vendredi 24 avril 2020 - par Frédéric BOYER

Vulnérabilité au Coronavirus : une question de génétique ?

Le confinement produit au moins un résultat positif, celui de nous faire cogiter. Ce billet ne prétend pas autre chose que d'émettre une hypothèse qui repose sur une pure coïncidence. Il se peut que la suite des évènement démente son contenu.

L'incidence de la mortalité due au Corionavirus entre la France, l'Italie, l'Espagne, le Bénelux, et le Royaume-Uni d'une part, et le reste de l'Europe d'autre part, intrigue. Par exemple, nous trouvons un rapport de 1 à 4 entre la France et l'Allemagne, et de 1 à 20 entre la France et la République Tchèque. C'est intriguant, parce que les systèmes de santé à l'Ouest de l'Europe sont de même niveau, ou supérieurs à ceux du centre et de l'Est. Et la plupart des pays du centre et de l'Est communiquent des statistiques aussi fiables que les notres.

Pour saisir une problématique exprimée par un tableau statistique comportant un très grand nombre d'items, il est judicieux de la représenter sous une forme graphique .

Si l'on dresse une carte d'Europe du taux de mortalité pour 1 million d'habitants, on arrive à un résultat parlant :

 

Mortalité due au Coronavirus - par million d'habitants - au 22 avril 2020

JPEG
Source du fond de carte : © histgeo.ac-aix-marseille.fr (1)
Source des données : Worldometer (2)

 

Il se trouve que la surmortalité constatée à l'ouest de l'Europe recoupe la prédominance de l'Haplogroup R1b de l'ADN-Y (hérité du père) dans sa population. Cet Haplogroup est figuré en rouge foncé sur la carte. Cette corrélation est frappante quand on superpose la carte précédente avec la suivante

 

Haplogoups de l'ADN-Y - répartition dominante en Europe


Source : Wikipedia
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Haplogroups_europe.png?uselang=fr

 

Si la tendance statistique, arrêtée au 22 avril, se confirme, il serait intéressant de comprendre les raisons pour lesquelles les défenses immunitaires des populations appartenant à cet Haplogroup sont plus vulnérables face au Coronavirus, si tant est qu'une recherche dans ce sens soit pertinente, car c'est seulement mon intérêt pour la préhistoire qui me l'a fait connaître. Ce billet doit donc être pris pour une simple cogitation, en aucun cas comme l'affirmation d'une vérité scientifique.

 

 

  1. Portail de ressources de l'Académie Aix-Marseille.
    http://histgeo.ac-aix-marseille.fr/webphp/carte.php?num_car=1067&lang=fr

  2. Worldometer est une initiative collective à but non lucratif de contributeurs de toutes sortes (développeurs, chercheurs...) qui consiste à fournir une métrologie en temps réel de la vie des hommes et de leur environnement. Ces indicateurs métrologiques sont extrapolées de statistiques établies par des Etats ou des organismes publics, mais doivent être prises comme représentatives d'ordres de grandeur et ne sont, par nature, en aucun cas rigoureusement exactes à un instant donné (ce qui est le cas de toutes les statistiques).De nombreuses fondations Nord-Américaines sont derrière cette initiative, ce qui ne la rend pas inintéressante pour autant. Contributeurs et utilisateurs notoires :
    Oxford University Press, Wiley, Pearson, CERN, World Wide Web Consortium (W3C), The Atlantic, BBC, Milton J. Rubenstein Museum of Science & Technology, Science Museum of Virginia Morgan Stanley, IBM, Hewlett Packard, Dell, Kaspersky, PricewaterhouseCoopers, Amazon Alexa, Google Translate, the United Nations Conference on Sustainable Development (Rio+20), the U2 concert,...
    https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries

 



30 réactions


  • arcsine arcsine 24 avril 2020 17:33

    Intéressante observation, mais que penser du Portugal dans ce contexte ?


    • vesjem vesjem 25 avril 2020 15:34

      @arcsine
      le Portugal a eu une migration antique en provenance d’Égypte


    • velosolex velosolex 26 avril 2020 10:20

      @vesjem
      Obrigado
      Il me semblait bien, aussi que la prononciation du « che »*dans le nom du pharaon Hatshepsou était très portugaise


  • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 24 avril 2020 18:02

    Bonne remarque. Effectivement, le Portugal est dans les pays « intermédiaires », comme l’Allemagne.


    • troletbuse troletbuse 24 avril 2020 22:10

      @Frédéric BOYER
      Ben quoi, c’est normal. Le virus est comme le nuage de Tchernobyl. Les frontières fermées, il ne les franchit pas. Je vous ai dit que ce virus était intelligent et respectueux des lois. Pour les pays qui ont fermées leurs frontières trop tard, le virus ne peut plus repartir.


    • arcsine arcsine 25 avril 2020 09:05

      @Frédéric BOYER

      Le Portugal a de plus une répartition suivant le sexe assez sensiblement différente de celle de l’Italie : il y a (si les graphes sur la page wikipédia sont à jour) plus de femmes que d’hommes parmi les positifs. Mais il y plus de décès chez les hommes <80ans comme en Italie. Il y aura bien du grain à moudre à l’avenir pour comprendre mieux les différences d’impact de la pandémie suivant les pays, et en tout cas votre approche de regarder les composantes génétiques est sûrement à poursuivre !


    • velosolex velosolex 26 avril 2020 10:29

      @arcsine
      Le Portugal est un autres Finistère. Le notre a été très peu touché lui aussi pour cette raison lambda. Les pays les plus contaminés sont les trois destinations touristiques les plus prisés des chinois. Est ce un hasard ?...On remarquera que la Grèce a été très peu touchée, ce qui n’aurait sûrement pas été le cas en été, les chinois l’hiver, préférant Paris, Rome et Barcelone.
      L’islande est le pays où il y a le moins de différentiation génétique, la France sans doute le plus. Sans doute que l’islande est un cas précieux pour les épidémiologistes. Une population génétiquement stable, isolée. L’inconvénient est devenu un avantage, comme celui d’être une ile, comme Taïwan aussi d’ailleurs. Les islandais ont aussi le sens du collectif, ce qui n’est pas un luxe. Ils voient aussi plus loin que le bout de leur nez, surtout depuis la crise des subprimes de 2008. Quant à nous, nous ne voyons pas plus loin que celui des nez des préfets, qui sont dans le brouillard, mais aux ordres du gouvernement


  • troletbuse troletbuse 24 avril 2020 18:18

    Peut-être une relation avec les pays qui ont une sécurité sociale et qui permettra à Big Pharma de vendre le futur vaccin très cher. Mais ce n’est qu’une hypothèse.Mais je constate que les virus mutent de plus en plus rapidement, un peu comme le désir des pourris d’être de plus en plus riches et peut-être que les virus deviennent intelligents ?  smiley


  • titi 24 avril 2020 21:31

    Si j’ai bien compris, on meure principalement du Covid quand on est vieux plus de 70 ans, et qu’on a une comorbidité, genre surpoids.

    Premier élément de réponse :

    https://culturieuse.files.wordpress.com/2015/01/7321925-esperance-de-vie-9-ans-de-gagne-dans-les-pays-pauvres.jpg

    Sur les 3/4 de la planète, les 70 ans c’est l’exception.

    Deuxième élément de réponse :

    http://houot.alain.pagesperso-orange.fr/Geo/reseaux/Images/12_rations%20alimentaires%202009.gif

    Sur les 3/4 de la planète, le surpoids c’est l’exception.

    Enfin on ne comptabilise que les morts dans les hôpitaux et dans les EPHAD.

    Sur les 3/4 de la planète, les hôpitaux, c’est l’exception, et les EPHAD ça n’existe tout simplement pas.


  • SamAgora95 SamAgora95 24 avril 2020 21:40

    Ne cherchez pas à comprendre, cette pandémie est sous contrôle de l’OMS, c’est-elle qui indique le score et le tempo des infections et des décès.

    Par contrôle je ne veux pas dire que l’OMS contamine le monde avec ce virus, mais qu’en réalité c’est le virus d’une espèce de grippe qui nous a certainement contaminés en grande majorité, ce virus sans vaccins fait certainement le même nombre de victimes que la grippe saisonnière, la sur mortalité parmi les personnes âgées étant liée à l’absence de vaccin.

    A partir de là il devient possible d’indiquer un chiffre de taux de mortalité et d’infection en fonction d’un tableau excel établi à l’avance.

    Ce qui explique que bizarrement ce sont les pays les plus peuple et les plus fragile qui sont épargnés, et que ce virus peut par exemple s’attaque de manière violente à l’Espagne tout en épargnant le Portugal.

    Nous sommes dans une illusion crée par les médias à partir de fait réels grossis et déformés, pour donner l’illusion d’une pandémie de type peste.


    • Paul Leleu 24 avril 2020 23:21

      @SamAgora95

      l’OMS est une organisation mafieuse gérée directement par les fondations privées (ils ne se fatiguent même plus à passer par l’intermédiaire des états corrompus). Tout ce qui sort des cannaux de l’OMS est soupçonnable par essence.


    • leypanou 25 avril 2020 08:52

      @SamAgora95
      Nous sommes dans une illusion crée par les médias à partir de fait réels grossis et déformés, pour donner l’illusion d’une pandémie de type peste 

       : regardons le Vietnam¹ sur worldometer par exemple.
      Pas de confinement généralisé, peu de tests, des frontières avec la Chine : ZERO mort.
      J’aimerais bien qu’on m’explique.
      ¹:le Vietnam a même proposé de livrer à la France du matériel (genre masques, etc), rejeté je crois.


    • Fergus Fergus 25 avril 2020 09:25

      Bonjour, leypanou

      « zéro mort » au Vietnam  pays limitrophe de la Chine —, et moins de 300 cas pour une population de 100 millions d’habitants c’est moi qui suis mort... de rire (jaune, eu égard au sujet) !


    • leypanou 25 avril 2020 10:23

      @Fergus
      le Vietnam n’a pas le monopole de chiffres invraisemblables.
      Savez-vous que le CDC états-unien a demandé aux autorités sanitaires des états de comptabiliser tout mort avec suspicion de covid de mort de covid  ?

      Croyez-vous que les chiffres ânonnés tous les jours par le DG de la Santé sont indiscutables ?


    • Fergus Fergus 25 avril 2020 11:31

      @ leypanou

      Je n’ai pas dit que le Vietnam avait ce monopole : un peu partout sur la planète les données chiffres sont incomplètes ou truquées, pour divers motifs.

      En France, le nombre des victimes du Covid-19 est d’ailleurs plutôt sous-estimé, nombre de victimes à domicile du virus n’étant pas comptabilisées.


    • leypanou 25 avril 2020 11:42

      @Fergus
      quelqu’un de 95 ans qui attrape le covid et qui meurt est mort de covid ou non ? Et s’il n’avait pas attrapé le covid, il serait vivant jusqu’à quel âge ? 150 ans ?

      Tant qu’on n’a pas le nombre des décès des autres pathologies en particulier pulmonaires, on ne peut pas dire que le nombre de victimes de covid¹ est sous-estimé.
      ¹:un mort est un drame pour la famille, quel que soit l’âge.


    • arthes, Britney for ever arthes 25 avril 2020 11:57

      @Fergus

      n France, le nombre des victimes du Covid-19 est d’ailleurs plutôt sous-estimé, nombre de victimes à domicile du virus n’étant pas comptabilisées.

      Ou surestimé ?
      Comment savoir de quoi sont morts les gens à leur domicile puisque pas testés.
      Par ailleurs, avant le covid dans les ehpad, on envoyait les malades dans les CH, ce qui n’est plus le cas, donc ils meurent aussi d’autres pathologies..De la même manière que ceux qui sont confinés développent des pathologies ou aggravent celles dont ils sont porteurs. (et en meurent).

      Et à présent, dans nos campagnes , les indigènes qui croisent un pékin par jour conduisent avec un masque, la vie en masque, à croire que l’effet « muselière » devient plaisant.
      Servitude volontaire sous couleur de principe de précaution ?


    • troletbuse troletbuse 25 avril 2020 12:53

      @leypanou
      Tout à fait. En dehors de la sécurité sociale, l’occident est la partie du monde où l’espérance de vie étant la plus élevée, la population de gens âgés est la plus importante et de beaucoup.
      En France la tranche 75 à 100 ans ou plus est la 2eme après les moins de 15 ans. Toute cette tranche va mourir, coronavirus ou pas. Donc c’est dans ces pays qu’on dénombrera le plus de décès. Etonnant, non ? comme disait Desproges.
      Au Swaziland, qui a une espérance de vie de 49 ans, aucune personne âgé ne meure. Comme c’est bizarre ? smiley


    • troletbuse troletbuse 25 avril 2020 12:57

      @arthes
      Surestimé, c’est sûr. Afin de justifier l’effondrement de notre économie.
      Sinon, on a le résultat d’une forte épidémie de grippe. Les essais avaient commencé en 2009 avec la grippe H1N1 mais ca avait fait un flop. On recommence 11ans (tiens un cycle solaire) plus tard.


    • vesjem vesjem 25 avril 2020 15:41

      @Fergus
      divers motifs.


      pourrais-tu expliquer les quelques motifs


    • phan 25 avril 2020 21:13

      @leypanou
      Ce soir il y a en France (2020-04-25) 22 614 décès + 1 MDR jaune.
      Tandis qu’au Viêt Nam la vie continue, parfois à côté des distributeurs automatiques gratuits de riz (24/24 7j/7)


    • phan 25 avril 2020 21:39

      @phan
      Il y a aussi zéro mort par Covid-19 au Laos et au Cambodge !


    • velosolex velosolex 26 avril 2020 10:35

      @Fergus

      • Pour la même raison, les chiffes de la grande bretagne doivent être majoré d’au moins 30%, car les morts à domicile et ceux des ephad ne sont pas comptés. C’est devenu semble t’il le pays le plus infecté d’europe. Hors ça, on ne peut pas faire confiance aux pays totalitaires, le Brésil jouant très modeste. Ne parlons pas de la chine, dont les 3000 morts déclarés sont totalement ridicules. 


    • leypanou 26 avril 2020 18:12

      @tous sur ce fil
      comparaison entre ceux qui ont mis en place le confinement et non.
      non-lockdown vs lockdown

      Le confinement au Royaume Uni a été décidé après étude d’un épidémiologiste Neil Ferguson¹ de l’Imperial College qui s’est déjà illustré auparavant par des prévisions foireuses (ESB et fièvre aphteuse,H1N1, H5N1,etc) avec des conséquences catastrophiques pour l’économie.
      ¹ :à un moment, pour le COVID, il prévoyait 500 000 morts au Royaume Uni, révisé après à 20 000.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 25 avril 2020 09:07

    Intéressant lien avec les haplogroupes, j’ai découvert ses travaux génétique depuis 1 an et demi et je m’informe régulièrement sur l’avancement de ses recherches.

    Toutefois, je pense que ses différences sont plus liés à l’Anthropologie, particulièrement aux structures familiales.

    Comme je l’avais déjà dit en commentaire d’un autre article.

    « Les pays à famille souche ( Valeur autoritaire et inégalitaire ) que sont les pays Germaniques et d’Asie-Pacifique gèrent beaucoup mieux cet crise sanitaire que les pays à famille nucléaire ( Valeur libéral et égalitaire ) que sont les pays de l’arc Méditerranéen et de la façade Atlantique ».

    Je suis sûr que notre spécialiste en chef, à savoir Emmanuel Todd, commencera la rédaction d’un ouvrage à ce sujet quand les bilans seront définitifs.

    Bien sur, la proximité avec les principales voies de communication de la globalisation, portes d’entrée de la contagion, joue aussi.

    Milan, Madrid, Paris, Londres, New York sont toutes des capitales financières et des transits importants de mouvement de population.

    Le Portugal est très en retrait de la mégalopole économique européenne qui s’attire de l’Italie du Nord à l’Angleterre du Sud-Est 




  • Julot_Fr 25 avril 2020 09:11

    comme deja suggere plusieurs fois, la carte du corona virus est en fait la carte de la fascisation des pays. Cette mascarade est enflee par les media pour accroitre le controle sur des populations deja soumises et leur infliger des vaccins dangereux dans un avenir proche grace a Gates et a l’OMS qui sont les petites mains de l’oligarchie bancaire globale.


  • Laulau Laulau 25 avril 2020 09:44

    Il aurait été intéressant de comparer avec la mortalité des femmes, puisque les pauvres, elle sont privé, entre autres choses, de chromosome Y.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 25 avril 2020 09:44

    Je profite de cet carte génétique pour y faire quelques remarques hors-sujet mais importantes.

    On s’aperçoit que la Grèce, l’Albanie et l’Italie du sud ont des appartenances génétique à dominante Proche-Orientale et Nord-Africaines.

    Ce qui voudrait dire que la Grèce a connu un afflux important de populations en provenance de l’Anatolie et de l’Egypte au début de l’antiquité. Ce qui explique les nombreuses références à ses régions voisines dans l’archéologie littéraire.

    L’Italie a la particularité de connaitre en son sein des appartenances génétiques minoritaires très diverses. Il y a du avoir un apport important de main œuvre à l’époque romaine, notamment des esclaves issue des nombreuses conquêtes.


  • jf34123 26 avril 2020 17:42

    Peut-être au crédit de cette thèse lire l’article de Libération « Aux origines du succès allemand contre le Covid-19 ». On y apprend qu’il y a une énorme différence entre l’ancienne allemagne de l’Est et celle de l’Ouest. Brassage de population à l’Ouest avec le reste de l’Europe occidentale et non à l’Est, durant les années communistes ? Et du coup transmission ou non de ce gène ? A creuser...


Réagir