mercredi 23 janvier - par Daniel MARTIN

Gilets jaunes : qu’importe un débat national, ça risque de durer encore longtemps ?

Malgré le grand débat public national, les gilets jaunes poursuivent leur"grogne" qui pourrait durer encore longtemps. Si leurs critiques s'adressent à l'état providence, dont ils en voudraient plus sans réelles contreparties, ils ne se préoccupent pas d'une situation plus grave, mais en sont-ils conscients ?

Une " jacquerie, version web 2.0." qui couvait depuis longtemps

Un cumul exagéré des mandats jusqu'à une période récente où ils ont été sérieusement remis en cause, le non respect des promesses électorales plus des affaires qui ont marqué et marquent encore la vie politique de façon chronique et des erreurs commises en début de mandat par le Président de la république ont servi de justificatif à un mouvement social populiste qui couvait depuis longtemps et permit ainsi l'apparition d'une « jacquerie, version web 2.0." dont il va être difficile de se débarrasser seulement par le dialogue et la concertation, y compris par le débat public national cependant accepté par une majorité de Français, bien que ceux-ci restent sceptiques quant au résultat. Une fois le grand débat terminé, quelle sera la décision du Président de la République ? Pourrait-il lui-même reprendre à son compte des demandes formulées, y compris celles qui n'iraient dans le sens de son programme ? Toute la question est là.

Rancoeur et revanche sociale ?

A l'évidence, le gros des « bataillons » gilets jaunes constitue une foule, animée davantage par la rancoeur, laquelle se traduit trop souvent par des insultes synonyme de haine, dont certains éléments n'hésitent pas à être très violents, voire à lyncher... Socialement, les gilets jaunes c'est la classe moyenne plutôt basse qui se définit non par rapport aux moyens financiers qui sont les leurs, bien qu'une partie d'entre eux, des retraités ou des salariés qui travaillent avec souvent des revenus faibles et qu'un grand nombre ait un salaire correct. Ces "derniers de cordée" que les pouvoirs politiques successifs depuis des décennies ont ignoré et pour lesquels aujourd'hui, grâce à une utilisation subtile du Web, néanmoins dangereuse, et des rassemblements avec pour chacun un gilet à la couleur bien repérable de loin, c'est une forme de revanche sociale. Ils sont en général le produit d'une certaine inculture, surtout politique, particulièrement vulnérables aux manipulations par intox et fausses nouvelles, dont ils se nourrissent généralement de bonne foi. Ils se prennent pour le peuple et reprennent souvent (volontairement ou involontairement) la phraséologie de l'ex FN, alors qu'au fond ils ne sont qu'une fraction minoritaire de ce peuple auquel ils se réfèrent. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il ne faudrait pas entendre leurs doléances, fussent-elles aussi diverses, variées que contradictoires, voire excuser leurs violences verbales et physiques, c'est ainsi que dans le cadre du débat public national avec sa lettre au Français le Président de la République a du le percevoir en écrivant : "c'est ainsi que j'entends transformer avec vous les colères en solutions". Phrase tout de même surprenante pour quelqu'un qui maîtrise parfaitement la langue Française et le sens des mots, car, vouloir transformer les colères en solutions, cela n'a guère de sens. Suivant l'interprétation que peuvent en faire les gilets jaunes, cela ne peut que les encourager à poursuivre leurs actions pour en exiger toujours plus au nom de "la justice sociale" sans pour autant réfléchir à des problématiques impactant cependant dangereusement le devenir de l'humanité .

Un mouvement qui peut durer indéfiniment et coûter très cher à l'économie Française ?

Il faut aussi avoir à l'esprit que la façon dont s'expriment aujourd'hui les gilets jaunes, bien qu'ils affectent la vie normale et économique du pays, leurs actions peuvent se poursuivre indéfiniment, car contrairement à une grève déclenchée par les syndicats ou les salariés sont privés de rémunération, eux poursuivent leurs activités professionnelles pendant la semaine et comme les retraités continuent donc de percevoir leurs émoluments mensuels. Mais attention, les entreprises ne sont pas des associations "caricatives", elles ont besoin de marchés pour vivre c'est à dire investir, payer les fournisseurs, les impôts et les salaires... Si des clients ne sont plus en mesure d'acheter, il ne reste plus à l'entreprise que "mettre la clé sous la porte"... Et ce ne sont plus des salariés qui revêtiront un gilet jaune, mais des chômeurs... le 6 janvier le ministre de l’économie et des Finances Bruno LE MAIRE, invité de l’émission Le Grand Rendez-Vous diffusée sur Europe 1 a pour sa part estimé le que le mouvement des Gilets jaunes coûterait 0,1 point de croissance à l’économie française, soit environ 2,2 milliards d’euros pour l’ensemble des activités économiques. Il s’appuyait sur les estimations de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) réalisées avant la publication de sa note de conjoncture trimestrielle du 19 décembre 2018.

A relativiser ?

Quand on sait que nous sommes entrés dans l'ère post-croissance ( les trente glorieuses c'est bien terminé ) dont on peut toujours estimer que c'est une bonne chose pour la planète et qu'au fond avec la façon controversée dont est défini le PIB, à partir duquel est calculé le taux de croissance, il convient de relativiser l'impact négatif des gilets jaunes sur l'économie. Mais avec plusieurs millions de personnes sans activités et celles à venir par les "bienfaits" de la nouvelle révolution des "intelligences artificielles", cela interpelle tout de même. On peut toutefois se rassurer, avec les futures guerres pour l'énergie, à cause du climat ou celles des terres rares, les "pompes funèbres" seront le premier entrepreneur de France, mais pas seulement...

Pendant ce temps, la situation de la planète sous tous ses aspects ne cesse de s'aggraver

A observer de plus près cette "cyber jacquerie", qui vient de jouer l'acte X, va très certainement poursuivre par l'acte XI et les suivants de son théatre de rue les prochains week end. Les gilets jaunes, au fond critiquent plus "l'Etat providence", dont ils en veulent plus sans contreparties, que l'économie libérale et ses dérives. Il veulent surtout pouvoir beaucoup consommer de tout et pas cher, en particulier du carburant pour nourrir la voiture érigée en déesse de la société de consommation, alors que La situation de la planète ne cesse de se dégrader de façon catastrophique de tous coté à cause d'une croissance démographique qui explose. Même s'il y a, comme on peut l'observer par la consommation de carburant, de gros écart entre pays pauvres et pays riches, entre 2008 et 2018 la population mondiale a augmenté d'un milliard d'habitants, passant de 6,7 milliards à 7,7 milliards et pendant la même période selon les statistique d'un institut du Minoséta, les terres arables disparaissent à raison de 100 000 km², soit entre 2008 et 2018 un million de km² (presque deux fois la superficie de la France où chaque seconde c'est 26 m2 de terres agricoles qui disparaissent sous le béton et l'asphalte). Si cette croissance démographique se poursuivait à ce rythme pour chaque décennie, en 2050 nous serions près de 11 milliards et 3 millions de km² de terres arables en moins, avec un bouleversement climatique amplifié de façon catastrophique et irréversible. Il suffit de prendre connaissance de l'appel des 15 000 scientifiques qui fut précédé par d'autres il y a plusieurs années.

La moitié des vertébrés ont disparu, mais pour la majorité des gilets jaunes ce n'est pas un problème, ce qui compte c'est le pouvoir d'achat pour aller plus souvent au Mac'do, pouvoir partir en vacance l'hiver à la neige et l'été à la mer, s'acheter un nouveau plus grand téléviseur pour voir le foot, le top 14 ou se "gaver " d'émissions débiles... Les gilets jaunes et leurs soutiens ne cessent d'affirmer qu'ils n'en peuvent plus des impôts et taxes qu'ils ne veulent plus payer, alors que la plupart ne sont pas ou peu imposables sur le revenu, mais en même temps, en vrac, ils veulent plus de services publics, plus de transports collectifs (qui sont effectivement nécessaires en zone rurale), une vraie revalorisation du SMIC, une augmentation des prestations sociales, notamment familiales pour faire plus d'enfants, ce qui est un comble, alors qu'il faudrait plutôt développer une politique anti nataliste.

Le pétrole, comme les autres énergies fossiles, n'est pas intarissable

Quelques rappels concernant la consommation de pétrole par habitant en barils/jour et ses rejets en gaz à effet de serre (GES), les gilets jaunes devraient aussi s'attarder sur ces quelques chiffres :

il faut savoir que d’un baril de pétrole (= 159 litres de pétroles) on extrait 72 litres d’essence et 34 litres de carburant diesel. La masse volumique de l'essence est de 0.74 kg/l et un gramme d'essence brûlé rejette 3.09 grammes de CO2, il vient donc  : 0.74 x 3.09 = 2.28 kg de CO2 par litre d'essence brûlé. La masse volumique du gaz-oïl est de 0.85 kg/l et un gramme de diesel brûlé rejette 3.16 grammes de CO2, il vient donc : 0.85 x 3,16 =2.67 kg de CO2 par litre de diesel brûlé.

Par exemple en 2014, si l’on considèrait la Consommation de pétrole par habitant en Barils/jour par 1000 habitants nous obtenons par exemple : pour la France 28,36 (soit : 2042 litres d’essence + 964 litres de diesel et 7,1 tonnes de CO2) Allemagne 30,69 (soit : 2209 litres d’essence +1043 litres diesel et 7,7 tonnes de CO2) - Italie 24,97 (soit :1798 litres d’essence+ 849 litres de diesel et 4 tonnes de CO2) - USA 61,02 (soit :4393 litres d’essence +2074litres de diesel et 15,5 tonnes de CO2) - Japon 34,95 (soit : 2516 litres d’essence+1188 litres de diesel et 6,9 tonnes de CO2) – Inde 2,64 (soit :190 litres d’essence+ 90 litres de diesel et 672 kg de CO2 ) - Chine 7,00 (soit : 504 litres d’essence+238 litres de diesel et 1387 kg de CO2) - Mali 0,39 (soit : 28 litres d’essence+13 litres de diesel et 99 kg de CO2) – Niger 0,37 (soit : 26 litres d’essence +12 litres de diesel et 92 kg de CO2) – Burundi 0,28 (soit 20 litres d’essence +9,5 litres de diesel et 71 kg de CO2) -Tchad et République du Congo 0,18 (soit 13 litres d’essence +6 litres de diesel et 46 kg de CO2). Pour en savoir plus de la consommation barils/jour de pétrole des autres pays (http://www.indexmundi.com/g/r.aspx?v=91000&l=fr)

Quand on sait également qu’un Français va, par exemple, consommer en moyenne 101 kg d’aliments par an pour en jeter 20kg (21%), une dizaine d’automobiles au cours de sa vie adulte avec lesquelles il va parcourir en moyenne 12 000 km/an et consommer 840 litres de carburant (7 litres au 100 km) soit 50 400 litres au cours de sa vie, dont la durée moyenne est de 80 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes. Je passe sur les besoins pour l’habitat, les loisirs, l’habillement etc. Imaginons ce qu’il adviendrait en quelques jours si 10 milliards d’individus pouvaient adopter ce mode de vie…

Le pétrole deviendra plus difficile à extraire, car le pic d'exploitation est atteint

Le pétrole, comme toutes les énergies fossiles n'est pas intarissable. le pic de HUBERT du nom du géophysicien Marion King HUBERT qui énonce que toute ressource finie connaît un début, un milieu et une fin d’exploitation et que cette ressource atteindra tôt ou tard un niveau de production maximal qui marquera le début de son déclin. C'est en train de se produire pour le pétrole. Le pic d’exploitation atteint est dépassé, le pétrole devient plus difficile et plus coûteux à extraire. Il devient donc plus rare. Le pétrole étant devenu le sang de l’économie mondiale, il est aisé de se figurer la crise cardiaque qui résulterait de sa raréfaction et de sa disparition. Avec ou sans taxe, dès lors que la demande est supérieure à l'offre, car les stocks d’extraction aisée s'épuisent, cela ne peut que faire « flamber » les prix. L'extraction du pétrole de schiste n'échappe pas et n'échappera pas à cette logique.

La nouvelle révolution des "intelligences artificielles" risque également de ne pas être un long fleuve tranquille…

Avec les nouvelles applications "d’intelligences artificielles", on peut imaginer l’explosion de la consommation et de la production accrue par l’explosion démographique et ses besoins correspondantQuelques exemples de production depuis 1965 : en 1965 : 5 000 tonnes, 1975 : 20 000t, 1985 : 30 000t, 1995 : 55 000t, 2005 : 110 000t, 2015 : 145 000t.

Il faut rappeler que l’extraction des terres rares et son raffinage ont un coût considérable pour l’environnement, ainsi que pour la santé des habitants riverains et des ouvriers sur place qui se plaignent de problèmes de santé avec des taux de cancer importants et des difficultés respiratoires. En cause les poussières, l’utilisation de produits chimiques en grande quantité et même radioactivité pour ce qui est du thorium.

En ne visant généralement que l’aspect positif de la nouvelle révolution numérique, les responsables politiques délaissent les effets négatifs. Passons sur la voiture sans chauffeur ou le drone taxi, les robots joueurs ou tueurs pour l’armée, la nouvelle révolution des intelligences artificielles avec une « robotisation intelligente » totale des entreprises, c'est-à-dire sans une intervention humaine, selon certains experts du forum économique mondial de Davos, entraînera la perte de plus de 5 millions d'emplois d’ici à 2025 en Europe. Mais pour d’autres, grâce à de nouvelles activités que l’on ne peut imaginer aujourd’hui, comme en 1980 nous ne pouvions imaginer les activités résultant, par exemple des plateformes numériques, ce ne sera pas pour autant la fin du travail, avec des millions de nouveaux emplois créés. Au-delà de ces prospectives d’experts, parfois contradictoires, il y a les besoins liés à une croissance démographique non maîtrisée et aux robots, dont les ressources fossiles indispensables à leur fonctionnement ne sont pas inépuisables. Après les guerres pour le pétrole, les guerres pour les terres rares, le nouvel « or noir » du 21e siècle de tous les dangers…

Le problème, c'est que par ailleurs, ni la problématique démographique, ni les besoins en électricité qui vont croître démesurément ou les Terres Rares (un ensemble de 16 à 17 éléments métalliques)  qui sont aussi une énergie tarissable venant du sous-sol ne semble pas être une préoccupation des gilets jaunes, pas plus que des responsables politiques, espérant probablement que les futurs robots apporteront une réponse ?… Sans terres rares, pas d’intelligence artificielle (IA), pas de robots « intelligents », pas d'IPAD, pas d'écrans plasma ni LCD. Impossible de produire une voiture hybride ou à pile à combustible, pas d'ampoules LED basse consommation. Dans une technologie donnée où elles sont utilisées, les Terres Rares sont difficilement substituables, ou alors au détriment de la qualité et des performances. Il peut en revanche y avoir des basculements de technologies, or, aujourd'hui, la situation est alarmante. En effet, la demande de terres rares est explosive, notre dépendance totale et l'offre est sur le point de s'assécher violemment. Il n'existe peu de matières premières, dont la demande, a été multiplié par 30 fois en 50 ans.

Avec les nouvelles applications d’intelligences artificielles, on peut imaginer l’explosion de la consommation et de la production accrue par l’explosion démographique et ses besoins correspondant…

Près de 4 kilos de terres rares sont produits chaque seconde, soit près de 126 000 tonnes de terres rares produits annuellement dans le monde, dont 97% en Chine. Dans les années 1980, c'était les États-Unis qui fournissaient environ la moitié de la production mondiale.

La Chine est désormais devenue leader dans la transformation métallurgique de métaux issus de ces terres rares et elle importera bientôt des terres rares de Suède ou du Groenland pour nous les restituer sous la forme de produits finis. La demande chinoise de terres rares par exemple serait susceptible d´augmenter de plus de 50% dans les cinq prochaines années. En 2015 Chen ZHAGNHEN, vice-secrétaire général de la Chambre d´industrie des Terres rares Chinoises, prévoyait une augmentation de la consommation qui pourrait atteindre près de 150 000 tonnes à la fin de la décennie, contre 90 000 tonnes consommées en 2014. http://www.reuters.com/article/china-rareearths-idUSL4N11N0PB20150917

Avec les terres rares, la Chine tient les rênes, ce qui peut se révéler problématique, voire conflictuel à terme

La Chine, c'est 90 à 95% de la production mondiale des terres rares : elle alimente à elle seule toute la planète en terres rares. En 10 ans, elle a éradiqué la quasi-totalité de ses concurrents occidentaux par une guerre de prix destructive, à laquelle très peu ont survécu. Elle est devenue totalement « maître du jeu », alors qu'elle n'abrite sur son sol que 23% des réserves mondiales de ces ressources et ne détient que 37 % des réserves mondiales, mais contrôle 90 à 97 % de leur exploitation et réduit chaque année les quotas d’exportation.

Pour conclure

En se basant sur des études officielle, outre les problèmes par rapport à l'épuisement des ressources et énergies fossiles lié aux besoins économiques et à la croissance démographique, si rien n'est fait également par rapport aux conséquences du bouleversement climatique et des migrations qui en découleront, cela pourrait coûter 5% du PIB mondial chaque année, dès maintenant et indéfiniment. Ce qui signifie que le montant du PIB pour la France en 2017 étant de 2163,37 milliards d'euros, 5 % cela représenterait plus de 108 milliards d'euros... Si on y ajoute les dommages collatéraux cela pourrait même porter ce coût à 20% du PIB mondial, voire plus. La planète brûle de tous coté, mais pour les gilets jaunes c'est plus d'Etat providence avec moins d'impôts ...



91 réactions


  • MagicBuster 23 janvier 11:59

    Il y a un président de la république qui représente 10% des Français au maximum.

    Avec cette même logique ; les gilets jaunes veulent diriger tout simplement ( et sans élection , uniquement par chantage au blocage des ronds points ).


    • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 18:43

      @MagicBuster
      A supposer que les GJ veuillent le pouvoir,la différence reste qu’eux propose le RIC
      Ça relativise. 
      Et montre qui est réellement opposé à la démocratie.


    • Arogavox 24 janvier 00:11

      @MagicBuster

       et ces 10% des Français qui reconnaissent eux-mêmes que « les gilets jaunes » représenteraient « 30% des Français » seraient fondés de faire du chantage (si les ’rien’ ne donnent pas aux plus riches, ils n’auront pas de ruissellement !), de mutiler et de tuer (par « dommage collatéral », diront-ils) pour pouvoir tout diriger et se décréter garants de La Démocratie élective-représentative ! (élection démocratique ou représentative n’étant jamais qu’un fumeux oxymore)
        Belle « logique » en effet !


    • Le421 Le421 24 janvier 08:31

      @Pere Plexe
      Attention aux solutions toutes faites !!
      Le RIC peut avoir deux effets pervers.
      Le premier, c’est de toujours exprimer une opposition sans apporter de solution.
      Deuxièmement, sans vote obligatoire, le RIC sera monopolisé par des groupes d’expression comme l’a très bien démontré le teste du CESE où la première revendication a été la suppression de la loi Taubira...
      Entre toute petite parenthèse, dans L’Avenir En Commun, programme de LFI, le RIC s’appelle le RIP... Je dis ça, je dis rien.
      Mais cette mesure faisait partie d’un tout et ne doit en aucun cas être l"alpha et l’oméga des revendications...


    • Croa Croa 24 janvier 09:23

      À Le421,
      « c’est de toujours exprimer une opposition sans apporter de solution. » Pourquoi « toujours » ? Chaque référendum suppose un débat-campagne. Il y aura donc forcément des solutions.
      « le RIC sera monopolisé par des groupes d’expression » Et alors ? Ceux que le sujet n’intéressent pas seront libres de s’en foutre. Que ce soient seulement ceux que ça intéresse qui décident n’a aucune importance. En fait c’est même mieux car obliger les gens à voter ce serait donner un avantage aux groupes disposant de moyens financiers permettant de financer les réclames les plus idiotes basées sur l’émotionnel. 
      *
      Dans l’Avenir en commun il y a surtout la VIe République. RIC ou RIP peu importe puisque tout ça serait intégré dans une constitution toute neuve forcément mieux que l’actuelle.


  • rogal 23 janvier 11:59

    « pour quelqu’un qui maîtrise parfaitement la langue Française... 

     ». À qui faites-vous allusion ? À quelqu’un de la ’’classe moyenne supérieure’’ ?

    Amusons-nous un peu.

    « La masse volumique du gaz-oïl est de 0.85 kg/l 

     ». Quelle est celle du gaz-oc ?


    • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 23 janvier 15:18

      @rogal
      Si je ne m’abuse pour les gaz c’est suivant les conditions de température et pour une pression d’un peu plus de 1bar, en kg/m3 :
      Butane = 2,58
      méthane 0,71
      propane1,96

      Je ne suis pas un spécialiste et je n’appartins pas à la classe supérieure au sens ou vous l’entendez, j’essaie simplement d’attirer l’attention et de mettre en garde par rapport aux périls qui nous guettent, si nous ne changeons pas de façon radicale certains de nos comportements consuméristes. Je tiens toutefois à vous remercier sincèrement pour avoir pris le temps de lire ce texte.


    • mmbbb 23 janvier 19:05

      @Daniel MARTIN sauf que nous representons plus qu un pour cent de la population mondiale, Sauf que la Chine a decidé de devenir la premiere puissance economique mondiale , ce pays a décide justement de garder sa croissance et d inonder a terme le marche mondial de ses produits C est un des objectifs avoues du president chinois . Lui l ecologie il s en tape Quant a l Afrique demain sa population sera de quelques 2, 5 milliards d habitants en 2050 C ’est demain. Donc une aubaine pour les Chinois qui s installent durablement Donc si les francais decident de retouner dans leur caverne cela ne changera pas la face du monde Vos artciles vous devriez les lire place Ttian an men . la est le centre du probleme mais je doute que les Chinois vous laisse parler 


    • mmbbb 23 janvier 20:09

      @Daniel MARTIN en compelement A Lyon desormais il n ’est pas rare de voir sur les trottoirs des trotinettes disponibles via une application par son telephone mobile , Il n est pas rare de voir ces urbains se deplacer avec des engins electriques de toutes sortes Sauf que les aimants de toutes ces machines sont en neodynium ; sauf que les batteries sont au lihium ces deux elements chimiques sont utilises desormais dans ces vehicules urbains et aussi dans les eoliennes aussi Le principal producteur est aussi la Chine Ces ecolos urbains sont impayables . Le jour ou la tehnique permettra d exploiter les nodules des fonds marins , il est vrai que les stocks seront presque inepuisabble Mais ce n est pas pour demain. Les ecolos devraient avoir la decence de la fermer , les solutions ne sont pas si ecolo  


  • troletbuse troletbuse 23 janvier 12:09

    Grâce aux écolos, les politicards ont sauté sur la transition énergétique qui n’est qu’une vaste escroquerie, sur le CO² qui en est une seconde, sur le réchauffement climatique qui est peut-être un cycle naturel. 

    De bons alliés de nos maître qui n’ont pour solution que de taxer à tour de bras et de continuer à polluer la planète par les pesticides et autres poisons pour le plus grand bonheur des multinationales.

    Combien de centrales nucléaires pour la voiture électrique ? Pas de réponse.


    • Clocel Clocel 23 janvier 12:19

      @troletbuse

      Les écolos comme vous dites, sont des créatures du capital, c’est un outil d’orientation de la politique économique, et une meute chargée d’étouffer les voix de ceux qui avaient vu l’avenir : Les Gorz, Illitch, Dumont qui avaient quand même plus de substance que nos clowns boboïdes...


    • Konyl Konyl 23 janvier 13:39

      @troletbuse
      « sur le réchauffement climatique qui est peut-être un cycle naturel. »
      Donc il est inutile de polluer moins ?
      Sans changement de notre manière personnelle de consommer rien ne changera, à partir de là, il faut se responsabiliser et pas attendre que le gouvernement le fasse à votre place.
      Je vous rejoins cependant sur le CO², ça c’était pour vendre un max de diésel à ceux qui achètent sans se poser de question.
      Pour l’électrique, aussi, c’est une énorme arnaque, car on délocalise juste la pollution.


    • Albert123 23 janvier 14:23

      @Konyl

      « sur le réchauffement climatique qui est peut-être un cycle naturel. »
      Donc il est inutile de polluer moins ? 

      non ça veut juste dire sur la question du réchauffement climatique l’activité humaine n’a quasiment aucun impact (dans un sens comme dans l’autre).

      En fait vous aurez beau démultiplier (ou la réduire à sa plus simple expression) l’activité humaine, celle ci n’aura jamais de réelle impact sur une planète. A contrario du cycle orbital de nos géantes gazeuses qui elles du fait de leur gigantisme modifient notre environnement par leur simple orbite, au même titre que la lune qui créée les marées su terre.

      Ca veut aussi dire que l’argent investie à perte dans cette guerre contre des moulins à vent pourrait servir à plein d’autre choses.

      on pourrait utiliser tout le fric embarqué dans cette escroquerie pour purger les continents de plastiques, dépolluer le sols, limiter les emballage des produits, bref des choses concrètes avec des objectifs bien définis et surtout atteignable à l’échelle d’une vie.

      mais le but réel reste surtout de blanchir les véritables pollueurs et d’assurer des salaires à des « fils et filles de » qui pourront organiser des conférences bidons avec tous les « fils et filles de » des autres pays.



    • Konyl Konyl 23 janvier 14:43

      @Albert123

      « En fait vous aurez beau démultiplier (ou la réduire à sa plus simple expression) l’activité humaine, celle ci n’aura jamais de réelle impact sur une planète. »
      La déforestation, l’usage massif de bombes nucléaires, la pollution de l’atmosphère par des molécules crées de toutes pièces qui n’étaient pas censées existées... Tant d’exemples simples qui n’ont ou n’auraient aucun impact, évidemment.
      Oui la terre ne disparaitra pas de sitôt mais avec ou sans personne pour l’habiter ?

      Il faut bien des climato-sceptiques pour sauver le marché des grosses bagnoles.


    • Albert123 23 janvier 15:04

      @Konyl

      « Il faut bien des climato-sceptiques pour sauver le marché des grosses bagnoles. »

      il faut bien des hystériques idéologisés donneurs de leçon mais qui vivent en zones urbaines pour tout ramener à la bagnole.


    • cevennevive cevennevive 23 janvier 16:12

      @Albert123,

      Là, je suis d’accord avec vous, et je regrette de vous avoir traité de « cornichon » sur un autre fil.
      Puisque vous avez un certain bon sens, essayez de ne pas dénigrer les vieux. Il en est des nuls, des réacs, des mauvais, des trop riches, des ignobles même, mais beaucoup d’entre nous souffrent (comme vous) de l’état de notre pays dont nous sommes innocents de toutes ces turpitudes.
      Bien à vous.


    • troletbuse troletbuse 23 janvier 16:25

      @Konyl
      ça c’était pour vendre un max de diésel à ceux qui achètent sans se poser de question.

      Quelle question ?
      Ah bon, l’essence ne pollue pas ?
      L’essence produit moins de CO² que le diesel ?
      Un moteur à essence consomme-t-il moins qu’un moteur diesel ?
      Donnez moi vos sources autres que celles des politicards, journaputes et merdias, je veux des sources scientifiques sérieuses
      J’espère que vous écolos bisounours et idiots ; vous allez faire des pétitions, des manifestations monstres contre les poids lourds qui sillonnent nos routes et qui vont continuer à rouler au gas-oil. Mettez un gilet jaune et bloquer tous les poids lourds étrangers qui entrent en France. Je suis sûr que le gvt, très pointilleux sur l’écologie de façade, sera avec vous et vous enverra la police avec des flashball pour vous aider, surtout que le flashball ne fonctionne pas au gas-oil.
      Il faudra également vous délocaliser et aller manifester dans tous les pays d’europe et du monde, aux Amériques, en Afrique, en Asie, en Inde, au Bengladesh, en Chine surtout afin de sensibiliser tous leurs habitants à l’écologie et leur dire qu’il faut qu’ils restent pauvres afin de ne pas accentuer la pollution à moins que ce ne soit que les 1% de la population mondiale ; c.a.d. les cons de Français qui polluent la planète entière.
      A tous les écolos, je conseille de ferrailler leur ordinateur, leur smartphone, car tout a un coût énergétique même de s’exprimer sur AV.


    • McGurk McGurk 23 janvier 16:26

      @cevennevive

      Non, les Français étant trop laxistes et je-m’en-foutistes, ils ont une grande part de responsabilité dans la crise actuelle, ayant laissé faire pendant trop longtemps les mauvaises personnes.

      Notre immobilisme, nous le payons cher.


    • Konyl Konyl 23 janvier 16:54

      @troletbuse

      Quelle question ? « Est ce que j’ai besoin d’une nouvelle voiture ? » Certains avaient besoin de changer, bien évidemment, mais cette mesure à surtout servi les plus aisés qui ont pu faire une belle économie, au frais de l’était, pour acheter « un peu plus gros, un peu plus haut de gamme ». Alors que la question a se poser est : « Quelle est la voiture la moins polluante que je puisse prendre ? Est ce qu’elle répond à mon besoin réel (hors testostérone) ? » Ce qui positionne bien les gens en général sur l’échelle des gros cons. Le pire étant : « J’habite à Paris, je bosse à Paris... Un Range Rover ! ». Et vous c’est quoi ?
      Je n’ai pas parlé du débat que vous citez Essence/diesel, les deux polluent, mais un avantage certain a été donné en terme de prime « écolo » au diésel.
      Puisque vous lancez ce débat j’attends donc VOS sources.

      Je n’ai pas trop vu d’étude très sérieuse à ce sujet, mais ce qui est certain c’est que majoritairement (hors sportive sur-vitaminée), quand une motorisation est petite, elle pollue moins. Et par défaut le diésel a besoin d’une motorisation plus grosse pour fonctionner.

      Les gens en général achètent sans qualifier leur vrais besoins (le smartphone est un bon exemple), entrainez vous, vous allez faire fondre la masse de déchet que vous produisez par an. Si vous appelez ça être un idiot, j’en suis un, sans problème. Mais du coup je dois le prendre, comme je dis toujours, comme un compliment.


    • Konyl Konyl 23 janvier 16:59

      @troletbuse
      Et j’ajouterais que si on consommait plus « responsable » les sociétés genre Apple seraient bien obligé de revoir leur business models.


    • foufouille foufouille 23 janvier 17:16

      @McGurk
      va donc bosser pour 4€/h puisque c’est bien.


    • troletbuse troletbuse 23 janvier 17:58

      @Konyl
       Est ce que j’ai besoin d’une nouvelle voiture ? 
      Eh

      bien oui ! Ma voiture Laguna 1 -18 ans 1900 cm3 310 000 kms sans problèmes Mais les pièces ne sont plus fabriquées-Environ 6lit/100 kms et même moins sur autoroute Grace au nouveau contrôle technique, on m’a dit qu’elle ne passera pas. La vérité est que le gvt veut faire gagner un pognon de dingue aux constructeurs ( à Carlos par exemple, pas le terroriste, mais le taulard japonais). Il a fallu que j’emprunte, donc tout bénéf pour les banques et comme mon diesel a été immatriculé en 2001, je n’ai même pas droit aux 1000 euros. Pas plus en 2019 qu’en 2018, toujours 2001. Ma nouvelle voiture consomme autant bien qu’elle ait un moteur plus petit (1600 cm3).
      quand une motorisation est petite, elle pollue moins.

      Faux. La Twingo de mon épouse consommait autant en essence.
      Les diesels d’aujourd’hui ont un filtre à particules et sur tous les revues de voiture, vous pourrez voir que l’émission de CO2 est moindre pour les diesels que pour l’essence. Pour ma voiture, c’est 1.03 gr/km). Mais quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.
      Maintenant, quand l’état obligera les commerces à consigner les emballages comme dans de nombreux pays, à interdire la pub dans les boîtes aux lettres, je pense que les poules auront des dents. L’emballge coûte souvent plus cher que le contenu.
      Le but de toutes les publicités est de vous faire consommer ; donc polluer et on voit clairement que l’écologie de nos dirigeants n’est qu’un prétexte à gogos.
      Dernier info très marrante. Je viens de faire une course en ville et j’écoutais la radio : Un dé puté Dominique Potier, de Toul(54) demande à ce que les paysans qui sont malades à cause de l’utilisation des pesticides soient indemnisés. De qui se moque ce pourri ?


    • troletbuse troletbuse 23 janvier 18:17

      @Konyl
      Il faut bien des climato-sceptiques pour sauver le marché des grosses bagnoles.

      Ceux qui ont des grosses bagnoles veulent uniquement frimer. L’écologie, ils s’en foutent comme de l’an 40. Je vous fais remarquer que presque toutes les voitures de fonction sont ces grosses bagnoles. y vont quand même pas rouler dans une C3, une Twingo ou une 104, ce serait déshonorant. Alors ils croîent ce qu’on leur raconte. Par exemple, regardez le comportement des proprios de Audi, BMW, Mercedes ou VW pour les moins riches.... arrogant comme notre tarlouze et qui croient que ces bagnoles sont plus fiables. ....alors que souvent, ils ont les mêmes moteurs et des pièces qui sortent de la même usine.
      La mise au rencard-forcée- des anciennes voitures va créer une pollution encore plus importante.


    • McGurk McGurk 23 janvier 19:16

      @foufouille

      Vous êtes hors propos, mon commentaire n’ayant rien à voir avec ce que vous dites.


    • Le421 Le421 24 janvier 08:36

      @McGurk
      Et comme je dis (assez bêtement, j’en conviens !!) parfois, pour ce qui est de Macron, c’est pas faute qu’à LFI on vous ai prévenus...
      Mettre un banquier à la tête d’un pays !!
      Pourquoi pas un renard dans la basse-cour pour remplacer le coq !!
      Des fois, je me dis que mes concitoyens, avant d’être citoyens, sont surtout très cons...


    • foufouille foufouille 24 janvier 08:59

      @Le421
      les gens non libéraliste qui ont voté pour lui l’ont plus fait pour le personnage que le programme. une bonne partie des électeurs n’ont pas envie d’avoir beaucoup plus d’étrangers qui prendront leur boulot comme le veut ton parti.


    • Croa Croa 24 janvier 09:34

      Trolet t’es vraiment une buse,
      Un diesel C’EST UN TYPE DE MOTEUR pas un fuel pour automobiles ! C’est Monsieur Rudolf Diesel qui l’a inventé et ça l’a tué. Un peu de respect s’impose !
      *
      Sinon t’as raison un moteur diesel produit moins de CO2. Il agresse donc moins la planète. Mais t’as tors sur les écolos, ce ne sont pas tous des cons. En général ils le sont moins que les nombreux climato-sceptiques qui hantent ce forum.


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 janvier 09:47

      @Croa. Que voilà une affirmation tribale qui va être dure à prouver !


    • Konyl Konyl 24 janvier 13:02

      @Croa
      Comme si les voitures polluaient au CO², la voiture produit du CO², moi aussi, vous aussi, le pb c’est de prendre ce critère pour un bonus écolo...


    • McGurk McGurk 24 janvier 15:52

      @Le421

      C’est sûr. Ce n’est pas faute de l’avoir crié sur tous les toits et notamment à mon entourage qui est resté totalement sourd, paniqué par « l’alternative » (qu’ils ne pouvaient intellectuellement assumer) lors des élections et abreuvé par la propagande « Macron = sauvegarde de la démocratie ».

      Ce que je trouve hypocrite dans notre système démocratique, c’est que les élections sont « ouvertes à tous » mais qu’on refuse en même temps les « pires choix » (les extrêmes) en faisant barrage à ces partis. On court-circuite donc le processus naturel qu’on a mis en place.

      Par contre, en changeant de costume, on devient tout à coup « respectable » et « démocrate ». Le coup de force de Macron, c’est justement ça, de passer de gangster du système à « Héros de la démocratie » en enfilant une tenue de président.

      Néanmoins, ce que personne n’avait compris, c’est que le le choisir revenait également à choisir l’extrême droite...du côté finance. J’ai même l’impression que, dans ce pays, on préfère ne pas trop réfléchir et voter en dernier recours, de préférence en faisant le pire choix.

      Pour ceux qui ont maintenant la gueule de bois, ce n’est pas faute d’avoir précisé dans son programme qu’il allait clairement « tout péter » et qu’il « n’écouterait personne ». C’était inscrit noir sur blanc. C’est dire à quel point on est cons.


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 16:38

      @troletbuse,

       Quelle énergie nucléaire ?
       De fission ou de fusion ?
       Le jour où l’énergie de fusion sera en place, vous n’aurez plus de problème d’électricité.
       Le nucléaire de fission a demandé 4 ans pour s’installer.
       L’autre manière demande un peu plus longtemps.


    • troletbuse troletbuse 25 janvier 02:25

      @Croa
      Un diesel C’EST UN TYPE DE MOTEUR

      Je le sais mais je me comprends et tout le monde comprend. Quand on dit Diesel c’est un véhicule à moteur diesel qui roule au gas-oil et non au fuel car c’est interdit (sauf pour certains paysans) smiley et moins énergétique aussi.Je sais que c’est un allemand qui a inventé ce moteur génial qui fait que l’on peut conserver sa voiture -à moteur diesel plus longtemps. C’est donc plus écologique sauf pour les fabricants de voitures.
      Moi je suis écolo dans ma façon de vivre : je trie absolument tout. Les aliments restants vont dans un poulailler ou dans la nature et tout disparaît. Les bouteilles que j’ai payées vont au container, les emballages dans un sac transparent pour les éboueurs et le reste à la déchetterie qui est à 1 km de chez moi.
      Quand au climat, comme je l’ai dit, les politicards s’en sont emparés, eux qui n’ont jamais brillé dans les matières scientifiques pour faire marcher le commerce : mettez votre voiture à la casse et achetez un véhicule hybride à 50000 euros ou un véhicule à moteur électrique-Dans certains cas , on vous donnera 1000 euros d’aumône car pour avoir plus, il ne faut pas payer d’impôts donc ne pas pouvoir changer de véhicule.(Pour le chauffage dans une voiture électrique, je me demande quelle autonomie peuvent avoir les batteries quand il fait -5° ou -10°. Tu me diras on peut s’habiller chaudement et couper le chauffage. Au Bengla-Desh, en Inde, en Chine, ils fabriquent de très bonnes doudounes pas chères pour l’importateur mais qui permettent de lui faire un bon bénéfice.
      Ca fera travailler les petits nègres dans les mines de lithium (à coups de triques bien sur mais pas élec) -T’as compris, hein ? Pour le recyclage de ces batteries qui ne durent pas très longtemps, on verra plus tard.
      Croire au réchauffement, c’est comme croire en Dieu. Indémontrable.
      Je crois plutôt aux cycles de Milankovitch et je pense ,ne pas avoir tort (avec un T, triple buse ca c’est la monnaie de ta pièce  smiley
      La semaine prochaine, la météo annonce beaucoup de chutes neigeuses : surement encore une conséquence du réchauffement climatique smiley
      Moi, je suis climato-sceptique(pas comme la fosse) et même complotiste car comme je l’ai souvent dit : mieux vaut être complotiste que con tout court.
      Mais il se fait tard Mossieur, il faut que je rentre chez moi (Brêle)


    • Konyl Konyl 25 janvier 14:15

      @troletbuse
      Pour l’analyse sérieuse, vous repasserez, vous donnez des chiffres qui concernent vos voitures perso, sans préciser quoi que ce soit, c’est du vent.


    • troletbuse troletbuse 25 janvier 14:34

      @Konyl
      Et vous, vous ne donnez rien, mise à part de la propagande des écologistes dont se sert le pouvoir.


    • Konyl Konyl 25 janvier 17:31

      @troletbuse
      c’est ça oui, vous lancez un débat diesel/essence et vous apportez votre expériences perso et vous venez critiquer... bref salut :)


  • McGurk McGurk 23 janvier 14:34

    « à un mouvement populiste » ? On croirait entendre EM et sa propagande.

    Les gens en ont plus que marre, c’est un ras-le-bol généralisé de cette mascarade politique et économique. Les revendications sont pourtant simples et pour la plupart parfaitement accessibles. Elles sont refusées au nom du capitalisme sauvage et plus agressif que jamais, au nom de l’ « intérêt supérieur » qui n’a jamais été la nation elle-même.

    La croissance du populisme, bien différente du mouvement, est due à la croissance de ces inégalités dont les auteurs ne se cachent même plus et trônent en fanfaronnant sur la scène , à cette ascenseur social volontairement saccagé par les puissants et riches n’ayant aucun intérêt à accueillir de nouvelles personnes dans leur club et encore moins à leur céder leur place.

    Les gouvernements les pointent du doigt sans même vouloir en analyser le pourquoi, parce que s’ils le faisaient cela remettrait automatiquement en cause leur politique délétère depuis au moins quarante ans. Exactement comme le gouvernement qui s’offusque de cette « révolte populaire » alors qu’il l’alimente sans cesse en la provoquant et poussant toujours plus loin le recul des acquis sociaux ainsi que la démocratie.

    Ils veulent d’ailleurs donner un coup de vis niveau législatif à propos des manifestations afin, probablement, de tuer les contestations avant même qu’elles n’adviennent sans parler de cette fameuse loi sur les « fake news » ou bien cette soviétisation de la constitution prévue par Macron en personne.


  • aimable 23 janvier 14:38

    Quant aux gilets jaunes , je ne voudrais être a la place de Macron , quand la grande causerie accouchera d’une souris , ceux qui ont mis leurs revendications en veilleuse et les sympathisants s’apercevront qu’ils ont été roulés dans la farine .


  • Sergio Sergio 23 janvier 14:59

    « ... protester, oui, mais pourquoi ? ... »

    Bah, on proteste d’abord, et on voit pourquoi après, y a qu’à demander à Macron qui en conséquence, nous donnera ce pourquoi on ne sait pas, par exemple : L’arrêt de la limitation à 80 km/h ?

    J’exagère mais à peine, les GI, respect.


  • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 15:26

    Recruter ces militants zécolos sur la base de leur bêtise, c’est techniquement malcommode. Mais sur la base de leur misanthropie, qui en est un proxy honnête, ça marche le tonnerre. Cet article en est encore une preuve.


  • Gollum Gollum 23 janvier 15:28

    Consternant. Au lieu de taper sur les GJ qui se foutent de la biodiversité selon vous (et c’est sans doute vrai) vous feriez mieux de taper sur les grandes multinationales qui s’en foutent encore plus. Et qui ont un autre pouvoir de nuisance que les GJ. Et ça dure depuis des décennies.

    Vous les Verts vous n’avez servi à rien, vous avez d’ailleurs été quelque peu rouge sous le vernis vert à vrai dire, collaborant avec le Système en place à l’image de Nicolas Hulot (pas un mauvais bougre mais un vrai naÏf) s’apercevant tardivement qu’il existait des lobbys puissants (sans blague ?) et en informant la France entière qui a dû bien se marrer en voyant sa naïveté.  Le gars a dû penser qu’il sortait là un scoop  Et de surcroit en ayant toujours une bonne opinion de son pote Macron qui s’était servi de lui... smiley

    Si ça se trouve les GJ en pétant le Système (vous voir vous inquiéter pour le PIB  un écolo !) et si le mouvement devient planétaire auront plus fait pour la biodiversité qui de toute façon est condamnée  et nous avec  s’il ne se passe pas quelque chose d’autre que le maintien des politiques en place...


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 16:42

      @Gollum,

       Et oui, les multinationales... toujours elles.
       Avez-vous imaginé ne fut ce qu’un instant, pourquoi elles le sont devenues ?


  • leypanou 23 janvier 16:51

    le pic de HUBERT du nom du géophysicien Marion King HUBERT qui énonce que toute ressource finie connaît un début 

     : le prétendu pic de pétrole ainsi que le prétendu réchauffement climatique font partie des impostures des temps modernes.

    Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le fameux pic de pétrole de Hubert, lire ici. De toute façon, le fameux pic de pétrole du fameux Hubert de 1970 est désavoué par le pétrole de schiste aux États-Unis faisant des États-Unis l’un des plus grands producteurs de pétrole actuellement. Et Hubert lui-même n’a utilisé pour son fameux pic aucune méthode scientifique sérieuse.

    En fait, le pic de pétrole a été inventé pour pouvoir faire flamber le prix du pétrole.

    Quant à la démographie dont l’article parle, les Gilets Jaunes ne peuvent rien faire si les Nigériens font des enfants à tire-larigot.


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 17:31

      @leypanou. Déjà dans le passé il y a eu des pénuries de ressources, notamment des pénuries minières qui ont coulé des empires.
      Pénurie de certains minerais de cuivre facilement fusibles pour l’Ancien Empire égyptien.
      Pénurie d’argent pour Athènes, puis l’empire romain.
      Pénurie de charbon pour la 1ère guerre mondiale et le krach de 1929.
      Faute de charbon, l’empire ottoman n’a pas pu suivre les progrès technologiques anglais et allemands.
      ...
      Le charbon est intégralement d’origine sédimentaire, donc épuisable.
      Cela semble partiellement faux du pétrole.
      L’huile de schiste amerloque est intégralement fossile, et très épuisable. Poids moléculaires trop légers eut égard aux besoins du marché.
      Mais d’autres ressources minières vont manquer cruellement. Par exemple les gisements de cryolithe sont épuisés. Actuellement l’industrie utilise de la cryolithe synthétique pour pouvoir électrolyser l’alumine.


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 janvier 17:37

      @JC_Lavau. De nombreuses fois : pénurie de bois pour construire des navires.


  • Pere Plexe Pere Plexe 23 janvier 18:57

    « La moitié des vertébrés ont disparu, mais pour la majorité des gilets jaunes ce n’est pas un problème »



    C’est un des rares points où ils sont en phase avec l’oligarchie qui nous dirige.

    Et aussi avec l’écrasante majorité des Français, voir de la population mondiale.

    Jamais on a construit autant de gazoducs et d’oléoducs.

    Et ce n’est pas le GJ qui auraient demandé ni même approuvé ces constructions : une fois de plus on ne leur à rien demandé !

    La vertueuse Allemagne de Merkel est (à juste titre) très attachée à la construction de North Stream 2 


    • Croa Croa 24 janvier 09:43

      À Pere Plexe,
      Les GJ veulent le retour de la démocratie. Peu importe de ce qu’ils pensent eux-mêmes si leur souci est de pouvoir discuter de tout... Il sera alors temps de parler de ces choses dont l’oligarchie actuelle se fout encore plus ! 


  • Attilax Attilax 23 janvier 19:04

    Je ne vois pas des gens qui demandent plus à l’état-providence, mais simplement des gens qui aimerait pouvoir vivre normalement avec un salaire, ce qui s’avère impossible aujourd’hui pour nombre d’entre eux.

    Je vois aussi des gens demandant un peu de VERGOGNE à leurs « représentants » et qui leur demandent de les représenter, au lieu de servir les intérêts des plus puissants.

    Les pertes financières des quelques semaines de bordel des GJ ne sont RIEN comparées à la vente d’Alstom ou de tous les fleurons de l’industrie française ces dernières années : ce ne sont pas les GJ qui les ont vendu mais nos élus de tous bords.

    Bref, je ne vois pas du tout la même chose que vous, et j’espère qu’on va faire sauter ce système pourri jusqu’à la moelle, n’en déplaise aux pisses-vinaigres.


  • Attilax Attilax 23 janvier 19:10

    C’est amusant de constater une fois de plus que les écolos sont eux aussi les pires ennemis des classes laborieuses. Voilà qui explique peut-être pourquoi ce parti qui devrait être le premier de France ne pèse plus rien au niveau électoral. Les riches ne veulent pas de vous et vous ne voulez pas des pauvres. Ils ne vous reste que les bobos, à partager avec vos bons amis du PS, enfin ce qu’il en reste... Bonne chance !


  • pipiou 23 janvier 19:11

    De toutes façons on est foutu alors autant profiter des dernières années qui nous restent : empiffrons-nous et brulons du fuel sans nous restreindre, finissons en beauté.

    Yeah !


    • Croa Croa 24 janvier 09:48

      À pipiou,
      C’est une façon de voir... La fin du monde est là, buvons et baisons en groupe et sans capote !


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 janvier 19:12

    Bonjour,

    .
    ’’Gilets jaunes : qu’importe un débat national, ça risque de durer encore longtemps ?’’

    .

    Si on veut réduire le nombre des manifestations il faudrait que les gens qui nous supportent depuis leur canapé à la maison, nous rejoignent enfin les samedis pour quelques heures dans la rue pour soutenir nos manifestations, à Bordeaux par exemple nous avons rdv chaque samedi à la Place de la bourse à 14H00 !

    .

    Je pense que 3 heures par semaine ce n’est pas trop demande !

    .

    Justement, le gouvernement à engage une guerre des chiffres contre les gilets jaunes pour dévaloriser / diminuer la représentative des gilets jaunes. Selon Castaner nous étions samedi dernier 84000 gilets jaunes en France hors selon le syndicat de policiers en colère on était 350000 manifestants donc 4 fois plus !

    Estimation de la participation à l’acte 10 des Gilets jaunes à 16h : 350.000 manifestants selon le syndicat France Police – Policiers en colère

    .

    Alors comme on chante souvent les samedis :

    Ne nous regardez pas, rejoignez nous !
    .
    Il y à une nouvelle application GJ-FRANCE pour Android qui est sortie.

    Celle pour le Iphone sera publié ce weekend !

    Plus d’informations par FLY RIDER :

    https://www.youtube.com/watch?v=u6YVhm9dyp0

    .
    Dans la vidéo .... on parle également d’une autre initiative servent à organiser les débats et revendications par les gilets jaunes sur le site web qui est en cours de construction ...

    https://le-vrai-debat.fr/


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 23 janvier 20:15

      @eau-du-robinet,

      "Si on veut réduire le nombre des manifestations il faudrait que les gens qui nous supportent depuis leur canapé à la maison, nous rejoignent enfin les samedis pour quelques heures dans la rue pour soutenir nos manifestations, à Bordeaux par exemple nous avons rdv chaque samedi à la Place de la bourse à 14H00 !"

      Vous avez sans doute raison, mais je pense que ceux qui, et pour faire simple, klaxonnent ou disent aux GJ : " Continuez, les gars, je suis avec vous « , ou bien »Je vous soutiens" et pour la plupart d’entre eux vont ensuite s’occuper de leurs petites affaires sont probablement sincères.

      Mais, car il y a un mais, ils ne sont pas encore prêts à franchir le pas. Gageons qu’au train où vont les choses, et comme Macron ne cèdera rien et qu’il ne partira pas, il faut que les GJ tiennent. Au moins jusqu’à la fin du quinquennat.

      Tenir, oui et sans violence, sans chercher l’affrontement (ce qu’espère évidemment le pouvoir pour ensuite réduire encore plus les libertés).

      C’est ce que je dis et répète autour de moi, notamment lors de la réunion hebdomadaire des GJ dans mon coin.

      Cordialement.

      Thierry Saladin


    • lloreen 23 janvier 20:32

      @Thierry SALADIN

      Le 18 juin 2015, un collectif de français, précurseur des « gilets jaunes » a créé le conseil national de transition de France en vertu des dispositions des articles 2,3 de la DDHC de 1789 qui occupe la première place dans la hiérarchie des lois en France et qui est un outil juridique reconnu par le droit international, le même qui reconnaît à chaque peuple le droit de disposer de lui-même.

      Art. 2.
      Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression.

      Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.


      https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Dmeclaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

      "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

      Toutes les informations sont consultables sur son site.
      https://www.conseilnational.fr/


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 16:50

      @eau-du-robinet

      Pour les gilets verts, on peut être partant aussi... On a aussi une manifestation hebdomadaire dans ce sens


  • lloreen 23 janvier 20:34

    Le programme de la transition.

    Transition – Programme

    Puisqu’il ne s’agit pas d’un gouvernement, mais d’une transition, toutes les modalités de celle-ci doivent être connues à l’avance :

    – Qui en seront les acteurs ?

    – A quels changements immédiats faut-il s’attendre ?

    – Quel sera le gouvernement après cette transition ?

    Les pages suivantes offrent ces réponses, toutes placées sous le signe d’une philosophie contraire à celle des politiciens :

    Rendre impossible toute forme de corruption

    Toutes les actions doivent être concentrées sur le « Bien Commun ».

    L’ensemble du peuple reste toujours le principal décisionnaire.

     

    Comme indiqué, avec tous les détails sur ce site, les acteurs seront tous de simples citoyens, en nombre suffisant pour constituer une vraie représentation du peuple français. Ils seront organisés pour être plus efficaces que des politiciens dont le seul mérite est d’être bien nés, ou d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie.

    Les politiciens sont actuellement plus de 4.000 pour gérer le pays. 2.000 seraient largement suffisants comme l’indiquent les comparaisons avec d’autres pays, souvent plus peuplés. C’est donc environ 2.000 citoyens qui les remplaceront.

    Parmi eux, plus de 300 sont déjà les principaux acteurs du Conseil National et sont donc particulièrement informés de la situation réelle de la France, et c’est là le plus important aujourd’hui : quelles que soient les compétences d’une personne, si elle ne dispose pas d’informations sûres et avérées, comment pourrait-elle élaborer une juste réflexion et prendre de justes décisions ?

    Ensuite, environ quatre cents experts seront invités selon leurs compétences. Ces experts sont désignés et choisis par les citoyens (liste en cours, non exhaustive, disponible sur le site).

    Enfin, 1.300 citoyens tirés au sort viendront compléter ce Conseil (ou moins si de nouveaux membres viennent s’y joindre avant sa mise en place).

    Le rôle présidentiel (relations internationales, armée et diplomatie) sera assuré par un Conseil de sages d’environ 16 personnes : 8 provenant de l’ensemble du Conseil et choisies par celui-ci et 8 provenant d’institutions fournissant chacune le représentant qu’elle aura choisi : armée, police, justice, douanes, diplomatie, santé, éducation nationale, médias.

    A ce stade, il est important de rappeler que ce Conseil n’est pas un gouvernement mais une solution pour permettre à l’ensemble du peuple de décider du mode de gestion du pays, sans passer par les violences et le chaos qu’entraînerait une révolution.

    Mode de fonctionnement

    Plutôt qu’un « ministre » dont parfois l’incompétence est criante et qui n’a pour seul mérite que d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie, ce seront des commissions qui gèreront les institutions.

    Ainsi, par exemple concernant la Santé, une commission sera composée des divers experts concernés (médecins, chirurgiens, infirmiers, biologistes, biochimistes, agriculteurs, gérants d’hôpital, fonctionnaires de la sécurité sociale, dirigeants d’assurance, dirigeants de laboratoire, etc… admettons une vingtaine de personnes, auxquelles s’ajouteront une dizaine de membres du Conseil Général, ainsi qu’une dizaine de volontaires tirés au sort parmi les citoyens.

    Toutes les institutions seront dirigées par des commissions composées sur ce schéma, rendant impossible toute forme de corruption, et garantissant l’intérêt des Français en priorité. Des commissions de coordinateurs feront les liaisons entre les diverses commissions.

    S’il est besoin de voter une loi, cela se fera automatiquement après débat télévisé et référendum (les moyens techniques actuels permettant de gérer cela avec facilité).

    Le but est que cette transition dure le moins longtemps possible et soit remplacée par le mode de gouvernement que le peuple aura décidé de mettre en place. Une structure complète pour élaborer une nouvelle constitution sera créée à cet effet.

    https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

  • lloreen 23 janvier 20:34

    PROGRAMME PRÉVU

    Que faut-il pour que l’ensemble d’une population puisse, dans de bonnes conditions, créer une nouvelle forme de gouvernance ?

    1) De véritables informations générales (indispensables)

    2) Connaître la réalité de la situation actuelle (audit)

    3) Vivre sereinement sans préoccupation économique

    4) Jouir d’une période de calme social

    5) Disposer d’une structure permettant à chacun de s’exprimer, de débattre et de participer à l’élaboration du nouveau système qui sera mis en place.

    Véritables informations générales

    Pour que le peuple de France dispose de véritables informations impartiales et que rien ne lui soit caché, il faut retirer le contrôle actuellement exercé sur tous les médias (8 milliardaires liés à la haute franc-maçonnerie se partagent l’ensemble des médias français, leur intérêt est donc de suivre les directives du club Bilderberg* pour faire élire l’un ou l’autre, susciter des haines ou orienter la pensée publique, etc., la manipulation de l’opinion publique étant leur objectif constant).

    Par l’abolition de la République, la franc-maçonnerie* perd son pouvoir de contrôle absolu. Il ne reste qu’à nationaliser l’une des principales chaînes de TV et d’en remettre la gestion à une commission citoyenne. Cette nationalisation devra être effective dès les jours suivants l’entrée en fonction du CNTF. La réalité physique sera assurée par les forces de l’ordre, la paperasserie suivra à son rythme.

    Connaître la réalité de la situation actuelle

    Hormis les grosses escroqueries nationales des banques, laboratoires pharmaceutiques et multinationales dont sont complices la plupart des politiciens, la franc-maçonnerie a peu à peu mis en place un système de pillage permanent du pays afin d’enrichir et fidéliser ses membres.

    En dehors de ce qui est visible par tous et constaté par de nombreux investigateurs, tels que les ronds-points abusifs, les déviations et tracés de routes « étranges », les dos-d’âne, ponts et tunnels inutiles, transmissions aux sociétés privées de services publics, organismes fictifs, etc., il existe une autre forme plus discrète de pillage : les associations et organismes parapublics.

    Par leurs lois, les politiciens sont seuls décideurs de l’emploi des fonds publics… Et donc des subventions ! Ainsi sur tout le territoire français, ce sont des dizaines de milliers d’associations « à but non lucratif » qui reçoivent des fonds importants. Certaines servent directement un parti politique ou un autre, mais le plus grand nombre ne sert qu’à collecter abusivement l’argent du contribuable. Ce montage est le cadeau fait, le plus souvent, à la petite franc-maçonnerie pour permettre à chaque élu de créer une association sous un prête-nom (membre de la famille, ami, complice de la loge…) à laquelle il attribuera des fonds, en la reconnaissant « d’utilité publique » par exemple.

    Si l’on considère aussi tous les organismes officiels qui offrent des emplois fictifs, tous les fonctionnaires payés mais sans emploi (préfets), et la gabegie généralisée de certaines institutions, ceux qui ont tenté de chiffrer ces escroqueries et gaspillages sont rapidement parvenus à plusieurs milliards d’euros chaque année.

    Afin que le citoyen français sache ce qu’il en est réellement, il faut réaliser un audit complet de toutes les institutions nationales et de tous les organismes profiteurs. Cet audit, aussi physique que comptable, nécessitera des centaines de milliers d’individus sans compétences particulières.

    De petits groupes associant juges, forces de l’ordre et simples citoyens devront agir sur tout le territoire pour qu’on y voie enfin clair et que cessent la gabegie administrative et ces arnaques.

    Vivre sereinement sans préoccupation économique

    Dans les ouvrages « Démosophie » et « Rendez-vous » est expliquée en détail la nécessité d’établir un système de « Ressource universelle ». De nombreux philosophes, mais aussi des économistes, financiers, penseurs…ont confirmé l’obligation pour la société humaine de s’adapter aux avancées technologiques en créant une ressource universelle garantissant à chacun le minimum nécessaire à une vie décente, quelle que soit sa situation professionnelle.

    L’évidence absolue est qu’à partir du moment où l’on peut remplacer l’homme par une machine, cela permet à l’homme de se libérer d’un travail contraignant, mais à condition, et seulement à condition, qu’il en perçoive toujours les bénéfices !

    En niant cette évidence, ceux qui manipulent cette main-d’œuvre ont encaissé le salaire de ceux que la machine a remplacés, et les dirigeants nationaux ont tout fait pour favoriser cette situation, créant au cours des dernières décennies des écarts sociaux sans précédent historique, écarts qui font disparaître la classe moyenne, augmentent la précarité et privilégient une classe de plus en plus réduite d’individus qui accumulent des richesses qu’ils ne seront pas en mesure d’épuiser de leur vivant. Une négation totale de la logique !

    S’il est juste que chacun soit récompensé socialement selon ses capacités, ses efforts, ses idées ou ses ambitions, en revanche, que des milliers subissent les souffrances de la pauvreté pour le bénéfice d’un seul est inacceptable. Qu’on en soit arrivé à ce que 1 % de la planète possède autant que les 99 % restants est tout simplement absurde !

    Pour revenir progressivement à une situation plus normale, il faut rétablir la classe moyenne, permettre d’entreprendre, d’innover, et de répondre aux exigences de la planète concernant notre population, les matières premières et nos déchets. Et rien de bien ne se fera sans définir d’abord une véritable éthique.

    Le point de départ est donc l’établissement de cette ressource universelle que les économistes calculent actuellement entre 2 et 3.000 euros par personne pour la France. Par mesure de sécurité, ce Conseil limitera cette ressource à 1.500 euros mensuels pour commencer.

    Cette somme, attribuée à chaque Français en activité ou non, pourra être financée par divers moyens, comme la taxation électronique sur toutes les transactions bancaires ou la TVA flexible*, mais il faut être bien conscient que cette somme est déjà disponible : elle est bien inférieure à ce que nous coûtent les escroqueries des politiciens. Par ailleurs, ceux-ci dépensent plus pour maintenir le chômage et la précarité sociale qui leur permet de garder sous pression le peuple ! La seule disparition de la CAF, de Pôle emploi, et de toutes les caisses et organismes gravitant autour de ces derniers, suffirait à financer cette Ressource en permettant à tous les Français de disposer d’une sécurité sociale à 100 % sans condition !

    En dehors du fait que cette mesure relancera immédiatement l’économie et permettra `la France de se relever, une autre conséquence plus inattendue est à prévoir : cette mesure revalorisera le travail ! En effet, le travail déplaisant, c’est celui qui est accompli par force, par obligation de survie économique, et c’est aujourd’hui 90 % de la population qui est soumise à ce régime. Cette « ressource universelle » changera toutes les données et permettra à chacun de gérer sa vie professionnelle selon ses goûts, aptitudes ou opportunités.

    Bien entendu, pour disposer de l’indépendance nécessaire à cette mise en place, le pays doit retrouver son droit à la création monétaire. Là encore, la nationalisation des principales banques est indispensable et doit être concrète dès la mise en place de ce Conseil. C’est pourquoi toutes les forces de l’ordre françaises doivent participer à ce sauvetage de notre pays en assurant la sécurité de ceux qui seront chargés des réalisations nécessaires.

    Enfin, le système de la TVA flexible ajouté à cette Ressource universelle, permettra de gérer en temps réel l’ensemble des finances de l’Etat tout en faisant disparaître la plupart des impôts et taxes actuels.


  • lloreen 23 janvier 20:35

    Jouir d’une période de calme social

    Pour que les Français puissent prendre le temps de la réflexion, de se documenter sérieusement, de participer à des débats et rédiger un nouveau mode de gestion du pays, il leur faut retrouver leur sérénité. Comment réfléchir et avancer lorsqu’on est sous pression constante ? Je pars visiter de la famille mais mon appartement ne sera-t-il pas cambriolé durant mon absence ? J’emmène mes enfants à l’école, seront-ils bien traités ? Je ne veux pas les faire vacciner, comment les inscrire à la crèche ? Je veux les faire vacciner, quels effets secondaires vont-ils subir ? Je rentre tard par les transports en commun, ne va-t-il rien m’arriver ? Pôle emploi (ou la CAF) a encore exigé de moi de nouveaux documents, est-ce un prétexte pour retarder ou annuler mes prestations de survie ? Etc. etc.

    Fins de mois difficiles, inquiétudes pour ses proches, pour ses biens, pour ses droits, tracasseries administratives… la liste est longue des soucis permanents et des raisons de s’inquiéter ! La pression des pouvoirs publics est constante, renforcée par celle d’une délinquance qui ne cesse d’augmenter et de s’aggraver ! Dès la mise en place du Conseil de Transition et de la Ressource universelle, tout cela disparaît :

    Le CNTF se compose de simples citoyens qui connaissent ces tracasseries permanentes et n’ont aucun intérêt à les maintenir car ils n’en tirent aucun profit, contrairement aux politiciens.

    La pauvreté étant à l’origine de 99 % de la délinquance, qui va risquer de perdre sa ressource universelle de 1.500 euros mensuels pour un profit minime ?

    Disposer d’une structure

    Pour mener à bien sa tâche, ce Conseil aura dû nationaliser des banques et recréer une monnaie française, nationaliser une chaîne de TV, abolir la république et les partis politiques et lancer un audit profond de l’Etat.

    Ce travail titanesque exige aussi une position officielle déclarée au monde : afin de laisser les citoyens décider eux-mêmes, ce Conseil déclarera simplement « la suspension » de tous les accords pris par les félons ayant trahi la France, accords automatiquement illégaux puisque pris par des autorités non légitimes ; suspension vis-à-vis de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… jusqu’à ce que les Français aient décidé par eux-mêmes.

    Pour cela, il faut que tous les citoyens de France disposent d’une structure et d’une organisation pour établir les nouvelles règles qui régiront la société. Et il faut que toutes les forces armées garantissent et protègent ce droit des citoyens.

    Si l’organisation pour les jeunes est facile grâce au cadre scolaire ou universitaire, pour les autres ce sera aussi simple : partout en France il existe de multiples salles de Mairie qu’il est facile de mettre à la disposition des citoyens une fois par semaine pour que tous ceux qui veulent participer à l’élaboration d’une nouvelle constitution puissent s’y réunir et débattre.

    Lorsque tout un peuple se met tranquillement à réfléchir sur la meilleure façon de vivre ensemble, tout devient aussi facile que logique  : justice, forces armées, santé, instruction publique, etc. TOUT découlera naturellement de la volonté de tous.

    Il ne viendrait à personne l’idée de créer des lois avant de déterminer l’éthique qui déterminera les lois ! Aussi, est-ce en repartant de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » que s’élaboreront d’abord des « droits humains naturels » à partir desquels cette déclaration sera actualisée et servira à élaborer une constitution ; les moyens techniques actuels permettant qu’une idée émise durant une réunion à Perpignan soit transmise aussitôt à Lille, l’organisation ne sera qu’un jeu pour les informaticiens qui s’en chargeront.

    Ainsi, la structure nationale pour construire une nouvelle société n’écartera personne, tout le monde pourra participer à la construction de cette nouvelle société, et le meilleur jaillira de partout !

    Le CNTF n’aura pas à intervenir autrement qu’en facilitant la mise à disposition des locaux et en mettant en place la structure informatique permettant à tous les citoyens d’œuvrer en commun.


  • lloreen 23 janvier 20:35

    IMAGINEZ

    – Qu’à partir du mois prochain chaque personne recevra 1.500 euros tous les mois au titre de Ressource universelle, sans condition. Cela fera disparaître chômage et précarité, mais aussi toute la petite délinquance, et relancera rapidement l’économie du pays : en peu de temps de multiples entreprises fleuriront, créant de l’emploi, et permettant à la France de se remettre à produire, à exporter.

    – Que TOUS les politiciens, députés, sénateurs, ministres, etc. soient suspendus de toute fonction et ne bénéficient plus des privilèges exorbitants qui sont les leurs aujourd’hui.

    – Que tous les partis politiques disparaissent et laissent place à une seule gouvernance : celle de tous les citoyens de France.

    – Que les troupes de l’armée française, d’Irak, d’Afghanistan, de Syrie, d’Afrique, d’Ukraine, etc. soient rappelées au service de la France et qu’elles participent à sécuriser tout le pays par la gestion des douanes et de l’immigration.

    – Qu’une chaîne de TV offre des informations sûres à 100 % garanties par des journalistes libres et des commissions citoyennes de contrôle et que des mesures soient prises pour permettre au public la vérité sur toutes les affaires enterrées (Coluche, Boulin, Bérégovoy, etc.).

    – Que toutes les affaires financières des 40 dernières années, comme celles sur les vaccins et médicaments, soient mises au jour, sans que plus aucune ingérence ne soit possible.

    – Qu’une TVA flexible puisse faire baisser le prix des aliments naturels et augmenter ceux des aliments nocifs, baisser le prix des boissons en bouteilles de verre et augmenter celui de celles en plastique, commençant ainsi à nettoyer notre planète de ces déchets pétroliers et autres.

    – Que les OGM soient obligatoirement étiquetés, interdits de culture et fortement taxés à l’importation (règles de la TVA flexible).

    – Que nos frontières ne laissent plus entrer les terroristes.

    – Que plus aucune loi ne soit promulguée sans avoir fait l’objet  d’une concertation de tous les citoyens et adoptée à une grande majorité par ceux-ci.

    – Que tous les brevets délibérément mis en sommeil soient exploités et qu’ainsi, les sources d’énergie puissent devenir aussi propres que peu coûteuses.

    – Qu’une vraie justice soit enfin établie.

    – Que l’enfance soit sacrée, parfaitement protégée et reçoive une Instruction publique dont le rôle prioritaire serait de permettre l’épanouissement de chacun et un vécu heureux de cette période scolaire.

    – Etc. etc. etc.

    En résumé, rétablir le bon sens, la logique, la compétence pour restituer leur sens aux mots liberté, égalité, fraternité, rendra à chacun la fierté d’être Français(e) et donc précurseur d’une nouvelle société humaine que tous les autres peuples voudront adopter comme ils l’avaient fait lors de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » créée par nos aïeux.

     

    Un rêve ? Une imagination débordante ? Une utopie ?

    Comme ces pages viennent de le démontrer, cela devrait déjà être notre quotidien ! C’est la réalité de notre pays, une réalité dont nous sommes privés parce quelques-uns s’accaparent tout et n’œuvrent que pour le profit d’entités étrangères.

    Plus encore qu’une réalité à portée de main : c’est une absolue nécessité pour la civilisation humaine car la voie actuelle menée par des politiciens dépassés et manifestement incompétents, simples marionnettes d’un programme, conduit inexorablement à une guerre mondiale qui risque fort d’être la dernière.

    Que notre peuple commence, et tous les peuples du monde suivront ! Alors les budgets concerneront plus le bien-être des populations que les bénéfices des fabricants d’armes !

    Le programme décrit ici n’est pas une promesse en échange d’un vote ! C’est le résultat du travail de plusieurs années d’économistes, de philosophes, de juristes et de nombreux citoyens ayant découvert les vérités cachées de notre monde.

    Il n’y a pas de vote car s’il y a un candidat, ce n’est que pour mettre en place ce programme. Ce candidat ne sera pas un « président » mais l’un des multiples acteurs de ce programme dont les vrais dirigeants seront une fois pour toutes « le peuple de France », véritable Souverain chez lui !

    L’engagement de ces centaines de citoyens ayant travaillé à l’élaboration de ce programme est simple : suivre rigoureusement celui-ci, et cela suffit :

    • Aucune corruption possible !
    • Un peuple définitivement Souverain !
    • Des lois exclusivement votées par le peuple !
    • Des forces de l’ordre au service du peuple, instituées pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée (article 12 de la DDHC) !
    • Des opposants politiques qui n’ont pas besoin de « partis » et ne peuvent s’en enrichir, puisqu’ils pourront participer au même titre que tous aux décisions concernant notre pays !
    • Et finalement, un nouveau système de gestion de la France se mettra en place qui sera celui décidé par l’ensemble de la population.

    Tout est prêt : les centaines d’acteurs de ce Conseil sont prêts à tout moment à assumer leurs fonctions et donc ce programme.

    La condition de sa réussite est de parvenir à convaincre les forces de l’ordre à revenir dans le cadre légal en abandonnant son allégeance à la mafia ayant usurpé le pouvoir. Pour cela un ordre d’arrestation a été émis le 10 juin 2016, en lecture publique par ce Conseil ; dès son exécution ce Conseil pourra prendre ses fonctions et une ère nouvelle s’ouvrira pour tous, voilà le résultat qu’offre ce référendum !


  • lloreen 23 janvier 20:36

    UN MOMENT UNIQUE DANS UNE VIE

    Bien sûr, il est plus facile d’être soumis, de laisser d’autres décider de notre vie, de notre avenir et de celui de nos proches, mais si l’avenir qu’ils nous offrent ne nous promet que des souffrances, n’est-il pas temps de prendre nous-mêmes celui-ci en mains ?

    Devons-nous décider tous ensemble de nos règles de vie communes (CNTF), ou devons-nous choisir une personne et lui donner le pouvoir d’être seul à décider pour tous (République) ?

    Alors que plusieurs affrontements ont commencé en mer de Chine et que les Américains amassent les troupes de l’OTAN pour encercler la Russie, devons-nous passivement accepter la guerre vers laquelle nous conduisent nos politiciens ?

    Alors qu’une immigration est orchestrée pour conduire les pays d’Europe à des guerres civiles que chacun sent déjà proches, devons-nous subir les conséquences des erreurs de nos politiciens ?

    Alors qu’une tendance générale à l’abêtissement de nos enfants s’effectue au travers de l’Education nationale, devons-nous nous résigner à les condamner à une vie sociale inférieure à leurs véritables capacités ?

    Alors que l’ONU vient de préparer le texte légalisant la pédophilie, texte qui sera bientôt en vigueur dans notre pays, devons-nous renoncer à toutes les valeurs morales et éthiques que des générations nous ont transmises ?

    La liste serait longue…. Mais se résume concrètement en peu de mots :

    Acceptons-nous de confier notre sort à des gens qui ont démontré suivre un plan global de mondialisation détruisant nos Valeurs, nos Droits, notre Nation ?

    Si nous conservons la République, donc les politiciens et la corruption, ils suivront ce programme jusqu’au bout car c’est leur intérêt personnel : ils tirent leur richesse de notre pauvreté, leurs privilèges de notre oubli des lois, leur Pouvoir de notre renoncement à nos Droits…

    Mais si nous relevons la tête et prenons en mains la gestion de notre pays, alors nous créerons nous-mêmes le futur, et de nombreux autres peuples nous suivront rapidement, changeant les données de l’échiquier mondial et remettant en question les principes des guerres, du surarmement, de l’exploitation de la planète et de ses habitants !

    Voilà ce qu’offre à chacun ce Conseil National de Transition :

    Le Pouvoir d’un peuple de décider lui-même de son mode de gouvernance dans les meilleures conditions : redressement immédiat de l’économie et conséquemment baisse notable de la délinquance, droit à l’information vraie pour tous, réhabilitation des valeurs de la France et protection de son patrimoine, restauration de la justice et de l’éthique.

    VOUS !

    Allez-vous faire semblant d’ignorer ce qui se passe ?

    Tirez-vous profit de la corruption des politiciens et souhaitez-vous maintenir leur système ?

    Voulez-vous ne jamais choisir et laissez les autres décider de votre avenir et de celui de vos proches, vous rangeant seulement au dernier moment du côté le plus fort ?

    Malgré toutes les évidences, vous pensez encore que l’un des candidats pourrait être honnête dans ses promesses ? (Si un politicien est intègre, il a déjà rejoint ce Conseil).

    OU

    Allez-vous agir pour la réhabilitation de l’Humain et de ses Droits en participant à ce référendum, rejoignant ainsi ces citoyens français qui ont décidé de devenir responsables de leur destin et de rétablir les Droits de l’Homme bafoués ?


  • lloreen 23 janvier 20:38

    L’écriture du RIC a commencé à Montpellier.

    https://www.youtube.com/watch?v=e0ck0nJa_Do

    Documents à télécharger :

    Proposition de Loi Constitutionnelle

    Tableau – RIC

    Feuille d’écriture du RIC

    Source : Blog du Plan C d’Étienne Chouard https://chouard.org/blog/2019/01/06/montpellier-lecriture-du-ric-a-commence/ (avec fil de discussion)


  • lloreen 23 janvier 20:42

    Née de la transition:La « Cour Suprême ».

    PROCLAMATION SOLENNELLE D’UNE COUR SUPRÊME

    (Pour consulter aussi la discussion sur ce texte, cliquer ici)

    En ce jour, huit Aout deux mille dix-sept, les Français, réunis en assemblée sous l’autorité du Conseil National de Transition,

    Rappelant que

    Le « CONSEIL NATIONAL TRANSITION DE FRANCE » est, depuis le 18 juin 2015, date de sa proclamation, l’organe gouvernemental officiel de la France ayant vocation à la représenter conformément aux règles et usages du Droit international.

    Sa légitimité est établie formellement par les textes fondamentaux de la constitution française qui indiquent clairement que toute violation de la souveraineté nationale, sous quelque forme que ce soit, oblige à une réaction du peuple représenté par n’importe quel citoyen ou groupe de citoyens ayant décidé de revendiquer au nom du peuple tout entier.

    Il est donc l’émanation du peuple français instauré et composé à l’initiative de tous les groupes de citoyens, hommes femmes et enfants, déterminés à libérer la France du pouvoir politique oppressif et illégitime exercé par des individus ou entités félons trahissant son histoire, ses valeurs fondamentales et sacrées, son honneur et sa réputation aux yeux et au cœur des autres Nations.

    ET AUSSI

    1. RAPPELANT la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen qui est reconnue par l’ensemble du peuple comme la base fondamentale de la constitution française.

    1-1. RAPPELANT que le 29 mai 2005, le Peuple de France s’est prononcé par référendum, à près de 55% contre le Traité Constitutionnel Européen (TCE) ; que des dirigeants français normalement élus pour respecter ce choix démocratique et valablement exprimé, n’auraient pas dû ouvertement bafouer cette décision en imposant ce traité de manière perfide sous le nom de « Traité de Lisbonne » malgré le refus clair et précis des citoyens.

    2. CONSIDÉRANT que depuis le 13 décembre 2007, cet acte de forfaiture suprême a délégitimé tous les individus, partis et institutions impliqués, qui ne représentent donc plus le peuple français et ne sauraient le faire à compter dudit jour.

    2-1. CONSIDÉRANT que cette trahison du Peuple français a été systématiquement aggravée au cours des années qui ont suivi, par des choix scélérats et de véritables infamies envers la Nation sur au moins quatre aspects fondamentaux de sa souveraineté :

    2-1-a. Sa force économique, par la vente injustifiée, aux plus mauvaises conditions du marché et au pire moment, d’une part importante de ses réserves d’or garantes de stabilité monétaire (six cent tonnes d’or), de ses industries stratégiques et de ses richesses nationales.

    2-1-b. Sa force armée, en la mettant sous le haut commandement de l’OTAN et au service inadmissible et félon, car incontrôlable, de puissances étrangères.

    2-1-c. Son indépendance législative, en faisant supporter à toutes les activités économiques et sociales françaises des normes établies par une Union Européenne que les Français ont majoritairement et démocratiquement refusées ; normes qui ont déjà provoqué de graves dégradations économiques, sanitaires, sociales et culturelles, et menacent les générations futures.

    2-1-d. Ses libertés publiques et ses droits privés inaliénables, en bafouant la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen qui est pourtant l’un des trois textes visés par le préambule de la Constitution française du 4 octobre 1958 à valeur constitutionnelle confirmée par le Conseil constitutionnel français depuis 1971. Ses dispositions font donc partie du droit positif français et le place au plus haut niveau de la hiérarchie des normes en France.

    CETTE PROCLAMATION SOLENNELLE ET EN VIGUEUR rappelle, garantit et protège les droits naturels constatés et imprescriptibles de tous les Français ; ces droits étant la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression. L’article 11 de la Déclaration de 1789 devant ici être rappelé : « La communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ».

    Force donc à l’urgence absolue d’une réaction du peuple désormais évidente, par la CRÉATION d’une “COUR SUPRÊME”, organe de défense de cette déclaration, anormalement inexistant dans l’institution juridique actuelle.

    Conformément à l’esprit de cette déclaration et à la pure logique, cette cour suprême restera indépendante du pouvoir politique et des institutions sous son contrôle, y comprise l’institution judiciaire.
     

    Elle sera composée

    • D’un Ministère Public nommé “CONSEIL D’ÉTHIQUE” qui aura pour mission permanente de veiller à la conformité des décisions politiques ou juridiques avec cette Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, garantissant ainsi l’intérêt public par la protection des droits sacrés, inaliénables et imprescriptibles de l’individu, exposés dans cette Déclaration. Ce Conseil d’Éthique, afin de garantir son indépendance et conformément à l’esprit de cette Déclaration, sera composé exclusivement de citoyens indépendants n’occupant aucune fonction dans une institution nationale.

    Ils seront au nombre de vingt-trois afin de garantir la diversité citoyenne, dont sept membres seront permanents et éliront entre eux un Président, sept autres membres seront suppléants et complémentaires. Ils auront pour mission constante de veiller à ce que les décisions émanant du législatif ou de l’exécutif soient bien conformes avec cette Déclaration, dans le texte et dans l’esprit. En cas de non-conformité constatée, neuf autres membres seront tirés au sort parmi la population civile pour compléter ce Conseil d’Éthique et juger de l’opportunité d’intervention. La décision sera prise à la majorité des voix de ces vingt-trois membres.

    • D’un Tribunal chargé de juger et rendre sentence lorsque des décisionnaires auront sciemment manifesté leur volonté d’oublier, de mépriser, ou de bafouer cette Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. En matière de jugement et sentences, c’est le code pénal existant qui sera utilisé, d’où la nécessité d’y inclure des juristes professionnels dans une proportion qui sera déterminée lors de l’élaboration des règles de procédure spéciales de cette Cour. En raison du caractère particulier de cette Cour Suprême, ses magistrats ne pourront en aucun cas être assujettis à des règles externes, quelles qu’elles soient.
    • D’un Corps Spécial choisi parmi les services des forces armées pour l’exécution des sentences. Ce corps, sélectionné parmi les membres des forces armées, n’aura AUCUNE autre autorité que cette Cour elle-même représentée par son Président.

    https://www.conseilnational.fr/proclamation-dune-cour-supreme-francaise/


  • lloreen 23 janvier 20:44

    Pour l’exécution de sa mission, ce Conseil d’Éthique disposera, en sus de la documentation et des annonces officielles, des plaintes que tout citoyen français sera en droit de déposer. Ses sentences pourront être de suspendre une loi ou décision du pouvoir politique, comme de n’importe quelle institution nationale, et de faire intervenir des membres du Corps Spécial pour l’arrestation et la mise en détention préventive de félons qui, par leur oubli, mépris ou viol de cette Déclaration, auraient sciemment trahi la Nation et/ou mis en danger l’intégrité du peuple ou d’une portion du peuple.

    CONSIDÉRANT que la Souveraineté Nationale est inaliénable et imprescriptible et que toute atteinte à ce principe engendre une violation intolérable à la Constitution en vigueur, c’est selon le droit en vigueur qu’est proclamée ce jour la création de cette Cour Suprême dont l’activité appartenant aux citoyens n’aura pas à attendre l’institutionnalisation de son existence.

    Important : les décisions de cette cour doivent être transmises aux forces de l’ordre aux fins d’exécution.

    A cet effet chaque citoyen français est en droit d’imprimer ces décisions et mandats d’arrêt pour les envoyer aux commissariats ou gendarmeries de son secteur afin d’informer le plus grand nombre.

    Autre affaire en cours :

    MARC GRANIER (Arrestation abusive sur ordre préfectoral -donc sur ordre de monsieur Macron...) et internement dans un centre psychiatrique suite à son interview avec le porte-parole du CNTF, Eric Fiorile.

    https://www.youtube.com/watch?v=GqkX2px04VM


  • lloreen 23 janvier 20:45

    https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

    Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

    MANDAT D’ARRÊT

    Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

    La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

    - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

    - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

    - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

    Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

    Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

    Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

    Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.


  • lloreen 23 janvier 20:58

    Même si la divulgation sur la réalité extra-terrestre semble de prime abord n’avoir pas grand chose à voir avec le sujet, je vous invite à visionner et à faire circuler massivement cette vidéo à tous les gilets jaunes et à tous ceux qui les soutiennent afin que le plus grand nombre soit informé sur la situation planétaire et les horizons extraordinaires qui s’ouvrent à notre humanité asservie précisément en cette période où la prise de conscience se fait de plus en plus rapidement. Tout est là, à portée de mains.

    https://www.youtube.com/watch?v=K5Mv0_RFEB8


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 23 janvier 21:14

      @lloreen

      Merci de votre réaction.
      Pour votre information, j’anime un atelier constituant depuis un mois et demi.

      Cordialement.

      Thierry Saladin


    • McGurk McGurk 23 janvier 21:44

      @Thierry SALADIN

      Ne vous faites pas d’illusions, ils ne risquent pas d’aboutir.

      On est dans une logique de rapport de force brute. Tant qu’on y aura pas mis fin physiquement, vos ateliers resteront lettre morte.

      Et quand bien même on aurait une chance d’y établir des principes, personne ne saurait qui doit appliquer quoi, au nom de quoi ou de qui on devrait appliquer si ou ça. En gros, le chaos.


    • pipiou 23 janvier 22:15

      @Thierry SALADIN
      Je ne savais pas que vous etiez un extra-terrestre, mais j’avais des doutes ...


    • lloreen 24 janvier 10:52

      @Thierry SALADIN
      Bonjour
      Merci de votre investissement. L’important est ensuite d’assurer la coordination, d’où l’importance vitale de ce conseil national de transition de France qui est l’outil juridique reconnu par le droit international pour la mise en place d’un nouvel outil de gouvernance.

      De nombreux pays ont utilisé cet outil pour assurer une période transitoire de calme après des troubles importants.Les français doivent être clairvoyants et ceux qui se sont réveillés le sont, la plupart du temps.
      On voit déjà les manipulations de l’oligarchie à travers les mesures de monsieur Macron et de son « débat national » qui de toutes façons a lieu puisque c’est exactement ce que ce mouvement des « gilets jaunes » préfigure...
      Il est disqualifié de toutes façons depuis le coup d’état du 5 décembre 2016 avec la fin de la séparation des pouvoirs et la disparition ipso facto de la constitution.

      Art. 16.
      Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

      https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

      Sans constitution, il ne peut pas y avoir d’élections...dont celle de monsieur Macron, illégitime de ce simple fait (nonobstant de tous les autres...).


    • lloreen 24 janvier 11:21

      @McGurk
      "Ne vous faites pas d’illusions, ils ne risquent pas d’aboutir.

      « 

      Ils ont déjà abouti...Rien que du fait de l’existence de la DDHC DE 1789, des principes de la Constitution du 24 juin 1793 et du conseil national de transition de France. Le mouvement des »gilets jaunes« a sonné l’heure du réveil, pas seulement en France mais dans le monde entier puisque vingt-deux pays répertoriés suivent le mouvement.

      Le conseil national de transition est le seul organe légitime du peuple de France et de la création de la »Cour Suprême" aura pour effet de réorganiser la police nationale pour assurer la défense publique selon les termes de l’article 12 de la DDHC de 1789.

      Art. 12.
      La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée

      Les escrocs et les criminels connaissant très bien les dispositions de cet article, ont créé leur milice para-militaire(Eurogendfor), qu’ils envoient massacrer les populations qui se soulèvent contre eux (Grèce,Portugal,Espagne,Italie,...) et particulièrement les français qui défendent les principes de leur DDHC(1789).
      http://www.alterinfo.net/Le-bras-arme-de-la-future-dictature-europeenne-Eurogendfor-video-04-2018_a144000.html

      http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 17:00

      @lloreen bonsoir,

       J’ai aimé votre vidéo et vos commentaires.
       Un sketch de Desproges qui n’est donc pas récent est encore plus explicite
       Mon dernier billet est aussi en vert de gris... 

      Si tu déclines, clive et ça ira... enfin, peut-être

  • Claire Claire 23 janvier 21:36

    @Daniel Martin

    Ils se prennent pour le peuple (...) alors qu’au fond ils ne sont qu’une fraction minoritaire de ce peuple

    _____________


    Les gays aussi sont une fraction de ce peuple, ce n’est pas pour autant que dans une saine démocratie, l’on ne devrait leur reconnaître aucun droit et s’asseoir sur leurs espérances comme s’ils n’étaient rien. La démocratie, dans l’esprit de ses pères, n’a jamais été conçue comme une dictature de la majorité, mais à l’inverse comme un système voué à la protection des libertés individuelles, des différences et des droits des plus faibles.

    Ce qui me semble donc préoccupant quant à moi dans le mouvement des Gilets Jaunes, c’est que des couches populaires minoritaires n’aient eu d’autre choix pour se faire entendre, que de descendre dans la rue de leur propre initiative et sans la protection politique, syndicaliste ou associatif qui leur était due. Cela témoigne d’un manquement grave de cette grande et séculaire démocratie qu’est la France, à sa charge d’œuvrer au bien être de toutes ses composantes, en particulier des plus fragiles.

    C’est cela qu’on est en droit d’attendre d’une grande démocratie et non pas comme vous êtes en train de le faire, une honteuse stigmatisation des uns ou des autres au motif qu’ils ne sont pas la majorité.


    • pipiou 23 janvier 22:14

      @Claire
      Je crois que vous n’avez pas compris : ici il s’agit de la dictature d’une minorité qui se prétend être le peuple, c’est-à-dire la majorité.
      Et cette minorité à choisi de ne pas utiliser les corps intermédiaires et de ne pas utiliser le cadre démocratique, à savoir des élections.

      Alors c’est gros de dire que les GJs n’ont pas eu de protection politique alors que c’est eux qui l’ont refusé.

      C’est stupide de dire que les GJs ont moins de droits que les autres.
      Ils en ont même un de plus : celui de foutre le boxon.


    • McGurk McGurk 23 janvier 22:17

      @pipiou

      Sur le terrain, ce sont simplement des cibles. De gauche de droite ou du centre, le mot d’ordre c’est le tabassage.


    • kalachnikov kalachnikov 23 janvier 22:45

      @ pipiou

      Objection rejetée : si tel était le cas, l’autre expert en com aurait déjà monté tout un barnum plébiscitaire.


    • kalachnikov kalachnikov 23 janvier 22:47

      Ps : Lrem s’est désolidarisée hier de la fameuse manif du 27 janvier. La sauce n’a pas pris.


    • Claire Claire 24 janvier 01:21

      @pipiou

      cette minorité à choisi de ne pas (...) utiliser le cadre démocratique, à savoir des élections.

      Eh bien oui, c’est très clair, ce que vous reprochez finalement aux Gilets Jaunes, c’est de ne pas se soumettre à la tyrannie de la majorité ! Pour vous Macron et LREM ayant gagné les élections, devraient pouvoir imposer leur loi sans que ceux qui ne sont pas d’accord aient leur mot à dire. Sauf que la démocratie française n’a jamais eu, dans l’esprit de ses pères pareille vocation. Ce n’est pas parce que les hétérosexuels sont majoritaires ou auraient gagnés quelque élection qu’ils auraient le droit dans l’esprit républicain d’opprimer les homosexuels.

      Quand en 1789 les révolutionnaires français ont renversé la tyrannie des monarques de droit divin, ils sont venus jusqu’aux Antilles, ont retiré leurs chaînes aux esclaves et fait d’eux des citoyens. Puis ils ont ramené des représentants de ces nouveaux citoyens pour siéger à leurs côtés, car dans l’esprit de ces grands hommes, bien que très minoritaires, les Noirs des Antilles devaient jouir des mêmes droits que les autres citoyens et pour ce faire, il était nécessaire qu’ils aient la possibilité de plaider leur cause au sommet de l’état. Et c’était ça à l’origine le grand et beau projet démocratique français.

      Mais les Gilets Jaunes monsieur, qui les représentent au sommet de l’état ? Qui défend leurs intérêts et plaide leur cause ? Si ces pauvres gens ont dû par eux même prendre la décision de descendre dans la rue, c’est parce qu’il n’y avait plus personne pour entendre leurs doléances, personne pour leur offrir la parole et surtout personne pour les aider. Et c’est une souillure sur plus deux siècles d’histoire de cette démocratie, de voir un Président, prendre des accents teintés d’un mépris dignes des pires aristocrates de l’histoire de France, pour dénoncer ces hommes et femmes dont la seule faute, est de vouloir faire entendre leur voix dans une démocratie qui a oublié, qu’il était de son devoir d’écouter tout le monde.


    • Raymond75 24 janvier 09:32

      @Claire

      Les gilets jaunes ont fait entendre la voix des petites gens, de la France périphérique, des gens ’qui ne sont rien’, pour exprimer leurs difficultés quotidiennes et leurs aspirations légitimes.

      Ils ont aussi montré les limites de notre démocratie représentative, avec une domination absolue d’une majorité élective, mais qui n’est qu’une partie des Français.

      Il serait souhaitable de ne plus considérer la vie politique comme un combat d’un groupe sur un autre, et introduire de vraies procédure de conciliation. Nous pourrions nous inspirer de la Suisse avec des possibilités de référendums d’initiative populaire comme cela a été suggéré, avec des règles pour éviter ce qui ne relèverait que de l’agitation ou de la provocation.

      En Suisse, des représentants de chaque parti sont représentés au gouvernement, et ils ont obligation de rechercher une décision commune.

      Mais ce que je reproche au gilets jaunes, c’est le refus (jusqu’à présent) de toute organisation et représentation. Que des milliers de gens demandent (exigent dans leur esprit) tout et n’importe quoi ne fait ni un mouvement social, ni un mouvement politique, ni même une association de défense.

      J’ai une grande admiration pour les pays du nord, car il y règne la culture de la recherche du compromis dans l’intérêt général. Aucune revendication ou décision ne peut satisfaire tout le monde, ni être rigoureusement juste ou efficace. Il s’agit d’une décision ; en France elle se fait dans un combat, dans les pays dont j’ai parlé elle se fait par des discussion et la recherche d’un bon compromis. En France, négocier est considéré comme un acte de lâcheté ou de traitrise !

      Je ferai exception pour la CFDT, syndicat qui s’inscrit dans la démarche que je soutiens, qui est en passe de devenir le premier syndicat de France, et qui se fait régulièrement insulter pour cela ...


    • lloreen 24 janvier 10:17

      @pipiou
      "Ils en ont même un de plus : celui de foutre le boxon.

      "

      Vous avez une curieuse conception des choses en pensant que ceux qui se mobilisent pour faire valoir leurs droits en auraient un de plus...

      Pour commencer, ils veulent faire respecter le premier d’entre les droits reconnus à l’ENSEMBLE de l’humanité (DDHC 1789).
      Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

      https://www.legifrance.gouv.fr/Droit-francais/Constitution/Declaration-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Citoyen-de-1789

      Par conséquent, « ceux qui font le boxon », sont ceux qui revendiquent pour eux et leur caste prédatrice des privilèges exorbitants dont celui de fouler au pied les droits naturels de l’humanité en usant de pratiques criminelles, massacrant au passage ceux qui se trouvent sur « leur » chemin.
      Ceci étant, ceux qui revendiquent le respect du droit naturel ont pour eux, le droit à la légitime défense et le devoir de faire appliquer le droit pénal pour empêcher ces criminels de nuire.
      Tout est déjà prévu à cet effet.


    • Claire Claire 24 janvier 19:02

      @Raymond75

      Il serait souhaitable de ne plus considérer la vie politique comme un combat d’un groupe sur un autre

      Ouais... Eh bien à mon avis, si la CFDT ou quelqu’autre syndicat avait correctement représenté les travailleurs à l’origine du mouvement des Gilets Jaunes, tous ces gens n’auraient pas eu à descendre dans la rue de leur propre initiative. Vous leur reprochez de ne pas s’organiser en association, je le déplore quant à moi également, car de nos jours, c’est manifestement la seule façon de se faire entendre, mais le leur reprocher, certainement pas !!!

      Je trouve au contraire déplorable que les minorités ne puissent trouver au sein des institutions républicaines, une représentation efficace sans passer par le combat médiatique et associatif. Toutes ces associations de défense des Noirs, des Juifs, des Arabes, des homosexuels et demain des classes populaires (?) sont autant de petites baronnies tyranniques qui morcellent et affaiblissent le pouvoir démocratique, brident la liberté de parole et nuisent finalement gravement à l’idée même que l’on se faisait de la démocratie du temps des lumières.

      Les Gilets jaunes défendent le RIC parce qu’ils se sentent exclus du processus démocratique. Ils croient naïvement que le référendum d’initiative populaire serait une façon de mieux faire entendre leurs voix minoritaires. Mais un référendum, c’est par essence la loi de la majorité, ça ne sert pas à défendre les préoccupations minoritaires, c’est tout le contraire ! Le crise que traverse la démocratie française est essentiellement un problème de représentation. Sous couvert d’efficacité politique on a depuis 1958 fait disparaître toute diversité de l’assemblée nationale au point que Macron et sa bande n’hésitent même plus à chasser quiconque défend un point de vue contraire à la ligne de LREM. 

      Pour que l’assemblée nationale soit plus représentative des opinions et préoccupations des français, il est nécessaire de revenir à la proportionnelle. Comme l’ont expliqué depuis des siècles nombre de penseurs libéraux, ce n’est pas parce que l’on est majoritaire que l’on a forcément raison. La représentation proportionnelle est la seule façon pour celui qui exprime une opinion minoritaire mais juste, de la faire entendre et peut-être comprendre, pour le bien de tous. S’il existe des dissensions qui empêchent les députés de trouver une majorité, ce n’est pas un problème, cela signifie que le pays se confronte sainement à ses contradictions.

      Dans la France de la 5ème république où le scrutin majoritaire donne l’illusion d’une société bien plus unie qu’elle ne l’est réellement, les couches sociales les plus modestes sont forcées de descendre d’elles-mêmes dans la rue pour se faire entendre. Pire elles sont calomniées par des politiques aux accents aristocratiques, qui les traitent de xénophobes et de racistes alors que je n’ai jamais vu brûler aucune mosquée ou synagogue, justes des banques et des voitures de luxes, ce qui n’est pas le même symbole...


  • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 09:29

    Humour : Les « étudiants » Jannin et Liberski racontent leur voyage à Paris pour manifester pour le climat


  • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 10:21

    Grand Débat ,

    encore des mètres cubes de salive gaspillée pour rien , Macron va surfer dessus et vous entuber après vous avoir enfumé ...


  • lloreen 24 janvier 22:06

    Gilets jaunes:Un policier met en cause le gouvernement.

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=S5CZkNZq7VE


Réagir