lundi 1er avril - par Daniel MARTIN

Elections Européennes : entre urgence écologique et urgente réforme des institutions

 

La gravité de la situation écologique et les défis du XXIe siècle qu’elle suppose doivent être placés au coeur des débats et des politiques Européennes à conduire. Ce qui implique aussi une réforme des institutions portée par une voix forte de l'écologie, hors toute combinaison politicienne.

 Parmi la priorité des priorités pour l'Europe, c'est l’urgence écologique

... "Il faut créer, d’abord en Europe, par une vague d’information et de pédagogie nouvelle sans précédent, fondée sur un langage mobilisateur non agressif, une dynamique, plus forte que toutes les autres, une hégémonie culturelle à la Gramsci, faisant de l’écologisation l’impératif vital. C’est possible "... Hubert VEDRINE, ancien ministre des Affaires étrangères (extrait d'une chronique fait à la revue "REPORTERRE le quotidien de l'écologie" le 23 Mars 2019)

La gravité de la situation écologique et les défis du XXIe siècle qu’elle suppose doivent être placés au coeur des débats et des politiques Européennes à conduire. Comme les découverts écologiques se sont ajoutés d’une année sur l’autre à l’instar des déficits publics des Etats qui se cumulent dans la dette, la dilapidation du capital naturel commence de plus en plus tôt. Or Les difficultés financières et économiques de l'ensemble des pays de l’Europe dans une compétition mondiale transcontinentale suicidaire qui sont à la fois reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à la menace du réchauffement climatique, au décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, et à l’effondrement de la biodiversité ne peuvent être désormais éludés des choix politiques, et ce à tous les niveaux, mais surtout quand il s’agit de l'Europe.

L'urgence écologique ne pourra s'imposer efficacement à partir d'un seul Etat, aussi puissant ou influent soit-il.

Il est évident qu'au sein de l'espace Européen de plus de 500 millions d'habitants (près de 800 millions si on y ajoute les pays hors U.E, dont la Russie) et à fortiori à l'échelle mondiale, même si la France devenait toute seule un îlot de vertu écologique, ce qui serait bien, mais ne changerait pas grand chose si les autres pays ne corrigeaient pas les actuelles trajectoires destructrices... Par exemple : avec des émissions de 356 millions de tonnes de CO2 en 2017, bien que ce soit encore beaucoup trop, la France est très loin du reste des pays de l'UE qui cumule 4,399 milliards de tonnes, de la Chine 10,975 milliards de tonnes , des USA 6,234 milliards de tonnes, l'Inde 2,466 milliards de tonnes, la Russie 1,692 milliards de tonnes, ou même de l'Allemagne 799 millions de tonnes.

L'union Européenne reste le troisième plus gros émetteur de Gaz à effet de serre, ainsi que pour la consommation d'électricité et le second plus gros consommateur de pétrole.

L'UE est donc le troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine et les États-Unis, suivie par l'Inde et la Russie. Cet ordre est le même pour la consommation d'électricité, mis à part la Russie qui devance légèrement L'Inde, avec dans l'ordre en GW-H /An pour la Chine 5 920 000, les USA 3 913 000, l'UE 2 771 000, la Russie 1 065 000, l'Inde 1 001 191.

Pour la consommation pétrole en 2014, avec 12 527 milliards de barils jours, l'UE est seconde derrière les USA 19 035 milliards barils jour et la Chine 3eme avec 11 051 milliards barils jours, l'Inde 3 846, la Russie 3196 ( https://www.planetoscope.com/petrole/209-consommation-mondiale-de-petrole.html ).La consommation mondiale de pétrole a continué à connaître une solide croissance : +1,8 % de 2016 à 2017, après +1,6 % de 2015 à 2016 et +1,9 % de 2014 à 2015. Sur dix ans, la croissance moyenne annuelle est de 1,2 %. À ce rythme, la consommation pourrait passer le seuil symbolique de 100 millions de barils par jour en 2019.

Nous sommes ainsi loin de la trajectoire de l'accord de Paris pour rester sous les 2 °C, qui exigerait une diminution drastique de nos émissions. Depuis le début du siècle, la Chine en particulier connaît une croissance exponentielle de ses émissions de CO2 parallèle à sa croissance économique soutenue (entre 7 % et 10 % par an). Le pays carburant en grande partie au charbon, l'énergie la plus polluante, ses émissions ont logiquement explosé.

Si ces chiffres doivent être mis en rapport avec la population de chacun des pays, on obtient alors un classement tout différent. Quatre monarchies pétrolières arrivent en tête. Les pays très peuplés, comme la Chine, arrivent finalement beaucoup plus loin dans le classement en terme de rejet par habitant. Mais avec l'explosion démographique de nombreux pays Africains et asiatiques et les besoins correspondant, fussent-ils très faibles en regard de ceux des pays riches ou émergents, ce qui compte ce sont les rejets globaux, dont il faut tenir compte, ainsi les émissions mondiales de CO2 ont triplé entre 1970 et 2017, et la tendance ne semble pas s'inverser... ( La population Mondiale ayant doublé )

Un nombre croissant de données montre de façon irréfutable que les changements climatiques récents résultent essentiellement de l'activité humaine, dont le mode d'influence est certes complexe. Qu’il s'agisse de ce que nous consommons, des types d'énergie que nous produisons et utilisons, du lieu où nous vivons, du pays, ville, périphérie ou zone rurale, riche ou pauvre, de notre âge, jeunes ou vieux, de notre nourriture et même de la mesure dans laquelle femmes et hommes jouissent de l'égalité des droits et des chances, nous sommes entrés dans une nouvelle ère que les Scientifiques dénomment « ANTHROPOCENE », où l'homme est devenu une force géologique. Nous vivons désormais dans l’ère post-croissance économique sur une Terre à l’agonie de par le seul effet du nombre. A quoi servirait-il, par exemple, de vouloir imposer plus de sobriété énergétique, ce qui est souhaitable et absolument indispensable, si le nombre de producteurs - consommateurs, aux appétits en nombre d’esclaves mécaniques particulièrement gourmands en énergie, dont de plus en plus en terres rares, ne cesse d’augmenter...

La crise économique et sociale à laquelle sont confrontés tous les Etats est la conséquence de l’aggravation de la situation écologique et des spéculations boursières qui nourrissent des politiques monétaristes où les Etats ont totalement capitulé face aux marchés Financiers et aux agences de notation, perdant même leur droit d’émission de la monnaie... Mais,il y a plus grave encore. Avec la raréfaction des ressources et la disparition programmée de certaines espèces, la loi de l'offre et de la demande s’applique maintenant aux richesses naturelles. Ainsi, des Etats, tel la Chine ou des pays du golfe, via les banques et des fonds d'investissements qui échappent désormais à tout contrôle du pouvoir politique des Etats Européens, achètent d'immenses zones naturelles riches en espèces animales et végétales qui sont ainsi menacées. Monétarisées et financiarisées, ces réserves sont ensuite transformées en produits boursiers spéculatifs. Il est urgent que l'Europe se prémunisse contre de tels risques qui concernent déjà un nombre important de ses territoires.

Face à l'urgence écologique, sous prétexte d'une meilleure efficacité, des "écologistes" (ex Verts) rejoignent la liste LREM ou d'autres, mais ne servent-ils pas plutôt de caution à des combinaisons politiciennes loin de l'urgence écologique ?

A l'occasion des élections Européennes du 26 Mai 2019, Pascal DURAND Ex éphémère secrétaire national des Verts, actuel Député EELV et Pascal CANFIN ex Ministre Vert de HOLLANDE ont rejoint la liste de LREM (liste d'Emmanuel MACRON). ils se placent ainsi dans la certitude d'une élection facile et d'une impuissance assurée pour cinq ans au prochain parlement.


Sans préjuger de leur convictions et de leur bonne foi, ils rejoignent toutefois la cohorte des prix du concours LEPINE de l'opportunisme "Vert" : François DE RUGY, Barbara POMPLILI, Jean Vincent PLACE, Emmanuelle COSSE, Denis BAUPIN, sans compter Cécile DUFLOT recasée à Oxfam France et tant d'autres qui, dans des législatures précédentes, n'hésitèrent pas, pour leur confort personnel, à déserter le parti politique qui leur avait mis le pied à l'étrier, sous couvert d'écologie. Cette faiblesse est désolante. Et méprisante pour ceux qui résistent et agissent pour convaincre des nécessités d'une réelle "transition écologique" .
Ces ralliements ne doivent pas faire illusion : Excepté quelques résultats non négligeables obtenus par Nicolas HULOT : abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, de l'A 45, sortie du glyphosate en trois ans (bien qu'il ne pu le faire acter par la loi), fin de l'exploitation d'hydrocarbures en France, les 20% de bio dans les cantines scolaires, mais aussi la fiscalité écologique, après 15 mois, impuissant pour pouvoir agir et conduire les actions qu'il envisageait, impuissance due essentiellement aux forces de résistance que furent certains Ministres et les lobbies présents autour d'Emmanuel MACRON, par le coup d'éclat que l'on sait, il préféra démissionner.

Exemple Français récent de l'impuissance écologique des "ralliés"

Au delà du dire, il y a surtout le faire sur la base des critères environnementaux. Et de ce point de vue, dans les faits ce n'est pas Mrs CANFIN ou DURAND, qui pèseront lourd au sein du parlement Européen s'ils ne sont pas d'accord avec leurs colistiers lorsque les intérêts des puissants lobbies des chasseurs et des agriculteurs de la FNSEA primeront sur ceux de la préservation de la biodiversité et la lutte contre les OGM, ou des intrants chimique tel le glyphosate. En France Mr. DE RUGY a t-il eu une quelconque influence, quand Emmanuel Macron reporte à la "Saint glinglin" la sortie du glyphosate, désactive les instruments de protection du paysage et du cadre de vie, autorise le tir des oies et des loups, un comble ! le grand contournement autoroutier de Strasbourg, la privatisation des centrales hydrauliques, déremboursement probable de l'homéopathie, obligation vaccinale... Le plus grave est la neutralisation de la régulation par le citoyen : suppression de l'enquête publique et du commissaire enquêteur pour certains projets où l’enquête publique est remplacée par une procédure de participation du public par voie électronique, les ICPE (éoliennes, fermes à 1000 vaches...), suppression des tribunaux administratifs pour l'éolien, réduction du pouvoir des architectes des bâtiments de France, régionalisation (fragilisation) des sites classés au titre de la loi de 1930...
Mrs. DURAND, CANFIN et les autres ne feront rien d'autre que d'être au prochain parlement Européens, y compris malgré eux, des collaborateurs fidèles auxiliaires des dictats ultras libéraux au service d'intérêts économiques dévastateurs de la planète... Et bien qu'ils s'opposent à la réactivation du TAFTA (traité économique Europe - USA) ils passeront inaperçus auprès de leurs colistiers de LREM très largement favorables à ce traité.

A la place des combinaisons politiciennes, c'est l'urgence écologique qui doit primer au prochain parlement Européen

Tête de liste "urgence écologie" aux élections Européennes du 26 Mai 2019 du Mouvement Ecologiste Indépendant de l'ancien candidat aux présidentielles Antoine WAECHTER et Génération Ecologie de la Députée et ancienne Ministre Delphine BATHO, Comme l'indique le philosophe, auteur de plusieurs ouvrages sur l'écologie, Dominique BOURG, il faut :

"le respect des limites de la planète qui implique de sortir du mythe de la croissance et de la prééminence de l’avoir sur l’être.

la priorité absolue à la lutte contre le réchauffement climatique et l’extinction des espèces, la déforestation et la mort des océans.

la reconnaissance des droits des animaux, l’abolition des modes d’élevage et de pêche industriels, mais aussi l’instauration de droits pour la nature dans son ensemble.

la fin de tous les écocides et la poursuite pénale des éco - criminels.

le respect des paysages et du cadre de vie de chacun, le refus de la standardisation et l’organisation dès à présent de la résilience des territoires.

la libération urgente des institutions démocratiques de l’influence des lobbys et de la corruption

la justice climatique et la lutte contre les inégalités sociales et environnementales.

la définition d’un nouveau modèle de société dont les valeurs et l’organisation reposent sur l’harmonie entre l’Humanité et la nature ".

Changer les institutions Européenne est aussi une urgence de survie de l'U E et une nécessité pour l'urgence écologique si on veut éviter un effondrement rapide et brutal

Dans un monde multipolaire transcontinental au bord de l'effondrement, comme le théorisent les collapsologues Pablo SERVIGNE et Raphaël STEVENS dans leur livre "Comment tout peut s’effondrer, petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes " (Seuil), et pour répondre aux urgences de l'écologie, telles qu'elles sont évoquées par Dominique BOURG, il n'est plus possible que l'UE continue de fonctionner comme elle fonctionne aujourd'hui, où ce sont les "Eurochrates" de Bruxelles et les lobbies qui imposent leur vision et leurs intérêts aux effets économiques dévastateurs pour la planète.

l'Europe ne doit pas être une addition de lutte et d'intérêt entre les pays de l'union sur des bases de concurrence nationaliste et populiste. Il faut une réelle gouvernance démocratique et en finir avec la commission Européenne et des commissaires inamovibles pendant cinq ans, bien qu'ils ne représentent pas leur État et soient indépendants, ils sont désignés par des chefs d'Etat parfois en transit au gré des fluctuations de politique intérieure. Egalement, le conseil Européen et le conseil de l'Union Européenne n'auraient plus lieu d'être. Il faut un seul exécutif issu des élections réellement démocratique du parlement Européen, éventuellement le chef d'Etat Européen aux pouvoirs limités élu directement ou indirectement au suffrage universel serait simplement chargé de veiller au respect des institutions et de représenter l'UE sur la scène internationale. L'exécutif (gouvernement de l'Europe) devrait être issu de la majorité du parlement Européen.

Si les organismes autres que ces trois organes de gouvernance actuels peuvent être maintenus, encore faudrait-il pour mieux intégrer la notion d'Europe fédérale qui veille au respect des cultures et particularismes régionaux (tout en se préservant des dérives nationalistes régionales). Il faut revoir le statut du comités des régions pour en faire une réelle assemblée démocratique aux compétences délibératives sur les questions régionalistes ( langues, territoires, culture...)

Il faut réformer le traité de Lisbonne et abroger l'article 123 de ce traité qui interdit aux Etats de l'union d'emprunter directement auprès des banques centrales, tout en maintenant une autorité de contrôle, dont la mission pourrait rester confiée à la BCFE afin d'éviter des dérives inflationnistes. Cela permettrait aux Etats d'économiser annuellement des dizaines de milliards d'euros d'intérêt versés aux banques privées (https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/mais-ou-sont-passes-les-centaines-184037) .

Par ailleurs, la mission de la banque Européenne d'investissement (BEI) doit être refondée et ne servir qu'à "la transition écologique"...

Pour sa protection, tout en développant des politiques de maintient de la paix dans le monde, l'UE doit mettre en place une défense Européenne, ce qui suppose la dissolution de l'OTAN et se passer ainsi du parapluie militaire Américain.

Avoir réaliser une monnaie commune Européenne (où tous n'adhèrent pas)tout en laissant libre les états de s'organiser sur le plan fiscal et économique, comme ils l'entendent, peut relever d'un non sens qu'il faut corriger par une vraie homogénéisation fiscale et plus de cohérence au niveau Européenne concernant la fiscalité locale. Il faut également accompagner l'homogénéisation fiscale par une réelle homogénéisation sociale.

Il va de soit qu'une nouvelle gouvernance Européenne doit veiller à ce que les Etats de l'Union ne favorisent pas des politiques familiales natalistes, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il faille encourager des vagues migratoires. A cet effet, auprès des pays pauvres, l'Europe doit cesser de maintenir des "kleptocraties" locales pour piller leurs ressources naturelles. Elle doit engager auprès des populations des actions fortes de soutien éducatif, écologiques, de manière à ce que les campagnes puissent nourrir les villes et non l'inverse, et des échanges économiques équilibrées.

Sur le plan international, la lutte tous azimuts contre le terrorisme islamique des égorgeurs de Daech et consort doit passer par des relations normales d'Etat à Etat avec l'Iran et le gouvernement Syrien de Bachar Al- ASSAD. Une cohérence Européenne devrait interdire à chacun des Etats de l'Union de permettre le retour des Djihadites qui doivent être remis aux gouvernements des pays où ils ont sévis (Syrie, Irak et autres). Le traitement des jeunes enfants doit également se faire dans une meilleure cohérence entre les Etats de l'Union.

Pour conclure

Pour faire face aux défis de l'urgence écologique, mais pas seulement, si on veut, à minima, retarder l'effondrement de nos sociétés thermo - industrielles, Le futur de l'Union Européenne ne passera pas par des additions de replis identitaires et nationalistes populistes de ses Etats membres, mais par une entité Européenne forte et cohérente, respectueuse de ses particularismes d'Etat...



47 réactions


  • Julien S 1er avril 18:45

    Ah ah ! Il fallait publier ça demain, pour être pris au sérieux !


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 1er avril 21:37

    Il y a des priorités qu’il faut savoir définir. L’écologie est une idéologie secondaire lorsque les gens n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois.


    • baldis30 2 avril 09:10

      @dr.jambon-beurre
      bonjour,
       bien d’accord .. surtout quand la fin du mois commence le vingt !
      L’idéologie « verte » ressembla au départ comme deux gouttes d’eau à la maladie de la peste de La Fontaine , et se développant elle montra ses racines dans l’idéologie « vert-de-gris »... « Ils n’en mourraient pas tous mais tous étaient frappés ».
      « Je crains l’homme d’un seul livre  » et son original « Timeo hominem unius libri »
       montre bien que la volonté de puissance sans réserve puise ses sources dans le matraquage bien organisé : Goebbels l’avait bien compris ...
       Aujourd’hui la bible verte remplace « mein Kampf » , et à titre personnel j’ajouterai ... pour la même entité ...


  • Jean De Songy Jean De Songy 1er avril 23:18

    La surface d’un département bétonnée tous les 10 ans pour les « chances » importés par Bovet à Vintimille pour assurer le mondialisme oligarchique multiculturel et la consommation capitaliste aux frais du GJ...

     

    20% de prénoms musulmans pour bébés « français », 4ème génération de Mohamed, l’origine prime le pays d’accueil qui n’est là que pour la sécu et la caf... (Guillaume Forurquet, l’archipel français, prix essai politique 2019).

     

    Écolo, la marionnette.


    • Julien S 2 avril 07:42

      @Jean De Songy
      .
      Rassurez-vous puisqu’on ne pourra plus bétonner de nouvelles surfaces sans en débétonner d’anciennes. Si donc la population augmente, il sera logique de pénaliser fiscalement ceux qui s’obstineront à vivre autrement que les uns au-dessus des autres. 


  • Spartacus Spartacus 2 avril 08:32

    Le problème avec les écologistes c’est le mélange entre torchons et serviettes et la fausseté des analyses...

    Le CO2 et un élément indispensable et la nourriture des plantes par la photosynthèse. Expliquer que le CO2 serait nuisible à la nature alors que la Nasa a montré que l’équivalent d’un continent vert est apparu sur terre et le recul des zones désertiques est un non-sens.

    Expliquer que la montée de 2 ou 3° serait nuisible alors qu’il y a moins de morts avec le chaud que le froid est aussi un non sens.

    Expliquer que l’homme est incapable de s’adapter aux changements de température est là encore un non-sens. L’homme s’adapte très bien aux variations de 40° entre l’hiver et l’été.

    Expliquer que la biodiversité est « for-mi-dable », alors que la moitié du monde doit dormir avec une moustiquaire et les maladies engendrées est encore un non-sens.

    Expliquer que Hulot le fanfaron ridicule qui a « 7 Voitures » dont un énorme 4x4 et qui veut donner la leçon.

    Expliquer que nous avons la connaissance des ressources disponibles alors qu’une ressource se caractérise par son aspect cornucopien. Un ressource est interchangeable. On passe du cheval à l’huile de baleine au pétrole au nucléaire et autres au fil des générations.

    Expliquer que la démographie est un problème, alors que plus les gens sont instruits et vivent dans un monde mondialisés (occident), plus les naissances s’adaptent par ordre spontané et par l’auto-contrôle.

    Expliquer par des motifs « scientifiques » l’écologie alors que les écolos sont les pires anti-sciences. Qui refusent la recherche OGM, la recherche de Shiste et autres...

    L’écologie c’est le monde médiéval et le retour au moyen age.

    Les gens qui à cause des écolos n’ont pas pu avoir de « riz doré OGM » que les écolos ont détruit les recherches ne se sont pas plaints.

    Il sont justes morts de carence en vitamines C par la faute de Greenpeace qui leur a interdit de planter ce riz qui les aurait sauvé.


    • Julien S 2 avril 09:29

      @Spartacus
      .
      plus les gens sont instruits...............plus les naissances s’adaptent............. par l’auto-contrôle. 
      .
      Je ne devais pas être suffisamment instruit, car quand ça commençait à chauffer en cours de ramonage conjugal, mon auto-contrôle devenait très difficile. 


    • merthin 2 avril 09:56

      @Spartacus

      « Expliquer que le CO2 serait nuisible à la nature  »

      personne ne dit que c’est nuisible à la nature. C’est nuisible à la stabilité du climat que l’on connait depuis 10 000 ans. Merci de m’épargner l’argumer de l’optimum médieval ou autre fadaises. Ce sont des réchauffements locaux, de faible amplitude et NON durables. Le C02 qu’on balance dans l’atmosphère y restera des siècles !

      « Expliquer que la montée de 2 ou 3° serait nuisible alors qu’il y a moins de morts avec le chaud que le froid est aussi un non sens. »

      Combien de fois devra-t-on vous répéter que la différence entre une ère glaciaire et notre période est une variation de température moyenne de 5°C ? Et que par conséquent, parler d’une augmentation de T° moyenne de 2° à 6°C ce n’est pas dire que les étés seront un peu plus chaud mais qu’on change carrément d’ère géologique.

      « Expliquer que la montée de 2 ou 3° serait nuisible alors qu’il y a moins de morts avec le chaud que le froid est aussi un non sens.  »

      Parce que vous ne lisez pas les statistiques de mortalité.
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/12/30/les-sdf-ne-meurent-pas-seulement-en-hiver_4547341_4355770.html

      Il est connu de tous que le corps humain a bien plus de facilité à lutter contre le froid en produisant de la chaleur, en se couvrant que de lutter contre la chaleur en transpirant. Suffit de prendre le métro l’hiver et l’été pour voir la différence d’adaptation.

      « Expliquer que la biodiversité est « for-mi-dable », alors que la moitié du monde doit dormir avec une moustiquaire et les maladies engendrées est encore un non-sens.  »

      Réduire la mortalité aux moustiques EST un non-sens. Vous voulez donc vivre sur une planète aseptisée où il n’y aura que les hommes et leurs animaux d’élevage...
      Savez-vous que la plupart des principes pharmacologiques proviennent de plantes découvertes par les médecines traditionnelles ?

      Savez-vous que la présence de prédateurs est le meilleur garant contre l’invasion de nuisibles ?


      « Un ressource est interchangeable  »

      Ba non. Il y a des matériaux irremplaçable pour certaines application (micro-informatique) et des ressources énergétiques dont la densité et la praticité sont pour le moment également irremplaçable jusqu’à aujourd’hui (pas de voiture moderne au charbon ou au bois).

      « On passe du cheval à l’huile de baleine au pétrole au nucléaire et autres au fil des générations.  »

      En ce qui concerne les énergie fossiles nucléaires et ENR, il n’y a pas eu de substitution mais une addition. En clair, on ne passe pas du charbon, au pétrole. On ajoute le pétrole au charbon.

      http://www.assemblee-nationale.fr/rap-oecst/energies/r3415-12-11.gif

      Penser que le progrès va continuer parce que dans le passé l’homme a trouvé des énergies de plus en plus concentrée et à sû fabriquer les convertisseurs adéquats (machine à vapeur, moteur thermique, réacteur nucléaire) est de la PUR CROYANCE RELIGIEUSE.

      « (...)c’est le monde médiéval et le retour au moyen age. »

      Non, c’est à priori un futur possible si comme vous l’ignorez nous ne trouvons pas aussi bien que les ressources fossiles. D’ailleurs, savez-vous pourquoi on les appelle fossiles ? Parce qu’elles sont le produits de transformations qui ont pris des millions d’années. On les consommera une fois et après ça sera fini.

      « Expliquer par des motifs « scientifiques » l’écologie alors que les écolos sont les pires anti-sciences. Qui refusent la recherche OGM, la recherche de Shiste et autres...  »

      les écolos sont les pires anti-sciences ? lesquels, qui, pourquoi ? Rechercher des Schistes bitumineux ce n’est pas de la science, c’est de l’INDUSTRIE !

      Faire des plantations OGM en plein champ est irresponsable. L’homme modifie suffisse ment son biotope pour y ajouter des manipulations qu’il ne maitrise pas encore. Les faucheurs ne sont pas tous contre la recherche OGM. ça vous plairait que je fasse l’essai d’un prédateur des chenilles processionnaires dans votre jardin et que finalement le dit prédateurs bouffe tout votre potager ????

      La recherche et l’exploration oui. A condition que ce soient les chercheurs et les explorateurs qui assument et contrôlent leurs idées.


    • JL JL 2 avril 10:16

      @merthin
       
       je suis d’accord.
       
       Je dirai que le « réchauffement climatique » c’est un peu comme en matière d’économie, la croissance : les deux s’accompagnent d’une exacerbation de plus en plus dramatique des inégalités.
       
       Et il se pourrait qu’un accroissement de température se traduise paradoxalement par des étés froids et des hivers tempérés en France ; par exemple.


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 10:49

      @merthin. Rien n’était si beau si leste, si bien ordonné que les armées d’écologistes chargées d’éradiquer tout forme de vie humaine au profit de la vie banquière !
      Eradiquer le dioxyde de carbone et le dihydrure d’oxygène ne demandait qu’un peu de courage politique. Après la glaciation de Würms, ce fut la Zlist.
      Grâce aux usines d’enfouissement du dioxyde de carbone vantées à l’Académie des Sciences par Claude Allègre, quand la teneur en dioxyde de carbone atmosphérique tomba à 100 ppm, seuls le sorgho, le maïs et la canne à sucre auraient encore pu subsister, mais à condition de températures qui n’existaient plus ; ces dernières plantes gelèrent comme les autres. Sur les terres non encore englacées, l’érosion éolienne des moraines enrichit quelque temps les steppes en élément minéraux encore riches en cations et en silice, mais cela ne dura pas longtemps. Car tout le temps que dura l’annulation du champ magnétique terrestre, la couverture nuageuse empêcha les derniers écologistes survivants dans de profondes cavernes de voir le Soleil une dernière fois. Sans la couverture des cavernes, ils n’auraient du reste pas survécu longtemps au bombardement de rayons cosmiques. Peu à peu la totalité des océans se recouvrit de banquise, comme aux temps Cryogéniens.

      Il n’y avait plus qu’à attendre la prochaine explosion du Yellowstone, qui serait d’autant plus violente que longtemps comprimée par l’inlandsis.

      Eraduquons ! Eraduquons ! Eraduquons ! Eraduquons !


    • merthin 2 avril 10:49

      @JL

      C’est compliqué de prédire avec certitude de ce que seront les saisons.

      Grossièrement un ralentissement du Gulf-Stream pourrait plutôt conduire à des hivers plus rigoureux. Il faut se rappeler que Paris est à la même latitude que Montréal.

      Ce qui me saoule avec les climato-sceptiques primaires c’est la négation bête de tous les arguments scientifiques indéniables et leur interminables copié/collé d’arguments tous débunkés.

      La seule chose qui peut se défendre dans leur position est une certaine posture nihiliste (le climat va changer ! So what ?) ou fataliste. Et je peux la concevoir si elle ne nie pas la réalité des faits scientifiques et ne s’appuie pas sur un techno-scientisme.


    • merthin 2 avril 10:58

      @JC_Lavau

      L’humanité a vécu pendant la dernière glaciation.
      Peuples de chasseurs-cueilleur et population mondiale estimée à quelques millions d’invidus.

      Durant les derniers 10 000, le taux de CO2 a été remarquablement stable avant que l’homme ne perce les poches fossile et les crament. Ce qui démontre un équilibre en l’atmosphère et la biosphère. Depuis que l’homme balance du CO2, on a prouvé que la biosphère stocke plus de CO2 dans le sol qu’auparavant mais pas suffisamment pour contre balancer nos émissions. 


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 11:13

      @merthin. On le saura, que tu n’as jamais étudié les résultats des fouilles de Lille Grobsø.


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 11:20

      @JC_Lavau. Lille Gribsø. Stomates des feuilles de bouleaux.


    • merthin 2 avril 11:31

      @JC_Lavau

      Tu préfères te référer à des phénomènes naturels pour te rassurer plutôt que de reconnaître que l’homme change son biotope à un rythme et à une vitesse INEDITE dans l’Histoire.

      Maintenant, fais un peu de prospective et réfléchis aux conséquences de sécheresses à répétition dans des pays comptant des millions d’habitant ! Ceci directement imputable aux modifications climatiques !


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 12:18

      @merthin. Sur une très courte vue, peu de différence entre l’escroquerie de Trofim Dénissovitch Lyssenko, et l’escrologie des climastrologues tels que Pachauri, Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte qui réclamaient « mille milliards d’euros pour sauver le climat » aux précédentes européennes de mai 2014.
      Sur une courte vue, les deux escroqueries servent à fournir des rentes et des carrières totalement anormales à des scientifiques de troisième ordre, ou à un économiste des chemins de fer, cumulard de profits.
       
      La ressemblance s’arrête là. Les escrologistes du 21e siècle ne sont pas autonomes, n’ont pas inventés seuls leurs fraudes : ils sont dirigés par des banksters et leurs relais politiciens. Ils servent aux organisateurs de la dictature mondiale, ils ne sont que fraudeurs aux ordres.
      Rappel d’une de ces fraudes, relayée par wikipedia : 

      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans ».

       
      Et des fraudes, ils en ont commis tellement d’autres, sous hautes protections...


    • merthin 2 avril 12:46

      @JC_Lavau

      Quand vous restez dans le domaine de la science, vous êtes bon vous avez au moins des points de discussions intéressants.

      Prendre la question climatique par le bout du complotisme survient généralement quand vous n’avez plus d’arguments scientifiques valable à présenter contre l’assertion suivante :

      « l’Homme modifie son environnement de manière rapide, inédite et irréversible à l’échelle de dizaines (centaines ?) de générations. »


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 13:45

      @merthin. DONC CO_2 ?
      Quand te décideras-tu à faire des études ?


    • merthin 2 avril 14:38

      @JC_Lavau

      Elles sont faites et se poursuivre (la science n’est pas figée).

      Quand vous déciderez-vous à faire des phrases construites (aux  suj  verbe) ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 14:45

      @merthin. Quand auras-tu l’âge de cesser de prendre des fraudes pour de la science ?


    • merthin 2 avril 15:01

      @JC_Lavau

      Ah.

      La diffusion du rayonnement infra rouge par les molécules de 3 atomes dans l’atmosphère est une fraude ?

      Le CO2 en tant que gaz à effet de serre (avec l’eau, le méthane et les oxydes nitreux) constitue une fraude ?

      Le recul des glaciers constitue une fraude ?

      La diminution du volume des Inlandsis constitue une fraude ?

      Le fait qu’aucun phénomène naturel n’explique le réchauffement tel qu’on l’observer constitue une fraude ?

      Vas te coucher...


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 15:25

      @merthin. Gros menteur ! Ton fameux « réchauffement actuel » s’est mis en grève il y a plus de vingt ans. Même Pachauri a été contraint de le reconnaître publiquement.
       
      Climategate...
      Fraude sur les températures néo-zélandaises...
      http://www.objectifliberte.fr/2009/11/explosif-les-ordinateurs-du-hadley-center-pirates.html : révélation de l’affaire.
      http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-2-nouvelles-revelations.html : Analyse plus complètes des mails
      http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-3.html : réaction des médias et lignes de défense des scientifiques incriminés par les mails)
      http://www.paperblog.fr/2565983/climategate-4-nouveaux-elements-nouvelles-fraudes-mises-a-jour-nausee-chez-certains-scientifiques/ :
      ClimateGate 4 : nouveaux éléments, nouvelles fraudes mises à jour, nausée chez certains scientifiques
      Publié le 29 novembre 2009 par Objectifliberte.
      http://www.objectifliberte.fr/2009/11/climategate-4.html

       
      Les militants carbocentristes n’auraient-ils oublié quelques dizaines de fraudes ?
       Je ne sais pas, moi, l’enrichissement personnel d’Al Gore avec le trafic des indulgences carbone ?
      L’enrichissement personnel de Pachauri par le cumul de fonctions déontologiquement incompatibles ?
      Le truandage des données rurales américaines pour les conformer à la bulle thermique des villes ?
      Le truandage des données néo-zélandaises, contre lequel des météorologues néo-zélandais ont protesté ?
      Le truandage des données scandinaves, contre lequel des météorologues scandinaves ont protesté ?
      Le truandage des données russes, contre lequel des météorologues russes ont protesté ?
      Le truandage sur le temps de résidence du CO_2 atmosphérique : 100 à 200 ans selon les sites zécolos, cinq ans en réalité ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 15:27
      Les affirmations de Naomi Oreskes aussi sentent la fraude à plein nez, sous couverture universitaire de « politically correct ». Mais il nous manque encore l’enquête sur ses méthodes, depuis longtemps nauséabondes.
      Ça se présente comme « historienne », mais son étude de l’histoire des climats semble bien se borner à Katrina, 2005.

      Quant à ses accusations - dont attend en vain qu’elle prouve les faits allégués - les Témoins de Jéhovah font aussi bien qu’elle :
      « Tous les témoins gênants sont des malades mentaux ! » selon la WatchTower de juillet 2011.
      http://www.telegraph.co.uk/news/religion/8791196/Police-inquiry-over-Jehovahs-Witness-magazine-mentally-diseased-article.html
      Eux aussi sont coutumiers de la prédiction de fins du monde imminentes, qui n’arrivent jamais...

      Pour ceux qui auraient du mal à trouver leurs mots (on sait qu’
      Il y eut un Balencourt en Sorbonne,
      Et un autre à Waterloo,
      Aux côtés du général Cambronne,
      Pour l’aider à trouver ses mots),
      Marcel Pagnol vient à votre secours, il a bien expliqué la politique de Naomi Oreskes et de Pachauri :
      « Oui on triche ! Oui on fraude ! Mais on fraude avec élégannsse, avecque panache ! »


    • merthin 2 avril 15:48

      @JC_Lavau

      Mais regardes tes sources. ça date de 2009 et ça a été completement débunké depuis !!!

      C’est du cuit et du recuit tout ça.

      Même dans tes dénonciations tu n’es pas cohérent. Pourquoi « truander » les données si c’est pour publier des courbes qui montrent une stagnation ??!!!

      Le forçage radiatif a été directement mesurée dans les raies d’absorption du CO2 et le rayonnement renvoyé également ! Fait INDISCUTABLE.

      Des plateaux il y en a partout et de temps à autre une rupture qui fait qu’un plateau est supérieur au précédent !

      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f8/Global_Temperature _Anomaly.svg/langfr-440px-Global_Temperature_Anomaly.svg.png

      Regarde la courbe. C’est manifeste sur la moyenne annuelle lissée.

      80-88 plateau
      90-98 plateau

      T’as pas mieux comme argument q’un effet d’échelle !!!!


    • ninportequoi 2 avril 19:32

      @Spartacus
      Vous faites votre habituelle récitation. 
      Je reprends un seul point.

      « Les gens qui à cause des écolos n’ont pas pu avoir de « riz doré OGM » que les écolos ont détruit les recherches ne se sont pas plaints.

      Il sont justes morts de carence en vitamines C par la faute de Greenpeace qui leur a interdit de planter ce riz qui les aurait sauvé ».

      Vous êtes un fois de plus dans la diffamation pure et simple.

      Le riz doré OGM était bien parti pour causer plus de problèmes qu’il n’en aurait résolu. Et son développement ne pouvait se faire qu’en utilisant des millions de gens comme cobayes. Le projet des producteurs était de l’imposer grace à la corruption du personnel politique dans des pays peu démocratiques.

      Le riz n’est pas producteur naturel de vitamines C. Les modifications génétiques qui le transforme pour qu’il en produise pose un très sérieux problème. Pour synthétiser cette vitamine C le riz modifié transforme d’autres molécules. Le rendement de l’opération est très mauvais et le riz doré OGM est nettement moins productif. Loin de résoudre un problème de carence la généralisation du riz doré aurait causé des famines

       Compte tenu des teneurs en Vitamine C pouvant être obtenu par modification génétique, il faudrait plus de deux kilos de riz doré sec par jour et jusqu’à neuf kilos de riz cuit pour avoir l’apport en vitamine A suffisant. Comment en manger de pareilles quantités surtout avec une production moindre ?

      Autant dire que le maraîcher local qui produit des fruits et légumes qui sont naturellement producteurs de vitamines (C et autres) fait naturellement plus contre les carences que toute la chimie OGM réunie, et en utilisant des surfaces agricoles très limitées. Encore faudrait-il que ces maraîchers locaux, que la variété alimentaire et que la biodiversité ne soient pas éliminés des campagnes par le rouleau compresseur de l’agriculture industrielle c’est à dire par Monsanto, Bayer et autres.

      Votre histoire de riz doré n’est qu’une propagande cynique qui essaie de jouer sur les sentiments humanitaires de personnes totalement désinformés. C’est une manipulation et une désinformation de plus. Et dans votre cas la liste est tellement longue qu’elle en devient honteuse.

       


    • mmbbb 2 avril 22:10

      @merthin «  Le recul des glaciers constitue une fraude ?  » j avais mis un lien a Spart et a Lavau d un directeur de recherche de Lausanne . Il a modelise la fonte des glaciers suisse comme le CNRS le fait en France pour les glaciers de Chamonix . A priori ce sont des cretins ces scientiifiques Quant a Jouzel , il n est pas le seul a travailler sur le climat . J avais cite l exemple de l INRA travaillant sur les nouveaux cepages afin d anticiper cette hausse des temperatures . La voie Bonati s est effondre a Chamonix , les scientifiques l imputent au rechauffement , et pourtant cette voie en granit ne date pas de la derniere glaciation . En ete l isotherme zero est montee, certaines voies sont dangereurs ; chute de serac . Il y a aussi un chercheur Rodopho Dirzo de Stanford qui a averti sur l effondrement des especes animales et vegetales dans les decennies a venir . Je l avais signifie a Spar cette etude ne vient pas d un pays communiste ..Moi je veux bien ettre pris pour un cretin , je m en tape , mais les dirigeants de demain auront de serieux problemes a resoudre .  NB Allegre a propos du changement climatique , l homme a sur toujours s adapter , a une difference pres , avant 1800 ; il n y avait a pene 2 milllards d homme et des terres et des oceans vierges . Desoramis c est 7, 5 millairds L ordre de grandeur semble avoir echappe a ce scientifique . Pour un scientifique ce n est pas fort . Spart lui ne sait pas compter , comme le dit l adage quand tu as un marteau dans la tete , tu ne penses qu a planter des clous .
      .


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 23:03

      @mmbbb : « La voie Bonati s est effondre a Chamonix ». Tout le restant de sa vie, il va rester baba qu’en montagne, il y a de l’érosion. Dans l’Himalaya il en a bien davantage que dans les Alpes, autrement plus violente.
      Au 17e et 18e siècle, les mêmes glaciers ont écrasé des villages. Et c’était le CO_2 le coupable ?
      C’est la fin du monde parce qu’il y a déjà déjà eu des centaines de milliers de fluctuations climatiques avant, et qu’il y en aura encore des centaines de milliers après. Alors nous allons tous mourir...
      Un jour.


    • baldis30 3 avril 08:29

      @merthin
      «  le taux de CO2 a été remarquablement stable »
       effectivement selon les statistiques du GIEC publiées en avril 5.000 BP et sans discontinuité depuis !
       Le ridicule ne tue plus ... heureusement sinon vous auriez eu droit à railles intergalactiques en Univers-vision, .... payées par nos impôts !


    • merthin 3 avril 09:46

      @baldis30

      « effectivement selon les statistiques du GIEC publiées en avril 5.000 BP et sans discontinuité depuis !   »

      Cette phrase n’a pas de sens.


    • merthin 3 avril 09:54

      @JC_Lavau

      Le petit âge glaciaire (appellation grandement exagérée) est clairement dûe à une activité solaire très faible sur une longue durée.

      ça a été documentée et observé (très peu de tâches solaires à cette époque).

      Le GIEC n’est pas carbocentriste comme vous le prétendez. Le CO2 juste est la meilleure explication (principe du razoir d’ockam) au forçage radiatif observé durant les 60 dernières années tous autres paramètres considérés.

      S’il y avait eu abscence totale ou pleins de tâches solaires durant les 50 dernières années, on aurait une autre explication. Mais non.

      Entre l’activité solaire, les paramètres orbitaux de la terre, les flux cosmiques, les gazs à effets de serre, etc ... ce sont bien les gazs à effet de serre qui sont responsables sur une longue période de l’augmentation tendancielle de la température moyenne à la surface du globe.


    • JC_Lavau JC_Lavau 3 avril 10:29

      @merthin. Ses statuts sont parfaitement clairs : statutairement l’Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks est payé pour mentir aux peuples, au service des super-prédateurs mondiaux, via leurs politiques corrompus intergouvernementaux.


    • merthin 3 avril 11:00

      @JC_Lavau

      oui oui... Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu.


    • generation désenchantée 6 avril 18:10

      @JC_Lavau
      pas besoin d’aller aux USA
      il y a une belle Caldera en italie , près de Naple , si elle explose , le réchauffement climatique , il vont pouvoir en parler les écolos , mais ce serait une bonne glaciation avec peut être 1 million de victimes dès l’éruption
      le bilan final risque d’être a plusieurs millions de morts

       https://www.gscf.fr/italie-un-super-volcan-risque-dexploser-a-tout-moment/

      quel est le lien entre un volcan islandais et la révolution française de 1789 ?

      https://www.lepoint.fr/culture/les-mysteres-de-l-histoire-le-volcan-de-la-revolution-09-07-2013-1702139_3.php

      au fait la dernière d’éruption d’un volcan islandais , avait clouer tous les vols transatlantiques nord pendant des semaines


  • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 09:07

    Le dihydrure d’oxygène peut noyer et emporter des villes entières, c’est une matière très dangereuse.

    A bas le dihydrure d’oxygène qui dénature la vodka et le goût du pastis ! 


    Signez tous la pétition pour une planète sans dihydrure d’oxygène !

    P.S.

    Je me dois d’attirer votre attention sur un autre gaz extrêmement dangereux : le dioxyde de carbone.

    Le dioxyde de carbone est au nombre des gaz responsables de la violence des éruptions de type péléen, dont on rappelle que l’éruption de la Pelée a fait 30 000 morts le 8 mai 1902. L’autre principal gaz responsable des éruptions catastrophiques est le sinistre dihydrure d’oxygène.

    En contrebas du lac Nyos et avec l’aide de sulfure d’hydrogène, le dioxyde de carbone a tué 1746 personnes d’un coup, le 21 août 1986.

    Dissout dans l’eau de pluie, le dioxyde de carbone est responsable de la corrosion chimique des continents. Il leur arrache quatre milliards de tonnes par an, rien qu’à lui seul.

    Il suffit de quatre-vingt mille ans à l’eau chargée de dioxyde de carbone pour réduire en arène un mètre cube de granite.

    Dissout dans l’eau de pluie, le dioxyde de carbone vous transforme une roche calcaire en un vrai gruyère, avec des lapiaz, des scialets, des gouffres... Perdu dans le brouillard sur le plateau du Vercors, quand le ciel et la neige se confondent dans le blanc, vous risquez de faire de la spéléologie skis aux pieds, rien que par la faute du dioxyde de carbone !

    L’eau gazeuse au dioxyde de carbone fait roter, ce qui est répugnant.

    L’Efféralgan mis dans l’eau dégage du dioxyde de carbone, or la molécule paracétamol est dangereuse pour le foie.

    Un de nos plus grands chercheurs, Alexandre Magnan a établi que

    Citation
    des rejets dans l’air de ... dioxyde de carbone, étoufferont progressivement la forêt.
     

    Le maïs, la canne à sucre et le sorgho n’ont aucun besoin de davantage de dioxyde de carbone atmosphérique : ces plantes ont déjà atteint l’optimum de leur photosynthèse avec la teneur actuelle.

    Au même titre que le sinistre dihydrure d’oxygène et que le trioxygène, le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre.

    Le dioxyde de carbone est responsable de la carbonatation des bétons, qui a son tour entraîne la dépassivation et la corrosion des armatures de fer.

    C’est une question de courage politique : Peut-on sortir du dioxyde de carbone ?


    • baldis30 2 avril 09:20

      @JC_Lavau

      bonjour,
       votre analyse est fort intéressante et m’incite à la réflexion sur plusieurs points
       D’abord la quasi-permanence de l’hydrogène dans tous les maux que vous décrivez, alors qu’il serait bien plus simple d’utiliser du deutérium , bien plus lourd qui éviterait en plus à tout un tas de particules d’aller beaucoup trop vite en dépit des règles de circulation...
      on doit éliminer l’hydrogène au profit du deutérium et même envisager d’utiliser le tritium dont on ne sait que faire ...
      Par contre sur le carbone associé l’oxygène et à l’eau vous ne proposez rien de bien positif !
      Vous oubliez de dire qu’un liquide brun très clair permet de neutraliser les effets multiples et délétères mentionnés ci-dessus et ceux du CO2 ... en l’occurrence une boisson élaborée à base de malt, tourbe et autres composants ... !


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 09:36

      @baldis30 : « My kingdom for a bottle ! »


    • JL JL 2 avril 09:40

      @JC_Lavau,
       
       Kurt Vonnegut a écrit un roman de SF sur une forme métastable et terriblement dévastatrice de dihydrure d’oxygène qu’il a nommée ice-nine, la glace-9 : cf. « Le berceau du chat » (Cat’s cradle)


    • baldis30 3 avril 08:35

      @JC_Lavau

      bonjour
       « « My kingdom for a bottle ! » »

       certes, certes !
      mais à qui, regardant son conjoint pourrait bien s’appliquer cette affirmation .... « Mon cheval pour un royaume » !


  • Julien S 2 avril 09:25

    La preuve qu’on se moque de nous : on catalyse les voitures pour transformer en gaz carbonique le monoxyde de carbone qu’elles produisent naturellement et que personne n’a accusé d’effet de serre. 


  • JC_Lavau JC_Lavau 2 avril 09:35

    Certes ! Plutôt la « Saint Glé » que la « Saint glinglin » !


  • chantecler chantecler 2 avril 11:04

    Désolé , mais je me refuse à confondre urgence écologique et taxation du CO 2 .

    C’est vraiment d’une perversion inouïe .

    L’urgence écologique en ce qui me concerne c’est de protéger le vivant , la faune , la flore , contre les agressions de l’homme sur terre comme dans les océans .

    Poubelles à plastiques ,pêche industrielle , agriculture et élevages intensifs , monocultures surconsommations de produits chimiques toxiques (pesticides , additifs , chimie industrielle ....)

    Pour le reste le CO2 soi disant , comment éviter les incendies gigantesques , les éruptions volcaniques , les destructions de forêts primaires et secondaires pour la production de bois, sans cesse croissantes, la fonte des permafrosts qui produisent du CO 2 .

    Je ne suis pas du tout convaincu que le réchauffement climatique est lié au CO 2, car trop d’autres facteurs sont en jeu , axe magnétique de la terre, cycles perpétuelles de réchauffement et refroidissements (périodes glacières)...

    Par contre le CO2 ouvre la porte à toutes les manipulations financières (échanges ,rachats , cotation en bourse et arnaques ,etc etc ...

    De plus comment éviter que certains pays hyper industrialisés (Chine par ex ) produisent du CO2 pas plus qu’ils ne recherchent des sources d’énergie : gaz pétrole uranium .

    Il n’y pas si longtemps c’est l’ozone , les gaz réfrigérants qui étaient mis en cause .

    Aujourd’hui on nous bourre le chou avec la production de CO2

    Savez vous qu’un pays producteur de charbon n’est pas taxé ? C’est celui qui l’importe qui l’est ... !

    Et chaque pays quoi qu’on en dise a besoin de sources d’énergie pour maintenir une production , cad des emplois .

    C’est pour la maîtrise de la production qu’il faut réfléchir : à quoi bon créer des milliers objets , des produits parfaitement inutiles , voire dangereux ?

    Par contre renoncer à la production d’aciers , d’aluminium est parfaitement dangereux , car ce sont des productions stratégiques : vous nous voyez , s’il y avait un maxi conflit être obligé d’importer de l’acier chinois, indien... ?

    Non l’écologie , à mes yeux vaut beaucoup plus que cela et mérites des décisions sérieuses , : antipollution ,respect des écosystèmes , des animaux ,(les animaux ne sont pas des objets ), des humains de leurs sociétés (arrêter des guerres débiles , destructrices , des embargos qui détruisent des sociétés de l’intérieur, etc etc ...

    ...

    Au fait l’hommage aux résistants des Glières et une putification de plus : selon les médias une centaine de morts , dans les faits plusieurs centaines , bombardements , artillerie , armées de métiers , milice et des actes d’une barbarie inouïe contre ces résistants , et contre les civils et les villages du Vercors détruits, incendiés, brûlés vifs .

    Comment des journalistes peuvent être si légers par rapport aux vérités historiques .

    Si ça continue de ces massacres , de cette barbarie passés on va en faire de simples matchs de catch , au nom de l’amitié franco allemande et du pardon pour la milice de Vichy ?

    ...


    • baldis30 3 avril 08:45

      @chantecler

      bonjour,
      « Comment des journalistes peuvent être si légers par rapport aux vérités historiques ........ de cette barbarie passés on va en faire de simples matchs de catch , au nom de l’amitié franco allemande et du pardon pour la milice de Vichy ? »

      La référence mémorielle à pétain a été faite antérieurement donc je plussoie ... y compris pour bien des expressions de votre intervention !
      Mais vous êtes vous demandé comment ils obtiendraient un petit ruban à mettre au revers de la veste ? ( pardon.... pas de la veste  ! ces gens-là n’en portent point : ils se contentent du gilet rayé des laquais et domestiques ...)


  • zygzornifle zygzornifle 2 avril 11:36

    Depuis que la France est dans l’UE elle a son carcan .....


  • Allexandre 2 avril 22:17

    Le mieux est de ne surtout pas aller voter pour cette mascarade de députés archi-payés à ne rien faire !!!


Réagir