samedi 6 février - par Opposition contrôlée

Presse, influence et manipulation (1/2)

En 2001, la France s'honore d'une première mondiale : la sortie de la première offre dite "triple-play", c'est-à-dire Internet haut débit, téléphone et télévision. Chose extraordinaire, depuis une simple prise téléphonique, je reçois désormais plus de 200 chaînes de télévision, majoritairement étrangères. La vue des chaînes nationales m'étant déjà insupportable depuis longtemps, je me régale de recevoir les « informations » et points de vue du monde entier. Dans cette période charnière, où les Etats-Unis nous font entrer dans l'ère de la « guerre contre le terrorisme », j'ai l'opportunité d'effectuer une veille médiatique comparative. Qui parle de quoi et comment, qu'est-ce qui est mis en avant ou au contraire occulté. À cette date, ces médias sont encore émergeant, faute de développement des canaux de diffusion, mais monteront en puissance considérablement durant la décennie 2000. Ils suivent un schéma tourné vers « l'information continue », dont le pionnier est CNN (dès 1980), mais largement agrémenté d’émissions culturelles et de reportages.

De l'étude patiente de ces médias durant deux décennies, j'ai pu voir se répéter certaines techniques et méthodes universellement employées dans la manipulation de « l'information ». Dans cette première partie, je n'entends pas dresser un inventaire de ces méthodes, ni en faire une analyse technique abstraite, mais simplement relater quelques événements dont j'ai été le témoin, laissant au lecteur le soin d'extrapoler sur ce qu'il a vu, voit et verra dans les médias. Il n'y aura rien de bien révolutionnaire pour ceux déjà initié à l'analyse critique.

La première idée qu'il faut avoir en tête, c'est qu'on ne fait pas une chaîne de télévision, ou tout autre média, sans avoir l'objectif de peser sur l'opinion et de récupérer sa mise. L’émir du Qatar n'a pas dépensé des milliards pour lancer Al Jazeera par pure philanthropie, pour divertir l'auditoire, ou « l'informer ». Et il ne suffit pas non plus de mettre des milliards sur la table pour avoir une quelconque influence. La première tâche d'une chaîne, c'est d'avoir des spectateurs. Cette phase de conquête du public est cruciale pour la rentabilité de l'investissement. Ainsi, je prendrai pour exemples Al Jazeerra English, Euronews, ou plus récemment RT.

À ses débuts, Al Jazeera était une chaîne « rafraîchissante ». Et plus encore sa déclinaison en anglais (2006). Les Qataris ont acheté un média « clef-en-main », techniciens qualifiés, infographies léchées, et surtout patrons d'émissions charismatiques, recrutés dans le monde entier, et ayant souvent déjà une notoriété d'intellectuels raffinés dans le monde anglo-saxon. 

D'excellentes émissions culturelles, sur des sujets variés et souvent originaux. Une rubrique cinéma, animée par une charmante blonde, n'hésite pas a ce moquer, avec la plus grande des politesses et la plus subtile ironie, des nanars du box-office. Les interviews d'acteurs parlent de philosophie autant que de cinéma, c'est réellement valorisant de fréquenter ces plateaux, tant pour l'interviewé que pour le spectateur. 

Les reportages vous ouvrent une fenêtre inédite sur le monde, avec empathie et humanité. On pleure dans les chaumières, à écouter la tristesse et la mélancolie d'une jeune fille indonésienne, arrachée à ses rêves d'émancipation et de développement personnel lorsqu'elle a du quitter l'école pour subvenir aux besoins de sa famille en travaillant.

Autre nouveauté, pour la première fois, vous entendez de longues interviews de personnages que vous connaissez mais qui n'ont jamais eu l'occasion de s'exprimer. Ainsi, un reportage sur le Hamas, lors duquel son dirigeant, Ismaël Haniyeh, relate calmement, avec humour et mélancolie, ses souvenirs de lutte, la mémoire des camarades tombés. Il raconte comment un membre de l'organisation, commença à bricoler des roquettes avec les moyens du bord. Simples pétards au début, ses camarades se moquent affectueusement de lui : « bah, si ça l'amuse ». Puis les roquettes commencent à partir de plus en loin et précisément. Tous se trouvent bêtes, devant le constat que les bricolages du camarade offrent un moyen de pression sur les ennemis sionistes, qui deviendront le fer de lance de la stratégie du groupe.

Mais plus caractéristique encore, dans les émissions d'actualité, tout le monde à la parole. Le spectateur n'est nullement enfermé dans une bulle idéologique : des colonels de l'armée d'occupation sioniste, des membres de l'administration américaine sont invités à réagir, au même titre que des officiels du Hezbollah libanais, des Saoudiens... La chaîne donne la parole à tout le monde, et organise de véritables débats contradictoires, sans trancher elle-même, sans prendre parti. Elle capte progressivement l'auditoire frustré de n'entendre que le point de vue américano-sioniste dans le reste des médias occidentaux, lassé de l’unilatéralisme et du parti-pris.

Mais, selon l'expression consacrée de cette autre chaîne d'information continue, celle de la Présipauté du Groland : « Et soudain, c'est le drame ». 

Le temps du retour sur investissement est venu. L'émir du Qatar vous a régalé pendant des années, il faut désormais passer à la caisse. En 2011, c'est le « printemps arabe », grand chamboulement orchestré par les mouvements soutenus et financé majoritairement par le Qatar. Et là, pluralisme, débats contradictoires, tout cela disparaît. « Opération drapeau » en boucle. En Libye, on filme et diffuse les images de bandes de « soldats » hirsutes et débraillés, portant des claquettes, et armés de pétoires disparates. Par contre, ils ont tous en main un drapeau flambant neuf, ancien drapeau du pays, d'avant Kadhafi, disparu depuis 50 ans. D'où sortent ces drapeaux ? 

Même phénomène en Syrie. En prime-time, Al Jazeera nous diffuse des images des « révoltes spontanées » au Sud du pays, à Deraa. L'image est tremblante, pour faire genre « filmé au téléphone portable » en toute spontanéité, souvent floue, rarement nette, puis déformée par pixellisation. Du travail amateur, du live incontrôlé. Mais ici, même mystère : dans un pays où il n'existe aucune boutique en ligne, pas même Amazon, qui puisse livrer quoi que ce soit, dans un pays ou l'Internet est sous-développé, comment les braves villageois qu'on voit assemblés sur une place ont-ils pu se procurer de magnifiques drapeaux flambant-neufs aux couleurs d'un pays qui n'existe pas ? Comment ces paysans modestement vêtus ont-ils acquis ces dizaines de pièces d’étoffe chatoyantes ?

S'en est suivie une alimentation constante du conflit artificiel "sunnites-chiites", l'emploi de toutes les expressions et qualificatifs à la mode en occident, Bashar Al-Assad : « il tue son propre peuple », le « boucher de Damas » et autres variations sur un prétendu complot chiite.

La chaîne s'est consciencieusement bâti une crédibilité, une clientèle, puis en a usé pour justifier et légitimer les opérations politiques de ses maîtres...

Même phénomène avec Euronews. En 2004, je discute avec des collègues lors du déjeuné. La question vient : quels médias suivez-vous ? Pour ma part, je réponds : « un peu tout, mais j'aime bien Euronews, leur neutralité dans l'approche journalistique ». Un an plus tard, je n'aurais pas dit la même chose. Comme pour Al Jazeera, dans ces phases bénis de captation d'auditoire, c'est le triomphe du pluralisme, de la liberté d'expression et de la non-partisanerie. Puis vient le retour de bâton, ou le retour sur investissement. En l’occurrence, cela concernait déjà la Syrie, mais dans un épisode préalable. Suite à l'assassinat de Rafiq Hariri en 2005, alors Premier ministre libanais, une intense campagne médiatique accuse la Syrie d'en être responsable : « La Syrie pointée du doigt », selon l'expression consacrée à l'époque. Avant toute enquête, et sans aucun rappel historique, le coupable est unilatéralement désigné. Les Syriens, en charge de la sécurisation du Liban depuis la fin de la guerre civile dans le pays, sont priés de quitter le terrain. Ce qu'ils feront. Un an plus tard, l'entité sioniste lance une opération (foiré) d'envergure contre le Liban, visant à « détruire les capacités du Hezbollah ». Euronews cesse subitement son engagement de neutralité. 

Autre affaire qui monte dans ces années, le « dossier iranien ». C'est une véritable campagne de dénigrement tous-azimuts qui commence contre la République Islamique. Ignorée ou presque depuis 10 ans, l'Iran revient sur le devant de la scène médiatique pro-occidentale. Minorités opprimées, condition des femmes, armes de destruction massives, tout y passe. Cette nation-civilisation millénaire, meurtrie par 8 ans de guerre imposée, entre 1980 et 1988, via Saddam Hussein, alors grand ami de l'occident et défenseur des valeurs progressistes, armé et soutenu par le monde libre, y compris sous forme de fourniture d'armes chimiques, qu'il utilisera abondamment. Saddam « récompensé » par les mêmes en 2003, par la destruction de l'Irak, puis son exécution. c'est apparemment le tour le l'Iran à partir des années 2005-2006. 

Pas un soir, sans que la ménagère française ne soit avertie du danger « imminent » du « régime des mollahs ». Bandes dessinées, films d'animation, témoignages poignants dans les émissions de variété-politique... Il est temps que la démocratie triomphe. Un matin, je regarde Euronews, reportage sur l'Iran. Interview d'étudiantes iraniennes, voilée : l'image est noire, on ne distingue qu'une tâche blanche qui leur fait office de visage, animée de convulsions alors qu'elles tiennent des propos en soutien de la souveraineté iranienne contre les « valeurs de l'occident ». Elles semblent vivre dans un souterrain. Plan suivant, l'interview d'une jeune « dissidente ». Fond de plantes luxuriantes, belle lumière qui rend incandescents ses cheveux colorés en roux, vêtements bleu et fuchsia. 

Quelques jours plus tard, retransmission sur Euronews d'une conférence de l'Ayatollah Khamenei, chef de l'état (mais pas du gouvernement) iranien. Même constat : les Iraniens n'ont pas d'ampoules électriques, et vivent apparemment sous terre : il fait noir comme dans un four. L'ayatollah parle : voix glauque, avec un fort écho, particulièrement sinistre. Il fait noir, on ne voit que sa barbe blanche et son visage, coupé par un turban lui aussi noir. Terrifiant. La même minute, je zappe sur une chaîne iranienne désormais censurée sur ma box. Même événement, mais stupéfaction : l'Ayatollah ne s'exprime pas dans une salle noire mais sur un fond bleu, et il est entouré de superbes compositions florales. Et les ingénieurs du son Iranien ne sont pas des abrutis, sa voix est claire et chaleureuse, pas d'écho sinistre. Conclusion : le monde libre, Euronews en tête, a délibérément trafiqué les images, en forçant le contraste à fond pour assombrir toute image relative à l'Iran, et s'est même payé le luxe de rajouter de l'écho dans le son, pour susciter une ambiance façon « Adolf années 30 ». Vive la démocratie, vive le monde libre, vive le journalisme libre et indépendant...

Le cas RT est assez similaire dans la trajectoire. Bien que très ancienne, elle a connu un démarrage notoire ces dernières années. Dans sa déclinaison en anglais, la ligne éditoriale reprend les recettes soviétiques : il s'agit de montrer les contradictions de l'Occident. Chaque fois que trois pecnots brandissent une pancarte à New York, il y a une caméra de RT pour les médiatiser. Les reportages sur les Etats-Unis montrent essentiellement la misère sociale du prolétariat. Ceux sur la Russie par contre n'abordent jamais cette question, bien que toxicomanie, prostitution et violence sont notoirement répandus. C'est de bonne guerre me direz-vous, certes, mais le coté paradoxal de la chose, c'est que, sur une chaîne russe, vous en apprendrez plus sur les Etats-Unis que sur la Russie...

L'arrivée de RT France en 2017 fut une bouffée d'oxygène dans l'audiovisuel français. Voix dissidentes, pluralité, reportages de qualité, et informations « alternatives », tous les ingrédients du captage des spectateurs sont là. Une ligne éditoriale assez neutre dans le traitement de l'information, sauf, et c'est bien légitime, lorsqu'il s'agit de questions en rapport avec la situation internationale. Leur couverture du phénomène « gilets jaunes » fût particulièrement remarquable, en comparaison avec leurs concurrents. Seul espace qui a échappé au dénigrement, RT s'est mis du côté du peuple. La chaîne peut légitimement être considérée comme le meilleur média audiovisuel francophone.

Malheureusement, la belle histoire s'arrête avec le coronacircus. Plus d'originalité éditoriale, RT France applique tous les ingrédients de la désinformation qui ont donner naissance à cette « crise » et participe à répandre l'hystérie collective. 

En effet, cette campagne massive de manipulation était perceptible dès son commencement. Pour une raison très simple : dès avant que quiconque ait eu accès à des chiffres, les médias à l'unisson ont enclenché le mode catastrophe. La catastrophe était là avant que quiconque ait pu avoir un avis éclairé et scientifique, basé sur la réalité.
Les médias, dont RT, nous ont jeté des chiffres à la figure, sans aucun contexte, sans aucune analyse et mise en perspective par rapport aux années précédentes. Il a fallu attendre que les courbes de mortalité suggèrent, trompeusement, qu'un phénomène exceptionnel s'est produit pour que les journalistes les montrent. Dans toute la première partie de l'affaire, jusqu'en mai, le public a dû se contenter d'un chiffre « brut » de morts par jour, parfaitement ininterprétable. 

Autre tour de passe-passe toujours en vigueur : le nombre de cas. Sachant que le virus reste environ deux semaines dans l'organisme avant de disparaître, cumuler sans cesse et sans limite de durée les effectifs « d'infectés », ce chiffre, le « nombre de cas » ne veut strictement rien dire, c'est une pure monstruosité mathématique. Mais il a l'avantage de « faire gros ». 

Matraquage de titres alarmistes :« Décès d'une adolescente de 16 ans en Belgique », oubliant de préciser qu'elle vivait pour ainsi dire à l’hôpital depuis sa naissance, atteinte de multiples pathologies graves. Défilé de "témoignages poignants" et autres "cris d'alarme"...

Vient l'inévitable « affaire Raoult ». Dans la vidéo de l'IHU intitulée « Coronavirus, analyse des données épidémiques dans le monde : diagnostiquer doit être la priorité », à 1 minute, le professeur montre et explique pourquoi le coronavirus n’a rien d’exceptionnel, que sa mortalité est tout à fait comparable aux agents pathogènes connus, et pourquoi il faut toujours observer la mortalité globale pour juger d’un phénomène. À 3 minutes 8 secondes, je cite : « Il faut arrêter de raconter des choses qui terrifient les gens ».

Bizarrement, la presse s’est alors prise de passion pour la chloroquine, et a lancé comme elle sait le faire, d’innombrables « polémiques autour du remède miracle », flots de palabres hors sujet et animation de pugilats d’amateurs, soudain transfigurés en experts de la pharmacopée. Pour détourner une maxime bien connue : « Quand le professeur Raoult montre la courbe de mortalité du doigt, l’idiot regarde la chloroquine ».

Même constat pour une vidéo ultérieure. Les journalistes de RT France produisent un article qui met en lien la vidéo intitulée « Coronavirus : Remerciements, Toxicité des Traitements, Mortalité ». Principale information que l’article extrait : le départ du professeur du conseil stratégique et quelques propos sur la chloroquine. Pourtant, à 5 minutes, 20 secondes, il analyse la dangerosité du virus et réitère ses propos sur le caractère littéralement banal du nouveau coronavirus. Information, qui, à l’aune de l’hystérie des médias et de la perception totalement erronée qui s’en suit dans le public, devrait semble-t-il figurer comme principal sujet de l’interview ? Nenni. L’article commence par cette phrase : « Le professeur Raoult, qui n'hésite pas à prendre des décisions à rebours des directives gouvernementales pour traiter l'épidémie, ne se rendra plus au conseil scientifique, qui ne correspond pas l'idée qu'il se fait d'« un conseil stratégique ». Laissant planer une sorte de doute sur l’ego du professeur, qui aurait ses propres idées sur ce qu’est un conseil stratégique. Or à 1 minute 4 secondes, le professeur dit : « le conseil ne correspond pas à ce que je pense être un DEVOIR de conseil stratégique ». Le mot "devoir" ayant échappé à l’oreille du journaliste, le sens de la phrase s’en trouve changé. En effet, ceux qui ont été consultants savent que le « devoir de conseil » est une expression qu’on emploi lorsque l’honnêteté nous oblige à dire une chose que le client de la consultation ne veut pas entendre...

Grace à toutes ces méthodes, les médias ont pu fabriquer des « raoulards » et des « anti-raoulards », tout en les faisant se déchirer sur un sujet annexe. C'est plus généralement le rôle de la presse de nos jours. Créer des camps antagonistes et irréconciliables, autour de sujets non-pertinents. Même technique avec Trump contre Biden, Poutine contre l'occident, etc. Le public est divisé en deux forces équivalentes et symétriques qui s'annulent. 

Conclusion de l'article : quelques suggestions. Cessez de participer à la « circulation circulaire de l'information ». Quand un média vous met sous les yeux une information qui vous révolte, pensez avant tout que c'est le but recherché, c'est une technique de manipulation comme une autre. Vérifiez à la source, chaque fois que possible, ne vous contentez pas des résumés de presse. Ne suivez pas la hiérarchisation des sujets que la presse impose. Sachez lire entre les lignes et analyser le contenu sémantique d'une déclaration, quels mots sont employés, qu'est ce que le vocabulaire suggère. Repérez la récurrence d'expressions particulière, qui sont en fait des « slogans » de propagande. Ne vous sentez pas obligé de prendre parti pour les camps que la presse fabrique. Pensez que l'effet de suggestion est une arme dont l'usage est généralisé, il ne s'agit pas de mentir, mais de faire en sorte que l'information délivrée soit mal interprétée. 
 



153 réactions


  • Clocel Clocel 6 février 16:49

    T’es parti loin là, courage ! smiley


  • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 février 16:50

    « … la propagande ne cessera jamais d’exister. Les esprits intelligents doivent comprendre qu’elle leur offre l’outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l’ordre à partir du chaos ».

    Edward Bernays – « Propaganda. Comment manipuler l’opinion en démocratie »


    • Clocel Clocel 6 février 16:55

      @Séraphin Lampion

      Le chaos n’est pas le désordre, c’est un ordre qui n’appartient à personne.


    • JPCiron JPCiron 7 février 10:23

      @Séraphin Lampion

      l’outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l’ordre à partir du chaos >

      C’est une approche constructive...
      Mais reste toujours le point de savoir de quel ’’ordre’’ il s’agit effectivement.

      D’autant plus que l’ordre visé ne sera pas nécessairement l’ordre dépeint.

      .


    • Sozenz 7 février 14:15

      @Clocel
      je me permet de vous demander de bien réfléchir à ce que vous avez dit ;
       je pense que vous avez largement assez d intelligence pour rectifier votre erreur .

       la phrase :
      « … la propagande ne cessera jamais d’exister. Les esprits intelligents doivent comprendre qu’elle leur offre l’outil moderne dont ils doivent se saisir à des fins productives, pour créer de l’ordre à partir du chaos ».

      même cette phrase qiu est plus proche de l esprit de comment utiliser le chaos est plus juste .

       sauf que ;

       le chaos n existe plus dans l absolu .


  • Jeekes Jeekes 6 février 16:54

    ’’La première idée qu’il faut avoir en tête, c’est qu’on ne fait pas une chaîne de télévision, ou tout autre média, sans avoir l’objectif de peser sur l’opinion et de récupérer sa mise.’’

     

    Ben voila.

    Si on a compris ça, on a tout compris !

     

    Après, faut savoir aussi que ça s’adresse à une population de tout-mou du bulbe, complètement lobotomisée.

    Et là, y’a plus rien à espérer...

     

     smiley

     


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 février 16:59

      @Jeekes

      qu’est-ce qui est le pire ? « 28’ » sur Arte ou « Scènes de Ménages » sur M ?


    • Jeekes Jeekes 6 février 17:05

      @Séraphin Lampion
       
      ’’qu’est-ce qui est le pire ? « 28’ » sur Arte ou « Scènes de Ménages » sur M ?’’

       
       
      Mauvaise question.
      Scènes de ménage, c’est con à chier, mais ça ne fait pas de propagande.
       
      Moi j’aurais plutôt demandé :
       
      qu’est-ce qui est le pire ? « 28’ » sur Arte ou « C dans l’air (et toutes les merdes commençant par C) » sur France 5 » ?
       
      Bon, et pi faudrait pas oublier BFM-Chiottes, Céniouze, LCI, Tsétéra...
      Parce qu’au concourt lèche-cul pourri, y’a du beau monde !
       
      Nan ?
       


    • Iris Iris 6 février 17:06

      @Séraphin Lampion
      Un peu de mal à comparer lol


    • Jeekes Jeekes 6 février 17:16

      @Jeekes
       
      La vache, j’ai oublié TF1, A2-3, France-infox, sont forts aussi ceux-là.
       
      Sans parler des trucs débiles adressés aux crétins congénitaux :
       
      la ’’téléréalité,’’
      ze voice,
      les z’émissions culturelles (genre année 80, sébastien, drucker...),
      le foute, le vélo, le tennis...
      les anges,
      les marseillais,
      toutes les séries de merde made in US,
      et, le fin du fin, l’ordure Â-nou-na et sa bande de sacs à merde !
       
      Que ceux que je n’ai pas cité ne se réjouissent pas trop vite, je regarde si peu la télé que je ne peux pas être exhaustif.
      Mais qu’ils sachent que je n’en pense pas moins !
       


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 6 février 17:43

      @Iris

      je voulais seulement dire que ceux qui regardent 28’ croient être réellement informés alors qu’ils subissent la forme de propagande la plus élaborée, et ils méprisent les lobotomisés qui regardent M alors qu’au bout du compte, un abruti « apolitique » est peut-être moins dangereux qu’un sectaire militant imbibé d’idéologie dominante, même s’ils ne jouent pas dans la même catégorie. Je n’en suis pas sûr non plus, c’est pourquoi je posais la question.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 6 février 18:50

      @Séraphin Lampion 

      Pas beaucoup de différence à mon sens, manipulés actifs ou manipulés passifs dans le meilleur des cas. Plutôt complémentaires, dans les deux cas, ce sont majoritairement des bretons (hum), qui font la promotion des dernières merdes « sociétales » made in USA. Ça occupe le terrain du temps de cerveau disponible pour le remplir avec les mêmes inepties. 


    • Iris Iris 6 février 18:53

      @Séraphin Lampion
      Je vous rejoins, 28’ est effectivement plus élaboré qu’un JT genre TF1, ça se donne un coté intello, et puis c’est Arte non ? Mais pour y trouver le moindre débat contradictoire, alors là c’est Tintin peau de balle et balai de crin !
      « Scènes de ménage » c’est pas pour réfléchir, définitivement moins nocif, et puis parfois le coté absurde m’amuse à moi.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 6 février 19:00

      @Jeekes

      Scènes de ménage, c’est con à chier, mais ça ne fait pas de propagande.

      Que tu crois ! La propagande bien organisée s’immisce surtout là ou on croit qu’elle n’est pas. « Scènes de ménage » c’est avant tout l’intrusion dans la vie privée sous prétexte d’humour, généralement scabreux. Un puissant levier de modelage « sociétal », tout comme la publicité, ou autres programmes en apparence innocents.


    • Iris Iris 6 février 19:15

      @Opposition contrôlée

      c’est avant tout l’intrusion dans la vie privée sous prétexte d’humour, généralement scabreux

      intrusion dans la vie privée sous prétexte d’humour

      Ok, chacun chez soi et surtout pas d’humour scabreux. Vous me direz de quoi et de qui on a le droit de se moquer s’il vous plait ?

    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 6 février 19:33

      @Iris

      de qui on a le droit de se moquer

      Qui a le droit de décider ? 

      Pour ma part, la moquerie, je ne la trouve légitime que du coté des « riches », des « puissants », qui, couverts de diamants, se croient brillants. Des illettrées ministre de la culture par exemple.

      Sinon cherchez du coté de Dieudonné, qui se fout de la gueule de ceux qui se foutent de la gueule du monde. Il y a des perles. Sketch sur le cancer à la fin de « Mahmoud », excellent. 


    • Iris Iris 6 février 20:09

      @Opposition contrôlée

      J’ai ri merci.
      Au passage, comme humour scabreux ça se pose là.
      Je parle pas des ananas chauds bien sur...


    • Jeekes Jeekes 6 février 20:20

      @Opposition contrôlée
       
      ’’Scènes de ménage » c’est avant tout l’intrusion dans la vie privée sous prétexte d’humour, généralement scabreux. Un puissant levier de modelage « sociétal », tout comme la publicité, ou autres programmes en apparence innocents.’’

       
       
      Je suis complètement d’accord.
      En fait je ne faisais que signaler à Séraphin que je ne mettais pas ces deux bouses dans le même casier.
       
      En fait ’’scènes de ménage’’ est à classer (un peu plus bas) dans ma liste des émissions à abrutissement assumées.
      Je ne pouvais évidemment pas toutes les préciser... 
       
       


    • Garibaldi2 7 février 06:56

      @Jeekes

      Analyse totalement idiote. Vous n’avez rien compris. ’’Scènes de ménages’’ prend des stéréotypes et les dézingue à longueur de sketch.

      Le maire et sa femme, leurs soirées libertines, leur magouilles locales, leur bêtise crasse ...

      Le prof intello et sa femme inculte qui restent ensemble pour la gamine et pour la baise mais qui se prennent mutuellement pour des cons

      Les 2 jeunes qui se la pètent, faux start-upeurs, entrepreneurs bidons, qui veulent faire fortune sans bosser 

      Les 2 vieux qui ne s’aiment plus depuis longtemps mais qui restent ensemble pour dire du mal de tout le monde, de leur conjoint et qui ont tout de Tatie Danielle

      Le pharmacien frimeur avec son avion, son bateau, son golf, son vignoble (de merde) et son saxophone (couinneur), qui frime, et sa copine (20 ans d’écart) qui est avec lui pour le confort matériel mais qui le prend aussi pour un con.

      Un Jean de La Fontaine ne bouderait pas la série.

      Si on s’y moque cruellement des autres, on y trouve aussi un miroir !


    • Sozenz 7 février 14:25

      @Jeekes
      jette ta télé ..( ne la donne surtout pas ; ce serait un cadeau empoisonné ^^ ;
      au pire fais en une oeuvre d art que tu vendras quelques milliers d euro si tu arrives a trouver un bon concept pour les bobo-gauchos adeptent des idées à la con pour se masturber l esprit  !)
       on vit très bien sans ^^


    • Jeekes Jeekes 7 février 16:04

      @Sozenz
       
       
      ’’jette ta télé’’
       
       
      Je voudrais bien te faire plaisir, mais j’en n’ai plus depuis un bon moment.
      C’est pour ça que mes ’’infos’’ datent parfois un peu...
       
      En fait, ce que j’en vois (parce que contrairement aux masqués/con-finés, j’ai conservé une vie sociale) c’est chez des potes ou dans de la famille.
      Pas si facile de dire en arrivant ’’éteints cette merde qu’on puisse se parler tranquillou entre-nous...’’
       
      Bref, sinon, on est bien d’accord !
       
       smiley
       


    • Gasty Gasty 7 février 18:49

      @Garibaldi
      Bien dit !

      J’adore « Scènes de ménages » pour ce que vous venez de dire mais aussi pour la justesse de leurs interprétations dans différents rôles, de talentueux acteurs.


    • vesjem vesjem 7 février 19:21

      @Iris
      dommage qu’il ait pris sa retraite...bien gagnée
      la France, grâce à lui (et son comparse), et même presque involontairement (après son sketch), a un peu relevé la tête depuis


    • Iris Iris 8 février 12:21

      @vesjem
      Pas trop compris ce que vous dites. En tout cas il a du talent, mais je riais plus lorsqu’il était avec Elie Semoun.


    • Eric F Eric F 8 février 19:07

      Y en a qui sont fortiches, ils n’ont pas de télé ou ne la regardent jamais, mais connaissent dans les détails les émissions qu’on y diffuse. Vous me direz, ils lisent peut-être Télé 7 jours pour s’occuper smiley


  • Xenozoid Xenozoid 6 février 16:58

    vos portables.vos portefeuilles,votre temps,vos idees
    votre carte banquaire,vos licenses,vos pensées,vos peurs
    votre sang,votre transpiration,vos passions,vos regrets
    votre bureau,votre pause,vos modes,votre sexe
    vos medicaments,
    votre herbe,vos nichons,votre cul,votre rires,vos os
    ont veut tous ca
    ont veut votre âme

     quelles sont vos habitudes,vos faits,vos peurs,vos adresses,
    vos pointures,votre age,vos numéros,vos plans
    vos yeux
    Votre Programme, Votre Bureau, Vos Détails, Votre Vie.
    Montrez-nous Vos Enfants, Vos Photos, Votre Maison.
    Ici, Prenez le Crédit, Prenez une Assurance, Prenez un Prêt.
    avoir un Emploi, Recevez une Pension, aller vous coupez de cheveux, avoir un 3 piéces.
    Jouez au lotto, jouez au Football, jouez sur le terrain, les Sports a la télé
    Nous vous montrerons des Choses Nous montrerons des bon coups
    Nous vous achèterons des Choses, des Médicaments, le Grand boulevard, les Oiseaux
    Nous vous vendrons la Connerie Nous Vous chargerons le Gras
    Nous allons trouver des flingues et ont boira dans Votre Cuisine

    Nous Voulons Votre Âme

    Vos Pensées, Vos Émotions, Votre Amour, Vos Rêves
    Votre Carnet de chèques, Votre Résidence, Votre Sueur, Vos Cris
    Votre Sécurité, Votre Sobriété, Votre Innocence, Votre Société
    Votre Moi, Votre Endroit, Votre Distance, Votre Espace

    Retournez au lit,votre gouvernement est sous contrôle
    Ici, regardez-le, taisez-vous
    Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
    Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
    Nous Voulons Votre Âme

    Voici des Programmes, Voici des Questions, Voici Britney, Voici la Cola
    Voici la Pizza, Voici la TV, Voici un peu de Rock and Roll
    Regarde la pub, plus d’Annonce publicitaire, regarde Ruquier, Pas Taddei
    Achetez une Meilleure Vie du Confort de Votre Sofa
    Voici le Pop-corn, Voici des Magazines, Voici le Milk-shake, Voici des Blue-jeans
    Ici a Rembourré des Bustiers, Ici des grosses Voitures
    Voici des maillots de Foot, Voici des Bonnets rouges
    Voici des Causeries télévisées Vivantes, Voici des Jeux Vidéos, Voici la Cola Lite, Voici Orangina
    Voici Filtertips, Voici des Lèvres Collagen, Voici toute les bars de nuit, Voici des Gratte-culs en Plastique

    Nous Voulons Votre Âme

    Allez voter,sur 58 chaines
    Et félicitez-vous de votre vie sur le Terrain de Liberté
    Ici vous êtes en Démocratie
    Vous êtes libres de faire comme nous vous disons
    Vous êtes libres de faire comme nous vous disons

    Nous Voulons Votre Âme

    Voici les Pop-corn, Voici Magazines, Voici les Milkshakes, Voici blue jeans
    Voici Soutien-gorges rembourrés, Voici Longues Voitures
    Voici Maillot de Foot, Voici des bonnets rouge
    Voici de Très Très Très Très Très Très Très Très Très Longs reportages publicitaires

    nous voulons votre Âme


  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 6 février 17:05

    Bref : la radio et la TV c’est de la propagande (flux poussé, master-to-slave)

    Internet  globalement ce n’en est pas (flux tiré, pear-to-pear)

    Le problème c’est que les Francons regardent encore la TV et écoutent encore la radio.


    • V_Parlier V_Parlier 9 février 21:08

      @Pic de la Mirandole
      Internet est le nouveau lieu de propagande, non seulement des chaines TV et de la presse « papier » mainstream, mais aussi des youtubeurs récupérés et sponsorisés par ces mêmes médias. Au moins à 80%.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 9 février 21:11

      @V_Parlier
      Oui, il faut être naïf pour croire que « le système » n’a pas investi internet... 


  • Passante Passante 6 février 17:34

    oui on pourrait aussi écrire une histoire illustrée du walkman...

    mais c’est marrant les trajectoires :

    -le net vous rebranche la télé

    -le net pour d’autres débranche tout

    alors la télé devient youtube ou équivalents, LES télés,

    longuement choisies, soigneusement filtrées,

    plus de blabla et de mauvais goût,

    chui pas au resto, avec le garçon-présentateur,

    je suis la cuisine et le cuistot, 

    et donc c’est ENFIN une télé digne de ce nom (le mien)

    quant au truc qui blablate tout seul sur le mur,

    c’est un animal nuisible, et qui avec le temps s’est avéré non domesticable,

    il mord, il bave, il couine, c’est affreux, comment ai-je pu 5mn...


  • Xenozoid Xenozoid 6 février 17:44

    si on ne regarde pas ce qui se passe sans se rapeler jan de mol, et la tv réalité ..

    pub...news....mythes, et bien sure le spectacle


  • adeline 6 février 19:00

    Je ne comprends pas, des fosses communes existent aussi ici, en france


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 6 février 19:10

      @adeline
      C’était en écho de la phrase conclusive de l’article :

       L’effet de suggestion est une arme dont l’usage est généralisé, il ne s’agit pas de mentir, mais de faire en sorte que l’information délivrée soit mal interprétée. 

      Sputnik news a diffusé cette vidéo en avril 2020, sans commentaires, tandis qu’ils faisaient croire que l’ouverture de fosses communes était une chose exceptionnelle due au coronacircus. Ils n’ont pas menti puisqu’il n’y a aucun commentaire, mais pour le public qui ignore généralement que c’est une pratique normale, cela suggère que la situation est anormale, que la mortalité est exceptionnelle.


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 février 21:26

    Herbert Altschull (ancien journaliste) l’appelait la première loi du journalisme :

    "Dans tous les systèmes de presse, les médias d’information sont les instruments de ceux qui exercent le pouvoir politique et économique. Les journaux, périodiques, stations de radio et de télévision n’agissent pas de manière indépendante, bien qu’ils aient la possibilité d’exercer leur pouvoir en toute indépendance."


  • pipiou2 6 février 21:48

    Le nombre de morts par jour c’est « ininterprétable » ... sérieusement ?

    Et le nombre de personnes en réanimation non plus ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 6 février 22:17

      @pipiou2

      Et le nombre de vieux, d’obèses et de diabétiques non plus ? 


    • pipiou2 6 février 22:27

      @Legestr glaz
      On a eu les chiffres très tôt pour les vieux et commorbidités.
      Est-ce qu’on te les donne pour la grippe ? ou même les accidents de trottinette auxquels Raoult compare le coronavirus...


    • Legestr glaz Legestr glaz 6 février 22:42

      @pipiou2

      Nous n’avons jamais eu les chiffres pour les « commorbidités », jamais ! Pour les comorbidités pas davantage. 

      Vous sortez ça d’une pochette surprise ? Vous voulez bien nous montrer ces chiffres dont vous parlez. 
      J’ai bien l’impression que vous vous êtes jeté dans le piège vous même ! 

      Autre question : est-ce qu’on donne les chiffres « tout court » pour les morts par maladies cardiovasculaires ? Pour les cancers ? Pour le décès liés au tabagisme ? Pourquoi les donne t-on pour le SARS-COV2 ? Pourquoi cette différence ? Les autres morts ont disparu dans un grand trou noir ? 

      Pourquoi cette frénésie à nous abreuver de chiffres de mortalité en lien avec le SARS-COV2 ? Une réponse peut être pipiou2 ?

      Vous savez, n’est-ce pas, que tous les mois il meure 50.000 personnes en France. Le SARS-COV2 ne représente qu’une petite part de ces décès. Pourquoi n’évoque t-on pas les autres pathologies ? 

      A votre clavier pipiou2, pour une réponse argumentée ! 


    • pipiou2 6 février 23:00

      @Legestr glaz
      Ce qui comptait au début c’était la dynamique de l’épidémie donc oui donner les chiffres tout court était intéressant contrairement aux cancers ou autres maladies qui n’ont pas un rythme d’évolution rapide ; pareil donner l’évolution de l’occupation des lits de réanimation était un chiffre clé, vous avez déjà oublié ?

      Cet argument qui est évident quand un nouveau phénomène surgi, ça peut-être des inondations par exemple, vous le connaissiez mais vous essayez de finasser ; vous êtes simplement dans la démarche agressive vis-à-vis de votre interlocuteur.
      Peut-être parce que vous avez du mal à regarder la réalité en face, réalité qui ne colle pas avec vos fantasmes de maitres du monde qui nous manipulent.


    • pipiou2 6 février 23:18

      @pipiou2
      Et concernant la comorbidité vous aviez ce genre d’informations données par Salomon.


    • sirocco sirocco 7 février 01:09

      @pipiou2

      « ...donner les chiffres tout court était intéressant... »

       
      Ça l’est toujours, pour continuer à terroriser la population et justifier l’interminable « état d’urgence sanitaire » avec toutes les mesures liberticides et dictatoriales que l’exécutif s’autorise en son nom.

       
      Le problème, c’est que les chiffres officiels sont bidonnés et que de plus en plus de citoyen(ne)s s’en sont aperçus... L’enfumage permanent de la part du régime rend sceptique, heureusement.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 7 février 08:29

      @pipiou2

      Le nombre de morts par jour c’est « ininterprétable » ... sérieusement ?

      Le plus sérieusement du monde. On a été gratifié d’articles sur l’étude des données de mortalité qui illustrent très bien que leur interprétation passe par la prise en compte des données démographiques.

    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 09:14

      @pipiou2

      Je n’ai pas du tout oublié les nombreuses fermetures de lits d’hôpitaux , vraiment pas. 

      « On » ferme de très nombreux lits d’hôpitaux, « on » privilégie les soins en « ambulatoire » et vous venez parler, la bouche en coeur, de « l’évolution des lits d’hôpitaux » ???

      Par ailleurs, et vous le savez bien, ne vous cachez pas derrière votre petit doigt, le manque de lits, pour les hospitalisations, était « criant » et connu depuis plusieurs années ! Lors des épidémies de grippe le même phénomène se produisait. 

      Contrairement à ce que vous écrivez, pourquoi (?), ce phénomène n’était pas « nouveau » ! Vraiment pas ! Vous proférez un mensonge ou alors vous n’avez pas connaissance de la réalité. On ne peut pas « discuter » si l’autre ne tient pas compte de la réalité.

      Si vous ne voulez pas voir que tout a été mis en oeuvre pour ne pas soigner les malades dès les premiers symptômes c’est que vous refusez, une nouvelle fois, d’examiner la réalité. 

      Et cette réalité est que les personnes à risque ont été « identifiées » très tôt au cours de l’épidémie mais que ceci n’a strictement rien changé à la manière déplorable d’aborder les soins et d’envisager les mesures. Il fallait des morts pour créer un « climat anxiogène » ! La psychologie sociale aidé à atteindre cet objet de « gouverner par la peur » ! Les biais cognitifs humains ont été exploités jusqu’à la corde pour sidérer les Peuples. L’effet de simple exposition a été « sur-exploité » ! 

      A votre « humble » avis, le livre « la grande réinitialisation » existe ou c’est un fake ?

      A votre « humble » avis, Klauss Schwab et Thierry Malleret sont de dangereux « complotistes » ? Et l’ONU, et ses « global goals », c’est du « complotisme » ? Ce sont les maitres du monde qui y interviennent et qui prennent ce genre de décisions ? A votre avis ?

      De qui vous moquez vous en parlant des « maîtres du monde » et de « fantasmes » ? 

      Je comprends que vous n’aimiez pas que vous soyez mis face à vos contradictions. Face à la réalité, toutes les « finasseries » ne tiennent plus. 

      Et, puisque vous abordez la question des « maîtres » du monde, je voudrais vous demander si vous connaissez le « fonctionnement » du World Economic Forum«  ? Je ne parle pas de la réunion de Davos mais bien de la structure qui existe à Cologny, canton de Genève, Suisse ? Qui crache au bassinet de cette fondation ? Que produit cette fondation ? Est-ce que vous voulez que l’on développe ce sujet vous qui faites semblant de penser qu’il n’existe pas de structure qui permette aux élites mondialisées de réfléchir à leur avenir en proposant des modèles économiques planétaires ! 

      Pour vous mettre en appétit ! 
       » L’emprise accrue des acteurs non étatiques sur la scène mondiale a conduit à appréhender le pouvoir informel comme un enjeu crucial des relations internationales. Un nombre croissant de travaux examinent les nouvelles formes d’action collective et d’autorité internationale qui en découlent. Le domaine d’étude est large : il peut aussi bien se rapporter aux mécanismes de coopération entre entreprises mondialisées qu’aux réseaux d’organisations non gouvernementales, aux think tanks les plus influents qu’aux sociétés de sécurité privées, aux grandes agences de notation des titres de propriété qu’à la mondialisation par le bas des réseaux de migrants nomades « .  Parmi les recherches actuelles, l’objet du pouvoir informel dans les relations internationales, la nature de son influence et sa relation avec l’État restent en effet largement équivoques. Selon Cutler, la localisation de l’autorité sur la scène mondiale renvoie à un espace indéfini « entre l’économique et le politique, les activités privées et publiques et une économie politique locale et globale »

      https://www.cairn.info/revue-a-contrario-2003-2-page-67.htm

       » Les maîtres du monde", n’est-ce pas pipiou2 ? 


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 09:33

      @pipiou2

      C’est parfait pipiou2 d’indiquer que les enfants et les personnes ne présentant pas de comorbidités ne sont pas en danger face au SARS-COV2 ! 

      Et qu’a t-on fait de ces éléments ? Rien ! « on » a fait comme s’ils n’existaient pas. « On » n’en a absolument pas tenu compte ! Et « on » continue de le faire ! 

      « Le phénomène de comorbidité semble donc s’appliquer dans la majorité des cas, comme l’indique également la Société française de pédiatrie (SFP), sur son site internet. Faisant le point sur la possibilité de contamination d’enfants par le Covid-19, d’après la situation en Chine, la SFP précise ainsi : « Parmi ces cas [confirmés, ndlr], il y avait seulement 2% d’enfants et d’adolescents de moins de 19 ans. Il n’y avait aucun décès chez les enfants de moins de 9 ans. Les tableaux les plus sévères sont observés chez les personnes âgées et avec des comorbidités. »

      C’est ainsi, pipiou2, comme je le disais, que les gouvernements disposaient d’assez d’éléments »factuels" pour protéger les personnes à risque. Mais il était préférable de fermer les discothèques et les salles de sport, par exemple, où se rassemblent, c’est bien connu, les vieux, les grabataires et les obèses ! Il était préférable de faire porter le masque à tout le monde, même en extérieur ! 



    • pipiou2 7 février 17:02

      @Opposition contrôlée
      Non, quand le nombre de morts augmente de manière exponentielle on ne peut rester là à ne rien faire en se disant qu’il faut étudier tranquillement la démographie pour analyser cette explosion de mortalité et ignorer la situation alarmante des services de réa.

      C’est juste pas crédible. Imaginer qu’un responsable gouvernemental ait sorti cette explication : « c’est normal qu’il y ait beaucoup de morts car il y a des personnes âgées en France ». Le tollé qui aurait lieu !


    • vesjem vesjem 7 février 19:36

      @pioupiou 0
      tu devrais savoir, abruti, que si on ne traite pas en temps et en heure les malades en début de maladie, ils peuvent atterrir en réa !
      tu devrais savoir, imbécile, que l’on compte « morts de covid », des morts de toutes autres maladies mortelles (pour des motifs de « primes aux morts de covid »)
      tu devrais savoir, dingo, qu’on charge la charrette des « morts du covid » pour faire peur et inciter les gens à vite se faire vacciner


  • pipiou2 6 février 21:56

    Et l’auteur nous dit que Raoult a insisté sur « le caractère littéralement banal du nouveau coronavirus ».

    Il est donc bien clair que Raoult s’est lourdement trompé sur ce coup-là.


    • @pipiou2

      Il est donc bien clair que Raoult s’est lourdement trompé sur ce coup-là.


      Et c’est le micro-poulet qui le dit. Une sommité, notre zoziau.


    • pipiou2 6 février 22:24

      @Philippe Huysmans, Complotologue
      ça c’est une intervention haut-de-gamme, du lourd, absolument pas du trollage.
      Mais au fait canard, où sont les morts ? T’as demandé à Raoult ?


    • @pipiou2

      ça c’est une intervention haut-de-gamme, du lourd, absolument pas du trollage. Mais au fait canard, où sont les morts ? T’as demandé à Raoult ?


      Mais pour qui te prends-tu au juste, poussin ? Je t’ai juste fait remarquer que t’es rien, vraiment, rien.

      T’as ton avis ? Ok, si tu veux éviter de te ridiculiser, garde-le pour toi.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 7 février 08:37

      @pipiou2

      Il est donc bien clair que Raoult s’est lourdement trompé sur ce coup-là.

      Bien au contraire. Pas de surmortalité anormale (malgré tous les efforts du gouvernement), moyenne d’age des décès de 81 ans, avec 90% de comorbidités... La seule chose pas banale c’est le psychodrame médiatique qui a été orchestré autour. 

    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 09:41

      @pipiou2

      Et si vous « développiez » votre argument ? 

      Depuis le début de l’épidémie, le professeur Raoult a indiqué qu’il fallait identifier les « malades » et les soigner « dès les premiers symptômes ». 

      Qui s’est « lourdement trompé » ? Le gouvernement, en proposant de rester à la maison, un doliprane à la main, ou le professeur Raoult ? 

      Par ailleurs, même une fois hospitalisés, les malades de la covid19 auraient pu bénéficier très tôt des découvertes des chercheurs concernant l’attaque que faisait subir à l’endothélium le SARS-COV2. Mais sur ce point, également, le « gouvernement » a fermé les yeux ! Il lui fallait des « morts » pour sa feuille de route ! 

      Aujourd’hui, un malade sur deux peut être soigné en réanimation grâce à l’oxygénation et à la surveillance de la coagulation ! C’et ça la réalité pipiou2. Vous refusez de l’examiner ou, alors, vous êtes un dangereux agent désinformateur ! 

      Je pense que votre « honnêteté » intellectuelle est rudement mise à l’épreuve !


    • Doume65 7 février 12:27

      @Legestr glaz
      Sur Sud Radio, on a a pu entendre le récit d’une artiste dont le père est entré à l’hôpital pour une banale opération qui s’est bien déroulée. mais il a ensuite attrapé la nouvelle maladie nosocomiale, à savoir la covid, que personne du reste n’a cherché à diagnostiqué pendant une semaine. Il s’en est remis malgré un orage citoquinique. seulement voilà, les docteurs ont décidé qu’il n’avait pas droit aux visites. Il a fait une grève de la fin qui n’a ému aucun docteur. Finalement, il est mort de chagrin. Cette artiste a depuis reçu de très nombreux témoignages de récits similaires. Voilà un des nombreux cas de « morts de la covid ».


    • pipiou2 7 février 16:13

      @Opposition contrôlée
      « pas de surmortalité anormale » vous êtes sérieux ?

      30 000 morts de trop, une paille !
      Et ceci malgré des précautions importantes comme le confinement ...
      Ce n’est pas en donnant un lien vers un analyste du dimanche que vous allez effacer 30 000 décés.

       Si vous êtes dans un tel déni, difficile d’ergoter sur la désinformation ou la manipulation !


    • pipiou2 7 février 17:07

      @Legestr glaz
      La réalité c’est qu’on est encore à 500 morts en moyenne par jour, malgré tous les protocoles de soin dont vous parlez et les mesures de distanciation sociale qui limite la contagion.
      Personne ne peut dire honnêtement que c’est une « situation normale ».

      Vous essayez de camoufler la grosse erreur de Raoult derrière des arguties, c’est pas reluisant.
      Ne me parlez pas d’honnêteté intellectuelle alors !
      Quant à la désinformation vous nous en fait un exemple.


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 18:26

      @pipiou2

      Et alors ? Il meure 50.000 ( cinquante mille), personnes, tous les mois en France. 

      Veuillez aussi nous communiquer le nombre d’ AVC, de cancers et de BPCO. 

      La situation n’est pas « normale » en ce sens que les personnes à risque sont parfaitement bien identifiées. On connait parfaitement bien l’âge des victimes et leurs comorbidités. 

      Je ne vois pas pourquoi vous ramenez sur le tapis « plus de 500 morts par jour », sans tenir compte ni de l’âge, ni des comorbidités des défunts ! On connait parfaitement bien le profil des personnes à protéger. 

      Curieusement vous ne poser « jamais », « jamais », « jamais » la question de ces « comorbidités ». Pour ne pas mourir du SARS-COV2 il ne faut pas avoir de pathologies antérieures qui ont dégradé votre endothélium. 

      Alors voilà ce que je propose : les personnes à risques : 
       Les obèses et celles en surpoids
       Les hypertendues
       Les diabétiques
       Les insuffisants rénaux
       Les malades du coeur,
       Les goutteux
       Les hyperglycémiques
       Les hyperinsuliniques
       Ceux présentant une rétinopathie ou un cataracte
       Ceux qui présentent une macro ou un micro angiopathie
       Les apnéistes du sommeil
       Celles présentant des problème d’érection ou de libido

      devront sortir en portant en masque. Toutes les autres personnes en seront exonérées. Ces personnes, identifiées, ne seront pas autorisées à se rendre au restaurant, au bar, en discothèque, au cinéma, au théâtre, les salles de sport et, en général, dans les lieux de large rassemblement. Toutes les autres personnes pourront fréquenter ces établissements. 

      Les policiers et les gendarme seront invités à mesurer, dans les rues, le rapport taille / hanche des personnes. Si ce rapport est supérieur à 1 pour les hommes, ce sera une amende de 135 euros. S’il est supérieur à 0,8, par la femme, même sanction. En cas de récidive 3500 euros d’amende. 

      Parce que, en réalité, qui fait prendre des risques « aux autres » ? Les personnes saines ou les malades ? Qui s’agit-il de protéger, les personnes saines ou les malades ? 

      Et maintenant, lorsque l’on analyse tout ça, « nos gouvernants » devraient se donner la peine de prendre à bras le corps le problème soulevé par ces maladies métaboliques ! Seulement voilà, il y a de gros intérêts financiers en jeu dans différentes industries. 

      Vous parlez de 500 morts par jour ? Donnez moi les caractéristiques de santé de ces 500 morts et je vous expliquerai pourquoi ils ont été terrassés par le SARS-COV2. 

      Les personnes en bonne santé ne risquent absolument rien du SARS-COV2 ! Voilà la réalité de la situation au delà des 500 morts par jour, qui présentent diverses pathologies déjà bien engagées !

      Pratiquement tous les sénateurs sont invités à rester chez eux pour être « mieux » protégés ! Pas mal de députés également ! Et au sein du gouvernement tout autant ! Et, très visiblement, notre premier Ministre Jean Castex, qui a beaucoup de mal à fermer sa veste, présente un bon excès de graisse viscérale. Il devrait être le premier à rester enfermé, pour mieux protéger les autres. 

      "

      • C’est l’obésité abdominale qui est surtout associée à une augmentation du risque cardiovasculaire et non la seule augmentation absolue de la masse grasse. L’excès de graisse viscérale est associée à un profil glucido- lipidique athérogène avec une hyperinsulinémie, une augmentation des LDL petites et denses, une diminution du HDL, contribuant à multiplier le risque coronarien par 20

      • Une mesure indirecte de l’obésité abdominale, soit par le périmètre abdo- minal, soit par le rapport taille-hanches est un marqueur puissant et indé- pendant du risque d’infarctus du myocarde.


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 18:35

      @pipiou2

      Vous savez bien pipiou2 que l’un des meilleurs épidémiologiste au monde a déterminé que ni le confinement, ni le couvre feu, ni aucune des mesures épouvantables que l’on subit ne sont utiles pour éradiquer la propagation du SARS-COV2 !

      https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/letude-qui-met-en-cause-lefficacite-des-confinements-1285796

      Allez, en cas de symptômes, surtout ne rendez pas visite à votre médecin, restez chez vous, prenez un doliprane en attendant que les choses s’aggravent, que vous soyez conduit à l’hôpital pour y mourir. Une très bonne « gestion » de la situation n’est-ce pas ? 


    • pipiou2 7 février 18:41

      @Legestr glaz
      Ces comorbidités existaient déjà l’an dernier et pourtant il ne mourrait pas 15 000 personnes par mois d’une simple grippe.
      Donc vous ne pouvez pas chanter avec Raoult que cet épisode est « banal » , à l’évidence il n’est pas banal.
      Vous éludez le sujet et l’erreur de Raoult.

      Après, que vous vous satisfaisiez de ces morts parce que ce sont des gens fragiles et que vous considérez leur vie ne vaut rien, ça c’est autre chose.


    • pipiou2 7 février 18:44

      @Legestr glaz
      Vous n’avez pas lu l’étude ; le spécialiste de Stanford ne dit pas ce que vous affirmez.
      Vous êtes un spécialiste du bluff, et de la désinformation. BRAVO !

      Quand j’ai une grippe oui je fais ça : je prends du doliprane et je reste au chaud pendant quelque jours.
      Et vous, vous faites quoi, vous prenez de la chloroquine ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 18:57

      @pipiou2

      Vous n’avez pas compris que le virus de la grippe « saisonnière » n’agit pas de la même façon que le SARS-COV2 ? 

      Le SARS-COV2 attaque les personnes à l’endothlium affaibli. Est-ce qu’il vous est difficile de comprendre ça ? 

      Je dis qu’il faut « protéger » les personnes à risque ! Est-ce qu’il vous est aussi difficile de comprendre ça ? Il faut masquer les personnes à risque, pour les protéger, il faut les confiner, pour éviter qu’elles soient contaminées, il faut les soigner en cas d’attaque du SARS-COVC2. Jean Castex devrait rester enfermé parce qu’il est une personne à risque, qu’il présente de l’obésité abdominale, de l’obésité androïde ! 

      C’est désolant de vous voir écrire le contraire de ce j’expose ! Mais je comprends que face à ma position vous en devenez totalement désarmé. Parce qu’une « bonne gestion » de la covid19 ce n’est pas de protéger les personnes saines, celles qui ne risquent rien, mais, plus exactement, toutes les personnes présentant de l’obésité viscérale. C’est votre cas ? Quel est votre rapport taille / hanche ? Le mien est de 0,92.

      Je n’ai pas parlé de Raoult ? J’ai dit qu’il n’est pas physicien, qu’il n’est pas spécialiste des nanoparticules, qu’il n’est pas un spécialiste de la dynamique des fluides.
      Mon post d’aujourd’hui à 12h55 !

      Legestr glaz 7 février 12:55

      @simir

      Désolé simir, ce n’est pas un virus essentiellement manuporté. Le SARS-COV2, comme son nom l’indique, est un « virus respiratoire aérosol » c’est à dire : virus + respiratoire + aérosol. 

      La contamination manuportée, si elle existe, est absolument faible. 

      https://www.srlf.org/wp-content/uploads/2015/11/20071123_Bouvet_E_Mecanismes_transmission_aeri enne_agents_infectieux.pdf

      Le professeur Didier Raoult n’est pas physicien, il n’est pas davantage spécialiste de la dynamique des fluides. Il est un grand expert, un génial expert, dans son domaine de compétence, mais ce domaine de la physique des nanoparticules n’est pas le sien, c’est de la physique.

      Lorsqu’il parle de « manuportage »du virus, il avance simplement « une opinion » mais celle ci ne repose par sur la dynamique des fluides qui explique parfaitement bien la manière dont les virus respiratoires aérosols se propagent dans les airs. 

      C’est d’ailleurs pour cette raison de transmission aérienne, respiratoire, que, compte tenu de la taille du SARS-COV2, que les masques sont tout à fait inutiles pour éviter sa propagation.
      Masque ou pas masque, l’être humain le respire lorsqu’il est simplement présent dans les airs. Et si vous êtes contaminé, masque ou pas masque, vous le rejetez dans l’air ambiant autour de vous. Les gouttelettes et autres postillons sont un moyen extrêmement faible de transmission du SARS-COV2. 

       

    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 19:02

      @pipiou2

      Je me vois dans l’obligation de parfaire vos connaissances ! 

      La grippe est liée au virus influenza de type A ou B (famille des Orthomyxoviridae). La Covid-19 est liée au nouveau coronavirus SARS-CoV-2 (famille des Coronavirus(Coronaviridae)

      Vous voyez, la grippe et la covid19 procèdent de 2 virus de famille différente. On ne soigne pas ces 2 maladies de la même façon !

      Pour vous donner un exemple : est-ce que vous prenez du doliprane lorsque vous avez chopé des morpions ? 


    • pipiou2 7 février 19:33

      @Opposition contrôlée
       smiley smiley Qui vous proposez pour venir dédouaner Raoult ? ... Raoult lui-même !
      Donc bien sûr qu’il ne va dire qu’il s’est trompé, il va vous enfumer.
      Dans la video que vous-même fournissez, Raoult RECONNAIT qu’il s’est passé quelque chose d’arnormal en 2020 : un taux de décés qui passe de 0,92 à 1,01 (+10% !).
      Donc Raoult lui-même ne dit plus que c’est une situation « banale », il dit que « ce n’est pas hiroshima ». smiley Vous voyez le glissement pervers, que d’ailleurs vous n’avez pas opéré dans votre propre article.

      Donc vous ne voyez pas quand Raoult se dédit et vous entube , mais vous prétendez décrypter les manipulations des journalistes ?!
      Non, sérieux !


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 7 février 19:39

      @pipiou2
      Pour les plus de 75 ans, -1000 (moins mille morts) pour les moins de 65 ans. Devant un tel niveau de troll, t’es bloqué et arrête de nous casser les ... 


    • pipiou2 7 février 19:44

      @Legestr glaz
      Pour les morpions non, mais quand j’ai une rhinopharyngite

      ou un mal de tête, voire une angine, je me soigne de la même façon : doliprane et repos.
      Ce traitement vaut d’ailleurs pour beaucoup d’infections ou pathologies benignes.
      Votre argument est totalement, totalement foireux.

      Comparer une infection virale ou macrobienne avec des morpions fallait oser.
      Pour un mec qui s’affiche prétentieusement comme supérieurement savant c’est d’un ridicule.
      Qu’est-ce que l’on ne raconterait pas comme connerie pour soutenir son gouraou !


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 février 20:23

      @pipiou2

      Je suppose que vous savez comment et pourquoi fonctionne le doliprane et les médicaments analogues ? 

      Vous savez que le doliprane est un Inhibiteur des cyclooxygénases, mais on n’est pas encore certain, et qu’il ne guérit de rien du tout mais qu’il « supprime » simplement les douleurs en agissant sur les voies métaboliques qui les signalent. Il n’est pas un anti-inflammatoire. 
      A votre réponse je vois que vous n’avez pas compris le principe d’action du doliprane. Nul n’est parfait ! smiley

      Je vous « copie-colle » : Ce traitement vaut d’ailleurs pour beaucoup d’infections ou pathologies benignes. Votre argument est totalement, totalement foireux.

      Vous osez tout, c’est sans doute pour cette raison que je vous aime bien !


  • ETTORE ETTORE 6 février 23:02

    La télé est la seule poubelle qui vous crache ses ordures à la figure, en sachant pertinemment bien, que très peu de gens, vont faire un tri sélectif !

    Le pire, c’est qu’il y a une télécommande, qui vous permet de choisir la densité des détritus, mais force est d’avouer, que parfois, on se fait surprendre et submerger Surtout quand les maîtres trompeurs, usent et abusent de cette recyclerie puante, en nous faisant croire que tout le monde est désormais condamné, si nous ne

    « communi(qu)ons pas » avec la couleur et la célérité de cette mire scélérate !


  • xana 6 février 23:30

    Le mieux c’est de n’avoir ni télé ni radio. Je sais, ça fait aussi conspirationniste. D’ailleurs j’ai une bonne définition pour ce terme conspirationniste : C’est celui qui ne reçoit pas la propagande chez soi.


    • xana 6 février 23:33

      @xana
      Et en plus sans télé je ne vois jamais la gueule de Micron, et je ne dégueule plus mon petit-déjeuner : C’est plus propre...


  • zygzornifle zygzornifle 7 février 08:33

    C’est le gouvernement qui devrait nous payer pour regarder la TNT, hormis la météo et quelques émissions intéressante sur Arte le reste est affligeant ....

    On se demande pourquoi le niveau scolaire baisse, c’est voulu, comme on ne peut le monter on le nivelle par le bas, bientôt tous crétins avec la bénédiction de nos dirigeants .... 


  • zygzornifle zygzornifle 7 février 08:36
    Presse, influence et manipulation

    Comme le disait si bien Coluche, les politiques mentent, les journalistes le savent mais ils le répètent ....


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 7 février 08:45

    Bonne analyse mais pas vraiment de solution proposée. Il faut se méfier du consensus. Par exemple quand les médias français, journaux du Figaro à Libération et chaînes de télé, s’acharnent sur Trump le ridiculisant sur des questions secondaires sans évaluer sérieusement son bilan ou quand à contrario ils ont glorifié Obama comme un nouveau sauveur, il y a des questions à se poser. Ceci dit, il y a toujours des voix dissidentes, des éditorialistes intéressants et le lecteur peut se faire une opinion en lisant entre les lignes, le tout est de ne pas lire ou écouter passivement.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 7 février 09:41

      @Bernard Mitjavile

       pas vraiment de solution proposée

      La solution c’est d’arrêter de perdre son temps à lire la presse, et le consacrer à faire du vrai travail : analyser les statistiques, faire des recherches historiques, étudier les structures de fonctionnement des états etc.

       Il faut se méfier du consensus

      Autant que des oppositions binaires. Concernant Trump, j’ai publié un article sur le sujet. J’ai pas eu un succès extraordinaire, principalement je pense parce que les gens ne veulent entendre que ce qu’ils ont envie d’entendre.
      Pour moi cette passion des français pour (ou contre) Trump est simplement ridicule. Le problème c’est que quand la presse hurle contre Trump, ça génère tout un courant d’opposition qui se met à l’idolâtrer. Dans les deux cas, plus aucun sens critique.

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 février 12:20

      @Opposition contrôlée

      Ça me fait penser à cette image qui parle d’elle-même ^^


    • Sozenz 7 février 15:18

      @Opposition contrôlée
      oui , oui , oui !!

      vous me mettez de la joie dans le coeur en parlant ainsi .

      j ai tellement pris l habitude de faire du rentre dedans ; que lorsque je vois une personne sensée . j ai le coeur plein d allégresse comme « un môme » .

      Merci ^^


  • nono le simplet nono le simplet 7 février 09:12

    effarant !

    on va dépasser les 80 000 morts la semaine prochaine et certains continuent à ergoter, contester ... nier

    c’est à combien le seuil d’alerte ? ... 300 000 morts ? 500 000 morts ? smiley

    heureusement la France vient de se doter d’un troisième vaccin, soit Astra Zeneca et le bout du tunnel, sauf catastrophe peu probable, se compte en mois ...


    • Passante Passante 7 février 09:53

      @nono le simplet

      oui, on te met toujours un gros tunnel
      à la fin d’une bonne série B.. 


    • Attila Attila 7 février 10:22

      @Nono le simplet
      Heuheue, le bout du tunnel n’est peut-être pas si proche :
      Selon Markus Söder, le dirigeant de l’Union chrétienne-démocrate allemande (CDU), la Commission européenne a fait échouer le processus d’achat de doses de vaccin suffisantes et d’approbation de leur utilisation dans tout le territoire. "
      « Si Israël, les États-Unis ou le Royaume-Uni sont loin devant nous en matière de vaccination, ils en tireront également des avantages économiques. La question de savoir comment nous sortirons économiquement du corona est étroitement liée à la rapidité avec laquelle nous vaccinerons. »
      Les Crises

      .


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 février 12:22

      @nono le simplet

      Quie abruti vous êtes !! consternant !! et combien des « comme vous » ??? 


    • nono le simplet nono le simplet 7 février 18:24

      @bouffon(s) du roi
      Quie abruti vous êtes !!

      pas abruti au point d’écrire ce genre d’article ... qui parle de non sens mathématique sans donner le sens mathématique qu’il faut utiliser ... faut croire sur parole ? c’est un complot épicétou  smiley
      Abruti ? c’est un peu court jeune homme smiley


    • roby roby 7 février 19:40

      @bouffon(s) du roi
      Nono c’est la trouille qui le fait réagir comme un idiot.


    • nono le simplet nono le simplet 8 février 02:19

      @Opposition contrôlée
      du Raoul ? la risée du monde scientifique ? qui dit tout et son contraire depuis des mois ?
      dans ta vidéo il parle de nouvelle épidémie avec un variant « marseillais » pour ne pas se contredire quand il disait que c’était fini en mai ... puis il se lance dans un discours sur l’INSEE ... et nous apprend,Ô surprise, que l’essentiel des morts sont âgés ... il oublie de parler de la potion magique utilisée avec succès par la moitié de la planète, parait il ... bref, il brode pour ne pas perdre la face ... un charlot !


    • Legestr glaz Legestr glaz 8 février 05:43

      @nono le simplet

      Nono qui s’érige en juge. Nono qui se croit « supérieur », parce que, pour juger autrui, il faut se sentir supérieur à lui, faire preuve de supériorité. Et nono le simplet n’est même pas conscient du parfait ridicule de sa position. Il ne mesure pas le gouffre abyssal qui sépare ses propres connaissances, en matière de virus, et celles du professeur Raoult. Mais nono est le sachant qui vient corriger l’élève Raoult. 

      Il n’a peur de rien nono, et c’est bien à ça qu’on le reconnait. 


    • foufouille foufouille 8 février 06:59

      @Legestr glaz

      nu « mec » nul qui sait pas calculer un pourcentage ..........

      lit une page généraliste et sait tout ............


    • Legestr glaz Legestr glaz 8 février 10:29

      @foufouille

      Bonjour docteur ! De retour avec un commentaire sans lien avec mon post ? 

      Un commentaire « constructif » comme seul foufouille sait en écrire ? Vos interventions sont toujours très intéressantes, j’espère que vous vous en rendez compte ? J’espère que vous êtes conscient de ce que vos remarques apportent au débat ? Et je ne parle même pas de votre courtoisie !


  • malhorne malhorne 7 février 09:55

    la TELE est une arme de destruction massive , et relire La Boetie et l’effet puit sur la manipulation des masses


  • bertin 7 février 10:10

    Le vrai problème est que les médias refusent obstinément de parler de la répression secrète satellitaire qui vise chacun d’entre nous à des degrés divers. Cette hypocrisie cause un grave préjudice à l’ensemble de la société.

    http://mindcontrolfrance.unblog.fr/2021/02/07/les-hypocrites-tuent-la-democratie/


  • Jelena Jelena 7 février 10:37

    On a effectivement le droit de considérer que « la Russie contre l’occident » est un sujet « non-pertinent », que c’est un peu du pareil au même... Par contre je me demande comment les avoxiens auraient réagi si vous auriez dit que « Israel contre Palestine » est un sujet « non-pertinent », que ce sont les médias qui fabriquent ce faux-conflit ?


Réagir