mercredi 9 décembre 2015 - par Thierry SALADIN

Une présentation des résultats électoraux ignorée des médias dominants

Alors que les médias dominants, aux ordres des faiseurs de marionnettes que sont devenus nos responsables politiques, nous balancent comme d'habitude leur vérité, il nous a paru opportun de porter un autre regard sur ce premier tour des élections régionales du 6 décembre 2015.

Résultats électoraux du premier tour des Régionales, que ne vous donneront jamais les médias. Évidemment.

(source : Ministère de l'Intérieur : http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/FE.html)

Front National : 13,29% des inscrits.
Union de la Gauche:11,08% des inscrits.
Union de la Droite : 12,77% des inscrits.

Publicité

Abstentionnistes : 50,09% des inscrits.
Votants blancs : 1,20% des inscrits.
Votants nuls : 0,79% des inscrits.

 

Dit autrement, entre les abstentionnistes, ceux qui ont voté blanc et ceux qui ont voté nul, il s'avère que :

86,71% des Français ne veulent pas du Front National.
88,92% des Français ne veulent pas du Parti socialiste et de ses alliés (Verts, Front de Gauche, etc.)

Publicité

87,33% des Français ne veulent pas de la Droite (LR, UDI, MOdem, etc.)

C'est pas mieux, présenté comme ça ?

Par égard pour lui, nous laisserons le lecteur d'Agora Vox juger par lui-même de la profondeur de la crise politique que traverse notre pays.

 

Thierry Saladin



118 réactions


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 décembre 2015 09:19

    Merci, nous sommes bien d’accord, il s’agit bien d’une grave crise, les Français ne veulent plus de cette classe politique.


    Mais il faut aussi expliquer aux 2/3 des Français qui ne veulent plus de ces trois là, que c’était au premier tour qu’il fallait voter pour s’en débarrasser, en votant massivement pour les autres Partis politiques qui étaient présents dans toutes les Régions. Rien qu’à Paris, il y avait une douzaine de listes. En province, 8 ou 10 par région.

    • jjwaDal jjwaDal 9 décembre 2015 10:24

      @Fifi Brind_acier

      Vrai mais il faut le vouloir aussi. Dans une ville de 50 000 habitants nous sommes 200 à avoir voté UPR et 2 communistes. Le poivre de l’histoire c’est que je suis passé deux fois dans le bureau de vote, la première pour constater qu’il n’y avait aucun bulletin de vote UPR sur la table (l’ai fait constaté) la seconde avec mon bulletin téléchargé et imprimé en hâte...
      Ai proposé d’en laisser un paquet sur la table après avoir fait constaté la validité du mien et on m’a dit que c’était impossible. L’Etat a donc les moyens d’opérations militaires extérieures coûteuses mais pas celui d’imprimer les bulletins de vote pour l’expression du choix démocratique. Normal...
      Quand la majorité des gens choisissent d’être incultes en politique et en économie et qu’ils constatent que les promesses (pour gogos) ne sont jamais tenus, ça donne ça. Tendanciellement, ça ne peux que finir mal.


    • leypanou 9 décembre 2015 10:36

      @jjwaDal
      « la première pour constater qu’il n’y avait aucun bulletin de vote UPR sur la table » : dans mon bureau de vote, il y en avait.

      Quand j’ai pris tous les bulletins de vote, dont celui de l’UPR, la personne qui contrôlait était étonnée : il ne devait pas y avoir beaucoup de personnes qui ont pris le bulletin de vote de l’UPR.

      Mais, avec 1%, l’UPR a encore beaucoup de progrès à faire et ce n’est pas BFN-TV, la première chaîne d’enfumage de France, qui va le faire progresser.


    • ZenZoe ZenZoe 9 décembre 2015 11:02

      @Fifi Brind_acier
      Je suis d’accord !
      Il n’y a qu’un seul votre utile, voter pour autre chose que les poids-lourds. Les électeurs on dirait ont du mal à saisir qu’en votant toujours pour les mêmes, pas sûr qu’ils arrivent à s’en débarasser smiley


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 9 décembre 2015 09:25

    Depuis lundi, j’ai fait ici plusieurs commentaires dans ce sens, ce à quoi on m’a fait remarquer :


    "Aristide 8 décembre 17:48

    @M de Sourcessure


    Avec votre mode de calcul le TCE n’a pas été refusé par les Français puisque seul 38% des inscrits ont voté contre.

    Comment peut on encore faire ces calculs à géométrie variable suivant que l’on veuille valoriser ou dévaloriser un résultat.

    De plus, les études montrent que les « abstentionnistes » voteraient « globalement » comme les autres. 
    --- fin de citation —

    Donc, attention, il existe des spécialistes de la manipulation des chiffres et surtout des concepts, car :

    1 - le TCE était un référendum sur une seule question et non pas une élection avec plusieurs candidats.

    2 - un sondage ne vaut que le crédit qu’on lui accorde alors que le résultat d’une élection est un fait. Ceux qui se sont abstenus n’ont pas voté, point barre. S’ils avaient voté comme les autres, ils auraient voté. Dont moi, qui suis resté chez moi et non pas allé à la pêche.


    • charlie charlie 9 décembre 2015 09:46

      @M de Sourcessure

      Aristide a raison : il me paraît normal de comptabiliser l’expression de ceux qui se sont exprimés.

      Sinon, c’est la manipulation assurée : faire dire ce qu’on souhaite à ceux qui n’ont rien dit.


      A l’auteur : pourquoi ne prenez-vous pas en compte non plus les non inscrits (près de 6 millions) ? c’est pareil que les abstentions, c’est même pire, ils ne sont même pas donné la peine de s’inscrire !


    • Allexandre 9 décembre 2015 09:54

      @M de Sourcessure
      Ne vous inquiétez pas, Aristide prend SYSTEMATIQUEMENT le contre-pied de ce que l’on écrit. Mais lui, ne propose jamais d’article. En plus il ne comprend pas souvent ce que l’on écrit. Aucun intérêt !


    • Allexandre 9 décembre 2015 09:56

      @charlie
      Non cela n’a rien à voir !!! Ceux qui sont inscrits ont dans l’idée d’utiliser ce droit. Mais si les partis politiques, tous plus atterrants les uns que les autres ne leur conviennent pas, ils ont raison de s’abstenir plutôt que de voter n’importe quoi, comme tant d’autres le font, sans même lire les programmes !


    • charlie charlie 9 décembre 2015 10:04

      @Allexandre

      Pas du tout. J’en connais plein qui sont inscrits depuis des décennies par habitude, ou pour voter aux présidentielles, et qui ne votent presque jamais pour les élections locales dont ils se contrefichent.

      D’ailleurs, s’ils s’intéressaient aux élections, ils voteraient blanc ou nul !

      Trop facile d’endosser les abstentionnistes à sa cause.

      C’est une manipulation


    • Allexandre 9 décembre 2015 13:43

      @charlie
      C’est ce qu’on appelle du nombrilisme, « j’en connais plein.. », c’est-à-dire plusieurs millions ? Je pourrais dire la même chose dans l’autre sens. Vous parlez de manipulation un peu vite. La vraie manipulation elle est dans la présentation de la vie politique que nous assènent médias et politiques !


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 9 décembre 2015 20:16

      Je suis abstentionniste, la dernière fois que j’ai voté, c’était pour une petite liste. Je parle ici en mon nom personnel. Je ne vote plus car :

      Les têtes de listes principales des partis principaux sont sureprésentés dans les médias. On n’entend qu’eux, on ne voit qu’eux, ils égrennent toujours les même discours, ceux de l’in-sincérité.
      Ils se vendent comme des paquets de lessives estampillés, les couleurs des étiquettes sont belles, mais le contenu laisse à désirer.

      Les petites listes n,’ont guère l’accès aux médias mainstream, temps de paroles écourté, lorsqu’ils ne sont pas ostracisés tout simplement et absents.

      Je pourrais évidemment voter pour l’une d’elle. Mais j’ai choisi l’abstention, comme moyen d’expression efficace puisque comme le souligne monsieur Saladin, si l’on refait le comptage des voix, la large majorité des Français refuse catégoriquement les représentants politiques actuels qui prétendent oeuvrer pour notre bien, alors qu’ils ne pensent qu’à profiter du système. (précisons en parlant de voix : suffrages exprimés). Donc, cela réduit encore les soi-disant « victoires annoncées du parti arrivé en tête : le FN » qui ne représente que quelques poignées de prunes de votes exprimés. Et elle est là, l’arnaque avec les triplets en lice : UMP et FN, le PS renvoyé dans les cordes.

      Je recommencerai à voter :

      d’une part, lorsque l’on trouvera le moyen de présenter aux électeurs un personnel politique neuf et non cette pacotille usagée. Un seul mandat, non renouvelable, pour ne pas que le récipiendaire s’installe dans le confort, et la paresse et le professionnalisme de la politique.

      Que les deux chambres des (députés et Sénat) soit représentées dans son entier par toutes les professions en France et dans les Dom-Tom, et non ces caciques professionnels de la politiques.
      Multiplication des référendum.
      Que tous les partis soient représentés. Interdiction des cumuls. etc..
      Autre chose, pourquoi l’Etat verse-t-il des indemnités aux partis politiques très importantes, selon l’importance des suffrages ? Les sommes versées à chaque parti après chaque élection sont parfaitement contrôlables sur le JO. Ce qui permet, pour certains, un enrichissement rapide personnel, en dehors des cumuls de mandat, des présidence de cénacles, de commissions, etc...

      Pourquoi les élus bénéficient-ilsde tant d’avantages (voitures (avec un s) chauffeur, gardes du corps, etc... à nos frais !

      Tout cela, devrait disparaitre, pour une plus grande lisibilité des actions des politiciens (nes) élu(es) Donc : élections pièges à cons ! BOYCOTT.


    • Pere Plexe Pere Plexe 9 décembre 2015 22:09

      @charlie
      D’autant plus qu’au contingent qui ne c’est pas exprimer il faut ajouter ceux qui ne sont meme pas inscrit sur les listes électorales.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:34

      @Nicole CHEVERNEY
      Pour cela, il faut 2 conditions :
      - sortir les sortants en votant pour d’autres.
      - sortir de l’ UE pour que les décisions essentielles soient prises en France.


      S’abstenir, ils s’en foutent, dès 20h05, ils ne parlent qu’en % des votants, et pas en % des inscrits qui les obligeraient à prendre en compte l’abstention...

  • Gabriel Gabriel 9 décembre 2015 09:49

    Merci à l’auteur pour cette claire et excellente mise au point qui fait enfin voir l’ampleur des dégâts occasionnés sur la démocratie par cette clique de politiciens véreux et vendus. Ils se sont faits maîtres et nous nous sommes faits mettre…


    • oncle archibald 9 décembre 2015 11:16

      @Gabriel : et que répondez vous à M. Desourcesure qui fait observer que : « Avec votre mode de calcul le TCE n’a pas été refusé par les Français puisque seul 38% des inscrits ont voté contre. »

      Ceux qui ne sont pas allés voter ont simplement dit qu’ils se ralliaient à l’avis de la majorité, c’est ça la réalité de notre constitution.

      Autant je respecte ceux qui sont allés dire « aucune offre ne me convient » en votant blanc ou nul, autant je méprise ceux qui s’abstiennent et n’ont à mes yeux aucun sens civique. Ils participent à l’assassinat de la démocratie, qui comme le disait Winston Churchil est « le pire des régimes politiques à l’exception de tous les autres ».

      Le jour ou nous serons sous dictature ils seront les premiers à gueuler sans même se rendre compte qu’ils sont la cause première du désastre. la démocratie mérite sérieux et respect, autant de la part des simples citoyens votants que des politiques qui aspirent à exercer les responsabilités.

      Si ni les uns ni les autres ne jouent le jeu, ce qui me parait être le cas, c’en est fait de la démocratie, elle va mourir. J’espère que cette élection merdeuse aura au moins pour effet de secouer le corps électoral et de lui faire prendre conscience qu’il doit absolument exercer son droit de vote. Vous imaginez le tsunami si tous ceux qui se sont abstenus étaient allé voter blanc ? C’est alors qu’on aurait pu dire que le premier parti de France est celui des mécontents.


    • Gabriel Gabriel 9 décembre 2015 16:55

      @oncle archibald
      Vous n’avez pas encore compris qu’ils se foutent éperdument des votes blanc, des votes nuls, des abstentionnistes et mêmes de ceux qui votent. Vous n’avez pas encore vu et compris qu’une fois élus, ils trahissent et piétinent votre citoyenneté, pisent sur votre démocratie et vendent le pays aux lobbies. Excusez moi mais, contrairement à vous, je comprends les abstentionnistes et même ceux qui votent FN bien que cela ne soit pas chapelle. Voyez vous entre la peste, le choléra, la petite vérole merci de laissez au gens le choix de ne pas choisir. Votre démocratie est morte depuis belle lurette…


    • Attilax Attilax 9 décembre 2015 21:41

      @Gabriel
      « Votre démocratie » ? Elle n’a jamais existé. La France est une République, pas une démocratie. Ce mot est un abus de langage assez récent (Churchill, qui parlait en fait de son pays, une monarchie parlementaire, mdr) dont abusent medias et politiques pour décrire notre système qui, je le répète, n’est pas et n’a jamais été une démocratie.
      Je mets les sceptiques au défi de trouver le mot « démocratie française » sur un édifice public (ou même dans les textes constitutionnels). Bonne chance.


    • oncle archibald 10 décembre 2015 12:00

      @Gabriel : ne vous déplaise je persiste et je signe, car hormis la démocratie restent quoi ? Les véritables monarchies ?? A part à Monaco ou le petit prince est appelé araignée, et sans doute quelques émirats dont la sinistre Arabie Saoudite il n’y en a plus et c’est tant mieux, les dictatures qu’elles soient de droite ou de gauche, il en reste quelques unes, sont des horreurs absolues.

      Donc hormis la démocratie pas de salut. Encore faut-il accepter cet axiome fondamental, faire vivre et évoluer ces régimes qui déterminent nos règles de vie en commun. Votre post est aussi sinistre que votre avatar.

      La démocratie, sera ce que nous en ferons en allant voter et en descendant dans la rue pour faire respecter nos votes si nécessaire, pas en restant dans ses pantoufles en se lamentant sur les dysfonctionnement de notre république. Pour ceux qui ne comprendraient pas bien le sens de ce mot :

      http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/d%C3%A9mocratie/23429


    • Attilax Attilax 10 décembre 2015 21:20

      @oncle archibald
      « la démocratie... notre république »
      Deux mots différents. Deux équations politiques différentes.
      Si vous ne savez pas la différence entre république et démocratie, je vous conseille, plutôt que de faire confiance au Larousse en ligne, d’étudier l’histoire athénienne puis romaine, car ce sont les modèles de ces deux concepts, et pas ce qu’en ont fait nos gouvernants contemporains. Dans la première vous avez directement des citoyens qui votent les lois, dans la deuxième vous avez une élite qui « représente » le peuple et vote les lois en son nom. Cette élite professionnelle républicaine est par essence anti-démocratique, puisqu’elle confisque le pouvoir politique des représentés. La preuve ? Le traité de Lisbonne, par exemple... Une république est le contraire d’une démocratie, et vous voudriez nous faire croire que c’est la même chose ?


    • Attilax Attilax 10 décembre 2015 21:23

      @oncle archibald
      Mais je suis d’accord avec vous sur le fait que le seul pouvoir politique qui reste au citoyen lambda est la désobéissance.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:37

      @Gabriel
      Ils ne sont pas les maîtres, mais des marionnettes.

      Dans un Empire, comme l’ Union européenne, les élus sont des Gouverneurs de province.
      Ils ne décident plus de rien d’essentiel depuis 1992 et le Traité de Maastricht, qui a introduit, l’ UE, l’euro et l’ OTAN dans les Traités européens.


    • oncle archibald 11 décembre 2015 08:48

      @Attilax : vous oubliez de préciser que le droit de vote des grecs était réservé à une élite ; et je fais le pari que République et démocratie ne sont pas incompatibles. Ce serait encore mieux si le peuple avait le pouvoir de sanctionner les élus plus souvent qu’en attendant la date de l’échéance électorale suivante. Il s’agit donc bien de régler la température de l’eau de la baignoire, pas de jeter le bébé avec l’eau du bain.


    • Analis 11 décembre 2015 10:48

      @oncle archibald

      et je fais le pari que République et démocratie ne sont pas incompatibles.

      Le fait est que pour le moment elles le sont. Donc, parler de défendre la démocratie en France est à côté de la plaque, dans la mesure où celle-ci n’existe pas. Le décalage de plus en plus profond entre les élites oligarchiques au pouvoir (ce qui est un pléonasme) et le peuple est de plus en plus flagrant, et dire qu’il faut voter n’y changera rien, car voter ne fait que renforcer ces élites illégitimes. La peur est maintenant de leur côté, entre autres parce que leur piège de la non-comptabilisation de l’abstention et des votes blancs et nuls finit par se refermer sur eux.


    • Attilax Attilax 11 décembre 2015 18:31

      @oncle archibald
      « vous oubliez de préciser que le droit de vote des grecs était réservé à une élite »
      Tout dépend de la période, ça a duré deux cents ans, quand même. Au meilleur moment, TOUS les citoyens athéniens votaient et avaient le même poids politique. Peut-être l’un des seuls moments de l’histoire humaine où les riches n’avaient pas le pouvoir. C’est cette équation qui m’intéresse.

      « je fais le pari que République et démocratie ne sont pas incompatibles »
      C’est normal, c’est ce qu’on nous rabâche depuis qu’on est né. Élections = démocratie, vous savez ? Sauf que c’est faux, pour les raisons citées plus haut. Pourquoi tenez-vous tellement à être « représenté » par une pseudo-élite sortie de l’ENA plutôt que de voter vous même les lois ? Qu’est-ce qui vous dérange tellement dans la démocratie directe ? Peur des gens ? Parce que la véritable démocratie, c’est précisément ça : demos kratos, le peuple qui gouverne, directement, SANS REPRESENTANTS. Et à l’époque d’internet, même plus besoin de tirage au sort, une application sur smartphone suffirait... Je suis convaincu qu’on ferait tous ensemble de meilleurs choix que ces sinistres marionnettes. Et qu’est-ce que je donnerais pour voir la gueule de nos chers politiques forcer d’aller enfin pointer à leur tour chez Paul Emploi !


    • oncle archibald 12 décembre 2015 10:45

      @Attilax : sauf que le sens civique est certainement moins aiguisé aujourd’hui, à preuve les Guignols que nous choisissons pour s’occuper de nos affaires et que le Pékin lambda est plus préoccupé par son I phone dernier jus et ses vacances au ski que par la « rés publica ».


    • Attilax Attilax 12 décembre 2015 13:09

      @oncle archibald
      Justement, nous ne les choisissons pas. Cette idée d’une élection qui serait un choix populaire est une farce, ce sont les Partis et l’oligarchie financière qui les choisissent pour nous. Quand Sarko est élu, le premier truc qu’il fait après avoir fait péter le champ au Fouquet’s est de rejoindre Bolloré sur son yacht. C’est clair, non ? Le seul choix que vous ayez c’est : peste ou choléra ?
      Quand à votre vision du citoyen actuel lambda, c’est une caricature. Les « gens » sont plus que de simples consommateurs, cher oncle...


    • oncle archibald 12 décembre 2015 15:56

      @Attilax : pas du tout d’accord sur votre vision du corps électoral, les Francais sont très nombreux à aimer suivre un meneur au verbe haut et se dispensent de réfléchir par eux même. De Gaulle disait déjà « les Francais sont des veaux », Georges Freche encore plus cynique annonçait clairement « je fais campagne pour les cons parce qu’il y a 90/100 de cons », et si vous en doutez allez donc faire un tour au café du coin de votre rue. 


      Quant à juger un homme politique sur le fait qu’il soit allé fêter sa victoire au champagne dans un bistrot branché et qu’il soit allé se détendre sur un yacht prêté par un ami, c’est juste grotesque. La seule conclusion à en tirer est qu’il est maladroit, ça ne présume en rien de ses capacités à diriger un pays. Moi je m’en fous totalement de la vie privée des Présidents, en revanche un mec qui commence par supprimer l’augmentation de TVA votée par ses prédécesseurs pour la remettre deux ans plus tard ça m’interroge.

    • Attilax Attilax 14 décembre 2015 21:01

      @oncle archibald
      De Gaulle et Freche se sont fait jeter comme des merdes par ces « veaux » et ces « cons ». Perso, je pars du principe qu’on est toujours le con de quelqu’un, et j’essaie d’être tolérant, mais c’est vrai que pour certains (plus rares que vous ne semblez le croire, au final), c’est foutu...

      Et pas d’accord avec vous à propos de Sarko sur le yacht de Bolloré. Cela ne fait plus partie du « privé » (la preuve : on le sait le lendemain), et c’est le premier geste d’un président, hautement symbolique : il va fêter ça avec l’oligarque qui l’a fait élire, c’est un acte de vassalité insupportable de la part de celui qui est censé représenter tous les français, et pas les intérêts de quelques ultra-riches.


    • oncle archibald 15 décembre 2015 10:16

      @Attilax : et faire le contraire de ce que l’on a annoncé, à votre avis c’est aussi un geste « hautement symbolique » ? Quant à de Gaulle, il s’est retiré, personne ne l’a viré, et Georges Freche il a fait le meilleur score de toute la France aux régionales après avoir « perdu » l’étiquette socialiste ..... Votre « démonstration » à du plomb dans l’aile.


    • Attilax Attilax 18 décembre 2015 08:49

      @oncle archibald
      De Gaulle a été obligé de se barrer suite au référendum qu’il a lui-même organisé, moi j’appelle ça se faire virer. Et George Freche ne fait plus parti d’aucun parti, il est aujourd’hui mort politiquement et médiatiquement, même s’il a été élu haut la main, c’est vrai... Vous êtes un peu de mauvaise foi, non ? C’est humain, notez...


  • Martha 9 décembre 2015 09:57


     C’est pour cela que le vote du 6 décembre avait tant d’importance.
     
     Ces infâmes, PS<=>ex-UMP<=>FN, qui tiennent tous nos médias, ont camouflé par tous les moyens, le seul parti qui pouvait rassembler les français et, enfin, donner envie de voter à ceux qui, dégouté, choisissent le vote nul, blanc ou de ne pas se déplacer :

     - L’ U P R

     Zéro temps de parole sur les grandes chaines, tromperies et calomnies sur le net, manoeuvres insidieuses, tout à été bon.

     La démocratie est morte.

     Entendre Sarkosy s’exprimer ce matin sur France Inter, sur la Libye (qu’il a libéré !!), sur la Syrie (il aurait été aux affaires, le problème serait réglé, Hassad aurait quitté le pouvoir !!) et sur ses moyens à lui, de résoudre la crise sociale en France, c’est insupportable. Le laisser parler est déjà une honte.

     Dans ces conditions, demander aux Français, comme seul choix l’ex-UMP-Sarkosy, déguisé en PR (quand on sait ce que cela signifie aux US, ligotés qu’ils sont par les néo-cons), et le FN (qui ne présente rien qui vaille, aux propos très troubles extrêmement inquiétants), c’est se moquer d’eux et leur faire sentir dans quelle impasse les stratèges manipulateurs les ont mis.

     Dimanche, je n’irai pas à la mairie voter, notre démocratie n’est plus, ils l’ont achevée.

     Le seul acte démocratique actuel, pour moi, est de refuser de participer à cette mascarade.


    • Osis Oxi gene. 10 décembre 2015 06:26

      @Martha
      Voter UPR, c’est voter pour des morts : Pasqua et le SAC.

      Avant de voter, il faut toujours faire une rechercher .... Juste un minimum.


    • lordrax 10 décembre 2015 08:33

      @Oxi gene.

      Asselineau n’a jamais caché qu’il avait été avec Pasqua. Pour autant l’UPR n’a rien à voir avec Pasqua. lisez donc leur charte fondatrice de l’UPR et son programme.


    • Martha 10 décembre 2015 09:34


       @Oxi gene.

       C’était le genre de reproche que l’on faisait à Charles de Gaulle et les amalgames que vous tentez de faire sont du même ordre : Pétain était le parrain de son fils Philippe, on lui a reproché ses liens spirituels avec la droite Maurrassienne, son Képi, son isolement hautain. etc..

       Lorsque l’on voulait ne pas voir le fond des choses :
       son attachement à défendre la nation Française jusqu’au bout, sa liberté, sa démocratie, ses valeurs républicaines. Il a réussi a libérer la France de la main-mise des intérêts Américains. Les allemands 70 ans après, n’en sont pas sortis.
       Il a été l’initiateur du projet de la charte du CNR, élaboré par les chefs de la résistance de toutes couleurs politiques qui a été la colonne vertébrale de la reconstruction de notre Pays : « Les trente glorieuses ».

       Regardez 45 ans après ce qu’il en est.
       Et le triste état dans lequel se trouve notre pays : ses valeurs démocratiques détricotées les unes après les autres, criminel maintenant en Côte d’Ivoire, en Libye et en Syrie.

       François Asselineau a créé l’UPR pour rassembler les Français autour du même projet. Redonner la France aux Français pour qu’ils puissent retrouver leur liberté de décision et leur démocratie, 
        => en sortant de l’Europe par l’application de l’article 50 du T.U.E. pour retrouver notre monnaie et se libérer de la tutelle de l’OTAN.

          * Il est à noter que de Gaulle a démissionné, immédiatement en 1970, après un référendum négatif : vous souvenez-vous duquel ?
           « La régionalisation de la France » !
       Et maintenant ils font passer en catimini cette transformation profonde de notre pays, sans même en parler !

          * « avant de voter, il faut toujours faire une rechercher... juste un minimum »
       C’est vrai : que dites-vous de l’appel du Comité Valmy à voter le six décembre pour l’UPR et maintenant à ne pas aller voter dimanche prochain ?


    • Osis Oxi gene. 10 décembre 2015 13:10

      @lordrax

      Quand on été avec le voyou Pasqua et ou les bandits du SAC, de près ou de loin, l’on est très mal placé pour parler de magouilles, de trafics de voix, et de démocratie.

      Monsieur Asselineau il ne passe tout simplement pas à la télé, parce que sa tête est trop grosse et trop enflée.

      Enfin, concernant ce personnage j’attends toujours que l’on m’explique de quoi vit ce monsieur, et quels sont ses revenus...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:41

      @Oxi gene.
      Asselineau n’a jamais travaillé avec Pasqua quand celui-ci était au Ministère de l’ Intérieur.
      Asselineau a travaillé au Conseil Général des Hauts de Seine comme Haut fonctionnaire et non comme politique. Il n’a aucune casserole judiciaire aux fesses, comme le FN , le PS ou les Républicains.

      Haut fonctionnaire est une fonction administrative, pas politique.


  • Daniel Roux Daniel Roux 9 décembre 2015 10:06

    Dans notre système sévèrement verrouillé, il n’y a qu’un moyen d’exprimer pacifiquement son opinion, c’est de voter et une seule façon pour un système social complexe de s’organiser sans sombrer dans la dictature, c’est de compter les voix.

    Evidemment, si l’on considère le référendum de 2005 et la forfaiture des élus des deux principaux partis UMP et PS qui l’ont bafoué, la question de la dictature et de l’illusion démocratique doit être considérée comme sérieuse.

    Nonobstant :

    Vous avez le choix entre les européistes fédéralistes atlantiste (UDI - MODEM-PS-Les Verts), les européistes nationalistes atlantiste (UMP-FdeG), les nationaliste anti européistes (FN-St Aignan).

    Si l’UE ne vous intéresse pas, vous pouvez choisir entre les Pro nucléaire (UMP-PS-UDI-MODEM-FdG-FN) et les anti (les Verts).

    Si l’écologie ne vous intéresse pas, vous pouvez choisir entre ceux qui sont financés par l’oligarchie c’est à dire les riches actionnaires des multinationales (UMP-PS-UDI-MODEM-FN) et les autres.

    Etc..

    Une seule méthode pour choisir : réfléchir puis décider.

     


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:43

      @Daniel Roux
      Vous avez oublié l’ UPR qui présentait des listes dans les 13 régions et à la Réunion.
      Sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN.
       Mais il faut croire que vous y tenez à cette Union européenne, sinon vous chercheriez à en sortir...


  • Martha 9 décembre 2015 10:08

     PS : Il sera intéressant de voir à quel seuil le nombre d’abstentions, de votes nuls et de votes blancs, les Pouvoirs Publiques vont considérer que ces élections à venir perdent leur légitimité.

     * Il parait qu’en France nous sommes dans le pays de le RAISON ...


    • leypanou 9 décembre 2015 10:38

      @Martha
      99,99%.


    • Martha 9 décembre 2015 11:06


       @leypanou,

       Merci pour cet humour,

       Quand on est pris, il ne reste plus que ça et ils ne pourront pas nous le voler.
       Même si ça les enquiquine,
       Ces’ Ubus.

       et c’est si juste !
       
       Une bonne pique ou
       Un cailloux bien pointu
       Dans leurs groles.

       Ksaféplésir !

       


    • lordrax 10 décembre 2015 08:37

      @Martha

      Ca pourra arriver le jour où tous les abstentionnistes iront voter blanc ou nul et exigeront suite aux résultats que leurs votes soient comptabilisés et que de nouvelles élections se tiennent sous peine de foutre le bordel. Ou quand le FN aura réellement une chance de remporter un second tour d’une élection autre que municipale, càd, le jour où on inscrira constitutionnellement l’interdiction de voter au 2nd tour d’une élection si on a pas participer au 1er.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:46

      @lordrax
      Les abstentionnistes vivent dans une illusion, croire que cela dérange la classe politique.
      Dès 20h05, ils ne parlent plus qu’en % des votes exprimés.
      Hollande gouverne depuis des mois avec 10 ou 12% de l’ensemble des électeurs, si vous croyez que ça le dérange... ??


  • Francis, agnotologue JL 9 décembre 2015 10:27

    A part la réponse de Daniel Roux, je ne vois rien de passionnant ici.


    • Francis, agnotologue JL 9 décembre 2015 10:31

      @Daniel Toux,


      il faudrait peut-être préciser que si le FN ennemi de l’UE accédait au pouvoir, il ne lui faudrait pas plus de temps qu’il n’en a fallu à Hollande l’ennemi des banquiers, pour retourner sa veste.

    • leypanou 9 décembre 2015 10:42

      @JL
      « il faudrait peut-être préciser que si le FN ennemi de l’UE  » : ennemi de l’UE, peut-être, mais, en attendant, la soupe de l’UE est tellement bonne qu’ils ne crachent pas dessus avec le père, la fille, le gendre, les collabos, etc, etc


  • Trelawney Trelawney 9 décembre 2015 11:07

    Le problème avec l’abstentionnisme est que l’on ne sait pas trop qui se cache derrière ce mot.

    Prenez le cas de la région Nord Pas de Calais : Marine Lepen a des réserves de voix parmi les abstentionniste. En effet cette région est en train de vivre le degré zéro de la politique et il est certain que des électeurs qui n’avaient pas voté au premier tour ferons le déplacement au second et pas pour le PR. tandis que certains électeurs de gauche n’iront pas voter pour Bertrand au second tour. Donc les abstentionnistes d’hier ne sont pas les même que ceux de dimanche prochain.

    Pour ce qui est de l’Est, c’est certainement Masseret dont les voix des abstentionnistes d’hier compenseront en très grande partie, les voix socialistes et EELV qui se reporteront sur Richert. Et ce ne serait pas surprenant que Philippot fasse un moins bon score et que Masseret passe second devant Richert. Il ne faut pas oublier les réserves de voix des « non au grand est » qui peuvent être qualifié d’anti apparatchik.

    Quant à PACA, il sera difficile d’emmener la poissonnière du vieux port aux urnes pour lui faire voter Estrosi alors que l’on a dit quelques jours avant que le programme de MMLP est le même que celui d’Estrosi (ce qu’a dit Cambadelis). On sait que le marseillais en a avalé bien d’autres, mais faudrait quand même pas le prendre pour un fada.

    La seule évidence est que l’abstentionniste n’est pas soluble dans le microcosme politique actuel


    • Martha 9 décembre 2015 11:58


       @Trelawney

       Au Shadok qui a renoncé à souffler sur les petites voiles de son embarcation et y a fait deux trous pour y passer ses pattes maigrelettes et avancer, enfin, en se bandant les yeux d’un foulard noir - comme ça : y-a-pas-à-réfléchir-c’est-moins-fatiguant-on-écoutes-les-sirènes-et-on-y-va-tout-droit !

       L’abstentionnisme c’est le seul moyen qu’il nous reste pour dire :

       « Y en à marre. »

       Ca fait le lit du FN,

       tant pis !
       
       On sait ce que cela veut dire : cf Allemagne en 33.

       
       Mais Sarkosy, c’est pire encore !

       C’est le seul moyen de dire NON !

       Et de délégitimer ce faux choix imbécile.


    • Trelawney Trelawney 9 décembre 2015 12:39

      @Martha
      Sachez qu’il y a eu la période avant Shadok et après Shadok.

      Avant les Shadok on ne savait rien et après les Shadok on a su qu’on ne savait rien. C’est quand même une sacré évolution


    • oncle archibald 9 décembre 2015 13:59

      @Trelawney : comme le disait le Marin Shadock qui trouvait plus judicieux de mettre de grosses bouteilles dans son bateau qu’un petit bateau dans une bouteille, et qui de ce fait naviguait souvent « sous influence ». 


    • Martha 9 décembre 2015 14:07


       @Trelawney

       Détrompez-vous, avant les Shadoks on avait bien défini ce dont était sûr * et ce que l’on voulait **.  
       Ils nous ont bien fait rire.

       L’ennui c’est que, bien qu’ils se ressemblent parfaitement, des salopards, derrière le décor, nous font choisir, parmi deux, celui qui va nous gouverner. Celui-qui-a-un-ressort, celui-qui-a-une-clef..
       
       ..ça va être beau !

       
      * Dans un plan, deux droites parallèles ne se rencontrent jamais.

       ** La démocratie est le moins mauvais des systèmes de gouvernance. Il faut y revenir sans cesse et mettre à la jaille tout ce qui peut entraver son libre exercice.

       Participer à la mise au pouvoir d’un shadok, vous semblez être pour, bon courage. vous en aurez besoin.. celui qui les a mis à choisir dimanche prochain sont des manipulateurs sans foi ni loi, des criminels.

       C’est bon !
       Qui n’a pas compris : accepter cette mascarade c’est faire le jeu de ces affreux.

       Vive la démocratie .
       Pas question d’aller voter !

       


    • Martha 9 décembre 2015 14:12

       PS. Lire : "ceux qui les a mis à choisir, dimanche prochain, sont des manipulateurs sans foi ni loi, des criminels.


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 9 décembre 2015 21:30

      @Trelawney

      « L’abstentionnisme n’est pas soluble dans le microcosme politique actuel ».

      C’est bien justement son insolubilité qui en fait sa valeur. Les politiques semblent se réveiller d’un mini cauchemar chaque fois que pour une élection, d’année en année, les abstentionnistes font des scores record. Ce sera de plus en plus vrai.

      Et les médias aux ordres, inventent des intentions de vote au deuxième tour, des abstentionnistes. Alors certes, sur le nombre record d’abstentions au premier tour, il y aura bien sûr, une soustraction à faire. Certains iront voter au deuxième tour.

      Mais ce qu’il faut bien avoir à l’esprit, c’est que l’abstention est devenue au fil du temps une véritable forme de refus des moeurs politiques actuelles et des pratiques des représentants. Je rappelle que les paradis fiscaux, les mensonges en tous genres, les attitudes provocatrices et les lois scélérates, la casse des acquis sociaux, le mépris des oligarques qui ne se cachent même plus pour cracher sur le peuple, tout cela aura engendré un dégoût profond et durable.

      Et tous les petits sondages tripatouillages de résultats n’y pourront rien changer.

      Ne plus voter est devenu un ACTE POLITIQUE ! et non, comme le dit un Internaute dans un autre commentaire, dans une posture de donneur de leçon, un déni de démocratie.

      Bien au contraire, c’est parce que nous l’appelons de tous nos voeux, cette Démocratie absente des débats , une vraie Démocratie donc, que nous n’allons plus nous prêter à cette lamentable et triste pantalonnade avec ses figures de cire que sont les journalistes empêtrés dans leurs micros et leurs petites notes griffonnées sur leurs petits carnets, devant la caméra. Et les acteurs de cette pièce de théâtre lamentable que sont les échéances électorales et qui osent radiner leur fraise dans les bureaux de vote pour serrer des mains ! Regardez-les comme ils sont ridicules, tous ! Que se vayan Todos, tiens, justement c’était bien monsieur Mélenchon qui prononçait dans un de ses discours d’il y a quelques années cette sentence.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:52

      @Nicole CHEVERNEY
      Vous vivez dans une illusion totale !!
      Hollande gouverne avec 10 ou 12% de l’ensemble des électeurs.
      En % aucun des 3 ne dépasse 14% de l’ensemble des électeurs.
      On aurait pu s’en débarrasser.


      La preuve qu’ils s’en foutent de l’abstention, c’est qu’ils ne parlent qu’en % des votants, et pas des inscrits.

      Et ça leur convient très bien ! Tout ce qu’ils souhaitent c’est que vous ne votiez pas pour d’autres listes. Les abstentionnistes auraient pu nous débarrasser du FN, du PS et des Républicains, en votant massivement pour d’autres listes , ils ont préféré rester sous la couette.

  • tf1Groupie 9 décembre 2015 13:36

    « 86,71% des Français ne veulent pas du Front National. » !!!??

    Si ça se trouve tous les abstentionnistes sont favorables au FN.

    Quand on critique les média il est préférable de produire des analyses qui tiennent la route.


    • Martha 9 décembre 2015 15:44


      @tf1Groupie

        ? ? ?


    • symbiosis symbiosis 9 décembre 2015 21:40

      @tf1Groupie
      Neuneu le TF1. Si les abstentionnistes étaient favorables au FN, ils iraient voter FN en courant.
      Je vois que tes analyses tiennent bien la route crane de groupi


    • tf1Groupie 9 décembre 2015 22:16

      @symbiosis
      « Si les abstentionnistes étaient favorables au FN, ils iraient voter FN en courant »

      Affirmation purement gratuite, contrairement aux nombres qui font leur poids et que l’auteur manipule balourdement.


    • tf1Groupie 9 décembre 2015 22:21

      @Martha

      Vous n’avez sans doute pas lu l’article.
      L’auteur prétend que « 86,71% des Français ne veulent pas du Front National », en supposant que la totalité des abstentionnistes ne veulent pas du Front National.

      J’espère que vous réalisez l’audace, voire l’absurdité d’une telle hypothèse.

      Bon c’est vrai qu’ici les gens lisent assez peu les analyses,et viennent surtout manifester leur opinion.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 06:58

      @tf1Groupie
      C’est vous qui savez pas vous servir d’une calculette...
      FN = 26% des votants, avec 50% d’abstention, cela fait 13,5% de l’ensemble des électeurs.
      En clair, 100 - 13,5% = plus de 80% des électeurs qui ne votent pas FN depuis 40 ans,.


      C’est pour cela que le FN n’arrivera jamais au pouvoir.
      Et que les deux autres se servent du FN pour faire peur et obliger les électeurs au 2e tour, à voter pour eux. C’est même pour cela que Mitterrand a poussé le FN dans les médias, pour assurer l’alternance et la survie du PS et de l’ UMP.

      Sans le FN omniprésent dans les médias, le PS et les Républicains auraient disparu depuis longtemps.

  • Aurèle Aurèle 9 décembre 2015 14:20

    Avec une crise pareille il vaudrait mieux changer carrément de régime, on va continuer combien de temps à agiter le cadavre de la Vème République ? On va encore cafouiller combien de temps par-ci par-là pour la maintenir debout ? A force de rafistoler des ruines sans se poser la question d’une nouvelle armature solide ça ne peut que finir en catastrophe...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 07:02

      @Aurèle
      Que vient faire la Ve république ici ?
      Vous pensez encore que c’est à Paris que se prennent les décisions essentielles ?
      Les décisions sont prises à Francfort, à Bruxelles et à Washington pour le FMI et l’ OTAN.


      Depuis le Traité de Maastricht, il n’y a plus de démocratie en France.
      La démocratie ne sert que dans les pays souverains où les élus qui prennent les décisions. 

  • elpepe elpepe 9 décembre 2015 15:10

    Bonjour @auteur
    oui excellent en maths ca s appelle le raisonnement par contraposee, tres efficace smiley


  • vachefolle vachefolle 9 décembre 2015 16:53

    Votre article est classique et n’a pas été ignoré des médias, mais c’est l’éternel débat concernant les abstentionnistes, et a mon sens il est factuellement faux aujourd’hui.

    point 1 : IL N’Y A AUCUNE PREUVE qu’ils n’auraient pas voté de la même façon que les autres.

    Si on peut considérer qu’un micro-parti est sur-représenté dans une élection a faible participation, par la motivation de ses électeurs, plus le parti s’élargit, plus la moyenne de la motivation a aller voter va se rapprocher du standard. Et comme aujourd’hui le FN est le premier parti de France, il faut considérer que ses électeurs sont dans la « moyenne » de l’absentéisme.

    D’autre part, le FN est majoritaire parmi les Jeunes 18-25, qui est pourtant la tranche d’age la plus absentéiste. Conclusion, rien n’indique qu’une grande partie des Jeunes non votants ne seraient pas FN aussi, par effet de mimétisme général.

    Bref, il est totalement faux et illusoire de croire que l’absentéisme aurait modifié le % du FN.

    Rappelons d’ailleurs qu’au moment du deuxième tour de la présidentielle de 2002, LE PEN pere avait fait le même % au deuxieme tour qu’au premier tour, malgré la trés forte mobilisation, en comptant l’apport de maigret au passage.


  • vachefolle vachefolle 9 décembre 2015 16:55

    Bref ceux qui ne votent pas sont des C..., et probablement selon la même répartition que les autres qui votent.


    • Martha 9 décembre 2015 19:53

       @vachefolle

       Votre raisonnement contient un défaut de logique et ne tient pas la route, seriez-vous atteint comme le suggère votre pseudo ?

       Ne pas avoir voté au premier tour, cela se conçoit :
       EELV ? il y a une contradiction évidente : « Europe - Ecologie-les-verts », c’est antinomique. On ne peut pas à la fois regarder et laisser faire la promotion des lobbies et se dire contre les manières de faire de ses ignobles (2 OGM de plus acceptés par la commission Européenne aujourd’hui..) et Khon bendit à la clef, en plus.. non pas possible..
       Le Front de Gauche ? les communistes ? plus possible.. Hollande a coulé la gauche d é f i n i t i v e m e n t !
       DLF ? Pas défendable : l’Europe est irréformable, c’est prouvé et elle anéanti la France à petit feu.

       L’UPR ? Qui en a entendu parler ? C’est le gros scandale de ces élections. C’était le seul espoir : on mesure aujourd’hui le tragique de cette occasion ratée : l’ampleur de cette manoeuvre permet de mesurer ce que ce pouvoir totalitaire est capable de faire pour pervertir notre démocratie.

       En fin de compte on ne peut que féliciter les non votants et les votes nuls, de ce qu’ils ont fait, puisqu’ils ne savaient pas : ils ont refusé la mascarade qui leur a été préparée.

       Aller voter au second tour, ce n’est pas possible : cautionner un choix pareil, c’est de la folie furieuse.

       Une abstention massive est requise. Il s’agit de Salut Public et de sauver la France.
       Il y a eu machination - notre démocratie a été assassinée.
       On ne peut pas accepter cela.

       Le seul choix démocratique possible, maintenant, vu ce que l’on nous propose et de ne pas aller voter, le plus massivement possible, pour rendre ces élections illégitimes et qu’elles soient reprises à zéro dans quelques mois, dans le calme et la sérénité, après une campagne électorale bien faite et transparente, en bonne et due forme, telle qu’elle doit l’être dans un état de droit !

       Après tout rien ne presse : pourquoi faire des changements aussi importants (créations des Euro-régions) dans la précipitation, pendant une période si troublée ?


    • vachefolle vachefolle 10 décembre 2015 09:31

      @Martha
      Le raisonnement des abstentionnistes est stupide et l’a toujours été.
      A un moment il faut choisir dans la vie, même entre deux maux, il faut donner son avis.
      Sinon ce sont les autres qui le font pour vous.

      Je ne veux même pas rentrer dans le débat de tous ceux qui sont morts dans l’histoire humaine pour avoir ce droit que vous refuser d’exercer aujourd’hui, rien que cela devrait vous IMPOSER d’aller voter.

      Et Je ne comprends même pas comment vous faites pour avoir une opinion politique et l’écrire dans les forums, et refuser d’aller voter.

      Bref les abstentionnistes sont des C.., et bornés et râleurs de surcroit.
      Ils sont les premiers a râler sur tout, tout, mais refusent de mettre un bulletin dans l’urne.


    • Martha 10 décembre 2015 10:02


       @vachefolle

       Ma première impression se confirme.

       Si on vous êtes en voiture et qu’un panneau de présélection vous propose de choisir entre deux chemins : celui qui mène au précipice ou celui qui se termine dans un mur et qu’il n’y en ai pas d’autre, lequel choisissez-vous ?

       Ne croyez-vous pas qu’il est plus sage de stopper et de se préparer à faire demi tour ?

        Même les ânes le savent : c’est ce qui les caractérise et c’est ce qui a fait leur célébrité.


    • vachefolle vachefolle 10 décembre 2015 11:58

      @Martha
      Décidément votre analogie est absurde voici la bonne analogie.

      Vous êtes dans un BUS qui n’a pas de marche arrière, de stop (et oui on n’arrête pas le temps), et qui a le choix entre deux directions. Le chauffeur du bus fait voter les passagers pour choisir la direction. Que faites vous ?
      Les deux choix sont ils strictement équivalents au point de justifier qu’il ne faille pas se déplacer ?

      Maintenant vous pouvez descendre du bus et quitter la France pour aller dans un pays qui va dans une autre direction.

      Expliquez moi comment ces C..., fainéants et râleurs d’abstentionnistes, expliquent que parmi la dizaine de listes du premier tour, AUCUNE ne se rapproche de leur opinion ???

      Les abstentionnistes sont des râleurs, surs de même au point de ne pas vouloir mélanger leur opinion dans la marre de la bassesse des opinions des autres.

      Ils sont C... point barre.

      VOTEZ OU FERMEZ LA


    • Hétérodoxe 13 décembre 2015 16:40

      @vachefolle

      Une erreur s’est glissée dans ta conclusion. C’est : « VOTEZ ET FERMEZ LA ».

      Alors, de grâce, va voter et ferme la. Merci


  • Michel DROUET Michel DROUET 9 décembre 2015 19:06

    @ l’auteur
    Très bonne lecture des résultats


  • Bruce Baron Bruce Baron 9 décembre 2015 20:02

    Jamais les trois leaders des courants dominants (Hollande, Sarkozy et Le Pen) n’auront suscité un tel dégoût dans l’opinion. Chacun d’eux inspire une telle aversion qu’aucun des trois ne réunit réellement une majorité de Français sur son nom. Les Français votent de plus en plus par défaut, et dans le seul but « d’éliminer l’autre » voire « les deux autres ».


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 décembre 2015 07:05

      @Bruce Baron
      S’ils avaient massivement voté pour les autres listes, on se débarrassait des trois.
      Pour passer à autre chose, il faut au 1er tour, sortir les sortants.


  • Croa Croa 9 décembre 2015 21:41

    Pas si évident : À priori celui qui s’abstient s’en fout !
    C’est très différent du vote blanc et de certains nuls (les bons mots !)


  • izarn izarn 9 décembre 2015 23:09

    Vous n’etes pas objectif. Pour un médecin...
    Vous oubliez les chiffres de participation de 2010 :
    Wikipedia :
    Ce premier tour est également marqué par une forte abstention (53,67 %)
    Donc les français se sont moins abstenus que d’habitude en 2015.
    Ne pas prendre l’abstention comme un vide.
    Premier tour :
    2010-2015
    PS 29,14% 23,12% Evolution : 0,79
    UMP 26,02% 26,65% Evolution : 1,02
    FN 11,42% 27,73% Evolution : 2,43

    En 2010 la gauche avait profité du report du FdG et de EELV : 46,4%
    La droite avait profité des centres, plus une bonne mobilisation second tour : 35,38%

    Les réserves de gauche en 2015 sont faibles mais elles existent, on passerait de 6 millions à 7,3-7,7 millions de voix au second tour contre 11,45 millions en 2010. Perte en gros 3,5 millions de voix.
    Pour la droite les réserves sont très faibles, et il n’est pas sur que Debout la République (Anti-Système) vote en masse : De 5,8 millions à 6,3-6,4 millions, si pas mobilisation, contre 7,5 millions en 2010. Perte de 1 million de voix.
    Le FN, évidement pas de réserves, sauf ceux qui vont préférer voter FN, au lieu de the Républicains en déroute, pour faire barrage...A la gauche ! Hé oui ! 6,4 millions minimum, contre 1,9 millions en 2010. Gain de 4,5 millions de voix au minimum, sans compter l’éventuel report UMP de l’électeur anti-sarko.

    C’est étrange ; on dirait que les électeurs de gauche se sont reportés sur le FN avec 3,5 millions et la droite avec 1 million !
    Mais ce serait un faux calcul, fastoche sans compter les abstentions.

    Donc en effet le PS avec ses alliés restent devant en voix. Merci Daesh. Ils ont fait « du bon boulot »
    Mais la surprise pourrait etre le transfert vers la droite la mieux placée, c’est à dire le FN.
    La ça risque de faire mal aux the republicains, mais donner la victoire au FN....
    Parceque pour certains à droite : Tout sauf la gauche !
    Ensuite il n’est pas sur que les électeurs de gauche aillent voter Estrozizi et l’autre petit gros l’ami du nain...Déja que cela leur a déja fait mal d’aller voter PS (perte de 3,5 millions de voix), alors Estrozizi...Peut-etre qu’ils vont choisir la pèche, s’il fait beau...


  • Thorgal 9 décembre 2015 23:20

    Comme je disais ailleurs, franchement, je vois pas où est le problème. Que X ou Y soit élu, ça changera rien. Pour que les gouvernants changent les choses, il faut qu’ils aient les couilles de le faire car en face, il y a les « bullies » internationaux qui sont derrière la chniasse que subit la France depuis des décennies. Or, les « ténors » de la politique française n’ont pas de couilles. Ça se saurait depuis longtemps. Ce sont des vers mous, parasites de ce système qui n’a rien de démocratique. En fait, toutes ces élections ne sont qu’une sorte de loterie pour nos politiques. Une fois la victoire en poche, ils font les mêmes choses que les précédents, ce qui est bien normal vu que c’est systémique. Si vous étiez élu, vous feriez pareil. Ne comprenez-vous pas ? Alors si le FN gagne, qu’est-ce que ça peut foutre ? En fait, le FN au pouvoir serait un moyen sûr de montrer ce que je viens de dire (en plus de montrer qu’ils sont incapables de faire quelque chose d’original).

    Et plus loin encore : il faut non seulement boycotter la chose, mais apprendre à s’affranchir de ce système, chose quasiment impossible pour un tas de raisons plus ou moins pratiques. Il faudra qu’on aille plus loin dans le pire pour qu’une masse critique coalesce sous l’effet d’une pression insupportable. On en prend la direction vue la tendance exposée dans cet article.


  • non667 9 décembre 2015 23:27

    à salade
    vous oubliez que 100% des gagnants du loto on joué ? smiley smiley smiley


  • MdeP MdeP 10 décembre 2015 00:54

    MdeP @ Thierry Saladin

    Bonsoir.
    Vous « analysez » les chiffres bruts... mais sur un plan strictement statistique, si la moitié des inscrits (globalement) a voté de cette manière, l’on en tire la conclusion que l’autre moitié aurait voté pareil (pourcentage oblige). Ce qui, bien sûr, n’est pas le cas.
    Avant d’aligner les chiffres, attendons dimanche soir : beaucoup votent au second tour pour voir déjà si quelque chose bouge au niveau des lignes et si, par conséquent, ça vaut la peine de se déplacer.
    Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’ai personnellement changé mon vote à 360°. Comme je l’exprimais il y a peu, il n’y aura pas de pardon : ni pour ceux qui ont assassiné mes compatriotes sur notre sol, ni pour ceux qui ont permis cela. 

  • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 10 décembre 2015 02:53

    Très intéressantes statistiques.
    Merci

    Serge Charbonneau
    Québec


    • Martha 10 décembre 2015 10:38

       @Nicole CHEVERNEY

       Médiapart sous ses faux airs est un collabo de première classe.

       Deux point impossibles à accepter :

       - sa constance à défendre la VO du 9/11.
       - La place qu’il a pris dans le dénigrement de l’UPR sur le net. Tout à été bon : « conspirationniste », « extrême droite », « Pasqua &C° », etc..

       Qu’ils ne viennent pas, maintenant nous jouer cette musique et prendre ces airs offusqués : ils en ont été les artisans et ils font partie de ceux qui ont orchestré la mise en place du caca actuel.

       

       


    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 10 décembre 2015 12:46

      @Martha

      Nécessité oblige. On peut ne pas être d’accord avec Médiapart, mais lorsque ce média pond un article sur les abstentionnistes, je prends !


  • Nycolas 10 décembre 2015 08:22

    D’accord avec l’article, mis à part que les non-inscrits ne sont pas décomptés, comme si le fait de ne pas posséder de carte d’électeur était insignifiant. C’est mon cas, et nous sommes 6 millions, ce qui mène à 58%, et non 48 ou 50 comme on peut le lire ici et là, la proportion de non-votants pour un parti proposé. A quoi il faut ajouter ceux qui votent par dépit, ceux qui votent par cynisme, par rejet, par colère, et ceux qui, comme mon père, votent « contre ». Combien reste-t-il de votes pleinement assumés ? 10 % ? 1% ?

    Le premier commentaire sous cet article, comme bien d’autres avant lui, nous invite, nous enjoint, nous ordonne de voter pour un petit parti, genre l’UPR ou je ne sais lequel, comme si voter pour un petit parti était le remède miracle mal connu pour guérir la maladie de la démocratie. Mieux, ce commentaire prétend nous expliquer que c’est important et utile, puisque nous sommes décidément trop bêtes pour le comprendre. Il s’agit pourtant d’une autre variante de cette merveille de double pensée qu’est le « vote utile » qui est le plus inutile qui soit (et là encore, quelle proportion des votes représente ce vote malhonnête et non assumé, d’ailleurs ?).

    Ce qui n’est pas souvent dit, c’est que le problème n’est pas tellement qu’une majorité de français ne se reconnaissent dans aucun parti, c’est plutôt que le problème EST le système démocratique actuel (et je l’ai personnellement compris dès l’enfance, personnellement, en observant comment ça se passait, et rien n’est venu me détromper à l’âge adulte par la suite), et que ce système est rejeté totalement par au moins 6 millions de français qui n’en ont rien à carrer car ils savent bien que tout ça ne débouche inévitablement que sur de la politique politicienne chez 100% des grands et petits partis, et qu’aucun ne sauraient nous sortir de l’ornière, pas plus qu’un Jésus ou qu’un Père Noël ne pourrait le faire.

    Je suis profondément consterné à chaque fois qu’un de ces puérils défenseurs du droit (soi-disant devoir) de vote tente de « m’expliquer » en quoi je suis un mauvais citoyen et que ça mérite panpancucu mais qu’heureusement on est quand même indulgent avec moi.

    Soyons sérieux, ce système électoral, non proportionnel, non représentatif (dans les faits), ne débouchant que sur la corruption de professionnels de la politique par des lobbies divers, n’est qu’une mascarade absolue de A à Z. Il est hors de question que je m’y plie, il est hors de question que je montre le moindre signe d’accord avec ça, hors de question que je pratique, comme l’immense majorité des votants, une compromission avec mes convictions qui ne sont ni représentées, ni défendables dans un tel système. Je suis contre ce système, absolument et en tout point, qui fait croire à la masse, y compris à la marge de cette masse où un esprit critique molasson existe, que nous vivons dans une démocratie, un pays de libertés et de droits. Toute personne qui a les yeux ouverts et les oreilles tendues constate chaque jour le contraire, et se comparer à des dictatures déclarées n’y change rien, car notre système débouche sur un totalitarisme invisible que jamais ô grand jamais un vote ne pourra changer.

    Le simple fait qu’une alternance entre la droite molle et la gauche molle ait lieu depuis des décennies, sans interruption, avec un petit coup de grand méchant loup nationaliste de temps en temps est à la portée de compréhension d’un enfant, alors cessez ces leçons ridicules du genre « votez mieux la prochaine fois ». Il n’existe aucune façon de mieux voter, seulement des manières d’exprimer ses convictions et de les faire vivre. Le fait est que la majorité a en fait sans doute juste peur de s’exclure socialement en étant honnête avec elle-même, et c’est tout. Dans un tel contexte il ne faut pas s’étonner que les politiciens qui ont des convictions courageuses soient du rarissimes à l’inexistant, et qu’à l’image de leurs électeurs, ils pratiquent la compromission avec une grande molesse qui se cache derrière des atours de comportement « raisonnable ». Il n’y a rien de moins raisonnable que d’assumer une soumission à ce système.

    Asselineau, Asselineau, sortir de l’OTAN et de l’Europe, d’accord, mais pour croire que c’est possible en l’état il faut en tenir une couche. Il y a une excellente raison à laquelle l’UPR n’émerge pas, c’est que le système n’en veut pas. Par conséquent son avènement est impossible, la corruption et la consanguinité politico-journalistique étant ce qu’elle est. La France sortira de l’Europe automatiquement quand l’Europe s’écroulera, et de l’OTAN pour les mêmes raisons. La marge de manoeuvre pour agir sur ces choses est quasi inexistante, ce n’est pas un sentiment d’impuissance ou de facilité qui me le fait dire mais la simple observation des faits. Assassinat de Chavez, achat des politiques par les lobbies, achat des journaux par les industriels, voilà les conséquences, causes et symptômes du pouvoir actuel. Les têtes à la direction d’un pays sont des épiphénomènes qui passent et repassent, et si les citoyens souhaitaient réellement changer les choses, il serait bien plus efficace de le faire en manifestant par son mode de vie que par un bulletin insignifiant, mais le veulent-ils en fait ? Bien sûr que non ! Chacun ne parle que du chômage et de son pouvoir d’achat, et même l’hystérie climatique voulant « sauver la planète » ne vise en réalité qu’à sauvegarder nos modes de vie, comme voudrait le faire le « développement durable ». Comme le citoyen ne veut pas remettre vraiment en cause ce qui ne marche pas, il vote et donne des leçons de citoyenneté à ceux qui en ont compris de longue date la totale vacuité, dans un souci d’union « sacrée » autour des « valeurs » de nos pays qui sont « boire en terrasse » ou « aller à des concerts ». Confusion entre valeurs (la prétendue liberté) et un banal mode de vie qui est en réalité la seule chose qui soit « chère » à la plupart.

    Avec un tel tableau, il serait temps de reconnaitre que le votant est, en réalité, le premier complice du système en même temps que sa « base », comme on dit d’ailleurs dans le jargon électoral. Le votant est le socle d’un système qu’il prétend repousser et croit modifier à chaque nouvelle élection. Le naïf c’est lui, alors qu’il cesse de vouloir donner des leçons à celui qui ne vote pas. Les choses iront mieux quand il y aura 0% de votants, mais le « citoyen » d’aujourd’hui, en dehors de trier et recycler, que fait-il ? Quel est son courage, quelles sont ses convictions ? Nada. Si peu de gens pour accomplir un authentique geste de rébellion ou alors des trucs insignifiants en rapport avec le pouvoir d’achat (saboter les radars). Voilà le citoyen, un radin qui s’accroche à ses habitudes, et qui a l’idiotie suprême de croire, lui qui est prisonnier de la force de cette habitude, qu’il peut changer les choses par un geste encadré et institutionnalisé, alors que s’il se rendait compte que c’est son mode de vie qui forge le monde, il se rendrait vite compte que ce monde est, à son image, pétri d’habitudes renforcées par une inertie.

    Allez, j’ai déballé mon sac, oui je n’ai rien proposé. Il n’y a rien à proposer. J’attends que ce système se casse la gueule, et là on pourra parler de reconstruction, après la guerre. Peu de gens sont de toute façon prêts à discuter des solutions, ils veulent juste qu’on protège leur mode de vie, pas qu’on le remette en cause pour le remplacer. C’est sur ce fond de commerce que repose entièrement l’électoralisme. Alors cessez de me dire (à moi, à tous les non-inscrits et abstentionnistes), comment je dois voter ou pas ! Votre « réalisme », votre attitude « raisonnable » ou « sage » n’est que cynisme, soumission et compromission, et vous ne m’y prendrez pas. La sagesse, dans nos sociétés, n’est que l’autre mot pour « obéissance ».


    • pemile pemile 10 décembre 2015 08:34

      @Nycolas « il serait bien plus efficace de le faire en manifestant par son mode de vie »

      Je plussoie à 100% !


    • Thorgal 10 décembre 2015 08:56

      @Nycolas
      Salut !
      J’ai en fait succinctement dit la même chose plus haut, mais pas eu le temps de développer comme toi. Mais je me retrouve tout-à-fait dans les détails de ce que tu dis. Je pense en outre que oui, nous nous dirigeons vers un effondrement majeur de la globalisation, et je pense que nous serons les témoins directs de cette dynamique folle qui est déjà bien avancée (par sûr d’y survivre par contre ...). 


    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 10 décembre 2015 09:07

      @Nycolas

      A défaut de mieux, c’est se sentir moins seul ,car ton commentaire ,me parait être des plus justes.C’est aussi pour cela que nous allons vers une inquisition moderne.
      Cette manière de pensée se répand.
      Il en faut du temps et du temps,des malheurs et des monstruosités pour faire évoluer les mentalités.Et encore comme tu le dis ,au bout du compte,en faisant quoi ? j’ajouterais et avec qui ?

      Alors,ce matin j’étais moi aussi en colère concernant un autre article « A tous ceux qui ne participent pas...) Alors ,oui c’est difficile de vivre dans un monde figé,régressif (mais c’est la mode que d’être régressif,bizarre »rien que ce mot ,me fait peur ?"


    • Martha 10 décembre 2015 11:17


       @Nycolas :

       J’ai tout lu.
       Votre texte est assez long, cela se tient ,mais n’essayez-vous pas là, en justifiant votre choix de refuser votre voix démocratique, de continuer un débat intérieur, que l’on voit sans fin ?

       Faut-il attendre que tout s’écroule et que la France soit ruinée après le passage par la case « totalitarisme » & « esclavage » ?

       Une image m’est restée de mes « humanités » : Alexandre a tranché le noeud Gordien.

       Cette image forte a traversé le temps.

       Prenez cela en considération : Un jeune parti vous propose l’instrument qu’il faut pour trancher ce noeud et reconstruire notre Pays.
       Faut-il rester sans rien faire en regardant ? Alors que c’est le soutient qui lui est apporté qui peut lui donne la puissance de couper ce noeud ?

       Ces élections du 6 décembre ont montré ce que cela donne quand on ne se donne pas les moyens de réussir : les Français n’ont pas saisi l’occasion que leur donnait l’UPR de sortir de la nasse dans laquelle N.S les a enfermé.

       Le 13 décembre est le résultat du 6 et de la tromperie généralisée. La Présidentielle 2017 peut, je l’espère de tout coeur, être l’occasion de trancher ce noeud Gordien.

       Passez du temps sur le site upr.fr, en particulier sur les conférences qui vont au fond des choses et les entretiens qui sont excellents.

       La France n’est pas fichue, loin de là, mais il faut faire face et le choix des urnes reste le meilleur des combats, le seul qui peut tout changer en toute légalité et sans contestation : voter pour l’UPR, c’est le seul moyen d’obtenir un résultat positif.


    • Martha 11 décembre 2015 10:39

       @Nycolas :

       Après avoir refait le tour de ces échanges sur ce forum, j’ai relu votre texte.

       La différence notée entre ce qui faisait la Démocratie Athénienne et la République Romaine est fort intéressante. Il s’agissait dans les deux cas d’un choix politique de la Citée.

       Malheureusement tout système vieillit, s’use et fini pas ne plus être adapté en particulier lorsqu’il lui faut faire face à des changements importants : changements générationnels, changements d’échelle, changement de nature de sa propre citée lorsqu’elle devient une puissance coloniale ou bien lorsque c’est elle-même qui s’est fait intégrer dans un système colonial (parfois alors même quelle ne s’en est pas rendue compte, ce qui est la situation actuelle de notre Pays).

       Il faut rappeler que la population de notre Pays à atteint son minimum pendant la gouvernance Mérovingienne, ce qui en dit long sur les bienfaits des empires et de leur chute ineluctable, qu’ils portent en eux, dans un marasme généralisé, où plus rien n’est contrôlable.

                   * * * 

       * Je reviens à votre texte qui cerne de près le regard et l’attitude de nombreux jeunes citoyens et de moins jeunes, tout autant que de beaucoup plus âgés qui ont bien TOUT compris :
       
       Votre attitude se conçoit tout à fait dans le contexte actuel que l’on pourrait comparer, bien que la dynamique ne soit pas la même, à la mise en place de « l’Empire » par Auguste : il a maintenu les institutions de l’état tout en gardant tout le pouvoir de décision...
       Et on connait la suite.

       On sait que cela va mal se terminer. Pourquoi donc cautionner par son vote un tel machin : de toutes les façons on ne peut plus toucher à rien dans cette machine devenue incontrôlable et qui ira tôt ou tard dans le mur ou dans le précipice ? Je vous comprend très bien, c’est l’attitude de plusieurs proches qui me sont chers.

       Seulement voilà, comme dans les bandes dessinées particulièrement inspirées d’ Ergé, il y a une chance, un fait imprévu, inespéré qui se présente, tout naturellement, qui sauve notre héros : une grève dans une usine de viande hachée pour hamburgers, qui tombe à pic. Un escalier qui arrive à deux portes surmontées d’un panneau amovible : à droite « oubliettes » à gauche « donjon » (c’est là que se situe cette chance) : notre héros de nouveau a l’intelligence et la présence d’esprit, coincé qu’il est et dans l’urgence, d’inverser ces deux panneaux et le voilà sauvé, les bandits qui le suivent, au trou !

       Et là, cette chance nous est apportée sur un plateau par l’UPR.

       Ne pas le voir ce serait triste et stupide et n’avoir aucune présence d’esprit, alors que nous avons si bien été prévenu par Georges Rémi que :
          => si on ne se saisit pas de l’occasion on est cuit !

       L’UPR propose aux Français de se rassembler autour d’un projet, réalisable très simplement (il suffit d’aller voter, au printemps 2017, aux Présidentielle, pour son porte drapeau : François Asselineau), très honorable : celui de reprendre en main notre démocratie.

       Il s’agit non pas de discuter encore sur le fait qu’il fallait ou non voter lors de ces régionales, mais de regarder l’avenir et de tout faire pour qui celui-ci prenne la pouvoir à l’occasion de ces élections.

       S.V.P. je vous invite à sortir de l’oeuf, à prendre en main votre destinée de manière résolue, cela vous concerne vous, mais cela va plus loin, puisque cela nous concerne tous !

       L’UPR dans sa charte a promis de rendre aux Français leur DEMOCRATIE.
       
       F.Asselineau, une fois élu le fera, par la mise en place d’une constituante - Il faudra sans doute un délais de deux ans pour que les choses changent au niveau Européen, ce qui laisse le temps de s’y préparer et de faire au mieux cette transition vers un retour vers la liberté de décider, comme bon nous semble.

       Le jeu des partis (sans doute redéfinis) reprendra tout son sens.

       => Premier geste à faire : faire établir sa carte d’électeur, plus d’un an cela en laisse le temps.

       => deuxième geste encore plus important : aller voter pour les Présidentielles 2017 !


    • Martha 11 décembre 2015 11:54

       @ Nycolas,

       Si on ne saisit pas de l’occasion qui se présente, tout naturellement - et qui ne se représentera pas deux fois ! - On est cuit et recuit !

       Hérgé nous en a fait la démonstration, dans chacun de ses albums hors du temps, classiques indémodables, et c’est peut-être ce qu’il faut en retenir de plus fort :

       La chance ne se représentera pas deux fois : On le sait, l’histoire nous l’a montré. Après ces régionales, qui ne l’a pas senti ?
       Nous voilà prévenu : en 2017 le choix se fera entre :

       - Le Saut final dans l’EMPIRE.

       - Sa remise en cause et la RECREATION sur des bases nouvelle de notre DEMOCRATIE.

       C’est cela le choix de ces Présidentielles qui s’annoncent et qui vont arriver très vite.

       Nous avons la chance d’avoir des citoyens très bien qui ont beaucoup réfléchi à cette remise en place, la France est grande, ce n’est pas facile, cela vaut le coup d’utiliser cette année pour y penser et pour réfléchir à la question suivante : où veut-on aller ?

       Puis de se donner les moyens de le faire.


  • lloreen 10 décembre 2015 09:16

    "Par égard pour lui, nous laisserons le lecteur d’Agora Vox juger par lui-même de la profondeur de la crise politique que traverse notre pays."

    Effectivement. Et la preuve par a+b que les élections telles qu’ elles fonctionnent sont une arnaque.
    Pouvoir gober que des individus s’ estiment légitimes pour en représenter d’ autre, ce qui est déjà une hérésie en soi...c ’est être conditionné comme des cornichons en boîte.


  • lloreen 10 décembre 2015 09:21

    Depuis le 18 juin 2015, des citoyens se sont rassemblés pour créer le mouvement national de transition. Tous ceux qui ne veulent plus de ce système inique où une clique de mafieux se sont arrogé le droit de détrousser les caisses publiques des nations ( c ’est la même chose dans toutes les républiques qui ne sont que des corporations privées - forcloses par l’ OPPT depuis le 25.12.2012-) ont toute latitude pour participer au changement de paradigme.

    http://www.conseilnational.fr


  • MdeP MdeP 10 décembre 2015 09:48

    Il paraît que nous sommes en « état d’urgence »... pourtant, une polémique, rendez-vous compte, vient d’éclore à partir de l’article d’un journaliste de Libé ! Les musulmans auraient été stigmatisés. Joffrin s’en mord les doigts et on est partis dans un rituel de condamnations et d’excuses à tout va. Le deuil de nos victimes en France n’est pas terminé que le bouclier islamophobe est à nouveau brandi. La porte vient d’être réouverte à nos bourreaux : car les actes de « terrorisme » ne sont pas le fait d’individus isolés. C’est la guerre souterraine de toute la communauté qui est derrière. 

    Pour ce qui me concerne, je ne dispose que d’une seule arme pour me défendre : mon vote.
    Alors dimanche, je prends les armes et je voterai pour le seul parti qui me semble le plus approprié pour me défendre. 
    Point barre.


    • Martha 12 décembre 2015 09:39

       @MdeP :

       Prenez du recul, un peu de hauteur, concentrez-vous sur votre respiration.
       Faite une pause.
       Une ventilation pulmonaire profonde et lente, p-a-r-f-a-i-t-e-m-e-n-t—c-o-n-t-ô-l-é-e ..... .....

       Ne voyez-vous pas le chiffon rouge du toréro ?
       Seriez vous réduit à votre cerveau primaire qui fonctionne par impulsions incontrôlées ?
       N’avez-vous jamais entendu parler de propagande et de manipulation des masses ?
       Ni écouté ou lu ce qu’il s’est passé à partir de l’incendie du Reichstag en 1933 ?

       Comment les fous furieux téléguidés par des financiers, dont on ose parler enfin, ont fait focaliser les foules, en les montrant du doigt, sur les communistes et les juifs ? les boucs émissaires tout trouvés après la réduction de la révolution Spartakiste dans laquelle s’était engagée Rosa Luxemburg.

       Vous comprenez maintenant où va vous mener votre précipitation dans ce réflexe primaire qui est ce qu’ils attendent de vous. Libé et Joffrin sont des ordures, ne le voyez-vous pas ?

       Le FN est là justement pour cela : nous entrainer dans la spirale facho en nous faisant focaliser sur ceux qui sont le plus exposés dans notre république.

       C’est répugnant, cette machination.

       svp, n’allez pas voter dimanche.
       


    • MdeP MdeP 13 décembre 2015 00:58

      MdeP @Martha

      Je pense que vous n’avez pas appréhendé la situation à sa juste mesure et que vous avez déjà un coup de retard sur l’Histoire. 
      Manuel Valls a formulé récemment « guerre civile » parce qu’il le voit forcément bien avec tous les clignotants au rouge. Mais là où il se trompe (..) c’est que ce n’est pas le FN qui va nous y mener : nous sommes déjà dans une guerre civile au stade larvé. Ce sont les musulmans qui nous ont déclaré la guerre et non une fraction de cette communauté. Ils sont tous d’accord même si c’est un constat terrible à faire car nous en sommes, pour certaines de leurs familles, à la 4ème génération en train de naître sur notre sol. L’intégration ne s’est pas faite. Elle ne se fera jamais. Il est trop tard pour eux et trop tard pour nous après ce qu’il vient de se passer. Que nous le voulions ou non. Refuser ce constat est suicidaire pour notre pays.
      Ajoutez à cela le contexte : les hommes politiques des grands partis nous ont abandonné depuis longtemps. Qu’ont-ils fait après les attentats de Janvier qui n’auraient, déjà, jamais avoir eu lieu ? Rien : Hollande incarne à lui seul ce sentiment très net d’ennui et de désintérêt pour la population : discours monocordes, décalés de la réalité, emphatiques. On n’est pas de son monde, juste les idiots utiles auxquels il ose demander, pour toute réponse politique, de rester grouper pour continuer à prendre les balles juste avant que les policiers ne soient envoyés pour les prendre à notre place (et je leur rends hommage à tous et je les remercie car ils sont les seuls à nous protéger : il faut le dire). 
      Si nous voulons éviter une guerre d’usure menant finalement à un vrai conflit civil, nous n’avons d’autre choix que de nous séparer. La France ne leur convenant pas, la déchéance de la nationalité française et l’obligation de quitter définitivement notre territoire sont les mesures les plus sereines pour régler, dès maintenant, ce problème qui nous est posé aujourd’hui et qui ne peut attendre demain pour cause de mort programmée. 
      La fatalité n’a pas sa place en politique : je mets des mots sur des hommes et des mots sur des faits. Ainsi je n’inverse pas les victimes et les bourreaux et je n’irai donc pas, demain, voter en crachant sur les tombes a peine refermées de nos malheureux compatriotes massacrés. 
      @ Martha : il vous faudrait prendre un peu de plomb dans la tête avant d’aller voter.
       


    • tf1Groupie 13 décembre 2015 14:15

      J’imagine MdeP enterrée dans son bunker, bulletin au poing, prête à faire feu sur la horde d’envahisseurs musulmans  smiley  smiley  smiley

      Ben voilà l’électorat français dans toute sa splendeur....


    • MdeP MdeP 13 décembre 2015 15:22

      MdeP @tf1Groupie

      Salut tf1Groupie
      Je ne vis pas en région parisienne. Je suis donc relativement préservée d’un risque. Et je ne suis absolument pas peureuse, voire je ne te conseille pas de venir me marcher sur les pinceaux..
      Ceci dit, je pense à l’avenir du pays et de nos enfants avec les données épouvantables que nous avons pour en juger suffisamment.
      Nous pouvons éviter la catastrophe annoncée : sans haine, sans violence, sans arme
      Nous sommes arrivés à un point de non retour, c’est tout.


    • tf1Groupie 13 décembre 2015 15:31

      @MdeP
      La catastrophe c’est seulement toi qui l’annonces et qui en même temps la souhaites.

      La guerre civile et autres délires n’existent que dans tes fantasmes, que tu habites à Nevers ou à Cougoulin-les-ursulines.

      Tu mélanges tout : intégration, élections régionales, attentats, etc ...
      ça doit être un gros bordel dans ta tête, alors il est préférable que tu n’ailles pas voter et que tu ne t’impliques pas dans notre avenir.


    • MdeP MdeP 13 décembre 2015 17:46

      MdeP @tf1Groupie
      Va raconter tes c aux 500 victimes du 13 novembre, du moins celles qui sont encore et toujours en mesure de t’entendre.

      Demain se prépare aujourd’hui et l’avenir est entre nos mains, à tous. Encore faut-il avoir conscience d’être dans une impasse meurtrière.


    • MdeP MdeP 13 décembre 2015 17:51

      MdeP @tf1Groupie

      Va raconter tes c aux 500 victimes du 13 novembre, du moins celles qui sont encore et toujours en mesure de t’entendre.
      Demain se prépare aujourd’hui et l’avenir est entre nos mains, à tous. Encore faut-il avoir conscience d’être dans une impasse meurtrière.

  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 10 décembre 2015 13:14

    "86,71% des Français ne veulent pas du Front National.
    88,92% des Français ne veulent pas du Parti socialiste et de ses alliés (Verts, Front de Gauche, etc.)
    87,33% des Français ne veulent pas de la Droite (LR, UDI, MOdem, etc.)"

    Présenté comme ça, c’est quand même le FN qui est préféré ^^


Réagir