samedi 18 septembre - par Marc Dugois

Le mythe éternel de l’énergie gratuite

PNG - 567.1 ko

Qu’il est difficile d’aborder toujours le même sujet en en changeant simplement l’angle d’attaque !

C’est pourtant indispensable tellement il est le sujet fondateur de toutes nos dérives et tellement il est soigneusement éludé par la troïka médiatico-politico-universitaire qui se repose ou se vautre dans la pensée unique expliquant tout par des charabias variés incompréhensibles cherchant à anesthésier et ne réussissant qu’à faire monter l’angoisse. Ceux qui disent ne rien comprendre à l’économie en sont les complices objectifs. Qui veut réellement s’intéresser à notre avenir, doit obligatoirement s’intéresser à la question de l’énergie gratuite qui est la pierre angulaire de toutes les fins de civilisation. Nous sommes en train depuis 50 ans de vivre la nôtre sans même prendre conscience que nous mourons de l’utilisation d’une énergie gratuite qui n’existe pas. Savoir comment réagir va être le débat de l’élection présidentielle. Il serait stérile, et menteur ou haineux, s’il n’abordait pas le sujet de fond.

L’énergie gratuite est l’apanage des dieux mais les hommes ont toujours rêvé d’être des dieux et de construire leur vie sur une énergie gratuite. Pendant des siècles ils se sont contentés de multiplier au moindre coût leur propre énergie. Cette multiplication s’est faite d’abord par l’outil, puis par l’esclavage et enfin par la domestication des énergies naturelles au fur et à mesure de la capacité des hommes à s’en servir. L’Afrique est restée jusqu’au XXe siècle à l’esclavage pendant que l’Asie avançait et que l’Amérique et l’Europe avançait plus rapidement en utilisant l’esclavage structurel africain. Ainsi sont apparus partout petit à petit la marine à voile, les moulins à vent ou à eau, la traction animale, les serres, le feu, le charbon, le pétrole, le gaz, la fission nucléaire et bientôt la fusion nucléaire. Mais sans aucune exception, c’est toujours l’énergie humaine qui a libéré et domestiqué les énergies naturelles. Elle continue à se dépenser pour trouver comment libérer et domestiquer l’énergie nucléaire par fusion et celle de l’hydrogène.

Là-dessus est arrivé l’argent, la monnaie que nos élites médiatico-politico-universitaires n’ont jamais pris la peine de définir, se contentant depuis 24 siècles des trois utilisations proposées par Aristote : unité de compte, réserve de valeur et moyen d’échange. On commence par écarter l’hypothèse la plus vraisemblable que la première utilité de la monnaie, la cause même de sa création, est la chasse aux paresseux dans un monde structuré par le donner-recevoir-rendre des familles ou des tribus. La croissance du groupe rendant impossible la surveillance des paresseux par le chef de famille ou de tribu, la monnaie va les remplacer. Il est navrant de constater que l’on enseigne toujours péremptoirement la stupidité non défendue mais assénée que la monnaie a remplacé le troc alors que le troc n’a jamais existé qu’entre des groupes qui ne se faisaient pas confiance et jamais, nulle part, entre des individus d’un même groupe. La monnaie a été très probablement créée partout quand il a fallu forcer les paresseux à dépenser leur énergie et à arrêter de prendre sans rendre. Le principe en est simple : c’est une matière transportable, pérenne, divisible et obtenue par une dépense d’énergie humaine reconnue utile. Cette matière devient donc stockage et vecteur d’énergie humaine ne remplaçant pas le troc mais au contraire l’introduisant dans la vie quotidienne par manque de confiance en l’autre. La monnaie a été pendant des siècles une matière reconnue elle-même comme une richesse, vecteur d’énergie humaine bien utilisée, et instrument d’un troc rendu nécessaire par la paresse de certains. Ce n’est malheureusement pas du tout ce qui est enseigné à l’université où les étudiants, pour être diplômés, répètent sans comprendre ce qu’on leur a embecqué

Là-dessus est arrivé au XVIIIe siècle le papier monnaie toujours garanti par une richesse préalablement reconnue. Des billets de Law sur les richesses de la Louisiane, aux assignats sur les richesses de la noblesse et du clergé, en passant par le rouble de la Grand Catherine sur ses mines de cuivre ou par le dollar continental américain sur la livre sterling anglaise, tous les papiers-monnaie appuyaient leur valeur à leur création sur des richesses déjà obtenues par des dépenses intelligentes d’énergie humaine. Mais le rêve de l’énergie gratuite a partout pollué les pouvoirs et il est tellement facile d’imprimer du papier que tous y ont succombé. Le papier-monnaie a été tellement imprimé qu’il a perdu son équivalent richesse réelle et par conséquent sa valeur. En ruinant ses détenteurs il a tout de même permis au Régent de payer les dettes de Louis XIV, à la bourgeoisie française de s’approprier les biens du clergé et de la noblesse, à Catherine II d’augmenter le territoire russe de 500.000 km² et aux Américains de financer leur guerre d’indépendance. Il a été partout un impôt sur les malheureux qui y ont cru et sur ceux qui ont été forcés d’y croire par la violence légitime du pouvoir.

Nos élites n’ont jamais oublié tout ce qu’elles avaient pu faire avec l’énergie apparemment gratuite des papiers-monnaie et ont toujours regretté que cela s’arrête aussi vite tant ils pouvaient tous se croire des dieux. Il leur a fallu près de deux siècles pour que leur fraction anglo-saxonne trouve comment détacher le papier-monnaie d’une richesse réelle tout en laissant le peuple croire que l’argent avait encore une valeur. Dans un premier temps les accords de Bretton Woods glissèrent le dollar comme intermédiaire imposé entre les monnaies et l’or puis 17 ans après, au milieu de l’été, l’Amérique a unilatéralement et discrètement déconnecté le dollar de l’or. 11 ans plus tard en Europe l’union des imbéciles et des salauds a signé le traité de Maastricht qui crée l’euro lié à des paroles qui s’envolent. L’ensemble des banques peut dorénavant créer de la monnaie par la double écriture, une écriture au passif créant l’argent mis à disposition et la même écriture à l’actif représentant la richesse à créer demain mais déjà scandaleusement considérée comme un actif existant. Les banques appellent cette fausse monnaie, la monnaie-dette, et, juges et parties, elles ont créé elles-mêmes à Bâle de fausses limites pour faire croire à leur sérieux. Le tour est joué. L’énergie gratuite coule enfin à flots et les élites vont l’utiliser en retardant par tous moyens la ruine des peuples qui l’utilise. Dans le traité de Maastricht on redéfinit le sérieux en en habillant le burlesque : on ne peut pas dépenser chaque année davantage que 3% de plus que ce que l’on a déjà dépensé l’année précédente et on ne peut pas emprunter davantage que 60% de ce que l’on a dépensé. Ce dernier critère, le seul qui freinait un peu la folie a volé en éclats dans le silence général. Comme personne ne cherche à comprendre, cela passe comme une lettre à la poste et le désastre peut enfin commencer qu’il soit voulu par certains ou simple conséquence de l’incompétence de l’élite déguisée en ministres.

L’élite se sert et arrose de subventions tout ce qui peut la servir et la maintenir au pouvoir. Elle achète l’esprit des peuples et l’idée que demain sera merveilleux, créateur de richesses qui paieront ce dont nous jouissons aujourd’hui. Tout devient possible et toutes les folies réalisables. Ce faux eldorado est tellement merveilleux qu’il attire la terre entière. C’est un chauffeur de taxi parisien d’origine tunisienne qui disait « Chez nous si on ne travaille pas, on ne mange pas, ici on mange toujours. Alors on vient ici ». On se paye sans le savoir des ONG et des associations qui vont réaliser tous les fantasmes par une avalanche d’obligations, d’interdictions et de normes. Le réel résiste, il devient pervers et complotiste. Mais comme il est la réalité, il s’insinue partout, baisse le niveau de vie et fait prendre petit à petit aux peuples conscience de la médiocrité égoïste de l’élite qui les achète.

Nous en sommes là à l’aube d’une campagne où l’élite va une fois de plus faire semblant de se soumettre au peuple en le lui faisant croire par une débauche d’argent qui n’est plus limité, sauf pour les rares qui voudraient être honnêtes et qui auront un mal fou à s’exprimer.

Tant que les rares intellectuels honnêtes se feront conseiller en économie par des banquiers et ne réaliseront pas que l’énergie monétaire n’est qu’un vecteur d’énergie humaine préalablement stockée dans les richesses où à récupérer dans un esclavage prochain, tant que Jean-Marc Jancovici dira « du pognon, il y en a » et qu’Éric Zemmour dira « Profitons-en, l’argent est gratuit », tant que le pouvoir n’utilisera pas l’énergie humaine inexploitée en recréant les ateliers nationaux donnant du travail en CDD à tous ceux qui aiment la France, nous continuerons à nous affronter sur des problèmes insolubles parce qu’ils ne sont que les conséquence d’un problème que nous ne voulons pas voir. Pire, on résout prétendument les problèmes en inondant tout d’une fausse monnaie qui empire le problème fondamental dont ceux que l’on croit régler ne sont que les conséquences.

Qui expliquera au peuple qu’hélas nous ne sommes pas des dieux et que l’énergie apparemment gratuite de la fausse monnaie n’est que le prélude à son esclavage pour que les fantasmes de certains se réalisent ?



68 réactions


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 septembre 14:34

    L’argent dette est un avatar de la modernité. Une institution remarquable et puissante. Hélas, trop puissante, et qui par le fait pousse à la ruine des écosystèmes, comme on peut l’observer aujourd’hui.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 18 septembre 16:41

      @Francis, agnotologue
      Pour l’énergie papier-monnaie, je ne sais pas.
      Mais pour l’énergie gratuite, son existence est plus que probable : les ovnis sont maintenant officiellement reconnus par les USA, et ils ne fonctionnent pas avec du papier monnaie ni avec du papier Q..
      Silencieux, non polluants, ultra performants, ils ont tout pour plaire.
      Mais on ne trouve que ce qu’on cherche. (diverses armées du monde, en particulier les USA, en disposent très certainement, cependant, mais ce n’est pas pour nos g... de sans dents : il nous faut continuer à payer des taxes diverses et avariées.)


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 06:48

      @Francis, agnotologue
      @doctorix, complotiste

      L’énergie gratuite reste l’exclusivité des dieux et les hommes continuent à se croire des dieux en rêvassant sur les ovnis ou en trouvant remarquable, la puissance de la monnaie dette.

      Ainsi nait l’esclavage car les hommes n’ont jamais été des dieux, n’ont jamais su utiliser une énergie sans dépenser de la leur pour l’obtenir.

      Mais il est tellement tentant d’y croire, cela évite tellement de réfléchir et de se bouger. entre échanger, réfléchir et agir qui devraient s’harmoniser, Agoravox est le terrain privilégié de ceux qui privilégient l’échange en oubliant de le nourrir de réflexion et d’action.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 08:41

      @Marc Dugois
       
       ’’Agoravox est le terrain privilégié de ceux qui privilégient l’échange en oubliant de le nourrir de réflexion et d’action.’’
       
      Oublier de le ’’nourrir d’actions’’ je suis d’accord, mais de réflexions, je ne crois pas.
       
      De quoi les échanges se nourrissent-ils ici sinon de réflexions ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 10:08

      @Francis, agnotologue

      Ils se nourrissent malheureusement souvent de verbiages.

      L’échange non nourri d’action et de réflexion, s’appelle le délire.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 10:28

      @Marc Dugois
       
      ’’L’échange non nourri d’action et de réflexion, s’appelle le délire.’’
       > je suppose que par ’’action’’ vous faites référence au « principe de réalité ».
       
      Je crois qu’il y a vis-à-vis de ce principe, une confusion des mots : la réalité n’est pas une et indivisible. Le réel est paradoxalement tout et en même temps, n’existe pas. Je veux dire par là qu’il nous est inconnaissable.
       
       Seule nous est accessible la réalité, la nôtre et encore, la part inconsciente et nos biais cognitifs nous sont inaccessibles — et partiellement, celle(s) des autres. 
       Il faut faire avec, et l’échange bien compris est notre seule façon d’approcher le réel.
       
      Ps. Le solipsisme (primaire, de base) c’est une confusion entre le réel et la réalité : c’est croire que tout le réel est dans la représentation intime que nous en avons. C’est une forme de délire.
       
      Quand Biden dit : il faut protéger les vaccinés des non vaccinés », il délire.
      Et c’est un délire collectif qui accuse les non-vaxxinés des échecs de la vaxxination.
       


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 septembre 14:39
    L’énergie gratuite a été découverte par Nikola Tesla mais ses brevets sont enfermés dans lescoffres de la banque Morgan pour éviter que cela soit appliqué. Deux autres améliorations de l’énergie ont été trouvées : Le réacteur Pantone qui fait gagner au bas mot 30 % en consommation de carburant et 80 % en pollution sur les moteurs thermiques, et le gaz de Brown qui fait gagner à peu près la même chose. Ces deux améliorations sont rejetées par les grands constructeurs malgré qu’ils les connaissent.

    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 septembre 15:34

      @Daniel PIGNARD
       
       vous confondez énergie gratuite et énergie libre.
       
      ’’ses brevets sont enfermés dans les coffres de la banque Morgan pour éviter que cela soit appliqué.’’
       
      Absurde, les brevets de Nicolas Tesla sont depuis longtemps tombés dans le domaine public. N’importe qui peut les exploiter.


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 18 septembre 16:49

      @Francis, agnotologue
      Certainement pas tous, pas les plus pointus : comme sa Pierce Arrox électrique sans batteries :

      https://medium.com/@n_tachfin/la-voiture-%C3%A0-energie-libre-de-nicolas-tesla-a-78-ans-et-fini-sa-vie-au-fond-dune-casse-9a9df65225c8

      La plupart des documents de Tesla furent saisis par la CIA et classés secret défense.
      De nombreux inventeurs ont été suicidés depuis cette époque.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 18 septembre 18:43

      @doctorix, complotiste
       
       des brevets déposés depuis si longtemps sont forcément tombés dans le domaine public : c’est la règle, la durée maximale d’un brevet européen est de 20 ans à compter de la date de dépôt de la demande.
       
      Et on ne peut pas dire que le procédé aurait été gardé secret : on ne peut pas breveter un procédé secret. Pas de révélation, pas de brevet, c’est le deal. En outre, on ne peut pas bloquer l’exploitation d’un brevet. Ce serait contraire aux principex des brevets.
       
      Maintenant il n’est pas exclu qu’un inventeur cède son invention à un tiers qui ne l’exploitera pas : mais dans ce cas qui pourra dire que « ça marche » ? Personne.
       
      La légende de l’énergie libre est fondée sur un argument en faveur du courant alternatif par opposition au courant continu le concurrent, un argument qui frappait les esprits de l’époque : la possibilité de transmettre de ’énergie électrique sans connexion filaire ! Il faut savoir que dans ce cas, l’énergie à produire par l’émetteur est au moins égale à celle qu’il doit fournir quand la connexion est filaire.
       
       Par exemple, les mobiles qui se rechargent par couplage de proximité : l’énergie transférée ne vient pas du néant : elle est perdue par le donneur au profit du receveur.
       


    • The White Rabbit The White Rabbit 19 septembre 09:51

      @Francis, agnotologue

      Seuls les fidèles lecteurs d’Agoravox savent que l’électricité gratuite existe grâce aux patates du père Cabanel !  smiley


    • Durand Durand 19 septembre 10:21

      @Francis, agnotologue

      « Maintenant il n’est pas exclu qu’un inventeur cède son invention à un tiers qui ne l’exploitera pas : mais dans ce cas qui pourra dire que « ça marche » ? Personne. »

      J’ai connu un cas comme celui-ci à Madagascar...

      Un enseignant-chercheur de la faculté de sciences de Tulear, Daniel R., qui dirigeait la Maison Marine, une annexe de la fac consacrée aux sciences marines, a mis au point et breveté un système domestique de production de méthane à partir de biomasse extrêmement ingénieux et très économique à la construction. Plusieurs méthaniseurs collectifs ont également été installés dont un, que j’ai pu voir fonctionner, qui alimentait les cuisines de la faculté de Fianarantsoa.

      J’ajoute que Daniel R. m’a invité à manger chez-lui et j’ai pu voir fonctionner son propre méthaniseur domestique. J’ai mangé chez-lui le seul repas cuit au gaz de mon long séjour et de plusieurs autres. Mêmes dans les meilleurs restaurants de Tananarive, on cuisine au charbon de bois...

      Le but de Daniel R. était de lutter contre la déforestation de l’île, une déforestation en majeure partie due à la fabrication de charbon de bois pour cuire les aliments.

      Dans les années 90, il avait ingénument proposé une coopération au WWF, qui a pignon sur rue dans tous les chef-lieu de Madagascar et dont le but officiel est la sauvegarde des lémuriens, victimes de la déforestation, précisément... Peine perdue !

      Lors d’un voyage à Madagascar à la fin des années 90, j’ai rencontré Daniel R. et sous couvert de mon association, je suis allé au bureau du WWF pour proposer une coopération afin de développer les méthaniseurs domestiques et je me suis fait promptement jeter... 

      Pendant quelques années, Daniel R. à gardé son brevet sous le coude sans pouvoir le développer et j’ai récemment appris qu’ENGIE avait officiellement investi dans la production de biométhane. J’ignore si Daniel R. A vendu son brevet a ENGIE ou au gouvernement corrompu qui le lui aurait cédé mais j’ai immédiatement compris qu’il ne fallait pas compter sur des vendeurs d’énergie pour pérenniser la production domestique et quasiment gratuite de gaz et que le projet d’ENGIE était d’enterrer son développement.

      Avec ” ENGIE biogaz méthane Madagascar”, on trouve des liens intéressant sur cette question...

      ..


    • Durand Durand 19 septembre 11:00

      @Francis, agnotologue

      Je viens de retrouver la thèse qu’il avait présenté pour monter en grade...

      http://madadoc.irenala.edu.mg/documents/v01032_BIOMET.pdf

      ..


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 07:44

      @Durand
       
      Si un brevet n’est pas exploité, son propriétaire ne peut légalement pas refuser d’accorder une licence à l’entreprise qui souhaite exploiter tout ou partie de l’invention protégée.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 07:49

      @The White Rabbit
       
       ne vous moquez pas, dans les médias MSM la crédulité y est autant sinon plus répandue : les journalistes n’y sont pas sélectionnés sur leur esprit critique, bien au contraire. Pour le plus grand bonheur des fabricants d’ignorance de tous poils, et qui paient bien, tout ce petit monde y trouvant son compte..


  • Albert123 18 septembre 17:15

    de manière plus général ne faudrait il pas juste en finir avec le concept de gratuité ?

    car rien sur Terre n’est gratuit et que tout ce qui apporte du confort et autorise la paresse des uns constitue ou constituera un cout pour les autres.

    « rien ne se perd, rien ne se crée , tout se transforme » et tous les éléments avec lesquels l’espèce humaine peut interagir sont régis par des règles de jeux à somme nuls


    • jjwaDal jjwaDal 21 septembre 11:35

      @Albert123
      « Rien ne se perd, rien ne se crée » est une phrase qui ne veut pas dire grand chose. Tout l’espace, le temps et la matière de notre univers n’a pas toujours été.
      L’aluminium de votre véhicule a une date de naissance via une étoile géante et l’unique façon de le détruire est un trou noir ou une étoile à neutron. Avant que la Terre ne soit engloutie par un tel corps il peut s’écouler un laps de temps gigantesque. En règle général la phrase peut sembler vraie mais est souvent fausse néanmoins.


  • mmbbb 18 septembre 17:49

    Chez nous si on ne travaille pas, on ne mange pas, ici on mange toujours. Alors on vient ici ».  l economiste honni des médias et prix nobel Maurice Allais considérait comme une hérésie de donner des allocs à tous le monde .

    On voir le résultat .

    quant a la monnaie , j ai tourne mille fois le probleme , l argent est le nerf de la guerre Le travail ordinaire ne paie pas

     


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 07:55

      @mmbbb
       
       ’’Le travail ordinaire ne paie pas’’
       
       ça c’est ce qu’on dit quand il n’y a plus assez de travail pour tous et qu"on ne veut pas l’admettre..


    • mmbbb 19 septembre 08:31

      @Francis, agnotologue Les personnes qui s en sortent le mieux ce sont les personnes qui ont de l immobilier ( a Lyon , les prix plus de 11 % en un an ) et un portefeuille boursier .
      In fine il y a une spéculation évidente 
      De surcroît les francais epargnent , c est un des pays ou le niveau d epargne est des plus hauts Cet argent ne rentre pas dans l economie reelle , les Francais n aiment pas l entreprise , 
      Sous le gouvernement Hollande , obligation de divulguer son patrimoine , ce qui est extraordinaire , ces ministres ne cessant pas de parler de chômage aucun avait un CODEVI 
      Quant au travail , les patrons  certains , ne le cachent plus . En juin ils affirmaient sans ambages qu il fallait embaucher les migrants . 
      Cet auteur prêche dans le désert .
      Il est aussi évident que de monter une boîte en France releve du parcours du combattant .
      La facture traditionnelle par exemple tissus vetement  jeans en France on fabrique des jeans de tres bonne qualite , n occupe qu un segment tres limite du haut de gamme 
      La réalite est autre le chômage sera pérenne .


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 08:47

      @mmbbb
       
       ’’les Francais n aiment pas l entreprise ,’’
       
      « Entrepreneur est un mot qui n’existe pas en français » George Bush !
       
      S’il n’y avait pas eu des entrepreneurs ambitieux et sans vergogne pour délocaliser autant dans les pays à bas coût de MO nous n’en serions pfobablement pas là.


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 09:16

      @mmbbb
      @francis, agnotologue

      J’ai en effet l’impression de prêcher dans le désert mais c’est le désert qui m’intéresse. L’agnotologie est l’étude de l’ignorance et le désert est par définition l’absence et l’ignorance.

      « Le travail ne paie pas » est une appréciation jugeant déséquilibrée l’échange entre énergie humaine et énergie monétaire, déséquilibre que je constate aussi. Un autre exemple de déséquilibre entre ces deux énergies, est la rémunération du chômage.

      « Il n’y a plus assez de travail pour tous » est une phrase curieuse qui considère le travail comme une marchandise pouvant être en rupture de stock alors qu’il n’est que l’utilité au groupe de l’énergie individuelle. L’homme n’est apparemment plus utile parce que la fausse monnaie fait le travail par la machine et l’intelligence artificielle qui coûte infiniment plus que les hommes.

      Mais tant que l’énergie monétaire est apparemment gratuite, l’énergie humaine devient inutile et vous pouvez en effet tous les deux vous lamenter et moi, prêcher dans le désert.

      J’attends le candidat qui supprimera les subventions et prébendes aux associations et aux ONG et qui proposera d’utiliser l’énergie humaine des chômeurs en recréant les ateliers nationaux donnant du travail en CDD à tous ceux qui aiment la France. Toute l’énergie humaine pourrait être tellement utile au groupe, que la rémunérer en l’utilisant devrait être notre obligation commune et pas uniquement celle des entreprises qui, très normalement, ne regardent que leur intérêt dans le paysage qui leur est imposé. J’attends le candidat qui proposera de supprimer les subventions et prébendes aux associations et aux ONG et qui proposera d’utiliser l’énergie humaine des chômeurs en recréant les ateliers nationaux donnant du travail en CDD à tous ceux qui aiment la France. Toute l’énergie humaine pourrait être tellement utile au groupe, que la rémunérer en l’utilisant devrait être notre obligation commune et pas uniquement celle des entreprises qui, très normalement, ne regardent que leur intérêt dans le paysage qui leur est imposé.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 09:43

      @Marc Dugois
       
       ’’L’agnotologie est l’étude de l’ignorance’’
       > Non, l’agnotologie est l’étude et la dénonciation de la fabrication de l’ignorance. Nuance.
       
       Vous gagneriez à être plus rigoureux et moins idéologue.
       Je dis ça, je dis rien.
       
       ps. « Le désert est la seule chose qui ne puisse être détruite que par construction. » Boris Vian


    • mmbbb 19 septembre 10:00

      @Marc Dugois « J attends le candidat .... » Je crois que vous pouvez encore attendre Lorsque j entends les proposions des candidats , c est toujours la même antienne avant les élections , des propositions farfelues en l emporte pièce pour faire de l enfumage ! 
      Tant que nous sommes en Europe et c est Bruxelles qui est le législateur , ces candidats mentent Les présidents n ont plus les coudées franches 

      Barnier a propose un moratoire pour l immigration , il est dans les méandres de Bruxelles depus plus de 17 ans , il sait tres hypothese d ecole s il est élu , qu il sera debouté , Les ONG ferraillent dans les couloirs de di parlement europeen Ce sont des groupes de pression 

      PS j ai un frère qui fut artisan , il connaît le bâtiment de A à Z , Il connait la décoration , il travailla dans les monuments historiques , Il ne put jamais embaucher , trop problématique , une administration « a la sovietique » .
      En France retard dans le paiement de l URSSAF , vous avez la meute , des injonctions des lettres comminatoires 
      En revanche les alloc sont deversées sans compter voir le rapport du magistrat d M PRATS 

      Il est a la retraite , il peint mais n a pas transmis son savoir De surcroit s il donnait des cours il serait impose , Preferons les emplois « jeunes  » initiles notamment par Mme Aubry , à la sortie des bus ces jeunes orientent les usagers .
      C est fantastique Preférons les salles de shoot une avancée societale chere a Mme Hidalgo 
      Il y a une réforme des mentalites a opérer dans ce pays mais vaste programme !! 


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 10:23

      @mmbbb

      Vous avez entièrement raison mais tant que l’on ne comprendra pas que c’est la fausse monnaie qui autorise toutes ces stupidités, on ne pourra les combattre.

      Voyez comment Macron a, en faisant distribuer un argent inexistant, fait accepter à tout un peuple la paralysie de son énergie pour des raisons qu’il faudra bien comprendre un jour sans tomber dans le panneau de la fausse pandémie non mortelle comme le montre les statistiques de l’INSEE des morts toutes causes confondues.


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 10:31

      @Francis, agnotologue

      A ma connaissance agnotos n’existe pas en grec et agnostos désigne l’inconnu.

      Le mot savant agnostologie est l’étude de l’ignorance. Vous m’apprenez avec votre leçon de rigueur qu’en supprimant un s on obtient l’étude de sa fabrication. On apprend tous les jours.


    • mmbbb 19 septembre 11:30

      @Marc Dugois « la fausse monnaie » certains économistes commencent à avoir des doutes sur le fonctionnement de nos économies 
      Déficit et dettes abyssales en contrepartie d enormes liquidites 
      Quant a cette fausse monnaie , ce sont les amércains qui ont foutu le bordel 
      Nixon a désindexé le dollar par rapport a l etalon or Et la planche US n a cesse de fonctionné a plein regime 
      Intervention en Afghanistan , 1200 milliards en 20 ans pour un résultat nul ! 
      Cordialement 


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 12:01

      @mmbbb

      Vous avez entièrement raison. C’est la déconnexion du dollar de l’or le 15 août 1971 qui a été le début officiel de la folie mais la FED avait commencé bien avant en fabriquant 5 fois plus de dollars qu’elle n’avait d’or à Fort Knox pour payer les guerres de Corée et du Vietnam, le plan Marshall et la conquête de la lune. Nixon voyait fondre ses réserves d’or quand De Gaulle lui rapportait des dollars et a été obligé d’officialiser une réalité.

      Mais l’Europe en créant par le calamiteux traité de Maastricht, un euro lié à des monnaies qui n’étaient plus liées à quoi que ce soit, a créé pour la première fois dans l’histoire de l’humanité une monnaie officiellement fausse mais légale, laissée à la fabrication de toutes les banques avec de fausses limites. Nous ne sommes pas près d’avoir fini d’en payer le prix.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 septembre 13:25

      @Marc Dugois
       
       « L’agnotologie est l’étude de la production culturelle de l’ignorance, du doute ou de la désinformation. Dans une acception plus générale, l’agnotologie peut désigner l’étude de l’ignorance au sens large.

      Agnotologie est une discipline aux confins de la philosophie, de la sociologie et de l’histoire des sciences dont l’objet est l’étude des moyens mis en œuvre pour produire, préserver et propager l’ignorance , mais aussi l’étude de l’ignorance elle-même. » Wikipedia.


    • mmbbb 20 septembre 09:56

      @Francis, agnotologue le probleme est un peu plus complexe . Vous ne connaissez pas grand chose à l ’économie de marché . Les produits francais manufacturés étaient souvent chers et de qualité moyenne , les produits chinois n ont eu aucun mal a occuper ce créneau . Les allemands ont su préserve la qualité en offrant un service correcte . Les Francais ne sont pas tres serieux .
      Le service apres vente et la relation client s améliore mais ils furent tres médiocres .
      Quant à notre pays le taux de marge est faible , c est à dire que si vous voulez vendre un produit « made in France » , votre produit incluant les taxes ( elles sont nombreuses ) le coût salarial, et la marge bénéficiaire , vous ne trouverez pas d acheteurs , vous le premier. 
      Les grands secteurs tel l electronique grand public ont été délocalisés .
      THOMSON ecran plat n a pus soutenir la concurrence
      L informatique par exemple GOUPIL soutenu par l etat francais n a pu soutenir la concurrence ect ect Par ailleurs c etait de l assemblage puisque le microprocesseur etait americain 
      Il est toujours un peu facile de de critiquer les patrons , faudrait il connaître un peu mieux le process industriel .
      Par ailleurs , certains pays ont progressé tres vite par exemple la Corée du Sud ecran plat La Chine commence a devenir compétitif . La technologie francaise a ete dépassee bien que soutenu par l etat . 
      Beaucoup de francais ne veulent pas payer au prix coûtant et préfèrent les loisirs 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 10:30

      @mmbbb
       
      ’’La technologie francaise a ete dépassee bien que soutenu par l etat . ’’
      > Mouais. J’ai plutôt le sentiment que la France a surtout misé sur le luxe et le prestige.
       
       ’’Beaucoup de francais ne veulent pas payer au prix coûtant et préfèrent les loisirs ’’
      > À mon avis, cette phrase ne doit pas exprimer correctement votre pensée.


    • mmbbb 20 septembre 11:29

      @Francis, agnotologue L évolution de l electronique , la fabrication des composants notamment des microprocesseurs et des autres circuits par exemple les DAC utiles dans votre platine laser CD ne sont pas francais . La France dans ce domaine ne fait que de l assemblage .  
      L electronique occupe un segment moyen ou haut de gamme notamment dans le monde de la HI FI ;  Domaine que je connais bien ..
      Une marque francaise Apertura , facteur d enceinte ne fabrique rien en France le tweeter est un ruban Made in China Si ce haut parleur etait fabriqué en France , il devrait augmenter le prix de vente C est une technologie pointue qui demande de surcroit un tranformateur adaptateur d impédance . 
      Cabasse ou d autres marques fabrication en Chine .
      Quant je discute , la plupart des personnes n en ont rien a carrer , les « pires » sont ceux qui se disent « socialistes »  , ne cessent d etre critique sur le système mais cultivent leur égoisme  ! 
      J ai l art de l observation . 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 11:48

      @mmbbb

       ’’Cabasse ou d autres marques fabrication en Chine .’’

       

      Fondateurs Georges Cabasse Forme juridique SASU ou Société par actions simplifiée à associé unique Siège social Plouzané (Bretagne) France Direction Alain Molinie Activité Commerce de gros d’appareils électroménagers Produits Équipement audio

       

       


    • mmbbb 20 septembre 12:22

      @Francis, agnotologue L entrée et le moyen de gamme n est plus fabriqué en France Si vous voulez une marque qui a su évoluer et offrir des produits de bonne facture en rapport qualité prix et technologie l anglais B & W . Twetter en diamant artificiel !
      Cabasse dans le haut de gamme , le prix est rédhibitoire ! comme FOCAL . 
      Cette entreprise a du subir une forte concurrence Lorsqu elle produisit ces enceintes qui firent sa réputation Galion par exemple dans la décennie 70 80 , il n y avait peu de facteurs d enceintes le marche etait restreint 
      De surcroit cette entreprise emploie des matériaux comme le KALADEX pour le twetter , qui est produit par l americain Du Pont .
      Désormais ce n est pus le cas , c est l exemple économique de l évolution du marche . L ensemble des produits manufactures suit le meme processus .

       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 12:31

      @mmbbb
       
       ’’ des tweeters en diamant ’’
       
       Le tweeter n’est pas le HP primordial dans une enceinte. Le plus important c’est le médium.
       


    • mmbbb 20 septembre 16:09

      @Francis, agnotologue Le « ’tweeter » vient de l anglais gazouiller . Ceux ci etaient de mauvaise qualité Avec les nouveaux formats , il est important que ce dernier puisse monter haut sans ferrailler . Ceux ci montent désormais à 40 K hertz 

      En ce qui concerne une enceinte , il est évident que l equilibre spectral et la cohérence des registres sont importants .

      Certaines enceintes on un médium trop présent 

      C est mon avis j ecoute du jazz et du classique 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 18:24

      @mmbbb
       
       l’intérêt pour un circuit de monter si haut en fréquence c’est pour restituer de beaux signaux carrés, de belles transitoires.
       
      J’ai peur que cet argument pour une enceinte acoustique soit seulement un argument de vente, d’autant que l’ampli devant n’est généralement pas capable d’une telle performance.
       
      Un médium trop présent ? Je ne me dirais pas comme ça.


    • mmbbb 20 septembre 18:38

      @Francis, agnotologue les formats SACD et les Format FLAC montent tres haut en fréquence Les transformateurs des amplis a tubes de nouvelle generation doivent etre capable d atteindre les 50 K Hertz Quant aux amplis a transistor si le circuit est stable cela montre tres haut 
      Quoi qu il en soit illustration de ce qu est le marche aujourd hui ou la sous traitance notamment en Chine est la norme Une machine numerique en Chine fait le meme travail qu en France . 


  • Durand Durand 19 septembre 09:04

    La seule énergie gratuite et accessible pour tout le monde, c’est le rayonnement solaire. La biomasse et les hydrocarbures qui en sont issus n’existent que par la photosynthèse alors que l’eau, qui dévale vers à mer et qui n’existe que par son évaporation due à la chaleur solaire est le vecteur principal de la production de biomasse... La boucle est bouclée.

    Pour l’énergie nucléaire fissile, on verra combien coûte le démantèlement de ses outils de production, la neutralisation des déchets et la dépollution des sites de production et des zones exposée aux différents accidents, pour en calculer le véritable rendement. Il faut y ajouter la chaleur générée par la production et l’utilisation de l’énergie nucléaire qui s’ajoute au réchauffement global, certes, sans produire de CO2 mais sans produire non-plus de photosynthèse et donc de biomasse...

    ..


    • Marc Dugois Marc Dugois 19 septembre 09:26

      @Durand

      La gratuité est le constat d’une absence d’échange avec l’énergie monétaire. L’énergie solaire est en effet gratuite si elle reste lumineuse et caloriférique. Mais elle ne l’est plus si l’homme veut l’utiliser ou s’en prémunir. C’est comme l’énergie éolienne qui n’est qu’apparemment gratuite et faramineusement coûteuse aujourd’hui et demain quand on voit ce que cela coûte pour l’utiliser aujourd’hui. Idem pour l’énergie gravitationnelle qui existe gratuitement mais qui coûte cher à domestiquer.


    • mmbbb 19 septembre 10:18

      @Durand c est vrai l energie solaire est gratuite mais comme le font remarquer certains ingénieurs , lorsque vous avez une industrie je doute que celle ci soit suffisante
      Quant a la transition energetique en Allemagne elle a couté tres tres cher Voir le rapport de l equivalent de la cour des comptes 
      De surcroit ce pays utilise pres de 50 % de thermique 
      Les ecolos nous citent le Danemark certes , c est un pays petit , n ayant pas de tres grosse industrie tel un laminoir ou une industrie d aluminium nécessitant de l electrolyse donc de l electricite 
      les ecolos sont des bons politiques ils savent admirablement mentir par omission notamment lorsqu ils promeuvent « cette énergie verte » 


    • Durand Durand 19 septembre 13:42

      @Marc Dugois

      C’est bien se que je sous-entendais mais la durée de vie d’un turbo-alternateur de centrale hydroélectrique est presque infinie et le coût d’entretient quasi nul... Une fois que l’installation est payée, ça ne coûte quasiment plus rien. Rien à voir avec l’énergie éolienne dont les installations coûtent très cher ainsi que l’entretien, pour une production en pointillés et impossible à stocker, sauf à faire remonter de l’eau dans des retenues pour l’utiliser ensuite par gravité, avec les pertes de rendement afférentes...


    • Durand Durand 19 septembre 14:00

      @mmbbb

      « De surcroit ce pays utilise pres de 50 % de thermique »

      Le « thermique, c’est de l’énergie solaire via la production de biomasse, stockée naturellement dans le sol.

      La force hydraulique, c’est aussi de l’énergie solaire via l’évaporation et l’évapotranspiration et les précipitations.

      A noter que la re-végétalisation des sols en voie de désertification couplée à l’installation de barrages petits ou grands permettrait d’augmenter et de réguler très sérieusement le débit des cours d’eau et de rendre possible l’installation de nombreuses centrales ou de micro centrales hydroélectriques.

      ..

       


    • mmbbb 20 septembre 10:30

      @Durandl thermique allemand c est de la lignite et du gaz russe !


    • Durand Durand 20 septembre 11:21

      @mmbbb

      Le lignite, la houille, le pétrole et le gaz sont issus de la biomasse et sont donc de l’énergie d’origine solaire stockée dans le sol...

      ..


    • mmbbb 20 septembre 11:47

      @Durand pas tout à fait , un tres long processus décomposition dus aux microbes.

      Si cela était aussi simple tel que vous le suggériez , il n y aurait pas de probleme de pétrole  ! 


    • Durand Durand 20 septembre 16:24

      @mmbbb

      Si, tout à fait :

      « Dans le domaine de l’énergie, la biomasse est la matière organique d’origine végétale (microalgues incluses), animale, bactérienne ou fongique(champignons), utilisable comme source d’énergie (bioénergies).

      wikipedia : Biomasse

      Autre chose ?

      ..


  • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 09:19

    Il y a le smicard pour cela ....


  • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 09:20

    Gratuit est un mot qui a été depuis des lustres retiré du dictionnaire de l’Elysée .... 


  • pierrot pierrot 19 septembre 09:28

    Bien évidemment l’énergie gratuite ne peut exister.

    Cependant, d’une part le prix de vente peut être différent du prix de revient, et d’autre part certaines énergies sont plus couteuses pour la collectivité, que d’autres.

    Elles sont aussi différentes en terme, d’impact écologique et durabilité.

    Vaste débat.


  • Doume65 19 septembre 19:53

    L’énergie est gratuite depuis l’époque où l’on a abandonné l’esclavage. C’est d’ailleurs la raison de cet abandon. Ce qu’on paye, c’est l’extraction, le transport et la distribution de l’énergie et des choses annexes comme la sécurisation des lieux d’extraction, les pots de vin, tout ce genre de chose.

    Ah, j’oubliais la plus grosse part : les taxes.


  • Citoyen de base 20 septembre 08:37

    Ah, la monnaie ! Qui est réellement capable de comprendre cette abstraction incroyable, symbole à la fois du génie humain et de sa perversité !?  smiley


    • Marc Dugois Marc Dugois 20 septembre 14:26

      @Citoyen de base

      N’importe qui est capable de comprendre la monnaie s’il accepte le fait que c’est un stockage et un vecteur d’énergie humaine bien utilisée. Normalement déjà bien utilsée dans le passé mais actuellement avec la monnaie dette, à récupérer plus tard par un esclavage à préciser.


  • zygzornifle zygzornifle 20 septembre 09:16

    Même si l’Energie était gratuite le gouvernement la taxerait tellement qu’elle deviendrait inabordable .....


  • eddofr eddofr 20 septembre 13:32

    Quel pourcentage de l’énergie que nous consommons sert à créer ce dont nous avons réellement besoin ?

    Peut-être que l’énergie n’aurait pas besoin d’être gratuite, si on n’en gaspillait pas tant.

    Imaginez l’énergie qu’on dépense pour faire venir des tomates, qui par ailleurs poussent toutes seules dans mon jardin.

    Imaginez l’énergie que je dépense pour me rendre au bureau, faire un travail inutile à 90% (50% de communication interne, 40% d’administratif et 10% d’action) que je pourrais faire de chez moi.

    Imaginez l’énergie qu’on dépense pour illuminer des rues vides.

    ...


    • Marc Dugois Marc Dugois 20 septembre 14:28

      @eddofr

      Si la monnaie était plus rare, on ne la gaspillerairt pas comme nous le faisons.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 septembre 14:57

      @Marc Dugois
       
       vous pourriez me dire ce que vous entendez par « gaspiller de la monnaie  » ?


    • Marc Dugois Marc Dugois 20 septembre 23:05

      @Francis, agnotologue

      Gaspiller de la monnaie, c’est dépenser son énergie pour rien ou pour un résultat de moins grande valeur que la monnaie dépensée.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 07:53

      @Marc Dugois
       
       
      ’’ Gaspiller de la monnaie, c’est dépenser son énergie pour rien ou pour un résultat de moins grande valeur que la monnaie dépensée.’’
       
       Ben non, sans sophismes ni fioritures moi j’appelle ça gaspiller de l’énergie.


    • Marc Dugois Marc Dugois 21 septembre 07:56

      @Francis, agnotologue

      Nous disons la même chose puisque la monnaie est une énergie.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 08:16

      @Marc Dugois
       

      ’’Nous disons la même chose puisque la monnaie est une énergie.’’

       

      Ben non, pas du tout, vous jouez à cache-cache : moi je ne dis pas que la monnaie est une énergie.

       

      La monnaie c’est une créance fondée sur la confiance. C’est une promesse. Une promesse n’est pas une énergie,Tout mélanger c’est le contraire de l’analyse.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 09:11

      @Marc Dugois
       
      Si vous détruisez un billet de banque, vous ne détruirez aucune énergie.
       
      En revanche, si avec ce billet vous achetez un produit manufacturé que vous détruisez, alors, oui, vous détruisez de l’énergie.
       
      On ne peut pas détruire ce qui n’a pas été produit.


    • Marc Dugois Marc Dugois 21 septembre 10:24

      @Francis, agnotologue

      On ne détruit en effet pas l’énergie d’un billet de banque en le détruisant. On la transporte vers tous les autres billets non détruits en augmentant leur valeur réelle.

      Accessoirement détruire de l’énergie n’a aucun sens si les mots en ont encore un. En grec l’énergie est une force en action quand la dynamique est une force en puissance. On ne détruit pas une force. On s’en sert ou on ne s’en sert pas.


    • Marc Dugois Marc Dugois 21 septembre 10:36

      @Francis, agnotologue

      Que vous ne disiez pas que la monnaie est une énergie est votre liberté comme de dire que bleu est rouge ou jaune. Ne vous en privez pas mais à votre réveil demandez-vous d’où vient la force de la monnaie qui habille, chauffe, nourrit, loge, transporte, amuse et conserve.

      Tant que vous ne reconnaîtrez pas que la monnaie n’est qu’un stockage et un vecteur d’énergie humaine bien utilisée, vous n’analyserez pas bien l’ignorance puisque vous vous en contenterez.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 septembre 12:05

      @Marc Dugois
       
       ’’On ne détruit en effet pas l’énergie d’un billet de banque en le détruisant. On la transporte vers tous les autres billets non détruits en augmentant leur valeur réelle.’’
       
      La carte n’est pas le territoire : un billet n’est pas l’énergie (potentielle) qu’il représente.
       


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 22 septembre 08:07

      @Marc Dugois
       
       
      ’’vous n’analyserez pas bien l’ignorance puisque vous vous en contenterez.’’
      > Je n’ai pas l’ambition d’analyser l’ignorance mais seulement comme je vous l’ai déjà précisé, de dénoncer la fabrication d’ignorance. Une nuance que là comme ailleurs, vous persistez à réfuter envers et contre tout. Elle vous échappe vraiment cette nuance, pourtant kolossale ?
       
      La fabrication d’ignorance n’est pas le fait d’ignorants, bien au contraire : vos articles ne relèvent pas, du moins me semble-t-il, de ce type de fabrication-là.
       

       

       


    • Marc Dugois Marc Dugois 22 septembre 08:48

      @Francis, agnotologue

      Il est tout à fait clair que les élites nous manipulent et que la fabrication d’ignorance est un des moyens de manipuler. Mais il est pour moi réducteur de loucher dessus car comprendre ce qui se passe est à multiple entrées.


Réagir