jeudi 8 décembre 2022 - par Elric Menescire

Le Grand Appauvrissement

 

Le service public, c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas

 

La situation en France est aujourd'hui critique.

Notre pays vit un de ces moments qui précèdent la Tempête.

Une situation critique à plusieurs titres, sur plusieurs fronts, et pratiquement à tous les niveaux.

Que ce soit au niveau politique, mais aussi économique ou encore social, les voyants sont au rouge vif depuis bien, bien trop longtemps. 

Et les derniers filets de sécurité sont en train de tomber.

 

Un tsunami de crises

La crise crise politique tout d'abord : un président le plus mal-aimé de la Vème, un président aux réformes dont les français ne veulent pas, un président éborgneur, méprisant, haï...réélu avec 20% des voix du collège électoral, par défaut, pour "faire barrage".

Cette crise politique émane aussi et avant tout d'une crise de légitimité démocratique : avons nous jamais été en démocratie dans ce pays ? Certains parlent aujourd'hui d'un "effacement démocratique" mais en vérité, cela fait longtemps que nous ne savons pas ce qu'est réellement la démocratie. La démocratie consisterait essentiellement, pour celles et ceux qui se gavent sur notre dos, à notre "devoir" de mettre un bulletin de vote dans l'urne tous les cinq ans. Puis à la fermer les cinq ans qui suivent, en subissant tout ce qu'il est possible de subir comme recul social et en étant toujours plus infantilisé, et dépossédé de tout pouvoir économique et politique. Est-ce cela, la démocratie ? 

Dans un pays ravagé par la crise économique, et malgré les maquillages statistiques et médiatiques, le chômage et les faillites explosent. L'inflation est à un niveau historique, et le refus obstiné du gouvernement d'augmenter les salaires et d'appeler à la "générosité et au bon sens" des patrons, en dit long sur ce gouvernement. Un gouvernement mis en place par un banquier d'affaires, lui-même marionnette d'intérêts privés qui en attendent évident retour sur investissement. De fait, alors que la misère explose, et que les français commencent à voir leur espérance de vie diminuer, les coups de boutoir libéraux s'accumulent. Aucune accalmie sur le front antisocial. Alors que dans les couloirs des urgences, des personnes meurent, faute de prise en charge, des lits d'hôpital continuent d'être supprimés en masse, et les soignants qui refusent de se vacciner sont suspendus. Des gamins victimes de l'épidémie de bronchiolite sont trimballés à 200 km de chez eux, faute de places dans les services de Pédiatrie qui eux aussi, s'effondrent, privés de ressources, de lits, de praticiens. 

La crise énergétique et la guerre en Ukraine ensuite : elles ont bon dos. Le gouvernement est en train de "préparer les français" à accepter de moins se chauffer, de moins s'éclairer, de moins vivre en somme...bien sûr le fait que macron vienne gentiment le demander aux riens que nous sommes, dans ses vidéos ridicules où il apparait en manches de chemises nous prouve que lui aussi, il applique la règle qu'il a imposée aux administrations : 19 degrés maximum dans les bureaux, et pas plus. Le service Public de l'énergie, qui a fait de l'indépendance énergétique du pays un instrument de sa souveraineté et de son autonomie, est désormais en ruines : edf-gdf est partiellement privatisée, les agents embauchés au statut n'existent plus, et les centrales nucléaires sont tellement bien entretenues par les intérimaires et autres travailleurs sous-traités précaires, que la moitié du parc est à l'arrêt. La France importe à grands frais (parmi les tarifs les plus chers de la zone euro) une électricité qu'elle produisait à bas coût, et qui lui est vendue hors de prix, la faute à un mécanisme européen délirant qui indexe le coût de l'électricité sur celui du gaz.

Du jamais vu.

Cette crise énergétique augure plus largement une crise majeure de tous les services publics : hopital, urgences, pédiatrie, sécu, sous-préfectures, petite enfance, ASE... la liste est tellement longue de ces Services Publics qui répond(ai)ent à des besoins essentiels de la population, et qui sont désormais à l'agonie.

La crise sociale dans laquelle s'enfonce chaque jour un peu plus notre pays n'est que la conséquence de cette destrruction programmée des services Publics français, la seule richesse de ceux qui n'en ont pas.

Et le fait que la majorité de la population, pour l'instant, ne s'en soit pas encore aperçu est symptomatique de ce qui arrive au pays. Les classes dites "moyennes", cette majorité silencieuse qui continue de grimacer mais se tait et subit sans broncher, ne sont pas encore sérieusement touchées par le tsunami qui s'annonce à l'horizon. 

L'inflation ? Elle touche en premier lieu les plus misérables, qui n'ont pas l'énergie pour se battre, vu qu'ils la mettent toute entière à tenter de survivre.

La dégradation de la qualité de service rendu dans les services publics ? Elle sert à alimenter la rhétorique du "tous fainéants", alors que la majorité des retards et autres difficultés sont dûs à des surcharges de travail historiques, tandis que les effectifs et les budgets dondent comme neige au soleil. Mais ça, les classes moyennes s'en foutent, car la numérisation à marche forcée leur convient, tant que ça marche : elles y trouvent leur compte, et ne voient absolument pas le danger à ce que tout soit de plus en plus numérisé, digitalisé, budgété, contrôlé, verrouillé et in fine, dénaturé en permanence. Sous des arguments comptables, des biens et services "qui devraient échapper au Marché" comme disait l'autre, se retrouveront de plus en plus marchandisés, jusqu'à finir comme au pays de l'Oncle Sam. Les classes moyennes françaises ne se rebellent pas, inconscientes grenouilles qu'elles sont, car plongées dans une casserolle d'eau tiède que l'on porte lentement à ébullition. A leur insu.

Et, quand l'eau sera bouillante, il sera trop tard.

En fait, il est déjà trop tard.

Les scientifiques ont démontré qu'une grenouille plongée dans l'eau bouillante meurt instantanément.

La fameuse histoire de la grenouille nous plait, mais en fait elle est bidon : la grenouille, c'est nous, tous les jours.

Pas d'échappatoire : peut-être sommes nous déjà morts, bouillis, sans même le réaliser encore ?

 

Comme des grenouilles dans l'eau bouillante

La crise du maintien de l'ordre suivra donc la même tendance que les autres : tous les jours les CRS et autres "forces de l'ordre" brisent les manifestants et la contestation sociale, avec une violence d'Etat sans précédent dans "les pays démocratiques". Une contestation qui bien sûr, faute de débouché politique, survient à intervalle réguliers. L'état arme sa police avec du matériel "non létal" qui mutile et tue, et à chaque nouvelle crise la rhétorique, bien rôdée, de la parfaite démocrature prend de plus en plus de place. A tel point qu'on en arrive à traiter "d'écoterroristes" de simples citoyens qui, avec des pancartes et quelques fulmigènes, essaient de s'opposer pacifiquement à l'accaparement d'une ressource en eau devenue vitale pour un système agro-industriel engagé dans une fuite en avant irréversible. Après la rhétorique, en général, vient la répression en rapport avec cette rhétorique : combien de temps avant que ces "terroristes" ne soient arrêtés et mis au secret, voire pire ? Et combien de temps avant que les "forces de l'ordre" ne se rebellent, ou mieux encore, ne décident de faire un coup d'état à la Pinochet, histoire de reprendre les choses en mains ?

C'est une fuite en avant que nous servent désormais tous les jours nos gouvernants : mais il y a toujours pire que l'autoritarisme rampant qui nous guette, en terme de danger pour nos sociétés entières.

La crise écologique, pour ne pas la citer. Une crise qui ici là aussi, ne semble pas entraîner autre chose qu'une fuite en avant, sans retour en arrière possible. 

Entre ceux qui nient l'évidence, ceux qui la refusent, et ceux qui s'en accomodent, y voyant même par là une nouvelle source de profits, un nouveau marché...et ceux qui la subissent et qui meurent dans l'indifférence générale.

Les français marchent vers l'anéantissement, tels des somnambules, dans un monde globalisé qui court à sa perte.

Mais les français ont une longueur d'avance : ils ont l'acceptation pour eux.

Nous sommes donc désormais heureux que l'hiver soit particulièrement doux (car nous économisons de l'électricité, et ça embête Poutine. Et donc c'est bon pour notre "démocratie". Ou pas), tout en faisant la grenouille (ou l'autruche) pour le prochain été, qui promet d'être lui aussi aussi "doux" que l'été dernier...ou pas.

En attendant, avec une inflation sur les produits de consommation courante qui atteint les 20% et des salaires qui stagnent, et une explosion des prix de l'énergie et des injonctions toujours plus pressantes à la "sobriété", que reste-t-il aux français ?

Les Services Publics sont tout ce qu'il leur reste de richesse véritable : pouvoir se soigner sans vendre la maison au moindre pépin de santé, pouvoir éduquer ses gosses sans s'endetter sur trois générations, pouvoir prendre sa retraite sans tomber dans la misère... Il faudra bien que les français comprennent que ces Services font partie du dernier patrimoine qu'il leur reste, et qu'il est en voie de braderie. 

Il faudra bien que les français comprennent que ces Services Publics sont le seul filet qui les sépare encore de l'abîme, et du Grand Appauvrissement envisagé par nos "zélites".

Un Grand Dépouillement théorisé de longue date, et -presque- consciencieusement mené à son terme par le banquier placé à la tête de l'Elysée par ces mêmes zélites.

 

C'est son prooojet, c'est notre destiiiin

 Citoyens votants (mais aucunement décidants), accepterez-vous donc de vous appauvrir, vous et vos enfants, à petit feu ? A moyen feu ? A plein feu ?

Accepterez-vous la tiers-mondisation en cours de ce pays, avec un retour au XIXème siècle, le temps béni des exploiteurs ?

Accepterez-vous de mourir dans un couloir des urgences en cas de coup dur, ou de perdre votre femme enceinte car elle devra faire 200 km en voiture suite à la disparition de la maternité la plus proche ? 

Accepterez-vous de devoir vendre tout ce que vous possédez pour financer votre Affection de Longue Durée, lorsque votre Assurance maladie, devenue privée, vous signifiera au bout de 6 mois de traitement (pour cancer, diabète, dépression...) que vous n'êtes plus couvert, car pas assez rentable ?

Accepterez-vous les coupures d'électriité aléatoires, à toute heure du jour ou de la nuit, en été comme en hiver ?

Accepterez-vous de vivre à la bougie, de manger froid, de vous les geler chez vous, et de voir vos enfants faire de même ?

Accepterez-vous de vivre comme des gueux, alors que vos élites se prélasseront à la télé, agiteront leur richesse et leur bien-être sous votre nez, mangeront du homard sur votre dos, tout en continuant de vous mépriser, de vous insulter, de se gaver ?

Accepterez-vous le destin qu'on est en train de préparer pour vous et vos enfants ?

 

Acceptez, et vous finirez bouillis.



67 réactions


  • Clocel Clocel 8 décembre 2022 16:53

    Super Dupont attend ses Neuros numériques et son crédit carbone...

    On est au moins sûr d’un truc, c’est pas de la taurine qu’il a mis dans sa popote Bébert Bourla...


  • jjwaDal jjwaDal 8 décembre 2022 17:33

    L’Etat est le seul rempart possible pour les citoyens contre les forces du capital qui mènent le monde capitaliste. Le projet n’a jamais changé, à savoir réduire l’Etat à un rôle de garantie de sécurité pour ce projet de dépossession global au profit d’une infime minorité.
    Pour l’OMS, par ex la puissance publique doit recouvrer Police, Justice et Armée, tout le reste étant éligible à la privatisation.
    Dans « WTO » (2005) Lorri Wallach et Public Citizen mettaient en lumière le jeu trouble de la commission européenne qui mettait sur la table de négociation la peau des services publics européens (tous) contre des promesses d’ouvertures de marchés publics ailleurs à ses donneurs d’ordres, à savoir les lobbies divers des transnationales et autres grands groupes industriels et financiers.
    Ils savent depuis le début, que l’éducation, la santé, la retraite, la fourniture d’énergie sont plus chères quand le privé s’en charge (voir l’expérience des USA bien connue), mais c’est justement pour récupérer ces marchés bien trop juteux pour être laissés au public que la commission européenne se bat contre le droit des européens à minimiser leurs dépenses, à mutualiser les coûts, ce qui est simplement intolérable pour ceux qui prétendent nous diriger.
    C’est une oeuvre de longue haleine, par grignotage, gangrène, désinformation, complexification, introduction de mesures de « libéralisation », d’augmentation du choix du consommateur, le but ultime étant de faire flamber les coûts et les capter pour le plus grand bénéfice d’acteurs privés.
    Le projet fou est de rendre la société extrêmement favorable aux plus riches et hostiles aux plus pauvres, même si cela fait exploser les coûts induits par la gestion sociale (policière déjà) de mécontentement.
    On est face à des psychopathes, rien de moins, mais qui possèdent la Banque Centrale et tous les leviers du pouvoir.


    • sirocco sirocco 8 décembre 2022 18:34

      @jjwaDal
      « On est face à des psychopathes, rien de moins, mais qui possèdent la Banque Centrale et tous les leviers du pouvoir. »

      Le plus inquiétant, ce ne sont pas les moyens dont dispose le régime. C’est l’apathie du peuple, que l’auteur analyse bien.


    • jjwaDal jjwaDal 9 décembre 2022 05:10

      @sirocco
      Les deux sont inquiétants et le peu de succès du billet montre bien que pour l’essentiel nous sommes résignés à ce qui se passe.
      Le pire est pour ceux qui n’y arrivent pas...


    • Lynwec 9 décembre 2022 08:09

      @jjwaDal

      "L’Etat est le seul rempart possible pour les citoyens contre les forces du capital qui mènent le monde capitaliste.

      En fait, ils ont transformé l’état de manière à en faire un rempart pour les forces du capital contre les citoyens ( année zéro : 1968 )


    • Lynwec 9 décembre 2022 08:15

      @jjwaDal

      « le peu de succès »...
      Logique, l’auteur a choisi de ne pas se prostituer et a rédigé un article qui n’est pas dans la ligne autorisée . Attendons-nous sur Rakotovox à une prochaine mise en lumière, avec flonflons et feux d’artifice, de ceci par exemple :
      https://www.lepoint.fr/monde/volodymyr-zelensky-designe-personnalite-de-l-annee-par-time-magazine-07-12-2022-2500828_24.php
      Ce qui m’a amené à me poser la question : le moustachu teuton a-t-il à l’époque été désigné homme de l’année quelque part ?
      C’est bon, j’ai mon Godwin ? Ah non en fait, la question est tout à fait à propos, donc, encore raté ...


    • Lynwec 9 décembre 2022 08:16

      @Lynwec

      Trouvé (pas fallu longtemps) et par les mêmes, comme quoi les années passent, l’idéologie reste (au même endroit) :
      https://www.1-jour.fr/2-janvier-1939-time-magazine-hitler-elu-homme-de-lannee/


    • jjwaDal jjwaDal 9 décembre 2022 17:24

      @Lynwec
      Oui. La « Constitution » vise à déposséder le peuple du droit de choisir son destin tout en protégeant celui d’une minorité de faire ce qui sert ses intérêts de classe, le droit mondial de l’OMC ne vise qu’à libérer les entreprises de toute réglementation et à contraindre les Etats au laissez-faire (au point de condamner les pratiques écologiques comme « barrières non tarifaires », le droit européen ne vise qu’à déposséder les Etats du droit de gérer leurs particularités au profit d’un projet défini par des bureaucrates, on voit des assassins économiques un peu partout dont le but est d’endetter au maximum les Etats pour les soumettre encore plus aux diktats de la finance, on a privatisé le droit Régalien de battre monnaie, etc...
      Obama fut élu prix Nobel de la paix alors qu’il couvrait la torture à Guantanamo, qu’il avait une « kill list » (une liste de cibles à abattre, des exécutions extra-judiciaires pures et simples) et qu’il poursuivait des guerres complètement injustifiables même sous le couvert de « défendre la démocratie » (Que ne l’a t’il fait en Arabie Saoudite par ex ou aux USA...).
      Ils n’ont jamais eu l’intention de résoudre les problèmes qu’ils ont créés autrement qu’en muselant le peuple et éventuellement en lui tapant dessus.
      Dans la pire des crises l’unique budget qui ne baissera pas est celui de la Police, ces gens qui envoyaient nos compatriotes juifs se faire bronzer en Allemagne nazie dans les années 1940 et traquaient le citoyen lambda en 2021 qui osait se balader sans masque sur une plage ou dans une rue déserte. Il n’y a aucun problème pour eux que la violence et l’arbitraire ne puisse éliminer.
      Pour ces gens là le peuple est un « consommable ». Il l’a toujours été.


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 17:04

      @Lynwec
      L’homme le plus influent de l’année peut éventuellement être celui qui fait le plus chier les autres. Concernant Poutine, c’est au contraire à l’époque de la détente entre la Russie et l’occident qu’il a été désigné par Time comme personnalité de l’année
      (2007).
      En 1979 la personnalité de l’année a éré Khomeini ; et en 1940 et 43, Joseph Staline, la première fois négativement pour sa défection, la seconde positivement pour sa combativité.


  • the clone the clone 9 décembre 2022 08:06

    C’est la « Renaissance » prévue par Macron ....


  • Joséphine Joséphine 9 décembre 2022 12:54

    Il paraît qu’il y’a eu les premières coupures de courant à Paris ? Pourtant il y’a 48 heures BFM a posté ça sur Twitter : 

    BFMTV sur Twitter : «  »Stop à tout ça ! Nous allons tenir cet hiver« Le recadrage ferme d’Emmanuel Macron face aux »scénarios de la peur« des coupures d’électricité https://t.co/iAt01nOGjs » / Twitter

    Preuve que BFM-WC relaye n’importe quoi, que les ukrainistes qui régurgitent les slogans de cette chaîne se posent des questions ! 


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 09:54

      @Joséphine
      Il y a eu des coupures de courant, en effet, non pour délestage mais pour incident réseau.

      C’est justement le noeud du problème : nos infrastructures publiques se dégradent, que ce soit les routes(*) (il y a 20 ans le réseau routier français était bien classé, désormais il est délabré), le réseau électrique, téléphonique (parfois ce sont les fils pris dans les arbres qui soutiennent les poteaux), etc.

      Or les infrastructures de qualité étaient un des rares points forts de la France en terme d’attrait pour l’installation d’entreprises.
      Et le seul autre avantage compétitif était jusqu’ici le pris bas de l’électricité grâce au nucléaire.
      Désormais, les rares entreprises qui restent vont fermer ou délocaliser, du fait de mauvais choix des derniers gouvernements.

      Pourtant les couts de fonctionnement sont importants, par exemple pour l’hôpital, le budget est passé de 80 milliards en 2019 à 100 milliards désormais, il y a des équipements, mais les lits sont inutilisés faute de personnel soignant pour les desservir, les postes sont budgétés mais non pourvus, faute d’attractivité. La technostructure administrative a miné la profession, les pingreries n’ont conduit qu’à de fausses économies, alors que le coût global a augmenté et l’efficacité s’est dégradée.


  • mmbbb 9 décembre 2022 12:57

    L energie , le nucleaire a été sabordé par les ecolos , les urgences, les ressources de la secu ont partiéllement fiscaliées RDS CSG prélèvement sociaux , 

    la tiers mondialisation, la gauche est pour et le patronat est content 

    Nous avons un des taux de prélèvements les plus élevés des pays de l OCDE et rien ne semble fonctionner correctement dans ce pays 

    Il y a quand même un sacré probleme de gestion et comme le dit C GAVE un libéral, les francais devraient demander un audit .

    C est le hiatus entre le montant de la dépense publique ( 56 % en point PIB ) et le taux d imposition et le taux de prélèvement qui devient incompréhensible . 


    • roby roby 9 décembre 2022 19:49

      @mmbbb
      C’est le grand bordel dans toutes les administrations !


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 09:59

      @mmbbb
      L’argent dépensé par l’état n’a pas baissé, alors que les prélèvements sur les profits des entreprises et les revenus du capital ont baissé. Les classes intermédiaires paient la facture, le reste est du déficit.
      Mais ce qui est grave, c’est que l’organisation administrative mise en place pour serrer les couts des services publics a au contraire fait effondrer l’efficacité, par déresponsabilisation et démotivation.
      La part du budget lié à l’assistanat a explosé, la part de l’investissement et entretien s’est effondré.


  • troletbuse troletbuse 9 décembre 2022 14:05

    Pour réveiller les conards. A diffuser. Chômage, récession, famine. Ca se précise à grands pas.

    Empiffrez vous pour votre dernier Noël

    https://www.youtube.com/watch?v=ThOxMT_xLCo


    • Joséphine Joséphine 9 décembre 2022 15:42

      @troletbuse

      Un connard ne se réveille jamais. Il meurt dans sa connerie, convaincu d’être plus intelligent que les autres. 


    • Clocel Clocel 9 décembre 2022 15:56

      @troletbuse

      Tu peux compter sur eux pour nous pourrir les fêtes de fin d’année, la Davocratie est au milieu du gué, ça passe ou ça casse...


    • charlyposte charlyposte 9 décembre 2022 16:08

      @troletbuse
      LOL smiley je vais faire des stocks de la cave au grenier pour dix ans de NOËL... je vais donc faire illico presto un prêt de 50 mille euros chez COFIDIS ! HUM... et si c’était le but dans le cerveau de nos dirigeants ?! smiley


    • Joséphine Joséphine 9 décembre 2022 16:21

      @Clocel

      Ils n’effaceront pas notre identité et nos traditions. Ils ne pourriront pas notre fête de Noël car nous n’avons pas besoin d’eux pour faire nos crèches, allumer les bougies de l’Avent et décorer nos sapins. Nos racines sont plus profondes que les leurs. 

      Non ! Ils n’effaceront nos traditions et nos racines . ils n’y arriveront pas. En Russie Noël est une fête magique, nous auront la mêle ferveur que nos frères russes ! 


    • charlyposte charlyposte 9 décembre 2022 17:57

      @Joséphine
      Je vais finir par croire que l’on est gouverné par des Talibans le turban et les babouches en moins smiley


    • troletbuse troletbuse 9 décembre 2022 20:34

      @troletbuse
      Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, en voici une autre. On n’aura probablement pas de coupures d’électricité.
      Savez-vous pourquoi ?
      Je vais vous le dire
      Les 3/4 des usines de production vu le pris de l’énergie, vont mettre la clé sous la porte. Sans oublier les petits commerces. Et la demande en énergie va baisser.
      Un seul inconvénient : vous ne créverez pas de froid mais de faim  smiley


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 10:03

      @troletbuse
      ’’Les 3/4 des usines de production vu le prix de l’énergie, vont mettre la clé sous la porte. Sans oublier les petits commerces. Et la demande en énergie va baisser’’
      Totalement d’accord avec cette remarque, des entreprise ont déjà prévu de suspendre une partie de leurs activité, et les grands groupes reportent leurs investissements sur d’autres parties du monde.


  • Hier aux infos du soir, j’ai vu le reportage du jour sur le Conseil des « ministres » :

    côte à côte : Moretti et Borne hilares !

    La catastrophe de cette malheureuse LOLA ne pèse pas bien lourd sur leur mémoire ( sans parler de leur conscience...).

    J’ai Honte pour eux, H O N T E !

    Salopards !


    • Joséphine Joséphine 9 décembre 2022 16:24

      @Bouygues/Bolloré:2 mamelles de Tel-Aviv

      Nous on n’oubliera pas Lola. 

      Il est grand temps de reprendre à notre compte l’adage de la communauté qu’on ne peut pas citer : 

      Ni Pardon, ni Oubli ! 


    • @Joséphine
      la communauté qu’on ne peut pas citer : 

      Pourquoi ? Ni D’ormesson, ni la mémoire de la Mitte n’ont été poursuivis...

      L’écrivain affirmera plus tard que l’ancien président lui a alors asséné : "Vous reconnaissez là, M. d’Ormesson, l’influence puissante et nocive du lobby juif en France"


  • Nicolas36 9 décembre 2022 16:59

    Article dur mais assez réaliste. 

    Au sujet de la passivité des citoyens : il y a une fraction (bien 20%) de nos concitoyens qui sont parfaitement satisfaits de cette évolution et même qui en redemandent. 

    Quand on est issu d’un milieu aisé avec une bonne instruction et une situation matérielle qui assure bien plus que les besoins de base , il n’y a nulle nécessité d’être milliardaire pour être content du Macronisme. 

    Ainsi un nombre significatif de la classe moyenne supérieure votent facilement pour le centre mou de Macron et de ses amis autour. 

    On observe cela dans de nombreux pays en voie de développement : une classe moyenne aisée minoritaire face à un conglomérat de pauvreté qui subit les conséquences. 

    C’est la société US vers laquelle nos élites ont conduit la France. L’Europe est dans le même chemin. 

    Notre consensus social, hérité de l’après guerre , est considérée comme un vice à éradiquer par tout les moyens et on voit le résultat. 

    Les gouvernants ont ouvertement mis en place le narratif et les actions nécessaires pour éliminer le système social Français au lieu d’en améliorer les défauts (ce qui était parfaitement possible). 

    On constate que les difficultés citées par l’auteur glissent sur notre classe politique et leurs soutiens comme l’eau sur les plumes d’un canard. Ils sont complètements décontractés et satisfait de leurs prestations. 

    C’est le règne du TINA (there is no alternative) de Mme Tatcher. Mettre à bas les protections sociales au lieu de les conditionner est considéré comme un acte héroïque . Il suffit d’entendre les Média qui racontent que Juppé et son fils Edouard Phillippe sont des couillus extrêmement populaires. 

    Populaire chez qui ? Phillippe à commis une série de conneries qui ont entrainés une sédition de 18 Mois qui a fait trembler la Macronie. 

    En quoi il a amélioré l’état de ce pays ? 

    On fait effectivement cuire la grenouille à feu doux. Aucunes révision de fond des imbécillités mercantiles ne se fait jour chez l’exécutif. 

    Il hors de question de remettre en cause la vision oligarchique du marché qui est loin d’être libérale mais on distribue des emplâtres ainsi le Maharadjah qui sort de son palais en lançant des piécettes aux miséreux qui attendent devant le portail. 

    L’exécutif achète les diverses corporations par des aumônes plus ou moins en rapport avec leur capacité de nuisance. 

    Il y a une volonté délibérée d’attendre que le populaire finisse par s’habituer à une dégringolade économique et sociale catastrophique. 

    On ne peut pas s’y tromper à suivre les inepties débiles des Médias. On veut faire prendre les vessies pour des lanternes de gens qui ont été littéralement conditionnés pour avaler des fadaises. 

    On retourne tranquillement à la situation des années 40-45 qui a vu le rationnement de tout et les humiliations quotidiennes. 

    A titre d’exemples récents , Macron a un solide culot d’évoquer la « collaboration » alors que lui même ne bouge pas un petit doigts sans en référer au gouvernement Allemand. 

    Annoncer qu’il a fallu fermer Fessenheim afin de s’aligner sur l’Allemagne laisse rêveur quand on craint de manquer de courant en plein hiver. 

    Ces gens là voyagent sur une autre planète que le peuple Français et le plus triste c’est qu’ils ont de nombreux accompagnateurs. 

    Il est à craindre (ou à espérer) que l’accélération de la décrépitude qui se manifeste à travers la guerre et le cynisme des USA fasse monter la température dans le fait tout où nous rissolons. 

    C’est la crainte non avouée de nos dirigeants qui ont la trouille que le vase déborde et que cela tourne à une sédition autrement plus violente que celle des GJ. 

    Les pénuries d’électricité, son prix prohibitif , et les pénuries possibles de bien de consommation alimentaires risquent de faire sauter le bouchon. 

    A moins de disposer d’une brute capable de réprimer la population dans le sang si il le faut , toute cette équipe de demi sel qui gouvernent risquent de voir les Athéniens s’atteindre sous peu. 

    On verra bien si ils ont les balloches face à l’incendie. 


    • troletbuse troletbuse 9 décembre 2022 19:22

      [email protected]
      N’oubliez pas le génocide programmé par Davos. Tout y concourt. Les mesures prises vont toutes dan ce sens. Tarlouzette et les presque tous les dirigeants occidentaux vont y chercher les ordres le pantalon baissé.


    • Com une outre 10 décembre 2022 07:17

      @Nicolas36
      Il ne faut pas croire que Macron est un « centre mou ». Bien au contraire, il est un extrémiste néolibéral et mondialiste, et se moque des Institutions françaises et de la démocratie républicaine comme de sa première chemise. Il « travaille » pour l’élite la plus riche du monde avec un zèle inégalé. Jamais un Président n’a aussi ouvertement travaillé pour les plus riches en affichant son mépris des plus pauvres, avec pour seul argument, le financier. Jamais un président n’a autorisé les forces de l’ordre à utiliser autant de violence contre des manifestants, même si ceux -ci défendent des droits vitaux. Il est aussi le premier Président de la République Française a n’en avoir rien à foutre de la France, il le répète à volonté. Et j’en passe. Bref, il est autoritaire, autocrate, et représente une tendance dure, tout autant que l’extrême droite ou gauche, ses concurrents politiques, même bien pire qu’eux, puisqu’il gouverne notre pays. Et pour ajouter à notre malheur, il rêve d’une Europe fédérée dont il se voit le chef, et d’un « nouvel ordre mondial », qu’il présiderait bien sûr. Pour le pouvoir et l’accumulation maladive de richesses, rien d’humaniste là-dedans.


  • roby roby 9 décembre 2022 19:53

    Et puis les gens n’ont plus le temps ni l’envie de se rebeller ils ont leurs smartphones....


  • L'apostilleur L’apostilleur 9 décembre 2022 21:28

    @ l’auteur 

    C’est dommage ça commençait bien et puis « ...un président éborgneur, méprisant, haï...réélu avec 20% des voix du collège électoral... » un relent de rancoeur défaitiste 


  • L'apostilleur L’apostilleur 9 décembre 2022 21:48

    @ l’auteur 

    « ...Cette crise politique émane aussi et avant tout d’une crise de légitimité démocratique : avons nous jamais été en démocratie dans ce pays... »

    Plutôt que de vous questionner pour entretenir un climat délétère, pourriez-vous nous dire ce que vous proposez pour qu’il le soit ?


    Rassurez-vous, vous ne serez pas le premier à ne rien répondre. 




    • Com une outre 10 décembre 2022 07:25

      @L’apostilleur
      Evitez les lieux communs, les propositions ne manquent pas et ne sont pas le but de cet article. Il suffit d’enlever ses œillères pour les voir partout autour de soi.


  • the clone the clone 10 décembre 2022 07:45

    C’est la vengeance de la mondialisation sur ceux qui râlent et agissent contre elle .... 


  • Si vous voulez vous faire une idée de la France de Macron .

    Regarder à nouveau le film RRRRRR !

    https://www.youtube.com/watch?v=XCvUE3WfZYs

    https://www.youtube.com/watch?v=a_J-thfzGbE


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 décembre 2022 08:56

    ...Un tsunami de crises ... provoque par la politique gouvernementale française !
    Encore « MERCI » à tout ceux qui ont voté Macron, Macron le va-t’en-guerre contre la population française et russophone !
    .

    Un certain Jean-Luc Mélenchon contribue également au déclin du système de santé de la France !!! Arrêtez de voter pour ce pion vassal qui soutien la politique Macronienne et qui s’en fiche de la population !

    La LFI sacrifié les soignants par peur du FN !

    Après avoir proposé devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale une loi visant à réintégrer les soignants suspendus, La France Insoumise (LFI) retire sa proposition, annonce-t-on mercredi 7 décembre dans un communiqué. Le parti mené par Jean-Luc Mélenchon ainsi que la NUPES dans son intégralité ont refusé que ce texte soit repris par la niche parlementaire du Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen. “Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais d’accord de notre groupe avec l’extrême droite”, affirme le groupe parlementaire de LFI.

    .
    Maudis soient toutes ces traitres de droite comme de gauche ! Putain mais arrêtez de raisonner en droite et gauche, arrêtez de penser reptilien mais prenez en compte les problèmes de la classe populaire, des la classe moyenne, et surtout des pauvres et les SDF’s ....

    .
    Le gouvernement Borne renversé dans quelques semaines ?

    .
    Il est temps que nous prenons les choses en mais sachent que les hommes politiques dans leur très grande majorité trahissent les français tout comme les dirigeant corrompus des syndicats.


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 10:06

      @eau-du-robinet
      ’’Encore « MERCI » à tout ceux qui ont voté Macron’’
      Et à ceux qui, en s’abstenant, ont été complices passifs.


    • Lynwec 10 décembre 2022 10:13

      @eau-du-robinet

      Sur Mélenchon, une formulation agressive, mais justifiée par ses constantes trahisons :
      https://www.lelibrepenseur.org/le-frere-la-truelle-jean-luc-melenchon-milite-pour-un-nouvel-ordre-mondial/
      Extrait :"Nous avons intérêt à un ordre international. Pas au monde multipolaire qui mène à la guerre. Un monde ordonné, où la loi internationale décidée à l’ONU l’emporte.« 
      L’ONU, ce machin au service de l’Empire anglo-américain, raccord avec l’OMS qui veut s’arroger les pouvoirs de décisions sur les peuples »en raison des pandémies"...
      Il faut vous l’expliquer comment ?


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 décembre 2022 12:05

      Bonjour Lynwec,
      .
      Yes !
      .
      Mélenchon est un des ennemies de la démocratie !


    • sirocco sirocco 10 décembre 2022 13:20

      @eau-du-robinet
      « Putain mais arrêtez de raisonner en droite et gauche... » 

      Bien sûr. Le spectacle politique n’est que du cinéma pour amuser les gogos.
      Les politiques, tous bords confondus, ne se préoccupent que d’une chose : faire fructifier leur cagnotte personnelle.


    • suispersonne 12 décembre 2022 14:33

      @eau-du-robinet
      j’aurais besoin de votre accord pour publier sur fb votre dernier article stop au coronacircus, qui aura bien du mal à être toléré sur avox.


  • yakafokon 10 décembre 2022 09:39

    Nazis de tous pays, unissez-vous, l’Union Européenne est en danger !

    Les cosaques de Sibérie vont nous envahir, pour nous voler...mais quoi au juste ?

    Comme j’ai oublié d’être un crétin, j’ai fait la liste du peu qui nous reste : nos pinards, nos calendos, nos baguettes de pain ( que le monde entier nous envie ), nos bérets basques....et surtout notre incroyable naïveté vis-à-vis « des amis qui nous veulent du bien » ( en fait tous nos biens ), à savoir les nazis américains, ukrainiens, britanniques, anglo-saxons, baltes, polonais, e.t.c.

    Grâce à de « brillants hommes politiques » comme Hollande Sarkozy, Macron, notre florissant pays a été ramené au niveau d’un pays du Tiers-monde, sous l’esclavage des Etats-Unis !

    Dommage qu’il n’existe un concours international de la connerie, car nous aurions remporté la médaille d’or depuis longtemps !

    Ne serait-ce que pour remplacer l’Eurovision, où nous perdons régulièrement !

    La solution ( avant qu’il ne soit trop tard ) ?

    Foutre le camp le plus vite possible de l’Union Européenne, de la Banque Centrale Européenne, et surtout de l’ O.T.A.N. ( une organisation créée par les Etats-Unis, et qui n’a pour seul but que de défendre les intérêts américains, d’où la guerre en Ukraine ).

    La Grande-Bretagne l’a fait, en se servant des articles 50 ( et 13 pour la partie défense ) de la Constitution Européenne, et nous devons faire comme elle !

    Alors, que Jordan Bardella, Nicolas Dupont-Aignan, Florian Phillipot, François Asselineau, Louis Alliot, se mettent enfin d’accord au lieu de se tirer la bourre, car l’heure est trop grave pour jouer à celui qui pisse le plus loin !

    Tant que la France restera au sein de l’Union Européenne, rien ne pourra changer puisque la Constitution Européenne l’interdit !

    Sortez-nous de ce « piège à cons » bordel !


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 10:13

      @yakafokon
      Le Royaume Uni a quitté l’UE mais pas l’OTAN ni le libéralisme mondialisé, il est dans la même mouise que nous.
      La question n’est pas de traiter les uns de nazis ou les autres de staliniens, mais de sortir de la logique des ’’blocs’’ géopolitiques, et restaurer la primauté de l’intérêt national sur celui de la finance ou d’un conglomérat continental.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 décembre 2022 12:41

      @yakafokon
      "Alors, que Jordan Bardella, Nicolas Dupont-Aignan, Florian Phillipot, François Asselineau, Louis Alliot, se mettent enfin d’accord au lieu de se tirer la bourre, car l’heure est trop grave pour jouer à celui qui pisse le plus loin !"

      je me demande parfois si tout ce petit monde n’est pas justement là pour diviser les citoyens réfractaires au mondialisme et les canaliser vers différentes officines pour qu’ils ne puissent se réunir.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 décembre 2022 15:17

      @Micron
      Oui on en sortira jamais avec des oppositions qui ne sont que des leurres pour décérébrés mentaux, ça c’est clair !
      Perso je suis pour une VRAIE démocratie et pas pour une « démocratie » représentative qui permet aux élus de faire ce qu’ils veulent aux détriments des aspirations du peuple.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 décembre 2022 15:19

      @GrandGuignol
      D’autant que toutes ces soit disant oppositions sont pro UE pour la majorité.


    • GrandGuignol GrandGuignol 10 décembre 2022 15:45

      @GrandGuignol
      Seuls FA et Florian Phillipot veulent une sortie de l’UE, OTAN.....Mais persistent dans l’esclavage institutionnel.. 


  • Basile 10 décembre 2022 13:44


    avons nous jamais été en démocratie dans ce pays ? 


    Ce mot « démocratie » devient inintelligible, balancé à tort et à travers.

    Il recouvre en fait deux réalités :

    1. Le gouvernement du peuple par le peuple
    2. L’Etat de Droit.

    Nous avons la chance, en France, de bénéficier d’un Etat de Droit de qualité. Je sens que certains vont hurler (les papas qui n’ont pas la garde de leurs enfants …) mais le critère est simple à vérifier : est-ce que l’on craint en France d’entendre des flics frapper à notre porte à 6h du matin pour nous embarquer, sans raison valable ? La réponse est non, parce que notre Etat de Droit fonctionne. Tel n’est pas le cas dans les régimes dits autoritaires.

    Mais sur l’autre critère démocratique, le gouvernement du peuple par le peuple, on est en pleine régression. Les dirigeants (les oligarques, l’Etat profond, les politiques de la majorité - et aussi les autres -, les médias mainstream, les divers profiteurs du système …) craignent le peuple comme jamais. Le peuple se retire progressivement du jeu démocratique, comprenant que les vrais enjeux ne sont plus dans le jeu électoral. Le peuple sent bien que toute opposition au déroulement de la machine maastrichienne sera retoquée, que les dirigeants ont une trouille bleue de l’idée de referendum.

    Conclusion : nous vivons en semi-démocratie, pas vraiment en démocratie. On l’accepte pour le moment car des dangers de toutes sortes - extérieurs au pays - nous menacent, et garder au pouvoir une classe qui rassure le monde extérieur est une sécurité (Macron et Biden se disent grands copains et se font des risettes). Pas sûr que cet équilibre, cette configuration bancale soit éternelle, car le peuple en souffre, au fond.


    • Lynwec 10 décembre 2022 13:57

      @Basile

      "Nous avons la chance, en France, de bénéficier d’un Etat de Droit de qualité.« 

      Certains seraient tentés de penser qu’il y a quand même quelques menus ratés, dans l’état de droit de la cinquième république, ratés de plus en plus perceptibles ces derniers temps .

      Il y est pourtant pratiqué le chantage à l’emploi, la privation de ressources avec l’interdiction de chercher une reconversion temporaire ou définitive sur les personnels réticents à se laisser injecter un produit expérimental douteux .

      Il y est pourtant pratiqué le nassage de manifestations pacifiques, amélioré par le gazage sur les gens ainsi piégés qui ne peuvent pas s’en extirper, tout ceci dans une »démocratie disposant d’un état de droit de qualité"...

      Les autres points défaillants gonfleraient démesurément ce message, à chacun de se les remémorer...

      De qualité ...médiocre...et même notoirement insuffisante...


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 14:10

      @Basile
      ’’Conclusion : nous vivons en semi-démocratie’’
      En effet, nous avons une certaine marge de manoeuvre électorale qui est mal utilisée du fait du taux croissant d’abstentions, mais il y a un pouvoir de fait supranational, l’économie mondialisée d’une part, l’imbrication géopolitique dans le bloc euro-atlantiste de l’autre.
      Le Royaume Uni montre que l’on peut sortir de l’UE sans pour autant être libéré de la mondialisation ni de l’atlantisme -qui font partie de la culture anglo-saxonne-


    • Basile 10 décembre 2022 14:34

      @Lynwec

      De qualité ...médiocre...et même notoirement insuffisante...

      D’accord, on peut toujours faire mieux.

      Sans oublier que le mieux est l’ennemi du bien.

      Et en réfléchissant à un Etat de Droit - le suisse - sans doute de qualité supérieure comparé à la France.

      Mais cette « qualité supérieure » n’est pas sans conséquence. En un mot, je respire mieux, plus librement en France qu’en Suisse, pays que je connais bien pour raison familiale.

      D’accord, la France va mal, elle va dans le mur les yeux fermés (mur en béton ou en carton, on ne le sait pas encore, mais mur assurément). Cela dit l’équilibre réalisé entre liberté/répression en France est assez unique et fascine le monde entier (le génie français).*

      *ceci dit, je viens de me prendre une prune de 90€ sur le quai rive gauche à Paris (47 km/h V limitée à 30), au niveau du Jardin des Plantes : un peu fort de café à mon goût, on se croirait en Suisse !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 décembre 2022 14:42

      @Eric F
      Lorsque qu’on a un Moscovici aux manettes françaises du budget et une fois recasé en commission critique le budget passé de la France...On atteint le fond .


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 14:52

      @Aita Pea Pea
      Oui, comme un avocat en première instance qui deviendrait procureur pour la même affaire en appel.
      Mais Macron offre la particularité de tenir des discours contradictoires ’’en même temps’’, comme un magistrat qui prononcerait au même procès d’abord le réquisitoire et ensuite le plaidoyer.


    • Basile 10 décembre 2022 15:07

      @Eric F

      En effet, nous avons une certaine marge de manoeuvre électorale qui est mal utilisée du fait du taux croissant d’abstentions

       

      Utiliser la marge électorale ne servirait à rien, c’est je crois ce que pensent les abstentionnistes, d’où le taux croissant d’abstentions. Ce n’est pas « mal utilisée » qui va bien, mais « pas utilisée à dessein, volontairement ».

      C’est d’ailleurs ce que vous constatez : compte tenu de notre situation géopolitique, nous sommes contraints de tous côtés. Seule une révolution … mais l’Albanie des années 50 ne fait pas (encore) rêver.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 décembre 2022 15:09

      @Eric F
      Je sais pas . Il me semble que lorsque tu as merde tu la ferme , et tu réfléchis pourquoi tu as merde. Ce qui te fais avancer. Mais chez certains dans la haute , ce qu’ils impliquent aux subalternes ne s’applique pas pour eux . Bon après vieux comme le monde...


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 18:02

      @Aita Pea Pea
      On ne sait pas si ils ont conscience d’avoir merdé et qu’ils cherchent à s’en défausser, ou s’ils ont une telle certitude de leur valeur qu’ils ne considèrent pas pouvoir se tromper. Macron pour sa part dit tout et son contraire, il se rappelle de se qui l’arrange.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 décembre 2022 18:10

      @Eric F
      Mystère... Mais le moindre prolo saurait.


    • Eric F Eric F 10 décembre 2022 18:10

      @Basile
      Même si la marge de manoeuvre des gouvernements est faible, il me parait regrettable de renoncer à placer aux commande des dirigeants moins ’’suivistes’’ de l’eurolibéralisme et de l’atlantisme, Macron étant au taquet sur ces thèmes.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 décembre 2022 18:34

      @Eric F
      Macron et son équipe ne pourront pas longtemps cacher leur manque de volonté , voir de pleutrerie face à l’Allemagne de remettre à plat les accords énergétiques.


    • Basile 10 décembre 2022 19:08

      @Eric F
      me parait regrettable de renoncer à placer aux commande des dirigeants moins ’’suivistes’’ 

      A discuter

      Avec Macron, on peut encore rêver à autre chose.

      Avec Tsipras, restent plus que les larmes.


  • saint louis 10 décembre 2022 22:00

    En 2022 Macron a été réélu par 18,8 millions de voix sur 48.8 inscrits soit 38.5%, et non pas 20 % comme annoncé par l’auteur.

    Bon reste quand même 61% qui ne l’ont pas choisi.


    • Eric F Eric F 11 décembre 2022 12:18

      @saint louis
      Certains prennent en considération le score du premier tour de Macron pour évaluer l’adhésion à sa politique. On peut en discuter, mais comme le score de premier tour des autres candidats était inférieurs, aucun ne peut se prévaloir d’être plus légitime que lui, c’est donc un problème insoluble.
      C’est pour ça que l’élection est à deux tours, avec un mix de préférence et de rejet.


Réagir