vendredi 20 septembre 2019 - par BELZEBUTH

L’Union Européenne va imploser

La Grande Bretagne quitte l'Union Européenne dans le cadre d'un BREXIT à rebondissements...

Les autres pays membres de l'Union Européenne n'en sont pas là, mais en réalité, il n'y aura sans doute pas besoin d'un Frexit ou d'un Grexit pour quitter une Union Européenne qui va se disloquer avec la crise financière qui arrive....

Malheureusement, cette période prochaine risque d'être explosive tant sur le plan social qu' économique....

 

Le feuilleton du BREXIT

Le référendum du 23 juin 2016 pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a conduit au BREXIT voulu par 51,9% des votants.

Mais la concrétisation de la sortie du Royaume-Uni est difficile car elle se heurte à la réticence des parlementaires britanniques à quitter l'Union Européenne et à la réticence de la Commission Européenne qui n'a aucun intérêt à ce que les anglais réussissent à quitter l'UE. Si le BREXIT réussissait, cela risquerait de donner de mauvaises idées aux autres Etats membres comme à l'Italie par exemple.

Mais on peut supposer que le BREXIT aura bien lieu au 31 octobre....

(A ce propose consulter les vidéos de MM ; ASSELINEAU et GAVE sur YOUTUBE).

Les conséquences sur le Royaume - Uni seraient en réalité très certainement positives. Les anglais ont eu l'ilntelligence de conserver leur monnaie, c'est à dire de protéger leur souveraineté. En devenant indépendants, les anglais vont pouvoir mener une politique autonome, libérée des stupides règles imposées par l'Unionn Européenne. De là à ce que le Royaume-Uni devienne un paradis fiscal pour les entreprises dans le futur il n'y a qu'un pas...

 

L'échec de l'Unon Européenne

Cet espèce de "machine infernale" qu'est devenue l'Union Européenne, est un échec complet.

Le thème retenu pour le pélerinage de l'Assomption à LOURDES pour cette année 2019 est 'heureux vous les pauvres car le royaume de Dieu est à vous" (journal LA CROIX du 15 08 2019) ; avec une pauvreté en augmentation continue depuis 2002, après plus de trente années de baisse continue, le nombre de pauvres en France atteint huit millions de personnes. (ayant un revenu inférieur à 954 euros par mois). 

Il est bien loin le temps où l'Union Européenne faisait encore réver à un avenir meilleur....

Les faits sont là, la désindustrialisation à impacté notre pays, les usines se sont installées dans des pays à bas coût (pays d'Europe de l'est, Maroc, etc...).et les emplois ont disparus. Les directives européennes interdisent aux Etats membres d'aider les entreprises en difficultés, ce qui conduit à la destrustion de notre industrie..

Avec des accords comme le CETA avec le CANADA et l'accord avec les pays d'Amérique du Sud (MERCOSUR), les entreprises européennes et les agriculteurs vont être atteints directement par la concurrence de ces pays..

L'Union Européenne n'a au final d'intérêt pour les multinationales et pour les traders, mais elle n'apporte pas de réponses satisfaisantes aux problèmes économiques et sociaux des Etats membres. Bien au contraire, elle génère des difficultés....

L'absence de frontières et l'arrivée régulière de migrants venus de pays pauvres engendre le sentiment d'insécurité dans la population qui perçoit cette immigration non souhaitée comme une menace,( à tort ou à raison)...

Les pays de l'Est Pologne, Tchéquie, Bulgarie sont d'ailleurs totalement opposés à cette immigration et se confrontent avec la commission européenne à ce propos.

En résumé, la Commission Européenne dicte et veut imposer aux Etats membres des directives qui ne sont pas forcément bien acceptées ou acceptables pour les populations. Le résultat est la montée de sentiments nationalistes partout en Europe..

 

La prochaine crise financière sera le coup fatal pour l'Union Européenne

La France et l'Italie n'auront sans doute pas besoin de quitter l'Union Européenne qui implosera lors de la prochaine crise financière qui approche à grands pas d'après l'ancien député européen Bernard MONOT. (auteur du livre "L'Eurovision pour les peuples"). Selon M.MONOT, l'Union Européenne et l'EURO ne survivront pas à la crise financière qui devrait toucher l'Europe prochainement.

A propos de cettre crise financière qui nous menace, M.JOVANOVIC, M.GAVE et d'autres ont déjà et depuis longtemps tiré la sonnette d'alarme.

La situation que nous connaissons aujourd'hui est anormale, les banques proposent des prêts avec des taux négatifs, et ces mêmes banques sont en difficultés, (notamment la Deutsch Bank allemande).Les banques centrales (BCE et FED etc...) utilisent la planche à billets pour approvisionner les banques de façon excessive. 

Et enfin les entreprises et les particuliers sont lourdement endettés, et le système financier et bancaire risque d'exploser dans les années qui viennent.

 

Les gilets jaunes et la montée des tensions sociales

Le mouvement des gilets jaunes risque de s'étendre progressivement aux fonctionnaires (infirmiers, policiers, pompiers etc...) qui par manque de moyens, ne peuvent plus assurer leurs missions, et aussi aux classes moyennes.

On l'a évoqué plus haut, la pauvreté s'étend en France, les classes moyennes sont touchées également de plus en plus par la précarité. Les gilets jaunes risquent fort d'être rejoints dans les mois à venir par ces classes moyennes qui voient de jour en jour leur pouvoir d'achat rogné par les impôts, et par les hausses de prix (immobilier, carburants, etc..)

Si une nouvelle grave crise financière arrive, comme certains journalistes, économistes et personnalités l'envisagent, alors on risque de connaître en France d'importants troubles sociaux .(malheureusement)

Les français ont été patients, ils ont consenti des efforts, accepté les taxes et impôts, mais ils n'auront certainement pas la patience d'attendre le Paradis pour être heureux....

 

JPEG



141 réactions


    • JL JL 21 septembre 2019 08:44

      @Le421
       
       toutafé !
       
       Mais quelle est l’alternative ?
       
      Faire de la merde comme tout le monde pour tenir face à la concurrence des prix, et il faut le dire, à cause des subventions criminelles accordées par l’UE au transport internationaux des marchandises ?
       
      Ou bien fermer nos frontières et faire de la qualité que personne n’achètera, faute de pouvoir d’achat ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 08:48

      @JL
      C’est vrai qu’avant l’ UE, j’oubliais que la France, c’était la Somalie, et qu’elle vivait recluse comme la Corée du nord... !


    • JL JL 21 septembre 2019 09:04

      @Fifi Brind_acier
       
       Quelle mauvaise foi !!! Ce n’est pas comme ça que vous me ferez aimer l’UPR.
       
       ps. Si ce n’est pas de la malhonnêteté, c’est de la bêtise : sachez donc pour votre gouverne qu’avant c’était avant ce processus inexorable -, et que par conséquent, comparaison est ici déraison affligeante. Touchez en deux mots à votre FA préféré.
       
      Qu’on se rappelle : « Nous irons vers un nouvel ordre mondial, et personne ne pourra y échapper »
       
       
       


    • cettegrenouilleci 21 septembre 2019 09:20

      @JL

      « [Avant, c’était avant-ce processus inexorable
      Qu’on se rappelle : »Nous irons vers un nouvel ordre mondial, et personne ne pourra y échapper« .] »

      Un peu abscons, cet argumentaire...

      En quoi invalide-t-il la remarque tout à fait pertinente de Fifi ?

      N’est-ce pas vous qui essayez de faire dire à l’UPR autre chose que ce qu’elle dit et démontre en étayant solidement ses démonstrations ?


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 23:59

      @Fifi Brind_acier

      avant l’UE, la France c’était l’Occupation, la guerre, les massacres à Verdun... précédente phase du capitalisme... la colonisation, l’exploitation ouvrière, la destruction des campagne, l’anéantissement de la culture française... et dans ce topo, votre De Gaulle a apporté sa pierre à l’édifice dégueulasse...

      vous avez une vision statique de l’Histoire...


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 10:56

    C’est même plus grave que ne le décrit l’auteur. Non seulement l’ UE ne nous protège pas, mais elle nous empêche de nous défendre, de défendre nos entreprises et nos emplois, un comble.

    Bruxelles n’a pas levé le petit doigt pour empêcher Alstom d’être vendu aux Américains. Dans la Bible européiste, l’ UE devait pourtant faire contrepoids aux gros vilains méchants, les USA et la Chine, rêve !

    Une vague Commissaire européenne à la concurrence, élue par personne, a interdit à Alstom de s’allier avec Siemens pour fabriquer des trains, « pas de monopole », a-t-elle dit.

    Mais récemment, le géant chinois du ferroviaire vient d’avaler une entreprise allemande : silence radio de la Commission européenne.

    Protection contre les Chinois ? Nada, wallou, rien du tout !

    Puis on apprend que la SNCF vient de commander des trains inter cités... à l’Espagne ! Du coup Alstom craint des licenciements en Alsace avec ses 800 emplois à la clef.


    Les syndicats sont vent debout, mais comme l’explique le journaliste de l’ Immonde :

    « On ne peut pas gagner à tous les coups » conclut le journaliste du Monde Jean-Michel Bezat dans sa chronique intitulée « Le temps où Alstom et la SNCF formaient un couple uni est révolu ». La libre concurrence fait des perdants et des gagnants au grand dam de l’intersyndicale FO, CGT, CFE-CGC et CFDT du groupe français Alstom qui a manifesté son « indignation »etc


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 11:13

    Une chose que les européens ignorent, car on leur a soigneusement caché, c’est l’ origine de la mondialisation et du libre échange, présentés comme d’origine certifiée naturelle, comme le cycle de l’eau ou les phases de la lune...

    There is no alternative. La mondialisation et le libre échange ont été décidés par les élites européennes et américaines, pour favoriser leurs multinationales, et leurs grosses entreprises, afin qu’elles délocalisent leurs productions sous des cieux plus cléments, dans des pays à bas salaires et peu regardants sur les conditions de travail. 

    Le capitalisme occidental a réinventé l’esclavage, mais loin d’ici, ce qui convient très bien aux écolos, qui veulent bien des téléphones portables, des éoliennes et des panneaux solaires, à condition que les usines ne soient pas dans leur quartier, petite parenthèse.

    Cette mondialisation ne s’est pas fait de manière réciproque, les autres pays du monde ont continué comme avant, à protéger leurs frontières, leurs entreprises, leurs patrimoines... Ce sont les populations occidentales qui ont payé le prix de ces délocalisations.


    • Emohtaryp Emohtaryp 20 septembre 2019 13:40

      @Fifi Brind_acier

      Un nouveau soutien de poids pour l’UPR et Asselineau avec Michel Onfray !

      La bascule est en train de se produire ! smiley

      http://www.google.com/search?client=safari&rls=en&q=onfray+++asselineau&oq=onfray+++asselineau&aqs=heirloom-srp..0l3


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 18:29

      @Emohtaryp
      Oui, mais c’est un électron libre, il ne veut adhérer à aucune organisation, du moins pour l’instant. Je le verrais bien Ministre de la Culture ou de l’ Éducation nationale...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 19:41

      @exol
      Je vous souhaite d’avoir le même bordel que lui dans la cafetière, vous ne semblez pas en prendre le chemin, c’est dommage !


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 01:25

      @Fifi Brind_acier

      ministre de la Culture ou de l’Education Nationale le père Onfray ?? ... ouh là là... ça chauffe de la cafetière à l’UPR...

      vous avez même réussi à choper l’autre cinglé de Charles Gave... le « patriote » qui planquait son magot à l’étranger en 1981... a-t-il pensé à rappatrier le fruit de ses rapines depuis Hong-Kong ?

      et puis Todd... qui propose le plus sérieusement du monde de renforcer le lien atlantiste !

      ou Brousseau... qui ne voit aucun problème avec la spéculation financière... faut dire qu’il a quand même grenouillé 15 ans à la BCE (après 10 ans à spéculer à la Société Générale), pour commencer à se poser des questions...

      à la limite, le seul gaulliste sérieux c’est Todd... comme De Gaulle, il propose de se soumettre à la banque anglo-américaine pour se « libérer » de l’Allemagne... cohérence historique... et puis c’est honnête comme aveu : on plantera le peuple à la première occasion.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 07:44

      @Paul Leleu
      Puisque l’ UPR n’a aucun intérêt, pourquoi vous donner tant de mal ??


    • Attila Attila 21 septembre 2019 12:08

      @Emohtaryp
      « La bascule est en train de se produire ! »
      C’est possible. C’est peut-être dû à l’intérêt des Gilets Jaunes pour les propositions de François Asselineau.
      Michel Onfray est invité dans les médias. Cela implique quand-même un minimum d’allégeance. S’il se permet de soutenir François Asselineau tout en restant invité dans les médias, c’est que quelque chose a changé.
      .


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 12:47

      @Attila
      Quelques heures après, Onfray a démenti en insultant Asselineau et l’ UPR. C’est classique, ils sont d’accord avec l’ UPR sur les analyses de l’ UE, mais pour le reste, ils sont en désaccord, pas la peine d’en faire un fromage.


    • JL JL 21 septembre 2019 12:55

      s@Fifi Brind_acier
       
      ’’ils sont d’accord avec l’ UPR sur les analyses de l’ UE,’’
       
       Ben oui, on peut être d’accord sur le diagnostic, et en désaccord sur la thérapeutique.
       
      Les européistes nous font croire qui n’y a que le Frexit comme traitement du mal ! Et en ce sens, Asselineau apporte de l’eau à leur moulin.
       
      Le Frexit c’est un retour impossible en arrière. On ne ne fait pas demi-tour au milieu du gué pas plus qu’on ne gagne en défaisant ce qui a été fait. Dans quelle langue faudra-t-il vous le dire ?


    • Attila Attila 21 septembre 2019 12:57

      @Fifi Brind_acier
      « Quelques heures après, Onfray a démenti en insultant Asselineau et l’ UPR. C’est classique, »
      Il préserve son passage dans les médias : donc rien n’a changé.
      .


    • Attila Attila 21 septembre 2019 14:29

      @Attila
      Réponse d’un militant UPR :
      https://www.youtube.com/watch?v=Jb92vuB3—8&feature=youtu.be

      .


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 18:27

      @JL
      pas plus qu’on ne gagne en défaisant ce qui a été fait

      Vous avez raison, il vaut mieux laisser l’UE démonter un par un les acquis sociaux, et vous vous dites de Gauche !?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 18:31

      @Attila
      La réaction d’ Onfray ne m’étonne pas, c’est un anarchiste qui ne supporte pas le rôle de l’Etat, et qui est favorable aux régions. Il ne peut pas être d’accord avec tout le programme de l’ UPR. Un peu comme Chouard.


    • JL JL 21 septembre 2019 19:49

      @Fifi Brind_acier
       

      une politique de gauche dans une France isolée est impossible : il faudrait booster la demande intérieure. Et qui paierait, selon vous ? Les patronat ? sûrement pas ; la planche à billet ? faillite assurée à court terme.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 20:06

      @JL
      Mais qui vous dit que d’autres pays européens n’auront pas envie de se barrer aussi et de faire une politique sociale ? Vous pensez que les populations sont masos à l’infini ? L’UPR explique dans son programme où faire des économies.

      La FI propose un programme social, tout en restant dans l’ UE, je vous pose la même question, où allez-vous trouver l’argent ?

      La France avant l’ UE était un pays isolé ?


    • Pierrot 22 septembre 2019 02:59

      @JL

      « Le Frexit c’est un retour impossible en arrière. On ne ne fait pas demi-tour au milieu du gué pas plus qu’on ne gagne en défaisant ce qui a été fait. Dans quelle langue faudra-t-il vous le dire ? »

      « ... une politique de gauche dans une France isolée est impossible ... »

      Non, la France ne franchit pas un gué (celle-là, ça fait des décennies qu’on nous la ressort !) : elle est face à l’océan, elle avance vers le large et elle a déjà de l’eau jusqu’au cou. Alors même si revenir exactement dans la situation antérieure en faisant demi-tour n’est pas vraiment envisageable, il est vital d’opérer un virage à plus de 90° pour ne pas continuer à sombrer. Mais pour l’UE il n’est absolument pas question de changer de cap.

      Contrairement à ce dont les européeistes cherchent à nous convaincre, rester dans l’UE et la zone Euro nous coûtera à terme beaucoup plus cher que les quitter. Loin de nous être bénéfiques, elles sont en fait les principales responsables du déclin économique, industriel et civilisationnel de notre pays, et par voie de conséquence de la chute de notre demande intérieure. Pour mesurer toute l’ineptie des arguments européistes, il suffit de se rappeler la puissance de la France avant elles, ou de constater que non seulement les pays qui n’appartiennent ni à l’une ni à l’autre ne sont pas isolés mais qu’aujourd’hui ils s’en sortent souvent bien mieux que nous.

      Concernant la politique de gauche, c’est en restant sous la coupe de cette UE ultra-libérale qu’on peut être assuré qu’il ne nous sera jamais permis de la mener, que les moyens qui la rendent possibles continueront d’être confisqués, et que toutes les avancées sociales que nous avons acquises du temps de la France souveraine continueront d’être annulées, une à une, jusqu’à la dernière.

      Le Frexit sera bien moins l’occasion de défaire la soi-disant « construction » européenne que de stopper la destruction de notre nation entreprise par l’UE et par ses fanatiques. Il sera probablement rude et ne rétablira pas immédiatement la situation, mais plus nous attendrons pour le faire, plus ce rétablissement sera long et difficile. Et sans Frexit, la situation ne fera qu’empirer.

      (Pour vous paraphraser, si vous ne comprenez pas ces évidences je peux aussi vous les dire dans une autre langue.)


    • JL JL 22 septembre 2019 08:29

      @Pierrot,
       
      revenir sur ses pas ce n’est pas la meilleure manière d’avancer, c’est incontestable. En revanche, ce que de votre coté vous énoncez comme étant évident ne me crève pas les yeux ; désolé.
       
      Je préfère écouter des hommes comme Thomas Picketty qui explorent des pistes non pas pour quitter l’UE mais pour se libérer du talon de fer capitaliste, plutôt que François Asselineau qui donne des clés pour quitter l’UE mais ne dit rien quant à la mainmise mortifère du capital sur notre environnement et nos vies.
       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 09:45

      @JL
      on peut être d’accord sur le diagnostic, et en désaccord sur la thérapeutique.

      Michel Onfray est anarchiste, il faut lire son livre sur Camus pour le comprendre. Il est, comme tous les anars, opposé à l’ Etat centralisé et jacobin.

      Il vient d’écrire un livre sur les régions, pour lui, le pouvoir doit partir des communes, des départements et des régions : « Décoloniser les Provinces ».

      Il est d’accord avec Asselineau sur ses analyses de l’ Europe maastrichienne, et c’est tout, comme de nombreux militants ou électeurs de Gauche.

      Sauf ceux qui viennent à l’ UPR et qui sont d’accord avec sa Charte fondatrice, soit plus de la moitié des adhérents à l’ UPR, 20 000 ou 25 000 pour l’instant.

      La Gauche française étant constituée de 30 Partis différents, divisés sur tous les sujets et incapables de s’unir sur un projet commun, la Gauche est devenue totalement inutile aux citoyens, et ses divisions ouvrent un boulevard au capitalisme.


    • JL JL 22 septembre 2019 10:33

      @Fifi Brind_acier
       
       je vous parle de picketty, pas d’Onfray ; vous n’avez vu dans le lien que j’ai donné plus haut en réponse à cettegrenouille, que l’intitulé : de fait ce lien ne renvoie pas aux arguments d’Onfray mais vers une objection que je (lui) fais quand il approuve l’UPR.
       
       Nuance.


    • Pierrot 22 septembre 2019 10:51

      @JL

      Vous comprendriez certainement si vous utilisiez le verbe « reculer » ou « régresser » pour désigner le cheminement de notre pays depuis notre soumission à l’UE, puisque cela correspondant bien mieux aux différents bilans qu’on peut aujourd’hui en tirer.

      Par ailleurs, faut-il rappeler que la dictature ultra-libérale et l’impuissance des nations est inscrite dans les gènes de l’UE ?

      C’est elle qui impose juridiquement la mainmise du capital sur notre économie, notre politique et l’organisation de notre société, exacerbant ainsi son caractère mortifère.

      Sa mécanique interne l’empêchant déjà de réaliser des souhaits assez largement partagés même quand ceux-ci vont dans le sens de son idéologie, il apparaît carrément irréaliste de vouloir changer son objectif principal qui est défendu jusqu’à l’absurde à tous les étages de l’institution. Les propositions de Thomas Picketty y ont donc déjà une place toute désignée : la poubelle.

      De plus, on a aujourd’hui suffisamment de recul pour comprendre que les sempiternelles promesses d’améliorations n’ont jamais été tenues et ont toujours servi à faire patienter le pékin le temps que l’UE trouve le moyen de rendre ces dernières matériellement impossibles. Le leitmotive, c’est « There Is No Alternative », de gré ou de force !

      Dans notre situation, continuer d’attendre que l’UE desserre l’étau du capitalisme, c’est comme suffoquer à cause d’un sac en plastique enfilé sur la tête en s’interdisant de l’enlever tant que l’air frais n’y serait pas de nouveau rentré : c’est juste du suicide. Moi je suis partisan d’enlever la tête du sac au plus tôt.


    • JL JL 22 septembre 2019 11:00

      @Pierrot
       
      Si je vous dis que l’UPR c’est le parti qui propose aux moutons l’élimination du chien du berger, ça vous parle ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 12:43

      @JL
      Lâchez nous un peu et occupez vous de faire cesser la division entre les 30 Partis de Gauche et les 8 syndicats français, vous avez de quoi vous occuper longtemps.


    • JL JL 22 septembre 2019 12:59

      @Fifi Brind_acier
       
      ’’Lâchez nous un peu’’
       
       C’est l’hôpital qui implore la charité !


    • cettegrenouilleci 22 septembre 2019 13:19

      @JL

      « Revenir sur ses pas, ce n’est pas le meilleur moyen d’avancer ».

      Bonjour JL

      Un bon alpiniste, comme un bon révolutionnaire, sait que revenir sur ses pas est quelquefois une condition incontournable pour rester en capacité de garder son cap et pour reprendre de l’altitude.

      Bonne journée


    • cettegrenouilleci 22 septembre 2019 13:30

      @JL

      A moi, ça me parle !

      Cela montre l’inanité et la malhonnêteté des reproches que vous adressez à l’UPR.

      Avec de tels arguments, ce n’est pas l’UPR que vous « dézinguez », c’est votre petite personne.


    • cettegrenouilleci 22 septembre 2019 13:37

      @cettegrenouilleci

      Le commentaire précédent répondait à cette imparable saillie de JL, à propos de l’UPR et de son obsession à vouloir sortir à tout prix la France de la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan :

      « le parti qui propose aux moutons l’élimination du chien du berger » 

      Est-ce que ça vous parle ?


    • Attila Attila 22 septembre 2019 17:18

      @Fifi Brind_acier
      « Michel Onfray est anarchiste, il faut lire son livre sur Camus pour le comprendre »
      Merci pour cette mise au point.
      Je ne m’intéressait pas à Onfray, le trouvant assez superficiel ( ce que son aveu sur sa méconnaissance des idées d’Asselineau a révélé). Je ne connaissait pas plus Onfray que Onfray connaissait Asselineau.
      .


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 19:01

      @Attila
      Il faut écouter Onfray expliquer sa conception de la communalité libertaire, par opposition à l’ Etat jacobin. Il est pour un Parlement dans chaque région. Il est plus proche de Chouard que du programme de l’ UPR.

      Mais il a des points communs avec l’ UPR, dont l’analyse de l’ Europe.
      Le tort de Michel Onfray est d’avoir parlé des points communs, mais pas de ses divergences. Et le tort de l’ UPR a été de prendre la partie pour le tout.

      « Décoloniser les Provinces » vidéo de 4 minutes.




    • eau-pression eau-pression 23 septembre 2019 13:03

      @Fifi Brind_acier

      J’ai lu les échanges précédents sans la culture politique des intervenants. Mais cette histoire de « qui décide ? » doit être creusée par l’UPR, et les profanes (comme moi donc) n’ont que des repères historiques simplifiés pour la penser.

      A lire la métaphore de JL (agneau/berger), il me vient cependant à l’esprit la parabole du bon berger. Ce bon berger est en chacun de nous. La parabole nous dit que nous ne sommes pas des moutons, contrairement à ce qui sous-tend la métaphore.
      JL manifeste aussi le réflexe très répandu de croire que « qui n’avance pas recule ». @grenouille a très bien répondu, mais seuls les alpinistes comprendront. Dans la vie, beaucoup de gens ont dû rencontrer des situations où il vaut mieux casser pour mieux reconstruire quand un chantier est mal engagé. Mais combien s’entêtent ?

      Onfray devrait songer aux déboires logistiques qu’il a eus avec son Université Populaire et approfondir sa conception de « qui décide ? » Fractionner la représentativité n’est pas la recette miracle. Le maire de la plus petite commune a son Ego, qui interfère avec les décisions qu’il a reçu mandat de prendre.

      Mais je n’ai pas vu à ce jour, dans les réflexions de l’UPR, de prospective sur l’après frexit.

      La soumission à l’UE et ses directives, ça inquiète peu l’électeur car elle est vue, par celui qui n’a que de vagues notions d’histoire. comme une suite du jacobinisme bien de chez nous. Ce jacobinisme, les français s’en sont accommodés (en France il y a toujours, dans l’imaginaire au moins, un petit surdoué né dans les parages, qui se souvient du pays depuis ce Paris où il est monté). Du coup ils ne voient pas la consanguinité s’installer dans les institutions européennes.

      Grosso-modo, le retour à la nation, ce devrait être le rappel à la responsabilité. Responsabilité (droits et devoirs) de l’individu dans son groupe, jusqu’à la responsabilité des nations dans la planète qu’elles partitionnent.

      Faute de mettre au premier plan ces considérations sur la responsabilité, le discours de l’UPR sera toujours perçu comme un appel au bon chef (le chien de JL).


    • Attila Attila 23 septembre 2019 21:40

      @Fifi Brind_acier
      Communiqué du Bureau de l’UPR, ce soir :
      « Pour notre part, nous ne savons pas ce qui s’est passé, mais il s’est passé quelque chose. »
      Effectivement, il a finit par une accusation d’antisémitisme écrite sur son blog :
      "sans avoir entendu mon propos, on m’a couvert de la boue qui recouvre Asselineau qui le mérite sur un certain nombre de sujets - complotisme, antisémitisme entre autres "
      Criminaliser la pensée

      .


    • Attila Attila 23 septembre 2019 21:55

      @eau-pression
      Qui décide ? Vous avez raison : c’est une question fondamentale.
      J’essaie de la rappeler autour de moi : qui décide de la politique économique et sociale du gouvernement ? Il m’apparaît que cette question devrait être au centre des prochaines campagnes électorales.
      .
      « Mais je n’ai pas vu à ce jour, dans les réflexions de l’UPR, de prospective sur l’après frexit.  »
      Il y a une conférence mais le texte « Frexit, le jour d’après » a disparu.
      .
      "Grosso-modo, le retour à la nation, ce devrait être le rappel à la responsabilité. Responsabilité (droits et devoirs) de l’individu dans son groupe, jusqu’à la responsabilité des nations dans la planète qu’elles partitionnent. "
      Et surtout, responsabilité de l’électeur de s’informer sérieusement à une époque où les possibilités sont infiniment plus grandes qu’autrefois.

      .


    • eau-pression eau-pression 23 septembre 2019 22:27

      @Attila

      Il faut croire que pour Onfray il n’y a aucune intention cachée dans la construction de l’UE. Même Ardisson n’aurait pas osé.

      Pour calmer vos insomnies, inscrivez-vous à l’université populaire.


    • eau-pression eau-pression 24 septembre 2019 08:16

      @Attila
      Toujours sur Onfray, dans la ligné des intellos-collabos, il ne veut surtout pas enraciner sa pensée.
      La boue, c’est mal.


  • Loatse Loatse 20 septembre 2019 12:15

    Vous croyez vraiment que c’est la faute à L’UE si les entreprises ont délocalisé ? si le tissu industriel s’est réduit à peau de chagrin ?

    Non. et ce même si les traités interdisent à l’état de soutenir les entreprises françaises en difficulté..

    surtout ne pas se poser la question de « pourquoi sont elles en difficulté ? »

    certains répondront « parce que les français n’ont plus les moyens d’acheter »

    dans les années 60 non plus nous n’avions pas les moyens d’acheter 

     Mais Il y avait jusque là une fierté de notre tissu économique, lequel était soutenu non pas l’état (il n’en avait pas besoin) mais par le consommateur.

    qui aujourd’hui se retrouve le bec dans l’eau en roulant japonais, en se nourrissant allemand (les discounters), en s’habillant chinois ou italien, en regardant sa télé turque sur un parquet usiné en chine avec les bois de nos ex forêts... (vendus aux chinois comme les vignes)

    Si le boycott est interdit, rien n’empêche et n’empêchait le consommateur de décider par lui même de soutenir son industrie en privilégiant l’achat de produits nationaux, locaux de bonne qualité, eux.

    C’est l’avidité la source de tous nos maux, le désir de posséder plus (la télé pas chère ET les vacances low cost en tunisie), être à la dernière mode (4 collections pas an dorénavant) quitte à jeter au bout de 3 mois son pull qui boulotte et a autant de tenue qu’une serpillère mouillée...

    et puis pleurer sur les effets pervers de ses choix (la pollution dûe aux transports maritimes d’innombrables containers, les tout aussi innombrables rebuts d’électro menagers de m..e qui rendent vite l’âme et que l’on envoie (enfin envoyait, aujourd’hui on nous retourne nos déchets) vers l’asie...

    Coté démographie...

    200 000 avortements/an, les générations ne se renouvellent pas... est ce que demain ce sera mamie à 70 ans qui va prendre soin de ses ainés en ehpad ? Un pays de vieux, voilà ce que nous sommes devenus !

    alors nous faisons venir de la jeunesse d’ailleurs... Une partie non diplomée qui ira travailler dans les vignes (chose qui rebute le chomeur français/espagnol/italien au choix), en cuisine (comment ca dit le même : les horaires me conviennent pas et puis il n’y a pas de week end), en hotellerie voir dans le batiment... tous secteurs qui peinent à recruter.

    Mais c’est la faute de l’UE bien sur. ou à Ahmed et Rachid (l’un, nouveau venu du maroc est terrassier sur le chantier ou se situe votre nouvel appartement, l’autre se lève tous les jours à 4 heures pour vider nos poubelles)

    surtout, surtout ne pas se remettre en question ! 


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 12:56

      @Loatse
      Je vais prendre un exemple, celui du textile français. Avant l’ UE il y avait de nombreuses entreprises, dans les Vosges, le nord et ailleurs.

      Le gouvernement avait mis des quotas aux importations de textiles chinois.
      Ces quotas permettaient aux consommateurs d’avoir des produits chinois, mais aussi des produits français, souvent plus chers, car les salaires français sont plus élevés.

      Un commissaire européen est allé à l’OMC et a décidé de supprimer les quotas qui protégeaient les entreprises de textiles français. Et ça s’est passé pareil dans tous les secteurs délocalisables.

      Le prix du travail répond à l’offre et à la demande. En GB, les salaires ont augmenté de 4% depuis le referendum, car de nombreux travailleurs polonais sont partis et les employeurs sont obligés d’augmenter les salaires pour embaucher. Ce qu’ils ne sont pas obligés de faire en France, à cause de la Commission européenne qui impose l’austérité sur les salaires et à cause de l’immigration.

      Pour l’immigration, c’est pareil, elle est gérée par des traités européens : Schengen, Dublin, Amsterdam, les accords sur les travailleurs déplacés et plus récemment, le Pacte de Marrakech.


    • JulietFox 20 septembre 2019 15:44

      @Loatse
      200 000 avortements/an,

      Certes, mais pour la femme qui travaille -car le salaire de l’époux est largement insuffisant mettre au monde un enfant, c’est tirer parfois un trait sur son emploi.
      Comme elles sont une grande majorité en CDD, on ne les licencie pas tout de suite, mais le DRH préfèrera, s’en........séparer, par des vacheries sans nom.


    • Loatse Loatse 20 septembre 2019 17:00

      @JulietFox

      L’emploi, la voiture (qu’il faut parfois changer), les vacances (exit saint trop avec bébé) et puis déjà qu’il faut emmener le chien quoique... mémé ca va, elle est à l’ehpad..

      je me demande parfois comment j’ai pu faire 4 mômes et les nourrir... parfois avec un seul salaire. oui, c’est arrivé qu’on me jette parceque mon ventre s’arrondissait y’a des enfoiré(e)s partout même la stagiaire qui guignait ma place en faisant du zèle bien baveux et l’a obtenue, c’est dire si le monde est loin d’être parfait.


    • OJBA 20 septembre 2019 17:31

      Bien d’accord avec vous, on nous a « vendu » le prix bas pour ne pas avoir à augmenter les salaires


    • ZenZoe ZenZoe 20 septembre 2019 17:43

      @Loatse
      Je suis d’accord. Les consommateurs ne sont pas les seuls fautifs dans le désastre, mais c’est vrai qu’ils ont joué un rôle important.
      Le résultat : des prix bas, oui, peut-être, mais aussi une industrie en lambeaux, des biens de qualité ras-des-pâquerettes, un environnement dévasté, et des chômeurs en pagaille, et des précaires, et de l’angoisse face à l’avenir.

      Un peu comme les électeurs qui votent pour des ripoux et se plaignent après de la corruption des élites.
      Faut savoir ce qu’on veut dans la vie.


    • Fergus Fergus 20 septembre 2019 18:28

      Bonjour, Loatse

      Vous avez raison : hors Union Européenne, les pays membres auraient appliqué la même politique à quelques pouillèmes près  !!!


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 19:06

      @Fergus
      hors Union Européenne, les pays membres auraient appliqué la même politique à quelques pouillèmes près  !!!

      Si ce que vous dites était vrai, l’UE n’était pas nécessaire !
      Si on nous a imposé l’Union européenne, et autant menti sur ses finalités, c’est justement parce que les peuples étaient réticents et qu’il fallait les anesthésier avec de bons gros mensonges. Cf « Le Bêtisier de Maastricht » extraits :

      Julien Dray :« Oui, pour aller de l’avant dans les conquêtes sociales, il n’est d’autre avenir que la Constitution de l’Europe. »

      Giscard D’Estaing : « Si le Traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. »

      Michel Sapin« Maastricht apporte aux dernières années de ce siècle une touche d’humanisme et de Lumière qui contraste singulièrement avec les épreuves cruelles du passé. »

      Michel Rocard : « Maastricht constitue les trois clefs de l’avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d’impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie »
       

      Michel Sapin « Le traité d’union européenne se traduira par plus de croissance, plus d’emplois, plus de solidarité. »

      Martine Aubry : « L’Europe, ce sera plus d’emplois, plus de protection sociale et moins d’exclusion. »

      Kouchner : « Avec Maastricht, on rira beaucoup plus. »

      Jacques Delors : « [Les partisans du « non »] sont des apprentis sorciers. […] Moi je leur ferai un seul conseil : Messieurs, ou vous changez d’attitude, ou vous abandonnez la politique. Il n’y a pas de place pour un tel discours, de tels comportements, dans une vraie démocratie qui respecte l’intelligence et le bon sens des citoyens. »

      Il est donc interdit aux peuples de remettre en question cette pure merveille ! S’ils le font, on interdit le Brexit, on change le non de 2005 en oui, on refait revoter les peuples qui ont mal voté, et on traite ceux qui veulent en sortir de fachos, complotistes toussa, toussa...


    • chantecler chantecler 20 septembre 2019 19:29

      @Fifi Brind_acier
      A quoi mène l’aveuglement !


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 19:50

      @chantecler
      Ces Socialistes, je ne peux plus les supporter ! En plus de nous avoir vendu Maastricht comme la 8e merveille du monde, d’avoir trahi le non en 2005, ils ont essayé de nous vendre le projet d’Une Europe sociale" pendant bientôt 1/4 de siècle, dont personne n’a vu le moindre début de commencement !

      Pourtant, les Socialistes ont été majoritaires en Europe, mais cela ne suffit pas, il faut l’unanimité pour changer les Traités, ce qu’ils ont juste oublié de nous dire. 


    • Un des P'tite Goutte un des p’tite goutte 20 septembre 2019 19:53

      @Loatse

      J’en ai assez des arguments "les Français ne veulent pas faire ces boulots" je prends même ça comme une injure. Dans des conditions où il n’y a pas le choix, on le prend le boulot, parce qu’il faut bouffer. D’expérience.

      Ajoutez à ça, CF. Fifi, l’argument des emplois sous-payés car flux démographiques libres et engraissement des multinationales sur des bas salaires, etc. non.
      Maintenant j’accepte l’idée que certains soient conditionnés, et par qui ? Par les vendeurs acharnés, par les faiseurs d’opinion, les médias mainsteam. Par la pub, (Un max d’entre elle, des bagnoles : mais d’où sortent les extra-terrestres qui essaient d’amalgamer le dernier gadget à la con avec le désert Californien, la nana canon qui s’amène, les effets techniques waouh, j’hallucine, etc. etc. arrêtez le délire !!!

      Est-ce parce que les Français sont trop cons qu’on voit fleurir dans les rues des tanks militaires, sobrement appelés SUV trop gros pour passer, pour se garer, qui consomment énormément, qui puent, ou bien parce que l’on crée savamment une demande par ces mêmes pub. Les deux mon général ; mais la responsabilité en incombe aux premiers, producteurs, à ceux à qui profite le crime et leurs cooptés. Pourquoi n’a-t-on pas vu de campagne nationale dénigrant ces gouffres à carburant ?

      La source première source de nos maux, une sorte d’égocentrisme individualiste oui, mais, je le répète, conditionnement, en réalité dû aux puissants qui eux, nous l’observons tous les jours, ne sont pas prêts à un quelconque altruisme ou même réflexe de survie collectif ;

      La remise en question, tous doivent la faire, soi-même le premier. Moi-même, je suis prêt à faire encore des efforts surtout sur l’argument géopolitique > montée des économies de l’ancien « Tiers-Monde » > il va falloir se serrer la ceinture et je me fous comme de l’an 40 de st trop, du dernier modèle de ceci, de cela, etc. je me fous de partir ou non en vacances, je suis prêt à tirer un trait sur des tonnes de choses sauf…

      Si eux aussi.

      Et non ! Eh bien c’est raté alors.

      Mesdames Messieurs les aristocrates des temps présents, pressentant, informateurs à vos augustes bottes, récessions et autres calamités, votre réflexe juvénile consiste à multiplier les rentes, corruptions, ultra-libéralisme juteux, à soi-disant assurer vos arrières, au détriment de tout autre, à peine devenu, pour le coup, être humain digne de respect.

      Eh bien, grâce à votre comportement je refuse de baisser mon niveau de vie.

      C’est avec vous ou rien du tout (si, la rue). À prendre ou à laisser. 

      Bien, nous discernons maintenant, de plus en plus en plus, ce que vous cherchez à assurer. Ça n’est pas reluisant, mais donne matière à réagir. Merci, et à bientôt, donc.

      Et rappelez-vous, moins on a à perdre, plus on est fort.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 septembre 2019 20:17

      @Fergus

      Bonsoir, même avec les menaces d’un désastre financier qui s’annonce et que des économistes vous expliquent par la menu, vous continuez à faire le ventriloque pro-européen. Continuez, bientôt vous serez tout seul à y croire, à l’UE, cette merveilleuse chose qui nous a tant comblés, comme les Grecs ruinés, en larmes, devant les distributeurs d’argent, fermés.

      Quant aux SUV dont vous parlez,c’est le véhicule idéal des blaireaux en tous genre. C’est gros, c’est voyant, ça pollue, pour les kéké macroniens, c’est idéal.


    • Fergus Fergus 20 septembre 2019 20:39

      Bonsoir, Nicole Cheverne

      Il y a au moins autant d’économistes qui dénient ce prétendu « désastre financier » que de Cassandre qui professent le contraire.

      Les SUV « C’est gros, c’est voyant, ça pollue, pour les kéké macroniens, c’est idéal »
      A ce détail près que ces achats de SUV transcendent les partis, et que les ventes de ces véhicules atteignent désormais le tiers des ventes avant, dans quelques années, que ce ne soit la moitié de celles-ci !

      Sur le premier, contrairement à vous, je n’ai aucune certitude.

      Sur le deuxième point, évitez les clichés !


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 01:30

      @Loatse

      « Vous croyez vraiment que c’est la faute à L’UE » ? ... pour l’UPR l’UE est la cause de tous les maux...

      d’ailleurs, avant l’UE, le capitalisme, la pauvreté et les guerres n’existaient pas, c’est bien connu !

      et puis, le fait que les pays qui ne sont pas dans l’Euro (comme le UK) voir même pas dans l’UE (comme les USA) subissent les mêmes problèmes que nous ???? pas de problème à l’UPR... c’est de la faute à l’UE si les mecs votent Trump aux USA...

      d’ailleurs, l’UPR s’imagine que Jacques Delors a fait son Acte Unique comme ça tout seul dans son coin... comme si l’UE n’était pas juste le « modus operandi » du capitalisme à cet endroit à ce moment...

      et d’ailleurs, De Gaulle lui même (en 44 et en 58) n’est que le « modus operandi » du capitalisme vis à vis de la France, à ce moment là...

      l’UPR a une vision purement juridique de l’histoire... la notion de rapport de force n’existe pas dans leurs cerveaux...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 07:51

      @Paul Leleu
      Comme vous ne semblez pas lire les commentaires, ni regarder les vidéos, je vous remets mon commentaire précédent, sur la mondialisation, décidée par les élites européennes & américaines. Il est donc normal que les USA aient les mêmes problèmes que les européens, leurs industries et leurs services se sont barrés aussi.
      ____________________________________________________
      Une chose que les européens ignorent, car on leur a soigneusement caché, c’est l’ origine de la mondialisation et du libre échange, présentés comme d’origine certifiée naturelle, comme le cycle de l’eau ou les phases de la lune...

      There is no alternative. La mondialisation et le libre échange ont été décidés par les élites européennes et américaines, pour favoriser leurs multinationales, et leurs grosses entreprises, afin qu’elles délocalisent leurs productions sous des cieux plus cléments, dans des pays à bas salaires et peu regardants sur les conditions de travail. 

      Le capitalisme occidental a réinventé l’esclavage, mais loin d’ici, ce qui convient très bien aux écolos, qui veulent bien des téléphones portables, des éoliennes et des panneaux solaires, à condition que les usines ne soient pas dans leur quartier, petite parenthèse.

      Cette mondialisation ne s’est pas fait de manière réciproque, les autres pays du monde ont continué comme avant, à protéger leurs frontières, leurs entreprises, leurs patrimoines... Ce sont les populations occidentales qui ont payé le prix de ces délocalisations.


    • JulietFox 21 septembre 2019 08:23

      @OJBA
      Et dans les années 50 les bus affrètés par Renault, ; Peugeot, Citroen etc...pour sillonner le Maghreb, afin de recruter, pour casser les salaires.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 septembre 2019 12:26

      @Fifi Brind_acier
      Ah ! Asselineau est contre l’immigration ? et contre l’immigration musulmane, est-il contre ?
      Ce Monsieur ne s’exprime pas sur la question mais veut la proposer en référendum, un peu comme si on soumettait au référendum : « Voulez-vous laisser les voleurs entrer dans votre maison ? »


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 12:52

      @Daniel PIGNARD
      Je vous ai déjà répondu, c’est curieux que vous lisiez jamais les réponses à vos commentaires...
      Asselineau a commenté le Pacte de Marrakech.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 21 septembre 2019 13:54

      @Fifi Brind_acier

      « Ce pacte n’est pas bien parce qu’il arrive au pire moment. » 

      Asselineau fait un bilan de comment est reçu le pacte de Marrakech par les français, par les Italiens, les Hongrois etc…Mais on ne sait toujours pas si Asselineau est lui-même contre l’immigration des musulmans en France.

      Mettre Zamane Ziouane en second sur sa liste aux européennes est un message qui va contre le couplet 3 de Notre Marseillaise.


    • assouline assouline 21 septembre 2019 15:15

      @Loatse

      Précisons à toute fin utile que c’est bien la Grèce qui s’est endettée en trompant l’Union sur sa situation réelle...

      Un peu d’Histoire ne fait jamais de mal...

      Ce n’est donc pas l’Union qui a poussé la Grèce à s’endetter outre mesure en trompant celle-ci quant à sa propre situation...

      Quel genre de cris d’horreur pousseraient aujourd’hui les anti-Union si l’Union s’était immiscée dans les affaires intérieures de la Grèce pour en apprendre davantage sur la situation financière réelle du pays ?
      On aurait sans aucun doute crié à l’ingérence...

      Or, la situation actuelle de la Grèce procède bien de sa capacité souveraine à s’endetter dans des proportions irraisonné... et du laisser-faire de l’Union dont on ignore si elle était aussi peu avisée qu’elle le soutient aujourd’hui encore...

      On peut-donc raisonnablement se demander ce que serait aujourd’hui la situation de la Grèce sans l’Union et sans l’Euro... Car le libellé de la dette grecque en Euro est ce qui en garantit, dans son aspect monétaire, la stabilité, la fiabilité, et donc le financement jusqu’à remboursement...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 18:35

      @Daniel PIGNARD
      Zamane est française, ne vous en déplaise, et qu’elle défende la France et sa souveraineté, vous devriez vous en féliciter.

      Vous n’avez pas bien écouté Asselineau, il explique que les raisons invoquées par le Pacte de Marrakech ne justifient rien, que cela ne peut que profiter aux actionnaires et aux multinationales, et que le patronat européen a réinventé l’esclavage.


    • Paul Leleu 22 septembre 2019 00:14

      @Fifi Brind_acier

      euh, à part la Chine, je ne comprends pas bien quel pays du monde a défendu ses frontières, ses entreprises et ses patrimoines ? Faudra m’expliquer... peut-être la Corée du Nord et Cuba... le Viet-Nam à la limite... mais pour le reste... je crains que la « protection des frontières, des entreprises et des patromoines » par un état n’ai pas grand chose à voir avec l’UE ou pas l’UE... mais plus avec un rapport de force réel...

      d’ailleurs, Asselineau nous préparte une grande conférence sur la chute du Mur de Berlin... (toujours cette stratégie bizarre qui est supposée draguer les sympathisants communistes)... j’imagine qu’il va nous donner l’Ukraine en exemple de la réuisste fulgurante de la liberté et de la prospérité après 30 ans de liberté... ou même les länder d’ex-RDA dont l’économie a été pillée et la culture détruite...

      en fait, la France après la sortie de l’UE peut fort bien terminer comme l’Ukraine ou les autres RSS... donc, en dehors de nous chanter les gloires du « Frexit et on verra après », faudra peut-être un jour développer quelque chose de plus convainquant...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 06:55

      @Paul Leleu
      quel pays du monde a défendu ses frontières, ses entreprises et ses patrimoines ?

      Tous les autres pays du monde en dehors des pays occidentaux.

      j’imagine qu’il va nous donner l’Ukraine en exemple de la réuisste fulgurante de la liberté et de la prospérité après 30 ans de liberté...

      Je suppose que vous confondez Asselineau avec BHL ?

      « L’UPR exige que le Gouvernement cesse tout soutien aux néo nazis de Kiev »

      « Demande de motion de censure sur la politique française en Ukraine »

      "Ukraine, guerre civile jusqu’où ira Washington ?


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 23 septembre 2019 08:37

      @Fifi Brind_acier
      Mais le pacte de Marrakech devrait vous convenir puisqu’il suffit d’après vous d’en faire des Français comme Zamane Ziouane afin que Colombey-Les-Deux-Eglises deviennent Colombey-Les-Deux-Mosquées.


  • Loatse Loatse 20 septembre 2019 13:31

    Ces quotas permettaient aux consommateurs d’avoir des produits chinois, mais aussi des produits français, souvent plus chers, car les salaires français sont plus élevés.

    En quoi cela déresponsabilise le consommateur ????

    (je ferais sans doute une mauvaise femme politique en ne caressant pas le futur electeur dans le sens du poil)

    Le prix du travail correspond à l’offre et à la demande


    il va de soi que si le carnet de commande est rempli , l’entreprise est florissante et ne cherche pas à diminuer le coût du travail.

    L’immigration, les traités etc....


    oui et alors ? le problème de la baisse démographique, du non remplacement des générations affecte toute l’europe. que je sache.

    Les travailleurs déplacés

    quoi les travailleurs déplacés ? pouvez préciser là... je ne comprend pas ou vous voulez en venir.. 


  • the clone the clone 20 septembre 2019 14:26

    Depuis le temps qu’on l’attend cette explosion !!!!


    • Fergus Fergus 20 septembre 2019 18:33

      Bonjour, the clone

      En résulé, dès le début du quinquennant de Sarkozy, nombre d’intervenants sur ce site (mais également un peu partout sur le web) ont affirmé de manière péremptoire qu’il ne terminerait pas son mandat, chassé à coups de pieds au cul !

      Même chose pour Hollande !

      Même chose pour Macron !

      Et dans la même veine, cela fait au moins 10 ans que l’on annonce la chute imminente de l’Union Européenne !!!

       smiley  smiley  smiley 


    • sleeping-zombie 20 septembre 2019 18:37

      @Fergus
      oui, mais là c’est pas pareil.
      Là c’est vrai.


    • Fergus Fergus 20 septembre 2019 19:33

      Bonsoir, sleeping-zombie et exol

       smiley


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 01:36

      @the clone

      le problème c’est de savoir pourquoi faire ?

      l’explosion est une énergie... si elle n’est pas canalisée, elle peut tout détruire, ou bien simplement se disperser... comme la crue d’une rivière, qui peut fertiliser les terres ou tout dévaster...

      l’explosion n’est pas une valeur en soi... on ne tient pas forcément à avoir un commissaire politique en gilet-jaune sur le rond-point à la sortie de la ville...

      d’une manière générale, le mythe de « l’explosion » renvoie envore à l’idée qu’on pourrait se passer d’un travail lent et profond... et que le peuple va pouvoir échapper à un certain examen de conscience...

      taper évite de se questionner, il est vrai... mais, au lendemain du « Frrrrexit », il y a fort à parier que le peuple se fera encore couillonner...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 08:09

      @Paul Leleu
      mais, au lendemain du « Frrrrexit », il y a fort à parier que le peuple se fera encore couillonner...


      Le Frexit a bon dos, ce qui vous dérange, c’est que l’ UPR explique qui sont les responsables des réformes qui s’appliquent en France, et qu’il ne faut pas se tromper d’adversaire, Macron n’est que le petit gouverneur de la province France. « Les vrais maîtres de la France » sont à Bruxelles.

      Pour rafraîchir la mémoire de tous les anti capitalistes qui veulent rester dans l’ UE, voici ce qu’expliquait la CGT dans les années 50/60 du Marché Commun, l’ancêtre de l’ UE.

      C’est ce qu’explique aujourd’hui l’ UPR, c’est ballot... ! Le vrai couple n’est pas franco allemand, mais germano américain, c’est sur le site de la Maison Blanche.

      "- La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

      - La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

      L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté. Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr. "


    • the clone the clone 21 septembre 2019 08:36

      @Fergus

      L’UE est un zombie , pour s’en débarrasser c’est pas si facile .....


    • assouline assouline 21 septembre 2019 17:00

      @the clone

      (commentaire posté de nouveau après parasitage et suppression par Panda-Néant)

      Les promesses d’apocalypse sont ici quotidiennes...

      Pendant ce temps, l’Union, quoi qu’on en pense, poursuit son petit bonhomme de chemin, allant de crise en crise, de non-événement en non-événement...
      Et les Européens avec elle...
      Toujours plus prospères...
      Sans les guerres destructrices...

      J’en viens à croire que c’est la France qui a implosé...
      Et les Français avec elle...
      Heureusement que l’Union est là pour contenir tout ça...


    • Attila Attila 21 septembre 2019 17:12

      @Assoulineau

      « Et les Européens avec elle...
      Toujours plus prospères...
       »

      .

      En effet :

      "Le soutien au mouvement des Gilets Jaunes a revêtu une très nette coloration sociale, la France qui s’est mobilisée ou qui a soutenu ce mouvement est celle des fins de mois difficiles. Ce sont ces Français qui ne parviennent pas ou tout juste à boucler leur budget du fait des dépenses contraintes (loyer, assurance, chauffage...) qui ne cessent d’augmenter" Lien

      .


    • assouline assouline 21 septembre 2019 18:20

      @Attila

      Ca n’en fait pas des pauvres...
      Il serait intéressant à côté de ça de s’interesser au vouloir d’achat des plaignants autant qu’aux dépenses effectuées en marge de celles obligatoire...

      Ceci dit, les retraites à 700 ou 800 euros sont effectivement un réel handicape pour ceux et celles qui les perçoivent mais ça n’a rien de vouveau et ça n’était pas mieux avant... Bien au contraire...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 18:41

      @assouline
      Revoilou la taxe carbone, ce sont les Gilets jaunes et les ruraux qui vont être contents ! L’article vient d’une fiscaliste libertarienne, je suppose, mais il donne tous les chiffres à connaître sur la question.


    • Attila Attila 21 septembre 2019 19:34

      @Fifi Brind_acier

      Et les Gilets Jaunes du début, ceux qui ont protesté contre la taxe carbone, se sont fait déposséder du mouvement par la gogoche :
      "Un rassemblement pour le climat et la justice sociale est organisé ce samedi 21 septembre parallèlement à la mobilisation nationale pour l’acte 45 des Gilets jaunes. À Paris, un afflux de Gilets jaunes a rejoint la marche écologiste "
      Lien

      .


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 20:10

      @Attila
      Oui, j’ai regardé cet après midi les chaines d’info, je voulais voir la manif contre les retraites, mais il n’y en avait que pour la manif sur le climat...


    • Paul Leleu 22 septembre 2019 00:19

      @Fifi Brind_acier

      les vrais maitres de la France ne sont pas à Bruxelles... les fonctionnaires de Bruxelles ne sont que les secrétaires d’une oligarchie...

      d’ailleurs pourquoi De Gaulle n’a pas dénoncé ce traité de l’Elysée, après que les allemands l’eurent « couillonné » ? Parce-que De Gaulle n’avait en réalité aucune marge de manoeuvre, en-dehors des beaux discours sur le Québec libre...

      vous ne faites que critiquer le « règlement intérieur » du capitalisme...

      et quand on évoque simplement l’idée que vous pourriez élargir votre point de vue, vous vous bloquez... la plupart des gens ont fait l’effort d’aller écouter les analyses de l’UPR... mais l’inverse n’est pas vrai... vous ne voulez rien entendre.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 07:08

      @Paul Leleu
      pourquoi De Gaulle n’a pas dénoncé ce traité de l’Elysée ?

      Et pourquoi le PCF n’a pas exigé que la dictature du prolétariat soit dans le programme du CNR ? Parce que seuls le PCF et la CGT l’auraient signé.

      De Gaulle s’est retrouvé seul en Europe contre les USA, tous les autres chefs d’Etats ont collaboré. Il a donc essayé de chercher ailleurs des alliés, il a reconnu la Chine communiste, est allé à Moscou, au Mexique, au Québec etc.
      Asselineau explique très bien cela.


      vous pourriez élargir votre point de vue, vous vous bloquez..


      Exactement, quand j’aurais besoin de vous, je vous ferais signe, en attendant, lâchez moi les baskets !

    • Attila Attila 23 septembre 2019 12:50

      @Fifi Brind_acier
      "Oui, j’ai regardé cet après midi les chaines d’info, je voulais voir la manif contre les retraites, mais il n’y en avait que pour la manif sur le climat... "
      Un militant syndical de retour de cette manif m’a dit qu’il n’y a pas eu de casseurs. Sans doute dû en partie à l’efficacité du service d’ordre.
      Pas de casseurs, pas d’images à la télé.

      .


    • Alcyon 24 septembre 2019 06:29

      @Fergus N’importe quoi. Ça fait plus de vingt ans, dès que la monnaie unique à été annoncée ils criaient déjà que l’UE allait s’écrouler sous peu.

      Je me rappelle lors des référendums sur Maastricht qu’ils expliquaient déjà que l’UE était un échec coûteux, avec toujours les mêmes faux arguments.


  • JulietFox 20 septembre 2019 15:46

    BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM ! ! !

    La voilà.

    Il y a belle lurette que je n’y crois plus. Tant qu’il y aura des smartes faunes, des plé stècheuns, et des Esse hue Vééé !.............................


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 01:39

      @JulietFox

      oui... la modernité est une adhésion quasi religieuse à une vision de la vie...

      l’écrivain (et académicien) Paul Hazard situait cette bascule des consciences entre 1680 et 1715... « en 1680 on pensait comme Bossuet et en 1715 déjà comme Voltaire »... (son bouquin, La Crise de la Conscience européenne).

      Chateaubriand : « ce n’est pas nous qui quittons la religion, c’est la religion qui nous quitte » parlait du même phénomène...

      ce glissement intérieur des âmes, qui les fait adhérer au fond au système qui les aliène... et dont le capitalisme n’est que la face matérielle.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 08:15

      @Paul Leleu
      et dont le capitalisme n’est que la face matérielle.


      Ce qui fait le plus peur aux capitalistes européens, c’est justement la remise en question de l’ Union européenne par les populations, excédées par les réformes structurelles imposées .

      Un journaliste suisse a recueilli la confidence d’un ambassadeur à l’ ONU à Genève :
      « Le pire qui puisse nous arriver ? Que l’économie britannique finisse par bien se porter après le Brexit. Ce serait une gifle terrible… »


    • Paul Leleu 22 septembre 2019 00:25

      @Fifi Brind_acier

      ce qui fait le plus peur aux capitalistes européens c’est la remise en cause du capitalisme lui-même... l’UE n’est qu’un de leur modus operandi... si il le faut, ils vous organiseront une « indépendance dans le cadre de la mondialisation », ne vous inquiétez pas...

      vous êtes tellement bornés à l’UPR que vous n’êtes même pas capable de dialoguer avec des gens bien intentionnés à votre égard.

      imaginez que l’oligarchie se comporte avec la France après le Frexit, de la même manière que De Gaulle s’est comporté avec la Guinée après son indépendance (opération « persil »)... juste un petit exemple pour pouvoir discuter...

      sinon, continuez d’attraper des zintellos aussi variés et cohérents que Gave, Onfray, Chouard ou Todd... Todd il propose carrément de renforcer le lien atlantiste ! Ou alors Brousseau qui trouve que la spéculation financière internationale ne pose pas de problème.

      En fait c’est quoi votre projet à l’UPR ? Revenir à la France des 200 familles ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 07:16

      @Paul Leleu

      La remise en cause du capitalisme est bien mal barrée, avec les 30 Partis de Gauche et d’Extrême Gauche en France incapables de s’unir, et les Gilets jaunes qui se sont dissous dans la manif des bobos sur le climat, organisée pour faire diversion à la réforme des retraites.

      Le capitalisme doit bien se marrer !


  • marmor 20 septembre 2019 16:26

    L’union européenne va imploser

    Que Dieu t’entende !!!!! !


  • Pie 3,14 20 septembre 2019 19:54

    « L’Union européenne va exploser » ...

    Encore une Pythie à trois balles.

    La recette : additionner un gros tas de choses négatives, dire que l’unique faute en incombe à l’UE, prédire parce qu’on est logique la chute de l’UE.

    C’est beau comme de l’Asselineau.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 20:26

      @Pie 3,14
      Sauf qu’Asselineau n’a jamais dit que l’ UE allait éclater, mais qu’il fallait en sortir le plus vite possible, avant de finir comme les Grecs...


    • Pie 3,14 20 septembre 2019 20:33

      @Fifi Brind_acier
      Finir comme les Grecs... c’est-à-dire ?


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 septembre 2019 20:33

    Un cadeau pour les européistes : article sur les retraités grecs qui manifestaient contre la 12e baisse de leurs retraites.

    Les Grecs ne veulent pas sortir de l’ UE & de l’euro, ils ont fait plus de 20 000 manifestations, ils sont aujourd’hui ruinés et leur pays est vendu par morceaux à l’encan.


    • Pie 3,14 20 septembre 2019 20:44

      @Fifi Brind_acier
      Et bien entendu s’ils étaient sortis de l’UE ils iraient tellement mieux...
      Arrêtez de dire n’importe quoi.


    • glenco01 20 septembre 2019 21:13

      @Pie 3,14
      Faudrait sortir des arguments parce que ça ne pourrait pas être pire que maintenant, mais pour le savoir il suffit de regarder comment était la Grèce avant l’UE 


    • Paul Leleu 21 septembre 2019 01:47

      @glenco01

      l’UPR refuse de penser le capitalisme (normal, pour un mouvement nationaliste)... pour elle l’UE est une création magique et complotiste... elle ne veut pas voir l’histoire du capitalisme en mouvement dans l’UE...

      et que s’attaquer à l’UE n’est que s’attaquer à la devanture...

      mais à l’UPR, on rêve au fond d’une « belle devanture » auvergnate à la grand-papa pour la boutique capitaliste...

      une devanture à la Pompidou, le modère revendiqué par Asselineau... un auvergnat gaulliste qui travaillait pour Rotschild...

      alors ça attrape un peu de tout : Todd, Onfray, Gave, Brousseau... de mecs qui peuvent dire des choses très intéressantes, tout comme Asselineau... mais complètement sectoriels, anticommunistes (pas par hasard au niveau intellectuel), et sans cohérence particulière... juste des mecs bourgeois vieillissants qui fantasment un truc à l’âge de la retraite... je vous parle pas de l’attelage...


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 septembre 2019 08:24

      @Paul Leleu
      Oui, vous avez raison, l’UPR propose après la sortie de l’ UE, un capitalisme régulé, comme celui qui existait avant l’UE, pour qu’il puisse convenir à des citoyens venant de tous les horizons politiques.

      L’UPR n’est pas un Parti, c’est un Mouvement de Libération nationale destiné à être dissous. Son programme est copié sur celui du Conseil National de la Résistance, qui n’était pas un programme communiste, lisez-le, il ne contenait ni l’appropriation collective des moyens de production, ni dictature du prolétariat.

      Si les Français veulent aller plus loin que le programme proposé, ils auront la Référendum d’ Initiative Populaire pour le faire, et des syndicats qui seront indépendants de Bruxelles.


    • Paul Leleu 22 septembre 2019 00:32

      @Fifi Brind_acier

      « l’UPR propose après la sortie de l’ UE, un capitalisme régulé, comme celui qui existait avant l’UE, pour qu’il puisse convenir à des citoyens venant de tous les horizons politiques. »...

      Whaou !!!! il fallait la lire celle-là !!!! c’est de la bonne !!!

      j’imagine que Asselineau va imposer son « capitalisme régulé » dans le monde, tout comme Macron voulait imposer ses réformes en Europe :) toc toc toc, bonjour, je viens réguler le capitalisme... bon sang, mais c’est bien sûr ! Quand je pense que personne n’y a pensé avant Asselieau !

      et puis alors j’adore... « les Français pourront aller plus loin avec le RIC et les syndicats libres de Bruxelles »... mais bien sûr... vous avez lu l’Histoire de France de Pompidou pour nous sortir de pareilles âneries ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 septembre 2019 07:19

      @Paul Leleu
      imagine que Asselineau va imposer son « capitalisme régulé » dans le monde


      Ben non, l’UPR s’occupe de la France, les autres feront comme ils veulent, ce qui n’a jamais empêché des accords de coopération, comme on le voit entre la Chine, la Russie, l’Iran et l’ Inde, qui ont tous des systèmes politiques différents.

      Il n’y a que vous pour vouloir imposer au monde entier vos idées.


    • cettegrenouilleci 22 septembre 2019 08:48

      @Paul Leleu

      Permettre aux Français de sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan, réformer nos institutions en donnant à nos concitoyens les moyens -notamment avec le RIC de décider librement et consciemment du cap qu’ils souhaitent donner à notre politique nationale, en transformant, le cas échéant, la société de façon plus radicale et en tournant le dos, s’ils le souhaitent, au système capitaliste, vous appelez ça des « âneries »

      Celui qui fait l’âne, c’est vous.

      Fifi argumente en exposant clairement, honnêtement, les analyses et le programme politique de l’UPR.

      Le travail qu’a fait et que continue de faire l’UPR pour aider nos concitoyens à comprendre ce qui se passe dans notre pays et pour nous libérer de la nasse de l’UE dans laquelle nous sommes enfermés, pour redonner aux Français les moyens de décider eux mêmes de la politique qu’il convient de mener en France, ça, c’est du concret ; ca, ça aide vraiment notre peuple à se battre efficacement contre ses ennemis.

      A part vos diatribes, vous dénigrements, vos ricanements dérisoires à l’encontre de l’UPR, vous avez quoi à proposer au peuple de France ?

      C’est vous qui êtes incapable de discuter honnêtement, d’entendre ce qui vous est dit, de comprendre la dynamique du rassemblement populaire que l’UPR s’applique à construire patiemment pour libérer la nation et le peuple de la corde qui les étrangle en désignant précisément à nos concitoyens qui la serre, cette corde, en expliquant comment ils s’y prennent, avec quelles complicités, en montrant comment se libérer.

      Les communistes qui ne se paient pas de mots savent que l’UPR sert objectivement les intérêts des luttes de notre peuple contre ceux qui s’appliquent à l’asservir. Ils savent que l’UPR est, pour les travailleurs, pour les patriotes, pour les communistes, un atout précieux, un partenaire et un allié indispensable. Ils savent qu’en militant dans l’UPR, ou aux côtés de l’UPR, il s’inscrivent de façon claire et constructive dans le combat qui est nécessaire pour libérer la nation, la sortir de l’UE et de l’Otan, initier une politique nouvelle capable d’apporter des réponses solides aux revendications légitimes des travailleurs et de la population, notamment celle du droit à une vie digne pour tous.


    • Attila Attila 22 septembre 2019 10:38

      @Paul Leleu
      "l’UPR refuse de penser le capitalisme (normal, pour un mouvement nationaliste)... pour elle l’UE est une création magique et complotiste... « 
      Ça y est, vous vous y mettez aussi : complotiste !
      .
      L’accusation de complotisme est le nouveau point Godwin à la mode, un sophisme, un argument pourri quand on ne trouve plus rien à objecter aux arguments de son contradicteur :
       »En fait, c’est très pratique. Vous n’avez pas d’arguments à opposer aux faits avancés ? Alors, traitez simplement vos adversaires de « complotistes », et le tour est joué : plus besoin d’argumenter sur les faits, plus besoin de réfuter les preuves ! La « théorie du complot », c’est le truc de l’avocat qui sait que son dossier est pourri.

      J’en ai eu personnellement la preuve quand j’ai débattu avec Henri Guaino (auteur des discours de Sarkozy). J’exposais concrètement les crimes de ses amis des multinationales françaises au Mali et au Niger. N’ayant rien à répondre, tout ce qu’il a trouvé à sortir, c’est « théorie du complot » ! "

      Complotiste, moi ?

      .


Réagir