lundi 25 juillet 2016 - par sylvain

Réflexions sur la déformation médiatique

Nous vivons encore un de ces moments de tourmente ou la violence des émotions tend à prendre le pas sur la réflexion.

C'est maintenant, plus que jamais lorsque nous subissons un état de choc que nous devons redoubler de vigilance face aux manipulations possibles des médias volontaires ou non.

Il nous faut prendre le recul nécessaire, nous détacher de l’immédiateté et tenter, je dis bien tenter de regarder au dessus du troupeau.

Je pars d'un constat simple : j'ai vraiment l'impression purement subjective de vivre dans mon propre monde lorsque je vois à travers mon prisme particulier à quel point mes concitoyens se laissent berner, abuser par le système.

A quel point ils suivent docilement le troupeau.

Je pense que nous sommes beaucoup à avoir compris que le seul but des médias de masse est de présenter au peuple la "vérité" des dominants, de la seriner, de l'expliquer, de la justifier jusqu’à l'acceptation totale et soumise de la masse.

La vérité médiatique, pourtant purement idéologique, est alors érigée au rang de loi naturelle, de doxa.

A tel point qu' il devient même blasphématoire de ne serais ce que penser autrement cette vérité.

Oui, les médias sont les chiens de garde dévoués du système.

Oui, nous sommes nombreux à l'avoir compris, donc la grande question que mes frères ovidés devraient se poser est :

Pourquoi donc nous laissons-nous donc encore faire ?

Soyons clair : les informations diffusées par un quelconque medium sont par nature partiales et dirigistes, ce n'est pas une hypothèse, c'est un constat.

Il est plus facile pour le spectateur d'accepter les analyses d'un prétendu "expert" (économique, militaire, politique, sociétale...) assermenté par les dominants que de faire des recherches laborieuse afin de remettre en cause la vérité qui lui est contée.

Cependant, sachant que l'information qui nous est servie est toujours mise en scène afin de justifier la politique présente ou de préparer les consciences à la politique future.

Sachant que cette information n'est jamais indépendante ou objective, pourquoi le peuple lui accorde-t-elle aveuglement crédit ?

Je ne peux pas croire que les gens pensent encore vraiment à l'heure d'internet que le 20 heures de TF1 par exemple est une source d'information crédible, objective et indépendante ?

Un éveil citoyen passe par la prise de conscience que toute information passant par le prisme des médias doit être sujette à caution.

Y compris évidemment tout ce que je viens d’écrire dans cet article.

Toute information véhiculée par un media est donc plus ou moins objective mais ne l'est par nature jamais totalement.

Publicité

Un media, et ceci quelles que soient sa taille et sa prétendue liberté (même le journalisme amateur agoravoxien), ne pourra jamais présenter objectivement tous les aspects d'un problème de façon équitable, complète et juste.

Il y aura toujours des manquements voulus ou non car nous ne sommes pas omniscients.

Connaissant pertinemment ce paradoxe, l'esclave de base sera donc tenté de paître machinalement avec le reste du troupeau.

Car pourquoi irait-il traverser la clôture, risquant de perdre la protection de la masse s’il n’est pas certain de trouver une herbe plus verte de l'autre côté ?

C'est notre paradoxe, nous savons que les mass-medias nous mentent mais nous avons compris que nous n'auront jamais la satisfaction d'obtenir des informations objectives.

Il ne nous faut donc plus essayer de rechercher la vérité, quête illusoire s'il en est, mais au contraire il faut se forger sa vérité, sachant pertinemment qu'elle est perfectible mais en s’évertuant pour ce faire à écarter les informations douteuses, erronées et objectivement faussées à dessein.

Pour cela il nous faut classifier les informations que l'on reçoit en repérant les méthodes de propagande utilisées pour leur diffusion.

En n'ayant pour seul adage que plus un media utilise de méthodes de propagande, moins l'information qu'il diffuse est crédible..

Comme la vérité n'est pas de ce monde, autant choisir la sienne et ne pas se laisser imposer ses vues par un autre !

Pour cela, rien de plus simple, il suffit d’apprendre à repérer ces artifices lorsque vous les croisez :

L'utilisation de faux documents : retouche photo tendancieuse, montage cinématographique tendancieux, etc.

L'utilisation de la peur  : un public qui a peur est en situation de réceptivité passive, et admet plus facilement l'idée qu'on veut lui inculquer.

L'appel à l'autorité : l'appel à l'autorité consiste à citer des personnages importants pour soutenir une idée, un argument, ou une ligne de conduite.

Les témoignages  : les témoignages sont des mentions, dans ou hors du contexte, particulièrement cités pour soutenir ou rejeter une politique, une action, un programme, ou une personnalité donnée. La réputation (ou le rôle : expert, figure publique respectée, etc.) de l'individu est aussi exploitée. Les témoignages marquent du sceau de la respectabilité le message de propagande.

La psychologie des masses : cet appel tente de persuader l'auditoire d'adopter une idée en insinuant qu'un mouvement de masse irrésistible est déjà engagé ailleurs pour cette idée. Comme tout le monde préfère être dans le camp des vainqueurs que dans la minorité qui sera écrasée, cette technique permet de préparer l'auditoire à suivre le propagandiste.

Utilisation des techniques orweliennes  : consiste à redéfinir des mots ou à falsifier l'histoire de façon partisane.

Chercher à obtenir la désapprobation : cette technique consiste à suggérer qu'une idée ou une action est adoptée par un groupe adverse, pour que l'auditoire désapprouve cette idée ou cette action sans vraiment l'étudier. Ainsi, si un groupe qui soutient une politique est mené à croire que les personnes indésirables, subversives, ou méprisables la soutiennent également, les membres du groupe sont plus enclins à changer d'avis.

Généralités éblouissantes et mots vertueux  : les généralités peuvent provoquer une émotion intense dans l'auditoire. Par exemple, faire appel à l'amour de la patrie, au désir de paix, à la liberté, à la gloire, à la justice, à l'honneur, à la pureté, etc., permet de tuer l'esprit critique de l'auditoire. Même si ces mots et ces expressions sont des concepts dont les définitions varient selon les individus, leur connotation est toujours favorable. De sorte que, par association, les concepts et les programmes du propagandiste seront perçus comme tout aussi grandioses, bons, souhaitables et vertueux.

Les imprécisions intentionnelles : il s'agit de rapporter des faits en les déformant ou de citer des statistiques sans en indiquer les sources. L'intention est de donner au discours un contenu d'apparence scientifique, sans permettre d'analyser sa validité ou son applicabilité. Ces imprécisions peuvent se glisser dans le système juridique, sous forme d'un droit mou, poussant à la communication en vue d'obtenir des informations, tout en influençant l'opinion publique.

Le transfert  : cette technique sert à projeter les qualités positives ou négatives d'une personne, d'une entité, d'un objet ou d'une valeur (un individu, un groupe, une organisation, une nation, un patriotisme, etc.) sur un tiers, afin de rendre cette seconde entité plus (ou moins) acceptable. Cette technique est utilisée, par exemple, pour transférer le blâme d'un camp à l'autre, lors d'un conflit. Elle évoque une réponse émotive qui stimule la cible pour qu'elle s'identifie avec l'autorité reconnue.

La simplification exagérée : ce sont des généralités employées pour fournir des réponses simples à des problèmes sociaux, politiques, économiques, ou militaires complexes.

Publicité

Des intervenants proches du peuple  : pour gagner la confiance de son auditoire, le propagandiste emploie le niveau de langage et les manières (vêtements, gestes) d'une personne ordinaire. Par projection, l'auditoire est aussitôt plus enclin à accepter les positions du propagandiste, puisque celui-ci lui ressemble.

Stéréotyper ou étiqueter : cette technique utilise les préjugés et les stéréotypes de l'auditoire pour le pousser à rejeter l'objet de la campagne de propagande.

Charger un bouc émissaire : en jetant l'anathème sur un individu ou un groupe d'individus, accusés à tort d'être responsables d'un problème réel (ou supposé), le propagandiste peut éviter de parler des vrais responsables, et n'a pas à approfondir le problème lui-même.

Utiliser des slogans : un slogan est une brève expression, facile à mémoriser et donc à reconnaître, qui permet de laisser une trace dans tous les esprits.

Le glissement sémantique  : technique consistant à remplacer une expression par une autre afin de la décharger de tout contenu émotionnel et de la vider de son sens (euphémisme). Le glissement sémantique peut à l'inverse renforcer la force expressive pour mieux émouvoir l'auditoire. Exemples : « communauté internationale » à la place de « occidentaux », « frappe aérienne » à la place de « bombardement », « dommages collatéraux » à la place de « victimes civiles », « libéralisme » à la place de « capital illimité », « solidarité » à la place d'« impôt », « pédagogie préventive » à la place de « répression policière », « vidéo protection » à la place de « vidéo surveillance », « intervention humanitaire préventive » à la place d'« intervention militaire » démocratie à la place du capitalisme, etc ...

Donc à la question : où trouve-t-on une source d'information objective ?

la réponse est simple il n'y en a pas !!

Toute information mise en lumière n'est pas objective, elle sert des intérêts, l'article que vous lisez en ce moment d'un inconnu est totalement subjectif.

Je suis profondément insatisfait par la société actuelle, c'est pour cette raison que je la dénonce !

Croyez-moi, on ne peut pas faire moins objectif !

De fait tous mes articles présents et futurs seront partiaux, subjectifs car en opposition avec un système que je honnis.

Les citoyens doivent exercer leur esprit critique, chaque affirmation doit être remise en cause.

Ne suivez aucune doctrine aveuglément.

Vérifiez par vous-même toutes les informations que vous recevez.

Ce n'est pas parce qu'on vous répète inlassablement la même chose que cela devient la vérité.

Soyez indépendants et libres.

Ne criez pas au loup avec la meute.

Ne bavez plus au moindre tintement de clochette

Pensez par vous-mêmes  !



42 réactions


  • Taverne Taverne 25 juillet 2016 12:41

    On nous servira la vérité officielle. Or, il y a contradiction absolue de termes entre « vérité » et « officielle ».


    • Taverne Taverne 25 juillet 2016 12:54

      Car la vérité est ou n’est pas. Tout adjectif qu’on lui adjoint est suspect.


    • Taverne Taverne 25 juillet 2016 13:18

      La vérité sera donnée, a dit Hollande. Par qui ? Par la justice. Et la justice, c’est qui ? Le procureur, très proche du pouvoir.

      Les médias « officiels » commencent à saper le témoignage de la policière : le JT de 13 heures de France 2 : la policière « maintient son récit » (récit = des histoires« ). Elle a publié un article sur le net relatant une action du maire de sa ville. Or, le maire est de droite. Donc, la policière roule pour Estrosi (et sous-entendu, pour la journaliste qui a bien huilé sa démonstration : Caseneuve a raison de dire qu’il y a complot de la droite contre sa personne). Voilà, CQFD.

      Chaque jour, la vérité deviendra de plus en plus »officielle"...


    • J.MAY MAIBORODA 25 juillet 2016 17:45

      @Taverne


      slogan du blog « ’ u zinu » :

      "La vérité est pareille à l’eau, qui prend la forme du vase qui la contient" - Ibn Khaldoun.


    • acetrip 26 juillet 2016 07:04

      @Taverne
      difficile..

      car le verité est comme l’eau, elle prend la forme du vase qui la contient(proverbe chinois ?)
      donc regarder ds plusieurs vases avant de l’avaler !

    • gogoRat gogoRat 27 juillet 2016 12:34

      pour séduire, une telle réflexion devrait être réflexive (voire aussi récursive) : et ne pas oublier de s’appliquer à elle-même
       
       La façon de mettre en garde contre certaines ’informations’, révèle elle-même des préjugés (plus ou moins conscients) et constitue un fait informatif !

      Exemple :
       qui ou quoi nous prouve que « la vérité » peut être contenue ? A moins qu’il ne s’agisse d’une prétendue réflexion concernant de « prétendues ’vérités’ » ? ...
          

      à noter aussi que la propagande dont nous devons nous prémunir n’est pas seulement véhiculée par ce qui nous est explicitement présenté comme informatifs :
       à bien considérer nombre de séries TV, d’evénementiels du show-bizz , de prestations d’humour standardisé, et, comble de l’audace, la doxa d’un ’art contemporain’ visant (sans même s’en rendre compte ?) à conformiser l’anti-conformisme ...
       on se rend compte que n’importe quoi peut être passionnant pour peu que l’observateur sache et puisse se placer à un niveau de détachement suffisant .
       
       Sauf que, des fois , on n’est ni d’humeur, ni en situation de pouvoir rigoler


  • J.MAY MAIBORODA 25 juillet 2016 17:47

    Ceci dit, la « toile » présente au moins un avantage : celui d’offrir la possibilité de lire une presse alternative. 



  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juillet 2016 18:43

    Ne vous fatiguez pas, 75% des Français n’ont plus confiance dans les médias ...


    Excellent exemple sur le site « Les Crises », avec la traduction de l’entretien de Bachar El Assad avec un journaliste lobotomisé de la Chaîne américains NBC News.

    Le résumé de l’entretien par Libération est l’exemple même de la propagande servie dans les pays occidentaux, cela fait 2 journalistes lobotomisés...

    Pourquoi ? Parce que.
    Le journaliste allemand Udo Ulfkotte dévoile le pot aux roses.

  • rhea 1481971 25 juillet 2016 19:25

    Inverse tes spin, tu auras un début d’objectivité.


  • egos 25 juillet 2016 19:31

     la « vérité » des dominants


    le media n’appartiennent ils pas au cercle des dominants,
    les chats ne font toujours pas des chiens

    • Allexandre 25 juillet 2016 21:37

      @egos
      Et les dominants sont une mini-minorité détenant un macro pouvoir. Nous pourrions presque les citer tant ils ne représentent même pas 0,00001% de la population !


    • egos 25 juillet 2016 22:47

      @Allexandre

      il est une idée (reçue) largement partagée par le reste du décompte, : celle que la mission de média consiste à délivrer des informations informantes,
      et par ailleurs établi que les idées reçues, en vertu de la même approche, sont les plus difficiles à combattre.

  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 25 juillet 2016 22:54

    Dans ce cas, ce ne sont que quelques grains de poussière et il suffit d’un bon coup de balai si on s’y met tous pour tenir le manche !


    • BOBW BOBW 26 juillet 2016 17:37

      @Danièle Dugelay : Nous devons bien tous « tenir le manche » « mettre les gaz à fond » afin d’obtenir « la pleine puissance des réacteurs » et« prendre de la hauteur pour fuir l’altitude actuelle polluée »... smiley


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 juillet 2016 19:37

      @Danièle Dugelay
      Déjà, les croyants sont en train de mettre un grand coup de pied au c... des diviseurs de tous poils. Foin des discours de Valls, Juppé et FN sur l’Islam ...
      Un vrai miracle ! « Après la mort du Père Hamel, prières et fraternité dans les églises ! » Catholiques, Juifs, Musulmans et athées sont réunis contre la division. Génial !


      Ils ignorent qui a créé Al Qaïda et Daesh, que seule l’ UPR explique, et un peu Mélenchon.
      Mais ils ont compris concrètement ce qu’était « le choc des civilisations », prônée de puis le 11/9 par la Maison Blanche : toutes les religions et civilisations du Monde sont dans le collimateur.

      Les Dirigeants US ont propagé l’idée paranoïaque et infondée, que l’Occident était menacé par toutes les religions et civilisations du monde. Et ça tombe bien, leurs mercenaires salafistes veulent aussi détruire toutes les religions et civilisations du monde. Ils étaient faits pour s’entendre.
      Sauf que les croyants sont moins cons qu’eux, et qu’ils ont compris qu’il fallait se serrer les coudes et ne pas se laisser diviser. Félicitations !

  • Old Dan Old Dan 25 juillet 2016 23:43

    (Pour faire court)

     « Un média qui vit de pub est-il fiable et crédible ?? »


  • zutalors 26 juillet 2016 01:37

    Sinon aussi avoir la patience qu’Acrimed évoque l’info.
    Généralement, il n’est pas coutume chez eux, de la travailler à chaud.
    La « vérité » des dominants est un chemin intéressant,
    mais le besoin des moutons d’être guidé ,tout autant :
    à toujours vouloir être à la page des récents événements,
    saisissent ça et là les bribes d’un mauvais roman,
    le plus souvent sans même s’en rendre compte...
    est-ce vraiment pour eux le souci de la vérité qui compte ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 26 juillet 2016 06:33

      @zutalors
      Et oui, les gens sont tellement cons, sauf vous, évidemment....

      Si les gens étaient idiots, il n’y aurait pas besoin de propagande.
      On leur dirait la vérité, et ils ne la comprendraient pas.


    • CORH CORH 26 juillet 2016 13:00

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour, en général, j’apprécie votre dialectique sur ce forum, mais là j’ai envie de me manifester.
       Pour vous donc les propagandistes ne font de la propagande que parce qu’il savent s’adresser a des gens intelligents ? Quand vous parlez d’intelligence, il faut s’entendre bien sur, tout dépend où on met le curseur, si les Français sont vraiment des veaux, c’est sur que c’est pas la peine de se fatiguer, mais si quand on parle d ’intelligence, on parle d’un minimum d’esprit critique, alors ce n’est plus pareil. Quand Hollande se croit obligé de dire « mon ennemi c’est la finance » , c’est pour vous qu’il pense s’adresser a une majorité de gens intelligents ? Il ne s’agit pas pour moi de dire que le monde est essentiellement constitué d’abrutis, mais ce qui est inquiétant quand même, c’est que d’après les sondages une majorité de Français s’estime bien informé.
      Si la majorité des français est intelligente, et s’estime bien informée, et que moi, je m’estime mal informé, il y a de bonnes chances que je fasse partie des abrutis, il ne me reste donc pour m’en sortir qu’a croire globalement a ce qu’on nous raconte, çà va être dur quand même !


    • zutalors 27 juillet 2016 22:22

      « @Fifi Brind_acier
      pour connaître la vérité, on l’appréhende le plus souvent via une médiation, sorte de sens par délégation, qui si s’exprimant uniformément du même ton, sera bien difficile à déceler comme tentative de manipulation (déjà qu’il n’est pas certain que les nôtres propres soient fiables).

       »Si les gens étaient idiots, il n’y aurait pas besoin de propagande."
      Ben pourtant, chaque lustre illuminant les campagnes présidentielles sur un argumentaire en mode festival son et lumières semble démontrer le contraire...sans oublier celui des publicitaires.

      Vous aurez juste un peu hâtivement envisagé qu’on ne peut influer l’action que par la conviction, ce qui présuppose un interlocuteur sensible aux arguments de fond, alors qu’est tout autant possible et apparemment plus couru d’employer la persuasion, qui sera d’autant plus efficace que l’auditoire ne sera pas trop exigent ès réflexion.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 juillet 2016 06:44

      @CORH
      Je ne crois que nous soyons en désaccord. Pour les politiques, la Droite n’a pas besoin de mentir, les décisions ultra libérales de la Commission européenne sont celles de ses électeurs.
      Il suffit de lire les propositions des candidats à la primaire de Droite, c’est du brut de décoffrage.


      Il en va différemment de la pseudo Gauche. Hollande est obligé de mentir, tous les socialistes sont obligés de mentir, les décisions européennes vont totalement à l’encontre de ce qu’attendent leurs électeurs....

      Pour les médias, c’est autre chose. Ils sont au service de l’ Empire américain, et de leur colonie européenne. Ils filtrent les infos pour ne laisser passer que ce qui va dans le sens des intérêts de ceux qui dirigent les USA : la finance et les multinationales.
      Ils font de la rétention d’informations sur ce que les Français ne doivent pas savoir...

      ** Les médias français n’expliquent jamais par exemple, la situation économique réelle des USA.

      ** Ils n’expliquent pas les origines nazies de l’ Union européenne.

      ** Ils n’expliquent pas qui a créé Al Qaïda et Daesh...

      Parce que s’ils expliquaient tout ça, les Français comprendraient immédiatement que les politiques les roulent dans la farine depuis 40 ans. D’où la propagande à la place de l’information. C’est la raison pour laquelle l’ UPR est censurée par les médias dominants, l’ UPR explique le dessous des cartes que les Français ne doivent pas connaître.


  • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 07:40

    Des moutons..des veaux..des tocards incapable de voir la réalité de leur situation...la France en somme... !


    • Massada Massada 26 juillet 2016 08:27

      @Le p’tit Charles
       
      Comment pouvez-vous insulter ainsi le Peuple de France et la France tout en étant français ?
      Vous faite partie d’une nation dont vous devriez être fier !
      C’est quoi ce sentiment de dénigrement ?
      Je ne comprends pas ...
       
      Je suis israélien, j’aime le peuple d’Israël, il est est formidable, la solidarité n’est pas un vain mot et je donnerai mon sang pour qu’Israël vive.
       
      Quel est votre sensibilité politique pour avoir un tel sentiment négatif du peuple de France ?
      Vous êtes bizarre.
       


    • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 08:53

      @Massada....(Je suis israélien, j’aime le peuple d’Israël)...tout est dit..pour soutenir des assassins du peuple Palestinien...Tocard.. !

      Si vous aviez un « sou » de bon sens, vous feriez comme moi pour dire la réalité de la France actuelle..soumise aux USA...et incapable de réagir a la mafia qui gouverne..mais la mafia c’est votre credo..Bouffon.. !


    • Massada Massada 26 juillet 2016 09:02

      @Le p’tit Charles
       
      Ah d’accord, vous êtes un « chances pour la France », je comprends maintenant votre fanatisme pour la Palestine et votre dégoût de la France.


    • Le p’tit Charles 26 juillet 2016 09:12

      @Massada.....Pauvre malade..complètement mythomane..Consultez ça URGE...


    • ENZOLIGARK 26 juillet 2016 09:13

      @Massada .. , Bonghjornu , .... A ФRANCIA БASTA & ФORA ... INDIPENDENZA SOLA SOLUZIONE per Corsica * ... . ... [ RECO X 2 @ p’tit Charles ... ] ...


    • socrate socrate 31 juillet 2016 17:35

      @ENZOLIGARK
      Tiens le guignol de Corse Machin est sorti de Castelluccio


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 juillet 2016 09:57

    Bonjour,
    .
    Les grands médias sont devenue l’outil de propagande de l’oligarchie financière avec un resserrage de la censure durant ses dernières années ! Ses grands médias jouent un rôle essentiel durant les élections ou on accorde beaucoup plus de temps aux candidats pro-système tout en écartent les candidats anti-système.
    .
    Une caractéristique des grands médias c’est qu’ils sont tous oriente vers la mondialisation la quelle est vendu aux téléspectateurs comme seule modèle possible pour affronter l’avenir !
    .
    Les grands médias sont contrôlé par une communauté, qui sélectionne :
    - les informations qui ont le droit à être diffusé (censure)
    - qui sélectionné les invitées sur les plateaux de télévisons (faux débats contradictoires)
    .
    Les propriétaires de grands médias ont mené à terme une purge au sein de la corporation des journalistes voire des rédacteurs en chefs surtout ceux qui avait pris une position pro-Arabe !
    Écoutez ce que Richard Labévière, ancien rédacteur en chef chez RFI et spécialiste de la géopolitique du proche et moyen orient, dit sur la purge (suppression du pluralisme de l’information) dans les grands médias français :
    https://www.youtube.com/watch?v=3osvZo8hL1U
    .
    LES GRANDS MEDIAS N’ACCEPTENT PLUS AUCUNE CRITIQUE ENVERS LA POLITIQUE CRIMINELLE ISRAELIENNE.
    Une critique envers cet état, dominée par l’idéologie sioniste, idéologie colonisatrice , raciste et mondialiste est tout de suite sanctionnée / étouffé par accusation « d’antisémitisme » !
    .
    L’AFP (Agence France Presse) est sans doute le plus méconnu des médias français, et le plus puissant. On estime que 80% de l’information fraîche en France provient de l’AFP, et qu’elle est en situation de monopole depuis sa création, en 1944. C’est aussi l’une des trois plus importantes agences de presse dans le monde (avec AP et Reuters), qui compte environ 3000 collaborateurs dans le monde entier.
    .
    Tout cela serait parfait si son engagement statutaire de neutralité et de pluralisme était réel, or l’AFP est une agence partisane, qui censure sciemment ce qui ne convient pas à sa ligne, et qui met en avant ce qui va dans son sens, tant en politique intérieure qu’à l’international. Le président actuel de l’AFP s’appel Emmanuel Hoog. Emmanuel Hoog, fréquente le club français « Le Siècle » ...
    http://academiedetudesciviques.blogspot.fr/2011/03/les-diners-du-siecle.html

    .
    Ce secret de polichinelle est bien connu de la plupart des journalistes honnêtes, il reste inconnu pour les autres. Sachant que la plupart des Français ignorent le rôle central de l’AFP, tandis qu’on leur parle sans arrêt de la multiplication des médias et de l’information.
    .
    Or si l’AFP ne remplit pas ses missions de service public, et les trahit, alors 80% de l’information fraîche en France s’en trouve biaisée. C’est ce que ce livre noir de l’AFP permet d’établir très clairement, et surtout factuellement, au moment de l’ouverture d’une mission parlementaire sur l’AFP, de septembre 2013 à mars 2014.
    http://www.palestine-solidarite.org/actualite.tem.110214a.htm
    .
    Alors qui dirige les grands médias en France ?
    .
    - Patrick Drahi, 52 ans, est l’investisseur tous azimuts du moment. L’homme d’affaires franco-israélien, qui a lancé en 2013 la chaîne d’information internationale i24News en Israël, a depuis racheté Libération mais aussi le groupe L’Express et BFM TV. À la tête du groupe de télécommunications Altice et de Numéricable-SFR, sa fortune est estimée à 18,6 milliards de dollars.

    - Vincent Bolloré, 63 ans, industriel français PDG du groupe éponyme, défraye la chronique depuis la rentrée 2015. Président du conseil de surveillance depuis 2014 de Vivendi, propriétaire de Canal +, le Breton a profondément remanié la grille et l’état d’esprit de la chaîne cryptée. Le milliardaire a notamment placé ses proches aux postes à responsabilité et empêché la diffusion d’un documentaire sur le Crédit Mutuel et la fraude fiscale.

    - Xavier Niel, 48 ans, est le fondateur d’Illiad, groupe de télécommunications français, maison mère du fournisseur d’accès à Internet Free. En juin 2010, il s’est associé à Pierre Bergé et Matthieu Pigasse pour prendre le contrôle du quotidien Le Monde. C’est la 9ème fortune de France avec un patrimoine de 10,3 milliards de dollars.

    - Bernard Arnault, 66 ans, est le propriétaire et PDG du groupe de luxe LVMH. Deuxième Français le plus riche du monde (29 milliards de dollars) derrière sa compatriote Liliane Bettencourt, l’homme d’affaires possède également le groupe Les Echos. En mai 2015, il a fait part de sa volonté de racheter le quotidien Le Parisien au groupe Amaury pour 50 millions d’euros.

    - Arnaud Lagardère, 54 ans, héritier du groupe Lagardère, dit vouloir se concentrer désormais sur ses titres les plus influents, dont le Journal du dimanche, Paris Match ou encore Elle. Ainsi qu’ Europe 1 en matière d’audiovisuel. Arnaud Lagardère possède également RFM, Virgin Radio, Public ou encore Télé 7 Jours.

    - Serge Dassault, 90 ans, PDG du groupe industriel Marcel Dassault et sénateur Les Républicains (LR) de l’Essonne possède le Groupe Figaro, comprenant les magazines Le Figaro Magazine ou Madame Figaro. Rentable ces dernières années, le groupe estimait avoir la taille critique nécessaire et se concentre désormais sur la numérisation. Il a toutefois cherché récemment à acquérir des titres spécialisés de L’Express-Roularta ou à obtenir une fréquence de télévision TNT en Ile-de-France.
    http://info.arte.tv/fr/qui-dirige-les-medias-francais
    .
    Médias français sous contrôle
    Intéressons nous tout d’abord au Groupe Lagardère. Ce groupe contrôle « Europe1″ via Lagardère Active, « Le Monde » a hauteur de 17%, Le Journal du Dimanche via Hachette Filipacchi Médias. Arnaud Lagardère (parain de l’un des fils de Sarkozy) est l’un des deux présidents du directoire de EADS. EADS a signé le 3 décembre 2008 un contrat de 208 millions d’euros avec l’armée américaine… EADS est le principal soutien de la French Americain Foundation (Fondation Franco-Américaine). Cette fondation a depuis trente ans pour fonction de recruter des Young Leaders appelés à occuper des postes de dirigeants pour les former au soutien de la politique atlantiste et mondialiste dans le cadre du rapprochement transatlantique entre l’Union Européenne et la future Union Nord Américaine. Parmi les Young Leaders français de la fondation, on trouve : Alain Juppé, Valérie Pécresse, François Hollande, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, ou Christine Ockrent. Le co-président de EADS, Thomas Enders est le président de groupe de réflexion Atlantic-Brücke qui a pour objectif de resserrer les liens transatlantiques. Ont bénéficié de son prix Eric M. Warburg : Henry Kissinger (1992), l’ancien chancelier Helmut Kohl (1996), Klaus Naumann (2000, ancien président du comité militaire de l’OTAN et membre du comité d’administration d’Atlantic-Brücke jusqu’en 2007) et George H. W. Bush senior (2002).
    .
    Pour continuer avec la French Americain Foundation, Denis Olivennes, le directeur de la publication du « Nouvel Observateur » est le Young Leader de la fondation pour l’année 1996.
    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/24/medias-francais-sous-controle/
    .
    Le directeur de la rédaction du journal « Libération« , Laurent Joffrin est également Young Leader de la French Americain Foundation et fait partie du groupe de réflexion mondialiste « le Siècle« . L’actionnaire majoritaire de Libération est Edouard de Rothschild (de la dynastie de banquiers mondialistes) et est associé-gérant de Rothschild & Cie, banque qui est l’un des soutien de la French Americain Foundation. Edouard de Rothschild fait partie du « le Siècle » également…
    .
    Le journal « Le Figaro » est contrôlé par Socpresse qui appartient à Serge Dassault. Ce dernier avec Dassault Aviation, a signé un accord industriel majeur dans le domaine des drones MALE en Mai 2008 avec Israel. Pour continuer avec « Le Figaro », son rédacteur éditorial, Alexandre Adler fait partie également du groupe « le Siècle » et a été en 2003 à la réunion du Groupe de Bilderberg de Versailles. Il a également co-écrit un rapport de la French Americain Foundationtitré « le congrès démocratique et la politique américaine concernant l’Irak et le Moyen-Orient. Avec toutes ses relations, on comprend son parti pris pour « l’axe du bien ».
    .
    Quant au Groupe Bolloré, il est propriétaire de « Direct Matin » (qui émet la moitié du temps sur le canal de Direct 8), de « France Soir », et il contrôle l’institut de sondage CSA depuis juillet 2008. Bolloré est impliqué dans la déforestation en Afrique depuis le rachat du groupe Rivaud. Il a acquis notamment deux grandes sociétés forestières au Cameroun : la Sibaf et la Société HFC/Forestière de Campo. Bolloré est également lié à de nombreux dictateurs africains comme Denis Sassou Nguesso et Idriss Déby. Au sein du comité stratégique du Groupe Bolloré, on trouve Alain Minc qui lui aussi est un Young Leader de la French Americain Foundation pour l’année 1981, il est aussi membre du « le Siècle« .
    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/24/medias-francais-sous-controle/
    .


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 26 juillet 2016 10:00

      SUITE DE MON MESSAGE :
      .
      En ce qui concerne France Monde (propriétaire de France 24, RFI, et à 49% de TV5), la directrice Christine Ockrent a été en 2008 à la réunion du Groupe de Bilderberg à Chantilly aux USA, et elle est Young Leader de la French Americain Foundation pour l’année 1981.
      .
      David Pujadas qui présente le « JT » de France 2, fait partie du groupe « le Siècle » également.
      .
      Les médias RTL et M6 appartiennent en totalité à la fondation Bertelsman. La fondation est actionnaire de Canal+ à hauteur de 5.1%. Cette fondation Bertelsman est un groupe de réflexion mondialiste qui est derrière le projet de relance du traité européen, derrière l’Union Méditerranéenne et travaille pour une union transatlantique. Elle compte parmi ses membres Henry Kissinger, Joschka Fischer et Jean Claude Trichet (Président de la Banque Centrale Européenne) et est très lié au gouvernement allemand et à Bruxelles.
      .
      Enfin, intéressons nous au journal Marianne, réputé à gauche et anti-système. Le journal est détenu à 25% par Yves de Chaisemartin. Ce dernier est le conseiller de Carlyle Europe depuis juillet 2005. Le Groupe Carlyle est un fond d’investissement américain basé entre autres dans l’armement. Ce groupe compte parmi ses conseillers George H.W Bush, Franck Carlucci (ancien président de la CIA), à la direction Olivier Sarkozy (le demi frère de Nicolas Sarkozy) et parmi les financiers George Soros.
      source : www.wearechangeparis.com
      .
      Tableau graphique des grands médias qui désinforment les moutons (les français qui ignorent les médias libres et alternatives)....
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2013/01/carte-du-parti-de-la-presse-et-de-l-argent.jpg
      .
      .


  • flourens flourens 26 juillet 2016 10:13

    tu oublies une des dimension des médias, le business, le fric, la thune, c’est bien l’autre de TF1 qui déclarait vendre du temps de cerveaux disponible, c’est pourquoi il y a aussi surenchère de direct, scoop et autres images racoleuses, la 2 c’est fait prendre le 14 à Nice en interviewant une victime prés du corps de sa compagne
    bien entendu le message que tu transmets est tout à fait pertinent et réel, mais ils peuvent, et font les deux, l’un aggravant l’autre et vice versa, bref ils ont le beurre et l’argent du beurre et le peuple lui refile le cul de la crémière, que veux tu de plus, la vie libérale est belle


  • CORH CORH 26 juillet 2016 12:05

    il existe une technique qu’il me semble, n’a pas été citée.
    Par exemple imaginons qu’une personne se plaint d’avoir subi des pressions de la part d’un membre du cabinet d’un ministre pour attester qu’elle a vu des policiers nationaux à tel ou tel endroit d’un espace où un événement très populaire est organisé, alors qu’elle n’a rien vu du tout. Imaginons !
     Comment décrédibiliser cette personne ? Et bien il ne faut surtout pas attaquer de face mais par la bande, il ne s’agit pas de dire : « si,si , elle a vu les policiers ! » ce serait ridicule surtout, surtout, si on les voit pas sur les videos, Il faut attaquer par la bande dire par exemple : Ouaaf c’était même pas un membre du cabinet du ministre c’était « une commissaire de police travaillant à l’état-major de la direction centrale de la sécurité publique. » Nuance ! Hououou ! « La dinde, elle connait même pas son boulot ! » reprennent alors en cœur tous les lobotomisés du PAF.
     Vous voyez la technique est simple et classique mettre le doigt sur une défaillance, une imprécision qui n’ a rien a voir avec le fond de l’affaire, ça suffit pour mettre la suspicion sur la personne en question, et pour que la majorité des gens ne comprennent plus rien au Pourquoi-du-comment, comment appeler çà ? « Noyage de poisson » ? « enfumage » ?


  • Christian Ratatouille 26 juillet 2016 12:36

    l’on viens d’égorger le prêtre de l’église de ma commune.
    c’est bien hier j’ai appeler la mairie (communiste) pour un problème
    de chats sauvages,il est en vacances et le remplaçant ont
    ne sait où,vous ne le verrez pas pour l’instant à BFMTV.
    j’avais parlé d’un inter-ville des incendies de voitures
    qui sur le même mode, allais se propager,il semblerait
    que se soit bien parti ,j’habite à 500 m de la cité arabo musulman.
    Je me suis tiré de Nice il y à 10 ans .
    bande d’enculés.


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 juillet 2016 13:04
    « Réflexions sur la déformation médiatique »
    Je pense quant à moi que le mot « désinformation » doit être utilisé dans ce cas.

    « L’information », son utilité et les moyens qu’elle se donne ne sont plus à rappeler et la « désinformation » qui émane des médias du monde entier eu égard à l’Etat du monde actuel est perçue et même encaissée par tout le monde. La lutte est là...

  • sam_fisher sam_fisher 26 juillet 2016 20:21

    Rassure toi, je n’avale pas ce que l’on sert... par contre d’accord avec toi...la propagande marche car elle érigée en vérité...et beaucoup ne réfléchissent pas encore et se contentent de croire...


  • Salade75 27 juillet 2016 13:22

    Bonjour,
    étrange article.
    Et si le problème ne venait pas des médias mais des lecteurs / auditeurs ... ?
    Pourquoi vouloir qu’un média dise la vérité ? Ce n’est pas son objectif !
    Lisez un article de l’Huma et un du Figaro sur un sujet de société, et vous y verrez 2 « vérités » différentes (l’eau dans le vase mentionnée ci-dessus). Et au sein du même journal, vous verrez aussi des opinions différentes selon les journalistes.
    Une information traitée par un homme (ou une femme !!) est par essence biaisée.
    L’objectif des médias est de mettre à disposition des informations brutes et des analyses (donc par définition biaisées) pour que chacun trouve sa propre vérité.
    Quelle paresse, ou quelle lâcheté, que d’attendre qu’un autre fasse cette démarche à sa place !

    Les médias font leur job, à chaque citoyen de faire le sien derrière !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 juillet 2016 07:02

      @Salade75
      Je crois que vous confondez l’information et l’interprétation de l’ information.
      Les mêmes faits peuvent être analysés différemment suivants les sensibilités politiques.


      Mais les journalistes ne sont pas payés pour donner leur opinion, mais pour relater des faits, après des enquêtes et des recherches.Ce que les dirigeants des médias leur interdisent de faire.

      Or, les médias mentent sur les faits qui dérangent et ont fait des journalistes d’opinion des vedettes, tout comme les « experts » qui viennent commenter. C’est bien le but de la manœuvre, que les citoyens confondent les faits avec les commentaires.

    • Salade75 28 juillet 2016 18:57

      @Fifi Brind_acier
      Bonjour,
      Je pense que seuls les journalistes de la rubrique des chiens écrasés s’en tiennent à la narration brute des faits.
      Pour le reste, la presse (j’avoue ne pas connaître la télé car je n’en ai plus depuis très longtemps) est d’opinion. D’où l’intérêt de lire plusieurs articles sur le même sujet avant de commencer à soi même se faire une opinion.
      Mais attendre de la neutralité n’a pas de sens. Qui peut se targuer d’être neutre  ? Prenez 2 témoins d’une même scène, ils vous la décriront différemment. Choisissez une information et demandez à 1 personne de la transmettre à une autre, ... qui la transmettra à une autre ... à la 10ème personne, l’information n’aura plus aucun rapport avec celle d’origine.

      Alors, que dans le cadre d’une ligne éditoriale (par conviction, par intérêt, par crainte, ...), certains sujets / faits soient effacés, mis en exergue ou déformés, c’est une évidence aussi vieille que l’information.
      Et chacun, en la recevant, la déformera à nouveau (regardez sur ce site le nombre de gens qui répondent totalement à côté du sujet par incompréhension).
      Si on se dit citoyen, on doit se forger une opinion soi même à partir des informations disponibles, sans attendre que quelqu’un vous la pré-mache.
      Mais il est vrai que c’est plus confortable de dire que les journalistes et les politiques sont des menteurs, que d’admettre que l’on est paresseux.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 juillet 2016 19:42

      @Salade75
      L’ennui, c’est qu’ils ont tous la même opinion : celle qui convient à l’ Empire américain.


    • Kapimo Kapimo 1er août 2016 00:16

      @Fifi Brind_acier
      C’est vrai, mais uniquement sur les (nombreux) sujets qui ont à voir avec les intérets de l’empire, et pour lesquels il existe bien un comportement collectif (omission, ou au contraire matraquage)
      Cependant, dès qu’ils le peuvent (donc sur les sujets secondaires pour l’empire), les journalistes et les editocrates tentent de se distinguer, éventuellement dans le cadre de lignes éditoriales. Ils perpétuent ainsi auprès des citoyens l’illusion d’une presse informée et libre.


  • baleti baleti 28 juillet 2016 13:41

    Je pense que nous sommes beaucoup à avoir compris que le seul but des médias de masse est de présenter au peuple la « vérité » des dominants, de la seriner, de l’expliquer, de la justifier jusqu’à l’acceptation totale et soumise de la masse.

    je crois qu’on fait le jeu des médias de masse et surtout de leur dirigent, de critiquer leur travail.Pendant ce temps on fait rien d’autre.

    a quand une information populaire, une information financer par le peuple,
    par se qu’il est la le problème.

    sa doit pas êtres compliquer, de créer une association (loi 1901)d’information .
    superviser et financer par une action populaire.

    a moins qu’on ne soit pas si concerner qu’on le dit.

    on a tous vu des gens récolter des fond pour la faim dans le monde ect.....
    qui a la fin, on besoin de 75% des dons pour financer leur organisation, sa parle en million.
    d"ailleurs ils ont presque tous des problème avec la justice
    donc le peuple est capable de contribuer a des actions , le problème est dans les gestionnaires


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 juillet 2016 19:43

    A l’heure d’Internet, l’ignorance est un choix.


Réagir