vendredi 3 novembre 2006 - par jamesdu75

Donne-moi ton fric, sale voleur

Article 11. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.

C’est un article de la Déclaration des droits de l’homme, que l’Etat doit sûrement oublier ces derniers temps.

Le 17 novembre, la commission, similaire à celle qui s’était réunie autour d’un Virgin Cola et d’un CD de Universal pour créer les lois DAVDSI, va encore une fois montrer ce qu’elle sait faire de mieux : penser que chaque utilisateur est potentiellement un pirate.

En effet, particularité française, chaque média, vierge ou non, est constamment soumis à une taxe. Si vous achetez un DVD, vierge ou enregistré, vous payez constamment une taxe pour « rémunérer » les artistes, même si c’est pour mettre des photos du petit Romain à la plage.

Les lois sur les droits d’auteur et droits voisins vont commencer à être appliquées.

Le média amovible déjà soumis à une taxe depuis vingt ans (les disquettes, disque dur, CD ou DVD vierges) vont être encore une fois soumis à une nouvelle taxe. Cette taxe ne s’appliquera que sur les disques durs externes cette fois-ci, pourquoi ? Mystère. 50 euros en moyenne seront reversés pour aider les artistes et lutter contre le piratage. En fonction de la taille du disque dur, la taxe sera plus ou moins importante. Chose totalement stupide, vu la réactivé des lois face à la rapidité du marché informatique. Comme pour les derniers baladeurs MP3 soumis à une taxe de six ans, n’ayant plus aucun rapport avec la situation actuelle.

Ces 50 euros (prix indéterminé pour le moment) seront applicables à chaque disque dur externe. Sachant qu’un disque dur de 300 Go coûte entre 100 et 150 euros, il faut bien avouer que le prix sera pour ainsi dire augmenté de 25%. De plus, l’expression disque dur externe est une absurdité car un disque dur peut devenir à tout moment externe grâce à des boîtiers, et on peut le connecter en USB.

Où est la présomption d’innocence alors ? Nulle part. D’un côté, l’achat d’un disque dur externe sert tout aussi bien quelqu’un enregistrant un programme d’une carte tuner qu’un utilisateur d’un montage vidéo. De l’autre, nous sommes obligés de payer pour des entreprises privées qui n’apportent rien de plus à l’Etat. Mais l’informatique est tellement loin des sièges de l’Assemblée qu’un citoyen sortant d’une boutique avec un disque dur est déjà coupable, accusé et doit purger sa peine pour avoir copié un média propriétaire. En rappelant bien sûr que malgré sa peine déjà payée, il risque toujours 300 000 euros d’amende et trois ans de prison s’il commet sa faute.

La France, grand pays des taxes, se contredit et se tire une balle dans le pied.

D’un côté, les lois DAVDSI interdisent formellement la copie de toutes données soumises à un DRM ou autres mesures de protection. Toutes données sont censées être inviolables, mais quand même soumises à une taxe, au cas où on devrait les violer.

Par conséquent, cette taxe est faite pour rembourser un crime que nous n’avons pas commis. Comme le propriétaire d’une voiture payant une amende avec tous ses points retirés, au motif que son automobile peut dépasser les 130 km/h.

A ceux qui pensent qu’un disque dur de 500 Go est fait forcément pour le piratage, j’avoue moi-même ne pas comprendre qu’on puisse vendre un I-Pod 80 Go. Car si l’on fait un calcul complexe, un album fait environ 60 Mo pour 10 euros ; il faut environ 14 000 euros pour le remplir complètement. Assez dur, pour la bourse d’un étudiant. Je ne parle pas des modems servant à télécharger des fichiers torrent sans avoir à allumer le PC.

Une étude a montré que plus de 60% de la capacité totale d’un disque dur externe est consacrée à des documents personnels (photos, texte, etc.) Or cette taxe concerne ce type de disque dur, sans oublier les disques durs de magnétoscope qui ne peuvent absolument pas copier de disque ayant des droits.

Les conséquences.

Il faut l’avouer, la France n’a pas une économie informatique très reluisante. La vente de médias vierges (disque dur, DVD ou CD) enregistre la plus forte augmentation des ventes sur support (+40 % pour les DVD +/- R en Europe). Grâce à cette taxe, le prix d’un disque dur sera plus de trois fois inférieur en Allemagne (il l’est de presque deux fois en ce moment). Donc, si une entreprise a besoin de stocker des téraoctets de données, comme ça peut être le cas de centaines de PME, le choix sera vite fait. Et encore une fois, les politiques se demanderont pourquoi personne n’achète français, avec un peu de chance, une nouvelle taxe verra le jour, pour aider les distributeurs de médias vierges.

Penser qu’en raison de cette taxe, une fille de quatorze ans ne téléchargera plus le dernier album de Lorie, ou bien qu’un père de famille arrêtera de prendre sur e-mule le dernier film sorti au cinéma, ce serait une utopie.

A qui la faute ?

Aux millions de Français qui ne savent pas toujours se servir d’un ordinateur mais apprennent à télécharger comme le fait leur neveu informaticien ?

Aux majors qui pratiquent des prix stupides ?

Aux politiques ne sachant pas faire la part des choses, et qui alors font ce qu’ils aiment le plus, une taxe ?

Je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, cette loi, qui risque de passer dans les mois à venir, certainement la nuit, n’a aucun but précis. A part, encore une fois, taxer le consommateur lambda.

Chiffre du nombre de médias vierges vendus dans le monde :

http://www.pcinpact.com/link.php?url=http%3A%2F%2Fwww.jria.org%2Fenglish%2Fpdf%2Fe_pres0511.pdf

Source de l’information :

http://www.lefigaro.fr/medias/20061026.FIG000000164_les_disques_durs_externes_bientot_taxes.html



89 réactions


  • Yann (---.---.124.183) 3 novembre 2006 11:52

    Je suis tout à fait d’accord. Je paye le droit d’auteur des cd que j’achete pour mettre dessus les photos de mes enfants, ce qui est completement ridicule. Mais le problême est : Que faire ? Comment lutter contre une telle « injustice » ? Qui peut faire ouvrir les yeux à tous ces politiques qui sont deconnecté de la réalité et ne s’intéresse qu’au pognon des Français ?


    • Seb (---.---.117.119) 3 novembre 2006 12:25

      Que faire ? Acheter ses cd et dvd vierges au Luxembourg ou en Allemagne.

      Vive l’UE !


    • tal 3 novembre 2006 16:48

      Sidans ce domaine comme dans d’autres il existe une telle disparité de prix et de taxation, la faute n’incombe-t-elle pas aussi à la commission Europèenne qui si je ne m’abuse a dans ses attributions,l’harmonisation du marché ? Par ailleurs nous sommes un pays très égocentrique dans lequel de puissantes et crédibles organisation de consommateurs,à l’instar des Etats-Unis de la Suisse et de la GB, ont su mal a exister.De telles structures comme ailleurs auraient sans doute les moyens de peser sur le marché, et d’infléchir, ou du moins modérer la légendaire voracité de notre système fiscal.


    • Dragoncat Dragoncat 3 novembre 2006 20:54

      D’accord avec Seb. Quand on le peut, il faut répondre à l’invite gouvernementale et aller acheter du matériel ailleurs.

      Dans le domaine de la production audio-visuelle, nombreux sont les intervenants de taille PME qui font TOUTE leur production à l’étranger, notamment dans les pays de l’Est, pour ne pas avoir à payer des charges délirantes spécifiques à la France.

      Avant de voir là des nantis détestables, il faut savoir qu’il s’agit le plus souvent de société minuscules qui doivent serrer leur budget au plus près. Elles ont donc le choix entre bosser ailleurs et... Cesser de travailler.

      C’est ce que Ségolène appelle « le manque de patriotisme économique ».

      A problème similaire, solutions similaires, hélas !


    • jlouis (---.---.104.168) 4 novembre 2006 02:47

      A mon avis, il n’y a pas d’injustice du tout dans le business d’internet qui repose sur un principe : tu paies un fournisseur d’acces qui te mets sur le reseau, et ensuite, tu telecharges ce que les autres mettent a disposition, et tu mets a disposition des autres internautes ce que tu veux.

      Si le business model des majors ne marche plus aujourd’hui du fait de la presence d’internet, alors ils sont voues a disparaitre, C’est la loi de l’evolution et il faut savoir accepter les changements de mode de vie qui profitent a la masse. Cela dit, je ne crois pas que les majors soit voues a disparaitre, leur business est toujours viable car il y a toujours des gens pour acheter un ticket de cinema, ou le CD/DVD orginal du film. C’est juste qu’il feront un chiffre d’affaire un peu moins enorme que ce qu’ils font maintenant...

      Qui va aider le dernier boulanger du village lorsqu’il n’y a plus assez d’habitant pour acheter son pain ? Personne, alors pourquoi aider les majors ?

      Nous avons encore ici l’exemple de l’etat interventioniste au secours des multinationales capitalistes... Merci l’UMP/PS !

      Tant que l’etat s’obstinera a nier que l’information sur internet est gratuit, on aura toujours droit a des lois aussi illogiques et injustes que la DADVSI.

      Je trouve cet article interessant, surtout parce qu’il met en avant ce principe de faire payer une taxe/amende a tout le monde en prevention d’acte illegaux. Voila comment l’etat considere ses citoyens : des potentiels voleurs...

      Voici un lien sur l’article d’alternative liberale a ce sujet. C’est un des seuls parti avec l’UDF a avoir une analyse pertinente sur le sujet : http://www.alternative-liberale.fr/articles/060809_averon_tous_pirates.htm


  • bourgpat (---.---.148.122) 3 novembre 2006 12:15

    Non il n’y aura pas de texte de loi voté un soir tard dans l’indifférence génerale. Le barème de cette taxe est décicé par la commission albis qui regroupe les ayant droit divers (env 50%), Les industriels et quelque représentants des associations de consommateurs.

    Un point important et qu’aujourd’hui des ayant droit refusant la copie privée viennent réclamer leur part.

    Le second point est que les industriels veulent faire sauter toute taxe pour copie privée pour se placer en interface indispensable entre les consommateurs et les ayant droit et recevoir leur obole en fonction des droits qu’ils accepteront d’accorder en fonction des nécessitées qui leur soint propres.


  • Seb (---.---.117.119) 3 novembre 2006 12:24

    La taxe pour la copie privée permet de rémunérer les ayants droits pour toute copie privée que nous, consommateurs, effectuons. Ce n’est pas une amende pour punir les téléchargements illégaux d’oeuvres protégées par les droits d’auteurs.

    Après, il faut discuter de la légitimité de cette taxe (remise en cause par Bruxelles) car une fois les droits d’auteurs payés par le biais de la taxe, le téléchargement n’est plus illégal ; puisqu’il y a rémunération !!! De plus, les hopitaux payent des sommes astronomiques pour la copie privée alors qu’ils sauvegardent des données médicales. Idem pour les banques, les assurances, ..., les particuliers qui sauvegardent leurs photos, ...

    Je persiste à réclamer la sauvegarde de cette taxe si elle permet de télécharger « gratuitement » tout contenu soumis aux droits d’auteur. « gratuitement » car les droits d’auteurs sont payés grace à la taxe.


    • Fred (---.---.64.1) 3 novembre 2006 15:40

      Il y a quelque chose qui ne colle pas dans ce que vous dites : « La taxe pour la copie privée permet de rémunérer les ayants droits pour toute copie privée ». Si la copie est privée, il n’y a pas d’ayant droit.


    • Seb (---.---.117.119) 3 novembre 2006 17:49

      Il y a un ayant droit car on copie une oeuvre qui ne nous appartient pas. La taxe s’appelle d’ailleurs rémunération pour copie privée, je crois. C’est une compensation pour avoir dupliqué une oeuvre.


    • HELIOS HELIOS 8 novembre 2006 14:04

      Euh... Désolé, mais la « copie privée » que vous citez n’est que l’adaptation à lusage que le nouvel utilisateur décide de faire avec ce qu’il a acheté. Je copie mes DVD achetés sur un disque dur pour les regarder depuis mon reseau grace a un medialink, je copie mes CD achetés pour les mettre dans la voiture et en ce sens il ne s’agit pas de copie. Cela devient intolerable ! Bientôt, va-ton vous interdire la correction du volume ou de la tonalité de votre chaine parcequ’elle modifie l’oeuvre originale ?


  • Avatea Avatea 3 novembre 2006 12:27

    moi, ça m’incite à d’autant plus pirater, puisque j’ai « payé d’avance » pour avoir le « droit » de le faire. C’est la prophétie auto-réalisatrice : on me traite de voleur ? ok, alors je vais voler...


    • Seb (---.---.117.119) 3 novembre 2006 14:24

      Ce n’est pas du piratage, alors, puisque tu as payé.


  • Jesrad (---.---.105.16) 3 novembre 2006 13:00

    Ca me rappelle cette circulaire de la mairie de ma ville : il y était indiqué que les quads et minimotos étaient interdites sur les voies de la ville, et entraîneraient des contrôles systématiques et confiscation de l’engin, et en cas d’absence de preuve d’achat la destruction du véhicule.

    On en est là, en France.


    • Panama (---.---.198.59) 3 novembre 2006 14:55

      Oups mais tu habites où ? C’est pas légal ton truc !


    • Depi Depi 3 novembre 2006 14:57

      Quand on achète quelque chose on est tenu de garder la facture. Si vous voyagez avec un iPod par exemple en Asie ou autre. Si on vous controle à la douane, vous devez présenter la facture pour prouver que vous l’avez acheté chez vous. Sinon c’est confisqué et si c’est à 10h d’avion, vous aurez du mal à revenir le chercher, donc c’est comme une destruction..


    • Stef (---.---.20.126) 3 novembre 2006 15:12

      c’est coup politique classique. Afin de satisfaire des electeurs ( qui par exemple en ont marre de voir passer des quads et minimotos) , un maire passe un decret municipal qui sait pertinement illegal (une circulaire n’as pas valeur de loi). Le decret se fait retoqué par le tribunal administratif. Le maire dit à ses élécteurs : vous voyez, j’ai agis mais c’est le vilain juge administratif qui m’empeche de répondre à vos attentes, Votez pour moi...


    • Stef (---.---.20.126) 3 novembre 2006 15:13

      Ce n’est pas une taxe mais une redevance.


    • gem (---.---.117.250) 6 novembre 2006 21:04

      @depi

      je peux me tromper, mais je suis sur qu’en droit français « possession fait titre » pour les objets meubles. Pas besoin de facture !

      Par contre la facture reste utile en cas de contestation, évidemment.

      Au pire, sans la facture, les douaniers peuvent vous faire acquitter la TVA et autres taxes douanières sur l’objet, comme un vulgaire importateur. Sur la base du prix HT dans le pays d’origine. Pas cool, évidemment, mais c’est pas une confiscation.


  • Depi Depi 3 novembre 2006 15:02

    De plus il est à notre, comme vous ne l’indiquez pas dans votre article que la taxe, si la commission rend une décision favorable à cette mesure, sera fonction de la taille du disque dur externe. 50€ correspondant aux disques durs externes de 500Go et plus.


  • LosKr (---.---.90.99) 3 novembre 2006 15:05

    Encore une loi qui ne va pas au fond des choses ! Je suis d’accord pour payer les taxes qu’ils veulent sur les supports pour soit-disant compenser le manque à gagner du à la copie illégale. Mais dans ce cas-là, je ne vois pas pourquoi je n’y verrais pas, moi, simple consommateur, une autorisation pour télécharger ce que je veux. Après tout, je paye une taxe, non ?? Comme quoi, ce genre de raisonnement idiot peut se retourner contre les majors. A bon entendeur...


  • Stef (---.---.20.126) 3 novembre 2006 15:15

    Ce n’est pas une taxe mais une redevance. (mon post précedent étant mal placé)


  • f4b (---.---.228.29) 3 novembre 2006 15:55

    d’un autre côté ces fameuses taxes ne sont réellement pas très contraignantes du moment que certains revendeurs ne les pratiquent pas.

    on a vu récemment une descente de flics rue montgallet.

    il ne me semble pas que les supports vierges aient beaucoup changé de prix là bas.

    mais ça doit être mes yeux.


    • Seb (---.---.117.119) 3 novembre 2006 17:52

      Si, il y a eu des changements. Beaucoup moins de boutiques vendent des DVD et des CD vierges. Le prix a un peu plus que doublé.


  • Petit 3 novembre 2006 16:02

    Ca va nous booster la vente en ligne ça. les commerçants européens se frottent déjà les mains !


  • Rage Rage 3 novembre 2006 16:07

    Oui, oui, et re oui.

    Excellent article, bien tourné et surtout bien vu.

    La technique de l’interventionnisme d’Etat est bien décortiquée, elle est la suivante :

    Le gouvernement (majoritairement UMP), reçoit de la part d’un de ses lobby électoral une demande vive d’agir pour que des voleur, appelons le ainsi, puisse continuer à se gaver du travail des artistes.

    Soucieux de ne pas perdre des voix, DDDV (ça ne s’invente pas), ministre de la culture, se met à l’écoute et prend en charge la question : il faut intervenir se dit-il !

    C’est vrai qu’après 20 ans de gargarisation sur le dos des artistes, les majors demandent une prolongation. Au lieu de s’adapter au marché, de trouver de nouveaux dispositifs, de profiter des nouveaux supports, bref d’évoluer, nos amis pro-libéraux « a moi la thune » en viennent à pleurer dans les basques de la mère patrie, qui, au lieu de les envoyer valser à coup de pied au cul, leur dit en bonne pâte : « Je vais légiférer ».

    Nous voilà parti à essayer de légiférer, seuls comme des cons en Europe, à protéger un secteur rempli de truands, sous pretexte de « liberté des droits d’auteurs ». On aura tout entendu !

    On vous vend des graveurs, des CD-DVD vierges, du matos lourd, une connection ADSL >8mo spécifique pour DL des films, des codec DIVX, des encodeurs de toute sorte, des supports de lecture de tout ordre, des HD de 200Mo et+,... bref tout l’arsenal pour pomper illicitement et ON OSE DIRE au consommateur une fois équipé que c’est un pirate à priori (donc il paye déjà sans même le savoir) ?!

    Quelle belle foutaise !

    On va demander aux consommateurs - non représentés dans ces simulacres de concertation- de payer des taxes pour des voleurs, sans bénéfice pour la collectivité, sans action sur le fond et en plus sans vertu positive ? Mais on se fou de la gueule de qui ?

    Je prends le même parallèle que le suivant : Si on vous vendait une arme à 1€, si on vous autorise à l’utiliser, si on vous permet d’acheter des balles, de vous balader avec, le tout avec le nec plus ultra de la technologie : que pensez-vous que les individus vont faire ? S’équiper en masse, utiliser leurs armes, et faire des morts.

    Doit-on alors taxer les armes ou bien supprimer les armes ?

    Pour la DADVSI, c’est la même chose, sauf que là l’arme sert à du divertissement. En somme, tant que l’usager aura les moyens de contourner des prix outrageusement chers, et tant que l’industrie du disque n’aura pas fait l’effort de s’adapter, légiférer revient à garantir un temps le monopole de l’argent d’un lobby qui coule la création.

    Un bon cercle vicieux qui non seulement enrichira ceux qui sont des voleurs, n’octroiera aucun gain qualitatif sur les oeuvres, emmerdera et coutera cher au citoyen, sera inextricable juridiquement (perte de temps et d’argent) et créera encore des niches en Europe pour aller s’approvisionner.

    Bravo la DADVSI, bravo l’UMP et bravo les lois qui ne servent à rien si ce n’est à se voiler la face sur la réalité : Le monde change, soit on fait avec et on s’adapte, soit on se sclérose, on refuse le changement et on crève.

    Apparemment on a fait le choix de crever.


  • Vincent (---.---.52.252) 3 novembre 2006 16:17

    Sur les disques dur externes dites vous, ben la parade est assez simple alors, il suffira simplement d’acheter des disque dur internes les boîtier qui vont bien et hop le tour sera joué, sinon pour les frontalier ils restera la solution de l’achat en dehors de nos frontière, comme c’est déjà le cas pour le tabac.

    A force de vouloir résoudre les problèmes par le tout répressif, notre pays va se vider petit à petit de ses commerçants, de ses sociétés, de vie en quelques sorte.

    En fait j’ai plutôt l’impression que l’on taxe ce qui est à la mode pour avoir des rentrées d’argent facile.

    Mais ce n’est encore rien par rapport aux futures taxes sur l’eau, l’air et d’autre besoin essentiels.

    S’il on continue dans cette voie, nous ne travaillerons bientôt plus que pour avoir le droit de respirer, de manger, de vivre en fait Bienvenus au pays du soleil vert.....


    • Yann (---.---.124.183) 3 novembre 2006 16:41

      J’avais déjà l’impression d’y etre.


    • Zeb (---.---.147.212) 5 novembre 2006 19:09

      Bonsoir, Pour les taxes sur l’eau, vous avez dû rater quelques lignes : regardez le montant hors taxes de votre facture et le prix à payer... Et on en reparle.


  • (---.---.219.2) 3 novembre 2006 16:24

    Le résultat c’est que de + en + de personnes iront se fournir en Allemagne ou en Angleterre. De nombreux sites de vente en ligne l’ont bien compris : il est très facile et bien plus économique de commander ses supports vierges (CD & DVD) ou autres composants informatiques (disques durs, etc) sur Internet et de se les faire livrer tranquillement chez soi !!

    Frais de port compris c’est moins cher que le moins cher des chinois de rue Montgallet !!


  • romario (---.---.219.2) 3 novembre 2006 16:24

    Le résultat c’est que de + en + de personnes iront se fournir en Allemagne ou en Angleterre. De nombreux sites de vente en ligne l’ont bien compris : il est très facile et bien plus économique de commander ses supports vierges (CD & DVD) ou autres composants informatiques (disques durs, etc) sur Internet et de se les faire livrer tranquillement chez soi !!

    Frais de port compris c’est moins cher que le moins cher des chinois de rue Montgallet !!


    • totopipo (---.---.63.162) 3 novembre 2006 17:05

      Hmmmm pas sûr, car avec l’adresse de livraison, les détaillants étrangers te demanderont de t’acquitter cette taxe/redevance pour être en règle avec la législation du pays dans lequel la marchandise a été vendue.

      Et ça croyez-moi, ils sont déjà a 2 doigts de vérouiller le net, ils ne se priveront pas pour interdire ces sites ou bien de confisquer la marchandise... vive la chine francophone.


    • Fredal (---.---.3.197) 4 novembre 2006 06:44

      c’est déja le cas quand j’achete des crédits skype, ils me demmandent dans quel pays je suis. puis si je met « france » ils ajoutent 15 % de TVA !!!

      Quelqu’un connait il les détails sur la circulation des marchandises a l’intérieur de l’UE ?

      - je crois que si on a déja payé la tva dans un autre Pays, on peut l’importer sans probleme.

      - je crois qu’il existe un franchise pour l’import de marchandise hors UE de valeur totale de moins de 70 euros.

      Y a il un spécialiste des douanes qui lit agoravoox ?


  • Rage Rage 3 novembre 2006 16:26

    J’ajoute : Il va de soi que cette redevance/taxe sera esquivée. D’une part par des commerçants qui n’appliqueront pas la redevance/taxe. D’autre part des acheteurs qui acheteront un cable ou un boitier et diront qu’il s’agit d’un HD interne, ou même d’un HD maître...

    Merci DDDV pour tant de stupidité, de naïveté et surtout d’incompétence...

    Combien on vous paye/mois pour faire « tout » cela ?


    • romario (---.---.219.2) 3 novembre 2006 16:29

      ne le dis pas trop fort !

      si un de ces politiciens vient à passer par ici, ils risquent de rajouter une nouvelle taxe sur les boîtiers externes pour disques durs smiley


    • parkways (---.---.18.161) 6 novembre 2006 13:36

      un ministre doit avoir un budget au moins 22000€ dont 6500€ par mois, si je me rappelle bien, comme un député.

      Le 1er ministre doit aller jusqu’à 33000€/mois. une bricole, en quelque sorte...

      Pour nous sortir le lot de conneries habituelles, je trouve cela fort de café !

      Vite du changement !


  • Job (---.---.131.152) 3 novembre 2006 17:10

    @ à l’auteur de l’article :

    Très bon article. J’espère que nous ne serons pas taxés. Mais je suis un peu sceptique.

    Et ce commentaire vient de quelqu’un de favorable à l’action de l’Etat.

    Enfin grâce à genre d’information peut-être que l’acte ne passaera pas inaperçu.

    @ DW :

    que dis-tu de mon action en tant que votant ?

    J’ai réussi en quelques minutes à peine à voter positivimant pour toi environ 104 fois.

    Ce système de vote ne vaut rien. J’ai trouvé comment on peut contourner les obstacles sans se déconnecter d’Agora Vox.

    Mieux vaut un modérateur lui-même modéré.


  • Paul M (---.---.169.137) 3 novembre 2006 17:19

    @ L’auteur

    Excellent article. Je vote pour mais.... Une seule fois malheureusement.

    @ Job

    C’est donc toi le petit fripon ! Carlo va devoir affûter ses outils ... lol

    @DW

    Si ce système a été mis en place c’est en grande partie grâce à vos interventions élaborées dans des nuages de fumée champignonesque ou dans des vapeurs de C2H5OH.


    • Job (---.---.131.152) 3 novembre 2006 17:39

      voila : réponse de DW « censurée ».

      Personnellement : je n’ai rien contre lui.

      Ce que je trouve bizarre, c’est qu’il soit si mal vu alors que son code couleur indique qu’il est un auteur d’article dûment référencé sur Agora Vox.

      S’il pose problème, c’est au cômité de rédaction d’intervenir. Mettre un système de vote contournable à cause de quelques personnes ne me semblent pas adapter.

      C’est une opinion.


    • Paul M (---.---.169.137) 3 novembre 2006 18:03

      @Job

      « Ce que je trouve bizarre, c’est qu’il soit si mal vu alors que son code couleur indique qu’il est un auteur d’article dûment référencé sur Agora Vox »

      Jette un œil sur la qualité de ses trop nombreuses interventions et tu te fera vite une idée.

      « S’il pose problème, c’est au cômité de rédaction d’intervenir. »

      Le comité a montré sa grande très tolérance, il espère sans doute que le personnage aura un jour quelque chose à dire...

      « Mettre un système de vote contournable à cause de quelques personnes ne me semblent pas adapter. »

      Il faut rendre le système plus fiable :
      - Crypter les cookies ?
      - Garder l’archive des votes dans la BDD d’Agora (lourd et nécessite une inscription) ?

      Mais je ne crois pas qu’il y ait de système efficace à 100%, seulement plus difficile à contourner.

      PS : Pardon à l’auteur de polluer son fil, mais Job pourra masquer nos interventions


    • Job (---.---.131.152) 3 novembre 2006 18:16

      @ PAUL M

      Je comprends, mais s’il ne fait pas d’article alors autant qu’il soit un simple visiteur tout comme moi.

      J’ai vu « ses commentaires » et « ses échanges ». Bon, j’ai en quelques jours appris à jouer à saute-mouton.

      Je trouve la proposition de fb beaucoup plus pertinente. On pourra sélectionner nous-mêmes le contenu.

      @ à l’auteur : je vous présente toutes mes excuses pour avoir perturbé, contrairement à mon ordinaire, votre espace.

      J’apprécie votre article. Il est de bonne facture. C’est seulement en tombant sur les jeux habituels de certains que j’ai eu l’idée de réagir.

      Comme le dit PAUL M, je vais « replier » tout çà pour que les lecteurs de votre article n’aient que les vrais commentaires (bons ou mauvais peu importe).

      Merci encore de votre compréhension.


    • Job (---.---.131.152) 3 novembre 2006 18:47

      @ jamesdu75

      Maintenant que j’ai « replié » tous les bruits (miens inclus), nous pouvons parler de votre article.

      D’abord, je le redis : très bon article d’information.

      Je ne suis pas favorable à une nouvelle taxation. Les matériels et les consommables sont déjà chers.

      Ensuite, je suis moi-même ayant droit d’une oeuvre classique, et je peux vous dire que ce n’est pas ce genre de mesure qui va arrêter le pillage actuel. Car il y a bien pillage et destruction de certains pans de l’économie culturelle française, notamment la partie « livre ».

      Or il se trouve que c’est important en matière de liberté d’expression. Cette économie française permet de publier des auteurs et des textes qui autrement ne le seraient pas du tout car commercialement peu intéressants.

      Or d’après ce que vous dites, il est question de taxer au nom des auteurs et des ayants droits de tous les secteurs culturels : Littéraire/scientifique/Musique/vidéo/cinéma/théâtre/etc...

      Je doute que ce mélange n’aboutisse à autre chose que de rémunérer encore mieux ceux qui sont parfaitement couverts par les dispositifs actuels. Autrement dit, sur le dos des consommateurs (dont je suis aussi), on va améliorer le sort de quelques uns au détriment de tous sans que ceux qui en auraient peut être besoin reçoivent la moindre fraction de la « manne ». Pour ceux qui ne le savent pas encore : le revenu normal annuel d’un auteur dans le monde du livre est compris dans une fourchette de 1000-1500€ (par an, hors années de publication d’un nouveau titre où çà peut atteindre 2 à 2,5 fois ce montant).

      Inutile d’ajouter que la plupart des auteurs ont un métier qui les fait vivre. Ce revenu dans le meilleur des cas reste inférieur au RMI.

      Faites les comptes et voyez les richissimes auteurs qui vont s’en mettre plein les poches. Si vous ajoutez qu’une oeuvre c’est aussi des frais. Aïe.

      Je ne sais pas ce qu’il en ait dans les autres secteurs mais je pense que çà ne doit pas être non plus très réjouissant. Les produits culturels ne se vendent pas facilement hormis quelques produits bien calibrés pour les marchés.

      C’est comme dans les émissions de télévision, il y a à-peu-près toujours les mêmes. C’est ce que certains croient du goût des autres. Ils leur servent donc des « produits » adaptés (= vendeurs).

      Alors une taxe : non.

      Aucun intérêt.

      C’est juste une opinion.


    • parkways (---.---.18.161) 6 novembre 2006 13:50

      le monde de la culture, c’est comme l’économie, le sport, etc,la logique du encore plus de fric prime.

      il n’y a pas de moralité ni de justice dans ce système ; nous sommes dans un régime chaîne alimentaire où les gros prédateurs s’engraissent sur les plus faibles qu’eux...quand ils ne se mangent pas entre-eux !

      mais qu’on ne s’inquiète pas trop, d’ici 20 ans les problèmes climatiques qui se développent plus vite que prévu (bien évidemment) apporteront tellement de problèmes de survie que le monde entier se moquera complètement de la loi DAVSI...

      Mais bon pour ceux qui veulent ralentir le processus, ne votez pas pour les politiques pro-TCE Giscard !


  • Marcel Chapoutier (---.---.71.55) 3 novembre 2006 17:56

    La loi DAVDSI comme la loi « Perben 2 » (qui permet de prendre les empreintes ADN de n’importe quel petit délinquant sauf les délinquants financiers) font partie d’un arsenal répréssif criminalisant les citoyens.Nous sommes tous soupçonnés d’être des voleurs, des pédophiles,ou des contestataires dangereux remettant l’état et la police en question (voir l’affaire de la journaliste de l’AFP Raphaelle Picard qui a osé relater des faits dans son papier « La colère des perquisitionnés par erreur dans une cité des Mureaux ». Voir « http://www.acrimed.org/article2474.html »


  • Yann Riché Yann Riché 3 novembre 2006 18:50

    Peut être avons nous oublié que nous ne produisons pas de CD et DVD vierges et que donc c’est tout bénefices pour l’Etat, un peu moins pour les commerçants, mais vous pouvez toujours passer un commande via le net sur un site Anglais, Belge ou Allemand...

    N’étant pas amateur de ce débat de DADVI quelquechose je rate sans aucun doute des épisodes... Alors remarque déplacée ou non le piratage pose bien problème dans l’ancien système avec les CD, mais moi je les aime bien mes CD alors qui va me les faire... Un pirate à qui je vais acheter le truc au black ? Un gentil « Major » qui va me le donner avec plein de pubs pourries ?

    La solution présente n’est sans doute pas la bonne, mais je ne vois pas de propositions qui puissent mener à la négociation et à une solution...

    A moins qu’un lien magique ne permette de suivre une piste...


    • neonira (---.---.192.231) 3 novembre 2006 20:37

      Vous n’avez pas besoin de CD, ou de DVD, ou de je ne sais quel support alambiqué et payant. Votre besoin est d’écouter de la musique, de visualiser un film, une video, en dehors de toute contrainte d’espace et de temps. Où vous voulez, quand vous voulez !

      La technologie le permet, ad minima dans les pays riches. La question est plutôt de savoir pourquoi, devriez vous continuer a payer un droit d’auteur à chaque écoute, alors que vous ne l’acquittez qu’une seule fois sur un support physique (CD, DVD, vinyl, ...)

      J’ajoute que la culture n’est pas une marchandise. En conséquence, je ne comprend pas cette idée de faire payer pour exploiter personnellement et individuellement ce droit que nous financons déjà par nos impôts. Je perçois par contre l’aspect mercantile et avaricieux de l’approche suggérée par les majors et relayée par l’état.


  • Johan Johan 3 novembre 2006 19:02

    Normal l’UMP fait du zèle !

    Ah les espagnols ne sont pas laissé piéger, eux ! Ils ont même rejeté l’idée d’une taxe sur les supports vierges.

    Ceux qui sont intéressés par mon mémoire de Master II Pro en Droit sur la DADVSI et Palladium (250p), un petit mail à sediffuser@hotmail.fr

    Il y a bien quelques coquilles, mais 250p en un mois, ça ne s’écrit pas sans casse !


  • jamesdu75 jamesdu75 3 novembre 2006 19:13

    Pour se faire une idée grace à de la publicité comparative :

    Au niveau des cd vierges qui eux aussi sont taxés.

    Un pack de 10 Cd-r acheté en Allemagne coute 10€ ss les frais de port.

    http://www.nierle2.com/s01.php?sid=PG003026723540076613426354007661&cur=eur&sp=fr&ag=1&pp=aa&bnr=2642

    Un pack de 10 Cd-r acheté dans un supermarché en ligne Français coute 20 €

    http://www.cdiscount.com/informatique/cdr-dvdr-sauvegardes/verbatim-cdr-80-min-52x-20/f-107210204-43322.html?prix=discount&trilist=0&numpage=1

    J’avoue que ce n’est pas bien que je télécharge. Mais dans la logique que veut nous faire renter l’etat, nous avons déjà payé ce droit aux téléchargement. Donc a partir de la je serais Ok d’augementer cette taxe sur tout les médias vierges et ma connection internet, pour le faire légalement. Le soucis, c’est ceux qui ne télécharge pas. Ils seront constamment pénalisé, comme avec la redevance télé, qui ne sert a payer que des chaines que je ne regarde pas.


  • vigie (---.---.123.224) 3 novembre 2006 19:43

    Entièrement en accord avec l’auteur, il faut arrêter dans ce pays d’être champion du monde des taxes en tous genres, c’est pas comme ca qu’on va relancer notre économie moribonde. Avec des lois complètement hors sujet, des politiques largués face aux problèmes des médias et au web.

    Je me refuse à acheter un support soumis au drm et si un grand nombre de personnes suivent le mouvement il y a de grandes chances que les majors revoient leurs copies a plus ou moins long terme, de toutes façons cela n’empêchera pas le piratage et les maisons de disques le savent pertinemment.

    Ces lois DAVDSI crée par la pression des maisons de disques sont une insulte a l’intelligence, pas le moindre bon sens, on pense par des méthodes injustes et incohérentes arriver à endiguer le piratage ou du moins le ralentir fortement avec aussi l’aide des providers sur qui on compte pour fliquer le pauvre surfeur lambda .


  • neonira (---.---.192.231) 3 novembre 2006 20:26

    Liberté de racket imposée unilatéralement et arbitrairement par l’état. Egalité de tous les citoyens face au racket, à moins de décider de combattre l’état par l’excés, ce qui aménera une situation de défiance perdante d’avance pour les individus qui se feront prendre et pour l’état car personne n’abondera à ses idées et ses pratiques. Fraternité de racket, car nous les citoyens du web combattrons ces procédés iniques et stériles jusqu’à ce qu’ils disparaissent, en employant les moyens à notre disposition sans aucune considération de leur valeur légale ou illégale.

    DAVDSI et DRM sont voués à des échecs retentissants, car le besoin réel est de pouvoir écouter de la musique, de voir des films en tous lieux, à toute heure, à la demande sans acquitter plusieurs fois le même droit d’auteur. On paie une et une seule fois, et on visionne et écoute des milliers de fois. L’ére du support physique est révolue. L’ont il compris, je ne le crois pas !

    L’ubiquité est en marche et ce ne sont certainement pas quelques lois, françaises de surcroît, qui entraveront sa progression.

    Légiférez dans l’absurde, en méconnaissance du besoin des citoyens et en protégeant des intérêts particuliers douteux et passéistes. Abrutissez les citoyens de taxes pour des bribes de plaisir. Assourdissez les relations humaines en constituant un monde bipolaire basé sur la dichotomie consommateur/producteur. Accélérez le mouvement car le temps presse, je vous en prie. Votre chute n’en sera que plus rapide.


  • Rage Rage 3 novembre 2006 20:57

    D’accord sur le fond avec toi neonira, par contre on peut faire plus soft :

    En somme, les règles du jeu ont changer, et ce n’est pas en légiférant à contre courant que l’on changera les choses, bien au contraire...


  • Ernest Rougé (---.---.142.11) 3 novembre 2006 21:01

    Je ne suis pas juriste, mais je pense que le principe même de cette taxe sur les CD et DVD vierges, comme celle de taxer les disques durs externes, est fondamentalement et totalement contraire au droit le plus simple et à la justice la plus élémentaire. En effet, penser que chaque utilisateur est potentiellement un pirate, et donc le taxer pour pratique à venir de piratage hypothétique, est totalement grotesque du point de vue du droit ! Personnellement, n’ayant jamais piraté une musique ou un film quelconque, j’ai l’impression en achetant un DVD vierge pour sauvegarder mes travaux que c’est l’État français qui pirate le couillon de contribuable que je suis depuis longtemps ! Malheureusement nous sommes en France, et, sur la déclaration des Droits de l’Homme comme sur le reste, nos hommes politiques ont tendance à s’y asseoir dessus depuis longtemps, aidés en cela par la veulerie des puissances en place et de la presse bien-pensante en particulier ! Il serait peut-être intéressant d’oser saisir la Cour européenne sur ce genre de problème ! Sinon, il faudra un beau jour reconstruire la Bastille pour y enfermer quelques-uns de ces hommes politiques et énarques qui n’ont rien dans la tête et ne savent que nous emmerder en taxant à tour de bras tout ce qui bouge autour d’eux et en légiférant sur tout et sur rien ! Des taxes encore, encore et toujours, rien que pour nourrir davantage et laisser grossir cette pieuvre administrative qui écrase la pauvre France ! Je parle de la Haute Administration Énarchique qui ferme hôpitaux, écoles, postes, pour soi-disant raisons économiques, en réalité pour augmenter, grossir davantage, s’étaler encore et écraser plus un pays déjà exsangue !

    Merde ! Et vive la Liberté perdue que nous avons encore sur le fronton de nos mairies !  smiley


    • Seb (---.---.117.119) 4 novembre 2006 12:53

      Ni la taxe d’apprentissage, ni même la taxe professionnelle ou encore la taxe d’habitation n’ont à voir avec la justice ou avec les droits de l’Homme et du Citoyen.

      La « taxe » pour copie privée n’est pas (en théorie) une amende en réponse à un délit mais une compensation financière pour avoir dupliqué une oeuvre sans payer les droits d’auteur et les droits voisins. Donc l’utilisateur n’est jamais considéré comme un délinquant potentiel.

      Cette taxe permet de financer de nombreuses manifestations culturelles non rentables. Ce qui est scandaleux, c’est non seulement qu’elle va en très grosse majorité non dans la poche des artistes mais dans celles des 4 (bientôt 3) majors de l’édition « musicale » ; mais surtout que les hôpitaux, la police, les entreprises payent cette taxe pour toute autre chose que de la copie privée d’oeuvres soumises aux droits d’auteur et droits voisins.


  • Le péripate Le péripate 3 novembre 2006 21:25

    C’est simple. On a, d’une part une droite qui baisse les impots des plus aisés, au titre que l’impot tue l’activité économique, mais d’un autre coté, comme il faut bien financer les divers cadeaux à sa clientèle électorale, comme les diverses exonérations de charges qui prétendument servent à aider l’emploi, on taxe ce qui sera le moins visible. On se fout de notre gueule, c’est tout.


  • Ricard (---.---.100.205) 3 novembre 2006 22:14

    Les hopitaux, pour leurs sauvegardes d’imagerie médicale paye cette taxe. La police et la gendarmerie nationale payent cette taxe. Cherchez l’erreur. J’ ai acheté un bundle de 25 DVD en Espagne la semaine dernière...14,90€. Cherchez l’erreur (bis) Il va bientôt être plus rentable de vendre des DVD vierges que de la drogue si ça continue... smiley


  • Maria (---.---.98.138) 4 novembre 2006 03:16

    Excellent article !!! Bisous Mon Amour...

    Maria S.


  • JiPi (---.---.0.48) 4 novembre 2006 08:40

    Très bon article.

    Bien acide.


  • Balcony (---.---.136.174) 4 novembre 2006 12:47

    Très bon article auquel tout internaute ayant un minimum de conscience politique devrait adhérer à 100%. En tout cas, ce semble être le cas de tous les coommentaires pertinents. Dommage qu’il y ait ce troll de DW pour nous les casser. C’est sans doute son seul moyen d’avoir un sentiment d’existence. Il y a dans le Canard Enchaîné une rubrique « Ma bobine partout ». Il devrait en être le champion absolu.


  • Majax WC (---.---.242.38) 4 novembre 2006 13:43

    Bonjour,

    Certes cette taxe supplémentaire ne servira qu’à pousser un peu plus les consommateurs à faire leurs achats à l’étranger. Mais il me semble que déjà, dans le coin de la rue Montgallet, on trouve des supports de stockage « dé-taxés », non ?

    Peut-on aujourd’hui mesurer le volume des achats fait à l’étranger à partir de la Françe dans ce domaine, grâce à Internet ?

    L’unique moyen de faire cesser cette politique de taxes imbéciles n’est-il pas de démontrer qu’à ce jour, avec les moyens de communication modernes, les projets « Franco/Français » de ce type ne servent à rien d’autre qu’à pénaliser nos distributeurs ?


  • Job (---.---.132.188) 4 novembre 2006 14:30

    À tous : bonne nouvelle, pour l’instant, la technique par laquelle j’arrivais à faire varié les votes d’un commentaire n’est plus exploitable.

    J’avais envoyé un Message au webmestre depuis la fonction « signaler un abus » en lui expliquant comment je faisais.

    Je ne sais pas s’il y a un lien entre mon message et ce changement, en tout cas on ne peut plus utiliser cette faille.

    çà ne règle pas la question du trollisme.

    Et en lisant « John », nous sommes tous potentiellement des Trolls. C’est une question de circonstance.

    Retour au sujet qui nous occupe :

    Hier, j’ai évoqué la question du point de vue du livre. Pour certains la relation avec les cd-roms et dvd-roms n’est peut être pas nette.

    Le saviez-vous : il y a plusieurs projets de « Grande Bibliothèque Virtuelle » en cours. Et devinez qui çà intéresse ? Google !

    Notre bon ami veut mettre en ligne tout les livres possibles...sans payer le moindre droit à qui que ce soit. Dans une bibliothèque , on trouve aussi la musique.

    Pour l’instant il suffit de s’emparer des ouvrages tombés dans le domaine public. Mais il y a une astuce à ce truc : Il suffit de se poser la question toute simple : le « domaine public » de qui ? De quel Etat ?

    Et oui, on peut s’emparer d’une oeuvre d’un auteur au titre du domaine public du Pays Y alors que l’auteur vit dans le pays X où il est publié et où il aura quelques droits (rappelez-vous que la plupart des auteurs ne touchent presque rien sur leur production : 5-10% du prix HT). Et bien grâce à cette astuce, on pourra mettre des textes justes publiés, en ligne tranquillement, dans la langue que l’on veut.

    Alors taxer les supports de téléchargement, mémoires de masses amovibles ou non (c’est çà aussi cd ou dvd) n’aura comme seul impact que de faire payer les consommateurs des pays où les droits d’auteur existent déjà et où ils sont relativement respectés.

    Pensons que des branches de l’économie nationale peuvent s’effondrer partiellement : à quoi bon publier de la poésie, des romans, des essais, des enquêtes documentaires, des données scientifiques, des pamphlets, etc. puisque tout peut se retrouver quasi-gratuit sur le net.

    Par définition sur le réseau on peut placer les serveurs supports de la Grande Bibliothèque Virtuelle où on veut. Par exemple en Off Shore. Lieu inaccessible pour nos Etats.

    Ce qu’il nous faut, ce sont des règles du jeu communes et respectées. Donc une négociation type OMC sur les produits culturels.

    Je rappelle que les artistes sont aussi des techniciens et qu’une oeuvre (quelle que soit sa qualité) demande beaucoup de travail (donc du temps, donc de l’argent). Il n’y pas de honte à ce que Zola puisse manger et vivre décemment de sa plume ou de son ordinateur ’et un « ordinateur », çà coûte cher à l’acquisition).

    Mais comme l’O.M.C. est en panne quasi-définitive, la taxe apparaît comme le seul outil apparemment opératoire.

    Mis à part ce que dit notre James 75 : nous n’avons pas d’industrie informatique ; et avec l’Europe, il nous est très facile d’acheter chez nos voisins. C’est çà une Europe Libérale : liberté de circulations des personnes, des biens et des capitaux.

    Résultat, cette taxe ne sert à rien, et est une belle contradiction idéologique.

    Vous m’objecterez : y-ka-met’en plac- la même taxe chez nos voisins.

    Je répondrai : formidable ! Riche idée ! Avec une telle mesure, c’est sûr, l’Europe qui est déjà une zone économique de faible croissance va sûrement en tirer profit. On fait 2-2,5 %/an quand la croissance mondiale est de 6,5-7%/an (croissance certaine). Près de trois fois moins.

    De toute façon, çà sert à rien nous avons les paradis fiscaux européens : Andorre, Monaco etc.

    On pourra toujours trouver la filière pour se fournir à un prix raisonnable.

    Voilà mon point de vue.

    Je n’ai pas de solution. Mais je ne crois pas que la taxe est le moyen de sortir des problèmes. Selon moi, c’est un problème de pratiques économiques. Une harmonisation juridique doit être mondialement opérée, c’est une affaire d’ordre politique. Et c’est sur ce point exactement que la mondialisation est une mauvaise affaire pour nous. Comme l’Europe d’ailleurs. Pour que ces phénomènes tiennent leurs promesses de prospérité, il faut que la négociation politique suive en ayant en vue lors des discussions un intérêt général qui soit bien celui de tous les partenaires. Ce qui n’est jamais le cas : c’est la jungle, chaque pays joue sa carte contre les autres.

    Le résultat sera une régression de nos économies culturelles au profit de pays Tiers qui joueront avec nos produits culturels contre nous. Pour les sceptiques, c’est à-peu-près la même mécanique qui a eu lieu pour les secteurs de l’industrie lourde et de l’industrie de grande consommation. Nous restons encore vivant dans les industries de consommations intermédiaires. Jusqu’à ce que Chirac s’en mêle et décide pour des raisons électorales de vendre nos PME et PMI aux Chinois.

    Bref,

    la taxe, c’est pour sauver des intérêts particuliers. Et cette mesure oublie une chose importante selon moi : le pouvoir d’achat des français est globalement stagnant, le prix du travail baisse régulièrement...l’ajout de taxes aggrave la faiblesse du marché domestique. C’est un peu comme les saignées des médecins d’antan : si le « malade » survie un temps, à la longue çà l’affaiblit et çà le tue.

    Ce qui fait la dynamique de nos économies, c’est leur moteur et ce moteur est alimenté par le marché domestique.

    C’est la force de l’économie Etats-unienne. C’est la faiblesse actuelle de l’économie chinoise...et la nôtre.

    La balance des paiements excédentaires n’est pas la garantie d’une situation intérieure vertueuse. Quand on vend ses fleurons technologiques, il n’y a pas de quoi crié victoire...surtout lorsque la recherche piétine...et cette dernière dépend de l’ambiance intellectuelle du pays.

    Maintenant que nous avons un synopsis, il n’y a plus qu’à suivre les feuilletons de ce film.

    Fin.


    • Prêtresse Prêtresse 4 novembre 2006 15:06

      Bonjour.

      — -


    • jamesdu75 jamesdu75 4 novembre 2006 15:51

      Merci pour le nettoyage.

      Bon commentaires, mais sur un point vous avez entierement faux. Si l’etat pratique une taxe onéreuse, je vous garantis que bon nombre de français n’acheteront pas a l’etranger. Je boss pour une enseigne avec enormement de client novice en informatique. Et il est deja trés dur de le faire acheter un materiel ou autre que dans la Fn... Pour les medias vierge c’est la même chose. Des personnes evitent Verbatim (qui est la meilleur marque) et prennent SONY, TDk qui sont moins bons et plus cher. Donc c’est certains que la pluspart des novice resteront en Hypermarchés ou magasins spécialisés. Les autres c’est frocement des sites etranger.


    • Job (---.---.132.188) 4 novembre 2006 18:12

      @ jamesdu75

      [Bon commentaires, mais sur un point vous avez entierement faux. Si l’etat pratique une taxe onéreuse, je vous garantis que bon nombre de français n’acheteront pas a l’etranger.]

      D’accord avec vous en ce moment. Mais aujourd’hui, les ventes par internet, ce qu’on appelle l’e-business, ne représentent qu’un volume de 25% des achats de consommations des ménages. Or, il suffit d’une croissance des prix pour modifier les comportements.

      Comment çà ?

      En supposant qu’on se trouve dans un même espace juridico-économique ( par exemple : la France).

      Et bien si vous achetez par internet, on peut vous servir depuis un magasin situé dans une zone immoblière à très faible coût avec un nombre restreint de travailleurs. Par exemple : Un responsable et trois ou quatre magasiniers polyvalents (gestion de stocks sur infor.) appelés pompeusement « vendeurs » (c’est mieux pour le moral des intéressés). De fait vous avez une diminution des charges.

      Si vous ajoutez une taxe d’un montant quelconque sur certains articles, les prix varieront uniformément à la hausse, mais proportionnellement celui qui a le moins de charges l’emportera quant à son prix de marché. Car « ce moins de charges », jouera comme un différentiel de prix favorable au consommateur. Dans votre magasin, vous affichez 20€ le lot de 10 (taxes incluses), dans le mien virtuel, j’affiche 16€ le lot de 10 (taxes incluses). 4€ de différences par lot. Vous ajoutez les frais de port et vous êtes à égalité. Sur l’achat d’un lot, l’und ans l’autre, l’écart est insignifiant. Excepter si vous achetez une plus grande quantité car les frais postaux fonctionnent par tranches, sont négociables avec l’entreprise et en économie d’échelle il peut être intéressant de très vite ne plus faire payer les frais postaux aux acheteurs (directement ou progressivement). Il faut une bonne comptabilité analytique et une gestion rigoureuse. Du coup l’acheteur sur deux lots peut gagner 8€. Vous vou vendez vos 20 unités 40€, moi je les vends 32€ sans le moindre dumping. Et plus les quantités croissent, plus cela vous est défavorable sur le même produit. Vous ne pourrez pas compresser vos coûts. Ni vos horaires de travail (un magasin trop souvent fermé = perte sèche et progressive de la clientèle). Vous ne pouvez pas déménager, il faut rester dans un lieu physiquement accessible à tous (donc un lieu au moins péri-urbain).

      De fait à long terme, c’est une transformation de la manière d’acheter à laquelle il faut s’attendre.

      Reste ce que vous dites au sujet des achats « Sony plutôt que Verbatim » alors que la qualité n’est pas en faveur de Sony. Il s’agit là de « l’effet marque ». Verbatim (je précise que je connais cette marque depuis longtemps), çà fait intellectuel. Par exemple, çà fait penser au livre de Jacques Atali (« Verbatim »). C’est peu connu car cette marque n’est pas associée à des matériels. Sony par exemple a une longue histoire dans l’industrie des biens de consommation : le téléviseur couleur triniton (ou tron...) dans les années 70. C’est aussi un construteur important de matériels audio-visuels. Ils ont une réputation. On peut dire la même chose de Fuji (appareils photo...), Samsung, Toshiba, Panasonic...etc.

      Même s’ils sont moins bons, ils ont un avantage « image » et « présence ».

      Il y a un déficit d’image de l’un par rapport à l’autre. C’est clair. Mais çà, c’est aussi le rôle de la force de vente que de rectifier les images...ou pas, selon les intérêts en jeu.

      Donc, je pense qu’il ne faut pas sous-estimer les consommateurs et leur capacité à modifier leurs comportements.

      En économie classique, on considère qu’une hausse du prix d’une offre (parmi plusieurs pour un bien donné) à quantité égale entraîne un changement de comportement si l’offre est plurielle, c’est-à-dire s’il y a moyen pour la demande de se replier vers une autre solution existente sur le marché du dit bien.

      Ce qu’a évoqué un commentateur : la solution de repli serait le discount.

      Personnellement, je n’y crois pas car pour celà il faut remplir des conditions précises ; car le discount est une pratique qui casse les prix des marchés. C’est une sorte de dumping.

      Par contre, je crois plus à la virtualisation des magasins...et donc à leur « campagnardisation ». la Creuse est un lieu formidable pour installer un centre de stockage pas cher et les gens localement sont heureux de travailler chez eux. Ce « chez eux » joue qualitativement de telle façon qu’ils acceptent de travailler sur des postes en étant un peu moins payés. Autrement, c’est l’exode, « la mobilité » comme on dit de nos jours pour ne pas rappeler le côté négatif du mouvement qui désocialise.

      Je ferai enfin une dernière remarque. Certains opérateurs du net, se contentent de jouer les « purs » intermédiaires en mettant directement les vendeurs en face des acheteurs...ce qui peut aussi se faire en mettant face à face producteurs et consommateurs. De l’usine au Salon via Internet et la livraison postale.

      Seul hic(s) à ce mouvement : l’informatisation des ménages et la sécurité des flux internet. Le deuxième point est un obstacle puissant à l’économie virtuelle.

      En résumé (pardon de la longueur) : la taxe va accélérer les achats internet (selon moi) et les achats « étrangers » soit par déplacement (pour les frontaliers) soit justement par internet car la mise en compétition peut aussi se faire ainsi.

      Reste à savoir quel effet supplémentaire, cette taxe va induire sur les formes du commerce actuel et sur la compétition intra-européenne.

      C’est pour çà que je crois - je le redis -qu’il faut un interventionnisme étatique intelligent : çà consiste à négocier des règles du jeu communes. Et là, il n’y a rien du tout. C’est le Far West.

      Mais c’est sûr que ce je dis est hypothétique étant donné que les événements ne se sont pas encore produits. la taxe n’existe pas encore.

      Taxe à rapprocher de la taxe aérienne pour financer je-ne-sais-plus quel fonds international pour l’aide à je-ne-sais-plus quoi. Même gouvernement.

      Une question : qui viendra nous aider en levant une taxe, le jour où nous en aurons besoin à notre tour ?

      Quant à nos artistes, j’attendrai de voir qui va recevoir quoi comme le faisait remarquer un commentateur. Ce n’est pas forcément là où il y en a besoin que les flux générés par la taxe vont arriver.


    • Prêtresse Prêtresse 5 novembre 2006 19:00

      Bonjour Démian,

      Les « pouces d’en bas » seront sagement « infantilisant » demain dans la presse.

      Le b« OO »m du coaching santé.

      — -


    • Prêtresse Prêtresse 5 novembre 2006 19:06

      Demian.

      — -


  • Chirak (---.---.71.55) 4 novembre 2006 15:10

    Comment ça se fait-il que je ne puisse plus utiliser la fonction « commentaire pertinent »avec à la place le numéro affiché « 82.67.71.55 » alors qu’une bande de trolls à la solde de Demian West continuent eux à l’utiliser,DW tu nous emmerdes... !!!


    • Noireb (---.---.86.75) 5 novembre 2006 22:01

      Comme quoi, ce ne sont pas forcément ceux qui s’expriment le mieux qui ont les choses les plus intéressantes à dire...

      Article intéressant, je serai curieux de savoir combien de téléchargeurs se sentent « déculpabilisés » par l’existence de cette taxe.


  • Georges S. (---.---.106.201) 4 novembre 2006 16:59

    Bonjour Monsieur,

    On ne voit que vous dans ce Forum.

    Vous nous gonflez, le saviez-vous ?

    Et par ailleurs vous jouez de votre intelligence pour vous gonfler vous même de mots savants que vous seuls écoutez. Percez votre carapace d’auto-satisfaction artistique ! Ecrivez ou lisez un bon livre, puis revenez avec des idées nouvelles, qui ne tournent pas autour de votre précieuse personne, des idées gentilles, des idées méchantes, mais surtout détachées de votre petit nombril.

    Ou disparaissez.

    Au revoir !

    Georges S.


  • Georges S. (---.---.106.201) 4 novembre 2006 17:01

    ce message s’adressait à Damian West le monsieur de 3/4 avec des cheveux mi-longs, devant.


  • dscheffes (---.---.252.126) 4 novembre 2006 17:46

    j’habite près de la frontière allemande. Où croyez-vous que j’achète les unités de stockage dont j’ai besoin, aussi bien les DVD,CD, que les cartes mémoires et les disques durs ? pour vous faire saliver : CD Verbatim à 13,63 euros les 50 DVD Verbatim à 27,32 les 50 (hors promotions)


    • Job (---.---.132.188) 4 novembre 2006 18:22

      @ dscheffes

      Merci. Nous avons postés au même moment. vous illustrez parfaitement mon propos.

      C’est ce que je dis, les consommateurs ne sont pas des moutons. Ils mettent du temps individuellement, à réagir, à penser qu’il faut changer mais in fine, ils finissent les uns après les autres à adopter un nouveau comportement plus conforme à leurs intérêts.

      Dans mon exemple, j’ai choisi 16€ pour être gentil. Afin de mieux montrer le problème. Je pense qu’on peut arriver avec ce genre de biens de consommation aux prix que vous annoncez voire mieux en mettant les conditions.

      Je suppose que vous passez la frontière et que vous achetez en surface commerciale ouverte au public. Si je ne me trompe pas en éliminant cette surface commerciale dédiée à la présentation des produits au public, on gagne pas mal sur les prix TTC. Sans perte des possibilités d’ajouter des services supplémentaires et même avec un gain informatif possible pour le consommateur (fiches comparatives des produits).


    • Prêtresse Prêtresse 4 novembre 2006 19:10

      Trés trés bien.

      — -


    • jamesdu75 jamesdu75 4 novembre 2006 19:13

      Exact, pour ne pas faire de pub. Tout mes media vierges sont acheté sur Nierle qui est allemand et ma Memorystick Pro Duo viens d’un revendeur de Singapour par Ebay Le prix habituel est de 110 € environ pour 2 Go je l’ai eut a 48€ port compris.

      @ DW. On pense toujours faire mieux que les autres quand on ne fait rien.


    • Prêtresse Prêtresse 4 novembre 2006 19:22

      Bonjour jamesdu75

      J’aime beaucoup votre article.


    • Prêtresse Prêtresse 4 novembre 2006 19:37

      Et votre littérature !

      — -


  • chirac au zoo, libérez les animaux (---.---.139.197) 4 novembre 2006 19:53

    Logique que l’état soit le plus grand des détrousseurs, puisque nous (re-)élisons des voleurs jusqu’au sommet.

    L’impunité dont ils bénéficient est à la mesure de leur cynisme à nous faire les poches tant et plus.

    Nous sommes devenus les sacs de viande de la MATRIX and corporate.

    Même ceux qui ont avalé la pilule rouge, ne peuvent rien contre l’asservissement ambiant.


  • (---.---.13.93) 5 novembre 2006 12:48

    Extrait de la definition de « democratie » :

    Nom formé à partir de deux termes grecs :

    * « démos » qui signifie « peuple » * « kratos » qui signifie « le pouvoir »

    D’après son étymologie, ce mot signifie donc « le pouvoir du peuple ».

    Commentaire perso :

    Un nouveau mot est en train de voir le jour .. je propose qu’on le soumette a l’academie francaise :

    « Industriecratie »

    je ne connais pas le terme grec pour definir le mot indutrie mais cela sonne bien je trouve ...


    • jamesdu75 jamesdu75 5 novembre 2006 13:01

      De la novelangue. Pas mal et s’adapte bien a ce genre de mepris qu’ont les « têtes » de l’état.

      On devrait crée une novelangue sur Agora sachant que ca devient une vraie petite communauté.

      Tu fais ton Damien West = Tu ne fais pas avancé le débat tout en ne faisant que du flood smiley


    • Job (---.---.131.219) 5 novembre 2006 15:18

      Il n’y pas de mot « grec » pour « industrie ». « Industrie » vient du latin : çà signifie « activité ».

      Le mot recherché est « démiurge » qui signifie plutôt : celui qui façonne à partir de l’existant. Celui qui donne « forme ».

      C’est comme çà qu’on peut comprendre cette idée.

      Donc le mot par vous recherché serait la « démiocratie » : « le pouvoir des façonneurs ou des formateurs ».

      Contre la « démocratie » : le pouvoir de tous (sous-entendus l’ensemble des membres de la Cité).

      La démiocratie reposerait sur « l’idée de la puissance créative individuelle » alors que la démocratie repose sur l’idée de « capacité individuelle ».

      la démocratie demande à tous de réunir quelques conditions fondamentales alors que la démiocratie demanderait des capacités que seules une éducation poussée pourrait faire éclore. Ce que déjà nous n’arrivons pas à faire avec nos sytèmes éducatifs actuels.

      La démiocratie serait donc un régime où seuls ceux qui sont capables d’inventivité auraient le droit de décider.

      Ce qui nous rapprocherait d’une forme de l’aristocratie ou du modèle des philosophes « rois ». Etant donné que les conditions sociales de venue au monde d’un individu le déterminent profondèment, cette idée de « démiocratie » reviendrait à reconduire les statuts sociaux initiaux à quelques variations près.

      Je préfère la démocratie. Même si cette idée présente des points négatifs forts.


    • Zeb (---.---.147.212) 5 novembre 2006 19:32

      Bonsoir Job,

      « Donc le mot par vous recherché serait la »démiocratie«  : »le pouvoir des façonneurs ou des formateurs«  »

      C’est une des missions des lobbyistes que vous décrivez là et ce n’est pas nouveau.


  • (---.---.13.93) 5 novembre 2006 13:10

    Ok j’avoue ne pas faire avancer le debat mais il fallait que ça sorte ... :)

    Je floode certes mais ce n’est pas une raison pour me traiter de damien West .. le jour ou je serais a son niveau ... ben je ne sais meme pas ce que je ferais (il sera trop tard..)

    Beaucoup de plaisir a lire cette article au passage ;)

    Bonne continuation ...

    Cordialement.


  • Bordolien (---.---.184.159) 5 novembre 2006 13:47

    Je suis ingénieur logiciel. A ce titre, je considère que ce que je produis est submissible à une taxe en prévention d’un éventuel piratage ! Je demande donc 1€ sur chaque licence de mes logiciels vendue.

    Mieux qu’un salaire mensuel ^^


  • (---.---.162.15) 5 novembre 2006 16:16

    Stef a écrit « Ce n’est pas une taxe mais une redevance. ».

    Ni taxe, ni redevance, c’est un racket. « Tu veux sauvegarder tes vidéos familiales sur un DVD ? Alors paye-nous ton impôt révolutionnaire pour la gloire de la chanson et de la musique... ».

    Les racketteurs s’appellent Adami, Spedidam & Cie, un des plus intelligents lobbies français qui a obtenu le privilège exhorbitant de pouvoir lever son racket comme il veut, sans contrôle parlementaire (c’est ainsi qu’il compte mettre le grappin sur les disques durs externes, le 17 novembre). Et même sans contrôle de l’utilisation de l’argent ainsi amassé.

    Beaucoup ne s’en sont pas aperçus, mais c’est ce même lobby qui, faisant pitié, a supplié nos députés de lever une nouvelle taxe sur - carrément - l’accès à Internet. Magnifique pactole astucieusement nommé « licence globale »... Combien de naïfs ont compati avec ces « pauvres » artistes spoliés ?

    Pourtant la copie privée n’a pas coulé la création artistique comme certains l’ont cru dans les années 70, quand il est devenu possible de copier (la véritable révolution était là... nous n’en sommes qu’à un soubresaut). Qu’on laisse donc vivre la copie privée, y compris de masse sur Internet (du moment que c’est non lucratif).

    Et les droits d’auteurs ? Le manque à gagner pour les artistes... Vous avez dit artistes ? Donc culture ? Un bien culturel ne devrait-il pas être taxé à 5,5 % comme le livre ? Alors qu’on en fasse autant pour le disque. Et comme la commission européenne ne veut pas, qu’on récupère une partie de la différence de TVA (20,6% - 5,5%) pour compenser la suppression de la taxe sur les supports vierges. Et qu’on contrôle l’utilisation de cet argent public.

    Am.


  • ikbal (---.---.219.91) 5 novembre 2006 19:36

    Bonjour,je t’envois ce document car je trouve qu’il est bien.

    Merci


  • Leekid (---.---.215.191) 5 novembre 2006 21:47

    J’ai lu plus haut que les cd vierges étaient vendus en Allemagne 10 euros la boite de 10. Ce chiffre est encore bien loin de la réalité ! J’achète mes cd vierges dans un supermarché (dont je tairai le nom) en Allemagne : 2.99 euros la boite de 10. Pas une sous-marque dans une tour peu commode, des Maxell dans un boitier plastique slim.


    • Bob (---.---.34.107) 13 novembre 2006 13:55

      Et encore c’est quand on prend des boitiers, les piles de CDs c’était 12€ les 50 il y a 6 mois (avec un prix à la baisse d’ailleurs), là aussi de la marque bien entendu.

      A Andorre pour ce prix vous avez une pile de 50 DVD vierges...

      Après libre à vous d’acheter en France.


  • Calicéo (---.---.17.164) 5 novembre 2006 22:00

    Très bon article ! mais je ne savais pas que je payais une taxe sur mes CD-R vierges, au cas où je deviendrais une « as » du piratage.... J’en suis baba ! (novice en in formatique, on peut comprendre.)Bon point pour moi, je n’achète que du « VERBATIM » et en plus à la frontière espagnole (ouf !!!!) Par contre dans ma jeunesse nous pouvions enregistrer des vinyls ou des CD sur K7 audio, nous enregistrions des films et nous n’avions pas le sentiments d’être « hors la loi » ! Pourquoi met-on alors à notre disposition tout ce matériel ? OK pour payer cette taxe si je suis libre alors de graver ce que je veux ! Et moi sagement, je télécharge sous VIRGIN mes titres préférés à 0.99 euros le titre et je paye ma redevance TV alors que je regarde exclusivement CANAL SATELLITE ! mais c’est que vous me faîtes sérieusement réfléchir là du coup !!!! Cela ne faisait pas partie de mon inventaire des injustices avérées. Merci pour m’avoir éclairée. Cdt calicéo


  • Kjodhar 6 novembre 2006 13:38

    J’adhère, mais j’ajouterai ceci :

    /*

    Je suis phylosopho en méthode de communication sur les banquettes intratemporelles à mes heures perdues.

    Sinon j’écris un peu de tout, textes horrifiques, textes style Edgard Poe, futuristes ou érotiques.

    Passioné d’informatique et de cinéma depuis trés longtemps, je pleure le bon temps où dire déplomber une disquette était une expression quasi inconnue du commun des mortels et où parler d’un film entièrement tourné en images de synthése constituait un délire digne d’être brûlé sur le champ.

    Sinon je bosse dans une grande entreprise agitatrice d’idée et de portefeuille depuis fort longtemps. Fn...... smiley

    Je terminerai sur cette phrase : Monde de merde et mort aux Fanachistes (Georges Abitbol)

    */

    Sans cette vingtaine de fautes, c’est quand même plus crédible, non ?

    Concernant le piratage (back to our sheeps), petite précision complémentaire au sujet de la Chine et de la Thaïlande. On dit que ces pays sont les temples de la contrefaçon et de la copie.

    C’est vrai, mais l’éloignement géographique et le mépris de nos lois ne sont pas les seules choses en cause.

    Juste un exemple, il y a 3 ans. Mariah Carey (on aime ou pas, mais ce n’est pas le sujet), son CD « Butterfly », vendu en Thaïlande à 650 bahts, soit environ 16 €. Sachant qu’un CD d’un artiste Thaï se vend plutôt aux alentours de 140-150 bahts, et que le niveau de vie en Thaïlande est environ quatre fois inférieur à celui qu’on connait en France, on comprend que les thaïs soient amenés à faire des copies pirates, ne serait-ce que pour avoir la possibilité d’écouter la dite oeuvre (même si encore une fois on aime ou pas !). C’est vrai pour tous les CD Occidentaux, du coup une véritable industrie du piratage se met en place. Et ce serait leur seule faute ?

    Quand on sait que le coup de fabrication d’un CD est si faible...


Réagir