mardi 27 novembre 2018 - par Michel DROUET

L’argument fallacieux de la transition énergétique

C’est pour la planète, la santé de nos enfants, le bien-être de notre environnement et comme il faut bien culpabiliser un peu, on ajoute que nos petits-enfants nous reprocheront de n’avoir rien fait pour l’écologie. 

Donc, la bagnole…

Elle est au centre du débat. Elle apparaît comme la seule responsable de ce qui se passe alors qu’elle ne représente que 15.6 % de la pollution. Bizarre, non ? Pour l’agriculture, c’est 17 %, mais où sont les mesures ? Pour les poids lourds, le problème est réglé puisque le gouvernement vient de renoncer à une vignette. Courage, fuyons… Pas le moment de favoriser la convergence des luttes… Comme quoi la politique gouvernementale connaît quelques exceptions opportunistes… Pareil pour les transports aériens ou maritimes ou l’industrie.

La bagnole jackpot

C’est vrai quoi, à part la TVA, quelle est la taxe à laquelle il est difficile de se soustraire ? Réponse, la TICPE lorsqu’il n’existe aucune autre solution que la voiture pour se déplacer.

Donc, on nous culpabilise en nous disant que nous polluons et que nous devons payer et ça commence très tôt, dès l’achat de la bagnole avec la TVA et la carte grise après tout de même avoir payé, cher, un permis de conduire. Et là, la machine à cash tourne à plein : passons sur les petites taxes quasi indolores sur le contrat d’assurance pour arriver direct sur les taxes sur le carburant (60 % en gros par litre, faites le calcul sur 10 ans par exemple), le contrôle technique de plus en plus pointu et de plus en plus cher, dont une des fonctions cachées consiste à retirer de la circulation des véhicules le plus tôt possible pour favoriser de nouveaux « actes d’achat », sans parler des réparations soumises à TVA et les PV divers et variés ainsi que le racket privé des péages.

Pas étonnant que le gouvernement ait annoncé qu’il ne reculerait pas sur l’augmentation des carburants début 2019. L’enjeu fiscal est trop important mais n’est jamais mis en avant. La transition écologique a bon dos.

Les mesures de « transition écologique » ne visent pas à diminuer le parc de véhicules

Ben non, la vache à lait fiscale disparaîtrait. Impensable pour Bercy ! Alors, les mesures consistent à proposer des primes à la transition pour remplacer son véhicule « polluant », sans se poser la question de savoir si le péquin moyen déjà étranglé financièrement avec des fins de mois qui durent quinze jours aura les moyens de le faire. Comble du cynisme, le Ministre de l’économie demande aux banques de proposer aux nécessiteux des prêts à taux minimes sans se poser la question de leur capacité à financer un véhicule plus récent…  

Pour beaucoup de gens, c’est donc l’impasse. Obligés de se déplacer en voiture parce que, horaires atypiques, logement éloigné du travail, absence de transports collectifs, ils sont donc condamnés à devenir des marginaux hors la loi, comme ceux qui roulent sans permis ou sans assurance.

La décision de faire converger les taxes entre l’essence et le diesel ne relève pas non plus d’une volonté de diminuer la pollution mais de convaincre ces automobilistes qui clopent, roulent au diésel et se chauffent au fuel d’acheter des voitures à essence qui consomment davantage que le diesel et qui augmenteront de fait les recettes fiscales pour le gouvernement. Gouverner, c’est prévoir…

Enfin, on nous dit monts et merveille de la voiture électrique, en évitant de parler de ses désagréments écologiques (recyclage des batteries, par exemple).

Bref, la bagnole, toute la bagnole, rien que la bagnole. Le lobby automobile fonctionne bien et si en passant, cela arrange les bidons financiers du gouvernement, c’est tout bénéf…

Un autre lobby silencieux (ou presque)

C’est celui de l’agriculture qui pollue plus que la voiture mais qui sait, le moment venu, lorsqu’il s’agit de défendre son droit à polluer organiser avec ses tracteurs la paralysie de l’économie, plus sûrement et efficacement que les gilets jaunes. L’exemple des algues vertes sur le littoral Breton depuis plus de vingt ans est un très bon exemple du laisser-faire (que l’on retrouve avec le glyphosate) des pouvoirs publics.

Le lobbying de la FNSEA consiste par ailleurs à défendre les terres agricoles (ce qui peut s’entendre) sans se soucier de leur état sanitaire et à défendre ces terres contre les projets d’infrastructures collectives pour les transports.

Cela donne, en zone périurbaine notamment, des embouteillages polluants sur des routes d’accès à la ville du fait du manque de routes, de voies réservées pour les transports en commun ou de piste cyclables dignes de ce nom. Pour les pistes cyclables, c’est la même chose en milieu rural, ce qui dissuade les éventuels cyclistes d’emprunter les routes secondaires avec pour seul salut de se jeter au fossé en cas de danger.

Les décideurs locaux (élus des départements, des métropoles, des intercommunalités et des communes) se sont adaptés à cette situation et ne proposent plus comme alternative à la voiture que le vélo, la trottinette ou bien le covoiturage, jamais des transports en commun performants trop coûteux et consommateurs d’espaces agricoles, fussent-ils pollués à mort par toutes les saloperies dont on asperge le sol. On nous endort bien avec le bio très minoritaire et les fameux circuits courts qui permettrons au citadin bobo de manger des « légumes oubliés », même pas bios.

L’automobiliste, vache à lait

Le principe du pollueur payeur ne concernera donc que le conducteur automobile. C’est ainsi !

Notons, subtilité extrême, que le covoiturage qui semble aujourd’hui l’alpha et l’oméga de la lutte contre la pollution, et la réponse absolue au manque d’infrastructures de transport en commun routier ou ferroviaire, nécessite pour les covoiturés d’avoir tout de même un véhicule pour alterner. L’industrie automobile est sauvée ! Il y aura toujours autant de bagnoles. Elles rouleront moins et on pourra prévoir leur obsolescence programmée, soit en raison de leur âge ou bien parce qu’elles feront moins de kilomètres. Donc, on les renouvellera plus vite. CQFD !

Le gouvernement, petit bricoleur du dimanche

La préoccupation est avant tout de faire rentrer de l’argent dans les caisses en taxant les plus nombreux et en rendant de l’argent aux moins nombreux (les fameux premiers de cordée).

Fort avec les faibles et faibles avec les forts, telles semble être la devise gouvernementale, sauf que dans le premier cas, le prélèvement dans le porte-monnaie est immédiat et que dans le second l’acquis est définitif (ISF, CICE transformé en baisse de l’impôt sur les sociétés,…) et même pas assorti d’une obligation d’investissement ou de création d’emplois.

Pour ceux qui croient encore à la baisse du chômage, notons que des journalistes économiques nous parlent désormais des 9 % de chômage, comme d’un taux « structurel », c’est-à-dire qu’il ne faut plus s’attendre à une baisse significative de ce taux.

En conséquence, puisque l’usine à gaz économique construite par M. Macron pour diminuer le chômage est inefficace, il conviendrait donc de revenir de manière urgente sur ces cadeaux fiscaux devenus sans objet, afin de sortir nos concitoyens dans le besoin ou carrément la misère de leur situation et éviter de leur remettre un coup sur la tête avec la fiscalité pseudo écologique. On pourrait également s’attaquer à la question des 100 milliards d’évasion fiscale…

Longue vie aux gilets jaunes !

Les gilets jaunes sont en train de créer une nouvelle forme d’interpellation qui se joue des modes habituels, policés, qui consiste à dire qu’on peut être en colère, mais qu’il faut le dire gentiment, parqué dans un espace mis à disposition gracieusement par la Préfecture de Police.

Ils sont la traduction du mépris gouvernemental concernant les fameux corps intermédiaires.

Cette nouvelle forme d’interpellation du politique se joue des modes traditionnels de représentation, et c’est bien, vu le discrédit du personnel politique plus pressé de se conformer à la « loi du marché » et des lobbies qu’à l’écoute attentive du peuple qui n’en peut plus de voter pour rien et qui ne se déplace plus pour le faire.

On ne sait pas ce que deviendra ce mouvement des gilets jaunes, tiraillés par des contradictions internes, menacé de récupération par des politicards peu subtils, discrédité parfois par des casseurs que l’on retrouve dans toutes les manifs, noyés par des propos gouvernementaux alternant la carotte ou le bâton.

Ce qui est certain, c’est que ce mouvement, à défaut de perdurer, laissera des traces. Il se traduira peut être par un investissement politique plus fort destiné à revigorer le débat et la vie politique, en un mot la citoyenneté.

C’est tout le mal qu’on lui souhaite. 



161 réactions


  • thierry3468 28 novembre 2018 08:29

    Un petit rappel:tout a été mis en œuvre pour saborder le GPL.Après,on veut nous faire croire que l’urgence du moment est de faire rouler des voitures plus propres.

    Macron fait confiance au GIEC et WWF pour sauver la planète.Il nous prend vraiment pour des débiles.C’est un embobineur,un camelot de bas étage .

    C’est étonnant toutes ces réformes qui veulent que notre« bien ».....Fini d’écouter des discours creux qui ne servent qu’à tromper le peuple.


  • marie 28 novembre 2018 08:34

    Comme il est étonnant de voir Bruno LeMaire réagir très vite pour apporter des compensations aux entreprises pénalisées par la grève des GJ et Macron se foutre royalement des gilets jaunes qui perdent aussi le si peu qu’il leur reste pour vivre avec leur engagement sur ces piquets de grève : Provocation ! ça s’appelle prendre les gens pour des cons


  • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 09:09

    Bilan isolation préconisée par les pourris de la Ripoublique

    Isolation d’une maison

    Triple vitrage

    Isolation intérieure en polyurethane

    Investissement - prime = 20000 euros

    Gain sur 1 an de 20% en KWH Avec même tarif de gaz sauf taxe intérieure augmentée de 40% en 1 an

    178 euros

    112 ans pour amortir.

    C’est juste pour faire marcher les entreprises


    • Jason Jason 28 novembre 2018 10:34

      @troletbuse

      « C’est juste pour faire marcher les entreprises  » Qu’attendez-vous des gouvernements depuis l’avènement de la première république ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 28 novembre 2018 11:08

      @troletbuse
      C’est un très bon filon pour les entreprises qui argumentent sur les primes de l’Etat pour faire signer les devis (en n’oubliant pas d’augmenter le prix avant (il n’y a pas de petits bénéfices)


    • Eric F Eric F 28 novembre 2018 19:56

      @troletbuse
      merci d’avoir donné cet exemple concret chiffré. J’en avais également donné un autre pour passer au double vitrage dans un immeuble des années 70 avec des baies sur balcon, c’était rentabilisé en un peu moins d’un siècle pour un propriétaire bailleur qui augmenterait le loyer de la moitié du gain escompté. Dans le cas du triple vitrage que vous donnez, il lui faudra un peu plus de deux siècles !!


  • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:39

    Oh ! pas grand chose


  • BA 28 novembre 2018 11:13

    Thomas Miralles, porte-parole catalan des « gilets jaunes » : "C’est décidé il y aura un acte 3."


    Thomas Miralles déplore le « flou » des propositions du Président Macron. Il annonce un "acte 3" sur les Champs-Elysées la semaine prochaine.


    "C’était assez flou, je m’attendais à plus. Surtout que Macron avait une grande écoute ce matin, il aurait pu être plus clair".


    Thomas Miralles, porte-parole des « gilets jaunes » demeurant à Perpignan, ne cachait pas sa déception, mardi soir, après l’intervention du président de la République.


    Lui qui ne participait pas ce lundi à la rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy ("Ils m’ont prévenu trop tard"), confirmait en revanche que le mouvement allait se poursuivre au moins jusqu’à samedi :


    "C’est décidé, il y aura un Acte 3 samedi, à Paris, sur les Champs-Elysées. Oui, ça va continuer."


    https://www.midilibre.fr/2018/11/27/thomas-miralles-porte-parole-catalan-des-gilets-jaunes-cest-decide-il-y-aura-un-acte-3,4985277.php


  • Anatine 28 novembre 2018 11:31

    en 2016. En lien avec la question « Ou va le pognon » et le discours de m.Macron...

    Les francais financent le developpement a l’international (! !!!) de EDF (23 milliards en UK partages avec un groupe chinois) Des projets qui ne rapporte pas un euro avant 10 ans (je ne parle meme pas de rentabilite. )

    Rappel : Avec Flammaville, on en est a deja 11 milliards (au lieu de 3,5) et 6 ans de retard .. alors que la technologie evolue a un rtythme accelere.

    EDF est finance sur la facture EDF et les tarifs vont encore augmente en janvier !!!!

    Et..... ....M. Macron a estimé que l’Etat avait reçu « trop » de dividendes de la part d’EDF ces DIX dernières années (20 milliards en tout), d’où la décision du gouvernement d’être payé durant trois ans sous formes d’actions, ce qui va permettre au groupe d’économiser 2 milliards d’euros.... ... L’investissement dans les deux réacteurs d’Hinkley Point représentera l’équivalent d’une année d’investissements d’EDF. Cela ne bousculera pas sa trajectoire financière », défend par ailleurs le ministre, écartant de nouveau un retrait de la France de ce méga-projet qui suscite de nombreuses critiques y compris au sein même du groupe.

    Donc 23 milliards d’investissements ! A moins d’un euro/w pour le solaire ca fait 23GW... certes on ne sait pas stocker cette energie.

    Ahh ! https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Volant_d%27inertie par exemple...

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/04/24/20002-20160424ARTFIG00040-macron-l-etat-a-preleve-trop-de-dividendes-chez-edf.php


    • Anatine 28 novembre 2018 11:42

      @Anatine

      1. Les techno grid/microgrid necessaires a l’integration des sources batterie/vehicule) dans l’infrastructure globale : on ne remet pas en cause la perequation et l’emploi...

      2. Si on valorise les pertes de transport electrique qu’imliiquent les infrastrucutres centralises. Ca fait combien ?

      3. Lors de la reflexion autour de 2015 sur la transition des associations ont produit des etudes de tres grandes qualites..

      Etc.


  • BA 28 novembre 2018 11:47

    Les cahiers de doléances.


    Une information très importante :


    Lamballe et Saint-Alban. Les Gilets jaunes ouvrent un cahier de doléances.


    «  On ne lâche rien  !  » En cette fin d’après-midi, ce lundi 26 novembre, au quartier général des Gilets jaunes, au rond-point de Lanjouan à Lamballe (Côtes-d’Armor), un barrage filtrant a été mis en place pour recueillir les doléances des automobilistes. À Saint-Alban aussi, on s’installe comme il faut au rond-point du Poirier.


    Cet après-midi, les Gilets jaunes de Lamballe ont mis en place un barrage filtrant au rond-point de Lanjouan, là où ils ont installé leur quartier général, ouvert de 7 h à 22 h, tous les jours.


    Ils demandent aux automobilistes leurs doléances, qu’ils consignent dans un cahier.


    «  Ce qu’on fait, ce n’est pas pour vous embêter, insiste une représentante des Gilets jaunes. On se bat aussi pour vous. Donnez-nous vos doléances. C’est le moment. Le principe est que chacun donne ses idées. Ensuite, nous mettrons en place des actions. On ciblera des points qui touchent l’État  ».


    https://www.ouest-france.fr/societe/gilets-jaunes/lamballe-et-saint-alban-les-gilets-jaunes-ouvrent-un-cahier-de-doleances-6092315


  • Anatine 28 novembre 2018 12:27

    Aux gilets jaunes.

    3 revendications.

    1. La transparence sur les donnees relatives a l’impot (anonymisees) et son emploi il y a suffisamment de competences et de ressources de calcul pour faire le travail qui n’est pas fait par l’insee ou bercy...

    2. La mise en place d’un politique protectioniste sur l’emploi de l’impot. Les francais ne sont pas la pour financer le developpement international des entreprises que soit leur statut.

    3. Toute legislation et reglementation s’opposant a ce que les francais developpent les solutions propres a leurs besoins doivent etre abrogees dans les 12 mois.


  • UnLorrain 28 novembre 2018 12:38

    Racket aux péages....Pourquoi paient on de la classe un a la classe 2 ? Parce que votre véhicule fait plus de 2m de haut,que ce soit a cause d’une galerie d’un déflecteur ou même un gyrophare ( un peagiste,quand il y en avait,me le disait. Veinards a gagner 1700€ par mois avec 14 années anciennetee,je pouvait lui montrer quelques milliers de smicards avec 20 ans de boutiques,quand il y avait de ces boutiques )

    Je complète, vous,artisan qui vous demenez a faire votre job avec votre indispensable camionnette prenant l’autoroute et faisant plus de 2 mètres de haut et 1800 kgs environ vous payerez vos kms au tarif classe 2 . Lui,PDG aisé avec Mercedes 600 SEL faisant moins de 2 m de haut et dépassant les 2 T a vide payera classe 1. Le misérable technocrate ayant établi ce racket aurait du réfléchir, se faire harpagon élaboré. ... : il est sur qu’au delà de 1400 kgs,votre véhicule détériore mon macadam,donc vous payerez classe 2...3


  • julius 1ER 28 novembre 2018 16:40

    je suis assez en accord avec vous Mr Drouet ,

    j’ajouterai que nos zélés producteurs automobiles pourraient nous sortir des véhicules plus légers et consommant 2L/ 100 Klms ... pour aller bosser et faire les tâches les plus banales et surtout rouler à 80 Klm/h cela suffirait largement !!!!

    mais je crois que diviser par 3 l’actuelle consommation automobile ne serait pas bon pour les finances publiques ni pour les pétroliers par ailleurs ...voir même les rois du pétrole.....

    et c’est là à mon avis la plus obscure raison pour ne rien changer aux comportements actuels alors on va carburer encore longtemps sur le même tempo !!!!!!


  • paulau 28 novembre 2018 18:00

    Le piège linky : permettre dans un futur proche de déterminer si on charge une batterie pour voiture, afin de faire payer des taxes équivalentes à celles perçues sur les carburants :

    https://videos2.next-up.org/Linky_et_vehicules_electriques.html


    • Anatine 28 novembre 2018 18:36

      @paulau

      Historiquement, vendre l’energie est un moyen de percevoir l’impot ! Rien de nouveau. Un pensee qui se reproduit...


  • paulau 28 novembre 2018 18:01

    Les bateaux polluent 1000 fois plus que les autos :

    https://youtu.be/I_SmIoh-Cew


  • BA 28 novembre 2018 18:40

    « Gilets jaunes » : les Français appuient de plus en plus massivement le mouvement.


    Selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting, 84 % des Français trouvent désormais la contestation justifiée.


    Plus les jours passent, plus l’adhésion des Français aux « gilets jaunes » progresse. 84 % des Français trouvent le mouvement justifié, selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisé avec Franceinfo. C’est 7 points de plus que lors de la dernière vague du 22 novembre, et 10 points de plus par rapport à la première mesure, du 16 novembre.


    « Ni les images de violences et de dégradations choquantes de ce week-end, ni surtout l’intervention d’Emmanuel Macron mardi n’ont permis d’atténuer le soutien au mouvement. Bien au contraire, il semble même que l’intervention d’Emmanuel Macron et ses annonces n’ont fait que renforcer la colère », analyse Gaël Sliman, le président d’Odoxa.


    Les sympathisants du Rassemblement national (96 %) sont ceux qui soutiennent le plus les « gilets jaunes », suivis des Insoumis (92 %) et des socialistes (90 %).


    L’adhésion tombe à 77 % chez les sympathisants Les Républicains.


    Les macronistes sont partagés : 50% trouvent le mouvement justifié, autant pensent le contraire.


    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php


  • replay0001 28 novembre 2018 21:41

    Le formidable mépris envers le salarié/automobiliste des campagnes (la double peine).

    Je me déplace habituellement en voiture pour me rendre à mon domicile, le train ayant été supprimé il y a une trentaine d’années dans ma commune et les voies ferrées ayant été démontées. Je conduis donc 60 km tous les jours pour aller travailler.

    Aujourd’hui, j’ai effectué un déplacement dans le cadre de mon travail en train (100 km en tout). J’ai beaucoup apprécié les 1,5 heures de train : pas de stress, sécurité, possibilité d’avoir une occupation autre que la conduite, mode de locomotion pas cher parce que fortement subventionné.

    Ensuite je me suis dit que le gouvernement me prend vraiment pour un c.o.n. , en augmentant mon diesel au premier janvier, en empochant 85 % de l’augmentation pour entretenir son train de vie scandaleux et en goinfrant des centaines de cadres publics sans travail effectif payés 8000 à 15 000 € à ne rien faire (info TF1 à 20 heures de ce soir) et pas pour rétablir les lignes ferroviaires supprimées avant toute augmentation du diesel !!!


  • Anatine 29 novembre 2018 00:17

    Diagnostic a l’ecoute du debat sur LCI. Un message clé des Gilets jaunes. Il y a des augmentations dans tous les secteurs et autant de mesures pour corriger les déséquilibres sans compter la créativité de mesures plus ou moins farfelues consistant a vouloir financer n’importe quoi n’importe comment. Vous etes sur un modele archaique et illisible et on vous impose un modele mondialiste mettant au second plan les priorites nationales. Ajoutez que nos grandes entreprises ne sont pas citoyennes. Changez de methode, apportez une reponse globale et reprenez votre role sur l’executif.


  • BA 29 novembre 2018 07:24

    96 % des sympathisants du Rassemblement National disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


    92 % des sympathisants de la France Insoumise disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


    90 % des sympathisants du Parti Socialiste.


    77 % des sympathisants Les Républicains (LR).


    50 % des sympathisants La République En Marche (LREM).


    Au total, 84 % des Français disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php


  • DantonQ DantonQ 29 novembre 2018 10:37

    « Pour ceux qui croient encore à la baisse du chômage, notons que des journalistes économiques nous parlent désormais des 9 % de chômage, comme d’un taux « structurel », c’est-à-dire qu’il ne faut plus s’attendre à une baisse significative de ce taux. » 


    Raison pour laquelle l’instauration du révenu universel est une nécessité absolue : la France vieillit, et il n’y aura bientôt plus assez d’actifs pour financer les retraites. Avec un chômage qui reste a des niveaux très élevés, il n’y a pas d’autres choix que d’accorder un revenu de base d’au moins 1200 à 1300€ net à chaque citoyen quelque soit sa situation, revenu qui pourrait se cumuler partiellement avec un salaire si celui-ci est inférieur au taux plein du revenu de base sans pouvoir le dépasser. 


    Cela donnerait un coup de fouet à l’économie, redonnerait confiance en l’avenir aux citoyens, et permettrait de financer les retraites futures, indépendamment du taux de chômage.


    • Michel DROUET Michel DROUET 29 novembre 2018 12:01

      @DantonQ
      Bien sûr que le revenu universel sera indispensable, mais pour l’instant ce n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement : pas de financements !


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 novembre 2018 09:53

    Tout est faux, pas seulement les racontars sur « l’écologie » !


  • julius 1ER 2 décembre 2018 16:12

    je persiste et signe !!!!!!!!

    je suis assez en accord avec vous Mr Drouet ,

    j’ajouterai que nos zélés producteurs automobiles pourraient nous sortir des véhicules plus légers et consommant 2L/ 100 Klms ... pour aller bosser et faire les tâches les plus banales et surtout rouler à 80 Klm/h cela suffirait largement !!!!

    mais je crois que diviser par 3 l’actuelle consommation automobile ne serait pas bon pour les finances publiques ni pour les pétroliers par ailleurs ...voir même les rois du pétrole.....

    et c’est là à mon avis la plus obscure raison pour ne rien changer aux comportements actuels alors on va carburer encore longtemps sur le même tempo !!!!!!


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 décembre 2018 17:14

      @julius 1ER
      Oui, bien sûr, diviser la consommation par deux ou trois revient à diminuer les recettes fiscales et cela c’est difficile à concevoir pour le gouvernement, mais il y a una autre problème qui est celui de l’encombrement des routes, surtout autour des villes. Par conséquent on ne sortira du problème que par l’accroissement des transports collectifs.


    • joletaxi 2 décembre 2018 17:33

      @Michel DROUET

      on croirait revoir l’épopée du minitel, ou du plan calcul, ou du France
      on va investir des sommes invraisemblables dans des transports collectifs, qui ne rendront jamais les services d’un véhicule individuel,alors qu’avant même que la première ligne de train locale soit mise en service, il y aura des voitures, des minibus autonomes, qui viendront à la demande au bas de votre immeuble, vous prendre en charge à l’heure de votre choix, qui vous déposeront devant l’entrée de votre destination, sans que ne deviez vous préoccuper de la suite, tout cela à un prix imbattable du fait de la rentabilisation maximale du véhicule
      cerise sur le gateau, ce véhicule pourra sans problème lui être électrique

      Bah, on investit bien dans des hachoirs à oiseaux couteux et inutiles


    • Michel DROUET Michel DROUET 2 décembre 2018 19:52

      @joletaxi
      Il faut aussi parler de gains écologiques et sur ce point le véhicule électrique n’est pas exempt de critiques. Enfin quel que soit l’énergie à laquelle le véhicule fonctionne cela ne résout pas le problème du nombre et des embouteillages que cela provoque


    • Spartacus Lequidam Spartacus 2 décembre 2018 23:13

      @Michel DROUET
      Vos idées sont décalés et identitaire des bobos mais pas universelles.
      Le transport collectif n’est pas la demande. Vous devez l’admettre et ne pas vouloir l’imposer.

      Ça correspond à la demande des bobos et flatte le concept intello des socialistes par principe anti-individualistes. Ils y voient la dépendance étatiste et leur idéologie collectiviste.

      Ce n’est pas parce que des bobos trouvent ça jolis et idéalisent une harmonie fantasmée que cela répond à la demande et que le gens ont envie de les prendre..
      Dans la vérité ils les prennent parce qu’ils sont contrains. Les transports collectifs sont une forme de totalitarisme car il pour exister ils suppriment les alternatives qui eux sont la vraie demande.

      Si vous aviez fait un tour dans les pays de l’Est a quel point les gens ont rejeté les transports collectif après le communisme vous en prendriez conscience...
      Allez voir a Varsovie.

      En Pologne, Tchéquie, Slovaquie des milliers de lignes ont étés supprimées, on y voit des rails abandonnées, tellement les gens ont rejeté ceux ci par l’avilicence qu’ils engendraient.
      Les routes, autoroutes, facilité de circulation ont été faites depuis. Et ne dites pas que les villes des pays de l’Est sont moche maintenant. Ils vivent de mieux en mieux et quand ils regardent la France, ils comprennent que les Français idéalisent le socialisme et que notre misère est que nous n’en avons pas souffert pour ne pas comprendre que le collectivisme a plus de points négatifs que positifs.


    • joletaxi 2 décembre 2018 23:27

      @Michel DROUET
      en France, cette voiture autonome sera nucléaire,donc sans CO2, ce gaz satanique, que vous comme moi produisons en quantité.
      et si la voiture autonome trouve son marché, et il n’y a pas de raison de penser la contraire, il y aura bien moins de voitures sur les routes, et en ville, où on estime que 25% des véhicules sur la voie publique sont en recherche de parking
      en tout cas moi, si demain il y avait une offre praticable de ce genre, je vends illico ma bagnole


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 décembre 2018 23:36

      @Spartacus. Ça ne vaut rien du tout de se rendre dans le centre ville en oiture, vu le prix des stationnements. Aussi bien à Lyon qu’à Grenoble. Le centre ville a des facilités médicales, où je me rends deux ou trois fois par an, et basta. Le tram est alors indispensable.
      Alors que de banlieue Est à banlieue Est, la voiture est ici incontournable. On ne ramène pas une plaque de polycarbonate de trois mètres en bus.

      Le trajet des trams a été dessiné par les verts pour gêner les automobilistes au maximum, et dans Vaulx, un feu rouge a été cadencé pour ne laisser passer que quatre voitures avant de se refermer à nouveau. L’écologie punitive et misanthrope...


    • Michel DROUET Michel DROUET 3 décembre 2018 07:44

      @Spartacus
      Alléluia !


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 décembre 2018 10:50

      @JC_Lavau. ... et dans Vaulx, entre la mairie et le commissariat de police, un feu rouge a été cadencé pour ne laisser passer que quatre voitures avant de se refermer à nouveau.  En temps ordinaire, il faut attendre plusieurs périodes de quatre minutes avant de pouvoir passer le long de la voie principale.


  • ninportequoi 3 décembre 2018 11:12

    @Spartacus
    Vous ne pouvez vous empêcher de tomber dans des caricatures grossières et des shémas manichéens.
    « Les transports collectifs sont une forme de totalitarisme ».
    Ce qui est amusant c’est que des villes avaient abandonné le tram qui existaient depuis des décennies et ouvert les villes à l’automobiles : destruction de quartiers anciens, traçage de larges avenues conçues pour l’automobile, etc (d’ailleurs vous ne remarquez pas le fait que c’est la puissance publique qui a imposé et réalisé les expropriations de propriétés individuelles par la force).
    Puis ces villes ont réimplanté le tramway qu’elles avaient supprimé, et souvent exactement au même emplacement. Tout simplement parce que le tout automobile en ville est une impasse totale. Plus vous ouvrez la ville à l’automobile, plus l’automobile y est utilisée, plus le trafic s’engorge. C’est une fuite en avant qui ne fonctionne jamais.
    Et les grandes métropoles des ex-pays de l’est vont faire exactement la même expérience. Avec l’élévation du niveau de vie, l’accès à l’automobile individuelle se généralise, le trafic en ville devient de plus en plus difficile et la réimplantation du tram, des bus, des pistes cyclables sera de nouveau imposée par cette réalité toute simple à comprendre.

    Quelques idéologues et quelques démagogues totalement coupés des réalités imaginent que la circulation en ville sans limite d’un nombre illimité d’automobiles est souhaitable (c’est ce que veulent de plus en plus de personnes, c’est la demande, et il faut satisfaire la demande !). Le seul problème, c’est que c’est physiquement impossible.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 3 décembre 2018 17:09

      @ninportequoi

      Je prends d’ores et déjà les paris contre les bobos méprisants dans leur bulle vert de gris que le futur sera automobile ou individualisé, et que les transports en commun connaîtront un déclin vers 2025-2030.

      Les transports en commun ont un parcours rigide, horaires rigides, stations rigides disponibilité perfectible. 

      Les coûts réels ne sont pas compensés par les recettes réelles.

      Et surtout, les usages évoluent à l’inverse d’eux. L’offre ne correspond absolument pas à la demande, sauf à celle des bobos et de leur utopies idéologiques.

      Les emplois vont vers la périphérie. Les centres ville ne sont plus attrayants. Les logements accessibles sont en périphérie. Les employeurs vont chercher l’espace là où ils peuvent encore se l’offrir, hors de leur rigidité.

      Les transports en commun ne peuvent évidemment pas répondre à une diversité de la demande grandissant d’un concept de la demande destination-disponibilité-horaire-faisabilité-service, que seul un transport individuel peut donner.

      Les pays de l’Est, l’ont démontré, la France le découvrira a son tour, la majorité des départs de la région Parisienne sont motivés pour des raisons de problèmes de rigidité de transport en commun.

      Vivez le RER chaque jour pour être vacciné de vos conneries utopistes..


    • ninportequoi 3 décembre 2018 20:26

      @ninportequoi

      Supprimez le RER, les bus, les transports en commun et vous faites de la région parisienne un immense engorgement de trafic ou plus personne ne peux aller au travail.
      Si je résume votre pensée brillante. Le RER c’est complétement nul, mais vous criez à la prise d’otage des usagers quand il s’arrête.

      « Les coûts réels ne sont pas compenser par les recettes réelles ».
      En permettant à des millions de personne d’aller au travail à faible prix les subventions aux transports au commun sont en fait des subventions aux entreprises. En zone rurale des entreprises montent à leurs frais des systèmes de ramassage. Sans cela elle n’auraient pas le personnel voulu.

      « Les emplois vont vers la périphérie ». Prenez une fois dans votre vie les RER qui amènent des banlieues des milliers de salariés à leur travail à Paris ou qui les ramènent chez eux en banlieue le soir.

      Si je résume vous êtes fidèle à vous même . Dès qu’il y a une énormité à proférer, on peux compter sur vous.

      Et vous devriez éviter l’étalage de vos certitudes incontestables. Cela ne vous réussi pas. Dès qu’on les relève vos innombrables inepties (la vigne au Groenland, vos 60 millions de barils pour 60 millions de voitures pendant 60 ans, etc) il ne vous reste plus d’autres choix que l’insulte ou la dérobade.


  • Spartacus Lequidam Spartacus 3 décembre 2018 21:24

    @nimportequoi 

    Je dois malheureusement utiliser le même dédain ad personam tellement t’es incapable de maîtriser la différenciation entre une critique sur des idées et la personne....

    C’est con, mais face à des limités incapables de se maîtriser.

    Si je résume ta pensée de gauchiste à la grosse tête qui se prend pour un scientifique, t’es incapable de penser que des gens ne puissent pas vouloir et penser autre chose que tes conneries destinées au seul public de bobo de la ville. 

    Aux dernières nouvelles, la suppression des voies sur berge et du trafic ont créés l’engorgement contrairement et la congestion des voies d’accès à Paris, preuve que ta pensée de bobo méprisant est limité a ce qu’il croit. C’est juste une preuve que ton raisonnement est limité. Une forme de terrorisme des intellos-écolos sur les personnes véhiculées.

    Non, les subventions aux transports en commun sont des subventions aux transport voire indirectement aux individus, et pas aux entreprises. Et c’est tellement vrai que c’est économiquement fou, qu’en plus les entreprises sur Paris sont contraintes de payer une participation aux transport en commun.

    C’est un argument con juste pour nier le factuel des coûts réels. Triste argument d’un brillant de la pensée infuse.

    Faudrait que tu sorte de ta bulle, pour voir le malheur, la souffrance que les transports en commun engendrent et que toi et ton idéologie veut imposer aux gens ordinaires.

    C’est un peu comme ces cons d’écolos qui veulent imposer des taxes aux gens ordinaires au nom de leurs chimère climatiques.

    Les vies brisées, les gens contrains et humiliés par les grèves, les trains arrêtes et le stress permanent que ta caste fait subir aux gens. Mais c’est comme les taxes écolos, l’idéologie prend le pas sur le bon sens. 

    Répéter les mêmes arguments éculés sur des périphériques du sujet est un radotage, une forme de sénilité et de whataboutisme. Tu montres l’étalage d’une pauvreté argumentaire.

    Juste la volonté de discréditer ad personam au lieu d’avoir la capacité de répondre sur un sujet ou le fond.

    Les Vikings au Groenland je ne l’ai pas inventé.

    “Au Moyen-Age, au Groenland y avait les Vikings, y avait de l’herbe, y avait des vaches, y avait des maisons, elles sont aujourd’hui sous la glace – qu’on ne nous raconte pas qu’il fait aujourd’hui plus chaud qu’à l’époque…” Vincent Courtillot (géophysicien), France Inter, 10/10/2009.

    J’ai déja répondu que les stats sur le pétrole ce fut une erreur d’une reprise d’un article de capx. 

    Mais il faut rappeler que le con méprisant qui radote a part essayer de s’accrocher à la forme n’a pas répondu a la fond, des changement climatiques brusque il y en a eu et sans CO2. 

    Que le pétrole est en augmentation malgré tes certitudes d’être qui se croit intelligent et que je t’ai parié que le pétrole coûtera moins cher en 2019 et que t’a pas relevé le défi.


    • merthin 4 décembre 2018 10:12

      @Spartacus

      « Les Vikings au Groenland je ne l’ai pas inventé. »

      non. Donc vous retirez l’affirmation suivante : « il y a eu de la vigne au Groenland ».
      ça change un petit peu votre argument comme quoi le Groenland aurait jamais été comparable à la France actuelle en terme de climat et ça fait tomber à l’eau tout le reste de votre argumentaire.

      merci,
      au revoir


  • ninportequoi 3 décembre 2018 23:59

    Insultes et dérobades.

    Je vois que tu tiens surtout à parler d’autres choses que de tes salades sur la vigne au Groenland. Précisément sur le point ou tu demandais fièrement à tes contradicteurs « excuses et amendes honorables » pour tes propres inepties.

    Et évidemment tes erreurs sur le pétrole, c’est la faute des autres. Pas foutu d’utiliser une calculette pour vérifier toi même tes propres affirmations.

    Tu es au niveau d’un écolier de 8 ans et tu voudrais faire des articles révolutionnaires sur les ressources inépuisables... Tu n’as rien sur les extraterrestres qui vont venir régler tout nos problèmes d’énergies pour les 15 prochains millénaires ? Contactes Raël ou la Scientologie. Je suis sur qu’ils peuvent beaucoup t’apporter au niveau des croyances ébouriffantes. Tu es le client parfait.

    Les changements « brusques » au Groenland, c’est une variation maximale de 2 degrés entre l’an 1000 et l’an 1500 (5 siècles !) Et si les Vikings n’ont pas survécu au Groenland après 1450 ce n’est pas tellement pour ces 2 degrés de différence mais surtout parce que leurs échanges avec le Danemark se sont interrompus et qu’il y a eu consanguinité.

    Le Groenland c’est plus grand que l’Australie. Autant dire qu’on y trouve des conditions très variées. La ou il y avait de l’herbe du temps des vikings, il y a en a toujours eu et il y en a toujours. Cherches un peu toi même comme un grand et tu trouveras des photos de la végétation actuelle du Groenland dans les zones ou vivaient les vikings. Et figures toi que ces photos ne datent pas des vikings ! 

    Alors les fadaises des Allègre et Courtillot sur « le Groenland ou il y avait de l’herbe là ou il y a maintenant de la glace »...Tu crois n’importe quoi.

    Et en plus, mais cela est très nouveau, il y a des incendies dans les prairies et les parties boisées au Groenland. Il y a peut-être eu une rupture technologique qui fait que la glace prends feu ? Allez savoir... comme on peux faire de l’énergie avec n’importe quoi maintenant ...

    2019, c’est dans un mois et le pétrole dont le prix était très haut est actuellement nettement à la baisse. Pas besoin d’être très futé pour affirmer que dans un mois il sera moins cher que maintenant. Pour la suite personne n’en sait strictement rien. Et toi encore moins que les autres.

    Mais je compte sur toi pour le prix du pétrole comme pour ta vigne au Groenland. Si les faits démentent une fois de plus tes inepties, tu resteras dans le déni total et tu essaieras de parler d’autre chose. C’est ta grande spécialité.

    Par ailleurs il y a des quantités de personnes qui pensent autrement que moi, qui sont parfaitement respectables et avec lesquelles j’échange courtoisement. Ce qui me débecte, c’est les manipulateurs et les propagandistes. Tu en fais partie et je le souligne.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 4 décembre 2018 11:40

      @ninportequoi

      T’avais un thermomètre pour connaitre la variation de 2° en l’an 1450 ?
      Tu peux me donner l’adresse de la station météo et les fiches de relevé ?

      Mais que c’est manipulateur et propagandiste et con comme affirmation.
      Dis nous donc comment tu arrives a ce niveau de précision, qu’on rigole un peu.

      J’accepte les excuses de la grosse tête et qui affirme qu’il n’y avait pas de vignes au Groenland.

      Allègre géochimiste et récompensé par ses recherches, Courtillot géophysicien récompensé par de nombreux prix scientifiques...

      Imaginer que des gens puissent ne pas penser comme toi. Incroyable. 
      Pire que des géophysiciens soient plus qualifiés que des compilateurs de données que le GIEC.
       
      Diaboliser les contradicteur, les scientifiques qui ne pensent pas comme les suffisants croyants de l’horoscope climatique modélisé...

      Evidemment mon niveau est extrêmement bas, et le tient tellement haut.
      Ca ce voit dans tes articles et commentaires.

      Remarque on risque pas de commenter tes articles, t’en produit pas.
      Tes commentaires, c’est juste de la diabolisation ad personnam et une incapacité a accepter la contradiction sur tes croyances religieuses.


    • merthin 4 décembre 2018 12:11

      @Spartacus

      Encore un exemple du racisme anti-culture et anti-scienec de la droite qui croit que le bon sens paysan s’applique à tout ce qu’il cherche à comprendre.

      Triste France du passée qui regarde son nombril et qui pense que parcequ’elle a posée une bouse dans agoravox est « un auteur ».


    • merthin 4 décembre 2018 12:57

      @Spartacus

      « T’avais un thermomètre pour connaitre la variation de 2° en l’an 1450 ?
      Tu peux me donner l’adresse de la station météo et les fiches de relevé ? »

      C’est pas toi qui a sorti une courbe de température montrant « l’optimal médieval » et tous les changements de température sur les derniers 1500 ans ?

      Y avait une station météo sur TA courbe ?


    • Spartacus Lequidam Spartacus 4 décembre 2018 13:41

      @merthin

      Trouve donc « la courbe » que j’aurai soi disant sorti....  smiley
      N’oublie pas le relevé de température de 1450.....    smiley

      Remarque toi aussi on risque pas de commenter tes articles, t’en produit pas.


    • merthin 4 décembre 2018 14:15

      @Spartacus

      Alors que toi tu produis des « articles » (si on peut appeler ça comme ça) mais tu oublies ce qu’il ya dedans smiley smiley 

       smiley 

       smiley 

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-giec-plus-c-est-gros-plus-c-est-208619.

      Allez, je t’aide un peu smiley La courbe est intitulée « La première de ces trois preuves, l’histoire du climat »


    • ninportequoi 4 décembre 2018 15:22

      @Spartacus
      Tu remarqueras que je n’ai jamais pris position sur la question du changement climatique. Comme tu est totalement dans une logique partisane et aveugle tu imagines que tout le monde fonctionne comme toi. Pour toi l’opinion publique doit se se résumer à 2 camps. Tes amalgames avec le Giec ou qui que ce soit sont à coté du sujet.

      Allègre et Courtillot n’ont évidemment jamais parlé de vigne au Groenland. S’ils ont montré qu’ils étaient capables de se discréditer sur le plan scientifique, il n’ont tout de même pas poussé le ridicule jusqu’au point de parler de vigne au Groenland.
      Il n’y a sans doute que toi pour aller jusque là.
      Cette histoire de vigne ne sort que de ton imagination. Je te l’ai déja dis : tu as pris deux recherches que tu nous as mis en lien. L’une montrant qu’il y avait eu de la vigne au Danemark. L’autre montrant qu’il y avait eu de l’orge au Groenland. Avec ce grand esprit scientifique et logique qui te caractérise et qui fait l’admiration de tous sur Agoravox, tu as tout mélangé. Savoir, si c’est de l’incompétence ou une volonté de manipulation, c’est ton problème.
      Une fois cette incompétence ou cette manipulation soulignée, voir ta prétention à distinguer les bons scientifiques et les pas bons : Allègre et Courtilleux d’un coté, les scientifiques du Giec de l’autre, c’est hallucinant...Avant de jouer aux arbitres du savoir, apprends d’abord ce que tu n’as pas fait à l’école, c’est à dire à compter et à lire.

       Tu as déjà montré en affirmant « que 60 millions de barils de pétrole suffisaient pour faire fonctionner 60 millions de véhicule pendant 60 ans », que tu étais incapable de te servir d’une calculette. Maintenant avec ce commentaire ou tu parles d’une « variation de 2 degrés en 1450 » (alors que j’ai parlé d’une variation de 2 degrés environ entre 1000 et 1450), tu montres aussi à tous que tu ne sais pas lire. Et c’est cette incapacité à lire attentivement avant de t’exprimer qui l’amène à dire n’importe quoi.

      L’évaluation très précise des températures pour une zone donnée à une époque donnée peut se faire par l’analyse des restes de végétations de l’époque. Les archéologues font cela très bien. Dans telle ou telle condition moyenne de milieu, on observe le développement naturel de tel ou tel type de végétation. Par exemple, on va retrouver en basse altitude en Norvège plus ou moins le même type de végétation que l’on a dans les Alpes à 2000 mètres d’altitude (rhododendrons, prairies...). Tout simplement parce que dans les mêmes conditions d’environnement, on retrouve sensiblement les mêmes plantes. Ces corrélations qui fonctionnent dans l’espace fonctionnent très bien aussi dans le temps.
      Les restes alimentaires des peuples disparus apportent également beaucoup d’informations. Les ressources agricoles étaient si pauvres au Groenland que les vikings chassaient beaucoup et on en trouve les preuves.
      Et dans une zone ou on trouve que des restes de prairies chétives, de saules rachitiques et de bouleaux faiblards (c’est dans ces conditions que vivaient les Vikings du Groenland), on est absolument certain qu’il ne pouvait pas avoir de vigne à l’époque.
      As-tu une vague idée des zones de répartition de la vigne sur la planète et des conditions climatiques correspondantes ?
      Avec des conditions de climat permettant de faire de la vigne au Groenland, c’est ne sont pas quelques individus en perdition bannis du Danemark qui seraient venus survivre difficilement au Groenland. C’est toute l’Europe du Nord qui serait venu en masse pour prospérer et fonder une civilisation.
      Ces notions simples t’échappent totalement.
      Et celle absence totale de logique et de discernement t’amène à accepter comme vérité absolue n’importe quelle propagande, pour nous la régurgiter ensuite sans vérification et sans esprit critique. Ce que je montre.


    • merthin 4 décembre 2018 15:33

      @ninportequoi

      Parodions un célèbre groupe d’humoristes !

      Comment reconnais-t-on un bon scientifique d’un mauvais scientifique ?

      Spartacus : « Le mauvais scientifique il voit un truc qui chauffe, il dit ’réchauffement climatique, alors que le bon scientifique il voit un truc qui chauffe il dit ’complot du GIEC’ »


    • Xenozoid 4 décembre 2018 15:38

      @ninportequoi

      bravos,je vais rajouté un détail,des historiens pense que le groenland était utilisé, pour désigner l´Islande,mais `erick` a désigner le groenland, pour ne pas le retrouver,c´est 1 histoire,pas de vigne en islande


    • ninportequoi 4 décembre 2018 18:52

      @merthin
      Excellent !
      Je n’ai même pas à me creuser les méninges pour prouver que la variation en question fut très faible (environ 2 degrés). C’est dans son propre tableau.
      Et avec ses 2 degrés de différence de température, qui sont dans son propre tableau, il vient nous expliquer que le Groenland est passé de la vigne à la glace !

      C’est un des problème de Spartacus. Il veut prouver ses affirmations avec des liens et des citations, mais il les lit à l’envers, et ils se contredisent entre eux.

      C’est déjà gros, mais ce n’est pas encore suffisant pour lui. Du haut de ses certitudes, il consent à accepter nos excuses et amendes honorables pour ses propres inepties. Un cas rare.


    • Spartacus Lequidam Spartacus 5 décembre 2018 09:31

      @ninportequoi
      Il est méchant le roquet.  smiley
      Il se prend pour l’arbitre des compétences.

      Vous n’écrivez rien, vous ne publiez rien, vous ignorez savoir développer des idées par vous même, et montez surtout une incapacité a vous maîtriser et êtes toujours hors sujet. 

      Désolé mais « je » ne suis pas le « sujet des articles ».

      Désolé mais « les vikings », « le pétrole » ne sont pas le sujet de cet article.


      Comme le fait remarquer Zetter dans son article en modération sur le profil des démolisseurs ad personnam d’Agoravox.

      « J’ai remarqué que bien souvent ces extrémistes de la petite vie, n’écrivent aucun d’article ou très peu.

      Et oui, la critique est si facile, allez donc cher Hérault de votre plume afin que nous vous lisions ! »

      Il vous a bien cerné...  smiley


    • pemile pemile 5 décembre 2018 09:55

      @Spartacus « Vous n’écrivez rien, vous ne publiez rien, vous ignorez savoir développer des idées par vous même »

      La patron d’opérette est vexé et incapable de reconnaitre ses erreurs ! smiley

      Pour info, il est plus difficile de démontrer l’incohérence d’un discours que de faire un discours smiley


    • samuel 5 décembre 2018 10:18

      @Spartacus

      « Il se prend pour l’arbitre des compétences.  »

      Il suffit de lire pour juger de la recevabilité de vos arguments. ça fait partie du débat d’idée et vous n’avez d’autre choix que de l’accepter.

      Le commentaire du dessus qui soutient qu’il faut plus de temps pour démonter un discours fallacieux (le votre) que pour le construire est vrai. Il est plus facile de faire des copier/coller de sites climato-sceptique, balancer des lieux communs que d’aller chercher les erreurs et construire la contre argumentation scientifique solide.

      Pour faire une analogie peu flatteuse, il est souvent plus facile de faire caca que de nettoyer la merde des autres.


    • merthin 5 décembre 2018 10:36

      @Spartacus

      Politique éditoriale d’Agoravox

      « Nous sommes conscients qu’une initiative comme AgoraVox accroît potentiellement les risques de propagation de rumeurs, de désinformation, de déstabilisation ou de manipulations volontaires ou involontaires. Ainsi, chaque auteur demeure responsable des affirmations qui y sont publiées et c’est à lui d’en valider la véridicité avant de les soumettre. »

      Exemple d’erreur factuelle que vous commettez. Pétrole de Schiste = Pétrole.

      C’est largement faux. Le combustible fossile extrait des couches de « Shale » sont généralement du Kérogène, c’est à dire un pétrole « immature » qu’il faudrait traiter pour faire du pétrole.

      Le traitement du Kérogène consomme en lui-même de l’énergie (fossile), ce qui fait baisser le rendement final de l’opération. La réserve de Kérogène n’est donc pas une réserve nette dont la totalité sera consommée par nos automobile. Une fraction non négligeable de cette réserve sera utilisée pour extraire le Kérogène et pour le traiter.

      Pour faire une analogie, c’est comme dire que si on veut aller sur Mars, il suffit d’avoir plus de carburant. Mais lorsqu’on emmène plus de carburant il faut également ajouter du carburant pour emmener ce carburant !


    • ninportequoi 5 décembre 2018 14:36

      @Spartacus

      En résumé vous demandez le droit au délire mais sans avoir à faire face à d’éventuelles contradictions.

      Comme vous chouinez souvent sur les abominables censures dont vous êtes victimes (sans imaginez une seconde que la modération peut trouver vos articles indigents, voire totalement plagiés ailleurs, ce qui est hors charte) présentez-les donc à d’autres médias. Mais évidemment ces médias disposent de comités de lecture qui vérifie le sérieux des idées présentées, ça calme.

      Pour ce qui est de développer des idées par moi-même, je montre par mes commentaires que je sais aller chercher des informations fiables, établies, vérifiables.
      Beaucoup d’internautes considèrent d’ailleurs que certains sites valent mieux pour les commentaires que pour les articles. Mes commentaires seraient-ils plus sérieux que vos articles ?...

      "allez donc cher Hérault de votre plume afin que nous vous lisions ! »

      Les lecteurs d’Agoravox peuvent donc me lire s’ils le veulent via mes commentaires que j’assume totalement. Quand vos permanentes manipulations sont mises à jour, les assumez vous vous-même ?
      Sur cette question « d’assumer » ses dires, au lieu de jouer à Madame Irma sur le prix du pétrole dans l’avenir (autant jouer au loto), je vous propose un pari basé sur des faits passés, documentés et vérifiables immédiatement.
      Si vous prouvez de façon sérieuse qu’il y a eu de la vigne au Groenland, je m’engage devant les lecteurs d’Agoravox, d’une part à vous présenter mes plus sincères excuses et, d’autre part (car j’assume mes affirmations contrairement à vous qui fuyez quand vos erreurs sont démontrées), à fermer mon compte sur Agoravox et à ne plus y faire un seul commentaire.
      Vous êtes au pied du mur. Tenez-vous le pari, c’est à dire si vous êtes incapable de prouver votre affirmation, de me présentez vos excuses et de fermer votre propre compte ? 
      Quand il s’agit d’assumer ses propos chacun comprendra ou est le roquet dans l’affaire.


Réagir