lundi 5 décembre 2016 - par Gérard Luçon

Elections aux USA, comment perdre aux voix et gagner quand même !

Je me permets ce petit retour sur les élections américaines et "leur système", certains journalistes et intellectuels s'étant magistralement plantés en ne tenant pas compte dudit système, et d’autres continuant à nier „mordicus” la victoire de Donald Trump, faute de connaitre ce système américain.

A ce jour, résultats quasi définitifs (eh oui, après plus de 3 semaines les résultats définitifs ne sont pas encore connus !!!) Clinton a obtenu 2,5 millions de voix de plus que Trump, SAUF QUE le vote est à double détente !!!

4 Etats ont fait basculer l'élection, la Pennsylvanie, le Wisconsin, l'Ohio et le Michigan, avec respectivement 16, 10, 18 et 16 grands électeurs, soit un total de 60 grands électeurs qui sont allés à Trump alors qu'ils étaient plus traditionnellement démocrates, au total de ces 4 états Trump a obtenu "seulement" 530.000 voix de plus que Clinton.

En face un état, la Californie, avec ses 55 grands électeurs, a donné la victoire à Clinton avec le chiffre "significatif" de 4,2 million de voix en plus.

Résultat sur ce simple exemple :
4 états pour Trump, 60 grands électeurs, plus 530.000 voix
1 état pour Clinton, 55 grands électeurs, plus 4,2 million voix

Donc avec un différentiel de 3,7 millions de voix en sa faveur, Clinton a obtenu moins de grands électeurs.

Ceci juste pour prouver que l'on peut gagner en nombre de voix et pas en nombre d'Etats et donc ne pas devenir Président des USA !!!

 

Je ne suis pas un adepte de Wikipedia mais ils ont fait un travail intéressant de récapitulation des données notamment en faisant un panégyrique (non exhaustif) des imbécilités et erreurs d’analyse des journalistes, instituts de sondage, politiciens professionnels et philosophes d’occasion.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_am%C3%A9ricaine_de_2016

Publicité

2 jours avant les élections, la presse française à l’unisson continuait à foncer la tête baissée dans le mur, voici juste un petit exemple :

http://www.lefigaro.fr/elections-americaines/2016/11/07/01040-20161107ARTFIG00332-les-politiques-francais-choisissent-clinton.php

Revenons aux 4 états que j’ai mentionnés plus haut :

 Pendant que les médias et la classe politique française soutenaient la foldingue, les américains de religion chrétienne orthodoxe votaient Trump ...

et ce sont eux qui ont fait la différence en faisant basculer la Pennsylvanie, le Michigan, le Wisconsin et l'Ohio. Un poste TV a envisagé cela avant et l'a expliqué après l'élection, c'est le poste roumain Nasul : Nasul.tv , j’ai suivi ce poste avant, pendant et après les élections, ce qui m’a permis d’avoir accès au programme de Donald Trump, chose quasiment impossible en France vu le niveau impressionnant de propagande hystérique qui y régnait !!

Bravo à vous Monsieur Nasul Radu Moraru , qui êtes allé à la rencontre des descendants de ces roumains devenus au fil des années des américains et nous avez raconté leur vie là-bas, vous avez fait votre travail de journaliste !!!

 

Voici ce qu’a tenté de démontrer Radu Moraru, ou plus humblement ce que j’en ai compris, moi qui suis athée :

 

Trump n'est pas le problème, il n'en est que l'effet (ou la conséquence) le problème c'est "qui a voté Trump" et là il apparait raisonnable de penser que les Etats qui ont basculé sont ceux à forte représentation chrétienne orthodoxe (Pennsylvanie, Ohio, Wisconsin, Michigan) et cela pourrait avoir une signification lourde car en même temps des électorats ont basculé en Bulgarie et Moldavie (également orthodoxes) ... si la religion redevient une valeur "refuge" dans le monde prétendu libre, c'est un sacré changement ...

Par ailleurs ces 4 états américains sont ceux vers lesquels ont émigré au XIXème siècle et au début du XXème siècle des milliers de gens des pays de l’est, roumains, moldaves, russes, bulgares attirés par le „miracle américain” et la révolution industrielle, qui s’y sont sédentarisés, ont travaillé dans les aciéries, la construction automobile, etc ..

La plupart d’entre eux étaient des chrétiens orthodoxes, et leurs enfants le sont restés, gardant leurs traditions et coutumes. Ils ont eux aussi fourni de la chair à canon au Viet-Nam mais tradition oblige, on se marie à l’église orthodoxe, on baptise orthodoxe, etc ... Sur ce point il existe un film impressionnant, c’est „Voyage au bout de l’enfer”, qui mérite d’être revu sous cet angle, car il retrace la vie de ces américains descendants d’européens de l’est, et les liens qui existent spécifiquement entre eux, y compris par très mauvais temps.

https://fr.sputniknews.com/international/201611101028638801-trump-dirigeants-pays-critiques-refus-contacts/

Publicité

https://francais.rt.com/international/28700-vladimir-poutine-soutien-donald-trump

Voici un billet d’humeur, intéressant également, trouvé sur Facebook :

De PATRICK PIET

„ CHOUETTE RÉVEIL !

La Clinton est battue, et tout ce qu'elle représente ! Non seulement cette guerrière paranoïaque et démagogue est largement déboulonnée, mais elle entraine dans sa défaite philosophique toutes les oligarchies et tous les médias serviles du monde entier. Je jouis de ce inénarrable camouflet !

Tous ces fats gouvernants, ces presses qui insultaient Trump à l'unisson, le ridiculisaient bien installés dans leur pensée unique et leur politiquement correct, ne pouvaient s'imaginer qu'un intrus inhabitué à leur politique partisane, à leur petit monde d'outrecuidants repus pouvaient remporter leur gâteau ! Ce matin, ils digèrent leur arrogance ! Eux qui pensent que leurs petites entreprises, ce monde dégradé dans lequel ils nous asservissent à leur fantasme de nouvel ordre mondial, va perdurer à nos dépends jusqu'à la fin des temps…

Je ne me fais aucune illusion sur Trump, mais ce désaveu du peuple américain me réjouis… Et cet hollande ridicule qui a déjà fait une énorme faute diplomatique en soutenant la Clinton et en méprisant ouvertement Trump comme si les jeux étaient faits, persiste ce matin dans une misérable allocution où il félicite le winner du bout des lèvres, encore plein de suspicions, oubliant qu'il s'adresse au nouveau Président des États-Unis d'Amérique… lui, le larbin atlantiste ! Abruti jusqu'au bout !” Patrick Piet.”

Et au plan justice et droit internationaux :

Trump c’est aussi cette déclaration qui n’est pas pour me déplaire, depuis le temps que les tribunaux internationaux se sont spécialisés dans la chasse aux serbes (Milosevic enfermé, jugé, mort en prison, puis déclaré non coupable) et la chasse aux noirs (Laurent Gbagbo dont le procès dure et va durer suffisamment pour que lui aussi décède „de mort naturelle” dans les geôles hollandaises)...

http://fr.awdnews.com/soci%C3%A9t%C3%A9/donald-trump-il-faut-jeter-nicolas-sarkozy-en-prison-pour-avoir-contribu%C3%A9-%C3%A0-%C2%AB-l%E2%80%99expansion-du-terrorisme-%C2%BB

“Europeans have to be awakened to reality. We are not going to be forever committed to fighting their wars. They are going to have to defend themselves, and that transition begins now.
“In Syria and Iraq, our enemies are al-Qaida and ISIS. We have no intention of bringing down the Assad regime, as that would open the door to Islamic terrorists. We have learned from Iraq and Libya.”” Donald Trump citation.

 



18 réactions


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 5 décembre 2016 16:34

    Le découpage électoral et les élections au second degré (par les grands électeurs) ne sont pas une spécificité américaine. En France, les partis politiques réclament des proportionnelles quand cela leur est défavorable et se taisent dans le ca contraire.

    Mais peu de voix s’élèvent en ce qui concerne le mode de scrutin indirect pratiqué pour la désignation des membres du sénat.

    Le clientélisme a encore de beaux jours devant lui.

  • troletbuse troletbuse 5 décembre 2016 17:03

    Oui, c’est comme en France. Faîtes le pourcentage d’électeurs par parti et le pourcentage d’élus députés. Je pense que les journaleux savaient mais ils pensaient faire tourner le vent avec leur hystérie anti Trump.Et Hollandouille qui parlait déjà de la « future présidente des Etats-Unis ». Quel guignol !


  • Fergus Fergus 5 décembre 2016 17:44

    Bonjour, Gérard

    Le système américain est le même que celui de Paris et Lyon où le maire est élu par les conseillers, eux-mêmes élus dans chaque arrondissement, avec là aussi des distorsions de représentativité. Elus en 2001 à Paris et à Lyon, Delanoë et Collomb étaient, comme Trump, minoritaires en voix !

    A noter concernant les Etats-Unis - et c’est en fait là que Trump a gagné - que les petits états ruraux sont proportionnellement mieux servis en nombre de délégués que les états urbains très peuplés de l’est et de l’ouest.

    A noter cette particularité étonnante : dans tous les états, le candidat arrivé en tête rafle tous les grand électeurs ; sauf dans deux états où la répartition se fait à la proportionnelle : Maine et Nebraska. Eu égard au nombre des grand électeurs en jeu, respectivement 4 et 5, cela n’a jamais eu d’incidence, mais rien ne dit qu’il en ira toujours ainsi.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 décembre 2016 18:08

      @Fergus

      merci de nous rappeler que chez nous, c’est aussi « sportif »

      mais effectivement les USA sont un assemblage d’Etats autonomes, donc les élections y sont avant tout faites au niveau des états qui envoient leurs représentants « uniques » ... un peu comme l’UE, non ???

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 5 décembre 2016 19:30

      @Gérard Luçon
      un peu comme l’UE ?


      sauf que l’UE n’a pas de président !
      se dirigeants (conseil et commission) ne sont pas élus
      et il n’y a pas de sénat...

      ça fait beaucoup de différences, non ?

    • izarn izarn 6 décembre 2016 00:11

      @Fergus
      Hé bien c’est comme en France ou on a deux tours. Sur le deuxième on demande de se reporter sur un candidat qui ne fait que 25% des votants (20% en 2002)
      Et il raffle la mise...A la limite, c’est bien pire qu’aux USA...
      On fait voter les gens contre eux-meme !


    • LE CHAT LE CHAT 6 décembre 2016 12:55

      @izarn

      en France , avec un tel système ( où celui des anglais ) , le FN rafflerait la majorité à l’assemblée sans ces magouilles UMPS d’entre 2 tours


  • F-H-R F-H-R 5 décembre 2016 17:50

    En France, nous avons le suffrage universel mais lorsque l’on compte les voix attribuées à celui qui devient président de la république, on s’aperçoit qu’il n’a été élu qu’avec à peine 40% des voix des électeurs ; sachant, par ailleurs, que certaines voix en sa faveur n’ont été, en fait, que des votes contre la partie adverse.
    Hollande n’a été élu qu’avec 36% des voix de l’ensemble des électeurs.

    Le problème est que les votes blancs sont ignorés ou occultés…


    • Fergus Fergus 5 décembre 2016 20:06

      Bonsoir, F-H-R

      « on s’aperçoit qu’il n’a été élu qu’avec à peine 40% des voix des électeurs »

      Certes ! Mais c’est encore bien pire dans la plupart des démocraties occidentales. Et notamment aux Etats-Unis : avec une participation de... 54 %, Trump a été élu par... 27 % des électeurs. Dont une partie importante de personnes qui ont contre Clinton. Bref, une légitimité bien plus faible qu’en France !


    • izarn izarn 6 décembre 2016 00:12

      @F-H-R
      Vous parlez des élécteurs inscrits ou des électeurs exprimés ?


    • F-H-R F-H-R 6 décembre 2016 10:12

      @Fergus
      C’est exact…
      Donc, pour paraphraser Churchill à propos de la démocratie, je dirais que « le suffrage universel direct est le plus mauvais des modes de scrutin, à l’exception de tous les autres. »


    • F-H-R F-H-R 6 décembre 2016 10:15

      @izarn
      Des électeurs inscrits, bien sûr.
      Ce qui souligne l’importance de prendre en compte les votes blancs (ou les abstentions car beaucoup considère qu’il est inutile d’aller voter blanc lorsque l’on sait que cela ne sert à rien).


  • lsga_ lsga_ 5 décembre 2016 19:36

    ENntout cas, j’espère que les neuneux anti-systèmes ont bien enregistré ce que je raconte :


    L’élection de Donald Trump est la confirmation de la stratégie de John Kerry et Goldman Sachs, qui consistent à unir les USA, l’UE et la Russie dans l’objectif de commence la 3ème guerre mondiale contre la Chine. 

    Bien joué les anti-systèmes. Vous avez bien compris ce qu’est l’impérialisme. 

  • guibus 6 décembre 2016 13:05

    Je suis désolé mais pour moi tout cet articke est un ramassis de constructions sur du vide. Le fait est que le processus électoral même est complètement truqué (bus entiers de faux électeurs, machines à voter falsifiant les votes, carte d’identité non demandées donc votants non identifiables ...) et donc que toute tentative de recomptage ou de comparaison de chiffres, ou de statistiques quelconques est complètement impensable et surtout relève de la plus grande supercherie, manipulation ou stupidité (selon l’intention sous-jascente). 

    Les résultats sont juste à mettre totalement à la poubelle puisque totalement faux et invérifiables (c’est bien pourquoi les amerloques n’ont pas voulu des observateurs russes).
    Les seuls gagnants, quels que soients les résultats, recomptages ou pas, sont toujours les mêmes, ceux qui depuis au moins depuis 1913 financent des deux côtés, font semblants d’être opposés, mais participent du même but messianique, cad les Rothschilds, leurs paravents et leurs sayanim pour le Grand Israel Satanique.

  • vincz777 6 décembre 2016 13:58

    Il est également regrettable que parmi ceux qui critiquent le système des élections présidentielles américaines et considèrent comme injuste la défaite d’Hillary Clinton, personne ne relève que l’élection de la chambre des représentants fait état d’une nette avance pour les Républicains face aux Démocrates (61,5M contre 58,3M), ni ne mette en perspective ce résultat avec celui de la présidentielle, et encore moins ne tente d’apporter une explication à ce qui apparait de prime abord comme un paradoxe...

    Source : https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_House_of_Representatives_electio ns,_2016


  • Phalanx Phalanx 6 décembre 2016 18:04

    Si les médias avaient été équitables et si des millions de clandestins n’avaient pas voté, Trump aurait aussi remporté au nombre de voix. 


    Oui, les clandestins peuvent voter dans certains Etats comme en Californie, c’est illégal, mais il n’y aucun moyen de vérifier. Et en Californie, les mexicains sont légions (radio, TV etc ...).

    Il faut savoir que de nombreuses fraudes ont été déjouées par la Résistance organisée en periphérie du dark net :

    Les radios latinos ont incités tout le monde à aller voter pour la candidate globaliste (normal, je leur en veux pas de vouloir en finir avec les USA) en donnant des informatios sur le temps de trajet, les horaires d’ouverture de chaque bureau etc ....
    Le jour du vote, la resistance nationale anti-globaliste a répandu la rumeur que les services d’immigration controlaient à l’entrée de bureaux de votes ... les radios ont repris la rumeur immédiatement (comme quoi ils savent trés bien que les clandestins votent) .... et cela a permis de réduire le nombre de fraudes.

    Le camp « démocrate » avait préparé des transports gratuits par Uber et Lyft pour leur votant ... la resistance a organisé un vaste réseaux de faux compte Uber et Lyft et a envoyé promener les voitures dans les coins les plus improbables. Beaucoup ont arreté de bosser ce jour (a force d’être envoyé la on personne ne les attendait).

    Enfin, l’essentiel est que la sorcière a été défaite. Les USA ne s’en seraient jamais remis. 



Réagir