mardi 13 juillet 2021 - par Jacques Pollini

Lettre ouverte à mes amis et ma famille concernant la vaccination contre la COVID-19

Quelques mois sont passés depuis mon dernier post sur la COVID-19. Je me suis recentré sur d'autres sujets et considère que nombreux sont les spécialistes prenant la parole sur le sujet, donc je n'avais pas vraiment grand chose à ajouter. Toutefois, j'ai maintenu une communication avec famille et amis pour partager mes questionnements et observations. Ci-dessous la dernière lettre que j'ai fait circuler au sein de mon réseau personnel. Suite à la déclaration de guerre de Macron face aux non-vaccinés, démarche irresponsable qui va ouvrir de nouvelles fractures sociales, j'ai pensé bon de partager ce texte. J'espère qu'il inspirera les lecteurs à faire de même et à partager leurs critiques avec leurs proches. Les algorithmes censurent, mais les courriels sont encore un moyen d'expression qui fonctionne. Bon courage à tous et tenez bon malgré le chantage à la vaccination.

*****************************************

JPEG

Je vous en conjure ! (English version below)

Je vous écris cette lettre sur la COVID-19 car cette histoire n'est pas finie ! Je l'ai rédigée avant le discours de Macron, qui ne fait qu'augmenter la nécessité de la partager, et elle s'ajoute aux autres, pour ceux qui étaient déjà dans mes destinataires (NB : dites-moi si vous ne voulez plus rien recevoir). Des mutants apparaissent, de nouvelles vagues se préparent, et on continuera de parler des traitements et des vaccins COVID-19, avec des 3eme, 4eme injections, etc... Ce débat continuera, sur fonds de censure et campagnes anti-sciences (BMJ 2020), d'auditions publiques inévitablement politisées, avec des biais croissants du fait des actions en justice en cours ou en préparation, en France, en Inde et au niveau international.

Je vous ai inclus dans mes destinataires tout simplement parce que je vous aime, ou ai de l'amitié ou de la sympathie pour vous, et mon devoir est de toucher le plus de gens possible. Si vous avez aussi de la sympathie ou de l'amour pour moi, ou tout simplement de l'estime, faites s'il vous plaît l'effort de lire ce texte la tête froide. Je sais d'avance que cela va provoquer irritation et jugement à mon encontre, au détriment des mes relations sociales et professionnelles, et du stress pour certains d'entre vous, mais cela ne compte pas face aux enjeux. Je suis désolé de provoquer ce sentiment d'irritation mais ce n'est pas mon intention. Certains vont dire que je suis têtu, obsédé, que je rumine en boucle, que je veux satisfaire mon ego. Rien de tout cela. Je me soucie de vous tous et me sens coupable, ne peux dormir correctement face à ce sentiment d'échec et d'impuissance à vous faire percevoir un danger très grave. Je ne demande qu'à voir les faits et publications scientifiques qui me feraient changer d'avis. J'ai passé ma vie à apprendre, à être ouvert aux idées des autres, et à changer d'avis car je les écoute. Mais les publications qui s'opposeraient à ce qu'une communauté croissante de chercheurs dit et pense sur cette maladie, contre la doxa gouvernementale et les politiques qui en découlent, n'existent pratiquement pas. Montrez moi simplement que je me trompe. Envoyez-moi des publications qui réfutent les arguments exposés ici. Mais pas des avis d'experts ou de journalistes ne s'appuyant sur aucune donnée. Inutile aussi de parler de ma psychologie ou de celle des autres contestataires, en tout cas pour l'instant. Car avant d'expliquer pourquoi et comment je suis biaisé, ce qui est tout à fait légitime si c'est le cas, vous devez d'abord établir que ce que je dis est faux.

Certains d'entre vous connaissent déjà certains de mes arguments mais je vais les répéter en m'appuyant sur des publications récentes. Le premier, qui est la base de tout, et que je vous demande de réfuter si vous le pouvez, car alors tout mon raisonnement s'effondrerait et le stress que je provoque sur vous tous et sur moi même disparaîtrait, c'est que la COVID-19 se traite, à condition de soigner précocement, moins de 5 jours après l'apparition des symptômes. J'ai déjà partagé la liste des publications qui montrent cela (https://c19early.com/) mais lisez au moins les méta-analyses portant sur l'efficacité de l'ivermectine, par Kory et al (2021)Hill (2021), et Bryant et al (2021), et cette parution récente (Cadegiani et al 2021), à propos du « protocole Raoult » de l'IHU de Marseille et d'autres traitements utilisant l'antibiotique azithromycine. Elle confirme ce que l'on sait depuis plus d'un an. Si on traite la COVID-19 dès l'apparition des symptômes, on ne va pas à l'hôpital et on ne meurt pas, sauf si on est très âgé et/ou qu'on a des comorbidités. Et on développe rarement les symptômes dit “COVID long”. La COVID devient alors une maladie bénigne, pas plus grave qu'une grippe. Cela n'est pas une négation de l'existence de victimes. C'est simplement la reconnaissance que les victimes s'expliquent par le fait que la maladie est nouvelle et qu'on a empêché les médecins de faire leur travail en essayant diverses approches pour la traiter, sur la base de leurs connaissance médicales et des recherches préliminaires réalisées en Chine dès février 2020 (Chen et al 2020Gao et al 2020), puis en France et partout dans le monde. Ce que je dis ici n'est pas mon opinion. Il s'agit de faits énoncés par les scientifiques et les médecins qui ont traité des patients COVID en ambulatoire, que chacun peut tenter de réfuter, et que personne n'a pourtant réfutés. Ce que l'on observe depuis plus d'un an, dans les médias et au sein des comités d'experts, c'est le déni de ces faits (Pollini 2020). C'est une inquisition qui cloue au pilori, sans référence crédible, les médecins et chercheurs qui avancent ces conclusions. Les études qui soit-disant réfutent ces faits sont réalisées sur des patients hospitalisés et ayant des symptômes COVID depuis plus de 5 jours, ce qui les rend hors sujet s'il s'agit d'évaluer les traitements précoces, ou sur des effectif réduits de patients jeunes et en bonne santé, ce qui les rend inaptes à détecter un effet significatif, sauf quand on les agrège en faisant des méta-analyses. Garcia-Albéniz et al (2020) et Ladapo et al (2020) ont fait de telles méta-analyses, montrant ainsi des effets positifs significatifs à partir d'études concluant qu'il n'y a pas d'effet. On observe également des fraudes, au moins dans le cas de l'article de Mehra et al (2020) publié par The Lancet. Vous pouvez vérifier tout cela par vous même, en lisant les articles plutôt que les écrits de ceux qui les invoquent pour justifier leur vision ou leur agenda.

Le deuxième point, c'est que dès lors que l'on reconnaît que la COVID-19 se traite, le confinement et la vaccination généralisée deviennent inutiles sans ambiguïté. Il suffirait de confiner, voire de vacciner, les gens vulnérables, ceux qui décèdent malgré les traitements précoces, parce qu'ils sont âgés et fragiles ou ont des comorbidités, et les autres pourraient continuer leurs occupations, permettant à l'économie de fonctionner et à l'immunité de groupe de se former. C'est ce qu'ont déclaré les scientifiques signataires de la déclaration de Barrington. On pourrait aussi se lancer dans une réflexion sur les causes des comorbidités et voir que les causes des décès sont des maladie chroniques s'expliquant par la dégradation de notre hygiène de vie, du fait d'une mauvaise alimentation et du manque d'exercice, voire du fait des pollutions, comme l'affirme le généticien Christian Vélot. Les grandes épidémies dans l'histoire ont généralement eu lieu pendant des périodes où la population était faible, du fait d'une alimentation pauvre (Mazoyer et Roudart 1996). Nous avons toujours fait face à des pandémies causées par de nouveaux virus ou variants, en 1889191819571968. Si nous sommes plus vulnérables face à la COVID-19, la cause pourrait être le manque d'exercice, la mauvaise alimentation, voire la déprime et l'isolement pour ceux qui ont une vie sociale réduite. Le confinement, en plus d'avoir une efficacité probablement très faible pour réduire l'épidémie (Bendavid et al 2021), ne fait qu'accentuer cette dégradation de l'hygiène de vie, tandis que le vaccin ne résoudra pas le problème, car il continuera d'y avoir des virus et des gens vulnérables. Nous avons été conditionnés à ne pas pouvoir envisager cette réalité. Nous sommes maintenant en droit de nous demander d'où vient ce conditionnement. Pourquoi le seul point de vue accepté, exprimé dans les médias et par les experts, c'est que la seule solution face à la COVID-19, c'est la vaccination de masse, alors que cette approche est contestée par des experts ou collectifs de médecins aux USA (voir aussi Seneff et Nigh 2021), CanadaRoyaume Uni, en France, en Allemagne ou au Japon ?

Le troisième point, évoqué dans plusieurs des sources ci-dessus et qui m'a forcé à écrire ces lignes, c'est que le vaccin est toxique. L'élément, ou un des éléments toxiques dans la COVID-19, est la protéine spike, qui attaque les vaisseaux sanguins notamment au niveau du cœur (Avolio et al 2021). Or les vaccins à ARN et à adénovirus, qui dominent le marché, font fabriquer cette protéine par notre organisme. Le principe des vaccins traditionnels, c'est d'injecter des virus atténués, bénins. Or les vaccins COVID-19 font fabriquer par notre organisme une protéine du virus qui est une des causes de sa létalité. Il n'est donc pas surprenant que les effets secondaires et les décès rapportés liés au vaccins COVID soient en beaucoup plus grand nombre que pour tout autre vaccins (Réinfo Santé Suisse 2021). On nous dit que ces effets secondaires et décès ne s'expliquent pas forcément par le vaccin. C'est vrai. Corrélation n'est pas causalité. Quand on vaccine des millions de gens, il y en a forcément qui meurent de toutes sortes de pathologies juste après la vaccination, par coïncidence. Nous ne sommes pas idiots. Nous pouvons comprendre cela. Mais les effets reportés s'accordent avec ce que la science dit à propos des effets de la protéine spike. Celle-ci crée des lésions dans les vaisseaux sanguins qui sont cause de coagulation et de thromboses, expliquant les myocardites et accidents vasculaires cérébraux. Et ces décès et accidents surviennent en grand nombre chez des personnes vaccinées jeunes et en bonne santé. On nous dit également que les ARN restent dans la zone d'injection, dans le muscle deltoïde. Mais sur quels éléments se base-t-on vu que les études sur les vaccins ne comportent pas d'analyses pharmacocinétiques ? En fait, on sait maintenant que les ARN des vaccins, protégés de notre système immunitaire par les nanoparticules lipidiques, passent dans la circulation sanguine et atteignent divers organes. Une étude réalisée au Japon, malheureusement non traduite mais dont les graphiques peuvent être consultés, montre qu'ils s'accumulent dans la moelle et les ovaires des femmes. On en trouve également des traces dans d'autres parties du corps, y compris le cerveau, plus vulnérable car les neurones ne peuvent se régénérer et les lésions provoquées par la protéine spike seront irréversibles.

Quatrièmement, cette toxicité de la protéine spike pourrait n'être que la partie émergée de l'iceberg, car d'autres effets secondaires, déjà considérés comme possibles, pourraient être révélés dans le long terme. Les vaccins contre les coronavirus sont notoirement difficiles à mettre au point et certaines recherches à leur sujet (sur d'autres coronavirus) ont été arrêtées car ils ont provoqué la mort de souris (Tseng et al. 2012). Ils immunisent les souris mais quand celles-ci sont mises en contact avec le virus contre lequel elles ont été vaccinées, elles décèdent alors que les non vaccinées survivent. Ce phénomène mal connu, mais rencontré également dans le cas du vaccin contre la dengue (Normile 2017), est appelé la facilitation de l'infection par les anticorps (Lee et al 2020). Quelles garanties avons nous qu'il ne va pas se produire avec les vaccins COVID ? D'autre part, on a vu que les ARN des vaccins s'accumulent dans les ovaires. Cela est préoccupant car on y on trouve des cellules germinales. Que se passerait-il si le gène de la protéine spike était intégré à notre génome ? On nous dit que c'est impossible. C'est faux. On sait déjà que le gène du virus de la COVID-19 peut s'intégrer au génome humain. C'est déjà arrivé (Zhang et al 2020). Il suffit que la cellule dispose de transcriptase reverse, permettant de rétro-transcrire un ARN en ADN, et d'autres enzymes, qui peuvent etre fournies par des rétrovirus endogènes, permettant d'intégrer cet ADN au génome. Nos gènes comportent des tas de fragments de gènes de virus acquis durant les millions d'années de notre évolution. Les questions pertinentes à poser sont donc : quelle est la fréquence ou probabilité de ces inclusions dans notre génome ? La délivrance des gènes des vaccins dans les cellules par les nanoparticules, qui les protègent de notre système immunitaire, va-t-elle augmenter la fréquence de cet évènement ? On ne connaît pas la réponse. On ne peut qu'observer et mesurer ces effets sur les sujets expérimentaux que sont les vaccinés.

Autre point important : les vaccins sélectionnent des variants (Martin et al 2021Van Egeren et al 2021). Une étude récente (Niesen et al 2021) dit que la vaccination de masse diminue au contraire les variants mais elle a déjà été commentée et critiquée par Vanden Bossche (2021), qui argumente que si la vaccination réduit bien la diversité des mutations, elle les oriente dans une direction spécifique, ce qui conduit à l'échappement immunitaire. Cet échappement est logique pour tout biologiste darwiniste. Les vaccins permettent de produire des anticorps contre la protéine spike. Donc si un mutant apparaît, le vaccin lui laisse le champ libre en éliminant tous les virus à protéine spike non mutée. Vu que la protéine spike est un des éléments pathogènes du virus (l'élément pathogène principal ?), ces mutations ne seront pas anodines car des mutants plus ou moins pathogènes apparaîtront. La structure de la protéine spike présente des similarités avec celle de certaines protéines humaines notamment placentaires (Wodarg and Yeadon 2020). Si elle mute d'une manière qui la rapproche encore de la structure de protéines humaines, alors les réponses auto-immunes face à la COVID-19 et ses vaccins pourraient être accentuées. L'immunité naturelle, d'un autre côté, porte sur l'ensemble du virus, sur plusieurs de ses protéines, pas seulement la spike. Elle réduirait donc les risques de prolifération des mutants car si la spike mutait, le virus pourrait toujours être neutralisé par des anticorps se fixant sur d'autres protéines. En outre, selon Vanden Bossche (2020), la vaccination réduirait les chances d'acquérir cette immunité à spectre large, à cause d'une compétition entre les réponses immunitaires innées, qui sont moins spécifiques et mobilisée lors d'un contact naturel avec le virus, et les réponses immunitaires acquises, qui sont plus spécifiques et déclenchées par la vaccination. Noorchasm (2021), cependant, reconnaît l'existence de l'échappement immunitaire mais argumente que la seule manière de l'empêcher serait de vacciner tout le monde très vite afin d'acquérir l'immunité collective avant que les variants apparaissent.

Enfin, les vaccins à ARN sont une nouveauté et toute une série d'autres problèmes, inconnus ou mal connus, pourraient apparaître. A ce propos, il faut écouter les virologues les plus avancés, tel Luc Montagnier, prix Nobel et co-découvreur du virus du SIDA. Il parle d'activation de rétrovirus endogènes, de maladies à prion, et de phénomènes épigénétiques, c'est-à- dire de maladies qui se transmettent à la descendance sans impliquer une modification de notre ADN. Nous sommes là aux frontières de nos connaissances en biologie mais on sait que les prions sont la cause de nombreuses maladies neurodégénératives. Nous sommes sans réponses sur le niveau de ces risques mais le minimum que nous sommes en droit d'exiger, c'est que ce débat ait lieu, et que l'on donne la parole à nos plus grands scientifiques, afin d'avoir accès à cette information avant de se faire vacciner. Et si la fonction de cette vaccination de masse était justement de faire reculer les frontières de la science grâce à une expérimentation massive impliquant des milliards de sujets ? Je sais que cela sonne comme une théorie complotiste mais les théories complotistes sont comme toute théorie : elles méritent d'être testées dès lors qu'elles pourraient expliquer ce qui ne l'est pas encore et que certains indices conduisent vers elles. Les vaccins COVID-19 font appel à des méthodes employées en thérapie génique, et la thérapie génique est un secteur en pleine expansion. Elle a des applications militaires et sera source de profits immenses dans un proche avenir. Elle est un des piliers de l'agenda transhumaniste soutenu par les grandes sociétés technologiques, telles google et facebook, qui justement censurent la circulation de l'information et empêchent le débat sur les traitements précoces et les effets secondaires de la vaccination d'avoir lieu. Cette marche forcée vers la vaccination pourrait s'expliquer par la volonté des transhumanistes de conduire cette expérimentation planétaire (Medicalveritas 2020), plutôt que par les profits immédiats engrangés par l'industrie pharmaceutique.

On nous répondra que les coûts ou risques liés à la vaccination doivent être acceptés car ils sont moindre que les bénéfices. On nous dit que le vaccin réduit de 95% le risque de contamination, mais cela est également controversé. Les données brutes ne sont pas rendues publiques car elles sont protégées par le secret industriel, donc personne ne peut vérifier quel groupe de population exactement a ce niveau de bénéfice. Les études de Pfizer comprennent des cas de personnes ayant des symptômes COVID non vérifiés par un test PCR. Si ces personnes avaient la COVID, alors la réduction du risque d'infection pourrait n'être de de 19% (Doshi 2020). En outre, l'analyse des coûts et bénéfices se fait en considérant que la COVID-19 ne se traite pas, ce qui est faux. Et elle ne considère pas les coûts à long terme puisque ces coûts ne sont pas connus. Faut-il rappeler que les vaccins sont en phase expérimentale ? Ils ne bénéficient que d'une utilisation d'urgence car les expérimentations ne se termineront qu'en 2022 ou 2023 (Réinfo Santé Suisse 2021). En se faisant vacciner, on s'inclut donc dans un protocole expérimental qui déterminera le niveau de risques, ce dont on n'est généralement pas clairement informé. La vaccination ne peut donc être imposée, car ce serait contraire au code de Nuremberg sur l'expérimentation sur des sujets humains, et aux accords d'Helsinki sur l'éthique en expérimentation médicale. Il faut rappeler aussi qu'en cas de problèmes, les industriels qui produisent les vaccins ne sont pas tenus de prendre en charge les coûts. C'est aux gouvernements, donc aux contribuables, de payer. Aux USA, ou 9,048 décès 41,015 effets secondaires graves sont suspectés d'etre causés par la vaccination, des victimes de la vaccination prennent le risque d'être en banqueroute et doivent faire appel à la générosité du public pour être prises en charge.

Voilà, j'ai dit l'essentiel de ce que je voulais dire. Je n'ai pas d'autre intention que de susciter un débat que les autorités médicales, les médias, et les sociétés qui hébergent les réseaux sociaux tentent de museler, en faisant passer ceux qui contestent les politiques sanitaires pour des complotistes délirants, des frustrés, des égocentriques, ou des égoïstes, démarche qui rappelle plus l'inquisition que l'idéal scientifique. Notre avenir à tous dépend de ce qui sortira de ce débat. J'espère que tous ceux qui comme moi tentent d'alerter l'opinion publique et leurs proches se trompent. Mais il ne serait pas raisonnable, voire il serait suicidaire, d'exclure la possibilité qu'ils aient raison. J'espère que vous aurez le courage d'explorer cette possibilité en vous basant sur les faits, les publications scientifiques, et l'expérience des médecins qui ont soigné des patients COVID-19 en ambulatoire. Ils sont nombreux et on peut trouver leurs témoignages et leurs publications malgré les efforts de censure de google, youtube ou facebook. On les trouve aux USA, en France, au Canada, en Italie, etc... et ils arrivent tous aux mêmes conclusions. J'espère que vous me pardonnerez votre irritation si vous êtes convaincu de mon erreur, qui serait en fait l'erreur de milliers de scientifiques et médecins de haut niveau dont Robert Malone (voir aussi cette interview), inventeur des vaccins a ARN, et plusieurs prix nobel : Luc Montagnier, déjà mentionné, mais également Satoshi Ömura, découvreur de l'Ivermectine, et Michael Levitt, Professeur à l'université Stanford. Mon point de vue, basé sur l'écoute de ces personnes et d'autres qui sont aux premières lignes de la science et de la médecine COVID-19, c'est qu'en vous vaccinant, vous vous administrez un poison inutile, et que vous en reprendrez une dose à chaque nouvelle vague de COVID-19. Et il y aura de nouvelles vagues, à cause de, et non pas malgré la vaccination, et à cause du refus des traitements précoces et de l'empêchement de l'immunité groupe naturelle du fait du confinement généralisé. Si vous faites l'effort d'examiner mon point de vue, comme l'anthropologie nous apprend à le faire, alors vous réaliserez que c'est seulement si je n'avais pas écrit ces lignes que vous auriez dû me blâmer, même si tout ce que je dis ici est faux.

Avec toute ma sincérité,

Jacques 

 


 

I beg you ! 

I am writing this new letter on COVID-19 because this story is not over yet. It follows others that some of you received (NB : if you do not want to be recipients of future letters, just tell me). Mutants are appearing, new waves are unfolding, and we will continue to talk about COVID-19 treatments and vaccines, with 3rd, 4th injections, etc ... This debate will continue, against a backdrop of censorship and anti-science campaigns ( BMJ 2020 ), inevitably politicized public hearings , with increasing bias due to ongoing or pending legal actions, in France , India and internationally . 

I have included you in my recipients list simply because I love you, or have friendship or sympathy for you, and my duty is to reach as many people as possible. If you also have sympathy or love for me, or simply esteem, please make the effort to read this text with a cool head. I know in advance that this will provoke irritation and judgment against me, to the detriment of my social and professional relations, and stress to some of you, but that does not count considering what is at stake. I am sorry to cause this feeling of irritation but it is not my intention. Some will say that I am stubborn, obsessed, that I ruminate over these ideas over and over, that I want to satisfy my ego. Nothing of the sort. I care about you all and feel guilty, cannot sleep properly in the face of this feeling of failure and powerlessness to make you perceive a very serious threat. I wish I could see the facts and scientific publications that would make me change my mind. I've spent my life learning, being open to other people's ideas, often changing my mind because I listen to them. But publications that would oppose what a growing community of researchers say and think about this disease, against governments' doxa and the policies that follow, hardly exist. Just show me I'm wrong. Send me articles that refute the arguments made here. But please don't send me opinions of experts or journalists that are not based on any data. There is also no need to talk about my psychology or that of the other people in disagreement with COVID policies, at least for the moment. Because before explaining why and how I am biased, which will be a perfectly legitimate endeavor if I am wrong, you must first establish that what I am saying is false.

Some of you already know some of my arguments, but I will repeat them based on recent publications. The first, which constitute the ground that sustain all others, and which I ask you to refute if you can, because then all my reasoning would collapse and the stress that I am causing on all of you and on myself would disappear, is that the COVID-19 can be treated, provided treatment is taken early, less than 5 days after the onset of symptoms. I have already shared the list of publications that show this ( https://c19early.com/ ) but at least read the meta-analyzes on the efficacy of ivermectin, by Kory et al (2021) , Hill ( 2021) , and Bryant et al (2021) , and this recent publication ( Cadegiani et al 2021 ), about the “Raoult protocol” of the IHU of Marseille and other treatments that use the antibiotic azithromycin. It confirms what we have known for over a year. If we treat COVID-19 as soon as symptoms appear, we don't go to the hospital and we don't die, unless if we are close to our natural death and/or have co-morbidities. Plus we rarely develop the so-called “long COVID” symptoms. COVID then becomes a mild illness, no more serious than the flu. This is not a denial of the existence of victims. It is simply the recognition that the victims are explained by the fact that the disease is new and that doctors have been prevented from doing their job of trying various approaches to treat it, based on their medical knowledge and preliminary research carried out first in China from February 2020 ( Chen et al 2020 , Gao et al 2020 ), then in France and around the world. What I am saying here is not my opinion. These are facts stated by scientists and medical doctors who treated COVID patients in ambulatory medicine, which anyone can try to refute, and yet no one has refuted. What we have observed for more than a year, in the media and within expert committees, is the denial of these facts ( Pollini 2020 ). It is an inquisition that nails to the pillory, without credible reference, the doctors and researchers who advance these conclusions. Studies that purportedly refute these facts are performed on patients hospitalized and with COVID symptoms for more than 5 days, which makes them irrelevant to refute the claim that early treatments work, or on small numbers of young and healthy patients, which makes them unable to detect a significant effect, except when data are aggregated by doing meta-analyzes. Garcia-Albéniz et al (2020) and Ladapo et al (2020) have carried out such meta-analyzes, thus showing significant positive effects using studies that conclude that there is no effect. Fraud is also observed , at least in the case of the article by Mehra et al (2020) published by The Lancet. You can check all of this for yourself, by reading the articles rather than the writings of those who invoke them to justify their vision or their agenda. 

The second point is that once it is recognized that COVID-19 is treatable, strict lockdown and generalized vaccination become unambiguously unnecessary. It would suffice to confine, or even vaccinate, vulnerable people, those who die despite early treatment, because they are elderly and fragile or have co-morbidities, and the others could continue their occupations, allowing the economy to function and group immunity to form. This is what the scientists who signed the Barrington Declaration said . We could also embark on a reflection on the causes of comorbidities and see that the causes of death are chronic diseases explained by the deterioration of our lifestyle, due to poor diet and lack of exercise, even because of pollution, as the geneticist Christian Vélot asserts . The major epidemics in history have generally taken place during periods when the population was low due to poor diets ( Mazoyer and Roudart 1996 ). We have always faced pandemias caused by new viruses or variants, in 1889 , 1918 , 1957 , 1968 . If we are more vulnerable to COVID-19, the cause could be lack of exercise, unhealthy diet, or even depression and isolation for those with reduced social lives. Containment, in addition to having a probably very low efficacy in reducing the epidemic ( Bendavid et al 2021 ), only accentuates this degradation of the hygiene of life, while the vaccine will not solve the problem, because there will continue to be viruses and vulnerable people. We have been conditioned not to be able to contemplate this reality. We are now entitled to ask ourselves where this conditioning comes from. Why is it that the only accepted point of view, expressed in the media and by experts, is that the only solution to COVID-19 is mass vaccination, while this approach is contested by experts or collectives of doctors in the USA (see also Seneff and Nigh 2021), CanadaUKFranceGermany or Japan ?

The third point, mentioned in several of the sources above and which forced me to write these lines, is that the vaccine is toxic. The element, or one of the toxic elements in COVID-19, is the spike protein, which attacks blood vessels, with lethal consequences when it takes place in the heart ( Avolio et al 2021 ). RNA and adenovirus vaccines, which dominate the market, cause our bodies to manufacture this toxic protein. The principle of traditional vaccines is to inject attenuated, benign viruses. In the case of most COVID vaccines, our body is instructed to manufacture a virus protein which is in fact a pathogen agent on its own. It is therefore not surprising that the side effects and reported deaths linked to COVID vaccines are in much greater numbers than for any other vaccines ( Réinfo Santé Suisse 2021 ). We are told that these side effects and deaths are not necessarily explained by the vaccine. That is true. Correlation is not causation. When we vaccinate millions of people, some will necessarily die from all kinds of pathologies just after vaccination, by coincidence. We are not fools. We can understand that. But the reported effects are coherent with what science says about the effects of the spike protein. It creates lesions in the blood vessels, which cause coagulation and thrombosis , explaining myocarditis and stroke. And these deaths and accidents occur in large numbers among young and healthy vaccinated people. We are also told that the RNAs remain in the injection site, in the deltoid muscle. But what is the basis for saying this, given that vaccine studies do not include pharmacokinetic analyzes ? In fact, we now know that vaccine RNAs, protected from our immune system by lipid nanoparticles, pass into the bloodstream and reach various organs. A study carried out in Japan, unfortunately not translated but whose graphs can be consulted, shows that they accumulate in the marrow and the ovaries of women. It is also found in other parts of the body, including the brain, which is more vulnerable because neurons cannot regenerate and damage caused by the spike protein will be irreversible. 

Fourth, this toxicity of the spike protein might just be the tip of the iceberg, as other side effects, already considered possible, might be revealed in the long run. Vaccines against coronaviruses are notoriously difficult to develop and some research on them (on other coronaviruses) has been stopped because they have caused the death of mice ( Tseng et al. 2012 ). They immunize mice, but when these animals come into contact with the virus they were vaccinated against, they die while the unvaccinated survive. This poorly understood phenomenon, also encountered in the case of the dengue vaccine ( Normile 2017 ), is called the facilitation of infection by antibodies ( Lee et al 2020 ). What guarantees do we have that it will not happen with COVID vaccines ? On the other hand, we have seen that the RNAs from vaccines accumulate in the ovaries. This is worrying because there are germ cells there. What would happen if the gene for the spike protein were integrated into our genome ? We are told it is impossible. It's wrong. We already know that the COVID-19 virus gene can integrate into the human genome . It has happened before ( Zhang et al 2020 ). It suffices for the cell to have reverse transcriptase, allowing an RNA to be reverse transcribed into DNA, and to have enzymes, which can be provided by endogenous retroviruses, allowing this DNA to be integrated into the genome. Human genes contain fragments of virus genes acquired during the millions years of our evolution . The relevant questions to ask are therefore : what is the frequency or probability of these virus gene inclusions in our genome ? Will the delivery of genes into cells by vaccine nanoparticles that protect them from our immune system increase the frequency of this event ? We don't know the answer. We can only observe and measure these effects on experimental subjects (on the vaccinated). 

Another important point : vaccines select variants ( Martin et al 2021 , Van Egeren et al 2021 ). A recent study ( Niesen et al 2021 ) says that mass vaccination on the contrary decreases variants but it has already been commented on and criticized by Vanden Bossche (2021) , who argues that if vaccination does reduce the diversity of mutations, it directs them in a specific direction, which leads to immune escape. This escape makes sense for any Darwinist biologist. Vaccines make it possible to produce antibodies against the spike protein. So if a mutant appears, the vaccine gives it free rein by eliminating all viruses having non-mutated spike protein. Since the spike protein is one of the pathogenic elements of the virus (the main pathogenic element ?), These mutations will not be trivial because mutants of lower or increased toxicity will appear. The structure of the spike protein has similarities with that of certain human proteins, especially the placental ones ( Wodarg and Yeadon 2020 ). If it mutates in a way that brings it even closer to the structure of human proteins, then autoimmune responses to COVID-19 and its vaccines could be heightened. Natural immunity, on the other hand, involves the whole virus, several of its proteins, not just the spike. It would therefore reduce the risks of proliferation of mutants because if the spike mutated, the virus could still be neutralized by antibodies which bind to other proteins. Moreover, according to Vanden Bossche (2020 ), vaccination would reduce the chances of mobilizing broad-spectrum innate immunity responses, because of a competition between these responses, which are less specific and mobilized during natural contact with the virus, and acquired immune responses, which are more specific and triggered by vaccination. Noorchasm (2021) , however, recognizes the existence of immune escape but argues that the only way to prevent it would be to vaccinate everyone very quickly, in order to acquire herd immunity before the variants appear.

Finally, RNA vaccines are a novelty and a whole series of other problems, unknown or not well known, could appear. In this regard, we must listen to the most advanced virologists, such as Luc Montagnier, Nobel Prize winner and co-discoverer of the AIDS virus. He mentions the activation of endogenous retroviruses, the risk of prion diseases, and epigenetic diseases, which are transmitted to the offspring without involving a DNA modification. We are there at the frontiers of our knowledge in biology, but we know that prions are the cause of many neurodegenerative diseases. We have no answers as to the level of these risks, but the minimum we should ask is that this debate take place, that we give the floor to our greatest scientists, and that we have access to this information before deciding whether we will vaccinate. What if the function of this mass vaccination was precisely to push back the frontiers of science through massive experimentation involving billions of subjects ? I know it sounds like a conspiracy theory but conspiracy theories are like any other theories : worth investigating when they can explain the unknown and when certain facts bring them to your mind. COVID-19 vaccines use methods used in gene therapy, and gene therapy is a booming sector. It has military applications and will be a source of immense profits in the near future. It is one of the pillars of the transhumanist agenda supported by the big technological companies, such as Google and Facebook, which precisely censor the flow of information and prevent the debate on early treatments and the side effects of vaccination from taking place. This forced move towards mass vaccination could be explained by the will of transhumanists to conduct this planetary experiment ( Medicalveritas 2020 ), rather than by the immediate profits reaped by the pharmaceutical industry.

We are told that the costs or risks associated with vaccination must be accepted because they are less than the benefits, and that the vaccine reduces the risk of contamination by 95%. But this is also controversial. The raw data is not made public because it is protected by industrial secrecy, so no one can verify which population group exactly has that level of protection. Moreover, Pfizer's studies include cases of people with COVID symptoms not verified by a PCR test. If these people had COVID, then the reduction in the risk of infection might be as little as 19% ( Doshi 2020 ). In addition, the balance of vaccine costs and benefits is evaluated under the assumption that COVID-19 cannot be treated, which is false. And it does not consider the long-term costs since these costs are not known. Should we remind ourselves that vaccines are in the experimental phase ? They only benefit from emergency use because the experiments will not end until 2022 or 2023 ( Réinfo Santé Suisse 2021 ). By being vaccinated, we are therefore included in an experimental protocol that will determine the level of risk, and this is generally not clearly explained. Vaccination cannot therefore be imposed, because it would be contrary to the Nuremberg code on experimentation on human subjects, and to the Helsinki agreements on ethics in medical experimentation. It should also be remembered that in the event of problems, the manufacturers who produce the vaccines are not required to bear the costs. It is up to governments, and therefore taxpayers, to pay. In the USA , where 9.048 deaths and 41.015 serious secondary effects are suspected to be caused by vaccination, victims of vaccination take the risk of being bankrupt and must rely on the generosity of the public to be supported .

I have said most of what I wanted to say. I have no other intention with this letter than to spark a debate that the medical authorities, the media, and the companies that host social networks are trying to muzzle, by presenting those who challenge health policies as conspiracy theorists, frustrated persons, egocentrics, or egotists, an attitude that is more reminiscent of the Inquisition than the scientific ideal. Our common future depends on what comes out of this debate. I hope that I, and all those who try to alert the public opinion, are mistaken. But it would not be reasonable, and might even be suicidal, to rule out the possibility that we are right. I hope you will have the courage to explore this possibility based on the facts, scientific publications, and the experience of physicians who have treated COVID-19 patients on an outpatient basis. They are numerous and one can find their testimonies and publications despite the censorship efforts of google, youtube or facebook. They are found in the USA, France, Canada, Italy, etc ... and they all come to the same conclusions. I hope you will forgive me for your irritation if you are convinced of my mistake, which would in fact be the mistake of thousands of top scientists and doctors including Robert Malone (see also this interview ), inventor of RNA vaccines, and several nobel prizes : Luc Montagnier, already mentioned, but also Satoshi Ömura , discoverer of Ivermectin, and Michael Levitt , Professor at Stanford University. My understanding, based on listening to these people and others who are on the front lines of COVID-19 science and medicine, is that by vaccinating you are administering an unnecessary poison to yourself, and that you will take a dose again with each new wave of COVID-19. There will be new waves, because of mass vaccination causing immune escape and because of the denial of early treatments and the impeachment of natural group immunity due to generalized lockdowns. If you make the effort to examine my point of view, as anthropology teaches us to do, realizing that it is only if I had not written these lines that you should have blamed me, even if what I am saying is false. 

With all my sincerity,

Jacques



169 réactions


  • Arogavox Arogavox 13 juillet 2021 09:29

    Magnifique !

    Pour faire plus court (car je connais trop de gens pressés) j’ajouterai qu’un minimum de cohérence est indispensable pour rester ou devenir crédible, et pour survivre :

     si jamais il était ’scientifiquement’ indispensable de conditionner toute médication aux résultats avérés de « tests randomisés en double aveugle », comment prétendre qu’une telle procédure ait pu être observée avant l’actuelle injonction ’vaccinale’ officiellement proclamée ?

      Comment réaliser des ’tests randomisés’ avec une telle obligation péremptoire ?

     (qui, de plus, serait garant du "double aveugle’ ? et comment ??!!)

     Comment obtenir des résultats avérés ... avant même la fin de ces tests ?? !!

     

     Nota Bene : Le concours d’une multiplicité d’experts (officiellement estampillés ou pas) à la fabrication accélérée d’un produit expérimental n’est en rien une garantie de l’efficience de ce produit.

      Lorsqu’un temps de cuisson minimum est indispensable avant l’ingestion d’un repas, même le concours de tous les ’meilleurs’ cordons-bleus du monde de suffirait pas à autoriser une réduction honnête et sûre de ce minimum !

      Prétendre tester les effets à 10 ans d’un ’vaccin’ avant que 10 ans ne soient écoulés ne sera jamais compatible avec une quelconque prétention à de la ’science’ !


    • Alice Alice 13 juillet 2021 16:21

      @Arogavox

      "Prétendre tester les effets à 10 ans d’un ’vaccin’ avant que 10 ans ne soient écoulés ne sera jamais compatible avec une quelconque prétention à de la ’science’ !"

      Tout est là !

      Les vaccins classiques, à base de virus inactivés provoquent l’apparition d’anticorps ; ces derniers détruisent les virus du vaccin puis restent dans votre corps un certain temps (de 6 mois à 10 ans selon les vaccins et les personnes) prêts à combattre l’arrivée de vrais virus de la maladie. Ce n’est donc pas définitif ; rien d’irréparable n’a été fait smiley

      Let produits (et non « vaccins ») de génie génétique à base de ARNm, tels Moderna et Pfizer, une fois introduits dans vos cellules, se répliquent à vie.

      Si vous vous laisser injecter (« infecter » avancent même certains) avec « ça », c’est irréversible et à vie smiley


    • Alice Alice 13 juillet 2021 16:25

      @Arogavox

      "Pour faire plus court (car je connais trop de gens pressés) "

      Voici un complément pour les gens pressés :

      Vaccination – Il vous appartient de décider en toute connaissance de cause (Vidéo)  : très utile est très informant sur les produits (et non « vaccins ») à base de ARNm.

      Lien direct sur la vidéo de VK (démarre après 12 s.) : https://vk.com/video597455155_456239098

    • stef 15 juillet 2021 12:28

      @Alice
      C’est bien là le coeur du problème et nous serions des crétins dégénérés si nous n’acceptions pas cela les yeux fermés
      pour moi il est hors de question de devenir une usine à Spike forever


  • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 2021 09:49

    Hahahaha ....

    Les labos grâce aux politiques et aux médias ont 7,5 milliard d’individus sous la main pour tester avant la mise sur le marché.... 


    • babelouest babelouest 13 juillet 2021 10:30

      @zygzornifle c’est chouette, être patron de boîte pharma, non ?


    • Montagnais .. FRIDA Montagnais 13 juillet 2021 12:08

      @zygzornifle

       ;;
      10 Milliards ! Y’a pas de recensement en Inde, Chine, Afrique ..


    • V_Parlier V_Parlier 13 juillet 2021 20:58

      @zygzornifle
      D’ailleurs ça me fait penser au fameux formulaire de consentement du cob... euh du volontaire civique. Un vacciné pourrait-il nous venir en aide et nous sauver de l’ignorance en publiant le document qu’il a du signer ? Car à part celui pour les enfants et le « faux suisse », le « vrai » est totalement introuvable en ligne. Les grands dénonceurs de fakes ne sont même pas foutus de donner un lien vers le vrai. .. 


    • Alice Alice 15 juillet 2021 21:20

      @zygzornifle

      Le directeur de l’OMS , Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’issue du point de presse régulier de l’agence à Genève, vient de déclarer  :

      « Si la solidarité ne fonctionne pas, il y a un mot pour expliquer la prolongation de l’agonie de ce monde, cette prise d’otage par le virus… C’est la cupidité de certains pays  »

      A quel(s) pays pensait-il ? 

      La cheffe scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan a affirmé lundi 12 juillet qu’« il n’y a pas de preuve scientifique qui suggère qu’on a besoin d’injection de rappel », au-delà des doses initiales préconisées.

      L’annonce de la nécessité d’une troisième injection est fallacieuse.


  • leypanou 13 juillet 2021 09:53

    Que l’on ne puisse pas aller dans un café, restaurant, musée sans le « pass sanitaire », à la rigueur je comprends car on peut s’en passer mais qu’il faut aussi avoir le « pass sanitaire » pour aller dans un établissement hospitalier dépasse tout entendement : quelle est la légalité de cette mesure ?

    Aux États-Unis, des états républicains sont en train de légiférer pour interdire toute discrimination contre les non-vaccinés (détails ici), on en est très loin en France où l’information est monopolisée par la « bonne » ligne.

    Quant aux traitements précoces dont parle l’article, rares sont les journalistes ou politiciens qui en parlent (exemples André Bercoff, N Dupont-Aignan, F Philippot).


    • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 2021 10:05

      @leypanou

       « pass sanitaire » pour aller dans un établissement hospitalier dépasse tout entendement : quelle est la légalité de cette mesure ?

      Faut avoir le cerveau gravement contaminé pour en arriver la ....

      Les pompier n’interviendront plus si la personne n’a pas un pass ?
      Le Samu ne se déplacera plus ?
      On crèvera devant la porte de l’hôpital ?. 

      Par contre les migrants continuent de rentrer comme dans un moulin a vent, pour eux il y a chat perché ....


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 13 juillet 2021 11:00

      @leypanou Cette mesure (pass pour établissement hospitalier) me paraît vraiment curieuse et aller à l’encontre des principes d’assistance à personne en danger.


    • goc goc 13 juillet 2021 11:32

      @leypanou
      ’il faut aussi avoir le « pass sanitaire » pour aller dans un établissement hospitalier dépasse tout entendement : quelle est la légalité de cette mesure ?

      Donc si j’ai le cancer et que je me faisait traité en chimio, l’hôpital pourra me refuser le traitement au motif que je ne suis pas vacciné. Ce n’est pas un motif de poursuite contre l’hôpital pour non assistance à personne en danger ??
      Et je ne parle pas du fait qu’entre attraper une mauvaise grippe (le variant delta) et crever du cancer, certains m’expliqueront que la balance bénéfice/risque penche pour la vaccination et non pour le traitement de mon cancer


    • véronique 13 juillet 2021 11:45

      @leypanou

      Cette mesure est sans contestation possible illégale, mais l’exécutif se torche avec les lois qui le dérangent.
      Et bien sûr les médias évitent de parler de ça, ils préfèrent évoquer les cafés, cinémas et autres.


    • véronique 13 juillet 2021 11:48

      @leypanou

      Cette mesure est sans contestation possible illégale, mais l’exécutif se torche avec les lois qui le dérangent.
      Et bien sûr les médias évitent de parler de ça, ils préfèrent évoquer les cafés, cinémas et autres.


    • alinea alinea 13 juillet 2021 12:28

      @Bernard Mitjavile
      J’ai compris que ça voulait dire qu’on vous vaccine d’office si vous arrivez dans les pommes à l’hosto ! ou qu’on vous oblige à la vaccination si vous avez besoin, ou avez prévu une opération.
      C’est insoutenable ; j’ai envie d’écrire sur un papier : je vous interdis de me vacciner, et de me tester avec vos tests... mais s’ils le font et que j’en meurs, personne n’en a rien à faire ( sauf mes proches, mais je veux dire, personne n’en sera responsable, puisque c’est la loi).
      C’est paniquant, si l’on a pris rendez-vous pour une intervention chirurgicale !!


    • Gasty Gasty 13 juillet 2021 12:41

      @goc
       Bien vu !
      Serait-ce un test du QI de la population mondiale ? En supposant bien entendu que nos dirigeants sont intelligents et non cupides.


    • tashrin 13 juillet 2021 14:37

      @leypanou
      En fait plus j’y reflechis et plus j’me dis que non seulement ca passera pas la barriere du conseil constitutionnel, mais qu’ils le savent pertinemment. Le but de l’opé est juste de faire peur, de provoquer une ruée sur la vaccination pour une majorité de gens qui veulent pas prendre le risque de niquer leurs vacances, et qu’en septembre pfiout ! retoqués... Du moins sur la facturation des tests pcr qui serait d’une inégalité effarante s’il n’ya pas d’obligation juridique générale proclamée. Et ca marche très bien si on en croit doctolib
      Il est urgent d’attendre tranquillement pour l’instant


    • Arogavox Arogavox 13 juillet 2021 17:06

      @tashrin
      Quant à moi, je connais des gens qui étaient, avant-hier, tout aussi pesuadés que vous ici, qu’il fallait attendre tranquillement et ne pas s’inquiéter car le gouvernement n’allait pas oser hier franchir le Rubi-con !

      Si le Conseil Constitutionnel servait à quelque chose, et était alors efficient dans sa mission, pourquoi n’a-t-il rien fait jusqu’à aujourd’hui où il est déjà trop tard ?!


    • tashrin 13 juillet 2021 17:20

      @Arogavox
      il n’est pas encore trop tard, le projet de loi n’est pas encore examiné
      le CE a rendu un arrêt validant le pass sanitaire car il ne concernait que les evenements d’ampleur et n’avait pas d’impact sur la vie quotidienne. Ce qui vient d’être modifié, donc il ya des chances qu’il revoie sa copie. Tout du moins sur la gratuité des tests pour les recalcitrants
      Et par ailleurs, meme si le projet de loi passait, je ne suis pas sur que le grand public s’y plie, à commencer par les restaurateurs et autres professionnels qui ne pourront pas controler
      ya des manifestations de prevues ?


    • sirocco sirocco 13 juillet 2021 19:53

      @tashrin
      « ...ca passera pas la barriere du conseil constitutionnel... »

      Meuuhhh si, vous allez voir ! 
      C’est pas Fabius, le « responsable mais pas coupable » du sang contaminé, qui va mettre des bâtons dans les roues.


    • véronique 14 juillet 2021 09:58

      @alinea

      En fait ça fait déjà plusieurs mois que les hôpitaux demandent un test pcr juste avant une intervention programmée.
      Donc là ça change surtout que même les personnes qui accompagnent ou viennent voir un proche à l’hôpital vont devoir faire un test ou un vaccin. Ce qui n’est pas simple si rien n’a été prévu. Notamment dans certaines situations.
      Peut-être qu’ils proposeront sur place un test rapide.
      Quoi qu’il en soit, on voit que ça va limiter l’accès à l’hôpital. Beaucoup de gens vont chercher à éviter s’y aller, et certaines personnes hospitalisées vont se retrouver plus seuls. Et même pour les personnes qui ont choisi de se faire vacciner si elle n’ont eu qu’une dose par exemple.


    • alinea alinea 14 juillet 2021 14:51

      @véronique
      Et si j’arrive en disant : je veux pas, c’est contre ma religion ; ni tube à essais dans le nez ni vaccin à surprises dans le bras ? On me laisse crever ?


    • véronique 14 juillet 2021 16:34

      @alinea

      Je ne sais pas. Je suis abasourdie de voir cette dérive. Elle existait déjà,depuis très longtemps, il ne faudrait pas croire que tout s’est dégradé d’un seul coup. Mais maintenant ça prend des proportions tellement grandes qu’on doit se pincer pour voir si on ne cauchemarde pas.
      Au tout début de l’épidémie en Europe, les images provenant d’Italiens et montrant les gens courant pour rentrer chez eux sous les injonctions des militaires ou policiers en uniforme m’avaient fortement interpellée. Je me suis demandée à l’époque si on n’assisterait pas à un essai de mise au pas de la population.
      Le malheur c’est que ceux qui auraient pu réagir déjà au moment du confinement pour dénoncer les abus ne l’ont pas fait. Ils se sont laissés berner. Et on a perdu du temps.


    • stef 15 juillet 2021 12:29

      @alinea
      Ca pourrait peut-être marcher


  • zygzornifle zygzornifle 13 juillet 2021 10:01

    Je me demande quelles saloperies vont sortir des labos pour l’après Covid.

    Faudra bien que l’usine a médocs tourne a fond ...

    Un jour on verra peut être des canadairs nous lâcher les vaccins en brouillard au dessus de nous et les flics nous faire sortir de force de nos baraques et apparts ....


    • Aimable 13 juillet 2021 13:55

      @zygzornifle
      S’il y a entourloupe de la part des dirigeants et des scientifiques , ce genre d’entourloupe ne sera faite qu’une seule fois , car a force de crier au loup ... vous connaissez la suite .


    • Et hop ! Et hop ! 13 juillet 2021 20:45

      @zygzornifle :

      Ils vont créer tout un tas de traitements pour soigner les maladies auto-immunes et dégénératives produites par leur faux vaccin.


    • Arleen 13 juillet 2021 22:16

      @zygzornifle

      "Je me demande quelles saloperies vont sortir des labos pour l’après Covid"

      Il n’y aura pas « d’après » Covid.

      Le Covid-19 a été le lancement, prémédité ou non, mais nous y sommes.

      7 juillet 2021 : Premier jour du NOM (NWO).

      Australia Announces The First Full Day Of The New World Order - July 7 - 2021

  • Les policiers, les gendarmes, les juges ne seront pas soumis à l’obligation vaccinale en septembre

    Cela est la preuve que le pouvoir est dans les mains des forces de l’ordre ...

    Les Français seront jugent des comportements de ces gens — d’armes et de cette justice.



    • babelouest babelouest 13 juillet 2021 10:36

      @SPQR complotiste chasseur de comploteur... non, les forces dites « de l’ordre » sont aux mains du ministère, Et de la place Beauvau à l’Élysée c’est tout près – à se demander même s’il n’y a pas un souterrain entre les deux.


    • zapfool 13 juillet 2021 11:40

      @babelouest

      ... aux mains du ministère ...  qui est lui-même aux mains de l’industrie ...


    • armand 13 juillet 2021 11:48

      @zapfool
      le mec il a pas publié de commentaire depuis dix ans et il arrive ici...


    • alinea alinea 13 juillet 2021 12:31

      @armand
      Il faut bien atterrir quelque part ! smiley


  • Zanini 13 juillet 2021 11:18

    Pas droit aux soins ni aux transports en commun = plus d’impôts a payer


  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 juillet 2021 11:28

    A l’Auteur comme aux lecteurs :

    Excellent papier.

    A lire et diffuser le plus possible.

    Les peureux, conformistes, trouillards, ceux qui refusent de voir, désireux de se faire vacciner pour , croient-ils, « retrouver la vie d’avant et se déplacer » comme bon leur semble, vont rapidement comprendre l’erreur majeure, la bêtise mortelle qu’ils auront faite.

    « Le Droit protège les faibles mais pas nécessairement les imbéciles », disait mon vieux Maître, Feu Jacques Chevallier.

    Il n’est pas interdit d’avoir peur- chose compréhensible -, mais il est aussi fortement conseillé de réfléchir, de lire, de s’informer.

    J’ai vainement tenté moi aussi de publier un article comme le vôtre sur cette Tribune, papier dans lequel j’évoquais l’idée (désormais plus que probable) d’un génocide sanitaire.

    Nous y sommes.

    Les analyses, études, papiers scientifiques que vous citez ne suscitent chez moi qu’une seule réaction : ne surtout pas commettre l’irréparable.

    Ayons confiance !

    Quand le « peuple des vaccinés » comprendra que le « peuple des non-vaccinés » - qui comprend des millions de gens - sera le seul à survivre à cette folie mondiale qui fait usage de thérapies dont on ne connaît pas les effets à long terme, et pour cause, faute de recul, le balancier de l’opinion et la doxa changeront radicalement.

    Ce sera alors une amère victoire, une victoire triste, mais une victoire sur l’aveuglement et -disons le clairement -, sur la veulerie, l’ignorance, la cécité volontaire et la connerie généralisée.

    Renaud Bouchard


    • fabrice68 fabrice68 13 juillet 2021 13:09

      @Renaud Bouchardpersonnellement j’attendrai que le vaccin de valneva soit disponible, ou que ils autorisent le sinopharm chinois (mais çà m’étonnerait) ; ou à la rigueur le sanofi. 


    • I.A. 13 juillet 2021 14:10

      @Renaud Bouchard

      • Les personnes âgées en EPHAD n’ont pas eu le choix
      • Les enfants mineurs n’ont pas le choix
      • Nombre de salariés n’ont pas eu, n’ont pas et n’auront pas le choix

      Les traiter de peureux, de conformistes ou de trouillards, c’est faire le jeu de ce Président Postiche.


    • Arogavox Arogavox 13 juillet 2021 17:23

      @I.A.
       je reste très réservé quant à mon approbation de votre 3e point :
        les salariés ont toujours le choix de refuser l’inacceptable quitte à en payer l’inacceptable prix qui passe par le chômage perpétuel, le RSA, ou même rien du tout et même pas la CMU ... en plus de se faire diffamer en tant que fainéants, inutiles, ’riens’ ou pire ...
       mais on est déterminé, ou on ne l’est pas !

       Tout a un prix, l’égalité-en-dignité signifie égalité-en-noblesse, mais la noblesse se doit de respecter sa devise : « noblesse oblige » !

      ( D’ailleurs, un certain pape avait très justement remarqué que :

        « Le travail malhonnête ôte toute dignité »)


    • simir simir 13 juillet 2021 18:16

      @Arogavox
      Moi aussi je doute sur ce 3ème point.
      L’article 1111-4 du code de la santé publique est encore opposable, jusque maintenant, à ceux que l’on voudrait vaxxiner contre leur volonté.


    • Arogavox Arogavox 13 juillet 2021 19:24

      @simir
      Grand merci pour cette information essentielle !

      Par pitié pour les sur-bookés, j’en encadre cette phrase, à remettre dans son contexte bien sûr, par exemple en suivant ce lien = https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000031972276/2016-02-04 :

      ’... Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. ...’



    • sirocco sirocco 13 juillet 2021 20:01

      @simir
      "L’article 1111-4 du code de la santé publique est encore opposable, jusque maintenant, à ceux que l’on voudrait vaxxiner contre leur volonté."

      En principe, oui.
      En macronie, non.


  • phan 13 juillet 2021 11:28

    Je n’ai pas de pass sanitaire qui pose une QPC [question prioritaire de constitutionnalité], par contre j’ai une carte d’électeur, punaise encore 10 mois ...


  • Pierre 13 juillet 2021 11:36

    Si tu nous aimes, va te vacciner pour ne pas nous plomber si l’on te croise.


    • goc goc 13 juillet 2021 11:40

      @Pierre
      non on ne t’aime pas... un bizou ????

      si tu es vacciné, tu ne risque rien, alors va jouer ailleurs, ici tu risque d’attraper des maladies, voir pire, tu risque de devenir intelligent !!.... nan jdeconne


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 11:41

      @Pierre
      Ca va le sieur Pierre ?
      Vous êtes fier de faire partie d’un cadre gestapiste, qui considère les humains ( sauf soi même ) comme éliminables pour des raisons sanitaires.
      On vous voit arriver de loin avec votre manteau en cuir !
      Vous avez préparé les étoiles jaunes à coller sur les récalcitrants ?
      Belle vie de pourriture que vous vous préparez !
      Heureusement que vous êtes aidé, en cela ! :
      Vous utilisez le mot « aimer », vous avez du lire un panneau de sex shop !


    • Pierre 13 juillet 2021 12:09

      @goc
      Beaucoup de victimes de la covid long ont le cerveau attaqué et elle sera satisfaite de tomber sur toi puisqu’une grosse partie du boulot est déjà faite.


    • Pierre 13 juillet 2021 12:12

      @ETTORE
      Se faire traiter de fascho par un intolérant d’une rare bêtise, c’est un compliment.


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 13:32

      @Pierre
      Personne ne vous demande de nous faire un exposé sur votre crétinitude congénitale.
      Si vous n’êtes pas capable de comprendre des questionnement simples, c’est que vous êtes vraiment le terreau idéal de cette dictature nauséabonde.
      Il y a malheureusement dans ce pays, des relents d’attardés, quI ne comprendront jamais, que la trappe qui vient de s’ouvrir, jamais au grand jamais, elle ne donneras une lueur d’éclairage sur la vérité.
      Je suis persuadé que vous allez envoyer vos petits enfants, se faire trépaner, afin de rester raide à vos principes, du « les cons, c’est les autres, moi je suis le roi »
      C’est désolant pour « l’HUMANITE » des individus comme vous !
      Malsains, parce que rabougris par la vie, dont le seul plaisir est de voir la décrépitude familière de leur vie, honorer leur environnement existentiel.
      Vous avez raison, de lécher les idées malfaisantes, en vous y habituant depuis votre enfance, ce seras moins douloureux, quand vous vous ferez baiser, malgré les innombrables génuflexions, qui depuis vous font ramper, comme une larve .


    • Pierre 13 juillet 2021 13:44

      @ETTORE
      Se faire traiter d’attardé par un zozo qui refuse un vaccin nouveau fait quand même rigoler. J’adore aussi les crétins pétris de préjugés qui sont certains de ce qui va se passer dans....beaucoup d’années, alors que ces vieux cons ne seront plus là pour vérifier leurs prédictions aussi fiables que mon horoscope dans un hebdomadaire féminin ou pas.


    • Pierre 13 juillet 2021 13:52

      @ETTORE
      Il faut inclure dans la bande de crétins le Cabanel qui m’interdit d’intervenir au bas de ses articles, sans doute au nom de la démocratie qui prohibe la contradiction !


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 13:56

      @Pierre.

      C’est bien le favoritisme du « nouveau vaccin »
      Comme cela vous faites partie des nouveau « cons » ;
      Croyez moi, c’est jouissif, d’être persuadé de ce que vous êtes, même si vous vous débattez comme une anguille, en voie d’être pelée !


    • Pierre 13 juillet 2021 14:06

      @ETTORE
      En attendant, mon pote, à supposer que tu ne sois pas encore totalement pourri, tu devras végéter dans ton terrier pendant que je me baladerai là où j’aurai envie....Bonnes vacances à toi !


    • alinea alinea 13 juillet 2021 14:42

      @Pierre
      Vous savez qu’on dit : rira bien qui rira le dernier ?
      Je serais vous je fanfaronnerais moins, j’attendrais quelques mois, quelques années !


    • Alana 13 juillet 2021 15:39

      @goc (et aussi @ETTORE et alinea

      Règle de base sur un forum : « Ne nourrissez pas le troll ».

      Vous êtes tombés dans le piège et le troll a réussi à pourrir le fil de discussion...  smiley


    • Pierre 13 juillet 2021 15:48

      @alinea
      On finira tous au trou ma vieille et en attendant je vais aller m’éclater pendant que tu jacasseras dans ton Ehpad !


    • Pierre 13 juillet 2021 15:49

      @Alana
      C’est vrai qu’il est plus agréable de rester entre vieux débiles...


    • Pierre 13 juillet 2021 16:01

      @Alana
      Allez rejoindre cette vieille baderne de Cabanel, chantouilleur du dimanche que mon ascenseur refuserait !


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 16:44

      @Pierre
      Je suis persuadé que les oeufs lustucrus comme vous, sont nettement plus pourris intérieurement, que le plus mauvais des compost. Cela se lit, et forme une image très précise de ce que vous êtes en finalité.
      Pour ce qui est des vacances, je pourrais en jouir, bien plus joyeusement que vous.
      Parce qu’il y a une forte probabilité, que vous disparaissiez de ce fil, de façon fort impromptue, et que sérieusement, on n’en auras rien à foutre que vous serviez de briquette de chauffage, pour les pieds glacés de l’Elysée.
      Mais je persiste pourtant à atteindre votre neurone unique, et vous repose la question que même un lombric, serait en capacité de comprendre :
      1/ Etes vous satisfait d’avoir servi de levier pourri, à l’ouverture de la boite de Pandore, et cela pour un « servile » qui vous claqueras la porte au nez dans pas longtemps !
      2/ Soumettrez vous votre progéniture ( je doute que vous en aillez, mais la nature est parfois généreuse pour réparer ses fautes, elle réplique à l’infini ) à la vaccination, si votre « Pandore » vous le demande ?
      Voilà, ayez le courage de répondre aux questions qu’on vous pose, ne diluez pas comme votre pastis.
      Non, parce que l’on as envie de nouer un dialogue avec vous, mais uniquement parce que vous vous la pétez à vouloir pousser des cocorico, sur le premier tas de fumier sur lequel on vous fait la courte échelle, pour que vous puissiez y être à votre aise.
      Je vous offre une occasion d’en descendre momentanément. Mais certainement, que vous voudrez garder l’odeur sur vous, comme un doudou compassionnel ! Ce que je comprend, en voyant d’où vous venez.


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 16:52

      @Alana

      Rassurez vous, Alana, ce « trol » est creux. Ou du moins une sardine facile à leurrer.
      Et il est facile de l’éculer ( certains diront enc....il le fait d’ailleurs très bien tout seul).
      C’est risible de le voir, jeter à la figure des gens, des « choses » qui semblent lui manquer à lui, plus qu’aux autres.
      On obtient ainsi, une liste des « courses de ses rêves » les plus fous !
      Je suis d’accord avec vous pour ce qui est de le « nourrir » je ne le fais pas non plus avec les chèvres de mon voisin.
      Il n’y a aucun piège, car pour piéger, il faut être chasseur, et le « pierre » est tout, sauf cela, pour preuve, Le Poudré Baffé, lui a pourtant lu, la notice de montage du piège qu’il lui tendait, et ce couillon n’as rien trouvé de mieux que d’y mettre son épaule, et à deux reprises ! Face à cela, la pêche aux huitres est une activité intellectuelle de haut niveau.


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 16:59

      @Pierre
      Si vous réfléchissiez un peu, même à minima d’un coma intellectuel, cela est facilement compréhensible de la part de Cabanel.
      Il défend le photovoltaïque, et vous, vous n’êtes pas une lumière.
      Donc, il ne sert à rien de vous connecter à son réseau de discussion.
      Vous voyez mieux, ou se situe le « crétin éteint » qui prohibe la contradiction ?


    • Sarah Connor 13 juillet 2021 17:12

      @Pierre allez rejoindre Nono, piou piou et p1000 qui sont covichyistes comme vous


    • chantecler chantecler 13 juillet 2021 17:45

      @Sarah Connor
      Ne vous trompez pas : il y a deux pierre qui commentent sur Agx :
      l’un est un sale con , limite facho .
      l’autre est parfaitement intéressant .
      Le premier n’a pas de pict
      Le second laisse sa photo avec un bandeau .


    • foufouille foufouille 13 juillet 2021 18:30

      @chantecler
      c’est pas bien de ne pas prendre tes cachets.


    • chantecler chantecler 13 juillet 2021 18:39

      @foufouille
      Qu’est ce que tu as foufouille ?
      Tu as pris un second pseudo , celui avec pierre qui est sans photo ?
      C’est tout à fait possible .
      Et si c’est le cas , t’as pas honte d’être aussi bête ?


    • Aimable 14 juillet 2021 00:41

      @Pierre
      voyez vous moi j’ai dans l’intention de créer plusieurs boites de pompes funèbre dans beaucoup de pays , mon avis que je serait l’homme le plus riche de la planète , tous ces non vaccinés par millions qui vont tomber comme des mouches , cela représente une vraie fortune .  smiley


    • Pierre 15 juillet 2021 11:02

      @ETTORE
      Tu fais trop de fautes de français, vaudrait mieux de te contenter d’un seul borborygme.


  • goc goc 13 juillet 2021 11:37
    Il faudrait qu’on m’explique une chose. Quand on attrape un virus ou une bactérie et qu’on a des anticorps adaptés à cela, le virus meurt et disparait du corps, sans avoir eu le temps de muter. Avec les pseudos vaccins, non seulement le virus ne meure pas, au mieux il est moins actif, mais surtout notre corps qui est soi-disant protégé, laisse le temps au virus de muter et de se développer suffisamment pour ressortir et contaminer l’entourage. Pourquoi ??
     Avez-vous entendu parlé de mutant de la polio, ou du tétanos créé par le corps de l’homme ? Même le vaccin contre la grippe, pourtant le plus commercial et le plus « fumeux » des vaccins ne permet pas au corps de créer des mutants, il faut attendre 1 an pour voir apparaitre (comme par hasard) une nouvelle souche et en plus, rarement un mutation du virus précédent.

    • I.A. 13 juillet 2021 14:37

      @goc

      Hé hé hé, c’est précisément ça, la trouvaille scientifique : la première dose affaiblit le virus sans l’occire, si bien qu’à la deuxième dose vaccinale, notre pépère virus mute définitivement dans le bon sens !

      Quant aux éventuels mutants pour d’autres pathologies, ils existent peut-être (ce qui expliquerait certains cas de vaccinés attrappant malgré tout la maladie), mais dans une moindre mesure, puisque la pression vaccinale est moindre. D’ailleurs les BMR n’existent qu’à cause de la surconsommation d’antibiotiques.

      Comme quoi, le Roi-de-la-Loose qui joue au Président ne commet que des erreurs  pas des petites erreurs, non : ÉNORMES ! Brigitte lui a sans doute ordonné d’obéir à son PUPH de papa (ce qu’il fait depuis le début), proche de Delfraissy et consorts.

      Nous allons droit dans le mur, avec ce garçon...


    • Alice Alice 16 juillet 2021 17:54

      @goc

      Face à la menace de l’obligation de se faire infecter par de pseudo-« vaccins » il y a une autre possibilité. Ceux qui ont déjà eu le Covid-19 ont maintenant une immunité naturelle, ce qui l’idéal, de longue durée, même contre les variants.

      Un « vaccin » a priori n’apporterait rien à quelqu’un déjà été malade et ce serait même dangereux car risquant de déclencher une sur-réaction.

      Les seuls vrais vaccins actuels présentant peu de risques sont les vaccins chinois à base de virus entiers inactivés, comme tout ceux que nous avons connu depuis notre enfance.

      Le variant delta plus contagieux mais moins dangereux que les précédents est l’occasion d’être immunisé pour l’immense majorité de ceux qui ne sont pas à risques (pensez par exemple à ce que faisaient vos parents lorsqu’eu de vos frères et souers attrapaient la varicelle.
      Rien à craindre du variant Delta : il donne le rhume, curable par traitements précoces

      « J’ai préparé ma valise pour la prison » : un bistrotier s’oppose fermement au contrôle du passe sanitaire de ses clients"


  • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 11:37

    Avec le discours du « Fuhrer de non vivre  » on a tous compris que l’oeuf de la réélection, du ponte macabre, à été pondu dans un nid à covid, bien douillet.

    Quand on est handicapé à ce point, de tout esprit de démocratie, on se paye des échasses avec les os des morts, histoire de sortir de la décadence mentale, par le haut.

    Qui est le plus pourri actuellement ?

    Le Marquis baffé mais SS izé, ou le système pré programmé, pour lui permettre un génocide commandité ?

    Allez vous, tout aussi (L’) également, autoriser un holocauste, pour vos jeunes enfants ?

    (Pourquoi s’arrêter en si bon chemin, ???)

    Ou acceptez vous, même sous la contrainte, d’en faire des orphelins, prêts à être lobotomisés, par ces « trans lubriques » qui manquent de chair fraîche se mettre au bout ?


  • zapfool 13 juillet 2021 11:49

    Par analogie informatique, les virus auront toujours une longueur d’avance sur les anti-virus.

    Quid des effets de bord de cette startégie hasardeuse ? J’entends par là les réseaux de résistants qui trouveront le moyen d’obtenir le pass sans être vaccinés.

    Cela se mettra en place, c’est inéluctable.


  • Bertrand Loubard 13 juillet 2021 11:59

    Merci pour cette synthèse. Au minimum 2 grippes saisonnières par an et 3 injections par grippe. Pour 7.000.000.000 d’êtres humains = 42.000.000.000 d’injections à réaliser quasi-simultanément. Cela fait 170.000.000 par « chaque jour ouvrable » de l’année. Disons 85.000.000 en ne comptant pas les co-morbides, incurables. Si non rebelote ..... ! Les nouvelles souches pourraient même devenir létales pour les chauvesouris et les pangolins. Et alors si ils meurent, comment aura-t-on encore des virus ? Et comment pourra-t-on avoir des vaccins. Je vous le demande. C’est bien la preuve qu’on est trop nombreux sur cette terre. Faites l’expérience en avançant ce constat autour de vous .... Tout le monde opine, avec l’air contrit....et puis vous ajoutez : « Surtout les autres, car comme J-P Sartres l’a dit, l’enfer c’est les autres » et « presque tout le monde » ré-opine !
    Les protocoles de phase 3 de l’AMM sont, comme les caractéristiques des conditions définissant une pandémie,« variants », « adaptables », semble-t-il. Les malades vaccinés du covid actuellement hospitalisés ont-ils reçu un placébo ? Et ceux qui, parmi les vaccinés, ne présentent pas d’anticorps ? On me dit souvent : « mais les chiffres sont là ! » A quoi je réponds...pour WV aussi les chiffres étaient là....et de plus « subsidiés » par l’Europe pour protéger la planète .... A propos de planète, « un » qu’on n’entend plus, c’est le fils de « Mon oncle », serait-il parti en Vacances avec son Papa .... ? Parce que lui, les OGM, il n’aime pas .... A ce propos on pourrait rappeler notre cher Coluche qui disait : "A tout prendre je préférerais mourir de mon vivant » ... Bien à vous.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 juillet 2021 12:00

    Demain c’est le 14 juillet >>>  Commémoration de la prise de la Bastille !!! ça devrait mettre la puce aux oreilles des gens ... en espérant une révolte d’ampleur !


    .

    926 000 prises de RDV en quelques heures sur DOCTOLIB suite a l’annonce des restrictions liberticides renforcé pour les non vaccinées ! Quel chantage odieux de MACRON !!!

    .

    926 000 trouillards !

    .

    Quel chantage odieux par des criminels !
    C’est un crime contre l’humanité de vacciner les gens avec des vaccins expérimentales !

    .

    Je ne cèdera pas ! Qu’ils viennent me chercher avec les CRS !!!

    .

    Non aux vaccins ARNm expérimentales contenant la protéine SPIKE qui est toxique que ses criminels nous imposent !
    .

    C’est odieux ce chantage à ne pas verser les salaires aux non vaccinées et de nous refuser l’entrée dans les centres commerciales, c’est à dire de nous empêcher d’acheter à manger !

    .

    J’appel à une manifestation géante !

    .

    Ce gouvernement ne doit pas terminer son mandat !

    Macron & Co démission !

    .


    • alinea alinea 13 juillet 2021 12:37

      @eau-du-robinet
      Même géante, une manif n’est qu’une manif... il faut sérieusement se creuser les méninges, mais la minorité, conspuée, que peut-elle, sauf la résistance ?


    • o.man 13 juillet 2021 13:25

      @eau-du-robinet
      Commençons par adapter les paroles de la Marseillaise ...
      Remplaçons :
      « égorger » par « vaxxiner » . 

      Si d’autres propositions , n’hésitez pas , elles seront les bienvenues

      Ceux qui survivront , se reconnaitront !

      Allons, enfants de la Patrie,
      Le jour de gloire est arrivé !
      Contre nous de la tyrannie
      L’étendard sanglant est levé, (bis)
      Entendez-vous dans les campagnes
      Mugir ces féroces soldats ?
      Ils viennent jusque dans vos bras
      vaxxiner vos fils, vos compagnes !


    • ETTORE ETTORE 13 juillet 2021 13:53

      @eau-du-robinet
      926 000 trouillards !

      « Qui, dans quelques mois, seront multitude à réclamer des comptes, la gueule ouverte, et là, ce seras le début d’une guerre civile. »

      Dans le tas, sûrement quelques uns, qui ont préféré « oublier » leur trouille, pour passer quelques jours, aux flots bleus.
      Puisque le job de bonimenteur foireux, à bien fait son job, au moins, pour cette tranche de « vacanciers impénitents ».
      C’était dailleurs très bien programmé, vu que beaucoup ont déjà payé leur location, et commencé les UV, histoire d’être prêts à temps ( Et surtout, pas beaucoup ..de temps) De toute façon, il y en as pour tout le monde, les d’jeuns, les chômeurs, les retraitables, les retraites chapeau, (mais pas pour les rognures politichiennes)
      bref : Coup de fouet pour ramer plus vite, car le Poudré, veut faire du ski nautique.
      10 MOIS pour lui tricoter un avenir à sa mesure. Pensez y, pensez y !


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 juillet 2021 14:05

      @o.man

      Couplet 2

      Que veut cette horde d’esclaves,
       De traîtres, de rois conjurés ?
       Pour qui ces ignobles entraves,
       Ces fers dès longtemps préparés ? (Bis)
       Français ! Pour nous, ah ! Quel outrage !
       Quels transports il doit exciter ;
       C’est nous qu’on ose méditer
       De rendre à l’antique esclavage !

       

      Couplet 4

      Tremblez, tyrans et vous, perfides,
       L’opprobre de tous les partis !
       Tremblez ! Vos projets parricides
       Vont enfin recevoir leur prix. (Bis)
       Tout est soldat pour vous combattre.
       S’ils tombent, nos jeunes héros,
       La terre en produit de nouveaux
       Contre vous tout prêts à se battre.


    • karibo karibo 13 juillet 2021 14:12

      @eau-du-robinet
      Bonjour
      Comme a votre habitude , un seul mot BRAVO !


    • xana 13 juillet 2021 14:24

      @ETTORE
      « 10 MOIS pour lui tricoter un avenir à sa mesure »
      Son avenir c’est quatre planches de sapin. Avec un panier pour la tête.


    • Ruut Ruut 13 juillet 2021 16:24

      @eau-du-robinet
      C’est peut-être une idée, prendre des rdv et ne pas y aller pour saturer le bousin....


    • alinea alinea 13 juillet 2021 16:30

      @eau-du-robinet
      Non !! bouder les centres commerciaux est une très bonne idée... on peut aller, il faut aller, acheter à manger ailleurs, aux marchés par exemple !
      Vous savez que ces grandes enseignes tiennent les agriculteurs par les couilles ? ça fait plus de trente ans que ça dure, et je n’en entends pas souvent parler...


    • Arogavox Arogavox 13 juillet 2021 20:00

      @alinea (13 juillet 12:37) [« ... sauf la résistance » ]


      Je sais que c’est désagréable à regarder en face, que cela appelle à un examen de conscience pas facile, et que c’est encore très peu vendeur, mais permettez-moi d’insister sur un élément de réponse essentiel  :
      https://www.agoravox.fr/commentaire6102940

      à bon entendeur, salut !


    • alinea alinea 13 juillet 2021 22:04

      @Arogavox
      Oh, je vous suis bien ; ici, c’est ça qu’il fallait dire... j’ai été plongée dans l"agriculture, ses coutumes, ses vicissitudes, depuis quarante ans !! donc, le couplet : on est libre, je le connais !
      J’ai étudié aussi le pourquoi de cette non liberté !
      Mais j’ai pris le parti il y a très longtemps que tout le monde avait le libre arbitre, sinon, il se serait agi de faire des castes, des couches, des classes, voyez !
      Mais je suis bien placée pour connaître les faiblesses humaines, en étant clafie, donc, c’est plus compliqué que ça !!


  • Montagnais .. FRIDA Montagnais 13 juillet 2021 12:17

    Bien fait votre article ! .. mais quel boulot ! disproportion entre la connerie évidente de la situation et la construction d’une argumentation pharaonique ..

    ..

    Macron=couillon devrait suffire

    ..

    Pour compléter, analyse brillante et non « scientifique » :  Là ! Sannat

    ..

    NB : c’est les coccinés qu’il faut mettre en camps, tant ils sont dangereux ces gens, pour eux, mais aussi pour les autres, comme vous le démontrez


    • alinea alinea 13 juillet 2021 12:35

      @Montagnais
      Je l’ai lu aussi ce matin, et je pensais qu’il fallait le placer quelque part ; c’est fait, merci !


  • BA 13 juillet 2021 12:33

    France : à cause du variant indien, le nombre de cas de contamination explose : + 62 % en 7 jours. La quatrième vague est déjà arrivée en France :

    https://raw.githubusercontent.com/rozierguillaume/covid-19/master/images/charts/france/cas_journ.jpeg


    • Ruut Ruut 13 juillet 2021 16:25

      @BA
      Un virus où il faut se tester avec un test intrusif, pour savoir que nous sommes malade, ce n’est pas une pandémie.


  • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 2021 13:05

    On peut avoir de la chance, il n’en demeure pas moins que la vaccination forcenée contre ce coronavirus avec des candidats vaccins torchés en quelques mois et utilisant une nouvelle technologie est clairement l’oeuvre d’apprentis-sorciers qui ont l’arrogance de croire savoir ce qui va se passer. Avec trois voies pouvant convertir l’ARNm en ADN dans notre organisme, assurer que cela ne peut arriver relève de la croyance. Ceux utilisant des « Adénovirus » ne sont par ailleurs pas exempts de tous soupçons non plus.
    Quand on voit en ce moment la courbe des cas au Royaume Uni ou 60% de la population est « vaccinée », la pente de croissance est quasi indiscernable des précédents pics. Or si les « vaccinés » et tout ceux qui ont eu la Covid-19 dans ce pays faisaient barrière, ne pouvant ni être contaminés à nouveau ni transmettre le virus, ou simplement ne transmettaient pas le virus, cette pente de croissance serait bien plus écrasée par manque de vecteurs de propagation. Donc en regard des inconnues majeures concernant l’avenir des cobayes, se pose la question du bénéfice réel de ces vaccins à court terme pour la population générale, puisqu’il semble que la population vulnérable est relativement mieux protégée contre les formes graves après « vaccination » (le minimum minimorum qu’on peut attendre d’un candidat-vaccin après son innocuité à court et long terme, chose non acquise).
    S’il se confirme que ces vaccins n’empêchent pas d’être contaminé et contagieux, quid de l’utilité des « pass sanitaires » et du vaccin lui-même pour la population au sens large ? Pour quel bénéfice illusoire certains réclament-ils la vaccination obligatoire pour certaines catégories (pour commencer) et éventuellement tout le monde ?
    Quel confiance d’ailleurs accorder à une industrie qui a exigé l’impunité totale en cas d’effets secondaires néfastes de leurs produits ? Si eux n’ont manifestement aucune confiance en leurs produits et pour cause, l’expérimentation ayant lieu en ce moment, pourquoi devrions-nous l’avoir à leur place ?


    • alinea alinea 13 juillet 2021 13:11

      @jjwaDal
      La question qu’il faut se poser, c’est pas celle-là, puisque nous avons la réponse ; c’est : comment peut-on faire pour les empêcher de nous nuire ?
      Puisqu’il n’y a personne pour nous protéger, ceux qui étaient sensés le faire nous poursuivent et nous attaquent...quelle forme de résistance autre qu’individuelle pouvons nous organiser ? Comment ? Quand ?


    • leypanou 13 juillet 2021 13:41

      @alinea
      quelle forme de résistance autre qu’individuelle pouvons nous organiser ? Comment ? Quand ?  : en Angleterre, il y a quelques semaines il y a eu une manifestation pour la liberté.
      Il y a apparemment 35 millions de gens qui se sont faits piqués, je ne compte pas trop sur les 30 millions de non piqués pour changer quoi que ce soit. A part N Dupont-Aignan et F Philippot, je n’ai pas entendu parler de politiciens qui ont manifesté leur désapprobation.
      On a affaire à de véritables fumiers qui osent donner des leçons à la terre entière (Maduro, Assad, Poutine, etc).


    • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 2021 13:46

      @alinea
      Philippot, Dupont Aignan, Asselineau semblent être sur ce créneau de résistance à la vaccination obligatoire pour tous qui est manifestement dans les tuyaux. La résistance collective est en effet préférable, à défaut une résistance individuelle mais outillée.
      L’expérimentation obligatoire sur le personnel soignant est déjà un scandale et les suites doivent être examinées à la loupe et les réactions des uns et des autres décortiquées.
      Etre un paria ne m’empêcherait pas de vivre, mais je soupçonne qu’on va vers l’inemployabilité pour la population exerçant un métier de services (une large fraction de la population), un chantage redoutable pour les récalcitrants. On va un peu plus vers un Etat policier je pense pour préserver les donneurs d’ordres, c’est inévitable.

      Où sont les « intellectuels » ? J’ai entendu la suggestion d’écrire à nos élus pour leur faire comprendre que le vote d’une loi rendant l’expérimentation sur nos corps obligatoire serait vécue comme une agression personnelle et aurait des conséquences dans les urnes. Il va falloir se bouger le cul où on va être le canon du révolver sur la tempe très vite. Je suis trop jeune pour envisager le chômage contraint et je ne servirai pas de cobaye dans cette expérience. Je sais bien qu’il faut trouver une porte de sortie, vite...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 juillet 2021 14:00

      @alinea

      Notre liberté ne peut plus être garantie que par l’armée qui doit rappeler les articles de la Constitution et des droits de l’homme de 1789 bafoués, travail normalement échu au Chef de l’Etat.

      «  Le Président de la République veille au respect de la Constitution. » (Art.5 Constitution de 1958)


    • alinea alinea 13 juillet 2021 14:24

      @jjwaDal
      Ça fait un moment que je me creuse le cerveau, à ma manière, c’est-à-dire que je laisse voguer mais suis à l’affût de ce qui peut bien se montrer, mais que je ne trouve rien !
      Les GJ vont reprendre les ronds-points, c’est certain ; je suis de cœur avec eux, et sans doute de corps aussi, mais cela ne sert à rien !
      Si je dois ( je dis « je » parce que c’est la simplicité mais je parle de tous ceux qui peuvent se trouver dans mon cas) me faire admettre à l’hôpital pour une opération du ménisque, je fais quoi ? Je me casse et reste invalide toute le restant de mes jours ; je me soumets ? je suis piégée et sors désespérée à jamais ?
      C’est un exemple, mais qui se présentera x fois par jour !
      On n’est sûr de rien dans ces conditions parce que le psychisme, l’émotif n’est pas « sur commande » ; quelque chose peut nous descendre en flèche.
      Ça fait plus de treize ans que je dis, écris, que faire des réseaux d’entraide est la seule chose à faire ; peut-être parce que la vie est la vie, et que pour ma part je me fous de sa forme pourvu que ça vive ! Mais justement, s’il n’y a pas de réseaux, des vrais réseaux de vrais résistants, je ne parle pas de charité ! la solitude, la misère peut nous tomber dessus, et on n’est pas très long à sombrer dans ce cas !
      On cherche une porte de sortie ; nous ne sommes pas les seuls je suis sûre à le vouloir. Dans un premier temps, c’est sauver nos fesses, étape nécessaire à la survie pour sauver nos vies, globalement !


    • alinea alinea 13 juillet 2021 14:38

      @jjwaDal
      Il y a une pétition contre le « pass » ! Ils dorment tranquilles dans leur palais tant qu’on n’a que les pétitions, les manifs, les lettres et les articles pour s’opposer à eux ! Je sais bien que tout le monde en a conscience...


    • jjwaDal jjwaDal 13 juillet 2021 17:01

      @alinea
      Ils ne vaccineront pas les gens, les mains attachées dans le dos. Ils choisiront la contrainte indirecte comme le chantage au chômage. Si tu es en retraite tu ne crains pas grand chose vu que vacciné ou pas, pour une hospitalisation c’est une PCR obligatoire datant de quelques jours et la prise de température à l’entrée... Si c’est pas la preuve que vacciné ou pas tu peux être malade et contagieux , ça y ressemble. PCR négative et température normale le corps médical s’en fout que tu sois vaccinée pour une hospitalisation.
      Je soupçonne que ce genre de pratique va se banaliser si cette épidémie dure, car les vaccins ne semblent protéger que du précédent variant et ne pas être une protection totale pour ceux les plus à même d’y passer.
      Les témoins de Jehovah semblent bien organisés en réseaux locaux solidaires et sous réserve d’avoir des relations dans la communauté, je pense qu’on pourrait bénéficier de leur aide en cas de besoin.
      Personnellement je sais que je ne vivrais pas à n’importe quel prix . Je vis aussi longtemps que la vie en vaut la peine.
      Si collectivement la société bascule dans une dystopie asphyxiante, je verrais ce qu’il convient de faire.


    • HELIOS HELIOS 13 juillet 2021 18:01

      @alinea

      Désolé de vous « agresser » de cette manière, c’est une réaction allergique a votre question d’ampleur générale :

      II fallait aller voter !

      Moins de 30% sont allés s’exprimer, cela veut dire qu’il cautionnent le boulot du gouvernement, des conseillers en tout genre et du président de la république.

      On verra bien si le parlement accepte les mesures citées hier soir, pourtant le parlement, c’est nous !

      Continuez, vous constaterez de plus en plus où se trouvent les nazis et où sont ceux qui vous aiment.


Réagir