jeudi 18 novembre - par Opposition contrôlée

Presse, influence et manipulation (2)

Au Moyen Âge, le prêche du curé, le crieur public, l'art religieux étaient des « médias » dominants. Les transformations qui suivront cette époque sont en grandes parties la conséquence du développement de l'imprimerie. On peut noter que dès son apparition en France, elle est strictement encadrée par le pouvoir politique. Déjà au XVIIe siècle, on trouve de nombreuses gazettes, tirant à plusieurs milliers d'exemplaires, et souvent lues en public. Les colporteurs sillonnent l'Europe, atteignent les villages les plus isolés, proposant un assortiment hétéroclite de presse et de littérature.

En France, jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'état contrôle et censure directement la presse et la littérature. L'Eglise catholique est chargée de l'instruction, mais demeure sous la tutelle de l'état, par le concordat, imposé au début du siècle. Dans cette période d'exploitation des masses, probablement la plus brutale que l'humanité ait connue, il s'agissait bien sûr d'éviter la diffusion dans le bas peuple des idées « subversives ». Ces systèmes de contrôle étatiques furent dénoncés par une partie de la classe dominante, dès le milieu du siècle. Ce n'est évidemment pas le but final qui était dénoncé, mais l'efficacité du système, qualifié d'archaïque. Les insurrections populaires de 1871 donneront raison à ce courant réformateur, qui deviendra celui des républicains. Ils obtiennent la gestion des affaires publiques après 1875. 

L'état octroie la liberté de la presse, le suffrage universel (masculin) et prend directement en charge l'instruction des enfants. Ceci fait entrer la France dans l'ère de « l'opinion publique », et de la culture de masse. Les classes dominantes font le calcul suivant : censurer la presse, interdire les journaux contestant l'ordre économique et social, anarchistes, socialistes etc, est une mauvaise stratégie. La presse officielle n'a aucune crédibilité aux yeux des masses, et cela rend la presse et les idées « clandestines » d'autant plus attrayantes. La nouvelle stratégie des dominants, mise en oeuvre par la liberté de la presse, repose sur quelques principes, toujours d'actualité aujourd'hui.

Plutôt que l'interdiction des courants politiques hostiles, ils misent sur l'effet de saturation de l'offre politique et idéologique. Le militant anarchiste a désormais le droit de se tenir au coin d'une rue pour vendre son bulletin, mal imprimé, parlant un langage plus ou moins hermétique aux non-initiés. Les grands intérêts financiers, eux, mettent en circulation dans tout le pays une variété de quotidiens à grand tirage, impeccables sur la forme, distribués dans des kiosques, à grand renfort de publicité. Ceci crée dans l'esprit des masses une impression de « respectabilité », de « sérieux » de la grande presse, impression qui devient leur principal critère de jugement, indépendamment de toute considération sur le contenu. Les idées majoritaires sont celles de la presse majoritaire, et définissent donc la « normalité idéologique ». Ils ciblent tout le spectre des opinions majoritaires, opinions formatées par l'autorité de l'instituteur, dont l'enseignement, on le constate par la lecture des manuels scolaires de l'époque, est imprégné d'idéologie, celle des « honnêtes gens ».

Mais la marginalisation des idées subversives ne suffit pas. L'état conserve la prérogative de décider de ce qui est une idée politique saine, et ce qui est une idée politique suspecte, voire dangereuse. Les mémoires d'un préfet de police de la Seine, Louis Andrieux, montrent comment, dès cette époque, les journaux suspects, qu'il n'hésite pas à financer, sont systématiquement infiltrés et manipulés par une cohorte de mouchards et autres agents de l'ombre. Au nom de la « sécurité » et de « l'ordre public ».

Tout cela a pour objectif de désamorcer la puissance potentielle des masses exploitées munies du suffrage universel. Chose avouée explicitement par de nombreux intellectuels de « l'élite », le plus brillant d'entre eux étant pour moi Charles Dupont-White, dont vous trouverez une sélection de citations à la fin d'un article médiocre que j'ai publié jadis sur Agoravox.

 « Il faut pourtant ouvrir les yeux. Une chose nouvelle et énorme, comme le suffrage universel, doit tout renouveler autour de soi. Cette force du nombre, érigé en souverain, si vous la considérez en elle-même, si vous la livrez à elle seule, est une force vaine, sans malfaisance pratique et sérieuse. Le nombre ignore absolument la besogne officielle qu'on lui propose. Où l'aurait-il apprise ? Comment pourrait-il la deviner ?

En cet état, le nombre ne saura pas prendre et exercer la souveraineté qui lui est offerte par le suffrage universel. Les classes supérieures demeureront maîtresses du gouvernement, directrices de la société »

Charles Dupont-White

 

De nouveaux médias apparurent au début du XXe siècle, la radio et le cinéma. C'est un saut qualitatif majeur dans la capacité à transmettre l'information, au sens le plus large, et donc aussi un saut dans les méthodes de façonnage de l'opinion publique. La radio permet pour la première fois la diffusion instantanée et en tous lieux de l'information, c'est l'apparition du « direct ». Il faut noter, qu'en plus de toucher des masses considérablement plus larges qu'un titre de presse papier, elle renforce également l'effet de « crédibilité » de ceux, très peu nombreux, qui ont le privilège de s'y exprimer. C'est le média qui fait la crédibilité perçue du discours. La radio concentre un pouvoir immense dans un tout petit nombre de mains. 

Mais il y a un autre aspect qualitatif nouveau à prendre en compte, qui concerne également le cinéma. Le lecteur d'un journal papier peut sélectionner les articles qu'il désire lire, les lire et les relire, au rythme qui lui convient. L'instantanéité et l'irréversibilité du discours oral et de l'image qui défilent changent radicalement les mécanismes d’intériorisation de l'information. La lecture s'adresse à l'esprit, tandis que le son et l'image s'adressent à la fois à l'esprit mais aussi à « l'instinct ». Ces médias permettent d'agir par « impression », sensations, quasi directement sur le corps et l'inconscient, avec une efficacité dépassant largement celle de la prose du littérateur le plus doué. 

Radio et cinéma ouvrent les portes de la manipulation des émotions du public le plus large. Ils décuplent la capacité à susciter empathie, fierté, colère, dégoût, peur, horreur, indignation, etc, et ces sentiments s'imprègnent plus profondément dans la conscience, sans effort et sans « prérequis intellectuel » pour le spectateur. Les techniques de suggestion, euphémisme pour « manipulation », furent, et son toujours, étudiées et appliquées scientifiquement, dès l'apparition des médias de masse. L'emprise sur les individus ira croissant avec les « progrès » de la psychologie et de la biologie, nous l'illustrerons plus loin.

Tout le monde a en tête l'extraordinaire accélération du développement de la technologie durant la seconde guerre mondiale, l'avion à réaction, les missiles balistiques, les radars, l'arme atomique, etc. Il en fût de même pour la propagande, les techniques de manipulation des masses. Les britanniques furent sans doute les plus avancés sur ce sujet. Il faut garder à l'esprit que la propagande n'est pas diffusée exclusivement par la presse « d'actualité », et à vrai dire, son effet fût certainement mineur. La propagande efficace est dans la fiction, le cinéma de divertissement, qui fût une priorité de l'effort de guerre du Royaume-Uni, au même titre que l'armement militaire.

L'analyse minutieuse des excellents « Sherlock Holmes » de Basil Rathbone par exemple, est un indicateur très précis des préoccupations du pouvoir. En l’occurrence, en percevant les messages subtilement glissés dans chaque épisode, derrière une façade, un prétexte d'espions allemands et de sabotage, on comprend que le pouvoir craint avant tout les grèves, la lassitude voire l'hostilité du prolétariat. J'ai toujours soutenu que le « 1984 » d'Orwell, qui a vécu directement ces événements, n'est pas un roman d'anticipation, ni une critique du stalinisme, mais bien plutôt une description de la Grande-Bretagne durant la guerre... Il est documenté que la CIA a dépensé beaucoup pour dénaturer l'interprétation des romans de l'auteur.

On ne s'étonnera pas des clauses du plan Marshall obligeant les nations d'Europe occidentale, sous tutelle, d'importer et de diffuser le cinéma américain. Il existe des piles de documents déclassifiés de la CIA montrant comment l'agence a irrigué toute la vie intellectuelle, politique, artistique, dans tout le « monde libre », en Europe et aux Etats-Unis surtout. Le rapport de la très officielle « commission Church », publié dans les années 1970, nous apprend de la bouche des sénateurs américains mêmes, que les différentes agences gouvernementales infiltrent, manipulent et parfois contrôlent intégralement tous les secteurs de la société. Partis politiques, presse, cinéma, éditeurs, mais aussi associations féministes, mouvements « contestataires », groupes d'étudiants... Le rapport résume l'activité fondamentale des agences de renseignement : « Empêcher la libre circulation des idées ».

Après la radio et le cinéma, un nouveau saut qualitatif dans les moyens de manipulation a été fait avec la télévision. Il y aurait une méta-étude intéressante à entreprendre, en cherchant, pour chaque pays, les corrélations entre une grande variété de phénomènes socio-économiques et le nombre de foyers équipés d'un téléviseur. Cette étude existe probablement d'ailleurs, noyée dans la masse infinie des publications. Disons-le brutalement, la télévision, telle qu'utilisée par nos régimes, est un poison pour le cerveau, pire que l'alcool ou le cannabis. Je ne vais pas élaborer sur ce sujet, car d'autres l'ont fait mieux que je ne pourrais le faire. Je vous invite à visionner les conférences de Michel Desmurget, par exemple, dont je tire l'image qui suit, et qui illustre très bien mon assertion. 

PNG

Les dommages causés durant l'enfance sont à peu près irréversibles. Mais tout le monde s'en fout...

Ce n'est pas la technologie en elle-même qui est a blâmer, évidemment, mais bien l'usage qui en est fait. L'arrivée massive de la télévision dans les foyers, d'abord aux Etats-Unis, plus tardivement en France, marque un changement radical dans le mode d'exploitation des masses. Il y a coïncidence entre la fin du seul argument, fallacieux par ailleurs, du capitalisme, les trente glorieuses, et l'apparition de « l'étrange lucarne ».

Il y a un changement de cap radical durant la décennie 1970. C'est l'époque du rapport du club de Rome, « les limites de la croissance ». Les classes dominantes imposent le régime du « Tittytainment  », c'est-à-dire de l'abrutissement des masses, obligatoire et encouragé. La télévision est un instrument de premier ordre pour y parvenir.

En France, la télévision a connu une trajectoire assez similaire à la presse écrite : d'abord exclusivité de l'état, elle s'est ouverte au « marché », c'est-à-dire aux intérêts privés, dans les années 1980, sous l'impulsion de Mitterrand. Contrairement à une idée reçue, Internet n'a pas diminué sa part de « temps de cerveau disponible ». Internet s'est surajouté au « temps d'écran » consommé par les masses, et dans cet esprit de « crédibilité par le média » et non par le contenu, la télévision reste la référence. L'étiquette « VU A LA TELE » reste pleinement performative.

Jadis, l'âtre de la cheminée, qui a donné son nom au foyer, était le centre de la vie familiale. Le « cyclope bavard », la télévision, l'a remplacé, et a permis à la propagande, la manipulation, de s'installer au cœur de l'intimité du foyer. On entend encore souvent des enseignants, ruminant leur désolation de la ruine de l'école, nous sortir des formules comme : « L'école qui transmet les valeurs » de ceci ou de cela, c'est un beau discours. Théorique. Dès les années 1990, le principal « transmetteur de valeurs » aux enfants, c'est la télévision, et son cortège de publicités, feuilletons, quasi intégralement américains, et autres émissions de variété. 

Saut qualitatif, disais-je, car la télévision profite des « progrès » en psychologie et en biologie. Il existe une littérature scientifique considérable sur les effets d'hypnose que certaines techniques permettent d'obtenir. Elles sont de diverses natures, citons la plus flagrantes, largement en usage, vous pouvez le vérifier simplement. La saturation extrême des couleurs, de préférence les violets et roses, ont des effets directs sur le cerveau et la physiologie. Mais surtout, les clignotements de lumière à des fréquences particulières, opérés par les changements de plans de caméras incessants, que vous observez dans les émissions les plus crasses, ou dans les feuilletons. Ces clignotements de lumière induisent le spectateur dans un état d'hypnose. Ceci est surtout utilisé dans les programmes de divertissement.

Le Dr Freda Morris, du département de psychologie médicale de l'UCLA [Université de Californie, Los Angeles], explique que les images télévisées se déplacent plus vite que le cerveau ne peut les traiter, ce qui oblige l'esprit à leur courir après. Il n'y a donc aucun moyen de rompre le contact avec ces images. Par conséquent, il n'y a aucun moyen de critiquer complètement l'information au fur et à mesure qu'elle passe. La télévision arrête les processus critiques du cerveau. [...] C'est un fait scientifique que les êtres humains s'habituent aux stimuli lumineux répétitifs. La télévision est la source parfaite pour de tels stimuli. En cas d'accoutumance, le cerveau décide qu'il ne se passe rien d'intéressant et cesse pratiquement de traiter les données. Cela s'apparente à la rêverie ou au somnambulisme. Le cortex gauche (zone 39) est mis en veilleuse. C'est le centre de la logique, de la communication et de l'analyse ; il est impliqué dans l'intégration des données sensorielles, la mémoire, la conscience et la détermination. Tous ces éléments sont suspendus pendant que nous regardons la télévision. Cela crée une dépendance, un peu comme la prise d'un sédatif.

Four Arguments for Eliminating Television, Jerry Mander

Il est très simple de voir ce principe en oeuvre. La nuit, observez la façade d'un immeuble d'habitation. On voit les flashs de lumière aux fenêtres. Clic-clic-clic-clic-clic-clic-clic... Pourquoi les programmes sont si nuls, et que tant de gens les regardent ? Simplement parce qu'ils ne sont pas en capacité d'en apprécier le contenu lorsqu'ils y sont exposés. Les sens de l'odorat, du toucher, sont atténués dans ces états hypnotiques, enfermant plus encore le spectateur dans une bulle, le scotchant littéralement à l'écran. Le son renforce également l'isolement mental et la déconnexion des facultés de réflexion. 

L'exposition à la lumière bleue, perturbateur endocrinien, empêche le sommeil, ce qui permet d'augmenter encore le temps d'écran du spectateur, en le tenant éveillé. Je rappelle que les écrans ne diffusent que trois couleurs, le vert, le bleu et le rouge. D'où une préférence pour les mélanges rouge-bleu, c'est-à-dire les roses et violets que j'évoquais plus haut.

Ainsi, plus et mieux que le cinéma et la radio, la télévision permet un contrôle des corps et des esprits. Bien évidemment, ce média profite aussi de toutes les techniques déjà développées par la presse écrite et le cinéma, manipulation de la langue, des images... 

A suivre...



92 réactions


  • Giordano Bruno - Non vacciné 18 novembre 15:34

     Vous avez écrit :

    J’ai toujours soutenu que le « 1984 » d’Orwell, qui a vécu directement ces événements, n’est pas un roman d’anticipation, ni une critique du stalinisme, mais bien plutôt une description de la Grande-Bretagne durant la guerre...

    Je suis frustré par vos points de suspension. Vous avez éveillé ma curiosité. Pourriez-vous développer le sujet ? Merci.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 18 novembre 16:56

      @Giordano Bruno - Non vacciné
      Les problématiques du roman retranscrivent assez bien les débats et la correspondance qu’il a eu, entre autre via « Partisan review » avec des anarchistes et des « socialistes ». Même si Orwell a globalement argumenté en faveur du « moindre mal », ils avaient tous conscience d’être en le marteau du capitalisme bourgeois britannique et l’enclume nazie.
      La situation de Winston dans le roman, c’est avant tout l’angoisse de se sentir piégé par le système. Orwell, fondamentalement pacifiste, et souhaitant la révolution sociale, a vu comme « ses camarades » qu’il était prisonnier de la situation, l’effort de guerre contre le nazisme nécessitait la conscription forcée, dans l’armée mais aussi les mines de charbon et les usines, soutenue par une propagande abrutissante, tandis que la grande bourgeoisie n’a consenti qu’a des sacrifices symboliques. 


    • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 17:20

      @Giordano Bruno - Non vacciné

      Orwel faisait un constat
      et on a depuis longtemps dépassè Orwell

      indeed


    • Xenozoid Xenozoid 19 novembre 17:33

      indeed la domestication est un +.on le voit sur ce site avec les étoiles


    • LUNATIC LUNATIC 21 novembre 20:42

      @Giordano Bruno - Non vacciné
      bonsoir désespéré, ne vois-tu pas que ce site identifie la négation, reste donc anonyme et actif loin des formatages de la pensée.
      $


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 novembre 19:34

    La technique n’a eu de cesse de s’améliorer en terme de contrôle, maintenant internet et hyperconnexion, guerre cognitive, se rajoutent à toute la panoplie ^^


  • martinez 19 novembre 09:05

    Article très intéressant pour les profs d’HGGSP de 1e ; mais je doute qu’ils viennent sur ce site... Y a t-il une première partie à cet article ? Puisque celui-ci est noté en (2)... Merci à l’auteur. 


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 09:51

      @martinez

       intéressant pour les profs d’HGGSP de 1e

      Je ne sais pas comment il faut prendre ça, quoi qu’il en soit j’ai fait cet article uniquement pour m’y référer plus tard, dans la série « mon programme pour 2022 », sur le volet médias. A savoir, comment contrebalancer leur pouvoir, sans pour autant limiter la liberté d’expression et la liberté de la presse, sans mettre la bureaucratie de l’état dans la position de devoir dire ce qu’est « la vérité », ce qui est la dangereuse pente empruntée actuellement.

      Y a t-il une première partie

      Oui, c’est mon seul article ayant connu un petit succès d’ailleurs. J’ai pas vraiment compris pourquoi.


    • martinez 19 novembre 19:36

      @Opposition contrôlée
       J’en suis un (prof d’HGGSP) et votre article me plaît beaucoup, je songe même à m’en servir l’an prochain pour pimenter un peu le cours  Avec votre accord  En tout cas merci bien.  


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 20:02

      @martinez
      J’en serais sincèrement très honoré. 


    • Hairy covert Dark trooper 19 novembre 20:20

      @martinez
      bonne idees , mais fait les carrement venir participer ici avec le concours d’ agoravox ... contacte la moderation pour leur faire creer des compte .

      ca manque de jeune ici ..
      ( j’ ais rien contre les vieux comme nous , mais c’ est eux l’ avenir pas nous )


    • Hairy covert Dark trooper 19 novembre 20:21

      @Opposition contrôlée

      Enfin bien sur , si tu le permet ?

      cyrus


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 11:21

      @bouffon(s) du roi
      Merci, je viens de parcourir les liens swprs, c’est vachement bien. « russian propaganda » en particulier, mais ça me fait tomber dans la situation d’Orwell que je décris dans le premier commentaire. 

      Dans un autre genre : https://www.youtube.com/watch?v=fR9ROPwdk60
      La situation en Guadeloupe ne semble pas intéresser beaucoup la presse française. C’est bon signe.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 11:26

      @Opposition contrôlée
      Apparemment y’a quelqu’un qui t’aime pas. Il faudrait pouvoir désactiver au choix les « étoiles jaunes »


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 novembre 11:35

      @Opposition contrôlée

      De rien, c’est pour compléter, mais ce n’est pas au gout de tout le monde ^^ et les « étoiles jaunes », même si ça peut agir comme un biais cognitif, c’est pas bien grave ^^

      En Guadeloupe, j’ai entendu ça aux infos à la radio ce matin tôt, une brève phrase smiley


    • Eric F Eric F 19 novembre 18:55

      @Opposition contrôlée et @bouffon(s) du roi

      A propos du lien « russian progaganda », on y lit notamment cette phrase : « Many people are victims of Western propaganda. But others fall victim to Russian propaganda. Are you one of them ? »

      Cela conduit à ajouter un point par rapport à l’article :
      il y a certes une manipulation dominante par le « système » (le gouvernement, les affairistes, les idéologies en vogue...), et la télé les relaie sans vraiment de concurrence.
      Mais avec internet, il y a de nombreuses sources qui échappent au contrôle des gouvernants, et dans lesquelles s’exercent des manipulations « anti courant officiel » (anti-bloc occidental, anti-système, anti-civilisation occidentale, etc.), pas seulement russes évidemment, mais aussi provenant de courants style q anon, de mouvances islamistes, etc.
      [au troisième degré, il peut y avoir des « infiltrés » pro chez les anti, et anti chez les pro ; des faux pro et des faux anti, mais cela ne réfute pas la double source des manipulations]


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 novembre 19:04

      @Eric F

      La manipulation se trouve partout en réalité même ds ce qu’on pourrait appeler la « dissidence », et ttes les infos, mêmes les infos dites alternatives sont à analyser.
      De plus le système au delà de fabriquer une certaine opposition, sait aussi très bien récupérer les choses pour les contrôler.

      Mais bon, une fois qu’on comprend le principe de l’ingénierie sociale et qu’on adopte une certaine grille de lecture, il est plus commode de se rendre compte de l’ampleur du merdier (désastre ?) ^^


    • Fergus Fergus 19 novembre 19:05

      Bonsoir, Eric F

      « dans lesquelles s’exercent des manipulations « anti courant officiel » »

      Il est évident qu’aux propagandes orchestrées par les états se sont désormais ajoutées de nombreuses formes de propagande numériques sur les réseaux sociaux, les sites d’info alternative, les blogs, etc. 


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 novembre 19:16

      @Eric F

      tenez, pas grand chose échappe en réalité ^^

      Les mémoires d’un préfet de police de la Seine, Louis Andrieux, montrent comment, dès cette époque, les journaux suspects, qu’il n’hésite pas à financer, sont systématiquement infiltrés et manipulés par une cohorte de mouchards et autres agents de l’ombre. Au nom de la « sécurité » et de « l’ordre public ».


      Les supports ont changé, la technique a évolué mais ça reste pareil : le contrôle ^^

    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 19:52

      @Eric F
      Je parle de manipulation des masses dans l’article. Une majorité de gens ne se préoccupent pas de géopolitique, même dans les grandes lignes. Pour les autres, il y a plusieurs aspects.
      La légitimité et la crédibilité du système occidental est construit sur « la liberté d’opinion ». Vous êtes pro-Russe en France ? Super. Vous voyez, c’est çà la liberté. Est-ce que ça change quoi-que-ce-soit à la politique, à votre vie quotidienne, à quelque chose de tangible ? Non. Alors pourquoi vous priver de « soutenir Poutine », sachant que vous ne pouvez même pas voter pour lui ? Le pouvoir adore que vous perdiez votre temps à vous déchirer sur ce genre de question.
      Et il applaudis à deux mains lorsqu’il entend chez certains « Il nous faut un homme fort, comme Poutine, un régime autoritaire ».

      Il faudrait faire un article entier pour décrire ça, mais pouvoirs russe et occidentaux se rendent mutuellement service en dramatisant leurs conflits. Dans la réalité du business, l’essentiel est préservé. Les armes américaines sont toujours fabriquées avec le titane de l’Oural.
       
      Vous citez « Qanon », je pense que l’exemple est très mauvais. Pour avoir étudié la question de près, je vous livre directement la conclusion : Anti-Fa et Qanon sont des créatures des services.

      Pour les « islamistes », j’ai laborieusement rédigé une petite partie de mon étude sur la « reine des organisations », DAECH, la situation n’est pas tout à fait la même à cette échelle. La manipulation est un « continuum », si on l’analyse entre organisations actives. Mais le grand public, lui, s’est fait roulé dans la farine, comme il se doit. 


    • Eric F Eric F 20 novembre 09:50

      @Opposition contrôlée
      « pouvoirs russe et occidentaux se rendent mutuellement service en dramatisant leurs conflits »
      Intéressante remarque sur le « pas de deux » de camps opposés qui ont chacun intérêt à exacerber la tension -jusqu’à une certaine limite-. Mais cela intègre les opérations de manipulation auprès de l’opinion publique d’en face contre son pouvoir institutionnel.

      Certaines organisations rebelles ou subversives peuvent avoir été soutenues dans des circonstances données par les « services », mais se retourner ensuite contre leur sponsor, ou être dépassées au sein du courant auquel elles appartiennent par des plus radicaux (par exemple on cite souvent le Hamas comme ayant été soutenu à une époque par le pouvoir israélien pour affaiblir l’OLP, avant de le dépasser en radicalité puis de devenir challengé par des courants plus radicaux encore). Je ne souscris pas à l’idée que l’occident ait toutes les manettes des courants qui lui sont antagoniques.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 11:43

      @Eric F
      Effectivement, mais comme je disais, dès qu’on a affaire au milieu de la barbouzerie, il y a un continuum dans la manipulation, tout le monde manipule tout le monde, y compris la CIA ses propres agents. On est dans des écosystèmes complexes que personne ne maîtrise totalement. 
      Concernant le Hamas, l’entité sioniste a tout de même profité sur le long terme, sur le plan stratégique, de la situation, en permettant de justifier la théorie du choc des civilisation, création purement artificielle (voir un article précédent). Les Iraniens essayent de l’enrayer, avec un certain succès.


    • Eric F Eric F 20 novembre 13:42

      @Opposition contrôlée
      Le régime Iranien est toutefois également dans une optique de conflit de civilisations, tout comme celui d’Israël, et on est dans une situation que vous avez évoqué où l’un et l’autre des ces protagonistes a intérêt à entretenir les tensions, tant au niveau de sa « communication » intérieure, qu’au niveau d’une recherche de soutien parmi les sympathisants de par le monde.


  • zygzornifle zygzornifle 19 novembre 14:29

    Une histoire d’argent, il y en a qui achètent les médias et ensuite lui font distiller leurs mensonges pour élire leur poulain ....


    • Fergus Fergus 19 novembre 19:06

      Bonsoir, zygzornifle

      Sauf que cela fonctionne de moins en moins comme cela, eu égard à la perte d’influence des médias.


    • leypanou 20 novembre 12:10

      @Fergus
      Sauf que cela fonctionne de moins en moins comme cela, eu égard à la perte d’influence des médias  : « fonctionne de moins en moins » est une appréciation subjective qui ne change strictement rien en la situation.
      24h/24 on est matraqué par la propagande qui avec les 50 millions de piquousés par exemple a montré sa véritable efficacité.


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 12:21

      @Fergus
      Mais heureusement, il y a les gens comme vous qui ne regardent pas les réseaux sociaux qui sont tous considérés comme complotistes par vous.
      Et si il n’en reste qu’un, ce sera vous Fergus.  smiley


    • Eric F Eric F 20 novembre 18:06

      @Fergus
      Il y a perte de crédibilité des médias, les journalistes sont quasiment au même niveau que les politiciens aux yeux de l’opinion, cependant la télé reste influente en véhiculant le « prêt à penser » institutionnel. Les journalistes préparent le terrain au point d’aller parfois « plus loin » que les autorités (par exemple on voit déjà titrer « la France peut-elle échapper à un nouveau confinement ? » sous-entendu : ce sera dur de l’éviter ...mais si on l’évite, ce sera mis au crédit de Macron juste avant la présidentielle). Plus largement, même les pubs et les téléfilms vont dans le sens de « ce qu’il faut penser » (vert, hygiéniste, pro-minorités, consumériste...).


  • biquet biquet 19 novembre 14:46

    Excellent article, très rare sur agoravox. Tout le pouvoir de l’upper-class réside dans le fait qu’elle doit maintenir l’under-class dans l’ignorance. Les médias sont là pour ça et leur donnent un bon coup de main.


  • Ecureuil66 19 novembre 15:24

    Pour illustrer les propos de cet article je vous informe qu’il y a actuellement en GUADELOUPE un depuis 5 jours un vaste mouvement déclenché par les pompiers et soignants contre la vaccination obligatoire et contre le Pass sanitaire... les gendarmes ont sorti leurs VBRG (blindés) pour dégager les barrages routiers qui sont installés toutes les nuits par les jeunes .....Pas un mot aux infos mainstream...ici il y a deux chaines Télé Guadeloupe 1ère et Canal 10 : sur la une service minimum voire auto censure par contre sur canal 10 (voir facebook chaine canal 10 guadeloupe ) on est renseigné en direct ! 

    c’est impressionnant ce qui est dommage c’est qu’il y a des dégâts collatéraux des voitures brulent sur les carrefours en plein jour.....des renforts de gendarmerie sont attendus, la situation semble échapper au gouvernement et aux initiateurs du mouvement (les pompiers)

    comme quoi les gens d’ici montrent qu’on peut résister  !

     


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 19 novembre 18:56

      @Ecureuil66

      Si à la radio ça passe ds les news, en gros, je résume : « les antipass et antivax, foutent le bordel » smiley


    • Eric F Eric F 19 novembre 19:11

      @Ecureuil66
      Si si, les journaux et chaines d’info parlent des grèves, blocages et tensions en Guadeloupe.
      Il semble que ces évènements se placent dans le cadre d’un large ressentiment vis à vis de la métropole, qui dépasse les questions de covid et de vaccination.


    • Fergus Fergus 19 novembre 19:29

      @ Eric F

      J’en ai effectivement entendu parler cet après-midi sur France-Info dans ma voiture, et cela sans jugement de valeur.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 novembre 20:22

      @Ecureuil66
      Les pompiers bloquent les routes, refusent d’intervenir sur les « incendies de barricades » 
      https://www.youtube.com/watch?v=DrKUKo1J18w


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 novembre 09:55

      @bouffon(s) du roi

      Si c’est faux instruisez-nous. Qui est-ce ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 20 novembre 10:54

      @L’apostilleur

      Si se révolter (et c’est totalement légitime) pour vous c’est juste foutre le bordel comme les médias aux ordres le disent, que vous voulez-vous que je vous réponde ...
      Des fois, je me demande si il n’y a que des vieux cons qui ne pigent plus rien au monde ou encore des abrutis ?

      ...Bref,

      Gréve générale en Guadeloupe, c’est très bien, Big Up au Guadeloupéens, je suis avec vous de tout coeur !

      En hollande aussi, ça pète, manifs ou la police a tiré à balles réelles sur la foule o_O ...
      Il faut quoi pour que les gens se rendent compte que c’est le 1% et leurs sbires contre le reste du monde ??


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 12:23

      @Fergus
      Vous et Eric F , les mêmes désinformateurs. Qui se ressemble s’assemble !


    • Ecureuil66 20 novembre 13:57

      @bouffon(s) du roi
      effectivement ça y est on commence à en parler puisque l’ état a décider d’envoyer un renfort de 200 gendarmes, (donc c’est reconnaître qu’il y a un problème) ce qui est en fait très très peu ...ça fait depuis 5 jours que ça dure et que la Guadeloupe est bloquée 
      le mouvement des grévistes a démarré avec les pompiers et des soignants mais ils ont été très vite débordés par les manifestants de tout poils (manipulés ou pas ?)et très vite chacun fait son barrage dans son coin 
      Effectivement il y a un rejet profond de cet état qui viole nos corps par l’obligation vaccinale réelle ou déguisée (hypocrisie totale avec le pass sanitaire !) 
      C’est bien sûr regrettable qu’il y ait des actes de vandalismes car en plus ils sont exploités par les médias mainstream contre les pompiers et soignants
      Je suis bloqué chez moi depuis le début (les FDO sont dépassées malgré le couvre feu instauré cette nuit des pillages ont eu lieu dans Pointe à pitre, comme dans chaque situation insurrectionnelle et les barrages se reconstituent une fois dégagés par les FDO quand ils passent ! (depuis 1 jour on ne les voit plus sans doute qu’ils doivent se reposer de temps en temps , c’est pourquoi le chiffre de 200 renforts me semble vraiment insuffisant...sauf si on laisse pourrir la situation volontairement ce que je crois)
      je subis la situation mais je suis de tout cœur avec eux , je comprends ces gens
      Comment quelqu’un peut il vivre sans son salaire coupé du jour au lendemain (sauf à se coucher lamentablement et être humilié pour le restant de ses jours ! 
      En ce qui concerne les pompiers ils continuent leurs interventions, n’en déplaise aux propagateurs de fausses nouvelles.....


    • Ecureuil66 20 novembre 14:05

      @Eric F
      c’est vrai sauf que c’est exactement le contraire ....les élus locaux et le préfet n’ayant aucun pouvoir décisionnel à ce niveau le ressentiment de la population se tourne effectivement vers la métropole et évidemment du coup tout ressort ....mais le moteur de tout ça c’est bien l’opposition à la vaccination obligatoire et au pass sanitaire.


    • Ecureuil66 20 novembre 14:09

      @Opposition contrôlée
      j’ai vu cette video qui n’est absolument pas significative de l’ensemble des pompiers , qui est très courte et peut avoir été trafiquée , ceci dit il est possible aussi qu’il y ait quelques têtes brulées qui n’ont rien compris aux consignes de leurs dirigeants syndicaux ......


    • Ecureuil66 20 novembre 14:18

      j’ai vu cette vidéo qui est très courte et peut avoir été manipulée...peut-être aussi est elle vraie (il y a toujours dans un mouvement syndical des têtes brulées qui n’ont rien compris), en tous cas elle n’est pas représentative de l’ensemble des pompiers......

      les pourcentages de vaccinés et non vaccinés sont l’inverse ici en Guadeloupe de ceux de la métropole

      d’autre part il ne faut pas oublier que ce n’est pas parce qu’on s’est fait vacciné qu’on est d’accord : il peut y avoir un tas de raisons à celà, notamment la peur de se voir exclu de la société 


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 14:40

      @Ecureuil66
      Oui, certes.


    • Eric F Eric F 20 novembre 17:39

      @Ecureuil66
      Je n’ai pas compris en quoi il s’agit du « contraire », j’évoquais un ressentiment sous-jacent à l’encontre de la métropole (incluant la charge de l’histoire passée), sur laquelle s’est greffée le mouvement de rejet de la vaccination obligatoire pour certains métiers.
      Sur cette question de vaccination, il y a notamment un aspect culturel : des traditions plus proche de la nature et de la spiritualité, par rapport au technicisme matérialiste -tant capitaliste que socialiste-.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 novembre 10:47

      @Ecureuil66

      La logique du pouvoir, « vaccinez-vous c’est pour notre bien à tous, sinon on envoie la cavalerie » ^^
      En même temps le plan était annoncé « N.W.O de gré ou de force » smiley


  • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 19 novembre 17:31

    « Ainsi, plus et mieux que le cinéma et la radio, la télévision permet un contrôle des corps et des esprits. »

    La télé manque la possibilité d’interaction.

    La radio est un passetemps de journée pour apprendre les dernières nouvelles heure par heure avec de la musique au milieu.

    Le livre permet de rêver quand c’est une fiction et de réfléchir dans le cas contraire.

    Le problème d’Internet, on y valse dans tous les sens sans plus trouver où est la solution aux problèmes à la recherche d’une vérité qui n’a plus rien à voir avec la réalité du terrain.


    • Berthe 20 novembre 01:35

      @Réflexions du Miroir
      Dans « télévision » il y a télé vision, çà en dit long quand même et c’est l’espace ou la parole du plus grand nombre est la plus réduite. 
      Exemple, pour justifier la « parité et le féminisme » actuel, on nous fait croire que la caste télévisuelle est représentative. Vous trouvez vraiment que les nanas télévisuelles se soucient du salaire de la petite caissière du monoprix du coin ?
      Qui peut savoir si ces femmes n’ont pas une femme de ménage payée au noir ou une nounou payée au lance pierre ? Regardez comment est présentée Hidalgo !! Parité politique, comme si élire une femme quand bien même médiocre au nom de la « parité politique » était la motivation première des Français ... C’est complètement aberrant ! Et ce n’est absolument pas ces femmes qui défendent les plus démunies mais celles d’en bas qui se défendent seules. On nous abreuve de sujets purement « sociétaux », la preuve par la réforme du chômage qui est passée avec l’indifférence la plus spectaculaire des syndicats d’ailleurs. Et comme les chômeurs ne sont ni visibles à la téloche poubelle, il n’y a pas de retour. Quand aux journalistes, hormis quelques uns en freelance, quid des autres qui bénéficient d’un abattement sur leur « notes de frais » en bas de leur bulletin de salaire. Savez vous quel est montant annuel de cette « niche fiscale » ? Près de 90 millions parait il ... Et combien de manif de journalistes ? Aucune ! On a vu des policiers manifester mais jamais de journalistes c’est glauque non ? La taque tique consiste à mobiliser le peuple du bas au prétexte de « protéger la liberté d’expression et d’information » dès qu’ils se sentent menacés par des mesures financières ou réformes... Alors que l’info, nous l’avons puisque, nous voyageons, nous avons tous au moins un voisin d’origine étrangère pour nous communiquer des infos. Perso, je me rappelle l’intox de lemonde sur l’Afghanistan en 1991, puis celle récemment... à l’époque, les afghans pachtounes (islamistes fondamentalistes je rappelle) étaient édulcorés et la burqa qu’on ne connaissait pas encore ici, était un signe de « pudeur »... Pensez au déballage de ces 15 dernières années sur l’antithèse qu’on nous a servie... Il y a un couac, les gens ont la mémoire courte et après 20 ans, une nouvelle génération a grandi et méconnait les infos du passé. Il n’y a pas de transmission donc la haute en profite. 


  • LeMerou 19 novembre 18:27

    Un journal à dit un jour « Le poids des mots, le choc des photos »

    Bon le poids des mots à disparu depuis un bail, avec toutes les bêtises qui sont débitées H24 tant sur les chaînes d’infos que sur les « réseaux sociaux ». Toutefois elles arrivent à frapper certains esprits.

    Alors quand à l’image, une photo permettait d’observer de décortiquer la scène, là c’est des flots d’images plus ou moins rapides effectivement, qui saturent l’oeil du mougeon.

    Le must étant « L’extraction » Pratique consistant à sortir du contexte les mots, quand à l’image c’est encore pire. Ainsi le bon mougeon entre deux bouchées d’herbe fraîche à son unique cellule de frappée.

    Comme pour les ordinateurs, j’ai l’impression qu’une majorité de citoyens ont troqué leur cellules grises, pour de la RAM et de très faible capacité.


  • pierrot pierrot 20 novembre 09:11

    Les jeunes ne lisent quasiment plus les journaux.

    Ils sont drogués et influencés par les réseaux anti sociaux qui sont , pour l’essentiel, aux mains des multi milliardaires américains conservateurs et qui diffusent anonymement , sans aucune restriction déontologique des fausses informations complotistes, extrémistes et obscurantistes.

    De plus Bolloré a phagocyté une grande partie de la radio en diffusant des propos haineux, racistes de l’immonde collabo Zemmour.

    C’est une catastrophe pour l’intelligence et la rationalité nécessaire à toute réflexion.


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 12:27

      @pierrot
      C’est une catastrophe pour l’intelligence


      Vous en êtes la preuve évidente !  smiley


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 12:29

      @troletbuse
      Merci d’éviter les attaques ad-hominem, si c’est « évident » on à pas besoin que ce soit dit, chacun pourra le constater.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 novembre 12:59

      @pierrot
       
       En revanche les multi milliardaires américains autoproclamés progressistes s’abstiennent sans aucune restriction de diffuser des fausses informations complotistes, extrémistes et obscurantistes sur les médias mainstream, et bien sûr se privent du même élan humaniste d’exercer une censure d’enfer sur les médias alternatifs.


  • L'apostilleur L’apostilleur 20 novembre 09:32

    @ l’auteur 

    « ...Dans cette période d’exploitation des masses, probablement la plus brutale que l’humanité ait connue, il s’agissait bien sûr d’éviter la diffusion dans le bas peuple des idées « subversives »... »


    Une présentation partisane limitée.

    D’autres diront que les fondements de l’Occident naissaient alors.


  • L'apostilleur L’apostilleur 20 novembre 09:39

    @ l’auteur 

    « ...la puissance potentielle des masses exploitées munies du suffrage universel... »


    C’est qui « les masses » ? Ceux que vous voulez convaincre ou manipuler ?


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 10:40

      @L’apostilleur
      Ceux qu’Adolphe Thiers appelait « la vile multitude » par exemple.

      Ou dans un autre style, le pape Léon XIII, Rerum Novarum, 1891 :

      Le dernier siècle a détruit, sans rien leur substituer, les corporations anciennes qui étaient pour eux une protection. Les sentiments religieux du passé ont disparu des lois et des institutions publiques et ainsi, peu à peu, les travailleurs isolés et sans défense se sont vu, avec le temps, livrer à la merci de maîtres inhumains et à la cupidité d’une concurrence effrénée. Une usure dévorante est venue accroître encore le mal. Condamnée à plusieurs reprises par le jugement de l’Église, elle n’a cessé d’être pratiquée sous une autre forme par des hommes avides de gain et d’une insatiable cupidité. À tout cela, il faut ajouter la concentration entre les mains de quelques-uns de l’industrie et du commerce devenus le partage d’un petit nombre d’hommes opulents et de ploutocrates qui imposent ainsi un joug presque servile à l’infinie multitude des prolétaires.


  • L'apostilleur L’apostilleur 20 novembre 09:46

    @ l’auteur 

    « ...la télévision, telle qu’utilisée par nos régimes, est un poison pour le cerveau, pire que l’alcool ou le cannabis. .. »


    Si vous ne la regardez pas vous n’êtes pas habilité à en parler.

    Ou alors, si vous la regardez, le « poison » vous aurait-il atteint. ?


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 10:47

      @L’apostilleur

      « Je ne vais pas élaborer sur ce sujet, car d’autres l’ont fait mieux que je ne pourrais le faire. Je vous invite à visionner les conférences de Michel Desmurget, par exemple »

      Il existe un littérature considérable sur ce sujet. D’autre part, je regarde 30 miniutes de télévision par jour, à but d’étude, et par roulement : programmes pour enfant, JT, variété, etc. La moyenne française est à 3h40 de mémoire. 

  • troletbuse troletbuse 20 novembre 11:16

    Nous arrivons à un point de non-retour :

    Ce sera le fascisme ou la guerre civile

    https://www.lapresse.ca/international/europe/2021-11-19/pays-bas/des-manifestants-blesses-par-des-tirs-de-la-police-a-rotterdam.php#

    Mais que fera l’armée quand on va lui demander d’intervenir ?


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 11:17

      @troletbuse
      A remarquer : peu de merdias ont relaté l’info. à cette heure
      D’habitude, ils sont plus réactifs.


    • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 11:19

      @troletbuse
      Ce sera le fascisme ou la guerre civile

      j’ai la vague impression que tu souhaites la guerre civile pour l’avènement du fascisme ... d’extrême droite bien sûr ... le seul qui soit démocratique smiley


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 11:22

      @troletbuse
      Rotterdam, 19 novembre 2021 : https://youtu.be/zkV6kdY-rj8


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 11:23

      @nono le simplet
      Si tu en est encore aux notions de droite ou gauche, c’st que t’es en retard. Le fascisme, c’est le fascisme. Inutile de s’emmerder avec ces notions.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 11:33

      @troletbuse

      • Je ne pense pas qu’on doive parler de « guerre civile », ça impliquerait qu’une masse de gens lutte contre une autre. Ici il s’agit d’un gouvernement et de ses institutions, et d’une poignée de parasites, contre une partie du peuple. L’autre partie du peuple, qui s’est laissé conduire aux vaccino dromes sans broncher ne me semble pas avoir le tempérament pour prendre les armes.


    • Ben Schott 20 novembre 11:40

      @nono le simplet
       
      Le fasciste, c’est celui qui met en place le contrôle total des populations au prétexte d’un rhume, et la vermine qui le valide.
       
      Le fascisme a disparu avec Mussolini, mais s’il en reste un, selon tes critères de petit gauchiste ignare, c’est bien le régime politique que nous fait subir ton idole depuis 2017.
       

       


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 11:45

      @Ben Schott

      petit gauchiste ignare

      ton idole 

      Merci de ne pas alimenter les tentations de trollage. 

    • Ben Schott 20 novembre 11:59

      @Opposition contrôlée

       
      Il me semblait que je répondais plutôt à l’expression de cette tentation...

      La même ironie que le provocateur en question, les arguments en plus... smiley
       


    • troletbuse troletbuse 20 novembre 12:35

      @Opposition contrôlée.
      La guerre civile, elle est déjà là dans les têtes. C’est bien l’œuvre vouljue par politiques avec les pour’s et les contre’s.
      Il suffira d’une étincelle comme les tirs en Hollande sur les manifestants pour qu’elle devienne effective.


    • Eric F Eric F 20 novembre 14:19

      @Opposition contrôlée

      "...contre une partie du peuple. L’autre partie du peuple, qui s’est laissé conduire aux vaccinodromes sans broncher ne me semble pas avoir le tempérament pour prendre les armes« 

      Vous prenez ici partie dans le sens d’une minorité de réfractaires »éclairés« versus une majorité de suivistes »enténébrée« .

      Or il existe au moins autant de suivisme dans le courant  »anti«  : naguère c’était les affidés du soviétisme, désormais ce sont les nostalgiques d’un âge d’or national, dont certains appellent même de leur voeux un pouvoir militaire.

      Je ne pense pas non plus qu’il y ait une guerre civile d’une partie du peuple contre l’autre, mais des mouvements protestataires parfois subversifs. On glosera pour savoir si les débordements sont le fait d’infiltrés destinés à discréditer le mouvement, ou d’exaltés de ce mouvement -je pense que les seconds prédominent, comme par exemple lors de la journée du Capitole, sans exclure qu’il y ait pu avoir des provocateurs pour souffler sur les braises-.

      On parle en ce moment des protestations/insurrections en Guadeloupe, mais sur le fond s’il y a effectivement un hiatus »essentiel" entre les us-et-coutumes, valeurs et solidarités caribéennes et métropolitaine, l’auto-administration est la seule issue. Vouloir à la fois la margarine et l’argent du beurre (déformation intentionnelle de la formule) ne peut fonctionner.


    • Ecureuil66 20 novembre 15:02

      @Opposition contrôlée
      je suis tout à fait d’accord avec votre analyse , mais il est vrai que ce gouvernement ne fait que chercher à dresser les français les uns contre les autres , en fait il cherche à « diviser pour mieux régner » (je sais j’enfonce une porte ouverte !)

      en ce qui concerne l’armée (troletbuse) j’ai bien peur qu’il ne faille pas trop compter sur elle par ailleurs à part les chasseurs et les voyous les français sont désarmés
      A noter quand même qu’ il doit y avoir dans l’armée (et dans la police aussi) le même pourcentage de pour et contre que dans la société 


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 15:22

      @Ecureuil66

      les français sont désarmés

      Plus ou moins, mais il ne faut pas voir la lutte comme une bataille rangée. Il y a des méthodes de « guérilla », sabotage, affichage sauvage, etc.

  • zygzornifle zygzornifle 20 novembre 13:44

    Ce que vous réserve Macron pour 2022, attachez vos ceintures ....

    https://vm.tiktok.com/ZM8gXfBrQ/


    • Eric F Eric F 20 novembre 14:29

      @zygzornifle
      Macron avait voulu, en 2017, acclimater à la France le libéralisme mondialisé. Il a commencé en ce sens, puis s’est cassé les dents. Du coup, après avoir raboté pour réduire le déficit budgétaire, il est devenu avec le « quoi qu’il en coûte » le plus grand pourvoyeur d’endettement public en dépassant Sarko le précédent recordman, et distribue quotidiennement des chèques cadeaux et enveloppes surprises lors de ses tournées pré-électorales.
      S’il était réélu en 2022, nul ne peut savoir les mesures qu’il prendrait, selon le vent et la conjoncture d’alors.


  • Ecureuil66 20 novembre 15:09

    ce que veut Macron le sait il lui-même ? j’ai l’impression qu’il navigue à la voile comme Sarkozy, il change de direction au gré du vent....


    • Eric F Eric F 20 novembre 17:49

      @Ecureuil66
      « ce que veut Macron le sait il lui-même ? j’ai l’impression qu’il navigue à la voile »
      On entend même parfois dire qu’il navigue à voile et à vapeur.


    • Ecureuil66 20 novembre 20:53

      @Eric F
      ha ha ha possible.... Bennala ?


    • sirocco sirocco 20 novembre 21:21

      @Ecureuil66

      Macron est un banquier. Ce qu’il sait faire se limite à engranger les profits, piller le pays, détourner les fonds, enrichir les riches, nommer une multitude de potes à des postes où ils seront payés à rien foutre.

      Pour tout le reste, il se contente d’exécuter les ordres qu’il reçoit de Washington, Tel Aviv ou Bruxelles et d’appliquer les conseils de techniciens. En dehors du pognon et du vol de pognon, son incompétence est totale.


  • I.A. 20 novembre 17:31

    Excellent article.

    Je considère pour ma part que dès lors où nous avons commencé à maîtriser la Nature (beaucoup trop, ou plus ou moins bien), c’est la nature humaine qui s’est montrée le plus hostile à l’homme.

    Si nous partons du principe qu’il s’agit là d’une évolution naturelle, alors il devait nécessairement y avoir des « victimes » et des « rescapés » à toutes ces manipulations, selon les lois de la Sélection Naturelle...

    Le principe de diffuser des messages d’avertissement contre l’abrutissement des plus jeunes cadre parfaitement avec le « minimum syndical » de toute société humaine.

    Le vrai hic, le voici :
    « Zombies » et « immunisés » sont tous en vie, or les zombies, plus nombreux, font la guerre aux immunisés...


    Un vieux rêve d’oligarques qui aiment à jouer avec le feu.



    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 17:45

      @I.A.

      la presse a toujours suivit le pouvoir,toujours c’est elle qui envoyaient les sans dent à la boucherie,c’est elle qui démonisait la russie a propos de la crimée il y a ceux qui déshumanisent les ignorants,ils sont tres dangereux autant que des chiffres emmenés par des mots dont le sens est perdu sous les mensonges,en ce moment tout le monde est dangereux.....


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 novembre 18:50

      @Xenozoid
      Pas faux.


    • Hairy covert Dark trooper 20 novembre 18:54

      @Xenozoid

      Du blabla , car pendant que les opposant a la vaccination obligatoir se prenne de vrais balle en hollande ... le planqué fait sa pub ici ....


    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 18:58

      @Vyrus

      tu peux tortiller du cul comme tu veux,tu es prévisible


    • Xenozoid Xenozoid 20 novembre 19:16

      @Vyrus

      ce n’est pas parce que tu as pris le vaccin ducon et duquon,jansen en dansen, qu’il faut dire que la vaccination est obligatoire,ils font comme toi, ils le font expret...

      85% l’on fait expret,moi je suis contre, je ne veux pas fait expret


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 21 novembre 16:50

      Je me demande comment vous parvenez à vous répondre si vite dans un article déjà sur le parking...


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 21 novembre 17:04

      @Xenozoid
      Moi je suis de l’avis de Raoult, traitement préventif.


  • ticotico ticotico 21 novembre 23:05

    A propos des jeunes, disons les 15/25 pour faire plus précis...

    Oui, ils sont beaucoup sur les « rézosocios » et peut être même plus que vous (vous, vous êtes sur les bons et eux seraient sur les mauvais ?), mais il y a chez eux un phénomène massif de rejet de la télévision. Sur les quelques dizaines que je connais dans cette tranche d’âge, je n’en connais qu’un seul qui regarde la télé (footballite aigüe), pour les autres, c’est « plutôt mourir » que de regarder ce truc périmé. 

    Oui, il y en a parmi eux qui sont en train de se faire zemouriser, mais pour beaucoup, ce bouffon n’est qu’un ringard sans intérêt. Parmi les phénomènes médiatiques tout récents dans la sphère jeune, je vous conseille de courir voir le clip d’Orelsan « l’odeur de l’essence »... Sorti il y a 5 jours, il est en passe d’atteindre les 5 millions de vues et ses paroles faites à la hache et au cutter vont droit au but. Ceux avec qui j’en ai parlé adhérent fortement à cette analyse de notre joli monde. Donc, pas si abrutis...


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 21 novembre 23:50

      @ticotico

       « rézosocios » [...] vous, vous êtes sur les bons et eux seraient sur les mauvais ?

      Je ne suis pas sur ces trucs, pour les raisons que j’explicite dans la suite de l’article, à paraître si Dieu le veux, à l’heure où j’écris. Je les observe de l’extérieur via des outils par ex. https://n.c7.ee, c’est twitter sans twitter. 
      Quoi qu’il en soit, ce que j’ai vu au contact des « jeunes », c’est qu’ils se sont parfaitement accoutumés aux injonctions du système, via des films dont l’archétype est « matrix », ils sont tout disposés à composer avec le flicage biologique, qu’on nome par euphémisme « transhumanisme », et s’en enorgueillissent même. Et se font volontiers auxiliaires de police.
      En matière de musique, je reste attaché à d’autres références...

Réagir