mercredi 21 février - par Serge Charbonneau

Les gourous de la désinformation nous présentent : Le monde à l’envers !

 

Les gourous de la désinformation nous présentent : Le monde à l'envers !

 

Attention ! Attention !

« Dérives sectaires ! »

 

Les dirigeants français ne reculant devant rien pour protéger la population française contre les gourous malicieux pouvant engendrer des « dérives sectaires », mettent en place une loi salutaire !

En effet, les députés français réintroduisent un article clé dans leur projet de loi 4 contre la "provocation à l'abandon de soins" [1] !

 

Prenez le temps de redire à haute voix que cette loi est contre :

« LA PROVOCATION À L’ABANDON DE SOINS ! »

 

« Un délit de provocation à l’abandon de soins [2] »

« Un projet de loi crée un délit de provocation à l'abandon de soins [3]  »

« Vers un délit de « provocation à l’abandon de soins » [4]

 

Le projet de loi du gouvernement servant à lutter contre "les dérives sectaires" a été récemment présenté à l'Assemblée nationale française. Le but du brave gouvernement français est de renforcer les sanctions possibles contre les nouveaux gourous.

Quiconque expose la population à un risque grave pour sa santé en mettant en doute la science (sic) gouvernementale mondiale pourra être passible d'une année de prison et de 15 000 euros d'amende. 

 

Finis les discours où le doute subsiste !

Le doute ne sera plus permis.

Tous les scientifiques devront tenir un discours ne suscitant aucun doute.

Exactement comme l’exercent, depuis déjà quelques années, tous ces valeureux médecins de plateaux.

 

Nous assistons donc à un virement majeur en science !

Jadis le doute était l’un des éléments importants en recherche scientifique.

Le doute était aussi, avant l’avènement de la propagande, l’un des guides éthiques en journalisme. [5]

 

Nous assistons à la consécration des valeureux médecins de plateaux.

Ces fantassins de la pensée exempte de doute. Ces gens qu’on présente comme étant des "Spécialistes" et qui nous livrent avec assurance et fermeté « LA » "Vérité".

 

Le doute est pourtant l'une des caractéristiques des cerveaux en fonction. Une personne qui doute est une personne qui démontre par le fait même de son doute que son cerveau réfléchit, analyse, remet en question, bref que son cerveau "pense".

Le doute est en fait la preuve que nous pensons. Un cerveau qui ne doute pas est un cerveau éteint. Un gouvernement qui sévit contre les gens qui doutent est un gouvernement totalitaire qui veut avoir des sujets ayant le cerveau éteint. Et quoi de plus merveilleux pour un système fasciste que des sujets ayant le cerveau hors fonction !

 

Le gouvernement français, et sans doute d'autres gouvernements suivront, légifère donc pour mettre à l'abri ces désinformateurs de métiers, mieux connus sous l'appellation "médecins de plateau".

La guerre de l'information sévit de façon flagrante depuis des années et ne semble pas s'affaiblir. Les désinformateurs possédant et contrôlant les grands moyens de diffusion et ayant des ressources financières inépuisables combattent sur tous les fronts.  Leurs attaques sont constantes. Ces manipulateurs de l'opinion publique savent aussi comment protéger leurs fidèles soldats livrant leur désinformation, c'est-à-dire, leurs médecins de plateau. 

 

  Au Québec le plus illustre des médecins de plateau est François Marquis, spécialiste des soins intensifs de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. 

Ce médecin a fait, avec ferveur, la promotion de cette injection expérimentale qui nous fut présentée comme étant un vaccin. Cet individu s'est présenté comme étant un spécialiste ! On peut sérieusement mettre en doute ses connaissances en virologie et en immunologie. 

En vantant les faux mérites de cette injection expérimentale, le Dr Marquis a bafoué le premier article du code de déontologie médical disant « Primum non nocere ». Cette locution latine qui signifie : « en premier, ne pas nuire » ou « d'abord, ne pas faire de mal ». C'est le premier principe de prudence appris aux étudiants en médecine : ne pas nuire à ses patients.  

 

On constate qu'avec les récentes données des effets secondaires graves qui découlent de l'injection expérimentale, ce médecin de plateau qui travaillait à convaincre les citoyens à se faire injecter cet élixir mettait en danger la santé des gens.  Le Dr Marquis doit donc être poursuivi pour manquement élémentaire à son devoir déontologique.

Cette injection était nocive. La réalité remet les pendules à l'heure. Des études établissent les méfaits de ce produit expérimental. Récemment on pouvait lire : «  Il existe bien un lien entre troubles menstruels et vaccins anti-Covid, selon une étude » [6]. Une étude française met en évidence un risque de troubles menstruels augmenté, une augmentation de 20 % du risque de saignements menstruels abondants ayant nécessité une prise en charge à l'hôpital pendant 1 à 3 mois".

 

Il est aussi établi que « Les vaccins n’empêchent pas l’infection par le virus du Covid-19 et ne limitent donc pas sa transmission. » [7]

 

L’Agence européenne des médicaments (EMA) rapporte [8] (à la page 7 du rapport) que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour 11 448 personnes,

8 368 pour le vaccin Pfizer BioNTech (soit 1 345 décès de plus en 2022).

1 579 pour le vaccin d’AstraZeneca.

1 161 pour le vaccin Moderna.

339 pour le vaccin Janssen.

1 pour le Nuvaxovid.

0 pour le vaccin traditionnel inactivé Valneva.

 

Agence européenne du médicament [EMA] : 11 448 décès dus aux « vaccins COVID » [9]

L’Agence fait état d’un total de 11 448 décès provoqués par les « vaccins COVID » qui lui ont été signalés et qui sont repris dans la base statistique EudraVigilance dans son dernier rapport de situation le 8 décembre 2022.

 

En novembre 2023, lors d'une conférence de presse [10], le député européen néerlandais Marcel de Graaff dénonce les mensonges des gouvernements et des médecins de plateau. Il explique avoir écrit à l’EMA, l'agence du médicament européenne, pour lui demander "de retirer l’autorisation de mise sur le marché des vaccins Covid". Il ajoute, à 3'40" du début [10], que "à quelques exceptions près, personne de moins de 60 ans n'aurait dû être vacciné".

La réalité montre que faire la promotion de cette injection expérimentale mettait clairement en danger la vie des gens. Le Dr Marquis a donc commis une faute grave en mettant ainsi en danger de mort tous ces gens qui l'écoutaient. En sa qualité de médecin, son devoir était non pas de faire la promotion d'un produit expérimental dangereux, mais plutôt d'informer la population sur les dangers de cette injection. 

Le Dr Marquis a-t-il agi ainsi par incompétence ou par cupidité ? Un procès sérieux avec un véritable juge honnête devrait pouvoir éclaircir cette question, mais peu importe la raison, des sanctions sérieuses devraient être prises contre ce médecin voué à la propagande vaccinale.

Cependant à l'instar de la France avec son article 4 [11] et au Royaume-Uni [12] ainsi que dans plusieurs autres Pays [13] où l'on légifère contre une supposée "désinformation", les dirigeants au service d'une oligarchie mondiale qui cherchent à bâillonner les peuples passe des lois pour protéger le mensonge et faire taire les lanceurs d'alertes. 

 

Ces gouvernements de plus en plus tyranniques cherchent à protéger leurs soldats de la désinformation.  Il est à prévoir que le gouvernement québécois risque grandement d'emboîter le pas au gouvernement français [14] et tous les prétextes peuvent servir pour produire une loi du type contre « LA PROVOCATION À L’ABANDON DE SOINS ! ». On peut utiliser le prétexte du danger de l'IA (intelligence (sic) artificielle ou de la "désinformation" (sic) ! Les trouvailles de l'institut McKinsey défient souvent l'imagination !

Ainsi toute personne voulant poursuivre "le bon" (sic) docteur Marquis pourrait alors voir le scénario s'inverser et se retrouver elle-même accusée de provoquer le refus de l'injection expérimentale et donc d'inciter à la provocation à l'abandon de soins  !

 

Il faut être conscient que le pouvoir tente de mettre en place une dictature médicale. [15]

 

Pour avoir une idée de ce qu'est la désinformation et comment on nous la présente comme étant la Vérité, écoutez Olivier Véran nous en faire la démonstration. [16]

 

Qui donc désinforme MAGISTRALEMENT ?

Voici une analyse des propos d'Olivier Véreux. [17]

 

Prenez aussi le temps d'écouter celui qu'on présente comme étant un gourou. [18] Il nous explique que « La science, c'est la négociation entre le ministère et l'industrie pharmaceutique. »

 

 

Merci

 

Serge Charbonneau

Québec

 

 

Liste des liens :

 

[1]  Dérives sectaires : les députés vont réintroduire un article clé du projet de loi sur la "provocation à l'abandon de soins"

https://www.francetvinfo.fr/sante/info-franceinfo-derives-sectaires-les-deputes-vont-reintroduire-un-article-cle-du-projet-de-loi-sur-la-provocation-a-l-abandon-de-soins_6349465.html

[2] Amendes, emprisonnement.. L'arsenal juridique renforcé pour lutter contre les dérives sectaires

https://www.varmatin.com/justice/arsenal-juridique-renforce-pour-lutter-contre-les-derives-sectaires-885461

[3] Un projet de loi crée un délit de provocation à l'abandon de soins

https://www.geroscopie.fr/un-projet-de-loi-cree-un-delit-de-provocation-a-l-abandon-de-soins-idm-27-ids-31754

[4] Dérives sectaires : vers un délit de « provocation à l’abandon de soins »

https://www.lepoint.fr/societe/derives-sectaires-vers-un-delit-de-provocation-a-l-abandon-de-soins-09-02-2024-2551969_23.php# : :text=La%20provocation%20%C3%A0%20l'abandon,intentionnelle%20%C2%BB%2C%20explique%20Brigitte%20Liso.

[5] Alain Saulnier : «  Dans mon cours, je disais toujours que le doute fait partie des attributs les plus importants qu’on devrait avoir. »

https://quartierlibre.ca/les-barbares-numeriques-lessai-qui-alerte-sur-les-dangers-des-gafam/

[6] Il existe bien un lien entre troubles menstruels et vaccins anti-Covid, selon une étude

https://www.allodocteurs.fr/il-existe-bien-un-lien-entre-troubles-menstruels-et-vaccins-anti-covid-selon-une-etude-36459.html

[7] Covid : les vaccins réduisent-ils la transmission du virus ?

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=covid-vaccins-reduisent-ils-transmission-virus

[8] European Medecine Agency

COVID-19 vaccines safety update

https://www.ema.europa.eu/en/documents/covid-19-vaccine-safety-update/covid-19-vaccines-safety-update-8-december-2022_en.pdf

[9] Agence européenne du médicament [EMA] : 11 448 décès dus aux « vaccins COVID »

https://blogs.mediapart.fr/jean-lucien-hardy/blog/230423/agence-europeenne-du-medicament-ema-11-448-deces-dus-aux-vaccins-covid

[10] Press Conference on the letter from EMA, by Forum for Democracy in the European Parliament

https://www.youtube.com/watch?v=9L3xxE8AGqE

[11]  Il a fallu deux votes pour obtenir l'aval d'une majorité de députés sur la création de ce nouveau délit.

https://www.francetvinfo.fr/politique/parlement-francais/assemblee-nationale/derives-sectaires-l-assemblee-nationale-adopte-le-projet-de-loi-avec-l-article-creant-un-nouveau-delit-de-provocation-a-l-abstention-de-soins-medicaux_6365794.html

[12] Le Royaume-Uni se dote d’une unité de lutte contre la désinformation.

https://www.ledevoir.com/monde/europe/518274/le-royaume-uni-se-dote-d-une-unite-de-lutte-contre-la-desinformation

[13] Protéger la démocratie de la désinformation : Menaces normatives et réponses politiques

https://crtc.gc.ca/fra/acrtc/prx/2020tenove.htm

[14] Un rapport appelle Québec à bouger « sans tarder »

https://www.lapresse.ca/affaires/2024-02-05/encadrement-de-l-intelligence-artificielle/un-rapport-appelle-quebec-a-bouger-sans-tarder.php

[15] 15 000 euros d’amende pour les citoyens qui critiquent les vaccins ?

https://www.leslignesbougent.org/petitions/15-000-euros-damende-pour-les-citoyens-qui-critiquent-les-vaccins-15916/

[16] L'ignoble Olivier Véran calomnie Didier Raoult

https://www.youtube.com/watch?v=sQUJgQVHFiM

[17] Analyse de l'intervention d'olivier Véran

https://www.tiktok.com/@manu.maria37/video/7335577488866757921

[18] Didier Raoult : "La science, c'est la négociation entre le ministère et l'industrie pharmaceutique"

https://www.youtube.com/watch?v=Xv-Y8_uQ_KY

 



41 réactions


  • Samy Levrai Samy Levrai 21 février 12:02

    « Portal Kombat » ne fait que démontrer aussi le niveau lamentable que nous avons atteint en matière de censure...


  • leypanou 21 février 12:15

    Seuls CNews et C8 ont parlé de cet article 4 à ma connaissance, quant aux rédacteurs d’agvx, ils ont trouvé les sujets bidons comme d’habitude.

    Avec le DSA et le DMA en application, le totalitarisme européen ne se cache plus.


  • rogal 21 février 13:14

    «  Un gouvernement qui sévit contre les gens qui doutent est un gouvernement totalitaire qui veut avoir des sujets ayant le cerveau éteint. Et quoi de plus merveilleux pour un système fasciste que des sujets ayant le cerveau hors fonction !  »

    Pas de doute (sic) ! On en est là avec les macronistes et autres socio-traîtres.


  • Brutus S. Lampion 21 février 14:07

    Jusqu’à maintenant, la seule loi en France qui permet de condamner quelqu’un pour ce qu’il n’a pas fait est celle concernant la « non assistance à personne en danger », loi qui a été instaurée par Vichy sous la pression de l’occupant pour condamnnet les civils qui ne portaient pas aide à un ou des soldats de l’armée d’occupation blessés à la suite d’une « opération spéciale » de la résistance.


    • alinea alinea 21 février 22:13

      @S. Lampion
      J’ignorais ça !! intéressant...


    • Seth 22 février 13:50

      @alinea

       smiley

      Effectivement, je ne m’y attendais pas non plus. Ça ressemble pourtant à une loi « humanitaire » dans le but d’apporter son aide à l’autre en cas de besoin. Une forme de solidarité.

      On pourrait douter qu’une loi soit nécessaire pour cela. Quoique...


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:10

      @Seth

      À Toulouse, il y a un étudiant qui vient de se suicidé aux Urgances après avoir passé 9 jours ! sur un brancard dans une tente sans qu’on s’occupe de lui.

      Est-ce qu’il n’y a pas eu un petit peu un abandon de soin ?

      Est-ce que cet abandon de soin n’est pas la conséquence directe des ordres donnés par le ministre de l’Abandon-des-Soins et celui de l’Effondrement Économique de suspendre le personnel soignant, de fermer la moitié des services d’urgences ?


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:13

      @S. Lampion

      Si il y a des peines de prison prévues par le Code de la Fonction Publque pour les fonctionnaires qui s’abstiennent d’exécuter des lois qu’ils sont chargés d’appliquer.


  • zygzornifle zygzornifle 21 février 15:18

    La désinformation est l’information principale de nos médias a la solde du pouvoir .....

    L’information se trouve dans les médias étrangers éloignés de l’influence nauséabonde de la macronnie.


  • Yann Esteveny 21 février 15:27

    Message à Monsieur Serge Charbonneau,

    Le mot « sectaire » vient s’ajouter à la longue mot de disqualification au droit à la parole médiatique. Dans cette liste vous avez : antisémite, nazi, fasciste, raciste, complotiste, etc.

    La population occidentale n’a plus de bon sens. Pour y remédier, je propose qu’elle examine la pertinence de ces deux adages.

    Le vote pour des criminels nuit gravement à la vie.

    Accorder sa confiance à un criminel vous conduit à la mort.

    Respectueusement


  • tashrin 21 février 15:57

    Nous assistons donc à un virement majeur en science !

    Pas qu’en science. En droit, surtout. Et visiblement ca gene pas grand monde

    Ca fait longtemps, mais cet affichage décomplexé au grand jour a commencé avec le COVID,et c’est bien pour cela que les errements de l’époque étaient graves. Au delà des morts, du gaspillage financier, des mensonges etc... C’est un profond changement de regles du jeu, et qui est passé mais alors... creme !

    Et ca continue, de plus en plus et toujours aussi facilement

    Ils auraient tort de se cacher, visiblement tout le monde s’en fout


    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 21 février 16:12

      @tashrin

      « visiblement tout le monde s’en fout » !

      Oui, ce constat est triste.  Mais le monde d’en foutent-ils vraiment ?
      J’ai toujours l’impression qu’il y a dans « le monde occidental » une bonne partie des citoyens qui sont victimes.

      Bien sûr, l’information est là, disponible, sur différents sites alternatifs d’information, tel AgoraVox (en partie infiltré) ou Réseau international ou autres.

      Mais reste que la diffusion de masse est contrôlée par l’oligarchie capitaliste mondialiste qui siège à Davos et se réunit au Bilderberg et au CFR, etc.

      Leurs puissants canons médiatiques associés aux firmes conseils comme McKinsey savent laver les cerveaux.

      Je vous invite à écouter ma conférence du 20 janvier dernier pour réfléchir à la puissance de ces manipulateurs professionnels de l’opinion publique.

      https://rumble.com/v4albqe-confrence-maison-sur-la-manipulation.html

      Salutations

      Serge Charbonneau
      Québec


    • tashrin 21 février 16:33

      @Serge Charbonneau

      Mais reste que la diffusion de masse est contrôlée par l’oligarchie capitaliste mondialiste qui siège à Davos et se réunit au Bilderberg et au CFR, etc.

      Donc le probleme, c’est pas que le controle de l’information (vous ecrivez ici, encore pour l’instant du moins parce que ca ne fait que commencer...) mais le fait que les gens se satisfont de ce qu’on leur donne... 
      On ne fait pas boire un ane qui n’a pas soif
      Il ya 4 ans, j’ai observé 80 % de la population francaise se laisser maltraiter, manipuler, dépouiller, dresser les uns contre les autres en dehors de toute rationalité. Un appartheid au sens strict vu le jour en France, pays des droits de l’Homme qui donne des lecons à la terre entière... Tous les principes de droit distinguant un pays civilisé d’une arbitraire dictature ont été balayés dans l’indifférence générale. Et les rares personnes tentant d’alerter se sont fait insulter, censurer, mettre au placard dans leurs métiers respectifs. Et ca n’a l’air de gener personne...
      Perso je ne me fais plus aucune illusion. 


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 07:40

      @Serge Charbonneau
      Quand il s’est agi de me faire vaxx avec le machin expérimental, j’ai appelé mon « assurance-vie » ... la réponse a été simple et claire : nous ne couvrons pas, dans votre contrat, la participation à des expériences médicales !!!


    • jacqcroquant 22 février 14:42

      @Serge Charbonneau
      Pas possible. Rumble est interdit en France !


    • tashrin 23 février 18:11

      @jacqcroquant
      La pédagogie par l’exemple :)


    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 27 février 07:19

      @jacqcroquant
       Il faut donc utiliser un VPN

      Serge Charbonneau
      Québec


  • njama njama 21 février 17:25

    S’il est « démontré » des biais dans les essais cliniques ou dans les modélisations statistiques utilisées, on s’en fout de l’article 4


  • rogal 21 février 17:30

    Les hérétiques doivent être repérés, dénoncés, questionnés et suppliciés.
    À la trappe, Mère Ubu !


  • jjwaDal jjwaDal 21 février 17:56

    Vous attendiez quoi de gens qui durant l’épisode Covid-19 ont fait exploser la plupart des protections dont pensaient bénéficier les citoyens ?
    Qu’ils reconnaissent la violation flagrante du « Code de Nuremberg », la mise en danger sous la contrainte de la vie d’autrui avec un produit que l’on savait rapidement sans bénéfice collectif (ne prévenait pas la contamination du vacciné ni la transmission de la maladie a minima), sans bénéfice individuel pour une majorité de la population, avec des risques à court terme très significatifs pour un produit censé protéger la santé et à moyen et long termes inconnus. Se souvenir que le « Diethylstilbestrol » n’a montré ses effets néfastes imprévus qu’à la génération suivante, soit des années après la prise du « médicament ». Personne ne pouvait savoir que ce produit était sans danger pour la santé et on a vacciné des millions.
    Pire, l’U.E. en toute opacité avait commandé de quoi vacciner 10 fois chaque européen contre un variant disparu très largement quand l’opération a été lancée.
    Vous pensez que si demain il y a une catastrophe sanitaire avérée, le monde médical, le monde des grands médias, les scientifiques, les politiques, la justice, vont se précipiter pour qui faire son« mea culpa », qui poursuivre ? Rien du tout. On interdira l ’exposée de la vérité comme on a tout fait pour dissimuler l’absurdité de la réponse des Etats au Covid-19, entre confinements, port du masque, assignations à résidence, etc...
    Ils ont tellement mentis, ils nous ont tellement fait courir de risques inconsidérés, ils ont tellement forcé la main des scientifiques pour faire sortir du chapeau un consensus invraisemblable, qu’il ne peuvent plus reculer.
    C’est bien en effet, la vérité et la réalité qui sont dans le viseur et non de prétendus propagateurs de fausses nouvelles mettant en danger la population.
    Un proche a contracté le Covid après une triple vaccination et a eu un décollement de la plèvre avec passage aux urgences et hospitalisation, alors les salades qu’on nous a présentées comme vérités incontestables...
    Tout le monde saura qu’ils mentent effrontément, mais il sera simplement interdit de le dire en public.
    « We’re back in the USSR », c’est la même chanson...


  • Com une outre 21 février 18:38

    Ce fameux article aura beaucoup de mal à s’appliquer au monde médical, à moins de prouver qu’un hôpital, ou un centre de recherche est une secte. Véran peut toujours dire que Raoult est un gourou, encore faut-il le démontrer juridiquement, et je lui souhaite bien du plaisir.

    Le plus inquiétant dans les nombreuses traitrises macronniennes est la volonté de transmettre le pouvoir à l’OMS concernant les épidémies. Quand on sait combien cet organisme est opaque et impliqué dans des scandales médicaux, c’est extrêmement grave. Un abandon de souveraineté de plus, comme si il en avait l’autorisation du peuple, ce qui n’est pas le cas. C’est de la haute trahison.


    • Seth 22 février 14:05

      @Com une outre

      L’OMS comme je le dis et le répète est le ministère de la santé du gouvernement planétaire dans la main des US c’est à dire au seul bénéfice du capital hors toute autre considération devant qui tous les larbins des sous-gouvernements sont à genoux.
      Du reste c’est là qu’on a recyclé Buzyn.

      Pour Raoult (à ne pas confondre avec un raout) c’est un peu différent. Il a été opposé à Bigpharma et donc été attaqué par le capital et par ailleurs jugé gourou par toute un « gauche » parce qu’il est de droite...
      C’est ainsi que sur Mediapart, on est allé défendre la ligne officielle au point qu’une des journalistes (experte ?) a été interviewé par francinfox pour y porter la bonne parole, le « facho » Raoult n’étant bien sûr pas crédible. Je passe toutes les considérations sur la menace pour les autres que représentait le refus du vaccin au motif d’un « humanisme » de pacotille et en allant jusqu’à interdire ce qui contredisait la ligne du journal.

      Finalement tous les courants politiques « gouvernementaux » ont avancé main dans la main.


  • Krokodilo Krokodilo 21 février 19:23

    On a déjà suffisamment de lois contre les dérives sectaires, seule manque la volonté de les appliquer, comme contre l’islamisme, même si ça se réveille un peu. Du temps où la Scientologie faisait l’actualité, le gouvernement aurait très bien pu d’autorité l’interdire en France comme personne morale, au lieu de s’en tenir à des procès individuels (d’autant que des dossier sentiers avaient disparu du palais de justice de Lyon, je crois...), mais on a préféré inviter Tom Cruise à l’Elysée.

    Sous peu, il n’est pas impossible que ; sous peu, dire sur AVox que certains arguments de la Russie sont fondés devienne répréhensible, et AVox un « idiot utile » du Kremlin, tant nos médias adorent cette expression de la guerre froide. On a quand même censuré, interdit Russia Today sans qu’ils aient jamais été condamnés par l’ARcom à quoi bon d’ailleurs financer l’Arcom dans ce cas ! Ne pas s’aligner sur Le Monde, Libé ou LCI pourrait devenir un délit.


  • alinea alinea 21 février 21:47

    Je pense que celui qui est convaincu que l’injection obligatoire est nécessaire pour sauver des vies est peut-être plus dangereux que le malfrat corrompu : la croyance est indéboulonnable et peut rendre méchant son adepte.

    Je viens d’apprendre le deuxième cas de cancer du cerveau foudroyant, chez deux hommes cinquante cinq et soixante et un an. L’un s’est fait opérer, la tumeur de l’autre était inatteignable, il est mort. Malheureusement personne ne les avait empêchés d’accéder aux soins.

    Il faudrait peut-être qu’ils nous expliquent en quoi un vaxxin est un soin ? parce que ce sont eux qui interdisent les soins, ceux qui sauvent des vies.

    Ils tuent des gens bien portants et ne sauvent pas les malades... quelqu’un a idée de pourquoi ceci perdure ?


    • leypanou 21 février 22:15

      @alinea
      j’ai une voisine dont un neveu d’une trentaine d’année avait un cancer du cerveau. Comme souvent, pour des gens ayant un cancer, les médecins arrivent à les convaincre qu’il faut qu’ils se fassent « vacciner » car à risque. Malheureusement, il est maintenant connu que l’injection génique « réveille » un cancer en rémission et est susceptible d’en provoquer d’autres (un oncologue britannique a fait un article là-dessus). Le neveu de ma voisine a donc écourté sa vie, son cancer s’est aggravé et il y est passé.
      Autre chose : une ancienne gardienne à mon immeuble : le mari, ayant eu un cancer auparavant. Pareil, avec la pub, « il faut se »vacciner car la la la", il l’a fait. Conséquence : autre cancer, mais turbo cette fois. En un mois, il a clamsé.
      Il y a aussi le cas de l’ancien présentateur de nouvelles de TF1 JPP, cancereux, et la 3ème dose l’a achevé d’après sa femme.


    • quijote 22 février 08:07

      @leypanou

      Un médecin américain lit un « peer reviewed study » ( peer reviewed = la science officielle ) récent sur les « vaccins » covid et leurs effets constatés. Elle décide alors de faire une vidéo d’une heure sur Youtube pour diffuser les résultats. Titre de la vidéo : « Le plus grand crime dans l’histoire de la médecine »...
      Elle dit entre autres ( 09:53 ) qu’elle avait entendu parler de ça en son temps mais qu’elle « n’avait pas voulu y croire ». En fait, l’article dit tout ce que les complotistes annonçaient depuis le début, genre « c’est pas un vaccin » ou encore « le principe actif du produit n’a pas de switch off, c’est-à-dire ne s’arrête pas de lui-même », etc...
      https://www.youtube.com/watch?v=v3N-uFfvU5s


    • rogal 22 février 11:37

      @rogal
      Désormais il suffit d’ouvrir son navigateur pour crouler sous les preuves.
      Le vaccin contre le Covid à l’origine de problèmes de santé selon une étude


    • alinea alinea 22 février 12:17

      @quijote
      Des complotistes qui s’étaient simplement informés ailleurs que chez nez-crotte et qui n’avaient pas perdu leur sixième sens !
      Du reste j’ai du mal à comprendre qu’il reste encore des gens pour courir à la quatrième dose, mais tiens je vais la faire courte et la mettre ici :
      ma maraîchère bio du marché, a eu un panaris, mais elle est allée chez « le docteur ».. résultat : antibio, vaccin anti tétanos et... tenez vous bien : vaccin anti covid !!! s’il lui arrive quelque chose dans les mois, les semaines qui viennent... elle est jeune, une bonne quarantaine, on saura d’où ça vient ! comme c’était fit, je n’ai pas moufté...


    • jacqcroquant 22 février 14:36

      @rogal

      Cela ne les empêchent pas de conclure sans pour cela en avoir fait ni l’étude et ni le prouver (bien entendu) que : « Cependant, malgré ces résultats préoccupants, les chercheurs ont souligné que les infections dues au Covid-19 présentent un risque encore plus élevé de provoquer ces mêmes problèmes de santé graves que la vaccination. »


  • Eric F Eric F 22 février 10:51

    Ce projet de loi sur les ’’dérives sectaires’’ présente des risques de dérive totalitaire.

    Il y a assurément des pseudo-thérapies basées sur des fondements idéologiques sans base scientifique, bien que parfois leur effet placébo donne des résultats, exactement comme l’"eau de Lourdes’’. Des gourous prescrivent des potions miracles en remplacement d’un protocole médical lourd et pénible ou une opération.
    Mais il est très difficile de légiférer sur ce point de manière générale sans ouvrir à l’arbitraire. Ainsi l’appel au principe de précaution vis à vis d’un nouveau produit tomberait sous le coup de cet article 4.


    • jacqcroquant 22 février 13:19

      @Eric F
      Il parait que l’effet « Placebo » a des résultats sur près de 30% d’individus. 
      https://lejournal.cnrs.fr/articles/leffet-placebo-en-toute-transparence
      Certainement que l’effet « Nocebo » a les mêmes résultats ! Cela fait beaucoup.


    • Seth 22 février 14:20

      @jacqcroquant

      Il y a des médecins approuvant les placebo puisqu’ils ne voient pas de raison à écarter des « médicaments » qui pourraient avoir un effet, d’une manière ou d’une autre.

      De la même manière, on a écarté l’idée de troubles « psychosomatiques »... Tout bobo doit être pris très au sérieux et traité par de lourds « protocoles » une invention qui ligotent les toubibs et fait de la plupart de ceux que l’on forme des logiciels les ayant appris par coeur ou vous traitant avec un ordinateur pour des choses très simples.

      Un exemple concret : je vais voir un remplaçant pour une chiasse et je me retrouve avec une palanquée de médicaments. Pas d’amélioration : j’appelle un pote pédiatre qui me confirme que tout cela est une connerie : viande blanche cuite à l’eau, carottes et riz + ultralevure et smecta si pas d’effets en 72 heures, alors s’inquiéter. Tout fut réglé en 36 heures. Et en prime, le protocoleur m’avait prescrit un remède chiasseux par nature ! smiley


  • Ffgismo 22 février 11:26

    À ce niveau ce ne sont plus des gouvernements ce sont des organisations criminelles, le peuple est coupable de les avoir laissé prospéré…


    • Seth 22 février 14:25

      @Ffgismo

      En plus ils sont arrivés à leur rentrer dans la tête cette idée de non-violence à tout prix (ne pas être non-violent ne veut pas dire être violent) pour qu’on ne leur coupe la tête ou équivalent quand la mesure est rase comme elle l’est aujourd’hui.


  • Luc24 Luc24 25 février 14:53

    L’auteur écrit : "L’Agence européenne des médicaments (EMA) rapporte [8] (à la page 7 du rapport) que les vaccins contre la COVID-19 ont eu, dans l’Union européenne, une issue fatale pour 11 448 personnes". C’est FAUX, archi-FAUX. L’auteur oublie soigneusement de citer ce passage, pourtant en gras, p. 8 :

    These reports describe suspected side effects in individuals, i.e. medical events observed following the use of a vaccine. The fact that someone has had a medical issue or died after vaccination does not necessarily mean that this was caused by the vaccine. This may have been caused, for example, by health problems not related to the vaccination.

    Traduction :

    Ces rapports décrivent les effets secondaires suspectés chez les individus, c’est-à-dire les événements médicaux observés suite à l’utilisation d’un vaccin. Le fait qu’une personne ait eu un problème médical ou soit décédée après la vaccination ne signifie pas nécessairement que cela a été causé par le vaccin. Cela peut être dû, par exemple, à des problèmes de santé non liés à la vaccination.

    Combien de fois faudra-t-il le répéter ? Corrélation n’est pas causalité !


    • Jean Keim Jean Keim 26 février 07:31

      @Luc24

      Je ne suis pas en train de conseiller de ne pas se soigner, cependant il est possible également d’inverser le raisonnement : Le fait qu’une personne ait eu une amélioration de sa santé après la prise d’un remède ne signifie pas nécessairement que cela soit dû au médicament utilisé ; cela peut être dû, par exemple, à un système immunitaire suffisamment efficace ; tout le monde connaît la boutade : il faut 1 semaine pour guérir un rhume en prenant des médicaments, par contre 7 jours sont nécessaires pour en venir à bout en laissant faire la nature.


Réagir