lundi 31 décembre 2018 - par Dr. salem alketbi

L’Organisation Daech a-t-elle été vaincue en Syrie ?

JPEG

Le seul point d’accord possible dans toute discussion sur les critères de victoire et de défaite dans les guerres non conventionnelles est que ces normes sont "élastiques" et il semble très difficile de trancher à ce propos. Tout le monde a vu comment le parti terroriste libanais Hezbollah a fait la promotion médiatique de sa victoire militaire face à l’armée israélienne dans la guerre de l’année 2006 malgré les malheurs qu’a engendrés cette guerre, dont le Liban souffre encore des conséquences ! Cela vaut également pour le mouvement Hamas, qui lève le slogan de la victoire malgré les destructions massives dans la bande de Gaza chaque fois qu’il se produit un affrontement avec l’armée israélienne, ce qui confirme le niveau "relatif" de victoire et de défaite dans de telles guerres non conventionnelles.

Face aux organisations terroristes en général, il existe plusieurs objectifs principaux, notamment la défaite de l'organisation sur le plan militaire. Cet objectif a déjà été atteint en Irak et en Syrie, où l'organisation Daech a reçu des frappes militaires successives mettant fin au contrôle de toutes les zones que l’organisation contrôlait dans les deux pays, et il est donc compréhensible que le président Trump annonce la réalisation de cet objectif.

Le problème, c’est que la défaite de ces organisations terroristes ne signifie peut-être pas la fin de celles-ci, comme le confirment les expériences en Afghanistan, en Somalie et dans d’autres zones de conflit qui ont connu une escalade du terrorisme au cours de périodes antérieures.

Le terrorisme ressemble à une "maladie cancéreuse" dans le corps humain : il faut beaucoup de temps au patient pour faire le suivi car la maladie peut facilement revenir, et les cellules cancéreuses peuvent très bien se régénérer.

Le facteur le plus dangereux dans le terrorisme est l’idée, et non l’élément terroriste lui-même. L’idée se répand de diverses manières. Les dirigeants terroristes ont compris l’importance de la diffusion de l’idée et de la mise en place de structures institutionnelles virtuelles de l’idéologie terroriste par le biais d’Internet, qui est devenu une plateforme pour le recrutement virtuel et l’entraînement à la fabrication des explosifs et la communication entre réseaux et éléments terroristes dans toutes les langues.

Les expériences indiquent également que le phénomène du terrorisme passe par des vagues de flux et de reflux. En fait, Daech représente la troisième génération d'organisations terroristes. La première génération d'organisations date des années 1980 et 1990, petites organisations originaires de divers pays arabes et rapidement éliminées par les forces de sécurité, mais leurs racines sont restées et ses théoriciens ont transporté l’idée vers d’autres terres. La deuxième génération est née en Afghanistan par son chef, le chef spirituel d'al-Qaïda, Oussama ben Laden, et s'est basée sur la lutte contre le lointain ennemi pour fonder son activité terroriste. Il a lancé les attaques du 11 septembre et d'autres opérations terroristes. Après la mort de Ben Laden, Daech a vu le jour par Abou Moussab al-Zarqaoui, succédé par Abou Bakr al-Baghdadi, posant ainsi un nouveau fondement basé sur la philosophie de "gestion de la sauvagerie" et de lutter contre ce que l'on décrit comme l’ennemi proche !

L'élimination du terrorisme et de l'extrémisme exige non seulement une réponse sécuritaire et militaire, mais également une stratégie longue et réaliste, fondée sur des bases économiques, politiques, intellectuelles, et éducatives ainsi que sur les médias. Elle requiert également d'énormes efforts législatifs et juridiques pour lutter contre l'extrémisme et la haine de l'autre. Cela exige également une consécration de la tolérance, de la coexistence, de la modération et de l'acceptation de l'autre, et ce sont là des efforts qui ne sont pas sérieusement pris en compte par de nombreuses sociétés arabes et islamiques, ainsi que dans les sociétés occidentales, pour être juste. Il y a une ignorance vis-à-vis de l’abus envers la religion islamique, sous prétexte de liberté d'expression, il y a une forte prévalence du racisme et de l'exclusion sur la base de la religion dans de nombreux pays occidentaux, il y a un échec des politiques d'intégration et de coexistence, ce qui explique l'implication de certains des enfants de la deuxième génération d'immigrants musulmans en Occident dans les rangs de Daech en Syrie et en Iraq.

À la lumière de ce qui précède, on peut dire que la défaite de l’organisation Daech en Syrie a été réalisée, mais cela n'exclut pas la possibilité du retour de l'organisation même graduellement pour exercer son activité, même de manière moindre. La Grande-Bretagne estime que la défaite de Daech n'est pas achevée et qu'il existe une possibilité pour les cellules dormantes de refaire surface, et le même point est partagé par la France qui a dit à travers sa ministre de Défense Florence Parly "Mais Daesh n'est pas rayé de la carte, ni ses racines d'ailleurs, il faut vaincre militairement de manière définitive les dernières poches de cette organisation terroriste" Mais l'objectivité requiert de dire également que Daech a effectivement été vaincu militairement en Syrie, mais l’organisation n’est pas entièrement détruite, et ses structures sont toujours là, et le sort de son leader abou Baker al-Baghdadi est inconnu. Le président Trump sait que l'électeur américain ne se préoccupe pas beaucoup de l'existence de cellules dormantes en Syrie, mais est principalement préoccupé par la capacité de l'organisation de menacer les intérêts des États-Unis et de cibler les Américains n'importe où dans le monde. C'est pourquoi le président Trump était très prudent en niant cette possibilité pour satisfaire les électeurs américains.

La question requiert de revoir ce qui s’est passé en Syrie et en Iraq. L’organisation Daech est la principale menace qui pèse sur les pays de la région et des efforts doivent être déployés pour l’éradiquer complètement, et tout porte à croire que son éradication ne pourra être réalisée que par une série de mesures de coopération sérieuses pour détruire l’environnement social incubateur de l’idéologie terroriste autant en Syrie ou en Irakou en tout autre pays arabe ou musulman. Le terrorisme est une idée qu’il faut combattre et éradiquer, et ne consiste pas seulement en des éléments qu’il faut éliminer. La vérité nécessite de dire que ni les Etats-Unis ni aucun pays occidental n’ont de rôle à jouer dans la guerre au front des idées, c'est la bataille des Arabes et des musulmans, et ils doivent absolument la combattre sans hésitation aucune.



54 réactions


  • popov 31 décembre 2018 16:44

    @salem alketbi

    c’est la bataille des Arabes et des musulmans, et ils doivent absolument la combattre sans hésitation aucune

    Les pays du golfe pourraient commencer par ne plus financer aucune mosquée ni école coranique.


    • baldis30 1er janvier 17:16

      @popov

      meilleurs vœux 
      Il y a dans l’article un remarquable raccourci extrême  : « des bases économiques, politiques, intellectuelles, et éducatives ainsi que sur les médias ».
       Tout passe par la culture mais les élites du golfe sont-elles toutes cultivées comme l’une d’entre elles à l’extrême sud-est de la péninsule ? 
      Vous parlez de financement et vous avez raison car c’est le contraire de la citation !

      Mais attention ... ce qui s’applique actuellement au terrorisme islamique n’est-il pas l’épigone de ce que nous avons toléré, puis subi en Europe ? Entre le terrorisme nazi ou stalinien et l’actuel il y a de grandes parentés : deux exemples entre tous lorsque les nazis annexèrent l’Alsace ils décrochèrent l’effigie de Mendelssohn de la façade de l’Ecole de Musique de Strasbourg pour la remplacer par celle de Mahler ... Quant à la Relativité du juif Einstein ... voir Goebbels !

      Une approche réside dans un seul mot .... LAICITE ... mais c’est seulement une approche !
      Une autre approche ... elle est due au Familistère .... quel bâtiment - toujours existant - y avait-il à la sortie de l’école publique ? C’est un antidote, un vaccin  !
      Mais en certain lieu « un théâtre ...c’est la perte de la moralité de nos enfants »
      Savez-vous de quelle « moralité » s’agit-il ? celle qui conduisit aussi à cette phrase célèbre « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens  » ( siège de Béziers ) .


    • popov 2 janvier 02:03

      @baldis30
       
      Bonjour et meilleurs vœux à vous aussi.


  • JL JL 31 décembre 2018 18:28

    Daech ne sera véritablement vaincue que le jour où tous les musulmans du monde condamneront ses crimes.


    • hunter hunter 31 décembre 2018 18:32

      @JL

      Eh beh, donc on est pas rendu de tout se suite...

      Adishatz

      H/


    • robert robert 31 décembre 2018 20:03

      @JL
      les musulmans n’ont pas a faire méa culpa pour les crimes de Daech pour deux bonnes raisons :

      1. le musulman n’est responsable des actes des autres ce qui par exemple empêche Erdogan à reconnaître le génocide Arménien
      2. les gens de daech sortent de l’Islam sunnite, lIbn Tahyimina le maître à penser des tous les intégristes et les wahhabites dégénèrent leur cervelles !!!

      les wahhabites saoudiens ont une doctrine qui rend licite pour eux le sang de tous les autres musulmans !!!!!!!!! à méditer


    • JL JL 1er janvier 09:14

      @robert
       
      ainsi donc, condamner les crimes de Daesh et faire son mea culpa, pour vous c’est la même chose ?
       
       


    • robert robert 1er janvier 11:55

      @JL
      le méa culpa de quoi ??


    • JL JL 1er janvier 15:32

      @robert
       
       vous avez déjà oublié que c’est vous qui en avez parlé le premier ?

      Vous n’êtes pas crédible sur ce coup.


    • OMAR 1er janvier 19:09

      Omar9
       ;
      @JL
      .
      Quel rapport existe entre faire ma mea-culpa et condamner, par exemple, la nazisme ?
      .
      Si vous relisez mes commentaires relatifs aux actes barbares commis par les djihadistes de merde ou toute crapule ayant vociféré son « Allah Akbar » , j’ai dénoncé, condamné ces actes et appelé à un châtiment exemplaire de leurs auteurs.
      .
      Alors que rien ne me rattache à ces assassins du 11/9, de Charlie-Hebdo ou de la gare d’Atocha.
      .
      Aussi si c’est juste pour mon islamité, je crois que tous les occidentaux doivent noyer leurs médias de mea-culpa, de manière permanente, quand on sait les massacres quotidiens commis par leurs armées et quelques extrémistes chrétiens.
      .
      Pire, aucun article sur Agora n’a été publié pour dénoncer ou condamner le massacre d’innocents juifs à Pittsburgh :
      https://www.courrierinternational.com/article/fusillade-de-pittsburgh-une-des-pires-attaques-contre-la-communaute-juive
      .
      A moins que vous êtes seuls dépositaires et « attributeurs » du Bien et du Mal.


  • robert robert 31 décembre 2018 19:37

    les français, les zuniens, les saoudiens n’ont rien a faire en Syrie

    dégagez prompto

    Bachar est un grand garçon et il a invité les Russes a l’aider ; ils s’en sortiront bien sans vous

    vous n’avez pas a vous inviter à reconstruire la Syrie

    Daech sera vaincu, mais sans ses géniteurs que vous connaissez bien, monsieur alketbi

    vous dépensez vos pétrodollars pour propager un islam ignorant, brutal et destructeur ; vous rasez tout le patrimoine historique de l’Islam et après vous venez nous raconter des sornettes


    • Mylène 31 décembre 2018 22:55

      @robert bien envoyé ...
      reste à épurer la ceinture sahélienne et dézinguer ces ordures .... 


  • cevennevive cevennevive 1er janvier 10:56

    Déjà, si « nous » avions laissé Bachar el Assad « assassiner son peuple » comme « nous » disions il y a quelques années, lui « qui ne méritait pas de vivre » dixit un vieux schnock, les groupes de Daech auraient été bien moins nombreuses en Syrie. Monsieur Bachar el Assad faisait simplement « le ménage » chez lui... Mais, c’est bien connu, « nous » fourrons notre nez partout.

    Mais je déparle.


  • Christian Labrune Christian Labrune 1er janvier 14:00

    Les dirigeants terroristes ont compris l’importance de la diffusion de l’idée et de la mise en place de structures institutionnelles virtuelles de l’idéologie terroriste par le biais d’Internet, qui est devenu une plateforme pour le recrutement

    =================================

    Je ne vois rien à redire à aucun propos de cet article, mais ce qui me paraît stupéfiant, c’est qu’avant que je clique sur « excellent », il était à 1/5. Ce qui paraît signifier que sur AgoraVox comme sur pas mal de sites internet, la propagande terroriste fonctionne à plein, même pour ceux qui sont dans le viseur de l’islamisme et continuent pourtant à se comporter comme ses idiots utiles.

    Ce qui était choquant dans le retrait décidé par Trump, c’est qu’il allait laisser le Mussolini des Turcs massacrer tranquillement les Kurdes. Il semble que Trump ait fait machine arrière : l’Amérique se retirera, mais lentement et prudemment, et le Président pourra toujours dire que ce n’est pas de sa faute, et qu’on l’aura empêché de remplir une promesse électorale. Etait-ce calculé ? Difficile à dire. Si cela l’avait été, il n’y aurait probablement pas eu autant de démissions parmi les généraux de son entourage.

    Les Emirats et la plupart des pays sunnites ont commencé à comprendre que la principale menace était l’expansionnisme iranien et qu’au centre de tout le terrorisme international, il y avait l’abominable mafia du Hezbollah. Entre les décideurs de ces pays et la rue arabe fanatisée par des idéologies d’un autre temps, dont celle des Frères musulmans, et inconsciente des grands enjeux stratégiques, il y a désormais une espèce de fossé qui mettra d’autant plus de temps à se combler qu’une Europe pourtant lointaine et donc capable, pourrait-on penser, de considérer les choses froidement, n’a toujours rien compris à ce qui est en train de se passer dans « l’Orient compliqué » et poursuit, vis-à-vis de l’Iran en particulier, la plus imbécile et criminelle des politiques.


    • OMAR 1er janvier 19:14

      Omar9

      .

      L’un de mes vœux les plus chers est de voir ces nazisionistes pris en charge réellement par Ste-Anne, ou qu’un miracle se produise à Lourdes, pour leur guérison.

      .

      Amen....


    • popov 3 janvier 01:20

      @OMAR
       
      Félicitation au gouvernement algérien pour sa lucidité.


  • sls0 sls0 1er janvier 15:28

    @ l’auteur.

    Si vous voulez que daesh disparaisse dites à vos patrons qu’ils arrêtent de les sponsoriser. Pour ce qui est de leur propagande c’est la même que vos patrons.

    Le Liban je connais un peu, ça commencé dans les années 80 avec un pote libanais qui m’a montrer son pays. Sans être un connaisseur, ayant lié des amitiés dans le pays, j’y suis retourné, je connais un peu.

    Au boulot, le Liban c’était pour ma pomme.

    C’était surtout des maronites que je cotoyais, le pote était maronite d’une famille assez puissante.

    Avant 2006 pas trop dans leur coeur le hezbollah.

    En juillet 2006 étant dans le sud du Liban j’ai accompagné un collège maronite pour quitter la zone de guerre et je suis allé 10 jours chez les amis maronites dans le centre.

    C’est là que j’ai vu basculer d’un désamour en respect au sujet du hezbollah. Pour le libanais moyen le hezbollah foutait la tannée à l’envahisseur du Liban.

    L’invasion du Liban par Israël a propulsé politiquement le hezbollah dans le coeur des libanais, ils l’ont eu deux fois dans l’os, mauvaise pioche.

    Le hezbollah fait partie du paysage politique libanais maintenant, peut être des terroristes pour les USA et Israël, un parti au Liban.

    L’auteur parle au nom de pays privés qui appartiennent à des familles, il y a pas d’effet nation, il ne pourra pas comprendre ce qu’est un élan patriotique. Le hezollah c’était la première fois que des libanais foutaient des étrangers dehors, ça a touché plus d’un libanais.

    Je lis de temps en temps les journaux libanais, ils sont toujours très bien informés de ce qui se passe en Syrie et même sur le plateau du Golan voir en Israël.

    Je regarde aussi la politique intérieure, ça marche pas trop mal pour le hezbollah, il n’ont pas épousé les travers habituels des autres partis et ne profitent pas de leur force.

    Je ne suis pas trop hezbollah mais je respecte leur intelligence stratégique quelle soit politique ou militaire.


    • Christian Labrune Christian Labrune 1er janvier 18:28

      Je lis de temps en temps les journaux libanais, ils sont toujours très bien informés de ce qui se passe en Syrie et même sur le plateau du Golan voir en Israël.

      =========================================
      @sls0

      Et que disent-ils des tunnels creusés par le Hezbollah sous la frontière avec Israël ? Disent-ils toujours qu’il n’existent pas ?
      Ils avaient montré un hangar abritant un élevage de poulets. Voilà où Israël prétendait que pouvait déboucher l’un des quatre tunnels qui n’existaient pas, lesquels ont désormais été détruits. Quoi de plus innocent et de plus pacifique, en effet, qu’un hangar où on élève des poulets !
      Les Israéliens, depuis, ont injecté des tonnes de béton liquide dans le tunnel, et les drones ont pu faire voir, de l’autre côté de la barrière de sécurité, qu’une véritable marée de béton avait surgi tout autour de ce paisible hangar.

      En tout cas, et même si je devrais vous remercier d’avoir illustré à la perfection ce que je dénonçais dans ma précédente intervention, Vous devriez avoir honte de raconter de telles conneries.

      Faites donc le salut nazi, et gueulez Heil Nasrallah ! comme on fait chez Aoun, le Pétain du Liban !


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er janvier 20:00

      @Christian Labrune. Et Heil israël, c’est mieux ?


    • sls0 sls0 1er janvier 20:56

      @Christian Labrune
      Tout les jours il y a des avions istaéliens qui violent la frontière libanaise.
      Les libanais sont plus écolos avec leurs tunnels.

      Au Liban il y a au sujet des tunnels une chanson humoristique ainsi que des histoires comiques style Nethanayou ne cherche pas les tunnels à la frontière mais dans ta cave.
      Comme déni j’ai vu mieux.
      Ces tunnels servent aussi à faire rire c’est donc bon pour le morale et la santé.

      En 14-18, ils savaient pister le creusement de galeries.
      Je serai à la place des militaires israéliens je me poserai des questions coté efficacité. Là c’est quelques sorties de tunnel qu’ils ont trouvé. Quid des autres ?
      Les israéliens m’ont toujours étonné coté technologique, là ils accusent plus d’un siècle de retard.
      Tsahal m’a toujours impressionné par le passé, leur intelligence, leur rapidité de réaction et la grande place laissée à l’ignitiative.
      C’est le passé, c’est l’armée soviétique sur le déclin maintenant. Ca abruti le boulot de garde chiourne.


  • Julyo Julyo 1er janvier 16:17

    Ça  commence mal : « Tout le monde a vu comment le parti terroriste libanais Hezbollah…. »

    Pourquoi se priver : les Allemands qualifiaient bien les résistants français de terroristes…

    Il faut terminer pratiquement l’article qui n’en finit pas de nous bourrer le mou par la seule chose qui vaille et qui n’est pas dite : plus aucun sous de la part des Sunnites pour financer Daech et consorts à la sortie de la mosquée, ramènera, inévitablement, à plus ou moins longue échéance, le calme dans la région et le bien vivre ensemble à la syrienne de la période antebellum.

    Sous la houlette du président Bachar El Assad incontournable, dans une Syrie réunifiée.

    Tout le reste c’est de la roupie de sansonnet.


  • phan 1er janvier 16:35
    Les autorités académiques de l’université de Wuhan, en Chine centrale, ont demandé à Peter Franssen, responsable du site infochina.be/fr , de donner une conférence à l’usage des professeurs et des étudiants en doctorat. La visite fut l’occasion d’entretiens et de conversations sur l’évolution interne de la Chine et sur ses relations avec les États-Unis et l’Union européenne. 

    A l’occasion de la parution d’un livre qui fait ouvertement l’apologie du terrorisme juif dans les années 1940, le magazine britannique The Economist nous montre que les élites occidentales, et singulièrement britanniques, sont bien au fait des méthodes qui ont permis d’aboutir à la création de l’état prétendu juif sur le dos des indigènes de Palestine.

    Pierre Conesa, auteur de Dr Saoud et Mr Djihad, la diplomatie religieuse de l’Arabie Saoudite (Robert Laffont)
    Ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense

    Avec ce nouveau livre, Le charme discret du Djihad, F.Willam Engdhal propose de remonter le temps et de se replonger dans les racines de ce djihadisme dont la présentation par les médias confine au simplisme quand elle ne sert pas quasiment officiellement l’agenda de ce conflit de civilisation que semblent tellement vouloir certains dirigeants occidentaux.
    L’auteur nous plonge directement dans le vif du sujet de cette Guerre contre la Terreur qui est bien plus une Guerre pour Favoriser la Terreur et l’utilisation massive de ces combattants islamistes importés que l’on retrouve dans tous les conflits depuis l’Afghanistan jusqu’à ce jour en Syrie.

    • Jonas 2 janvier 09:36

      @phan
      Je ne vois venir aucune lumière du monde arabo-musulman et musulman non arabe. A part les discours, les actes , sont inexistants , et dont le premier devrait être la séparation de la religion et de la politique, très difficile dans l’islam. 

      1) « En liant la religion au pouvoir politique , nous transformons la religion en simple instrument du régime. C’est le peuple qui en souffre, car cela entrave la pensée, la liberté, la démocratie et toutes ces choses dont nous parlons .Par conséquent , nous devons libérer la religion de l’emprise du pouvoir politique .Est-ce possible ? Oui, ça l’est, mais cela nécessite un combat pacifique, non violent. La violence renforce le lien entre la religion et le pouvoir politique. Par conséquent , toutes les méthodes violentes à l’oeuvre dans le monde arabe ne font pas avancer les arabes d’un seul pas. Au contraire, ces méthodes les font reculer de plusieurs pas en arrière. » ( Le poète syrien Adonis , de son vrai nom , Ali Ahmed Saïd Esber) 

      2) « Je déplore le manque de courage des élites musulmanes qui ont peur de déclarer : l’idéologie de l’islamisme et du djihadisme est l’équivalent du fascisme et du nazisme . » ( Tarek Fatah, intellectuel musulman pakistanais, réfugié au Canada). 

      Tous les arabo-musulmans et musulmans non arabes , peuvent régler leur situation personnelle en fuyant leur pays pour s’installer à l’étranger ( vers les pays occidentaux de préférence ) mais en quoi aident-ils leur pays d’origine ? Même si par culpabilité , ils sont plus virulents verbalement contre le pays hôte que leurs coreligionnaires restés dans le pays. . 


    • phan 2 janvier 10:26

      @Jonas

       « Islamophobie vise la religion, pas les personnes, judéophobie vise le judaïsme ET les juifs. Toi comprendre l’ambiguïté ? » et « L’islamophobie est un droit »  Alain Jakubowicz 

    • Jonas 2 janvier 14:48

      @phan
      Je n’ai jamais parlé d’islamophobie dans mon texte relisez-le , pour la simple raison que c’est un concept qu’utilise les musulmans pour faire taire tous ceux qui critiquent l’islam comme religion et ses dérives criminels un peu partout dans le monde. 

       Le concept -islamophobie fut forgé par l’imam Khomeyni ,pour liquider ses opposants dont le parti communiste , ( Toudeh) qui l’avait aidé à prendre le pouvoir. C’est l’ancien leader du MRAP, Mouloud Aouni, qui l’ avait introduit en France. 

      85% des chrétiens persécutés dans le monde sont du fait de l’islam et de ses ouailles. Même le Pakistan se sert de ce concept , pour persécuter et martyriser la petite communauté chrétienne moins de 2% et dont le cas emblématique est celui de la jeune chrétienne accusée a tort de blasphème , Asia Bibi. 

      PS : En Algérie ( grand fournisseur d’immigrés , après le pétrole) , des familles arabo-musulmanes ont été chassées par des jeunes fanatisés par la lecture coranique , pour avoir voulu fêter le Nouvel an, parce que selon eux , c’est Haram. Comment dit-on en Arabe le « vivre ensemble » ? 


  • Olivier MONTULET Olivier MONTULET 1er janvier 17:39

    Daech ne sera vaincu que lorsque les occidentaux ne chercheront plus à abattre AL Assad.


  • Jonas 1er janvier 18:11

    @Dr.Salem Alketbi.

    Je suis d’accord avec vous sur votre analyse du terrorisme au Proche et Moyen-Orient. Certes l’articulation entre l’Irak et la Syrie où est née et grandie l’Etat islamique ( EI), avec la chute du « califat » et la conquête de sa capitale Raqqa sont là pour confirmer que l’Etat islamique sur le plan territorial n’a plus d’existence. Mais il reste vivant dans l’esprit abîmé de beaucoup de musulmans.

    En revanche , je me sépare de vous , sur la soi-disant discrimination et rejet que subissent les jeunes arabo-musulmans en France. Je suis désolé de vous rappeler , que quelle que soit leur situation , ils vivent en France cent fois ( 100) mieux que dans leur pays d’origine où celui de leurs parents. Des milliers de Français , vont s’installer ailleurs ,parce qu’ils ne supportent pas les taxes et impôts de France. Si les jeunes arabo-musulmans ne sont pas contents de leur état en France , ils ont a leur disposition 57 pays musulmans,où la discrimination n’existe pas et où les hommes et femmes vivent en harmonie et en fraternité, en suivant les prescriptions coraniques. 

     Le terrorisme islamique a un point de départ , il ne vient pas de rien, il s’appuie sur le Coran ,l’argent , qui constitue le nerf de la guerre a travers la « zakat » la charité.

    Le procureur de Paris François Molins , a estimé que pour la France seulement 320 collecteurs ,essentiellement basés en Turquie et au Liban alimentent le terrorisme islamique , en dehors des autres pays Arabo-musulmans et musulmans non arabes. 

    Le franchissement sans contrôle aucun , des frontières par les terroristes, de certains Etats musulmans , comme, la Jordanie et la Turquie, a été un appel d’air pour beaucoup de candidats dhihadistes. 

    La Turquie est un cas d’école.Après avoir longtemps nié le caractère terroriste de l’Etat islamique et en l’aidant avec les « Frères musulmans » à renverser l’ « Alaouite » Bachar Al-Assad, rejoint finalement la coalition ,montée par les pays occidentaux et les pays Arabes , afin de combattre l’Etat islamique. 

    Conclusion : pour combattre le terrorisme islamique, il faut d’abord ,une réinterprétation coranique , par des imams plus civilisés et plus ouverts , que par les tas d’analphabètes et idiots , qui débitent les versets coraniques , comme en ont file les perles. Lutter contre le financement et puis que chaque pays musulmans ait le courage de faire la police chez lui. 


  • benamri 1er janvier 21:34

    le parti terroriste libanais Hezbollah a fait la promotion médiatique de sa victoire militaire face à l’armée israélienne dans la guerre de l’année 2006

    pour reponse a salem ELKALBI

    LE HEZBOLLAH COMBAT UNE OCCUPATION NAZI SIONISTE

    J APPELLE CA UNE RESISTANCE meme si je hais le hezbollah pour avoir cedé aux sirenes iraniennes et combattu des sunnites en syrie


    • Massada Massada 2 janvier 10:36

      @benamri
       
      Le Hezbollah est une organisation mafieuse qui prend le Liban en otage.
      Depuis des mois, le Hezbollah empêche la formation d’un gouvernement par des manœuvres pathétiques, sachant qu’en l’absence d’un gouvernement, alors que la milice chiite fait un usage de la force sans la moindre restreinte, c’est elle qui dirige les affaires du pays.
       
      La population libanaise vit dans l’attente imminente d’une frappe de Tsahal contre les immenses entrepôts d’armes que le Hezb a dissimulé.
       
      Cela dit, l’écrasante majorité des libanais accompagne de ses vœux une intervention israélienne, car la domination violente des chiites et de l’Iran est absolument insupportable.


    • Julyo Julyo 2 janvier 11:25

      Merci Massada pour nous avoir fourni
      ce bel exemple de propa.


    • Jonas 2 janvier 15:40

      @Massada
      Bonjour. 
      Bonne et heureuse année à vous et au peuple d’Israël qui fait l’admiration , des peuples civilisés dont la Chine et l’Inde. 

      -Israël est le troisième pays parmi les 10 pays les plus éduqués au monde, derrière le Canada , premier et le Japon , second. , Corée du Sud quatrième , cinquième le Royaume-Uni, sixième les Etats-Unis etc. 

      -Parmi les 23 pays les plus compétitifs au monde , Israël est classé 21eme, avec le Luxembourg , et la Belgique. 

      La haine des arabo-musulmans et des musulmans non arabes envers Israël , n’est pas due au soi-disant peuple Palestinien, qui n’a jamais existé et dont ils s’en foutent éperdument comme de leur premier verre de thé a la menthe, mais de la réussite d’Israël , qui leur renvoie une image de peuples arriérés et inadaptés à notre l’époque, époque du numérique et de l’intelligence artificielle. . Comme autrefois les soviétiques , qui fuyaient leur pays au péril de leur vie pour l’Ouest , les arabo-musulmans font la même chose , en fuyant  pour venir s’installer chez l’ancien colonisateur.
      Quelle honte ! 
      Celles et ceux qui sont morts pour les indépendances de ces pays , doivent se retourner dans leur tombe . Les pays arabo-musulmans et musulmans non arabes commémorent chaque année la mémoire des morts pour l’indépendance, mais oublient leurs descendants les vivants qui souffrent de misère et de pauvreté , au point de s’immoler par le feu. Plus de 200 à 300 par an. 


    • Massada Massada 2 janvier 17:28

      @Jonas
       
      Nouvelle année, 2 juifs se rencontrent ; dans l’année écoulée leurs relations ont été tendues et ils se sont disputés plus souvent qu’à leur tour.
      L’un d’eux commence : – « Je te souhaite… »
      L’autre l’arrête : – « Ce que tu me souhaite, je te le souhaite aussi. »
      Et le premier de répondre : – « Tu n’as pas honte, Itzik, c’est la nouvelle année et tu recommences à m’injurier ! » smiley
       ------
      C’est toujours un plaisir de te lire et j’espère bien en avoir encore souvent l’occasion en 2019.
      Je te souhaite que 2019 soit une excellente année pour toi. 


    • phan 2 janvier 18:47

      @Massada

      Une blague juive lorsqu’elle n’est pas drôle : elle est antisémite !
      C’est l’histoire d’un Palestinien qui prend l’avion. Et tout d’un coup il voit le signe des toilettes qui dit « occupé » et se met à hurler « De la rivière à la Mer, les toilettes seront libérées ! »

    • Jonas 2 janvier 22:02

      @Massada
       Une autre histoire , juive. 
      A Jérusalem , décèdent le même jour , un rabbin et un chauffeur. Ils arrivent ensemble au ciel et tombent sur une file d’attente , au bout de laquelle se trouvent trois grands panneaux lumineux indiquant : paradis, purgatoire et enfer. Un beau vieillard en tenue blanche immaculée tenant dans ses mains un listing informatique demande à chaque arrivant son nom et sa profession. 
      Il arrive devant les deux nouveaux et leur demande de se décliner. 
      Le premier dit  : « Je m’appelle Abraham , je suis de profession chauffeur. »
      Le beau vieillard lui indique la porte du paradis. 
      Le second dit  : « Je m’appelle Jacob , je suis rabbin de profession. »
      Le beau vieillard lui indique la porte du purgatoire. 
      Le rabbin , surpris ne comprend pas et demande , s’il n’y a pas une erreur sur le listing. 
      Non ! lui répond le préposé à la sélection , mon listing est à jour. 
      Alors le rabbin rentre dans une explication " Ce n’est pas possible d’envoyer ce chauffeur au paradis , je le connais, il habitait près de chez moi, c’est un mauvais juif , qui ne va jamais a la synagogue et ne respecte rien, alors que moi , je me conforme aux commandements de Moïse , je vais chaque jour à la synagogue et en plus , je suis enseignant. 
      Et bien , justement à propos de votre enseignement, lui dit le vieillard , vos cours finissent par endormir vos étudiants , tandis que le chauffeur , lorsqu’il prend le volant , tout le bus se met à prier. 


    • samy Levrai samy Levrai 2 janvier 23:01

      @Massada
      J’ai trouvé cela sur Elijah J. Magnier, qu’en penses tu  ? :

      « La Syrie possède des missiles de précision perfectionnés pouvant frapper n’importe quel immeuble en Israël. Assad dispose aussi d’un système de défense antiaérienne dont il n’aurait jamais osé rêver avant 2011, gracieuseté de la violation continuelle de son espace aérien par les Israéliens et de leur mépris de l’autorité russe. Le Hezbollah a construit des bases pour ses missiles de précision à moyenne et longue portée dans les montagnes, et a établi un lien avec la Syrie qui n’aurait jamais été tissé s’il n’y avait pas eu de guerre. L’Iran a noué un lien fraternel stratégique avec la Syrie, grâce au rôle qu’il a joué pour contrecarrer le changement de régime planifié. Le soutien de l’OTAN à l’essor de Daech a permis d’établir un lien entre la Syrie et l’Irak qu’aucun lien musulman ou baathiste n’aurait pu créer. En effet, l’Irak a dorénavant carte blanche pour bombarder les positions de Daech en Syrie sans le consentement des responsables syriens, et les forces de sécurité irakienne peuvent entrer en Syrie autant de fois qu’elles le jureront nécessaire pour combattre Daech. L’axe anti-israélien n’a jamais été aussi solide qu’aujourd’hui. Voilà ce qui ressort de la guerre imposée à la Syrie de 2011 à 2018.  »


    • Massada Massada 3 janvier 07:39

      @samy Levrai
       
      Si la propagande du Hezbollah vous fait jouir, tant mieux pour vous.
      Je n’ai pas besoin de propagande pour vivre, les faits plaident en ma faveur.
       
      Autre bonne nouvelle :
      L’alliance israélo-sunnite est aujourd’hui une réalité. Elle va se renforcer avec le départ des Américains de Syrie.
       
      En Arabie Saoudite, les conseillers et les hommes d’affaires israéliens peuvent désormais se rendre sans visa. Et ils sont des centaines à saisir cette opportunité.
       
      On peut raisonnablement espérer en 2019 une officialisation des relations entre Riyad et Jérusalem. Une alliance active contre l’ennemi iranien commun, aussi bien chez lui qu’au Liban, au Yémen et dans les émirats du Golfe, qui sont eux aussi très engagés avec l’Etat hébreu.
       
      En cas de conflit avec le Hezbollah au Liban, l’Arabie Saoudite ordonnera à Saad Hariri de prendre le parti d’Israël et proposera au Premier ministre hébreu de couvrir tous les frais de la guerre.
       
      La Jordanie suit fidèlement les traces de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, mais sans faire de vagues afin de ne pas réveiller l’hostilité des Palestiniens et des islamistes du royaume.


    • hans-de-lunéville 3 janvier 18:23

      @samy Levrai
      admettons ce système d’armes, mais pourquoi ne pas l’utiliser ?????


    • samy Levrai samy Levrai 3 janvier 21:09

      @hans-de-lunéville
      Pour ne pas donner de renseignements... il sera utilisé sur des cibles intéressantes quand les syriens le voudront, les israéliens font ce qu’ils peuvent mais échouent lamentablement pour l’instant dans leur quête des faiblesses potentielles du système et ils flippent comme des malades.


    • Jonas 4 janvier 09:25

      @samy Levrai
      Croyez-vous , vraiment , que les Russes nourris de l’expérience soviétique ,(1967/1073) puissent faire confiance aux capacités professionnelles de l’armée syrienne pour l’utilisation des armes sophistiquées ?

      Le régime dictatorial des Assad, possédait , déjà des S-200 moins modernes. La Russie devait les remplacer par des S-300 en 2010 . mais en raison de serveurs compétents et aptes,  la Russie les déploie autour de sa base navale de Tartous , comme les S-400 installés sur la base aérienne de Hmeinim.

      Les Russes ne sont pas fous, la destruction d’un IIiouchine II-20 , par la défense anti-aérienne syrienne, les confortent dans leur opinion sur la grande habilité de l’armée syrienne. 

      Le régime du dictateur Bachar Al-Assad comme celui de son , brille davantage par la propagande que par les actes. Hafez Al-Assad comme Bachar Al-Assad sont plus prompts à massacrer leur peuple que de défier Israël. 

      A chaque attaque israélienne ,( contre les dépôts d’armes réservés à l’Iran et à ses supplétifs ) le régime répète comme une sourate coranique apprise par coeur : « La Syrie se réserve le droit de répondre au moment opportun à l’ennemi sioniste. » On attend toujours cette réponse ! 

      Le père dictateur ,Hafez Al-Assad , s’est illustré vaillamment en 1982, en détruisant , la ville de Hama et en massacrant + de 40 000 Frères musulmans. Le Fils Bachar Al-Assad , lui fait mieux : pour se maintenir au pouvoir grâce aux parrains , Russes, Iraniens et aux supplétifs du Hezbollah, n’hésite pas à détruire son pays , dans une guerre civile faisant plus de 500 000 morts , des centaines de milliers de blessés, traumatisés, et disparus dont on parle peu , des millions de réfugiés internes et externes. Que peut valoir cette armée syrienne en 2018, alors qu’elle était déjà minable , avant la guerre civile de 2010 ? 

      @ Savez-vous que la frontière la plus sûre pour Israël était celles des Assad, père et fils ? 


    • samy Levrai samy Levrai 4 janvier 10:28

      @Jonas
      Ton racisme stupide est juste a gerber et te crédibilise ...
      en attendant les israéliens se gardent bien de venir mettre leur nez en Syrie depuis quelques mois... Nous allons bien voir si la leçon est apprise mais il semblerait que la guerre a été gagnée par Assad et qu’Israel se retrouve dans une très mauvaise position dont elle est la principale responsable... 
      Au fait veux tu que l’on parle des massacres israeliens sur la population autochtone du territoire que les israeliens ont volé aux palestiniens ?


    • Julyo Julyo 4 janvier 11:41

      Jonas,

      Votre histoire juive ci-dessus m’a bien fait sourire.

       

      Néammoins, votre stratégie délibérée de mauvaise foi est seulement déterminée à faire prendre à autrui les vessies pour des lanternes.

      En conséquence de quoi, quand vous vous présenterez devant le beau vieillard en tenue blanche,

      vous serez assurément le troisième larron de l’histoire pour aller occuper sans surprise le troisième lieu.


    • Jonas 4 janvier 13:12

      @Julyo
      Vous savez il y a longtemps , que Dieu et moi, avons pris un engagement . Je lui fous la paix ,et il fait de même. Ce pauvre Dieu, est tellement , harasser , qu’il doit être dans un grand sommeil , pour ne pas entendre les cris et les implorations , des Syriens Irakiens , Soudanais , Algériens , Somaliens , Kurdes , Ouïgours, Tchétchènes etc , qui s’agenouillent devant lui , cinq fois par jour ,mais hélas pour eux , sans aucun résultat. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 13:38

      @Jonas En fait Dieu est un rentier qui glande rien, mis à part s’occuper de son jardin .


    • Jonas 4 janvier 14:22

      @samy Levrai, 
      La guerre est certes gagnée par Assad et ses parrains ( Russes-Iraniens et supplétifs chiites , sur les terroristes musulmans de l’Etat islamique ), cela me fait grandement plaisir qu’ils se débarrassent de cette vermine. Mais, il y a un mais, après la destruction , il faut la reconstruction et vu les dégâts causés dans les infrastructures , les morts et blessés , le nombre de réfugiés et les traces laissées dans les esprits et la chair de la majorité des syriens, c’est une victoire à la Pyrrhus. 

      Combien de décennies et d’investissements seront nécessaires pour reconstruire le pays. Sachant que les Etats n’ont pas d’amis mais des intérêts , les repas servis par les parrains , au dictateurs Bachar Al-Assad et sa clique ne seront pas gratuits.

      Pour votre gouverne dans la semaine avant le 31 décembre dernier, des dépôts de munitions près de l’aéroport de Damas furent détruits, et la riposte syrienne a été égale à elle-même. 
      La grande aviation syrienne , peut se montrer , efficace en bombardant à coups de barils explosifs les civils c-à-d ses propres compatriotes , mais n’a pas l’audace de s’interposer a celle d’israël dans un combat aérien. 

       Reconnaître , que mon ami , chauffeur de taxi , excellent dans les rues de Paris, ferai un minable pilote de formule 1, est-ce du racisme ? 

      Les armées , modernes , dotées de matériels de la haute technologie, doivent s’appuyer , sur des soldats d’un bon niveau et d’une formation robuste . Ce qui n’est pas le cas de l’armée syrienne , même avant 2010. Aujourd’hui , ou une grande partie de l’encadrement soit a fui soit a été tuée, cette pauvre armée formée d’Aléoutes fait figure d’armée prétorienne . En huit ans de guerre , les universités syriennes avaient d’autres préoccupations que de former les élites d’après guerre. 

      Les israéliens , n’ont rien à f... de la Syrie , tant qu’elle restera tranquille , comme avant la révolte de 2010. Le tuteur , Russe , ne la laissera pas s’aventurer. elle n’a pas les moyens. 


    • Julyo Julyo 4 janvier 14:29

      @Aita Pea Pea
      ia orana ite mataiti api


    • Jonas 4 janvier 14:31

      @Aita Pea Pea
      On devrait traduire Dieu devant le tribunal des Nations , pour non assistance à personne en danger , et condamné à l’oubli. Vu ses performances dans le bordel du monde. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 14:35

      @Julyo

      Maururu ... Tu es au Fenua ?


    • Julyo Julyo 4 janvier 14:41

      @Aita Pea Pea
      Aita. Quitté en 2001.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 14:42

      @Jonas

      Un fumeur de Havane peut-il être totalement mauvais ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 14:47

      @Julyo J’ai la plupart de ma famille au Fenua...Raiatea ...Huahine...Tahiti. Sinon suis chti ...lol


    • Jonas 4 janvier 15:34

      @Aita Pea Pea
      Pas du tout ! un fumeur de havane , buveur de whisky et consommateur de p’tites pépées, a la terre et le ciel pour éternité. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 15:39

      @Jonas

      Gainsbourg a tout compris...il est le messie.


  • troletbuse troletbuse 3 janvier 09:46

    En Syrie ? Presque. Mais on les récupère en France. Il faut bien un responsable pour les faux attentats.


Réagir