mardi 2 janvier 2018 - par jaja

Liberté pour Ahed !

JPEG

Ahed tamimi, jeune fille palestinienne de 16 ans, emprisonnée pour avoir giflé un soldat israélien, a reçu une lettre magnifique envoyée par son père Bassem. Son procès est reporté de huit jours et Ahed est soumise à de rudes conditions d'enfermement visant à la briser psychologiquement avant son passage devant la justice coloniale israélienne.

 

L'écrivain israélien Gidéon Levy pose la question de savoir ce que vous auriez fait à la place du père d'Ahed, si des soldats d'une armée d'occupation étrangère avaient envahi la nuit votre domicile, sorti votre enfant du lit devant vos yeux, tout en la menottant avant de l'arrêter pour une période indéterminée, elle qui a giflé un soldat qui a envahi son pays, soldat représentant une occupation qui mérite bien plus que des claques.

Il est grand temps que le monde soutienne la lutte des Palestiniens pour leurs droits et leur dignité. Il faut mettre fin au colonialisme de peuplement et à l’apartheid israélien grâce à la résistance populaire et au mouvement international de Boycott – Désinvestissement -Sanctions.

 

La lettre du père à sa fille :

« Ma fille, ce sont des larmes de lutte

Cette nuit aussi, comme toutes les nuits depuis que des dizaines de soldats ont envahi notre maison au milieu de la nuit, mon épouse Nariman, ma fille de 16 ans Ahed, et Nur, la cousine d’Ahed, vont la passer derrière les barreaux. Même si c’est la première arrestation d’Ahed, vos prisons ne lui sont pas inconnues. Ma fille a passé sa vie entière sous l’ombre pesante de la prison israélienne - depuis mes longues incarcérations pendant son enfance, aux arrestations répétées de sa mère, à celles de son frère et de ses amis, en passant par la menace implicite que représente la présence permanente de vos soldats dans nos vies. Son arrestation était donc juste une question de temps. Une tragédie inévitable qui nous guettait.

Il y a plusieurs mois, lors d’un voyage en Afrique du Sud, nous avons projeté en public une vidéo documentant la lutte de notre village, Nabi Saleh, contre la domination d’Israël qui nous est imposée. Quand la lumière est revenue, Ahed s’est levée pour remercier les gens de leur soutien. Après avoir remarqué que certains dans l’assistance avaient les larmes aux yeux, elle leur a dit ceci : « Nous sommes peut-être victimes du régime israélien, mais nous sommes aussi fiers de notre choix de lutter pour notre cause, malgré le coût que l’on sait. Nous savions où ce chemin nous conduirait, mais notre identité, en tant que peuple et en tant que personnes, est ancrée dans la lutte, et elle en tire son inspiration. Au-delà de la souffrance et de l’oppression quotidiennes des prisonniers, des blessés et des tués, nous connaissons aussi le pouvoir immense qui nous vient de notre appartenance à un mouvement de résistance ; le dévouement, l’amour, les petits moments sublimes qui viennent de notre choix de briser les murs invisibles de la passivité.

« Je ne veux pas être perçue comme une victime, et je n’accorderai pas à leurs actions le pouvoir de définir qui je suis, et ce que je serai. J’ai choisi de décider par moi-même comment vous me verrez. Nous ne voulons pas que vous nous souteniez à cause de quelques larmes photogéniques, mais parce que nous avons fait le choix de la lutte et que notre lutte est juste. C’est la seule façon de pouvoir arrêter de pleurer un jour ».

Des mois après ces faits en Afrique du Sud, quand elle a défié ces soldats armés de la tête aux pieds, ce n’était pas une colère soudaine devant les graves blessures que Mohammed Tamimi, 15 ans, avait reçues juste avant, à seulement quelques mètres, qui l’aurait motivée. Ce n’était pas davantage la provocation de ces soldats pénétrant dans notre maison. Non. Ces soldats, ou d’autres, identiques dans leur action et leur rôle, sont des indésirables et des intrus dans notre maison depuis qu’Ahed est née. Non. Elle s’est tenue là, devant eux, parce que c’est notre chemin, parce que la liberté n’est pas donnée comme une aumône, et parce qu’en dépit de son coût élevé, nous sommes prêts à la payer.

Ma fille a juste 16 ans. Dans un autre monde, dans votre monde, sa vie serait complètement différente. Dans notre monde, Ahed est une représentante d’une nouvelle génération de notre peuple, de jeunes combattants pour la liberté. Cette génération doit mener sa lutte sur deux fronts. D’un côté, ils ont le devoir, bien sûr, de poursuivre le défi et le combat contre le colonialisme israélien dans lequel ils sont nés, jusqu’au jour de son effondrement. De l’autre, ils doivent affronter avec hardiesse la stagnation et la dégradation politiques qui se sont répandues parmi nous. Ils doivent devenir l’artère vivante qui fera revivre notre révolution, et qui la sortira de la mort entraînée par une culture croissante d’une passivité inhérente à des décennies d’inactivité politique.

Ahed est l’une de ces nombreuses jeunes femmes qui, dans les années qui viennent, conduiront la résistance à la domination israélienne. Elle n’est pas intéressée par les projecteurs actuellement braqués sur elle à cause de son arrestation, mais par un véritable changement. Elle n’est pas le produit de l’un des vieux partis ou mouvements, et dans ses actions, elle envoie un message : pour survivre, nous devons faire face franchement à notre faiblesse et vaincre nos peurs.

Dans cette situation, notre plus grand devoir, à moi et à ma génération, est de la soutenir et de laisser la place ; de nous maîtriser et ne pas essayer d’altérer et emprisonner cette génération nouvelle dans la vieille culture et les vieilles idéologies dans lesquelles nous avons grandi.

Ahed, aucun parent au monde ne désire voir sa fille passer ses jours en cellule de détention. Cependant, Ahed, aucun ne peut être plus fier que moi je le suis de toi. Toi et ta génération, vous avez assez de courage, finalement, pour gagner. Vos actions et votre courage me remplissent d’une crainte mêlée d’admiration et me font venir les larmes aux yeux. Mais, conformément à ta demande, ce ne sont pas des larmes de tristesse ni de regret, mais plutôt des larmes de lutte. »

Bassem tamimi



221 réactions


  • Benjamin 3 janvier 2018 06:31

    N’en déplaise aux professionnels de la défense d’Israel c’est bien dans la cour des Tamimi que les soldats étaient venus provoquer cette famille connue pour sont engagement. 
    D’ailleurs au tribunal les soldats ont justifié cette présence dans la cour pour prévenir des jets de pierre venant de chez les Tamimi (voir compte rendu d’audience dans la presse).
    Filmer de tels scènes pour les palestiniens est le seul moyen de ne pas subir une bavure et de retenir la propension qu’on certains soldats israéliens de glisser une arme (couteau, ciseau, etc..) pour justifier leurs exactions.
    Sans film pas d’évènement pour la presse c’est pourquoi bien avant l’avènement du portable des organisations juives opposées à l’occupation avaient pris l’habitude de distribuer des caméras aux mères palestiniennes pour filmer les humiliations vécues aux check point en Palestine occupée.
    Depuis seuls les évènements filmés ont permis de montrer la réalité de l’occupation au yeux du monde.
    On le constate sur ce seul texte les armées de petites mains de la propagande israélienne sont prêtes à tout moment à déverser mensonges et propagande pour justifier la politique de plus en plus barbare de l’état d’Israel.


    • eric 3 janvier 2018 15:01

      @Benjamin
      Donc pas de problème ; Il est légitime que les forces de l’ordre perquisitionnent les maisons d’où partent les coups. C’est du flagrant délit. Merci pour cette information objective qui tranche la question.


  • rugueux 3 janvier 2018 09:55

    Pure provoc et mise en scène, c’est de la manipulation. Les deux pouffes se filment, et vont clairement au contact pour provoquer un incident grave. On voit sans doute aucun cette hystérique se ruer sur les deux soldats et les frapper, certes elle ne risquait pas de leur faire grand mal mais eller cherchait l’affrontement...

    Je pense qu’un stage d’ouverture multiorifices lui ferait le plus grand bien !


  • Massada Massada 3 janvier 2018 10:17

    La famille Tamimi avoue avoir travaillé pour l’ONG d’extrême gauche B’Tselem.



    • alinea alinea 3 janvier 2018 11:25

      @Massada
      Tout est politique Massada ! la religion n’a pas grand chose à voir avec tout ça !


    • eric 3 janvier 2018 13:57

      @Massada
      Et est ce que la « jeune fille » a avoué qui était le père de l’enfant qu’on lui prête ? On me rapporte qu’en l’arrêtant, la police lui aurait sans doute sauvé la vie mais en tout cas qu’on l’aurait retiré d’un véritable enfer familial. ... Mais je dois dire que ma source israélienne est tellement partisane, d’une part, unique d’autre part, que j’ai un peu de mal à y croire. En même temps, sur un site d’extrême gauche, on nous prévient que la malheureuse va être salie. Ils doivent savoir des choses que nos ne savons pas...
      https://www.legrandsoir.info/quand-et-comment-vont-ils-la-briser.html


    • capobianco 3 janvier 2018 13:57

      @Massada
      Et ? Si c’était d’extrême droite cela ne vous aurait pas amené à commenter, évidemment...


    • eric 3 janvier 2018 15:02

      @capobianco
      L’extrême droite palestinienne, pour vous, c’est qui ?


    • Massada Massada 3 janvier 2018 15:07

      @eric
       

      Les juges militaires ont une tâche difficile car enfermer Ahed n’est peut-être pas la bonne solution surtout si elle se retrouve entourée de véritables terroristes qui ont du sang sur les mains.
      Elle risque de devenir une icone.
       
      Selon moi ses parents doivent être punis à sa place car en prison, ils pourront réfléchir à l’échec de l’éducation qu’ils ont donnée à leur fille.


    • capobianco 3 janvier 2018 15:45

      @eric
      Ce n’est pas mon sujet, ceux qui se battent contre l’oppresseur ont ma sympathie. C’était juste pour reprendre le propos qui semblait utiliser le terme extrême gauche comme étant dangereux et vu son soutien inconditionnel à la politique du gvt d’israel ..... Mais vous en savez plus que moi en « extrème ».


    • eric 3 janvier 2018 18:13

      @Massada

      Juger en opportunité et non en justice ? A la limite, pourquoi pas. D’un autre côté, si ils ont prononcé la libération de la cousine, plus âgée, c’est sans doute par souci de vrai justice.

      Si son âge wiki est le vrai, de toute façon, les parents sont responsables. D’autant plus qu’elle ne fait qu’appliquer les propos public de son père, « lancement non violent de pierres non violentes civiles civiques citoyennes identitaires palestiniennes ».

      C’est y aussi l’identité des sophismes utilisés qui me semble valider l’hypothèse dans ce cas précis d’une manip d’extrême gauche et non Islamiste.


  • jaja jaja 3 janvier 2018 11:57

    B’Tselem d’extrême gauche ? Ce n’est qu’une organisation qui condamne la politique d’implantation de nouvelles colonies en Cisjordanie et qui est pour une solution à deux États... Donc cette association est pour le maintien de l’occupation de la plus grande partie de la Palestine historique par l’État colonial raciste Israël...

    Comme le dit le chef de B’Tselem :« je suis contre l’occupation pas contre Israël »
    https://fr.timesofisrael.com/le-chef-de-btselem-je-suis-contre-loccupation-pas-contre-israel/

    La famille Tamimi et les Palestiniens courageux de Cisjordanie et de Gaza qui se battent avec des pierres et les mains nues contre une armée suréquipée ont bien besoin d’autre chose pour vaincre... L’Apartheid sud-africain avait certes été vaincu par le boycott de ses produits et institutions par la Communauté internationale mais aussi (et sûrement surtout) par les défaites militaires subies en1988 face au MPLA et à l’armée cubaine, alliée de l’ANC de Mandela... L’armée sud-africaine fut alors contrainte de quitter l’Angola et la Namibie... c’était le début de la fin...

    Tant que les Palestiniens et leurs alliés arabes n’inverseront pas le rapport de force sur le terrain, jamais l’Apartheid israélien ne cédera aucun pouce de terrain et il continuera sa politique d’expansion, de bombardements aériens comme terrestres et d’agression militaire.

    Israël est d’ailleurs en train de passer à une politique de colonisation à une politique d’annexion pure et simple en Cisjordanie :

    « En quelques jours, le premier ministre israélien a annoncé la mise en chantier de plus de trois mille nouveaux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie — plus que durant toute l’année 2016. Cette surenchère n’empêche pas M. Benyamin Netanyahou d’être débordé sur sa droite par son concurrent Naftali Bennett, qui se prononce pour l’annexion des territoires palestiniens occupés. »
    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/VIDAL/57123

    Quelle paix possible dans ces conditions ?


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 12:07

      @jaja

      Qu’est-ce que la « Palestine historique » ?


    • jaja jaja 3 janvier 2018 12:13

      @Julien Esquié

      L’ensemble des terres conquises par la force et la terreur en 1948, puis en 1967 forment la Palestine historique, celle qui doit devenir l’État unique palestinien où juifs et arabes vivront en paix et avec les mêmes droits lorsque le sionisme aura disparu...


    • oncle archibald 3 janvier 2018 12:28

      @jaja :

      Question à deux balles (de kalathnikov) : qui a refusé les terres que lui attribuaient l’ONU en 1947 ?

      Réponse 1 les palestiniens juifs ?
      Réponse 2 les palestiniens arabes ?

      Les juifs et les arabes auraient peut être, je dis bien peut être, pu vivre en paix après 1947 si la résolution de l’ONU n°181, du 29 novembre 1947 avait été appliquée rigoureusement.

      Mais la partie arabe ne l’a pas voulu et a préféré l’affrontement en espérant refouler tous les nouveaux migrants jusqu’à la mer. Les descendants de ceux là, trois guerres plus tard, demandent l’application le la dite résolution, et même moins !


    • jaja jaja 3 janvier 2018 12:36

      @oncle archibald

      Qui accepterait de voir sa terre partagée par l’ONU avec malheureusement l’aval de l’Union soviétique stalinienne qui aurait dû s’opposer à cette saloperie !


    • jaja jaja 3 janvier 2018 12:40

      @oncle archibald

      Et vous êtes bien légaliste d’un seul coup. On ne vous a pas entendu lorsque Trump, le nouveau caïd de l’impérialisme US a dit qu’il reconnaissait Jérusalem comme capitale d’Israël, au mépris des lois internationales :

      Je rappelle que pour l’ONU « toute décision ou action visant à altérer le caractère, le statut ou la composition démographique« de Jérusalem »n’a pas de force légale, est nulle et non avenue et doit être révoquée ».

      Alors ?


    • capobianco 3 janvier 2018 13:16

      @oncle archibald
      Vous auriez accepté de suite et sans rechignier cette ingérence et le vol de vos terres si cela s’était passé chez vous ? Félicitation !


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 13:25

      @jaja

      Force et terreur ? Mais dites-moi, l’attaque n’est-elle pas venue des armées arabes ?
      J’ignorais, par ailleurs, que les citoyens israéliens arabes n’avaient pas les mêmes droits que leurs compatriotes juifs.


    • pipiou 3 janvier 2018 13:30

      @Julien Esquié
      « J’ignorais, par ailleurs, que les citoyens israéliens arabes n’avaient pas les mêmes droits que leurs compatriotes juifs. »

      Eh ben va falloir vous mettre à jour ! smiley


    • pipiou 3 janvier 2018 13:43

      @oncle archibald
      A l’oncle qui a une memoire à oeillères, il serait bon de rappeler que :
      - les Israeliens ont violé de nombreuses résolutions de l’ONU et ont même assassiné un médiateur de l’ONU en 1948 ; alors ne parler que des, non, de LA résolution de l’ONU qui vous arrange est plus que malhonnête.
      - Israel bafoue régulièrement cette fameuse résolution 181, récemment d’ailleurs avec Jérusalem , alors faudrait savoir si cette résolution a une valeur ou pas.
      - La guerre n’a pas commencé à la proclamation de l’Etat d’Israel car la guerre, civile, avait commencé bien avant, avait notamment le crime juif de Deir Yassin qui est un équivalent d’Oradour-sur-glane.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 13:56

      @Julien Esquié

      C’est d’ailleurs pour cela que les arabes palestiniens d’Israël descendent massivement dans la rue chaque année lors de la « journée de la terre »...

      De plus il est facile de comprendre qu’être non juif dans « l’État juif » vous place tout de suite en tant que citoyen de seconde zone et que vous ne pouvez pas, bien sûr, vous réclamer de la nationalité palestinienne et arborer votre drapeau sans être poursuivi...


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 14:00

      @pipiou

      C’est fait.

      WIKIPEDIA :

      Les Arabes israéliens sont des citoyens à part entière de l’État d’Israël, avec une protection égale devant la loi et les mêmes droits que leurs concitoyens. L’arabe est une des langues officielles de l’État.

      Sur le plan des principes, tous les citoyens israéliens sont égaux en droit. La déclaration d’Indépendance du 14 mai 1948 est sans ambiguïté. Elle proclame « une égalité absolue entre tous ses citoyens, sans distinction de religion, de race ou de sexe ». Les citoyens arabes musulmans et chrétiens, comme les citoyens juifs, peuvent voter à la Knesset. Plusieurs partis politiques arabes sont représentés à la Knesset depuis 1984.

      La radio publique a un canal diffusant en arabe 24 h sur 24, la télévision publique présente des programmes en arabe et il existe une quinzaine de quotidiens et d’hebdomadaires.


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 14:03

      @jaja

      Pas LES arabes palestiniens mais DES arabes palestiniens (cette notion est elle aussi à définir).

      Si je suis votre logique, les populations qui, quoique françaises, sont non francophones de naissance, sont moins bien traitées que les arabes israéliens, puisque leur langue n’est pas une des langues de la république, qui, fort heureusement, n’en a qu’une ?


    • oncle archibald 3 janvier 2018 14:04

      @jaja : sa terre ? Il n’y avait donc pas de juifs avant 1948 en « Palestine mandataire » et rappelez moi à quelle date il a existé un gouvernement palestinien arabe sur cette terre ? 


      La Palestine arabe n’a jamais existé et vous le savez bien. Elle a toujours été colonisée par les uns et les autres au fil des siècles et des juifs et des arabes ont toujours coexisté sur ce sol. 

      Les arabes ont eu le tort de penser qu’ils pourraient foutre dehors les juifs avec lesquels ils se crêpaient le chignon depuis des siècles, raison pour laquelle l’ONU en 1948 a finalement proposé une solution à deux États dont les arabes n’ont pas voulu.

    • jaja jaja 3 janvier 2018 14:09

      @Julien Esquié

      « Les discriminations juridiques sont inscrites dans la loi depuis la création de l’État ; les discriminations socio-économiques découlent des conditions de vie concrètes de la population arabe palestinienne et des discriminations juridiques auxquelles elle est confrontée. Les unes et les autres façonnent la conscience collective des citoyens arabes palestiniens d’Israël.

      Le droit israélien comprend quantité de dispositions qui affirment explicitement l’inégalité entre juifs et Arabes et l’institutionnalisent. (Pour ne citer qu’un exemple, le drapeau d’Israël, frappé de l’étoile de David, ne représente que la majorité juive de la population). Cette différence de traitement ne se limite pas au champ symbolique ; elle existe dans tous les domaines trouvant leur origine dans le statut juridique d’une minorité quelle qu’elle soit  : la définition de l’État et de ses symboles, l’immigration, la citoyenneté, la participation à la vie politique, la terre, la culture, la religion, la politique budgétaire, etc

      Ainsi, au titre de la Loi du retour, tout juif de par le monde peut obtenir la citoyenneté israélienne, alors que les Palestiniens qui sont devenus des réfugiés après la fondation de l’État se voient refuser ce même droit.

      Paradoxalement, ces lois discriminatoires coexistent, au sein du système juridique israélien, avec un ensemble de lois qui prohibent toute discrimination fondée sur la race et/ou la nationalité en matière d’embauche et d’accès aux emplois publics. Les normes juridiques discriminatoires persistent néanmoins, et ce malgré l’obligation légale d’égalité précisée et renforcée par les décisions de la Haute Cour de justice dans une foule de domaines, parfois en lien direct avec la question de l’égalité entre juifs et Arabes.

      Vis-à-vis des citoyens arabes palestiniens, le droit israélien manifeste une étonnante ambivalence normative : on y trouve de nombreuses lois inégalitaires favorisant les juifs au détriment des Arabes, mais aussi quelques lois interdisant toute discrimination entre les uns et les autres. Dans les faits, ce sont les lois explicitement discriminatoires qui imprègnent l’ensemble du système juridique israélien. Semblables à une onde de choc, elles débordent leur champ propre et affaiblissent celles qui ont pour fonction de poser le devoir d’égalité. Résultat, leur effet se fait sentir dans pratiquement tous les domaines de la vie quotidienne, y compris ceux où les normes juridiques sont censées être égalitaires. »

      https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-l-orient-2009-3-page-47.htm


    • oncle archibald 3 janvier 2018 14:10

      @Julien Esquié : a priori depuis hier la France a deux langues, le Français et le Corse puisque c’est cette langue qui a été utilisée pour intronisée une représentation régionale particulière. Recul d’un bon siècle ! 

      Demain les bretons parleront breton, les Catalans catalan, les languedociens la langue d.oc, les basques le basque ....... et les autres, ceux qui veulent bosser en France, parleront anglais pour qu’on les comprenne ! On marche sur la tête !

    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 14:21

      @jaja

      L’état d’Israël n’a évidemment pas été créé par des arabes. Le drapeau est à l’image de ses créateurs : je vois mal comment on pourrait le leur reprocher, en particulier au lendemain de la deuxième Guerre mondiale. Mais ceux-ci auraient très bien pu décréter que les non-juifs seraient aussi non-citoyens. Ils ne l’ont pas fait.

      Le texte n’entre pas en contradiction avec mon propos.

      Accessoirement, il a été écrit par un arabe israélien, lui-même député à la Knesset : phénomène étrange, dans un état marqué par l’apartheid.


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 14:28

      @jaja

      Palestine historique ?

      WIKIPEDIA :

      « Le nom de « Palestine » fut attribué au territoire de Judée par l’empereur romain Hadrien, comme mesure punitive à la révolte menée par Bar Kokhba et en référence aux Philistins. Ce nom était lui-même dérivé, par l’intermédiaire du grec, de l’hébreu où le mot peleshet désignait les Philistins, peuple qui occupait la plaine côtière des actuels bande de Gaza et Israël. Le terme « Palestiniens » définit les habitants de la Palestine. »


    • capobianco 3 janvier 2018 16:05

      @oncle archibald
      «  les uns et les autres au fil des siècles et des juifs et des arabes ont toujours coexisté sur ce sol.  ».......«   foutre dehors les juifs avec lesquels ils se crêpaient le chignon depuis des siècles »

      C’est quoi la vérité, la « coexistence » ou « le crépage de chignon » ? Vous qui connaissez bien le sujet, ce que les palestiniens n’ont pas accepté ne serait-ce pas la confiscation et division de terres palestiniennes où pourtant juifs et arabes « coexistaient depuis des siècles » au profit d’un état juif imposé par une instance étrangère empêchant la « coexistence » ?


    • oncle archibald 3 janvier 2018 16:29

      @capobianco : la « puissance étrangère » comme vous appelez l’ONU n’a pas proposé un état mais deux états, l’un juif et l’autre arabe, puisqu’il était apparu au cours des siècles que les deux communautés avaient du mal à vivre en paix sur le même territoire et qu’en outre de nombreux juifs européens avaient viscéralement besoin de se sentir « chez eux » quelque part puisqu’on avait tendance à les chasser de partout, parfois de façon plus qu’expéditive quand l’Allemagne était nazie mais pas seulement là.

      Le mufti de Jérusalem Amin al Husseini ou encore Rachid Ali al Gaylani premier ministre du royaume d’Irak ont délibérément choisi l’alliance avec l’Allemagne nazie et épousé ses thèses anti-juives. Les palestiniens arabes ont fait de mauvais choix, ils se sont alliés avec le perdant, normal qu’ils aient eu à payer l’addition à la sortie de la guerre !


  • jaja jaja 3 janvier 2018 12:19

    Les conditions de détention des enfants palestiniens violent les lois internationales sans que de lourdes sanctions soient prises contre l’État d’Israël :

    « Addameer a rapporté que de nombreux enfants palestiniens sont interrogés alors qu’ils « étaient dans leur sommeil et sont souvent meurtris et effrayés », et qualifient le processus de « coercitif ».
    « Abus et humiliation »

    Selon le groupe, les enfants palestiniens sont souvent « contraints de signer des aveux écrits en hébreu », bien que la plupart des Palestiniens du territoire occupé ne comprennent pas cette langue.

    Defence for Children International – Palestine a noté dans un nouveau rapport que sur 520 cas d’enfants palestiniens emprisonnés par Israël entre 2012 et 2016, 72% ont été confrontés à la violence physique et 66% ont été victimes d’abus verbaux et d’humiliation.
    Le père de Nour, Naji, a déclaré à Al Jazeera que les menaces que sa famille a reçues des Israéliens l’ont rendu anxieux et préoccupé par la sécurité de Nour dans la prison.
    Selon Naji, les Israéliens ont demandé que les femmes Tamimi soient détenues dans la « cellule la plus sombre » des prisons israéliennes et ont exprimé leur espoir que les femmes « soient violées ».

    « Que se passe-t-il si un israélien de droite travaille dans la prison, et que ces menaces sont effectivement appliquées ? » a-t-il dit.
    Tôt le matin, alors que les familles Tamimi se reposaient avant une autre longue journée devant un tribunal israélien, les forces israéliennes se sont faufilées dans le village et ont fait irruption dans la maison de Naji.

    Manal Tamimi, un parent des femmes, a déclaré à Al Jazeera que les forces israéliennes ont fait irruption dans la maison de Naji et ont saccagé les lieux, avant d’attaquer deux autres maisons dans le village.
    Izz al-Din et Mutasim Tamimi, tous deux âgés de 20 ans, ont été enlevés pendant le raid. Les deux jeunes gens avaient déjà passé entre cinq et huit mois dans la prison israélienne, selon Manal.
    Ni l’un ni l’autre des jeunes n’étaient impliqués dans le cas qui a entraîné l’arrestation de Ahed et Nariman. »

    https://french.palinfo.com/news/2017/12/27/L-occupant-s-acharne-sur-Ahed-et-Nariman-Tamimi


    • Christian Labrune Christian Labrune 3 janvier 2018 13:13

      @jaja
      « Pas le Liban, pas Gaza, ma vie en Iran » criaient les manifestants, ces derniers jours, dans bien des villes d’un pays qui est entré en ébullition.

      Il aura fallu quatorze mois pour faire tomber le régime du Shah. Il est bien possible que le régime actuel ne tombe pas dans les quinze jours, mais sa chute est inéluctable : l’obscurantisme islamiste n’a plus sa place dans la civilisation du XXIe siècle, et 2018 sera probablement l’année de son effondrement.

      Je vous plains : le régime iranien abattu, le Hezbollah et le Hamas, qu’il soutient encore comme la corde soutient le pendu, tomberont en même temps. La propagande palestinienne dont ces organisations terroristes sont les principaux vecteurs et que vous reproduisez sur ce site sans la moindre distance critique ne tardera pas à sombrer dans le plus profond ridicule.

      Que ferez-vous dans un an ? Que restera-t-il à se mettre sous la dent pour les fanatiques du NPA qui n’existent plus, déjà, que par la béquille d’un islamisme qu’ils auront encouragé avec l’espoir que les derniers damnés de la terre, dans les banlieues, pourraient devenir un jour, peut-être, une masse de manoeuvre docile pour la vieille révolution dont ils rêvent encore ?

      Je vous conseille, dès aujourd’hui, de commencer à prendre la défense des grenouilles. Je n’ai rien d’un écologiste, mais j’ai toujours eu beaucoup de sympathie pour ces aimables batraciens dont l’avenir paraît menacé et qui n’ont jamais fait de mal à personne. Vous pourrez compter sur mon indéfectible soutien dans cette juste lutte.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 13:24

      @Christian Labrune

      Vous devriez comprendre que ce qu’il se passe en Iran c’est avant tout un combat contre la vie chère, le chômage et la corruption de la Mollahcratie... Rien n’est simple en politique mais ne me mettez pas dans un camp qui n’est pas le mien......

      En Iran Il s’agit bien d’une révolte populaire que je soutiens contrairement à ceux qui au nom d’un campisme imbécile nient aux iraniens le droit de se rebeller sous prétexte que ce pays est dans le camp des puissances opposées aux États-Unis et à Israël....

      Un ami du Npa a fait une excellente définition de ce campisme :


      « Le campisme, en fait, c’est vachement pratique.

      A) Des manifestations ont lieu en Iran, contre la vie chère, les inégalités, le chômage, la pauvreté, les privations de liberté, et sont violemment réprimées.
      B) Trump, grossier opportuniste foncièrement hostile au régime iranien, prétend qu’il apporte tout son soutien aux manifestant-e-s.
      A+B = La révolte actuelle en Iran est une « manipulation » des États-Unis, hors de question de lui apporter un quelconque soutien, car sinon on se retrouve dans le camp des Yankees.
      CQFD.

      Le campisme, en fait, c’est un truc de gens intelligents, qui voient les « manipulations » derrière leur écran d’ordinateur, contrairement à ces imbéciles de manifestant-e-s en Iran, qui risquent leur peau pour exiger plus de justice sociale en ne se rendant même pas compte, ces benêts, qu’ils et elles sont « manipulé-e-s ».

      Le campisme, en fait, c’est un truc de gens très malins, qui savent ce qu’est une bonne révolte, qui sentent quel est le bon moment pour se révolter, qui devinent ce qu’il faut faire et ne pas faire lorsqu’on se révolte, qui connaissent les pièges à éviter pour ne pas se retrouver dans le mauvais camp.
      Sauf, évidemment, dans leur propre pays. "
      Via Julien Salingue ..
      Voir , revoir , « Taxi Téhéran » de Jafar Panahi , cinéaste primé , mais assigné à résidence ..


    • jaja jaja 3 janvier 2018 13:38

      Et pour ce qui est du Hamas dont vous parlez il a survécu à sa longue période de froid avec l’Iran à la suite de la révolution syrienne et de la répression menée par les forces du régime contre le camp palestinien de Yarmouk...
      Et de plus il ne vous a pas échappé qu’avec ce soutien de l’Iran il ne fait déjà pas le poids au plan militaire...
      Ce dont a besoin le peuple palestinien c’est d’une Armée de libération de la Palestine regroupant les multiples forces combattantes palestiniennes mais non soumise à l’Autorité palestinienne qui trop souvent a jouée avec sa police le rôle de supplétive des forces d’occupation...

      c’est en tous cas mon point de vue...


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 13:49

      @jaja

      La paix, ou une armée ? Il faudrait vous décider.


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 13:52

      @jaja

      La corruption est quelque chose que votre interlocuteur n’admettra pas. Il pense que les mollahs ne sont préoccupés que par le paradis des musulmans. La vérité, c’est qu’ils aiment le luxe.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 14:01

      @Julien Esquié

      La paix mais je garde la terre... c’est ce que disent et veulent les sionistes... Vous savez bien, tout comme eux, que c’est impossible...


    • eric 3 janvier 2018 14:07

      @jaja
      « Que se passe-t-il si un israélien de droite travaille dans la prison, et que ces menaces sont effectivement appliquées ? »

      Ben rien à priori puisque pour un israélien réellement tradi elle est impure ou au minimum intouchable à différent titres...

      En revanche, si c’est un féministe de gauche, alter écolo façon Weinstein, DSK, Haziza, le « leader d’extrême gauche anonyme dénoncé par ventôse », le patron des JS ou Baupin, elle a effectivement du souci à se faire...
      Vous me répondrez, Lasalle n’est pas à gauche. Oui ! Mais il n’est pas sioniste non plus !


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 14:13

      @jaja

      Vous êtes à côté de la question. La paix ne passe pas par la constitution d’une armée. Celle-ci vise bien plutôt à la guerre. Quant à LA terre, une fois encore, cela n’a aucun sens. Il faut préciser quelles terres.

      Mais je suis d’accord avec vous sur un point. Un seul et même état, pour tout le monde, ce serait beaucoup mieux. Seulement, c’est irréaliste. Il ne faut quand même pas oublier qu’une des trois parties en présence (le Hamas) appelle encore à la destruction d’une des deux autres (en l’occurrence Israël). La charte du Hamas est un texte antisémite. Elle n’a pas empêché le Hamas de gagner les élections de 2006.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 14:23

      Jean Lassalle qui dit qu’Israël « est un soleil qui brille pour toute l’humanité » n’est donc pas sioniste selon vous...
      Je vois que vos qualificatifs politiques sont très pointus smiley

      https://www.youtube.com/watch?v=bb_rzOK1B7g


    • Christian Labrune Christian Labrune 3 janvier 2018 14:28

      Ce dont a besoin le peuple palestinien c’est d’une Armée de libération de la Palestine regroupant les multiples forces combattantes palestiniennes mais non soumise à l’Autorité palestinienne qui trop souvent a jouée avec sa police le rôle de supplétive des forces d’occupation...
      ===================================
      @jaja
      Au fond, ce que vous nous expliquez-là, ce n’est que le vieux rêve jamais vraiment mort de Mohammed Amin al-Husseini, le tonton d’Arafat. Il se serait probablement très bien réalisé si Heinrich Himmler avait pu consentir à céder à ses prières d’exporter au plus vite en Palestine le procédé technique de la solution finale. Mais l’Allemagne avait déjà fort à faire du côté de Stalingrad, et cela n’aura jamais pu se faire.

      Tout ce qu’on aura pu accorder au pauvre mufti de Jérusalem, c’est la création, dans les Balkans, d’une 13e division de la Waffen SS composée de musulmans, la division de montagne Handschar, qui ne fut pas une bien grande réussite : en 43, les carottes n’étaient pas encore cuites, mais presque.

      Ne vous en déplaise, Israël existera aussi longtemps qu’il y aura des hommes sur cette petite planète, et la fin des derniers avatars du totalitarisme est pour bientôt.

      Il vous restera quand même, comme je le disais plus haut, la possibilité de vous reconvertir dans la défense des grenouilles. Ce n’est déjà pas si mal. Bon courage pour la suite !
       


    • jaja jaja 3 janvier 2018 14:43

      @Julien Esquié

      Celui qui est à côté de la question c’est bien vous... La paix passe par la libération de la Palestine dans ses frontières conquises en 1948 et en 1967 et le retour des réfugiés qui le souhaitent..... c’est pourquoi une armée palestinienne est nécessaire pour atteindre cet objectif et résister à la colonisation continue ! C’est clair non ?
      Donc effectivement l’État sioniste doit être remplacé par l’État unique palestinien ou juifs et arabes vivront en paix et avec les mêmes droits.

      Sans cette solution le conflit perdurera !


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 17:29

      @jaja

      La « libération » supposerait l’existence préalable d’un état constitué en bonne et due forme, qui s’appellerait la Palestine, et qui aurait été occupé par les armées d’un autre état. Cet état n’a jamais existé.
      Je comprends bien que cela vous embête, mais c’est un fait. « Les faits sont têtus », j’imagine que c’est un de vos classiques.
      Votre état unique est inimaginable. Pourquoi ? Parce qu’une partie non-négligeable de la population qui serait celle de cet état veut la peau d’une autre partie.
      Que les palestiniens commencent par chasser le Hamas et emprisonner ses leaders. Ce serait sans doute une bonne base pour la discussion.


  • Comme en France, les racailles réclament l’impunité et le droit d’agresser les policiers, avec le soutien des sectes gauchistes !


  • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 2018 14:28

    elle aura un téléphone dans sa cellule ?


  • Hurricane Hurricane 3 janvier 2018 14:40
    Réhabilitons le délit au faciès !

    que ce soit en Israel ou chez nous 
    Le délit de contrôle au faciès est interdit , pourtant il donne de supers résultats ; comme dirait Zemmour et la majorité de l ’ opinion publique dont moi même , il est prouvé chiffré avéré que toutes ces bandes ont une caractéristique commune : les mêmes faciès ; parcourez les vidéos d ’ émeutes de caillassages de tabassages de flics , de pompiers , d ’ agents de l ’ Etat , on se rend bien compte que ce ne sont ni des viets , ni des incas , ni des inuits ; et comme les prisons sont pleines de ces faciès , on peut en déduire qu ’ il est urgent de rétablir la présomption de culpabilité et leur supprimer le droit à la présomption d ’ innocence qui ne fait qu’ aggraver la criminalité chez ces individus aux mêmes faciès .

    Les bisounours gauchistes intellos bobos et leur culture humaniste de l ’ excuse du crime ont beaucoup de sang sur les mains , pendre ces cancrelats par les pieds jusqu’ à ce que leur cervelle putréfiée s ’ échappe par les narines et les oreilles serait une bonne avancée pour une vraie justice et dépolluerait le climat social .

    Allez y chers flics , ne perdez pas votre temps aux carrefours à emmerder des pauvres papis souchiens blancs qui vont jouer à la belote , leurs faciès ne représente aucun danger .

    Et soutien total aux soldats israeliens constamment provoqués par des ordures palestoches qui viennent pleurer comme ici que les soldats leur ont défoncé la tronche voire autre orifice 

    • eric 3 janvier 2018 15:12

      @Hurricane
      Oui mais là, jaja est d’accord avec vous, qui prétend que les prisons sont pleines de « faciès » ( voir ci-dessus).


  • Hurricane Hurricane 3 janvier 2018 14:50

    JAJA est un extreme facho incite en permanence à la haine à la violence déforme et travestit les faits propagande gauchiste une horreur !


    • jaja jaja 3 janvier 2018 14:53

      @Hurricane n’est qu’un con stupide

      Il faut faire avec smiley


    • eric 3 janvier 2018 15:11

      @Hurricane

      C’est assez juste, mais il faut ajouter qu’il est pus dangereux pour les autres que pour lui même. Que comme ses petits copains du NPA, ils incitent à la violence les paumés -un peu comme les chefs islamistes quoi - mais se préservent eux, pour l’avenir de la révolution. D’ailleurs, il en va de même chez leurs copains du FPLP. Ou leurs amis islamistes.

      Os se souvient que les frères Kouachi ( ?), abandonnés successivement par père puis mère, avaient grandi essentiellement entre les mains de « travailleurs du secteur social et autres animateurs socio cul » qui sont une des niches écologiques privilégiée des npistes. Avant la prison, ils n’avaient à peu prêt jamais en revanche été en contact avec l’Islam.

      Soral prétend qu’un journaliste c’est soit un chômeur soit...Propos extrême que je désavoue bien entendu comme homophobes.

      En revanche, à mon avis, un révolutionnaire qui vit assez longtemps pour prendre sa retraite, compte tenu de son diagnostic sur l’ignominie du monde qui l’entoure, c’est surtout une peau de lapin...


    • jaja jaja 3 janvier 2018 15:14

      @eric

      Tiens là apparaît le salaud de bas étage... L’union du con stupide et du salaud...


    • eric 3 janvier 2018 18:22

      @jaja

      Merci ! De cet hommage discret à mon intellect....

      Mais bien sur, c’est insuffisant. Vos compliments me laissent de marbre.

      A la question pourquoi dans les 250 épisodes de provocation de la famille en question, on a guère entendu qu’Erdogan et subitement, les NPIStes font un c.c. nerveux ? J’attends toujours la réponse.

      Vous n’aviez pas encore reçu de consigne ? Vous ne vous intéressiez pas au drame Palestinien ? Trump n’avait pas encore décidé de mettre en œuvre la décision démocratique des élus du peuple américain de transférer son Ambassade dans la capitale d’Israël ?


    • eric 3 janvier 2018 18:27

      @eric
      En revanche en ce qui vous concerne, le portrait se précise...« De bas étage »...après les quotas de prisonniers colorés vous cherchez insulter les gens en évoquant leur appartenance au prolétariat...

      Tous le mépris de la classe moyenne marxisante pour les plus petits, ceux dont elle se voudrait « l’avant garde » .

      C’est pas joli joli. C’est du niveau Macron !

      Oui, je me sens proche du prolo. Oui, je suis de« bas étage », comme l’enseignent le Christ et JPII. Et je m’en vante.
      C’est pour cela que nous auront toujours raison des fachos comme vous.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 18:55

      @eric

      En plus vous êtes un escroc... « proche du prolétariat » comme tous ces parvenus qui en sont sortis en marchant sur leurs compagnons de misère...

      Vous me dégoutez...

      En passant je suis d’une famille de prolos et prolo moi-même et j’ai, toute ma vie, habité les quartiers populaires ce qui n’est pas votre cas, vous le bourge de droite !


    • eric 3 janvier 2018 23:13

      @jaja
      Soulagement dans la famille Tamimi, les copines de jaja. La cousine pensait n’avoir contribué à tuer que trois gosses dans un supermarché . 8 ? 8 !!! Elle développe son sourire !
      http://www.israellycool.com/2017/02/06/shirley-temper-gushing-with-pride-over-terror-relative/

      C’est un peu le problème avec Israël, ils respectent trop la vie. Ils ont échangé un de leur soldat contre toute une bande de ces fêlés dont celle-ci.

      Une fois n’est pas coutume, peut être devaient ils s’inspirer de Hollande t Macron qui donnent des instruction pour qu’on se débarrasse des dangereux sur place et à moindre bruit ?

      Bon, il en reste pas mal de comme cela dans les prisons d’Israël. Qui ira en conscience demander leur libération avec Jaja dans sa manif des beaux quartiers ? Pas très très charlie tous cela...


    • eric 4 janvier 2018 00:10

      @jaja
       smiley
      Vous persistez dans le racisme, comme si vos origines ou les miennes avaient de l’importance, dans 5 minutes vous allez me donner des leçons de blanquette ! Mais vous n’avez pas le talent de Serrault...

      Il y vraiment une constante dans votre passion pour qui est né où et de qui... C’est quand même un peu démodé depuis 45.

      Et puis qu’est ce que vous savez de la vie à Moscou ?


    • eric 4 janvier 2018 00:12

      @eric
      Moi ! J’aime le peuple !
      https://www.dailymotion.com/video/x9lmko


    • jaja jaja 4 janvier 2018 00:21

      @eric

      Vous vous aimez plutôt ses bourreaux qu’ils soient colonialistes ou de la droite la plus pourrie comme ces Fillon l’escroc ou même le Pen la raciste que vous encensiez pendant la dernière campagne présidentielle....
      Elle est belle votre famille politique, corrompue jusqu’à la moelle, comme tous ces professionnels de la politique d’ailleurs...


  • erichon erichon 3 janvier 2018 15:15

    Ce pays ( Israël ) fait honte au passé !!

    Tout ça pour ça.... 


    • Rmanal 3 janvier 2018 15:31

      @erichon
      Non pas Israel, juste ce gouvernement d’extrême droite qui n’a rien a envié dans ses objectifs aux pires crapules du XXè siècle, sans les citer.
      C’est un gouvernement raciste dont le but est l’extermination des arabes dont ils volent les terres et les libertés.
      Heureusement que tous les Israeliens et les juifs ne sont pas à mettre dans le même panier que ces fanatiques en chemises brunes.
      La majorité Israélienne réalisera un jour que la haine n’est pas la solution, et qu’il faudrait arrêter d’assassiner leurs dirigeants dès qu’ils prônent la paix.


  • joletaxi 3 janvier 2018 16:17

    un état palestinien ?
    ça va être dur hein, car jusqu’à présent ce pseudo état ne vit que de la générosité des pays capitalistes, du moins des pays où la bien pensance de gauche sévit
    par exemple la France, et ces merveilleuses femmes libérées

    https://www.contrepoints.org/2018/01/01/306418-anne-hidalgo-rend-hommage-a-che-guevara
    on avait déjà eu la folle du Poitou sur Cuba

    mais la fête est finie, les ricains ont voté pour un red neck

    http://www.levif.be/actualite/international/trump-menace-de-couper-l-aide-a-la-palestine-des-centaines-de-millions-de-dollars-pour-rien/article-normal-777985.html

    on donne combien nous, pour se faire insulter ?


  • joletaxi 3 janvier 2018 16:38

    notez qu’il n’y a pas que sur ce sujet que l’on paie pour se faire em....

    https://www.contrepoints.org/2018/01/03/306516-subventions-associations-extremes-financez-malgre

    il est bien ce Trump finalement


  • rugueux 3 janvier 2018 19:13

    @jaja t’es trop fort !

    Ici ça couine car des chances pour la France ont tabassé des flics et tout le monde de l’extrême gauche à l’extrême droite avec plus ou moins de nuances condamne ce geste intolérable et toi tu soutiens une pouffe multirécidiviste de la mise en scène provocatrice.

    Mais j’espère que la prochaine fois, car il y aura une prochaine fois n’en doutez point, elle ait à faire avec un soldat un peu moins maître de lui, un peu plus nerveux et qu’elle se prenne une balle, pas un truc trop grave, juste la bonne blessure.....ça fera hurler les gochos de la bobosphère, les pleureuses des droits de l’homme et tous ces débiles antisionistes qui n’osent pas assumer leur antisémitisme extrême...mais ça ne durera que 8 jours et cette idiote sera calmée !


    • jaja jaja 3 janvier 2018 19:21

      @rugueux

      C’est sûr que tu as moins couiné quand les flics ont tué Rémi Fraisse où quand ils ont mutilé plusieurs manifestants à Nantes...
      Je passe sur les jeunes qui meurent entre leurs mains...


  • jaja jaja 3 janvier 2018 19:19

    Appel pour la libération de Khalida Jarrar !

    « Khalida Jarrar (54 ans), une des figures les plus connues du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), avait été libérée en juin 2016 après avoir passé 14 mois dans une prison israélienne pour avoir, selon l’Etat hébreu, encouragé des attaques contre des Israéliens. Elle a été arrêtée dans la région de Ramallah en Cisjordanie...

    Le FPLP est une formation de la gauche historique palestinienne considérée comme terroriste par Israël. De nombreux responsables de cette organisation d’inspiration marxiste ont été arrêtés à de multiples reprises.

    Selon l’armée israélienne, "après sa libération, Khalida Jarrar a repris ses activités au sein de l’organisation terroriste du FPLP" dont elle serait une des dirigeantes en Cisjordanie. "Elle a été appréhendée parce qu’elle a repris ses activités au FPLP et non en raison de son statut de membre" du Conseil législatif palestinien (Parlement), a ajouté l’armée. Khalida Jarrar est membre du Parlement palestinien élu en 2007.

    Plusieurs députés palestiniens sont actuellement détenus par Israël.

    L’occupant militaire israélien a émis, mercredi, 27 décembre 2017, un ordre prolongeant de six mois supplémentaires la détention administrative arbitraire de la parlementaire et dirigeante nationale palestinienne Khalida Jarrar, quatre jours avant que n’expire sa détention. Jarrar a été arrêtée par les soldats d’occupation qui ont fait intrusion chez elle à El-Bireh le 2 juillet 2017...

    Dirigeante palestinienne bien connue, Jarrar est députée au Conseil Législatif Palestinien, présidente de sa Commission des Prisonniers et Vice-Présidente du Bureau de l’Association Addameer (Conscience) de Soutien aux Prisonniers et de défense des Droits de l’Homme.Ce tout dernier renouvellement de la détention administrative de Jarrar va de pair avec l’arrestation de plus de 500 Palestiniens depuis l’impériale déclaration Trump, faite par le Président des États-Unis Donald Trump, prétendant reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

    http://www.assopalestine13.org/spip.php?article656


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 19:40

      @jaja

      WIKIPEDIA :

        Attentats commis par le FPLP contre des civils depuis 2000
      • 27 août 2001 - assassinat de Meir Lixenberg, responsable de sécurité de quatre colonies de Cisjordanie.
      • 18 octobre 2001, un commando du FPLP assassina à Jérusalem, le Ministre du Tourisme, Rehavam Zeevi, membre du parti Moledet, pour venger la mort d’Abu Ali Mustafa. C’est le premier meurtre d’un ministre israélien par un groupe palestinien.
      • 16 février 2002 – Attentat suicide dans une pizzeria à Karnei Shomron (3 morts et 30 blessés)
      • 27 avril 2002 – Des combattants du FPLP sont rentrés dans des maisons du Kibboutz Adora et ont tiré à bout portant (4 morts et 7 blessés)
      • 19 mai 2002 – Attentat suicide dans un marché à Netanya (3 morts et 59 blessés)
      • 20 juin 2002 – Un homme est rentré dans une maison à Itamar et a tué un homme, ses trois enfants et un voisin (5 morts et 2 autres enfants blessés)
      • 24 avril 2003 – Attentat suicide devant la station de train de Kfar Saba (1 mort et 13 blessés) 
      • 11 mai 2003 – Tir sur le conducteur d’une voiture près d’Ofra.
      • 25 décembre 2003 – Attentat suicide à un arrêt de bus près de Petah Tikva (4 morts et plus de 20 blessés)
      • 27 février 2004 – Deux hommes sont tués par balles dans leur voiture sur la route Lahav-Ashkelon (2 morts)
      • 1er novembre 2004 – Attentat suicide au marché Carmel à Tel Aviv (3 morts et plus de 30 blessés)
      • 18 novembre 2014 - le FPLP revendique le massacre dans une synagogue de Jérusalem. (4 fidèles juifs et un policiers sont tués. 7 civils sont blessés)
      • 29 juin 2015 - Attaque contre une voiture transportant des civils israéliens. 4 personnes sont blessées, dont une qui décède le lendemain à l’hôpital


    • jaja jaja 3 janvier 2018 19:50

      @Julien Esquié

      Chacun son camp mon cher Julien... Votre parti pris pour la colonisation sioniste de la Palestine est de plus en plus évident...
      Rien sur les massacres commis contre la population palestinienne par air, mer et terre, de vos amis ?
      Le peuple palestinien est en droit de résister à cette violence...


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 20:25

      @jaja

      Je ne suis d’aucun camp, en l’occurrence. Je n’ai pas d’action en Palestine : je ne me sens pas investi de la mission de sauver tous les malheureux de la terre. Je n’ai par ailleurs aucun intérêt personnel en Israël. Je n’ai aucun ami israélien. Je précise, en outre, que le premier ministre israélien actuel, son parti, ses alliés, etc., m’inspirent une profonde antipathie.

      Je ne sais pas si vous êtes conscient - on va dire que non - de la monstruosité de votre contribution. Vous êtes en train de nous expliquer, en somme, que poser des bombes est un droit.

      Tout comme exploser en allant au marché, ou se faire couper en deux à la mitraillette ? Que pensez-vous, par exemple, de l’attentat-suicide du 19 mai 2002, sur le marché de Netanya ? 3 morts, 59 blessés. Il est vrai que c’était du petit bois, si on compare cet attentat au massacre de l’Hôtel Park de cette même ville, survenu deux mois plus tôt, et perpétré par le Hamas. 30 morts, 143 blessés.

      Et vous, au NPA, vous invitez tranquillement à vos congrès ce FPLP, c’est-à-dire une organisation terroriste ?

      Bravo, vraiment bravo.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 20:32

      @Julien Esquié

      Nouveau meurtre aujourd’hui d’un jeune palestinien par l’armée d’occupation israélienne...

      Le jeune palestinien, Mossab Firas al-Tamimi (17 ans) a succombé à ses blessures, mercredi 3 janvier 2018, lors d’affrontements au nord-ouest de la ville de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie.

      Le ministère palestinien de la Santé a indiqué que le jeune homme était arrivé à l’hôpital dans un état critique, après avoir été blessé par balles réelles au niveau du bas de la tête.

      L’armée israélienne a fait irruption dans le village de Deir Nidham, tout en tirant des balles réelles, des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes, selon des témoins oculaires.

      Contre la révolte légitime de la population civile et notamment de la jeunesse palestinienne contre l’occupation de leur pays, les soldats israéliens armés de fusils d’assaut, répondent aux jets de pierres par des tirs à balles réelles sur de jeunes adolescents

      https://www.facebook.com/Palvox17/videos/1188307397969296/



    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 20:37

      @jaja

      Vous ignorez mes questions.
      Faire exploser une bombe sur un marché, est-ce un droit ?
      Mitrailler, attaquer au couteau, ou au marteau, également ?


    • eric 3 janvier 2018 20:40

      @jaja
      Non, sauf si absence de mise à jour, l’organisation est placée sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis, d’Israël, de l’Australie7 et de l’Union européenne

      Avec 4% des voix aux élections, ils ont eu 3 députés. Le Fn doit les envier...

      Ses militants croûtent auprès des différents financeurs de la Palestine ; A voir la famille dont il est question ici manifester une fois par semaine, on devine qu’ils doivent émarger...Pour le moment, je n’ai pas trouvé si le prix turque comprenait des aides matérielles ou pas.

      Il est honnête de préciser que pour certains assassinats de civil, leur parti a manifesté bruyamment sa satisfaction, mais sans réellement revendiquer.

      Certains spécialistes pensent que ses positions outrancières, sont un moyen de se positionner dans la course aux subventions ? Un peu comme l’extrême gauche en France ou l’extrémisme syndical, est un moyen de rallier les pus excités en passant pour intransigeant. Chez nous aussi cela se traduit essentiellement en décharges syndicales pour les militants et autres petits avantages.

      Le même genre de petits bourgeois intéressés et pas trop séduit par le travail quoi.

      Pour plus de détail sur le bordel ambiant au sein de cette peau de chagrin, on peut se référer à :
      http://www.info-palestine.eu/spip.php?article15064

      Remercions Jaja pour sa révélation, l’association subventionnée « objective » qui est sa référence en matière de prisonniers palestiniens, est dirigée par, entre autre, par cette dame qui approuve les attentas contre les civils et dont le parti est un parti frère du NPA....

      Comme d’hab. Peu nombreux pas représentatifs, mais comme ils vivent sur fonds publics, ils n’ont que cela à faire . De l’agit prop. On en parle beaucoup...

      En principe, on ne devrait pas tarder à avoir l’appel pour la libération de Khitam al-SaafinUne autre de leurs copines.

      N’oublions pas qu’il y a de l’ordre de 6000 prisonnier palestiniens des territoires en Israël. Ceux qui ne sont pas de leur bord n’ont pas trop l’air d’intéresser les trotskyste. Ou alors ils estiment légitime l’enfermement de ceux qui ont tué des gens ? Rappelons que ceux là peuvent recevoir une bourse mensuelle de l’ordre de 12 000 shekels de l’autorité palestinienne.
      En revanche, quand ils sont détenu par l’AP ou à Gaza, évidemment, ce n’est pas la joie.

      Certains préfèrent purger des peines en Israël que d’avoir affaire aux leurs...

      https://jssnews.com/2017/05/08/quelles-sont-les-conditions-de-detention-des-prisonniers-palestiniens-en-israel/

      L’indifférence des deux dames sus-citées et de l’auteur pour les malheurs de prisonniers palestiniens, si ils ne sont pas détenu humainement par Israël est assez répugnante.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 20:41

      @Julien Esquié

      La résistance armée à l’occupation est un droit ! Ici les résistants de France ont utilisé ce moyen contre l’occupation nazie... Et partout dans le monde à la colonisation violente répond la résistance armée...

      Vous venez de naître ?


    • jaja jaja 3 janvier 2018 20:56

      @eric

      Les prisonniers palestiniens intéressent si peu le NPA qu’il a soutenu leur grève de la faim dans les gêoles sionistes sans oublier, contrairement à vos affirmations, de dénoncer le rôle répressif de l’Autorité palestinienne :
      « Pour autant, ils auront réussi, (les prisonniers) par le caractère unitaire de leur mouvement et l’écho international rencontré par celui-ci, à se présenter comme une alternative radicale à une «  Autorité palestinienne  » plus préoccupée à réprimer une nouvelle Intifada que de faire avancer la lutte de libération nationale. Le discrédit de Mahmoud Abbas, sa faible légitimité, et la corruption du régime, font du collectif des prisonniers et de Marwan Barghouti une potentielle direction alternative largement reconnue. »

      « Après 40 jours d’une grève de la faim exceptionnelle par son ampleur et sa détermination, les prisonniers politiques palestiniens ont décidé de suspendre leur mouvement commencé le 17 avril.

      C’est une défaite pour Netanyahou et son gouvernement d’extrême droite. Dès le début du mouvement, les autorités israéliennes avaient adopté une position de totale intransigeance envers les grévistes et leurs représentants. On se souviendra notamment de l’indécent barbecue organisé par Ofer Sofer, responsable du parti d’extrême droite Union nationale, devant la prison d’Ofer pour que les grévistes «  sentent l’odeur de la viande  »...

      Pour Netanyahou, il était inenvisageable de négocier quoi que ce soit avec «  l’architerroriste  » Marwan Barghouti. S’inspirant de la doctrine Thatcher envers les nationalistes irlandais, il assumait l’éventualité de voir des grévistes mourir. Et tout aura été tenté pour désorganiser le mouvement  : désinformation, mises à l’isolement, déplacements des prisonniers, suppression du sel... Toutes ces mesures ont échoué, obligeant finalement les autorités à négocier longuement avec la direction de la grève.

      Les acquis sont importants pour les prisonniers. Certes, l’heure de la libération des 6 500 prisonniers palestiniens n’a pas encore sonné, mais par leur puissant mouvement, le rapport de forces qu’ils ont instauré face aux autorités pénitentiaires, les grévistes ont obtenu satisfaction sur des revendications vitales pour survivre dans les prisons de l’ennemi  : deux visites familiales mensuelles (au lieu d’une), extension du droit de visite à la sphère extra familiale, allongement à une heure des parloirs, mise en place d’un téléphone public dans chaque prison, amélioration de la cantine, augmentation des rations de viande, fruits et légumes, droit d’introduire des vêtements personnels, etc.... »

      https://www.npa2009.org/actualite/international/palestine-greve-de-la-faim-victorieuse-la-lutte-continue


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 23:49

      @jaja

      S’il existe une charte sur AGORAVOX et qu’elle ne mentionne pas l’apologie du terrorisme, c’est un manque.

      Je ne parlais pas de lutte armée : ils n’attaquent pas des casernes, mais des civils.


    • Julien Esquié Julien Esquié 3 janvier 2018 23:51

      @jaja

      J’ai négligé un point.
      Si je vous suis, la lutte contre la « colonisation violente » doit être comparée à la lutte contre le nazisme. Autrement dit, Israël, c’est la même chose que le nazisme ?


    • jaja jaja 3 janvier 2018 23:57

      @Julien Esquié

      De qui vous parlez ? des milliers de civils Palestiniens abattus par une armée coloniale terroriste et aussi par des colons en civil et armés, dont des enfants, sans que ça vous gêne ?

      Livrez leur les mêmes armes et les mêmes avions et navires que ceux que les États occidentaux leur livrent et ils bombarderont vos foutues casernes !


    • eric 4 janvier 2018 00:05

      @jaja
      Je vous interdit de salir la résistance française ! Il n’est pas d’exemple de résistant allant poser des bombes dans des super marché pour tuer des enfants comme la cousine d’Ahed. Libre à vous de cautionner ces infanticide, mais ne mêlez pas ma famille résistante à vos turpitudes contemporaines.


    • jaja jaja 4 janvier 2018 00:24

      @eric

      C’est sans doute pas un facho comme vous qui allez m’interdire quoi que ce soit... Vanter la le Pen comme vous l’avez fait et ensuite jouer les résistants par procuration...
      Si votre famille a vraiment résisté elle ne doit pas être fière de vous !


    • eric 4 janvier 2018 01:15

      @jaja
      C’est pas moi, ce sont les lois mémorielles, vous comparez nos grands résistants à des assassins d’enfants ; C’est du révisionnisme négationniste. Mes cousins, grands pères, se battaient contre des soldats ; Mes tantes cachaient des gosses au lieu de les tuer dans les supermarchés ou ailleurs. Cela me fait mal de lire un abrutis de trotskiste faire mine de confondre elles deux. Mais que peut on attendre d’autre d’un type qui juge les droits ou le statut des gens à la nature de leurs ancêtres...Décidément rouge brun, les extrêmes pensent bien pareil. Et quand ils parlent de judaïsme c’est particulièrement pas bien beau à voir...
      Quand à madame Le Pen, c’est quand même autre chose que les fachos genre Krivine et ses sbires :

       Fallait pas laisse sortir le film ( Mourir à 30 ans) aujourd’hui tous le monde sait d’où vient le NPA.
      Enfin, ce qui en reste....

      Enfin, voyez vous, dans toutes les formes de fascisme sans exception il y a du socialisme, et si il y a un truc difficile à trouver chez un huguenot, c’est bien ce machin paganisant sacrificiel et régressif...
      En encensant cette fille, vous la poussez au martyr, comme un vulgaire islamiste ou un vulgaire bolchevique avec les paumés utiles. ; Votre responsabilité est limité parce que votre influence l’est aussi. Elle n’en est pas moins réelle et nauséabonde. Je serai à gauche cela me ferait vomir...

      Depuis l’âge de 12 ans. 12 ANS ! Ses parents font joujou à l’envoyer au front pour provoquer des soldats dans une situation de presque guerre !

      Et vous trouvez cela tellement esthétique ! La Jeanne d’Arc Palestinienne ! Je vous en foutrais moi. Et votre fifille du Bourget elle a quel âge  ? Vous voulez pas l’envoyer en Syrie ou en Iran résister à la répression des pouvoirs locaux en giflant un ou deux soldats ? A moins que vous n’ayez une petite fille plus esthétique encore ?

      Ah tenez, Allez donc vous tournez un clip trémoussant avec amz production....C’est tous ce que vous méritez.


    • jaja jaja 4 janvier 2018 09:26

      @Julien Esquié : Je laisse répondre Dominique Vidal à votre infamie :

      « Ils auraient condamné Dreyfus !


      Par Dominique Vidal. Paru sur son blog Médiapart, le 26 décembre 2017.

      En pleine trêve des confiseurs, le moindre bruit résonne fortement. Or tous les sites ultra-sionistes se sont donné le mot. Encore un attentat terroriste ? Ou bien une agression antisémite ? Non : il s’agit seulement d’un billet diffusé voici près de quinze jours par France Inter. Il est vrai que notre confrère Christophe Ayad, rédacteur en chef au « Monde », y brisait une sorte de tabou médiatique.

      J’invite tou(te)s mes ami(e)s à écouter et faire écouter cet article. C’est du bon, de l’excellent travail journalistique. En trois petites minutes, tout est dit de l’injustice subie par Salah Hamouri et sa famille. Factuel, le billet ne comporte pas un mot plus haut que l’autre.

      Tel n’est pas l’avis des sites du Times of Israel, de la Ligue de défense juive, de Jssnews, de J Forum, de Nioz, d’Agilience et autre Cjfai. D’une même voix, tous tapent sur le même clou : la Cour suprême a accusé Salah, le 20 octobre, d’être un « haut responsable » du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), qualifié de « groupe terroriste ».

      Sauf qu’aucune de ces officines de propagande ne conteste l’essentiel, rappelé par Christophe Ayad : la « justice » israélienne ne fait état d’aucune preuve à l’appui de son accusation. Il est vrai que, s’agissant d’une détention administrative, elle ne doit pas en présenter. Cette pratique fascisante, héritée des lois d’exception du mandat britannique, permet aux autorités d’emprisonner, pour une durée de six mois reconductible à l’infini, quiconque lui déplaît. Sans procès…

      Sauf aussi que, dans le cas de Salah, le procès qui lui a valu sept années de prison l’a également condamné, « plaider coupable » oblige, sans aucune preuve : en tenaient lieu deux dénonciations anonymes de soi-disant militants du FPLP dont la Cour a fait état sans jamais les produire…

      Bref, avec une « justice » comme celle-là, le capitaine Dreyfus aurait fini sa vie à l’Île du Diable. Et des propagandistes comme ceux-là auraient applaudi. Il faut s’y faire : dans « extrême droite sioniste », il y a « extrême droite »…

      Dominique Vidal.


    • Julien Esquié Julien Esquié 4 janvier 2018 10:13

      @jaja

      Je me suis contenté de souligner l’ambiguïté de votre intervention. J’espérais une explication, au moins une explicitation.
      Je viens de lire le petit texte de D. Vidal. Il est sans lien, aucun, avec mon propos. Il n’en a pas plus avec votre intervention.
      Je ne vais pas baisser les bras, c’est une sorte de déformation professionnelle. Ma question, encore : Selon vous, peut-on comparer les agissements de l’état d’Israël et de son armée avec ceux du IIIe Reich ?


    • jaja jaja 4 janvier 2018 10:34

      @Julien Esquié

      Le texte de D. Vidal est en lien avec votre post sur la Charte d’Agoravox et le supposé « terrorisme » du FPLP, juste au dessus de celui dont vous me demandez une réponse...

      Occupation, racisme, Apartheid, torture, tirs à balles réelles contre des manifestants, assassinats, colonisation continue, bombardements en représailles sur la population palestinienne désarmée ...il y a évidemment un degré d’horreur supérieur du nazisme ce qui ne dédouane en rien celles commises en Palestine par les colons.

      Voilà ma réponse...


    • Julien Esquié Julien Esquié 4 janvier 2018 10:52

      @jaja

      Une fois encore, sans un minimum de cohérence, le débat est tout bonnement impossible. Sommes-nous en un lieu de débat, ou sur un terrain de propagande ?
      Vous commencez par entreprendre une justification du terrorisme. Le discours que vous tenez n’est pas sans évoquer celui de Trotsky dans Leur morale et la nôtre... Quoique... Trotsky, à ma connaissance, n’a jamais incité ses troupes à un terrorisme qui viserait les populations civiles.
      Très vite, vous comprenez que votre argumentation n’est guère acceptable. Alors, vous changez de terrain : le FPLP n’est pas terroriste (ce que ne démontre aucunement le texte de D. Vidal).
      Il faudrait savoir.
      A nouveau ma question : Qu’est-ce qui, selon vous, pourrait justifier le terrorisme (je ne parle ni d’attaques de casernes ou de convois militaires, ni de choses de ce genre) ?
      Pour ce qui est de votre deuxième paragraphe, il ne lève aucunement l’ambiguïté. Vous admettez un « degré d’horreur supérieur ». Manière de dire - si les mots ont un sens - que les crimes du nazisme et ceux que vous imputez à l’état d’Israël sont de même nature. Vraiment ? Cela même que vous reprochez à l’armée israélienne, ce serait de même nature que les camps d’extermination ? Vraiment ?


    • jaja jaja 4 janvier 2018 11:14

      @Julien Esquié :

       Quel besoin de comparer l’horreur dans laquelle la barbarie nazie tient évidemment le haut du pavé... Comparer Israël aux Nazis ? Israël n’est pas assez criminel comme ça ? Même sans camp d’extermination ?


    • Julien Esquié Julien Esquié 4 janvier 2018 11:52

      @jaja

      Une fois encore, la seule différence est, pour vous, de degré.

      Je ne suis pas à l’origine de cette comparaison entre Israël et l’Allemagne nazie - laquelle, certes, est à la fois stupide et ignoble. Il était question de terrorisme. Votre position était que, dans certaines circonstances, toutes les formes de lutte seraient légitimes. Il va sans dire que j’ai vivement contesté cette position. Vous avez alors donné un précédent, celui de la résistance française perpétrant des attentats dans les années 1940. S’il est aussi légitime de poser une bombe en 2012 en Israël qu’à Paris sous l’occupation, alors c’est qu’Israël et son armée sont comparables à l’Allemagne nazie. Sinon, votre mention de la résistance à l’occupation nazie n’apporterait rien. Une fois encore, je ne suis pas celui qui a mis sur le tapis cette référence historique.

      Je tiens en outre à préciser que poser une bombe, en 1942, sur un marché à Hambourg, faire exploser des passants qui n’auraient pas forcément été des partisans d’Hitler, une telle action entre dans la catégorie de la faute morale. Et je ne suis pas plus un admirateur des bombardements sur Dresde, Hiroshima et Nagasaki.


  • eric 3 janvier 2018 21:01

    C’est vraiment une famille intéressante ces Tamimi
    https://en.m.wikipedia.org/wiki/Ahlam_Tamimi
    A noter que celle là aussi a fait l’ancienne école de fille devenue « université » que l’autre copine du FPLP de jaja a terminé. Cette fac qui sert à verser des sur salaires aux ministres ce l’autorité palestinienne (Birzeit), sur la base des subventions versées en théorie pour aider le peuple palestinien.
    Le jeune qui vient de mourir de ses blessures porte le même nom, mais je ne sais pas si il vient du même village et de la même famille. Était il armé comme le dit l’armée israélienne, lors de sa participation aux manifs violentes ? La justice le dira. Mais de toute façon en ces temps de violences terroristes, ou on voit des type se jeter sur des civils avec couteau, on conçoit que le soldat de base soit méfiant.
    Dans des familles palestiniennes, assez portées sur les traditions et le respect des anciens en général et des pères en particulier, il serait souhaitable que les père ne laissent pas les mineurs dont ils sont responsables se précipiter avec armes ou même cailloux sur des soldats armés.

    C’est leur place à eux. Pas celle des gosses ; Enfin, d’une autre côté on a pas nécessairement tous les mêmes valeurs.

    Ici aussi les alter avancés en âge, envoient des malheureux genre Rémi Fraysse au casse pipe pendant qu’il sont tranquilles derrière leurs écran à appeler à la guerre totale au fascisme, au sionisme etc...
    .


    • jaja jaja 3 janvier 2018 21:12

      @eric

      Ne vous occupez pas de mes copines, comme vous dites, occupez-vous des vôtres et des ordures que vous soutenez qui massacrent un peuple après lui avoir volé sa terre et s’être installé jusque dans ses maisons après avoir chassé et massacré leurs habitants palestiniens...

      Sur ce site des milliers de photos de la Palestine avant cette colonisation criminelle :
      http://www.palestineremembered.com/OldNewPictures.html


    • eric 3 janvier 2018 22:03

      @jaja

      Toujours votre racisme Vichyssois ! Je peux aussi vous envoyez des photos du marché de Saint Denis au 19 ème et aujourd’hui ou il n’y a que des migrants.

      Et alors, il faut renvoyer chez eux tous ceux qui ne sont pas de souche ? Les priver de droit de vote quand ils sont français ?

      Votre haine des migrants, votre passion obsidionale pour des « droits » attachés au « sang »,à la terre, aux origines sont répugnant.

      En Israël, vivent des gens dont les ancêtres étaient ou pas sur place depuis longtemps. Migrants économique ou politique, Juifs, arabes, les deux parfois ou ni l’un ni l’autre. Votre nationalisme petit bourgeois nationaliste étriqué exigeant des droits spécifiques liées aux origines en remontant à on ne sait pas combien de générations a des précédents. Mais c’était moins pire ; Avec les décrets Lösener, il fallait trois grand parents pour faire partie des exclus. Avec vous, cela ne suffit pas pour avoir le droit de vivre chez soi.

      Pour les nazis, La définition du Juif concernait moins l’ascendance juive que l’influence juive. Pour les jajas, être palestinien nécessite de prouver son ascendance sur 4 ou 5 générations au moins. Et de ne pas descendre de migrants. Mais ce n’est pas suffisant ; Car il y aussi des arabes israéliens satisfait d’être israélien ( si si...) et ou qui participent aux élections et cautionnent l’Etat. ; Il faut aussi refuser le vote majoritaire et la démocratie. Au nom du sang, de la terre !

      Comme on dit en russe Hitler se repose avec vous...


    • jaja jaja 3 janvier 2018 22:14

      @eric

      Ridicule... Ancien habitant et travailleur de Saint-Denis (Jeumont-Schneider) vous caricaturez cette ville où il n’y a pas que des migrants !
      D’ailleurs je suis pour la liberté de circulation et d’installation qui n’a rien à voir avec une colonisation par la force des armes et la terreur visant à chasser les habitants de leur terre...

      Vous dites n’importe quoi... Votre prose est clownesque... Quand à votre fantasme sur les arabes palestiniens satisfaits d’être israéliens... que dire ?

      Vous vous foutez vraiment du monde smiley


    • eric 3 janvier 2018 22:42

      @jaja

      Cela fait combien de temps que vous n’avez pas été au marché de Saint Denis un dimanche ? Les seuls blancs, ce sont les trotskistes, dont votre camarade militant anglais, vous savez ? qui draguent le travailleur immigré faute de parvenir à convaincre le travailleurs français ; A 80% d’une génération au bac, votre prose ne passe plus vraiment.
      En 2011 65% des enfants nés à Saint Denis avaient au moins un parent né à l’étranger. En Israël, il y a 75% de juifs. Mais en général, cela fait beaucoup plus longtemps qu’ils sont là. Et ils ont tous le droit de vote.

      Au nom de quel principe, devraient ils se soumettre au 25% si tant était que ceux là étaient d’accord sur quelque chose . Est ce que vous comptez appliquer ce principe aux nouveaux électeurs du 93, au bénéfice des « Dionysiens de souche »

      Les migrants arrivé en Palestine sont arrivés désarmés pendant plusieurs dizaine d’année, voir plusieurs siècles. ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_du_sionisme

      Vous noterez qu’en 1848, 50 % de la population de Jérusalem est juive.

      C’est quand on a voulu contester leur droit à s’exprimer sur leur avenir et les virer manu militari qu’ils se sont défendu. Je vous invite à relire les récits de cette période, avec les gens qui improvisent des armes et des armées avec n’importe quoi contre la légion arabe formée et équipée par les britanniques entre autre.

      Quand aux arabes satisfaits, suivez les statistiques sur ceux qui se portent volontaires pour le service militaire. Cela ne se limite plus aux Druzes e à certains bédouins. J’ai souvent l’impression que vous êtes resté dans les années 70. Saviez vous qu’un juge arabe à contribué à mettre ne tôle un président israélien ?
      http://coolisrael.fr/14598/le-juge-arabe-qui-a-mis-le-president-disrael-en-prison

      Reprenez vous ! Un progressiste ne peut réclamer des droits particuliers au nom des origines ethniques, du sang ou de la terre. Pourquoi pas des lebensraum pendant que vous y êtes.


    • jaja jaja 3 janvier 2018 23:00

      @eric

      Il y a surtout Alain Krivine qui y vend le journal ou y distribue des tracts avec les militants du Npa rue de la Rep...
      La dernière fois que j’y suis passé c’était en novembre où je suis allé voir l’une de mes filles qui habite aujourd’hui Le Bourget...

      Et dire que les seuls blancs de Saint-Denis sont les trotskistes frise, au mieux le ridicule... De plus les immigrés sont venus lorsque l’industrie les a recrutés en masse dans leurs pays encore sous le joug de la colonisation... Et ils sont arrivés sans armes et sans s’emparer des terres et des maisons... Rien à voir avec l’armée coloniale sioniste....
      Bon je suis aussi pour le droit de vote à toutes les élections pour quiconque habite ce pays quelles que soient ses origines ou sa nationalité...

      J’ai connu le bidonville de Saint-Denis qui s’élevait à l’endroit ou se trouve aujourd’hui la Cité des francs-Moisins que j’ai habité des années...et où logeaient les immigrés sans avoir jamais chassés les habitants de leurs maisons....


    • eric 3 janvier 2018 23:43

      @jaja
      Sur le marché vous dis je ! Krivine, c’est plutot dans le quartier latin qu’on le croise.Perso j’ai parlé avec l’english, Pas très au niveau, mais c’est mon avis..
      Après les juifs qui sont venus avant 47 n’avaient pas d’armée, pas d’État non plus et achetaient aussi des maisons et terres avec leur fric. C’est quand les souchiens ont voulu les virer que cela à dégénéré. 
      Vous n’avez aucune logique.

      Après si cela vous amuse d’aller vous trémousser à Chatelet avec Krivine sur la musique du clip d’Ahed Tamini (voir plus bas), libre à vous. On libre de se laisser manipuler par qui on veut.

      Mais à mon avis, c’est plutot une danse pour ado.


    • jaja jaja 4 janvier 2018 00:07

      @eric

      Mensonge, Alain Krivine habite Saint-Denis depuis des décennies, et il est pratiquement tous les dimanches matin rue de la Rep... depuis des lustres... pour la LCR et la diffusion de Rouge puis pour le Npa et la vente de l’Anticapitaliste...et le tract de la semaine...


    • jaja jaja 4 janvier 2018 00:10

      @ Et je préfère me trémousser avec Krivine qu’avec vous et le fasciste Nétanyahou... smiley


    • eric 4 janvier 2018 00:17

      @jaja
      Vous, vous ,n’avez pas regardé le clip d’Ahed.....
      Il y a un âge pour tout vous savez !
      Bon, dont acte, pour le principal actionnaire du NPA, si il va au Hautefeuille au ciné c’est pour éviter d’être reconnu à Saint Denis...
      Demandez à la moldave qui tien la retouche en face...


    • eric 4 janvier 2018 00:29

      @eric

      Et puis, vous qui aimez les « origines » on ne peut pas comparer. Les grands parents de Krivine auraient migré d’Ukraine en France au 19 ème siècle, Les parents de bibi sont venu en Palestine dans les années 20 de Lituanie.

      Le père de Krivine était un grand bourgeois ( vous savez ce que coûtent les dentistes). Le grand père de Netanyahou était rabbin. Comparer les Rabbin de Vilno avec les limitshniki d’Ukraine....

      Faut vraiment rien connaître au judaïsme...


  • eric 3 janvier 2018 21:09

    L’appel de mademoiselle Tamimi pour des « suicides bombers » pacifiques ghandistes pour la libération de la Palestine.

    http://www.israellycool.com/2018/01/03/watch-shirley-temper-ahed-tamimi-calls-for-stabbings-and-suicide-bombings/

    Techniquement, maman n’aurait pas du se montrer. Ils auraient du prendre la cousine, ou faire un selfy.

    En progrès mais il reste du boulot.

    En même temps, elles est ou va être majeur. Il va falloir trouver un autre Jeanne D’arc.

    Bon, sur le fond, elle n’a pas 20 ans, elle ne sait pas nécessairement ce qu’elle dit. Mais sa maman, son papa, et les autres copains de Jaja et des antisionistes, eux, ils savent ce qu’est une bombe et un attentat suicide. Ce sont des gens comme eux qui bourrent le crane à ces gosses. Sont ils pardonnables ?


  • jaja jaja 3 janvier 2018 21:24

    Message de Jean-Claude Amara de [Droits devant !!]

    Manifestation pour la libération d’Ahed Tamimi,et de tous les enfants palestiniens emprisonnés

    "Communiqué

    Le 3 janvier 2018

    Nous vous appelons à vous joindre le plus nombreux possible à une manifestation ce jeudi 4 janvier, à partir de 17 H 30, pour la libération d’Ahed Tamimi, de sa mère, de sa cousine et de tous les enfants emprisonnés par l’occupant israélien.

    L’année 2018, que nous vous souhaitons à toutes et à tous la meilleure possible, commence sous le signe de la résistance. Cette résistance extraordinaire des Palestiniens, y compris très jeunes, qui sont déterminés à défendre leurs droits, comme la jeune Ahed Tamimi, sa famille, mais aussi tous les autres qui risquent leurs vies quotidiennement parce que ni Netanyahou, ni Trump ne peuvent les faire taire.

    A leurs manifestations pacifiques, l’occupant israélien répond par toujours plus de terreur, de colonisation, de démolitions de maisons palestiniennes et d’emprisonnement d’enfants. Ces derniers sont plus de 700 à être incarcérés, en toute illégalité dans les geôles de l’occupant.

    L’armée israélienne a carte blanche pour tuer, et ne cherche même plus à justifier ses crimes les plus odieux, comme celui d’Ibrahim Abu Thuriya, amputé des deux jambes suite aux bombardements israéliens de 2008-2009, et assassiné le 15 décembre dernier tandis qu’il manifestait à Gaza.

    C’est le même jour, que cette même armée a quasiment laissé pour mort le petit cousin d’Ahed, Mohamed Tamimi, lui logeant une balle dans la tête lors d’une manifestation contre les déclarations de Trump. C’est au même moment qu’Ahed Tamimi, 16 ans, a tenté de repousser les soldats qui occupent en permanence sa maison et son village de Nabi Saleh.

    La vidéo de sa résistance ayant fait le tour du monde, Israel veut se venger, la maintenant en détention dans des conditions éprouvantes, ainsi que sa mère et sa cousine. Netanyahou prépare contre elles un procès destiné à faire « un exemple », qui doit se dérouler le 8 janvier devant un tribunal militaire.

    Les dirigeants israéliens, qui ont appelé à la marquer dans sa chair, à violer Ahed -pour avoir porté atteinte à la « virilité » de leur armée-, doivent savoir que la jeune fille et sa famille ne sont pas isolés, pas plus que les milliers d’enfants palestiniens constamment persécutés, kidnappés, torturés par l’occupant israélien.

    La pétition en français lancée sur le site d’Avaaz a dépassé les 250.000 signatures en moins quelques jours seulement. Et nous vous invitons à continuer de la signer et faire signer :

    https://secure.avaaz.org/campaign/fr/free_ahed_mor_fb1/

    Mais cela ne suffit pas ! Nous devons manifester dans toutes les villes de France, comme c’est le cas dans le reste du monde pour la libération d’Ahed, de sa famille, et celle des centaines d’enfants palestiniens emprisonnés.

    A Paris, et avec de nombreuses autres associations,
    nous vous donnons rendez-vous :

    ce jeudi 4 janvier, à partir de 17 h 30 à la place du Châtelet, pour défiler jusqu’à la place de la République"


    • pipiou 3 janvier 2018 21:49

      @jaja
      1ere manif de l’année ! ça y est les manifestants intermittents du spectacle reprennent leur activité physique pour lutter contre le surpoids.

      A mon époque y avait gymtonic de véronique et davina....c’était plus sexy .

      Je défile,
      Tu te défiles
      Il s’enfile


Réagir