vendredi 13 mai - par Patrice Bravo

Une adhésion à l’Otan apporte aussi des inconvénients

L'Otan mène la « politique de la porte ouverte » pour accroître la stabilité et la sécurité en Europe. Cette expansion réalisée par l'arrivée de nouveaux pays membres pourrait, cependant, causer des problèmes à l'Alliance.

La Finlande et la Suède souhaitent adhérer à l'Otan en raison du conflit en Ukraine. Moscou a déclaré que cela aura « de graves conséquences militaires et politiques ». Pourtant, une enquête menée par le site Yle a révélé que 53% des Finlandais soutiennent l'adhésion de la Finlande à l'Otan, 28% étant contre et 19% incertains. Pour Yle, le résultat est historique car jamais auparavant, il n'y a eu autant de soutien pour l'adhésion à l'Otan en Finlande. Il faut aussi voir ce que cela signifie d'être membre de l'Otan. 

La défense collective. L'Otan est une alliance entre 30 pays membres dont la France, l'Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Turquie. La Macédoine du Nord a été la dernière à y rentrer en 2020. Cette organisation militaire et politique a été fondée en 1949, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour s'opposer à l'Union soviétique et assurer la paix en Europe. Son slogan est de dire qu' « une attaque contre un Allié est considérée comme une attaque contre tous les Alliés ». Les Etats membres contribuent aux activités et aux opérations mondiales de l'Alliance sous différentes formes et à différentes échelles avec des soldats ou du matériel. L'Otan a, actuellement, quatre groupements tactiques multinationaux en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne qui ont un effet dissuasif sur d'éventuelles attaques extérieures. Le Royaume-Uni, le Canada, l'Allemagne et les Etats-Unis, avec un nombre total d’environ 4 957 troupes, dirigent ces quatre groupements tactiques ce qui montre la solidarité, la détermination et la capacité des Alliés à défendre le territoire et les populations de l'Alliance.

Avec le conflit en Ukraine, les Alliés de l'Otan ont décidé de mettre en place quatre autres groupements tactiques multinationaux en Bulgarie, en Hongrie, en Roumanie et en Slovaquie. Cela porte à huit le nombre total de groupements tactiques multinationaux s'étendant de la mer Baltique au nord à la mer Noire. L'organisation a aussi des partenariats avec l'UE, l'Onu et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour gérer d'autres problèmes mondiaux comme la crise des réfugiés.

 Promouvoir le dialogue, le consensus. En reliant les pays européens et nord-américains, l'Alliance crée une plateforme de dialogue et de coopération outre-Atlantique en affirmant la promotion de la coopération entre ses membres, la protection de leur liberté, le combat pour la démocratie et de l'Etat de droit. C'est au sein de son Conseil de l'Atlantique Nord (CAN), dont chaque Allié est membre et dont les décisions sont prises par consensus, qu'elle agit. Les pays doivent voter à l'unanimité une décision pour qu'elle soit promulguée, comme l'adhésion d'un nouveau membre.

La seule obligation, pour les membres d'y participer, concerne la défense collective au titre de l'article 5. L'Otan étend aussi la coopération aux non-membres en accordant à certains pays un statut connu sous le nom d’EOP (Enhanced Opportunities Partnership, ou opportunités de coopération renforcée). Les pays non membres qui ont apporté des contributions importantes aux opérations et missions dirigées par l'Otan sont concernés. Après avoir fourni des troupes aux opérations alliées, notamment en Afghanistan et au Kosovo, ainsi qu'à la Force de réaction de l'Otan et à ses exercices, l'Ukraine a été reconnue comme partenaire tout comme l'Australie, la Finlande, la Géorgie, la Jordanie et la Suède.

Pour adhérer, les pays doivent répondre à certains critères politiques, économiques et militaires qui incluent un système politique démocratique fonctionnel basé sur une économie de marché et une volonté de résoudre les conflits pacifiquement. L'adhésion pourrait améliorer la démocratie chez les membres potentiels et conduire à une plus grande stabilité en Europe. Pour certains observateurs, c'est discutable, car, selon eux, les coûts et les risques de l'élargissement de l'Otan dépassent ses avantages potentiels. L'ajout de nouveaux membres peut accroître les tensions avec la Russie et diminuer la probabilité d'une coopération sur les problèmes mondiaux. Cela provoque des inconvénients.

Des tensions avec la Russie. Vladimir Poutine a averti pendant des années que Moscou résisterait à une nouvelle expansion de l'Otan sur les pays limitrophes, la considérant comme une menace directe pour son pays. Les Etats ex-soviétiques comme l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie, sont déjà membres de l'Otan et l'Ukraine et la Géorgie sont des partenaires non membres. John Feffer, directeur de Foreign Policy in Focus de l'Institute for Policy Studies, a affirmé que l'expansion de l'Otan provoque inutilement la Russie, déclarant en 1996 : « L'expansion est un acte agressif qui menace de défaire des décennies de coopération en matière de sécurité et de faire pencher la Russie vers une alliance anti-occidentale avec la Chine ou... l'Irak ».

Dépendance financière envers les Etats-Unis. Les Alliés de l'Otan ont convenu en 2014 de consacrer au moins 2% de leur produit intérieur brut (PIB) à la défense pour assurer la préparation militaire de l'Alliance. Mais, la majorité des membres n'a pas atteint l'objectif. Selon l'Otan, les Alliés non américains dépensent ensemble moins de la moitié de ce que les Etats-Unis dépensent pour la défense. Le volume des dépenses de défense des Etats-Unis représente environ les deux tiers des dépenses de défense de l'Alliance dans son ensemble créant une dépendance importante. Les critiques estiment que les Alliés devraient atténuer cet effet en investissant et en construisant leurs propres systèmes de sécurité et de défense.

Ainsi, d'autres membres de l'Otan comme l'Allemagne, avec le début de l'offensive russe en Ukraine, ont affirmé vouloir augmenter leurs dépenses de défense. En outre, les nouveaux membres doivent mettre leurs équipements aux normes de l'Otan. L'Alliance affirme que cette normalisation est utile à la communauté d'Europe de l'Est en permettant une utilisation plus efficace des ressources en améliorant l'efficacité opérationnelle de l'Alliance.

Implication dans un conflit. Si l'engagement de défense collective de l'Otan protège les Alliés, ces derniers peuvent être contraints de participer à un conflit si un autre Allié est attaqué. Après les attentats terroristes du 11 septembre 2001, l'Otan a invoqué l'article 5 pour la première fois de son histoire, s'engageant à soutenir les Alliés actuels de l'époque contre le terrorisme international. Dans le cadre de l'opération Eagle Assist, des avions de l'Otan ont patrouillé dans le ciel des Etats-Unis pendant sept mois après l'attaque. Et dans le cadre de l'opération Active Endeavour, des forces navales de l'Otan ont été envoyées en Méditerranée orientale pour mener des activités de contre-terrorisme. S’il y a plus de pays à rejoindre la coalition, force est de constater que le risque d'être entraîné dans plus de conflits augmente en parallèle pour les Alliés.

Actuellement, si le conflit en Ukraine s'étend aux territoires de l'Otan, les pays alliés devront s'impliquer directement, ce qui aggravera encore les tensions en une véritable guerre mondiale. 

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3853



30 réactions


  • Lonzine 13 mai 16:46

    Oui très étrange en effet, surtout que la Finlande peut voir comment sont bien protégés les Ukrainiens (deuxième degré)


  • Clocel Clocel 13 mai 17:07

    Un pacte avec le diable, c’est bien la moindre des choses qu’il ait quelques petits inconvénients...

    Se coller une cible sur le râble, à un moment où Babylone cherche le contact viril...

    Perso, j’y réfléchirais à deux fois.


  • Matlemat Matlemat 13 mai 18:47

     L’expansion de l’OTAN dérange surtout la Russie en Ukraine ou les liens étaient plus forts et plus récents.

     La fin de la neutralité Finlandaise ferait surtout le bonheur des marchands d’armes, car son armée devra être mise au niveau de ses alliés et les dépenses largement augmentées ce qui est paradoxal car le parapluie otanien devra en principe la protéger.

     Quand à la Suède bien que neutre elle se comporte depuis longtemps comme si elle faisait déjà partie de l’OTAN.

     On ne voit pas bien en quoi la Russie aurait peur de l’OTAN vu qu’une agression contre son territoire se traduirait par une atomisation de l’ennemi.


    • microf 13 mai 19:11

      @Matlemat

      Très bien dit.

      La Russie ne fait que rigoler de cette expansion, car plus l´Otan s´agrandit plus elle s´affaiblit, et même si elle se renforcait, la Russie continuerait á rigoler, avec une seule bombe et tout en en l´air.


    • Matlemat Matlemat 14 mai 15:55

      @microf
       Merci, je ne suis pas sûr que cette expansion fait vraiment rigoler les Russes, je crois que personne n’aime avoir un pistolet braqué sur lui, des armes en Finlande a deux pas de Saint Petersbourg ça doit leur être désagréable.

       Pour que l’OTAN explose il faudrait un effondrement des USA de la même manière que l’effondrement de l’URSS à moins qu’ un pays n’arrive a en sortir, ça parait improbable, la pression est trop forte, a moins d’être nucléarisé comme la France, il faudrait une autre alliance pour la remplacer pour ne pas risquer de se faire attaquer comme le fut la Serbie par exemple. 


  • Pie 3,14 13 mai 20:10

    Les inconvénients de l’OTAN paraissent bien légers comparés aux inconvénients d’être envahi par les russes.

    D’un côté des villes rasées, des civils massacrés, une colonisation russe imposée, la démocratie supprimée, de l’autre côté une alliance défensive dix fois plus puissante que l’adversaire et la garantie d’une intervention en cas d’invasion.

    Si j’étais finlandais je n’hésiterais pas.


    • Mondot Mondot 13 mai 20:44

      @Pie 3,14
       
      Il fallait bien qu’il y ait un crétin qui s’y colle. 
       
      Voila, c’est fait... ^^
       


    • itzi bitsy HER-mythre 13 mai 20:48

      @Mondot

      Attend quand meme , c’ est pas n’ importe qui c’ est du cretin a deux decimal qui pense avoir reussir la quatrature du cercle ...

      si les cretin volait , lui il serais sur orbite ....


    • microf 13 mai 20:58

      @Pie 3,14

      En raison de la culture de la corruption des démocraties formelles occidentales, la Finlande n´hésitera pas, mais ce sera pour l´entrainer et les autres avec, vers le déclin irréversible occidental.


    • Pie 3,14 13 mai 21:01

      @HER-mythre
      Etre traité de crétin par deux crétins patentés est un honneur mais je n’irai pas jusqu’à adhérer à votre confrérie car j’aurais l’air d’un stagiaire comparé à vos compétences stratosphériques.


    • itzi bitsy HER-mythre 13 mai 21:02

      @microf

      salut microf, 

      on est en train d’ assiter a une fusion des bloc germanique , a la monter du supremacisme WASP et a un rearmement de pays detestant l’ europe du sud catholique .

      tres peut de gens le comprenne ....


    • Pie 3,14 13 mai 21:03

      @microf
      Il est vrai que la corruption est inconnue dans l’ex monde soviétique et que la Finlande est bien connue pour son Etat mafieux...


    • Pie 3,14 13 mai 21:07

      @HER-mythre
      En voilà de la belle analyse à trois balles avec en sus 15 fautes de français.
      C’est bizarre ces nationalistes qui ne savent même pas écrire leur propre langue. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 mai 21:25

      @microf
      C’est quoi une démocratie formelle ?


    • Xenozoid Xenozoid 13 mai 21:27

      @Aita Pea Pea

       C’est quoi une démocratie formelle ?

      c’est quoi une démocratie ?


    • itzi bitsy HER-mythre 13 mai 21:31

      @Pie 3,14

      monsieur 22/7 devrais se renomer 355/113

      c’ est quand même con de ne pas pouvoir mémoriser 6 chiffre après la virgule .


    • microf 16 mai 13:36

      @Aita Pea Pea

      Une démocratie formelle, n´est une démocratie.


    • microf 16 mai 13:37

      @microf @Aita Pea Pea

      Une démocratie formelle, n´est pas une démocratie.


  • Rinbeau Rinbeau 13 mai 20:18

    En tous cas, l’abondance de l’armement Ukrainien en un temps record par l’Oligarchie Occidentale ne laisse aucun doute sur la provenance de l’armement des mercenaires djihadistes en Irak, en Lybie, En Syrie, en Tunisie également etc.....

    Qu’est-ce qu’on dit ?

    Merci Rothschild !


  • Xenozoid Xenozoid 13 mai 20:34

     le capitalisme est cannibal


    • chantecler chantecler 14 mai 07:27

      @Xenozoid
      Surtout quand il est au bout du rouleau et que les dirigeants ne savent pas commenta faire face à sa crise .

      Alors traditionnellement il va à la guerre pour faire repartir son économie , ses industries , en commençant par le complexe militaro industriel ...
      Et puis il remiltarise .

      Ca c’est passé comme ça pour l’Allemagne après 14/18
      Ca c’est passé comme ça pour les USA après 1929 ...,le new deal ,cf Keynes , et puis la guerre .
      Ca c’est passé aussi comme ça pour le Japon sous embargo US qui a attaqué la Chine , l’Indochine et d’autres pays , puis les US (Pearl Harbor) qui n’étaient peut être pas mécontents de l’occase ....

      Sauf que la guerre faut la fomenter .
      C’est tout un art .
      D’où l’intérêt d’avoir des teigneux sous la main à lancer sur les gens et les routes ...

      Tu finances les teigneux , tu les laisses emballer leur peuple avec leur idéologie , leur propagande guerrière , tu les laisses attaquer , tu fermes les yeux pour que ça mijote et tu attends ton heure pour intervenir : ni trop tôt ni trop tard .

      Surtout s’ils se chargent entre temps de mettre à bas ton ennemi fondamental : par exemple un pays communiste ...

      Et quand ils s’attaquent vraiment à tes potes et risquent de piquer tes marchés , que tes potes ont un coup de mou , tu lances tes armées .

      Au minimum ça résout le problème du chômage .
      Et puis détruire des pays ça ouvre des perspectives en tout genre surtout s’il y a eu beaucoup de dégâts .

      Donc il y a la guerre.
      Et puis l’après guerre :
      traités d’amitiés , de ccopération , d’occupation des pays vaincus ...
      Le bonheur de la reconstruction ...
      Le doux bruit des usines , des entreprises qui repartent , des banques qui respirent et du pognon qui re circule ...
      Coca cola , cinoche , musique et idéologie .


    • Xenozoid Xenozoid 15 mai 14:40

      @chantecler

      une video,c’est dimanche
      we want your soul


  • Macron propose d’aider l’Ukraine par la création d’un « OVNI politique »

    #EmmanuelMacron #Communautépolitiqueeuropéenne #UE #RoyaumeUni #Ukraine #OlafScholz #Berlin #BosnieHerzégovine #DmytroKouleba #Brexit #Balkans #IrlandeduNord

    Le président français, Emmanuel Macron, discute avec les dirigeants de l’UE pour lancer la création d’une « Communauté politique européenne ». Il a commencé à évoquer cette idée avec les dirigeants européens en visant un nouveau format de coopération entre les Etats européens.

    Pour en savoir plus, cliquez sur notre lien :
    http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3858


  • https://reseauinternational.net/operation-criminelle-de-grande-envergure-un-dossier-en-beton/

    Lors de la séance du Conseil scientifique indépendant du jeudi 12 mai, nous avons eu droit à deux interventions exceptionnelles : celles du Dr Pierre Kory et du sociologue Laurent Mucchielli.

    Pierre Kory, médecin réanimateur, est président de la FLCCC (Front Line COVID-19 Critical Care Alliance), un collectif états-uniens de scientifiques et praticiens luttant contre la désinformation sévissant dans les milieux dits scientifiques et les autorités de santé.

    Dans une présentation en français, Pierre a passé en revue les ignominies actuellement couvertes par ces milieux et la presse aux ordres : négation systématique de l’efficacité des traitements qui ne rapportent rien, mise en valeur par des études frauduleuses de remèdes inefficaces et toxiques (dont une certaine inoculation expérimentale…) corruption des chercheurs et revues médicales, attaques et intimidation contre les experts intègres, mépris pour la vie des patients – la dérive fortement lucrative à l’œuvre dans la gestion du Covid n’a décidément rien à envier aux agissements de Cosa Nostra ou d’Al-Capone.


  • yakafokon 14 mai 10:21

    Il faut être particulièrement débile pour considérer que l’O.T.A.N. est une protection pour les pays de l’Union Européenne !

    L’O.T.A.N., créée en 1945 ( avant le pacte de Varsovie ), n’est qu’une organisation criminelle gérée par les faucons de Washington, dans le but de défendre seulement les intérêts géo-stratégiques des Etats-Unis, pas ceux des européens !

    Demandez à Victoria Nuland ce qu’elle pense de nous, elle ne s’en est pas privée !

    Ce que veulent les américains, ce n’est pas faire la guerre à la Russie, car ils savent parfaitement qu’ils la perdraient, car ils n’ont ni le nombre d’ogives nécessaires, ni leur puissance pour eux, face à l’arsenal russe et aux missiles de livraison supersoniques !

    Non, ce qu’ils veulent, c’est que nous la fassions à leur place, pour nous fâcher définitivement avec la Russie, afin d’éviter la formation d’un bloc économique allant de la Bretagne jusqu’à la frontière chinoise, qui pourrait se doubler d’un pacte de défense comme l’O.T.S.C. qui remplacerait avantageusement l’O.T.A.N. !

    Des coups fourrés comme celui du Maïdan, ont été fomentés pour ça !

    D’ailleurs, pourquoi voudriez-vous qu’ils fassent la guerre à leur principal fournisseur de gaz liquéfié ( terminal du gazoduc Yamal en Sibérie occidentale ) et de pétrole brut Urals ( 538.000 barils de brut par jour ).

    Qui sont les cons, d’après-vous ?

    Citez-moi un seul cas d’agression de la Russie contre l’Europe depuis qu’elle nous a libéré du nazisme !

    Sauf celui de l’Ukraine qui a envoyé ses milices nazies massacrer les russophones, dans le Donbass ( 14.000 morts de 2014 à 2022 ), et qui pleure comme un veau en voyant l’armée russe intervenir pour défendre ses concitoyens ( eh oui, la majorité des habitants possède un passeport russe, qui en fait des russes de-jure ).

    Et la Russie n’a pas l’habitude de laisser massacrer des citoyens russes sans répliquer !


    • Pie 3,14 14 mai 12:27

      @yakafokon
      L’OTAN ne date pas de 1945 mais de 1949 après le début de la guerre froide qui débute en 1947. Son but était de défendre l’Europe de l’Ouest face à la main mise des soviétiques sur l’Europe de l’Est.
      Les cas d’agression des russes en Europe ne manquent pas. La Hongrie en 56, la Tchécoslovaquie en 68, De plus les soviétiques contrôlaient politiquement et occupaient la RDA, la Hongrie, la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Roumanie, la Pologne. Tout en se présentant comme le camp de la paix ils imposaient un impérialisme autrement plus contraignant que celui des USA.
      Après la chute de l’URSS l’impérialisme russe s’est exprimé par le soutien systématique aux séparatistes des régions russophones. Minoritaires mais toujours soutenus militairement ils contrôlent aujourd’hui la Transnistrie en Moldavie, l’Ossétie du Sud en Géorgie et le Donbass en Ukraine. Ils ont mené deux guerres en Tchétchénie, on ravagé le pays afin de mettre en place un pouvoir à leur botte. Ils ont enfin amputé l’l’Ukraine de la Crimée.
      Dernière chose, les russes ne nous ont pas libéré seuls du nazisme. Les anglo-américains ont libéré l’Afrique du Nord, la Méditerranée, l’Europe de l’Ouest et le Pacifique. Stalingrad est un tournant de la guerre mais El Alamein, Midway ou le débarquement le sont autant.


Réagir