jeudi 31 août - par taktak

MACRON injurie le peuple français « irréformable »

injurie le peuple français « irréformable ». Ce que cache cette fébrilité –

Par G. Gastaud, porte-parole national du PRCF – 26 août 2017

La façade « jupitérienne » du pouvoir…

En apparence, le pouvoir macroniste est inexpugnable : il accapare l’Elysée, il dispose du soutien des huit multimilliardaires qui possèdent 90 % des médias privés français, il nomme les dirigeants du prétendu service public de l’audiovisuel, il dirige d’une poigne de fer un gouvernement postiche et une majorité parlementaire de bénis oui-oui. En outre, le PS et le PCF ont appelé à voter Macron au second tour de la présidentielle, puis au second tour des législatives sous couleur de barrage « antifasciste » (alors même que Macron veut inscrire l’état d’urgence liberticide dans la loi « ordinaire » !) ; enfin, la majorité des appareils syndicaux, la CFDT évidemment, mais aussi Jean-Claude Mailly qui la rallie pas à pas, ne demande pas mieux que d’isoler la CGT en avalant en douceur le boa constrictor de la loi Travail « + + + ».

Ajoutons que l’hyper-conformiste euro-atlantique Macron a le soutien de ses parrains du monde euro-atlantique qu’il sert servilement, de Donald Trump à Angela Merkel en passant par Saint-Obama, Wall Street et le FMI. Qui donc en France oserait s’opposer un peu durement à un « Jupiter » pareil ?

Pour faire bon poids, une bonne partie de la « gauche radicale » (sic) passe plus de temps à dénoncer la « Corée du nord » assiégée et le Venezuela bolivarien déstabilisé par l’oligarchie et par la CIA qu’à combattre dans la rue l’ennemi principal des peuples, de la paix et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sans ingérence étrangère : l’impérialisme américain et ses vassaux de l’UE.

Macron, ou le « beau gosse aux pieds d’argile »

Pourtant les récentes déclarations proférées par Macron de l’étranger, en Pologne* et en Roumanie notamment, manifestent clairement son extrême fébrilité.

Ce n’est pas un signe de force que de courir à l’étranger déclarer la France « irréformable » et que d’écraser notre peuple sous un épais mépris de caste. Il est vrai que depuis l’élection en trompe-l’œil de Macron, sa cote a vertigineusement chuté dans l’opinion. Cette dégringolade (20 points perdus en un été, plus fort que Sarkozy et Hollande réunis !) fait suite…

  • à la baisse des APL, qui pénalise la jeunesse et les étudiants, alors que la nouvelle contre-réforme fiscale offrira en moyenne 15 000 € de cadeaux fiscaux annuels aux 280 000 foyers français les plus riches,
  • au fait que le gouvernement valide de nouveaux critères illégaux d’entrée à l’université, ce qui détruit le principe du baccalauréat comme premier grade universitaire
  • au conflit ouvert de l’Elysée avec l’ex-chef d’état major des armées (qui, si étranger au camp progressiste qu’il soit, ne peut pas voir d’un bon œil le fait que Macron démolisse, voire débaptise, la défense « nationale » pour construire la future armée euro-atlantique),
  • à l’affrontement qui monte entre le pouvoir central devenu… « girondin » ( !!!) et les communes de France privées de moyens,
  • à la casse géante des « contrats aidés » (qu’il faudrait transformer en emplois stables et non pas supprimer du jour au lendemain)
  • et, bien entendu, à l’annonce d’une Loi Travail XXL, exigée de concert par l’insatiable MEDEF et par la despotique Commission de Bruxelles. Ce qui ne peut qu’inquiéter tous ceux qui sont attachés aux acquis du CNR et des ministres communistes de 1945, conventions collectives et Code du travail en tête ; et cela d’autant plus que cette ordonnance en annonce d’autres, non moins dévastatrices, sur les retraites, la CSG, les indemnités chômage, la casse des Services publics, la privatisation d’EDF, etc.

Ce n’est pas non plus pour Macron un signe de confiance en sa légitimité nationale que de déclarer à partir de… Bucarest, que « la France n’est elle-même que quand elle vise un projet qui la dépasse » : en clair, quand elle se renie en tant que nation, alors que c’est l’inverse qui est vrai : c’est quand notre peuple prend appui sur ses meilleurs traditions nationales, celles de l’humanisme, des Lumières, de la Révolution française – y compris de sa phase « jacobine » – , de la Commune de Paris, de la Loi laïque de 1905, du Front populaire, des luttes anticoloniales et anti-esclavagistes, du CNR, de la grève de masse de Mai 68, du Non populaire à la constitution européenne, de la fierté francophone refusant le tout-anglais « transatlantique chouchouté par Macron, que notre pays se reprend et qu’il rayonne le plus à l’étranger…

Macron sait bien en outre que, même s’ils se sont quelque peu laissés intimider durant les élections à propos d’une sortie de l’euro – QUE N’A HELAS OSE DEFENDRE FRANCHEMENT AUCUN TENOR DE LA GAUCHE ETABLIE et qu’ont carrément torpillée les pseudo-patriotes du FN – , les Français, surtout les ouvriers et les employés, restent tendanciellement eurosceptiques et qu’ils en ont marre, très majoritairement, de cette dictature européenne pilotée par Berlin qui ne cesse d’ « aligner » et de sermonner la France sur tous les terrains, budgétaire, industriel, social, linguistique, scolaire, culturel, etc.

Un pouvoir minoritaire, un programme de casse nationale profondément illégitime

Macron et les siens mesurent bien en outre qu’ils sont TRES MINORITAIRES dans le pays : rappelons qu’…

  • au 1er tour de la présidentielle, Macron n’a eu que 24 % des voix (dont nombre de « petits malins » qui ne voulaient pas de lui mais qui cherchaient à éliminer Fillon en votant pour « En marche »),
  • au second tour il a surtout été élu sur la base d’un chantage à la prise de pouvoir du FN (22% au 1er tour, très loin des 40% au second…) et non sur la base d’une adhésion programmatique,
  • aux législatives, « ses » députés qui devaient être portés par une prétendue « vague orange » ont obtenu moins de voix et de pourcentage que leur chef vénéré,
  • la candidature Mélenchon a recueilli plus de 7 millions de voix au 1er tour de la présidentiell ; elle a salutairement devancé le PS et ses suiveurs et son chef de file, JLM, a bien failli aller au second tour (chose qui était parfaitement accessible n’eussent été les candidatures trotskistes de diversion et l’attitude plus qu’équivoque du PCF officiel envers Hamon).
  • Et surtout, Macron sait que plus de 56% des Français, dont une écrasante majorité d’ouvriers et d’employés, ont BOYCOTTE le second tour de la législative, sans parler des centaines de milliers de votes blancs et nuls  ; si bien que les 80% de députés-godillots macronistes sont en réalité une insulte faite à la majorité de nos concitoyens qui ne s’y reconnaissent absolument pas.

Ajoutons que la classe ouvrière et la partie la plus avancée de la jeunesse n’ont pas digéré le passage de la Loi Travail à coups de 49-3, que l’utilisation, bien pire encore, des ordonnances pour court-circuiter le parlement, précipiter la destruction des contrats de travail et le « droit » patronal de licencier à plaisir ne peut qu’exaspérer davantage encore le monde du travail. Imaginons deux secondes qu’il y ait en France un vrai parti communiste tourné vers la classe ouvrière, révolutionnaire, 100% antifasciste et anti-UE (comme c’était par ex. le cas à l’époque de Jacques Duclos), un parti fédérant autour des travailleurs en lutte cette partie majoritaire des couches moyennes qui est précarisée par le Parti Maastrichtien Unique (ce « PMU » formé des LR, des LRM, du PS et, de plus en plus, de ses petits rabatteurs euro- « communistes »), un parti dénonçant sans concession ce pouvoir grossièrement antisocial, antinational, antidémocratique, belliciste, impérialiste et faussement « antifasciste » : il y aurait alors de vraies possibilités pour notre peuple de passer de la défensive perdante, à laquelle le réduisent depuis des décennies les politiques euro-réformistes de la gauche politico-syndicale établie, à une contre-offensive victorieuse rouvrant la voie à un changement progressiste et révolutionnaire dans notre pays, ce qui ne manquerait pas en outre d’éveiller de profondes sympathies populaires dans tout le reste de l’Europe !

Ce qui signifie que la balle est largement dans le camp des vrais communistes pour s’atteler à une action commune, indépendante de la direction euro-formatée et socialo-dépendante du PCF-PGE, pour s’adresser ensemble sans relâche aux travailleurs à la porte des entreprises, pour construire la dynamique unitaire d’action 100% anticapitaliste et anti-UE qui mènera à la reconstitution d’un vrai Parti communiste dans notre pays.

Offensifs et déterminés !

En tout cas, l’heure n’est pas à l’abattement chez les militants du camp populaire : au lieu de se chamailler sur les préséances en matière d’action comme le font certains appareils, les militants franchement communistes du PRCF seront de toutes les mobilisations contre l’ordonnance Macron, qu’elles émanent de la CGT, du « front social » ou de la France insoumise. Bien entendu, le PRCF portera son message spécifique, celui de l’union du drapeau rouge et du drapeau tricolore, celui du Front antifasciste, patriotique, populaire et écologique (FR.APPE !) pour sortir la France, par la voie progressiste et internationaliste, de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme. Le PRCF continuera d’appeler les communistes, qu’ils soient encore adhérents du PC-PGE ou qu’ils s’organisent en toute indépendance de ce parti en phase de dérive ultime, à agir ensemble pour les « quatre sorties » et créer les conditions d’une reconstruction, urgente et vitale, d’un parti communiste de combat. Et ils se tourneront sans trêve vers les syndicalistes de lutte – qui ne supportent plus le rideau de fumée des « discussions » et du « dialogue social » bidon organisées par Macron – , ainsi qu’aux républicains patriotes qui refusent à la fois le FN fascisant et la mensongère « Europe sociale ».

PNG

« Révolution » avec « En marche » (sic) ou en marche vers la révolution ?

Rendez-vous dans cet esprit au stand du PRCF à la fête de l’Huma ainsi qu’au meeting de lutte du 4 novembre où, contrairement à ceux qui « enfoncent » Lénine tout en feignant de commémorer Octobre 1917, le PRCF et une vingtaine de PC étrangers fidèles au marxisme-léninisme clameront ensemble que le combat continue pour abattre le capitalisme, pour le pouvoir des travailleurs et l’expropriation capitaliste, en un mot pour une société socialiste « en marche »… vers le communisme.

*Le mépris avec lequel Macron vient de traiter le peuple polonais en s’ingérant dans sa politique intérieure est frappant du caractère néocolonial de ce pouvoir. Le PRCF est totalement solidaire des communistes polonais que tente en vain d’écraser le pouvoir clérical-fascisant de Varsovie. Mais s’il voulait aider les Polonais démocrates, Macron ne donnerait pas de leçons au peuple qui a donné au monde et à la France Dombrowski ou Marie Sklodowska-Curie. Macron dénoncerait le maccarthysme anticommuniste des dirigeants polonais comme l’une des sources de la fascisation de l’Europe de l’Est, en proie à des pouvoirs fascisants totalement constamment adoubés par Bruxelles, qui attise sans cesse l’anticommunisme et l’antisoviétisme à retardement.

Aux communistes et aux progressistes de France donc, de combattre ensemble cet anticommunisme aussi dangereux pour les libertés en Pologne que pour la démocratie et pour le mouvement ouvrier du reste de l’Europe.

En outre comment comprendre que Macron coure à Varsovie et à Bucarest pour dénoncer le « dumping social » alors qu’en France même, il s’apprête à déstabiliser les conventions collectives et les conditions du licenciement pour 17 millions de salariés ?

source : https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/macron-injurie-le-peuple-francais-irreformable/



93 réactions


  • JL JL 31 août 08:43

    La vérité c’est que les riches achètent français, et les pauvres achètent chinois.

     
    Moralité politique : pour favoriser notre balance commerciale il faut enrichir les riches et appauvrir les pauvres. 
     
    Et c’est parce qu’ils renâclent contre les réformes qui vont dans ce sens que les Français sont déclarés réfractaires aux réformes.
     
    CQFD

    • devphil devphil 31 août 09:40

      @JL

      Il faut enrichir les pauvres et appauvrir les riches.... !!

      Les riches sont trop riches et les pauvres trop pauvres donc on remet de l’ordre dans ce désordre avec le rétablissement de l’impôt sur le revenu avant ses allégements pour les plus riches.

      Ensuite on relance l’économie nationale avec des aides ( on s’en fout de Bruxelles ) et des créations d’entreprises nationales qui seront ensuite revendu à des scop détenus par les salariés.

      Le fait de dire que la richesse des uns va ruisseler sur le pas peuple me hérise au plus haut point , en gros ceux qui ont trop d’argent en laisse filer un peu qui tombe afin que les pauvres puissent en profiter , c’est puant comme concept.

      Faites vivre un riche avec 500 € pour une semaine , il ne tiendra pas alors que certain survive avec cette somme pendant un mois.

      C’est toujours plus facile d’augmenter un riche par des allégements d’impôt qui se retrouveront en partie dans des donations aux partis politique conciliant que d’aider des pauvres à avoir 10 ou 15 € de plus par mois , pensez vous il y a tant de pauvres que l’on ne peux pas dépenser une telle somme....

      Combien ça coute de balancer un missile , des bombes sur la Syrie ?
      De mémoire on est facilement à 100.000 € , c’est le sénateur Dassault qui se frotte les mains à chaque fois que le France part défendre nos valeurs dans les pays à sous sol fortement rempli d’hydrocarbure ou d’uranium .....

      Une mascarade qui dure depuis des siècles où les humains n’ont de cesse que de détruire et d’asservir les autres pour le dieu Mammon ( Dieu argent dans la bible ).
      Ce dieu génère la misère , le terrorisme et de nombreuses autres problèmes.

      L’argent doit être et rester un moyen d’échange et non devenir une finalité 

      L’argent ne se mange pas , ce n’est pas un bien matériel , c’est juste un moyen de paiement.

      Le fait de faire circuler l’argent permet à une société économique d’être bien portante si certains captent l’argent cela bloque les échanges économiques.

      Le crédit abusif prend le dessus rendant cette société fragile et inégalitaire conduisant vers des crises sociales , économiques , humaines , militaires.
       

      Philippe

       


    • HELIOS HELIOS 31 août 11:37

      @devphil
      ...

      D’accord avec votre premiere phrase, dans le contexte actuel : la difference est trop importante, mais... s’il n’y a plus de riches, il ne reste que l’utile ... avec leur disparition, le luxe, l’art, la difference (l’alternative), la créativité et la couleur du monde vont s’en aller ... il nous restera qu’un monde en noir et blanc, egalitariste, normé a l’extrème... « je ne veux voir qu’une tête » disait-il.... INVIVABLE !

      Alors, il faut mettre notre modèle politique cul par dessus tête - comme il se dit trivialement parlant - et affirmer un objectif majeur : tout faire pour re-équilibrer notre modèle economique en « calibrant » le retour de richesse vers le travail plutot que le capital.

      Ce n’est pas une transformation structurelle, mais un règlage de notre societe economique.

      L’objectif est que notre société fasse vivre ses membres en conservant toutes ses caractéristiques. dont une que je pourrais qualifier de majeure, si ce n’est la première : La dignité.

      Une des pistes pour atteindre cet objectif est bien entendu de diminuer la rentablilité du capital, sans pour autant prélever de la richesse sur les investisseurs, ni en renchérissant le coût du travail.

      Il manque donc a notre système social -je rappelle le role social de l’entreprise - qui prélève sur la richesse produite,  l’alimentation directe des couts sociaux humains (éducation initiale et permanente, santé, retraite)... et l’augmentation significative du pourvoir d’achat afin que l’entreprise ne tente d’augmenter sa rentabilité par la diminution de la main d’oeuvre, mais par son offre de service et de produits que seront capables de s’offrir les clients.

      En fait c’est un « ruissellement » a l’envers, les consommateurs plus riches acheteront plus laissant a l’entreprise et au capital une croissance proportionnelle... tout en respectant la libre concurrence et la créativité.

    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 août 21:44

      @devphil

      Le fait de dire que la richesse des uns va ruisseler sur le pas peuple me hérise au plus haut point , en gros ceux qui ont trop d’argent en laisse filer un peu qui tombe afin que les pauvres puissent en profiter , c’est puant comme concept.

      Les théories du ruissellement sont à bannir, car non seulement odorantes comme vous dites, mais parfaitement utopiques, aucune ne s’est vérifiée.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 07:42

      @devphil
      Ensuite on relance l’économie nationale avec des aides,(on s’en fout de Bruxelles)

      Mais la Troïka ne s’en fout pas de ceux qui qui n’appliquent ses ordres ! Ils ont tout prévu : des sanctions financières jusqu’à 0,5% du PIB ; remplacer le Chef de l’ Etat par un ancien de chez Goldman Sachs ; exclure le pays du Conseil et/ ou, fermer le robinet bancaire, comme en Grèce ...

      Sans parler d’une petite « révolution colorée », histoire de mettre un peu le bousin au nom « de la liberté et de la démocratie »... .


      ... la mascarade dure depuis des siècles
      Bien sûr que non, après la crise de 29 et la 2e guerre mondiale, les Etats se sont mis à réguler la finance et, en France, à redistribuer la richesse produite.

      C’est tout cela que les Traités européens ont méthodiquement détruit, ou veulent détruire. « Libérer- déréguler », sont les termes qu’ils emploient.
      Ce qui prouve bien qu’avant eux, il y avait des règles et des limites aux égarements des renards dans le poulailler... Il y avait par exemple un contrôle des mouvements de capitaux qui empêchait les délocalisations et les achats d’entreprises.

    • devphil devphil 3 septembre 09:04

      @Fifi Brind_acier

      Je suis d’accord avec vous

      On peux rêver , on a le droit d’être un utopique désabusé par un système de folie qui perdure depuis des siècles dans le plus grand mystère pour la majorité.

      Moi même grâce à internet j’en découvre un peu plus tous les jours par les échanges.
      Un jour proche arrivera où ce moyen d’échange et de connaissances ( à manier avec précaution ) sera bridé , limité.

      Il semblerait que Google veuille penser à notre place en terme d’accès à l’information comme Le monde qui s’arroge le droit de noter les publications internet en attribuant une note de fiabilité et de complotisme présumé

      Fifi Brind_acier , j’apprécie vos commentaires

      Cordialement

      Philippe
       


  • foufouille foufouille 31 août 09:01

    "Le PRCF est totalement solidaire des communistes polonais que tente en vain d’écraser le pouvoir clérical-fascisant de Varsovie. Mais s’il voulait aider les Polonais démocrates, Macron ne donnerait pas de leçons au peuple qui a donné au monde et à la France Dombrowski ou Marie Sklodowska-Curie."

    donc on comprend que ton parti soutient les travailleurs détachés pas cher.


  • bob14 bob14 31 août 09:19

    Dans son article dans le point, il ne parle que de lui..montrant à une petite frange de lecteurs seulement, son mépris pour le peuple !


  • Spartacus Spartacus 31 août 09:27

    On est triste pour les comunistes, cette vie dans l’ignorance ou tous les mots sont des inversions de valeurs.
    le front « anti fasciste », Quelle plaisanterie. 
    Dans le monde du totalitarisme, on critique sont concurrent tout aussi criminogène.

    le fascisme est une branche du socialisme.... 

    Le fascisme et le communisme sont quasi pareil.

    Seule la propriété des moyens de production est une différence. Le communisme est donc pire puisqu’il ajoute les pulsions confiscatoires de la réussite, le talent, les risques des autres par les incapables qui ne créent rien, ne font rien pour satisfaire de leur propre initiative les autres et se laissent porter par la société au lieu de se prendre en main. 

    Hitler était dirigeant d’un parti socialiste. le programme du parti nazi et les 25 points incompressibles ont été écrits par Hitler et l’ancien dirigeant du parti des travailleurs (ex communiste) dont il a pris la tête.

    Il déclarait même qu’il y avait que très peu de point qui différait le nazisme du fascisme.

    Mussolini était un ancien communiste, un ancien dirigeant du parti socialiste Italien.

    Totalitarisme. smiley smiley
    Les russes ont déclaré la guerre à la Pologne. Fait le premier massacre de masse à Katyn. Et là ou les Americains ont rendu les pays libres et autonomes, c’est seulement en 1989 par la contestation que ces pays ont retrouvé leur liberté....
    Et ces cocos se rejouent l’histoire revisitée en permanence...

    Y’a pas plus totalitariste que le communisme, les expériences de 100 millions de morts, les libertés détruites, l’égalitarisme dans la misère n’est pas suffisant ?

    « Huit des dix points (du Manifeste du Parti communiste de Marx et Engels) ont été exécutés par les nazis avec un radicalisme qui aurait enchanté Marx. Seuls deux points n’ont pas encore été complètement adoptés par les nazis, à savoir l’expropriation de la propriété foncière et l’affectation de la rente foncière aux dépenses de l’État (point n°1 du Manifeste) et l’abolition de l’héritage (point n°3). Cependant, leurs méthodes de taxation, leur planisme agricole et leur politique concernant la limitation des fermages vont chaque jour dans le sens du Marxisme »
     —Lugwig von Mises- 1944




    • devphil devphil 31 août 10:06


      @Spartacus

      En terme de génocide , vous semblez oublier les indiens d’Amériques ...
      .
      Wikipédia liste les guerres US , un organe de propagande occidental qui ne peux passer sous silence la longue liste des interventions militaires des USA depuis 1775.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis

      L’ensemble de ces actions ont toujours visés à capter des richesses et déstabiliser des pays , les USA se croient chez eux partout dans le monde.

      Les Américains ne sont jamais intervenu pour la liberté des peuples mais pour la liberté des entreprises Américaines à capter la richesses des sous sols.
      Il suffit de regarder où sont intervenus les USA pour savoir ou se trouvent le gaz , le pétrole , les métaux rares. ( Syrie c’est raté .... Venezuela en cours )

      La technique de libération des USA est de déstabiliser les pays en soutenant des mouvements sociaux , de dénigrer , de faire des pressions économiques.

      Ensuite vient la cavalerie avec les bombes pour bien détruire afin de limiter les morts US.

      Ensuite on impose des prêts FMI ou autres pour reconstruire le pays par des entreprises US financer par des banques US via le FMI.
      Une fois la mise sous tutelle économique réalisé , les prêts ne seront jamais remboursables malgré les paiements effectués par la venet de matières premières à bas coût à des entreprises US ...

      Cela s’appelle piller un pays , pas de force d’occupation quelques bases dans le monde afin de bien contrôler les points stratégiques et les pays à fortes ressources.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_bases_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde

      Ne soyez pas dogmatique libéral , essayez de voir et d’analyser le monde dans lequel nous vivons , il n’y a pas des bons et des méchants par contre certains se font passer pour des gentils alors qu’ils sont réellement méchants.

      Je pense aux USA et aux riches qui n’ont qu’une obsession , celle de gouverner le monde , de régner sur l’ensemble des peuples , des classes sociales et des personnes.

      Je ne crois pas vous puissiez comprendre ou accepte de vous remettre en question , souvent vos propos sont fortement ancré dans une croyance libéral angélique , vous semblez oublier que l’argent en excès par certain conduit à des drames humains pour d’autres.

      Concernant Hitler et les USA , je vous invite à lire ce livre
      https://www.amazon.fr/Street-lascension-Hitler-Antony-Sutton/dp/2355120439
      Antony Sutton décrit les liens d’Hitler avec les USA durant l’ascension de Hitler avec le soutien des USA et durant la guerre la collusion des entreprises US avec la machine de guerre Allemande qui à pu durer grâce aux intérêts privés US pendant que le monde s’entretuaient.

      Regardez IG Farben , Ford notamment qui ont soutenu par des biais détourné l’Allemagne pour leurs profits , cela peut vous déranger dans votre réflexion , les informations existent mais les USA ne cherchent pas à les divulguer bien au contraire.

      Il n’est pas possible à notre niveau de plèbe de défendre les classes aisés car celles ci n’ont aucune considération pour le peuple.
      Le peuple doit être contenu , peu éduqué , malléable et éradiqué en cas de conduite dangereuse pour le maintien de leurs avantages.

      La guerre de 1914 - 1918 aurait elle eu lieu pour des raisons de limitation de l’agitation sociale , pré révolutionnaire ??

      https://www.amazon.fr/1914-1918-classes-Pauwels-Jacques-R/dp/2805920694&nbsp ;&nbsp ;

      Pauwels démontre que cette guerre a été voulue par les élites européennes afin de limiter la population considérée comme pré révolutionnaire et pour rétablir les acquis de la noblesse Française perdue dans le temps.
       

      Philippe

       
       


    • samuel 31 août 10:31

      @Spartacus

      communisme > fascime > Hitler > L’Oreal soutien Hitler..

      L’Oreal est COMMUNISTE !!!

    • francois 31 août 14:15

      @Spartacus
      le parvenu continu son revisionnisme. Pauvre type.


    • Spartacus Spartacus 31 août 21:12

      @devphil


      Puis je vous apprendre qu’en 1940 le premier fournisseur de l’Allemagne c’est l’URSS. Notamment avec le pétrole..
      Les USA étant que le 5eme fournisseur ce qui détruit toute cette loggorée anti-américaine.

      Vous savez le 4 eme pays qui forme la coalition de l« axe ».... L’URSS ce pays for-mi-dable.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 07:54

      @Spartacus
      Je crois que les Allemands ont fabriqué du pétrole synthétique avec du charbon !

      (...) Depuis les années 30 et jusqu’en 1980 environ on augmentait cet indice en ajoutant du tétraéthylplomb vendu sous le nom d’Ethyl. La compagnie Ethyl Gasoline Corporation fondée par Standard Oil (ESSO/EXXON) et General Motors en a fourni en quantité au régime nazi et ce avant même que l’usine allemande ne soit opérationnelle, juste avant l’invasion de la Pologne ; de plus, la compagnie DuPont échangea des informations techniques avec IG Farben concernant la chimie de l’éthyle, pour mettre au point le procédé1.«  


      Si c’est Wikipédia l’américain qui le dit..., ça doit être vrai ! Cela confirme que des entreprises américaines ont aidé les nazis, non ? Si, si, elles ont aidé les nazis pour qu’ils détruisent l’ URSS.

      C’est exactement ce que a découvert Antony Sutton dans les archives des entreprises américaines.  »Wall Street et l’ascension d’ Hitler"


    • devphil devphil 3 septembre 08:58

      @Fifi Brind_acier

      Usine IG Farben détenu partiellement par des fonds US et des brevets US , ces usines n’ont jamais été bombardé malgré le fait qu’elles produisaient du pétrole de synthèse.

      @Spartacus
      Comment les Allemenands ont tenu pendant 6 ans de guerre sans accès aux ressources pétrolières du Caucase ou de moyen orient  ?
      Avez vous entendu parler de gazoduc ou de tanker de pétrole traversant les mers pour ravitailler l’Allemagne Nazi ?
      Pétrole de synthèse

      Concernant Ford voici un article de libération de 98
      http://www.liberation.fr/planete/1998/12/04/ford-fournisseur-du-iiie-reich-le-groupe-americain-employait-prisonniers-et-deportes-en-produisant-p_254762

      Ford, fournisseur du IIIe Reich. Le groupe américain employait prisonniers et déportés en produisant pour la Wehrmacht.

      Washington, de notre correspondant.

      « Ford a conservé des relations très confortables avec l’Allemagne nazie tout au long de la guerre, et engrangé les profits tirés du travail forcé des prisonniers de guerre et des déportés employés dans son usine de Cologne », accuse Melvyn Weiss. Cet avocat new-yorkais est un des plus redoutés des dirigeants des grandes sociétés américaines. Sa spécialité : mobiliser les actionnaires mécontents pour lancer des plaintes collectives contre les géants de l’industrie et de la finance. Mais l’action en justice lancée en mars par Me weiss devant un tribunal de Newark (New Jersey) est, dit-il à Libération, « vraiment sans précédent ». Elle met Ford Motors, une icône de l’Amérique, au banc des accusés, aux côtés des banques suisses ou des grands noms de l’industrie allemande. Et la somme de dédommager les milliers de personnes forcées de travailler dans son usine allemande sous les nazis. En commençant par Elsa Iwanowa, une habitante d’Anvers (Belgique) d’origine russe, au nom de laquelle Me weiss a porté plainte contre Ford. Alors âgée de 16 ans, elle est kidnappée par l’armée allemande à Rostov en 1942 et expédiée à Cologne pour travailler chez Ford Werke A.G., « sans salaire, avec à peine de quoi manger », dit-elle.

      GM aussi. Le cas « Iwanowa contre Ford » est la première salve d’un barrage de procès contre des groupes industriels (Volkswagen, Daimler, Siemens, etc.) que Melvyn Weiss accuse de n’avoir jamais payé pour l’exploitation de centaines de milliers de travailleurs forcés, voire de véritables « esclaves ». Il est aussi la première mise en accusation de l’attitude des Etats-Unis (du moins de certains Américains) pendant et après la guerre. Un autre avocat, Me Hausfeld, s’apprête à faire de même contre General Motors, numéro 1 de l’industrie américaine, selon une enquête du Washington Post publiée à l’occasion de la conférence. A elles deux, les filiales de GM et de Ford détenaient plus de 70% du marché automobile allemand à l’arrivée de Hitler au pouvoir. Elles sont devenues les principaux fournisseurs de la Wehrmacht en véhicules de transport de troupes. « Ford prétend n’avoir eu aucun contrôle sur sa filiale allemande, mais c’est absurde », assure Weiss. Ford Werke A.G. ne fut jamais nationalisé. Ford en a toujours conservé 52% des parts. « Après la guerre, Ford a touché, en plus de réparations alliées pour les dommages dus aux bombardements, sa part des bénéfices de l’usine de Cologne pour la période 1940-1945. » Une période où les 6 000 travailleurs forcés étaient pour plus de moitié des prisonniers de guerre français, ukrainiens, belges, italiens ou russes, comme Iwanowa, voire de déportés juifs de Buchenwald" Directeur nazi. De plus, le directeur allemand de Ford Werke A.G. (qui avait remplacé un Américain après l’entrée en guerre en 1941 des Etats-Unis), Robert Schmidt, a rencontré en 1943 au Portugal (pays neutre) des dirigeants de la maison mère américaine. Arrêté en 1945, Schmidt fut réinstallé à son poste dès 1950, bien qu’accusé d’avoir été membre du parti nazi. « Sa présence à la tête de l’usine était purement cosmétique », affirme Me weiss. « Le QG de Ford à Dearborn (Michigan) est resté en contact avec sa filiale tout du long de la guerre », ce dont pourraient témoigner d’anciens cadres.

      Un rapport des renseignements militaires américains de septembre1945, retrouvé dans les Archives nationales, décrit Ford Werke A.G. comme « une pièce clé de l’arsenal nazi » ayant produit 60% des transports de troupes chenillés et blindés de la Wehrmacht. John Spelich, porte-parole de Ford, rejette ce rapport comme « erroné » : « Les nazis avaient pris le contrôle de l’usine, et même avant 1941, les dirigeants de la filiale agissaient sans en référer au siège social. »

      Ford a mobilisé des dizaines d’historiens et de chercheurs pour se disculper. Pour l’heure, la société refuse de rendre publique son enquête interne. L’« axe » Dearborn-Cologne-Berlin n’est pas étonnant. Henry Ford était un antisémite notoire, auteur de l’ouvrage le Juif, problème mondial (1921). Hitler avait dit de lui : « Ford a été un des mes principaux inspirateurs. » Il lui avait décerné, en 1938, la plus haute décoration civile du IIIe Reich. Ford avait fait un cadeau de 35000 reichmarks au Führer en 1939 pour son anniversaire".


      Philippe

  • Christian Labrune Christian Labrune 31 août 09:43

    très rigolo, cet article où la peste s’en prend au choléra.


  • Fergus Fergus 31 août 09:50

    Bonjour, taktak

    Soyons honnêtes : Macron n’a employé le mot « irréformable » que pour souligner tout de suite après que le peuple français n’accepte de bouger que dans le cadre d’un grand projet.

    On peut être opposé aux « transformations » - encore la novlangue macronienne ! - voulue par le président, et c’est mon cas avec cette loi Travail dont j’estime qu’elle constitue une grave régression sociale, sans systématiquement faire feu de tout bois de manière tendancieuse.

    C’est sur les effets de cette loi sur les travailleurs qu’il faut concentrer les attaques, pas sur des questions de sémantique détournées !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 31 août 10:46

      @Fergus

      Bonjour, vous savez très bien que la sémantique est importante dans un projet politique. Il sert effectivement à détourner le sens des mots et à lui donner une certaine direction selon les intérêts de ses usagers. Dans le cas de Macron, du MEDEF et de tous ceux qui manipulent à la fois, Macron, les politiciens et le gouvernement, le mot « réformes » tel que sorti tout droit de la bouche de Macron, veut tout simplement dire : suppression de toutes les règles de droit contenues dans les Codes juridiques français. En gros, nous commençons par le Code du Travail, nous finirons par TOUS les Codes en vigueur dans notre pays. . Derrière ces projets de destruction, il y a bien sûr, le MEDEF, l’UE, ce qui constitue un conglomérat de pouvoirs exorbitant, un arbitraire insupportable.

      Mais Macron a raison, le peuple Français est « irréformable », du moins au sens où il l’entend. Et le peuple français a bien l’intention de se mettre en mode stéréophonique pour bien réaffirmer le sens vrai des mots.


    • pipiou 31 août 10:57

      @Nicole Cheverney
      « suppression de toutes les règles de droit contenues dans les Codes juridiques français »

      Vous n’avez pas l’impression d’être caricaturalement excessive ?
      En matière d’irréformable vous êtes un modèle ; prête à raconter n’importe quoi pour refuser toute réforme.


    • Fergus Fergus 31 août 11:35

      Bonjour, Nicole Cheverney

      J’ai déjà à différentes reprises souligné que dans le langage macronien- mais cela valait déjà pour Sarkozy et Hollande - le mot « réforme » désignait en fait une « contreréforme », autrement dit une atteinte aux droits des travailleurs et une aggravation de la précarisation de l’emploi. Sur ce plan-là, nous sommes d’accord.

      « le peuple français a bien l’intention de se mettre en mode stéréophonique pour bien réaffirmer le sens vrai des mots. »

      J’aimerais le croire, Mais l’attitude de FO - et sans doute celle de la CFDT à venir - montre bien que les syndicats eux-mêmes sont très divisés, ce qui n’est évidemment pas de nature à mobiliser les masses. Et contrairement à des luttes antérieures où l’on sentait la détermination poindre dans les conversations, je ne perçois rien de tel en ce moment, excepté chez les militants de la France Insoumise qui, comme Macron, jouent d’ailleurs gros le 23 septembre.

      A suivre, en croisant les doigts pour que ça bouge un peu plus. Un échec face au gouvernement sur la loi Travail ouvrirait en effet un boulevard à Macron pour ses autres contreréformes.


    • pipiou 31 août 12:46

      @Fergus
      Avec 3 millions de chomeurs depuis des années vous craignez vraiment une aggravation de la précarisation de l’emploi ?

      C’est sûr qu’aujourd’hui un chomeur n’est pas précaire : chomeur en France c’est souvent du pérenne, du long terme.


    • Fergus Fergus 31 août 13:17

      Bonjour, pipiou

      Passer de l’état de chômeur à celui de travailleur pauvre ou précaire à l’allemande ou à la britannique est-il un progrès ?

      C’est en effet ce que pensent Macron et les libéraux qui lui emboîtent le pas. Ces personnes feraient bien d’aller outre-Rhin ou outre-Manche pour évaluer le moral des travailleurs : il y est en baisse d’autant plus spectaculaire que tous ceux qui sont désormais atteints par cette aggravation de la précarité sont dans l’impossibilité de former le moindre projet familial.

      Est-ce cela que nous voulons ? Faut-il toujours aller dans le sens du moins-disant social ?

      Non, évidemment, sauf des personnes qui, comme vous, sont sensibles aux sirènes du libéralisme décomplexé dont la seule finalité est d’accroître les profits des entreprises, de leurs patrons et de leurs actionnaires.

      La solution est évidente : partager le travail, et pour cela instaurer les 32 heures, voire les 30 heures hebdomadaires. Le problème est que cela ôterait au patronat sa principale arme : le chantage à l’emploi !


    • francois 31 août 14:23

      @Fergus
      le travailleur pauvre est plus corvéable que le chomeur. Ca permet de se payer un boy ou uune soubrette pour pas chère.

      Il n’y a rien de désinterresser dans l’idéologie néo libérale.

      17% de taux de pauvreté en Germany, contre 14 % en France, je ne vois pas où est le succés de l’Allemagne. L’Allemagne a déjà un long passé en matière de broyage humain.


    • Yaurrick Yaurrick 31 août 14:36

      @Fergus
      Si vous préférez que les personnes soient de façon certaine au chômage (et donc à la charge de la société) plutôt que travailleur pauvre ou précaire (donc pas entièrement à la charge de la société), je ne vois pas plus comment elles pourraient former un projet familial..

      Les 32h auront exactement le même effet que les 35h : diminuer la richesse produite par chacun et cela ne résoudra pas le problème du chômage.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 31 août 16:17

      @pipiou

      CCChuuuuuuuuuuuuttttttttttttttttttttttttttttttttt !


    • lloreen 31 août 18:07

      cron@francois
      « L’Allemagne a déjà un long passé en matière de broyage humain. »

      La solution urgente est de sortir de ce système mortifère dualiste et de fédérer pour l’émergence d’une alternative, ce que d’ailleurs beaucoup de citoyens ont fait dans différents pays.
      Les islandais se sont affranchis de la tutelle de Washington DC en reprenant leur souveraineté-et même si un commentateur, qui se reconnaîtra avait relevé le fait que l’Islande compte autant d’habitants que la ville de Nantes- leur réussite prouve que l’engagement d’un petit nombre est suffisant pour créer des changements.
      On attend d’ailleurs de voir à quel moment les Nantais vireront la clique de monsieur Macron...d’autant plus qu’un collectif français a crée un conseil national de transition le 18 juin 2015, un organe juridique reconnu par le droit international pour engager une transition à l’actuelle situation.

      Quant aux allemands et aux vénézuéliens, ils ont aussi organisé une assemblée constituante, ce qui est bien la preuve que certains ont décidé de prendre les devants. Nul doute qu’ils seront suivis par d’autres.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 août 18:45

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      Vous avez raison. Taktak aussi. Mais quelle importance... La situation et la réponses offertes sont si complexes - en fait, compliqués - que Quidam Lambda n’y comprend plus rien, et que le rapport entre les gestes qu’il peut poser et l’évolution de la société ne lui puis apparait plus que comme celui dont les médias le convainquent... Et convaincus pour le temps que souhaite l’oligarchie qui les contrôle...

      Hier, on poussait Macron, demain on s’y attaquera, mais le but est toujours la zizanie essentielle qui maintiendra en équilibre toutes les forces qui doivent s’opposer pour que la masse du peuple n’ait qu’une influence nulle.... On doit pouvoir faire glisser sans effort le char de l’État sur les rails du statu quo et maintenir toutes les inégalités et les injustices sans que quiconque ne cède a l’appel de la violence.

      Au menu satisfaction et ’acceptation tranquille. C’est ce que permet l’abondance que l’Industrie a substitué à la pénurie d’antan... et on peut penser que la grogne sociale n’atteindra pas le point d’ébullition. Le concept de démocratie en devient de plus en plus une illusion, bien sûr, mais qui s’en soucie, sauf ceux qui font leur beurre à en parler ? 

      Je propose un retour a une démocratie plus directe... (voir article en lien ci-dessous), mais je suis bien conscient que je ne fais qu’exprimer les engouements d’un octogénaires pour ses vieilles amours.... La démocratie vite ses limites quand la compétence prime... Ceux qui viennent ne sauront bientôt même plus qu’ils sont manipulés, pas plus que les radins en août ne savent pourquoi ni comment ils ont muri. Mais on fera encore du vin.

      Pierre JC














    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 août 19:14

      @Pierre JC Allard


      (Attention. Pour éviter de « corrompre jeunesse » je reprends mon commentaire ci-hat en corrigeant les coquilles.. Mes excuses.

      «  »
      Vous avez raison. Taktak aussi. Mais quelle importance... ? La situation et les réponses offertes sont si complexes - en fait, compliquées - que Quidam Lambda n’y comprend plus rien, et que le rapport entre les gestes qu’il peut poser et l’évolution de la société ne lui apparait plus que comme celui dont les médias le convainquent... et ne l’ont convaincu pour le temps que souhaite l’oligarchie qui les contrôle...

      Hier, on poussait Macron, demain on s’y attaquera, mais le but cherché est toujours la zizanie essentielle qui maintiendra en équilibre toutes les forces qui doivent s’opposer pour que la masse du peuple n’ait qu’une influence nulle.... On doit pouvoir faire glisser sans effort le char de l’État sur les rails du statu quo et maintenir toutes les inégalités et les injustices sans que quiconque ne cède à l’appel de la violence.

      Au menu satisfaction et acceptation tranquille. C’est ce que permet l’abondance que l’Industrie a substituée à la pénurie d’antan... et on peut penser que la grogne sociale n’atteindra pas le point d’ébullition. Le concept de démocratie en devient de plus en plus une illusion, bien sûr, mais qui s’en soucie, sauf ceux qui font leur beurre à en parler ? 

      Je propose un retour à une démocratie plus directe... (voir l’article en lien ci-dessous), mais je suis bien conscient que je ne fais qu’exprimer les engouements d’un octogénaire pour ses vieilles amours.... La démocratie atteint vite ses limites quand la compétence prime... Ceux qui viennent ne sauront bientôt même plus qu’ils sont manipulés, pas plus que les raisins en août ne savent pourquoi ni comment ils ont muri. Mais on en fera encore du vin.

      Pierre JC


       .

    • Xenozoid Xenozoid 31 août 19:23

      @Pierre JC Allard

      tu dis je cite

      Je propose un retour à une démocratie plus directe

      de quel retour tu parles ?

      tu rêves a une démocratie qui a existée ?
      quelle illusion,,,vraiment, il va faloir mettre des sens aux mots,
      quand et où a tu vu ,une « démocratie » venir,été et/ou future... ?
      dis moi que c’est moi qui ne comprend pas ?
      ou as tu vu une démocratie ?
      quelquepart ?


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 août 21:58

      @Yaurrick

      Les 32h auront exactement le même effet que les 35h : diminuer la richesse produite par chacun et cela ne résoudra pas le problème du chômage.

      Je vous approuve totalement.
      Et c’est en effet l’inverse qu’il faut faire.

      Pour faire monter la pente à une locomotive, on ne ralentit pas mais on accélère.

      Je suis sidéré par toutes les décisions contraires au bon sens prises par les politiques depuis des décennies ; et la majorité approuve...

      « Il y a vraiment des putain de con de tarés sur cette planète ! » (Clavius, 2017)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 05:34

      @Fergus
       Rêvons, soyons fous !

      La solution est évidente : partager le travail, et pour cela instaurer les 32 heures, voire les 30 heures hebdomadaires.

      Et c’est sur Mélenchon que vous comptez pour faire ce miracle ??

      Voilà ce que donne « la Gauche radicale » en Grèce :
      « 4 ans d’austérité résumés en 40 photos »


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 septembre 08:22

      @Xenozoid


      Je parle d’un retour au CONCEPT de la démocratie. Nous sommes d’accord que, dans les faits il n’a jamais été parfaitement appliqué. Ce que je propose est un pas dans cette direction.

      PJCA

       




    • gogoRat gogoRat 2 septembre 22:48

      @Yaurrick

       Le logicien et philosophe Bertrand Russell n’avait, lui, pas les mêmes difficultés que vous à savoir identifier des perspectives où des personnes au chômage puissent être préférables au travailleur pauvre et précaire ; voir ce passage de son « éloge de l’otium » :

      « De nos jours, cependant, personne ne niera que la plupart des entreprises échouent.
       Cela signifie qu’une grande quantité de travail humain, qui pourrait avoir été consacrée à la production de quelque chose dont on puisse jouir, a été dépensée à la production de machines qui, une fois produites, sont restées inactives et n’ont fait de bien à personne. L’homme qui investit ses économies dans une entreprise qui fait faillite lèse donc les autres autant que lui-même.
      S’il avait dépensé son argent, disons, dans des fêtes pour ses amis, ceux-ci (on peut l’espérer) auraient eu du plaisir, ainsi que ceux pour qui il aurait dépensé de l’argent, comme le boucher, le boulanger ou le bootlegger.
       
      Mais s’il le dépense (disons) en fixation de rails sur une couverture géographique où des trains s’avèrent ne pas être voulus, il a détourné une masse de travail dans des voies qui n’apportent du plaisir à personne. Néanmoins, quand il devient pauvre par l’échec de son
      investissement il sera considéré comme la victime d’un malheur immérité, tandis que l’homosexuel dépensier, qui aura dépensé son argent avec philanthropie, sera méprisé comme un imbécile et une personne frivole.

      Tout ceci c’était seulement un préliminaire. Je veux dire, très sérieusement, que beaucoup de mal est occasionné dans le monde moderne par la croyance en le fait que le travail soit vertueux, et que la route du bonheur et de la prospérité se trouvent dans une diminution organisée du travail. »


  • leypanou 31 août 09:58

    JLM, a bien failli aller au second tour (chose qui était parfaitement accessible n’eussent été les candidatures trotskistes de diversion et l’attitude plus qu’équivoque du PCF officiel envers Hamon : non, non, non, il a été incapable de convaincre plus de Français tout simplement, essentiellement à mon avis sur ses propos concernant les « 250 millions de réfugiés climatiques selon l’ONU qu’il faut se partager ».

    De la même manière, en 2002, L Jospin n’a pas été éliminé à cause de la présence de JP Chevènement ou de C Taubira mais parce qu’il a été incapable de convaincre une majorité de Français à voter pour lui (la plus grande privatisation avec DSK).

    Qu’il continue avec ces minutes de silence pour les migrants morts en Méditerranée, il(s) verra(ont) bien !!!


  • Vraidrapo 31 août 10:25

    Ce matin, Patatras sur France-Intox, je pensais que B.Guetta avait démissionné avec son compère Cohen mais, que nenni, il continue de sévir.
    ET pour remplacer Cohen, un autre compère du même tonneau N.Demorand.
    Après avoir constaté le ton avec lequel ce dernier s’adressait à Ph.Martinez, je me suis rendu sur le site Wikipedia à la rubrique Nicolas Demorand et j’ai eu confirmation de tout ce que le bonhomme avait laissé transpirer en 5 minutes chrono !
    Chapeau l’Artiste !
    (et adieu France-Intox !)


  • chantecler chantecler 31 août 10:45

    Globalement en accord avec l’article sauf que les lignes ont bougé .
    Il serait temps qu’un parti radicalement à gauche , antilibéral et anti € voit le jour .
    Je n’attends rien d’un PC ou d’un groupe issu du PC .
    Il ne rassemblera jamais .
    Les chapelles sont dépassées .
    En attendant : « tous au abris » comme l’écrivait M. Moore .


  • pipiou 31 août 10:55

    L’auteur ne fait que confirmer l’affirmation de Macron : les réformes n’ont pas commencé que le PRCF est déjà vent debout contre et passe son temps à dézinguer le gouvernement, quoi qu’il fasse.

    Mais le PRCF est pire qu’irréformable : il est indecrottable.


    • Armelle Armelle 31 août 13:20

      @pipiou
      Bof, vous savez le PRCF se limite à 3 4 clampins qui s’agitent ça et là,...Même pas de quoi en parler !!!
      Alors que l’insignifiance soit réformable ou pas, on s’en fout


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 05:43

      @pipiou
      Vous retardez, les réformes ont commencé avec Mitterrand, à partir de 1983, plus euro - mondialiste que lui, tu meurs !
      Le PS a voté tous les Traités, depuis le Traité de Rome par la SFIO, jusqu’à celui de Lisbonne, il a dérégulé la finance et privatisé plus que la Droite.... 
      Les euronouilles de Droite, vous devriez construire un monument à la gloire du PS & de Mitterrand !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 06:28

      @Armelle
      Réformes libérales bénies par la Gôoooche de Droite :

      - Traité de Rome -1957- SFIO - Guy Mollet
      - Désindexation des salaires- 1983 - Mitterrand/ Maurois
      - Accords de Schengen- 1985 - Fabius
      - Dérèglementation des marchés- 1986- Bérégovoy
      - Acte unique européen- 1986 - Fabius- Delors
      - Mobilité des capitaux - 1988- Delors-Lamy
      - Baisse de la fiscalité sur les revenus du capital - Beregovoy
      - Traité de Maastricht - 1992- Beregovoy
      - Traité d’Amsterdam- 1997- Jospin
      - Pacte de stabilité et de croissance - 1997 - Jospin
      - Création de la BCE - 1998- Jospin
      - Régime fiscal favorable aux stocks options- 1998- DSK
      - Création de la zone euro- 1999- Jospin
      - Sommet de Lisbonne- 2000 - Jospin
      - Traité de Nice - 2001- Jospin
      - Sommet de Barcelone- 2002 - Jospin
      - Ratification du Traité de Lisbonne à Versailles - soutenu par le PS en 2008
      - MES & TSCG - 2013- Hollande + Ayrault...


      On dit merci qui ? Merci aux Socialistes !

  • BA 31 août 11:01

    A propos de l’entreprise du luxe Chanel :

    Les deux propriétaires de Chanel sont deux frères, Alain et Gérard Wertheimer. Ce sont deux hommes d’affaires de nationalité française.

    Derniers chiffres connus : tous les chiffres du groupe sont en très nette baisse. Le chiffre d’affaires, d’abord, qui recule de 9% à 5,67 milliards de dollars, mais aussi le résultat opérationnel, qui baisse de 20%, à 1,278 milliard et le bénéfice net, qui recule, lui, de 35%, à 874 millions de dollars.

    Les deux propriétaires de Chanel ont donc décidé …

    … de doubler leur dividende !

    Le bénéfice net de Chanel s’effondre, il est tombé à 874 millions de dollars … et donc ses deux propriétaires vont gagner 3,4 milliards de dollars cette année !

    Lisez cet article :

    Ils se sont voté 3,4 milliards de dollars en dividendes au titre de 2016. Une somme énorme. Presque disproportionnée… C’est deux fois plus que les 1,6 milliard qu’ils s’étaient attribués l’an dernier. C’est presque deux tiers du chiffre d’affaires du groupe, et c’est surtout quatre fois ce que l’entreprise a déclaré en bénéfice net ! La ponction a été si forte, nous apprend encore ce document de 92 pages que Challenges et le magazine suisse Bilan se sont procurés, que la trésorerie de l’entreprise est tombée, pour la première fois depuis longtemps, sous le milliard de dollars !

    https://www.challenges.fr/luxe/chanel-l-incroyable-dividende-des-freres-wertheimer_494435

    Bien entendu, Alain et Gérard Wertheimer ne veulent pas payer d’impôts en France. Les impôts, c’est bon pour les gueux.

    Les deux frères sont donc partis en Suisse pour ne plus payer d’impôts : ils habitent aujourd’hui à Genève.

    http://www.latribune.fr/vos-finances/impots/fiscalite/20111201trib000668201/decouvrez-la-liste-des-44-plus-grandes-fortunes-francaises-exilees-en-suisse.html

    Conclusion :

    Depuis des dizaines d’années, la grande bourgeoisie dirige la France.

    La grande bourgeoisie a complètement verrouillé le système financier, le système politique et le système médiatique.

    Aujourd’hui, il faut une révolution pour détruire le système.


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 31 août 22:19

      @BA

      Aujourd’hui, il faut une révolution pour détruire le système.

      Alors, vous devez soutenir la Corée du Nord, les seuls révolutionnaires actuels.

      Les Coréens (du Nord) continuent de montrer aux Etats-Unis qu’ils peuvent lancer un missile balistique au-dessus du Japon, plus précisément au-dessus de l’île de Honshu, où se trouve Tokyo.

      Et que trouve-t-on à Tokyo ? La Kabutocho, la Bourse de Tokyo, la deuxième place financière du Monde en terme de capitalisation boursière globale après la Bourse de New-York.
      Et vous devez le savoir, la finance et l’économie internationales ne sont plus physiques mais numériques.

      Question : l’infrastructure informatique et électronique japonaise est-elle blindée pour résister à l’impulsion électro-magnétique (EMP en anglais) générée par la détonation d’une bombe thermonucléaire à très haute altitude ? 
      Sinon adieu processeurs, sauvegardes, batteries, téléphones mobiles, ordinateurs portables, disques durs, tout grillera. Et le rétablissement tel qu’à l’origine pourrait prendre des semaines, voire des mois.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 06:32

      @BA
      Des dividendes record en 2016 pour le CAC 40

      "En 2016, les actionnaires du CAC 40 se sont partagés près de 46 milliards d’euros de dividendes, presque un record. Les grands groupes renouent avec leur niveau d’avant crise. Trois entreprises sont particulièrement généreuses avec leurs actionnaires. Sanofi a versé plus de 6,66 milliards d’euros, 5,9 milliards chez Total, et 5,57 milliards chez Vivendi."


  • Sozenz 31 août 11:08

    Ce monsieur macron se permet en plus de mettre dans son entourage conseil sarko que les français ont rejeté .
    je pense que ce macron .est un débile mentale ; ou qu ’ il meprise totalement les françaiset l affiche ouvertement .
    faudrait deja arrter de l appeler le jupîter .
    ce monsieur n a aucune grandeur . et s il continue comme cela la bonne fortune jupitérienne risque fort bien de le quitter <.


    • Christian Labrune Christian Labrune 31 août 12:59

      ce monsieur n a aucune grandeur .

      @Sozenz
      C’est tout à fait vrai, mais son chien a l’air tout de même fort sympathique. Pauvre bête !
      Passer de la SPA aux mains d’un tel maître, c’est véritablement tomber de Charybe en Scylla. Il faudrait faire quelque chose.


    • Habana Habana 31 août 13:05

      @Sozenz
      Un débile mental élu par 70% de Mongoles !

      Bien sûr que oui que la France est irréformable avec autant de crétins pour qui l’essentiel est de « faire barrage » !
      Barrage à quoi ?
      Ils ne le savent même pas, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’ils ont fait barrage à leurs propres intérêts !

    • francois 31 août 14:21

      @Habana
      il y a eu 10 million de crétins pour voté FN.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 05:46

      @Habana
      Vous vous imaginez peut-être que les réformes ne vous concernent pas ?
      Ou alors, c’est que vous avez quitté la France pour un paradis fiscal ... !!!


    • Sozenz 1er septembre 10:18

      @Habana
      c est quoi l interet des français ; laisser macron dilapider les grandes entreprises francaise rentables et les laisser privatiser par des etats etrangers ?
      de laisser revenir à 100 ans en arrière sur le travail et accepter la grande boucherie .
      accepter que macron n est qu’ un amuseur en faisant croire qu’il va faire le levier pour proteger la france contre le travail des détachés qui tue ce qui reste comme taff apres avoir délocalisé ?
      de laisser reformer pour de la mondialisation . d accepter les tribunaux d entreprises bientôt attaquer les etats ? etc . etc ...
      il y a trop de points ...
      le macron ne fait qu ’ appliquer ce que le medef et l UE lui demande , comme un brave petit toutou .

      et vos 70 % de mongoles comme vous dites . nes sont pas si nombreux que cela quand on fait le vrai calcul de ceux qui ont votés pour lui . et en plus la plus part de ceux qui ont voulu macron ne vivaient pas sur le territoire français .
      si vous faites le calcul de sa réelle légitimité . sur le vrai pourcentage des français qui ont voulu macron ..si le fonctionnement des votes étaient justes , et non adaptables pour ne pouvoir faire passer que ceux qu ils veulent . et bien macron ne serait pas là .
      C est le fonctionnement de cette république qui est a totalement revoir .

      alors faites votre propagande ailleurs . votre petit jeu d illusionniste et votre mal honnêteté ne passe pas...en tout cas pas avec moi .


  • Sozenz 31 août 11:55

    reforme isf

    Pour les personnes qui ont leur domicile fiscal en France, on compte l’intégralité du patrimoine, en France et dans le reste du monde. Pour ceux qui ne sont pas des résidents fiscaux tricolores, le calcul exclut les biens à l’étranger.

    perso j aurais mis une surtaxe sur ceux qui ne resident pas en france et qui n arretent pas d investir dans l immobilier français . que le patrimoine français soit protegé par ceux qui resident en priorité en France . on protège et respecte mieux le lieu où l on se trouve
    . et si on veut profiter sans trop se soucier des problèmes intérieurs n’ y étant pas . ben , tu mets la main à la poche ....


  • Isabelle Bourdebail 31 août 11:55
    Je pensais naïvement que la constitution garantissait la séparation des pouvoirs législatif et exécutif.

    Macron fait ses lois et les applique. Nos députés sont donc devenus totalement inutiles. On va leur laisser des miettes pour faire illusion : la diminution du nombre d’allumettes dans une boîte ou la taille réglementaire des pinces-à-linge.

    En vrai ce sont les banquiers et l’OCDE qui ont décidé de nous passer à la moulinette de leurs déréglementations et de leurs nouvelles taxes. Ce sont bien les banquiers qui ont financé sa campagne ? C’est beau la reconnaissance...

    Et si vous continuer il vont nous coller une taxe sur le mécontentement. Tant qu’il n’y en a pas une sur le mépris et l’arrogance Macron restera très très riche.

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 août 12:29

    J’ai proposé mon article hier et avant le votre : 


    « MACRON SE DÉVOILE, LES FRANÇAIS S’INTERROGENT »

    S’il n’est pas encore publié et s’il y a des résistances, cela veut dire que les chances du changement en France sont quasi nulles ! 

    • Sozenz 31 août 12:36

      @Mohammed MADJOUR
      J’ai proposé mon article hier et avant le votre :

      Vous avez ete un vilain garçon avec les français . les français sont gentils , mais faut pas leur taper dessus trop longtemps , ça finit opar se defendre un français . et plus que vous le penser

      bon bref . je vais quand meme liasser couler Une petite larme pour vous ( ou pas )

      ps / aux autres . attendez vous a des représailles ... à des « gros cons , vous ne me méritez pas ... » de la part de momo


    • francois 31 août 14:20

      @Mohammed MADJOUR
      vous croyez aux conneries que vous écrivez, ça serait rassurant que vous ne soyez qu’un simulacre.


    • Sozenz 31 août 12:39

      @Mohammed MADJOUR
      vous voyez que vous pouvez de temps en temps vous servir de votre tête au lieu de râler"
      laisser les français râler ; on le fait beaucoup mieux que vous et c est plus marrant !!


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 août 13:02

      @Sozenz

      Oui, c’est marrant, j’en conviens ! C’est même effarant ! Allez les Français, râlez tous ensemble !!!

    • Sozenz 31 août 13:58

      @Mohammed MADJOUR
      Crétin ^^


    • Sozenz 31 août 13:59

      @Sozenz
      qui qu en veut ! qui qu en veut !, y en aura pour tout le monde ... libre service aujourd hui !!!


  • Armelle Armelle 31 août 13:28

    « ...en un mot pour une société socialiste « en marche »… vers le communisme »

    J’aime beaucoup votre 2ème degré !!!


  • kako 31 août 13:44

    Les seuls qui soient illégitimes, minoritaires et impopulaires, sont ceux qui ont perdu les élections !!! Maintenant vous allez nous déverser votre bile et votre vision dépassée du monde pendant 5 ans ? Trouvez autre chose.


    • francois 31 août 14:18

      @kako
      Kako rêve de la Corée du nord. Kako a une vision complètement dépassée du monde à la Nord Coréenne.

      Finalement les affidés de macro toc sont de vulgaires crypto bourgeois XIX siécles.

      Et ils viennent nous faire des leçons de modernité ces ploucs.


    • Sozenz 31 août 17:04

      @françois
      au final , j ai eu plus de considération pour momo que pour kako ( qui a oublié un U )
      A momo , je lui ai repondu . à kako je n avais mème pas pris la peine ...


    • koulouge 31 août 18:30

      @kako
      perdu ? avec ces élections qui ont été parfaitement truquées !!!


    • Lugsama Lugsama 1er septembre 01:23

      @koulouge

      Truqués selon qui ? Pas les candidats en tout cas.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 05:58

      @Lugsama
      Truquées par les médias : 100% des radios + 100% des télés + 100% des journaux + 100% des hebdomadaires ont soutenu Macron pendant toute une année.


      Si cela se passait en Russie, toute la bienpensance néo cons en ferait des cacas nerveux ! Sauf qu’en Russie, les médias d’opposition ont pignon sur rue et qu’ils sont financés sur fonds publics par Gazprom !
      Comme si Asselineau disposait de la chaîne TF1 financée par AREVA !!

    • Sozenz 1er septembre 10:23

      @Lugsama
      le point sur les multicartes de votes + ceux qui n ont jamais reçu la leur , n a toujours pas ete fait . à ce que je sache ... aussi

      et les bulletins déchirés....

      tout était normal


    • Lugsama Lugsama 1er septembre 10:32

      @Fifi Brind_acier

      Blablabla et la Loi sur le temps de parole n’est pas respecté peut être ? 

      Asselineau et ses thèses complotistes ne représentent rien, et on l’a vu aux élections, il a déjà beaucoup de chance de bénificier d’autant de temps de parole pendant en période électorale.

      En Russie les candidats ne peuvent pas se présenter sans l’accord du Kremlin, sans parlez du système de signature qui appliqué en France ne permettrai pas à votre gourou de se présenter, la Loi sur le temps de parole qui y éxiste n’est pas respecté par Poutine et il refuse même de se rendre aux débats.. alors vous êtes bien mignon mais comparer la démocratie française avec un régime autoritaire ne servira pas votre peite propagande complotiste.

    • Durand Durand 1er septembre 13:34

      @Lugsama



       Tiens, j’ai des nouvelles d’un de tes ancêtres !






       

  • Le421 Le421 31 août 18:47

    Il faut se trimballer une sacrée dose de connerie/mauvaise foi pour expliquer aux gens que c’est le fait d’avoir des ouvriers « jetables » au lieu d’un carnet de commande rempli qui va relancer l’économie et faire diminuer le chômage.
    Et dans trois ans ou même quatre, on constatera une fois de plus que les mêmes se sont encore plus goinfré et que les clampins l’auront encore plus dans le baba.
    Mais bon.
    Vu que les « clampins » en redemandent !!
    Pourquoi pas, finalement.
    Quand on est con, souvent, on le reste...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 07:24

      @Le421
      Et il faut avoir une sacrée dose..., pour rester dans l’ UE, alors que l’ UPR vous avait prévenus !! Mais bon, vu que les « clampins » ne demandent qu’à rêver au merle blanc d’une Autre Europe à la St Glinglin, pourquoi pas, finalement, continuer à cacher que nous allons finir comme les Grecs...


    • Sozenz 1er septembre 10:27

      @Fifi Brind_acier
      cela fait des années que l on dit que l un des principaux problème a resoudre en premier c est celui de l ’ UE .
      il est un fait que de sortir de l UE ne reglera pas tous les problèmes en un coup de baguette magique . mais que de sortir de l UE c est de ne pas donner le bâton pour se faire taper ...

      le principe a du mal a monter jusqu’ au cerveau pour certains


    • Le421 Le421 1er septembre 15:36

      @Fifi Brind_acier
      C’est l’UE ou le Medef de Gattaz qui demande des ouvriers jetables ??

      Ah oui, c’est vrai, les œufs au Fipronil, c’est l’UE, les algues de Bretagne, c’est l’UE, la grippe aviaire, c’est l’UE, la sécheresse en France, c’est l’UE, mon demi qui chauffe pendant que je tape sur le clavier, c’est aussi l’UE...

      Mais oui, mais oui.

      Sans l’UE, on serait tous sauvés.
      Ca serait le bonheur, les enfants courraient dans les prés au milieu des papillons et les clochards seraient hébergés au Crillon...  smiley

      Ne posez pas la question pourquoi vos résultats électoraux sont ce qu’ils sont.
      Maintenant, c’est vous qui voyez !!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 septembre 05:14

      @Le421
      C’est l’UE ou le Medef de Gattaz qui demande des ouvriers jetables ??

      Les deux, mon général, l’ UE est au service de Gattaz ! Mais comme vous vous refusez à lire les documents européens, et ceux de la BCE et du FMI, vous vivez sur une autre planète !

      Pourtant Mélenchon a bien expliqué en 2016 les origines de la Loi Travail :
      « C’est la faute à l’ Europe ! » Prenez - en connaissance, l’ignorance, ça se soigne !


      les œufs au Fipronil, c’est l’UE, les algues de Bretagne, c’est l’UE, la grippe aviaire,

      Et oui, c’est aussi l’ UE qui impose aux agriculteurs de faire de l’agriculture industrielle et intensive, de produire toujours plus, d’où les épandages d’azote en Bretagne !


      C’est aussi l’ UE qui a transféré à la Commission européenne l’écologie, l’agriculture, la pêche, la mer et la défense des consommateurs. La malbouffe, ce sont les Traités européens qui l’organise !! Les Gouvernements sont impuissants dans tous ce domaines.

  • Lugsama Lugsama 1er septembre 01:20

    Sondage ODOXA du jour, 57% des français aprouvent la citation de Macron.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 06:35

      @Lugsama
      Ils ne savent pas encore que Macron veut aller plus loin sur la baisse des APL ....


    • Lugsama Lugsama 1er septembre 10:22

      @Fifi Brind_acier

      Et le rapport est ? 

      Les APL c’est sympa sur le papier mais si au final ça sert à faire monter les loyers il faut peut être chercher dans une autre direction..

    • Sozenz 1er septembre 10:48

      @Lugsama
      ah parce que vous croyez qu en baissant de 5 euros les apl , les proprietaire vont baisser leur loyuers.
       et pendant que vous y etes . ne plus donner d apl les propriétaire vont offrir des appartement gratos .

      nous allons voir si les logements vont baisser d ’ ici peu . ce qui m etonnerait grandement ; et nous verrons la mauvaise foi encore de macron
      si tu veux faire un truc comme cela . tu decretes oui que tu fais baisser les apl de 5 euros mais tu decretes aussi que les loyers doivent baisse au moins de 5 euros aussi ? et que les taxes qui sont attribués aux propriétaire vont aux aussi baisser de 5 euros . et là personne est perdant , mdr
      ah mince ... le probleme c est que l etat va moins faire rentrer d argent ? je pensais que le problème c était les loyers trop chers ...


    • Le421 Le421 1er septembre 15:37

      @Lugsama
      Sondage Odoxa... Pour « Valeurs Actuelles », non ??


    • Le421 Le421 1er septembre 15:43

      @Sozenz
      On prends toujours le problème à l’envers.
      Comme je l’ai écrit plus haut, ce ne sont pas les indemnités prudhommales limitées qui vont remplir le carnet de commande.
      A écouter le ramassis d’escroc qui déblatère sur les ondes, tout départ d’un ouvrier se traduit par un passage chez les prudhommes.
      Alors que c’est 5 pour mille environ.
      Ca fait belle lurette qu’un patron vire qui il veut quand il veut.
      En cas de difficultés, c’est le licenciement économique.
      Mais plus de la moitié des cas sont fait en entente réciproque.
      J’ai quitté six boîtes dans ma vie, jamais un prudhomme. Jamais !!

      Donc, on nous raconte encore des fables.
      Et comme pour le CICE, pas plus d’embauche que de beurre au cul.
      C’est clair !!
      Et pour certains, avec ou sans UE !!  smiley


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 septembre 05:18

      @Le421
      Et pour certains, avec ou sans UE !! 

      Annie Lacroix Riz explique comment l’ UE a été construite par les capitalistes, pour les capitalistes. Il n’y a jamais eu « de rêve européen » pour les peuples, comme le raconte Mélenchon.


  • Taverne Taverne 1er septembre 01:42

    Si le peuple est irréformable, les présidents sont incorrigibles. Je lis votre CV : « Le monde est moche, la décoration ne l’embellira pas changeons-le ». jai envie de tourner autrement ces mots de comptoir. Par exemple :

    Verse-moi un verre de lumière !
    Je n’ai plus d’aube dans mes poches.
    En retournant dans ma chaumière,
    Je verrai le monde moins moche.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er septembre 12:57
    La question dépasse celle du « travail », du « chômage » et en général des « salaires », les gens se demandent pourquoi et pour qui ils travaillent puisque les richesses nationales continuent dans toute la transparence à l’émergence d’un monde parallèle où vit une infime minorité de milliardaires loin de la misère humaine !

    Pourquoi la modératiude refuse de publier mon article proposé le 30.08.2017 ?

    VOUS PENSEZ QUE LES SYNDICATS CHANGERONT QUELQUE CHOSE AVEC LES DÉFILÉS DE RUES  ? 

    VOUS PENSEZ QUE « L’INSOUMISSION » PEUT RENVERSER LA SITUATION APRES AVOIR ACCEPTÉ LA SOUMISSION  ? 

    Lisez mon article et faites votre conclusion :

    « MACRON SE DÉVOILE, LES FRANÇAIS S’INTERROGENT »

    S’il n’est pas encore publié et s’il y a des résistances, cela veut dire que les chances du changement en France sont quasi nulles ! 


Réagir