jeudi 16 décembre 2021 - par lecoindubonsens

E. Macron et la réforme des retraites

 

E. Macron et la réforme des retraites

Une pièce vue en 3 actes

  1. Une idée géniale et « de bon sens » de proposer une réforme des retraites sur les 2 principes suivants :

    * universalité = la même règle pour tous les citoyens
    * un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous

  2. Un sabotage auto destructif du projet en mentionnant les points

    * âge pivot
    * 64 ans en 2027
    * taux plein et décote


    en effet, ces 3 termes sous entendent qu’il y a un âge normal pour partir en retraite (64 ans) avec un montant normal (le taux plein).

    Cela génère donc la frustration et le rejet de

    * tous ceux qui souhaitent une retraite avant 64 ans : impression qu’il faut y renoncer ou accepter une retraite au rabais
    * tous ceux qui souhaitent travailler plus (limite à 67 ans)
    * tous ceux qui ne comprennent pas (à juste titre) pourquoi il faut retarder le départ en retraite alors qu’il y a tant de chomeurs et de jeunes qui ne trouvent pas d’emploi
     

  3. Le retournement de veste ce 15 décembre en renonçant au principe de l’universalité avec maintien de 3 régimes de retraites pour fonctionnaires, privés et indépendants.
     

ET POURTANT, n’est-ce pas le système le plus équitable un système de retraite unique basé sur

* universalité = la même règle pour tous les citoyens


* un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous
* la pénibilité ne se gère pas par une règle spéciale, mais par une rémunération accrue (donc cotisations retraites accrues permettant de partir plus tôt à montant égal)
* les avantages liés aux enfants ne se gère pas par une règle spéciale, mais par des revenus liés aux enfants (avec possibilité de cotisations retraites permettant de partir plus tôt à montant égal)
* choix totalement libre de son âge de départ en retraite
* le montant étant calculé selon seulement 2 critères : le total des cotisations versées et l’espérance de vie théorique nationale à l’âge de départ.

AINSI
* il n’y a plus de notion d’âge normal ou pas, de montant normal ou pas, de décote ou majoration
* plus de débats inutiles sur ces sujets avec les sentiments de frustration liés
* par construction, les comptes sont équilibrés

M. Macron, sur ce sujet, de l’enthousiasme à la désillusion. DOMMAGE !

 



58 réactions


  • Jean 16 décembre 2021 18:03

    Bonjour, je suis en retraite depuis 7 ans entré à 60 ans.

    Il se trouve qu’avec une carrière bien pleine j’ai une retraite correcte ( mais je dois aider mes enfants....)

    J’ai travaillé dans mon entreprise pour « unifier les caisses » cela a été impossible car certaines travaillent toujours avec du « papier » par exemple, de plus il faudra transférer le pactole et là cela bloque.

    Mais bon , le but est de transférer la retraite ( et la sécu) au privé genre malakoff ou humanis, ils ont posé des conditions : retraite à 67 ans, cad proche de la maladie ou la mort. Bon courage aux « restants »


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 décembre 2021 18:26

      @Jean
      « le but est de transférer la retraite ( et la sécu) au privé genre malakoff ou humanis »
      « « unifier les caisses » cela a été impossible »

      vous abordez plusieurs points

      • savoir si le sujet retraite doit être traité par public ou privé : cela me semble un faux débat, car si l’on arrive a mettre en place un systeme unique basé sur des régles communes universelles, il semble évident que ce système doit techniquement être unique et sous controle du collectif.
      • l’aspect technique « le papier ou autre » : pas d’inquiétude pour cela = si accord sur les principes, la technique peut suivre

      j’ai toujours un peu de mal à comprendre pourquoi les principes simples et équitables énoncés génèrent autant de réserves. Et je remercie donc tous ceux qui voudront bien argumenter en expliquant leurs reserves, leurs oppositions a une mise en oeuvre de la solution proposée.


  • Lynwec 16 décembre 2021 18:06

    Le titre doit être revu : remplacez réforme par destruction, ce sera plus proche de la réalité.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 décembre 2021 18:28

      @Lynwec
      Bonsoir. Avant de changer le titre, pouvez vous expliquer pourquoi la solution proposée vous semble une « destruction ». Je tenterez de vous répondre, et c’est ainsi que l’on progresse vers des solutions pouvant satisfaire le plus grand nombre.


    • LeMerou 17 décembre 2021 19:27

      @lecoindubonsens
      Bonsoir.

      La retraite à taux plein aujourd’hui est toujours à 67 ans maxi.
      et l’âge mini est de 62 piges.

      A mon sens il ne faut pas parler d’âge de départ, mais de durée de cotisations
      Depuis un bout de temps des générations entrent dans le monde du travail, bardés de diplômes.
      Car tout va dépendre de l’âge d’entrée dans le monde du travail, Donc travaille tard. Si l’on prends les 41,5 annuités.
      Un bachelier à environ 17.5 ans en moyenne à 60 piges il a toutes ses indemnités, il bossera 2 ans de plus pour atteindre les 62 ans..
      Un Bac+2 à 62 piges, etc.... donc pour eux l’age de la retraite va s’étaler de 62 à 67 voire plus si affinités.

      Il restera toujours des principes de « carrières longues » pour ceux travaillant tôt, et ils sont minoritaires.

      Avec le coup du 15 décembre Micron 1er, nous fait une réforme des retraites habituelle, du changement dans la continuité en fait.
      Le principe de l’universalité dans la retraite...................... Avec 42 régimes différents..


    • TSS (...tologue) 18 décembre 2021 20:37

      @LeMerou
      Mon fils est sorti de l’ecole à 28 ans suivant les variations d’annuités
       cela lui fera un age de retraite à taux plein entre 70 et 75 ans ????
       


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 décembre 2021 18:17

      @LeMerou
      « A mon sens il ne faut pas parler d’âge de départ, mais de durée de cotisationsé »
      Desolé pour le délai de reponse a votre message que je ne vois que maintenant !

      Je vais plus loin que vous = A mon sens il ne faut pas parler d’âge de départ,ni de de durée de cotisations, ni d’age pivot, ni de taux plein !!!

      mais simplement du total cotisé, et de l’esperance de vie d’un français a l’age choisi pour son départ en retraite.

      A partir de ces seules infos, un actuaire sait très bien calculer le montant de la retrait.
      Règle unique, universelle, valable pour tous, équitable !

      Les métiers pénibles doivent être plus payés, donc plus de cotisations, ce qui permet de partir plus tôt a montant égal
      Pour les enfants, chaque enfant génére un revenu dont une partie peut être réinvesti en cotisations retraites = idem ce qui permet de partir plus tôt a montant égal


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 décembre 2021 18:20

      @TSS (...tologue)

      Desolé pour le délai de reponse a votre message que je ne vois que maintenant !

      Si sortie école a 28 ans, j’espere métier « qui paie bien »

      donc comme repondu a @LeMerou = A mon sens il ne faut pas parler d’âge de départ,ni de de durée de cotisations, ni d’age pivot, ni de taux plein !!!

      mais simplement du total cotisé, et de l’esperance de vie d’un français a l’age choisi pour son départ en retraite.

      A partir de ces seules infos, un actuaire sait très bien calculer le montant de la retrait.
      Règle unique, universelle, valable pour tous, équitable !

      Les métiers pénibles doivent être plus payés, donc plus de cotisations, ce qui permet de partir plus tôt a montant égal
      Pour les enfants, chaque enfant génére un revenu dont une partie peut être réinvesti en cotisations retraites = idem ce qui permet de partir plus tôt a montant égal

      Avec « un métier qui paie bien », montant de retraite correct possible malgre moins d’années de cotisations


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 16 décembre 2021 18:29

    je tenterai smiley


  • chantecler chantecler 17 décembre 2021 06:38

    "Une idée géniale et « de bon sens » de proposer une réforme des retraites sur les 2 principes suivants :

    * universalité = la même règle pour tous les citoyens
    * un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous...« 

    Ca c’est les limites de la référence au bon sens :

    Si chacun fournissait autant d’effort pour gagner 1 € , ça pourrait être vrai .

    Mais à la limite , entre le mec qui gagne 1000 € le temps de se moucher , un trader par exemple, et celui qui gagne 1000 € par mois en manipulant des parpaings , il y a une sacrée différence ...

    Il faut se méfier du »bon sens" ....


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 08:40

    Votre remarque "entre le mec qui gagne 1000 € le temps de se moucher , un trader par exemple, et celui qui gagne 1000 € par mois en manipulant des parpaings" me semble exacte et de bon sens

    TOUTEFOIS, cela n’a rien a voir avec la reforme des retraites.

    Si votre message est qu’il faut une refonte totale du calcul des revenus pour les rendre plus équitables, nous ecrivons la même chose (voir mes autres posts)

    Si vous pensez que les revenus d’un trader sont indécents par rapport aux services rendus au collectif, nous sommes aussi d’accord, et je vais même plus loin que vous puisque je propose la suppression de cette profession qui ne rend en fait aucun service (si, si, refléchissez, c’est exact, totalement improductif pour le collectif)

    Donc je maintiens que le système de retraite que je propose est équitable et viable (comptes équilibrés).

    Nous ne serons en désaccord que si vous proposez

    • mêmes revenus pour tous (peu importe que le boulanger bosse pour faire 100 ou 200 baguettes, et peu importe que ce soit le chirurgien qui vous sauve la vie ou l’agent municipal qui balaie votre trottoir 28h par semaine)
    • et donc même montant de retraite pour tous

    ce ne serait pas équitable et de bon sens de votre part.


    • chantecler chantecler 17 décembre 2021 09:10

      @lecoindubonsens
      Bof si votre boulanger ne peut vendre que 100 baguettes il serait idiot d’en fabriquer 200 !
      Par contre s’il n’y a plus de boulanger c’est ennuyeux .


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 09:26

      @chantecler
      « Bof si votre boulanger ne peut vendre que 100 baguettes il serait idiot d’en fabriquer 200 »
      Certes, mais en déduisez vous qu’en travaillant ainsi 2 fois moins, il doit quand même avoir le même revenu et la même retraite ?
      Tous les avis sont possibles, mais je ne trouverais pas cela équitable.
      Contestez vous toujours mon bon sens ? et si oui, pourquoi ? sur quel point ?


    • chantecler chantecler 17 décembre 2021 13:03

      @lecoindubonsens
      J’en déduis rien du tout .
      Préparer 100 ou 200 baguettes ça prend à peu près le même temps .
      Ton four chauffe aussi longtemps .
      On utilise simplement moins de matière première pour 100 que pour 200 qui n’est pas très coûteuse : farine sel eau et levures .
      Le principal c’est que les gens puissent acheter leur pain en quantité et en qualité .
      Parce que la production industrielle de pain on sait faire et on n’a pas besoin de boulanger ....
      Maintenant on pourrait envisager d’autre systèmes : davantage de pain produit et expédié là où il y a de la demande .
      Y compris , dans les lieux de grande pauvreté ....
      Mais je suis certain que dédommagé , ton boulanger accepterait de le produire .
      C’est une profession tout à fait respectable .


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 14:04

      @chantecler
      que dans mon exemple de boulanger, le rapport de travail ne soit pas directement proportionnel à la production (et donc pas du simple au double), nous sommes d’accord, c’est une evidence.
      Mais j’espère que vous avez compris que l’exemple du boulanger ne sert qu’a illustrer le fait qu’a mon avis les remunérations ne doivent pas être identiques pour tous, que l’on bosse peu ou plus, que l’on ait une expertise/responsabilité ou pas, ...

      donc votre remarque, bien qu’exacte, ne change pas grand chose au débat.


  • Jean-Claude BARESCUT 17 décembre 2021 09:34

    Assez d’accord mais votre projet est très loin du projet initial de Macron qui voulait en fait basculer d’un système d’assurance vers un système fiscal redistributif. En gros l’état s’attribue toutes les cotisations et les redistribue à son gré y compris à ceux qui n’ont pas cotisé mais que l’on veut séduire pour avoir leurs votes. La révolte contre le projet était justement du fait de ceux qui pressentaient qu’ils allaient être les vaches à lait du système (ex les cadres avec des droits plafonnés mais des cotisations non plafonnées !).

    Vous dites : "le montant étant calculé selon seulement 2 critères : le total des cotisations versées et l’espérance de vie théorique nationale à l’âge de départ« . C’est typique d’un véritable système d’assurance et je suis d’accord avec vous.

    Vous dites aussi : »un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous ". Je suis d’accord aussi mais il doit s’agir de tout ce qui est cotisé par l’employé ou l’employeur, c’est à dire en fait la différence entre la masse salariale et le net. Cela pose un problème pour les fonctionnaires où l’état ne verse pas de cotisation patronale mais inscrit seulement une dette hors bilan.


    • chantecler chantecler 17 décembre 2021 09:41

      @Jean-Claude BARESCUT
      Sauf que dans la retraite à point, c’est l’état qui fixe la valeur du point .
      Et si les résultats économiques sont catastrophiques ta retraite vaut pas grand chose .
      Idem si tu prends une assurance retraite privée .
      Les ceux qui ont vendu des contrats gaz aux petits oignons ont eu vite fait de fermer boutique quand le prix du gaz a explosé .
      Et les clients se sont rabattus sur ce qui par chance existait encore .


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 10:11

      @Jean-Claude BARESCUT
      Une précision pour être clair. Mon objectif n’est pas de défendre les propositions de E.Macron ou autres, mais les miennes. Diffusées pour la première fois en 2016 donc avant EM.

      Heureux de voir que vous avez lu et tenté de comprendre. Espérons que de nombreux autres suivront votre exemple. Car si nous sommes nombreux à trouver ce modèle economique équitable et viable, pourquoi ne pas le mettre en oeuvre ?

      Une précision sur "il doit s’agir de tout ce qui est cotisé par l’employé ou l’employeur, c’est à dire en fait la différence entre la masse salariale et le net« 
      Non pas toute cette différence, puisque si vous lisez ma proposition
      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237261
      vous verrez que cette différence finance le pouvoir d’achat des seniors mais aussi le pouvoir d’achat des jeunes.

      Il n’y a pas de miracle mais juste du bon sens : ceux qui produisent une année donnée (les actifs) partagent leur production avec les inactifs (jeunes et seniors).
      Mais finalement c’est équitable puisque en gros simples revenus différés dans le temps (en avance pour les jeunes et en retard pour les seniors).

      Disponible pour poursuivre »la construction" si vous le souhaitez


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 10:35

      @chantecler
      prenez un peu de recul et faites l’exercice suivant
      « sur un an, regardez toute votre consommation, et appreciez a quelle date a été fourni le travail permettant cette conso »

      vous arriverez sans doute a la conclusion que l’essentiel de la conso des français sur un an correspond a peu près en valeur a la production des français sur un an

      dit autrement, si vous prenez le train, c’est qu’au même moment il y a un conducteur qui travaille dans le train, si vous mangez une baguette, c’est qu’un boulanger vient de bosser, etc

      tout cela pour dire que vos réserves sur un système a point sont sans objet.

      En effet, quel que soit le système de retraite et quelle que soit notre organisation, les humains du moment se partagent la production des actifs du moment.

      Il y a donc juste 2 types de questions a se poser !

      • quelle part les actifs donnent-ils globalement aux inactifs seniors et jeunes ?
      • a l’intérieur d’un groupe, par exemple les seniors, quelles sont les règles de partage ?

      Le système a points, et la soluion que je propose, me semblent un bon moyen de définir les règles de partage d’une enveloppe globale entre retraités. Mais le système à points ne donne aucune info sur la dimension de cette enveloppe globale = c’est un point a préciser/définir.

      Sur ce point, les yaka fauquon proposent souvent des choses dans le sens « suppression des charges, tout ce que donne le patron va au salarié », « suppression/baisse des impots et taxes »,

      et pourtant pas de miracle, que du bon sens :

      • si en gros en 40 ans de vie active on doit produire pour 80 ans de vie, il faut bien « donner » 50% de sa production des 40 ans
      • si seulement 24 millions de français produisent (30 millions si l’on utilisait les chomeurs) pour 68 millions de consommateurs, ici aussi, les producteurs « donnent » plus de la moitié de leur production pour permettre a tous de consommer

      mes posts

      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237261
      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237339

      proposent une organisation possible


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 10:50

      @chantecler
      « Sauf que dans la retraite à point, c’est l’état qui fixe la valeur du point .
      Et si les résultats économiques sont catastrophiques ta retraite vaut pas grand chose »
      prenons un exemple extrême pour caricaturer :
      supposons que la situation est tellement catastrophique que le seule production française soit celle d’un boulanger qui ne produit qu’une baguette !

      Alors peu importe système a points ou pas, peu importe notre organisation, car le boulanger vendra SA baguette au plus offrant et seul M. Arnaud pourra proposer plusieurs milliards pour acheter cette baguette.

      Donc si « ta retraite vaut pas grand chose », le coupable n’est pas le système à points, mais

      • une production insuffisante pour répondre au besoin de tous : c’est pour cela que sans vouloir toujours plus de croissance, il faut quand même rechercher une production suffisante avec une efficacité max (automatisation, etc = tout ce qui permet de produire autant avec moins d’effort)
      • une définition claire des enveloppes globales que les actifs « donnent » aux jeunes et seniors

      mes posts

      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237261
      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237339

      proposent une solution


    • Jean-Claude BARESCUT 17 décembre 2021 11:10

      @lecoindubonsens
      Difficile d’argumenter en quelques lignes. J’avais écrit cela en 2019 et mon opinion n’a pas changé depuis :
      https://jcbwordpresscom.wordpress.com/2019/10/18/la-question-des-retraites/


    • Jean-Claude BARESCUT 17 décembre 2021 11:14

      @chantecler
      Quel que soit le système, quand l’économie s’effondre, les retraités ne peuvent pas être préservés.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 14:44

      @Jean-Claude BARESCUT
      merci beaucoup pour ce lien que j’ai lu avec intérêt.
      OK avec vous sur de nombreux points

      • pour ne garder que superbrut et netpayé,
      • sur "Un employeur ne devrait discuter avec ses employés que de leur salaire total et les laisser libres de le répartir entre de l’immédiat ou des assurances diverses« 
      •  »De même, s’agissant des couples, il est naturel que les points acquis par l’un ou l’autre membre soient partagés. Si l’un des deux acquiert 80 et l’autre 20, chaque conjoint devrait avoir son compte de points crédité de 50«  : exactement ce que j’ai écrit en 2016 !
      • tout comme »les célibataires sans enfants apportent une contribution aux couples avec enfants. Ils auraient tort de s’en plaindre car c’est justement les enfants des autres qui vont financer leur retraite« 

      Concernant la penibilité et votre »deux personnes ayant acquis le même nombre de points mais ayant une espérance de vie différente au moment où elles partent en retraite devraient toucher des montants annuels différents« , je propose de regler cela non dans le dossier retraite mais dans le niveau de remunération (bien sur mieux payé si pénible). Ainsi après 30 ans de travail, celui qui a un travail pénible pourra par exemple partir avec le même montant que l’autre après 40 ans.

      Cela règle aussi votre reserve »Il n’est pas admissible que des professions autrefois très dure mais aujourd’hui améliorée maintiennent la fiction d’une durée de vie raccourcie« . Si le travail n’est plus pénible »plus de prime charbon« dans la rémuneration. Et pas besoin de faire des enquetes complexes du temps dans chaque metier au moment de la retraite, le total des cotisations est suffisant = simple et efficace, plus le respect de la liberté individuelle de chacun

      Nos propositions semblent proches sur le mode de calcul du montant de retraite.

      Bien sur, le 14% de PIB est farfelu, et c’est cela le coeur du problème. Si l’on chiffre a 17 millions le nombre de retraités, soit 25% de la population.

      Cela veut dire que la part de conso d’un retraité est environ la moitié (comparaison 14% et 25%) de celle d’un français moyen ! et dire que certains affirment que les retraités sont des privilégiés ! chiffres a l’appui, c’est faux.

      Voici le lien vers une autre analyse possible

      http://lecoindubonsens.unblog.fr/2020/03/22/economie-politique-societe-cest-fastoche-une-nouvelle-approche-juste-avec-bon-sens/

      Toutefois qqs desaccords

      sur » Il est donc évident qu’il faut favoriser ceux qui ont des enfants car ce sont eux qui font vivre le système. Une bonification de 5% de points par enfant me parait un bon chiffre« ,

      je préfère »rien de spécial dans le dossier retraite", mais un versement par enfant, et comme vous le proposez pour l’ecart entre superbrut et netpaye, que chacun ait une liberté partielle d’affecter en cotisation retraite, ce qui lui permet ensuite de partir plus tot avec même montant ou plus tard avec plus. Toujours le respect de liberté/responsabilité individuelle max.

      desaccord aussi sur la multiplication des caisses de retraites, il n’en faut qu’une = voir le scandale des avocats, fort égoistes et voulant donner des leçons ! des irresponsables !

      mais ok avec vous que le collectif doit pouvoir maitriser le fonctionnement de ce système unique, cela devrait être possible


    • Jean-Claude BARESCUT 17 décembre 2021 17:26

      @lecoindubonsens
      Tout cela se discute bien sûr. Ce qui est désolant dans cette affaire c’est qu’il n’y ait eu aucun débat sérieux. Macron a voulu passer en force sans se justifier autrement que par quelques slogans de com. Et les oppositions diverses n’ont pas non plus voulu vraiment susciter un débat sur les points de fond. Elles sont préféré encourager des réactions de rejet primaires plutôt que d’essayer d’être vraiment constructives au risque de décevoir ceux qui veulent croire au père Noël.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 20:42

      @Jean-Claude BARESCUT
      Au moins 2 qui arrivent à discuter sans s’insulter, avec un rapprochement qui semble possible sur l’essentiel, même si encore qqs points à débattre.

      Concernant « aucun débat sérieux. Macron a voulu passer en force », il y a quand même eu une belle mise en scène pour le débat (j’ai eu le plaisir d’y participer), mais pas suffisant pour eviter les erreurs et l’echec. OK avec le reste de votre conclusion. Dommage. Espérons que d’autres liront ceci et prendront le temps de réflechir... pour arriver aux mêmes conclusion que nous = un meilleur système plus equitable, respectant mieux les choix individuels et economiquement viable, c’est possible !


  • zygzornifle zygzornifle 17 décembre 2021 09:47

    Après son élection et a peine son gouvernement constitué il va se jeter sur les retraites comme un vautour sur une charogne ....

    Macron ne ment jamais c’est la vérité qui se trompe ....


  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2021 15:40

    Que dit la Constitution ?

    " Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence." (préambule de la Constitution de 1946 alinéa 11 encore en vigueur).

    La Constitution ne s’engage donc à assurer que les moyens convenables d’existence. Or les personnes âgées impotentes doivent épuiser toute leur épargne et vendre leur maison avant de recevoir une aide de la collectivité. Voilà donc ce que la loi considère comme les moyens convenables d’existence ; avoir de l’épargne ou avoir un bien immobilier est considéré comme avoir les moyens convenables d’existence par l’administration. On peut remarquer au passage qu’un chômeur doit être traité de la même façon que le retraité impotent selon le préambule de 1946 alinéa 11 ; il est en effet spécifié dans les droits de l’homme de 1789 :

    "La loi doit être la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse." art.6

     

    Qui doit payer ce que l’Etat dépensera pour les retraités ?

    " Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés." (art.13. droits de l’homme 1789)

    Cette nouvelle contrainte simple, claire et de bon sens, précise que seuls les citoyens et tous les citoyens doivent payer pour ces moyens convenables d’existence et ce en raison de leurs ressources. Il n’est donc aucunement question de faire payer les entreprises.


     On s’aperçoit aussi que l’Etat est coupable de se servir de l’impôt pour diriger l’économie et les choix des français ; par exemple : imposer à un plus fort taux ceci et à un moins fort taux cela, est parfaitement illégal devant l’article 13 des droits de l’homme. Seules les ressources doivent être prises en compte et non pas le fait de posséder une maison ou un véhicule. (impôts locaux et vignette)

     

    Que dit le code civil ?

    " L’enfant, à tout âge, doit honneur et respect à ses père et mère." (art. 371)

    " Les enfants doivent les aliments à leur père et mère et autres ascendants qui sont dans le besoin." (art. 205)

    " Les gendres et belles-filles doivent également, et dans les mêmes circonstances, des aliments à leur beau-père et belle-mère, mais cette obligation cesse lorsque celui des époux qui produisait l’affinité et les enfants issus de son union avec l’autre époux sont décédés." (art. 206)

    Ainsi, le code civil apporte le complément à fournir par les enfants pour les retraites des parents. Or qu’en est-il actuellement ? Le code profane a adopté cette loi hors de sens : les enfants devront soutenir d’abord les chômeurs et les grasses retraites des autres au détriment de leurs parents qui sont dans le besoin et auxquels on demandera d’épuiser leur épargne et de vendre leur maison.

     

    Que dit la Bible ?

    « Tu honoreras ton père et ta mère »

    " Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle." (1ère épître à Timothée ch.5-v.8)

    " Si une veuve a des enfants ou des petits enfants, qu’ils apprennent avant tout à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qu’ils ont reçu d’eux ; car cela est agréable à Dieu." (1ère épître à Timothée ch.5 v.4)

    La Bible rejoint donc le code civil pour imposer aux enfants le soutien aux parents.

     

    Que faire quand on n’a pas d’enfant ?

    D’une part, l’Etat assurera les moyens convenables d’existence, d’autre part, cette personne sans enfant aura pu se constituer une retraite car n’ayant rien eu à payer pour élever et éduquer ses enfants.

     


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 16:00

      @Daniel PIGNARD
      Vos remarques confirment que l’on peut effectivement imaginer de multiples organisations.

      Par exemple sur "Que faire quand on n’a pas d’enfant ?« , vous allez encore plus loin que moi dans la liberté/responsabilité individuelle : le célibataire se constitue une retraite suffisante avec ce qu’il ne paie plus pour les enfants, mais quid s’il dilapide en jouant les cigales ? Vous prévoyez que l’état assure, c’est a dire »les autres" assurent, c’est inéquitable que la fourmi finance la cigale. Enfin, n’oubliez pas que même s’il a une grosse fortune, le célibataire retraité ne pourra pas manger si les enfants des autres ne sont pas présents pour produire. Donc pour une fois, préférence pour un peu plus de collectif et moins de liberté. Le celibataire sans enfant doit, comme les autres, contribuer pour les jeunes.

      Etc. pour les autres points


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2021 16:06

      @lecoindubonsens

      « Vous prévoyez que l’état assure, c’est a dire »les autres" assurent »

       

      Oui mais dans les autres, il y a votre célibataire qui doit payer ses impôts proportionnels à son revenu.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 16:08

      @Daniel PIGNARD
      « Le celibataire sans enfant doit, comme les autres, contribuer pour les jeunes. »
      d’autant plus que, si vous avez bien compris mes propositions, les prélèvements faits sur les revenus des actifs et consacrés a la jeunesse sont en fait, dans l’esprit, le simple remboursement de ce que le célibataire a reçu dans sa propre jeunesse, donc c’est un du.
      En parallèle, les prélèvements faits sur les revenus des actifs et consacrés aux seniors sont en fait, dans l’esprit,

      des économies pour sa propre retraite. Donc pas un vol mais juste une précaution pour soi-même.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 16:18

      @Daniel PIGNARD
      au moins un point commun avec vous, c’est l’absence d’impots sur les entreprises (hors TVA) et l’absence d’imposition sur la possession. Puisque comme décrit dans

      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237261
      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237339

      disparition de toutes formes d’impots et taxes a l’exception des prélévements sur remunerations (pour financer jeunes et senior = partage des richesses entre generations),

      et de la TVA (pour financer les biens et services « gratuits » par la conso des biens et services payants)

      Ainsi « les riches » financent davantage le collectif par les prélèvements sur leurs gros salaires et la TVA sur leurs grosses consommations. C’est équitable.

      Pour en revenir a votre celibataire, même pas d’impot sur le revenu a payer


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2021 16:29

      @lecoindubonsens
      Non, la TVA est interdite par l’article 13 des droits de l’homme de 1789. Elle est donc inconstitutionnelle parce que non proportionnelle aux revenus et non répartie entre tous les citoyens.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 17:17

      @Daniel PIGNARD
      "la TVA est interdite par l’article 13 des droits de l’homme de 1789. Elle est donc inconstitutionnelle parce que non proportionnelle aux revenus et non répartie entre tous les citoyens".

      alors je suis partisan d’une assemblée constituante pour changer la constitution smiley
      merci pour votre participation

      et pourtant votre raisonnement est faux !
      si l’argent ne sert finalement qu’a consommer, celui qui a de gros revenus consomment plus, donc paie plus de TVA. Ainsi sa TVA payée est bien proportionnelle a ses revenus. Elle est aussi répartie entre tous les citoyens, la TVA est donc constitutionnelle.
      et l’on peut mettre en oeuvre mes propositions sans changer la constitution, merci pour votre aide, je ne pensais pas que cela pouvait être ausi simple.

      Avec votre démarche « inconstitutionnel parce que non réparti entre tous les citoyens », j’en déduis donc que sont anticonstitutionnels l’impot sur le revenu (la moitie des citoyens ne paie pas)

      , l IPI/ISF (payé par très peu), les fonciers (pays par le seuls propriétaires), la TH (encore payées par 20% de citoyens), etc., vous avez raison, il y a des injustices et des réformes à faire.
      Tiens, dans mes propositions, j’ai déjà réglé tout cela ... Encore merci.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2021 18:02

      @lecoindubonsens

      Les taxes touchent énormément plus le pauvre que le riche en pourcentage de son revenu et cela en violation de l’article 13 des droits de l’homme de 1789. Plus les impôts passent par les taxes, plus ils sont favorables aux riches. Pourquoi  ? Mais parce que les taxes sur la consommation : 1)Ne touchent que les achats en France et non pas l’épargne et les achats à l’étranger ce que fait au contraire l’impôt proportionnel aux revenus. 2)Touchent le riche à un taux bien moindre sur son revenu. Exemple  : Soit un riche qui touche 25 000 euros/mois et a un 4x4 qui consomme 180L par mois soit 275,4 euros. et un pauvre qui touche 1500 euros/mois et a un véhicule qui consomme 84 L par mois soit 128,52 euros. Le riche donne donc 275,4/2,61 = 105,52 euros à la raffinerie et 169,9 euros en taxe, soit un taux d’imposition sur son salaire de 0,68 %. Le pauvre donne donc 128,52/2.61 = 49,24 euros à la raffinerie et 79,3 euros en taxe, soit un taux d’imposition sur son salaire de 5,28 %. L’imposition du pauvre est à 5,28 % de son salaire et celle du riche à 0,68 % de son salaire. Les taxes sont donc des impôts très injustes. «  Riche ou pauvre, vous ne pouvez manger qu’un poulet par jour » (Marcel Dassault)

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 décembre 2021 18:23

      @lecoindubonsens

      La résistance à l’oppression des impôts sur la propriété est tout à fait justifiée.

      ART. 2. — Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.

      ART. 17.La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

       

      Le foncier et les taxes sur les successions de propriété sont donc inconstitutionnels.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 20:56

      @Daniel PIGNARD
      on lit ou entend souvent votre argumentation et vos calculs, mais cela ne change rien a la validité de la mienne.

      Reprenons votre riche qui touche 25 000 euros/mois et votre pauvre qui touche 1500 euros/mois. Pour simplifier, supposons que les 2 dépensent tout leur mois dans un produit avec une TVA de 25% (taux juste pour me simplifier les calculs).

      Le riche aura donc payé 5000 euros de TVA (produit a 20000 eurosHT) et le pauvre 300 euros (produit a 1200 eurosHT).

      Imposition identique a 25% pour les 2, c’est équitable (*)
      mais le riche contribue pour 5000 euros au budget collectif et le pauvre seulement pour 300 euros.

      (*) naturellement si les revenus sont justifiés, et ne sont que la contrepartie equitable du service rendu. A moins que vous ne constesttiez le fait d’avoir des revenus identiques pour tous. Defendez vous le salaire unique, même montant pour tous ?


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 17 décembre 2021 21:03

      @Daniel PIGNARD
      totalement ok avec vous sur l’injustice de taxer/imposer la possession.

      je ne place pas cela d’un point de vue des textes constitutionnels ou autres, mais juste selon le bon sens, refléchissons ensemble !

      bien sur sous reserves que le bien soit acquis avec des revenus mérités et équitables, celui qui achète et possede le fait au détriment de sa consommation

      dit autrement, on peut dépenser la même somme en achetant un logement ou en voyageant beaucoup...

      pourquoi pénaliser celui qui a choisi d’être fourmi et propriétaire par rapport a celui qui a choisi d’etre cigale et de consommer, c’est le respect de leur liberté de vie


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 décembre 2021 11:41

      @lecoindubonsens
      Le riche ne dépense pas ses 25 000 euros par mois dans la consommation tandis que le pauvre le fait.
      Le riche fait de l’épargne, paie éventuellement des loyers, achète à l’étranger des biens de consommation et des propriétés.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 18 décembre 2021 11:47

      @lecoindubonsens

      Je ne défends pas le salaire unique pour tous mais seulement les mêmes moyens convenables d’existence à payer par l’Etat qui peuvent différer d’un endroit à l’autre.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 décembre 2021 18:41

      @Daniel PIGNARD
      le riche et le pauvre dépense leur argent comme ils le souhaitent = respect de leurs liberté.
      Si épargne, en fait juste report pour dépenses ultérieures = RAS
      Si investissement dans propriétés = RAS non plus puisque accord apparent sur le fait qu’il est injuste de taxer la possession (si acquis avec fruit du travail honnete, au détriment de sa conso)
      Si achat biens conso a l’etranger, sans doute un systeme de taxes a mettre en oeuvre si ces produits sont rapatriés


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 26 décembre 2021 18:45

      @Daniel PIGNARD
      "mais je defends seulement les mêmes moyens convenables d’existence à payer par l’Etat qui peuvent différer d’un endroit à l’autre"
      désolé mais pas très clair pour moi.
      Perso je défends la valeur travail : garantie d’avoir un emploi équitablement rémunéré pour avoir une existence convenable, et payé par l’employeur (peu importe état ou autre).


  • I.A. 18 décembre 2021 15:00

    « Si vous pensez que les revenus d’un trader sont indécents par rapport aux services rendus au collectif, nous sommes aussi d’accord, et je vais même plus loin que vous puisque je propose la suppression de cette profession qui ne rend en fait aucun service (si, si, refléchissez, c’est exact, totalement improductif pour le collectif)

    Donc je maintiens que le système de retraite que je propose est équitable et viable (comptes équilibrés).

    Nous ne serons en désaccord que si vous proposez

    • mêmes revenus pour tous (peu importe que le boulanger bosse pour faire 100 ou 200 baguettes, et peu importe que ce soit le chirurgien qui vous sauve la vie ou l’agent municipal qui balaie votre trottoir 28h par semaine)
    • et donc même montant de retraite pour tous 
    ce ne serait pas équitable et de bon sens de votre part. »

    Bonjour

    Si votre première proposition est exacte (la profession de trader), c’est exclusivement parce que vous y conditionnez le service collectif rendu.

    Et si votre suggestion de système de retraite est effectivement plus équitable et plus viable que celui que nous connaissons, il n’en reste pas moins qu’affirmer l’iniquité de revenus identiques pour tous, et donc de même montant de retraite pour tous, ne peut en aucun cas correspondre à votre première proposition.

    Voici :
    • Vous ne validez que les professions utiles à la collectivité (vous avez bien raison), et vous supprimez toutes les autres. Très bien.
    • Cependant vous décidez que certaines de ces professions utiles à la collectivité méritent plus de salaire que d’autres,
    • Et ce mérite, qui plus est, paraît être déterminé ici de façon totalement arbitraire et confidentielle
    Bien entendu, vous suggérez que sauver la vie d’autrui ou ne bosser que 28 heures par semaine ne méritent pas même reconnaissance… ce qui est à la fois facile et tordu.

    Je m’explique :
    • sauver la vie d’un vieux de 85 ans atteint de démence sénile n’est très certainement pas aussi remarquable que se coltiner tous les jours les ordures ménagères de vos congénères – ordures qui, si elles n’étaient pas traitées, finiraient par poser un problème de salubrité publique.
    • À l’inverse, sauver la vie d’un gosse de 20 ans est sans doute plus impressionnant que ne travailler que 28 heures la semaine
    • Ou bien : se lever à 4 heures du matin pour nettoyer la merde des autres tous les jours, c’est tellement rebutant, dégradant et salissant, que cela mérite un vrai bon gros salaire bien juteux…
    Qu’en dites vous ? Surtout, parlant de professions utiles pour la collectivité, si je vous dis que le panier de courses de 50 € représente 3,33 % d’un salaire de 1500 €, tandis qu’il ne représente que 1,25 % d’un salaire de 4000 €… ?

    Ceux qui répondent qu’il est question de compétences, de niveau d’études, d’effort ou de volonté, devront savoir qu’ils finiront plus vite qu’ils ne le pensent sur le bas-côté de la route, bousculés par plus compétents et plus intelligents qu’eux.
    Ils devront également reconnaître qu’avoir la chance de faire de grandes études est déjà un avantage en soi, et surtout se demander le plus honnêtement possible à quoi ils ressembleraient s’ils n’avaient pas eu la chance de faire des études (je préfère ne pas leur dire, moi, à quoi ils ressembleraient…).

    Il sera bon, aussi, de se poser un jour cette question : un emploi, c’est à vie, ou bien il faut alterner tous les cinq ans ?? Si éboueur un jour, égal éboueur toujours, alors les postes les plus populaires (journalistes, animateurs télé) resteront toujours entre les mêmes mains, les mêmes familles, les mêmes amis (népotisme).

    La très fameuse récompense au mérite concerne l’otarie à qui on jette quelques sardines pour avoir réussi à jongler de son nez avec un ballon. Elle concerne le singe à qui on offre une banane pour être parvenu à tourner les pages d’un livre. Elle touche aussi l’enfant à qui on donne des bons points, des billets de Monopoly ou des images pour avoir correctement fait ses devoirs… et seul ce dernier exemple est supportable dans une civilisation digne de ce nom. (Encore que les billets de Monopoly, quand même, c’était déjà une belle puce à l’oreille, non ?)

    Enfin, s’il doit y avoir responsabilités collectives ou publiques, sachez qu’elles ne doivent en aucun cas se reconnaître à un salaire ou à des privilèges (l’argent, matériel comme immatériel, n’a plus sa place dans une vraie civilisation). Celui qui est reconnu plus qualifié que les autres est simplement sensé avoir un vote qui pèse plus que celui des autres. Monsieur et Madame Fragile-de-Corps-et-d’Esprit doivent pouvoir vivre, matériellement, exactement comme n’importe quel responsable – sauf que leur voix électorale ne devrait absolument pas avoir la même valeur, et ce, d’autant qu’ils sont plus nombreux que les responsables.

    Bon, autant vous dire de suite qu’il n’existe pas de responsables sur terre. En revanche, toutes les nations de la planète sont extrêmement bien loties en personnes fragiles-de-corps-et-d’esprit, dont la voix électorale n’aurait jamais dû dépasser 0,01 point par personne.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 19 décembre 2021 07:55

      @I.A.
      bonjour, je vois que nous progressons et qu« après un début ressemblant à une grande opposition, déjà de nombreux points d’accord(*). Le dialogue est utile , alors continuons sur les seuls point encore à préciser.

      Sur »certaines de ces professions utiles à la collectivité méritent plus de salaire que d’autres, • Et ce mérite, qui plus est, paraît être déterminé ici de façon totalement arbitraire et confidentielle« , lisez ma proposition sur les chambres de métiers et la détermination du salaire équitable
      http://lecoindubonsens.unblog.fr/2019/03/23/les-syndicats-des-metiers/
      et vous verrez que si effectivement je trouve équitable une différence de rémunérations entre métiers, cette différence n’est pas arbitraire et confidentielle, bien sur pas déterminée par moi mais par »les citoyens« .

      Sur votre comparaison »sauver la vie d’un vieux de 85 ans ...sauver la vie d’un gosse de 20 ans ...plus impressionnant que ne travailler que 28 heures la semaine« 
      il y a du vrai dans vos remarques, mais ce n’est pas réellement un débat sur les rémunérations, mais sur les missions confiées à ces métiers. Donc autre débat, hors sujet sur notre point.

      Ensuite, vous evoquez divers criteres jouant sur la rémuneration »compétences, de niveau d’études, d’effort ou de volonté,etc« .
      S’il me semble evident que la compétence doit être un point incontournable (un peu de mal à imaginer l’interchangeabilité que vous évoquez, tous les 5 ans entre éboueurs et chirurgiens !, pas certain que ces derniers sachent manier les poubelles smiley, donc inquiétant)
      Si vous avez lu ma proposition, vous avez la réponse sur ce point : aucun a priori dans les montants de rémunerations.

      Enfin, sur votre proposition de donner un droit de vote selon la »fragilité-de-corps-et-d’esprit", j’avoue que c’est tentant en voyant certaines posts de ce site smiley, mais soyons sérieux ! Car le simple d’esprit qui ne mérite pas de pouvoir voter, c’est toujours l’autre, donc NON a la dictature de chacun, OUI à la dictature de tous (cela s’appelle la démocratie mais si des décisions par referendum peuvent parfois faire peur)

      (*) accord sur

      • trader inutile
      • valider que les professions utiles à la collectivité
      • suggestion de système de retraite est effectivement plus équitable et plus viable

    • I.A. 19 décembre 2021 10:31

      @lecoindubonsens

      « (un peu de mal à imaginer l’interchangeabilité que vous évoquez, tous les 5 ans entre éboueurs et chirurgiens !, pas certain que ces derniers sachent manier les poubelles , donc inquiétant) »

      Une interchangeabilité par niveaux de compétences égales, cela va de soi. Il existe des milliers de métiers utiles à la collectivité, pas seulement ces deux-là. Nous avons pris l’habitude de nous spécialiser et de nous octroyer des diplômes par spécialité, or c’est loin de représenter les multiples compétences de chacun.

      « Car le simple d’esprit qui ne mérite pas de pouvoir voter, c’est toujours l’autre, donc NON a la dictature de chacun, OUI à la dictature de tous (cela s’appelle la démocratie mais si des décisions par referendum peuvent parfois faire peur) »

      Nous n’accordons clairement pas la même importance aux choses :

      • je préfère voir des simples d’esprit vivre dans le confort, que de les voir participer à des décisions collectives. Appelez ça comme vous l’entendez.
      • ne pas considérer la différence entre naître dans une famille éduquée et aisée, et naître dans une famille pauvre et déprimée — c’est conserver l’iniquité en place, en plus de la laisser gagner du terrain chaque jour un peu plus : ça, c’est une dictature qui ne dit pas son nom.
      • admettre qu’il existe différents niveaux de compétence reconnus par diplôme et salaire à l’avenant (donc qualité de vie à l’avenant), sans admettre qu’il devrait y avoir différents échelons de vote, c’est définitivement se mentir à soi-même et mentir aux autres (cela revient à installer cette dictature qui ne dit pas son nom). Surtout que ces différents échelons de vote seraient, quant à eux, associés à une même qualité de vie pour tous (même salaire).

    • lecoindubonsens lecoindubonsens 19 décembre 2021 15:19

      @I.A.
      vos propositions sont innovantes, mais sans doute intéressant d’en préciser les modalités d’applications.

      Pas très clair pour moi

      1. votre « interchangeabilité par niveaux de compétences égales ».

        je comprends bien que vous ne voulez pas interchanger un eboueur et un chirurgien, mais qui pensez vous interchanger ?
        Si chirurgien par autre chirurgien, quel est est l’intérêt ?
        Si chirurgien par ingenieur, notaire, prof de fac ou pdg du cac40, je préfère ne pas être l’opéré. Pas plus de confiance qu’avec un éboueur smiley

      2. votre « admettre qu’il devrait y avoir différents échelons de vote »

        pourquoi pas, mais quelles règles proposez vous sans déclencher une révolution sur le non respect de égalité fraternité ? Comment désignez vous les « moins votants » ?


      Quant à « mêmes salaires pour tous », je respecte votre conviction, mais pour moi, c’est la meilleure route vers le déclin et la misère pour tous.
      En effet, si même salaire quel que soit l’effort (de formation, de travail en temps et qualité), il est evident que l’effort va baisser, donc la production va baisser. Gateau global plus petit = part moyenne plus petite pour tous.
      Les seuls éventuels gagnants seraient « les fainéants improductifs actuels »
      Je n’envisage pas que cela soit la motivation de ceux qui soutiennent cette idée.

    • I.A. 19 décembre 2021 21:19

      @lecoindubonsens

      « Si chirurgien par ingenieur, notaire, prof de fac ou pdg du cac40, je préfère ne pas être l’opéré. Pas plus de confiance qu’avec un éboueur »
      Dans la famille soignants, il existe bien des catégories, monsieur, et vous semblez les conchier sans rien y connaître. Sans compter que faire une place à l’apprentissage continu fait partie de nos priorités.

      « votre « admettre qu’il devrait y avoir différents échelons de vote »

      pourquoi pas, mais quelles règles proposez vous sans déclencher une révolution sur le non respect de égalité fraternité ? Comment désignez vous les « moins votants » ? »

      Ma révolution n’est pas pire que la vôtre. La mienne est utopique et ne s’en cache pas particulièrement. La vôtre prétend ne pas être utopique, donc se voile la face. Je ne cherche pas à plaire, en particulier à des simples d’esprit. Cette désignation des moins votants serait objective, donc non humaine, elle commencerait dès 2-3 ans, pour se confirmer très tardivement : autant vous dire que même les plus équitables n’y sont aucunement préparés, puisque ça ne concerne pas des durée de vie auxquelles nous sommes habitués ici (vous n’êtes pas sensés concevoir QUE pour votre civilisation, mais aussi pour toutes les civilisations possibles, présentes ou à venir, étrangères ou vôtres... sinon, vous risqueriez d’être rejetés par ces éventuelles « autres » civilisations  comprenez-vous bien ce que je suis en train de vous dire ?)

      « Quant à « mêmes salaires pour tous », je respecte votre conviction, mais pour moi, c’est la meilleure route vers le déclin et la misère pour tous.
      En effet, si même salaire quel que soit l’effort (de formation, de travail en temps et qualité), il est evident que l’effort va baisser, donc la production va baisser. Gateau global plus petit = part moyenne plus petite pour tous. »

      Excellente réponse, qui fait sans doute référence à ce que nous avons tous pu constater en URSS à l’époque. Donner une plus grosse part de gâteau aux personnes déjà plus compétentes que les autres, c’est tellement petit, tellement animal... !
      Un petit détail, donc : tout le monde, et par conséquent surtout pas n’importe qui (et encore moins n’importe quel animal ou simplet), n’est admis, dans une société humaine... Chez nous, les animaux — fussent-ils domestiques, gentils et « ressemblants » — ne décident pas du fonctionnement sociétal. 
      Ce qui n’empêche pas qu’ils bénéficient de tout le confort qui leur convient et de toute notre affection.

      Mon utopie est définitive et non modifiée depuis plus de dix ans, certainement comme la vôtre. La mienne étant non négociable, je m’arrêterai là sur ce sujet.

      Merci et bonne soirée à vous.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 21 décembre 2021 15:45

      @I.A.
      merci pour ce dernier message qui montre effectivement qu’il est difficile de poursuivre avec vous.
      Bonne continuation smiley


  • ddacoudre ddacoudre 18 décembre 2021 16:28

    Bonjour
    Toutes les réformes ne visent qu’à réduire les coûts sociaux humains pour réduire les charges du patronat et non pas pour remercier par un repos bien mérité ceux qui ont par leurs travails ont enrichi ceux qui disposent des capitaux et jouent en bourse.
    Ceux qui souhaitent travailler plus longtemps peuvent le faire
    Cela n’a rien avoir avec une retraite à taux plein à 60 ans.
    Si nous vivons plus longtemps c’est pour profiter de la vie et de ceux qu’ils aiment,bpas pour enrichir un peu plus ce qui le sont déjà.
    L’avenir n’est pas à la création d’emplois mais à l’enseignement pour maintenir les connaissances de nos créations et en imagine d’autres qui nous remplacent au travail.
    Que ferons quand nous vivrons tous à plus de cent ans en bonne santé, alors que les riches pourront se payer l’immortalité.
    Le peuple est toujours ben retard d’une guerre. Pendant que blés citoyens discutent de balivernes, comme celles de Zemmour ils ne s’occupent pas de leur avenir, alors que ceux qui détiennent le savoirs et le pouvoir en sont déjà à bla fin du siècle.
    http://ddacoudre.over-blog.com/2021/12/prelevements-technologique-sur-la-bourse-c-est-votre-droit.html
    Cordialement ddacoudre overblog


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 19 décembre 2021 08:10

      @ddacoudre
      "Toutes les réformes ne visent qu’à réduire les coûts sociaux humains pour réduire les charges du patronat ...« 
      FAUX, vous n’avez pas lu ou compris ma proposition de réforme.

       »taux plein à 60 ans" : vous imposez toujours un age fixe ! pourquoi ? respectez la liberté de ceux qui veulent plus tôt ou plus tard (c’est ce que je propose, liberté de choix).
      Vous parlez de taux plein, notion qui n’a pas réellement de sens ; réfléchissez et vous verrez, difficile de définir cette notion, alors laissez tomber et regardez le principe équitable de ce que je propose.

      Quant à votre proposition de prélévements sur la bourse, vous manquez d’ambition ! Je regrette que par cette proposition vous validiez ainsi le maintien de la bourse actuelle comme une chose normale a maintenir. La vraie solution n’est pas de taxer mais de supprimer ce truc, sans doute fort sain et utile pour les entreprises a sa création, mais désormais un jeu de poker menteur indécent et, non seulement inutile mais aussi nuisible au collectif.
      Je vous invite à lire
      http://lecoindubonsens.unblog.fr/2019/03/23/le-monde-de-la-finance/


  • zygzornifle zygzornifle 18 décembre 2021 17:37
    Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.
    (George Orwell)

    • I.A. 18 décembre 2021 18:36

      @zygzornifle

      « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.
      (George Orwell) »

      ...et con polissé, hé hé !

  • Iris Iris 26 décembre 2021 19:05

    J’ai bien envie de voter pour vous !
    Ce qui me gêne c’est le « un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous », je préférerai un calcul plus lissant.


    • Xenozoid Xenozoid 26 décembre 2021 19:08

      @Iris

      on devrais faire pareil avec l’accumulation de la propriété privé


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 27 décembre 2021 10:29

      @Iris
      « Ce qui me gêne c’est le « un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous », je préférerai un calcul plus lissant. »« Si on me prêtait les manettes je lisserais un max »
      pouvez vous préciser SVP votre notion de lissage ?
      qu’est ce qui vous gène dans « « un euro cotisé donne les mêmes droits pour tous » »
      merci (et merci pour le vote pour moi smiley


    • Iris Iris 27 décembre 2021 11:02

      @lecoindubonsend
      De rien ! 
      Ce qui me gêne : Les cotisations des personnes ayant les plus petits salaires donnent droit au plus petites pensions, alors que ces mêmes personnes n’ont souvent pas pu mettre d’argent de côté pour leurs retraite. Je trouve cela injuste, pour eux et pour leurs héritiers.
      Tant que les écarts de revenus sont ce qu’ils sont, un calcul par tranche me paraît plus adapté.


    • lecoindubonsens lecoindubonsens 28 décembre 2021 11:14

      @Iris
      Que la refonte globale des salaires/remunérations soit nécessaire pour avoir une situation équitable, nous sommes OK.
      Mais ceci étant fait, alors les cotisations retraites ne sont finalement dans l’esprit que des économies prélevées sur cette rémunération équitable pour ses vieux jours. Donc avec un taux commun pour tous, plus fort prelevement (en absolu) sur les gros revenus, mais cela leur permet une meilleure retraite.Equitable smiley


  • Iris Iris 26 décembre 2021 19:13

    Yep ! Si on me prêtait les manettes je lisserais un max.


Réagir