vendredi 8 mars - par Attilax

Le nerf de la Guerre

PNG - 21.8 ko
gilet june
symbole de la June, première et seule monnaie libre au monde, aux couleurs des gilets jaunes.

Depuis maintenant trois mois, les Gilets Jaunes maintiennent une pression permanente sur le pouvoir en place. Manifestations au minimum hebdomadaires, occupations permanentes de ronds-points, bloquages d'autoroutes, ils ont fait preuve d'une grande ingéniosité dans leurs stratégies et ont souvent su surprendre, autant d'un point de vue médiatique que politique ou social. À tous niveaux, c'est du jamais-vu, tant par l'ampleur du mouvement que par sa longévité, sa diversité, son absence de représentants, sa décentralisation et son fonctionnement forcément anarchique pour les raisons précitées. Regrouper autant de gens aussi différents n'est possible qu'en faisant l'impasse sur de nombreux différends sociétaux, qui ne sont plus jugés rédhibitoires par les dizaines de milliers de manifestants de tous bords ayant décidé de marcher ensemble pour essayer de changer une vie de plus en plus merdique.

Ce mouvement sans représentants n'est pas pour autant sans "têtes", qu'elles soient pensantes ou médiatiques, et partis de peu (une taxe de trop) ils sont arrivés en seulement trois mois à repenser la société, à se réapproprier l'espace politique qu'on leur avait volé et à s'imposer comme une force populaire incroyable, transnationale, totalement indépendante, et surtout reconnue par une majorité de la population comme étant légitime. C'est bien ce qui gêne tant nos chers décideurs.

Tout a pourtant été essayé de la part du pouvoir pour calmer la jacquerie : gazages, matraquages, flashballages, grenadages, karcherage, corruption de certains, invitation à Matignon tournant au_ grotesque, medias hurlant en choeur, 100 balles et un mars. Promesses, menaces, verroteries et répression à gogo. En vain. Plusieurs milliers de blessés, 12 morts, des centaines de mutilés, des milliers de manifestants en cabane pour des mois, des magistrats aux ordres, une police déchaînée, rien n'y fait. Macron et son équipe de collabo-rateurs, ne sachant plus quoi faire, nous la jouent classique : un grand débat. Raté aussi, mal fait, trop tard, et avec trop d'impasses, rien n'est sincère là-dedans. Peu de gens sont dupes.

Cette prise de conscience s'est donc faite dans la douleur, sous les coups d'une répression féroce à laquelle ne s'attendaient pas la plupart des manifestants. Le bilan est assez terrible pour notre "démocratie", qui ne s'en sortira pas indemne sous sa forme actuelle. Le contrat social a été brisé, et la crise financière qui s'annonce ne fera que gonfler les rangs des gens qui ne s'en sortent plus malgré des semaines de dingues, à défaut du pognon. Les Gilets Jaunes n'en sont qu'à leur naissance.

Comprenant qu'un changement profond de société est impossible aussi bien par des moyens légaux (le vote, les manifestations, pétitions, etc...) que par la force (en cas de vraie révolution, ils tireraient à balles réelles et ce serait un massacre), le mouvement se met à rêver de construire une autre société autour de celle qui existe. Pas évident avec autant de gens si disparates, mais il n'y a pas le choix : il faut avant tout être d'accord sur nos désaccords, et avancer sur ce que nous avons en commun : égalité sociale, liberté décisionnelle, consultations par référendum législatif et révocatoire etc.

Il me semble que c'est là une partie de la solution. Au lieu d'essayer vainement de détruire ou de refaçonner la pyramide hiérarchique, idéologique, économique, politique et monétaire qui se dresse devant nous, pourquoi ne pas construire un truc qui nous plait autour et ne plus s'en occuper ?

L'idée de former un réseau d'assemblées populaires est intéressante. Avec un maillage fin (communal ?), les décisions prises en communs deviendraient légitimes au niveau national, surtout si beaucoup de gens y participent. Difficile de trouver plus démocratique...

On pourrait ainsi écrire une constitution "libre" à laquelle chacun pourrait souscrire. Créer des lois. Refaire une société à l'intérieur de celle-ci, en changeant nous-même les règles. Si tous le monde quitte la pyramide pour venir dans la nouvelle construction, la bataille est gagnée...

La racine du mal est la nature du système capitaliste. Son arme favorite pour dépouiller les peuples de leur pouvoir économique et politique, est la dette. La monnaie qui au départ n'était qu'un moyen d'échange est devenu une arme de domination mondiale. Aujourd'hui, la monnaie est de fait monnaie-dette, puisqu'elle est majoritairement créée par une dette systémique, irremboursable, qui nous asservit chaque année un peu plus. Aujourd'hui la Dette est le premier budget, devant l'éducation. La première des choses à faire est donc déjà de s'absoudre du système monétaire existant, de vivre "en dehors" au maximum.

Et c'est désormais envisageable grâce à la monnaie Libre. Je ne vais pas revenir sur la définition de la monnaie libre, mais pour faire simple c'est une cryptomonnaie dont la création est assurée par un "revenu de base" créé quotidiennement par chacun de ses membres. Donc une première au monde : une monnaie à création horizontale. Une véritable bombe.

La concomittence des gilets jaunes et de la monnaie libre est une bénédiction, car cette monnaie-troc vivrière et non spéculative nous permettrait de faire des échanges entre citoyens en dehors de tous radars, et de bâtir de grands projets grâce au crowfunding, qui est une forme de souscription volontaire. Son horizontalité me semble aller de pair avec l'horizontalité politique qu'exigent les gilets jaunes, car le RIC n'est rien d'autre que la démocratie directe qui met un pied dans la république. il me paraît évident que les politiques ne l'accepteront jamais, ça reviendrait pour eux à raboter leurs pouvoirs et leurs privilèges. On ne pourra pas non plus l'imposer nationalement par la force, l'oligarchie est toute puissante, ils préfèreront massacrer tout le monde plutôt que perdre leur place. Il n'y a donc pas d'autre choix que de créer "à côté" de ce qui existe, jusqu'à ce que ça s'impose comme étant la norme.

On devient beaucoup plus généreux quand on crée sa monnaie, et des projets d'intérêt général mais non rentables peuvent aujourd'hui voir le jour sans pour autant créer de dette alors que jamais une banque ne prêterait un sou pour un projet non rentable. Notre société privilégie le rentable au prix de l'utile depuis des décennies, il n'est donc pas étonnant qu'elle soit peu à peu perçue comme inutile par beaucoup...

Le baron Rothschild aurait dit peu de temps avant la révolution française "donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois". Une phrase visionnaire dont on mesure mieux la portée depuis ce sont les banques qui s'en chargent et plus l'État (qui était pourtant déjà bien inégalitaire).

Ce que Monsieur le baron avait pressenti il y a plus de 200 ans, il serait peut-être temps que tous le comprennent. La monnaie et sa création, c'est le "nerf de la guerre", les flux d'échanges le sang de l'humanité. Laisser un tel outil entre les mains de seulement quelques-uns n'est pas raisonnable. On se demande même comment on a pu laisser faire une chose pareille, quand on prend la peine d'y réfléchir...

Pour grandir et se développer, une société parallèle aura nécessairement besoin d'un outil monétaire indépendant des systèmes en place. On connaissait les SEL, mais ça ne passe pas l'échelle. On connaissait les monnaies locales, mais elles restent adossées à l'euro et chuteront avec lui. Ce nouvel outil n'est pas un idéal inatteignable, c'est la première monnaie basée sur des fondements scientifiques ("Théorie Relative de la Monnaie", Stéphane Laborde, 2010) et mise en pratique par des développeurs du Libre qui les ont implémentés dans une blockchain. Oui, vous avez bien lu : tout ça c'est du Libre et pas un euro ne rentre dans le processus. Pas de banque, pas d'autorité, pas de hierarchie, pas de papelards, tout ça est remplacé par la Toile de Confiance et régulé par les membres (et ça marche, je peux en attester). N'importe qui peut créer un compte utilisateur et s'en servir immédiatement sur des plateformes d'échanges. Ça existe depuis déjà deux ans, il y a des milliers d'utilisateurs, les pionniers... Il faut maintenant que ceux qui désirent changer de société s'emparent de cette monnaie et la démocratisent... ou pas !

Plus d'info sur : https://monnaie-libre.fr

 



29 réactions


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 8 mars 10:52

    Et un monde sans argent ? ^^


    • Pascal L 8 mars 11:32

      @bouffon(s) du roi
      Il faudrait que le monde soit gouverné par une force supérieure au simple sentiment de justice, quelque chose de l’ordre de l’amour du Dieu des Chrétiens. Mais cet amour-là ne peut s’imposer car ce ne serait plus de l’amour. Il nous reste donc la justice humaine. Or pour gouverner avec justice, il nous faut mesurer et l’unité de mesure est une des fonctions de la monnaie. Une autre fonction est l’anticipation, anticipation pour permettre la création de richesses futures ou des achats futurs, car il est impossible de synchroniser la production et la consommation.


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 8 mars 11:32

      @bouffon(s) du roi

      Tu connais la série Au service de la France sur Netflix ? S2 E6 C’est beau la Pologne. ^^


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 mars 11:14

      @Pascal L

      hum... ?

      @Shaw

      Non je connais pas...merci, j’irai voir ça smiley


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 10 mars 11:21

      @bouffon(s) du roi

      Hello, tu vas voir, c’est du pur bon LOL décalé, sur la Fraaaance gauuuuulieenne genre OSS117 ! smiley Pour moi, de très loin la meilleure série produite par Netflix ! smiley

      Je pourrais te citer un bon paquet de pseudos Agoravoxiens qui répondent parfaitement au stéréotype correspondant aux personnages ! smiley smiley


    • François Vesin François Vesin 11 mars 08:53

      @Pascal L
      « Il faudrait que le monde soit gouverné par une force supérieure au simple sentiment de justice, quelque chose de l’ordre de l’amour du Dieu des Chrétiens.  »

      En visitant le Vatican et d’autres lieux « symboliques »
      qui ruissellent d’or, d’argent et d’objets précieux,
      il est possible de se faire une certaine idée de cette
      « farce supérieure » qui a pillé les peuples, détruit leurs
      civilisations et les a asservis au nom de dieu pour mieux
      satisfaire son clergé... du pré-macronisme en quelque sorte !!!


    • Pascal L 11 mars 17:23

      @François Vesin
      Tout d’abord l’accumulation d’or n’est en aucun dans l’enseignement de Jésus. Mais vous devez aussi tenir compte de la motivation de ceux qui ont donné cette richesse. Au delà de la vente des indulgences qui est largement critiquable et qui est une cause principale du schisme du protestantisme, il apparaît que cette richesse a été donnée volontairement et en grande partie par des personnes peu fortunées. En retour, tout cet or appartient à l’ensemble des Chrétiens et n’est pas privatisé en dehors de quelques appartements préemptés par des cardinaux. Comme Notre-Dame de Paris fait partie du patrimoine des parisiens, Saint-Pierre de Rome fait partie du patrimoine des Chrétiens et reste indéfiniment comme le symbole de la foi des donateurs. Le don est de même nature que celui de la femme qui a versé un flacon de parfum précieux sur la tête de Jésus. Le salut que Dieu offre à l’humanité est le cadeau le plus précieux que Dieu a fait à cette humanité. En retour l’humanité lui fait le cadeau de ce qui nous est le plus précieux. L’or est bien moins important que l’amour que Dieu nous donne.


  • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 8 mars 11:55

    Salut Attilax,

    bref, la clé c’est Cédric MOREAU, au delà même de Duniter !

    J’espère qu’il vit dans un bunker aussi sécurisé que la FED ! smiley


    • Cédric Moreau Cédric Moreau 8 mars 13:28

      @Shaw

      Non, je ne vis pas dans un bunker :) et d’ailleurs je n’en ai pas besoin : non seulement développer un logiciel n’a rien d’illégal, mais en plus la G1 vit déjà quasi-indépendamment de moi la plupart du temps. D’ailleurs, même mon noeud n’est pas allumé en ce moment, et la G1 tourne pourtant parfaitement. Je suis d’ailleurs très absent depuis quasiment 1 an, et pourtant la G1 grandit.

      En vérité, je n’ai rien à craindre. Je ne touche plus à rien, et si très peu. Je transmets le bébé. Et à ce jour, chacun par nos actions, nous avons déjà trouvé près de 1700 personnes prêtes à s’en occuper.

      Alors je vais vous dire, les craintes de menaces, je n’en ai absolument aucune smiley


    • Attilax Attilax 8 mars 13:35

      @Shaw

      Pourquoi ? On n’est pas « hors-la-loi », c’est du troc. On ne peut pas interdire le troc. C’est la beauté de la ML : faire de la création monétaire avec un outil de troc qui n’est pas strictement une monnaie au sens légal, c’est très malin !


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 8 mars 13:46

      @Attilax

      Je dis pas le contraire.

      Mais le nerf de la guerre du nerf de la guerre, c’est la généralisation et la confiance garantie dans/par le nouveau système se mettant en place.

      Le tiers de confiance dont tu parles constitue un pivot de ce système, et lui peut être cironcscrit et potentiellement violement mis en cause/attaqué par le système monétaire/financier/oligarchique actuel.


    • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 8 mars 13:53

      @Cédric Moreau

      Bonjour, j’ai répondu à Attilax sans avoir vu votre réponse.

      Donc a priori il serait impossible de circonvenir le mécanisme de tiers confiance et de multi certification ?

      Intéressant.

      Je vais me pencher sur la question par rapport aux expériences que l’on mène dans ma communauté au plan local.


  • Areole 8 mars 13:44

    « une cryptomonnaie dont la création est assurée par un »revenu de base« créé quotidiennement par chacun de ses membres »

    Ail, ail ail... Encore une fause bonne idée (à mon sens). En effet, baser une monnaie sur la perversité de la race humaine risque de provoquer un nombre de dérives conséquentes (je n’ai pas envie de détailler, mon avocat est en vacances).

    Il serait probablement plus stable de baser cette monnaie sur des ressources non inflationnistes, culturellement et écologiquement enracinées, par exemple :

    - le nombre de km2 d’un territoire,

    - la qualité et les ressources en eau de celui-ci,

    -le rapport entre l’étendue du domaine agricole et le nombre de résidents locaux,

    - l’inverse du cubage des déchets non recyclés,

    etc, etc...


    • Attilax Attilax 8 mars 19:42

      @Areole

      L’humain n’est pas que pervers, il est aussi capable d’être généreux et altruiste. En revanche, la manière dont fonctionne la monnaie-dette nous rend bien cupide et nous pousse à ne produire que des choses RENTABLES, car la monnaie est rare et détenue par peu de gens. Ça, c’est pervers.


    • Jean-F Jean-F 8 mars 19:45

      @Areole
      - le nombre de km2 d’un territoire,
      Donc avec la montée des océans la monnaie va fondre seulement pour les pays côtiers, voir disparaître avec les îles ?

      - la qualité et les ressources en eau de celui-ci,
      Comment mesure t’on la qualité d’une eau, nombre de molécules toxiques, degré de toxicité, etc. Un pays aride serait donc forcément pauvre, pas de bol pour eux déjà qu’ils ont pas de cultures ils auront pas de blé…

      -le rapport entre l’étendue du domaine agricole et le nombre de résidents locaux,
      Plus un pays sera peuplé, plus il sera pauvre. Les grands propriétaires sans nul doute vireront les gens de leur territoire…

      - l’inverse du cubage des déchets non recyclés,
      Je ne vois pas concrètement comment tirer une valeur de çà…

      Sinon tout simplement dire que toute vie a la même valeur que toute autre. Et que puisqu’il en est ainsi on peut lui reconnaître la nécessité égale à tout autre individu d’échanger avec eux pour satisfaire ses besoins vitaux, comme se nourrir, s’habiller et s’abriter.
      Et qu’alors cette reconnaissance des besoins vitaux de base de chacun, peut être estimé comme inaliénable et symbolisé par une unité de base qu’on appelle « monnaie libre ». Libre car l’égalité est indissociable de celle-ci.

      Sans égalité il y a privilèges : Plus d’or, plus d’eau, plus de déchets ou que sais-je d’autre. Et celui qui a plus de quelque chose, possède un pouvoir sur celui qui en manque. l’égalité est donc bien indissociable de la liberté et réciproquement.

      La seule chose qui soit égale pour tous en tout lieu et en toute époque c’est le flux de la vie :
      1 jour vécu = 1DU (Dividende Universel)
      C’est simple, efficient et symétrique dans l’espace et dans le temps…

      Pour le reste, ceux qui voudront plus pourront le faire en proposant biens et services. La masse monétaire captée leur servira alors de revenu complémentaire au revenu de base journalier.
      Mais de toute façon la forme monétaire de la Ğ1 ne permettra pas l’enrichissement outrancier. À vous de chercher pourquoi…


    • Attilax Attilax 8 mars 19:51

      @Areole

      J’ai eu l’occasion de constater ces deux dernières années que ce comportement change avec la monnaie libre. Par exemple, il est fréquent de voir des acheteurs donner plus, voire beaucoup plus au vendeur car ils estiment que celui-ci se vole ! Je n’ai jamais vu ça en euros... Autre exemple, les crowfundings intéressants sont pliés en une ou deux semaines, allez faire ça en monnaie-dette...


    • Areole 9 mars 09:45

      @Attilax
      Je suis désolé d’asséner quelques formules lapidaires :
       la monnaie est tout sauf rare (surabondance démentielle des liquidités mondiales) 
       la monnaie est une « fiction » basée sur la confiance (crédulité des « êtres généreux et altruistes », 
       
      la perversité résulte de la volonté de réaliser l’égal accès aux ressources naturelles tout en organisant sa raréfaction. Le revenu universel est un resucé de cette vieille tendance régulatrice,
      - une monnaie basée sur la réelle finitude (rareté) des ressources est la seule apte à contraindre drastiquement les appétits des prédateurs qui comme tous prédateurs meurent les premiers en l’absence de leurs proies habituelles.
      Amen ! 


    • Areole 9 mars 10:03

      @Areole
      Les leçons de l’impact de la peste au moyen-âge, qui a enclenché la déchéance du système féodal basée sur l’allégeance et le servage, n’ont (peut-être) pas été perçues. En supprimant la moitié de la population européenne il a été possible de mettre à bas les ordres hiérarchiques établis... Pour les remplacer par d’autres tout aussi prédateurs.
      Le changement des « maîtres » est à ce prix. 


    • Areole 9 mars 10:27

      @Jean-F
      En fait, je me suis trompé d’étalon sur lequel baser la monnaie. Pour la raréfier il serait plus sûr de la baser en raison inverse de la progression de l’imbécillité humaine.
      Je vous en laisse faire l’évaluation.


    • Attilax Attilax 9 mars 10:51

      @Areole

      « la monnaie est tout sauf rare »

      Ah oui ?
      Allez dire ça à tous ceux qui n’en ont pas assez pour vivre décemment, et qui sont la très grande majorité sur terre...


    • Areole 9 mars 17:45

      @Attilax
       Le fait que la monnaie soit plus que sur-abondante sur cette planète financière (SVP renseignez-vous) ne veut en rien dire qu’elle soit bien répartie.
      Bon là, il me semble que je me fais un peu lourd. 


  • pipiou 8 mars 21:50

    « des centaines de mutilés » ...  smiley

    Tant qu’à exagérer lachez-vous un peu : des millions de mutilés, des viols et des executions sommaires.


  • Matlemat Matlemat 9 mars 08:49

    Il faudrait que les GJ se mettent aux nouvelles technologies si ils veulent changer quelque chose en créant par exemple leur propre crypto-monnaie.


Réagir