samedi 20 mars - par Breton8329

Qu’est-ce qu’il nous arrive ? L’étrange défaite

La situation de la France n’est pas brillante. Le monde est engagé dans une course aux ressources mais la France semble l’ignorer. L’histoire de l’humanité est un combat de dominants et de dominés et la France, qui faisait partie du premier groupe, ce qui lui a permis d’assurer un confort inouï à ses citoyens, bascule dans le second.

En assurant l’exploitation directe des matières premières, selon l’équation bien connue un légionnaire, un missionnaire, un fonctionnaire et un percepteur, le modèle colonial avait permis d’amorcer la pompe à richesse avant d’atteindre un rendement maximum bridé par l’augmentation exponentielle de ses coûts de fonctionnement. A la fin de l’époque coloniale, les bénéfices servaient surtout à assurer le train de vie des trop nombreux Français des colonies et à financer des investissements locaux demandés par les fonctionnaires ; ce n’était pas vraiment le plan initial. Ce modèle avait alors été remplacé par un modèle néocolonial plus performant, fondé sur le percepteur et le légionnaire, c’est-à-dire la mise en place et le maintien au pouvoir d’un homme de paille chargé tout d’abord d’endetter son pays puis d’obtenir le paiement des intérêts par sa population, de garantir l’accès aux matières convoitées, voire – cerise sur le gâteau – de garantir l’ouverture du marché local ; en échange de ce service, le légionnaire assurait sa pérennité en le défendant contre d’éventuels opposants, la police choyée assurant sa protection contre les populations. Le missionnaire avait été prié de rentrer chez lui puisque son dieu avait été remplacé par la dette toute puissante et les activités du fonctionnaire ont été remplacées par les conseils avisés d’organismes bien intentionnés comme le FMI, qui à travers ses mesures d’ajustement structurelles (réduction des services sociaux et en particulier l’accès au soin et à l’enseignement), s’assurait que l’essentiel de la richesse produite serait bien orientée vers le paiement des intérêts et que les forces de police seraient toujours en nombre suffisant pour que le légionnaire n’ait pas à bouger de sa caserne, sauf cas de force majeure. Un modèle incroyablement perfectionné, qui a permis d’extraire la substantifique moelle des néo colonisés à moindre coût.

Mais voilà, les modèles trop performants font des jaloux et l’Occident, qui se croyait unique sur le marché de l’exploitation humaine, fait désormais face à une concurrence redoutable, parfois moins gourmande, avec l’arrivée d’autres acteurs qui veulent leur part du gâteau. Les hommes de paille ont de plus en plus de mal à résister à la pression de leur population choyée par une Chine qui a rapidement compris la faille du modèle : le légionnaire. La cupidité des maîtres de notre système d’exploitation a entraîné une optimisation des coûts qui a réduit les capacités du pauvre légionnaire à un niveau de crédibilité ridiculement bas, à tel point que l’homme de paille a souvent bien plus à craindre de sa population, pour peu qu’elle soit unie, que du légionnaire. Et les Chinois savent y faire pour créer l’unité des populations au service de leurs intérêts. Moins gourmands que les Occidentaux, en apparence tout au moins, leurs efforts se concentrent sur les services sociaux, les infrastructures utiles, avec bien entendu la même contrepartie : l’accès aux ressources et l’ouverture du marché. Simplement, les Chinois ont remplacé le légionnaire par un fonctionnaire moins coûteux et ont transféré les économies réalisées vers le financement des infrastructures au service de la population locale. Magique car cela fonctionne. Mais les Chinois ne sont pas les seuls. Moins subtile, la Turquie revient dans le jeu avec un modèle purement colonial dont on connaît d’ores et déjà le résultat, puisque nous sommes passés par là. Quant à la Russie, gavée de ressources sur un territoire qu’elle ne parvient déjà pas à exploiter, elle semble surtout occupée à jouer les trouble-fêtes en contrariant l’Occident partout où il pourrait avoir des intérêts stratégiques, c’est-à-dire un accès à des ressources vitales pour développer son modèle. Lorsqu’on est un réservoir convoité, la seule stratégie de défense est d’empêcher ses adversaires de devenir trop confiants. Mais la Russie sait probablement qu’elle doit trouver des alliances si elle ne veut pas elle-même finir au « menu » de la Chine.

Publicité

Chacun aura remarqué que la France n’apparaît nulle part dans ce paysage. Ni l’Europe du reste. La Grande-Bretagne y a sa place. Elle aussi court après les ressources. Sa décision de muscler sa « défense » montre qu’à l’évidence, elle s’achemine vers un modèle légionnaire-dette, cohérent avec sa puissance financière et avec son histoire. Sur les 192 pays que compte le monde, il se trouvera certainement quelques hommes de paille pour accepter le deal avec le diable de la finance. L’amour de la patrie n’est pas toujours la principale qualité des dirigeants et quand bien même, ils sont remplaçables ; le MI6 a certainement de l’expérience en la matière. La France quant à elle fait partie d’un ensemble baigné par une idéologie qui réfute l’histoire, qui réfute l’idée même de loi naturelle, l’idée de domination et qui prenant acte de l’agitation ambiante, entend ramener tout le monde à la stabilité de l’ordre antérieur. Cela n’arrivera évidemment pas. Les agneaux qui négocient avec les loups finissent toujours par être dévorés. Il faut dire que la France, tout comme l’Union européenne, a été façonnée par les USA, puissance égarée, qui ne craignaient rien plus que la connexion entre les ressources russes et la technologie occidentale puisqu’une telle connexion aurait permis l’émergence d’une puissance capable de réduire leur hégémonie. Ils ont donc fait en sorte que cela n’arrive pas. Ce faisant, ils ont tué les perspectives d’avenir d’un continent qui ne dispose pas des ressources nécessaires au développement de son modèle.

Ayant perdu l’accès aux ressources en même temps que les recettes de son succès, la France réserve à sa population le même avenir que celui qu’elle réservait jadis aux populations colonisées. Dans ce monde, lorsqu’on ne veut pas être un chasseur, on devient inévitablement une proie. Les dirigeants du pays, mis en place par les liquidateurs, finissent la vente des biens de valeurs. Les Français n’ont toujours pas compris ce que sont ces créances contractées en leur nom pour faire face à la crise du COVID : il s’agit d’une créance sur le travail de leurs enfants, sur les actifs de valeur du pays et la finance sera en mesure de réclamer l’un et l’autre, probablement dans les prochaines années. Le signe annonciateur est le renforcement de la police et la réduction des dépenses sociales ; la France a basculé dans le modèle néo colonial. Chacun reconnaîtra l’homme de paille. Quant à la finance, elle a simplement basculé ses intérêts en Chine ; elle n’a plus besoin ni de la France, ni de l’Europe. Après la liquidation de l’un et l’autre, son défi consistera à mettre la main sur les ressources russes. Peut-être trouvera-t-elle quelque chose à faire en Amérique du Sud.



100 réactions


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 20 mars 14:05

    Merci de mettre en perspective le monde dans laquelle nous baignons et dont une grande majorité de français sont complétement indifférent.

    Quel est la réaction face à l’ombre menaçante de cet jungle quand on a vécu 75 ans dans un cocon protecteur ?

    Réponse : Le déni et la pensée magique, 


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 15:38

      @Florian LeBaroudeur
      Les temps difficiles font les personnes de caractère, les personnes de caractères font des périodes faciles, les périodes faciles font des gens sans caractère, les personnes sans caractère font des temps difficiles (on y arrive). Les français n’ont pas conscience que leur délire suicidaire n’est pas partagé et que la majorité des habitants de ce monde veulent juste leur part du gâteau. Certains veulent aussi nous faire payer notre obésité


    • @Breton8329

      Les temps difficiles font les personnes de caractère, les personnes de caractères font des périodes faciles, les périodes faciles font des gens sans caractère, les personnes sans caractère font des temps difficiles


      C’est très finement vu !


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 15:52

      @Philippe Huysmans, Complotologue ce n’est pas de moi mais de cheik Zaied, le roi d’abu Dhabi 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 mars 15:59

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      T’as un faisceau ?


    • @Aita Pea Pea

      T’as un faisceau ?

      Pourquoi, tu veux une fescée ? Vas voir arthès, elle offre une belle palette de services pour pas trop cher, dans le donjon.


    • artheslichepèdetologue arthes 22 mars 14:15

      @Philippe Huysmans, Complotologue

      Pourquoi, tu veux une fescée ? Vas voir arthès, elle offre une belle palette de services pour pas trop cher, dans le donjon.

      Comment tu sais ? C’est que t’es déja viendu ? smiley

      Ohla, je tiens à préciser que d’une part : c’est consensuel, que chuis pas une tepu, et qu’ensuite, je fournis même l’arnica...


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mars 14:22

    La guerre dont vous parlez ne se fait pas entre les peuples, mais entre des classes. Et c’est la grande trouvaille des classes dominantes de faire se battre les peuples les uns contre les autres pour gérer et préserver leurs intérêts. Pour ça, lles ont même réussi à faire croire à leurs citimes qu’elles étaient dans le même camp.


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 15:50

      @Séraphin Lampion
      Je ne crois pas qu’il y ait de guerre contre la ’classe’ dominante. Elle est parfaitement à l’abri de ce type d’aventure. La guerre est un phénomène vulgaire qui concerne exclusivement les gueux. Le mot guerre ne veut d’ailleurs rien dire. C’est un mot passe partout, un peu comme le terrorisme, qui masque des réalités très triviales comme la prédation, la vengeance, la punition, la diversion... Peut être même la régulation des populations


    • jefresi 20 mars 17:24

      @Breton8329
      Oui, Oui, quand les obus ou les bombes d’un général Boulanger nous tomberont dessus, il sera peut-être temps d’en reparler...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mars 17:33

      @jefresi

      Boulanger... et Mac-Mahon et Galliffet !


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 17:37

      @jefresi ce ne sont pas les financiers qui se trouvent sous ces bombes mais les pauvres types comme vous et moi.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mars 17:43

      @Breton8329

      et qui paie les bombes ?


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 18:15

      @Séraphin Lampion ben vous et moi, évidemment. Vous savez, la guerre, c’est trois fois la mise initiale pour la finance : les gens empruntent pour acheter des munitions et des armes ; ils empruntent pour reconstruire et ils laissent les entreprises internationales s’en charger et aussi exploiter leurs ressources car il faut se souvenir qu’ils n’ont plus d’industrie. Du coup, ils ouvrent aussi l’accès à leur marché. Il n’y a pas de business plus rentable que la guerre.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 21 mars 08:07

      @Breton8329
       
       ’’Je ne crois pas qu’il y ait de guerre contre la ’classe’ dominante.’’
       
       Et vous avez raison. En revanche vous déniez la guerre que font les classes dominantes au peuple. Une guerre d’usure.
       
       
      « Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner ». Warren Buffett


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 09:05

      @Francis, agnotologue non, je ne nie pas celle là mais le mot guerre ne me semble pas approprié, du reste il le semble qu’il n’a pas beaucoup de sens. La partie est trop inégale pour qu’on puisse qualifier cela de guerre. C’est juste de l’exploitation. Il n’y a aucune force chez les dominés qui lutte contre les dominants. Les seuls combats sont entre dominés et ils sont organisés et voulus par les dominants. D’ailleurs, l’immigration massive en France ne prépare t’elle pas les combats susceptibles de neutraliser toute velléité révolutionnaire, pour le cas où la loi sécurité globale et l’équipement massif des policiers en armes et munitions ne suffirait pas ?


  • berry 20 mars 14:42

    « Qu’est-ce qu’il nous arrive ? »

    Notre pays a été patiemment infiltré et subverti depuis plusieurs décennies. Nos dirigeants n’agissent plus pour le bien commun, mais pour le seul bénéfice d’une petite oligarchie mafieuse.

    Le but final est notre destruction, et ce n’est pas une exagération.

    C’est le prix à payer pour l’avènement d’un nouvel ordre mondial tyrannique qui se fera à nos dépens.

    https://online.pubhtml5.com/ejtz/oewe/#p=1



    • Breton8329 Breton8329 20 mars 15:45

      @berry
      Je ne crois pas. Je pense au contraire que le projet révolutionnaire tel qu’il a évolué portait déjà en lui les germes de ce système dans lequel la France n’a joué qu’un rôle alors qu’elle pensait en être le centre. Il n’y a pas d’exception française, il y a juste un pays qui a bénéficie de l’agressivité de ses ancêtres. Désormais, c’est fini et le français n’est plus d’aucune utilité pour la finance. Il lui reste donc à récupérer ses actifs et à solder la position. C’est en cours 


    • berry 20 mars 17:48

      @Breton8329
      Cette oligarchie se nourrit des révolutions et elle les suscite, comme l’explique l’auteur que j’ai mis en lien. Les révolutions font place nette et lui permettent de s’épanouir. Les rois ou les tsars, une fois tués, sont remplacés par des hommes politiques élus qu’il devient possible de corrompre et de manipuler. Il est ensuite possible de se partager les postes de responsabilité et de prendre le pouvoir économique.
      C’est pourquoi des milliardaires étrangers finançaient Lénine et Hitler. Plus près de nous, Sarkozy et BHL faisaient semblant de prendre en pitié les syriens et les libyens, alors qu’ils ne pensaient qu’à les voler et les réduire en esclavage.
      Toute la vie politique démocratique est organisée comme une gigantesque escroquerie.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 12:01

      @berry
      oui, c’est très exactement ça. Un pouvoir financier totalement étranger à la morale usuelle, qui utilise les peuples pour atteindre ses objectifs (quels sont-ils ?) et qui a pris le pouvoir depuis très longtemps en introduisant le prêt à intérêt, ou le don selon son bon vouloir, dans toutes les strates de la société, y compris dans la vie politique.


  • batmou 20 mars 16:06

    Excellente mise en perspective des ressorts profonds du monde tel que les français ne veulent pas le voir. L’illusion droit de l’hommiste a fait croire à certains que l’histoire était finie mais il n’en est rien et la loi du plus fort est toujours la meilleure. Quand on voit ce que les dirigeants chinois ont été capable d’infliger à leur peuple pour prendre la première place, on imagine le sort qu’ils nous réservent. Quant à la finance, vu comment ils traitent leurs employés, il n’y a pas grand chose à attendre là bas non plus.
     On va vers un monde qui sera très moche pour les perdants et il semble qu’on soit dans ce groupe


  • Xenozoid Xenozoid 20 mars 16:23

    c’est pour cela que les francais n’ont jamais fait sauté une bombe nucléaire dans l’hexagone


  • Clocel Clocel 20 mars 16:44

    Que voulez-vous, les français croient encore aux urnes, partant de là, faut pas attendre de grosses retombées de la providence...


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 17:20

      @Clocel effectivement, a chaque élections, les français signent des chèques en blancs à des personnes qui agissent comme bon leur semble sans égard pour l’avis des électeurs, avis façonnés à coup de sondages prescriptifs ou d’interventions médiatiques (voir les articles et livres relatifs à la fabrique du consentement). Quant à l’assemblée, elle sert de chambre d’enregistrement pour les décisions de l’exécutif. Issu des partis politiques, les élus sont sélectionné par la finance, puisqu’il faut bien financer les campagnes politiques et construire une image qui donne envie de voter. Dès lors que les médias appartiennent à la finance et que l’exposition médiatique est la clé de l’intronisation, l’élection est faite par la finance et la démocratie devient un mot vide de sens.


  • binary 20 mars 17:20

    la France réserve à sa population le même avenir que celui qu’elle réservait jadis aux populations colonisées.

    Si les français d aujourd’hui avaient le même avenir, que les populations des colonies d hier, et bien dans 1 siècle, ils seraient 40 fois plus nombreux, soit environ 2.4 milliards ! Il est plus que probable que vous vous trompez au minimum d un facteur 1000.


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 17:33

      @binary le même traitement ne signifie pas le même avenir. Vu que je n’y connais pas grand chose, je n’ai pas abordé les conséquences démographique de cette situation mais seulement ses conséquences économiques. Il y a fort à parier, toutefois, que la France affaiblie mais fertile, continuera d’attirer les populations affamées du sud. On peut donc lui imaginer un avenir dans le secteur primaire, consommateur de main d’œuvre dès lors que le recours à l’automatisation est restreint, ce qui sera certainement le cas pour un Etat ayant perdu ses capacités d’investissement. Et puisque l’état social va disparaitre, la descendance remplacera la sécurité sociale défaillante donc, potentiellement un retour des familles nombreuses.


    • binary 20 mars 20:03

      @Breton8329

      Bien sûr, la même cause ne produit jamais le même effet !

      C est même le principe de base de la politique.


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 21:13

      @binary plutôt que parler de cause, il vaut mieux parler d’action et en l’occurrence, les actions produisent des effets différents selon les systèmes sur lesquels elles sont appliquées. Une hausse des taux d’intérêts en Allemagne (aucun effet) n’aura pas les mêmes effets qu’une hause des taux d’intérêt en France (la ruine du pays et in fine, probablement une guerre civile). Si l’on parle des causes, il faut considérer les deux : contexte + action et pas seulement l’action. Donc, dès lors que la situation de départ de la France est différente de celles des pays du tiers monde, une même action sur les deux pays n’est pas susceptible de produire les mêmes résultats. Si vous êtes intéressé par les causalités, je vous encourage à lire le « book of Why » de Judea Pearl. A titre d’illustration, savez vous que les modèles du GIEC sont construits à partir de conditions initiales qui diffèrent très peu mais les conséquences de ces écarts infinitésimaux entrainent des résultats totalement différents.


    • Et hop ! Et hop ! 21 mars 08:31

      @Breton8329

      Quand vous écrivez « La France réserve le même avenir, » c’est qui la France ?

      Le colonialisme d’avant 1789 ne produisait comme « matière première » que du sucre de cannes, du poivre, du cacao, des fourrures, qui n’avaient absolument rien d’indispensables pour la population française et qui n’enrichissaient qu’une poignée de gens parce que cétait des produits de luxes consommés par le gens très riches (98 % de la population française qui était paysanne ne consommait ni sucre, ni cacao, ni thé, ni poivre).

      Le vrai colonialisme français commence sous la IIIe République, avec l’arrivée au pouvoir d’une classe dominante bourgeoise athée d’origine protestante et juive cupide et corruptrice, et selon les travaux historiques c’était fiscalement extrêmement déficitaire pour l’État, c’était investissements publics, profits privés. Les congrégations bannies de France par les lois anticléricales de la IIIe République sont allées s’installer en Afrique et en Extrême-Orient où ils ont reconstitué leurs écoles, leurs établissements médicaux et sociaux.

      Après 1945, le mouvement de libération colonial a été financé et bénéficié par les Anglo-saxons qui ont remplacé le colonialisme par l’impérialisme du FMI, de la Banque mondale, et des multinationales.

      Ce sont toujours les gouvernements républicains qui ont créé la conscription qui est une corvée militaire de 2 ans et qui ont déclanché les guerrres qui ont tué les soldats en masse. La conscription avait été supprimée sous la Restauration, sous Louis-Philippe et sous le IInd Empire. C’est le refus de la levée en masse qui a provoqué la révolte des Vendéens et le massacres de 200 000 hommes, femmes enfants par l’armée républicaine.

      Avec la guerre de 14-18, le gouvernement républicain a volontairement fait tuer 62 % des garçons français de 18 à 28 ans et rendu gravement invalide une bonne proportion des autres. Elle a été déclenchée sous le gouvenement Viviani, les Allemands qui étaient vainqueurs en 1916 ont proposé une paix et un retour à la situation antérieure, Clémenceau et les Anglo-saxons ont refusé. Encore actuellement, personne ne sait quelle a été la cause de cette guerre, l’assassinat de l’archiduc par un autonomiste serbe ne concernait en rien la population française. On trouve que les Anglais voulaient empêcher la construction par les empires allemand, autrichien et ottoman de la ligne de chemin de fer Bagdad-Constantinople-Vienne-Berlin permettant de transporter le pétrole de Bassorah sans passer par la marine anglaise, il devait passer par la Serbie.


    • mmbbb 21 mars 09:09

      @Breton8329 J ai lu votre article avec un certain intérêt . il est assez difficile de résumer la colonisation en un paragraphe . Une histoire complexe mais avec diverses étapes et évoluant avec notre  propre histoire Ainsi sous la III république , elle prit une valeur idéologique et J FERRY affirma " le devoir de civiliser les races inférieures". Nous étions au XIX siecle , un siecle qui affirma la supériorité scientifique de l occident et une foi dans le progres Le siecle ou la théorie raciale naquit . Par ailleurs , les pays europeens assurèrent leur hégémonie par l étendue de leur empire . L Allemagne qui commença a devenir puissante et qui étendit son influence au M Orient , attira la haine de l Angleterre et de la France .

      La guerre de 14 18 a été la chute des empires et le début de la fin du notre .
      La défaite de 40 , eut un effet délétère de l image de cette France Tutélaire des pays de son empire . Les pays colonises ne croyaient plus en notre supériorité et la poussée de l influence du communisme finit d achever notre empire au prix de guerres qui nous coûtèrent tres cher économiquement et socialement . C est un argument peu énoncer . Nous aurions pu avec cette perte de temps et le sacrifice des hommes envoyés à cette pacification faire autres choses L Allemagen en ruine se redressa ! 
      Désormais par le retour de cette l histoire et comme le dit justement Poutine , la France sera colonisé par ses anciennes colonies
      Les Francais ont voulu une France ouverte a tous les vents , nous sommes un pays en train de tiers mondialiser et aussi de se libaniser .
      Mais les medias ne veulent pas le voir et nous vendent « le vouloir vivre ensemble  » Toutes idees discordantes est farouchement punies voir la peine infligée Zemmour alors que les prefets connaissent cette situation Voir les propos de Thibault de Montbrial Voiir d aurtres essais et surtour le CSA est la courroie de cette élite mortifère qui brime la libérté d expression ,
      Quant a l economie , hormis certains secteurs tel que le BTP qui emploie de la main d oeuvre , l usine nouvelle sera de haute technologie et ne sera plus pourvoyeuse de main d oeuvre ,
      L IA est en train de rentrer en force dans le process de fabrication , c est une nouvelle rupture technologique comme celle de la décennie de 1980 avec l entree en force de la micro informatique et de la robotique .
      Les canuts ont jete les metiers a tisser Jacquard dans la Saone , ils n ont pas bloque l evoultion .
      Ces migrants ne pourront jamais s insérer , ils seront a la périphérie de la société
       Nous sommes deja declasse , et Singapour par exemple est a la pointe pour fondre « les puces » .. Nous en sommes incapables et comme nous n avons plus l elite qui ait une projection sur l avenir telle la Chine , nous avons delocalise parce que telle la these de Touraine , dans les années 1990 , reprise par nous dirigeants la  « post moderniité » jetait aux orties l industrie Nous avons mise sur le tertiaire 

      L élite , les intellos de gauche se sont fourvoyés dans leur ideolgie , la chute du mur a ete la fin de le illusions , les universiatires tel ce prof Touraine , n ont jamais foutu les pieds dans une usine , le complet décalage entre la rélaité et les projections théoriques alors que la Chine sous l impulsion de Deng XIAOPING procédait exactement à l inverse ,
      L Allemagne non elle a une bonne industrie .
      La France coule parce que les Francais sont des veaux , et ils ont élus des présidents qui ont décides de liquider leur pays , en l occurrence Mitterrand,

      Nous sommes devenus des décadents et l élite a une grande responsabilité mais les Francais ont reconduit la même caste ! Que les Francais assument la décomposition de ce pays



    • Breton8329 Breton8329 21 mars 09:34

      @Et hop !
      je vois que vous maitrisez bien votre sujet. Lorsque j’écris  « La France réserve le même avenir, » je parle du navire « France » en tant que porteur des espoirs des français. Les commandes de ce navire n’appartiennent pas aux français, et cela, comme vous l’avez très bien écrit, depuis la fondation de l’Etat français. Dès lors que l’emprunt devient la principale source de financement de toute activité, ceux qui peuvent décider de leur octroi ont le pouvoir et il n’y a aucun complot là dedans, juste une réalité. Ensuite, que ces gens utilisent leur pouvoir en fonction de leurs intérêts, c’est aussi un phénomène que tout le monde peut comprendre. Ca concerne même le financement des guerres : sans finance, pas de munitions, pas de paie pour les soldats. Quant aux origines de la première guerre mondiale, le rôle de la grande bretagne dans son déclenchement, en particulier de Georges V, qui parlait à tous les belligérants mais ne leur disait pas les mêmes choses, a fait l’objet de quelques publications. Mais en l’absence de preuves, personne ne saura jamais ce qu’il s’est passé. On touche là les limites de l’histoire ; certaines dimensions lui sont interdites. 


    • Aristide Aristide 21 mars 09:44

      @mmbbb

      La situation économique et industrielle de notre pays n’est pas aussi florissante qu’on le souhaiterait, c’est une évidence. Mais de là à sombrer dans un déclinisme sans nuances !!!

      Un exemple sur les composants électroniques.

      Nous sommes deja declasse , et Singapour par exemple est a la pointe pour fondre « les puces » .. Nous en sommes incapables et comme nous n avons plus l elite qui ait une projection sur l avenir telle la Chine , nous avons delocalise parce que telle la these de Touraine , dans les années 1990 , reprise par nous dirigeants la « post moderniité » jetait aux orties l industrie Nous avons mise sur le tertiaire 

      Même si nous ne sommes pas dans les top-leaders du marché STmicro, franco-italien, fait partie des plus grandes sociétés au monde pour les composants électroniques. Loin d’être ridicule, cette société est riche de la diversité de ses compétences, de sa recherche et de ses produits ... Il ne s’agit pas de nier l’existence d’une prédominance américaine et asiatique, mais nous existons encore et pas seulement pour des produits bas de gamme ou de grande diffusion. Au contraire, c’est sur le secteur des composants à grande valeur que nous sommes encore présents ...

      Je n’ose citer le nucléaire, l’aeronautique, l’espace et l’armenent, mais aussi le commerce. allons, tout de même peut-être que le tableau d’un pays tout juste bon à vendre ses paysages et ses fromages devrait être complété par la réalité économqiue et industrielle. 

      Si je suis optimiste, réaliste mais optimiste, c’est que quoique l’on en dise notre pays n’est pas cette société décadente qui sombre telle le Titanic sous des airs de violons. 


    • berry 21 mars 10:01

      @Et hop !
      C’est difficile à admettre, mais les deux guerres mondiales ont été voulues par l’empire anglo-saxon, ou plutôt par son oligarchie dominante.
      Elle en a tiré des bénéfices et ses adversaires se sont battus entre eux jusqu’à l’épuisement. Ils sont sortis ruinés et décimés du conflit, c’était un des buts recherchés. 
      Henry Makow l’explique dans ce lien, p. 336 :
      https://online.pubhtml5.com/ejtz/oewe/#p=336
      On sous-estime grandement le cynisme et la perversité de ces gens.

      De nos jours, par exemple, ils seraient ravis si le conflit ukrainien reprenait de plus belle. Combattre les russes, jusqu’à la dernière goutte de sang des soldats ukrainiens... c’est leur rêve. Heureusement, Poutine a compris leur stratégie, il a tout fait pour geler le conflit.


    • mmbbb 21 mars 11:11

      @Aristide nous devrions pas être a ce niveau et nous devrions avoir une balance commerciale excédentaire .
      Ce n est plus le cas depuis fort longtemps .
      Les faits sont la , notre tissu de PME PMI , est faible , Giscard le notait déjà .
      Quant a mon exemple , c est le créateur de la puce Kalray qui a du faire appel a Singapour .
      Je connais la société ST Micro electronics , 
      D autres sociétes francaises sont a la pointe mais notre économie n est pas homogene .
      Notre déficit commercial est récurrent et nous avons des faiblesses structurels d ou un chomage permanent et aussi un délitement de notre société.
      Connaissez vous le montant du remboursement des intérêts de la dette ? 
      Nous sommes désormais dépendant .
      Quant a la recherche , nous avons perdu deux places .
      Le nucléaire, mauvais exemple , sous la pression des ecolos , nous avons délaisse la recherche des futurs réacteurs et ironie de l histoire nous acheterons certainement chinois dans 20 ans . Ceux ci implantent la 5 G en France !
      Selon les prospectives économiques , dans les années 2040 , nous serons a la 11 eme place : 
      Ne me faites pas croire que les Francais ont un intérêt pour l economie , ils placent leur argent dans des valeurs refuges notamment l immobilier .
      Je persiste , nous devrions pas être a ce niveau ! notamment notre educ qui sombre ! 
      NB , si nous étions dans un pays sain, le vote populiste devrait être marginal et nous devrions pas être spectateur de guerre urbaine . 


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 11:53

      @berry
      si je suis d’accord avec vous, je ne crois pas qu’on puisse parler de finance anglo-saxone. La finance n’a pas de nationalité, elle utilise les nations pour servir ses intérêts mais elle n’a pas de domiciliation fixe. Physiquement, les financiers se réfugient probablement dans les pays qui sont les moins susceptibles d’être attaqués.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 12:20

      @Aristide
      ce n’est pas tant la situation qui m’inquiète que son évolution. Jusqu’ici, tout va bien ?


    • Et hop ! Et hop ! 21 mars 15:21

      @Breton8329

      La finance internationale a quand-même une histoire :

      Les propriétaires calvinistes et juifs de la banque de Hollande qui financent Cromwell, mettent le Prince d’Orange au pouvoir, annulent l’édit d’Edouard Ier bannissant des juifs en 1290, libéralisent le prêt à intérêt, créent la banque d’Angleterre sur le modèle de celle de Hollande, puis la place financière de Wall Street à New-Amsterdam devenu New-York... arment tous les bateaux négriers, imposent des traités de libre-échange, développent le régime manufacturier le plus dur, Londres est couverte de taudis,... 


    • artheslichepèdetologue arthes 21 mars 15:28

      @Et hop !

      Mais oui, et on en revient tjours aux calvinistes réformistes nominalistes...Et plus tard...Hobbes.

      Bon, on en arrive à la fin, de cette gangrène nihiliste, je suppose...Je l’espère ardemment !


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 17:24

      @Et hop !
      oui. Je n’ai pas tenté d’identifier les groupes qui sont à l’origine de cette organisation du monde, ni leur histoire, mais je crois que vous avez cité quelques pistes d’intérêt. J’avoue ne pas y connaitre grand chose.


  • cilaos 20 mars 21:16

    Nous sommes vraiment un pays d’agneaux Heureusement car si on était des loups nous n’aurions pas attaqué et envahi une bonne dizaine de pays pour les mettre au pas et leur apprendre à vivre ! Mais nous aurions attaqué le Canada, la Chine et pourquoi pas la terre entière. pour ce dernier point « la terre entière » le pays des Loups que nous sommes assoiffé de puissance vend des armes pour des dizaine de milliard d’Euros aux agneaux l’Australie en tête qui vient de nous acheter 32 milliard de sous marin de guerre sans oublier la Grèce, l’Egypte et l’Inde et j’en passe. 


  • Claude Simon Claude Simon 20 mars 21:22

    Le dominant étant astreint à des objectifs limités dans le temps, le dominé, plus intelligent, peut vaquer à d’autres paradigmes.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 09:37

      @Claude Simon Je crois que c’est l’inverse ; le dominant inscrit son action sur le temps très long qui peut couvrir plusieurs générations alors que le dominé se trouve contraint dans un temps ridiculement court, limité à son existence, en plus d’être bousculé par des diversions électorales.


  • L'apostilleur L’apostilleur 20 mars 21:40

    « ...Les Français n’ont toujours pas compris ce que sont ces créances contractées en leur nom pour faire face à la crise du COVID : il s’agit d’une créance sur le travail de leurs enfants, sur les actifs de... » 


    les français ont bien compris, comme les européens, les américains... Tout le monde est dans le même bain.


    Nombreux sont ceux qui font ce même constat, mais personne ne propose autre chose, ni ne dit à qui il faudrait ne rien donner pour diminuer cet emprunt.

    Aux infirmières, aux bénéficiaires de la prime Macron...  ??


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 21:45

      @L’apostilleur
      Un Etat fort et souverain ne devrait se soumettre à personne, et certainement pas à des créanciers privés. C’est peut être pour ça qu’ils veulent affaiblir la France...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 mars 22:01

      @L’apostilleur
      Les chinois a Paris . Jean Yann. lol


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 mars 22:05

      @Breton8329
      « ...Un Etat fort et souverain ne devrait se soumettre à personne... »

      Un voeux pieux. A qui emprunter ?

      J’entends d’ici les réactions de vos lecteurs lorsque vous leur proposerez un emprunt forcé, comme aux EU, Giscard, Mitterand...


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 22:11

      @L’apostilleur jusqu’en 1973, l’Etat frappait monnaie et faisait rouler la dette, le système Bloch-Lainé (Chapitre 1. Quand l’État a l’avantage : de la possibilité d’un financement hors marché | Cairn.info ) et n’était donc pas soumis à des institutions financières. C’est ce système qui a permis de reconstruire la France après la seconde guerre mondiale. Ensuite, avec Pompidou qui venait de chez Rotschild, la financer à mis la main sur le marché de la dette et depuis, les Etats sont soumis à la finance


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 mars 23:59

      @Breton8329

      « ...avec Pompidou qui venait de chez Rotschild, la financer à mis la main sur le marché de la dette ... »

      Fake news de GJ.
      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/12/13/non-la-loi-pompidou-giscard-rothschild-de-1973-n-a-pas-cree-la-dette-francaise_5397066_4355770.html

      Il faut composer avec les contraintes actuelles. 


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 01:17

      @L’apostilleur
      Je ne crois pas que ce soit une fake news, c’est juste une news plus complexe que ça. La presse s’est empressée de la présenter sous un angle différent pour alimenter le procès en complotisme de ceux qui dénonçaient la privatisation bien réelle des dettes depuis 1973. Avant cette date, l’état se prêtait lui même l’argent dont il avait besoin, sans intérêt. Voir le lien. Quant au système d’étiquetage de fake news des médias français, il est plus soucieux de politique que de vérité.


    • mmbbb 21 mars 09:43

      @L’apostilleur Les Francais sont des veaux et n ont rien compris , Hollande a commence a réduire le stock de masques des 2015 rapport du Senat 
      Hollande n est nullement inquiété et ne le sera pas 
      Il a dit « les Francais ne doivent pas être inquiétés par l immigration »
      Le cout de l AME , pres d un milliard d euros
      Le cout de la prise en charge des enfants mineurs migrants plus de deux milliards d euros
      Le magistrat C Prats dénonce la gabegie des aides sociales indues , pres de 30 milliards .
      Les Francais sont des veaux , seul pays au monde ou notre générosité confine a la crétinerie et ou le Francais de souche se fait cracher a la gueule toute l année 
      Vous etes catho , vous êtes dans les pas de votre pape Francois tres genereux avec l argent des autres , mais je ne l ai jamais entendu qu il accepterait des tentes Quechua dans son beau jardin du Vatican.
      C est un choix de société , mais que les Francais cessent de larmoyer si les hopitaux manquent de lits de réanimation.

      Simple équation économique , qui paie , personne parce que tout est gratuit en France , la bonne blague ! 


    • gnozd gnozd 21 mars 20:30

      @Breton8329

      « Quant au système d’étiquetage de fake news des médias français, il est plus soucieux de politique que de vérité »

      Surtout quand c’est l’Immonde qui nous (dés)informe !!!!


  • saint louis 20 mars 21:49

    Dans la situation actuelle, je me demande quel choix possible le peuple possède t-il

     ?

    Niveau politique, les candidats qui nous sont présentés sont tous tous hors jeu.

    Reste un mouvement populaire, mais mené par qui ?

    En supposant que le peuple soit réactif à la menace encore mal perçue.


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 22:05

      @saint louis Le peuple français se trouve dans la même situation que les peuples que nous avons colonisé : piégé dans un système de domination qui ne peut pas être changé tant qu’on respecte les règles qui le régissent. Certains ont tenté d’organiser une opposition et de se présenter à des élections qui étaient truquées, d’une façon ou d’une autre, la plus simple étant d’utiliser les médias et les sondages pour façonner l’opinion donc le vote. Aujourd’hui, ils disposent aussi des réseaux sociaux pour savoir qui pense quoi, et agir sur les perceptions. Dans le système qui nous est imposé, il n’y a aucune solution. Ceux qui tirent les ficelles font ce qu’ils veulent. Ceux qui s’imaginent qu’il y a une limite à l’ignominie devraient relire l’histoire de l’humanité ou regarder ce qu’ils ont fait aux grecs.


    • L'apostilleur L’apostilleur 20 mars 23:44

      @Breton8329
      « ...Le peuple français se trouve ...piégé dans un système de domination qui ne peut pas être changé tant qu’on respecte les règles qui le régissent... »

      Oui, et tant que nos politiques n’imposeront pas les conditions de son remboursement avec rigueur. 
      Quand Bruno Le Maire (avant COVID) voulait rembourser la dette suite à quelques excèdent budgétaires, Mélenchon s’y opposait, il voyait de nouvelles dépenses plus utiles pour la relance. 

      Avant même notre nouvel emprunt COVID, qui a envisagé une date de fin de remboursement de notre dette française ? Hormis les farfelus qui envisagent de ne pas la rembourser.

      La dette semble éternelle. 
      Aujourd’hui c’est un refuge pour les excédents financiers, demain ce sera l’outil de la domination des créanciers. Les pays endettés devront leur céder des propriétés publiques : ports, autoroutes, aéroport... comme les grecs.

      Les monnaies virtuelles pourraient avoir de beaux jours devant elles.


    • L'apostilleur L’apostilleur 21 mars 00:35

      @saint louis

      Voilà qui ne va pas vous rassurer.

      « ...Depuis Saint-Louis les finances de la France ont été dans le rouge... »

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/j-ai-demande-a-mon-voisin-pourquoi-201751


    • Attila Attila 21 mars 16:54

      @saint louis
      « Niveau politique, les candidats qui nous sont présentés sont tous tous hors jeu.

      Reste un mouvement populaire, mais mené par qui ? »

      Dans « La France périphérique », Christophe Guilluy disait que les classes populaires n’ont aucun mouvement les représentant dans la sphère politique.

      Il y a donc une action à mener mais il faudrait qu’une équipe se dévoue. Un mouvement efficace pour défendre les intérêts des classes populaires doit être élaboré par un ensemble de personnes ayant des compétences complémentaires de façon à créer une intelligence collective de haut niveau.

      La situation d’aujourd’hui est complexe face à une oligarchie disposant de moyens financiers colossaux pour défendre ses intérêts et usant de la corruption à grande échelle.

      Mais les classes populaires ont des atouts :

      le nombre,

      les moyens d’informations actuels.

      .


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 17:37

      @Attila
      Désolé mais je ne crois pas qu’il existe de solution dans le système politique actuel. Vous pouvez élire qui vous voulez, rien ne peut changer. D’ailleurs, ce n’est pas nous qui décidons pour qui les français doivent et vont voter mais des gens qui ont les moyens de façonner l’opinion des français.


    • Attila Attila 21 mars 18:02

      @Breton8329
      Une fois seul dans l’isoloir et le rideau tiré, personne ne peut empêcher l’électeur de mettre le bulletin qu’il veut dans l’enveloppe et personne ne peut l’obliger à mettre un bulletin dont il ne veut pas. L’électeur est entièrement libre de son choix, il en est aussi entièrement responsable.
      Macron a été élu avec les règles électorales actuelles, il n’a pas triché : ce sont les électeurs qui l’ont désigné. Avec ces règles électorales, Philippe Poutou ou Jacques Cheminade auraient pu également être élus si les électeurs étaient venus mettre en nombre leurs bulletins.
      Ce qui manque actuellement c’est un candidat crédible pour les classes populaires.

      .


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 18:16

      @Attila
      on pourrait comparer l’élection présidentielle avec le choix d’un restaurant pour dîner. Vous êtes libre d’aller où vous voulez mais vous avez le choix entre MacDonald, Quick, 5Guys et Burger King. Vous voulez du chinois ? Y’en a pas. Ou alors, s’il y en a mais il aura une étiquette insalubre collée sur la porte d’entrée et des commentaires très négatif sur internet. Et personne jamais n’aura fait de publicité pour ce restaurant. De plus, les rares clients qui s’y rendent seront traités d’imbéciles et de demeurés. Conclusion : à part quelques rares courageux, tout le monde va manger du Burger. Chomsky a démontré que ce sont les médias qui font les élections. C’est ainsi ; c’est la nature humaine.


  • Berthe 20 mars 22:22

    Votre approche est tellement minimaliste que vous faites fi de ce qui était avant le colonialisme et bien avant encore l’Afrique ou ds les pays du MO... Il n’y a que vous pour croire au bien fait de la société de la consommation à l’infini. Evidemment que c’est leur tour, çà n’a rien d’un scoop, on étudiait déjà çà en fac dans les années 80 ! C’est cyclique même si dans votre esprit c’est le toujours le même vase se rempli au détriment de l’autre. Et le monde d’aujourd’hui n’est absolument pas bipolaire, mais multipolaire. La France a agit par suivisme us au risque de perdre jusqu’à la francophonie. Le plan Marshall de mémoire n’a jamais été fait pour garantir notre indépendance, au contraire. Regardez qui est le partenaire européen privilégié des usa !! L’Allemagne qui va jusqu’à rafler les contrats avec la Russie qu’on a abandonnés, peu importe le prétexte, on s’est fait berner, idem pour l’Iran !! Pourquoi croyez vous que Biden accepte de négocier aujourd’hui avec l’Iran ? Pourquoi la France a t elle envoyé un émissaire en Irak ? C’est la course, mais avec notre diplomatie s’est perdue quelque part, on ne sait plus ou. ! Quoique merci Mitterrand de nous avoir grillé dans les années 90. Hollande et Sarkozy n’ont pas fait mieux alors qu’il fallait abandonner cette idée archaïque d’aller en guerre et faire en sorte de ramener vers nous les pays déjà noyautés par la Chine... C’est probablement ce que tente de faire macron avec l’Algérie, dernier pion pour ne pas perdre le plus grand pays du Maghreb. Mais au train ou vont les choses, avec la Turquie qui se pavane en Libye avec une probable alliance avec les émirs du golfe, l’Allemagne qui n’en dit rien, ni les us au demeurant, j’ai quelques doutes.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 mars 22:31

      @Berthe
      Il n’y a plus de diplomatie française... Le dernier soubresaut a été donné par Villepin il y a longtemps déjà.


    • Breton8329 Breton8329 20 mars 23:25

      @Berthe c’est un article, pas un livre et je ne vois rien dans ce que vous écrivez qui contredit d’une quelconque façon ce que j’ai écrit, sauf le « évidemment que c’est leur tour ». Il n’y a rien d’évident la dedans, il y a juste une trahison des français par ceux qui les dirigent. Le rôle de Mitterand dans cette trahison mériterait sans doute d’être davantage exploré. Personnage trouble, décoré de la francisque, le rôle de Mitterand dans le retour de la puissance allemande me semble mériter davantage d’attention. Quant à ses héritiers, qui sont encore aux commandes aujourd’hui, ils continuent d’oeuvrer pour la grandeur de l’Allemagne au détriment de la France. Il n’y a pas que l’Allemagne qui convoite la Russie ; les anglais et les américains entendent bien bloquer l’accès des européens aux ressources russes, via l’OTAN, tout en négociant en sous main, via des sociétés écrans, leur accès à ces ressources. Du reste, les USA ont dore et déjà de nombreux intérêts en Russie, y compris un centre de recherche pour Boeing. La notion de Bipolarité ou de multipolarité à laquelle vous faites référence n’a pas beaucoup de sens dès lors qu’on monte d’un cran et que l’ on se retrouve dans un monde dominé par des intérêts financiers qui utilisent les Etats et leurs divisions à leur profit. Ce ne sont pas les Etats qui font les conflits mais ceux qui les financent et les y poussent. Quant à l’Algérie, dernier bastion du Magreb qui résiste encore à l’Oncle Sam, son sort est probablement déjà réglé et les armements acquis auprès des russes n’y changeront rien, les djihadistes qui se massent aux frontières chercheront ou cherchent dore et déjà à raviver les semences de la division et de la guerre civile. La France n’a rien de bon à espérer de ce côté là.


    • mmbbb 21 mars 12:29

      @Berthe «   Regardez qui est le partenaire européen privilégié des usa !! »  L’Allemagne . L Allemagne est une nation qui a su garder sa puissance industrielle . Les allemands sont des bosseurs et des entrepreneurs ; Les migrants allemands ont donne aux USA , BOEING IBM et d autres 
      Apres la guerre les ricains ont recupéré pres de 10 000 scientifiqiues et techniciens allemands dont Verner VON BRAUN . Le modele des universites americianes a ete calqué sur celui de l Allemagne c est ainsi 
      Notre désindustrialisation a débuté dans les années 1970
      Rapport de François Bost et Dalila Messaoudi publié en 2017 .
      «  C’est cette spectaculaire tertiarisation de l’emploi dans les pays développés qui est d’ailleurs à l’origine du succès de l’expression de « société post-industrielle » créée par les sociologues Alain Touraine en France dès 1969  » et «  Cette expression exerça  une influence considérable sur l’opinion, les hommes politiques et les décideurs, au point de laisser penser - à tort a posteriori - que l’industrie n’était plus aussi essentielle pour la puissance et le rayonnement d’un Etat. » 
      Les intellos fréquentant les fac brandissaient le livre rouge et les universitaires en l occurrence M Touraine prônait l abandon de l industrie .
      Et que faisait la Chine notamment sous l impulsion de Den XIAOPING des 1980 ; exactement l inverse . L Allemagne ne sait pas laisse bercer par ces chimeres .
      C est ce que j ai repondu a Aristide et a l auteur de cet article 
      L Allemagne a des entrepreneurs , la France des intellos et des universitaires a foison Les USA gardent leur prééminence dans la recherche 
      Désormais la Chine est le premier pays a depose des brevets .
      Comme le dit le proverbe Chinois « l Imbécile francais a ecoute les paroles des intellos , le chinois a regarde le doigt de Deng » 
      Quant a la diplomatie francaise , on peut reconnaitre a Macron ce trait de génie , nous faire accroire que nous existons sur la scène internationale 
      PS «   l’Afrique ou ds les pays du MO. » deux histoires tres différentes . Le MO etait sous le joug de l empire ottoman avant que les accords Sykes Picot modele cette vaste region apres la chute de celui ci en 1918 . C est ce qui fait la force de notre pays , des universitaires, au bon savoir ! 


  • chantecler chantecler 21 mars 07:11

    Très intéressant, (article + débat) merci .


  • karim 21 mars 07:47

    Si le confort des pays dominants est assuré par l’exploitation des pays dominés, arrêtons donc de parler de civilisation, mais plutôt de barbarie, de sauvagerie, de bestialité et surtout que les donneurs de leçons cessent leurs discours sur les droits de l’homme. Enfin, les peuples qui profitent de ce confort sont aussi complices.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 09:48

      @karim
      c’est très exactement la question. Nous n’avons pas choisi les règles du jeu et d’une manière ou d’une autre, elles s’imposeront à nous. Les français, pétris de bonnes intentions, peuvent décider de renoncer à la prédation et tenter d’instaurer un autre rapport avec les pays qui disposent de ressources mais ils seront toujours confrontés à d’autres approches. La corruption d’un salopard, par une grande puissance ou une multinationale, qui asservira sa population et boutera les français hors de leur pays, est une constante. La sortie de la grande bretagne de l’UE devrait accentuer cette tendance. La Grande Bretagne s’intéresse même à l’Algérie... et M leur prépare le terrain. Ceux qui se comportent comme des moutons finissent comme les montons : en méchoui. Maintenant, si notre souci c’est le futur de nos enfants et que nous voulons pour eux le même confort que celui dont nous avons bénéficié, alors, il va falloir renouer avec la prédation. Toute autre voie me semble parfaitement utopique.


    • mmbbb 21 mars 12:50

      @karim Si vous algérien , vous avez eu votre indépendance depuis 1962 et votre pays a des ressources : gaz pétrole .
      Vous n êtes pas capable de construire vos infrastructures malgre le chomage et vous faites venir des Chinois !
      Un pays comme la Corée du Sud avait le même niveau de développement qu un pays africain dans les années 1950.
      Ce pays a désormais une bonne economie electronique et industrie 
      Qu avez vous fait ! 
      le gouvernement algerien agitent cette histoire de la colonisation francaise pour faire oublier a son peuple la corruption et l incurie de ses dirigeants 
      Avant vous etiez sous le joug des Ottomans 
      Cessez de geindre et bosser comme les Corréens ! 
      PS a vous et a cette auteur , l Europe debloque des lignes de credits au developpement de l Afrique . La France a des coopérants , et cela coute 

      https://fr.welcomeurope.com/liste-subventions-europennes.html# !key=%7B%22keywords%22%3A%22%22%2C%22pgm%22%3A%5B%5D%2C%22date%22%3A%5B1%5D%2C%22region%22%3A%5B2%5D%2C%22sector%22%3A%5B%5D%2C%22benef%22%3A%5B%5D%2C%22p%22%3A0%2C%22sort%22%3A0%7D

      Au SRI LANKA , la Chine a préempté le port pour 99 ans , a cause de défaut de paiement 

      Bande de nazzes Que la Chine soit le maitre de l Afrique , vous allez chanter ! 


    • karim 21 mars 12:52

      @Breton8329
      Donc, vive la prédation ; mais arrêtons les discours mielleux.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 14:57

      @karim
      attention, je ne cautionne pas le système de prédation. Je dis juste que le jeu est ainsi fait et que de toute façon, il n’y a pas de bonne solution. Evidemment, l’accord gagnant-gagnant serait l’idéal mais il se trouvera toujours un trouble fête pour attiser les divisions à son profit et proposer un meilleur arrangement à une minorité, en l’aidant à accéder au pouvoir en échange de contreparties. On ne changera pas la nature humaine (ni les anglais smiley ).


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 15:04

      @mmbbb
      regardez l’histoire algérienne et vous comprendrez que le pays n’a jamais su constituer le terreau de sérénité nécessaire à l’émergence de compétences dans les domaines de pointe qui ont permis à la Corée du Sud de sortir du tiers monde. A l’inverse, l’Algérie a été dominée par une intelligentsia militaire plus soucieuse de se maintenir au pouvoir que de développer les compétences et le savoir d’une population dont le maintien dans l’ignorance était vu comme un gage supplémentaire de stabilité. Erreur fatale. Les algériens ne sont pas moins doué que les français, bien au contraire, simplement, ils n’ont pas eu la chance d’être dirigé par des personnes inspirées. D’ailleurs, nous suivons désormais le chemin de l’algérie, avec des politiques qui se maintiennent quel qu’en soit le prix. Ils s’attaquent même à la liberté scientifique dès lors qu’elle va à l’encontre de leurs intérêts. On verra où nous en serons dans 20 ans...


    • mmbbb 21 mars 19:03

      @Breton8329 J acquiesce Quant à nous , je me répète , nous avions beaucoup d atouts et nous avons obérer nos chances notamment par notre déficit commercial et notre endettement 
      Quant aux politiques ce sont les francais qui votent et reconduisent cette caste Il est vrai que par analogie , notre pays se tiers mondialisme notamment par l affaiblissement de notre classe dirigeante Celle ci n a plus de réelle perspective et notre élite a failli en vendant notre pays . Une thématique récurrente 


    • karim 22 mars 07:59

      @mmbbb

      L’Auteur de l’article vous donne la réponse.

      « Ce modèle avait alors été remplacé par un modèle néocolonial plus performant……c’est-à-dire la mise en place et le maintien au pouvoir d’un homme de paille chargé tout d’abord d’endetter son pays puis d’obtenir le paiement des intérêts par sa population, de garantir l’accès aux matières convoitées, voire – cerise sur le gâteau – de garantir l’ouverture du marché local ; en échange de ce service, le légionnaire( la France)assurait sa pérennité en le défendant contre d’éventuels opposants, la police choyée assurant sa protection contre les populations. »

      L’exemple de l’Algérie ne diffère pas de celui des pays africains sub-saharien anciennement colonisés par la France ou l’indépendance ne fut que factice.L’élite capable de diriger le pays à l’indépendance était celle formée par la France pour le service de la France.

       Le vice-Premier ministre italien. Luigi di Maio décrit la France comme une métropole toujours colonialiste qui « appauvrit » l’Afrique. Les dirigeants africains qui ont tenté de s’opposer à ce système ont été tués ou renvoyés par coups d’État. Et ceux qui obéissent sont généreusement récompensés par la France.  L’exemple de la Corée ne tient pas, parce l’élite qui dirige ce pays est au service uniquement de son pays.


    • foufouille foufouille 22 mars 09:00

      @karim

      commence par produire ta bouffe et sans pétrole.

      pour le reste, consulte un psy pour expliquer que le blanc est supérieur.


    • karim 22 mars 17:07

      @foufouille
      Faîtes comme le Japon, produisez sans piller les pays faibles, à ce moment là on saurait si le blanc est supérieur.


    • foufouille foufouille 22 mars 18:15

      @karim

      vu le petit nombre de blanc français, il est forcément supérieur pour toi.

      ce sont les chinois qui construisent chez toi.

      le prix des minéraux est le même pour le canada mais toi et tes lapins voulez 10x plus.


    • karim 22 mars 20:15

      @foufouille
      La concurrence devient rude, c’est fini pour Ali Baba et les 40 voleurs.


    • foufouille foufouille 23 mars 06:28

      @karim

      pas vraiment, tu vas te faire boufferpar les chinois.

      continue de piller les poulets produit par le maroc.


  • LeMerou 21 mars 07:47

    Les ressources issues du colonialisme !

    De grandes Nations, voulant imposer leur domination se sont bien chargé d’y mettre un terme, par des moyens plus ou moins vils. Avec le prétexte de l’ouverture, de l’économie de marché, de la mondialisation, Aujourd’hui l’Asie est entrée dans le jeu et fait pareil exploitant quasiment un continent entier.

    Règne aujourd’hui un diktat économique sans commune mesure avec ce qui à existé, qu’est ce que la France là dedans, quel est son poids ? Epsilon....

    Elle tente de tirer quelques marrons du feu, ou arrive à grand frais à les maintenir accessibles. Tentant de maintenir coûte que coûte son modèle à grand frais.

    Quand à l’Europe, cette « confédération » censée réunir des indépendances fortes depuis des siècles, n’est qu’une grenouille qui veut ressembler à un boeuf.. Ses coassements sont entendus avec amusement.

    Et si jamais ils deviennent gênants, il n’y a pas grand chose à faire pour qu’ils cessent ou soient moins audibles, il faut juste titiller quelques points de l’économie ou autres, d’une des grenouilles....et après les coassements se font dans la mare et plus vers l’extérieur.... 

    Et le grand cirque reprends, à peine gêné.

    Tout notre problème, c’est avoir été, et l’ont ne cesse pas de se lamenter dessus, sur feu notre puissance coloniale, industrielle, intellectuelle, nos grands idéaux même. 

    On s’est fait bouffer, par des plus gros, endormi sur nos lauriers de gloire.

    Exit les ressources colonialistes, nous excusant même de l’avoir été !!

    Exit la puissance industrielle, favorisée par un patronat archaïque, avide de gain, n’ayant rien compris à la grande bais...e 

    Que reste il ?

    Des grands idéaux (mais qui font leur chemin chez certains), des chiées « d’intellectuels » et de « penseurs-moralisateurs » en tout genre, tout ça n’inquiète pas grand monde. Ont nous laisse gentiment « grenouiller » autour de notre mare, dont ont nous pique doucement l’eau au fur et à mesure....

    Le Pays coule mais ne sombre pas.........encore à l’instar d’une célèbre devise..


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 09:57

      @LeMerou
      Oui mais, encore une fois, il y a un fort déterminisme dans ce qu’il nous arrive. Dès lors que la finance a pris le contrôle, elle s’est évertuée à augmenter ses bénéfices et aujourd’hui, la France lui coûte plus que ce qu’elle lui rapporte. C’est le même problème que le colonialisme. Quand les colons coutaient davantage que ce qu’ils rapportaient, il a fallu changer pour instaurer un système de prédation néo-colonialisme fondé sur la dette. Tout le reste n’est que considérations internes sans effet sur l’organisation du système financier ; seulement sur son fonctionnement. Et de toute façon, dans ce système, on n’a jamais été un gros poisson, seulement un poisson utile. Le français n’a jamais hésité à prendre les armes pour servir la finance. D’une certaine façon, c’était l’idiot utile de la finance mais maintenant, le monde a changé et le français coûte plus qu’il ne rapporte ; ça concerne aussi l’américain, du reste... Changement de paradigme. De plus, la numérisation permet de contrôler plus finement les individus ; Sans doute n’est il plus nécessaire d’utiliser les Etats qui assurait un contrôle globale. Une piste à explorer.


    • LeMerou 22 mars 07:28

      @Breton8329
      Bonjour,
      Vous avez écrit :
      « Le français n’a jamais hésité à prendre les armes pour servir la finance. D’une certaine façon, c’était l’idiot utile de la finance »

      Tsss, Tssss, beaucoup trop généraliste comme constat qui conduit à un amalgame dangereux. Il faut absolument faire une distinction « sociale », depuis que le monde est monde il y a toujours eu une ou des classes « dirigeantes » dans une peuplade, une communauté, un pays et le notre n’échappe pas à la règle.

      Quelle que fut l’époque croyez vous que la préoccupation du « citoyen » de base est la finance ou la richesse, et qu’il se lève ou prend les armes contre quelque chose ? Pour l’injustice oui et encore, muselé, dirigé, qu’il est, pas grand chose n’est possible pour lui, qu’a t-il à perdre sinon la vie.

      De tout temps les ’Nantis« ont su convaincre, émuler le bon peuple de se battre pour protéger leur intérêt.
      Croyez vous qu’en 1914, l’agriculteur des monts du Forez en ait quoi que ce soit à faire de l’assassinat de l’archiduc d’Autriche ? Plus récemment croyez vous que l’appelé du contingent en avait quoi que ce soit à faire des intérêts des »colons« en Algérie ? Je ne parle même pas de notre fameuse révolution, On pourrait remonter très loin ainsi.

      Le Français »standard« n’est pas l’idiot utile de la finance, sa classe dirigeante tout à fait. Ayant beaucoup plus à perdre que le lambda.

      Avoir été, leur a toujours monté à la tête. Il suffit simplement de regarder comment la classe dirigeante aujourd’hui, voir le gouvernement et ses composantes vivant toujours dans les fastes de la royauté.
      Tout ce cérémonial suranné excessivement coûteux d’honneurs d’hier, jamais gagné par ceux d’aujourd’hui est toujours pratiqué.
      Regardez simplement le cérémonial qui accompagne l’arrivée du président de l’assemblée quand il se meut de son lieu de résidence à son perchoir !!!

      C’est indécent, scandaleux, mais »ils« parlent pour la France, mis en place par un système de votation perverti au fil du temps et s’accrochant au poste quoi qu’il en coûte et faisant tout pour que l’accession soit compliquée voire presque impossible au »lambda« .

      Alors je dis non, je ne pense pas qu’hier, le français de base à pris volontairement les armes contre la finance ou ce qu’elle représente, ni même demain d’ailleurs, malgré la »crétinisation« ou »l’abêtissement" insidieux et progressif mis en place pour mieux manipuler les esprits.



  • facta non verba 21 mars 12:38

    « ce qui lui a permis d’assurer un confort inouï à ses citoyens »
    Quels citoyens ? La majorité ? Les ouvriers ? Les paysans ? Ce confort « inouï » commence à apparaître dans les année 60, donc en fin de colonisation. Vous devriez vous intéresser au Japon, pays sans colonie, détruit pendant la 2e guerre, devenu par la suite la 2e puissance économique mondiale : par quel miracle ?


    • mmbbb 21 mars 13:48

      @facta non verba le tout a l egout la douche , la teloche , le telephone n existait pas ou si peu . En 1960 , la France etait agricole , et pas un ecolo d aujourd hui ne pourrait assumer le travail laborieux a la main .
      La Suisse n ayant pas de passe colonial est un pays plus performant ! 
      Cet auteur cumule les imprécisions Le niveau baisse dans ce pays , Ce n est pas étonnant lorsque l on lit Berthe ! universitaire ! 
      Elle oublie cette grande érudite , qu apres la guerre une partie de l aide Marschall etait destiné a la pacification de l Algerie
      le Monde je ne lis plus mais que je cite pour eviter d etre partial
       
      https://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2007/09/08/le-cout-de-la-guerre-d-algerie_952865_3208.html

      C est ce qui est repris dans l histoire de France préfacée par G DUBY
      Je ne nie pas les effets néfastes de la colonisation , mais la décolonisation a fait perdre a ce pays de l argent et le sacrifie d une generation 


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 14:52

      comparez le niveau de vie des français pauvres avec celui de la moyenne des personnes qui vivent sur cette terre et vous comprendrez immédiatement ce que je veux dire. Savez vous que 2 milliards de personnes n’ont même pas accès à l’eau potable ? Le clochard français vis mieux que 2 milliards de personnes. Et je ne parle pas des accès aux soins, à l’éducation, à la nourriture, le droit à la sécurité, le droit du travail... les français se plaignent énormément mais ils n’ont pour la plupart aucune idée de ce qu’il se passe en dehors de leurs frontières.


    • facta non verba 21 mars 15:33

      @Breton8329

      « la France, qui faisait partie du groupe des dominants, ce qui lui a permis d’assurer un confort inouï à ses citoyens. »

      Vous évitez de répondre à ma remarque sur le fausseté de votre phrase d’introduction.
      Ce n’est pas le fait d’être « dominant » qui a assuré ce confort prétendument « inouï ». Le Japon, la Suisse, les pays scandinaves font mieux que nous sans avoir été « dominants ».

      C’est gênant de commencer un article par une si grosse erreur.


    • foufouille foufouille 21 mars 17:21

      @Breton8329

      pour info, beaucoup de monde s’est battu pour cotiser et avoir des droits.

      non, un clodo ne vis pas mieux que les pauvres dans un bidonville avec du courant volé, de l’eau en bidon, un coin pour se laver et un toit.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 17:33

      @facta non verba
      La Scandinavie, c’est 20 millions d’habitants sur 3 pays (Norvège, Suède, Danemark). On n’est pas tout à fait sur les mêmes ordres de grandeur. Ces pays ont à la fois des ressources que nous n’avons pas, gaz et pétrole de la mer du nord, de l’acier, etc et une population bien moins importante que celle de la France.

      La Suisse, tout comme le Luxembourg, les Pays Bas, Jersey, Monaco, la City et Andore, est un paradis fiscal qui a largement profité du ruissellement français et Allemand. Si vous pensez que la Japon n’a jamais été dominant, vous devriez en parler à un chinois... Par ailleurs, le Japon est dans une plus mauvaise posture économique que nous. Son PIB par habitant est très inférieur à celui de la France.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 17:40

      @foufouille
      Oui, on n’obtient rien sans combat et on peut tout perdre si on cesse de défendre ses droits. Nos conditions de vie s’inscrivent dans un rapport de force permanent.


    • facta non verba 21 mars 21:41

      @Breton8329

      « Les Scandinaves ont des ressources que nous n’avons pas, gaz et pétrole »

      La technologie n’a aucune influence sur leur PIB ?
      Puisque vous pinaillez sur ces pays, qu’avez-vous à dire sur l’Allemagne et l’Autriche ? Ces pays ont-ils du pétrole ? Du gaz ? Des ressources naturelles abondantes ? Des anciennes colonies dont ils pilleraient les richesses ?
      NON.

      « Si vous pensez que la Japon n’a jamais été dominant, vous devriez en parler à un chinois... »
      Oui, pendant la 2e guerre, où il a malheureusement fait preuve de sa supériorité militaire et de sa capacité à commettre des crimes de guerre. Mais en a-t-il profité sur le plan économique ?
      NON.
      Ces exemples mettent à mal votre « argument » initial.


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 22:01

      @facta non verba
      L’Allemagne recourt largement à la main d’œuvre pas chère des pays voisins, dont la Pologne, ce qui constitue une autre forme de colonisation. Par ailleurs, elle n’a créé un SMIC que récemment, ce qui fait qu’il y a beaucoup plus d’allemands très pauvres que de français très pauvres. D’une certaine façon elle a largement exploité sa propre population pour assurer sa croissance économique. Elle a pratiqué le dumping social depuis la réunification au moins.
      Quant au Japon, avec une dette qui dépasse les 200% du PIB, on verra dans 20 ans où il en sera. Pour l’instant, son PIB par habitant est le 41ème mondial. Pas certain que son économie résiste longtemps à la concurrence chinoise dans un monde de ressources contraintes. Ils sont sur la même pente que nous. Le capitalisme japonais comme le capitalisme français s’est largement infusé dans toute l’Asie mais je dois reconnaitre qu’il ne semble pas avoir usé des mêmes méthodes pour se maintenir. Mais la concurrence était peut être moins rude dans ces contrées éloignées. Avec l’arrivée de la Chine, ça va sans doute changer.


    • facta non verba 22 mars 14:56

      @Breton8329
      L’Allemagne fait donc partie des « dominants, » – les dominés étant ses propres citoyens – « ce qui lui a permis d’assurer un confort inouï à ses citoyens. »
      Le principal est que vous évitiez les arguments sérieux, quite à vous ridiculiser.
      Alors, à ciao !


  • pipiou2 21 mars 20:10

    Proie, chasseur, dominant, dominé, légionnaires...

    C’est pas un discours qui fait rêver.

    L’auteur a-t-il pour ambition de revenir à l’âge de pierre ?


    • Breton8329 Breton8329 21 mars 21:44

      @pipiou2
      libre à vous de rester à ’Disneyland’. Les français comprendront la vraie nature du monde  Et accessoirement la nature humaine  lorsque le cash cessera d’abonder leur compte en banque. Et ce jour là n’est plus très éloigné.


    • @Breton8329

      Pipiou est un troll, inutile d’argumenter, vous jetez une poignée de graines, ça va l’occuper toute la soirée smiley


    • pipiou2 22 mars 01:30

      @Breton8329
      Ah vous aussi vous lisez dans les entrailles de lapin pour connaitre aussi bien l’avenir ?


  • Gaulois gaulliste Gaulois gaulliste 22 mars 02:55

    C’est relativement facile à expliquer.

    Tout part de nos pseudo-élites qui ont renoncé à poursuivre l’inscription de la France dans l’Histoire. D’abord 1789 puis 1968 pour ne pas remonter trop loin dans le temps.

    Les Capétiens ont initié la construction de la France moderne, riche et influente. Ils avaient une ligne directrice claire et nette pendant plusieurs siècles malgré des hauts et des bas. Ce système a perduré jusqu’à ce qu’il se fasse subvertir en 1789.

    Depuis 1789 nous assistons a des soubresauts de la nation France, percluse de contradictions entre ses élites plutôt vénales et apatrides et un peuple plutôt désintéressé et patriote.

    Plus récemment, un homme nommé de Gaulle, a redressé la barre pour remettre la France dans le droit chemin Historique qui est le sien mais les élites n’en ont pas voulu et ont patiemment tout détricoté depuis son éviction.

    Depuis 1969, nous sombrons dans la collaboration la plus crasse avec l’empire américano-sioniste, sans compter le machin européen qui nous enchaîne à des traités iniques pour le plus grand bonheur des quelques familles qui ont mis la main sur l’économie française et qui profitent de ce grand marché mondial déconstructeur de nations et de cultures.

    Donc pour résumer. Ceux qui nous gouvernent ont choisi l’argent facile, de s’accrocher au wagon de queue de l’empire du moment, quitte à raboter notre pays jusqu’à le faire disparaître plutôt que d’essayer de jouer de par eux-mêmes au grand concert planétaire. Et en ce sens ce sont des pleutres.

    Le problème de la France moderne, ce sont ses élites. Qu’elles soient financières, médiatiques ou encore les haut-fonctionnaires, toutes préfèrent le wagon de queue.

    Mais il reste encore un espoir, il s’appelle l’armée française. C’est le dernier pré-carré où nous sommes encore indépendant même si l’Allemagne fait tout pour nous l’enlever et le piller.

    Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, même lorsque tout semble perdu, jamais il ne faut cesser d’espérer en la France.


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 22 mars 09:02

    Malheureusement, vous nous faites voir comme d’habitude un monde sans Dieu, qui ne s’intéresserait pas au sort des chrétiens, alors que l’écriture nous dit qu’il s’y intéresse au contraire et qu’il va faire le ménage pour que les chrétiens gouvernent (Voir Daniel 7 :9-14)


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 22 mars 09:35

    Salut , je cite : L’histoire de l’humanité est un combat de dominants et de dominés et la France,

    pour affirmer cela il faut connaître l’intégralité de l’histoire humaine et bien plus encore , sotte présomption ?

    je dirais : L’histoire officielle mensongère de l’humanité faite par les truands au sommet que les choix spécifiques de chacun sauf exceptions ont mis là, est le choix délibéré d’un combat entre chaque humain donc un choix délibéré de la guerre pour assurer quoi ? la sécurité et la paix... smiley plus con tu meurs.Rassurons nous c’est en cours !!!

    Nous pouvons faire le choix de la coopération, du partage, de l’équité ,etc, le tout volontairement bien sur..refus total...

    Notre non vie est juste la tentative impossible de fuir la mort, donc la vie, je refuse la vie car naître = mourir..ceci est souffrance que j’essaye de fuir aussi, décidément encore fuite impossible c’est une névrose donc ! , ça ne marche jamais, j’en deviens aigris, haineux et je le fais payer aux autres...

    La folie totale est notre principal réussite...Hiroshima fut le pas de trop..précédé oui de nombreux autres pas de trop..

    c’est l’histoire de criminels qui se voient en gens de bien..et s’excusent et se pardonnent eux même avec des fadaises..

    Reste le vrai chemin, il est là pour qui veut y aller...moi n’y a pas accès..


  • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 11:45

    L’histoire de l’humanité est un combat de dominants et de dominés et la France, qui faisait partie du premier groupe, ce qui lui a permis d’assurer un confort inouï à ses citoyens, bascule dans le second.

    Il en est ainsi depuis le début des temps, la roue tourne. Pour l’Europe le début de la fin se situe autour de la première guerre mondiale. La relative prospérité économique de l’Europe occidentale après la fin de la seconde est lié au rôle dominant de l’Amérique pendant cette période et à sa qualité de ’pute de l’Amérique’. Mais les Ricains, eux-mêmes, transfuges de l’Europe, commencent à perdre pied. C’est donc en fait la fin de la ’civilisation’ occidentale’ dans son ensemble. C’est pas drôle mais c’est comme ça.


  • biquet biquet 22 mars 16:38

    « Après la liquidation de l’un et l’autre, son défi consistera à mettre la main sur les ressources russes »

    Et bien sûr ils vont se laisser faire !


  • karim 22 mars 22:13

    Les peuples ont des cultures et des traditions, vivent dans des aires géographiques différentes, chacune caractérisée par des richesses naturelles propres Les peuples aussi se surpassent dans les connaissances. Toutes ces différences devraient pousser à la coopération et non à la confrontation, ou a coloniser un peuple ou à construire la gloire d’une civilisation sur les décombres d’autres peuples.

    « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. » (Coran :S49/V13). 


Réagir