mardi 6 septembre 2016 - par Bruno Guigue

Comment peut-on être « pro-russe » ?

Si l'impérialisme désigne l'attitude consistant pour une grande puissance à imposer de gré ou de force son hégémonie à d'autres puissances, on se demande en quoi la politique russe relève de cette catégorie.

Comme si elle avait les vertus d'un exorcisme incantatoire, une véritable litanie inonde les médias occidentaux. La Russie, dit-on, est une menace pour l'Occident, un péril mortel pour ses intérêts, un ferment corrosif pour ses valeurs. Insensible à la diplomatie, cette puissance aux allures de brute épaisse ne comprend que la force. Hermétique à la négociation, elle est totalement imperméable au code de conduite des nations civilisées. Il faut regarder la réalité en face, et cesser de croire que la Russie a changé, qu'elle n'est pas la réplique d'une URSS dont elle charrie le sinistre héritage. Si l'on veut s'opposer aux ambitions effrénées de l'ogre russe, inutile d'y aller par quatre chemins : il faut réarmer au plus vite et se préparer au pire.

Résumé bêtifiant de tous les lieux communs de l'atlantisme vulgaire, ce discours belliciste n'est pas qu'un discours. Il y a aussi des actes, et ils sont lourds de signification. Les USA ont installé chez leurs vassaux d'Europe orientale un bouclier antimissile qui fait peser sur Moscou la menace d'une première frappe et rend caduc tout accord de désarmement nucléaire. L'OTAN multiplie les manoeuvres conjointes aux frontières occidentales de la Fédération de Russie, de la Mer Baltique à la Mer Noire. Colossal, le budget militaire US représente la moitié des dépenses militaires mondiales. En pleine expansion, il équivaut à neuf fois celui de la Russie. A l'évidence, l'essentiel des dépenses nouvelles vise à développer une capacité de projection des forces à l'extérieur, et non à défendre des frontières que personne ne menace.

Dans un monde régi par un minimum de rationalité, ces réalités géostratégiques devraient suffire à couvrir de ridicule les gogos de droite et de gauche qui avalent la propagande antirusse comme on boit du petit lait. Mais les idées les plus stupides ont la vie dure, et il y a encore des semi-habiles pour croire que la Russie est une puissance impérialiste au même titre que les Etats-Unis d'Amérique. Si l'impérialisme désigne l'attitude consistant pour une grande puissance à imposer de gré ou de force son hégémonie à d'autres puissances, on se demande en quoi la politique russe relève de cette catégorie. Où sont les Etats envahis ou menacés par la Russie ?

L'Ukraine est en proie à une crise intérieure gravissime consécutive au coup d'Etat qui a porté au pouvoir une clique ultra-nationaliste dont la politique n'a cessé d'humilier la population russophone des régions orientales. C'est cette provocation délibérée des autorités usurpatrices de Kiev, soutenues par des groupes néo-nazis, qui a poussé les patriotes du Donbass à la résistance et à la sécession. Mais aucun char russe ne foule le territoire ukrainien, et Moscou a toujours privilégié une solution négociée de type fédéral pour son grand voisin. En témoignent les accord de Minsk I et II, qui ont été bafoués par le gouvernement ukrainien, et non par celui de la Russie. Aujourd'hui, la seule armée qui tue des Ukrainiens est celle de Kiev, cyniquement portée à bout de bras par les puissances occidentales pour intimider Moscou. Dans toute cette région, c'est l'Occident qui défie outrageusement la Russie à ses frontières, et non l'inverse. Que dirait-on à Washington si Moscou menait des manoeuvres militaires conjointes avec le Mexique et le Canada, et encourageait à coups de millions de roubles la déstabilisation de l'Amérique du Nord ?

Que le terme d'impérialisme s'applique à la politique US, en revanche, ne fait pas l'ombre d'un doute. Elle est d'ailleurs revendiquée par Hillary Clinton qui vient de rappeler que les USA sont « la nation indispensable du monde », un « pays exceptionnel, champion inégalé de la liberté et de la paix », qui montre le chemin à ces peuplades innombrables qui n'ont pas le bonheur d'être américaines, mais qui savent se montrer reconnaissantes à l'égard de leur sauveur à la bannière étoilée. « Les peuples du monde nous regardent et nous suivent. C’est une lourde responsabilité. Les décisions que nous prenons, ou que nous ne prenons pas, affectent des millions de vies. L’Amérique doit montrer le chemin », proclame la candidate démocrate. On imagine la teneur des commentaires si M. Poutine avait affirmé urbi et orbi que la Russie doit guider le monde et sauver l'humanité. Mais c'est l'Amérique, et elle a une « destinée manifeste ». Investie d'une mission civilisatrice à vocation planétaire, l'Amérique est le « nouvel Israël », apportant la lumière aux nations confites d'émotion et saisies d'admiration devant tant de bonté.

Pour le cas où l'enthousiasme des vassaux viendrait à mollir, toutefois, la présence de 725 bases militaires US à l'étranger devrait probablement suffire à y remédier et à entraîner malgré tout l'adhésion des populations récalcitrantes. 725 bases militaires : un chiffre froid et objectif qui donne un minimum de consistance matérielle à ce joli mot d'impérialisme dont abusent les amateurs en géopolitique lorsqu'ils l'attribuent à la Russie de Vladimir Poutine. Car la Russie, elle, n'a pas 725 bases militaires hors de ses frontières. Précisément, elle en a 2, ce qui fait une sacrée différence. La première base est au Kazhakstan, pays allié et limitrophe de la Russie, dont 40% de la population est russophone. La seconde est en Syrie, près de Lattaquié, installée en 2015 à la demande expresse d'un Etat souverain soumis à une tentative de déstabilisation pilotée depuis l'étranger.

Il est amusant de constater que l'accusation d'impérialisme proférée contre la Russie est une ânerie partagée par ces officines de propagande quasi-officielles de l'OTAN que sont les médias français et par des groupuscules gauchistes qui ne sont décidément pas guéris des pustules de leur maladie infantile. Vieille répartition des tâches, au fond, dont il y a d'autres exemples. Ce sont les mêmes groupes qui s'imaginent défendre la cause palestinienne tout en soutenant les mercenaires wahhabites en Syrie, lesquels servent surtout de piétaille à l'OTAN et de garde-frontière à l'entité sioniste. Mais demander à ces benêts de comprendre ce qui se passe au Moyen-Orient relève sans doute du voeu pieux, la réalité concrète ayant manifestement perdu à leurs yeux le privilège que Marx lui reconnaissait. « L'impérialisme russe », cette bouteille à l'encre d'un atlantisme presque séculaire, finira sans doute au cimetière des idées reçues, mais il se peut qu'elle continue un certain temps à empoisonner les esprits faibles.

En attendant, c'est plus fort que lui, le « pro-Russe » n'en démord pas. Obstiné, il tient à ses chimères. Il croit par exemple que celui qui envahit des pays lointains est impérialiste, tandis que celui qui défend ses frontières ne l'est pas. Il pense que celui qui utilise les terroristes pour semer le chaos chez les autres est impérialiste, et non celui qui les combat à la demande d'un Etat allié. Il a la naïveté de penser que le respect de la loi internationale s'applique à tout le monde, et pas seulement aux pays faibles comme l'Irak, la Libye et la Syrie. Dans son incroyable candeur, il juge absurde le reproche fait à la Russie d'annexer la Crimée quand 95% de sa population le demande, alors même que ses accusateurs ont poussé le Kosovo à la sécession. Têtu pour de bon, le « pro-Russe » préfère un monde multipolaire à ce champ de ruines que la fureur néo-conservatrice d'une Hillary Clinton va continuer à répandre si le complexe militaro-industriel et le lobby sioniste réussissent, comme d'habitude, à imposer leur poulain à la tête de la première puissance militaire mondiale.



168 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 6 septembre 2016 08:02

    Comment peut-on être « anti-russe » ?


    • Paul Leleu 6 septembre 2016 15:55

      @Jeussey de Sourcesûre


      bah... la Russie n’est « vertueuse » que par impuissance... les « pro-russe » risquent de se réveiller un jour avec la gueule de bois, comme les « pro-arabes » et autres « tiers-mondistes » d’hier... la vertu (dans un sens ou dans l’autre) a peu à voir avec l’ordre du monde. 

      D’autre part, la Russie fait largement preuve d’ingérence en Asie centrale, en Biélorussie, en Ukraine (non-obstant certaines légitimités), dans les pays baltes. En outre, et de manière évidente, la Russie intervient en Syrie de manière bien musclée, de façon à maintenir au pouvoir un régime qui lui est favorable. Certes, les « occidentaux » (tout comme les turcs, les iraniens ou les saoudiens) jouent leur carte de manière inique. Mais les Russes aussi. 

      Quant à la Russie intérieure, elle est un pays de désoeuvrement et de petites (et grandes) mafias... 

      Je suis plutôt russo-phile, mais il faut pas non plus tisser des lauriers à « la russie » comme si c’était une entitée monolythique... 

    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 16:50

      @Paul Leleu
       la Russie n’est « vertueuse » que par impuissance...

      C’est un peu court jeune homme.
      Il faudrait déjà me citer une seule intervention Russe sous Poutine ou la morale ait quelque chose à redire.
      Je n’y ai vu que protection de minorités opprimées, ou réaction (encore bien trop timide) aux provocations américaines sur ses frontières. Et ceci pratiquement sans morts inutiles, comme en Crimée.
      Ensuite, son impuissance est toute relative : elle vient de faire reculer l’empire, lequel a compris que l’armement russe, en qualité plus qu’en volume, certes, n’arrivait pas à la cheville du sien, et qu’il ne lui faudrait que quelques minutes pour couler toute l’armada américaine du M-O.
      La Syrie restera syrienne, et c’est l’oeuvre des russes, contre le reste du monde.

      « maintenir au pouvoir un régime qui lui est favorable. »

      Oui, mais dans ce cas c’est aussi un régime voulu et aimé par le peuple Syrien : ce qui fait toute la différence avec les pseudo-révolutions fomentées par les ONG, Soros, et les USA en général.

    • vachefolle vachefolle 6 septembre 2016 18:00

      @doctorix
      lol la crimée, ben oui ca s’appelle une annexion en bonne et due forme comme Hitler avec les sudettes, ou Sadam avec le Koweit.

      Toute autre analyse est tout simplement ridicule.


    • Paul Leleu 6 septembre 2016 18:14

      @doctorix


      je vous trouve juste un peu idéaliste à propos de la Russie, et du monde en général... c’était d’ailleurs le sens de mon premier commentaire. 

    • mac 6 septembre 2016 19:16

      @vachefolle
      Une annexion validée par un référendum plein de monde en veut surtout après un putsch en partie réalisé par des nazis.

      Pendant ce temps, chez nous quand on fait des référendun, nos « représentants » s’asseoient dessus.

      Je ne savais pas que la démocratie et les droits de l’homme se décidaient chez les technocrates non élus à la solde de quelques marchands de canons et chez des philosophes plus ou moins râtés.


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 19:34

      @vachefolle

      96,6% de votes pour le rattachement, un vote mollement contesté.
      Libellé du référendum :

      « Cochez la case correspondant à la variante pour laquelle vous votez :

      1) Êtes-vous favorable à la réunification de la Crimée avec la Russie dans les droits de la Fédération de Russie ? trad 1

      2) Êtes-vous favorable au rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et pour le statut de la Crimée dans le cadre de l’Ukraine ?trad 2 »

      Une seule réponse, sinon vote nul.

      Urnes transparentes.

      Un moment de démocratie ordinaire, en somme. Cette démocratie que vous piétinez.

       « Ainsi, un sondage réalisé en Crimée par l’institut américain Gallupen avril 2014 montre que 82,8 % des habitants de Crimée (68,4 % pour les ukrainiens ethniques et 93,6 % pour les russes ethniques) jugent que les résultats du referendum sont conformes à ce que pensent la majorité des habitants18. Ceci pourrait s’expliquer notamment par le fait que 65,3% de la population est ethniquement russe »

      Quant à Saddam, il s’est fait rouler dans la farine par les américains qui lui avaient donné leur feu vert (pour ne pas dire leur ordre).


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 19:40

      @Paul Leleu

      « je vous trouve juste un peu idéaliste à propos de la Russie »
      Ecoutez, cher ami : dans l’immédiat, on n’a rien de mieux sous la main, dans tous les cas.
      Et ça aurait pu être pire : pas de choix du tout.
      Mais vous avez raison : depuis peu, j’aime les russes, que j’ai appris à connaître.
      Ce devrait être un peuple ami.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 20:06

      @Paul Leleu
      « La Russie est-elle un pays faible et pauvre ? » C’est la base de la russophobie occidentale. Les sanctions + les contre sanctions + baisse du rouble ont été bénéfiques à l’économie russe . C’est ce qu’explique Xavier Moreau dans cette excellente vidéo de 9 minutes.


    • alinea alinea 6 septembre 2016 20:21

      @vachefolle
      Le Koweit est irakien ! Comme la Crimée russe ; je sais bien que c’est l’occident qui a dessiné les frontières du MO, mais enfin leurs dess(e)ins ne sont pas sacrés que je sache !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 septembre 2016 22:16

      @Paul Leleu


      Dans peu de temps, les Européens, dégoutés du contrôle des USA sur l’U.E ET du libéralisne à l’américaine, vireront à Gauche, rejoignant une Russie qui sera redevenue communiste et aura corrigé les erreurs de l’URSS.  La deuxieme Guerre Froide aura une conclusion différente de la première....

      PJCA





    • simplesanstete 6 septembre 2016 22:45

      @Paul Leleu

      AH, AH comparer les russes et les arabes. La russie n’est point en révolution mais en restauration après la 1ere grande vérole marxiste puis ultra libérale ; Les arabes sont encore des suceurs d’anglo sales cons, les perses c’est autre chose, une souveraineté.

    • Joseph Joseph 7 septembre 2016 00:27

      @Pierre JC Allard
      Il y a peu-être de l’espoir, mais pas du côté d’Hillary Clinton qui est plus que belliciste. Malgré les apparences trump serait plus modéré. Et d’après Brzezinski, ancien conseiller influent de Carter, une partie des membres puissants de l’establishment US ne croient plus que Washington puisse l’emporter dans sa quête pour étendre l’hégémonie américaine sur le Moyen-Orient et l’Asie :
      http://www.asafrance.fr/item/libre-propos-d-helene-nouaille-brzezinski-et-le-monde-demain.html


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 07:37

      @Joseph
      Il y a même un groupe de vétérans du renseignement US, qui ont écrit à Obama pour dénoncer les fous de guerre qui appellent à bombarder la Syrie... Cf les site des Crises.


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 septembre 2016 21:05

      @Paul Leleu : « Mais les Russes aussi ».

      Et le soir l’ennemi était enfoncé.
      Joséphine aussi !

      ...
      - C’est que la vache blanche, elle est à moi.
      - Et la noire ?
      - Et la noire aussi.


    • Franko 8 septembre 2016 00:07

      @Paul Leleu
      Désolé Monsieur mais je constate que vous écrivez des mots et des phrases totalement dénués de sens.

      Example : vous parlez d’ingérence Russe quand elle est invitée par un état souverain. Evidemment à votre avis les criminels que sont les u.s.a. n’apportent que de la vraie et pure démocratie ?
      Pardon mais là c’est du n’importe quoi...

  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 septembre 2016 08:08

    Ce n’est pas tout à fait le sujet mais je replace mon commentaire d’un autre article car il permet partiellement de resituer la Russie dans le contexte géostratégique auquel elle est confrontée.

    Depuis 1989, les USA se sont mis hors de l’Histoire en continuant de considérer la Russie comme un ennemi.

    Géopolitique & Géostratégie : Europe, Russie & USA

    http://www.sincerites.org/article-geopolitique-geostrategie-europe-russie-usa-101129499.html

    Discours historique et géopolitique que François Hollande ne prononça pas en Normandie lors du 70ème anniversaire du Débarquement

    http://www.sincerites.org/2014/06/discours-historique-et-geopolitique-que-francois-hollande-ne-prononca-pas-en-normandie-lors-du-70eme-anniversaire-du-debarquement.ht


  • fred.foyn 6 septembre 2016 08:42
    Au USA, on dit que dieu est américain, et que jésus en bon juif sert la patrie étoilée...La vérité donc ne peut sortir que de la bouche des politiciens en charge de cet immense pays...
    Ne pas oublier que les américains au départ sont des européens en mal de changement, et que de la sorte, l’UE reste à la remorque de ces anciens émigrés par la conquête d’un territoire ne leur appartenant pas (une habitude depuis ce temps) en massacrant tout un peuple.
    Depuis ces temps pas si lointains, les américains lobotomisés comme il se doit pensent être les number one sur la planète et de ce fait montrer le chemin aux autres pays (par la force de préférence)...In concevable qu’un pays comme la Russie puisse être aussi puissant (avec tant de richesses..) et ne pas vouloir être mis au pas des étoiles de la liberté...Les USA feront donc péter la planète en fin de compte... !

  • howahkan Hotah 6 septembre 2016 08:49

    Salut..l’occident , les us c’est nous...comme l’Australie , la nouvelle Zélande etc l’Afrique du sud raciste aussi....le moyen orient a feu et a sang aussi etc ....

    le peuple qui vote est complice qu’il le veuille ou pas,dans ce jeu de dupe ou l’on délègue sa voix donc sa vie à un chef et ou si l’on perd on doit accepter l’autre chef on est soi même aussi le système colonialiste prédateur....

    Bon article en mode ironie mais triste....

    le peuple à le pouvoir, il ne le sait pas certes...mais il est surtout occuper à niquer le voisin ou à le détester sans savoir que en fait c’est sa propre vie qu’il déteste,fuyant ce fait il s’en prends aux autres , ce qui fait que chaque individu affronte les pouvoirs seul , en France il y a donc 65 millions d’unité qui sont contre les pouvoirs...et bien sur chaque individu perd ..

    que des tarés dirigent le monde est une faute collective de tous....sauf si par hasard il y avait des personnes qui naturellement savent que la survie est affaire collective et de partage équitable...car au moins ils seraient un peu connectés avec L’Origine, L’Univers..La Source...

    la première violence elle est faite a soi même avant de s’étendre aux autres...

    merci de cet article...


    • Paul Leleu 6 septembre 2016 16:25

      @howahkan Hotah


      d’accord avec vous. 

      les peuples (et pas que les occidentaux) sont magnifiquement passifs face à leur destin. Les êtres médiocres sont majoritaires. Ils imposent leur lâcheté aux autres, et les forcent à renoncer. Ils mettent à leur tête (ou laisse mettre) des médiocres comme eux, prenant des poses viriles et dominatrices. 

      Bref. L’humanité dans toute sa laideur. 

      Après, les peuples misent sur le fait que les catastrophe se produiront chez le voisin. Ca marche pas à tous les coups. Mais à ce moment là il est trop tard, et on prend la route de l’exode. 

      Mais si jamais une volonté d’émancipation collective se fait jour, les éléments réactionnaires n’hésitent pas à massacrer des centaines de milliers d’innocents à coup de napalm et de répression, pour extirper le « venin de la révolte » des esprits. 

      Ensuite, grâce à l’appui des chiens de garde du Système (marchands et flics) « l’ordre » se rétablit peu à peu, et tout cela continue. En tout état de cause, il est rare que les chefs meurent dans les guerres. Même les islamistes préfèrent s’en prendre aux populations civiles, comme les Américains au Viet-Nam... tout un état d’esprit. 

      Pour les autres, il reste le refuge de la poésie ? 

  • Hector Hector 6 septembre 2016 09:36

    Bonjour,
    J’évolue, sans l’être, dans un milieu de retraités de l’EN et quelques uns de professions libérales. Tous profs de collèges qui ont formés des milliers d’enfants.
    Ils ont fait leurs vies ; Maison, retraite, vacances et les gosses universitaires.
    La réussite, quoi.
    Si vous saviez à quel point ces gens se foutent de ce qui se passe autour d’eux, c’est inimaginable et le discours social ou politique que j’ai souvent essayé d’initier à plusieurs reprises n’a jamais eu aucune prise.
    Pour mieux situer mon propos la tranche d’age est de 50 à 70.
    Ces gens sont des nantis et tant que rien ne changera pour eux et qu’ils pourront aller se bronzer sur la côte, la situation n"évoluera pas.
    Leur modèle c’est l’Amérique, pas la Russie et ce qu’il leur reste en mémoire des Russes c’est que ce sont des brutes sauvages, alcooliques, incultes vivant dans un pays froid et inhospitalier.
    Même parmi ces gens instruits, la plupart ont oublié ces dizaines de peintres, de compositeurs, d’écrivains dont nous avons tous étudiés les œuvres et qui sont encore aujourd’hui présentes pour certains dans nos esprits et dans nos cœurs.
    Le problème de la Russie, c’est qu’elle ne sort pas de ses frontières et ne s’exhibe pas comme le font les USA.
    Mais qu’est-ce que j’aimerai avoir au gouvernement un Poutine ou un Lavrov à la place de cette limace qui détruit consciencieusement chaque jour un peu plus nos conditions de vie.
    Dommage.


  • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 09:38

    Je remarque que la propagande pro-Russe ne faiblit pas sur Agoravox par contre, je n’en comprend pas les buts. Hollande se fiche de l’opinion des Français, il prend ses ordres à Washington.

    Sinon, l’auteur apporte un nouveau style dans cette énième déclaration d’amour à la Sainte Russie.

    Rappelons quelques faits pour remettre les choses à leur place :

    Les crimes US, qui mettent le monde à feu et à sang, n’excusent pas ceux de Poutine.

    Poutine est un dictateur qui a pris le pouvoir en provoquant la deuxième guerre de Tchétchénie et des dizaines de milliers de victimes. Il a, systématiquement, éliminé ses opposants politiques et civils, comme au bon vieux temps de l’URSS.

    Poutine a annexé la Crimée en s’abritant derrière un pseudo référendum organisé alors que son armée était sur place. S’il aime tant les référendums, pourquoi ne pas en organiser dans toute la Russie et notamment dans l’ancienne Prusse Orientale, l’Oblast de Kaliningrad ?

    N’oublions pas la politique systématique de mitage avec la Transnistrie, enclave Russe en Moldavie ainsi que l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie en Géorgie.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 09:51

      @Daniel Roux
      Merci, que ferions-nous sans le porte voix des médias occidentaux presstitués... ?!


    • mursili mursili 6 septembre 2016 10:17

      @Daniel Roux
      Poutine n’a pas annexé la Crimée, puisque la Crimée est russe. Il faut être profondément imprégné de mauvaise foi occidentale pour nier ce fait.

      C’est en 1991 que les Occidentaux auraient dû réclamer que l’Ukraine rende la Crimée à la Russie, puisqu’il s’agissait de réparter les iniquités du régime soviétique.

      Poutine a très bien fait de récupérer la Crimée, avant que l’Otan, cette force pacifique, n’installe ses bases navales en Mer Noire.


    • tf1Groupie 6 septembre 2016 11:26

      @JC_Lavau

      Daniel Roux est un vil agent propagandiste de l’OTAN.

      Il est donc important de le faire par tous les moyens ...


    • zzz999 6 septembre 2016 13:20

      @tf1Groupie

      La qualité et l’utilité de vos interventions m’éblouira toujours.


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 14:01

      @Daniel Roux. Tiens ? Il y a eu encore représailles de la part de télécommandeurs...
      Donc avant censure, je suggérais de casser la télécommande qui abrutit.
      Evidemment oser casser la télécommande côté récepteur attire des représailles de la part des télécommandeurs furieux qu’une marionnette ou un dhimmi cesse de leur obéir.

      Ainsi Alain Lipietz qualifie tous les incroyants de « criminels » et la princesse de NKM les traite de « connards ». En attendant le croc de boucher.


    • Fanny 6 septembre 2016 16:18

      @Daniel Roux

      Pourquoi inventer et se prendre les pieds dans le tapis pour critiquer Poutine ? Il y a suffisamment de motifs réels pour lui rentrer dedans.

      Que veulent les Ossètes ? Ils ne veulent pas être rattachés à la Géorgie. La preuve : vous ne verrez aucun sondage occidental sur l’opinion des Ossètes.

      Que veulent les Abkhazes ? Ils ne veulent pas être rattachés à la Géorgie. La preuve, vous ne verrez aucun sondage occidental sur l’opinion des Abkhazes.

      Que veulent les habitants de la Crimée ? Ils veulent être rattachés à la Russie. La preuve : vous ne verrez aucun sondage occidental sur l’opinion des habitants de Crimée.

      Poutine, opportuniste, a saisi deux occasions pour satisfaire les populations ossètes, abkhazes et de Crimée : la guerre déclenchée par Saakachvili afin d’assujettir par la force ces deux régions dissidentes d’une part, le coup de force de Kiev, dont on commence à comprendre comment il a été préparé, d’autre part. Reprocher au « dictateur » Poutine de libérer des populations est pour le moins étrange, venant d’un « démocrate ».

      Le cas de Kalinigrad, située en Europe de l’Ouest, est différent. Un référendum pourrait exprimer une volonté de se séparer de la Russie. Un tel référendum n’aura pas lieu : Kalinigrad est une base militaire consacrée à la défense de la Russie, dans un contexte de pression accrue de l’OTAN. Un peu comme Guantanamo, base militaire US sur une terre incontestablement cubaine.

      Je ne pense pas que Poutine mène une politique d’élimination violente de ses opposants. Dans la période Eltsine, les innombrables crimes en Russie étaient suscités par le chaos. L’ordre étant plus ou moins rétabli sous Poutine, cette criminalité a baissé, sans toutefois disparaître. Attribuer la responsabilité des crimes politiques en Russie à Poutine, à une volonté délibérée d’éliminer ses opposants, est à la fois arbitraire en l’absence de preuves mais surtout improbable dans le contexte politique russe. Les opposants sérieux à Poutine sont Ziouganov, Kassianov , Jirinovski , Koudrine … toujours actifs. Le cas de Navalny est à part et justifierait de critiquer Poutine : Poutine utilise les moyens d’Etat « légaux » pour paralyser Navalny, très populaire à Moscou (moins dans le pays). La 5ème colonne occidentaliste est très minoritaire politiquement, bien qu’elle ait nombre de soutiens parmi les oligarques et les hauts fonctionnaires (ce qui encourage certains à préparer une « révolution de couleur »), et ne justifierait pas le recours au crime. Qu’il y ait, parmi les nationalistes russes des gens, dont des fonctionnaires, adeptes des méthodes violentes est probable. Qu’ils soient soutenus par Poutine est discutable. Le problème est la difficulté de construire en Russie une opposition de pouvoir crédible, prête à l’alternance. Poutine ne favorise pas cette émergence, au contraire, et il faut le lui reprocher.

      Quant à la seconde guerre de Tchétchénie, elle s’inscrit dans la guerre contre l’islamisme (soutenu par l’Occident et les Pays de Golfe, comme ce fut le cas en Afghanistan). Au moment où la France bombarde les islamistes en Syrie, avec l’appui de l’opinion française, reprocher ce même combat à Poutine relève d’une propagande de gribouille. La politique consistant à soutenir les islamistes contre les « ennemis de l’Occident » a un peu perdu du terrain, on devine pourquoi...


    • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 17:20

      @Fanny

      Les dictateurs trouvent toujours une raison pour justifier leurs guerres et leurs excès. Quand ils n’y en a pas, ils l’inventent ou la fabriquent.

      Peut-être serez-vous d’accord avec ce qui suit ?

      Soit vous accordez aux peuples, à tous les peuples, le droit de disposer d’eux mêmes.

      Soit vous respectez les frontières internationales, reconnues par l’ONU.

      Soit vous semez les graines de guerres incessantes, aux dépens des peuples, et permettez aux puissances les plus agressives de grignoter, par conquêtes ou déstabilisations, les territoires des pays voisins, comme aux temps anciens.

      Vous et moi, savons bien que la seule loi qui vaille sur cette planète, est celle du plus fort. Tant qu’il en sera ainsi, ce ne sera que massacres et souffrances.

      Il existe une petite lueur d’espoir, le droit international. Les frontières en font partie. Les bafouer, c’est éteindre la petite lueur.

      Je le réprouve, d’où que vienne le le mauvais coup.

      Si vous me lisez, vous savez ce que je défends.

       

       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 17:29

      @Fanny
      D’accord sur tout, sauf sur l’opposition en Russie. Elle a pignon sur rue et ses médias sont financés sur de l’argent public par Gazprom. En France l’argent public, ne sert pas à médiatiser l’opposition, comme c’est écrit dans la Constitution, mais à promouvoir la propagande euro-atlantiste...


      Je mets à part les ONG de Soros et autre sous marins US, qui grenouillaient contre Poutine et la Russie. Poutine a fait voter une loi qui les a renvoyées dans leurs foyers.

    • MILLA (---.---.1.10) 6 septembre 2016 17:46

      @Daniel Roux


      Excellent !

    • vachefolle vachefolle 6 septembre 2016 18:05

      @mursili

      La crimée etait Russe.... quelle blague Réflechissez un peu.
      Une frontière d’un pays sur une carte ca existe, et ca défini même l’alpha et l’omega des relations internationales.

      Envahir une portion d’un état, ca s’appelle une annexion. Vous pouvez bruler autant de cierges que vous voulez a Saint Poutine, ca ne changera rien a la réalité.

      Et que penserez nos voisins si la France décidait d’envahir la Wallonie, Monaco, Jersey, le luxembourg....


    • Fanny 6 septembre 2016 18:23

      @Fifi Brind_acier

      Ce qui me frappe d’abord est qu’il est très difficile de s’informer dans nos contrées sur l’opposition en Russie. Quel est vraiment l’état d’esprit de la population ? Quels sont les mouvements d’opposition réellement crédibles ? Quel est le niveau de répression et ses mécanismes vis-à-vis de cette opposition ? On ne trouve rien de sérieux sur ces questions dans la presse occidentale. J’irai jusqu’à dire : on n’y trouve que de l’enfumage, que des « co……ies » et c’est bien dommage. Il s’agit tout de même du pays qui est cité par le Président des USA comme la première menace vis-à-vis de l’Occident !

      Quant aux médias, le mainstream russe est bien verrouillé. Je connais d’autres pays, proches de mon cœur, où c’est un peu pareil. Vous citez le financement de Gazprom en faveur d’Echos de Moscou, média de la 5ème colonne dont la ligne éditoriale est d’une grande violence vis-à-vis de Poutine (certains propos de EM seraient poursuivis en France au titre d’insulte au chef de l’Etat). C’est exact, mais ce financement mérite d’être analysé. Il me semble qu’aussi longtemps que la 5ème colonne ne présentera pas une menace crédible pour Russie Unie et Poutine, Echos de Moscou sera une belle vitrine « démocratique », une sorte de caution. Ainsi qu’une soupape pour les Moscovites occidentalistes. D’autant que Gazprom peut fermer le robinet à tout moment : c’est son métier, les robinets. 


    • Fanny 6 septembre 2016 18:38

      @Daniel Roux

      Vous tranchez en faveur des frontières entre deux principes d’égale importance de l’ONU.


      Je crois que le monde réel vous donne tort. Si la majorité des Corses veut un jour se séparer de la France (c’est très loin d’être le cas aujourd’hui), la Corse nous quittera. Le principe d’intangibilité des frontières serait écrasé par le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


      « Soit vous semez les graines de guerres incessantes, aux dépens des peuples, et permettez aux puissances les plus agressives de grignoter, par conquêtes ou déstabilisations, les territoires des pays voisins, comme aux temps anciens. »

      Vous faites allusion à la guerre en Syrie et aux ambitions d’alliés de l’OTAN dans la région ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 19:48

      @Fanny
      Je suis surtout les explications de Xavier Moreau, c’est un français installé à Moscou depuis 20 ans, qui fait de la géopolitique pour conseiller les entreprises.
      S’il veut garder ses clients, il n’a pas intérêt à leur raconter des salades.

      Il a un collègue spécialiste de la Chine...
      Par exemple les enjeux entre la Chine et Taïwan


      Son site c’est STRATPOL. J’y ai trouvé des analyses intéressantes :

      - Sur Alexei Navalny

      - Sur la Russie face à la mondialisation.

      - Sur les sanctions contre la Russie etc


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 19:49

      @Daniel Roux
      Soit vous semez les graines de guerres incessantes, aux dépens des peuples, et permettez aux puissances les plus agressives de grignoter, par conquêtes ou déstabilisations, les territoires des pays voisins, comme aux temps anciens.


      Vous parlez des USA, là, ou je me trompe ?

    • roman_garev 6 septembre 2016 19:59

      @Daniel Roux
      « en provoquant la deuxième guerre de Tchétchénie et des dizaines de milliers de victimes. »

      Ça déborde, vos âneries sur la Tchétchénie.
      Qu’en savez vous au juste sauf ce que vos merdias vous ont fait avaler ?
      De quelles victimes parlez-vous ? Pourquoi ne pas compter et déplorer des victimes de Daesh, car cela revient au même ? Les mêmes djihadistes armés et payés par l’Arabie Saoudite qui ont transformé la petite république en camp de terreur ? Savez-vous le nombre des non-Tchétchènes (Russes, Ukrainiens, Arméniens, etc.) qui vivaient en Tchétchénie du temps de l’URSS, comme partout (des centaines de milliers !) et expulsés jusqu’à ZÉRO durant les années 90, privés de leur domiciles, de tous moyens de vivre et parfois de la vie ? Savez-vous que Bérézovsky a installé DEUX usines de héroïne en Tchétchénie et les vendait au monde entier au moyen de l’aéroport de Grozny exempt de tout contrôle douanier, tel un porto franco de marchands de drogue ? Que savez-vous du business tchétchène de vente des gens ? Quand les otages civils de tous pays (y compris de l’Europe) étaient littéralement vendus par milliers au gouvernement russe pour des dollars US cash en camions ?
      Vous êtes un ignorant absolu qui persévère dans son ignorance et essaie d’en contaminer les autres.

    • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 20:00

      @Fanny

      Le monde réel est un monde de brutes, comme j’ai eu souvent l’occasion de l’écrire.

      Lorsque j’écris un commentaire contre les brutes au pouvoir, je ne les nie pas, je les condamne.

      Je ne fais pas d’allusion à telle ou telle guerre, je dénonce clairement toutes les guerres iniques que les puissants déclenchent pour satisfaire leur avidité sans limites.

      Je mets dans le même sac tous les dictateurs et tyrans, quelques soient les formes qu’ils prennent, qu’ils viennent de chez nous ou d’ailleurs.

      Ces gens là, ceux qu’ils servent, ceux qui les servent, ceux qui font leur propagande, sont responsables d’infinies souffrances. Ils maintiennent l’humanité dans la bestialité.


    • roman_garev 6 septembre 2016 20:13

      @vachefolle

      « Une frontière d’un pays sur une carte ca existe »

      Ah bon ? Dites-le à feu Khroutchchev qui a fait « cadeau » anticonstitutionnel de Crimée russe à l’Ukraine soviétique en 1954.

      D’ailleurs ce territoire avec ses chefs illégitimes (qui ont usurpé le pouvoir suite au coup d’État sanglant) ressemble de moins à moins à un pays. Bientôt les cartes seront à redessiner.

      Et en général de vos cartes, on s’en fout. Ce qui compte, c’est la volonté du peuple qui habite le territoire. Les cartes se dessinent d’après cette volonté.

      Essayer d’être un peu mois folle.


    • Daniel Roux Daniel Roux 6 septembre 2016 20:17

      @roman_garev

      Vous avez reconnu être une propagandiste russe. Vous intervenez dans le cadre d’une mission.

      C’est votre travail mais ce n’est pas le mien.

      Bonne soirée, chère madame.

       


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 20:19

      @Daniel Roux
      Mais tout le monde est pour la paix ! Vous enfoncez des portes ouvertes...
      La Tchétchénie, ce sont des oligarques russes, soutenus par les USA, avec l’aide de mercenaires islamistes, qui voulaient l’indépendance de la Tchétchénie, pour contrôler les exportations du pétrole russe, au bénéfice des compagnies pétrolières occidentales.


      Un peu ce qu’ils ont fait en Syrie, pour pouvoir faire passer le gazoduc qatari.... Comme en Syrie, ils ont mis le pays à feu et à sang. Poutine voulait que le pétrole profite à l’ Etat russe, et pas aux compagnies pétrolières occidentales. C’est mal ?

    • alinea alinea 6 septembre 2016 20:24

      @Daniel Roux
      Les frontières ? Êtes vous sûr qu’elles sont naturelles ?


    • roman_garev 6 septembre 2016 20:27

      @Daniel Roux

      C’est dans vos rêves que j’ai reconnu quoi que ce soit. Je parle de ce que je CONNAIS, Tandis que vous ne faites que remâcher des clichés propagandistes sans pouvoir ni vouloir vous informer. 

    • roman_garev 6 septembre 2016 20:42

      @Daniel Roux

      Je vous ai donné plus haut des faits sur la Tchétchénie des années 90 qui ne sont pas dans le carde habituel d’une propagande. On préfère, tout au contraire, de ne point en parler.
      Pouvez-vous réfuter ces faits, un à un ?
      Non ? Rien que de me traiter de propagandiste ?
      Mais toute personne sensée vous dira QUI est le propagandiste dans notre cas. Celui qui évoque des faits réels qu’il est impossible de nier (on ne peut que les ignorer) ou celui qui, sans dire quoi que ce soit concret, traite l’autre de propagandiste ?
      Vous êtes plutôt pitoyable dans votre impuissance intellectuelle. Vous feriez mieux de vous occuper de votre fusil, c’est vraiment de votre niveau.

    • roman_garev 6 septembre 2016 21:02

      @Fanny

      Exact.
      Ce qui est marrant, des daniels roux ne parlent jamais du principe d’inaltérabilité des frontières dans les cas suivants :
      1) la dislocation de l’URSS ;
      2) le rattachement de l’Allemagne de l’Est à celle de l’Ouest ;
      3) le démembrement de l’Yougoslavie par l’OTAN ;
      4) la division de la Chypre,
      etc.
      C’est qu’il y a des cas approuvés par les USA et non-approuvés. Des pauvres roux les suivet aveuglement sans se donner la peine de réfléchir (s’ils possèdent encore cette aptitude).

    • roman_garev 6 septembre 2016 21:05

      @tf1Groupie

      « Il est donc important de le faire par tous les moyens »


      De le faire QUOI ?

    • roman_garev 6 septembre 2016 21:18

      @vachefolle

      « Envahir une portion d’un état, ca s’appelle une annexion. Vous pouvez bruler autant de cierges que vous voulez a Saint Poutine, ca ne changera rien a la réalité. »


      Rendre aux habitants leur patrie, ça s’appelle un rétablissement historique (et en plus le salut d’un génocide nazi que subit actuellement le Donbass). Vous pouvez vous cogner du front contre le mur autant de fois (dans votre « réalité » imaginaire), ça ne changera rien à la réalité, la vraie, à savoir que la Crimée qui était toujours russe, est et restera toujours russe.

    • tf1Groupie 6 septembre 2016 21:39

      @roman_garev

      Le faire taire par tous les moyens.

      Bonne remarque, il manquait un mot essentiel.


    • roman_garev 6 septembre 2016 21:48

      @tf1Groupie

      Ah bon. Inutile de le faire taire, car li ne dit rien sauf un cliché propagandiste occidental sur la Tchétchénie.
      Impossible de lui tirer un autre mot car en fait il n’en sait rien.
      Si vous, vous étiez honnête, vous aurez lu les faits sur la Tchétchénie que l’ai évoqué la-haut et, pour le moins, y aurez un peu réfléchi, trouvé des arguments pro ou contra.
      Mais non. Vous deux n’êtes bon qu’à coller des étiquettes de propagandiste. Très, très intelligent et surtout convaincant.
      Vous ne comprenez même pas que votre absence d’arguments, votre inaptitude de discuter pour de bon, avec des faits en main, vous montrent tels que vous êtes sans aucune intervention d’autrui.
      Bonne soirée.

    • tf1Groupie 6 septembre 2016 21:53

      @roman_garev

      Bien sûr : une meute de contradicteurs (dont vous) s’abat sur lui, mais vous affirmez qu’il ne dérange pas, LoL !

      On a l’habitude des défenseurs propagandistes qui se rassemblent en escadrille quand un « importun » dérange la pensée unique Agoravoxienne.

      Sur la Tchétchénie vous ne savez absolument rien, mais vous essayez de faire illusion.
      Quelles sont vos éventuelles sources sur ce sujet ?


    • mursili mursili 7 septembre 2016 00:12

      @vachefolle
      C’est tout réfléchi. Les USA et leurs alliés européens se soucient assez peu des frontières et de la souveraineté des états. Au contraire, ils travaillent sournoisement à les morceler et à y semer la division. Exemples : l’Iraq, avec ses trois zones, shiite, sunnite et kurde, la Libye, également éclatée, joli travail, merci Sarko et BHL ! Autre exemple, le Kosovo, où l’on s’est tranquillement assis sur l’intégrité du territoire serbe. Enfin, si vous pouviez me fournir une carte d’Israël avec des frontières précises, je vous en serais infiniment reconnaissant.

      Encore une fois, la Russie n’a pas plus annéxé la Crimée que la France n ’a annexé l’Alsace-Moselle en 1919. La Crimée est redevenue russe et ne sera jamais plus ukrainienne.  


    • doctorix, complotiste doctorix 7 septembre 2016 00:14

      @tf1Groupie

      Ah bon ? Vous découvrez les dessous de l’affaire tchétchène ? La presse vous aurait caché des choses ?
      A qui se fier....
      Mais je vous sens prêt à vaciller sur vos convictions. Ce qui prouve qu’on n’écrit pas pour rien.
      En tchétchénie, Poutine a maîtrisé ses oligarques véreux, et débarrassé le pays de ses terroristes islamistes.
      Il n’y a plus d’attentats en Russie, vous n’avez pas remarqué ?
      Et les oligarques filent doux.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 07:40

      @roman_garev
      Ou le partage en 2 du Soudan ...


    • roman_garev 7 septembre 2016 09:30

      @tf1Groupie


      Pour commencer avoir une notion sur la Tchétchénie, il y a l’article de la Wikipédia russe bien détaillé et documenté, sans aucun parti pris (car vous devez comprendre qu’il y a plein de gens parlant russe dans le monde entier, y compris les Thétchènes eux-mêmes qui ne permettraient aucun parti pris) :

      Trouver une source en français, c’est ridicule. Est-ce que une TF1 a jamais envoyé ses journalistes en Tchétchénie ? Donc vous n’avez qu’une ébauche sur la Wiki française qui n’en dit presque rien.

    • roman_garev 7 septembre 2016 09:40

      @roman_garev
      Mais la meilleure (et de loin !) source sur la Tchétchénie, c’est la Tchétchénie elle-même, telle qu’elle est depuis une dizaine d’années. La vie du peuple tchétchène, tranquille et confortable, vous n’avez qu’à la visiter et parler aux gens dans les rues de Grozny ou dans les villages de montagne, on ne vous prendra plus en otage...

      Voici des photos de Grozny (capitale de la république) actuel. Admirez-le plutôt que pondre vos inepties méchantes.

    • roman_garev 7 septembre 2016 10:02

      @tf1Groupie

      Pour résumer sur la Tchétchénie :
      - Grozny d’aujourdh’hui (jamais présent dans les émissions de vos TF1), c’est l’oeuvre de la Russie ;
      - Alep d’aujourd’hui, c’est l’oeuvre de l’Occident.
      À comparer. Et ensuite essayez de riposter.

    • roman_garev 7 septembre 2016 12:15

      @Daniel Roux

      Déjà 20 (vingt) votes négatifs sur votre com du 6 septembre à 09:38.

      Cela paraît être un record sur l’AV. Mes félicitations, multipliez vos efforts intellectuels pour obtenir des résultats de trois chiffres...
      Décidément, il serait mieux de prêter plus d’attention à votre fusil. Ou de le remplacer par une mitrailleuse, vu le nombre de propagandistes pro-russes qui assaillent votre foyer...

    • tf1Groupie 7 septembre 2016 14:57

      @roman_garev

      Discours très « soviétique ».
      Comment essayer de baillonner quelqu’un qui ne respecte le courant dominant/grégaire : prétendre que les votes « étoilés » représentent un niveau de crédibilité.

      Finalement vous êtes un bon supporter de la légitimité « mainstream »...


    • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:01

      @roman_garev

      C’est gentil de m’envoyer des photos, mais qu’est-ce ça prouve ???

      Si ça se trouve ces photos sont aussi bidons que celles de la Lune prises par la NASA.

      Finalement vous n’en savez pas plus sur la Tchétchénie que moi ou Daniel Roux puisque les « informations » que vous croyez avoir vous les trouvez comme moi sur Internet.
      Vos sources ne sont pas plus crédibles que d’autres.


    • tf1Groupie 7 septembre 2016 15:03

      @tf1Groupie

      D’ailleurs parmi vos photos il y a des images d’une ville en ruine similaire à la ville d’Alep.
      Faites mieux le tri la prochaine fois.


    • roman_garev 7 septembre 2016 16:42

      @tf1Groupie

      Mais bien sûr, il y a des photos des ruines qu’étaient la ville dans les années 90.
      Je n’ai fait aucun tri : Grozny, et c’est tout.

      Mais pour voir des ruines, il faut laisser passer toute une page, des dizaines de photos SANS ruines. Pas remarqué ?

      Inutile de parler avec une personne si perverse...

    • roman_garev 7 septembre 2016 16:46

      @tf1Groupie

      Vous ne saurez pas me tirer de l’équilibre par vos inepties sur des photos soi-disant « bidon » trouvées par Google. Aussi bidon que celles d’une tour Eiffel, certes.

      Vous n’avez qu’à taper à Google - Grozny - et demander des images. Ce sera votre tri à vous.

    • V_Parlier V_Parlier 11 septembre 2016 20:24

      @Fanny
      D’accord à 99%
      Le 1% de désaccord concerne Navalny, un râleur escroc qui se permet de faire des « blogs anti corruption » ainsi que des discours enragés qui lui causeraient d’ailleurs de sérieux problèmes s’il vivait en France, et qui enfin joue les éternels persécutés.

      Il ne partage d’ailleurs absolument pas vos idées (ni les miennes) puisque je le cite s’exprimant sur la radio libertarienne pro-OTAN et anti-Poutine obsessionnelle (dont le nom est trompeur) : « La Crimée a été annexée au mépris le plus total des règles internationales, déclarait pour sa part le blogueur Alexeï Navalny à la radio Echo de Moscou »...


    • ENZOLIGARK 18 septembre 2016 16:01

      @Fanny ... , Bonghjornu , ... le probleme c ’ est que le peuple corse est depuis des annees en minorite sur sa propre terre , la frOnce a tout fait depuis longtemps pour en eloigner un maximum avec de belles paroles , il me semble ! . Mais la roue tourne heureusement , et les gOOOlois versaillistes savent tres bien qu ’ ils ont perdu l ’ ile ....... A JAMAIS !!! . ... FORZA CORSICA ... A ФRANCIA BASTA = ФORA . ... INDIPENDENZA SOLA SOLUZIONE per Corsica * ... 


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 09:49

    Bonjour et merci Monsieur Guigue pour cet article...
    Pour mieux comprendre pourquoi l’Occident fait de la russophobie, primaire, secondaire, tertiaire, et plus si affinités, il faut s’intéresser sans doute aux écrits du Conseiller de la Maison Blanche : Bzrezinski.


    Il a écrit « Le Grand Echiquier » qui peut se résumer ainsi :
     « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang.« 

    Poutine lui a répondu dans son discours de Munich en 2007, sur la sécurité dans le monde, qu’on peut résumer ainsi : » Le Nouvel Ordre mondial conçu par Washington n’a pas d’avenir. Ce qui compte, c’est le principe consacré de la souveraineté des Etats. Non alignement (sur les USA), non confrontation, et non ingérence dans les affaires des autres Nations« .

    Ce qui a fait faire des cacas nerveux à la Maison Blanche et au delà, à tous les euro-atlantistes...


    Pepe Escobar, journaliste indépendant, ironisait en 2015 sur les prétentions »de la Nation indispensable«  :  » L’Eurasie de Bzrerinski est morte, vive l’ Eurasie !"
     

  • Thorgal 6 septembre 2016 10:00

    J’ai de la famille russe, je suis donc pro-russe par défaut :)


    De toute façon, quand les média chie sur quelque chose, c’est que ce quelque chose n’est pas si mauvais que ça smiley

    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 11:13

      @JC_Lavau. Sans compter bien sûr « We came, we saw, he died ! ». « Nous vînmes, nous vîmes, il mourut ! ». Etc. etc.
      Sans compter le fait que dès qu’on mentionne le nombre de doubles nationalités, de gens qui ont fait leur service militaire en Israël, au sommet de l’administration militaire tazunienne, quand on mentionne les traditions de haute trahison dans l’administration militaire tazunienne au profit de l’état juif, on se fait traiter de « antisémite ».

      Sans compter la réinstallation de la culture du pavot en Afghanistan par la C.I.A. comme ç’avait été le cas au Laos.

      J’abrège.


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 17:07

      @JC_Lavau

      Sur ces sujets non-scientifiques, nous sommes donc d’accord en tous points...
      Je veux replacer ici la liste des 109 assassinats répertoriés en rapport avec la famille Clinton depuis qu’elle rôde autour du pouvoir.
      C’est hallucinant, quand bien même seule la moitié leur serait réellement attribuable.
      Est-ce qu’un français pourrait imaginer une chose pareille ? Je ne crois pas.
      C’est pourquoi je tenais à mettre les points sur les i concernant ces créatures diaboliques, issues d’un système mafieux.
      Ces crimes sont en rapport avec les mensonges, les exactions financières, le trafic de drogue et même les turpitudes sexuelles de Bill.
      Heureusement, il semble que Trump nous évitera ce monstre( si du moins il n’est pas assassiné avant) puisqu’il remonte sérieusement dans les sondages.
      C’est pas le meilleur, mais c’est le moins pire. Et il veut la paix avec les Russes.

  • tf1Groupie 6 septembre 2016 12:21

    Quand on tape « imperialisme russe » dans un moteur de recherche, bizarrement on ne trouve pas cette avalanche de de pamphlets anti-russes que nous signale l’auteur.

    On trouve néanmoins ce type d’article sur l’impérialisme russe publié sur le site du NPA dont tout le monde sait qu’il est une officine du CIA et de l’OTAN.


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 septembre 2016 15:11

      @tf1Groupie. Article de polonais, n’est-ce pas ?
      D’où la faiblesse sociologique et les contradictions sociologiques.
      S’ils appliquaient leur critique à leur propre pays et à son histoire, cela serait intéressant.
      Durant les décennies où la monarchie élective de Pologne vivait ses derniers soubresauts, c’était quoi les réalités sociales du pays ? Parlez nous de la corruption des voïévodes, SVP ! Parlez nous de l’habitat et des conditions de vie paysannes, SVP !


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 17:23

      @tf1Groupie

      Amalgame facile (et usé) entre l’URSS et la Russie de Poutine.
      Autrefois expansionniste, la Russie d’aujourd’hui se contente de protéger ses frontières contre l’OTAN et son territoire contre le terrorisme islamiste, vous ne l’avez pas remarqué ?

    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 17:29

      USA : plus de 700 bases à l’étranger.

      Russie : 2
      Budget militaire :
      USA : plus de 600 milliards annuels.
      Russie : huit fois moins, pour un territoire deux fois plus vaste.
      Qui est expansionniste ?

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 17:44

      @tf1Groupie
      Merci pour l’info, effectivement le NPA considère le coup d’état américain de Maïdan comme un soulèvement populaire... « Contre l’impérialisme russe et les oligarques ukrainiens. »

      " Pour la première force, la rébellion constituait une réaction paniquée à la chute du régime de Ianoukovytch et de son parti, renversés par le soulèvement populaire du Maïdan. Il s’agissait de sauver le pouvoir oligarchique dans sa base centrale en s’appuyant sur l’impérialisme russe.

      Pour la deuxième force, l’impérialisme russe lui-même, il s’agissait de déstabiliser et désintégrer l’Ukraine qui, avec la victoire du soulèvement du Maidan et tournée vers l’Union européenne, risquait, cette fois définitivement, de rompre le rapport colonial séculaire l’attachant historiquement à la Russie.« 


      Sur un autre article du NPA, il y a une photo de chars russes, soit disant en Ukraine, alors que les médias occidentaux les annonçaient chaque semaine, sans jamais arriver à en photographier un seul... L’article s’intitule » Troupes russes, hors d’Ukraine ! "


    • tf1Groupie 6 septembre 2016 17:48

      @Doctorix

      Cette distinction bidon entre Russie et URSS est d’une grande médiocrité : l’URSS n’était qu’une forme d’existence de l’Empire Russe.

      Les gentils qui se qualifient de pro-russe ne sont pas d’une grande honneteté.

      Au début c’était drôle, mais un article de propagande par jour ça devient indigeste ...


    • tf1Groupie 6 septembre 2016 17:52

      @doctorix
      « la Russie d’aujourd’hui se contente de protéger ses frontières »

      Et le pire c’est qu’en « protégeant » ses frontières elle a agrandi son territoire (Crimée).
       smiley smiley
      C’est fort non ? smiley


    • doctorix, complotiste doctorix 6 septembre 2016 19:56

      @tf1Groupie
      La Crimée contient deux tiers de Russes.

      La Crimée, c’est la Russie.
      Et on a demandé leur avis aux criméens. Pour à 96,8%.
      Je sais, c’est pas la coutume de demander aux gens ce qu’ils veulent.
      Ni de s’exécuter quand ils ont choisi.
      Il faut donc tout répéter ?

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 septembre 2016 19:56

      @tf1Groupie
      C’est Khrouchtchev en 1954 qui avait fait cadeau de la Crimée à l’ Ukraine...
      Offrir une région à un autre pays, sans demander l’avis des citoyens, cela ne vous choque pas.
      Ce qui vous choque, en somme, c’est que Poutine ait organisé un referendum pour leur demander leur avis ...


    • alinea alinea 6 septembre 2016 21:04

      @Fifi Brind_acier
      Ce n’est pas Poutine qui a organisé le référendum mais le parlement criméen, la Crimée avait un statut à part en Ukraine.
      Faut-il rappeler pour la centième fois qu’aucun papier n’a été signé pour valider le cadeau de Khrouchtchev ? La Crimée n’a jamais été légalement ( ONU) ukrainienne !!


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 septembre 2016 07:41

      @alinea
      Vous avez sans doute raison, je vais étudier la question de plus près...


    • jmdest62 jmdest62 7 septembre 2016 12:58

      @alinea

      Vous avez fait trembler les bases d’un militant UPR ....chapeau bas !
      La dé-radicalisation est en marche  smiley

      @+

      merci pour le +


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 11 septembre 2016 21:22

      @jmdest62
      Je serais vous, je ferais profil bas, vu les milliers d’adhérents à l’ UPR qui viennent du FDG... Ce n’est pas en critiquant l’ UPR que les récupèrerez, mais en étant aussi précis et cohérent que l’ UPR. 12 000 adhérents à l’ UPR ce week-end ! La jalousie est un vilain défaut ...


  • bernard29 bernard29 6 septembre 2016 13:30

    La meilleure manière d’être pro-russe, c’est d’être anti-Poutine.


Réagir