qu’il suffit de cracher quelques saloperies sur l’homosexualité supposée de Macron pour faire un succès mondain... 

      Si Macron baisait des jeunes femmes à l’Elysée, tout le monde trouverait ça « si gaulois »... là, Onfray tombe sur le paletot de Macron pour des raisons purement homophobes... 

  • BuSab 5 octobre 17:58
    De bonnes questions sur le fond, mais très vulgaire sur la forme.

    Il est intéressant de constater que ses détracteurs ne qualifient pas ses propos de vulgaires (ce qui serait moraliste) mais plutôt d’Homophobes (ce qui délictuelle)

  • primate 5 octobre 18:13

    Bonjour Monsieur Onfray,

    Merci pour votre lettre pertinente. 
    Vous êtes colère. Hélas, comme je vous comprends !
    Egalement, je vous remercie pour votre clarté face au total « foutage de gueule » de la présidence actuelle contre le peuple. En effet, les gens ne sont pas tous cons ! Il me semble qu’ils peuvent encore faire la part des choses et sont en capacité de réfléchir assidûment. La France n’est pas encore vaine face à la bêtise humaine généralisée. 
    Heureusement, il reste encore quelques têtes bien pensantes.
    Merci de nous éclairer. Je vous invite, et je vous encourage, a fortiori, à continuer de nous guider comme vous le faites. Nous avons besoin de vous en ces temps difficiles.
    Un grand merci à vous pour votre lettre ouverte aux publics.
    Magali

  • Sergio Sergio 5 octobre 18:27
    Symptômes d’un ’syndrome frontal actif ’ suite à un un trauma crânien, AVC, tumeurs et autres ... peut être. Michel Onfray a travers ses cris d’orfraie, nous dévoile une philosophie que l’on ne lui connaissait pas, de la scatologie en barre. Qu’avons-nous à répondre à ce Président capable ne nous ignorer, de l’exercice de style à la Baudelaire, de la grève en stock, de la plainte, de la bile noire en citerne ?. Pourquoi ne pas l’ignorer, faire une grève publique, lui tourner le dos pendant ses discours, ses visites, organiser des non-événements, le rendre SEUL !
    Et franchement, «  Il te reste quatre ans de règne » vu l’étalage putride des cinq doigts, épargnons-nous les quinze autres.

  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 18:58

    Quoi ? La fistiniere a déménagée ?


    • arthes arthes 5 octobre 19:41

      @Aita Pea Pea
      Bah oui.

      Je me faisais la même réflexion.. .
      En même temps (mouarf mouarf) Onfray pourrait se recycler « philozophe chroniqueur » chez le comique troupier /croupier Ruquier...C est au niveau.

      Bon à part ça.. .Ça farte choubichou ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 20:00

      @arthes

      Ma planche à repasser est pétee ...peux pu surfer mes slibards au fer-vapeur . Snif


    • Sergio Sergio 5 octobre 20:48

      @Aita Pea Pea


      T’as ka tendre une bâche de DCP !

    • arthes arthes 6 octobre 00:44

      @Aita Pea 


      ARF, 
      Bah, tu fais sans, tu verras que C est bien aussi...

  • Germain de Colandon 5 octobre 19:10
    Je ne dirai qu’un seul mot :

    « vive Onfray le Caennais  ! » 

    « merde à cette pourriture de Macron ! » 

    « vive la Normandie libre ! »



  • tibidi 5 octobre 20:00

    Merci Monsieur Onfray ! Merci et bravo !


  • Joss Mandale Joss Mandale 5 octobre 20:12

    Je connaissais pas la philosophie, ça a l’air sympa comme matière...


    • Paul Leleu 5 octobre 21:54

      @Joss Mandale


      vu le niveau lexical de la prose, Onfray doit passer plus de temps à se branler sur internet qu’à s’occuper de sa compagne... 

    • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 22:00

      @Paul Leleu

      "Il se trouve que Dorothée a un grand garçon et une grande fille, Victoire, et avec Michaël qui est un adorable garçon, ils ont fait tous les deux un petit Augustin […] donc moi qui n’ai pas été père je me retrouve grande-père."

    • Paul Leleu 5 octobre 22:35

      @Cadoudal


      oui... bah ça change rien... j’imagine que le fist-ficking il l’a plus vu sur internet qu’il ne l’a pratiqué avec ses charmantes compagnes au quotidien (sans quoi, je pense qu’il aurait plus d’humour)... 

      je pense qu’il devrait revenir à des choses plus simples, plus terre à terre... il serait moins nerveux... quant à ses « gloires sexuelles », j’en ai rien à foutre... je vais pas aller lui conter mes partouzes non plus... 

    • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 22:46

      @Paul Leleu

      Le fist fucking serait une forme d’humour ?

      Vous avez bien décollé vous au niveau progressisme, je vous vois bien faire une belle carrière dans la France qu’ils nous préparent...

      C’est bien vous êtes dans le sens de l’Histoire, moi je vais rester un vieux con réactionnaire...

      « Comme Röhm, Streicher était un violeur d’enfants. »



    • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 16:18
      @Paul Leleu

       Onfray doit passer plus de temps à se branler sur internet qu’à s’occuper de sa compagne...

      il aurait du aller se faire branler aux Antilles avec Macron le fripon qui en connait un rayon sur la question ....

  • mekihuhul 5 octobre 20:56

    Bonjour


    Franchement les deux ont de la gueulle, mais je trouve cela curieux qu’il y ai autant de différence entre votre version et celle qui j’ai la https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/lettre-ouverte-au-president-manu-le-texte-?mode=video

    Il a craqué, ça a du lui faire un bien fou. Ca ne change rien au verdict. Vu a la TV = Inéligibilité. Il pèse pas, il touche pas, ya rien a tondre, mais on ferra le bruitage quant même, par soucis d’équité.

    Bzzzzzzz. Un coup de tampon et tu y retourne, faire du trash en haut français, on apprécie votre travail.

    ++

    • mekihuhul 5 octobre 21:07

      @mekihuhul



      Fausse question, excusez-moi, la réponse se trouvais dans l’article entre les *** et la vidéo, bout de phrase que j’ai pris pour une légende.



  • L'Astronome L’Astronome 6 octobre 09:05
     
    La lettre de Michel Onfray est une véritable déclaration de guerre. Il est temps que les intellectuels réagissent aux principes de gouvernement de la petite chose (Emma Cron) qui prétend diriger la France.
     

  • Désintox JPB73 6 octobre 10:19

    Je suis assez sidéré que Michel Onfray puisse se livrer à de tels écrits.


  • Michel Onfray de se permettre royalement un article sur MAcronus 1er, après avoir détrôné son meilleur allié. Freud himself. Car ici, il s’agit bien d’un anti-OEDIPE. Etre Calife à la place du Calife sans avoir à franchir les étapes (autrement dit : être adulte, faire ses preuves, mettre les mains dans le cambouis,...). IL suffit de traverser la rue pour...se retrouver dans le lit de ....maman (Oeuf type). Brigitte (le fantasme français : et Dieu créa la femme). Papa, basta,.... J’ai ainsi lu une excellente analyse de son premier passage sur les planches : Le magicien. Ou comment s’asseoir sur le trône royal sans avoir à franchir les étapes. L’épouvantail joué par Emmanuel (inspiré du Magicien d’OZ) représente parfaitement ce tour de magie qui permet à l’enfant de devenir Roi,....sans être : adulte. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Magicien_d%27Oz. EtOnfray de n’évoquer nulle part : l’interprétation des rêves dans son livre. Comme anti-Oedipe,....


  • alinea alinea 6 octobre 11:19
    C’est dommage que cette lettre, comme d’autres ou d’autres bouquins, soit écrite après qu’il s’est senti éjecté, comme une revanche une vengeance ; un sac qu’on vide mais qui n’aurait pas eu besoin de l’être s’il était resté en odeur de sainteté ?
    Ça ne me fait ni chaud ni froid, ce n’est pas politique, c’est l’écume du pouvoir, pas de scoop, pas de réflexion ou pensée jubilatoire, rien qui nous fasse réfléchir, nous grandisse... pour rire il faut posséder une hargne de même teneur.
    Bref, une lettre dont il aurait dû se passer, à mon sens bien sûr.

    • Ouam Ouam 8 octobre 00:05

      @alinea

      Il à peut etre lui respecté son université populaire.
      Tous les gens qui s’interessent un peu à la politique ET auxs affaires savent que ce qu’annonce désormais onfrey est juste..

      Certes M Onfrey à juste fait une « compil » et rien d’autre, il le fait avec brio et humour, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

      Pour moi, tout ce qui peut informer la plus grande masse populaire ne peut etre que positif.
       
      Rien que pour cela je l’en remercie (comme E Chouad et tant d’autres)

    • alinea alinea 8 octobre 00:18

      @Ouam

      Je suis perdue dans ce monde vide !
      je parle de la lettre de Onfray à Macron. Il m’avait semblé que c’était le sujet de l’article.

  • BM 6 octobre 13:14
    @pâle rider

    La culture n’est pas toute forcément jubilatoire pour tout le monde ; c’est un super-marché où chacun choisi selon ses goûts.




  • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 16:13

     »L’Etat est notre serviteur et nous n’avons pas à en être les esclaves. « 


    Albert Einstein


  • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 16:14

     »N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. « 


    Albert Einstein .....


    On en est bien loin ....


  • Fanny 7 octobre 01:58

    Pas drôle. Proche de la nullité.

    Avec des ennemis comme Onfay, Macron n’a pas trop de soucis à se faire.
    Et j’aimerais vraiment qu’il en ait, des soucis, le jeune et brillantissime Macron.
    « L’ami » Collomb fait le boulot.


  • confiture 7 octobre 17:18

    un fist ce n’est pas un doigt mais une main smiley


  • philippe baron-abrioux 7 octobre 17:25
    @ l’auteur ,

     Bonjour ,

     j’ai lu la lettre ouverte que Michel Onfray adresse à Emmanuel Macron .

     j’ai aussi lu votre article et les commentaires des lecteurs d’Agoravox .

     le ton de M.Onfray est jugé par certains irrévérencieux , par d’autres teinté d’homophobie , par d’autres enfin il ne serait qu’un ton vengeur utilisé suite à une décision politique jugée injuste parce que partiale . chacun des commentateurs y va de son interprétation , de sa subjectivité , des ses fantasmes mêmes, pour tenter de décrire cette lettre véhémente à l’endroit de celui
    qui « nous sert » de président de la République .

     JE NE SAIS PAS QUELLE EST LA TENEUR DES COURRIERS QUI ARRIVENT A LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE, DESTINES AU PRESIDENT LUI MEME .

     mais si nous avions un tant soit peu de courage , chacun de nous , beaucoup en tous cas , pourrions rappeler à « notre président » ,élu par une concomitance qui lui fut singulièrement favorable , que le mépris qu’il nous témoigne , que la condescendance dont il fait preuve , sont bien éloignés de son projet de « grandeur pour la France » , telle qu’elle est , même si faute d’un mandat local , il ne la connait que de façon très parcellaire et nous pourrions à juste titre l’ encourager à se renseigner un peu plus sur le pays dont il se croit ,à lui seul, être la« tête pensante »

     Merci pour votre article.

     Bonne fin de journée !

     P.B.A.. 


     

  • Jean nemare Jean nemare 7 octobre 21:22

    Je ne suis pas toujours d’accord avec ce que dit Onfray, mais là, je lui tire mon chapeau ! Il lui a taillé un sacré costard pour l’hiver à Tata Macron... J’aime bien son impertinence qui ridiculise ce p’tit imposteur qui se décrète « Jupiter et premier de cordée » alors que c’est lui qui fait parti des « gens qui ne sont rien » ! 


    Bravo Monsieur Onfray pour dire une vérité crue et qui fait d’autant plus mal qu’elle tape dans le mille ! Il va finir son règne en apothéose celui-là : les maires de Province commencent à décrocher son portrait de leurs mairies pour venir les déposer devant les Préfectures... ça sent le sapin pour Tata.

  • Ouam Ouam 8 octobre 00:00
    C’est tellement extra que je l’ai réecouté deux fois smiley
    Merci à Onfrey et à l’auteur.

    Ps Pour J Nemar :C’est plus un costar, c’est un tchador integral triple couche.

    Dans le genre belle connerie qui rapporte finalement peu... le 90 vs le 80 Km/h
    C’est vrai qu’il doit récompenser un peu les « généreuxs donateurs » de sa campagne électorale,
    grace à ceci (les 90 vs 80), les gens prennent plus l’autoroute par dépit.

    Plus le racket des radars qui n’a jamais rapporté autant, mais si nous réfléchissons un tant soi peu...
    dans ce cas est il possible de parler d’égalité devant la loi, dans le sens ou p ex de mon coté vivant sur paname je ne suis ni concerné, ni penalisé pâr cette loi, car ayant l’ensemble des infrastructures à ma portée.
    Ce qui n’est évidemment pas le cas du pauvre gars vivant dans un coin éloigné à la capagne, qui lui est obligé de prendre sa voiture et qui lui est dans ce cas soumis au racket d’etat..
    Et ceci les maires en sonts les 1eres victimes, d’ou ton comentaire sur la rage des maires des petits villages (et je ne parles pas du reste qui les mets en rage, genre les nouvelles lois, que l’etat ne finance pas et ou c’est les collectivitées éloignées qui supportent ce diktat jacobin)
    Et ensuite la nouvelle taxe (encore inégalitaire) sur la nouvelle tipp de l’année prochaine de 7 cetnt d’euros qui va pénaliser toujou les memes
     
    Enfin..bref, des décérébrés onts veau-té Jupiter Fi(r)st Fucking , désormais quils subissent et rackent et sans crier du à la sod.....ie à sec  smiley

  • Bruno Hubacher Bruno Hubacher 8 octobre 09:58

    Cela ne mange pas de pain


  • gerard JOURDAIN 8 octobre 12:48

    C’est amusant le clivage systématique de certains.

    Onfray a répondu sur le même ton, que la provocation de la photo de Macron.

    Alors si on aime Macron. ;on hait Onfray ;
    Sinon, on adore Onfray.

    Je pense que le texte mérite mieux pour l’analyse.. ;mais comme toujours ce n’est pas le contenu qui attire, mais la forme.


  • Insidebox 8 octobre 17:32

    Et bien notre ami Onfray est fâché et sa lettre ne restera pas dans les « annales » car elle est plutôt vulgaire et surtout trop près de la ceinture qui n’est pas de chasteté. Mais le plus vulgaire reste cependant Macron, ses pauses lascives et ses regards appuyés... On s’en tout qu’il soit pédé, mais l’image de la France ? Il le fait exprès par provocation, il est dans la propagande habituelle LGBT sauf que lui veut accélérer comme il le fait dans toutes ses décisions, il passe en force. Il sait que ça passe, il méprise le peuple et pense qu’il ne se passera rien. Il a sûrement raison.


  • Zevengeur Zevengeur 12 octobre 14:24
    Macron n’ayant quasiment pas de contre-pouvoir, en voilà un de taille (sans jeu de mot !).

    Bravo Michel ONFRAY.

Réagir