jeudi 17 novembre - par Marcel MONIN

E. Macron : un chef d’Etat pas si « en même temps » que cela…

 

E. Macron : un chef d’Etat pas si « en même temps » que cela…

Réflexion sur l’exercice du pouvoir

 

Si l’on regarde la France d’un certain point de vue, tout paraît aller « à vau-l’eau » : insécurité, adeptes des Salafistes et autres Frères musulmans qui font ce qu’ils veulent, trafic de drogue et violence partout, gens qui ont du mal à trouver à se soigner, à se loger, à se chauffer, à faire leurs courses, à faire enseigner correctement leurs enfants, à qui le droit est par ailleurs donné de changer de sexe avant même d’être en état de savoir lire et écrire … etc…etc… . 

Sans compter les incohérences que certains voient dans les discours du président de la République ( dans le « en même temps » - , dans les positions qui changent sur les mêmes sujets … - le en même temps, mais … décalé dans le temps- ). Plus les décisions qui défient - pour le profane - la logique ou le bon sens. Plus certains comportements du chef de l’Etat qui choquent et paraissent peu adaptés aux fonctions ( familiarités diverses, langage parfois très ordinaire, photos surprenantes avec des jeunes gens incomplètement habillés, etc …). Plus …

 

Mais sous un autre rapport, on doit constater que ceux qui ont mis en orbite E. Macron ont eu « le nez creux » (1).

Car ce dernier, une fois aux affaires (dans une succession de fonctions auprès du président Hollande, puis lui même comme président de la République), a été d’une efficacité parfaite et … redoutable.

Dans ce qu’il avait à faire (2) . Savoir :

1/ Permettre aux affaires de se faire et aux affairistes de gagner de l’argent. Et, à ces fins, cantonner l’Etat dans un rôle de facilitateur desdites affaires.

2/ Tenir en respect les « masses populaires » (qui sont victimes à différents degrés des conséquences de ce buisines déréglementé).

 

A.

Le résultat des interventions d’E. Macron depuis qu’il occupe des postes dans l’appareil de l’Etat ( une douzaine d’années) se solde par la conclusion de belles affaires. (- vente d’Alstom à des détenteurs de capitaux américains. - Les industriels du médicament ont récemment encaissé des milliards, …). Les objectifs inscrits dans la mécanique « européenne » ( qui est faite pour cela) ont sans cesse été traduits en actes ( suppression de lits dans les hôpitaux, suppression de l’ENA et de certains corps de fonctionnaires, accueil de populations étrangères, réforme des retraites, … ) . La soumission directe (comme celle découlant des traités « européens ») aux Etats-Unis d’Amérique (3) a été confortée / aggravée (En allant même jusqu’à s’en prendre à la Russie, fût-ce au détriment de la population française). Et ce, parmi de multiples autres exemples.

 

B.

Par ailleurs, le peuple ( au sens de « populace », gens « qui ne sont rien ») (4) a été neutralisé (5) avec un succès certain.

a) Par l’usage de la manipulation.

La manipulation c’est ce qui est pratiqué par les dirigeants des Etats « démocratiques » pour maîtriser les gens sans qu’il y ait besoin de recourir à la force ou à la violence.

On ne se rend souvent pas compte qu'on est manipulé, puisque précisément, la manipulation exploite les tendances et les faiblesses de l’esprit humain. Mais si l’on consulte les ouvrages des spécialistes de la communication et de la manipulation, on constate que toutes les techniques de manipulation ont été et sont utilisées par E. Macron, ses équipes, et, bien sûr, les médias principaux.

b) Par la mise en place d’un système de sanctions. Cas des soignants non vaccinés qui ont été et sont toujours privés de travailler. Cas des « Gilets Jaunes » qui (outre qu’ils ont été présentés comme des factieux au titre des techniques de manipulation) ont été soumis à un traitement à portée dissuasive puisque portant atteinte à l’intégrité corporelle. Et qui demain, si de mêmes braves gens avaient malgré tout la tentation de recommencer à bloquer les routes, seraient exposés à des amendes forfaitaires délictuelles (6) dont le montant et le mode de délivrance ont nécessairement la vertu d’aider à ne pas succomber à ladite tentation.

c) Par l’usage de technologies permettant techniquement le contrôle - à tout moment et en tous lieux - (comme, entre autres, le téléphone portable utilisé pour la présentation du « passe vaccinal ») de la population. Et facilitant l’obtention de l’obéissance et le déclenchement instantané et automatique de sanctions ( pas de « passe » = pas de …)

 

Ainsi, ce qui devait être fait (du point de vue des affaires et de l’encadrement de la « populace ») a été fait.

Reste l’avenir. Qui invite l’observateur à poser les questions qui viennent nécessairement à l’esprit.

Ceux qui ont mis la main sur E. Macron il y a une douzaine d’années, trouveront-ils pour la suite un « syndic » aussi efficace ? Qui leur donnera pareillement des garanties (psychologie, trajectoire), puis des satisfactions équivalentes ? 

Quant au peuple, sera-t-il dans un tel état qu’il aura le ressort de vouloir mettre un terme – au moins pour un peu de temps- à la gouvernance de fait des financiers (7) ? Un personnage d’exception surgira-t-il comme jadis, pour servir de catalyseur et de « leader » ?

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités.

 

(1) Etant entendu que prendre un banquier pour le mettre à la tête d’un Etat ou de tout autre institution, permet de prédire l’avenir de l’institution. Comme on pourrait prédire l’avenir d’un couvent, si ( la comparaison est un peu osée) l’on donnait les fonctions de père supérieur ou de directeur de conscience à un proxénète.

(2) Dans la logique de ce qui a toujours été fait - sauf cours laps de temps - . Et par l’habituel usage perverti du caractère « représentatif » du mandat conféré par l’élection. Perverti, car il y a une marge entre la faculté de décider sans avoir à retourner consulter les électeurs, et la mise de son mandat au service d’intérêts particuliers pouvant aller à l’encontre de l’intérêt général ( = de tout le monde, gens modestes et pauvres compris ).

(3) Pays dont les dirigeants pensent, eux, à leurs intérêts, savent utiliser les autres, sans état d’âme. On a peut- être une illustration supplémentaire de ce réalisme avec le dirigeant ukrainien Zélensky. Qui, dans l’incident du missile tombé en Pologne, continue à faire du zèle, mais sans en référer. Et est peut-être en passe d’apprendre à ses dépens, ce que l’on entend dans les beaux quartiers … et probablement à Washington : « le problème de nos gens, c’est d’oublier qu’ils le sont » .

(4) Le peuple, c’est à dire concrètement, ces gens qui à la fois, sont méprisés par la sphère politico-financière mais aussi qui sont redoutés par elle. Et sur lesquels on fait taper ou l’ on fait tirer quand on estime nécessaire de les calmer.

(5) Avec l’aimable collaboration des « opposants statutaires »  :

- Le « Rassemblement national », qui a récupéré une clientèle de gens modestes, donc en réalité des « clients » naturels de la CGT ou du PC. Ces « rouges » qui revendiquent un minimum de niveau de vie et de justice, en commençant par la justice fiscale. Qui, ce faisant, menacent de coûter de l’argent à ceux qui en ont et qui veulent le garder au sein, précisément, des organisations de « droite »,

 - L’alliance électorale « Nupes », qui, au lieu de rassembler les mêmes ouvriers et employés, se préoccupe de sauver des postes de parlementaires en allant chercher des voix sur la base d’un discours sociétal d’un genre nouveau (communautarisme et écologie, militants et quelque fois dogmatiques).

(6) Projet de loi « d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur » actuellement débattu.

(7) Un peu, comme jadis, il a été mis fin à la gouvernance des propriétaires fonciers (1789), ou à celle des « propriétaires des moyens de production » ( analyses de Marx / Russie en 1917).

Etant entendu que l’histoire enseigne que la domination de ces derniers a toujours repris le dessus. ( V. en France, sans remonter bien loin, le « détricotage » - en voie d’achèvement- des réformes nées du programme du CNR). Ce qui est en réalité dans l’ordre des choses. Puisque ce ne sont évidemment pas les gens qui n’ont pas d’argent qui peuvent payer les campagnes électorales, devenir propriétaires des moyens d’information et de manipulation, ou qui ont la possibilité de séduire ou de corrompre.



43 réactions


  • samy Levrai samy Levrai 17 novembre 13:48

    L’avenir sera très très violent pour toutes les raisons invoquées par l’article.


  • sirocco sirocco 17 novembre 13:55

    « Dans ce qu’il [Macron] avait à faire (2) . Savoir :1)... 2)... »

    Il manque incontestablement un 3) : destruction totale de la France en tant qu’ancienne nation de culture chrétienne.

    Car c’est ce que le dictateur a réussi le mieux, dans une discrétion remarquable.

    En cela il a été aidé par les merdias qui ont bien joué le jeu. Pendant des années l’immigration est restée un sujet tabou alors que les étrangers entraient sur notre territoire en flux tendu (c’est toujours le cas...). En matière d’immigration légale par exemple, nos consulats ont accordé plus ou moins 1 million de visas par an durant des années, rien qu’en Afrique.

    Les rares fois où le sujet n’a pas pu être passé sous silence, les merdias ont monté en épingle l’arbre qui cache la forêt, telle la récente réception à Toulon de quelques dizaines de « rescapés » alors que dans la même journée, ils ont été 10 fois plus nombreux à débarquer loin des caméras dans nos aéroports ou à franchir la frontière allemande...

    Le dictateur a maintenant réussi le Grand Remplacement qui figurait sur sa feuille de route parmi les directives européennes. Il lui reste à finir de détruire la culture française en la remplaçant auprès des enfants et adolescents par le wokisme qui nous vient des USA. C’est en bonne voie et ça ira très vite : il va se passer dans les établissements scolaires ce que vous voyez se passer à la télé.

    Pauvre France ! Est-ce vraiment une consolation de se dire que ce qui se nous arrive arrivera aussi à d’autres vieilles nations européennes ?...


  • saint louis 17 novembre 14:21

    L’incongru de la situation, est qu’en 5 ans

    une belle partie des électeurs n’a pas prit conscience de la nasse tendue par les élites dans laquelle ils se trouvent.

    Avec des abrutis pareils, facile au pouvoir en place de contrôler ce pays et de le dépouiller jusqu’à la dernière goutte pour le plus grand plaisir des oligarques mondiaux.
    Le réveil sera très douloureux.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 novembre 14:25

      @saint louis

      vous oubliez la raison seconde (et tout aussi essentielle) de la situation que vous dénoncez :

      la débilité profonde d’une opposition à Macron, qui réussi à être encore moins attirante que lui malgré tous ses défauts.

      à part cela, vous avez tout compris de la vie !


  • Clark Kent Clark Kent 17 novembre 14:52

    "Si l’on regarde la France d’un certain point de vue, tout paraît aller « à vau-l’eau » : insécurité, adeptes des Salafistes et autres Frères musulmans qui font ce qu’ils veulent, trafic de drogue et violence partout, gens qui ont du mal à trouver à se soigner, à se loger, à se chauffer, à faire leurs courses, à faire enseigner correctement leurs enfants, à qui le droit est par ailleurs donné de changer de sexe avant même d’être en état de savoir lire et écrire … etc…etc… .  "


    Sans retirer quoi que ce soit à ce que vous dénoncez, on peut quand même remarquer que dans cette phrase-paragraphe, on peut remplacer les mots « la France » par le nom de n’importe lequel des pays membres de l’OTAN, on peut même dire que le dernier constat a une origine idéologique et géographique très précise : le mouvement WASP des Etats-Unis. Ça ne fait que renforcer l’idée qu’il y aurait urgence à se sortir de cette dépendance malsaine. Mais comment ?


  • Yann Esteveny 17 novembre 17:17

    Message à Monsieur Marcel Monin,

    La neutralisation du peuple est déjà bien réalisée même si bien entendu le Régime s’emploie à parfaire son contrôle.

    Pour la stratégie globale, le Régime donne du pain gratuit, des jeux à profusion, du confort, de l’abêtissement, de la dévirilisation, du remplacement de population et surtout de la corruption morale pour remplacer les vertus par des valeurs folles.

    Pour la tactique et permettre des coups d’accélérations de ce processus, le Régime emploie régulièrement des crises ou des chocs émotionnels qui servent de prétextes justificateurs pour aller toujours plus loin dans l’ignominie.

    Respectueusement


    • LeMerou 19 novembre 08:28

      @Yann Esteveny

      Bonjour,
      Sans être cynique.

      Je ne sais pas si l’on peut parler de « neutralisation », tellement l’acceptation de tout est forte de la part du même « peuple » est forte.

      Comment gérer 70 millions d’individualités ? Qui ont cependant au fur et à mesure du temps développé un besoin commun.
      Celui d’avoir un état providence leur permettant pour la majorité d’avoir une certaine « quiétude », insouciance de vie, la menant aussi avec un certain égoïsme exacerbé par « l’évolution » sociétale.
      Finalement la vie de « Mougeon » est belle et si en plus ont la compare à d’autres, ce que régulièrement les médias font, histoire justement de leur rappeler que leur sort est infiniment moins triste que d’autres.

      PANEM et CIRCENSES sont toujours d’actualité et le « bon peuple », pour reprendre un terme connu semble si complaire. Bien sûr nous assistons de temps en temps à des mouvements d’humeur. Puis tout retombe.

      Bien sûr, il y a des diatribes ça et là, certaines publiques réalisées par des tribuns à la rhétorique parfaitement maîtrisée, frappant par moment un morceau de conscience profondément enfoui sous d’autres préoccupations, d’autres circulant sur l’anonymat des réseaux dits sociaux.
      Mais qu’est ce que cela change . RIEN.

      Allons droit dans le mur ? Hélas oui, nous le savons empli d’un extraordinaire déni de la réalité. Pourvu que ça dure tel est le crédo.

       


    • Yann Esteveny 20 novembre 19:22

      Message à avatar LeMerou,

      Un peuple où chaque individu n’aspire qu’à son petit confort individuel est un peuple qui se suicide. La petite idéologie des droits de l’Homme agrémentée de l’inextinguible chasse à « l’extrême droite » sert à donner une misérable bonne conscience au peuple ! Le covidisme a eu l’intérêt de montré le vide absolu de cette idéologie dans la réalité. Certains croient encore que c’est le remède à notre peuple alors que c’est tout au contraire son poison. 

      Respectueusement


  • troletbuse troletbuse 17 novembre 18:43

    Mais que faisaient Schwab, Gates et La Hyene au G20 ? Ces personnes, en théorie, ne représentent personne et n’ont jamais été élues.

    Mais il parait que le G20 a décidé le passe vaxxinal, donc la vaxxination obligatoire pour tout voyage EN CAS DE PANDEMIE, ceci décidé par l’OMS organisation pourrie et financée par Gates.

    Ainsi on continue le génocide en vous injectant le poison qui vous donnera la marque de la bête ou vous rendra malade, cela jusqu’au décès des inutiles.

    Le Poudré moumouttée, fils spirituel de Schwab, a du applaudir.


    • saint louis 17 novembre 18:50

      @troletbuse
      Il ne faut pas que le vaccin nous tue, pensez donc, nous sommes des consommateurs avant tout.
      Le vaccin sert juste pour asservir par la peur et probablement pour le contrôle des individus.


    • troletbuse troletbuse 17 novembre 18:59

      @saint louis
      Vous n’avez pas tout compris. Comme l’UE va devenir le tiers-monde, vous n’aurez plus les moyens de consommer surtout avec le passe carbone. Renseignez vous


    • Lynwec 17 novembre 20:17

      @saint louis

      Il ne tue pas tout le monde (pas encore, ça se verrait trop), mais il stérilise bien souvent et il « marque » . Dans leur futur idéal, ils n’ont pas besoin de consommateurs, plutôt de réservoir d’organes (leur vieux rêve d’immortalité) et accessoirement d’esclaves sexuels ou destinés à d’autres « jeux » plus physiques ...


    • @troletbuse

      J’opte pour le FFP2... avec un minimum d’effort, j’évite tous les vaccins.
      Plus de bises et se laver les mains très souvent ( même en sortant des WC smiley )


    • baliste 18 novembre 06:14

      @Les Loups sont entrés dans Paris, cessez de rire..
      « 

      J’opte pour le FFP2... avec un minimum d’effort, j’évite tous les vaccins.
      Plus de bises et se laver les mains très souvent ( même en sortant des WC  )

       »

      La base , par contre le ffp2 ... ? Ça sert à quoi ? Et les bises quand même .... 


  • sirocco sirocco 17 novembre 20:27

    "Cas des « Gilets Jaunes » qui (outre qu’ils ont été présentés comme des factieux au titre des techniques de manipulation) ont été soumis à un traitement à portée dissuasive puisque portant atteinte à l’intégrité corporelle.« 

    En Nouvelle Aquitaine, à 4 ans jour pour jour de leur première mobilisation le 17 novembre 2018, les Gilets jaunes sont renvoyés... au musée !... Si, si ! Un colloque sur leur mouvement se tient actuellement au Musée d’Aquitaine de Bordeaux !

    À cet enterrement symbolique, le dictateur rajoute de la provocation en augmentant sensiblement le prix des carburants, ce qui avait été le déclencheur du mouvement il y a 4 ans ! Une façon de dire : »Bande de gueux ! Je vous en mets plein la g.... ! Venez donc me chercher !"

    Le poudré ne devrait pas se montrer aussi odieux. Une insurrection populaire peut éclater sans signes annonciateurs et dans ce cas, c’est toujours le nombre et la détermination qui feront la différence.

    Alors soyons nombreux ce samedi 19 novembre à manifester à l’appel des Gilets jaunes et des Patriotes à 14:00 place du Palais Royal à Paris.


  • troletbuse troletbuse 17 novembre 22:07

    Tiens ca sent mauvais pour le copain du Poudré.

    Mais s’en rend il compte ? J’en doute !

    https://crowdbunker.com/v/nNvxHFoxGu


  • ET si Roteuch et Méluche étaient objectivement associés pour faire de la France :

    un Laboratoire de la Mondialisation

    ce pays qui a décapité sa famille régnante avant les... Bolchéviques ?

    Une autre première pour la Nation qui a donné au Monde « La Marseillaise »...

    En 1793, La Terreur... venue d’en haut

    en 2015, Le Terrorisme venu d’en bas, bat son plein à Paris


  • tashrin 18 novembre 09:21

    Fort bien

    Autant je peux comprendre l’erreur la premiere fois

    Autant, le premier quinquennat ne laissait pas vraiment de doute sur la suite des evenements, ces gens là ne se cachant même plus. Toutes les techniques de manipulation auxquelles il est fait allusion dans l’article (et c’est vrai) sont aisément accessibles, décryptées par de multiples canaux

    Les gens ont revoté pour ce type

    Qu’ils se demerdent


  • the clone the clone 18 novembre 09:48
    Dis, papa, c’est qui, Macron ? 

    Ce n’est pas compliqué fiston...

    La masse musculaire de Macron et supérieure à son poids total.
    Si la lumière va plus vite que Macron, c’est qu’elle a peur de lui.
    Macron ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe.
    Macron n’essaie pas. Il réussit !!
    Quand Macron scrute l’horizon, il voit son dos.
    Quand Macron va au restaurant, c’est le serveur qui laisse un pourboire.
    Quand Macron s’est mis au judo, David Douillet s’est mis aux pièces jaunes.
    Macron est le seul homme à posséder une Bible dédicacée.
    Macron peut encercler ses ennemis. Tout seul.
    Macron a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
    Certaines personnes portent un pyjama Superman, Superman porte un pyjama de Macron.
    Macron ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
    Dieu a dit : « que la lumière soit ! » et Macron répondit « on dit s’il vous plaît »
    La seule chose qui arrive à la cheville de Macron… c’est sa chaussette.
    Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à Macron.
    Macron fait pleurer les oignons.
    Macron sait parler le braille.
    Il n’y a pas de théorie de l’évolution. Juste une liste d’espèces que Macron autorise à survivre.
    Macron et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
    Un jour, au restaurant, Macron a commandé un steak. Et le steak a obéi.
    Macron connaît la dernière décimale de Pi.
    Macron peut taguer le mur du son.
    Quand la tartine de Macron tombe, la confiture change de côté.
    Dieu voulait créer l’univers en 10 jours. Macron lui en a donné 6.
    Macron est capable de laisser un message avant le bip sonore.
    Une larme de Macron peut guérir du cancer, malheureusement, Macron ne pleure pas.
    Si Macron dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur du noir mais parce que le noir a peur de lui.
    Le Big Bang était la première éjaculation de Macron.
    Macron était le seul trader a la banque du sperme.
    Quand Macron mange une tartine de miel il mange les abeilles avec.

  • Tolzan Tolzan 18 novembre 12:32

    Macron a fait tirer sur le peuple et fait mutiler, énucléer et blesser plus de manifestants que TOUS LES PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE RÉUNIS DEPUIS 50 ANS ! Ce ne sera jamais ni pardonné ni oublié.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 novembre 13:13

      @Tolzan
       
      ’’Macron a fait tirer sur le peuple’’
      >
       en digne émule du président Pedro Montt montt. Voir la fresque commémorative (photo 5) et la légende.
       
      « Ce qu’on a appelé la 1ere Internationale fut très important, mais c’était quelque chose de très localisé, uniquement en Europe. L’organisation fut détruite par Marx qui n’arrivait pas à la contrôler.
      La 2eme Internationale s’est effondrée avant la 2eme guerre mondiale.
      La 3eme devint un appareil de propagande de l’Union Soviétique.
      Et la 4eme devint trotskiste et marginale (…) Les plans furent développés et mis en œuvre. En Europe, à la fin de la guerre, il y eût une vague de démocratie radicale, d’antifascisme, de résistance, de contrôle par les travailleurs – et certains n’étaient pas insignifiants – et la première tâche des États-Unis et de la Grande-Bretagne, les vainqueurs, furent d’écraser ces mouvements (…)
      Au Chili, il y a un siècle, a Iquique, les conditions de travail dans les mines étaient indescriptibles. Les travailleurs et leurs familles (8500 personnes) ont marché environ 30 km jusqu’à la ville pour demander une légère augmentation de salaire. Les propriétaires britanniques des mines les ont accueillis, les ont dirigé vers la cour d’une l’école, les ont autorisé à tenir un meeting. Puis ils ont fait venir des soldats et les ont tous fait mitrailler : hommes, femmes, enfant
      s. (au moins 3500 tués)" » Chomsky, la lutte des classes


  • Tolzan Tolzan 18 novembre 12:44

    Macron a détruit la vie de centaines de Français. Voir :

    https://www.youtube.com/watch?v=ixnVNahEw44

    http://lemurjaune.fr


  • I.A. 18 novembre 18:34

    « Mais sous un autre rapport, on doit constater que ceux qui ont mis en orbite E. Macron ont eu « le nez creux » (1).

    Car ce dernier, une fois aux affaires (dans une succession de fonctions auprès du président Hollande, puis lui même comme président de la République), a été d’une efficacité parfaite et … redoutable. »

    Oui et non, à mon avis : au vu des chefs d’États européens et de nombre de personnes qui gravitent autour d’eux, je dirais plutôt que nous avons à faire à des idiots qui s’ignorent – d’où les incohérences que vous relevez. Parce qu’ils ont beau être idiots, ils sont très sûrs d’eux.

    Pour tout vous dire, ces gens-là semblent être choisis avec une extrême minutie, dont la première préoccupation est de dénicher de « parfaits-imbéciles-parfaitement-à-l’aise » :

    • des êtres demeurant fidèles à une idéologie sans jamais se poser ou s’être posé la moindre question
    • mi-comédiens, mi-histrions, ils sont tout à la fois disciplinés (pour servir leurs ambitions) et dociles (pour accéder et rester au pouvoir)
    • en bref, ils sont insensibles, cabotin et obéissants, donc gouvernables.

    Macron ressemble étrangement à Trudeau qui ressemble étrangement à Zelensky qui ressemble étrangement à Van der Leyen qui ressemble étrangement à De Croo (Belgique) qui ressemble étrangement à Mitsotákis (Grèce), etc...

    Ils ne décident de rien, ils obéissent sans renâcler, nous en avons eu la preuve monumentale avec la gestion européenne du Covid : inventer de tels protocoles sanitaires, mélanges de rituels et de maniérisme, et imposer de tels traitements en en interdisant d’autres – c’était la confirmation du noyautage de nos gouvernements européens par des intérêts privés opposés aux intérêts nationaux.

    Il y a quelques mois à peine, nouvelle preuve franchement « éléphantesque » : les sanctions communes prises contre la Russie, qui pulvérisent encore une fois les intérêts nationaux…

    Nous sommes gouvernés par de vulgaires marionnettes.


  • Marcel MONIN Marcel MONIN 18 novembre 21:32

    Pour que la mécanique européenne soit mise en œuvre, il y a besoin de gens … obéissants. Qu’ils soient cultivés ou disposent de connaissances n’est pas nécessaire (ou peut être un handicap) . Pour faire partie de ces derniers ( les postes valent le coup), il faut être malin (ce qui n’est pas forcément synonyme « d’intelligence ») . Et surtout ne pas avoir trop d’états d’âme, puisqu’il s’agit d’oeuvrer contre l’exercice par « le peuple » de la souveraineté.

    Il est donc « logique » que les dirigeants qui , à la tête de divers pays du continent ouest - européen mettent la main à cette entreprise, agissent de la même manière, dans le même sens. Et aient, à titre personnel, des caractéristiques communes, notamment dans les domaines que vous énumérez.


    • @Marcel MONIN

      Je ne suis pas spécialiste mais, il me semble que si les Psy sondaient les Hommes de pouvoir, ils trouveraient une large majorité de psychopathes..
      Le chinois qui s’acharne sur Taiwan,
      Le Nord-Coréen qui jappe derrière les jambes du Chinois,
      Israël qui envoie du Phosphore sur la bande de Gaza,
      Loukatchenko et toute la clique des anciennes république de l’URSS,
      Erdogaz qui s’acharne sur les Kurdes,
      Aliyev sur les Arméniens avec son Gaz,
      etc, etc...
      Pour les Anglo-saxons, c’est basique comme pour le commun des mortels : tout simplement le Pognon et pour l’amasser, ils sont prêts à se comporter comme les Psychopathes voir pire...
      A dessein, j’omets Poutine car si l’OTAN ne se ruait pas vers l’Est ( ce qu’on s’efforce d’oublier dans les Analyses savantes ), il n’aurait pas déclenché sa guerre préventive, selon moi !


  • https://reseauinternational.net/derriere-la-debacle-de-ftx-detranges-coincidences/

    par H16

    Catastrophe dans le monde des cryptomonnaies : FTX, la deuxième plateforme d’échange, s’est effondrée avec fracas la semaine dernière, entraînant avec elle la chute de la valorisation de la plupart des monnaies numériques, Bitcoin compris. Mais à mesure que la poussière retombe, on s’aperçoit que la plateforme ne se contentait pas d’organiser des marchés entre cryptomonnaies : apparemment, la plateforme servait surtout à blanchir de copieuses sommes d’argent…

    Patatras : valorisée 32 milliards de dollars fin octobre, la plateforme de trading en cryptomonnaies FTX ne vaut actuellement plus rien du tout. Déclarée en faillite depuis une semaine, les opérations de retrait sur ce site sont bloquées ce qui revient à dire que les fonds qui y étaient déposés sont maintenant complètement bloqués. FTX, c’est cette plateforme apparue en 2019 et quasi-miraculeusement devenue la deuxième au monde par nombre d’utilisateurs inscrits et d’opérations menées, avec une valorisation explosivement énorme réalisée en moins de 3 ans.

    Son fondateur, un certain « SBF », Sam Bankman-Fried (un nom prédestiné ?), avait réalisé de jolies performances en arbitrant les cryptomonnaies avec son entreprise Alameda, utilisant une différence notable de prix du Bitcoin entre le Japon et les États-Unis. C’est avec le bénéfice ainsi dégagé qu’il aura lancé FTX.

    L’effondrement de cette plateforme aurait pu n’être qu’une énième péripétie dans le monde des cryptomonnaies. Après tout, rien ne permettait d’imaginer la sale tournure que prendraient les bisbilles entre le patron de FTX et un certain Changpeng Zhao, surnommé CZ sur les réseaux sociaux, à savoir l’actuel patron de Binance, une autre plateforme de trading en cryptomonnaies fondée en 2017 : soupçonnant des éléments louches dans la comptabilité de FTX, mis en avant par un article de Coindesk, CZ s’en était ouvert à Bankman-Fried et le ton avait rapidement monté entre les deux dirigeants.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 novembre 08:26

    Le ’’En même temps’’ est une variante du ’’Ni ni’’

     En même temps le beurre et l’argent du beurre pour les amis du prince = ni l’un ni l’autre pour les le populo.

     

    Vous écrivez :

    ’’ ... enfants, à qui le droit est par ailleurs donné de changer de sexe avant même d’être en état de savoir lire et écrire’’

    >

    Ce droit porte en germe un autre droit plus redoutable si c’est possible encore, et que ne manqueront pas de réclamer les pédophiles : je veux parler de l’abaissement de l’âge du consentement sexuel, de l’aligner sur l’âge du consentement au changement de sexe.

     

    En effet, le droit prétendument donné aux enfants à changer de sexe, n’est en vérité qu’un droit donné à l’entourage affectif de l’enfant, tant il est vrai que ce dernier ne demande qu’à se conformer au désir de ceux qui l’aiment.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 novembre 18:22

      @Francis, agnotologue
       
      J’insiste : le seul fait d’évoquer avec un enfant la possibilité pour lui de changer de sexe constitue à mes yeux un pédocrime : en effet, ça revient à lui dire qu’il n’est pas convenablement équipé pour la vie par la nature.
       
      C’est la même chose pour les vaccins : c’est dire aux enfants que la nature n’a pas bien fait les choses. Outre que c’est source d’angoisse, c’est le ver qui fera de lui un individu soumis à Big Pharma.


  • troletbuse troletbuse 19 novembre 09:49

    Voyez un peu tous ces tocards aux ordres qui au G20 ont réalisé la plus belle comédie de l’année :

    Planter un arbre après être venu à Bali chacun en jet privé. La planète est sauvée

    https://twitter.com/p_duval/status/1593288034518179847


  • the clone the clone 19 novembre 11:37

    Macron un chef des tas de quoi ?


  • Eric F Eric F 19 novembre 19:29

    ’’puisque ce ne sont évidemment pas les gens qui n’ont pas d’argent qui peuvent payer les campagnes électorales, devenir propriétaires des moyens d’information et de manipulation, ou qui ont la possibilité de séduire ou de corrompre’’

    Mais ils ont le nombre ! donc le plus de de bulletins à glisser dans l’urne, et tous ne sont pas dupes des média. Le problème est le grand nombre qui s’expriment dans les sondages (contre la réforme des retraites, contre l’immigration de masse, contre la suppression de l’ISF, etc.) mais s’abstiennent le jour du vote.

    Alors l’élu s’achète une certaine paix sociale avec des primes, chèques, aides, subventions, remise carburant... en tirant des chèques sur la dette.


  • ceux qui ont mis en orbite E. Macron ont eu « le nez creux »

    Je ne crois pas , Macron est surtout un cynique, sournois qui sert uniquement le programme du W E F avec toute la forêt d’ambitieux , de criminels .
    Le peuple français politiquement a été grugé mais c’était facile pour les ingénieurs de la manipulation sociale , la preuve il y a encore un fort pourcentage qui porte le masque de papier .

     https://www.youtube.com/watch?v=oxgW8YNtP_w

    Le scandale FTX est un révélateur du complot anglo-saxon .


    • the clone the clone 22 novembre 08:12

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

      Macron a tellement plu a certains qu’il aurait été élu sans élection ....


  • https://reseauinternational.net/une-dangereuse-meute-de-hyenes-erre-en-europe/

    par The Saker

    S’attendaient-ils à ce que nous les traitions avec un quelconque respect ?
    Ils peuvent polir leurs médailles et aiguiser leurs sourires.
    sourires, et s’amuser en jouant à des jeux pendant un certain temps
    boom boom, bang bang, allonge-toi tu es mort
    Roger Waters

    À l’heure actuelle, la plupart d’entre vous doit avoir entendu parler du «  mystérieux  » tir de missile qui a frappé la Pologne. Si vous l’avez manqué, voici quelques articles qui montrent comment ce non-événement a été développé par les médias :

    https://www.rt.com/poland-missile-emergency
    https://www.rt.com/pentagon-cannot-confirm-missile-poland
    https://www.rt.com/poland-nato-article4-ukraine
    https://www.rt.com/biden-emergency-nato-meeting
    https://www.rt.com/biden-russia-unlikely-poland
    https://www.rt.com/erdogan-poland-missile-incident
    https://www.rt.com/poland-air-defense-ukraine
    https://www.rt.com/biden-responsibility-missile-poland
    https://www.rt.com/poland-lublin-ukraine-missile
    https://www.rt.com/us-russia-responsible-poland-missile
    https://www.rt.com/nato-kiev-missile-lies

    Il est en fait assez intéressant de voir comment cette histoire a « évolué ». D’abord, elle a été présentée comme une attaque russe. Bien sûr. Comment pourrait-il en être autrement ?

    Puis il est devenu assez évident que le missile était un missile de défense aérienne ukrainien S-300. Maintenant, je dois vous dire que les Ukronazis ont accusé la Russie d’utiliser de vieux S-300 contre des cibles terrestres. Cependant, il n’y a aucun S-300 russe à portée de l’endroit où le missile a atterri, seulement des S-300 ukrainiens. Et, comme l’a soulignéGonzalo Lira, un agriculteur polonais a vraiment fait une bonne action en photographiant les débris du missile. Je voudrais noter que Lira a tort lorsqu’il affirme qu’un missile russe ne peut venir que de l’Est. Les armes russes à distance utilisent des guidages par satellite, inertiel et le suivi du terrain pour suivre une trajectoire soigneusement préparée afin de contourner les défenses aériennes et elles peuvent très bien voler autour d’une cible avant de la frapper « par derrière ».


  • the clone the clone 22 novembre 08:13
    En l’an 37 Macron fit tuer sur ses ordres le petit-fils de Tibère et bien d’autres membres de la famille impériale que le règne précédent avait épargnés, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires que Caligula voyait comme de potentiels obstacles à son pouvoir absolu.

    En 38, seulement un an après son avènement, Caligula remplaça son préfet Macron et le chassa de Rome. Alors que Macron et son épouse (dont Caligula s’était lassé) s’apprêtaient à embarquer pour l’Égypte où ils comptaient se retirer, une soldatesque envoyée par Caligula les intercepta. Emmenés dans un lieu secret, ils auraient été exécutés ou contraints à se suicider. Selon certains historiens, le corps de l’ancien numéro deux de l’Empire aurait été jeté en mer.

    Ainsi périt l’ambitieux Macron


Réagir