jeudi 14 septembre - par Fergus

40 citations pour piéger les pédants (4e volet)

Le 7 novembre 2013, je publiais un article intitulé 40 citations pour piéger les pédants. Ce texte visait à donner un outil à ceux qui, dans leur vie professionnelle, ont à cœur de confondre les imposteurs prompts à faire état en toutes circonstances de leurs immenses connaissances...

Comme je l’indiquais dans ce 1er volet, j’ai, durant ma carrière professionnelle, exercé plusieurs métiers dont celui de responsable de formation, en charge d’un personnel principalement constitué de cadres et de techniciens dans le marketing, les statistiques et l’infographie. Chaque année, il m’appartenait de rédiger et de défendre devant la direction puis face aux élus du Comité d’Entreprise mon « plan de formation ». Un document dans lequel j’insérais toujours – en exergue et de manière bien visible –, une fausse citation tout droit sortie de mon imagination. Or, il se trouvait presque toujours quelqu’un pour m’affirmer avoir lu l’ouvrage de référence, ou mieux encore, s’être intéressé de près aux travaux de l’éminent auteur de ladite citation.

Étonnant ! Mais si je me délectais de mon piège à pédants, je le faisais in petto. Moins pour ménager ces personnes imbues d’elles-mêmes que pour assurer la pérennité d’un stratagème que je ne limitais pas, loin s’en faut, à mes seuls plans de formation : nombre de mes courriers ou de mes « cahiers des charges » étaient eux aussi piégés de la même manière. Je vous conseille de tenter l’expérience, histoire de vous faire plaisir et d’égayer votre existence. À toutes fins utiles, vous trouverez dans ce 4e volet 40 fausses citations qui s’ajoutent à celles du 1er volet et des deux qui l’ont suivi peu après : 40 nouvelles citations pour piéger les pédants (14 novembre 2013) et 40 autres citations pour piéger les pédants (2 décembre 2013).

121) « La duplicité et la démagogie sont les meilleures armes du politicien en campagne. » Abigail Kirkpatrick (Objectif Capitole)

122) « En période de chômage, il convient d’être solidaire. Ainsi moi, monsieur le juge, j’exprimais ma solidarité en laissant le travail aux autres ! » Janusz Nowaczek (Le procès de Poznań)

123) « La première était laide et riche, je l’ai épousée. La seconde était belle et pauvre, j’en ai fait ma maîtresse. Quant à la troisième, elle était laide et pauvre, je l’ai prise à mon service comme secrétaire. Je n’ai eu qu’à me louer de ces choix ! » Ambrose Shelley (L’extravagant destin de Lord Burnett)

124) « Une conscience sans révolte est une conscience corrompue. » Jean-Eudes Dumesnil (Le vol du balbuzard)

125) « Plus un individu est intellectuellement petit, plus il est habité de grands préjugés ! » Jürgen Ackermann (Le braconnier de Bergheim)

126) « Ne soyez pas si prompt dans vos conclusions, Paolo, le regard d’un policier suffit à faire d’un innocent un présumé coupable. » Mauro Versini (Les pavés de la via Veneto)

127) « Les cyclones révèlent les vrais caractères. » Toussaint Laviolette (Les flamboyants de Marie-Galante)

128) « Se marier tôt est le plus sûr moyen de vieillir avant l’âge. » Hannelore Winkler (La postière et le cheminot)

129) « Mieux vaut se montrer avec une gueule de bois qu’avec une tête d’abruti. » Erwan Kermarrec (Les aphorismes de Fanch Moal)

130) « Rien n’est plus puéril qu’un athlète qui en appelle à Dieu pour gagner une compétition sportive. Et pour cause : Dieu n’est pas fou, en joueur avisé, il mise sur plusieurs dossards ! » Seamus McEwan (Les dessous de l’olympisme)

131) « Pour réussir en politique, il faut avoir la main ferme et l’échine souple. » Henri de Montmarault (Conseils à un jeune homme ambitieux)

132) « Le mensonge est à l’homme ce que l’homme est à la nature. » Pinkas Zumstein (De bien étranges moshavim)

133) « Les lois sont ainsi faites qu’elles protègent les puissants et accablent les faibles. Pourquoi en irait-il autrement ? Ce sont les premiers qui les élaborent, et leurs amis qui les votent. » Alma Sabonis (Radiographie de la société lettone) 

134) « Vouloir plaire en toutes circonstances est harassant : il faut sans cesse séduire, louvoyer, faire des concessions, et parfois renier ses convictions. Être impopulaire est infiniment plus confortable : on ne doit rien à personne. » Ayumi Tanaka (Chroniques tokyoïtes)

135) « Le tumulte des puissants n’existe que par le silence des humbles. » Averell F. Abercrombie (La chute de la Maison Sheridan)

136) « Pourquoi Moshé ne prend-il jamais l’autoroute A13 pour aller en Normandie ? Élémentaire, ma chère Yaël : pour ne pas jeter l’argent par la fenêtre au péage ! » Éliette Bernfeld (21 rue des Rosiers)

137) « Il est né et a grandi dans un quartier gangrené par les trafics. Sa voie était toute tracée vers le grand banditisme. Et de fait il est devenu député. » Juhani Nieminen (L’étrange destin de Matti Pulska)

138) « Citius, altius, fortius, fricius, telle est désormais la devise olympique ! » Paul-Louis Delhumeau (Les esclaves du chronomètre)

139) « On blesse plus facilement avec la langue qu’avec les poings. » Boubacar Coulibaly (Contes du pays Mandingue)

140) « La différence entre les animaux et les financiers, c’est que les premiers cessent de se gaver lorsqu’ils sont repus. » Evgueni Savchenko (Le rossignol et le mulot)

141) « D’une femme intelligente et laide, on loue l’intelligence ; d’une femme intelligente et belle, on loue la beauté. Et cela depuis la nuit des temps. Ne cherchez pas plus loin la fascination des masses pour la beauté et l’indifférence pour l’intelligence. » Tatiana Pakhadze (Anushka la rebelle)

142) « De même que pour acheter une maison, mieux vaut étudier ses fondations, pour épouser une femme, mieux vaut observer sa mère. » Wei Zhang (Les élèves de Maître Huan)

143) « La galanterie a toujours été un instrument de la domination des hommes sur les femmes. Ce temps est révolu, place à la courtoisie partagée. » Haydée Debaisieux (Le bigorneau amoureux)

144) « De tout chaos nait un ordre. » Faouzi Saada (La conférence des oiseaux)

145) « En réalité, Berisha n’est qu’un imbécile. Il a pourtant toujours réussi à faire illusion en laissant s’exprimer les plus brillants de ses collègues avant de conclure : ʺTout a été dit, je n’ai rien à ajouter aux propos de mes éminents confrères.ʺ » Borislav Angelkovic (L’usurpateur)

146) « Le mariage est une condamnation assortie d’une peine de substitution : la bague au doigt y remplace le bracelet au pied ! » Thorben Ekberg (Les larmes de la poupée)

147) « Les élus sont à la politique ce que les prêtres sont à la religion : des marchands d’illusions ! » Elliott Fletcher (Les amants du Potomak)

148) « Sans la médisance et le persiflage, les journées de ces vieilles dames seraient d’un ennui mortel que même les muffins et le lapsang souchong ne sauraient égayer. » Meredith Merryweather (L’adieu à Belgravia)

149) « Croyez-moi, cher ami, ce n’est pas sur les trottoirs que l’on peut observer les plus beaux cas de prostitution, mais dans les milieux de la finance, des médias et de la politique. » Estevo Gallego (Rafael le bienheureux)

150) « On dénigre souvent les sondages et l’on a tort : sans eux, tant de gens ne sauraient pas pour qui voter ! » Calvin Hawkins (Confessions d’un Démocrate)

151) « Il est plus facile de reconnaître une star du ballon rond à la voiture qu’il gare sur le parking qu’à ses passements de jambes. » Jean-Michel Caylar (Enquête sur le « Qatar Football Club »)

152) « Il avait été surnommé ʺLe menuisierʺ, rapport à son obsession de toujours ʺmettre le tenon dans la mortaiseʺ. » Ann Saint-Clair (Le maniaque de Trybeca)

153) « Un coup dur n’est pas forcément une calamité : c’est d’un ʺpépinʺ que naît le pommier ! » Albéric Espérandieu (Le chant des grenouilles le soir au clair de lune)

154) « Il parait que Dieu nous a fait à son image ; ça ne doit pas être joli-joli, là-haut ! » Arnaud Capdeville (Chroniques de la malouinère)

155) « Il y avait là des chiens, des renards et des loups : les premiers aboyaient, les seconds rusaient, et les troisièmes usaient de la force. » Oksana Bondartchuk (À l’aube de la Pérestroïka)

156) « Il n’est de grande politique qui ne sache allier la fermeté au compromis. » Alessandro Carbonari (Les murmures du Ponte Vecchio)

157) « Rien n’a changé : il y a 2500 ans, Socrate se plaignait déjà des mauvaises manières des jeunes et de leur manque de respect envers leurs aînés et le pouvoir politique. » Kyriákos Dimitriádis (La bouteille d’ouzo)

158) « La musique est une manière de doter d’harmonie un monde qui en est si dramatiquement dépourvu. » Sigmar Holzhacker (La noyée du Chiemsee)

159) « Ce n’est pas sur les planches du théâtre ou les plateaux de cinéma que l’on rencontre les êtres les plus cabotins, mais dans les procès d’assises, vêtus d’une robe de magistrat ou d’avocat. » Elise Vianney (Dans les couloirs du palais)

160) « Trois supporters sont capables de réflexion. Trente ont encore une once de lucidité. Trois cents forment un troupeau d’abrutis. » Hendrik De Brouwer (Koninginnedag)



156 réactions


  • gruni gruni 14 septembre 11:23

    Bonjour Fergus


    J’ai beaucoup aimé le livre de Ayumi Tanaka (Chroniques tokyoïtes), c’était mon livre de chevet. Bon, je ne me souvient pas de tout, aussi je te remercie de me rappeler ce passage...

    « Vouloir plaire en toutes circonstances est harassant : il faut sans cesse séduire, louvoyer, faire des concessions, et parfois renier ses convictions. Être impopulaire est infiniment plus confortable : on ne doit rien à personne. »

    Bien entendu, la compréhension de cet ouvrage d’au moins 400 pages n’est à la portée de tout le monde, je dis pas ça pour me vanter, mais question QI, contrairement à d’autres ici, je suis bien équipé. 

    Merci pour l’article


    • Fergus Fergus 14 septembre 11:32

      Bonjour, gruni

      Un excellent bouquin dont je comprends qu’il ait pu te séduire malgré quelques aspects effectivement arides.

      Sais-tu qu’Ayumi Tanaka est désormais retiré dans une très jolie maison traditionnelle du quartier de Gion à Kyoto ? On dit qu’il ne se lasse pas du spectacle des geishas.

       smiley


    • doctorix doctorix 14 septembre 16:21

      @gruni

       je dis pas ça pour me vanter

      Vous faites bien de préciser.
      Qu’est-ce que ce serait, alors... smiley

      Mais tous ceux qui écrivent ici se croient suffisamment intelligents pour se donner le droit de le faire.
      Vous n’allez donc complexer personne.

    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 01:29
      @Gruni
      mais question QI,.. je suis bien équipé. 
      C’ est ce que j’appelle un dérapage, au pire un gros mensonge.

    • Fergus Fergus 15 septembre 09:34

      Bonjour, doctorix et Yanleroc

      Il vous sans doute échappé à tous les deux que la tonalité du commentaire de Gruni était humoristique. C’est d’ailleurs sur le même ton que je lui ai répondu.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 09:49

      @Fergus bonjour, effectivement ça m’a complètement échappé, par contre j’ ai retenu celle ci :«  

      « Vouloir plaire en toutes circonstances est harassant : il faut sans cesse séduire, louvoyer, faire des concessions, et parfois renier ses convictions. Être impopulaire est infiniment plus confortable : on ne doit rien à personne. »

    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 10:34

      que je n’ avais pas vu dans le com de Gruni, tant j’ étais interloqué par la fin. Humour vraiment ?

    • Fergus Fergus 15 septembre 11:09

      @ Yanleroc

      Depuis des années que nous échangeons sur ce site, je pense connaître suffisamment Gruni pour affirmer qu’il plaisantait.


    • alinea alinea 15 septembre 14:19

      @Fergus
      Un doute affreux m"assaille:ont-ils lu l’article ? ( ceux qui n’ont pas compris l’humour de sa réponse !)


    • Fergus Fergus 15 septembre 15:49

      Bonjour, alinea

      On peut parfois se poser la question tant certains commentaires semblent déconnectés du contenu des articles.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 21:49

      @alinea & Fergus
      j’ ai lu, ce que vs appelez l’ article ( la présentation)( pour une fois smiley ,mais pas ttes les fausses citations, qui à vrai dire ne se distinguent pas beaucoup des vrais, seule la notoriété de leur auteur les différencie,, c’est un compliment F. (qui ne vous engage en rien).

       
      Il est vrai également, comme le disait un certain toubib de notre connaissance ici, fort avisé, que les commentaires sont souvent plus intéressants que les articles, 
      donc je vais droit au but, et si je ne comprends pas la teneur des commentaires, alors là je lis l’ article, je connais au moins le titre en général, quoique.. et le début, plus la fin, je le lis donc en diagonale puis j’ y reviens si cela s’ avère indispensable et surtout très intéressant donc, je relis les coms, les liens..quand la fête est finie souvent smiley.

      J’ insiste, sans pour autant dénigrer la qualité des nartics, 
      pour dire que c’ est dans les coms qu’ on apprend vraiment quelque chose de nouveau et de particulièrement jouissif. 

      Sans oublier que la prose concise, bien tournée et personnelle de certains commentaires, est moins fatigante à lire que les méandres obscurs de certains nartics, sans parler du style et de la personnalité de l’ auteur .Surtout le style. Rédhibitoire !

    • gruni gruni 17 septembre 16:05

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      Merci d’intervenir pour mettre les pendules à l’heure. Je confirme pour ceux qui croient encore que je suis un vrai pédant, que je plaisantais. 

      Bon dimanche Fergus

    • Fergus Fergus 17 septembre 16:56

      Bonjour, gruni

      De rien !

      Le problème est que certains intervenants écrivent leurs commentaires sans avoir pris le temps de lire posément les contributions ou les articles auxquels ils réagissent.

      Il est vrai qu’il en est d’autres - trop souvent, hélas ! sur ce site - qui saisissent toutes les occasions de mordre tel ou tel rédacteur dont les idées leur déplaisent.


    • vesjem vesjem 18 septembre 23:11

      @gruni
      bonjour gruni,
      bon dimanche


  • Aristide Aristide 14 septembre 11:24

    J’en ai une aussi mais elle est vraie « 

    Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. »

    • Fergus Fergus 14 septembre 11:36

      Bonjour, Aristide

      Et chacun étant le con de quelqu’un - ce qui vaut évidemment pour vous comme pour moi -, personne ne manquera pas d’approuver ce célèbre aphorisme d’Audiard emprunté au film « Les tontons flingueurs ». smiley


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 10:38

      @Fergus et bien sûr, 

      reconnaître sa propre connerie, n’ est rien moins que le signe d’ une intelligence supérieure, n’ est-il pas ?
      Une façon de se dédouaner.

    • Fergus Fergus 15 septembre 11:33

      @ Yanleroc

      La lucidité sur sa personne n’est en aucune manière le fait d’une « intelligence supérieure ». C’est même une caractéristique que l’on retrouve aussi bien chez des gens intellectuellement limités et des individus brillants. De même qu’à l’inverse, l’aveuglement sur soi !


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 13:52

      @Fergus, entre les génies et les sots, il y a nous, parmi lesquels il y a ceux qui prennent plaisir à reconnaître leur connerie pour différentes raisons sans doute, mais aucun n’ acceptera de se reconnaître comme sot ! Les meilleurs blagues, se doivent quand-même d’ être comprises, et n’ ont aucun impact dans certaines bouches. Alors qu’ une simple tournure d’ esprit peut-être autrement jouissive, qu’ une tentative d’ humour de quelqu’un qui n’ en a pas. Ceci dit vous connaissez mieux grugru que moi ! Bonjour à la lorraine.

      D’ ailleurs, au passage, à quoi correspond donc ce petit plaisir solitaire, un rien sadique, c’ est un peu le Dîner de cons ; je ne vous croyais plus charitable ? 

    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 21:50

      réponse ?


  • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 14 septembre 11:38

    Le problème des compliments, c’est qu’on n’est jamais sûr que ce soit sincère. Alors qu’en général, une insulte, ça vient vraiment du coeur ! 


    Citation de Jean Yanne .

  • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 14 septembre 11:41

    « L’argent rend la misère plus supportable » 


  • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 14 septembre 11:44

    Pouvons nous savoir quel intérêt a eu Noe d’embarquer un couple de moustiques ......


    • Taverne Taverne 14 septembre 12:33

      @Orageux / Maxim

      « Ce fut un coup des pédants l’eau » (Dumas, les Trois moustiquaires)


    • Fergus Fergus 14 septembre 13:28

      @ Taverne

      Pour compléter ta citation :

      « Ce fut un coup des pédants l’eau de l’étang d’Arsanglan ».


    • Taverne Taverne 14 septembre 14:13

      @Fergus

      « De l’étang d’Arsanglan » et le « V » !
      Le « V » de la victoire...

      Qui sera le champion de tout l’étang ?


    • kenique 15 septembre 09:26

      @Orageux / Maxim


      Question de principe !...

    • alinea alinea 15 septembre 14:24

      @Orageux / Maxim
      Pour nourrir les oiseaux !! et peut-être, à terme, éradiquer l’espèce humaine au cas où les spécimens embarqués deviennent trop prolifiques et nuisibles !


  • Taverne Taverne 14 septembre 11:53

    « Je suis venu, j’ai vu, je me suis plantu » (Plantu)


    • Fergus Fergus 14 septembre 12:02

      Salut, Taverne

      « Veni, vidi, Vinci » (Xavier Huillard).


    • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 12:14

      @Taverne

      .
      « Je me suis plantu » (Plantu)
      .
      Variante : 
      « Je me suis planté » (Planté)
      .
      Là je les accumule, hein. 
       smiley

    • Taverne Taverne 14 septembre 12:18

      @Fergus

      « Veni, vidi, vite chie ! » (Rabelais, le Pet dantesque)

      Les pédanteries les plus courtes sont les meilleures.


    • ricoxy ricoxy 16 septembre 08:49

       
      ►Taverne
       
      « les plus courtes sont les meilleures »
       
      Mais aussi : « les plus longues sont les meilleures » (Rocco Siffredi)
       


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 14 septembre 12:01

    Bonjour Fergus.


    Sauf erreur de ma part, je n’ai cru voir aucune citation de Paul Bismuth, pas plu que de Jean-Baptiste Botul.

    Vos choix seraient-ils orientés ?

    • Fergus Fergus 14 septembre 12:06

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      Si j’osais, je dirais en empruntant à Rostand « Je me les sers moi-même avec assez de verve, mais je ne permets pas qu’un autre me les serve » !

      Nul besoin donc de ces philosophes éminents qu’ont été Bismuth et Botul. smiley


    • Taverne Taverne 14 septembre 12:36

      @Fergus

      T’as raison : la pédanterie a assez duré !


  • hervepasgrave hervepasgrave 14 septembre 12:03

    Bonjour,
    L’article est sympathique.
    Qui n’aime pas les citations ? Les citations ont un avantage certain elles nous rassures.mais de quoi au juste ? Notre profonde connerie,notre lâcheté ! Là c’est pour tout le monde sans distinction.
    Maintenant pour son usage professionnel ! hum ! est-ce sain ?
    Je lisais un livre émanant d’un enseignant chercheur aux E.U .Toute un vie consacré à l’étude du comportement humain pour principalement le secteur de la vente ,publicité jusqu’à la politique en passant par les sectes/religions...
    De plus il faisait des expériences (il faut être sadique) avec ces étudiants pour avoir des statistiques,révéler nos réflexes.Enfin tous nos penchants et réactions naturelles.
    Au passage,belle main d’œuvre que les étudiants pour se construire une expérience et un nom sur le dos des autres.
    A lire cela tu restes franchement baba. Car son livre qui est destinée aux professionnels.Et pourtant il se fini en concluant qu’il nous faudrait en tant que client être sur nos gardes et refuser quasiment toutes les avances. Bien !Bien !
    Je me disais que cet illustre personnage avait caché dans cet instrument a l’usage de métiers de voleurs et trompeurs en tous genres une bien maigre excuse de son comportement qui était au bout du compte plus condamnable .Il fournissait l’arme du crime.
    Là ! a détailler d’entrée de jeu ta(tes) fonction professionnel ,cela me donne exactement le même sentiment.
    cestpasgrave ! car je suis naturellement réservé sur toutes les choses.


    • Fergus Fergus 14 septembre 13:24

      Bonjour, hervepasgrave

      Je ne vois pas trop le rapport entre cet auteur universitaire et mes petites plaisanteries dans le cadre professionnel qui n’ont jamais porté tort à quiconque et qui n’avaient pour but que me permettre de sourire de petits travers de certains collègues dont je ne comprends toujours pas quel pouvait être la motivation à prétendre connaître ce qu’ils n’avaient évidemment jamais lu.

      Je n’ai d’ailleurs pas toujours été responsable de formation : j’ai également été secrétaire, rédacteur, informaticien et responsable qualité. Et là aussi, je ne me suis pas privé d’émailler certains dossiers, lettres et notes internes de ces fausses citations que j’ai commencé à élaborer lorsque j’étais en seconde au lycée, classe qui, pour moi, a été la dernière. Souvenirs...


    • hervepasgrave hervepasgrave 14 septembre 14:08

      @Fergus
      Bonjour je vois que pour un analphabète comme moi tu as pris ton temps pour me répondre (je me fis a la chronologie ,le con !)
      Tout simplement parce que depuis que je suis ici les auteurs et commentateurs utilisent à fond les citations,ressortent quelques maitres à penser ... Et c’est une chose bien facile pour se faire remarquer quand on a aucune consistance et rien a dire .Alors ! se servir d’exemples d’auteurs illustres qui eux sont les spécialistes des anecdotes et citations diverses qui ne sont pas toujours réelles et souvent attribué et inventé a dessin. Hum ! j’ai le droit d’avoir des doutes et de montrer un exemple.
      Il faudrait que tu formes les auteurs dans la rédaction de leur cv et qu’ils évitent de s’épancher a faire quelques démonstrations dans leur article.C’est simplement cela qui m’a fait réagir.Sinon j’aurai lu cela
      innocemment et sans autres réflexions immédiates. Tu vois moi aussi je sers les mauvaises causes.
      C’est de l’humour noir certainement comme je le disais a d’autres je n’ai jamais fait l’école du rire.
      Il y en a beaucoup qui ne réponde pas a mes commentaires.Je peux les comprendre.Tout en me disant qu’ils signe leur culpabilité.Toi tu te présentes avec un justificatif de bonne conduite ?
      Je ne te donnerais qu’un conseil vendeur monsieur l’ancien formateur ,"il ne faut pas s’épancher sur des détails,car des saloperies de vicelard mal intentionné qui pourrait vous nuire a l’utilité de vos actions.
      Vous êtes des professionnels des lettres et des bons mots et là l’idiot de service fait la leçon,c’est un comble,non ?
      allez pas de bile je viens d’envoyer un commentaire a un rebelle en lui disant que depuis longtemps
      les scientifiques ont démontrer que malgré nos tords nous ne revenons jamais en arrière !
      Allez cestapsgrave ! moi je m’amuse et m’instruis


    • Fergus Fergus 14 septembre 16:10

      @ hervepasgrave

      En dehors de mes fausses citations compilées ici (et dans trois précédents volets de même nature), je n’emploie jamais de citations et je répugne à me référer à des maîtres à penser comme le font par exemple les militants de l’UPR, au risque d’accréditer l’idée qu’ils ne sont pas capables d’analyses personnelles. 

      Pour ce qui est de « former les auteurs », à chacun de trouver son style et de traiter à sa manière les sujets qui lui tiennent à cœur ou qui l’interpellent.


    • doctorix doctorix 14 septembre 16:43

      @Fergus
      La bile vous remonte encore, après tout ce temps, c’est pas bon pour la santé.

      Les militants de l’UPR, qui vous disent bien des choses, ont considéré qu’ils avaient des choses à apprendre d’un grand homme, et s’en sont trouvés fort aise.
      En matière de pensée, et surtout de pensée politique, les autodidactes ne sont pas toujours les mieux inspirés, ni les mieux informés.
      Quand on veut faire des analyses personnelles, mieux vaut apprendre d’abord de quoi on parle, de préférence auprès de gens qui connaissent leur sujet.
      Maintenant si vous êtes votre propre source d’inspiration et que ça vous suffit, grand bien vous fasse.

    • Fergus Fergus 14 septembre 17:06

      Bonjour, doctorix

      Vous n’étiez pas spécialement visé. Et je ne faisais même pas allusion à Asselineau, mais à tous ces Chouard, Soral ou autres intellectuels dont des gens comme Fifi nous rebattent les oreilles et nous infligent sans cesse des citations.


    • Fergus Fergus 14 septembre 17:08

      @ doctorix

      Concernant Asselineau, je ne trouve pas plus déplacé qu’il soit souvent cité par des militants de l’UPR que Mélenchon par des militants de la FI.


    • Ar zen Ar zen 14 septembre 17:32

      @Fergus

      Mais Fergus, dès l’instant ou vous dîtes que vous votez Mélenchon, vous faîtes référence à Mélenchon ! Vous faîtes en permanence référence à Mélenchon. Vous ne vous en rendez pas compte ? 

      Ne prenez pas les gens pour des imbéciles. C’est quoi faire référence à ses maîtres ? Poster, par exemple, une analyse d’un traité européen dont personne, absolument personne, ne parle jamais ? 
      Parler des GOPE qu’Asselineau a mis dans la lumière des projecteurs ? 

    • Fergus Fergus 14 septembre 19:04

      Bonsoir, Ar zen

      Je fais référence au nom de Mélenchon ou au sigle de la France Insoumise parce qu’effectivement ce sont eux qui me semblent - et de loin ! - les plus à même de gérer ce pays dans le respect des attentes des classes populaires.

      Cela dit, ne vous méprenez pas, lorsque je vote Mélenchon, ce n’est pas un vote d’enthousiasme, mais un vote par défaut, eu égard à l’affligeante pauvreté des offres alternatives. Et cela dure depuis des décennies !

      Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi vous me parlez de Mélenchon ici, je n’ai pas mentionné Asselineau, sinon pour dire à Doctorix que ce n’est pas de votre gourou qu’il était question dans mes précédents commentaires.


    • Ar zen Ar zen 14 septembre 20:19

      @Fergus
       

      Pourquoi n’employez vous pas le terme de « gourou » pour Mélenchon ? 

      Votre avis n’est pas le mien. Mais ne venez pas dire et surligner en gras que vous n’avez pas de maître à penser alors que dans de nombreux de vos posts vous écrivez que vous votez pour votre gourou. 

      Votre défense, dans ce post, est en dessous de la faiblesse. 

      Au fait Fergus, vous n’avez toujours pas répondu sur le rôle de l’ACUE et du Mouvement européen ? Vous savez, ces entités qui voulaient mettre en place l’Europe de nos rêves et une Europe sociale. 

      Vous n’avez pas de réponse ou je me trompe ?



    • Fergus Fergus 14 septembre 20:34

      @ Ar zen

      Ce n’est parce que je vote Mélenchon que c’est mon idéal politique, loin de là. Ce n’est donc pas un « gourou » à mes yeux. Et il l’est d’autant moins qu’il délègue au sein de la FI alors qu’Asselineau ne délègue jamais ! D’où d’ailleurs ses résultats électoraux personnels très médiocres.

      Quant à l’ACUE, je n’en ai rien à battre ! C’est de l’histoire ancienne. L’Europe actuelle est moribonde dans sa forme actuelle : soit elle se réforme dans un avenir relativement court, soit elle disparaitra, au grand dam de pays comme la France qui seront d’ailleurs les dindons de cette farce.


    • hervepasgrave hervepasgrave 14 septembre 20:38

      @Fergus
      bonsoir j’étais a deux doigts de présenter des excuses. car avec mon air con et ma vue basse ,je reste correct et logique.
      Et puis,non ! pas d’excuse,je ne peux pas faire contre nature.
      Pourquoi ce revirement ?
      tu commences bien et tu te flingues aussitôt derrière !!!
      Que tu ais fait ton article innocemment ne fonctionne plus.
      Déjà prêcher le faux c’est déjà vicieux en tant que tel.c’est pas comme cela que l’on prouve son intelligence en ce moquant de la gueule des autres,mais bon ! je ne suis peut-être pas assez intelligent pour le comprendre ? Perso je déduis une basse vengeance en douce et sans secousse.

      Après tu viens graffer l’UPR ? Que vient -il faire ici ?
      deuxième déduction c’était du coup un but de basse besogne comme la première fois !
      Allez je vais te faire un cadeau politique ,parce qu’au bout du compte ce n’était pas pour les belles lettres ,mais bien de la politique poubelle.
       Alors ! mon cadeau,j’attends !
      Le premier contact avec l’UPR était avec Fifi-brindacier l’automate de service (qui est-elle vraiment Asselineau,non pour être présent 24H sur 24 c’est humainement impossible ,un relais des trois huit ?de l’intelligence artificielle ? ,je ne le sais pas !)
      Mais une chose que j’ai dis d’entrée de jeu c’était que l’UPR n’était que la cinquième roue de la droite Française. Et par la suite j’ai enfoncé le clou quand ils ont mis en avant un colonel qui avait un langage de professionnel averti. Comment j’ai vu la chose ,simple cher Docteur Watson. Tous ces gens ne sont qu’issu d’une monarchie familiale de père en fils etc.. bien loin du peuple.Alors que pouvait penser un petit con comme moi. Ce parti de trou du cul c’est fait niquer la G. Car voulant aider a l’enfoncement en détruisant la société croyait et croit certainement encore que derrière ils garderaient leurs prérogatives et le cas échéant reviendrais en héros national.Manque de bol ils n’ont servi qu’a mettre en place ce que nous voyons a l’heure actuelle. Une nouvelle forme d’administration qui était le but premier a détruire pour leur intérêt,mais maintenant ils sont exclus et éjecté de cette administration ,ou du moins ont des miettes.
      Ils doivent prier tous les démons possibles ces gens de la petite bourgeoisie et petite noblesse républicaine.
      Voila ! tu vois le cadeau que je t’offres ,mais fais gaffe garçon ,tu risque d’être du même tonneau a un niveau différent .
      Tu as tué la poésie que tu nous vendais.Je suis déçu car de temps en temps tu fais de bon article qui sort des sentiers battu ;
      mais cestpasgrave car a toi je n’ai rien a apprendre !


    • Fergus Fergus 14 septembre 22:36

      @ hervepasgrave

      « en se moquant de la gueule des autres »

      Se moquer de la gueule des autres publiquement est un comportement que je n’approuve pas et que je ne pratique pas. Les personnes abusées par mes fausses citations au point de parler de leurs auteurs pour se faire mousser ne savent pas la vérité car je ne la leur dit pas : je me contente de sourire intérieurement de leur pédanterie, ce qui ne fait de mal à personne !!!

      Je reconnais que l’UPR n’a pas grand chose à faire ici : en l’occurrence, j’ai réagi à un commentaire faisant état d’intervenants qui nous inondent sans cesse de citations de tel ou tel intellectuel, à l’image de Fifi_brin d’acier qui se trouve être le principal relais de ce micro-parti sur ce site.

      Pour le reste, je n’ai pas bien compris ton message, mais « cestpasgrave » comme tu le dis toi-même. 


    • doctorix doctorix 14 septembre 22:46

      @Fergus
      Cela dit, ne vous méprenez pas, lorsque je vote Mélenchon, ce n’est pas un vote d’enthousiasme, mais un vote par défaut, eu égard à l’affligeante pauvreté des offres alternatives.

      Eh bien nous, à l’UPR, nous votons Asselineau avec enthousiasme, parce que nous n’avons pas encore trouvé un seul point où il quittait le bon sens, un seul point où on pouvait le prendre en défaut, un seul point où il ait dévié de sa trajectoire comme la girouette Mélenchon.
      Sans pour autant le prendre pour un gourou.
      L’un est fiable et sincère et l’autre pas.
      Mais je suis convaincu que vous en avez pleinement conscience. Il faut du courage pour reconnaître qu’on s’est planté.

    • Ar zen Ar zen 14 septembre 22:58

      @Fergus

      Je vais reprendre vos mots. 

      Ce n’est pas parce que je vote Asselineau que c’est mon idéal politique, loin de là. Qu’en pensez vous ? 

      Ce n’est donc pas un « gourou » à mes yeux. Qu’en pensez vous ?

      Il l’est d’autant moins qu’il délègue au sein de l’UPR à Vincent Brousseau, Charles Henri Gallois et tant d’autres que vous ne connaissez pas parce que le mouvement provisoire UPR est ostracisé. Si même Asselineau, créateur de l’UPR, n’est pas invité dans les médias de grande diffusion, comment voulez vous connaître ses lieutenants ? Par quel biais, à moins de fréquenter le site UPR.FR dont les analyses n’ont jamais été démenties ?

      Et si les résultats électoraux sont mauvais, c’est parce que ceux-ci sont étroitement corrélés à l’exposition médiatique.Et de ce point de vue la donne est totalement faussée. 

      Et vous n’en avez rien à battre de l’ACUE parce que c’est de l’historie ancienne. Vous ne seriez pas touché par le biais de confirmation d’hypothèse ? http://www.toupie.org/Biais/Biais_confirmation_hypothese.htm


      Vous manquez de courage Fergus. Votre commentaire sent le trollage à plein nez parce qu’il n’est pas honnête. 





    • hervepasgrave hervepasgrave 15 septembre 07:20

      @Fergus
      Bonjour,
      Personnellement je ne me contente pas de sourire intérieurement car cela ne me fait pas sourire. C’est peut-être là, mon inquiétude principale.
      Il suffit simplement de s’imaginer que tout le monde fasse pareille que toi au même moment ?
       Alors je préfère paraitre ridicule et abrupte,lourd , idiot ,enfin ce que l’on veux bien me prêter comme attention.
       Et pour le reste c’est pareille je réponds a ce que j’entends,lis en l’occurrence ici et même s’il faut trouver un quelconque décodeur pour me comprendre ,cela ne reste pas enfoui en catimini . Je suis partageur !
      Il est vrai que cestpasgrave ! pour moi ,car je n’ai rien a vendre ,donc rien a perdre ,ni a gagner.Ou plutôt oui gagner que les lecteurs et aussi les gens que je côtoie dans la vie réfléchissent par deux fois avant de se laisser influencer.
      Tu vois ce n’est pas une critique sur tes opinions ,mais plutôt sur l’art et la manière de vendre ces opinions.
      Et puis répondre a cette heure ci ,ce n’estpasgrave ! l’immédiateté dans l’impact a fait sa recette.Tu as déjà gagné quelque chose.


    • Ar zen Ar zen 15 septembre 08:20

      @Fergus

      Si on y prête attention, on s’aperçoit que vous avez publié 570 articles sur Agoravox. Pourtant, pas un seul article sur cette « Europe moribonde » pas plus que sur « la réforme de l’UE » que vous appelez de vos voeux. 

      C’est ainsi que vous vous placez très exactement dans le sillage des médias de grande diffusion qui, s’ils critiquent l’Union européenne, le font par envisager « Une autre Europe » et seulement sous cet aspect en passant par pertes et profits, profits en exclusivité d’ailleurs, le débat sur l’appartenance de la France à l’UE qui n’a pas le droit d’exister dans notre pays. C’est totalement dingue comme situation !

      Votre discours est un leurre Fergus et vous le savez très bien. Pour des tas de raisons, évoquées par de nombreux intervenants, dont je fais partie, l’Union européenne à 27 est irréformable. Elle a été conçue de cette façon, selon la technique du cliquet. Pour construire, éventuellement, une « autre Europe » il faut en tout premier lieu en sortir pour fonder d’autres coopérations avec des pays qui le souhaiteraient. Une modification des traités depuis l’intérieur de l’UE est une utopie. Mais ceci vous le savez pertinemment et vos intérêts sont ailleurs et non dans la défense des Français et des autres peuples pris à la gorge par cette dictature européenne. 



    • damocles damocles 15 septembre 09:27
      @Fergus
      ...ou que Macron par les marcheurs .....

      A propos des marcheurs ,voici une vraie citation adaptée à la situation :

         « un con qui marche ,va toujours plus loin qu’un intellectuel assis »

      Audiard (film Un taxi pour Tobrouk)



    • Fergus Fergus 15 septembre 09:40

      Bonjour, damocles

      Excellente boutade !

      Mais qui, sortie du contexte du film où elle est à prendre au 1er degré, donne lieu à différentes interprétations quant à l’utilité d’être un con en marche ou un intellectuel assis. smiley


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 09:59

      @Fergus n’ oubliez pas le philosophe couché.


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 11:03

      @Fergus"
      les Chouard, Soral ou autres intellectuels dont des gens comme Fifi nous rebattent les oreilles et nous infligent sans cesse des citations.

      Vous ne devez pas tellement la lire, car elle ne peut sentir ni l’un ni l’ autre, comme tout ce qui n’adhère pas directement au parti.


  • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 12:05
    Bonjour Fergus,
    Bravo pour cette démonstration de votre habileté à composer des formules. Churchill le spécialiste en la matière a eu le Nobel de littérature ; alors qui sait...
    .
    Il y en a bien une fâcheuse sur la rue des Rosiers, donc antisémite, donc antisioniste, ou le contraire, je ne sais plus comment on doit dire. 
    .
    Pour ma part les quelques formules bien envoyées que j’ai inventées me servent de signature sur divers forums avec divers pseudos : je dois donc modestement les taire. 
    .
    Sinon j’en mettais dans mes dissertations en un temps où il n’y avait pas d’internet pour permettre au professeur d’en vérifier la nouveauté. 


    • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 12:07

      @sarcastelle

      .
      « l’authenticité » plutôt que « la nouveauté »

    • Fergus Fergus 14 septembre 12:15

      Bonjour, sarcastelle

      Rassurez-vous, rien d’antisémite dans cette citation directement empruntée à la forme d’humour juif pratiqué par les Juifs eux-mêmes.

      Dans un article que j’avais intitulé « 21 rue des Rosiers" (déjà cette adresse qui n’existe pas), le texte est conclu également par l’une de ces histoires juives racontée par un Juif et qui m’avait été rapportée par un ami ashkénaze. (lien)

      Enfin, c’est précisément pour relier cette fausse citation à l’humour des Juifs que j’ai nommé l’auteure d’un patronyme juif : Eliette Bernfeld.



    • sarcastelle sarcastelle 14 septembre 12:31

      @sarcastelle

      .
      Vous m’aviez prise au sérieux ? 

    • Fergus Fergus 14 septembre 13:04

      @ sarcastelle

      Désolé pour la méprise.


    • Surya Surya 14 septembre 13:05

      @Fergus

      Pas de souci Fergus, tout le monde sait que vous n’êtes pas antisémite, vous ne vous rabaisseriez pas à haïr ou mépriser qui que ce soit. Vous valez mieux que ça, donc ne vous inquiétez pas.

      Cependant, faites quand même gaffe à pas tomber dans le piège des gros clichés, sous prétexte que les intéressés se moquent gentiment d’eux mêmes, genre les blagues sur les Juifs qui tournent forcément autour du thème de l’argent, comme si les Juifs avaient tous plein d’argent, ou que leur seule préoccupation, c’était l’argent, ou qu’ils sont forcément radins, ou, autre cliché bien lourd, un extrait d’un texte écrit par un Africain, qui provient forcément d’un conte. Comme si la littérature africaine n’avait produit que des contes (avec des lions et des gazelles, bien évidemment...)

      Le problème, c’est qu’il y a tellement de racisme profond dans nos sociétés (sans que les gens se rendent compte eux mêmes qu’ils sont racistes, ils jurent qu’ils ne le sont pas) qu’un Noir ne va pas prendre de la même façon une vanne sur les Noirs si c’est un Noir qui la fait, ou si c’est un Blanc qui la fait. Et c’est tout à fait compréhensible. Ceux qui ne parviennent pas à comprendre ça, c’est qu’ils ont un petit pois à la place du cerveau.

      De plus, si par exemple une personne non originaire d’un pays Arabe va glousser devant une personne d’origine Arabe et lui balance « ouai, vous, les Arabes, vous êtes tous les voleurs. Mais noooooon, j’plaisaaaaante ! Oh la la, t’es vraiment parano comme mec, on peut vraiment plus rien dire sans se faire traiter de raciste ! T’as vraiment aucun sens de l’humour, ou quoi ?? Et la liberté d’expression, alors, t’en fais quoi ? », non seulement il fait subir au mec du harcèlement moral, mais faudra qu’il accepte ensuite que le mec d’origine Arabe, il ait le droit, en retour, de se moquer de lui, et je serais prête à parier que sa réaction sera plutôt du genre : « ben s’il est pas content, celui là, qu’il retourne dans son pays » (même si son pays, soit dit en passant, c’est la France, mais bon, ça, c’est peut être trop demander à ce mec de le comprendre...)

      De toute façon, sur Agoravox, il est désormais autorisé de se moquer de tout le monde (sauf de soi-même bien sûr, comme je l’explique plus haut) voire de détester tout le monde, et ensuite hurler au scandale si on vous dit que vous allez trop loin. Ces gens là vont se croire autorisés à faire toutes sortes de vannes, sur les Noirs, les Arabes, les Juifs, les Musulmans, les ceci, les cela, en mettant en avant la liberté d’expression, le droit à l’humour etc, voire même déverser leur haine, et ensuite traiter les personnes concernées de parano... 
      Ils y a désormais des gens, notamment sur Agoravox, donc, qui font littéralement campagne, qui cherchent à manipuler les autres, pour parvenir à obtenir que, lentement mais sûrement, la parole raciste, antisémite, anti musulman, anti ceci ou cela, se décomplexe totalement. 

      De toute façon, le seul fait que certains pensent avoir le « droit » de se moquer des autres en raison de leur couleur de peau, de leur religion, de leur apparence physique, ou je ne sais quel autre prétexte, est méprisable. 

      Le meilleur humour, le plus intelligent, est celui qui consiste à se moquer de soi-même. Et uniquement de soi-même. 

    • Surya Surya 14 septembre 13:07

      @Fergus


      Ne vous laissez pas tourner en bourrique, Fergus.

    • Fergus Fergus 14 septembre 13:43

      Bonjour, Surya

      Vous avez raison. S’il y a un 5e volet - ce qui est probable -, je m’efforcerai d’en gommer ce qui pourrait donner lieu à une interprétation erronée.

      Cela dit, dommage de ne pouvoir plaisanter sur tout car cela revient de facto à s’imposer une censure infondée. Mais il est vrai que les temps sont à la chasse aux sorcières. 


    • nono le simplet nono le simplet 14 septembre 14:28

      @Fergus

       smiley
      sarcastelle a un humour froid assez admirable que je commence à cerner ... enfin, pas toujours, mais je reste fasciné 

    • Surya Surya 14 septembre 14:37

      @Fergus

      En fait c’est pas vraiment ça, Fergus, je crois que c’est plus le fait d’éviter de blesser des gens qui subissent suffisamment de racisme et de rejet comme ça. Ca ne serait pas la même chose de plaisanter sur les gens si le racisme n’existait pas, et si les gens ne souffraient pas du matin au soir du racisme (remarques déplacées ou désobligeantes, voire insultes et violence, ou même simplement le fait d’être traité différemment des autres)

      Pour revenir sur le cas de la communauté juive, l’autre jour, il y a encore eu une famille Juive en France qui s’est fait séquestrer et torturer parce que les criminels croyaient dur comme fer que parce qu’ils étaient Juifs, ça voulait forcément dire qu’ils avaient de l’argent, donc j’imagine les réactions, et peut être la lassitude, voire le ras le bol, de la communauté Juive lorsqu’elle voit qu’encore une fois, lorsqu’on plaisante sur eux, c’est systématiquement pour les renvoyer à leur supposée richesse, et leur supposé radinisme. 

      Il faut arrêter de mettre les gens dans des cases, même si c’est pour plaisanter. 

      Et puis en plus, comme vous le savez, certaines personnes (pas vous) font semblant de plaisanter, et en fait ça cache un mépris profond. C’est ceux là qui traitent ensuite les autres de parano, et qui finalement se mettent à déverser toute leur haine et leur mépris... sous prétexte qu’ils n’ont pas pu plaisanter tranquillement. 

      Le problème, c’est qu’après ça, les différentes communautés ne savent plus qui plaisante vraiment, et qui fait du harcèlement moral sous prétexte de plaisanterie. 

      De toute façon, se moquer des autres suppose toujours que, quelque part, on se sent un peu supérieur, un peu au dessus. Or, personne n’est supérieur à personne sur cette planète. 

    • hervepasgrave hervepasgrave 14 septembre 15:35

      @Surya
      bonjour,
      tu tiens un discours logique ,mais le problème malheureusement ne se résume pas là.
      Cela se traduit comme cela sur le terrain. Mais ce n’est que « le diviser pour mieux régné qui fonctionne a merveille.
      Alors peut-être faut-il pour des personnes comme toi ,beaucoup d’autres et moi agir autrement.
      Il faut prendre son courage a deux mains et ne pas continuellement lancer des alarmes timides.Il faut être droit dans ces bottes et parlant franc.
      Là pour l’instant ce n’est pas demain la veille.
      Personnellement je vais te donner un exemple qui va te faire sauter au plafond.

      Dans la vie de tous les jours quand je vais au boulanger chercher un gâteau.il y en a un que j’affectionne.Il s’appelait il n’y a pas encore longtemps (une tête de nègre) aie ,aie ! que de problème pour demander ce gâteau sous cette forme.Quel injure ,quel raciste patent et j’en passe tellement les gens regardent leurs pompes surtout s’il y a un Africain !
      Mais dans la réalité tout cela n’est qu’une façade qui masque la médiocrité de l’ensemble.
      Car qui nous dis pas que les noires (sans aucun racisme,ils sont noir ,moi blanc et alors cela aurait pu être l’inverse) donc je reprend qui nous dis que les noires entre eux ou dans leurs pays distinctifs n’ont pas eux aussi des noms pour nous ? est-ce blâmable ?
      Alors ! les mots par exemple ne sont pas important pour décrire cela.Et aujourd’hui c’est les juifs et les arabes,demain ont nous revendra le péril jaune.Alors tous ces boulangers qui ne savent plus comment donner un nom a ce gâteau n’en sont -ils pas moins racistes.hum !
      C’est du blalatage perfide et inutile.
      Deux exemples simple :
      Je me suis efforcé de ne pas dire a mon (et devant)compagnon de travail Marocain la phrase »c’est du travail d’arabe" et puis un jour au hasard d’un chantier ,il était dans une colère folle contre des algériens (chose que je me foutais,mais alors a un point) a cause d’un travail bâclé et salopé ,Il gueulait cette même phrase que je faisais l’effort de ne pas dire.Cherche donc l’erreur !
      un deuxième exemple : quand je suis arrivé dans ma dernière entreprise avant l’embauche j’ai fais le tour de tous les personnels et il m’en restait qu’un avant l’embauche final.Tous les collègues s’empressèrent a me le décrire comme un tyran.Alors ! d’entrée de jeu sans gêne et direct dedans sans même avoir été cinq minutes avec lui.je le prévenais qu’il n’avait certainement pas a me faire chier car j’étais responsable de mon travail et qualifié sans avoir besoin de quelqu’un derrière mon cul.Et pour conclure maladroitement je précisais que je connaissait la mentalité des Portugais !a défaut j’en ai eu pour mon argent .Il m’a répondu d’un ton haut et supérieur qu’il était Espagnol.
      Maintenant si je lui avais précisé cela ,c’est parce seul français dans des équipes de travail Portugaise et si en plus les responsables le sont aussi ,toi Français tu n’es que de la merde ou tu dois te plier a leur désire.
      Moralité rien que sur ces deux derniers exemples j’ai compris que Marocain et Algérien sont racistes entre eux et que les Portugais et Espagnoles ne peuvent pas se sentir.et j’en ai d’autres exemples vécu. avec des Allemands par exemple qu’iles trop facile de deviner et et.......
      Mais dans la réalité crois tu que cela a fait de moins un sale con.Non ! le jeu était franc,honnête et pour finir tous ensemble nous avions une bonne amitié et de plus sincère.
      Rien ne sert a crier au loup tout cela ne fait parti que de l’intoxication des esprits et continu a les échauffer.
      J’espère que j’ai bien fais comprendre mes sentiments.
      Je vais être indulgent si tenté que ton avatar et ton nom ai quelque réalité dans la vie réelle.Change rapidement de point de vue et de manière d’expliquer rationnellement les choses. Le racismes est vendu a coup de pompe dans le cul par des gens qui ne le sont peut-être pas.C’est l’ignominie des gens cupides et sans lois.
      cestpasgrave !


    • Fergus Fergus 14 septembre 15:54

      @ Surya

      « Il faut arrêter de mettre les gens dans des cases, même si c’est pour plaisanter. »

      Je comprends cela. Cela dit, mon fils et ma belle-fille habitent dans une commune de région parisienne (Saint-Mandé) où vit une importante communauté juive et où les classes de mes petits-fils sont fréquentées par une forte proportion de gamins juifs avec lesquels mes petits-enfants sont d’ailleurs très copains. Or, de même que mes amis et ex-collègues juifs aimaient à rire de leurs défauts réels ou supposés, les adultes de cette localité ne sont pas les derniers à s’amuser de ces prétendus défauts, même lorsqu’ils sont érigés en clichés. Et il en va de même dans ma famille en Auvergne où l’on se moque facilement, en rapport avec un vieux cliché là aussi, de ceux qui ont un oursin dans les poches !

      Néanmoins, c’est précisément pour éviter tout malentendu que j’ai attribué la citation 136 à l’auteure juive d’un livre dont l’action se situe dans un quartier juif. Il est en effet évident que cette plaisanterie eût été déplacée sous la plume d’un Martin Canteloube ou d’une Sophie Bailleul. smiley


    • Aristide Aristide 14 septembre 17:13

      @Fergus

      Il est en effet évident que cette plaisanterie eût été déplacée sous la plume d’un Martin Canteloube ou d’une Sophie Bailleul. 

      Sans vouloir vous froisser, Guy BEDOS a largement démontré le contraire dans son skectch sur « Les vacances à Marrakech ». A l’époque il du faire précéder ce sketch d’un avertissement pour les quelques ... qui le prenaient au premier degré. Mais personne de sensé à l’époque n’a pu penser une minute de la nature du discours.

      Comme s’interrogeait Desproges dans son réquisitoire dans l’émission des Flagrants Délires avec comme invité Le Pen sur FI : « Peut-on rire de tout ? » et « Peut-on rire avec tout le monde ? ». Je donne simplement le lien. Commenter ce propos serait d’une présomption assez ... impressionnante, il suffit d’apprécier en silence ... 

      Luis REGO, lors de la même émission a parfaitement illustré ce sujet par son sketch de « la journée d’un fasciste » face à LE PEN. 

      Un autre temps ...

    • Aristide Aristide 14 septembre 17:17

      @Aristide


      Penser de la nature du discours ? Douter de la nature du discours !!!! Oupps.

    • hervepasgrave hervepasgrave 14 septembre 20:10

      @hervepasgrave
      Bonsoir, Suya
      Un long silence ? ou tu es tombé sur le cul ?
      Tu ne t’attendais pas a ce genre de commentaire.eh ! on ne nous apprends pas tout.Désolé
      allez !cestapsgrave ! c’est formateur.


    • OMAR 14 septembre 20:13

      Omar9

      Salut @Surya

      Deux célèbres citations d’un cadre du FLN algérien, aujourd’hui décédé :

      «  »Avant 1965 (le coup d’état-militaire) l’Algérie était au bord du précipice.
       Aujourd’hui, grâce à Dieu, nous avons fait trois pas en avant« .
      - »Le plan quadriennal réussira, même s’il doit durer dix ans !!!
      ".


    • Surya Surya 14 septembre 22:22

      @hervepasgrave

      Votre com est vachement arrogant, je trouve. Eh bien non, désolée de vous décevoir, c’est juste que je passe pas ma vie sur Internet, c’est tout. Je sais que de nos jours Internet est devenu une extention du corps humain, mais pas le mien. Je n’étais tout simplement pas revenue, c’est tout. Et pas de quoi non plus en faire un fromage.

      Parfois je mets un commentaire, et je n’ai malheureusement pas le temps de revenir voir s’il y a des réponses, et parfois je vois les réponses mais je n’ai pas le temps d’y répondre. Désolée.
      Il y a une vie en dehors d’Agoravox, vous savez  smiley 

      Je me suis déjà excusée sur mon profil de ne plus avoir le temps de répondre sur mes articles (car ça suppose souvent y passer la journée, et désolée, mais je bosse, parfois plus d’heures dans la journée que ce que vous ne pourriez accepter) et je sens qu’il va falloir que j’ajoute que j’ai pas toujours le temps non plus de revenir sur les fils de discussion. 

      Ou alors j’ajouterai à la fin de chacune de mes interventions : « je vous souhaite une bonne journée », indiquant ainsi que je ne reviendrai pas. Je peux, vous savez, ça ne me prendra que trois secondes supplémentaires.

      Et là j’ai pas le temps de répondre au commentaire que vous m’aviez mis car j’ai un autre truc à faire et il est 21 heures 21 très exactement. (Nooon, ne m’agressez pas, c’est parce que j’ai une heure de retard par rapport à vous sur mon fuseau horaire)

      Je vous souhaite une bonne fin de soirée.

    • hervepasgrave hervepasgrave 15 septembre 07:34

      @Surya
      Bonsoir ou bonjour posté du passé, peut-être qui sera lu dans hypothétique futur !
      L’arrogance non ! mais tu démontres là une nature bien commune a notre époque détourner l’attention du sujet principal en me faisant gentillement comprendre que tu bossais TOI ! facile car cela devrait suffire comme verdict sans appel.La vie est malheureusement autre chose que des faux prétextes toujours invoqués qui ferait appel a la raison et a la réalité imposée.
      D’ici que tu me relises,peut-être prendrais-je de l’avance en te souhaitant bonne année.
      cestpasgrave !


    • hervepasgrave hervepasgrave 15 septembre 07:54

      @Surya
      bonjour,
      Pour une improbable lecture future.
      Tu as répondu avec une défense commune a notre époque ! et tu inverses le rôle de l’arrogant en devenant ou étant peut-être déjà naturellement arrogante toi même par nature.
      MOI ! MÖssieur je travailles ,facile et cassant.Cela fonctionne ,même si cela ne correspond a rien de
      particulièrement intelligent et de vrai .Allez ! pour toi « one point »
      Et puis bonne Année .... Et puis rassures toi d’ici là ,il n’y aura peut-être plus de possibilité de commenter ,ce qui pour la plupart des cas a été déjà réduit a quelques caractères ou a néant, finira a l’avantage de ces voyageux blogguers de l’internet débordé professionnellement de tous côtés.
      cestpasgrave !


    • hervepasgrave hervepasgrave 15 septembre 08:57

      @hervepasgrave
       Il y a un doublon de mon commentaire,le premier n’était pas visible ,je me suis retrouvé à la case départ de mon côté,mais c’est a peu près les mêmes propos.cestpasgave !


    • alinea alinea 15 septembre 14:49

      @Fergus
      Ça s’appelle « l’humour juif »,ou autodérision !
      Il y a quelque chose que l’écrit ne rend pas, c’est le ton de voix, et le geste, et puis bien sûr à qui on s’adresse !
      mais je pense que quoique ce soit qu’on dise ou écrive, il s’en trouvera toujours pour maugréer ! aussi je penche pour l’authenticité ; l’autocensure, pour plaire ou ne pas déplaire est une hypocrisie ! à mes yeux, pire que tout !!


    • Fergus Fergus 15 septembre 16:27

      @ alinea

      Tu as parfaitement raison.

      Concernant la gestuelle et le ton de la voix, rien de mieux dans le genre que les sketches de Popeck.



    • agent ananas agent ananas 16 septembre 05:43

      @Fergus
      Rassurez-vous, rien d’antisémite dans cette citation directement empruntée à la forme d’humour juif pratiqué par les Juifs eux-mêmes.

      Par contre si c’est un goy qui pratique cette forme d’humour, c’est de l’antisémite ! Allez comprendre ...


    • agent ananas agent ananas 16 septembre 05:49

      @Surya
      Or, personne n’est supérieur à personne sur cette planète.

      Sauf le peuple élu ...


  • Taverne Taverne 14 septembre 12:35

    « L’auteur casse du pédant, bravo ! » (Ophélie citations)


  • Aristide Aristide 14 septembre 12:42

    Ne serait-ce pas une version moderne de l’arroseur arrosé ?


    • Fergus Fergus 14 septembre 13:14

      @ Aristide

      Un collègue avait pour habitude de citer un vieux proverbe en parlant de certaines personnes : « Tel on est, on voit les autres ! »

      Allez savoir pourquoi, je trouve qu’il s’applique parfaitement à vous qui ne cessez de donner des leçons sur ce site à de nombreux auteurs et commentateurs.

      A cet égard, nous attendons toujours que vous exprimiez dans des articles le fond de vos idées et de vos opinions ! Eu égard à vos avérées qualités d’écriture, je vous promets de modérer positivement vos textes dès lors évidemment qu’ils seront rédigés dans le respect de la charte, cela va de soi.


    • Aristide Aristide 14 septembre 15:12

      @Fergus

      Ahhh, les proverbes ! Inépuisable source pour dire une chose et son contraire. Sur notre sujet, je parodierais bien Audiard : « C’est curieux chez les auteurs d’Agoravox ce besoin de faire des phrases ! »


      Pour ce qui est des leçons, je ne fais que modestement essayer de donner mon opinion, une opinion qui ne se prétend représentative de personne ni d’aucun courant. Je comprends que cela peut irriter ici ou là, l’auteur qui étale sa grande modestie face à la pédanterie des autres peut se sentir agressé, mais il me semble que c’est la rançon à l’accès à une publication vu par tous.

      Le fond de mes idées et de mes opinions ? Voyez cher Fergus, je n’ai pas la prétention d’étaler des platitudes, pas plus que des histoires mal tournées ou des démonstrations de mon importance ou de mon originalité. Je renonce donc à publier, pour le moment, ne souhaitant rajouter mon grain de sel dans une soupe qui est pourtant bien fade.

      Il existe des sujets qui me sont chers, mais comme pour toutes les choses rares, j’évite de les exhiber et je réserve cela à mon entourage, pour le moment. 



    • Robert Lavigue Robert Lavigue 14 septembre 16:31

      @Aristide

      On retrouve là tout ce que vous devez au philosophe désespéré Pierre Desproges (Fergus l’a très bien connu, à moins que ce ne soit l’un de ses cousin du Lavandou)

      Il disait (Desproges, pas le cousin, faut suivre) : On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Je résume, c’est un peu plus long dans Desproges)

      Vous, vous semblez penser qu’on peut partager n’importe quoi, mais pas en compagnie de n’importe qui.


    • Fergus Fergus 14 septembre 17:02

      Bonjour, Robert Lavigue

      « vous semblez penser qu’on peut partager n’importe quoi, mais pas en compagnie de n’importe qui »

      C’est pourtant ce que fait Aristide.

      Certes il ne le fait pas dans des articles qu’il ne produit pas ici en prétendant en réserver l’éventuel contenu à un cercle fermé de personnes dignes d’en prendre connaissance.

      Il le fait en rédigeant de nombreux commentaires qui en révèlent autant sur sa personne et ses idées que des papiers dûment publiés sur AgoraVox, le comble étant que ces commentaires sont adressés, si l’on comprend bien sa pensée, à des personnes peu dignes d’intérêt sur un site lui même d’une affligeante médiocrité.

      Paradoxal, non ?

      Et quel goût pour la souffrance auto-infligée !


    • nono le simplet nono le simplet 14 septembre 18:18

      @Aristide
      « les grands esprits sont souvent méconnus » Aristide (de la platitude d’Agoravox)


    • Aristide Aristide 15 septembre 10:12

      @Fergus


      Quelle finesse d’analyse.

      Voilà donc que je serais révélé entièrement par quelques réactions assez naturelles et communes face à la suffisance, la médiocrité ou l’outrecuidance ... Vous ne connaissez rien de moi , de ma vie, de ma situation sociale, de ma famille, de ma profession, ... Vous vous étalez à la manière des « célébrités » de télé réalité. Et vous vous étonnez que l’on vous en donne ? Et encore, vous méritez plus que les quelques piques que je vous adresse avec d’autres.

      A vous entendre il faudrait donc que Agoravox soit le lieu ou l’on se congratule, où on se félicite ... Vous êtes pathétique de suffisance, vos articles suintent de votre sentiment de supériorité sur vos compatriotes, votre exemplarité est en exergue dans l’essentiel de vos articles. Comique d’ailleurs, ces incessants liens sur vos articles anciens pour démontrer je ne sais quelle lucidité ou compétence. Pathétiques, ces références répétées à vos cousins, votre femme, vos filles, votre ville, votre maison, vos vacances, vos ... enfin ...pour simplement appuyer je ne sais quel discours ou opinion.

      Votre attitude est bien symptomatique de votre personnalité, il faudrait donc que tout le monde ici corresponde à l’idée que vous vous faites de l’intervenant modèle dont vous seriez le plus parfait exemple. Et bien non, il y a de tout, des agressifs, des béni-oui-oui, de toutes les idées politiques, quelues « malades » ou « dérangés », des leaders d’opinion auto proclamé, ... des gens pas comme vous, des Lavigue, des Aristide, il y a même des Nabum ou des Cabanel... Et c’est justement l’intérêt de ce lieu, un point de rencontre le plus improbable entre des personnes très différentes. Et si cela chauffe de temps en temps, c’est cela qui fait l’intérêt du lieu. 










       
       



    • Fergus Fergus 15 septembre 11:25

      Bonjour, Aristide

      « il y a de tout, des agressifs, des béni-oui-oui, de toutes les idées politiques, quelues « malades » ou « dérangés », des leaders d’opinion auto proclamé, ... des gens pas comme vous, des Lavigue, des Aristide, il y a même des Nabum ou des Cabanel... Et c’est justement l’intérêt de ce lieu »

      Voilà un point sur lequel nous sommes d’accord. C’est pourquoi je respecte les opinions qui divergent des miennes contrairement à ce que vous insinuez, et cela aussi bien sur les sujets politiques que sur les sujets de société.

      « il faudrait donc que tout le monde ici corresponde à l’idée que vous vous faites de l’intervenant modèle dont vous seriez le plus parfait exemple. »

      Certainement pas, et si tel était le cas, je ne resterais pas sur ce site ! Lorsque je réagis de manière irritée, ce n’est jamais lorsque des idées contraires aux miennes sont avancées et défendues par d’autres. Et pour cause : c’est tout l’intérêt d’AgoraVox. Ce que je ne supporte pas, ce sont les commentaires - rares fort heureusement ! - qui déforment mes propos, une attitude manipulatrice dont vous êtes un spécialiste comme ont pu le constater d’autres intervenants que moi.

      Pour le reste, c’est votre propre suffisance, votre propre outrecuidance qui s’expriment dans votre commentaire. Mais de cela vous n’avez manifestement pas conscience !


    • Aristide Aristide 15 septembre 14:23

      @Fergus


      Déformer vos propos ? Qu’en voilà de la bonne défense, un exemple quand vous critiquez les camps de mobil homes qui gâchent le paysage à Chamonix, voilà donc qu’il ne faudrait donc pas vous signaler que c’est la conséquence assez compréhensible de l’accès aux vacances et aux voyages pour une large population, ... De multiples exemples ... de ce type. Ici la parfaite illustration, ce sujet ne vaut que par votre conseil avisé de désigner celui qui dans une réunion fait ou fait semblant de savoir. Le pédant ? Alors qu’il s’agit plus vraisemblablement de celui qui ne veut paraitre inculte ... Mais bon. Vous vous payez un tout petit plaisir bien personnel à cataloguer cette personne ...

      Pour la conclusion de votre ... message, le « c’est celui qui dit qui l’est » me semble un peu faiblard ...

    • Fergus Fergus 15 septembre 16:20

      @ Aristide

      Vous êtes pitoyable tant vos manipulations et vos interprétations mensongères sont consternantes de malhonneté !

      Dans l’article sur Chamonix (Marie au paradis des alpinistes chamoniards), je n’ai à aucun moment parlé de l’habitat de cette ville ni du tourisme.

      Vous avez ensuite lancé une polémique gratuite après que j’aie posté ces trois commentaires en réponse à des intervenants :

      11 h 40  : « Je ne connais pas Aoste, mais l’on dit en effet que la ville est séduisante. Quant à l’architecture de Chamonix postérieure aux années 70, elle est effectivement très discutable. Et l’immonde mur d’escalade qui domine au centre-ville la place du Mont Blanc - déjà défigurée par l’immeuble Alpina - est en quelque sorte la cerise sur le gâteau des choix contestables."

      12 h 59 : « La Mer de glace noire, c’est nettement moins lié à la pollution qu’au réchauffement climatique. Et cela pour une raison simple : la fonte accélérée des glaciers met à nu des parois rocheuses de plus en plus hautes et instables ; il en résulte de nombreux éboulements de roches qui sautent les moraines pour recouvrir les bords des glaciers, sans compter les poussières minérales éparpillées sur la glace au delà des zones d’éboulis."

      13 h 06 : « Cela dit, le taux de pollution très élevé de la vallée de l’Arve est une consternante réalité. Et la responsabilité en incombe principalement à l’Etat qui est en charge de la gestion du tunnel du Mont Blanc."

      Il est facile de constater qu’il n’y avait dans ces commentaires rien sur le tourisme, le mot « discutable » des années 70 visant l’urbanisme en général, autrement dit l’habitat aussi bien permanent que temporaire, les bâtiments officiels, les immeubles de bureaux. et les locaux commerciaux.

      Or, voilà qu’à 13 h 40 vous avez écrit un commentaire péremptoire en forme de procès sans le moindre lien avec ce qui précédait. Pour mémoire, en voici la tonalité dans cet extrait insultant :

      "Voilà donc que le touriste breton en goguette dans les montagnes alpines au plus haut de la fréquentation touristique se plaint des conséquences de ses propres turpitudes. Quel besoin à fouler ces lieux ?"

      Vous êtes décidément pathétique, pour ne pas dire méprisable !!!






    • Ar zen Ar zen 15 septembre 16:43

      @Fergus

      Vous écrivez : « 13 h 06 : « Cela dit, le taux de pollution très élevé de la vallée de l’Arve est une consternante réalité. Et la responsabilité en incombe principalement à l’Etat qui est en charge de la gestion du tunnel du Mont Blanc. »

      La gestion du tunnel du Mont Blanc est une affaire strictement privée. Cette gestion appartient à la société autoroute et tunnel du Mont Blanc, ATMB. 


      Edouard Balladur en a été le président, puis le président d’honneur. Une belle petite enveloppe annuelle, même durant la période où il était ministre. 

    • Fergus Fergus 15 septembre 17:07

      Bonjour, Ar zen

      Désolé, mais c’est faux !

      L’Etat et les collectivités locales détiennent 91,33 % ( dont 67,30 % pour le seul Etat) des parts d’ATMB, la société qui gère le tunnel dans le cadre de du GEIE franco-italien.


    • Aristide Aristide 15 septembre 18:44

      @Fergus


      Dans l’article sur Chamonix (Marie au paradis des alpinistes chamoniards), je n’ai à aucun moment parlé de l’habitat de cette ville ni du tourisme.

      A aucun Moment !!! Voilà donc votre prose qui ne parle à aucun moment d’habitat, Ce que vous avez écrit le 21 Juillet à 14H36 ( il y en a bien d’autres mais j’ai pris les plus ... significatifs de la posture de celui qui n’a à aucun moment parlé de l’habitat !)

      Mais je ne vois pas le rapport entre ce qui s’est fait là hors des contraintes urbanistiques modernes et dans le souci de construire du « beau » - même si cette notion est subjective -, pas du rentable pour les investisseurs(parfois de lointains émirats) en matière d’accueil concentrationnaire sans limite de touristes sous la forme de constructions dénuées de toute recherche d’esthétique.

      On apprécie « l’accueil sans limite de touristes », un peu à la manière dont les gens d’importance d’avant guerre jugeaient les congés payés comme on disait.


      Voilà ce que vous avez écrit le 21 Juillet à 16H00 

      Quand je parle d’« accueil concentrationnaire », je fais allusion à des barres de clapiers - style Sarcelles - construites sans le moindre souci d’esthétique au détriment des sites environnants. Mais cela vaut également pour les camps de mobil-homes faits de rangées impeccablement alignées dans la plus pure tradition des stalags en des lieux peu judicieux en termes de nuisance visuelle.

      On apprécie aussi ici la référence à Sarcelles, pour le manipulateur que je suis ces cités permettait d’héberger à l’époque les habitants des bidons-villes, dont le pittoresque doit manquer à notre spécialiste en urbanisation, quoiqu’il en dise.

      Voilà donc à partir de quoi je vous ai signalé en réponse :

      Cet accueil concentrationnaire et ces campings devenus camps de mobil-home ont permis de se loger à des centaines de milliers de vacanciers qui ne pouvaient se payer l’hôtel, et ces immondes campings ou camps de mobil-homes ont encore plus démocratisé ces lieux dont vous seriez le seul garant.

      CQFD. Réponse assez ... en retenu tellement vos propos sont d’une crasse assez remarquable.



    • Fergus Fergus 15 septembre 19:17

      @ Aristide

      Vous êtes décidément un grand malade !!!

      C’est vous qui avez le premier parlé de tourisme dans votre commentaire de... 13 h 40 !!! 

      En réalité, vous êtes un ratiocineur invétéré et compulsif qui n’a de cesse de provoquer vos interlocuteurs puis de déformer les propos en les sortant de leur contexte ou en allant chercher entre les lignes des contenus non exprimés que votre esprit supérieur n’a pas manqué de déceler. C’est consternant de suffisance et de malhonnêteté !!!

      Cela dit, ne vous réjouissez que je sorte de mes gonds, ce n’est pas le cas, car fort heureusement je reste zen en toutes circonstances, y compris quand j’ai affaire à des cas pathologiquessmiley smiley smiley


    • Yanleroc Yanleroc 15 septembre 21:54

      @Fergus, ça en a l’ air ! C’ est d’ ailleurs ce qui me plait en vous !

      mais à y bien réfléchir, c’ est peut-être aussi ce qui me chagrine !

Réagir