dimanche 8 décembre 2019 - par lephénix

La face sombre de la « transformation digitale »

Cela commence à se savoir, et de plus en plus : les technologies numériques « nuisent gravement à la santé, à l’éducation et à la société dans son ensemble ». C'est la piqure de rappel du Dr Manfred Spitzer, établi à Ulm et traduit depuis peu. Comment peut-on encore fermer les yeux sur les « effets pathogènes » des « médias numériques » qui agissent comme des « accélérateurs de feu » ? L’état de nos systèmes de santé traduira-t-il bientôt les effets dévastateurs du joug numérique qui pèse sur nos existences ?

 

D’où nous vient cette croyance que « notre bien-être et notre mal-être dépendent directement de la maîtrise des nouvelles technologies  » ? Et d’où vient que l’addiction aux « réseaux sociaux » soit considérée comme une « chance » et non comme un risque majeur en termes de santé publique ?

Neurologue et psychiatre, Manfred Spitzer s’élève contre ce persistant déni de réalité et met en garde tant contre une altération continue de nos neurones et de notre système immunitaire que contre une « perte de contrôle fondamentale » de nos vies désormais placées sous la surveillance de ces technologies : « Les technologies numériques ne nuisent pas seulement à la santé physique et psychique ainsi qu’à l’éducation de la personne : elles ont aussi des répercussions très fortement négatives sur la société  ».

 

Cybercriminalité et technostress dans le pire des cybermondes

 

Qui prend au sérieux les effets de cette insomnie numérique qui pourtant se font sentir de façon de plus en plus aïgue chez les utilisateurs compulsifs de gadgets numériques comme chez tous ceux qui sont juste « obligés » de s’en servir pour leur travail ou même pour des démarches au quotidien ?

Pourtant, le manque de sommeil nuit au système immunitaire, accroissant les risques d’infections et de cancers – sans parler du surpoids et du diabète suscités par une (mauvaise) position assise prolongée devant nos ordinateurs. La fatigue en résultant, accumulée durant la journée, peut mener à des endormissements au volant comme en bien d’autres circonstances qu'il serait inutile de détailler.

La lumière bleue des écrans inhibe la production de mélatonine, détraquant l’horloge biologique, cela commence à se savoir : «  les effets sur la santé des appareils numériques sont plus graves que ceux de la consommation d’alcool et de tabac  » avance le Dr Spitzer en se basant sur des données qui devraient faire autorité – si elles étaient diffusées par ailleurs...

Publicité

Les acheteurs de ces gadgets savent-ils vraiment ce qu’ils font en leur confiant toutes leurs données personnelles ? Qui songerait à confier ses secrets les plus intimes à un « ennemi » (en l’occurence tapi dans l’apparente neutralité d’une « technologie » si familière...) qui travaille contre vous ? Nul ne peut plus l’ignorer : « La tendance actuelle est à la criminalité sur les réseaux sociaux consultés avec un smartphone. Un utilisateur sur six en a déjà fait l’amère expérience : il a alors vu son profil – c’est-à-dire son identité – usurpé par autrui. Et quatre utilisateurs sur dix ont été victimes d’attaques criminelles.  »

Pour le praticien, « Internet est, de loin, le plus grand « quartier rouge » du monde » - celui où s’exercent les activités les plus sordides et où s’exacerbent les forces les plus obscures comme les malveillances les plus impunies... Qui n'en aurait pas encore fait l'expérience ?

 

Vers une société dénuée d’empathie ?

 

De plus, les derniers gadgets de destruction massive de l’environnement et de l’entendement en vogue depuis douze ans, dits smartphones, « empêchent tout sentiment de satisfaction existentielle et toute capacité d’empathie » souligne le praticien. Qui voudrait vivre dans une société de l’angoisse, dénuée de la moindre empathie envers ses membres, surtout ceux considérés comme « inutiles » ou n’arrivant pas à se conformer au modèle imposé de la « compétitivité » ou du « buzz » permanent ?

Qui n’aimerait pas plutôt vivre dans une société privilégiant la coopération sur la « compétition » ? Si les « réseaux sociaux » donnent l’illusion d’assouvir notre besoin de communauté, ils le font à la manière de ces substances addictives prodigeant leurs calories vides et leurs toxines, attisant sans cesse de nouveaux « besoins » forcément inassouvis.

Les surcoûts économiques, énergétiques et sociaux des dommages numériques sont-ils seulement intégrés - et provisionnés ? La vérité est qu’elle est impayable – 15% de la pollution mondiale vient d’Internet qui dépasse allègrement les transports aériens ou routiers et les usines...

Les livres de Manfred Spitzer (dont son best-seller Digitale Demenz, Droemer Verlag, 2012) ne passent pas inaperçus dans son pays : non seulement ils sont méticuleusement éreintés dans les médias (quand ils ne peuvent plus être ostracisés...) mais il s’est retrouvé mainte fois... diffamé à titre personnel – ce serait là plutôt de bon augure quant à la pertinence de ses données, compte tenu du système de fraude et d’inversion où suffoque et s’éteint une « majorité silencieuse »...

Mais ses ouvrages d’alerte n’ent font pas moins leur chemin et remplacent avantageusement les magazines mainstream d’abrutissement et d’avilissement dans les salles d’attente de nombre de cabinets médicaux outre-Rhin. Qui n’a pas entendu le sophisme : « Lorsque c’est gratuit, ne cherchez pas plus loin : le produit c’est vous ! ». Explication encore plus limpide formulée par le praticien de santé mentale : « Internet et ses « bienfaits » ne sont aucunément gratuits ! Nous en payons le prix fort, avec une baisse de notre durée de vie et une détérioration de nos conditions d’existence ; ce faisant, nous contribuons à enrichir plus encore les multinationales les plus prospères de la planète  »...

Car enfin l’industrie qui nous dicte notre nouvelle existence numérique « rêvée » est la plus riche de la planète – aussi son lobby est-il le plus puissant financièrement et le plus persuasif pour nous vendre au prix fort nos addictions imposées, toujours plus « innovantes, connectées et éco-responsables » à ce qu’on nous dit...

Publicité

Tout spécialiste en matière de santé publique prend à coeur la santé des jeunes générations livrées à de tels dommages (atteintes au développement organique, psychique, intellectuel et social, sexualisation exacerbée du quotidien, perte de fonctions exécutives, etc.) et donc la question de l’école. Or, il y a péril en la demeure, compte tenu de l’acharnement à équiper tous les établissements scolaires, depuis la maternelle, d’ « outils connectés » ou autres « compagnons d’apprentissage » électroniques - et ce, à grands frais tant économiques qu’écologiques vampirisant et excédant les capacités contributives des productifs qui font (encore...) tourner la société : « les investissements visant à généraliser l’utilisation des technologies numériques dans le domaine de l’éducation représente un gaspillage de moyens financiers. Rogner sur les postes des enseignants et dans le même temps, dépenser des millions pour ces nouvelles technologies est irresponsable et absolument nuisible à l’éducation des enfants. On ne peut et on ne doit pas abandonner à des multinationales, uniquement mues par la recherche du profit, l’éducation des nouvelles générations – qui est au fondement de notre culture, de notre économie et de la société dans son ensemble. »

Il n’est plus possible de l’ignorer, comme le rappelle Manfred Spitzer – et ce n’est pas un « fait alternatif » : les multimillionnaires, promoteurs de la « silicolonisation » du monde depuis leur vallée californienne, se gardent bien d’ « outiller » ( ?!) leurs enfants en gadgets « connectés » et autres « compagnons numériques » qu’ils vendent pourtant à toute la planète ; bien au contraire, ils inscrivent leur progéniture dans des écoles parfaitement exemptes d’écrans et d’ondes electromagnétiques...

Alors, pourquoi cette frénésie à transformer la jeunesse en « chair à tablettes » comme jadis en « chair à canons » et à polluer la planète entière de cette hallucinante quantité de « déchets invisibles » générée par des « connexions » de plus en plus contre-productives (2600 milliards de mails envoyés dans le monde en une année) ? Pour quels « profits » faudrait-il ajouter encore et toujours des écrans aux écrans alors qu’ « en même temps », il est de plus en plus clairement recommandé aux parents de limiter l’exposition de leurs enfants aux gadgets numériques ?

Réponse convenue : « on est dans l’ère du numérique, il faut s’a-dap-ter »... S’adapter au pire des mondes histoire d'en sortir plus vite... les pieds devant ? Est-il possible encore , dans un tel monde bientôt à court d’univers alternatifs de capacités de stockage de nos milliards de données sans cesse émises dans le « virtuel », d’ « interdire le pire » comme l’on interdirait les drogues dures et la pédopornographie ?

Comment faire comprendre que « le progrès » ne passe pas par toujours plus de technologie et de complexité crétinisante, prédatrice de temps et d’énergie comme de moyens de subsistance ? Comment faire comprendre qu'une solution véritablement "écologique" pour "sauver la planète" (ou "le climat", si l'on préfère) ne passe surtout pas par une prolifération d'innovations technologiques galopantes et par une multiplication énergivore des écrans ?

Comment faire comprendre qu'une "transition" véritablement écologique ne passe pas par une numérisation de la société à marche forcée et une invasion de véhicules électriques comme des compteurs communicants à obsolescence accélérée qu'il faudra fabriquer en consumant les ultimes ressources énergétiques fossiles ? Qu'espère-t-"on" au bout de cette chaîne de chaos ?

Pour le praticien, les dommages induits par le numérique (dont la perte d’empathie en sus de la prolifération d'autres pathologies...) ne laissent présager « rien de très bon » à l’échelle planétaire... Notre demeure terrestre brûle et nous regardons vaciller dans la petite lumière bleuâtre notre effacement programmé... Comme s’il s’agissait là d’un spectacle qui ne nous concernerait plus...

Pourquoi ne pas éteindre les écrans, avant d’être éteints par eux ? Pourquoi ne pas les éteindre et s'en désenvoûter pour renouer avec le réel - et rallumer les étoiles ?

Manfred Spitzer, Les Ravages des écrans – les pathologies à l’ère numérique, éditions l’échappée, collection « pour en finir avec », 400 p., 22 €



105 réactions


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 décembre 2019 18:18

    Les technologies numériques sont des leviers qui démultiplient les possibilités existantes en supprimant la distance et, la durée : on peut être présent à plusieurs endroits grâce au smartphone et effectuer en un clic des calculs qui auraient pris des heures « à la main » (pour autant que l’on ait été capable de les effectuer).

    Ce sont des outils, et comme tous les outils, ils peuvent seervir à construire ou à détruire.

    Les principaux commanditaires qui ont financé les recherches dans la Silicon Valley sont des puissances d’état qui avaient comme objectif de mettre sous contrôle la population en créant et administrant des bases de données et en assurant une traçabilité. Cette utilisation reste le principal danger : la perte totale de « liberté » au sens d’autonomie et de capacité à choisir ses itinéraires, géographiques et intellectuels.

    C’est un danger, mais pas une fatalité. Encore faut-il que les cibles (consommateurs, citoyens, comme on voudra) ne se comportent pas eux-mêmes comme des intoxiqués et qu’ils refusent la dépendance. Le danger est moins dans l’outil que dans ceux qui le manipulent cyniquement ou l’utilisent naïvement.


    • Fergus Fergus 8 décembre 2019 19:45

      Bonsoir, Séraphin Lampion

      Excellent commentaire ! Merci d’avoir aussi bien formulé ce que je m’apprêtais à écrire.


    • V_Parlier V_Parlier 8 décembre 2019 20:22

      @Séraphin Lampion
      A partir du moment où le débit et les ordinateurs ont atteint un certain niveau de performance, l’outil de recherche est devenu un outil multimédia qui sert tous les caprices sans aucun besoin d’intelligence de l’utilisateur. C’est bien là que le tournant s’est produit.


    • Aristide Aristide 8 décembre 2019 20:39

      @Séraphin Lampion

      La mise sous controle de la population ? La perte totale de « liberté »  ?

      Rien que cela ! j’aime bien ce discours mesuré ...


    • lephénix lephénix 8 décembre 2019 20:40

      @Séraphin Lampion
      « c’est bien vrai » comme disait la mère denis mais combien de digital natives sont nés dans cet imaginaire technicien, sont formatés par lui et ont oublié qu’ils sont des êtres de nature comme de culture pour en faire un mésusage au quotidien de ces « outils » ? 
      un économiste disait que « le numérique » n’a rien apporté au confort humain, la dernière invention fondamentale et inégalée dans ce domaine restant celle de la chasse d’eau...


    • Sparker Sparker 8 décembre 2019 23:17

      @Séraphin Lampion

      Je ferais le distinguo plus sur : servir ou asservir.
      Après ça à aussi créés de nouvelles libertés, dépendantes aussi, qui en ont remplacés d’autres, les générations se suivent...
      L’introduction du numérique et de la modélisations n’en est encore qu’à ses débuts... Il est possible quelle participe au changement de notre regard sur le monde faute de l’asservir.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 décembre 2019 07:55

      @lephénix

      en parlant de chasse d’eau, justement, quand un bébé souille l’eau de son bain, il faut jeter l’eau, pas le bébé.


    • astus astus 9 décembre 2019 09:31

      @lephénix

      Merci pour cet article vraiment utile et salutaire, qui est confirmé par le livre récent de Michel DESMURGET : « La fabrique du crétin digital » (les dangers des écrans pour nos enfants) -Seuil 2019- qui est un ouvrage extrêmement documenté scientifiquement qui devrait être remboursé par la Sécurité Sociale pour ses alertes préventives sur le plan de la santé en général mais aussi pour éviter l’apparition de difficultés scolaires (et sociales) chez les enfants.
      On peut aussi aller voir ici de façon complémentaire ici : 
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-intelligence-artificielle-ce-218519


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 09:41

      @astus
      effectivement, le livre de desmurget a été « recensé » sur ce fil voilà une quinzaine mais je n’avais pas connaissance de votre contribution... merci pour votre article qui ouvre des horizons de réflexion vertigineux... avec une question finale bien posée qui ajoute à ce récit questionnant sans fin...quant à la fin dernière...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:55

      @lephénix

      Quelle fin dernière ? Les écolos deviennent messianiques maintenant ??
      Les écrans, c’est très mauvais pour les enfants et excellent pour les adultes.


    • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 9 décembre 2019 11:28

      @Aristide
      OK avec vous faut pas déconner.
      il faudrait déjà prouver l’intention de contrôle total de nos vies par les gens de la zilly conne valley ou alors ils ont été manipulés.
      Les données personnelles sont surtout utilisées (GAFA) pour le profilage d’achat des consommateurs et propositions par publicités de produit et service
      Des dérives en chine commence à poindre ,permis de comportement à point
      http://video.lefigaro.fr/figaro/video/chine-le-permis-a-points-du-comportement/5754701871001/

      Un danger à coup sur .


    • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 9 décembre 2019 11:31

      @Séraphin Lampion
      Ah bon ... !!! j’savai pa


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 13:09

      @Abou Darbrakam
      il faudrait déjà prouver l’intention de contrôle total de nos vies par les gens de la zilly conne valley ou alors ils ont été manipulés.

      .
      Octobre 2019, la France lance la reconnaissance faciale.
      Ce sont les Français qui l’ont demandée ?
      On leur a demandé leur avis ?
      .
      La 5G va servir à ça, et à bien d’autre choses, à surveiller votre compteur Linky, (éventuellement à vous priver de courant si les z’autorités trouvent que vous consommez trop), à guider les voitures sans chauffeur, aux livraisons d’Amazon par drones, bref, « le nouveau monde » !
      .
      La 5G permet par exemple :

      • le pilotage des voitures autonomes et autres « robots » (comme les drones de livraison) ;
      • le pilotage « en temps réel » de « réseaux d’électricité intelligents » avec une surveillance de votre consommation via des compteurs du type Linky ;
      • idem pour la gestion et la distribution de l’eau courante ;
      • l’analyse en temps réel de « vidéos haute définition » à des fins de « sécurité publique » (reconnaissance faciale, etc.) ;
      • la transmission de données médicales (e-médecine, montres connectées, etc.) ;
      • et bien d’autres choses encore !

    • Aristide Aristide 9 décembre 2019 18:50

      @Fifi Brind_acier

      Vous oubliez les drones tueurs qui pourront tirer à vue sur les ceux qui ont une trombine qui ne conviennent pas au Système ....


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 décembre 2019 07:26

      @Aristide
      S’ils pouvaient nous débarrasser des socialistes, personne ne pleurerait !


    • Gasty Gasty 10 décembre 2019 08:17

      @Fifi Brind_acier

      Et pour convaincre que le drone c’est bien et efficace, on le présentera comme le nettoyeur de la salubrité publique. Pour montrer son efficacité on prendra un petit partis à seulement 1%.


    • Polybe 10 décembre 2019 19:05

      @Fifi Brind_acier

      Il en est de même avec :

      Les compteurs communicants tels que LINKY (CPL pouvant se mélanger au CPL privé),

      Les voitures connectées (dont le bouton d’appel d’urgence),

      Les smart TV connectées,

      Les téléphones mobiles,

      Les téléphones fixes,

      Les ordinateurs,

      Les cartes bancaires,

      Les cartes de fidélité,

      Les assistants tels que Google Home,

      Nos données personnelles qui transitent par internet :

      Fournisseurs d’accès internet,

      Fournisseurs de webmails,

      Opérateurs de réseaux de communication,

      Constructeurs d’appareils,

      Editeurs de systèmes d’exploitation (Cortana…),

      Editeurs de navigateurs,

      Editeurs d’anti-virus,

      Editeurs de logiciels,


    • L’Astronome 11 décembre 2019 01:35

       
      @Séraphin Lampion
       
      L’auteur de l’article parle de «  promoteurs de la « silicolonisation » du monde ». Une simple remarque : la Silicone Valley, c’est la vallée du pléonasme (silly = stupide en anglais, + cone ou plutôt conne = stupide en français). Il faut être doublement stupide pour se soumettre aux diktats des géants des techniques numériques.
       
       


  • gaijin gaijin 8 décembre 2019 19:06

    " D’où nous vient cette croyance que « notre bien-être et notre mal-être dépendent directement de la maîtrise des nouvelles technologies  » ?

    "

    c’est une conséquence logique des hallucinations appelées positivisme comtien ...


    • lephénix lephénix 8 décembre 2019 20:43

      @gaijin

      on peut nommer cette hallucination collective « l’empire de la technique » s’imaginant se substituer à celui la nature pour le plus grand malheur de tous les vivants...


    • gaijin gaijin 9 décembre 2019 08:35

      @lephénix
      tout a fait
      basé sur les croyances :
      >l’outil fait l’homme
      >plus une culture utilise d’outils complexes plus elle est évoluée ( corollaire la complexité est supérieure à la simplicité )
      >le nouveau est nécessairement mieux que l’ancien ( sens positif de l’histoire )
      >plus = mieux ( confusion entre le quantitatif et le qualitatif issue du commandement de saint auguste comte : seul le quantitatif est utile a connaître )

      tous n’en mourraient pas mais tous étaient atteints .....


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 09:19

      @gaijin
      pour que tous n’en soient pas atteints et n’en meurent pas, il faudrait que « le législateur » prévoie un « droit de retrait » comme pour les travailleurs face à une situation de danger...au lieu de leur forcer plus que la main et leur tordre plus que le bras pour y mettre la tête pour se laisser gober par le cybernéant...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:57

      @lephénix
      Entre ceux qui confondent pollutions et climat, et ceux qui confondent « pas d’écrans pour les enfants » et les écrans pour les adultes, on n’est pas sortis des ronces...


    • Alain 9 décembre 2019 16:40

      @Fifi Brind_acier
      Y’en a bien qui confondent les thermomètres et les moines du moyen age... N’est-ce pas ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 décembre 2019 07:24

      @Alain
      Et oui, les moines étaient tellement idiots que les vendanges en juillet, ils confondaient sans doute avec le mois d’octobre, hein ?
      .
      Les monastères notaient tout les dates des semailles, des moissons et des vendanges, la quantité et la qualité des récoltes.
      C’est ce qui permet de suivre les changements de température au Moyen âge.
      .
      Exemple en 1303
      1303. — Année exceptionnellement chaude et peu pluvieuse. La Seine, l’Oise et la Loire sont à sec. « En Alsace, on voyait des raisins mûrs à la Saint-Jean. Les cours d’eau étaient tellement desséchés que ceux qui faisaient tourner deux roues de moulins pouvaient à peine en mouvoir une, ce qui fit que, malgré l’abondance du blé, le pain se vendait cher. Par suite des chaleurs excessives, le Rhin était assez bas entre Strasbourg et Bâle pour qu’en beaucoup d’endroits on pût le traverser à pied. Dans cette région, la chaleur fut si intense que les charretiers conduisaient tout nus leurs voitures chargées par les campagnes. »


  • Francis JL 8 décembre 2019 19:16

    ’’ Les acheteurs de ces gadgets savent-ils vraiment ce qu’ils font en leur confiant toutes leurs données personnelles ? ’’

     

    Je crois que oui, hélas !

     

    Relire La Boétie, et aussi « La docilité des consommateurs est sans limites » d’Annie Ernault


    • lephénix lephénix 8 décembre 2019 20:46

      @JL
      rien à ajouter et ce résultat observable : une dégénérescence tant mentale que physiologique de l’homo connecticus que simon charbonneau (résister à la société qu’on veut nous imposer) appelle « une larve décérébrée »...
      on s’est bien émancipé de « la nature », pourtant... alors pourquoi pas de cette servitude ou addiction-là ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 10:00

      @lephénix
      La dégénérescence du cerveau des enfants.
      Les écrans ne sont pas nocifs pour le cerveau des adultes.


    • gaijin gaijin 9 décembre 2019 12:50

      @Fifi Brind_acier
      « Les écrans ne sont pas nocifs pour le cerveau des adultes. »
      bien sur que si , le cerveau est en constante évolution et remodelage et notre activité ( n’importe laquelle ) a un effet sur ce que nous sommes ( ça fait une boucle de rétroaction ) c’est ainsi que des bergers inventèrent une religion a base de bergers et de troupeau ....et engagèrent l’humanité dans une impasse ...
      pour ce qui est des écrans premier effet l ’immersion toujours plus poussée dans le virtuel coupe les gens de leur capacité a gérer le réel ( ses contraintes , ses frustrations ...) genre il faudra bientôt pour certains une apli pour traverser la route ....( le réel ses dangers )
      pour d’autres la question est déjà réglée
      https://www.youtube.com/watch?v=CAX-d8f5NGw
      le réel : no way


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 13:16

      @gaijin
      Non, rien à voir entre le cerveau des adultes et celui des enfants.
      Vous avez regardé la vidéo « La fabrique du crétin digital » ?
      La différence est pourtant bien expliquée.
      .
      Où est la différence entre les diverses addictions ? Que ce soit l’alcool, la drogue ou les jeux vidéos, c’est la même coupure avec le réel.


    • gaijin gaijin 9 décembre 2019 13:27

      @Fifi Brind_acier
      bien sur qu’il y a une différence je ne la nie pas ce n’est pas la même chose de dire que les écrans ne sont pas nocifs pour les cerveaux adultes
      « entre les diverses addictions ? Que ce soit l’alcool, la drogue ou les jeux vidéos, c’est la même coupure avec le réel. »
      la drogue c’est interdit non ?
      mais il y a d’autres différences entre un agent chimique et un comportement il ne se passe pas la même chose


    • Alain 9 décembre 2019 16:39

      @Fifi Brind_acier
      tu ne t’es jamais promener dans la rue ? Le téléphone portable déconnecte le cerveau de son environnement extérieur et çà marche très bien sur les adultes.
      Hier, concert de musique. Le piano joue, la chanteuse chante, la dame assise à côté de moi reçoie un sms et le monde n’existe plus : le SMS était au dessus de tout. Les écrans sont donc plus que nocifs aussi pour les adultes : Ca les rend cons, paresseux et incultes.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 décembre 2019 07:27

      @Alain
      Le téléphone portable déconnecte le cerveau de son environnement extérieur et çà marche très bien sur les adultes.


      C’est pareil pour ceux qui sont bourrés, non ?


    • gaijin gaijin 10 décembre 2019 09:37

      @Fifi Brind_acier
      « C’est pareil pour ceux qui sont bourrés, non ? »
      sauf que être bourré du matin au soir n’est la réalité que d’une minorité de personnes ...........( et oui ça flingue les neurones )


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 8 décembre 2019 19:39

    Que restent-ils des espoirs suscités par la révolution numérique depuis bientôt 30 ans ? Quels services utiles et bienfaiteurs a t-elle vraiment rendu ?

    A-t-elle permis de réduire les inégalités sociales, a-t-elle permis d’enrayer la dévastation de la planète, a t-elle vraiment permis de rapprocher les êtres humains, a-t elle vraiment permis la diffusion du savoir et de la connaissance, a t-elle vraiment permis une démocratisation des institutions étatiques et autres.

    Combien de pétitions déposés parmi des millions ont-elle aboutie, examiné par un parlement et adopté dans la vie courante.

    On voie en revanche qu’elle a rendue de grands services inestimables aux technocraties nationales et supranationales, aux multinationales, à la finance, aux groupes terroristes, aux pervers sexuels et aux mafias de toutes sortes.

    Il semble que nous ayons atteint le fameux tournant ou le progrès technologique jugé nécessaire et irréversible cesse d’apporter les bienfaits qui contribuaient à atténuer les problèmes sous-jacent qu’il engendrait.

    Et moi, est-ce que je fais réellement quelque de chose de salvateur en postant ce commentaire grâce au numérique.


    • Fergus Fergus 8 décembre 2019 19:55

      Bonsoir, Florian LeBaroudeur

      Vous prêtez à la « révolution numérique » des objectifs qui n’ont jamais été les siens, notamment en termes de démocratie, de justice sociale et d’environnement !

      « a-t elle vraiment permis la diffusion du savoir et de la connaissance »
      Incontestablement, oui, pour tous ceux qui en ont fait usage à bon escient, sans jamais se laisser dominer par les nouveaux outils.

      « Usage », voilà le maître-mot. Le problème est que la majeure partie des gens se sont détachés de cette « valeur d’usage » qui, consciemment ou pas, conditionnait les choix de leurs actes et de leurs rapports aux biens de consommation.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 8 décembre 2019 20:20

      @Fergus

      Certes la révolution numérique n’a jamais eu pour objectifs ce que je viens de citer. Mais il faut avouer que toutes les révolutions technologiques avant elle, avaient quand même apporter leur lot d’amélioration des conditions de vie et d’un minimum de bonne gestion des affaires courantes quoi qu’on puisse en penser.

      Il faut dire qu’elles s’étaient auparavant appuyer sur l’exploitation de ressources de plus en plus efficace et dense énergétiquement, la vapeur, le charbon puis le pétrole. La révolution numérique a t-elle pensé pour gérer d’une manière la plus efficace possible un environnement économique et sociale qui ne pourrait plus être favoriser par l’aide de substituts organiques ?


    • lephénix lephénix 8 décembre 2019 20:51

      @Florian LeBaroudeur
      ce qui nous resterait à faire de salvateur c’est d’envisager le « problème écologique » par le bon angle en refusant la pollution tant physique que mentale de l’envahissement de nos vies par ces gadgets de destruction massive  sans omettre le côte liberticide de la technique accouplée à la phynance « créative »...
      qui fera rentrer le démon dans le flacon et les gafam dans le droit international ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 décembre 2019 21:09

      @lephénix
      Les écrans sont dangereux pour les enfants.
      Au moins jusqu’à 6 ans, ils ne devraient pas y avoir accès.
      « La fabrique du crétin digital ».
      .
      Sinon, Internet est un outil de connaissances extraordinaire, qui permet de croiser les informations, de sortir des sentiers balisés par la pensée unique et de déjouer les mensonges des politiques, un progrès si important que les oligarques ne rêvent que de censure.
      .
      Vous vivez un peu hors sol, comme tous les écolos, qui nous feraient retourner à la grotte avec des bougies. Rassurez-vous, comme les riches n’ont pas l’intention de faire des sacrifices au Dieu CO2, les peuples non plus.


    • lephénix lephénix 8 décembre 2019 22:26

      @Fifi Brind_acier
      vous omettez la cybermalveillance, les scénarios d’accidents en chaîne par effet domino induit par les systèmes connectés et les effets rebonds après hypersaturation par hypercomplexification, la surveillance massive de notre quotidien  en attendant le blackout et l’accident majeur...
      le sempiternel argument de la bougie dans la grotte ? vous pourriez en prévoir un stock, pour commencer et en allumer une avant que la nuit des écrans ne soit tombée sur le monde...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 10:07

      @lephénix
      La cyber surveillance, ce sont les citoyens qui l’exercent ??
      .
      Les systèmes connectés, quel rapport avec les enfants de moins de 6 ans mis devant les écrans ??
      .
      La 5G va servir a des usages étatiques de surveillance, quel rapport avec les enfants et avec l’usage des ordinateurs par les adultes ?
      .
      Vous mélangez tout, sous secouez, vous menacez d’apocalypse et vous jetez l’enfant, l’eau du bain et la baignoire.
      .
      Je ne vous félicite pas, vous participez par votre confusion à l’inquiétude ambiante, que savent si bien manier les médias.


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 11:49

      @Fifi Brind_acier

      vous devriez prendre la peine de vous informer un minimum (les livres d’Eric Sadin ont été recensés ici même...) avant d’évoquer la « confusion » : vous savez très bien que« tout se tient » dans « la toile » qui n’en finit pas de s’étendre à tous les aspects de notre vie en système de globalisation... Les atteintes au vivant par l’accélération et l’extension de « l’industrie du numérique » peuvent sembler encore inconcevables, certes, mais il faut commencer à intégrer les dimensions du technonihilisme à l’oeuvre..


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 13:25

      @lephénix
      Non, tout ne se tient pas, c’est vous qui voulez que les usages soient tous néfastes.
      .
      Depuis que les humains ont maîtrisé le feu, tous les progrès techniques et scientifiques ont eu des avantages et des inconvénients.
      Une analyse objective se fait à charge et à décharge.
      .
      Quant aux usages néfastes par les Gouvernements, ou par les mafias, les mélanger avec les usages des citoyens ne fait pas avancer le débat, ça crée de la confusion.


    • Alain 9 décembre 2019 16:42

      @Fifi Brind_acier
      Tu nous soule avec ton CO2. Y’a d’autres gaz à effet de serre.... faudrait quand même te renseigner un peu....


    • tobor tobor 10 décembre 2019 01:01

      @Florian LeBaroudeur
      « Et moi, est-ce que je fais réellement quelque de chose de salvateur en postant ce commentaire grâce au numérique. »
      Si ce 1er commentaire aux arguments imparables ne fait rien de salvateur, aucun commentaire sur ce site non-plus. Tant qu’à être pris dans des exercices vains, ceux-ci ne sont au moins pas destructeurs.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 décembre 2019 07:29

      @Alain
      Adressez-vous au GIEC, pour lui il n’y a que le CO2.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 8 décembre 2019 20:18

    Certes la révolution numérique n’a jamais eu pour objectifs ce que je viens de citer. Mais il faut avouer que toutes les révolutions technologiques avant elle, avaient quand même apporter leur lot d’amélioration des conditions de vie et d’un minimum de bonne gestion des affaires courantes quoi qu’on puisse en penser.

    Il faut dire qu’elles s’étaient auparavant appuyer sur l’exploitation de ressources de plus en plus efficace et dense énergétiquement, la vapeur, le charbon puis le pétrole. La révolution numérique a t-elle pensé pour gérer d’une manière la plus efficace possible un environnement économique et sociale qui ne pourrait plus être favoriser par l’aide de substituts organiques ?


  • Aristide Aristide 8 décembre 2019 20:33

    Pourquoi ne pas éteindre les écrans, avant d’être éteints par eux ? Pourquoi ne pas les éteindre et s’en désenvoûter pour renouer avec le réel - et rallumer les étoiles ?


    Pourquoi ? Ben, pour vous lire par exemple ! Bon, cela ressemble à du Rosemar, une seule perspective, une vision essentiellement critique qui fleure bon l’analyse de troquet ...



  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 décembre 2019 21:30

    Derrière le minois de Gréta Thunberg, se cachent des politiques.

    Traduction de la phrase essentielle de ce texte :

    « Ce monde..., des systèmes d’oppression colonialistes et patriarcaux l’ont créé et alimenté, nous devons les démanteler. »

    .

    Vous avez bien lu, le but enfin avoué de ces timbrés du GIEC, c’est de détruire les pays occidentaux. Vous allez voir fleurir des tas de textes pour vous culpabiliser : pas de trottinettes, ça pollue ; plus de sorties, plus de restaus, fin des voitures, plus de loisirs, plus d’ordinateur, plus de vacances etc etc

    .

    Mais les riches, eux continuerons à voyager en avion, à faire fonctionner la clim l’été, à passer leurs hivers sous les tropiques et à acheter des yachts à 3 millions d’euros comme celui qui a fait traverser l’atlantique à Ste Gréta...

    .

    Pendant que vous vous gèlerez l’hiver, parce qu’il faudra diminuer par 4 le chauffage, essayez déjà de le diminuer par deux, vous allez comprendre ce qui nous attend ! Ce sera le gâteau sur la cerise de la retraite à points de Macaron.

    Le film « Soleil vert », voilà ce que nous concoctent les timbrés du CO2.



  • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 2019 21:45

    Cette action doit être forte et à grande échelle. Car la crise climatique ne concerne pas seulement l’environnement. C’est une crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique. Des systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée. Nous devons les démanteler. Nos dirigeants politiques ne peuvent plus fuir leurs responsabilités.

    >tu pourrais au moins faire l’ effort de traduire l’ ensemble du paragraphe et citer la source https://www.project-syndicate.org/commentary/climate-strikes-un-conference-madrid-by-greta-thunberg-et-al-2019-11/french

    La traduction UPR vaut a peut pret 0.92%


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 décembre 2019 21:49

      @Cirrhose (Droll de Crane) : « la crise climatique ». Ils ont réussi à te faire gober ça ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 décembre 2019 21:51

      @Cirrhose (Droll de Crane) : « la crise climatique ». Ils ont réussi à te faire gober ça ? Manipulable faible d’esprit !


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 2019 22:13

      @JC_Lavau

      Absolument pas :) j’ aurais du le metre en gras ou en cote , mais tu n’ as meme pas ouvert le lien vieux pirate ...

      Pour bien démolir la théorie.

      Je te la fait simple , plus on agit contre le « soit disant réchauffement climatique » en bouffant du soja issu de la déforestation , plus on produit de CO2 et de non absorption dans le phloème du CO2 .

      Il est la ton bouton de réglage du climat , pas au cul de ta voiture .

      Ce sont les SS vert qui veule une épuration de 99% des mâle et une société de femme esclave qui sont a a fois a l’ origine du gaspillage écologique (lui bien réel ) et des solution faite pour aggraver le problème .

      Le plan c’ est 1% d’ élite famille homo mâle , et 99% de femme manipulable par le confort ... avec la main mise de l’ état sur la fertilité.

      y a 20 ans qu’ elles annonce cela sur gynarchie comme le « triomphe des amazone »


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 2019 22:21

      @Le Gaïagénaire

      En gros la phototrophie , libere de l’ oxygene mais ne stocke pas le carbone , c’ est un cycle court , contrairement aux autotrophie de type photosynthetique , ou au stockage du carbone dans les champignon .

      Le carbone rejeté par la phototrophie, lui s’ oxyde immédiatement car reducteur .

      Tu veut faire un geste pour la planete , eteint ta télé :)


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 décembre 2019 22:35

      @Le Gaïagénaire. Les présupposés standards sont des canulars, et des canulars malveillants. Respectivement :
      « Les gaz polyatomiques sont des gaz à effet de serre » est un mensonge flagrant, mais je n’ai pas encore trouvé le temps de construire un article complet.

      • Premièrement, une molécule de gaz qui a absorbé un photon à sa fréquence de résonance mécanique n’a aucun moyen de le réémettre, aux basses températures de l’atmosphère. le gaz ne peut que se réchauffer localement par collisions moléculaires ; aussi le gradient thermique est un peu moins raide que s’il était purement adiabatique. Très très peu.
      • Le jour, le même gaz a un effet anti-serre : il bloque les photons solaires à sa fréquence de résonance. Ceux-là n’arriveront jamais au sol. Notamment à la résonance 4,3 µm du CO_2 et 2,6 µm de l’eau.

      Second canular : « Bouh ! Il y a un réchauffement climatique ! C’est vilain et c’est anthropique ! Pis ça va faire des déserts ! ». Dans toutes les fluctuations climatiques précédentes, les périodes chaudes ont au contraire été plus pluvieuses, et nettement bénéfiques. Bien au contraire des glaciations, qui ont désertifié.

       

      Troisième canular : il y aurait trop de CO_2 atmosphérique, et ce serait caca.

      La réalité est juste le contraire : nous sommes encore en tragique pénurie de dioxyde de carbone atmosphérique, du point de vue de 98 % des espèces végétales terrestres. Elles attendent le retour à 1200 ppm et plus. Entre temps, elles s’adaptent à la pénurie en écarquillant leurs stomates, ce qui les rend fort fragiles aux sécheresses.

       
      Canular spécifique à cet article : le trophisme et la thermodynamique de la « protéorhodopsine » ont mystérieusement disparu. Ça consomme quoi ? Et ça rejette quoi ? Mystère et boule de gomme... 
      Certes il y le mot magique « nutriment », qui fait un effet magique sur les ignares. Sauf que nous êtres vivants, sommes invariablement des systèmes thermodynamiques ouverts. Nous particulièrement, comme tous les autres animaux, oxydons des matières organiques ingérées, en utilisant du dioxygène de l’air (ou du dioxygène dissous dans l’eau, pour les animaux marins ou aquatiques). Et nous rejetons des fèces et du dioxyde de carbone.

      Certes, l’eutrophisme bactérien de certains lacs existe, quand il y a surabondance d’anions phosphate et sulfate disponibles en solution. En mer, des zones anoxiques existent. Ça reste toujours transitoire et localisé, sauf dans la mer Noire sous 200 m de profondeur : mer trop peu brassée.

      Voilà : Quatre gros canulars, bien assez bon pour les croyants.


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 2019 22:57

      @JC_Lavau

      c’ est un fait :
      si on nourrit des serre de tomate a 20 000 ppm ,
      la photosynthèse reste active a 33/34 dégrée , avec un éclairage a 100 000 lumen au lieu des 50 000 habituelle et la consommation d’ eau est drastiquement réduite .

      la tolerance humaine est bien moindre , entre 5000 pour des vieux comme nous et 10 000 pour des jeune de 20 ans apte « sousmarinier »

      La « croisade » du CO2 , n’ est en fait qu’ un pretexte pour transformer la planete et reduire la population a 500 000 000 , toute les action entreprise libere en fait bien plus de CO2 qu’ elle n’ en economise , ce qui permet d’ aller vers le point final ou les « drone » nous feront la guerre .

      Brave monde de cretin que cela nous prepare .

      c’ est la 6 eme extinction , finalement je perefre que tout le monde creve , ca laissera une chance au cafard de devenir la premiere espece spacioperegrine . 


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 décembre 2019 23:39

      @JC_Lavau. Eutrophisme : j’en oubliais, non seulement des anions phosphate et sulfate, mais aussi des matières organiques à oxyder, et là cela anoxyde le lac.
      Ainsi a été le lac du Bourget. Réglé depuis, en épurant mieux les eaux de la ville, en brassant bien avec de l’air.
      Le cas des algues vertes des baies bretonnes n’est pas anoxique : côtes bien brassées. La photosynthèse donne à plein ; le problème est que ces algues n’ont pas de brouteurs adaptés. Dans vingt mille ans peut-être ? Entre temps, leur collecte donnerait de bons engrais verts  quoique trop sodiques, une correction ionique pas facile s’impose , mais nous ne nous y sommes pas encore adaptés.


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 2019 23:54

      @JC_Lavau

      c’ est pas pire que les sarguasse , mais la tu as raison il reste des anguilles et d’ autre espece qui broute autant que ton hemophage préféré :)

      le probleme des algues verte , est justement d’ avoir trop mit de cremme solaire dans l’ eau , pas du tout celui de la surpeche .

      Tu te souvient , cette epoque en 85 ou mon grand pere m’ emmenait voir la mer grise degueu de dany boon , on pouvvait pas faire un pas sans marcher sur un crabe ..Mainennat elle est bleu wc et aussi polué que la mediterannée 

      Mais on ne parle que de la chaine des algues , alors que c’ est une cote de maille de centaine de chaine qui ont disparue .


    • Le Gaïagénaire 9 décembre 2019 00:15

      @JC_Lavau 8 décembre 22:35

      MERCI


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 9 décembre 2019 00:21

      @JC_Lavau

      Entre temps, leur collecte donnerait de bons engrais verts  quoique trop sodiques, une correction ionique pas facile s’impose 

      >mais non on as trop d’ eau , besoin de bassin de retention enorme , 
      faut jouer la triple bande , Barrage de retention et nouveau canaux , barrage hydroélectrique , et création d’ engrais 

      une fois dessalé ... le sel retournera a la mer :)


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 9 décembre 2019 00:31

      @Cirrhose (Droll de Crane)

      Boris Banzaî <10 000 ans >


    • Le Gaïagénaire 9 décembre 2019 01:12

      @Cirrhose (Droll de Crane) 8 décembre 22h26

       Mutualisme champignons/phototrophes

      Merci


    • Cyrus Cirrhose (Droll de Crane) 9 décembre 2019 04:02

      @Le Gaïagénaire
       9 décembre 01:12

      On y vas tous tout droit ; le seul choix que nous avon c’ est la facon dont nous vivont et parfois celle dont nous partons ...

      A mie « de pain » calement


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 décembre 2019 08:20

      @JC_Lavau. Excuses, j’ai omis de convertir les longueurs d’ondes en fréquences.
      Fréquence (en hertz, ou cycles par seconde) = célérité de la lumière (en mètres par seconde) divisée par longueur d’onde (en mètres par cycle).
      4,3 µm <==> 70 terahertz.
      2,6 µm <==> 115 terahertz.
      Or ce sont les fréquences qui sont physiquement significatives pour les résonances moléculaires en vibration.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:21

      @Cirrhose (Droll de Crane)
      Et traduire la phrase précédente, ça change quoi au sens de la phrase ?
      Il s’agit bien d’utiliser l’escroquerie climatique au service du malthusianisme !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:24

      @Le Gaïagénaire

      Rien de nouveau. Quand la chaleur augmente, la température des mers et des océans augmente aussi, en voilà une découverte !?
      .
      Rien ne dit que le CO2 joue un rôle dans la hausse des températures, comme le prétend le GIEC.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:47

      @Cirrhose (Droll de Crane)
      La « croisade » du CO2 , n’ est en fait qu’ un pretexte pour transformer la planete et reduire la population a 500 000 000

      Tiens, comme c’est bizarre, vous dites la même chose que moi, alors que vous n’étiez pas d’accord sur ma traduction.
      Dans le genre faux cul, vous avez gagné le yoyo en bois du Japon de la journée !


    • Alain 9 décembre 2019 16:53

      @Cirrhose (Droll de Crane)
      Avec JC_LAVAU et FIFI, c’est soit la faute à l’UE soit la faute au GIEC, mais c’est jamais leur faute à eux.
      Et ils sont trè forts. Ca parle portable et danger, FIFI annonce CO2, LAVEAU débarque avec sa science et hop, en avant le hors-sujet : mais bon, c’est sans doute de la faute à l’UE et au GIEC...


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 décembre 2019 23:00

      @Alain. A l’auberge du Congre debout, ça te dirait de faire l’enseigne en pied ?


  • Djam Djam 9 décembre 2019 00:18

    @ lephénix

    Une question... n’êtes-vous pas en train d’utiliser internet et donc les « nouvelles technologies » en publiant un article sur un forum en ligne ?

    Seriez-vous prêt à reprendre votre stylo plume (s’il vous en reste un, ce don je doute) et à rédiger un bel article écrit manuellement, d’une écriture lisible, maîtrisée et surtout... forcément personnelle ?

    Moi, je ne le crois pas. Or, vous ne pouvez pas à la fois vous inquiéter (à juste titre) pour l’aliénation totale des enfants et des ados par la fascination des écrans en tout genre et utiliser vous-même l’outil numérique par excellence : l’internet et son trou sans fond où des millions d’individus s’engouffrent sans qu’on les y force...


    • jmdest62 jmdest62 9 décembre 2019 08:46

      @Djam
      Vous êtes en train de blâmer un menuisier de se servir de son marteau alors que celui_ci vous parle des zombies qui se tapent sur la tête avec ce même outil.
      @+


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 09:09

      @jmdest62
      belle métaphore ! pendant que le menuisier taille ses crayons et collectionne les stylos, le « marteau sans maître » (dixit le poète) ne rencontre plus de « cerveau humain disponible » pour le penser  et le remettre à sa place...


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 09:13

      @Djam
      « à juste titre », donc...
      « on » nous a bien poussé, à un moment perdu de notre non-vie, vers ce trou sans fond en nous faisant miroiter les « avantages » et autres « bienfaits » ou « commodités » à s’y plonger  une génération tête dans l’écran, génération tête baissée... avant la sortie de l’Histoire... ceux qui le peuvent évitent, le poison est dans la dose...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:43

      @Lephénix
      avant la sortie de l’Histoire... ceux qui le peuvent évitent, le poison est dans la dose...

      Acrobatique du climat, essayez bien de retomber sur vos pieds, « on nous a poussé ».. Vous n’y êtes donc pour rien si vous êtes assez hypocrite pour dénoncez les écrans avec votre ordinateur !
      .
      Le poison, ce sont tous les escrocs qui se servent des mensonges du GIEC pour imposer leurs volontés :

      Les z’écolos Verts comme Yves Cochet qui veut limiter la démographie.
      .
      Les Etats, et même le FMI, qui vont collecter la taxe carbone plein pot.
      « Le FMI veut une taxe carbone internationale.
      .
      Le capitalisme repeint en Vert, pour faire payer plus cher les mêmes produits.
      .
      Et les riches malthusiens de la bande à Gréta dont le slogan est :
       » Sauvons la planète pour les riches !"


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 12:08

      @Fifi Brind_acier
      nous sommes bien d’accord sur l’eco-enfumage et nous parlons bien ici de « pollution » dans tous les sens du terme  et pas de « climat »... seulement, vous semblez surestimer l’utilité réelle des gadgets à écran dans nos vies et les trouver ’bénéfiques« aux adultes... ce n’est qu’une »transition" jusqu’à la puce incorporée... c’est l’évidence que ces moyens sont devenus des fins indépendantes de toute éthique, les penseurs qui mettent en garde sont légion depuis lewis mumford à ellul, sadin, charbonneau père et fils...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 12:58

      @lephénix
      « Pollutions dans tous les sens du terme ». Et les avantages ? nada. Pour la puce incorporée, l’UPR est pour une interdiction mondiale depuis 2012. J’aurais soutenu votre article si vous aviez fait une analyse à charge et à décharge.
      .
      Pour moi, vous êtes « Oncle Vania » du livre « Pourquoi j’ai mangé mon père », qui veut que l’humanité remonte dans les arbres, mais qui est assez malin pour utiliser les progrès qui l’arrangent...


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 16:13

      @Fifi Brind_acier
      vous semblez vraiment idéaliser la maturité des adultes à ne pas faire de mésusage de ces gadgets, à ne pas succomber à la malveillance embusquée sur le woueb et à ne se laisser impacter par les ondes electromagnétiques... or, tous les vivants, de l’abeille à l’homme, le sont par les antennes relais et autres « cadeaux » du « progrès »  jusqu’à l’extinction de certaines espèces... n’ai aucun gadget at home hormis un pc hors d’âge, une wouahturrr encore plus vieille (les autos les plus écolos sont celles que l’on fait durer le plus longtemps possible et que l’on utilise le moins possible...) et les ai toujours refusés, ne surintérprétez pas cette recension du livre d’un auteur engagé en parfaite connaissance de cause... mais prenez la peine de lire les autres auteurs mentionnés, ça vous ouvrirait des horizons ouvrir un livre plutôt qu’allumer l’écran...


    • Pierrot 10 décembre 2019 11:36

      @Fifi Brind_acier

      Je ne vois pas où se trouve l’hypocrisie.

      Le fait est qu’on est souvent forcé de recourir à des moyens qui ne nous conviennent pas, du simple fait qu’ils ont remplacé ceux qu’on utilisait auparavant ou bien qu’ils ont supplanté ceux, plus modernes, qu’on aurait souhaité voir adopter.

      Par exemple, si Lephénix avait publié son article sur un média papier comme cela se faisait auparavant, alors aujourd’hui celui-ci vous serait certainement passé inaperçu, parce que vous avez « choisi » d’utiliser des moyens modernes de communication.

      Il paraît donc peu pertinent de lui reprocher d’avoir « choisi » le moyen justement critiqué dans son article pour se faire entendre, alors qu’en fait il ne l’utilise que parce qu’il y est contraint.

      Et le fait est qu’« on » nous a poussés (certains plus que d’autres) à adopter tous ces moyens modernes, même quand on n’y voyait aucun avantage, voire que des inconvénients (et sur ce point, je pourrais prendre en exemple mes parents, qui ont été forcés de prendre un ordinateur et un accès à Internet juste pour pouvoir continuer à faire leurs démarches administratives et à bénéficier de services qui ont maintenant été totalement dématérialisés).

      Plus généralement, il n’y a pas de raison de reprocher à quelqu’un son opinion négative sur une situation qu’on lui impose. Sinon, en suivant le même principe, on pourrait aussi nous reprocher de critiquer le régime politique dans lequel nous vivons, en prétextant qu’en quelque sorte « nous » l’aurions choisi.


  • Étirév 9 décembre 2019 07:10

    « D’où nous vient cette croyance que « notre bien-être et notre mal-être dépendent directement de la maîtrise des nouvelles technologies  ? »
    On peut lui donner des progrès matériels, des réformes économiques avantageuses aux masses, on n’atteindra pas les profondeurs de sa vie psychique.
    Or, ce sont les souffrances morales qui rendent l’existence amère. L’homme porte en lui une blessure profonde... il en est la victime. Il naît esclave d’un atavisme lointain qui le sollicite à refaire la terrible expérience du mal, malgré les cataclysmes sociaux qui en ont démontré les redoutables conséquences.


    • lephénix lephénix 9 décembre 2019 09:07

      @Étirév
      par les temps qui courent, il doit surtout faire face à la malveillance de ceux qui jouent le coup d’avance contre lui  en prendre conscience serait déjà un grand pas vers une issue....


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 09:52

      @lephénix
      De quelle issue parlez-vous ?
      Le problème principal de notre époque se sont les pollutions de toutes sortes.
      Vous avez entendu le GIEC ou Ste Gréta s’occuper des pollutions ?


  • Ruut Ruut 9 décembre 2019 10:28

    Pour une fois que le citoyen dispose d’un moyen de s’informer autrement que par la propagande et de donner son avis et que celui ci soit connus par d’autres, il est en effet urgent pour l’état de nous faire taire en diabolisant nos nouveaux outils de communication.

    Quand aux enfants, c’est de notre responsabilité de leur apprendre a utiliser cet outil et ce dés leur 1 ans.

    J’avoue que les outils mis a la disposition des parents ne sont pas adaptés.

    L’impossibilité de crées des profils numériques dés 1 ans ne permet pas un filtrage de contenu efficace. (Youtube, Google, Playstation etc...)

    L’impossibilité de changer les profils des tablettes et smartphones lors de l’utilisation par les enfants est aussi un point a améliorer.

    Les soucis ne sont pas technologique (Nous disposons de la technologie pour combler ces lacunes), ils sont justes Politiques (Aucune politique de protection des enfants au niveau du monde numérique sauf dire que « c’est pas bien »...), l’hypocrisie des firmes commerciales est aussi dommageable (elles aussi a leur niveau peuvent agirent, Nintendo par exemple permet un profil numérique jeune et donc un filtrage adapté) ....


  • leypanou 9 décembre 2019 11:23

    Qui n’aimerait pas plutôt vivre dans une société privilégiant la coopération sur la « compétition » ? 

     : le genre de phrase bateau qui ne veut pas dire grand-chose dans une société capitaliste où c’est la lutte de tous contre tous.

    La coopération comme la compétition font partie de la vie : il n’y a pas à privilégier l’une ou l’autre, cela dépend des circonstances.

    Un rappel du film assez drôle où joue José Garcia, Le Couperet pour illustrer à quel point çà mène.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2019 13:42

      @leypanou
      dans une société capitaliste où c’est la lutte de tous contre tous.


      Très cher, vous ne comprenez rien aux charmes discrets de la « décroissance »...
      Si vous suivez les conseils des z’écolos, vous arrêtez tout, le taux de CO2 baisse drastiquement, et c’est le bonheur sur terre, « aimez-vous les uns les autres », « coopérez », un monde merveilleux vous attend... !
      C’est le paradis promis par les religions, sauf que c’est sur terre.
      .
      Moi, j’attends que les z’écolos, Macron, les z’élus, la brochette de milliardaires, les CAC 40, montrent l’exemple : qu’ils vivent sobrement dans un mobil home en cultivant leurs légumes, et je ferai tout pareil qu’eux !
      .
      Pour l’instant, c’est un peu raté, ils se déplacent en avion, vivent grand train, Bernard Arnault vient d’acheter Tiffany pour 16 milliards d’euros, et rien en vue du côté des dépenses de l’ Elysée ou du train de vie somptuaire des fonctionnaires européens....
      Les sacrifices, c’est pour les pauvres, alors qu’ils polluent peu  !


    • Alain 9 décembre 2019 16:57

      @Fifi Brind_acier,
      C’est quoi la décroissance ? Tu nous expliques ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 décembre 2019 07:40

      @Alain

      C’est quoi la décroissance ? Tu nous expliques ?

      C’est quand Macron vivra dans un mobil home et cultivera ses légumes !

    • JC_Lavau JC_Lavau 11 décembre 2019 10:43

      @Fifi Brind_acier : « le taux de CO2 baisse drastiquement ». Alors ça va être compliqué et compromis d’obtenir encore de bonnes récoltes et des forêts robustes.


  • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 9 décembre 2019 11:42

    je propose pour les prochains jeux olympik une lancé de smartcouille de mes 2phone ou d"écrans plat 70pouces. smiley


    • Ruut Ruut 9 décembre 2019 12:23

      @Abou Darbrakam
      Celui qui a un vieux Nokia gagnera, le téléphone devant rester intact (écran) et fonctionnel après le lancer, pour que le résultat soit validé smiley ....


    • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 9 décembre 2019 18:52

      @Ruut
      PAREIL pour l’écran plat ,en marche sur BFMtv avec une rallonge.


Réagir