mardi 25 janvier - par karl eychenne

Une planète pour les cons

J’ai enfin compris. Je sais pourquoi nous cherchons des exoplanètes, ces planètes tellement similaires à la nôtre où il ferait bon vivre. Rien à voir avec un quelconque intérêt scientifique ou philosophique. La véritable raison est bien moins noble : nous débarrasser des cons.

JPEG

Je sais, je sais, nous sommes tous éligibles. Être cons, c’est dans nos cordes, à tous. D’ailleurs, le statut de con n’est pas confiscatoire. Le fait que l’autre soit con n’exclue pas que je le sois aussi : hypothèses non mutuellement exclusives. Nous pouvons tous être cons. Et en vérité, nous faisons mieux que pouvoir.

Mais ce qui est fascinant, c’est cette capacité que nous avons tous à être cons, en même temps. A tel point que nous sommes victimes d’une illusion statistique : « je pense que la majorité des gens est bien plus con que la moyenne », Hervé Le Tellier (Oulipien, et Goncourt 2020). C’est pourtant impossible, le bon sens nous rappelle que tous les cons particuliers ne peuvent pas être plus cons que le con général.

Et si les cons semblent toujours plus nombreux, c’est aussi parce qu’ils n’ont plus peur de se montrer. Le con contemporain est complètement désinhibé, il passe à la télé, fait des tweets, s’exprime en sujet – verbe – complément. Le con ne se cache plus, il ose dire et penser (dans cet ordre). Le con a le port altier et le point sur la hanche, il en impose. Bref, le con est devenu encombrant et insolant. Que faire ?

 

Se débarrasser des cons

La science avance. Certes, il n’existe pas de vaccins contre les cons. Mais il existerait potentiellement des planètes où une vie serait possible, la vie des cons par exemple. Et à voir l’excitation de certains milliardaires à faire un tour dans l’espace, on se dit que l’aventure a déjà commencé. En vérité, cette idée est tellement féconde que d’autres l’ont déjà eue bien avant cet article (la planète des cons). Soyons donc patients même si le temps presse. La planète conne est toute proche. Des volontaires ?

Première difficulté. Qui est con ? Qui n’est pas con ? Parfois, la frontière est ténue, on se trouve avec des un peu cons, et des pas trop cons. En réalité, il n’existe pas d’épaisseur dite rhérique entre les cons et les pas - cons. D’ailleurs, on observe des cons tangents, ces cons qui résident à la frontière de l’intelligence et de la connerie, sur la crête du QI. Ces cons là pourraient presque devenir pas cons, mais non. C’est con.

Deuxième difficulté. Qu’est ce qu’un con qui n’est pas con ? Un intelligent ? Soyons prudents. Quelqu’un qui ne fait pas le con n’est pas forcément quelqu’un d’intelligent, c’est juste quelqu’un qui n’a pas été pris en flagrant délit de connerie. Plutôt qu’intelligent, nous parlerons donc de non – con, ce con qui n’est pas con, mais pas forcément intelligent.

Troisième difficulté. Si le non – con est un con qui n’est pas con, est – ce à dire que le non - non - con est un con ? Oui dit l’arithmétique, de la même façon que deux fois le signe moins ( - - ) donne le signe plus (+). Non dit la logique, où parfois l’énoncé non non A n’est pas équivalent à l’énoncé A (logique intuitionniste) ; un exemple ? « Vous n’avez pas tort, mais cela ne signifie pas que vous ayez raison ».

 

Qui est prioritaire ?

D’abord, on pense au super connard, celui qui a droit au carré vip des cons. Le super connard est facilement reconnaissable, et nous est parfaitement résumé par Jules Renard : « même lorsqu’il ne dit rien, on sait qu’il pense des bêtises ». Le super connard habitera les quartiers huppés de la planète conne. Attention cependant, car les places sont chères vu le nombre de prétendants.

Puis il y aura les cons bien cons, mais un ton en dessous du super connard. Ces cons là ont la carte gold du con, qui leur donne le droit d’avoir des raisonnements à la con, de dire des conneries assez souvent, et d’avoir des loisirs de cons. Les cons bien cons habiteront des quartiers sympas de la planète conne, résidentiels ou banlieue chic. On pourrait dire qu’ils seront les cons en col blanc.

Ensuite, il y a les cons moyens. Un genre de cons à courant alternatif, à temps partiel, de vrais intermittents du spectacle de cons. L’exercice de leur connerie dépend des circonstances, de leur humeur, de ce qu’ils ont mangé la veille. Un jour on est con, le lendemain on dit un truc intelligent, sur un malentendu. Ces cons là sont les plus nombreux, ils habiteront les quartiers populaires de la planète conne.

Enfin, il y a les con - cons, les benêts, les boulets, ceux qui n’impriment pas. Le con - con est ce qu’on pourrait appeler un con diaphane : il écoute mais n’entend rien, il laisse bien passer la lumière mais rien ne transparait, un genre de verre dépoli. Le con diaphane habitera en périphérie, voire en campagne, afin de s’éloigner des autres cons bien plus cons que lui, un genre de réflexe de survie intellectuelle.

 

Qui est volontaire ?

Inutile d’espérer une réflexion personnelle ou un travail d’introspection du con. On n’imagine pas le con se convaincre qu’il est vraiment trop con pour rester sur cette planète. Si le con est con, il n’est pas en condition de faire émerger en lui les conditions d’une quelconque fulgurance. Au mieux peut on espérer la contribution de sa petite voix intérieure « usurpant sa volonté et le subornant par ruse » (Bernanos).

Quand même, les cons ne seront – ils pas vexés qu’on les traite ainsi ? Pas forcément. Il faut réaliser qu’une fois sur la planète des cons, le con n’est plus con, il est normal. Il est devenu la norme puisqu’il n’y a que des cons. Si avant le con était con, c’était parce qu’il y avait des non - cons : c’est le non - con qui fait du con un con, et inversement. Illustration parfaite de l’illusion d’optique du cercle d’Ebbinghaus

 

Mélancolie plotinienne

Une fois débarrassé des cons, il n’est pas impossible qu’ils finissent par nous manquer. En effet, il faut bien reconnaitre qu’ils nous donnent matière à penser, et parfois même nous élèvent en nous invitant à la tolérance. Mais bon, si l’aller simple pour la planète conne est le prix à payer pour nous en débarrasser, ca me va. Bien entendu, je fais l’hypothèse que le con c’est l’autre, j’espère donc ne pas faire partie du voyage.

 



63 réactions


  • wagos wagos 25 janvier 14:02

    Mieux vaut avoir affaire à un méchant qu’à un con, le méchant se repose ...


    • Ruut Ruut 27 janvier 17:01

      Dans le temps, nous regroupions les cons dans des Nations. Les vrais se faisaient asservir par les plus futés.

      Maintenant certains s’aperçoivent qu’ils ont exclus, ou élus les mauvais…oups...

      Mais ce qui est certain, lorsqu’ils sont à tous les postes du pouvoir, ils sont d’une nuisance extrême, car, ils adorent emmerder leur monde...

      Bisous a mes semblables et câlins aux autres.


  • charlyposte charlyposte 25 janvier 14:20

    J’imagine que ceux qui habitent sur la planète des cons s’appellent * DES CONARDIENS *  smiley


  • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 14:27

    Il y a quand même une justice : les cons ont souvent l’air con. Mais attention ! Il y a aussi des erreurs judiciaires.


  • Lynwec 25 janvier 14:33

    La seule explication au fait qu’on prenne très souvent les autres pour des cons en étant convaincu de ne jamais l’être, c’est qu’on n’utilise pas assez souvent les miroirs.

    Si on analyse notre propre comportement, qui peut honnêtement affirmer ne s’être jamais comporté comme un con ? Ceci étant dit, c’est vrai qu’il y a des gens plus doués que d’autres, mais tant qu’à réserver une planète, mieux vaudrait y envoyer les malveillants. Les cons ne font du mal que par inadvertance,eux...


  • wagos wagos 25 janvier 14:36

    Con promis, chose due " je rétorque à ma voisine 


  • troletbuse troletbuse 25 janvier 14:40

    Moi, j’aime bien les cons, mais uniquement chez les femmes.  smiley


  • Louis Louis 25 janvier 14:48

    Les méchantes langues diront qu’il existe déjà un site pour les KONS et que c’est ici smiley

    C vré que quand on lit les coms de simplets, des mimiles, des pipi alta ou piou, des clous ou des lapins on ne peut qu’être d’accord

     smiley


    • The White Rabbit The White Rabbit 25 janvier 18:36

      @Louis

      Toutafé !

      En revanche, quand on lit votre prose, on se croit vachement intelligent tellement elle est simple à comprendre ! smiley


  • Un qu’on, c’est « on ». Et comme le disait Brassens : plus de quatre, on est une bande de cons....


  • Et comme l’aurait dit Bashung, les cons ça fait masse.... 


  • nono le simplet nono le simplet 25 janvier 15:13

    article pas con

    Une fois débarrassé des cons, il n’est pas impossible qu’ils finissent par nous manquer

    c’est un cercle vicieux ... une fois débarrassés des plus cons ceux qui l’ont échappé belle deviennent de facto les plus cons qui restent ...

    de plus si on les envoient avec les autres ils risquent d’être rejetés comme pas assez cons ... ils risquent d’être condamnés à errer dans l’espace ... et c’est con ...

    du coup il faudra bien définir la borne à l’avance entre le voyage et le maintien ...


    • troletbuse troletbuse 25 janvier 15:25

      @nono le simplet
      Dis, j’ai dit « Chez les femmes ». Alors dégage.


    • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 15:25

      @nono le simplet

      « C’est un cercle vicieux ... une fois débarrassés des plus cons ceux qui l’ont échappé belle deviennent de facto les plus cons qui restent ... »

      Pas du tout ! Ce n’est pas une question de quantité, c’est un don ! Tu l’as ou tu l’as pas. Tu es con ou pas. Alors c’est une question de tri. Si tu retires les cailloux des lentilles, les plus petites lentilles (ou les plus grosses, ou les plus moches) deviendront pas des cailloux !

      La connerie, ça n’est pas le pôle opposé de l’intelligence. Ça, c’est la bêtise. La connerie active, c’est la certitude et la mauvaise foi. La connerie passive, c’est la naïveté.


    • nono le simplet nono le simplet 25 janvier 15:48

      @troletbuse
      il est encore temps que tu passes ton diplôme de pilote de navette ...


    • nono le simplet nono le simplet 25 janvier 15:51

      @Schrek
      dans ta parabole de lentilles je sens une allusion à Esaü ... tu comptes vendre ta place dans la navette ?


    • troletbuse troletbuse 25 janvier 16:03

      @nono le simplet
      La navette, c’est où tu plantes tes navets. T’as pas encore pris racine ? Pour un navet des vertus Marteau, ca marche. Persiste !


    • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 16:22

      @ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ

      « Les cons représentent leur époque, le baby boom ... »

      Oui, les vieux cons, mais la différence entre un jeune con et un vieux con (toutes les époques en produisent généreusement) se trouve dans le temps qu’il leur reste à être cons. Et là, les vieux partent perdants.


    • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 16:36

      @nono le simplet

      Ça t’intéresse ?

      T’as pas reçu ton billet et t’as peur de reseter tout seul ?


    • @Schrek

      Te sent pas viser , y a des mec qui ont su rester humple , cool et intelligent dans ta generation ... meme si on les compte sur les doigt d’ une main 


    • chat maigre chat maigre 25 janvier 17:33

      @ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ

      Une main à deux doigts smiley
      Un pince quoi smiley

      Mais c’est vrai que shrek est un des deux doigts de la pince smiley


    • @nono le simplet
      Dis, j’ai dit « Chez les femmes ». Alors dégage.

       

      Je pense que la subtilité lui est passé tres tres ...

      aAu dessus du point le plus haut de son neurone en chef ....

      Faut dire que c’est exusable.... ca dois etre hard de cu-muler


    • @chat maigre

      apparament mon commentaire sur les « cons » boomers qui represente leur epoque de parvenus a fait mouche ...

      Ajourdhui un jeune (de 20 ans ) doit faire 4 fois plus d’ effort qu’ eux pour a peine survivre ... la ou eux le fric est tomber du ciel .


    • @Schrek
      "... La connerie active, c’est la certitude et la mauvaise foi. La connerie passive, c’est la naïveté...."
       
      Le doute ma bite d’un coup ^^
      D’apres toi cette position ne peut etre que dichotomique ou le cumul des deux reste possible ? sans partir sur un apriori contruit, j’emmetrai l’hypotheses certes hasadeuse voir osée que les deux etats peuvent etre possibles un coup à l’insu volontaire du protagoniste et un coup pas  smiley
       
      J’entends aussi le don inné naturellement , ce qui va demander un enorme travail d’adaptations à certains, c’est comme la zic a la base tu peut avoir des facilités indiscutablesmais pour perfectionner la chose, c’est comme tout
      cela demande rigueur et travail acharné.
       
      On peut certes passer du pianiste virtuose au connard virtuose mais un travail regulier de la dextérité et du tact se revele indispensable en toutes circonstances (y compris lors de la partie evoqué par trolebuse je crois sur un sujet fort complexe, dont je me passerai bien l’envie de detailler plus précisément ici ^^)
       
      En considerant cela ?
      quel sera le plus meritant ?
      le con doué pour qui cela sera inné et sans trop de gros labeur ?
      ou le con bosseur et travailleur qui chaque jour passant redouble du coeur à l’ouvrage pour atteindre un graal inespéré en la matiere
      un peu comme maclo avec la musique indienne ou defunes dans ses parodies gestuelles.
       
      Comment qualifier l’un sans en discalifier le second sans partir dans l’arbitraire et l’apriori, ce qui demontrerai déja une part non negligeable de connerie de la part du jury ?

      Sans ommetre que parfois ne prenant pas modele dans les ouvrages le con naturel (l’inné) peut sortir du tres haut de gamme particulierement innatendu...
       
      Certes tout bien pesé,il est juste que concernant la constance et la regularité,
      le con bosseur, amourueux du travail soigné et sans défauts,bref le perfectionniste acharné (qui ? ah non je ne pensais a personne.. comment ca je pense trop fort ?) sera plus fiable comme un sportif qui s’entraine au marthon de paris (ou d’ailleurs) par exemple en haut d’une bute de sable sur un oblet innatendu.
       
      C’est sur un grand septicime que j’hesiterai ma foi a poser la question a une reference en la matiere qui sevis pas tres loin de ton post ,
      un des seuls qui reussis avec brio a allier les deux, un artiste accompli et complet en quelque sorte
       
      Quoique concernant l’originalité hormis de déclamer les pires conneries du haut de son terrible engin qui ne ressemblera resolument pas à la harley de notre venerable brizitte (bardot pas la detourneuse d’ados prépuberes)
      mais qui donne plutot dans le massey fergusson me parais un peu survendu et sur-coté à la bourse de celle ci
      malgre les aides répetitives de ses fildeles traders pour monter l’action au cric.

      Autant par exemple le pessimiste est un optimiste qui a de l’experience
      (ici c’est Truc ou machin mais pas les deux)

      Ce qui explique ce pessimisme sur la connerie.....


    • Gasty Gasty 26 janvier 12:46

      @nono le simplet

      Il faut absolument hiérarchiser :
      Les cons qui vaccinent les autres cons
      Les autres cons qui se font vacciner par les cons qui vaccinent
      Les cons non vaccinés qui ont vaccinés les cons qui vaccinent les autres cons
      Et les cons qui s’abstiennent


  • « On » c’est con : les on-dit, l’opinion, les téléthons, les Mac à ronds... 


  • tashrin 25 janvier 15:16

    Quel con-stat ! 

    J’aime beaucoup :)


  • chat maigre chat maigre 25 janvier 15:23

    merci pour cet excellent article, un plaisir à lire.

    J’ai bien peur que notre planète et notre société offrent les conditions idéales et optimales, à l’épanouissement, au développement et à la prolifération des cons, et de cette maladie très contagieuse qu’est la connerie.

    Je m’y trouve très bien moi sur cette planète Terre, si c’est pas un signe ça  smiley

    Et je trouve même peu con de vouloir en changer  smiley


    • @chat maigre
      moi je reste sur cette planete mais c’est uniquement pour faire plaisir à nonos et pipile ^^


    • chat maigre chat maigre 25 janvier 21:06

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      et c’est tout à ton honneur, tu es bien charitable smiley

      mais que vaut la vie si on n’ apporte pas un peu de joie et de bonheur aux nécessiteux !!!


    • @chat maigre

      C’ est vrais ils on besoin de jouer les nonos et pipile ....
      Si tu leur renvoit pas la balle il te traite de MDV ....

      c’ est hargneux ces bestiole ....


    • @chat maigre
      Ah mais pas du tout je suis un enfoiré de premiere lorsqu’on me brise trop les burnes , mais au moins je me planque jamais derriere un paravent de progressiste no borderiste multicultu beni oui oui

      J’ai horreur des beaudruches ou alors faut qu’elles aient bcp d’humour,
      j’aime pas non plus les gens qui ecrasent les autres avec de pietres connaissance au lieu de les partager,
      ne supporte pas la suffisance non etayée,
      qui en plus le pif dans la merde continuent à t’expliquer que ca sens bon,
      qui ne s’excusent jamais ni ne reconnaissent lorsqu’ils se trompent,
      ni les laches qui godillent au gré du vent,
      ni ceux qui affirment leurs sombres idées à travers des tiers bien trop peureux pour assummer eux memes leurs idées jusqu’au bout
      ni non plus les enfermistes liberticides ou cela est totalement infondéet qui de surcrois tres maladroitement tentent de te prendre pour un lapin de 3 jours

      ni ceux qui chassent en meute, le con est largement souvent suffisament con seul
      (et ne m’exclus pas du groupe du conde base sois rassuré ^^)
       
      Pris séparement ca peut passer, c’est le cumul qui passe pas.

      Tu vois mon paquet de defauts (lol) et il y a pas tout ^^
       
      Voila pourquoi je suis certaines fois TRES désagréable et particulierement acide avec les cons patentés
       
      Le pire en sus j’ai résolument pris parti de ne pas « soigner » les points évoqués ci dessus, car le jour ou je le serai, je n’aurai plus rien à faire ou a dire ici, et ne pense ne pas etre le seul.
       
      Pourquoi je te dis cela, c’est ca la question à TE poser
       
      Tu n’est pas le seul a etre« entier » il y en a quelques autres
      helas de moins en moins vu que t’en causais dans un de tes posts si ma memoire ne flanche pas, ce qui motive cette réponse et l’explication.

      Et aussi tres egoistement pour que d’autres ensuite reprennent le flambeau si la lassitude nous guette (ici les « nous » c’est plusieurs d’ici qu’il est inutile de nommer tu le decouvrira assez vite) ,bref...
      personne n’est un surhomme en ce bas monde et faut compter sur tous les pas trop cons qui ont un peu de « mordant »
      c’est le seul moyen de resister a l’iniformité et à la doxa de la pensée unique pré-machée voire pré-chiee et ne jamais ceder a la terreur intellectuelle

      Si j’ai pu t’aider un chouilla c’est bien et il n’y a absolument rien ni de genereux ni de desinterressé , simplement j’suis gros un con qui a horreur de devoir quoique ce soit a personne, donc j’ai recu à doite , je transmets à gauche
      et mon compteur de dettes d’apprentissage est donc mis a zero ...


    • chat maigre chat maigre 26 janvier 01:14

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      j’étais devant Ozark smiley

      un post qui vient des tripes smiley
      c’est pas tes défauts que t’énonces mais plutôt tes qualités !!!
      j’suis d’accord avec ta façon de voir et je pense qu’il ne faut jamais se laisser emmerder par personne sans réagir, même pas une seule fois sinon ils y prennent goût !!!
      j’ai expliquer ça à ma fille dès son plus jeune âge et elle l’a bien assimilé.
      déjà à la crèche si un gamin venait à la mordre, elle a compris très vite que si tu le mords immédiatement et encore plus fort...non seulement il ne viendra plus te mordre mais il arrêtera peut être de mordre les autres enfants aussi !!!
      ça n’empêche pas de savoir faire le dos rond, quand il le faut, pour mieux riposter après.

      je suis de ceux qui pense que la modestie et une des plus grande preuve d’intelligence, je ne dis pas qu’il faut toujours faire le modeste mais savoir s’effacer un peu pour mettre en valeur une idée ou une personne est souvent plus gratifiant à mes yeux et les gens équipés d’un cerveau en bon état de marche voient parfaitement que celui qui sait s’effacer un peu de temps en temps fait preuve d’une grande intelligence humaine.
      au foot, gamin j’adorait faire tout le boulot et laisser marquer un coequipier un peu moins bon, mais qui se battait pour l’équipe, j’étais encore plus fier de moi que si j’avais marqué en solo.

      j’ai moi aussi une approche holistique de la vie, je pense que même si on ne voit pas toute les ficelles, tout est lié et s’équilibre.
      quand je rends un service, je n’attends rien en retour de la personne à qui j’ai rendu service, un service ça ne doit pas engager celui qui le reçois, un minimum de politesse et de gratitude suffit très bien.
      l’équilibre se fait tout seul et un jour cette personne ou une autre me rendra un service équivalent.

      pour finir, je pense aussi que l’on a tous nos qualités spécifiques, chacun à son échelle, et l’on a besoin de toutes les personnes de bonne volonté pour avancer ensemble et faire vivre les valeurs humaines.

      merci pour ton commentaire, ça fait du bien de lire ça même si je sais bien que beaucoup pensent un peu comme ça.


  • Mondot Mondot 25 janvier 15:28

    Souvenons-nous que :

     

    ’’Le temps ne fait rien à l’affaire,

    Quand on est con, on est con.
    Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père,
    Quand on est con, on est con.
    Entre vous, plus de controverses,
    Cons caducs ou cons débutants,
    Petits cons d’ la dernière averse,
    Vieux cons des neiges d’antan.
    Petits cons d’ la dernière averse,
    Vieux cons des neiges d’antan.’’ 
     
     smiley
     
    Dommage que certains ignorent cette vérité essentielle... 
     


  • Le Petits Prince avait compris, il est parti seul....


  • jjwaDal jjwaDal 25 janvier 16:24

    Pourquoi la chercher quand on l’a sous la main ? A quinze ans je cherchais du regard la fusée pour quitter la planète où on laissait délibérément des gosses crever de faim, où on tuait inutilement des milliards d’animaux pour le plaisir (gustatif) ou ma propre espèce était un fléau non seulement pour l’ensemble des autres espèces, mais probablement aussi les générations à venir à qui nous lègueront un désert de biodiversité. Nous sommes dessus, aucune recherche à faire.


  • chat maigre chat maigre 25 janvier 16:40

    J’attends avec gourmandise le champion intercontinental qui viendra nous dire que ;

    "c’est à ça qu’on les reconnaît blablabla  smiley

    Parcequ’en fait c’est souvent à ça qu’on les reconnaît  smiley  smiley

    Si en rentrant ce soir à la maison, je me rends compte que personne ne l’a faite, je m’y colle  smiley


  • Attilax Attilax 25 janvier 16:53

    Mais une fois les cons partis, les plus cons des non-cons ne deviendront-ils pas les nouveaux cons ?

    Il paraît qu’on est toujours le con de quelqu’un...

    À force de monter le niveau de la non connerie, il risque de ne plus y avoir aucun candidat apte, au bout d’un moment. Ou un seul.

    Du coup la planète des cons finirait par être pleine et la terre vide.

    Ça ne changerait rien en fait smiley


  • chat maigre chat maigre 25 janvier 20:29

    chose promise, chose due smiley

    c’est moi qui m’y colle !!!

    « les cons, ça ose tout. c’est même à ça qu’on les reconnaît »

    Michel Audi Art  smiley  smiley  smiley


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 janvier 20:46

    Pour savoir ce qu’est un con j’ai confiance en un pote gynécologue qui me disait qu’a deux centimètres il aurait pu finir proctologue.


    • chat maigre chat maigre 25 janvier 21:14

      @Aita Pea Pea

      c’est sûr que c’est pas la même ambiance au travail !!!

      mais je me suis toujours dis que pour être gynéco, il fallait les avoir bien accrochées.
      les chattes décrépites, on doit s’y faire à la longue smiley
      mais les odeurs, ça doit être plus corsé smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 janvier 21:22

      @chat maigre
      Y’avait une vieille blague...mais bon suis un gentleman alors...


    • @chat maigre
      T’emmenes un gros chat au boulot et le petit poisson rouge en plastoc ....
      Bon vaut mieux faire les griffes au chat avant.... ca va de soi ...


    • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 08:49

      @Aita Pea Pea

       L’avantage du gynéco c’est qu’il a des champignons toute l’année ....


  • zygzornifle zygzornifle 26 janvier 08:48

    ces planètes tellement similaires à la nôtre où il ferait bon vivre

    Avant que l’on y débarque et qu’on la ruine.

    Amenez y des politiques, des religieux et des journalistes et elle est foutue .....


  • Claude Courty Claude Courty 26 janvier 10:09

    La connerie n’est-elle pas le contraire d’une richesse qui se nomme intelligence – « capacité à dépasser les limites du raisonnement, sans perdre le contact avec la réalité » – et se partage comme toute autre, en 86% de pauvres pour 14% de riches ?

    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/des-saintes-ecritures-aux-richesses.html

    https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/des-saintes-ecritures-aux-richesses.html


  • I.A. 26 janvier 10:39

    Succulent.

    Au début, nous pensions qu’une île suffirait. Très vite, il s’est avéré qu’il faudrait au moins un continent.

    Une planète, c’est carrément mieux, et puisqu’ils sont très largement majoritaires, pour le moment nous habitons tous la « planète conne »...


  • Franz 26 janvier 13:40

    C’est tout le contraire ! Il vaut mieux laisser les cons sur terre, cela coûtera nettement moins cher.

    1 problème : déterminer qui est con et qui ne l’est pas.

    Il y aura toujours quelqu’un pour dire de vous : c’est un con......


  • yvesduc 27 janvier 06:51

    Fallait y penser ! smiley Merci pour cet article.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 27 janvier 08:55

     connne, con, sot âne, étonné, étourdi, abruti, absurde, affligeant, andouille, arrogant, avantageux, bêta, bêtasse, bête, béjaune, badaud, ballot, balluche, balluchon, balourd, baudet, bedole, benêt, blanc-bec, borné, bourrique, buse, butor, claude, con, confondu, confus, content, corniaud, cornichon, couillon, crétin, cruche, cruchon, déconcerté, déconfit, décontenancé, dédaigneux, défait, démonté, dépaysé, déraisonnable, dérouté, désarçonné, désemparé, désorienté, dadais, dinde, du schnoque, enfantin, extravagant, fâcheux, fanfaron, fat, fiérot, fou, fourneau, gêné, ganache, glandu, godiche, gourdé, gourde, gourdiflot, honteux, idiot, ignorant, illogique, imbécile, impertinent, incohérent, incongru, inconséquent, inepte, infatué, inintelligent, inquiet, insensé, interdit, irrévérencieux, irrationnel, jocrisse, loufoque, lourd, maladroit, malavisé, moule, niais, nigaud, niquedouille, nul, orgueilleux, pécore, pédant, panouille, pantois, pauvre d’esprit, penaud, pigeon, plastron, plat, plein de soi, poire, poseur, prétentieux, quinaud, ridicule, risible, rodomont, satisfait, saugrenu, serin, sosot, stupide, suffisant, surpris, tourte, trou du cul, troublé, vain, vaniteux 


  • Ruut Ruut 27 janvier 17:02

    CON = Avec...

    À méditer.


Réagir