mercredi 20 octobre 2010 - par R-sistons

Jusqu’à quand allons-nous tolérer d’être dépossédés de tout ?

Jusqu’à quand accepterons-nous d’être dépossédés de tout ? La "génération précaire" sera-t-elle condamnée par notre inaction ?

Allons-nous être comme des moutons que l’on conduit à l’abattoir ? Allons-nous nous laisser tondre sans fin ?

Allons-nous indéfiniment nous laisser dépouiller de tout, de toutes nos conquêtes sociales, par exemple, mais aussi de toutes nos libertés ? Ne voyons-nous pas que nous sommes privés peu à peu de tout ce qui nous protège, de tout ce à quoi nous avons droit, et même, de tout ce qui nous permet de vivre ?

Le Droit au travail est le premier des droits. Et pourtant, même celui-là, on nous le retire (disparition des emplois industriels, agricoles, bientôt plus de fonctionnaires, de caissières, etc), pour que les derniers salariés acceptent de travailler à n’importe quel prix, à des milliers de kms de leurs familles, ballottés selon le bon vouloir des négriers modernes, et aussi pour substituer des robots soumis aux employés qui, ici, demandent un congé maternité, là font grève ? § 1

Et lorsque nous refuserons d’être entièrement tondus, dépouillés de tous nos droits, va-t-on nous traiter comme des délinquants, des terroristes ?

Voici une nouvelle étape de la dépossession : Désormais, un cultivateur américain peut être condamné pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin ! L’usage de plantes médicinales, de remèdes de grand-mères, sains, efficaces, commence à être criminalisé, et puis les ressources naturelles, la terre, sont confisquées par quelques multinationales, tout est marchandisé, breveté... § 2

Où va-t-on ? Quel monde va-t-on léguer à nos enfants ? Un monde absolument invivable ? Ne le sentent-ils pas confusément, en manifestant ? Génération précaire ? Seulement condamnée à survivre ? Privée d’avenir ? Nos jeunes, au mieux simples numéros, simples consommateurs, moutons surveillés à chaque coin de rue, au pire chair à canons ? Et s’ils manifestent, vont-ils se retrouver en garde à vue, à l’hôpital, à la morgue, eux les enfants de France ? Nous acceptons cela ? Nous laissons les événements se dérouler les uns après les autres, jusqu’au point de non-retour ? 

Le point de non-retour

Le point de non-retour ? Il est atteint dans "la plus grande démocratie du monde", états-unienne ! Et avec Sarkozy l’Américain, la France va être gangrénée à son tour plus vite qu’on ne l’imagine ! 

Le Monde selon Bush

En écrivant, j’écoute un enregistrement que j’ai fait en 2004 ("Le monde selon Bush" de William Karel, 28.6.2004, Contre courant sur FR2, du temps où la télé était encore libre) : "Le film raconte les mille jours de sa présidence, des attentats du 11 septembre au bourbier de la guerre en Irak. Il dresse un état des lieux de l’Amérique d’aujourd’hui et tente de comprendre comment un petit groupe d’hommes, sous l’influence des faucons néo-conservateurs, a pris le contrôle de la politique étrangère américaine. (..) Le film n’est qu’un montage d’interviews cadrées à l’identique où chaque témoin remonte à la source de chaque zone sombre de la législature Bush : Fascisme, manipulation, corruption et cynisme généralisé. " § 3

Tous les mécanismes du pouvoir bushiste y sont démontés. Mais on y retrouve aussi, préfigurés, tous les ressorts de la politique mondiale, de la nôtre, peu à peu. Le 11 septembre n’est pas un accident, mais un cadeau pour tous ceux qui veulent porter atteinte à nos libertés. Et un prétexte.

Dans ce documentaire prodigieux, Norman Mailer nous dit : "Le fascisme n’est que la détérioration de la démocratie, et la montée soudaine de concepts précis nous renvoie à l’état nazi. L’oppression devient si puissante, qu’on peut lui donner le nom de fascisme !"

En secret, les gouvernements préparent des lois modifiant nos droits (par exemple, soyons-en sûrs, le droit de grève, bientôt, comme celui de manifester), nos libertés. Aux Etats-Unis, au nom de la sécurité, le Patriot Act autorise ainsi l’accès sans restriction aux données individuelles, la perquisition à domicile (pour la bonne cause, évidemment), les écoutes téléphoniques sur tout le territoire, l’espionnage, la délation, on peut traquer sans la moindre gêne, et même enlever une carte de crédit - autrement dit le droit de subsistance. Qu’en sera-t-il demain, sur ce dernier point, avec la puce ? Les indésirables (ceux qui refusent l’Ordre Mondial Monstrueux qu’on prépare) seront-ils interdits d’achats, et donc condamnés à une mort certaine puisque de surcroît, il ne sera plus possible d’avoir son potager ? Ce n’est plus Orwell ou Soleil Vert, c’est du machiavélisme !

Et pendant qu’on y est, tous les domaines sont aspirés dans ce tourbillon liberticide sans fin. Ainsi, lorsqu’on nous interdit de manger sainement, lorsqu’on nous oblige à nous bourrer des produits frelatés de l’industrie agro-alimentaire ou à nous "soigner" en ingurgitant les potions chimiques de Big Pharma, il ne s’agit plus de mesures sécuritaires. Mais parce que nous ne réagissons pas, nous acceptons à notre insu, ou par passivité, tout ce que l’on programme pour nous. En fait, nous sommes quotidiennement dépossédés de nos libertés - et de nos vies. De nos vies dignes de ce nom, bien sûr. Car qui aspire à être un mouton tondu au gré d’un maître tyrannique et cupide ? Qui aspire à être privé de ses libertés même les plus élementaires, comme celle de disposer de son corps ?

Engrenage fatal et abus de pouvoir

Qu’on me comprenne bien : Il s’agit d’un engrenage fatal. Nous mettons les pieds, sans vraiment nous en rendre compte, dans un engrenage fatal. Il commence à l’aéroport, lorsque nous acceptons d’être visualisés dans notre intimité, pour prouver que nous ne sommes pas des terroristes. Lorsque, aussi, nous acceptons les caméras de surveillance partout, vidéo-surveillance fallacieusement rebaptisée vidéo-"protection", nous nous soumettons implicitement au dépouillement de tous les aspects de notre vie. Jusqu’où cela va t-il ? Jusqu’à la privation du choix de notre nourriture, de nos soins, même. On nous impose, abusivement, de ne manger que des produits de l’industrie agro-alimentaire, et d’absorber des produits tellement chimiques, qu’ils guérissent en rendant malades ! Lorsqu’on regarde la composition des aliments, on est effaré de constater que les adjuvants, les colorants, etc, etc, sont sans cesse plus nombreux ! Autrement dit, en mangeant, en se soignant, on s’empoisonne. De quel droit nous oblige-t-on à être les auteurs de notre propre mort ? De quel droit nous refuse-t-on le choix d’une alimentation saine et d’une médecine naturelle ? C’est un abus de pouvoir caractérisé qui, bien évidemment, doit être dénoncé et pénalisé ! 

Et puisque nous sommes au coeur du débat sur les retraites, est-il insensé de penser que l’on nous fera travailler si tard (et en cotisant à des fonds de pension), qu’en réalité, au final, nous ne pourrons même pas jouir d’un repos bien mérité, pour le seul profit du grand Capital pariant sur notre mort précoce et faisant tout pour cela ? Ainsi, il gagnera sur tous les tableaux : En tirant profit du fruit de notre travail (pour ceux qui auront encore un emploi), alors que les Caisses de Retraite, jusque là, géraient les fonds, et en ne nous versant rien, du fait de notre disparition prématurée. Le capitalisme, de surcroît orchestré par une mafia militaro-financière plus ou moins anonyme, est l’ennemi de nos vies.

L’Union européenne est un tremplin, et un instrument, du Nouvel Ordre Mondial en gestation ; Bruxelles se substitue aux Etats souverains. Et lorsque l’UE s’apprête à interdire les plantes médicinales, elle participe à la dépossession progressive de nos vies par une poignée de malfaisants concepteurs tout puissants.

Il est temps que nous ouvrions les yeux. Il est temps que nous réagissions. Certes, il faut dire non à la politique de Sarkozy, mais il faut aussi, au-delà, dire non à Bruxelles, autrement dit il est vital de sortir de l’UE le plus vite possible. En n’oubliant pas que nos pires ennemis se trouvent plus haut, là où se conçoivent les plans du Nouvel Ordre Mondial qui doit enchaîner les citoyens de tous les pays pour le plus grand profit de la Haute Finance, des dirigeants de multinationales et de grands Médias.

Tous unis, les peuples parviendront-ils à déloger les usurpateurs qui ont droit de vie et surtout de mort sur eux, pour les placer là où ils devraient réellement se trouver : En prison ? 

A travers la future interdiction par l’UE des plantes médicinales, se joue en fait notre avenir. Il est grand temps de stopper l’intolérable...

Eva R-sistons

http://r-sistons.over-blog.com/article-generation-precaire-condamnee-abus-de-pouvoir-ue-reagissons-58992347.html

§ http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/archive/2010/06/14/alerte-le-nouvel-ordre-mondial-s-apprete-a-tuer-nos-emplois.html

§ 2 : http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4750&nbsp ;

§ 3 http://www.cinemovies.fr/fiche_film.php?IDfilm=4974&nbsp ;



39 réactions


  • foufouille foufouille 20 octobre 2010 10:49

    et c’est juste le debut
    1984 en pire


    • ELCHETORIX 20 octobre 2010 12:59

      @ reveil , excellente analyse que je partage pleinement , vous méritez bien votre pseudonyme !
      @ l’auteur , merci pour cet article que je vais relire plus attentivement .
      RA .


    • friedrich 20 octobre 2010 13:34

      Ceux qui flaire la Matrice sont bien plus que 5000, réveil. T’ as vu la foison de pages web et de forums sur le sujet dispo sur Internet ? Et tu crois que je parle de « new world order » au boulot ? 


    • friedrich 20 octobre 2010 13:43

      Rien que Syti en est à son 12 988 030 ème visiteur. Bravo Syti !


  • hunter hunter 20 octobre 2010 13:07

    salut à tous,

    Excellent résumé de la situation fait par Réveil ! seul point avec lequel je ne suis pas d’accord, le jugement sur les ados ! Ils ne sont pas tous comme ça !

    Mais quand on voit le type d’individus qui peuvent être leurs parents, gueuler comme des putois, parce qu’ils ne vont pas pouvoir partir en vacances vendredi soir......franchement ça fait peur !

    Vaut-il mieux partir en vacances, ou devoir crever au boulot ? Il y a un problème de priorités je pense.

    Pour résumer, oui la NWO a déjà gagné ! En France en tout cas, c’est évident ! La liberté pour beaucoup de citoyens, se résume...à celle de circuler !

    Incapables de se projeter dans l’avenir, d’envisager les conséquences, de voir qu’après les retraites, c’est la Sécu qui va morfler !
    Une chose est sure : on ne peut pas forcer les gens à comprendre, je suis contre la contrainte ! On ne peut pas libérer un aliéné contre son gré !

    Si les évaluations de Réveil sont exactes, il n’y a plus qu’une chose à faire pour les quelques 5000 personnes dont tu parles l’ami : se regrouper discrètement et s’organiser, dans des communautés qui seront autonomes en bouffe, et en énergie. Pour ma part, c’est ce que je suis en train de mettre au point.
    Les techniques existent et peuvent être mise en oeuvre : je ne donne volontairement aucun lien, désolé !
    Mettre en commun la thune, le matériel et les compétences !
    Faut avancer masqués (méthodes de l’adversaire), se cacher par exemple sous des alibis très « greenwashing », voire en profiter quelques temps, pour faire entrer un peu de monnaie, par exemple en faisant visiter les concepts à quelques bobos en goguette, mais en parallèle....

    - entrainement physique
    - étendre les compétences des membres des groupes au maximum, comme par exemple, quelques bonnes notions médicales (qui sait réduire une fracture ?)
    - Malheureusement, avoir des guns et savoir s’en servir, car quand le NWO et ses sbires vont monter en puissance, beaucoup de ceux qui aujourd’hui ne sont préoccupés que par leurs vies superficielles, vont se rendre compte combien ils vont en chier !

    Ils n’auront alors qu’un réflexe, celui du prédateur, celui par lequel ils ont été conditionnés depuis leur naissance : ils viendront tenter de s’approprier ce que ceux qui auront eu du nez auront bâti pour survivre !

    Victime de prédation, ils transposeront leur haine sur les autres !

    Certains pourront être intégrés, mais la majorité non !

    Personnellement, je renonce à toute tentative de persuasion et de discussion.

    Je me prépare, avec des potes !

    Les autres, ceux qui n’auront pas voulu ouvrir les yeux, trop préoccupés par « secret story », la pub et les pompes à essence, eh bien c’est triste à dire, mais pour notre part, nous ne ferons pas de quartier !

    Peut-être qu’on sera submergés, on accepte le risque, mais on ne se rendra pas sans combattre !

    La servitude volontaire, l’aliénation, peuvent être refusées, mais à ce que je vois, notre pauvre pays martyrisé, n’en prend pas le chemin.

    Cordialement

    H /


  • Theodore 20 octobre 2010 14:24

    je conseille l’excellent livre (prophétique à l’époque), de P Desbrosses, nous redeviendrons paysans ainsi que les ouvrages de René Dumont (malgré quelques errements en 40).
    pour ceux qui lisent l’anglais, le très célèbre Michael Moore démonte très bien le système avec des révélations parfois effroyables (La peon insurance entre autre)


  • R-sistons R-sistons 20 octobre 2010 14:40

    Cher Théodore, cela fait plus d’un mois que j’essaie de trouver le temps pour publier (avec aussi plein de liens) le post le + important de mes blogs, analyse originale sur aménagement territoire, + ce qui me tient à coeur comme toi, titre prévu « retour à la terre ou mourir »

    Hunter, oui, je me prépare aussi à ça, tu fais ça dans quelle région, toi ? (evaresis@yahoo.fr). Une seule différence : Pas d’armes. Intelligence pour trouver les autres moyens : Clôture haute, chiens protecteurs, sports de combat, armes de neutralisation en vente libre au plus, mais pas qui tuent ou blessent, de mon point de vue. Si survivre doit faire de nous des loups, moi ça ne m’intéresse pas. Je préfère dégager avant...

    Bon courage, et surtout bonne solidarité intelligente et CREATIVE à tous, votre eva


    • foufouille foufouille 20 octobre 2010 15:17

      ben les autres seront armes
      et si ils sont 100, ton grillage ........
      les chiens suffit d’un carreau d’arbalete


  • Ariane Walter Ariane Walter 20 octobre 2010 14:41

    @ j’ai beaucoup aimé votre article et son ton passionné. Bravo. Entièrement d’accord. Bien sûr


  • R-sistons R-sistons 20 octobre 2010 14:42

    Merci de préciser stp, Théodore

    « révélations parfois effroyables (La peon insurance entre autre »

    cordialement eva


  • Albar Albar 20 octobre 2010 16:11

    Le jour ou les services de sécurité ( police, gendarmerie, et l’armée ) se rendent compte du role important qu’ils assument auprés de la société, sans qu’ils soient utilisés que comme des dogs dressés à l’attaque, sans recul aucun devant la noblesse d’une cause à son sens vital, la résistance citoyenne n’aura pas lieu ; Mais que ces derniers jouent le bras armé de la gabegie et le jeu des fripouilles de la politique, la RESISTANCE s’impose, elle se nourrira d’elle meme
    .


  • hunter hunter 20 octobre 2010 16:48

    @ Eva, @ Réveil

    Eva, je vous écris sur votre mail perso.

    Réveil, oui il faut se regrouper et maintenir le contact, mais par contre, la non-violence, comme le dit foufouille, ne servira à rien, face à des gens qui seront désespérés et esclavagisés !

    Je ne prone aucune provocation, seulement, je considère que si on me cherche, on me trouvera, c’est tout !

    Je ne me laisserais pas bouffer comme ça !

    Seul un génie comme Gandhi a réussi à faire ça, et je ne prétends pas lui arriver à la cheville !

    On reparle de tout ça via mail

    Cordialment

    H /


    • foufouille foufouille 20 octobre 2010 17:13

      il faut oublier mad max dans le genre
      les gens ont juste une couche de civilisations pour beaucoup
      la faim ca aide a devenir violent


  • Redj Redj 20 octobre 2010 17:24

    Eva, merci pour ce salutaire coup de gueule, et je suis content qu’il y ai enfin des gens qui, comme hunter, vous, reveil et plusieurs se placent un peu au dessus et voient ce qui se trament.

    Malheureusement il n’y a pas beaucoup de gens qui voient le danger du monde auquel on les prépare, trop occupés à ronger les os qu’on veut bien leur laisser.

    Encore merci, et comme hunter ou reveil je me prépare, ou du moins j’essaye, mais la chance qu’on a c’est qu’on ne pourra être surpris.


  • hunter hunter 20 octobre 2010 17:34

    Salut Redj,

    Bienvenu au club ! Ce qui me fait le plus chier dans tout ça, c’est cette espèce de résignation de beaucoup, cette persuasion que de toute façon, rien ne peut être fait, et bla bla bla....

    J’ai envoyé un mail à Eva, on va garder le contact j’espère ; vous êtes le bienvenu, et Foufouille aussi, et Réveil.

    Peut-être à bientôt

    H /


    • foufouille foufouille 20 octobre 2010 17:46

      hunter, pour le momment je vis dans un village de chasseur tres con
      sauf panne de courant, 6mois de bouffe
      on a encore pas mal de temps avant que ca arrive
      ensuite, faut de la place pour une communaute viable
      et de preference en montagne


    • Redj Redj 20 octobre 2010 18:06

      Salut Hunter,

      Et ouais, mais les gens ont peu être perdu espoir, ou tout simplement ne voient pas ce qui se passent. Ils voient bien les problèmes, mais ne se rendent pas compte de leur imbrication, et du coup leur attention est diluée.

      Et tout cas oui gardons le contact, car moi de mon côté je commençais à me demander si j’étais vraiment normal, ou un brin parano.

      @+


  • jean 20 octobre 2010 17:59

    Il faut s’organiser mais pas ici , nous sommes sous une loupe....mef mef mef


  • hunter hunter 20 octobre 2010 18:04

    Salut Foufouille,
     virti
    Si tu peux, va sur un des blogs d’Eva (il y a son adresse électronique), envoie lui un mail, elle a mon adresse ( que je ne publierai pas ici, tu comprends). si Eva accepte de relayer, ça serait bien qu’on discute via mail persos pour éviter de parasiter ici.

    Faut que ceux qui résistent soient en contact, et pas seulement de manière très virtuelle, comme ici.

    qu’en penses-tu ?

    H /

    PS :je viens d’avoir des contacts en Province, sud ouest, sud est et centre : il n’ont aucun problèmes de ravitaillement en carburant, donc je me pose la question : les médias hurlent à la pénurie, n’est-ce pas une manip’, pour monter encore les gens contre les autres ?


    • R-sistons R-sistons 20 octobre 2010 21:39

      Toujours rien reçu, Réveil...

      Je veux bien faire le lien entre les aspirants au retour (vital) à la terre

      cordialement eva

      evaresis@yahoo.fr


  • hunter hunter 20 octobre 2010 18:10

    Salut Redj !

    Rassures-toi, tu n’es pas fou !

     smiley

    vois le dernier message que j’ai écrit à Foufouille, si Eva nous relaie, on va pouvoir se parler plus facilement.

    cordialement

    H /


  • hunter hunter 20 octobre 2010 18:38

    Réveil

    ok avec toi pour la loupe, mais si ton OS n’est pas made in Micro$osft ou Cuppertino, il y a des moyens de diminuer l’utilisation de la loupe !

    On en reparlera entre nous !

    Merci et prends soin de toi !

    H /


  • Chris du Fier Chris du Fier 20 octobre 2010 18:52

    Eva R(sistons a fait cerrière à l’ ancienne ORTF (oreteufeu) !!!!!!

    Waoh...... !... Pas encore à la retraite, ma grande ?.. J’ espère que vous ne défilez pas pour garder la retraite à 60 ans.. Ou alors, vous êtes une vicieuse, vous..


  • foufouille foufouille 20 octobre 2010 19:09

    @ hunter
    il y a plusieurs forums survivaliste ....... sans loupe
    en fait, on est tres peu nombreux donc pas important
    onnouscachetout et onpeutlefaire (plutot ecolo et peace celui la) sont assez frequente
    une communaute est vite considere comme une secte
    l’espace vital est aussi souvent trop petit
    ensuite vient le probleme de l’acces au foncier et aux terres
    donc soit tu as un chateau
    soit, plus legal, un camping
    les deux demandent plein de thune et d’autorisations


  • Marc Bruxman 20 octobre 2010 19:18

    Encore une vieille (ORTF ca date pas d’hier) qui parle des jeunes.

    Or à part les lycéens qui prennent l’air et se font un cours d’instruction civique, pas bcp de jeunes dans la rue. Les facs n’ont pas suivis les mouvements lycéens. Et les salariés qui défilent, suffit de voir des images pour voir à qui on a affaire. Des gens élevés dans une culture de « goche » qui refuse de voir que le monde a changé.

    Non les jeunes ne sont pas tous précaires, n’ont pas tous ratés leur vie et ne sont pas tous avec des cocktels molotov a s’affronter avec la police dans les « quartiers ».

    En tout cas un p’tit rappel, Mitterand avait envoyé les chars face à un blocage des routiers. Il a eu raison, les blocages sont inadmissibles (même si je chie sur le permis à points et que je ne vois pas de quel droit l’état peut nous autoriser ou nous interdire de conduire mais bon autre problème). Bref, j’espére que Sarko n’a pas montré les muscles en vains et que l’alimentation en carburant sera sécurisé dans la nuit.


    • Annie 20 octobre 2010 19:21

      « Et les salariés qui défilent, suffit de voir des images pour voir à qui on a affaire. Des gens élevés dans une culture de »goche« qui refuse de voir que le monde a changé »

      Et vous pouvez déduire tout cela rien qu’en voyant des photos ? Il devrait vous embaucher aux douanes.


    • Annie 20 octobre 2010 19:26

      Ouuups ! Il devrait dans le sens de « ils devraient », ou « on devrait ». 


  • R-sistons R-sistons 20 octobre 2010 20:17

    1°) J’ai commencé à travailler à l’ORTF presque quand ça a éclaté : Radio, TV (Radio France, FR3..). Tempérament (et un physique qui ne sera jamais celui d’une vieille, cf, déjà, cheveux longs) : Je suis plus jeune que bien des jeunes.
    2°) Prévoir. On COMMENCE à parler de blocage, de grève (transport), de mouvement. Réagir aussitôt (il faut toujours être très réactif) . Exemples : Il y a plusieurs jours j’ai entendu parler des blocages (essence), j’ai rempli mon réservoir. Lundi, je suis retournée compléter ce qui avait été vidé, qq voitures après moi il n’y avait plus d’essence (Carrefour). C’est du concret. Autre ex, DEBUT blocages transporteurs, embryon de début : J’ai foncé faire des provisions. J’ai eu les dernières croquettes animaux que je voulais, malgré tout ! Plus de plats pour chats à Liedl, déjà, il a fallu faire autre chose. Et ce jour-là, suite à la tempête, j’étais en panne de batterie ! Faute de mieux, j’ai repéré 3 gamins (dont l’un était en train de sucer sa belle), vous savez, ceux qui ont, à 13 ans, l’âge pénalement parlant, mais pas la capacité de penser à leur avenir et de commencer à le choisir. Purée ! Ils s’y sont mis, ils ont pris en mains mon camping-car, un au volant car moi je suis une andouille pour faire démarrer une voiture « grippée », les 2 autres pour pousser, imaginez le spectacle, et puis mon jeune voisin immédiat a accouru, et j’ai foncé faire des provisions ! A temps, aussi pour l’essence.

    Et j’ai acheté le machin qui sert à pomper le jus dans une voiture pour en refiler à une autre, câble qui relie... je ne sais pas comment ça s’appelle, je ponds un texte en qq mn, je suis une artiste, aussi, mais dès que c’est technique ou manuel, zéro. Il faut s’accepter comme on est. Ce truc, on doit tous l’avoir pour se dépanner les uns ou les autres.

    Autres trucs :

    - Gerblé pour compenser les futures carences (poudre sans goût 2 euros environ). Les« éveillés » doivent durer... !!!
    - Matériel solaire. Tout ! Lampe-radio, douche, four (un oeuf cuit au soleil en une journée, ne riez pas), ce que vous voulez, et machine à pain, aussi. Pour ceux qui ne le savent pas, on peut avoir des poules sans coqs bruyants (d’après ce qu’on m’a dit). De toutes façons, comme dit Jean de Lafontaine, « 2 poules vivaient en paix, survint un coq et voilà la guerre allumée ».
    - Je suggère (pour avoir vu une géniale mémé avec son chien dedans) d’avoir tous un vélo avec pneus increvables, et du matériel de réparation, et comme la mémé, une carriole à l’arrière, une caisse sur roues, pour le transport de tout ce qu’on veut en cas de pénurie d’essence. Au fait, il faut tous se trouver de la terre, c’est le seul placement aujourd’hui, ensuite tant pis pour le logement : voiture, tente, yourte, mobil-home, c-car, chalet, ce que vous voulez, la terre d’abord.

    D’autres idées ?

    Et bien sûr, on leur tire la langue. Comme la Joconde (voir mon principal blog http://r-sistons.over-blog.com), présentation blog.

    Eva


    • foufouille foufouille 20 octobre 2010 21:24

      les oueufs de poules sont des ovules
      pas besoin de coq
      quand il y en a un, il faut au moins 3 poules, car il est obsede comme unbouc
      quand l’ouef est « coche », il y a un truc blanc qui est du sperme
      pour que ca marche, la poule doit couver l’oeuf souvent


    • chuppa 21 octobre 2010 07:51

      Poules & Coq !!!
      Poules seules = oeufs
      Poules + 1 coq = Oeufs fécondés et donc possibilité de poussins !!!!
      Et donc pérénnité de l’élevage.
      Faites un stage chez un fermier ....
      amicalement


    • foufouille foufouille 21 octobre 2010 10:58

      « Faites un stage chez un fermier »
      c’est de l’elevage en batterie !
      une poule bouffe n’importe quoi
      ca a besoin d’une cabane fermee pour la nuit
      au debut faut les coucher
      le coq est utile pour ca aussi
      ca s’apprivoise bien aussi
      par contre, les poules sont incontinente
      faut netoyer les crottes et la paille souvent


  • Laury 20 octobre 2010 22:10

    Bonsoir Éva et mille merci pour ton article,les campagnards vont cela est sur mieux s’en tirer s’il
    ni aura pas trop de voleurs de poules pour profiter de leurs savoir faire !!!!


  • eric 20 octobre 2010 23:12

    L’espérance de vie des hommes en France est de 77, ans
    Celle des femmes de 84,5
    La plus élevée est celle des cadre A de la fonction publique
    2 ans derrière, les cadres et professions libérales
    11 ans derrière, les ouvriers
    La fonction publique est féminine à environ 60%
    C’est le contraire dans le privé, est le pourcentage est encore plus fort pour les OS.
    La consommation de soins est une fonction croissante de l’âge. Et par conséquent, les tranches d’âge les plus élevées bénéficient d’un transfert de ressources d’assurance maladie plus que proportionnel à leurs effectifs : les plus de 60 ans représentent un cinquième de la population, mais sont à l’origine de plus de 45% des dépenses de soins ; les plus de 75 ans font 8% de la population et près de 20% de la dépense de soins.

    La fonction publique, massivement à gauche, bénéficie de retraites plus favorables que les employés du privé, vie plus longtemps, est donc plus touchée par les maladie liées au grand âge.
    Ceci est évidemment accentué par le fait qu’elle est très féminisée, tant en ce qui concerne les retraites que les soins.

    Tous cela se synthétise par exemple par le fait que la France est le pays de l’OCDE qui consacre le pourcentage le plus élevé de son pib aux retraites de ses fonctionnaires.

    On nous parle du bouclier fiscal, qui coute les deux tiers du déficit du régime des intermittents du spectacle, et qui revient à ne pas prendre à des gens plus de 50% de leur argent qu’ils ont gagné.

    On ne nous parle pas du « modèe social francais » abslument unique au monde.

    L’OS, qui a travaillé plus tôt et termine plus tard, a abondé le régime des intermittents du spectacle par ses cotisation chômage, bénéficie d’une retraite très inférieure, qu’il prend beaucoup moins longtemps. L’excédent de ses cotisations permet à des agents publics qui on travaillé plus tard ( ils sont diplômés et ont bénéficié de formation payée par les impôt du premier, eux ne travaillaient pas encore) prend sa retraite plus tôt, à un taux plus élevé, en bénéficie beaucoup plus longtemps, et dans les derniers âges de sa vie, bénéficie de nouveaux transferts, en soins et maisons de retraite.

    Seul élément qui redonne un peu de justice, pendant sa courte retraite, l’OS en général en mauvaise santé suite à un travail pénible, bénéficie souvent de soin, alors que le fonctionnaire qui s’est mieux ménagé, ne commence à couter très cher que plus tard, mais là aussi plus longtemps. D’utre part, les fonctionnaires sont payés à travail égal 17% de plus a tous les échelons que dans le privé hors catégorie A

    Au total, la vision de la justice sociale de gauche, c’est de récupérer les 600 millions d’euro du bouclier, pour financer les 20 milliards de besoin de financement prévisionnel du déficit des régimes de retraite. Pour ce qui est de la sec soc, on verra plus tard....
    On pourrait aussi diminuer les retraites des patrons du CAC 40, mais vu leur nombre et quel que soit leurs salaires, ce n’est pas sur non plus que cela suffirait.
    On pourrait, cas extrême nationalisé les 3 ou 4% de pib aprés impôts reversé aux actionnaires, mais cela ne marcherait qu’une fois.

    Bien sur que la justice sociale et la vraie solutions quantitative ce serait de diminuer les avantages des fonctionnaires pour augmenter notamment ceux des OS, mais quand on voit les réactions quand on leur demande juste de faire les mêmes sacrifices que tous le monde, on n’imagine même pas ce qui se passerait dans nos rue si on exigeait cela.
    On pourrait aussi améliorer de 10% l’efficacité de la dépense publique,(58% du PIB) ce qui représenterait autant de moyens que la nationalisation des dividendes, et chaque année, et permettrait d’aider plus les plus pauvres sans même toucher aux avantages des fonctionnaires mais cela demanderait des efforts à la fonction publique

    Comme on a pas en France un homme politique qui en ait autant par exemple qu’une Tchatcher, la réponse à votre question est oui, on va continuer longtemps à se laisser déposséder par une caste égoïste et prédatrice.


  • Aafrit Aafrit 21 octobre 2010 02:50

    « L’usage de plantes médicinales, de remèdes de grand-mères, sains, efficaces, commence à être criminalisé, et puis les ressources naturelles, la terre, sont confisquées par quelques multinationales, tout est marchandisé, breveté.. »


     Vous mangez OGM et les maladies sont d’une autre nature, a quoi serivraient les plantes médicinales ?
    De toute façon, il vous faut « leurs médicaments pour »leurs" maladies. Les plantes seraient anachroniques et inefficaces...


  • Png persona-nongrata 21 octobre 2010 09:55

    Merci Eva pour cette éniéme analyses ô combien juste , mes respects madame.

  • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 08:51

    @ l’auteure
    merci pour cet article,
    j’en prépare un sur le thème de « paroles de Résistance »,
    j’aimerais pouvoir discuter de mon brouillon avec vous.
    qu’en pensez vous ?
     smiley


Réagir